AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 4 Sep - 23:11

« Oh mon Dieu ! »

C'était le mot juste. Winona restait silencieuse et calme. Elle regardait le jeune sioux perturbé et tout deux échangèrent des regards compatissants. Ce qui était fait, était fait, les morts ne revenaient pas à la vie, c'était inutile de s'apitoyer d'avantage sur le passé. Winona avait néanmoins appris à ses enfants à contempler l'avenir. La femme annonça alors que c'était son mari qui allait ramener les deux sioux. Disons qu'elle n'aimait pas trop toucher aux véhicules. Elle n'avait pas le permis mais dans un endroit aussi perdu, personne n'allait le vérifier même si elle se mettait à conduire.

« Merci. Et...désolé pour Takoda. C'est vraiment horrible ce qui s'est passé. Je ne ré-aborderais plus le sujet, ni devant Meika, ni devant Isha, ni devant votre mari et vous. »

- C'est le bon choix je pense.

Enfin, toute la troupe se réunit pour le départ. Je laissais le soin à Paytah de mettre lui même son cheval dans le van. Après tout, c'était lui son maître, il aurait plus confiance. Mon père se servait très peu de ce van. Il préférait de loin sa camionnette pour se déplacer. Moi et mes parents saluions la soeur du jeune sioux avec le sourire en lui annonçant qui sait un jour le plaisir de la revoir. Paytah arriva finalement en face de moi et se jeta à mon cou. Je l'enlaçais moi aussi. La journée avait été rude, pleine d'émotion et néanmoins que je n'étais pas prête d'oublier. Même dans les moments les plus triste, on s'était rapproché et nous avions appris à mieux nous connaître. Son étreinte me lâcha, sauf une main sur mon épaule. Je croisais le regard du lakota qui s'encastra dans le mien.

« Tanyan glà yo. Prend bien soin de toi et merci pour tout. ».

Je le regardai puis pris doucement sa tête entre mes mains avant de l'embrasser sur le front.

- Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force.

Je retirais ensuite mes mains avant d'ajouter :

- A bientôt à Wynwood.

J'esquissais un sourire, puis le laissais aller saluer ma mère et finalement Isha. Je restais longtemps devant la devanture de la maison, jusqu'à ce que le van de mon père disparaisse au prochain quartier. Le voyage se fit dans la conversation entre Chayton et Ehawee, les deux s'échangeant leur vie dans leur réserve mutuellement. Chayton garda un strict silence avec le jeune sioux, de même lorsque sa mère, une fois arrivée à la réserve, le gronda. Il se contenta de saluer avec le sourire les parents du lakota, de leur assurer que tout allait bien car la mère de Paytah était venu lui dire :

« Je suis désolé que mon fils vous ai créé des ennuis, surtout pour vos enfants. J'ai appris par Matoskah qu'il avait déshonoré votre fille. Je ne le laisserait pas comme ça ! Il sera punit ! Il a quand même désobéi à notre punition avec sa sœur pour venir vous voir, et je pense que si il a fait ça, c'est que ça lui tenait vraiment à cœur. ».

Sage, Chayton répondit :

- Je pense que le mal a trouvé son égal dans le pardon. Pour ma famille, nous sommes quitte elle et lui.

Saluant d'un signe de la main tout le monde, Chayton quitta la réserve de Cheyenne River pour repartir inlassablement vers Pine Ridge. Une vie, ce n'était pas un long fleuve tranquille. Ca serait bien trop ennuyeux. Il y avait des embûches, des obstacles, ces petits choses plus ou moins dramatiques sans quoi la vie n'en porterait que le nom, sans avoir l'âme qui va avec. La vie permet de connaître, de découvrir, d'apprendre, de vivre tout simplement. Il n'y avait pas de connaissance sans relation, il n'y avait pas de découverte sans aventures, il n'y avait pas d'apprentissage sans erreur.
Fin
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 4 Sep - 22:05

Paytah ∞ Meika
Toute bonne chose à une fin!
Le jeune Amérindien de 16 lunes demanda à Winona par un simple mot comment Takoda était mort.
Winona devînt soudainement sombre, regarda à droite et à gauche si personne ne l'entendait, puis raconta à voix basse ce qui s'était réellement passé.
Takoda et Meika s'amusaient sur la voie ferrée. Un train arriva, le cheval de Meika paniqua et fit tomber sa cavalière sur les rails, la blessant au passage. Le train arrivait au même moment, alors Takoda s'est jeté sur sa petite-amie pour la pousser hors de la voie. Isha avait tout vu de A à Z.
Le cœur du petit Sioux loupa un battement. Paytah écarquilla ses yeux et sa bouche, puis s'écria : « Oh mon Dieu ! » avant de plaquer sa main sur sa bouche. Il détourna son visage et resta un moment silencieux, yeux tristes fixés sur le sol, main toujours plaquée sur les lèvres.
Sa main gauche vînt attraper...de l'air puisqu'il n'avait pas sa petite croix pour la serrer. S'en rendant compte, il leva la tête et baissa en même temps sa main droite. Il plongea son regard noir qui n'avait plus d'étincelles rougeâtres, malgré le soleil qui les éclairait, dans celui de Winona, lui disant toute sa compassion. Il comprenait la tristesse de Meika, la protection si poussée d'Isha à l'égard de sa sœur.
Il essaya d'articuler, n'y arriva pas et attendit un moment avant de demander à Mme Cloud si elle ou son mari ou eux tous les deux, pouvait le ramener lui et Ehawee chez lui.
La mère d'Isa et de Meika lui répondit que son mari avait un van pour chevaux et qu'ils allaient installer tout de suite le cheval noir avant qu'ils ne l'amène lui et Ehawee à Cheyenne River.
Paytah hocha la tête et baissa les yeux. Il dit : « Merci. Et...désolé pour Takoda. C'est vraiment horrible ce qui s'est passé. Je ne ré-aborderais plus le sujet, ni devant Meika, ni devant Isha, ni devant votre mari et vous. ».
Le petit Lakota et la grande Lakota sortirent de leur cachette. Meika arriva et alla avec sa mère chercher Flèche Ardente. Paytah les suivait du regard, main dans les poches de son sweat.
Il resta, une épaule appuyé contre le mur, yeux perdus dans le paysage de Pine Ridge. Pendant ce temps, Mr Cloud s'était activé et avait préparé le van. Il appela Ehawee et Pay  pour leur dire qu'il avait fini.
Meika conduisit le cheval devant le van et fit signe au Pi Sigma de continuer la suite. Paytah Yellow s'approcha du cheval, attrapa les rênes d'une main tandis que de l'autre il caressait le chanfrein de Flèche Ardente. Cette dernière curieuse, baissa sa tête et renifla le bracelet bleu en silicone qui pendait au bras du Sioux. Elle se mit à le mâchouiller, ce qui énerva Pay et qui fit rire Ehawee. Pour une fois, Ehawee faisait honneur à son prénom.
Le jeune de Cheyenne River calma sa jument et la fit rentrer dans le van. Mr Cloud ferma la porte, Pay soupira en regardant la porte du van puis se tourna vers Ehawee qui disait déjà au revoir à Meika, Mme Cloud et Mr Cloud. Ehawee saluait les trois Cloud avec un mot de remerciement, un au revoir et un signe de la main.

Mais lorsque ce fût son tour de dire au revoir, Pay s'approcha de Meika, lui sauta au cou et la serra très fort contre lui. Il ne pleurait pas, il voulait se montrer fort et ne pas attrister plus la jeune Sioux qui avait vécu des moments difficiles. Il resta un bon moment à serrer la Lakota, tellement qu'on dirait que le temps s'était arrêté ou qu'il avait été mis en pause. Ehawee regardait son frère, étonnée, mains jointes.
Paytah réussit à se détacher de Meika, avec douceur et quand il eut reculé d'un pas, il plongea son regard noir dans le regard rougeâtre de la Sioux. Il lui disait par ce regard qu'il avait comprit, qu'il acceptait ses choix et qu'il ferait tout pour ne plus l'aimer. Le petit Sioux posa sa main sur l'épaule de Meika, la serra doucement, yeux toujours plongés dans ceux de la Sioux et fit une petite moue avant de faire un timide sourire qui se transforma en grand sourire non timide, ce qui changea ses yeux bridés tout droit en arc de cercles comme dans les mangas. Il dit de sa voix douce, basse et chaude : « Tanyan glà yo. (Au revoir). Prend bien soin de toi et merci pour tout. ».
Il se tourna et avança vers Mme Cloud. Il serra la mère de Meika dans ses bras aussi et lui murmura « Merci pour tout. ».
Il alla chercher Isha et lui dit au revoir en lui serrant la main et en lui disant : « Tanyan glà yo. Prend soin de ta petite sœur. ».
Paytah alla ensuite dire au revoir à Mr Cloud pour ne pas à avoir à le faire lorsqu'il arriverait chez lui. Il le salua en Lakota et lui serra la main.
Ehawee s'approcha de son frère et le prit par l'épaule pour le faire avancer jusqu'à la voiture rattachée au van. Pay se retourna et salua une dernière fois de la main les Cloud restés sur place et monta dans la voiture, à l'arrière avec sa sœur.
Il resta muet durant le voyage alors que sa sœur parlait avec Mr Cloud en Lakota de la vie à la réserve, des coutumes et de la famille. Elle félicita même le Sioux pour l'éducation qu'il avait donné à ses enfants, pour leur chaleureux accueil et pour leur esprit de pardon.
Pay, lui, était appuyé contre la vitre de la voiture, regard perdu dans le paysage de Pine Ridge qui défilait devant ses yeux. Une larme descendit sur sa joue. Ehawee le remarqua et lui demanda : « Paytah pourquoi tu pleure ? ». Mais aucune réponse ne lui fût donnée.
Le voyage fût long. Le dernier des Yellow dormit durant la moitié du trajet, passant le reste à regarder le paysage ou à manger. Il était vraiment très silencieux. On aurait dit qu'il était devenu muet. Ehawee avait l'habitude, elle savait que c'était comme ça que son frère était : discret comme pas possible.
Des Kilomètres et des arrêts plus tard, ils arrivèrent tous enfin à Cheyenne River. Ehawee indiqua le chemin à Mr Cloud pour aller chez eux.
Ils arrivaient chez les Yellow lorsque le soleil tapait bien fort. Lorsque la voiture de apparu, tournant au coin de la rue, Mme Yellow sortit de sa maison en trombe, bien inquiète et apercevant ses enfants dans la voiture (un bien tristounet et une bien fatiguée mais qui bavardait), elle se mit à pleurer de joie. Mme Donoma Yellow était très émotive. Mr Yellow, coiffé de son chapeau de cow-boy et habillé comme un Cow-Boy d'ailleurs, sorti lentement de la maison, avec une grande classe cependant, ses cheveux longs détachés sur ses épaules. Il s'approcha de la voiture qui s'était arrêtée et salua Mr Cloud d'un signe de tête.
Paytah ouvrit la portière et descendit de la voiture sans jeter un regard à ses parents. Il marcha d'un pas décidé vers la porte de sa maison, mais sa mère le stoppa de la main en le bloquant puis le gifla d'une belle gifle qui claqua.
« D'où tu sors toi ? Ça fait des jours que nous sommes inquiets ! Tu as désobéi à l'interdiction que nous t'avons donné ! »
Pay leva le regard vers sa mère et posa sa main sur sa joue qui était maintenant rouge et brûlante.
Ehawee sortit de la voiture précipitamment, couru auprès de son frère, manquant même de tomber et pris sa défense en racontant un gros mensonge : « Ce n'est pas sa faute. C'est la mienne. Je lui ai dit de m'emmener visiter Pine Ridge. ».
Pay jeta un regard à sa sœur. Celle-ci soutenu le regard de son frère, lui faisant comprendre qu'il fallait qu'il approuve ses dires.
« C'est vrai ça Paytah ? », demanda Donoma
« Oui, fit Pay en hochant la tête, c'est vrai. »
« Si quelqu'un mérite d'être puni, c'est moi ! », repris l'aînée des enfant Yellow.
Donoma soupira puis ordonna à ses deux enfants de rentrer dans la maison et de se doucher immédiatement l'un après l'autre.
Pay fila à la douche le premier.
Pendant ce temps, Mr Yellow parlait à Mr Cloud : « Je suis désolé que mon fils vous ai créé des ennuis, surtout pour vos enfants. J'ai appris par Matoskah qu'il avait déshonoré votre fille. Je ne le laisserait pas comme ça ! Il sera punit ! Il a quand même désobéi à notre punition avec sa sœur pour venir vous voir, et je pense que si il a fait ça, c'est que ça lui tenait vraiment à cœur. ».
Mme Yellow s'occupa de sortir Flèche Ardente du van et de l'emmener au pré. Puis, elle rejoignit son mari qui souriait à Mr Cloud en lui disant au revoir d'un signe de la main. Le couple Yellow resta à regarder la voiture et le van s'éloigner puis finirent par rentrer dans la maison.

Lorsque l'heure du repas sonna, Sam Yellow cria : « PAYTAH ! EHAWEE ! LOOTAH ! Venez par ici ! ». Les trois petits Sioux punis sortirent de leur chambre et allèrent dans le salon.
« Vous ne sortirez pas de cette pièce tant que vous ne m'aurez pas expliqué votre comportement ! Surtout toi Paytah !(Sam pointa de son index le jeune Sioux vêtu d'un vieux t-shirt bleu délavé et d'un short bleu.). »
Mme Yellow était présente pour entendre les punis expliquer leur comportement au mariage de leur sœur. Ehwakan servait de témoin et écoutait les récit. Ce fût d'abord Lootah qui parla , puis Ehawee. Vînt le tour de Paytah, qui raconta tout de A à Z, y comprit l'agression d'Ehawee et leur visite chez les Cloud. Il conclu par : « Mais j'ai compris ma leçon de mes erreurs et je compte ne pas recommencer. J'ai eu de la chance que les Cloud ont exercés une immense gratitude à mon égard. »
A la fin de son récit, le sévère Sioux Lakota ôta son chapeau de Cow-boy et soupira. Il secoua la tête et dit : « Les enfants, vous avez étés tous les trois punis par votre faute. Vous avez réalisé et compris la leçon, j'espère pour vous que vous ne recommencerez pas. Je lève donc votre punition et pour vous féliciter de votre franchise, vous aurez droit à des desserts à volonté. ».
Pay, ses frères et sa sœur mangèrent un repas copieux.

***
Le lendemain, tous les Yellow étaient rassemblés devant la maison. Le soleil n'était pas encore tout à fait levé. Ehawee plaçait sa dernière valise dans le coffre et son petit frère Paytah, encore en pyjama de la veille (le t-shirt bleu délavé et le short bleu) et pieds nus lui apporta deux de ses sacs.
Ehawee les lui prit avec un sourire. Elle serra son petit frère dans ses bras et lui dit : « Pay je sais que je n'ai pas toujours été sympa avec toi et que je t'ai souvent mené la vie dure. Je m'excuse de mon comportement odieux. Tu pourra venir me voir à Los Angeles quand tu veux ! Je t'adore. »
Elle serra encore son frère puis salua chaque membres de sa famille en les serrant dans ses bras. Elle promit d'appeler souvent, de rester connecté sur les réseaux sociaux et de leur envoyer des lettres. Puis, la brunette élancée aux cheveux courts ouvrit la porte de sa jeep rouge, s'asseya au siège conducteur, mit sa ceinture, ferma la porte en la claquant, démarra puis cria en reculant et en saluant de la main : « AU REVOIR JE VOUS AIME ! ». Elle fit une manœuvre compliquée pour tourner puis s'en alla. Elle klaxona puis leva son bras en l'air.
Ses trois frères, son père et sa mère l'observaient. La mère pleurait, bien sûr.
La voiture d'Ehawee disparu derrière un gros nuage de poussière. Pay soupira puis déclara qu'il allait faire son sac. Il s'éloigna en courrant et entra dans la maison.

A 15 h00 tapantes, Paytah, revêtu d'un jean troué, d'un t-shirt blanc et chaussé de bottes en cuir apparu sur le seuil de sa maison, portant son grand sac de sport noir. Il s'avança vers sa voiture, posa le sac dans le coffre puis réajusta son collier en doré à laquelle pendait une grosse croix en or. Il en profita pour glisser la deuxième boucle d'oreille en argent qu'il n'avait pas eu le temps de mettre dans la précipitation.
Alors qu'il se tournait pour se diriger vers l'avant de son pick-up, une brunette aux cheveux long lui sauta au cou. C'était Olathe.
« Olathe ! Qu'est-ce que tu fais là ? »
« Je suis venue accompagner tes amis. »
« Quels amis ?, demanda le jeuen Sioux en fronçant les sourcils. »
« Nous pardi ! », lança une voix familière.
Pay leva les yeux et vit Li Na, Enapay et Migina, valises à la main derrière Olathe. Il fit un sourire et demanda, tandis qu'Olathe ne le lâchait plus : «Qu'est-ce que vous faites là ? ».
Li Na s'avança vers la portière du conducteur et déclara : « Tu crois qu'on va te laisser conduire alors que tu es crevé comme un pneu ? Tatata ! JE vais conduire.».
« Et pourquoi ça mademoiselle ?, coupa le Sioux au cheveux super longs., Je peux très bien conduire. »
« Non ! Tout sauf ça ! Mon frère ne sait pas respecter les feux rouges et roule trop vite. Li Na, conduit je t'en supplie ! », protesta Migina.

Les trois membres des Sioux se regardèrent un instant tour à tour puis se ruèrent tous en même temps sur la portière du conducteur, se battant pour entrer le premier afin de conduire.
Pendant ce temps, Olathe demandait à son ex : « Tu es sûr de ta décision ? ».
Pay soupira puis murmura : « Oui. »
« Pourquoi ? C'est à cause d'elle c'est ça ? Qu'est-ce que tu lui trouve ? Tu n'a aucune chance avec elle ! Oublie-la ! »
« De quoi tu parles ? »
« J'ai bien vu que tu avais un faible pour la grande fille aux cheveux longs et aux yeux rouges. Elle n'est même pas jolie ! Pourquoi tu ne veux pas revenir avec moi ? »
« C'est terminé Olathe. Et je t'interdis de parler d'elle comme ça ! Meika est une fille extraordinaire ! Elle est attentionnée, gentille, drôle, souriante...
« Et trop vielle pour toi. Elle a sûrement 19 ans ou 20 ans. Et toi...tu en a 16 ! Tu préfère quitter une Belle fille et t'attacher à une Belle âme ? Je vaux mieux qu'elle ! Je suis plus belle qu'elle déjà de un et de deux je suis plus intelligente qu'elle. Je t'interdis de la revoir ! »
« Arrête tes crises de jalousies ! C'est fini entre toi et moi donc ton avis...je n'en tiendrais pas compte. Meika...je...Pour Meika je renonce...Mais...tu ne sais pas avec qui je sortirais. Peut être avec une Visage-Pâle...peut être avec...je sais pas moi...une jolie blonde, une jolie brune, une rousse pourquoi pas ou... une Asiatique ou bien une Noire.
« QUOI ? Tu veux sortir avec...une Blanche ? »
« Et alors ? », fit Pay en haussant les épaules et les sourcils.
« Paytah ! Je te rappelle que tu es un Sioux ! Comment peux tu oser te mélanger avec cette race qui nous a fait tant souffert depuis des siècles ? »
« Olathe tu es plus pire que moi... »
« Pay... »
Un klaxon retentit. Paytah se retourna et vit que ses amis étaient déjà installés dans la voiture. Migina à l'arrière, Li Na au volant et Enapay à la place du mort. Le pick up était déjà démarré, car il y avait un doux ronronnement de moteur.
Li Na sortit sa tête de la vitre et cria : « ALORS C'EST POUR AUJOURD'HUI OU POUR DEMAIN ? ».
« Je dois y aller... », fit Pay en reculant.
Le Pi Sigma ne savait pas que sa ruse d'il y a quelques jours se retournerait contre lui. Car la Lakota au visage angélique s'approcha rapidement de Pay et l'embrassa sur les lèvres. Pay ouvrit grand les yeux et regarda avec effroi son ex-petite-amie. Olathe ne fit cependant pas comme le jeune Sioux, car elle attrapa les mains de ce dernier et lui dit : « Techihila Ksto. ». Pay secoua la tête de gauche à droite, toujours aussi effaré. « N...non. C'est fini entre nous Olathe. Je suis désolé. ».
« Pourquoi ? »
« Si je fais ça...c'est...pour toi. Rappelle toi de ce que je t'ai dis...C'est fini. C'est fini entre nous. Je...je dois vraiment y aller. ».
Pay recula, puis toisa Olathe avant de se dépêcher d'ouvrir la portière de sa voiture. Il s'installa aux côtés de Migina puis Li Na pu enfin foncer sur la route. Pay se retourna et vit ses parents et la pauvre Olathe qui pleurait lui dire au revoir de la main. Olathe s'en alla tête baissée. Pay se retourna et essuya ses lèvres. Le petit Sioux devînt un peu triste mais il redevînt souriant car Migina le taquina.

Bientôt le pick-up fût remplit d'éclats de rire, de miettes de chips, de tâches de glace et de canettes de coca partout. Des bonbons volaient et attérissaient dans les cheveux d'Enapay, dans ceux de Li Na et contre les vitres.
Les Siouxx au grand complet se comportaient comme de vrais gamins, se chamaillant joyeusement et gentiment. Des blagues égayaient le voyage long du Dakota du Sud à Miami. Il y avait des pauses, des dîners au MacDonnald, des arrêts au cinéma, des séances footings et des bavardages.
Alors qu'ils étaient presque arrivé à Miami, Pay attrapa sa guitare sèche et se mit à gratter les cordes.
Il se mit alors à faire une reprise d'une chanson qui n'était pas de lui. Migina l'accompagnait en tant que soliste.


C'était une chanson bien triste mais qui illustrait bien le cœur brisé du Pi Sigma.
Arrivé à Miami,Pay invita ses amis à son appartement. Les Siouxx firent une soirée pizzeria et programmèrent leur prochain concert.
Le petit Sioux rusé, sortit un portable noir de sa poche et envoya un tweet à sa grande sœur Matoskah.

Paytah Yellow
Hello soeurette. Alors, comment est Las Vegas ?
@Matoskah Yellow

Matoskah Yellow
Comment se fait-il que tu m'envoie des messages alors que tu es privé de portable et que ton portable est ici avec moi ?
@Paytah Yellow

Paytah Yellow
Je l'ai piqué à Lootah !:-)
@Matoskah Yellow

Matoskah Yellow
Oh non, t'a pas osé quand même ? MDR le pauvre ! Ah ah:-p
@Paytah Yellow

Paytah Yellow
Si ! Je parie qu'il est entrain de hurler à l'heure qu'il est !;-)
@Matoskah Yellow

Matoskah Yellow
Ah ! Ah ! MDR
@Paytah Yellow

En effet, à des Kilomètres plus loin, Lootah ouvrit la porte de sa chambre, s'avança vers son bureau et devînt pâle.
« MON PORTABLE ! », hurla t-il « PAYTAAAAAAH TU VA ME LE PAYER ! »
« Que se passe t-il ? », demanda Donoma, en arrivant auprès de son fils.
« Paytah a volé mon portable. », pleurnicha Lootah en s'approchant de sa mère.
« Ce n'est rien. Ah sacré Pay quand même ! », sourit Mme Yellow en prenant Lootah dans ses bras. 
« Hé, Lootah  tu sais quoi ? Ton frère a fait du poulet rôti. »
« DU POULET ? J'y cours ! EHWAKAAAAAN! », fit Lootah en se précipitant hors de sa chambre.

Le soleil tapait. Pay mit sa main devant ses yeux pour empêcher les rayons du soleil de l'attaquer d'avantage. Il tira sur les mèche de ses cheveux mi-longs qui étaient coiffés à la japan boy. Devant lui était la plus belle des filles de toute la réserve et de toute la terre : Olathe. Olathe portait bien son nom. Elle était vraiment belle.
Ses cheveux longs étaient dénoués sur ses épaules et lui arrivaient jusqu'au bas de son dos. Elle regardait Paytah les larmes aux yeux.
« Ma chérie...je suis désolé. Mais je dois vraiment le faire. », murmura finalement Pay, prenant les mains d'Olathe dans les siennes.
« Non Pay tu n'a pas le droit ! Tu n'a pas le droit de m'abandonner comme ça ! Je t'aime et tu le sais, alors pourquoi tu veux qu'on se sépare ?
« Ce n'est pas si simple que ça en a l'air. Tu crois que je t'abandonne...or...Je fais ça pour nous. Comme tu le sais, je vais bientôt partir avec Ty à Miami...et...il vaudrait mieux qu'on se sépare.
Nous serions trop éloignés l'un de l'autre et...je crains que notre amour ne puisse survivre avec une telle séparation aussi longue. Nous serons à des kilomètres loin de l'autre et je ne pourrais pas te revoir souvent. Tu comprend Olathe ? C'est pour ça que je fais ça. Je préfère le faire tôt, sinon je...je n'aurais pas le courage de le faire après et nous serons habitués à être séparés. Je t'aime aussi Olathe. 
»
Le petit Sioux ramena Olathe contre lui et la serra fort dans ses bras.
Le soleil tapait toujours, mais le cœur des deux adolescents étaient lourds.
«D'accord Pay je comprend et j'accepte. », dit la brunette aux longs cheveux noirs de jais.
Ils s'étaient séparés à l’amiable (bien qu'Olathe ne fût pas d'accord au début).
Les deux Sioux au cœur brisé s'embrassèrent pour la dernière fois de leur vie, puis Pay recula en passant sa main dans ses cheveux regardant toujours la belle Olathe qui lui fit un petit signe de la main timide.
Il la regarda un instant, puis, s'éclipsa en courant jusque chez lui. Il pleura longtemps dans sa chambre car il aimait Olathe. Et Olahe quand à elle, passa le reste de la journée à pleurer.
Les deux Sioux étaient désormais séparés.

Paytah Yellow releva la tête et soupira. Il repensa un instant à Olathe et à Meika. A quoi bon vouloir sortir avec Meika ? Pourquoi faudrait-il que les deux seuls Sioux de Wynwood sortent ensembles  obligatoirement ? Il valait mieux abandonner. Et puis, c'était juste un coup de foudre comme tous les autres....Un coup de foudre comme Joy , comme Miss Pretty et comme Alex.
La seule qu'il avait aimé était Olathe.
« Pay ! Tu rêves ? », lança Enapay
« Hmm ? »
«Tu as laissé tes pop corns et ça explose partout ! », s'écria Enapay
« Quoi ?!! », s'exclama Pay en se retournant.
« Qu'est-ce qui t'arrive ? C'est bien la première fois que tu ai distrait quand tu cuisine ! », commenta Li Na.
« Je pensais à...Olathe et à Meika. », avoua le petit Sioux
« Toujours cette Meika ! Tu sais quoi ? La prochaine fois, invite là et fais lui un dîner romantique, aux chandelles et tout ! »
« Non, non, non. Bon les amis, vous voulez regarder quoi comme film ? »
« Un disney ! », s'écrièrent tous en choeur Li Na , Enapay et Migina, tel de grands gamins.
« Lequel ? »
« La Belle et le Clochard ! », cria Enapay, bien décidé à taquiner le Pi Sigma. Celui-ci repondit d'ailleurs en se retournant, un sourire aux lèvres : « Très drôle ! ».
« Non moi je propose qu'on regarde Twillight, surtout Breaking Dawn 1 et 2! »
« Noooon !, fit Li Na, bien décidée à avoir le dernier mot, je propose Pirates des Caraïbes 4 La fontaine de Jouvence. »
« ça c'est un film !  Je vous le mets. Allez dans la salle de cinéma, moi je m'occupe des pop-corn. »

Et la soirée se termina dans une bataille pour regarder les films. Pay avait une collection de DVD et c'était impossible de choisir quoi regarder. Au final, les Siouxx regardèrent X-Men Days of Future Past, Pirates des Caraïbes 4 et Peter Pan en Disney.
Lorsque Migina, Li Na et Enapay quittèrent l'appartement luxueux du Pi Sigma, celui-ci alla dans sa chambre, suivit de son caniche femelle. Il s'habilla de d'un bas d'un pyjama (un pantalon à carreaux rouges et blancs) et resta buste-nu car il faisait chaud. Il ouvrit la fenêtre de sa chambre, serra sa croix en or, puis s'agenouilla. Il pria pour les Cloud, pour les Yellow, pour Takoda et Ty.
Puis, il alla se coucher dans son beau lit blanc et rabattit la couette qui faisait Sioux sur lui.
Il resta un moment dans le noir à penser au mariage de sa sœur et à toute cette histoire. Il se mit à sourire puis s'endormit, la petite chienne couchée contre lui.

Au final, Paytah Yellow avait aimé le mariage de sa sœur. Il s’était bien amusé, et même si il avait fait des conneries, il avait retenu des leçons : ne jamais juger quelqu'un, respecter l'autre et...ne embrasser une fille sans l'avoir prévenue !

THE END
(4153 mots)
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 2 Sep - 19:40

Nous étions arrivé. Cet endroit était symbole de tristesse pour tout le monde, mais comme pour un cimetière de blanc, on aimait venir s'y recueillir de temps en temps et demander des nouvelles des nôtres que le vent nous apporte. J'avais indiqué la tombe à Paytah. Ce dernier y installa ce charmant petit moulin dont les hélices se mirent à pivoter tout doucement dans une ronde infinie. Je fixais l'objet, perdue dans mes pensées, voyant défiler les mots que le sioux avait marqué dessus. Paytah resta très longtemps devant la petite pierre où était marqué le nom de Takoda. Moi j'étais debout derrière lui, la tête ailleurs...

"- Je ne compte pas passer ma vie à vendre des saloperies dans ce fastfood tout pourri. Mais je ne veux pas quitter la réserve...Ou plutôt je n'ose pas. En disant ça, j'ai l'impression d'être un lâche non ?
- Non pas du tout ! C'est la misère ici mais le monde à l'extérieur a beau être luxueux, il est bien pire.
- Comment tu peux le savoir ?
- Ce n'est pas difficile.
- De toute façon je ne risque pas de partir, être loin de toi, ce serait encore pire que le pire !
Elle pouffa de rire.
- Et moi qui ne veux pas non plus partir d'ici. Tu trouve ça lâche ?
- Absolument pas. Il suffit de te voir défier la loi pour la bonne cause pour comprendre que tu es empli de courage.
- C'est valable pour toi aussi.
Il sourit et caressa la joue de la jeune fille.
- Quelque soit notre avenir, riche ou pauvre, l'essentiel est de le faire ensemble..."


Je fermai les yeux. Une larme s'échappa de ma paupière, roulant sur ma peau mate avant de tomber dans le sol sec de la plaine. Paytah se leva soudainement et s'éloigna. Je le suivis un temps du regard, me rendant compte qu'il s'était aventurer dans un petit pré fleuri à côté. Au loin, nos deux chevaux faisaient connaissance. Le jeune sioux finit par revenir avec un énorme bouquet de fleur. Je n'aimais pas trop que l'on arrachait les fleurs. Même avec de bonnes intentions. Ma mère m'avait appris à respecter aussi bien les plantes que les créatures. Mais l'intention du lakota était si attendrissante, que je ne pouvais que me laisser distraire par ce qu'il faisait. Il installa les fleurs autour de la pierre et du moulin avant de se lever et de poser une main sur mon épaule et de me murmurer :

« Rentrons. »

J'approuvai d'un signe de tête. Paytah et moi remontions sur nos montures et retournions à la réserve, le coeur lourd. Une fois retourné chez moi, Paytah conversa avec sa soeur qui l'informa qu'il allait retourner à Miami. Je me disais que ça allait être mon cas également. Puis, Paytah s'éclipsa. Et il s'éclipsa avec ma mère à l'extérieur de la maison où le soleil tapait fort en ce jour d'été. Winona interrogea le jeune homme du regard qui lui demanda :

« Comment ? »

N'importe qui aurait demandé des précisions mais ma mère, avec ses bonnes intuitions indiennes, devina rapidement de quoi il voulait parler. Ce qui avait l'air de la mettre très mal à l'aise. Elle n'aimait pas trop aborder ce genre de sujet. Cependant, elle vérifia également être seule à seule avec le jeune sioux tout en hésitant à lui répondre, jugeant probablement que ce sujet était de référence intime. Mais finalement, elle répondit à voix basse :

- Ca s'est passé peu de temps avant la rentrée de Meika à Miami. Il semblerait qu'elle et le jeune Takoda étaient en train de chahuter sur la voie de chemin de fer à l'est de la réserve à cheval. Très peu de trains passent pas là mais ce jour là, il y en avait un et le cheval de Meika aurait eu un écart qui l'aurait fait tomber sur les rails. Elle s'est blessé et Takoda s'est jeté sur elle pour l'écarter de la voie au moment où...Au moment où le train passa...Isha qui était arrivé à ce moment là avait tout vu et nous a ramené Meika et les chevaux...

Winona était attristée de cette histoire, soit elle n'avait plus de fille, soit un autre parent perdait son fils. C'était le fils qui n'avait pas eu de chance. Paytah demanda ensuite à la femme :

Madame, le temps passe et nous devons rentrer chez nous. Ma sœur voudrait rentrer finaliser ses bagages. Vous nous disiez tout à l'heure que vous pourriez nous ramener alors, si vous êtes disponibles maintenant pour le départ, ce serai vraiment cool ! ».

- C'est mon mari qui possède un van pour ton cheval. Nous allons l'y installer tout de suite, puis vous serez conduit toi et ta soeur à votre réserve.

Sur ce, ma mère et moi nous rendions au pré pour récupéré le cheval du petit sioux. Derrière la maison, mon père prépara le van après avoir été mis au courant qu'il était temps pour tout le monde de partir. Je laissais le soin à Paytah de faire rentrer l'équidé dans le véhicule alors que ma mère et mon père étaient réunis avec moi pour le départ.


Indice
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 2 Sep - 17:36

Paytah ∞ Meika
Paper Windminds & Flowers
Winona répondit que c'était normal d'aider les autres. Pay fit un sourire, puis demanda à Meika de patienter tandis qu'il ferait son travail manuel. Le petit artiste créa bien vite un beau moulin à vent en papier très joli. Il l'avait fait avec tout son cœur et avec patience, écrivant même un petit message sur les branches du moulin.
Il fit signe à Meika qu'il était prêt et qu'ils pouvaient partir. Ce fût lui le premier qui sortit de la maison. Meika mit un peu plus de temps à venir (sans doute parce que l'endroit où ils allaient se rendre la ferait devenir nostalgique). Pay ôta la selle, les étriers et le tapis de son cheval et monta à cru. Ça faisait longtemps qu'il n'était pas monté à cru sur sa monture d'ébène.
Meika siffla son cheval de couleur crème qui arriva au petit trot. Du haut de sa jument, Paytah les observait, trouvant que la monture de Meika était très obéissante. La Sioux Lakota sortit sa monture du pré et monta elle aussi à cru.
Puis, elle partit au galop. Paytah était resté un peu en arrière quelque secondes, et lorsqu'il vit Meika partir, il cria à son cheval : « Allez Ya Ya ! » et le lança au grand galop pour rattraper Meika.
Les longs cheveux noirs de Meika flottaient dans le vent. Pay se dit un instant qu'il aurait pu avoir ses cheveux dans le vent si ils lui arrivaient aux épaules. Quelques fois, le petit Sioux regrettait ses cheveux courts. Il aurait tant voulu que Ty ne coupe jamais ses cheveux. Depuis tout petit, il ne les avait jamais coupé (sauf une fois, pour faire la crête de Ty tant il adorait son cousin) passant de la coiffure du petit Indien (3 ans) à la coiffure de Japonais (5-10 ans) et enfin au garçon presque rebelle (13-15 ans).
Pay ne parlait pas à Meika, restant silencieux, guidant sa jument de la main droite avec les rênes et tenant de la main gauche son petit moulin.
Les deux Sioux, sur des montures de couleur claire et sombre respectivement, galopaient dans le pré à la recherche du tombeau de Takoda.

Meika ralentit son allure. Paytah fit de même et observa l'endroit qui était autour de lui. C'était une grande plaine avec quelques endroits dont l'herbe ne repoussait plus. Il y avait des pierres avec des noms gravés ou des symboles. La jeune Sioux descendit de sa monture. L'apprenti Pi Sigma l'imita. Il fit bien attention de ne pas abîmer sa petite œuvre d'art en descendant de Flèche Enflammée.
Il suivit ensuite doucement Meika en regardant chacune des pierres avec respect. Il pensa à tous ces Sioux morts et ses yeux devinrent encore plus sombres qu'avant.
Pocahontas numéro 2 lui montra la pierre. Paytah s'approcha puis s'agenouilla. Il se pencha au dessus de la pierre pour lire le nom de Takoda gravé. Il passa ses doigts sur les lettres, comme il avait l'habitude de faire pour Ty à chaque fois qu'il allait sur sa tombe.
Il planta le moulin à vent en papier en dessous de la pierre. Il y avait une légère brise. Le moulin à vent tournait lentement. Pay resta agenouillé sur la tombe, longtemps, triste et visage sombre.
Il fini par se relever au bout d'un moment (peut-être au bout de 15 minutes ou 20) et alla dans le pré, plus loin, là où les fleurs poussaient.
Il s'accroupit dans le pré et cueillit les plus belles fleurs qu'il voyait pour en faire un gros bouquet. Il cueillit des fleurs rouges, violettes, jaunes, fushia, blanches, oranges et roses.
Une fois que ses deux mains furent remplies à craquer de fleurs, il se rendit de nouveau sur la tombe de Takoda. Il arrangea quelques fleurs pour en faire une sorte de couronne en arc de cercle autour de la pierre, jeta quelques pétales un peu partout et sur la pierre, puis se mit à faire un peu de jardinage pour planter les fleurs à côté de son moulin.
Une fois fini, il se releva puis adressa une prière à Waka Tanka. Il avait les yeux pleins de larmes, les mains pleines de terre et le cœur plein d'armertume. Il ne connaissait pas Takoda, mais il savait qu'il était mort pour une grande amie et ça lui faisait de la peine. Takoda avait fait la même chose que Ty qui plus est !
Le brun recula posa sa main sur l'épaule de Meika, le regard remplit de compassion, et serra un peu l'épaule de la Sioux mais avec douceur. Il détourna le visage et murmura : « Rentrons. ».
Il ne voulait pas infliger de douleur à Meika plus longtemps.

La chevauchée du retour fût tout aussi silencieuse que celle du départ. Une fois qu'ils furent revenus à la maison bleue, Pay s'occupa de sa jument et lui tressa même la crinière.
Il retourna à l'intérieur de la maison puis regarda l'heure. Il fallait bientôt partir.
Ehawee qui était à la cuisine alla trouver son petit frère et lui jeta un regard qui lui disais : « Rentrons. ».
Pay soupira, tout triste et lui dit : « Et les parents ? ». La brune aux cheveux courts posa sa main sur l'épaule du garçon. Celui-ci leva son visage vers elle. Ehawee Yellow lui dit : «T'inquiète pas. De toute façon, tu rentreras à Miami demain. ».
Ehawee échapperait de justesse à la suite de sa punition puisqu'elle allait à Los Angeles pour aménager. Paytah lui, échapperait aussi à sa punition, car il rentrerait à Miami.
Le jeune Sioux brun hocha la tête, fit une petite grimace puis alla retrouver Mme Cloud pour la prendre à part. Il l'emmena assez loin, dehors, et s'assurant que personne ne l'écoutait, ni Meika ni Isha, il dit un seul mot. Une seule question. « Comment ? »
Si Winona avait son don, elle saurait forcément de quoi il voulait parler. Pay voulait savoir comment le petit-ami de Meika était mort.
Il attendit la réponse de la brunette puis, après un moment de silence, il s'adressa de nouveau à elle: « Madame, le temps passe et nous devons rentrer chez nous. Ma sœur voudrait rentrer finaliser ses bagages. Vous nous disiez tout à l'heure que vous pourriez nous ramener alors, si vous êtes disponibles maintenant pour le départ, ce serai vraiment cool ! ».
Il fit un petit sourire puis attendit la réponse de Winona. Il comptait saluer ensuite chaque Cloud avant que sa sœur et lui ne quittent la maison bleue.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Lun 1 Sep - 0:44

« Les seuls chrétiens dans la famille, c'est moi et Matoskah. »

Me répondit-il. De toute façon, ce n'était pas bien important. Moi, l'idée de gifler ne me venait pas naturellement et Paytah ne m'avait de toute manière pas donner de bonne raison de le faire. Ensuite, Paytah demanda du matériel à ma mère, chose qu'elle lui trouva assez rapidement et lui donna avant qu'il ne réponde :

« D'accord. Merci beaucoup Mme Cloud. Jamais je n'oublierais ce que vous avez fait pour nous. Je vous revaudrais ça à l'occasion. ».

- Tu ne nous doit rien du tout, c'est normal d'aider les nôtres.

Paytah me demanda ensuite de patienter, chose que je savais très bien faire. Je restais donc dans la cuisine et discuta avec ma mère pendant que le jeune sioux faisait du bricolage sur la table basse du salon, sous l'oeil intrigué de ma grand-mère paternelle qui tricotait une couverture. Quand Paytah revint, il avait confectionner une sorte de petit moulin. J'étais stupéfaite de sa création. En voilà un qui savait quoi faire de ses dix doigts. Il rendit le reste du matériel à ma mère et je l'accompagnais dehors jusqu'au pré. Sa soeur y était également. Paytah retira la selle de sa jument avant de monter tandis que je sifflais mon étalon qui devait se trouver quelque part parmi tout les autres. Finalement, le cheval à la robe clair me rejoignit au petit trot. Au loin, près de l'abri de bois des chevaux, je voyais la silhouette d'Akecheta qui avait l'air de "converser" avec les équidés. Ehawee retourna à la maison tandis que je sortis Ohanzee du pré avant de monter dessus, à cru naturellement et des rênes qui se limitaient à des bouts de cordes relier à sa bouche. Je partis ensuite au galop dans les vastes plaines jusqu'à disparaître de la vue de la réserve au détour d'une colline. Je ne le voyais pas, mais sur une autre colline justement, Isha était assis en tailleur et observait ces deux petites silhouettes de cavaliers qui galopaient vers l'horizon. Hakan était couché à ses côtés.

***
Il n'y avait plus rien autour de nous. Rien que de l'herbe, le soleil, la chaleur et la grande plaine. Il y avait une brise légère, de temps en temps un renard aventureux qui s'empressa de fuir à notre approche, ou encore une belette trop curieuse. Des buses se voyaient au loin, chassant le mulot. Dans un espace plat entre les collines, l'herbe poussait plus difficilement. A cet endroit, il y avait surtout de la terre sèche et des cailloux. En réalité, en brûlant des corps, on y brûlait l'herbe et comme il pleuvait rarement en été, elle ne repoussait pas. Mais en hiver, les cendres en plus de la pluie rendait cet endroit incroyablement verdoyant. J'avais ralenti mon cheval au pas et finit par l'arrêter avant de descendre de son dos, le laissant brouter à sa guise. Je m'approchais un peu de cet endroit perdu au milieu de nulle part. Il y avait des pierres parsemant le sol de façon assez régulière. Sur certaines d'entre elle se trouvait un symbole, sur d'autres, un nom. Takoda (Ami de chacun) avait son nom marqué. Ce n'était pas ce qu'on pourrait appelé une tombe, juste un moyen de se souvenir précisément où son corps avait brûlé. Une fois la pierre trouvée, je la présentai à Paytah. Inutile de dire que sa vue me fit un serrement au coeur, tout comme la vue de cet endroit d'ailleurs, mais il valait mieux songer à leur place près de Waka Tanka plutôt qu'à notre perte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Lun 1 Sep - 0:00

Paytah ∞ Meika
Let's Go I'm Ready!
Paytah demanda à Meika pourquoi sa mère et ses sœurs le giflaient quand il faisait des bêtises. Meika émit l'hypothèse que c'était parce qu'elles étaient chrétiennes. Pay rectifia : « Les seuls chrétiens dans la famille, c'est moi et Matoskah. ». En effet, ni Ehawee, ni Donoma, ni même Sam et les deux autres frères de Paytah croyaient en Dieu. Ils étaient tous croyants du Wanka Tanka.

Le jeune Sioux demanda ensuite à Meika si Takoda avait une tombe. Meika lui répondit négativement : il avait été incinéré dans la plaine. Décidément, Ty et Takoda avaient beaucoup de points communs : Leurs prénoms commençaient tous les deux par la lettre T, ils étaient très gentils et souriants, ils étaient morts tous les deux pour sauver quelqu'un qui leur étaient cher, ils avaient été incinérés et ils manquaient tous les deux à ceux qu'il savaient sauvés.
Wow ! C'était quand même frappant !
Paytah demanda ensuite à Meika si il avait une chance pour l'avoir un jour. La belle Sioux lui répondit qu'elle ne savait pas. Paytah poussa alors un petit soupir. Devait-il tenter ou abandonner ?
Il voulait tenter, mais il avait un peu peur : et si il devait au contraire abandonner ?

Les deux jeunes descendirent à la cuisine et Paytah demanda à Winona si il pouvait manger. La mère de Meika lui répondit positivement et le jeune Sioux affamé se servit en tartines à volonté (enfin...jusqu'à ce qu'il n'ai plus faim).
Il avait demanda à Mme Cloud du matériel. La femme-medecine le lui apporta en précisant que c'était tout ce qu'elle avait, surtout niveau peinture. Paytah ouvrit le sachet, regarda à l'intérieur, fit un sourire puis remercia Mme Cloud en précisant que c'était parfait. La femme de Mr Cloud lui appris également que sa grande sœur était au pré avec Flèche Ardente, ce qui le rassura un peu. Elle ajouta ensuite qu'Ehawee et lui allaient se faire raccompagner mais pas à cheval car la route était trop longue.
« D'accord. Merci beaucoup Mme Cloud. Jamais je n'oublierais ce que vous avez fait pour nous. Je vous revaudrais ça à l'occasion. ».
« Ca tombe bien, nous allons devoir prendre les chevaux pour aller...là où tu veux aller. », fit Meika.
Paytah fit un timide sourire puis il demanda à Meika de bien vouloir attendre un peu avant de partir là où ils devaient aller. Il sortit de la cuisine à reculons ne regardant Mme Cloud et sa fille puis, alla s'installer à la table du salon.
Il sortit tout le matériel et s'activa.
Il traça sur le papier des traits, plia le papier en plusieurs morceau, découpa, replia, colla, peignit, attendit que la peinture sèche, fixa le baton avec une punaise qu'il trouva dans une petite boite ( où il y avait des babioles) dans sa poche et souffla.
Il avait fabriqué un moulin à vent. Les couleurs étaient le bleu du ciel, le jaune du soleil. Le bâton était peint en rouge et en blanc, blanc pour la pureté et rouge pour le sang.
Paytah Yellow était fier de son travail. Il écrivit sur les pâles du moulin à vent en papier, de sa plus belle écriture : *« For Takoda, a great warrior who saves the life of his love Meika. Thx U so much. ». Il écrivit en tout petit : **« Paytah Yellow, a friend (a boy who would like to be your friend) ».
Satisfait de sa création, le petit Sioux de Cheyenne River retourna à la cuisine, rendit le reste du matériel à Mme Cloud puis fit signe à Meika qu'ils pouvaient partir.
Ils sortirent de la maison et Pay se précipita dans le pré pour retrouver sa monture qui lui avait manqué. Il demanda à Ehawee de lui tenir le moulin à vent en papier, sans oublier de lui ordonner (en lui criant dessus) de faire attention. Il caressa l'encolure de sa jument puis lui ôta sa selle et son tapis qu'il abandonna sur l'herbe. Flèche Ardente serait enfin libre et reposée de son lourd chargement qu'elle transportait depuis 4 jours.
Paytah recula, prit de l'élan, couru et sauta en prenant appui sur la croupe de Flèche Ardente pour grimper à cru. Il fit un bruit avec sa langue pour que sa jument tourne, tira sur les rênes, fit signe à Ehawee de lui donner l'objet fragile, puis attendit Meika.
Il garda le moulin à vent en papier dans sa main gauche qu'il tenait doucement, tenant de la main droite les rênes, plus fermement.
Ehawee décida de rester avec le reste de la famille, préférant aider Winona à la cuisine et bavarder avec elle.

*= "Pour Takoda, un grand guérrier qui sauva la vie de son amour Meika. Merci beaucoup."
**= "Paytah Yellow, un ami (un garçon qui aurait aimé être ton ami)"

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Dim 31 Aoû - 2:20

«Alors pourquoi ma mère et mes soeurs me giflent quand je fais quelque chose de mal ? »

Ce côté de la conversation gardait quelque chose d'amusant. J'affichais un petit sourire silencieux, réfléchissant à la réponse avant de dire en haussant les épaules :

- Le côté chrétien peut-être.

En tout cas, moi je n'avais jamais été frappé par ma mère quand j'étais petite pour une bêtise quelconque. Enfin, je n'en avais pas de souvenir d'ailleurs. Mon père haussait beaucoup la voix, punissait en envoyant dans les chambres, mais ne giflait pas non plus. Je me souvins aussi ne pas avoir été une enfant à problème quand j'étais petite, j'étais plutôt sage, Isha aussi. Encore une fois, je vantais l'éducation "primitive" de ma mère. C'était mon père qui devait être ravi d'un tel apprentissage. Les Blancs devaient tellement avoir de soucis avec leur enfant ! De même que les sioux un peu trop modernisé dans la réserve. Il suffisait de voir les délinquants lakota pour s'en rendre compte. Hors, l'apprentissage d'une ancienne vie amérindienne était dépourvu de vices.

« A t-il une tombe ? ».

Je sentis à nouveau mon coeur se serrer mais je répondis assez facilement tout de même :

- Non...Il était aussi très proche de notre peuple, selon ses volontés et les traditions ancestrales, il a été incinéré quelque part au milieu de la plaine. Ce n'est pas vraiment une tombe...

Si on avait respecté les vraies coutumes, on aurait posé son corps sur un échafaudage de bois, recouvert d'une couverture avec des offrandes afin qu'il soit à l'abri des animaux sauvages, mais c'était interdit de nos jours.

«Je suppose que...ce n'est pas la peine que j'essaie de t'avoir....Pas vrai ? Un disney et un pixar ça peut pas être réunis. ».

Disney et pixar ?

- Je ne saurais le dire Paytah.

Entrevoir l'avenir, ça n'existait pas. Posant une main sur son épaule, je l'incitais à descendre. Une fois en bas, il demanda à ma mère :

« Je pourrais avoir à manger s'il vous plaît ? »

Celle ci répondit en souriant :

- Oui bien sûr, sers toi, il reste encore des tartines sur la table.

«Avant de partir...j'aimerais aller sur la tombe de...de quelqu'un que j'aurais bien aimé connaître. »

Je regardais Paytah qui semblait vraiment vouloir insister pour aller voir l'endroit où Takoda avait été incinéré. Je n'avais pas tellement envie de m'y rendre à vrai dire. C'était qu'on avait un peu trop parlé de lui ces derniers temps. Isha n'était pas dans la maison, je me demandais bien où il était passé.

« Vous n'auriez pas un petit bout de bois genre un bâton, du papier, de la colle, des ciseaux et...de la peinture par hasard ? ».

- Hm, je dois pouvoir trouver ça.

Répondit Winona avant de quitter la cuisine à la recherche de ces fameux matériaux. Pendant ce temps là, Paytah demanda également :

« Où est ma sœur ? Je pense que...je partirais à 13h00 de l'après-midi par là...Mes parents doivent être hyper inquiets. Une gifle et le reste de ma punition m'attendent. »

Ma mère finit par revenir avec un petit sac qui contenait ce que Paytah avait demandé, lui précisant que c'était tout ce qu'elle avait, surtout niveau peinture qui restait limitée. Puis elle lui répondit :

- Il me semble qu'elle est partit vers le pré pour voir comment allait ton cheval. D'ailleurs, j'aimerais autant que l'on vous raccompagne pour rentrer. La route est trop longue à cheval !

- Ca tombe bien, nous allons devoir prendre les chevaux pour aller...là où tu veux aller.

C'était assez loin en effet, perdu dans les vastes plaines. C'était fait exprès car beaucoup de lakota désirait subir le même sort alors il fallait leur attribué un grand espace de sépulture que personne ne viendrait souiller en bâtissant une maison ou autre. L'endroit était suffisamment perdu au milieu de nulle part pour dissuadé quelqu'un de s'y installer, à part un vieil ermite désespéré peut-être !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Dim 31 Aoû - 1:13

Paytah ∞ Meika
où est la tombe de Takoda?
Pay était surpris que Meika savait les sentiments qu'il avait pour lui depuis le début. Ce qu'elle était maligne quand même Belle-Âme !
Alors que prince Pay essayait encore et encore de s'excuser, Meika lui assura qu'il y avait bien pire dans la vie. A cela, le jeune brun hocha la tête. Il pensait à son secret. C'est sûr que c'était pire !
La Lakota précisa ensuite que c'était que les Blanches qui giflaient. Yellow fit un sourire en coin sans montrer ses dents et demanda : «Alors pourquoi ma mère et mes soeurs me giflent quand je fais quelque chose de mal ? ». Il étouffa un petit rire en secouant la tête.
Il allait d'ailleurs se reprendre une gifle lorsqu'il rentrerait, il le savait.

Lorsque Meika montra la photo de son petit-ami décédé, Paytah le trouva gentil. Meika lui confirma qu'il l'était. Le petit Sioux ressentit un pincement au cœur. Il se mit d'ailleurs à pleurer : trop d'émotions. A la moindre chose triste, il fondait en larmes et pleurait comme une madeleine, comme sa mère Donoma. Il étreignit Meika, la serrant dans ses bras, ne trouvant pas les mots pour la réconforter. Il réussit juste à dire : « Je suis désolé... ». Meika referma son étreinte et Pay essaya de se calmer, en vain.
Il alla, les yeux pleins de larmes, à la fenêtre de la sœur d'Isha, et fit une prière à Wanka Tanka.
Il était Catholique certes, mais rarement il s'adressait à Wanka Tanka dans les moments tristes ou quand il y avait un danger. Il priait à ce moment là deux fois, réunissant son ancienne croyance et sa nouvelle.
Il essuya ses yeux, se reprit, s'avança vers Meika, posa sa main sur son épaule et resta silencieux.
Meika lui dit : «  Voilà...Au moins tu sais maintenant. ».
En bon optimiste, Pay lui dit : « Je suis sûr qu'un jour tu trouvera un Takoda sur ton chemin. J'en suis sûr ! ». Le Pi Sigma ne parlait pas de lui, évidemment.  Il ne se sentait pas comme Takoda. Il pensait que Meika trouverait de nouveau quelqu'un qui saurait prendre soin d'elle comme Takoda l'avait fait et qui aurait les mêmes qualités que lui.
Soudain, Pay demanda : « A t-il une tombe ? ».
Paytah voulait aller sur la tombe de ce Sioux qui avait fait un grand sacrifice pour Meika. Il voulait décorer sa tombe. Pay passait son temps à décorer la tombe de son cousin. Au départ, la tombe n'avait que quelques fleurs et un dessin (fait par Pay lui même). Mais, depuis, la tombe pourtant vide (enfin...seulement remplie de quelques cendres de Ty (ce que Pay n'avait pas voulu jeter dans la mer)) était chargée de fleurs de toutes les couleurs, de dessins, de moulins d'origamis, de statues de loups, de guirlandes et bien d'autres babioles décoratives. Le petit cousin de Ty était devenu le décorateur de tombes.
La tombe de Ty était la seule Tombe du cimetière a être décorée et parsemée de couleurs vives. On voyait à des kilomètres à la ronde la tombe de Ty Noah Swan.

Ensuite, un long silence s'installa. Paytah comprenait Meika et repensait aux paroles d'Isha. Le jeune cousin du feu Ty dit : «Je suppose que...ce n'est pas la peine que j'essaie de t'avoir....Pas vrai ? Un disney et un pixar ça peut pas être réunis. ». Il gardait les yeux baissés et était toujours aussi triste.
Pocahontas lâcha un soupir et fit signe à Petit-Nuage sans cheveux longs de redescendre en bas.
Pay regarda une dernière fois la photo, voulu demander comment Takoda était mort, mais se ravisa et se tût. Il redescendit après avoir fait une petite moue et demanda à Mme Cloud : « Je pourrais avoir à manger s'il vous plaît ? ». Le pauvre petit n'avait pas encore mangé ce matin. Ehawee avait déjà mangé avec Isha et avait parlé un peu avec le grand Sioux. Ensuite, elle était allée dans le pré voir Flèche Ardente.

Se tournant vers Meika, Pay dit : «Avant de partir...j'aimerais aller sur la tombe de...de quelqu'un que j'aurais bien aimé connaître. »
Puis, il leva les yeux vers Winona et lui demanda : « Vous n'auriez pas un petit bout de bois genre un bâton, du papier, de la colle, des ciseaux et...de la peinture par hasard ? ».
Artiste dans l'âme, Paytah Yellow savait créer des œuvres d'arts rapidement. Mais ce qu'il allait faire serait très simple. Il le planterait en face de la tombe de Takoda, puis irait cueillir des tonnes de fleurs dans les prés pour décorer la tombe et en mettre au pied de la pierre tombale...si toute fois il y avait une tombe pour ce vaillant héros.
« Où est ma sœur ? Je pense que...je partirais à 13h00 de l'après-midi par là...Mes parents doivent être hyper inquiets. Une gifle et le reste de ma punition m'attendent. », fit ensuite Pay après avoir cherché longtemps du regard Ehawee.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 29 Aoû - 23:43

Je m'étais lancé, et j'avais révélé en gros à Paytah que j'avais deviné ses sentiments depuis un moment, ce qui avait l'air de le surprendre.

« C'est vrai ? ».

J'approuvais d'un signe de tête. Puis c'était à mon tour de m'excuser car si j'avais su me montrer un peu plus honnête, aussi bien envers moi même qu'envers lui, rien de tout ça ne serait arrivé et nous en serions pas là. Je lui expliquais ensuite ce que je pensais de lui mais j'avais du mal à lui faire comprendre le fait que j'étais toujours autant attaché à celui qui m'avait jadis sauvé la vie. Ce qu'on pourrait trouvé normal, mais les Blancs n'étaient pas forcément aussi fidèle à leur conjoint défunt au contraire des amérindiens qui pouvaient resté longtemps en deuil sans pouvoir approché un nouveau compagnon. J'avais du mal à dire les choses avec les mots car ce n'était pas le genre de chose qu'on expliquait à tout bout de champ alors que ça paraissait évident. Mais bon. En tout cas, je prévenais également Paytah que quoi qu'il en soit, j'étais toujours son amie. Ce qu'il avait fait ne justifiait pas la haine. Les amérindiens savaient pardonnés au moins contrairement aux Blancs.

« Ce n'est pas grave. Pilamaye. Merci de vouloir toujours être mon amie...même si je ne le mérite pas après ce que je t'ai fais.

- Il y a bien pire dans la vie. Il n'y a que les Blanches qui donnent des gifles !

J'emmenais ensuite Paytah dans ma chambre et lui présenta une photo de Takoda. C'était la moindre des choses qu'il sache un peu la raison de tout ce malentendu dont on était victime.

« Il a l'air...très gentil. »

J'eus un sourire triste mais je restais forte devant lui et lui répondit :

- Il l'était.

Tant de qualité pouvait le décrire. Il avait été un lakota pur souche. Je l'avais longtemps connu mais il n'y avait que depuis trois ans que nous étions ensemble et il nous avait quitté un peu avant mon départ pour Wynwood. Même s'il n'avait pas l'air très ravi sur la photo, il se donnait simplement de grands airs mais en vrai, c'était un garçon très souriant et attentionné. Paytah s'avança vers moi et m'enlaça mais je me laissais faire, le coeur lourd. Heureusement que je savais maîtriser mes émotions, contrairement à Paytah qui pleurait presque à ma place.

« Je suis désolé... »

Je refermais l'étreinte contre lui avant de la relâcher. Le jeune sioux alla ensuite à ma fenêtre. Intriguée, je le regardais faire une prière amérindienne. Moi qui pensait qu'il était chrétien pur, j'étais assez étonnée, mais ça me faisait plaisir également.

- Voilà...Au moins tu sais maintenant.

Je lâchais un petit soupire puis fit signe à Paytaht de redescendre rejoindre les autres. Pour le moment, je n'étais vraiment pas prête à m'engager ailleurs mais qui sait, avec le temps...A nouveau, notre apparition dans le rez de chaussée suscita les regards de toutes les personnes présentes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 29 Aoû - 20:51

Paytah ∞ Meika
LEARN ME TO NEVER JUDGE TUNKASHILA
Meika était d'accord avec le Pi Sigma sur le principe que c'était plus facile de faire des bêtises que de s'excuser après.
Paytah se lança dans des excuses, mais Meika voulu l'en empêcher...en vain. Rien ne pouvait arrêter le Sioux. Il continua ses explications et ses excuses. Il était sincèrement désolé. Mais lorsqu'il lui tendit le bracelet en perles rouges avec écrit FORGIVE ME, Meika croisa ses bras et lui dit : « Mais je t'ai déjà pardonné Paytah ! Tu n'as rien perdu du tout... ».
Pay ne réalisa pas sur le moment les paroles, voulant à tout prix s'excuser. Il demanda à la Lakota de le gifler. Il le méritait sincèrement. Si lui-même était une fille, il se serait giflé.
Meika regardais Paytah de façon étrange, ne comprenant pas sa demande. Mais le jeune Sioux voulait que Meika le gifle. D'ailleurs, il avait reçu une gifle de sa grande sœur Matoskah le jour du mariage. Il n'avait pas fini d'en recevoir, car sa mère le giflerais certainement lorsqu'il rentrerait.
Pocahontas numéro 2 refusa de faire une telle chose pareille et demanda au PS de se calmer.
Le brun continua ses excuses. Il expliquait son ressentit, il disait tout ce qu'il avait sur le cœur. Il se mit à pleurer, parce qu'il était si désolé de sa faute et parce qu'il essayait de ne plus aimer Meika alors qu'il aimait toujours. Il demanda même à Meika de demander à Wanka Tanka de faire disparaître le sentiment qu'il éprouvait pour elle.
Un silence pesant s'installa entre les deux jeunes Lakotas. Paytah recula puis baissa la tête, reniflant et continuant de pleurer. Il avait vraiment une bouille trop mignonne quand il pleurait, mais ce n'était pas bien de pleurer : il était un homme quand même ! Et les hommes ne pleuraient PAS !
Ty n'était pas doué pour les demandes et excuses, mais son cousin n'était pas mieux ! Il pleurait quand même (pour un rien) tout le temps. Cela devait être son côté émotif et aussi son passage entre l'enfance qu'il avait du mal à quitter et l'adulte qu'il voulait attraper aussi vite que possible.

Pay ne vit pas que Meika s'était rapproché de lui. Il avait la tête baissée et était presque prêt à entrer dans un trou dans la terre comme une autruche. Pourtant, la voix de Meika Cloud lui paru très proche de lui  lorsqu'il l'entendit lui dire : «  Paytah...Tu n'as plus rien à te faire pardonner, je te l'ai déjà dit. Tu sais...Je n'ai pas non plus été très honnête avec toi car je sais bien ce que tu ressens pour moi...Je le sais Paytah, depuis quelques temps, enfin, le mariage surtout. ».
Pay releva son visage baigné de larmes et murmura : « C'est vrai ? ».
C'était un « C'est vrai ? » pour les deux phrases. Il n'arrivait pas à croire que la jeune-fille aux longs cheveux noirs et aux yeux rougeâtres l'avait pardonné, ni qu'elle savait depuis le début qu'il l'aimait. En même temps, comment ne pas le savoir avec tout ce manège qu'il avait fait ?
Il avait dragué Meika, l'avait offert un collier, lui avait chanté une chanson, l'avait complimenté, l'avait emmené à la rivière, lui avait offert une fleur...et l'avait finalement embrassé avant de lui dire « Techihila » 5je t'aime en Lakota).

La jeune-fille repris : « Moi même je suis désolée. Car j'ai toujours cherché à l'ignorer. Je t'aime beaucoup Paytah (Un grand sourire illumina le visage du Pi Sigma.) mais...(Pay fronça les sourcils tandis que son sourire retombait) Pas comme tu le penses. (Pay baissa le regard et la tête) Enfin, disons que...C'est compliqué à expliquer. Je n'ai rien contre toi mais...Voyons, comment l'expliquer... ».
C'était au tour de la demoiselle d'être gênée. Elle n'arrivait pas à expliquer. Pay savait de quoi elle voulait sans doute parler. Mr Cloud la veille lui avait appris que Meika avait perdu l'amour très tôt et brutalement. C'était sans aucun doute, ce qu'elle essayait de raconter à Pay. Mais elle n'y arrivait pas.
Pay leva la tête et lui dis : «Si tu ne veux pas en parler, ce n'est pas grave. ». Il ne voulait pas que Meika souffre plus dans son cœur déjà brisé en milles morceaux qui n'arrivait pas à se recoller .
« En tout cas, ce qui est sûr, c'est que je ne veux pas te perdre comme ami. Je suis désolé de manquer de respect à tes sentiments mais il y a quelque chose en moi qui me bloque et...Ce n'est pas très drôle à vrai dire. J'aurais dû te mettre au courant tout de suite, je craignais de te faire de la peine et je me disais qu'avec un peu de chance, tu finirais par te faire une idée. Si je te l'avais dit avant, rien de tout ça ne serait arrivé et tu n'aurais pas eut à te faire frapper par mon frère, j'avais bien remarquer qu'il s'en était rendu compte également. ».
Le jeune de 16 ans baissa le regard puis le releva vers Meika avant de dire : « Ce n'est pas grave. ». Il fit son sourire de grenouille (oui désolé, mais c'est à ça que ce sourire me fait penser) timidement avant de dire : «Pilamaye. Merci de vouloir toujours être mon amie...même si je ne le mérite pas après ce que je t'ai fais. ».

STOP ! Il est temps de faire une pause dans notre histoire. Vous avez remarqué comme Paytah culpabilise à chaque fois ? Comment il pleure tout le temps ? Pay est quelqu'un d'émotif, vous l'avez lu plus haut.
Mais il est aussi TOUT LE TEMPS entrain de CULPABILISER. Quand Ty est mort, il a passé tout l'été à se morfondre, noyant son chagrin dans l'alcool, faisant son rebelle et culpabilisant à mort, se disant que Ty était mort parce qu'il lui avait désobéi, que Ty était mort de sa faute. Lorsqu'il était allé avec la Bande des 9 faire des bêtises et qu'il avait été manipulé par Miss Pretty alias Alicia Sanchez, il culpabilisait au poste de police pour ses bêtises et c'est pour cela qu'il avoua tout aux policiers.
Au mariage de Matoskah, il embrassa Meika durant seulement 3 secondes (ce fût vraiment 3 secondes. Bon allez...3 secondes et demie.) et il culpabilisa le soir même, durant les 3 jours de punitions, plus les 3 jours et 3 nuits du voyage de Cheyenne River à Pine Ridge, durant sa nuit agitée et enfin il continuait de culpabiliser alors que Meika le rassurait, lui assurant son pardon !
Ce jeune Paytah culpabilise beaucoup. Il devrait apprendre à se pardonner lui-même et prendre la vie du bon côté comme le feu Ty le faisait si bien.
La parenthèse étant fermée, retournons auprès des deux Sioux pour voir ce qui se passera.

-Fin de l'intervention du narrateur-

Meika regarda longuement Paytah, hésitante. Puis, elle prit soudainement la main du jeune Sioux qui ouvrit ses yeux bridés très grands, puis lui dis : « Viens avec moi. ».
De toute façon, il n'avait pas le choix. C'était lui qui se faisait tirer par la main dans un endroit inconnu à présent ! Les rôles c'étaient inversés !
Paytah était curieux de l'endroit où l'emmenait Meika. Les deux Sioux entrèrent dans la maison. Pay regarda Isha et lui dit par le regard qu'il ne savait pas où l'emmenait Meika ni pourquoi. Ils grimpèrent dans les escaliers et entrèrent dans une chambre. Meika lâcha la main du jeune-homme. Ce dernier observa la pièce qui était autour de lui. C'était la chambre de Meika, sans aucun doute.
La jeune Lakota se mit à fouiller partout. Pay la regardait étonné, se demandant ce qu'elle cherchait comme ça.
Elle fini par sortir une photo.
Elle s'approcha de Paytah et lui montra la photo en disant : « C'est Takoda. Enfin, c'était... ».
Pay s'approcha de la photo, se pencha par dessus et regarda le jeune-homme qui posait. C'était un grand Sioux aux cheveux longs. Il ne souriait pas (peut être qu'il n'aimait pas les photos ou bien qu'il avait été pris par surprise). Il semblait vaillant et déterminé. Pay était prêt à parier qu'il était très gentil. Il avait l'air en tout cas. Le petit Sioux de Cheynne River aurait bien aimé le connaître. Peut-être que si il était vivant, ils auraient pu devenir amis tous les deux. Et là au moins, Pay n'aurait pas dragué Meika.

Le prince de Cheyenne River leva le regard vers Meika, le visage triste et le regard éteint.
« Il a l'air...très gentil. », articula t-il en essayant de masquer les sanglots dans sa voix.
Il repensa à ce que le père de Meika lui avait dit : Takoda avait sauvé Meika et était mort en faisant cet acte de bravoure. Il aimait vraiment Meika pour avoir fait ça. Pay ignorait comment il était mort, il préférait ne pas le savoir, même si il était tenté de le demander à Meika, mais il était triste que Meika ait perdu un jeune-homme aussi vaillant.
Le jeune Sioux qui n'était pas censé pleurer, prit Meika dans ses bras et lui murmura d'une voix étranglée : « Je suis désolé... ». Une larme réussit à monter, à perler ses cils et à glisser le long de sa joue droite. Ty donne moi ta force et ton courage. Il serrait Meika très fort contre lui.
Pay renifla. Son nez était rougeâtre et il faisait palpiter ses narines en tremblant.
Il se détâcha rapidement de Meika, le visage (de nouveau) bouffi par les larmes. Il s'approcha de la fenêtre et leva les yeux vers le ciel.
De ses lèvres sortit ces mots : « O, Grand Esprit, 
aide moi à ne jamais 
juger un autre 
avant d’avoir chaussé 
ses mocassins 
pendant au moins 
trois lunes.
Je t'en prie garde Tadakota et Récompense-le pour son geste de bravoure.
Sois avec les siens et soutiens les.
O Grand Esprit
de nos ancêtres
Je te demande
de garder Meika et les siens
De les aider et de leur apporter la joie.
Tunkashila,
Ecoute moi !
Je me fais humble
Pour te donner cette prière.
Ne nous oublie pas.
 »

Paytah Yellow baissa la tête. Il n'avait pas fait de prière Amérindienne depuis la cérémonie de la mort de Ty de sa réserve.
Il essuya ses yeux puis se tourna vers Pocahontas 2. Il la regardait avec compassion. Il s'avança vers elle, posa sa main sur son épaule puis regarda encore la photographie de l'amour perdu de son amie.
Il avala sa salive, puis baissa ses yeux.
La vie était vraiment injuste quand même !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 29 Aoû - 13:59

Nous nous retrouvions tout deux dehors. Mes grand-parents maternels étaient là aussi, un peu à l'écart, mais s'occupaient de leur propres affaires. De toute façon, ils n'étaient au courant de rien de cette histoire et avaient pris l'habitude de laisser les jeunes dans leur bulle. A l'intérieur, Winona en profita pour demander aux garçons de lui expliquer l'histoire du mariage. Dehors, il y avait un énorme silence. Je restais patiente. Paytah semblait extrêmement mal à l'aise. Alors qu'il était adossé contre le mur, je restais en face de lui à l'attendre. Au bout d'un moment, il finit par dire avec un petit sourire :

«C'est plus facile de faire des bêtises que de dire des excuses...

- Nous sommes d'accord sur le principe.

Je suis désolé de...de venir t'importuner comme ça. Je sais que...qu'après ce que je t'ai fais tu ne veux pas me voir. Mais si j'ai fais tous ces kilomètres pendant trois jours, c'est pour m'excuser auprès de ta famille et surtout de toi plus sérieusement. Mes excuses au mariage étaient très « vite fait ». Matoskah ne m'a pas laissé beaucoup de temps pour parler. »

- Non Paytah, je crois que tu avais dit ce qu'il y avait à dire. Je sais que tu es désolé.

« Meika, je suis sincèrement désolé de m'être comporté comme le plus idiot des gars sur terre. Même Ty n'aurait pas fait ce que je t'ai fais. Je suis vraiment désolé, je regrette entièrement ma faute. Je n'ai pas réalisé que je pourrais...comment dire...te causer du tors. Je t'ai embrassé parce que je voulais attirer l'attention de ton frère, je voulais le provoquer. C'est en faisant ma punition que j'ai réalisé la grandeur de ma bêtise. C'est comme si je t'avais...violé parce que je n'ai même pas eu ton autorisation.
Je te demande de bien vouloir me pardonner. Je regrette de t'avoir forcé à m'embrasser enfin je veut dire...de t'avoir embrassé par surprise. C'était vraiment lâche...et cruel aussi. J'ai été qu'un égoïste. Je n'ai pas pensé à toi. »


Je restais silencieuse cette fois ci et baissa légèrement mon regard. Paytah en profita pour sortir un bracelet avant de me dire :

« Tiens. Je te supplie de me pardonner. J'ai gâché notre amitié...Non c'est bien plus pire que ça en fait ! J'ai perdu à tout jamais ton amitié Meika.

Relevant mon regard vers lui, je croisais les bras avant de répondre :

- Mais je t'ai déjà pardonné Paytah ! Tu n'as rien perdu du tout...

Mais têtu comme il était, il ajouta :

« Gifle moi. ».

Je le fixais étrangement.

« Gifle-moi ! Tu as oublié de me gifler lorsque je t'ai embrassé, alors fais-le ! Je suis sérieux. Je le mérite. »

- Je n'ai rien oublié du tout. Reprends-toi Paytah.

«Je voudrais faire la paix avec toi. Je sais bien ce que tu pense. Tu te dis que je fais ça pour t'amadouer et essayer de te séduire. He bien détrompe toi !!!
Je suis réellement désolé et...désespéré. Je suis sincère. J'aurais tant voulu revenir en arrière pour ne jamais refaire ce que je t'ai fais. J'ai abusé de ta gentillesse...Je t'ai...manipulé Meika..j'ai trahi ta confiance et je comprendrais très bien que tu ne veuilles pas me pardonner ni redevenir mon amie.


Il commençait à pleurer, ce qui me mettait encore plus mal à l'aise.

« Je ne veux pas te faire de la peine, ni te décevoir. Prie Wanka Tanka pour lui demander que je t'oublie et que je ne t'aime plus jamais. Je t'en prie fais-le. Je ne veux pas te perdre en amitié. Alors je préfère ne plus t'aimer. Je veux que tu sois heureuse. C'est tout ce que j'avais à te dire. ».

Je gardais à nouveau le silence. Je baissais à nouveau le regard puis le releva et fit un pas en sa direction avant de répondre :

- Paytah...Tu n'as plus rien à te faire pardonner, je te l'ai déjà dit. Tu sais...Je n'ai pas non plus été très honnête avec toi car je sais bien ce que tu ressens pour moi...Je le sais Paytah, depuis quelques temps, enfin, le mariage surtout.

Je marquais une pause, au cas où il aimerait dire un mot, puis reprit :

- Moi même je suis désolée. Car j'ai toujours cherché à l'ignorer. Je t'aime beaucoup Paytah mais...Pas comme tu le penses. Enfin, disons que...C'est compliqué à expliquer. Je n'ai rien contre toi mais...Voyons, comment l'expliquer...

Je ne savais pas trop comment le dire exactement et ce n'était pas du tout mon genre de dire "Bah quelqu'un est mort un jour et depuis bah voila !"

- En tout cas, ce qui est sûr, c'est que je ne veux pas te perdre comme ami. Je suis désolé de manquer de respect à tes sentiments mais il y a quelque chose en moi qui me bloque et...Ce n'est pas très drôle à vrai dire. J'aurais dû te mettre au courant tout de suite, je craignais de te faire de la peine et je me disais qu'avec un peu de chance, tu finirais par te faire une idée. Si je te l'avais dit avant, rien de tout ça ne serait arrivé et tu n'aurais pas eut à te faire frapper par mon frère, j'avais bien remarquer qu'il s'en était rendu compte également.

Après un moment d'hésitation, je pris la main du jeune sioux et l'entraîna dans la maison en disant :

- Viens avec moi.

En franchissant le seuil de la maison, tout les regards et en particulier celui d'Isha se posèrent sur nous. J'emmenais alors Paytah en haut des escaliers puis dans ma chambre. A ce moment là je lui lâchais la main et fouilla dans mes affaires de ma commode jusqu'à en sortir une photo.

- C'est Takoda. Enfin, c'était...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 29 Aoû - 2:23

Paytah ∞ Meika
Don't be affraid, angry or whatever...Just forgive!
Isha salua Pay d'un signe de tête, le regard moins dur.
Meika demanda à Paytah après avoir fait un sourire qui montrait son soulagement, pourquoi il aurait voulu que sa mère mette quelque chose dans son verre. Elle ajouta que le seul moyen d'éviter les maladies était de s'éloigner des médicaments. Pay hocha la tête, approuvant ses paroles. Lui même n'avait jamais pris de médicaments, même pour une simple grippe. Sa mère, femme-medecine le soignait toujours avec des éléments naturels.
Le petit Sioux demanda ensuite la recette des gâteaux à Mme Cloud après l'avoir complimenté. Winona accepta avec plaisir, et Pay lui fit un grand sourire.
Ehawee arriva et étouffa son frère avec un câlin et remercia la sauveuse de Pay. Cette dernière resta modeste et accepta le remerciement.

Puis, Paytah s'approcha de Meika et lui dit qu'il fallait qu'il lui parle. Meika devait avoir peur, mais elle ne devrait pas. Elle approuva d'un signe de tête et s'éloigna vers la sortie sous l'oeil de son frère. Pay se rappela soudainement qu'il avait laissé son sweat-débardeur à capuche marron en haut et se dépêcha d'aller le prendre à la vitesse de l'éclair. Il se dépêcha de l'enfiler et en passant près d'Isha lui jeta un regard rassurant. Il n'avait pas à avoir peur.
Pay hésita à dire au grand frère de Meika qu'il pouvait venir si il avait peur que quelque chose d'autre se passe, mais il préféra ne rien dire, sachant très bien qu'Isha pouvait débarquer à n'importe quel moment et très vite auprès d'eux si ça dégénérait, en bon protecteur.

Une fois dehors, les yeux de Pay eurent des reflets quelques étincelles de feu à la lumière du soleil. Il regardait le ciel, puis, posa son regard sur Meika, qui attendait. Les grands-parents de Meika n'étaient pas loin.
Pay s'adossa au mur et posa son pied gauche contre le mur. Il croisa ses bras et fixa l'horizon, cherchant ses mots. Il n'avait rien préparé comme texte. Il n'avait rien appris par cœur. Il se gratta le sourcil, cherchant toujours ses mots. Le silence était pesant.
Finalement, le jeune-homme de 16 ans posa son pied sur le sol, se désadossa du mur et s'approcha de Meika, restant tout de même à une distance de sécurité raisonnable.
Il esquissa un petit sourire, fit une moue, baissa les yeux et la tête, se passa la main dans les cheveux puis releva son visage vers la Lakota. Il plongea son regard sombre et dans celui rougêatre de Meika, puis commença : «C'est plus facile de faire des bêtises que de dire des excuses...(Il fit un sourire dégoûté en secouant la tête en repensant à son baiser forcé) Je suis désolé de...de venir t'importuner comme ça. Je sais que...qu'après ce que je t'ai fais tu ne veux pas me voir. Mais si j'ai fais tous ces kilomètres pendant trois jours, c'est pour m'excuser auprès de ta famille et surtout de toi plus sérieusement. Mes excuses au mariage étaient très (il fit des guillemets dans l'air) « vite fait ». Matoskah ne m'a pas laissé beaucoup de temps pour parler. »
Pay haussa ses sourcils puis mis sa main sur ses lèvres, cherchant la suite.
Tant pis, les mots viendraient du cœur.
« Meika, je suis sincèrement désolé de m'être comporté comme le plus idiot des gars sur terre. Même Ty n'aurait pas fait ce que je t'ai fais. Je suis vraiment désolé, je regrette entièrement ma faute. Je n'ai pas réalisé que je pourrais...comment dire...te causer du tors. Je t'ai embrassé parce que je voulais attirer l'attention de ton frère, je voulais le provoquer. C'est en faisant ma punition que j'ai réalisé la grandeur de ma bêtise. C'est comme si je t'avais...violé parce que je n'ai même pas eu ton autorisation.
Je te demande de bien vouloir me pardonner. Je regrette de t'avoir forcé à m'embrasser enfin je veut dire...de t'avoir embrassé par surprise. C'était vraiment lâche...et cruel aussi. J'ai été qu'un égoïste. Je n'ai pas pensé à toi. 
»

Pay fit une pause et cligna ses yeux bridés de Chinois. Il sortit de sa poche un bracelet en perles rouges, les même perles que celui qu'il avait fait pour Joy, sauf qu'il y avait gravé dans les perles « FORGIVE ME » et qu'il n'y avait pas de pendentif doré avec un prénom dessus. Pay avait confectionné ce bracelet le deuxième jour de sa punition, durant l'après-midi. Il avait pris tout son temps pour glisser les perles sur le fil, pour graver les lettres sur les perles rouges. Il avait fait ce bracelet avec tout son cœur.
Il leva le bracelet et le tendit à Meika en disant : « Tiens. », mais d'une voix triste.
« Je te supplie de me pardonner. J'ai gâché notre amitié...Non c'est bien plus pire que ça en fait ! J'ai perdu à tout jamais ton amitié Meika. »
C'est maintenant que le jeune PS s'en rendait compte.
Il prit une grande inspiration, s'approcha plus de Meika et lui ordonna : « Gifle moi. ».
Devant l'air étonné de la Sioux, il répéta : « Gifle-moi ! Tu as oublié de me gifler lorsque je t'ai embrassé, alors fais-le ! Je suis sérieux. Je le mérite. »
Il attendit sa gifle puis recula.
«Je voudrais faire la paix avec toi. Je sais bien ce que tu pense. Tu te dis que je fais ça pour t'amadouer et essayer de te séduire. He bien détrompe toi !!!
Je suis réellement désolé et...désespéré. Je suis sincère. J'aurais tant voulu revenir en arrière pour ne jamais refaire ce que je t'ai fais. J'ai abusé de ta gentillesse...Je t'ai...manipulé Meika
(Une larme coula sur la joue de Pay)...j'ai trahi ta confiance et je comprendrais très bien que tu ne veuilles pas me pardonner ni redevenir mon amie. ».
Paytah essuya sa larme, mais une deuxième coula sur sa joue. Il essuya cette deuxième larme avec son bras, mais une troisième larme descendit le long de sa joue gauche, puis, une quatrième se perla sur une pointe de ces cils et glissa sur sa joue droite.
C'était dur, très dur. Il allait dire des mots qui lui transpercerais le cœur comme une lance où des flèches.
« Je ne veux pas te faire de la peine, ni te décevoir. Prie Wanka Tanka pour lui demander que je t'oublie et que je ne t'aime plus jamais. Je t'en prie fais-le. Je ne veux pas te perdre en amitié.  Alors je préfère ne plus t'aimer. Je veux que tu sois heureuse.».
Le brun recula, les larmes aux yeux. Il souffrait dans son cœur. Il se rappela de son deuxième rêve. Il détourna les yeux de Meika, puis se pinça les lèvres.
Il essuya ses larmes puis repris  d'une voix sanglotante : « C'est tout ce que j'avais à te dire. ».
Il était prêt à partir maintenant. Il attendit la réponse de Meika.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 29 Aoû - 1:03

Comment oublier le fait qu'un jeune homme avait un jour donner 3 millions de dollars à la réserve de Pine Ridge ? Enfin, même si au départ l'argent avait été versé aux Cloud, ces derniers avaient tout donné à la réserve en généreux don sans en garder le moindre sous. Cela avait permis un peu plus d'abondance pour l'eau, la nourriture et l'électricité ainsi que les médicaments par exemple. Le lendemain, Isha salua Paytah comme à son habitude, un signe hochement de tête, mais avoir le regard dur en moins. Il était néanmoins surpris de le voir de si bonne humeur. Paytah répondit ensuite à la grand mère avant que je ne reviennes à la maison où le jeune sioux me dit :

« Hau Meika. Oui ça va mieux merci. Je ne sais pas ce qu'à ajouté ta mère dans mon verre d'eau sucrée, mais c'était forcément quelque chose de bien. Je suis d'attaque, en pleine forme. On aurait jamais dit que j'étais fatigué, assoiffé et affamé hier ! ».

Je souris, soulagée.

- Pourquoi veux-tu qu'elle ai mise quelque chose dans ton verre ? Crois-moi, le meilleur moyen de ne pas être en mauvaise santé, c'est encore de rester loin des médicaments.

Enfin, quand je parlais de médicaments, je songeais surtout à toute cette industrie pharmaceutique dont raffolaient tant les occidentaux. Ma mère pratiquait la médecine naturelle, mais bien évidemment, quand c'était nécessaire, elle utilisait la médecine moderne aussi mais le moins possible. L'ennui avec ceux qui se disaient si civilisés, c'était leur mauvaises habitudes de prendre une tonne de produits pour garder la santé. Il n'y avait pas pire dérèglement du corps que la prise de médicament. Une petite migraine ? Médicament. Mal au dos ? Médicament. Mal au ventre ? Médicament. Les Blancs ne cherchaient même plus à savoir pourquoi ils n'allaient pas bien, c'était tout de suite des médicaments. Paytah s'adressa ensuite à ma mère :

« Ah au fait Mme Cloud, vos gâteaux étaient délicieux ! Vous pourriez me donner la recette pour que je puisse la faire chez moi ? ».

La femme se tourna vers lui, elle avait l'air touchée de son compliment :

- Oh eh bien...Bien sûr, si ça peut te faire plaisir, je te la donnerais !

La soeur de Paytah arriva en trombe dans la petite cuisine pour enlacer son frère en remerciant ma mère pour ses soins :

« Paytah ! Tu es en bonne santé ! Merci Mme Cloud. Merci ! ».

- De rien.

Répondit-elle en souriant. Isha s'était assis à la table en regardant la scène de Paytah se faisant à moitié étouffé par son aînée. Après s'en être libéré, il s'approcha de moi, le visage assombri, je craignais le pire.

« Meika...il faut que je te parle. ».

Je savais qu'il voulait me parler puisqu'il l'avait dit hier. Je savais que je n'y couperais pas même si en le voyant s'évanouir dans la nuit, je pensais qu'il n'y penserait plus. J'avais déjà une idée nette de ce qu'il voulait me dire et je pensais pourtant que tout était dit. J'approuva alors d'un signe de tête puis me rendit dehors à l'écart des autres. Isha suivit ma sortie du regard qui ne lui avait pas échappé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 28 Aoû - 22:54

Paytah ∞ Meika
We need to talk Baby!
Paytah ne comprit pas où Winona voulait en venir à propos de Ty. Winona rétorqua : «De l'argent qu'il a légué à la réserve à sa mort voyons. ».
« Ah bon ? », fit Pay qui pourtant avait lu toutes les lettres.
Il avait été chargé de remettre les lettres à tous les destinataires. Il n'avait pourtant pas ouvert l'enveloppe que contenait l'argent, mais il avait lu la lettre. Ty avait donné 3 millions de dollars.
Se rappelant de cela, Paytah murmura un « Ah oui, c'est vrai ! ». Ty Noah Swan était quelqu'un de très généreux. Mme Cloud quitta la chambre et il mangea, bu et s'endormit.

Après une nuit de sommeil agité, Paytah se réveilla. Il descendit rejoindre les autres en bas. Il demanda où il pouvait poser son verre et son assiette. Mme Cloud les lui pris et les mis dans le lave-vaisselle. Il se proposa ensuite de faire la cuisine, mais Mme Cloud refusa gentiment avant de lui faire un sourire. Pay fit une petite moue puis se retourna et vis Isha qu'il salua joyeusement.
Isha alla manger quelque chose.
« Bonjour mon p'tit, c'est donc toi le visiteur de la nuit ? Je t'imaginais plus grand, comme ton cousin ! Mes condoléances. »
Paytah tourna la tête vers la personne qui venait de parler. C'était une femme agée, certainement la grand-mère de Meika. Pay lui fit un sourire charmant, puis la salua : « Bonjour madame. C'est moi en effet. Je suis venu avec ma grande sœur Ehawee. Merci pour Ty. Il était très grand en effet, mais je le rejoignais presque en hauteur. ». Il émit un petit rire, repensant à lui et son cousin côte à côte. Soudain, son sourire s'évanouit et il devînt triste.
Qu'est-ce que Ty lui manquait !
La vielle femme s'approcha du petit Sioux et posa sa main sur son épaule.
Paytah leva ses yeux vers elle et lui fit un sourire timide.
La femme prit son calumet et s'en alla dehors. Pay la suivit du regard. Il entendit ensuite une prière Lakota suivit d'une autre. Cela lui rappelait lorsqu'il croyait encore au Wanka Tanka et qu'il allait prier tout les matins au lever du soleil dehors. Toute sa famille priait le Wanka Tanka. Matoskah était à la fois Catholique et croyait aussi et toujours au Wanka Tanka. Il fit un petit sourire, se remémorant cela.
Maintenant qu'il était Catholique, Pay priait mais plus du tout Wanka Tanka. Il avait presque abandonné la croyance à Wanka Tanka, sauf lorsque les situations étaient difficiles où il priait Wanka Tanka et Dieu à la fois.
Paytah était vraiment devenu une pomme. Rouge à l'extérieur et Blanc à l'intérieur. Il avait délaissé depuis son arrivée à Miami des coutumes. A la mort de Ty il avait abandonné sa croyance au Wanka Tanka. Qu'allait-il délaisser de plus de son héritage ?
Il était vraiment triste d'être devenu un Sioux pomme. Meika lui avait dit de ne pas délaisser ses coutûmes.
Alors qu'il se remémorait les paroles de la belle Pocahontas numéro 2, il entendit justement la voix de Meika  derrière lui : « Hau Paytah, ça va mieux ? ».
Paytah se retourna et fit un sourire à Meika avant de lui répondre : « Hau Meika. Oui ça va mieux merci. Je ne sais pas ce qu'à ajouté ta mère dans mon verre d'eau sucrée, mais c'était forcément quelque chose de bien. Je suis d'attaque, en pleine forme. On aurait jamais dit que j'étais fatigué, assoiffé et affamé hier ! ».
Pay fit une pause puis ajouta, mais cette fois pour Mme Cloud : « Ah au fait Mme Cloud, vos gâteaux étaient délicieux ! Vous pourriez me donner la recette pour que je puisse la faire chez moi ? ».
Paytah adorait cuisiner. Il était un petit Chef.
Si un jour il inviterait une fille à dîner chez lui -par exemple un dîner aux chandelles- il ferait lui même la cuisine.

Ehawee s'approcha de son frère et le serra dans ses bras en s'exclamant : « Paytah ! Tu es en bonne santé ! Merci Mme Cloud. Merci ! ».
Elle pleurait même de joie.
Pay était effectivement rayonnant de santé : il avait retrouvé ses couleurs, ses lèvres n'étaient plus sèches, son sourire était réapparu et il n'avait plus de yeux cernés de rouges. Il n'était plus fatigué, il n'était plus affamé (enfin il avait quand même faim en ce matin) et plus du tout assoiffé.
Paytah lui demanda de se clamer : « Arrête de pleurer ! C'est pas toi l'émotive de la famille je te rappelle ! Laisse ça pour maman ou pour moi. ».
Ehawee étouffait son frère en lui faisant un énorme calin. Le pauvre petit se débattait et criait : « Lâche moi, lâche moi, c'est bon, c'est bon je suis vivant !».
La grande sœur réussit à lâcher son étreinte, puis dit bonjour à son frère en Angalis qui lui répondit en Lakota.
Le Pi Sigma s'avança vers Mme Cloud et lui demanda si il pouvait manger quelque chose.
Puis, il alla vers Meika, un peu gêné, pris une grande inspiration et dit sérieusement, visage un peu sombre, yeux d'un noir profond et mains jointes : « Meika...il faut que je te parle. ».
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 28 Aoû - 8:26

Surpris des paroles de la femme sioux, Paytah lui demanda :

« Pourquoi ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? »

Winona regarda Paytah, étonnée elle aussi qu'il ne sache rien étant donné surtout que c'était lui qui avait transmis ce que Ty avait laissé pour Pine Ridge. Elle finit par répondre :

- De l'argent qu'il a légué à la réserve à sa mort voyons.

Puis elle quitta la chambre. Le matin se leva rapidement en ce dimanche d'été. Le ciel était bleu, pour ne pas changer, le soleil radieux, les températures encore raisonnables mais tellement agréables. Haut dans le ciel, ce n'était pas un coq qui annonçait l'astre du jour mais un aigle majestueux qui faisait planer son ombre au dessus des maisons. Isha finit enfin par se lever. Les rayons du soleil traversaient aisément la vitre de sa fenêtre pour illuminer sa chambre. Le jeune homme ne s'habilla que d'un pantalon : clic puis alla ouvrir en grand sa fenêtre avant de voir l'aigle planer au dessus de la réserve. Il ferma les yeux puis récita en lakota :

- Je te salue, toi, journée si belle. Que tu me donnes de la force pour faire le bien et qu’ainsi le soir, je puisse me coucher sans avoir honte.

Puis, il descendit. En bas se trouvait déjà Paytah et se dernier était justement en train de demander à Winona où il pouvait ranger sa vaisselle. La femme récupéra l'assiette et le verre qu'elle mis dans l'évier tandis que le sioux ajouta :

« Je pourrais vous aider à faire la cuisine ? Je suis un bon cuisinier vous savez ! ».

- Oh c'est gentil mon grand mais ne te donne pas cette peine.

Elle lui fit un sourire tandis qu'Isha alla grignoter un truc. La vieille femme qui était avec la sioux tourna son regard ridé vers Paytah.

- Bonjour mon p'tit, c'est donc toi le visiteur de la nuit ? Je t'imaginais plus grand, comme ton cousin ! Mes condoléances.

Elle s'avança vers le sioux et posa sa main sur son épaule avant de récupéré un calumet et de se rendre dehors. Son mari et grand père de famille était toujours sur le banc. Elle s'assit près de lui, alluma le calumet et leva son regard vers le ciel avant de dire :

- Ô Grand Mystère de nos ancêtres, je lève mon calumet en ton honneur. En celui de tes messager les quatre vents, et de la Terre Mère qui nourrit tes enfants. Donne-nous la sagesse d’apprendre à nos enfants à aimer, à respecter, et à être bons les uns avec les autres afin de grandir dans la paix intérieure. Laisse-nous apprendre à partager toutes les bonnes choses que tu nous apportes sur cette Terre.

Elle tira un coup dessus avant de le tendre au viel homme qui dit à son tour :

- Ô Grand Mystère, j’invoque le calumet en révérence et gratitude envers la vaste création dont je fait part. Pour le don de la vie que tu fis à ton serviteur, pour le soleil et tous les corps célestes, le Ciel bleu, les grands rochers éternels, les montagnes magnifiques avec leurs forêts odorantes, leurs purs ruisseaux, le Royaume des animaux. Nous te remercions pour tous ces dons.

Et il tira à son tour sur le calumet. Tous deux étaient les parents de la mère de Meika et donc des lakota pure souche ainsi que ceux qui avaient élevé la mère de Meika dans les anciennes traditions que celle ci transmis elle même à ses enfants. Quand à moi, je revins des prés des chevaux, saluant les grands parents au passage, je retournais dans la maison. En voyant Paytah, je lui dis :

- Hau Paytah, ça va mieux ?

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 28 Aoû - 1:32

Paytah ∞ Meika
Night, dreams, cake and little shy smile
Winona accepta la requête du jeune Sioux. Mais alors qu'elle allait sans doute quitter la chambre, Paytah demanda à la femme si elle ne faisait pas de prières. Mais la brunette qui ressemblait à Meika ne répondit pas mais fit un sourire. Paytah préféra ne rien ajouter de plus et resta silencieux avant de remercier Mme Cloud. Cette dernière refusa poliment le remerciement, disant que la réserve entière avait une dette envers Ty.
Paytah fronça les sourcils et demanda : « Pourquoi ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? ». Il ne comprenait pas où voulait en venir Winona. Qu'avait fait Ty de si héroïque pour Pine Ridge ?
Il l'ignorait.
La femme de Mr Cloud laissa Pay sur ces mots : « Nous sommes toujours là pour veiller sur nos frères et nos soeurs de tribu. » .
...Et pas pour les déshonorer.
Le petit Sioux se jura de parler à Meika le lendemain.
Il resta un petit moment seul, regardant la décoration de la chambre. Puis, Mme Cloud revînt avec une petite assiette pleine de gâteaux faits-maisons et un verre d'eau sucrée. Elle les posa sur la table de chevet.
« Tu dois impérativement te reposer maintenant, si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis dans la chambre au bout du couloir. Au fait, c'est...le jour de la messe demain si tu veux t'y rendre, nous n'y allons pas mais tu peux toujours demandé à Chayton si tu le désire. Je te laisse à présent. Bonne nuit. »
Paytah dit : « Merci. Bonne nuit Mme Cloud. » et la mère d'Isha et Meika sortit de la chambre d'amis.
Il ne savait pas si il irait à la messe le lendemain. Il était beaucoup trop affamé et fatigué pour décider si oui ou non il irait à l'église.
Il se redressa puis se leva du lit pour attraper l'assiette pleine de gâteaux. C'était des gâteaux nature, heureusement ! Paytah n'aimait pas le chocolat. C'était presque comme si il en était allergique.
Le petit Sioux mangea tout d'abord très vite le premier gâteau. Il réussit à manger plus lentement au troisième gâteau. Il y avait beaucoup de morceaux et Paytah mangea jusqu'à ce qu'il soit rassasié.
Il posa l'assiette sur la table de chevet. Il restait un seul gâteau sur l'assiette.
Pay attrapa ensuite le verre d'eau et le bu doucement, à petites gorgées.
Il se leva ensuite de son lut, posa le verre sur la table, s'agenouilla et fit sa prière du soir.
Il se releva et se glissa dans les draps puis posa sa tête sur l'oreiller moelleux.
Il fixa longtemps le plafond, pensant aux paroles sages de Meika, Isha, Mr Cloud et Mme Cloud puis, s'endormit assez rapidement.

Il ouvrit ses yeux. Il était dans une plaine. Un pivert s'approcha de lui. C'était son animal totem.
Il se mit à ceuillir des fleurs, pour Meika. Il était joyeux. Il sortit de la plaine en courant joyeusement, allant dans la maison des Cloud. Il tendit le bouquet à Meika qui le prit et la regarda avec un grand sourire. Mais soudain, une ombre cacha le soleil qui le couvrait. Pay leva les yeux et vit Isha, une lance à la main, furieux. Il lui cria : «Qu'est-ce que tu fais à ma sœur ? Ne t'avais-je pas dis de ne pas t'approcher d'elle ? ».
Pay fit un sourire innocent, mais Isha le visa avec sa lance. Paytah le supplia de ne pas lancer, mais Isha prit de l'élan et lança la lance qui se planta dans le cœur de Paytah qui poussa un grand cri.

Pay ouvrit les yeux et se réveilla en sursaut. Il faisait encore noir. Il avait crié aussi dans son sommeil. Peut-être que les Cloud l'avait entendu.
Il essaya de se rendormir en vain. Il se redressa, ôta son sweat et le plia avant de le mettre sur une chaise qui se trouvait dans la pièce. Ensuite, le jeune Sioux jeta un coup d'oeil à la table de chevet et attrapa l'assiette de gâteau. Il mangea le dernier gâteau nature, puis déposa l'assiette.
Il ouvrit ensuite le tiroir de la table de chevet et vit un petit bracelet en sillicone bleu, appartenant à Ty. Son cousin l'avait oublié depuis sa visite. Paytah le serra dans sa main et le regarda à la lumière de la lune. l y avait des trucs écrits sur le bracelet en blanc.Il plissa un peu des yeux pour lire ce qu'il y avait écrit sur ke bracelet. I BASKET TIGER -2014-BASKETBALL TOURNAMENT- GO TIGERS !. Mais il y avait marqué aussi « Ty » au feutre noir sur l'envers du bracelet. Paytah fit un sourire puis posa le bracelet sur sa poitrine avant de rabattre les draps sur lui et de poser sa main sur le bracelet, le serrant ensuite entre ses doigts.
Il se rendormit, sourire aux lèvres.

« Wanka Tanka, que dois-je faire ? Dois-je renoncer à avoir Meika ? »
« Petit Sioux, que dis ton coeur ? »
« Je ne sais pas. ».
« Ecoute-le et tu sauras ce que tu dois faire. »
« Mon cœur me dis de ne pas abandonner mais pourtant... »
« Ne rajoute rien. Va à la rivière. J'ai quelque chose à te montrer. »
Pay alla à la rivière. Il s'accroupit et regarda son reflet.
« Qu'est-ce que tu vois ? »
« Mon reflet. »
« Non, regarde mieux. Qu'est-ce que tu vois ? »
« Un beau gosse. »
« Un peu de sérieux! Que vois-tu dans cette rivière? »
« Je vois un pauvre petit Sioux rouge à l'extérieur et Blanc à l'intérieur qui tente d'être un Pi Sigma mais qui n'est pas loin de se faire virer. Je vois un jeune-homme très prometteur qui voudrait devenir une star et faire des albums. Je vois un orgueilleux, un narcissique, un naïf et un gars manipulable. Je vois un petit frère qui à du temps à rattraper avec ses frères et sœurs. Je vois un fils qui devrais obéir un peu plus à ses parents. Je vois un timide qui ferais mieux d'oser. Je vois un garçon qui aime une fille mais qui s'interdit de l'aimer pour ne pas lui faire de peine. Je vois un gamin qui ferais mieux de grandir. »
« Tu es sûr que c'est que ce que tu vois ? Regarde, regarde encore ! »
« Je vois un enfant qui n'est plus un enfant, qui est entrain de devenir un homme mais qui n'est pas tout à fait un homme non plus. »
« Regarde encore. »
« Je vois un adolescent triste. »
«Tu ne dois pas être triste. La vie est devant toi. Sois fort. Sois courageux. Aie confiance et fonce. Ecoute ton coeur. Sois sage. Mais n'oublie pas : respecte les autres et ne leur fais pas de mal. Rends les heureux. »

Paytah, dormait à poing fermés, en bougeant ses sourcils et en répétant des mots dans son sommeil.
Ce rêve était mystérieux et pas comme les autres.

***
Ehawee dormait encore. Au bout d'un moment elle fini par se lever et alla dehors faire sa prière du matin à Wakan Tanka. Puis, elle rentra et salua tous les Cloud qui s'étaient réveillés. Elle demanda à tout le monde où était son frère.

***
Paytah lui, fini par se réveiller en repoussant les draps en levant ses bras avant de s'étirer. Il bailla puis se redressa sur le lit. Le soleil brillait dehors.
Le Pi Sigma poussa les draps complètement puis, se leva et marcha pied nus sur le sol. Il se rappela du bracelet et se dépêcha de le chercher entre les plis des draps. Il le retrouva et le mis à son poignet, puis se mit à prier. Il ignorait toujours si il allait à la messe ce matin.
Il sortit de la chambre d'ami, verre et assiette à la main, laissant son sweat posé sur la chaise et descendit doucement les escaliers, pieds nus.
Il entra dans la cuisine et dit : « Hau! » à tout le monde. Il demanda à Winona où il pouvait poser l'assiette et le verre, puis, demanda : « Je pourrais vous aider à faire la cuisine ? Je suis un bon cuisinier vous savez ! ».
Il esquissa un petit sourire, le premier depuis son arrivée à Pine Ridge et regarda Mme Cloud de ses yeux brillants.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 28 Aoû - 0:17

Le garçon engloutit le verre d'eau d'une traite. Winona ne s'attendait pas à autre chose. Mais personnellement, elle trouvait que de l'eau trop sucrée, ce n'était pas bon. Et ce n'était certainement pas bon pour la santé non plus en temps normal, mais ce cas là était une exception. L'eau coulait rapidement dans le corps et était directement absorbée par l'organisme, pour contrer l'hypoglycémie de Paytah créer par le manque de nourriture, il suffisait de faire passer de grande quantité de sucre dans le liquide. De plus, il s'abreuvait en même temps, c'était le meilleur remède. Mais pas suffisant, juste assez en cas d'urgence et puis, ça passait mieux qu'un aliment solide quand on était épuisé.

« Pilamaye. J'ai mal à la tête, j'ai faim et j'ai sommeil. Serait-il possible que vous m'apportiez encore de l'eau s'il vous plaît ? ».

- Bien sûr. Après cette nuit, tu verras que ça ira beaucoup mieux.

« Cette chambre est très cool. Vous ne faites pas de prières ? »

Winona regarda Paytah mais se contenta de sourire sans répondre avant de se lever de son petit tabouret. Elle conservait un côté énigmatique, et elle avait dû le transmettre à sa fille comme à son fils. Le côté pur amérindien. Alors qu'elle s'apprêtait à quitter la pièce, elle sentit une main sur son bras et baissa son regard sur le jeune homme :

« Merci pour tout ce que vous faites pour nous. ».

- Tu n'as à nous remercier. La réserve entière à une dette envers la famille de Ty de toute façon et nous sommes toujours là pour veiller sur nos frères et nos soeurs de tribu.

Sur ce, elle quitta la chambre. Winona descendit dans le noir jusque dans la cuisine, le plus silencieusement possible et prépara un nouveau verre d'eau pour Paytah ainsi qu'une assiette de gâteaux avant de remonter dans la chambre du jeune sioux. Elle déposa le tout sur la table de chevet qui se trouvait juste à côté.

- Tu dois impérativement te reposer maintenant, si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis dans la chambre au bout du couloir. Au fait, c'est...le jour de la messe demain si tu veux t'y rendre, nous n'y allons pas mais tu peux toujours demandé à Chayton si tu le désire. Je te laisse à présent. Bonne nuit.

L'amérindienne s'éloigna à nouveau du jeune sioux et quitta pour de bon la chambre avant de rejoindre la sienne où son mari était déjà couché.

***
En cette saison d'été, le soleil se levait relativement tôt. Les Cloud, habitués aux moeurs ancestraux, se levaient avec le soleil, sans regarder l'heure. Sauf naturellement si l'un ou l'autre avait dans le besoin de faire la grasse matinée. Dans la cuisine, Chayton prenait son café en lisant le journal du jour. En ce jour de repos, l'avantage était l'absence de travail. Isha n'avait pas besoin d'aller au garage, ni la mère au cabinet, ni le père à la boutique. Winona discutait de chose et d'autres avec sa mère, ma grand mère maternelle, expliquant en autre la raison pour laquelle il y avait des inconnus sous le toit. L'autre grand mère faisait du tricot dans le salon tandis que le dernier grand-père de la famille, prenait le soleil sur le banc au dehors. Hakan, qui avait passé la nuit à l'extérieur, lui tenait compagnie. Je retrouvais cette scène en quittant l'étage mais il n'y avait pas de signe de Paytah à l'horizon.

- Il n'est pas encore réveillé.

Répondit ma mère entre deux phrases de conversation. Le contraire m'aurait étonné. Je me rendis alors dans la cuisine pour manger deux ou trois chose mais j'avais rarement faim dès le matin. Une fois chose faite, je fis un tour dehors. Ma sortie attira l'attention d'Hakan qui se leva en remuant légèrement la queue. Je lui fis une caresse :

- Comment tu vas mon beau ?

Entendant un bruit, je redressai mon regard vers le ciel bleu, sans aucun nuage ou une silhouette de rapace planait en poussant son cri pour dire bonjour. C'était Apenimon (Digne de Confiance), l'aigle qui avait adopté la réserve. De temps en temps, on se permettait de le nourrir un peu. Il portait ce nom depuis le jour où une petite fille de la réserve s'était perdue dans la plaine. C'était en suivant cet aigle qu'elle avait retrouvé son chemin. Tournant mon regard vers les prés non loin, je vis mon étalon à la belle couleur crème qui avait repérer ma présence et s'était aventuré près des barrières. Il avait surtout remarqué que j'avais récupéré une carotte de la cuisine. Je longeais donc la vieille rue, longeant les maisons de ce faible quartiers jusqu'à étendu d'herbe qui se trouvaient au abord des barrières de bois. Ma main caressa le chanfrein de l'animal avant de lui donner la friandise tant convoitée. Nous avions mis le cheval de Paytah dans ce pré également, j'espérais qu'il s'entendait bien avec tous les chevaux de la réserve.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mer 27 Aoû - 22:37

Paytah ∞ Meika
Could you still bring me water please?
Meika écouta la réponse d'Ehawee puis resta sans parler un moment avant de lui dire que personne n'était parfait. Elle lui dit aussi d'avoir confiance en sa mère qui était une bonne guérisseuse. Meika était en admiration devant sa mère. Ehawee lui donna des paroles d'encouragement : « Je suis sûre que tu va y arriver ! Je t'encourage à suivre sa voie. ».
Ehawee grimpa ensuite sur le fauteuil et se glissa sous les draps. Elle souhaita à Meika « Bonne nuit », puis resta éveillée un moment, priant pour son frère. N'étant pas Catholique comme Matoskah et Paytah, elle priait en Lakota Wanka Tanka.
Pendant ce temps, Mr Cloud avait dit à sa fille d'aller se coucher et celle-ci obéit.
Ehawee garda ses yeux ouverts, pensant très fort à son petit frère. Puis, elle fini par s'endormir, ne pouvant plus lutter avec le sommeil.

A l'étage, la seule chambre qui resta allumée était celle où était Paytah et Winona.
Le petit Sioux retrouva connaissance et Mme Cloud ne le lâchais pas des yeux. Lorsque le Pi Sigma tendit sa main vers le verre et l'interrogea du regard, elle attrapa le verre et le lui donna.
Paytah la remercia par le regard, évitant de parler. Il ne pouvait plus de toute façon.
« C'est de l'eau sucrée. Je sais, ce n'est pas ce qu'il y a de meilleur comme goût mais c'est le moyen le plus efficace pour que tu te sentes mieux. Quand ça ira mieux encore après, je t'apporterais un quelque chose à manger et encore de l'eau si tu le désire. », lui dis la femme.
Paytah leva le verre et observa un moment l'eau puis porta le verre à ses lèvres. Il trempa d'abord celles-ci un moment dans l'eau puis bu d'un trait l'eau sucrée. Il mourrait littéralement de soif ! Le breuvage était très bon. Le liquide passa dans sa trachée et le rafraichit.

« Tu es dans une chambre d'ami, une ancienne chambre d'Isha. C'était celle que Ty avait utilisé quand il était venu ici. (Paytah regarda autour de lui, découvrant la chambre que son cousin avait occupé il y a quelques mois de cela) Comment tu te sens ? », repris la Sioux.
Paytah leva ses yeux noirs vers la femme-medecine puis ouvrit la bouche : « Pilamaye. J'ai mal à la tête, j'ai faim et j'ai sommeil. Serait-il possible que vous m'apportiez encore de l'eau s'il vous plaît ? ».
Paytah glissa sur le lit pour se coucher totalement. Il rabattit les couvertures sur lui.
Il resta silencieux avant d'ajouter : « Cette chambre est très cool. ». Il demanda ensuite : « Vous ne faites pas de prières ? », sachant que les femmes et hommes-medecines en faisaient.
Il ferma un peu ses yeux puis les rouvris. Il attrapa le bras de la mère de Meika qui allait s'en aller, puis, lui murmura : « Merci pour tout ce que vous faites pour nous. ».
Il lâcha doucement le bras de la brunette, même si il n'avait pas serré fort.
Il tourna sa tête et fixa le plafond en pensant à ses parents, Ehawee, Ty et Matoskah.
Cette dernière devait bien s'amuser à Las Vegas avec son mari.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mer 27 Aoû - 21:32

«Mon frère tenait vraiment à venir vous voir. Je ne sais pas pourquoi.Je lui ai pourtant dis que c'était dangereux. C'est pour ça que je me suis proposée de l'accompagner...mais...j'ai fais ma Ehawee...J'ai un sale caractère et Pay paie maintenant pour ça ! En tout cas, je ne suis toujours pas au courant de l'histoire qui l'a poussé à venir ici....mais tout ce que j'espère c'est que votre mère saura le rétablir. ».

Je gardais un temps le silence, puis afficha un sourire pour détendre un peu l'atmosphère et "consoler" la soeur de Paytah :

- Personne n'est parfait. Et ai confiance, ma mère connait aussi bien l'ancienne médecine sioux que la moderne. Je me suis toujours demandé où elle pouvait bien puiser toutes ses connaissances, j'aimerais tellement faire comme elle, mais c'est tellement d'apprentissage.

Je parlais aussi un peu parce qu'au final, je n'avais jamais vraiment fait connaissance avec la famille de Paytah et aussi pour changer un peu de sujet et éviter de trop s’inquiéter sur le sort du garçon. Personnellement, j'avais une confiance absolu en ma mère, je pourrais lui confier ma vie. Je laissais ensuite Ehawee s'installait comme elle le désirait, ne risquant plus rien du loup qui était couché dehors dans la devanture. Je fis volte face et croisa mon père qui me dit :

- Bon allez, il est tard maintenant, faut se coucher Meika.

- Oui bien sûr, j'allais y aller.

Sur ce, je montais à l'étage. J'eus un moment d'arrêt en passant devant la porte de la chambre d'amis avant de croiser le regard d'Isha qui sortait tout juste de la salle de bain. Il finit par regagner sa chambre, j'en fis de même, mon père aussi probablement et toutes les lumières de la maison furent éteintes, sauf celle de la chambre d'amis où se trouvait Paytah et ma mère. Cette dernière, d'une patience sans borne, était assis sur une sorte de mini-tabouret qui lui permettait d'être à la hauteur du lit. Lorsque Paytah revint à lui, elle redoubla d'attention. Devant le geste du jeune sioux, Winona attrapa le verre pour le lui donner avant de l'avertir :

- C'est de l'eau sucrée. Je sais, ce n'est pas ce qu'il y a de meilleur comme goût mais c'est le moyen le plus efficace pour que tu te sentes mieux. Quand ça ira mieux encore après, je t'apporterais un quelque chose à manger et encore de l'eau si tu le désire.

Contrairement à mon père, ma mère tutoyait le jeune sioux. Ce n'était pas par irrespect, plutôt par compassion. Ehawee était vouvouyée car elle était plus âgée que le lakota. Mon père vouvoyait les deux parce qu'il était plus protocolaire dans l'âme.

- Tu es dans une chambre d'ami, une ancienne chambre d'Isha. C'était celle que Ty avait utilisé quand il était venu ici. Comment tu te sens ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mer 27 Aoû - 20:51

Paytah ∞ Meika
Wake up little boy! Get up stand up!
MrCloud expliqua au petit Sioux qu'Isha n'avait pas voulu lui parler de ce qui s'était passé car il considérait que cet incident faisait partie de la vie de Meika. Isha n'était pas du genre à expliquer les choses.
Le frère de Meika respectait donc la vie privée de sa sœur. Pay hocha la tête en disant entre des sanglots : « Il a raison. C'est très bien ce qu'il fait. ».
Le père des deux Sioux de Pine Ridge calma le jeune Sioux de Cheyenne River qui était presque inconsolable.
Paytah aurait pu sourire puisque Mr Cloud et Isha lui avaient pardonné, mais, il était toujours triste. Il ne voulait pas sourire. Il essuya ses larmes avec son bras puis se leva. Il était pâle, ses yeux étaient rouges et sous ses yeux il y avait toujours les cernes rouges, son visage était bouffit par les larmes. Il renifla puis entra dans la maison des Cloud.
A peine eut-il franchit le seuil de la maison qu'Ehawee le harcela de questions et le pressa de rentrer. Elle avait oublié que son frère n'avait pas mangé ni bu et qu'ils étaient tous les deux épuisés. Elle s'ennuyait tellement, qu'elle ne voulait qu'une chose : rentrer chez elle. Elle devait finaliser ses valises pour Los Angeles. Elle avait hâte d'être là-bas ! Elle voulait lancer sa carrière de photographe.

Le petit frère d'Ehawee ne répondit pas. Il voulait parler à Meika. C'était la dernière personne à qui il voulait parler. Mais il ne pu pas le faire.
Il restait là, fixe, regardant sa grande sœur qui était sur le canapé. Il voyait tout tourner autour de lui, puis il se sentit tomber et ne vit que du noir.
Paytah ne le vit pas, mais il fût rattrapé par Isha habilement.
L'égoïste numéro 2 de la famille se précipita près de son frère et avoua à tous que son frère n'avait pas bu ni mangé pendant 1 jour et 1 nuit puisqu'elle avait tout mangé et bu.
Elle plaqua sa main sur son visage, inquiète, voyant son frère bien pâlot, les yeux clos et les lèvres sèches. Mme Cloud s'était approché et avait pris le pouls du jeune Sioux inconscient. Meika demanda à sa mère ce qui se passait.
Winona répondit avec calme que ce n'était rien de grave et qu'il ne fallait pas s'inquiéter. Ehawee fit retomber ses mains en faisant un petit : « Ouf ! ».
La femme-medecine expliqua que le sioux hunkpapa était déshydraté (Ehawee redevint inquiète) après avoir dit qu'il n'était pas question qu'Ehawee et Pay rentrent chez eux cette nuit même.
Elle conclu en disant : « De toute manière, même sans problème de santé, il aurait fallu que vous restiez ici pour la nuit. Vous n'auriez jamais pu refaire le chemin sans provision et dans le noir total des plaines. ».
Ehawee baissa le regard. Elle n'aurait jamais du venir, c'était sûr et certain ! Elle pourrait au moins servir de chaperon à Paytah pour le retour, quand il y aurait besoin d'expliquer leur absence aux parents. Ceux-ci devaient être morts d’inquiétude ! Ils avaient sans doute alertés la police...Le portable de Paytah était à Las Vegas et celui d'Ehawee n'avait plus de batterie.
Ty leur avait sans doute donné sa poisse depuis sa mort ! Paytah n'avait que des embrouilles depuis le 11 Juillet 2014 ! A croire qu'une malédiction planait au dessus de sa tête...
Ou peut-être était-ce juste des coïncidences.

Quoi qu'il en soit, Paytah était dans les pommes. Mr Cloud demanda où les deux Yellow allaient dormir. Sa femme rétorqua qu'ils avaient de la place chez eux. Puis, elle se retourna vers Ehawee qui plaçait une mèche de ses cheveux courts derrière une de ses oreilles pour lui demander: « Jeune fille, est-ce que cela ne vous dérangerez pas de dormir sur notre canapé pour cette nuit ? On y est très à l'aise, je peux vous le garantir. », avant de s'adresser à ses enfants et à son mari, leur donnant des directives. Ehawee répondit que ça ne la dérangeait pas du tout de dormir sur un canapé et qu'elle était déjà habituée puisque la maison des Yellow était petite et qu'ils étaient 5 enfants et que seulement 3 avaient leur chambres : Paytah, Matoskah et Ehwakan.
Tous le monde se dispersa et s'activa. Isha apporta le petit Sioux à l'étage. Sa mère le suivait comme son ombre. Ehawee elle, resta en bas, mains jointes, priant Wanka Tanka de rétablir son frère même si ce dernier l'avait délaissé pour se convertir au Dieu des Chrétiens, puis elle monta voir son frère.
Paytah fût allongé sur un lit situé dans la chambre d'amis de la maison. Tout le monde le regardait, attendant sans doute son réveil, mais Winona demanda à tout le monde de redescendre. Elle resta avec le Pi Sigma.

Meika descendit avec Ehawee et l'emmena au salon où était le canapé. Elle prépara son 'lit' avec une couverture, un oreiller. Ehawee la remercia en Lakota. Meika qui dépliait la couverture pour l'installer sur le canapé, leva son regard vers la jeune-femme et lui dit : « Désolé pour Paytah...Mais ma mère est médecin, elle sait ce qu'elle fait. Je suppose que c'est à cause de cette traversée...Il n'aurait jamais du le faire. ».
La brunette aux cheveux courts posa son regard fatigué vers la petite Lakota avant de lui répondre : «Mon frère tenait vraiment à venir vous voir. Je ne sais pas pourquoi.Je lui ai pourtant dis que c'était dangereux. C'est pour ça que je me suis proposée de l'accompagner...mais...j'ai fais ma Ehawee...J'ai un sale caractère et Pay paie maintenant pour ça ! En tout cas, je ne suis toujours pas au courant de l'histoire qui l'a poussé à venir ici....mais tout ce que j'espère c'est que votre mère saura le rétablir. ».

A l'étage, Paytah ouvrit doucement ses petits yeux de Chinois. La première chose qu'il vit fût le plafond. Il avait mal à la tête, affreusement mal à la tête. Ses lèvres étaient dures comme du bois. Lui qui avait tout le temps l'habitude de boire de l'eau ou du jus d'orange, il n'avait jamais été aussi longtemps sans contact avec l'eau.
Il referma ses yeux un instant, puis les rouvrit et se tourna sur le côté. Il vit Mme Cloud auprès de lui. Le jeune Amérindien leva ses yeux et vit sur la table un verre d'eau. Il se tourna de l'autre côté puis se redressa. Il se plaqua contre le dossier du lit et leva ses yeux vers la mère de Meika.
Elle lui ressemblait beaucoup.
Il fermait à demi ses yeux car il était très fatigué. Il voulu parler, mais ne trouva pas le courage. Il referma ses yeux, puis les rouvrit et avança sa main vers le verre d'eau, interrogeant du regard la femme-medecine pour savoir si il pouvait boire de cette eau.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mer 27 Aoû - 1:05

Chayton était un homme qui n'avait pas pour habitude de voir pleurer des jeunes gens comme Paytah. Sauf évidemment Meika la dernière fois lors du grand drame, mais c'était vraiment sa dernière fois depuis. Isha n'avait jamais pleuré. Même étant enfant, il avait toujours su contenir ses émotions. Cela dit, rien ne prouvait qu'il n'ai pas pleuré à l'abri des regards. C'était tout à la différence de Paytah. Chayton se demandait si c'était de famille. Ses enfants à lui était plutôt fort dans le domaine du self contrôle. Quand Paytah lui fit finalement comprendre qu'il ne comprenait toujours pas pourquoi Isha avait tenu sa langue, l'homme répondit alors :

- Il considère que ça fait partit de la vie privé de Meika. Par conséquent, il n'est pas du genre à expliquer les choses.

Enfin, l'homme, après l'échange avec le jeune sioux, proposa de rentrer. Ce qui avait été dit, était dit, pour lui comme pour Paytah sans doute. Lorsque les deux sioux franchirent la porte, sous le regard des autres, la soeur de Paytah lança :

« Ah c'est pas trop tôt ! C'est fini ? On peut rentrer ? Pay ! Qu'est-ce que tu as, tu es tout pâle ! »

Ce ne fut qu'à ses mots que ceux qui avaient le dos tourner comme Chayton ou Winona, se retournèrent vivement vers le garçon qui vacilla dans un malaise. Isha, qui était assis sur le bras d'un fauteuil non loin, réagit instinctivement en se jetant sous Paytah, les bras tendu et le rattrapant en pleine chute. Un jeu d'enfant pour lui, le sioux de Cheyenne River était léger comme tout pour lui. Meika s'était levée d'un bond dans le feu de l'action et tous se regroupèrent autour des deux sioux, l'un portant l'autre inconscient.

- Qu'est ce qui lui arrive ?

Demandais-je alors que ma mère, en sa qualité de médecin, ausculta du regard et du pouls mon ami de Wynwood. Après quoi, elle répondit calmement :

- Ce n'est rien de grave, ne vous inquiètez pas (en s'adressant à moi et la soeur de Paytah) mais il n'est pas question que vous rentrez ce soir, il est déshydraté ! De toute manière, même sans problème de santé, il aurait fallu que vous restiez ici pour la nuit. Vous n'auriez jamais pu refaire le chemin sans provision et dans le noir total des plaines.

- Mais où vont-ils dormir ?

Demanda mon père.

- Nous avons toujours du logis pour tous, voyons...

Winona se tourna vers la jeune fille de Cheyenne River et lui dit :

- Jeune fille, est-ce que cela ne vous dérangerez pas de dormir sur notre canapé pour cette nuit ? On y est très à l'aise, je peux vous le garantir. Meika, met Hakan dehors. Votre frère ira dans une chambre à l'étage, je vais m'occuper de lui. Chéri prépare donc de l'eau, bien sucrée et fraîche, Isha, tu veux bien monter ?

Sur ce, je m'empressais d'obéir en sortant le loup à l'extérieur de la maison. Il n'y avait pas de soucis à se faire, il avait l'habitude. Mon père se rendit à la cuisine, pris un verre, y mit de l'eau filtrée et des cuillères de sucre. Isha monta l'escalier, toujours en portant Paytah, suivit par ma mère. Quand je reviens, je rejoignis le groupe en haut. Paytah fut allongé dans la chambre d'amis, celle qu'avait occupé Ty une fois. A côté de lui était posé sur une petite table un plateau avec le verre d'eau sucrée que ma mère avait demandé. Une fois chose faite, elle me demanda de m'occuper d'Ehawee et aux autres de quitter la pièce. Sur ce, je redescendis dans le salon avec la soeur de Paytah, lui préparant le canapé pour qu'elle soit à l'aise, avec la couverture et tout. J'étais pensive. Alors que je dépliais la couverture, je levais mon regard vers la frangine :

- Désolé pour Paytah...Mais ma mère est médecin, elle sait ce qu'elle fait. Je suppose que c'est à cause de cette traversée...Il n'aurait jamais du le faire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mer 27 Aoû - 0:32

Paytah ∞ Meika
Selfishness
Mr Cloud était content que Paytah prenne ses responsabilités. Pay avait effectivement bravé l'interdiction de sortie imposé par ses parents pour faire 3 jours de voyage afin d'arriver chez les Cloud et de s'expliquer. Il avait traversé le Dakota sous les plaintes d'Ehawee et le 3ième jour avait voyagé l'estomac vide et la langue desséchée, puisque sa grande sœur avait jeté l'eau.
Un petit flashback s'impose....

Paytah et Ehawee, assis sur l'herbe regardaient brouter Flèche Ardente en paix. Paytah attrapa le paquet de biscuit en premier, mais sa sœur rétorqua qu'elle voulait d'autres biscuits. Pay protesta qu'il n'avait pas encore mangé et qu'il avait faim, mais sa sœur ne voulu rien entendre et tira sur le paquet de biscuit. Elle mangea tous les biscuits restants sous les yeux effarés de son frère qui lui cria dessus : « Mais ça ne va pas ? QU'EST CE QUE JE VAIS MANGER ? ». Ehawee rétorqua en faisant un geste de la main qu'il y avait la bouteille d'eau et qu'il pourrait tenir. Le jeune PS se leva d'un bond et hurla à sa sœur : « TU N'ES QU'UNE SALE EGOISTE ! ».
« COMME TOI ! », répondit Ehawee avant de prendre la bouteille d'eau et de boire presque toute l'eau.
« HE ! ET MOI ALORS ? »
« J'avais soif ! C'est pas ma faute si ces biscuits sucrés donnent soif ! »
« DONNE MOI CETTE BOUTEILLE TOUT DE SUITE ! ».
« Mais attend, j'ai pas fini. »
« QUOI ???? TU ES PIRE QUE MOI ! TOI T'ES SUPER EGOISTE ! DONNE MOI CETTE BOUTEILLE TOUT DE SUITE ! »
« NON ! TU ATTEND ET TU NE ME PARLE PAS SUR CE TON, JE SUIS TA GRANDE SOEUR ! »
«DONNE MOI CETTE BOUTEILLE D'EAU ! »

Pay attrapa la bouteille et tira. Ehawee tira aussi. Les deux tirèrent et Ehawee réussit à avoir la bouteille mais fit tomber l'eau restante en reculant. Paytah se jeta sur l'herbe et plaqua ses mains sur son nez.
«Oh non ! Qu'est-ce que j'ai fais pour avoir une sœur comme toi ? Comment je vais faire moi maintenant ! Si je savais, je ne t 'aurais jamais laissé venir avec moi ! »
« Je suis désolée petit frère....Tu sais quoi ? Nos ancêtres avaient une technique pour rester des jours et des jours sans boire de l'eau. Ils ne parlaient pas et laissaient la salive dans leur bouche pendant des heures et des heures avant de l'avaler. »
Paytah roula des yeux et poussa un soupir avant de se lever et de dire : « En route ! »
Et pendant toute une nuit et le lendemain, Paytah resta sans boire, économisant sa salive.

Fin du Flashback.
Lorsque Pay dit que Wanka Tanka l'avait bien puni, Mr Cloud approuva cette punition en disant qu'on apprenait de ses erreurs. Paytah pouvait le confirmer doublement avec la mort de Ty (puisque Ty était mort à cause de sa désobéissance) et le jour où il s'était fait tabasser sur le parking d'un supermarché.
Très sensible, Paytah s'effondra en larmes lorsqu'il apprit la mort de l'amour de Meika. Il fût compatissant. Il demanda en pleurant au père de Meika pourquoi Isha ne lui avait dit. Le père d'Isha lui demanda si il ne se doutait pas pourquoi, mais Pay secoua négativement la tête.
Alors qu'il était secoué de sanglots, Paytah sentit la main du Native American se poser sur son épaule et la secouer légèrement, puis la voix de ce même homme arriva à ses oreilles : « Allons allons jeune homme, ressaisissez-vous ! Vous me...mettez mal à l'aise. Soyez fort ! ».
 Quoi que je devienne...Si je meurs ….sois fort. Ne sois pas triste. Je t'interdis de pleurer quand je serais mort. Dis à Alma que...que je l'aime beaucoup. Suis bien mes instructions...Pay...Paytah ne pleure pas je t'ai dis ! 

Malheureusement, sans le savoir, Mr Cloud avait réveillé un souvenir douloureux, et Paytah redoubla ses pleurs en rependant aux paroles de Ty. Il n'avait pas été fort. Il avait pleuré tout l'été.
Il demanda pourquoi la mort était présente dans la vie et pourquoi ce malheur était arrivé à Meika. Mr Cloud répondit qu'il ne savait pas pourquoi mais qu'il honorait chaque jour la mémoire du garçon qui avait sauvé sa fille.
Meika avait donc elle aussi été sauvée de la mort par quelqu'un d'autre. Le garçon était mort à sa place, comme Ty pour Pay.
« Comme moi... », fit Pay entre deux sanglots.
La main se retira de son épaule. Mr Cloud reprit : « Vous voyez ? La mort est aussi une leçon à retenir. Un geste d'amour apporte la vie. ».
Paytah leva son visage vers l' homme. Ty avait donné la vie à Pay. Le garçon avait donné la vie à Meika. Ty et le garçon leur avaient donné une chance.
Parlant avec le regard, le petit Sioux acquiesça à sa façon : dans un silence qui disait beaucoup.
Le Pi Sigma déclara de nouveau qu'il était désolé, mais Mr Cloud lui dit qu'il ne devrait plus l'être. Il ajouta : « Le repentit est une chose, savoir s'en tenir en est une autre. Je vais vous dire une chose jeune homme. Vous avez eu du culot de venir ici. Mais vous avez eu raison également. Vous êtes triste ? N'est-ce pas mieux ainsi ? Vous auriez pu rester chez vous, les choses auraient été plus simple. Il est très facile de ne rien faire, mais il est beaucoup plus de demander grâce. ».
Pay regardait le père d'Isha et de Meika et acquiesça en hochant la tête, pleurant toujours.

Le père de Meika se leva et dit : « En ce qui me concerne, les choses sont closes. Il n'y a plus rien à pardonner. Ne soyez pas triste. Il y a des malheurs dans la vie des gens qui ne sont jamais excusés, jamais guérit. Comme ce pauvre Akecheta, qui cherche la paix en vain, mais s'il y a une victime, il n'y a hélas nul coupable à repentir auprès de lui. »
Il perdit son regard dans le paysage, et le jeune brun baissa de nouveau la tête.
La voix grave du père d'Isha et de Meika arriva aux oreilles du jeune apprenti Pi Sigma qui ne portaient aucun bijou : « Vous devez être fatigué mon garçon, vous devriez rentrer, il commence à faire froid dehors. ».
Paytah sentait effectivement le froid. Il avait des frissons. Il se redressa, rassembla ses dernières forces et se leva. Il essuya ses larmes pour que personne ne voit qu'il avait pleuré, puis suivi lentement Mr Cloud à l'intérieur.
Lorsqu'il rentra, sa sœur rétorqua égoïstement: « Ah c'est pas trop tôt ! C'est fini ? On peut rentrer ? ».
Mais son petit frère ne répondit pas. Il voulait parler à Meika mais il se sentait étrangement mal tout à coup. Il voyait la pièce tourner tout autour de lui. Il n'avait même plus la force de faire un pas.
« Pay ! Qu'est-ce que tu as, s'inquiéta soudainement Ehawee, tu es tout pâle ! ».
Mais Paytah n'eut pas le temps de répondre. Il s'écroula sur le sol d'un coup.
La fatigue, la faim, la soif et le froid étaient beaucoup trop pour le pauvre garçon.
Ehawee se précipita vers son frère et dit que c'était sa faute si son frère était tombé dans les pommes parce qu'elle avait bu et mangé égoïstement les dernières provisions.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 26 Aoû - 23:36

« Pardonnez moi monsieur. Je suis sincèrement désolé. Croyez moi. C'est pour ça que je suis ici...si je n'étais pas désolé, je ne serais pas là ce soir. ».

- Moui. Et je suis content que vous preniez vos responsabilités.

« Oh ça oui alors ! Wanka Tanka m'a bien puni ! »

- Bien. Il n'y a que comme cela que l'on apprend de ses erreurs.

Chayton n'avait que très rarement vu sa fille en colère mais il savait qu'elle en était capable. Il se disait que si elle n'avait pas violemment réagit devant le geste de Paytah, c'était probablement qu'elle ne lui en voulait pas, ou alors, elle ne voulait pas lui faire de la peine à cause de sa "crainte" d'une nouvelle relation. Chayton expliqua ensuite globalement le pourquoi de la réticence de la jeune fille, sans pour autant rentrer dans les détails, mais au regard du jeune sioux, ce dernier semblait avoir tout compris mine de rien. En racontant cela, l'homme scrutait les étoiles.

« Mais...mais... »

Le garçon se mit soudainement à pleurer. Le père de Meika tourna son regard vers lui, assez surpris d'une telle sensibilité.

« Pourquoi Isha ne m'a rien dit ? »

Bonne question. Mais est-ce que Isha était vraiment le genre de personne à tout partager comme cela ? C'était la meilleure hypothèse que trouva Mr Cloud :

- Eh bien...Tu as un peu pris connaissance de mon fils. Es-tu sûr de ne pas avoir de petite idée sur la question ?

Chayton ignorait que Isha avait fait une leçon de moral à Paytah concernant le passé des gens mais se doutait un peu de l'amertume qui émanait de son fils aîné vis à vis des étrangers à la réserve ainsi que des convertis. C'était un garçon avant tout réservé et protecteur, rien d'autres ne l'intéressait.

« Je suis désolé. Je ne savais pas. Je suis sincèrement désolé. »

Chayton regarda Paytah puis, tenant son calumet d'une main, il posa l'autre sur l'épaule du garçon et la secoua légèrement en disant, l'embout de sa pipe entre les dents :

- Allons allons jeune homme, ressaisissez-vous ! Vous me...mettez mal à l'aise. Soyez fort !

« C'est injuste ! Pourquoi ça lui ai arrivé ? Pourquoi la mort nous frappe t-elle tous comme ça alors que notre vie est belle ? Pourquoi ?

- Je n'ai pas la réponse à ta question. Mais j’honore chaque jour la mémoire de ce vaillant garçon qui s'est sacrifier pour sauver la vie de ma fille.

Se rappellant de l'histoire de Ty, il retira sa main de Paytah et ajouta :

- Vous voyez ? La mort est aussi une leçon à retenir. Un geste d'amour apporte la vie.

« Je suis désolé. »

- Ne le soyez plus. Le repentit est une chose, savoir s'en tenir en est une autre. Je vais vous dire une chose jeune homme. Vous avez eu du culot de venir ici. Mais vous avez eu raison également. Vous êtes triste ? N'est-ce pas mieux ainsi ? Vous auriez pu rester chez vous, les choses auraient été plus simple. Il est très facile de ne rien faire, mais il est beaucoup plus de demander grâce.

Chayton venait de finir sa pipe, il se leva alors du banc avant d'ajouter :

- En ce qui me concerne, les choses sont closes. Il n'y a plus rien à pardonner. Ne soyez pas triste. Il y a des malheurs dans la vie des gens qui ne sont jamais excuser, jamais guérit. Comme ce pauvre Akecheta, qui cherche la paix en vain, mais s'il y a une victime, il n'y a hélas nul coupable à repentir auprès de lui.

L'homme scrutait le noir de la nuit en direction du pré des chevaux puis reposa son regard vers Paytah :

- Vous devez être fatigué mon garçon, vous devriez rentrer, il commence à faire froid dehors.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 26 Aoû - 23:00

Paytah ∞ Meika
Cry Cry And Re-Cry
Paytah expliqua qu'il ne voulait pas déshonorer Meika. Le père de celle-ci répliqua : «  C'est pourtant ce que vous avez fait jeune homme, en plus d'avoir chercher la provocation de mon fils ! ». Le Sioux triste baissa le regard et murmura : « Pardonnez moi monsieur. Je suis sincèrement désolé. Croyez moi. C'est pour ça que je suis ici...si je n'étais pas désolé, je ne serais pas là ce soir. ».
Le jeune-homme raconta ensuite sa mésaventure du jour. Mr Cloud lui déclara qu'il espérait qu'il avait compris la leçon. Pay dit : « Oh ça oui alors ! Wanka Tanka m'a bien puni ! ». L'homme dit ajouta ensuite : « Américain ou amérindien peu importe le respect doit être le même pour tous ! ».
Pay ne répondit pas mais acquiesça, le regard triste.
Mr Cloud, en bon père, demanda ensuite ce qu'avait été la réaction de sa fille. Paytah raconta ce que Meika avait fait et dit après qu'il l'eût embrassé sans prévenir et de force.
Celui qui il y avait quelque jours était fier de son stratagème, se dit que si il avait été à la place de Meika, il aurait giflé le mec qui lui aurait fait ça.
Mais Meika n'avait rien fait. Heureusement pour lui !
Il y eut un silence entre les deux hommes -un homme et un autre qui n'était pas tout à fait un homme et qui n'était pas tout à fait un enfant non plus-.
Puis Mr Cloud reprit la parole : « Ca ne serait pas si grave, si tu ne lui avais pas fait mal...Moralement je veux dire. ».
Le jeune Hunkpapa tourna sa tête vers le père de Meika et avala sa salive de travers en fronçant légèrement les sourcils, se demandant de quoi il voulait parler.

Paytah Yellow n'eut pas à attendre longtemps la réponse. Mr Cloud lui appris une bien triste histoire, qui changea à tout jamais le point de vue de Paytah sur la réticence d'Isha à ce qu'il sorte avec Meika et sur Meika.
« L'amour n'est pas un beau souvenir pour elle, elle l'a déjà eu mais trop brutalement perdu. ».
Alors que le père d'Isha et de Meika disait ces mots, Pay sentit une larme couler le long de sa joue. Il comprit là et seulement là les paroles d'Isha, lorsqu'il lui avait dit qu'il lui ferait du mal.
Paytah regardait Mr Cloud, tristement et étonné, la larme toujours sur sa joue.
« Ma fille a été élevé comme le désirait ma femme, ses valeurs quelles soient sentimentales ou autres sont différents de celles des caucasiens. Il en est de même pour Isha. ».
« Mais...mais... », balbutia Paytah avant d'éclater en sanglots.
Il réalisait vraiment qu'il avait tout gâché réellement et qu'il avait plongé Meika dans une peine horrible.
« Pourquoi Isha ne m'a rien dit ? », réussis à dire entre deux sanglots le jeune Sioux.
Le petit-ami de Meika était mort ! C'était horrible et injuste.
Il était réellement triste pour Meika. Lui qui voulait savoir la vérité ne voulait plus la savoir. Il en avait déjà assez entendu. Il était vraiment triste.
Secoué de spasmes, il leva ses yeux inondés de larmes et dit : « Je suis désolé. Je ne savais pas. Je suis sincèrement désolé. ».
Il baissa la tête et continua de pleurer.
Il ne voulait pas que Meika soit triste. Meika avait peur de perdre de nouveau quelqu'un qui lui était très cher, alors c'était pour ça qu'elle ne se ré-engageait pas dans une relation.
Mais il y avait pourtant une chose que Paytah ne comprenait pas : pourquoi Meika avait l'air contente lorsqu'il la draguait. Il lui semblait qu'elle n'était pas insensible à sa drague, quoi qu'à un moment, elle était devenue brusquement froide.
Il dit en pleurant d'une voix étranglée : « C'est injuste ! Pourquoi ça lui est arrivé ? Pourquoi la mort nous frappe t-elle tous comme ça alors que notre vie est belle ? Pourquoi ? ».
Paytah repensait à Ty. Son cousin était mort pour lui avoir sauvé la vie. Il revit Ty le pousser sur le sol pour échapper à la balle.
Le jeune Sioux enfuit sa tête dans ses mains et continua de pleurer encore et encore. Il se laissa glisser jusqu'au sol et tomba à genoux.
Il aimait tellement Meika, que même si il ne connaissait pas le garçon qui était mort, il partageait la douleur de la Sioux.
Finalement Meika en valait la peine...Mais il valait mieux abandonner quand même.
Il comprenait tout à présent : tout était clair comme l'eau de roche à ses yeux !
« Je suis désolé. », répéta Paytah Yellow en hoquetant, sans pour autant arrêter de pleurer.
Il n'avait déjà plus d'eau dans son corps, ses lèvres étaient sèches, il n'avait pas bu depuis un jour entier, il avait très soif et pourtant, il pleurait.
Il pleurait doucement, agenouillé sur le sol devant la maison bleue des Cloud.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 26 Aoû - 18:46

« Je viens de sortir de mon deuil il n'y a pas longtemps. Ty est mort en me sauvant la vie. C'est une longue histoire. »

Pour les détails, Chayton n'osait pas vraiment savoir dans quelles circonstances était mort le garçon. C'était un sujet toujours délicat. Il ne l'avait connu que peu de temps mais avait su l'apprécier à sa juste valeur. Mais lui et Paytah n'étaient pas là pour parler de ça. Chayton incita donc le jeune homme à s'exprimer, ce qu'il finit par faire et mettre d'ailleurs le père en colère. Ce dernier n'hésita d'ailleurs pas à annoncer le fond de ses pensées. A ces mots, le jeune sioux répondit :

« Je... Non...Je...hum...c'était le seul stratagème qui aurait pu provoquer Isha.... Je ne voulais pas la déshonorer.»

- C'est pourtant ce que vous avez fait jeune homme, en plus d'avoir chercher la provocation de mon fils !

« Croyez moi je regrette énormément ma faute. Pendant 6 jours entier j'ai été peiné au plus profond de mon âme monsieur et j'ai souffert. Je m'en veux.
Wakan Tanka m'a donné une autre punition. Ehawee s'est faite agresser tout à l'heure. J'ai pris sa défense. Je me suis retrouvé avec mon « double » : un imbécile était insolent -aussi insolent que moi- et je l'ai frappé. Je vous assure que j'ai ressenti ce qu'Isha a ressenti et que je suis vraiment triste. La réserve de Cheyenne River est respectable. C'est moi monsieur. C'est moi le fautif. Mes parents sont très en colère. Matoskah aussi : j'ai été la 3ième personne qui a gâché son mariage. Mais je crois que celui qui est le plus en colère, c'est moi. Moi contre moi même. Vous avez raison...je suis un imbécile. Je...je crois que la ville des Visages Pâles me pervertit. Je n'étais pas comme ça avant. Mes parents m'ont bien élevés mais...depuis que je suis à Miami....»

- J'espère que cela vous a servit de leçon. Américain ou amérindien peu importe le respect doit être le même pour tous !

Contrairement à son fils aîné, Chayton, de par son père américain, défendait autant les uns que les autres. Cependant, il favorisait tout de même les amérindiens. Il faisait plus partit de ce monde que de l'autre. Il était également dans l'optique que les Blancs n'était qu'une espèce de dégénéré sur terre, qu'ils devaient respects et hommages à tous les peuples qu'ils avaient massacrés pour simple question de religion ou de couleur de peau. A vrai dire, Chayton avait un peu honte de son côté yankee. Il était ravi d'arborer la peau des amérindiens ainsi que leur culture qu'il avait appris. L'homme demanda enfin comment sa fille avait finalement réagit au geste de Paytah.

« Elle me regardait avec étonnement. Elle a reculé et elle m'a dit : « Paytah... ? ». Un silence froid s'est installé entre nous...Puis Matoskah est arrivée. Elle n'avait pas vu que j'avais embrassé Meika, mais elle a tout de site vu que j'avais fais une bêtise. ».

Chayton continuait de fumer son calumet jusqu'à tourner sa tête vers le jeune sioux qui venait de cacher la sienne, juste avant de dire à nouveau à quel point il était désolé. L'homme l'observait en recrachant des ronds de fumée (pas sur Paytah), il fixait le sioux du coin de l'oeil.

« J'ai tout gâché... »

L'homme garda longtemps le silence. Mais au final, il dit :

- Ca ne serait pas si grave, si tu ne lui avais pas fait mal.

S'il n'y avait pas de risque de blesser la jeune fille d'une quelconque façon, Isha n'aurait probablement pas réagit de la sorte. Mais l'expérience vécue forgeait les caractères.

- Moralement je veux dire.

Ajouta l'homme en se disant qu'il pourrait y avoir confusion.

- L'amour n'est pas un beau souvenir pour elle, elle l'a déjà eu mais trop brutalement perdu. Ma fille a été élevé comme le désirait ma femme, ses valeurs quelles soient sentimentales ou autres sont différents de celles des caucasiens. Il en est de même pour Isha.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur
» What is life if you must lose things you love? -Paytah & Meika
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: