AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Dim 10 Aoû - 1:50

Paytah ∞ Meika
De surprise en surprise
Lorsque Paytah alla rejoindre les autres, fraîchement parfumé et habillé, il vit Meika et son frère métamorphosé. Le frère de Meika portait un smoking noir et un collier, qui lui allaient à la perfection, mais c'était étrange de le voir ainsi. Meika quand à elle portait une longue robe verte et violette très belle qui lui allait très bien.
Paytah la trouva magnifique et s'apprêtait à la complimenter, mais cette dernière la devança : « Déjà en smoking, t'es superbe ».
« Pilamaye ! », fis Paytah en souriant, ce qui fit devenir ses yeux en arc de cercles comme dans les mangas. « Toi tu es...magnifique ! », réussit-il à articuler.

Puis, tout le monde partit. Mais arrivés devant la mairie, Paytah fit tout un cinéma. Il stressait vraiment. Il était témoin, et ce rôle lui tenait à cœur mais en même temps lui faisait peur.
Il refusa donc de bouger, ce qui énerva sa grande sœur. Donoma vînt lui parler, mais le Sioux resta sur sa position. Ce fût les paroles de Meika qui lui donnèrent le courage pour sortir de la voiture, après lui avoir lancé un regard : « Allez petit Sioux, tu ne voudrais pas décevoir tout le monde. Pense à ta soeur. ».
Matoskah comptait sur son petit frère préféré. Elle était si heureuse de le voir à son mariage, si contente qu'il est pu se libérer afin de participer. Pay avait en effet dit il y a quelques semaines à sa grande sœur qu'il ne viendrait pas à son mariage à cause des Events et des cours, mais heureusement, tout s'était arrangé. Il faut dire que le PS à l'essai appréhendais la longue route à effectuer. Mais au final,  il s'en était bien sortit. Il s'était levé avant le lever du jour et était parti dans la nuit de Miami direction Cheyenne River. 

« Tu as raison. Mato ne voudrait pas que je ne sois pas là. », fis Paytah en faisant une petite moue, avant de sauter hors de la voiture noire. Le marié, Wapi, s'avança vers son futur neveu et le salua.
Pay ferma la portière puis rejoignis Ehawee qui s'empressa de l'emmener dans la mairie. Il devait être là avant tout le monde.
Ehawee s'affairait un peu partout, impatiente de l'arrivée de sa petite sœur. Donoma demanda à Lootah de filmer tandis qu'elle prendrait des photos. Les enfants courraient partout, joyeux et excités comme des puces. Paytah observait tout ce remue-ménage, tandis que les invités de la mairie arrivaient petit à petit.
Le maire de Cheyenne River, arriva à son tour et fût acceuillit avec joie.
Ehawee attrapa son frère Pay par le cou et l'emmena à sa place, autour de la table ; puis, elle se plaça à ses côtés et joignis ses mains d'une façon solennelle.
Le témoin commençait à se demander ce que trafiquait les mariés, mais ils arrivèrent enfin.
Matoskah Yellow était vraiment superbe dans sa robe de mariée aux côtés de Wapi. Wapi avait les cheveux courts, un smoking blanc et des chaussures noires bien cirées. Pay avait hâte de le voir en costume traditionnel.

Un silence ce fit soudainement dans la salle. Matoskah et Wapi se placèrent à l'endroit qui leur était indiqué.
Le maire commença à parler : « Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, soyez les bienvenus dans notre mairie de Cheynne River. Je suis heureux de recevoir aujourd'hui Matoskah Yellow et Wapi Doxtator, ainsi que vous tous, parents et amis, dans notre maison commune.Cette maison qui nous rassemble sous le ciment des mots liberté, égalité, fraternité, est aujourd'hui Matoskah et Wapi, le théâtre de votre engagement public. »

Le maire partit dans un discours sur la vie de couple ce qui fit bailler Paytah. Sa sœur lui donna un coup de coude et lui jeta un regard noir.
« Cette notion est très palpable aujourd'hui, et vous avez su Matoskah et Wapi , réunir vos familles et amis dans cet esprit de fraternité. C'est celle qui nourrit les amitiés et se soucie de celui qui est dans le besoin ou dans la peine. Permettez-moi très chère Matoskah et bien sûr bien-aimé Wapi, de m'adresser à vos familles, pour les féliciter très chaleureusement. Je sais par expérience qu'une journée telle qu'aujourd'hui représente beaucoup de travail et d'émotion légitime. Je m'adresserai ensuite aux mariés. Votre union se bâtit sur l'amour, et dans cette maison, vous venez accomplir un acte administratif qui est aussi un engagement civique. Les liens tissés sont donc à la fois des liens d'amour et, pour employer une expression à la mode, des liens sociaux. La loi dicte aux futurs époux « fidélité, secours et assistance ». Il s'agit aussi de respecter la personnalité de l'autre et d'accepter sa différence, de se faire confiance et de rester à l'écoute surtout dans les moments difficiles. Je vous souhaite donc une belle route ensemble et, avant de procéder aux actes administratifs nécessaires pour légaliser votre mariage, je souhaite à tous une très belle fête. ».

Nouveau baillement de Paytah. « ça suffit Pay enfin ! Qu'est-ce que c'est que ces manières ? », murmura d'un ton peu aimable Ehawee. Son frère lui répondit : « Désolé, je suis encore un peu fatigué. T'avais pas qu'à me réveiller en sursaut ! ».
« Comment ferais-je pour ne pas te réveiller alors que le mariage de Matoskah allait comencer ! Il fallait venir plus tôt, pour te coucher plus tôt. »

Le raclement de gorge du maire, les regards de Wapi et de Matoskah et le murmure des invités, firent taire net Ehawee et dissuada Paytah de répondre à son ainée. Il se contenta de lui jeter un regard noir qui lui ordonnait de se taire. Le maire repris la parole : « Nous sommes donc ici pour unir Matoskah Yellow à Wapi Doxtator. Mr Wapi Doxtator, voulez vous prendre pour épouse, Mlle Matoskah Yellow ici présente et promettez vous de l'aimer et de la chérir jusqu'à ce que la mort vous sépare ? ».
«Oui, je le veux. », déclara solennellement le marié.
« Mlle Matoskah Yellow acceptez vous de prendre Mr Wapi Doxator ici présent  et promettez vous de l'...
« C'est Doxtator., réctifia le marié, vexé.
« Ah oui excusez-moi. Oh làlà pardon, pardon. C'est l'émotion ! Donc...Mlle Matoskah Yellow acceptez vous de prendre pour époux Mr DoXTAtor ici présent et promettez vous de l'aimer et de le chérir jusqu'à ce que la mort vous sépare ? »
Matoskah fit : « Oui je le veux. » en hochant la tête.
Donoma qui se promenait partout dans la salle pour prendre des photos, s'approcha des mariés et les pris en photo.
« Je vous déclare donc mari et femme, vous pouvez embrasser la mariée ! », s'écria tout joyeux le maire.

Sous un tonnerre d'applaudissement, les nouveaux mariés s'embrassèrent. Paytah se retourna pour regarder Meika et son frère, mais sa grande sœur, la rabats-joie de service, lui fis retourner la tête. Paytah roula des yeux puis soupira : il voudrait tant échanger cette sœur là contre une autre ! Si ça se trouvait, Ehawee n'était même pas sa sœur mais avait été adoptée.
« Signez ici s'il vous plaît. Ici, ici et encore ici. Merci. ».
Les deux mariés avaient signés. Il manquait plus que les témoins.
« Signez ici. »
Ehawee signa de sa plus belle écriture.
« Signez ici jeune-homme. »
Le maire lui tendait le stylo. Paytah se réveilla de sa rêverie puis pris le stylo avant de signer le certificat de mariage.
Puis ce fût les séances photos. Il y eut des photos individuelles, des photos qu'avec les Yellow, des photos qu'avec la famille du marié, des photos avec la famille Yellow-Doxtator, des photos de groupes, des photos de couples, des photos de parents, d'enfants et pour finir une grande photo avec tous les invités.
La mariée se prêtait au jeu, Paytah faisait son beau gosse, Ehawee faisait la belle, Lootah ne voulait pas qu'on le prenne en photo et son autre frère lui, mettait sa main devant l'objectif à cause des flashs.

Puis les mariés allèrent faire des séances photos tous les deux un instant, tandis que tout le monde parlait en même temps en Lakota ou en Anglais, ce qui faisait un vrai bouhaha.

Ensuite, vers 15h35, tout le monde fila à l'église.
La reine du jour était allée se refaire une beauté. Le cortège étaient là, prêt à entrer. Tous les invités étaient sur les bancs, assis, impatients. Les bancs de devant étaient réservés à la famille. Le prêtre attendait. Meika et son frère avaient été placés dans le troisième rang, aux côtés des membres du groupe de musique de Paytah, les Siouxx.
L'église était pleine à craquer de Sioux et il y en avaient même qui étaient debout.
De nouveaux invités étaient arrivés, ce qui expliquait pourquoi il n'y avait plus de place. 
A la première note de la musique (Iciiiii (Boh c'est la musique de mariage classique que tout le monde connaît)), l'assemblée retînt son souffle.
Ce fût Eureka, le chiot de Paytah qui fit son entrée, suivit des enfants, les petites cousines et cousins de la mariée et du mariée.
Puis il y eut un silence total. La musique du mariage s'arrêta.
Tout le monde tourna la tête vers l'entrée, car le reste du cortège n'avançait pas.

Puis tout à coup, il y eut une épaisse fumée blanche et une musique pop commença. C'était une idée d'Ehawee Yellow.
Li Na une métis Chinois-Sioux qui faisait partie du groupe des Siouxx ,sa petite sœur Li Wei et Paytah s'avancèrent dans l'allée et commencèrent à danser sous les yeux des invités.
Puis à la fin de la dance, le jeune Sioux fit une prise de Karaté, en tournant avant de lever le bras en l'air et de se déplacer en frappant dans ses mains, imitées pat Li Na. Tout le monde criaient et étaient étonnés mais ravis d'une telle prestation, surtout que personne ne savait que Paytah savait danser.
Puis vinrent Ehawee et Olathe qui lançaient des fleurs en gambadant suivies des demoiselles d'honneur et des garçons d'honneurs qui dansaient en glissant sur le côté. Lootah et son frère entrèrent un peu plus simplement, se contentant juste d'hocher la tête au rythme de la musique. Le marié débarqua en faisant une mini-danse Amérindienne.
La musique pop s'arrêta et la musique du début recommença. Donoma apparue, et avança tel un fantôme dans l'allée, sans extravagance comme ses enfants ou les autres jeunes, marchant doucement et lentement, le visage neutre.

Le marié se mit devant l'autel. Le prêtre ouvrit sa Bible. Paytah , qui était assis au deuxième rang se retourna pour parler à son groupe : « On fait notre surprise OK ? ». Li Na (qui ressemblait beaucoup à Paytah physiquement (HRP : normal, c'est Meagan Stewart l'ava (clic)) demanda : « Oui mais...t'es sûr qu'il y aura les branchements pour notre matériel ? Et puis t'a pas demandé l'autorisation à ta sœur ! Ne viens pas te plaindre si tu va être envoyé au lit avant même de pouvoir goûter au buffet ! ».
Pay leva les yeux au ciel puis lui répondis : « T'inquiète Li Na, j'ai tout prévu. Mato n'est pas au courant, mais elle va adorer ! Les invités vont kiffer ! Ça vaut mieux qu'un discours, non ?  Une chanson vaut milles mots !».
Un gros : « Chuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut », ce fit entendre. Voulant voir celle qui osait lui dire de se taire, le jeune Amérindien talentueux chercha du regard celle qui avait fait ce « chut ». C'était la mère de Wapi.
Pay fit un sourire désolé, puis roula des yeux avant de se laisser glisser un peu sur le banc.
« Redresse toi Paytah ! », le gronda Ehawee.
Paytah s’exécuta à contre-coeur.
Il se retourna, fit un sourire à Meika et à son frère, et s'apprêta à parler à Meika, quand soudain, une autre fumée blanche se fit et tout le monde se retourna vers l'entrée. Plus de deux cents yeux étaient braqués sur la porte d'entrée.
La musique du mariage recommença et la mariée fit son entrée en marchant lentement, au bras de son père, qui était aussi sérieux qu'une statue. Elle souriait de toutes ses dents, un bouquet de roses dans sa main.
Des murmures exclamatifs se firent entendre : « Oh qu'elle est belle ! », « Sa robe est jolie », « le marié à de la chance ! », « Oooh ! ».

Paytah regardait sa sœur avec admiration, yeux brillants et sourire aux lèvres.
Il était si heureux d'être là. Il ne regrettait pas d'être venu, finalement.
Matoskah salua de la main rapidement sa mère qui se mit soudainement à éclater en sanglots (elle était trop émotive).
Pay, qui avait une larme à l'oeil, reçu un sourire, un clin d'oeil et un signe de la main de sa grande sœur favorite, la mariée en personne.
Sam Yellow laissa la mariée aux côté de Wapi, puis alla rejoindre sa femme au banc numéro 1.
La cérémonie pouvait alors commencer.


2173 Mots.



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 8 Aoû - 21:28

« Ne t'en fais pas. Les seuls chrétiens dans la famille c'est Matoskah et moi. Les autres ne croient qu'au Waka Tanka. J'y croyais au début, mais après la mort de Ty je suis devenu Chrétien. Ty était aussi un catholique. C'est d'ailleurs pour ça que son enterrement a été dans la chapelle de Miami.

Moui. Moi je trouvais ça idiot de croire en ce Dieu. Un Dieu qui se croyait tout permis, masculin en plus, stéréotypé Homme, maître du monde auquel on était obligé de croire faute de quoi on irait brûler en Enfer. Comment pouvait-on vénérer un Dieu aussi menaçant ? Un Dieu pour qui les humains se faisaient la guerre ? Un Dieu suffisamment orgueilleux pour qu'on lui construise d'immense maison dans le monde entier ? Un Dieu auquel on devait se soumettre continuellement ? Une entité à forme humaine, mâle, qui commandait le monde. Voilà la définition de Dieu chez les Blancs. C'était affreux ! Wakan Tanka n'était pas Dieu. Ce serait une insulte de l'appeler ainsi. Wakan Tanka, ce n'était même pas une entité. C'était la vie, la nature, le tout ce qui animait ce monde. Il était l'essence même de l'existence, c'était en cela que nous croyons. Et contrairement au Dieu Blanc qui semait la guerre, Wakan Tankan avait su prédire l'arrivée dévastatrice des blancs sur nos terres à nos plus vieux ancêtres. Il avait prédit que nous vivrions dans des maisons carrés et que les bisons allaient disparaître. Nous croyons en Wakan Tanka, le pouvoir sacré qui réside en Tout.

En sortant de la réserve, Paytah invita un groupe de jeunes. C'était apparemment pour les remercier. Ravis, ils acceptèrent et saluèrent mon frère et moi. La route fut longue, très longue. De temps en temps, les jeunes conversaient. Moi je regardais le paysage défiler. Jusqu'à ce que j'aperçu la pancarte d'entrée de la réserve de Paytah. Elle avait bien meilleure allure que la notre. Nous arrivions enfin, ce que j'en concluais en voyant Paytah arrêter sa voiture avant de dire :

« Une limousine ?! »

Je le regardais puis dévia mon regard sur la drôle de voiture devant nous. Paytah sortit rapidement de la voiture et s'éloigna de nous. Isha et moi échangions un regard. Mon frère haussa les sourcils et nous sortions tous de la voiture. Les jeunes également. Paytah finit par rentrer chez lui et nous fûmes inviter à nous préparer également pour le grand moment. Pour la partie qui se déroulait à l'église, je m'étais habillé d'une superbe robe verte et violette. Pour mon frère, c'était un peu plus compliqué de lui trouver quelque chose qui lui allait. Non pas parce qu'il était pas bien dedans, mais nous avions chercher dans les vêtements de notre père et l'ennui était qu'Isha était plus grand que lui. Mais finalement, nous avions trouvé. Quand il se présenta à moi, je l'observais un moment, puis lui dit :

- Hum...Non, les chemises, ça se ferme dans une église, on voit ton plastron !

Je m'empressa de corriger. Il soupira pendant que je boutonnais sa chemise noire. Mais il s'éloigna soudainement en faisant volte face et disant :

- Il est encore temps que je renonce !

Je le rattrapais aussitôt en souriant, sans trop tirer sur le beau costume :

- Non, non, non ! Tu es parfait comme ça !

- Ouais, parfaitement ridicule, ça je te l'accorde...


- Mais non ! C'est juste un peu...différent de d'habitude. Je dois reconnaître que je trouve que c'est spécial de te voir comme ça et puis...

- Bon ok je rentre !

- Je plaisante !

Je devais le rattraper une nouvelle fois et boucla enfin sa chemise.

- T'es un invité parmi tant d'autre, on ne te verra même pas.


Peu après, les membres de la famille de Paytah, et Paytah y compris, sortirent, tous vêtu de robe et smoking magnifique. Au moins une chose que j'appréciais chez les blancs c'était bien leur robe. Je souriais et m'avançais vers Paytah :

- Déjà en smoking, t'es superbe.

Puis nous nous agglutinions tous dans une seule et même voiture. On était serrait et on avait chaud mais bon, on faisait avec. Durant le trajet, je conversais avec Paytah, il participait à un event de l'école auquel je n'y étais pas. Ses frangins se chamaillaient et mon frère restait planté comme un pique, silencieux et devait prier intérieurement la fin rapide des festivités. Nous arrivions à la mairie de la réserve. Je n'étais pas mécontente de sortir de la voiture ! Mais un cri derrière moi m'offrit un mouvement de sursaut :


« MAIS PAYTAH ENFIN QU'EST CE QUE C'EST QUE CES ENFANTILLAGES ??? DESCEND DE LA VOITURE TOUT DE SUITE ! TU NOUS FAIS PERDRE NOTRE TEMPS, ON A UN TIMMING A RESPECTER ! »

« Je ne bouge pas d'ici. Je ne veux pas y aller ! J'ai...le trac...Je suis témoin et...je sais pas quoi faire... ».

« Paytah écoute, tu dois venir. Je sais que tu as le trac, mais tu n'a pas à avoir peur. Tu auras juste à signer et à attester que tu es témoin du mariage de Matoskah et de Wapi. C'est tout. Tu verras, ce sera cool. On te prendra en photo !

Isha patientait en croisant les bras et moi j'observais Paytah qui semblait me demander renfort du regard. J'eus un petit sourire et lui tendit la main :

- Allez petit Sioux, tu ne voudrais pas décevoir tout le monde. Pense à ta soeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 8 Aoû - 20:30

Paytah ∞ Meika
L'Ego de Paytah est vraiment énorme!
PPaytah avait tout expliqué à Meika de A à Z au sujet de la cérémonie, ou plutôt des cérémonies.
« Oh...Mais non c'est très bien ça une cérémonie amérindienne ! (Pay fis la moue) J'ai hâte de te voir en costume. (Pay refis la moue) Moi, c'est plutôt la partie à l'église qui me dérange. Nous ne sommes pas chrétiens dans la famille, sauf mon père. Ma mère ayant refusé de nous baptiser une religion qui n'était pas la notre. On n'est pas croyant (elle jeta un coup d'oeil à son frère qui acquiessa), mise à part bien sûr notre culture ancestrale. Je suis désolé d'ailleurs pour vos croyances à vous...Alors voilà, j'ai peur d'être comme une hypocrite à l'église... »
Le jeune Sioux éclata de rire avant de lui répondre : « Ne t'en fais pas. Les seuls chrétiens dans la famille c'est Matoskah et moi. Les autres ne croient qu'au Waka Tanka. J'y croyais au début, mais après la mort de Ty je suis devenu Chrétien. Ty était aussi un catholique. C'est d'ailleurs pour ça que son enterrement a été dans la chapelle de Miami. »
Il poussa un soupir nostalgique à la pensée de Ty et la lueur joyeuse disparu un instant de ses yeux bruns.
Meika regarda l'autre Sioux avant de déclarer qu'elle viendrait. Paytah fis un sourire, puis, ils continuèrent tous les trois de parler. Lorsque Pay affirma qu'il devait se reposer, le frère de Meika lui lança de se reposer de suite.
Paytah lui fis les yeux ronds en ouvrant légèrement ses lèvres, ce qui le rendait mignon (ICCCCCCCCIIIIIIIIIIIIIIIIIIII).
Meika pris la défense de sa connaissance en traitant son frère d'idiot, ce qui fis rire le jeune PS intérieurement.
Puis, Paytah fût informé que tous les Cloud ne viendraient pas, étant tous plus ou moins occupés. Ensuite, ce fût le moment où convaincre le frère de Meika qui semblait réservé de venir au mariage. Il refusa tout d'abord, trouva des excuses, puis au final capitula devant l'insistance de sa sœur.
Ils s'éclipsèrent tous les deux, et, pendant ce temps, le jeune Lakota reçu un appel de sa sœur qui lui demandais de se dépêcher.
Lorsque les deux Sioux de Pine Ridge revînrent auprès de lui, le sioux de Cheyenne River leur résuma la situation.
Mais au final, ils étaient prêt pour partir.

Ils grimpèrent tous dans le pick-up de Paytah. C'était une voiture magnifique et moderne, qui n'avait rien avoir avec les pick-ups laids et vieillots qu'on croisait souvent dans la réserve.
Pay démarra et le voyage commença. En chemin, Pay invita les jeunes fumeurs à sa fête, qui filèrent changer de vêtements et qui montèrent derrière le pick-up. Ils n'avaient pas d'occasions d'être invités à cause de leur réputation, mais ils ne manqueraient pour rien au monde une fête.
Et le naïf, le beau naïf Paytah, croyait qu'ils se tiendraient tranquilles au mariage de sa sœur. Il les avait invités juste pour leur remercier de lui avoir indiqué le chemin pour se rendre chez les Cloud.

Le trajet fût long et silencieux, car Pay était concentré sur la route, bon conducteur exemplaire et il réfléchissait au smoking et à son costume.
Le panneau de la réserve de Cheyenne River apparu, et les délinquants poussèrent un grand cri de joie en le voyant.
Tout à coup notre jeune inconscient et naïf se demanda si c'était une bonne idée de les avoir invités. Il espérait qu'ils n'allaient pas se bagarrer à la fête et qu'ils allaient se tenir à carreaux !
Après quelques minutes et quelques virages, Paytah tourna au coin de la rue et arriva devant sa maison en bois. Il y avait déjà la limousine.
« Une limousine ?! », s'exclama Paytah en fronçant les sourcils.
Il ouvrit rapidement sa portière et sortit en claquant la porte.
Ehawee, revêtue de sa robe de demoiselle d'honneur se précipita sans les escaliers pour acceuillir tout le monde chaleureusement.
Mais Paytah n'était pas content : « Qu'est-ce que c'est que ça ? (Il pointait la limousine). Vous êtes pauvres et vous vous ruinez pour un mariage ! ».
Ehawee poussa son frère en direction de la maison, en lui disant : « Va dormir. ».
A contre-coeur, il obéit et grimpa se coucher dans sa chambre. Depuis son départ, tout avait été laissé à la même place, inctact.
Un « TOC TOC » l'empêcha de fermer les yeux. La mariée entra dans la chambre, revêtue de sa robe de mariée.
« Wow ! Tu es magnifique ! », s'exclama son petit frère en se redressant sur son lit.
« Merci. »
« Wapi va adorer ! »
« Pay...je veux savoir la vérité...que t'a fais Miss Pretty ? Et ne me mens pas ! ».

Le jeune PS racla sa gorge, baissa les yeux et raconta de A à Z sa mésaventure. Matoskah écoutait attentivement, changeant de couleur au fur et à mesure du récit où écarquillait ses yeux. Lorsque Pay eût fini de parler, sa sœur le serra dans ses bras et lui donna de précieux conseils pour ne pas tomber sous l'envoutement des filles, pour ne pas refaire les même bêtises et pour ne pas avoir affaire à des voyous.
Inquiet, le jeune Sioux demanda : « Tu va garder le secret, hein, tu me le jure ? ». Matoskah acquiessa : « Promis juré petit frère ! Ça restera entre nous !  Je ne dirais rien à papa et maman. ».
Ils se sérrèrent une nouvelle fois dans les bras, puis, Matoskah s'en alla et referma doucement la porte. Paytah se rallongea sur son lit et s'endormit.

***
« DEBOUT MARMOTTE ! »
Paytah ouvrit les yeux précipitamment. « Bouge toi Pay ! Le mariage commence dans 28 minutes ! ».
Ehawee était penchée au -dessus de Pay et le secouais. Paytah hurla un grand « QUOI?!!! » et partit en trombe dans la salle de bain. Il prit une douche, se brossa les dents, de coiffa, et revêtit son costume que sa sœur avait gentiment posé sur le placard de la salle de bain.
Paytah se regarda longtemps dans la glace, se trouvant trop craquant . Il mit ses boucles d'oreilles noires, puis, sa montre et ses bracelets sans oublier son pendentif.
Il se parfuma , envoya à son reflet un baiser avant de dire : « Je suis le plus mignon ! Ouais, je suis trop la classe!  ». Sa sœur Ehawee le rappela à l'ordre : « Grouille toi Pay ! Tout le monde t'attend ! ».
Alors, il ouvrit la porte et faisant un sourire craquant, il demanda à sa sœur en faisant bouger ses sourcils : « Alors, comment tu me trouve ? ».
« Tu es beau, tout le monde le sait, c'est bon. Tu es content, maintenant, dépêche toi ! ».

Sa sœur sur les talons, Pay arriva dehors, où effectivement tout le monde l'attendait.
« Désolé, mon frère est trop narcissique et imbu de lui même ! », lâcha Ehawee avant de monter dans la voiture des demoiselles d'honneur.
Jetant un regard noir à sa sœur, Pay percuta sa mère sans faire exprès, elle aussi magnifique . Elle portait de gros bijoux Amérindiens et ses longs cheveux flottaient sur ses épaules.
Son père, Sam, avait abandonné son chapeau quotidien et était revêtu d'un smoking noir. Il souriait de toutes ses dents : enfin un de ses enfants se mariait !
Les frères de Paytah continuaient de se disputer pour savoir qui était le plus beau en costume. Lootah clamait que c'était lui, tandis que Howakhan voulait prouver par A + B que c'était lui que les filles admiraient le plus. Mais Paytah le narcissique leur fis taire : « Cherchez pas les gars...le seul beau gosse de la famille....(Il frappa sa poitrine et déclara) C'est moi ! ». Et en passant il fit un clin d'oeil aux demoiselles d'honneur-qui bien sûr faillirent s’évanouir, surtout Olathe-. Toutes sauf Ehawee qui ordonna à son frère de cesser son égocentrisme et de se bouger.

Les Yellow montèrent tous (sauf Sam qui était chauffeur pour la limousine de la mariée et qui attendait sa fille) dans une voiture conduite par Donoma Yellow. Meika et son frère étaient aussi dans cette même voiture, et ils étaient tous entassés comme des sardines.
Les autres jeunes s'étaient débrouillés pour convaincre les autres invités de Cheyenne River de les emmener.
Toutes les voitures se mirent en route, sauf celle de la mariée.
C'est donc dans le brouhaha de la langue Lakota que le voyage se fit, puisque Lootah et son grand frère continuaient de se chamailler mais cette fois pour une fille, que Paytah parlait à Meika de l'Event des NZ/KO et que Donoma parlait à Ehawee.

La voiture noire arriva enfin à destination : la marie de Cheyenne River.
Paytah avala sa salive en s'enfonça dans son siège. Il avait le trac : il était le témoin quand même !
Il jeta un regard inquiet à Meika. Tout le monde descendit, mais lui, resta dans la voiture.
« MAIS PAYTAH ENFIN QU'EST CE QUE C'EST QUE CES ENFANTILLAGES ??? DESCEND DE LA VOITURE TOUT DE SUITE ! TU NOUS FAIS PERDRE NOTRE TEMPS, ON A UN TIMMING A RESPECTER ! », lui hurla son ainée.
Mais Paytah resta là, bras croisés, yeux lançant des éclairs.
« Je ne bouge pas d'ici. Je ne veux pas y aller ! J'ai...le trac...Je suis témoin et...je sais pas quoi faire... ».
Le Pi Sigma timide jeta un regard implorant à sa sœur, qui excédée tourna les talons. Ehawee était stressée et elle passait sa rage sur son cadet. Elle voulait que tout soit parfait, car elle avait participé à l'organisation du mariage. Mais voilà, son frère fichait tout en l'air.
Donoma se tourna vers son fils et lui dis de sa voix douce : « Paytah écoute, tu dois venir. Je sais que tu as le trac, mais tu n'a pas à avoir peur. Tu auras juste à signer et à attester que tu es témoin du mariage de Matoskah et de Wapi. C'est tout. Tu verras, ce sera cool. On te prendra en photo ! ».

Le marié, arriva, revêtu de son costume blanc.
« Dépêche toi. »
Donoma s'en alla à son tour, remontant sa robe longue qui trainais à ses pieds. Tout le monde commençait à rentrer dans la mairie.
Paytah jeta un regard à Meika, un regard un peu perdu.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 8 Aoû - 18:27

«Bonjour ! Je...voudrais voir Meika. »

Mais avant qu'Isha eut le temps de répondre, je débarquais à l'entrée et expliquais le petit soucis qui me faisait face. Il me répondit alors tandis que mon frère restait silencieux et nous regardait à tour de rôle en écoutant :

« Salut Meika ! Moi non plus je ne sais pas quoi mettre. Le mariage commence à 14h30 précise à la mairie. Ensuite il y a une cérémonie chrétienne et pour terminer...ce sera une cérémonie Amérindienne et après une grande fête autour du feu...enfin autour du feu il y aura un buffet bien sûr.
Je pense que pour la mairie et l’église il faudra se mettre sur son 31 mais que pour la cérémonie Lakota, il faudra s'habiller en costume traditionnel ça me stresse un peu. Les habits traditionnels...ça ne me va pas du tout. »
Le jeune PS se mit à rire puis reprit : « Il y aura beaucoup de monde. Ma sœur a vraiment fait fort. Trois mariages pour elle toute seule, je trouve que ça fait trop ! Menfin...Ne t'inquiète pas, tu n'es pas obligé de te casser la tête : ma mère s'habillera simplement d'après le Tweet que m'a envoyé la mariée. ».


- Oh...Mais non c'est très bien ça une cérémonie amérindienne ! J'ai hâte de te voir en costume. Moi, c'est plutôt la partie à l'église qui me dérange. Nous ne sommes pas chrétiens dans la famille, sauf mon père. Ma mère ayant refusé de nous baptiser une religion qui n'était pas la notre. On n'est pas croyant (je jetais un oeil à Isha qui confirma d'un signe de tête), mise à part bien sûr notre culture ancestrale. Je suis désolé d'ailleurs pour vos croyances à vous...Alors voilà, j'ai peur d'être comme une hypocrite à l'église...

Je regardais à nouveau Isha avant de me tourner vers Paytah et d'ajouter :

- Mais bon, je viendrais tout de même tu sais.


«Je te conseille donc de prendre deux vêtements sauf si bien sûr tu as un vêtement qui fait à la fois cérémonie religieuse et fête autour du feu. »

- Hm...J'en doute.

« Je t'attend. Prend tout ton temps, enfin...fais vite quand même, le mariage va commencer à 14 h30 mais le temps passe vite. Et puis je suis un peu fatigué, alors je voudrais me reposer. ».

- Repose-toi tout de suite alors.

Lâcha mon frère en croisant les bras. Vexée, je lui donna une tape dans le ventre qu'il avait aussi dur que la pierre, tu parles, il avait rien sentit ! Il se contenta de sourire avec moquerie et je répondis par la même occasion :

- Tais-toi idiot ! Tout est déjà prêt du coup, je n'ai plus qu'à prendre les deux sortes de vêtements qu'il me faut.

Ajoutais-je à l'adresse de Paytah.

« Toute ta famille vient ? »

- Non je regrette, mes parents travaillent et mes grands parents ne quittent pas la réserve.

Les pauvres étaient déjà assez âgés comme ça. Paytah se tourna alors vers Isha en lui demandant :

« Tu es son frère ? Tu veux venir ? Ma sœur veut inviter le plus de Sioux possible. De toute façon, il n'y aura que des Sioux. ».

- Non je ne crois pas.

Répondit-il mais je m'intéressais également à la question :

- Oh ben si viens, pourquoi pas ? Tu n'as rien à faire aujourd'hui non ?

- Franchement Meika, que veux-tu que je fasse à l'église ?

Il avait horreur de la religion des yankee.

- Je sais bien mais...Dis toi que c'est juste pour voir à quoi ça ressemble, une expérience de plus dans la vie.


- Je m'en passerais bien. Je n'ai même pas de costume pour.

- Ah oui un smoking...Ne t'en fais pas, on trouvera ce qu'il faut dans les armoires de papa !

- Meika, je ne sais pas si...

- Mais si allez viens !

Je lui pris le bras et l'entraîna jusqu'à l'étage de la maison, laissant là Paytah poireauter à la porte. Quand nous redescendions avec quelques affaires en mains, le jeune lakota nous pressa :

« Il faudrait qu'on y aille. Je dois parler à ma sœur très sérieusement au sujet d'un secret.Je lui ai juré de lui dire la vérité. Enfin bref...et puis je dois me reposer un peu et surtout voir ce qu'a trafiqué mon autre sœur ! Je crois qu'elle a repassé le mauvais smoking ! »

- Nous sommes prêt !

Lançais-je. J'avais donc garder mes habits pour le moment, je me changerais là bas. Il en était de même pour Isha. Nous montions alors dans la voiture de Paytah.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 8 Aoû - 16:27

Paytah ∞ Meika
En fait ce ne sera pas un mariage, mais trois en un!
Le jeune Amérindien avait frappé. Il releva la tête et la porte s'ouvrit. Un autre Sioux lui faisait face. Il était grand et avait de long cheveux. Il observait Paytah qui après un moment d'hésitation, fini par bredouiller : «Bonjour !  Je...voudrais voir Meika. ».
Il ne savait pas si tous les Cloud viendraient.
Il était 10 heures du matin environ. Le pauvre Paytah devrait absolument se reposer avant le mariage qui débuterais à 14 heures 30.
Soudain, Meika apparu, déboulant comme une boule de feu. Elle fit un grand sourire à son inviteur : « Salut Paytah ! Excuse-moi, je ne suis pas encore prête, mais j'ai du mal à savoir comment me mettre. Comment sera ce mariage ? »
« Salut Meika ! Moi non plus je ne sais pas quoi mettre. Le mariage commence à 14h30 précise à la mairie. Ensuite il y a une cérémonie chrétienne (Paytah serra son médaillon-cruxifix machinalement) et pour terminer...ce sera une cérémonie Amérindienne et après une grande fête autour du feu...enfin autour du feu il y aura un buffet bien sûr.
Je pense que pour la mairie et l’église il faudra se mettre sur son 31 mais que pour la cérémonie Lakota, il faudra s'habiller en costume traditionnel
(il roula des yeux avant de murmurer) ça me stresse un peu. Les habits traditionnels...ça ne me va pas du tout. »
Le jeune PS se mit à rire puis reprit : « Il y aura beaucoup de monde. Ma sœur a vraiment fait fort. Trois mariages pour elle toute seule, je trouve que ça fait trop ! Menfin...Ne t'inquiète pas, tu n'es pas obligé de te casser la tête : ma mère s'habillera simplement d'après le Tweet que m'a envoyé la mariée. ».
Paytah stressait beaucoup pour ce mariage. Il était quand même le témoin ! Il serait au premier rang à l'église, il signerait à la mairie, ferait un discours à la fête...Il n'avait jamais fait ça avant, et il ne savait pas quoi faire. Sa sœur Ehawee serait la deuxième témoin et aussi la demoiselle d'honneur.
Les autres demoiselles d'honneur n'étaient que des amies de Matoskah, et parmi elles, se trouvait la fameuse Olathe.
Mais ce qui stressait plus le jeune-homme, c'était cette histoire de costume traditionnel. Il n'aimait pas trop s'habiller comme ça. Mais c'était le mariage de sa grande sœur préférée. Alors, il allait tout faire pour lui faire plaisir.
«Je te conseille donc de prendre deux vêtements  sauf si bien sûr tu as un vêtement qui fait à la fois cérémonie religieuse et fête autour du feu. »
Le jeune naïf american ignorait encore le costume qu'il alalit mettre. Il hésitait entre plusieurs et paniquait pour cette raison là. Allait-il réussir à trouver LE BON smoking ? En plus, Ehawee lui mettrais la pression à coup sûr !

Paytah baissa les yeux en pensant à sa tante, la mère de Ty. Il aurait bien aimé qu'elle soit là.
« Je t'attend. Prend tout ton temps, enfin...fais vite quand même, le mariage va commencer à 14 h30 mais le temps passe vite. Et puis je suis un peu (Paytah bailla) fatigué, alors je voudrais me reposer. ».
A l'heure qu'il était, Ehawee devait s'activer comme une souris pour aider sa petite sœur Matoskah à se préparer. Le marié lui devait surement s'ennuyer ou stresser et les parents Yellow bavarder, tandis que les deux frères fixaient les dernières décorations.
Le jeune Sioux cligna des yeux avant de lever ses lunettes de soleil sur ses cheveux.
« Toute ta famille vient ? »., demanda t-il avec entrain, avant de se tourner vers le garçon à côté de Meika : « Tu es son frère ? Tu veux venir ? Ma sœur veut inviter le plus de Sioux possible. De toute façon, il n'y aura que des Sioux. ».
Il y aurait même le sorcier de Cheyenne River pour la cérémonie. Alors bon, autant inviter tous les Sioux croisés en chemin.
Paytah fit un petit sourire.

***

Pendant ce temps, à Cheyenne River, Ehawee s'appliquait à repasser le vêtement de son frère Paytah, tout en maugréant des mots en Lakota. Donoma la mère de Pay, brossait ses longs cheveux avec soins, et la mariée, vêtue cette fois d'un jean et d'un t-shirt bleu stressait de plus en plus.
Le père de Paytah lisait tranquillement le journal, assis sur un vieux sofa tandis que Lootah et son autre frère se disputaient pour savoir qui avait le meilleur smoking. Les demoiselles d'honneurs répétaient leurs entrée sans Ehawee et des enfants de la réserve courraient partout, surexcités.
« Qu'est-ce qu'il fait Pay ? », demanda avec impatience Matoskah en pianotant sur son portable.
« Il est sûrement entrain de draguer ! », lança Ehawee avec sarcasme avant d'ajouter : « Au lieu de nous aider, il nous abandonne. Pour chercher quelqu'un qu'on ne connait même pas. Je parie que c'est une fille ! Je le vois déjà ce soir à draguer les filles et sutout les demoiselles d'honneur. Sa confrérie ne l'arrange pas...Pi Sigma! Pi Sigma! pfff Rien que des bêtises! »
« Arrête d'être méchante avec lui. Il est jeune non ? Et puis il a le droit d'inviter qui il veut. C'est mon mariage, pas le tiens ! Occupe toi donc du repassage et active toi, l'heure passe vite ! »
« Les enfants, du calme ! », fis Donoma avant de se lever et de demander à sa fille aînée de l'aider à attacher un collier à son cou.
« En vérité Ehawee, t'es jalouse ! », lança Lootah
« Qui ? De Pay ? » . Ehawee éclata de rire avant de dire :  Non je crois pas!  »
« Oui tu es jalouse. J'allais justement le dire! Merci Lootah. Dis maman, tu pense que Wapi aimera ma robe ? »
« Mais oui ma chérie. Il va l'adorer ! »
« Je parie qu'en ce moment, il doit flipper le Wapi ! », commenta Ehawee avant de retourner repasser le smoking de son frère.

Un silence de mort se fit. Matoskah qui ne tenait pas en place, se leva, portable en main et s'élança dans sa chambre. Elle composa le numéro de son petit frère, espérant qu'il réponde.

***

A Pine Ridge, Paytah discutait avec Meika au sujet du mariage, ce qu'il savait et ce qu'il appréhendait. Soudain, son portable sonna. Il s'excusa auprès de Meika et de son frère, puis répondit.
« Allo ? Oui. Non ne t'en fais pas j'arrive. T'inquiète, je te jure de te dire la vérité avant d'aller à la mairie. Quoi ?!!! Elle a repassé quel smoking ? Dis lui de repasser tous les smokings parce que je ne sais pas encore quoi mettre ! Oui...Ok. Bon à toute !  Mato ? No panic, no stress ok ? Ok Ciao. »
Le secret! Il devait raconté à sa soeur ce qui s'était passé le Mardi Août 2014.
Faisant une mini grimace, Paytah s'adressa à Meika Cloud : « Il faudrait qu'on y aille. Je dois parler à ma sœur très sérieusement au sujet d'un secret.Je lui ai juré de lui dire la vérité. Enfin bref...et puis je dois me reposer un peu et surtout voir ce qu'a trafiqué mon autre sœur ! Je crois qu'elle a repassé le mauvais smoking ! »

Paytah fit un petit sourire puis remis ses lunettes sur son nez.
Il attendit patiemment.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 8 Aoû - 1:22

Nous chevauchions les vastes plaines qui entouraient notre réserve, plus vite que le vent, plus vite que la lumière. Les sabots des deux chevaux frappaient violemment le sol d'une force incroyable, nous propulsant, moi et mon frère, dans l'extase même du galop en total liberté. Il n'y avait aucune limite, aucune barrière. Rien que l'herbe à nos pieds, le ciel au dessus de nos têtes. Hakan courait à nos côtés, la langue pendante mais mes pattes vaillantes. De temps en temps, on s'arrêtaient pour le faire reprendre haleine mais quand il eut marre de courir, il s'éloigna chasser le lièvre derrière les collines verdoyantes. Je montais à cru comme d'ordinaire mon bel étalon crème nommé Ouray, car il pourfendait la plaine comme une flèche qu'on eut tirée. J'étais vêtu le plus banalement possible. Avec légère chemise et petite veste aux manches retroussées (ici) Isha, à mes côtés, chevauchait avec fière allure sa jument pie blanche et brune qu'il avait baptisé Aleshanee pour rendre hommage à son côté très joueur et énergique. En effet, elle défiait Ouray à la course.

Nos chevaux qui s'accordèrent parfaitement, piaffaient d'impatience de reprendre la galopée ensemble. Je leur donnais raison. Je devais rentrer à la réserve assez rapidement car bientôt, Paytah viendrait me chercher pour me conduire dans sa réserve à lui afin de célébrer le mariage de sa soeur aînée. Il y avait des jours qu'il me l'avait demandé et que j'avais accepté. Je n'avais pas revu le garçon depuis. Isha n'avait pas une très grande appréciation de cette idée, une fois de plus. Le fait que je me rende avec un inconnu dans une autre réserve le rendait soupçonneux mais il ne pouvait que se satisfaire de me savoir chez une tribu soeur. La réserve était en vue au loin. Quand nous fûmes assez proche des maisons, nos chevaux repassèrent au pas. Nous nous dirigions ensuite au niveau des prés où nous sautions à terre avant de les laisser gambader et rejoindre leur camarade pour les jalouser de leur grande balade. Isha et moi en profitions pour saluer Akecheta, notre ami qui vivait avec les chevaux.

Enfin, nous retournions à la maison. Hakan n'était pas rentré, ni ma mère qui travaillait et mon père qui était en vadrouille on ne savait où. Retournant dans ma chambre, il était temps que je me prépare pour le grand moment. Si je tenais en compte l'heure dite par Paytah, ce dernier devait bientôt arriver. Au bout d'un moment, j'entendis frapper en bas. Je jetais un regard par la fenêtre de ma chambre, un pick-up était garé devant la maison. Pas assez rapide, ce fut Isha qui ouvrit la porte. Il se retrouva face à un gamin qui avait 4 ans de moi que lui, ce qui se voyait autant en taille qu'en visage. Il toisait l'inconnu d'un regard imposant. Il devait se dire un truc du genre "Quel est ce soit disant Lakota rasé comme un yankee et percé comme un mannequin de bijouterie ?" Non, tout de même pas, mon frère n'était pas méchant, ni insultant. Il se gardait de tout commentaire vexant face à un frère de tribu. Cela dit, la jeunesse de celui qu'il avait en face de lui devait le surprendre. Enfin, le seul inconnu de ma connaissance avait été Ty. Il s'attendait sans doute à quelqu'un de même carrure. Finalement, je dévalais l'escalier rapidement avant d'arriver à la porte en passant à côté d'Isha.

- Salut Paytah !

Lançais-je avec un sourire.

- Excuse-moi, je ne suis pas encore prête, mais j'ai du mal à savoir comment me mettre. Comment sera ce mariage ?

Amérindien pur et dur ? Chrétien ? Les deux ? C'était possible les deux ? Ou bien encore d'une autre manière ? Inutile que je mettes une robe de bal s'il faut se traîner en terre et cuir pour être bien vu. Ce qui ne m'aurait pas déplu à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 8 Aoû - 0:34

Paytah ∞ Meika
Quel retour!
Yeux rivés sur la route, Paytah Yellow roulait en direction du Dakota du Sud, dans son pick up bleu neuf (qu'il avait peu utilisé depuis qu'il l'avait reçu pour son anniversaire).
Sa sœur Matoskah allait se marier enfin. Le jeune Sioux avait hâte que ce mariage se termine pour rentrer dans son appartement tranquille. Son chiot l'accompagnait, dans sa caisse, sur le siège avant à côté de lui.
Eureka restait calme, couchée. C'était une bonne chienne. Pay portait ses trois boucles d'oreilles en argent (toutes des boucles) , des lunettes de soleils noires sur son nez, un t-shirt beu, son collier avec la croix, des bracelets de perles et un jean bleu ainsi que des converses bleues et blanches.
Le portable de l'Amérindien sonna. Tout en gardant les yeux sur la route, il prit son téléphone puis baissa ses yeux sur l'écran.

Matoskah Yellow
Alors, tu arrive quand ? @Paytah Yellow

Pay releva le tête et jeta un bref coup d'oeil devant lui avant de baisser les yeux vers l'écran et répondre à sa sœur.
Paytah Yellow
Je suis encore loin. @Matoskah Yellow

Le Wynwoodien se demandait comment ce mariage allait se passer. Sa sœur et Wapi allaient se marier d'abord à la mairie. Il était d'ailleurs le témoin.
Soupirant, Paytah se regarda dans le rétroviseur, pour voir si il avait encore des traces de ses blessures dues à la bataille qui avait eu lieu le Mardi 05 Août 2014 à midi. Il ne restait plus rien, plus aucune trace. Ouf, il était sauf. Personne n'avait été au courant, à par Silver De Lawyer. Il lui avait fait promettre de garder le secret. Et pour l'instant le rebelle lambda tenait parole.
Se reconcentrant sur la route, le jeune Yellow accéléra.

Quelques kilomètres et grosses bonnes heures plus tard, Paytah aperçut le panneau de sa réserve.
]Un sourire se dessina sur ses lèvres. Il n'était pas revenu depuis que Ty était venu le chercher.
Il revoyait avec une immense joie les plaines, les bisons, les chevaux, la rivière, son collège. Mais son cœur fit un bond quand il vit les maisons insalubres, la pauvreté et la misère. Voilà pourquoi il ne voulait plus vivre à la réserve.
Tournant au coin d'une rue avec le plus grand sérieux, Paytah ne fit pas attention aux cris de joie qui retentirent lorsqu'il passa près d'un groupe d'enfants. Il se gara en face d'une maison et coupa le contact avant de rester un petit moment les yeux fermés et les mains sur le visage.
La route l'avait fatigué et il appréhendait la réaction de ses parents, qui, depuis la mort de Ty le rejettait.
« MON CHER FRERE ! », s'écria une voix. Pay leva les yeux et vit la future mariée en question, vêtue d'un mini short et d'un t-shirt noir courir vers sa voiture.
Paytah fit un sourire et sortit de son véhicule. Il n'eut pas le temps de regarder la maison de ses parents, car Matoskah Yellow lui sauta au cou. Les deux frères et sœurs se serrèrent dans les bras longtemps en souriant, puis ils se demandèrent respectivement de leur nouvelles. Une Amérindienne très jolie aux longs cheveux arriva bientôt près d'eux et sauta au cou de Paytah à son tour. C'était Olathe, l'ex de Pay. Elle était très émue de le revoir, mais ne resta pas longtemps, feignant de devoir aider son père pour s'occuper des chevaux. Mais Paytah ne la croyait pas une seconde. Il savait que c'était un prétexte parce qu'il la troublait. Olathe aimait toujours son Paytah, même si ce dernier lui témoignait à présent une indifférence totale.
Sam Yellow et Donoma arrivèrent sur le seuil de leur maison en bois. Ils s’avancèrent vers leur fils et le saluèrent avant de s'excuser de leur comportement envers lui depuis la mort de Ty. Paytah leur assura son pardon, puis, il s'excusa : « Je dois aller à Pine Ridge pour chercher quelqu'un. ».
«Qui ? Qui va tu chercher ?! », lança une voix autoritaire.
Paytah poussa un énorme soupir. Son autre sœur, Ehawee poussa ses parents et s'avança vers son petit frère, sourcils froncés.
« BONJOUR Ehawee ! »
« Bonjour petit frère. Qui va tu aller chercher ? Je ne veux pas qu'il t'arrive malheur ! Pine Ridge est trop loin d'ici et tu es trop fatigué. »
Cette fille ne laissait pas Paytah en paix. Elle voulait toujours tout faire pour lui et était une mère-poule.
« Tais-toi Ehawee ! Ça suffit tu m'agace ! Qu'est-ce que t'en sais si je suis fatigué ou pas? Et puis d'abord, Je cherche qui je veux, je vais où je veux, tu n'a pas à me contredire ni à m'interdire quoi que ce soit ! », lança sur un ton irrité le jeune sioux avant d'ouvrir sa voiture et d'y remonter.
Il baissa sa vitre et s'adressa à Mato : « Où sont Lootah et Howahkan ? »
« Tes deux frères sont partis acheter des costumes. »
« Ok. ».

Paytah redémarra puis demanda à sa sœur pénible de récupérer Eureka et ses bagages avant de partir. La sœur s'excécuta, maussade. Le Pi Sigma tira la langue à sa sœur et recula avant de foncer de nouveau sur les routes du Dakota.

Quelques temps plus tard, le pick-up bleu trop la classe foula les terres de la réserve de Pine Ridge.
Paytah regardait les Lakotas avec étonnement. Un groupe de jeunes complètement paumés passa près de sa voiture. Le regard du jeune de 16 ans devint triste. ça lui fendait le coeur de voir son propre peuple dans cet état lamentable!
Il s'arrêta puis recula jusqu'à eux avant de baisser la vitre et de leur demander en lakota où habitait son amie Meika Cloud.
Un jeune shooté au max lança des phrases provocatrices au futur témoin de Matoskah, mais ce dernier fit comme si il n'avait rien entendu. Un autre jeune-homme qui tenait une cigarette dans sa main pris la parole, et cette fois, répondit poliment au Naïve American.
Paytah le remercia joyeusement puis repris sa route, laissant le groupe de jeunes délinquants , drogués et alcooliques à leurs occupations.

Il arriva bientôt près de la maison bleue. Prenant une grande inspiration, le jeune Amérindien sorti de son pick-up et s'avança vers la porte d'entrée.
Il regarda longtemps la porte, avança son poing, le recula puis le baissa. Il refis ce manège deux fois, hésitant à frapper.
Paytah allez vas-y courage !
Paytah Yellow frappa deux coups sur la porte et attendis.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur
» What is life if you must lose things you love? -Paytah & Meika
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: