AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 26 Aoû - 12:53

Paytah ∞ Meika
Forget her!
Isha répondit par un regard à Paytah qui comprit et baissa les yeux. Isha lui avait dit qu'il valait mieux qu'il ne sache pas la vérité.
Tel fils, tel père !
Pay avait eu raison d'avoir peur du père d'Isha et de Meika ! Mr Cloud en effet, savait déjà que Ty était mort grâce à sa femme. Il souhaita les condoléances à Pay qui répondit tristement : « Je viens de sortir de mon deuil il n'y a pas longtemps. Ty est mort en me sauvant la vie. C'est une longue histoire. ».
Puis, le jeune Sioux avait du mal à raconter ce qui s'était passé. Il bégayait. Il hésitait. Il avait peur. Mais, Mr Cloud l'encouragea. Il l'invita même à s’asseoir sur un petit banc qui était contre le mur de la maison. Il s'avança timidement et s’installa à côté du père de Meika et d'Isha.
Paytah trouva le courage nécessaire pour tout raconter, yeux baissés de honte.
A la fin de son aveu, le brun leva les yeux vers le père de Meika, priant pour qu'il ne s'emporte pas.
L'homme le regardait, puis, lui dit : « Quelle idiotie. Vous avez chercher à déshonorer ma fille pour satisfaire votre petite curiosité ?! ».
« Je...(Pay baissa les yeux)  Non...Je...hum...c'était le seul stratagème qui aurait pu provoquer Isha.... Je ne voulais pas la déshonorer.»
« J'aurais cru que ma fille serait mieux traitée dans une réserve soeur. (Pay baissa encore plus la tête de honte) Vous êtes un imbécile ! (Paytah écarquilla les yeux) Vous avez de la chance que ce soit vous le mineur et elle la majeur. Vous avez été puni mais pour un tel manque de respect, je me demande si c'est assez. Cela dit, Meika est une grande fille et si elle vous en voulez vraiment, je crois que vous auriez reçu la vraie raclée qui vous serez dû. Isha l'a fait à sa place cependant... »
D'une voix triste, désolée et presque blanche, Pay dit:
« Croyez moi je regrette énormément ma faute. Pendant 6 jours entier j'ai été peiné au plus profond de mon âme monsieur et j'ai souffert. Je m'en veux.
Wakan Tanka m'a donné une autre punition. Ehawee s'est faite agresser tout à l'heure. J'ai pris sa défense. Je me suis retrouvé avec mon « double » : un imbécile était insolent -aussi insolent que moi- et je l'ai frappé. Je vous assure que j'ai ressenti ce qu'Isha a ressenti et que je suis vraiment triste. La réserve de Cheyenne River est respectable. C'est moi monsieur. C'est moi le fautif. Mes parents sont très en colère. Matoskah aussi : j'ai été la 3ième personne qui a gâché son mariage.  Mais je crois que celui qui est le plus en colère, c'est moi. Moi contre moi même. Vous avez raison...je suis un imbécile. Je...je crois que la ville des Visages Pâles me pervertit. Je n'étais pas comme ça avant. Mes parents m'ont bien élevés mais...depuis que je suis à Miami....
»
Paytah avala sa salive. Il voudrait tant revenir en arrière. Il n'aurait jamais embrassé Meika. Il n'aurait jamais fait une telle chose pareille.
Un énorme silence s'installa entre les deux Lakota. Le petit Sioux se demandait si ses parents s'inquiétaient pour lui à Cheyenne River. Il se demanda aussi si il avait bien fait de venir à Pine Ridge pour s'expliquer et s'excuser.
Il regardait ses mains puis les étoiles. Mr Cloud regardait aussi les étoiles.
Puis au bout d'un moment, Mr Cloud demanda à Paytah : « Comment elle a réagit ? ».
Le Pi Sigma essaya de se rappeler de la réaction de Meika. Il la revit, étonnée et lui disant : « Paytah... ? ».
Le brun répondit au père de celle qu'il aimait : « Elle me regardait avec étonnement. Elle a reculé et elle m'a dit : « Paytah... ? ». Un silence froid s'est installé entre nous...Puis Matoskah est arrivée. Elle n'avait pas vu que j'avais embrassé Meika, mais elle a tout de site vu que j'avais fais une bêtise. ».

Pay se rappela de ses techniques de dragues qui avaient quasiment fonctionnées. Il se rappela de son premier tour de magie-magie, de son deuxième, de sa chanson, de ses compliments.
Soudain le petit Sioux enfouit son visage entre ses mains. Il sentait qu'il allait une nouvelle fois pleurer. Mais il se reprit. Il releva la tête et répéta qu'il était désolé. Il avait perdue une amie!
Pay sentait ses yeux se fermer malgré lui. Il était fatigué. Il voulait dormir. Il avait très soif et faim. Il n'y avait plus de provisions dans le sac accroché à la selle.
16 ans, Pi Sigma et crétin.
16 ans, Pi Sigma et même pas fichu de draguer une fille.
16 ans, Pi Sigma et le cœur brisé.
C'était mort pour avoir Meika.
Il ferait mieux d'abandonner.
Elle en valait la peine mais en même temps non.
Une si belle âme si proche mais si inaccessible à la fois.
« J'ai tout gâché... »
Est-ce que ça sert à quelque chose de se battre pour avoir Meika? ABANDONNE! OUBLIE-LA! Elle n'est pas faite pour toi!
La famille Cloud le détestait.
Il avait tenté avec une fille de son peuple.
Ça n'avait pas marché.
Il ne lui restait plus que les Visages Pâles.
Celles là étaient trop compliquées à avoir.
Et elles étaient des nodawe.
Une de perdue, dix de retrouvées, non ?
Non ?
Oublie là.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 26 Aoû - 1:35

«Pour moi les femmes sont vivantes...C'est juste que...comment dire....Je suis un peu macho par moments. Mais tu as raison, le monde des Blancs m'a changé c'est vrai. Miami Vice n'est peut-être pas fait pour moi. Je regrette de m'être servit de ta sœur comme un objet ! Je n'aurais jamais du faire ça. Je ne le referais plus en tout cas, même pour n'importe quelle autre fille ! ».

Au moins, il reconnaissait les faits, c'était de loin ce que Isha voulait également entendre. Pour lui, les lakotas convertit chez les Blancs étaient des traîtres. Enfin, peut-être pas à ce point là car il aimait tout le peuple Sioux de toute son âme, mais disons plutôt que les convertit le décevait profondément. Dans un sens, il se sentais quand même trahit. Ce n'était pas vraiment sa faute. Si Winona avait élevait ses enfants comme tout autre lakota de cette époque moderne, ils auraient probablement été comme tout le monde. Mais c'était ça que la femme avait absolument voulu éviter. Que sa progéniture ne devienne mouton, blanche comme les autres mais sans aucune culture. La transmission de la culture Sioux était très importante. Meika et Isha avaient tout deux grandit comme de vrais petits Sioux. Du moins, presque. Le côté "moderne" de leur vie n'avait été transmis que par Chayton. Le seul chrétien de la famille. Cette variance de religion permettaient aux Cloud lakota purs pourtant si ancré dans les anciennes traditions à être tolérant envers les autres. Isha échappait néanmoins un peu à cette règle. C'était un rebelle amérindien dans l'âme. Par ailleurs, il se rendit bien compte du regard de Paytah suite à ses paroles. Il répondit de la même façon. Pour lui c'était certain, s'il ne voulait pas faire souffrir Meika, alors il devra contenir sa langue sur ce qui lui était arrivé. Il n'y avait pas 36 solutions. Quand on ne voulait pas faire mal, on évitait les sujets qui fâchent, point barre. En rentrant dans la maison, prévenant son père, le jeune homme alla s'asseoir dans un fauteuil où il fut rejoint par Hakan qui alla se coucher à ses pieds en scrutant d'un oeil noir la jeune intruse qui discutait avec Meika et sa mère. Une fois dehors, Chayton demanda des explications au jeune sioux qui n'avait pas l'air à l'aise, moins qu'avec Isha tout de même.

«Mr Cloud...je suis Paytah Yellow. Je suis le cousin de Ty Noah Swan, le métis qui était venu une fois chez vous. Il est mort il y a deux mois...Enfin, peu importe, ce n'est pas de ça que je dois vous parler.

- Moui je sais (répondit-il en ravisant les braises de son calumet avant de se corriger sur sa réponse) Euh non je ne savais pas, ma femme l'a deviner. J'ai en effet rencontrer votre cousin, un garçon... qui n'a probablement pas mérité ce qui lui ai arrivé, toutes mes condoléances un peu en retard.

«Je dois vous parler de...hum... »

- Je vous écoute jeune homme. J'imagine que vous n'avez pas fait subitement tout ce chemin pour me parler de la place des étoiles dans le ciel.

« Heu...Je dois vous parler du mariage de ma grande sœur Matoskah. Le mariage où votre fils et votre fille se sont rendus il y a 6 jours. »

- Effectivement, j'aimerais bien savoir ce qui est arrivé.

« Je...Hum...Je... »

- Venez là.

Finit par dire Chayton en indiquant un petit banc de bois contre le mur de la maison, dans la devanture. Lui s'y installa et fit signe au sioux d'en faire de même. Après quoi, Paytah s'expliqua :

« Votre fille me plaît monsieur...Je l'aime...Et votre fils Isha, à vu que...je la draguais au mariage de ma sœur. Alors il est venu me mettre en garde. Il m'a dit que Meika ne voudrais pas de moi. Il ne m'a pas dit pourquoi. J'ai voulu savoir pourquoi alors j'ai mis au point une ruse pour provoquer Isha et Meika pour qu'ils me disent la vérité...Je voulais juste savoir la vérité. Juste comprendre. J'ai...J'ai alors embrassé votre fille...et Isha s'est emporté. Nous nous sommes bagarrés enfin...presque ! J'ai tenté de lui donner un coup de poing. Je fais du karaté. Mais Isha n'a pas reçu le coup, car il a attrapé mon poignet. Votre fils a vraiment de la force, vous savez !

Chayton restait silencieux en fumant sa pipe mais avait dévier son regard sur Paytah au moment où il parla de sa bêtise.

Il m'a frappé mais ce n'est pas grave, je le méritais. Au final, je n'ai pas su la vérité et j'ai été puni. Je le suis toujours, mais, j'ai bravé l'interdiction de sortie en cachette pour venir ici vous parler. Je viens vous demander pardon pour Meika. Je n'aurais jamais du l'embrasser sans son consentement, même si je l'ai embrassé que pendant 3 secondes. C'est comme si je l'avais violé...enfin je sais pas si vous comprenez...J'ai été trop loin...Je ne voulais pas l'embrasser comme ça. Je voulais attendre avant. Je voulais attendre pour lui dire mes sentiments, mais, j'ai tout fichu ! Je l'ai embrassé et ensuite j'ai été obligé de lui dire que je l'aimais. Enfin...bref. Maintenant...je...Je ne sais plus si j'ai le droit d'aimer Meika. Je suis tellement désolé Mr Cloud. Je tiens à vous dire que je ne recommencerais plus jamais de ma vie.
Je vous demande pardon. Je suis désolé. Pardonnez moi !


Chayton recracha sa fumée et resta un court instant silencieux avant de fixer à nouveau Paytah (parce qu'il avait détourné son visage le temps de souffler, il ne crachait jamais la fumée sur la figure des gens).

- Quelle idiotie. Vous avez chercher à déshonorer ma fille pour satisfaire votre petite curiosité ?!

Il tira à nouveau, c'était plus un geste nerveux que de détente désormais.

- J'aurais cru que ma fille serait mieux traitée dans une réserve soeur. Vous êtes un imbécile ! Vous avez de la chance que ce soit vous le mineur et elle la majeur. Vous avez été puni mais pour un tel manque de respect, je me demande si c'est assez. Cela dit, Meika est une grande fille et si elle vous en voulez vraiment, je crois que vous auriez reçu la vraie raclée qui vous serez dû. Isha l'a fait à sa place cependant...

Il garda un temps le silence durant lequel il scruta les étoiles. Au bout d'un moment silencieux, il demanda :

- Comment elle a réagit ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 26 Aoû - 0:58

Paytah ∞ Meika
Out of the mouths of babes.
« Quelle coïncidence ! Enfin, si on crois à ces choses là bien sûr. », fit la femme à Paytah avant de lui offrir un sourire. Le jeune Sioux ne lui rendit pas son sourire, restant sombre et un peu froid. Il se contentait de la regarder et de faire un signe de tête. Ehawee répondit ensuite à la femme : « Je m'appelle Ehawee. ». Ehawee n'honorait pas son nom en ce moment : elle ne riait pas beaucoup.
Epaté par le « don » Mme Cloud, Paytah lui demanda si elle prévoyait les choses souvent. La brunette lui répondit que ça pouvait lui être utile. Paytah fit un autre signe de tête avant de rentrer dans la maison. Les Cloud étaient accueillants et chaleureux. Mme Cloud proposa à la sœur de Paytah quelque chose pour manger ou boire. Ehawee demanda de l'eau et Mme Cloud s'empressa d'aller en chercher. Elle remercia la femme en Lakota lorsqu'elle lui tendit son verre, puis, demanda à la femme si elle était bien Mme Cloud. Mme Cloud le lui confirma, en disant même son prénom. Ehawee demanda ensuite à Winona si il y avait une épicerie pour pouvoir acheter de la nourriture et de l'eau avant que son frère et elle reparte pour Cheyenne River.
«  Pas ouverte à cette heure mais vous n'auriez jamais du faire un voyage pareil ! », rétorqua Winona.
Ehawee confia : « Mon frère tenait à vous voir à tout prix ! ». Elle expliqua ensuite la punition de Pay et leur départ malgré l'interdiction paternelle et maternelle. Mr Cloud demanda à savoir la vérité, Meika lui répondit qu'il le saurait quand Paytah lui en parlerait.

Pendant ce temps, Paytah avait la gorge sèche tant il parlait à Isha, sérieusement et sincèrement. Isha l'écoutait attentivement, imobile et silencieux, bras croisés sur sa poitrine. Paytah avait l'impression d'avoir la copie conforme du garde de Pocahontas devant lui.
Mais peu importe, le grand Sioux l'écoutait. Il fit même des interventions : « C'est bien ce que je disais, tu t'es servit d'elle comme d'un objet ! Et dans un but purement ignoble. On voit que le monde des Blancs t'as bien dressé. Tu pense comme eux. Pour toi les femmes ne sont pas plus vivantes que les vêtements qu'elles portent. » et « Je t'avais pourtant prévenu ! ».
Lorsque Isha déclara que Paytah s'était servit de Meika comme d'un objet et qu'il faisait comme les Blancs, Paytah se souvînt des mots de Meika qui lui avait dit de ne pas renier ses origines. Il se rappela de son reflet dans la rivière et des mots de la Lakota.
Paytah était un peu macho par moment. Il rétorqua tout de même au frère de la sosie de Pocahontas : «Pour moi les femmes sont vivantes...C'est juste que...comment dire....Je suis un peu macho par moments. Mais tu as raison, le monde des Blancs m'a changé c'est vrai. Miami Vice n'est peut-être pas fait pour moi. Je regrette de m'être servit de ta sœur comme un objet ! Je n'aurais jamais du faire ça. Je ne le referais plus en tout cas, même pour n'importe quelle autre fille ! ».
Miami Vice avait corrompu le Sioux qui était innocent. En effet, c'est en arrivant à Miami qu'il avait commencé à mentir tout d'abord à cause de son secret. Puis, il avait continué à mentir pour se sortir des ennuis ou pour les filles afin de les protéger ou pour les faire des surprises. Il avait été un petit rebelle à la mort de Ty. Et maintenant, il avait manipulé celle qu'il aimait, une sœur de tribu, une amie.
Puis, lorsque Isha lui dit qu'il l'avait prévenu, le petit Sioux soupira puis dit : « Oui c'est bien vrai... ».

Le petit Sioux continua son récit, puis, à la fin, il tendit la main à Isha, lui demandant qu'ils fassent la paix. Il voulait enterrer la hache de guerre.
Le frère de Meika décroisa ses bras, puis, serra la main que Paytah lui tendait en disant : « Meika a souffert. Mais le passé d'un être ne regarde que lui. ».
Le petit Sioux baissa le regard. Isha lui disait qu'il ne devrait pas se mêler du passé de Meika. Paytah releva la tête et par un seul regard, demanda à Isha si il était sûr que le passé d'un être ne regardait que lui. Il savait qu'Isha lui répondrait par le regard.
Le grand Sioux s'en alla ensuite vers la porte de la maison, mais, s'arrêta avant d'entrer et se retourna vers le jeune Pi Sigma qui était toujours appuyé contre le mur de la maison. Il lui dit ces mots de sagesse : « La famille, c'est le bien le plus précieux que la vie nous a offert. Tu l'as, c'est unique. Des parents, des frères, des sœurs, ils sont tous uniques. (Il fit une longue pause puis ajouta:) Prends-en soin et aimes-les. Sans oublier de leur dire. ».
Paytah resta silencieux, mais hocha la tête. Sa famille était une famille nombreuse. Ils étaient en tout 5 frères et soeur (6 avec la soeur jumelle inconnue de Paytah) et toute la famille était au nombre de 7 (8 si on comptait la soeur jumelle cachée). Pay demanda à Isha d'appeler Mr Cloud.
Isha entra dans la maison et le petit Sioux resta seul, méditant les paroles du frère de Meika au sujet de la famille.

Paytah repensa à sa famille. Les Yellow. Un père sévère, une mère talentueuse qui était douce, une grande sœur jalouse, mère-poule et rabats-joie, un grand frère qui se prenait pour un beau gosse, une autre sœur joyeuse mais qui punissait sévèrement, un autre frère qui faisait le pitre et qui était gourmand...et un petit frère trop orgueilleux ! Il y avait quelques fois des conflits entre la sœur jalouse et le petit frère trop orgueilleux, sans oublier entre le pitre et celui qui se prenait pour un beau gosse. C'était quelques fois même les trois enfants qui se chamaillaient. La sœur joyeuse restait calme et séparait les conflits. Le père sévère et la mère douce s'aimaient tous les deux. Ils étaient souvent sévère avec leur enfants, leur avaient donné une bonne éducation stricte. Mais leurs enfants côtoyaient le monde des Blancs et étaient tous attiré par ce monde qui les pervertissaient. Ils voulaient tous partir dans des villes différentes aux Etats-Unis et quitter la réserve. Ehawee voulait aller à Los Angeles, Matoskah à Las Vegas, Lootah à New-York, Paytah à Miami ou Bervelly Hills et Ehwakan rêvait d'aller à Seattle ou à Honolulu.
Mais ce soir là, Paytah avait réalisé qu'Ehawee et lui pouvaient s'entendre. Il n'aurait jamais pensé un jour sauver sa grande sœur d'une agression.
Sa sœur et lui ne s'étaient pas serrés dans les bras depuis 3 ans et ne s'étaient pas souri depuis Thanksgiving 2014.
Mais pourtant, ils s'aimaient. Ehawee voulait protéger Paytah alors elle était mère-poule et rabats-joie avec lui. Elle avait aussi un mauvais caractère. Elle jalousait son petit frère parce que celui-ci était le plus talentueux de la famille et qu'elle n'avait aucun talent, ou presque. Ehawee faisait en secret de la photographie. Elle photographiait souvent les animaux ou la nature. Mais elle ne l'avait jamais dit à personne.

Un bruit de porte fit sursauter Paytah. Mr Cloud sortit de la maison avec une pipe et une boîte d'allumettes à la main. Il alluma sa pipe, puis s'approcha du jeune Sioux.
Il fuma un peu, recracha de la fumée et lança : « Alors jeune homme, vais-je enfin y voir un peu plus clair dans cette histoire ? ».
Paytah déglutit. Mr Cloud était-il comme Isha ? S'emportait-il au quart de tour ? Ou était-il tolérant ?
Le petit Sioux avait peur. Il se demandait si ça valait la peine de raconter la vérité. Mr Cloud allait le tuer !
Mais peut-être que Mr Cloud allait l'éclairer sur le « secret » de Meika.
De toute façon, il n'avait plus le choix ! Il devait parler à Mr Cloud franchement et dire toute la vérité. Mr Cloud devait être au courant !

Paytah ôta sa capuche et s'approcha plus de l'homme qui ressemblait à Isha. Il dit timidement : «Mr Cloud...je suis Paytah Yellow. Je suis le cousin de Ty Noah Swan, le métis qui était venu une fois chez vous. Il est mort il y a deux mois...Enfin, peu importe, ce n'est pas de ça que je dois vous parler. ».
Le jeune Sioux baissa les yeux, mal à l'aise.
«Je dois vous parler de...hum... »
Il ne savait pas comment tourner sa phrase.
« Heu...Je dois vous parler du mariage de ma grande sœur Matoskah. Le mariage où votre fils et votre fille se sont rendus il y a 6 jours. »
Paytah resta un moment silencieux. Il ne savait pas comment tourner ses phrases, alors il se reprit : « Je...Hum...Je... ».
Il passa sa main dans ses cheveux. Il était gêné. Il prit une grande inspiration, puis, il avoua : « Votre fille me plaît monsieur...Je l'aime...Et votre fils Isha, à vu que...je la draguais au mariage de ma sœur. Alors il est venu me mettre en garde. Il m'a dit que Meika ne voudrais pas de moi. Il ne m'a pas dit pourquoi. J'ai voulu savoir pourquoi alors j'ai mis au point une ruse pour provoquer Isha et Meika pour qu'ils me disent la vérité...Je voulais juste savoir la vérité. Juste comprendre. J'ai...J'ai alors embrassé votre fille...et Isha s'est emporté. Nous nous sommes bagarrés enfin...presque ! J'ai tenté de lui donner un coup de poing. Je fais du karaté. Mais Isha n'a pas reçu le coup, car il a attrapé mon poignet. Votre fils a vraiment de la force, vous savez !
Il m'a frappé mais ce n'est pas grave, je le méritais. Au final, je n'ai pas su la vérité et j'ai été puni. Je le suis toujours, mais, j'ai bravé l'interdiction de sortie en cachette pour venir ici vous parler. Je viens vous demander pardon pour Meika. Je n'aurais jamais du l'embrasser sans son consentement, même si je l'ai embrassé que pendant 3 secondes. C'est comme si je l'avais violé...enfin je sais pas si vous comprenez...J'ai été trop loin...Je ne voulais pas l'embrasser comme ça. Je voulais attendre avant. Je voulais attendre pour lui dire mes sentiments, mais, j'ai tout fichu ! Je l'ai embrassé et ensuite j'ai été obligé de lui dire que je l'aimais. Enfin...bref. Maintenant...je...Je ne sais plus si j'ai le droit d'aimer Meika. Je suis tellement désolé Mr Cloud. Je tiens à vous dire que je ne recommencerais plus jamais de ma vie.
Je vous demande pardon. Je suis désolé. Pardonnez moi !
 »
Paytah leva le regard vers Mr Cloud et le regarda. Il appréhendait la réaction et la réponse du père de Meika.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Lun 25 Aoû - 21:48

« Oui oui, excusez moi. Etes-vous une femme medecine ? Je sais bien que les chamans sont des hommes ou femmes medecine. Ma mère est guérisseuse.

- Quelle coïncidence ! Enfin, si on crois à ces choses là bien sûr.

Ma mère sourit à nouveau. Elle souriait beaucoup, tout le temps même, c'était naturel chez elle. Elle était chaleureuse, gentille, aimante. Elle voyait toujours les choses du bons côtés. Je m'en voulais de ne pas avoir soufflé un mot de ce jour à mes parents mais ma mère se serait inquiété pour des broutilles et mon père se serait énervé pour une chose du passé. Il ne fallait pas oublié qu'il avait tout de même du sang américain dans le sang. Je parlais des autres américains, les colons. Quand ma mère expliqua les faits, Paytah s'en étonna :

« Wow....Trop fort ! Ça vous arrive souvent ? »

- Quand ça peut m'être utile.

Ajouta t-elle avec un nouvel air taquin. Alors que mon frère et Paytah étaient sortit, ma mère demanda à la soeur du sioux si elle voulait quelque chose.

« Seulement de l'eau. ».

Ma mère s'empressa d'aller lui en chercher mais elle devra se contenter de l'eau du robinet. Sans danger bien sûr ! Nous filtrions toujours notre eau avant de la boire.

« Vous êtes Mme Cloud ? »

- C'est cela, je m'appelle Winona Cloud.

« Est-ce qu'il y a une épicerie dans votre ville ? Mon frère et moi devrions reprendre des provisions avant de repartir. Nous avons voyagé durant trois jours avec une petite bouteille d'eau et un paquet de biscuit très sucré qui donnait soif. ».

- Pas ouverte à cette heure mais vous n'auriez jamais du faire un voyage pareil !

Je pensais exactement comme ma mère, ce fut pourquoi je ne pouvais m'empêcher de demander à la lakota la raison de sa venue ici et c'est ainsi qu'elle m'expliqua que Paytah était puni mais également très triste de ses fautes. J'avais complètement oublié que sa soeur n'était pas présente au moment des faits. Elle était aussi ignorante que mes parents. Je me sentais mal pour Paytah, j'avais pourtant demandé à ce qu'on y aille mollo avec sa punition. Silencieux, je baissais un instant le regard et m'apprêtais à demander à la jeune fille pourquoi elle était venu puisqu'elle n'était au courant de rien mais mon père me devança en me demandant :

- Mais qu'est ce qui c'est donc passé ?

- Je suppose...que tu le sauras quand il te parlera.

Répondis-je d'une petite voix comme si c'était moi la fautive. En fait, je me sentais un peu coupable de la punition de Paytah et de l'ignorance de mes parents. Mon père comprit mon désir de me taire sur le sujet alors il n'insista pas.

Pendant ce temps là, Isha se trouvait dehors avec le jeune sioux. Celui ci le salua en lakota avant de poursuivre.

Je sais que tu ne me porte pas dans ton cœur et que tu es la dernière personne que tu souhaite voir dans ta vie, mais je tiens à te parler. ».

Isha resta immobile et silencieux. De toute manière, Paytah était là, Isha aussi, alors autant qu'il parle. Le sioux n'était pas un ingrat et grâce à son éducation de sa mère sur les anciennes croyances, il avait acquis la patience et l'écoute. Même si des fois, il pouvait s'emporter.

«J'ai cherché à te provoquer juste parce que je voulais savoir la vérité sur Meika. Tu m'as dit que Meika souffrirait si je sortais avec elle ...que ça lui ferait du mal. Comme tu refusais de me dire pourquoi alors j'ai voulu te provoquer. Je voulais comprendre. Alors je embrassé Meika pour provoquer une guerre entre toi et moi, entre nous deux....et même entre nous trois : Meika, moi et toi. Je croyais que lorsque vous seriez en colère, vous me diriez la vérité, mais ce n'est pas ce qui s'est passé. J'ai embrassé ta sœur parce que je voulais juste vous provoquer, surtout toi. Je ne voulais pas lui dire déjà mes sentiments. Je n'étais pas prêt à ça. Je suis sincèrement désolé.

Enfin, Isha se décida à prendre la parole, le visage toujours aussi dur :

- C'est bien ce que je disais, tu t'es servit d'elle comme d'un objet ! Et dans un but purement ignoble. On voit que le monde des Blancs t'as bien dressé. Tu pense comme eux. Pour toi les femmes ne sont pas plus vivantes que les vêtements qu'elles portent.

J'aime Meika. Je suis sincère. Je ne veux pas lui faire du mal, alors...si je lui fais du mal...j'aimerais ne plus l'aimer. »

- Je t'avais pourtant prévenu !

« Wakan Tanka m'a puni cette nuit. Il m'a montré ce que tu as ressenti. Je comprend maintenant ce que tu as ressenti lorsque j'ai embrassé ta petite sœur.
Quand nous sommes arrivés en ville tout à l'heure, Ehawee, ma soeur s'est fait aborder par un jeune saoul qui l'a agressé. En fait, nous tous les deux Ehawee et moi, on s'était rapproché de jeunes qui avaient trop fait la fête pour savoir le chemin pour venir ici chez vous.
Il n'a pas vraiment eu le temps de faire grand chose....Enfin...il empoignait ma sœur et puis il la caressait. Mais moi je ne l'ai pas pris. En plus, ma sœur elle ne sait même pas se défendre. Elle a 25 ans...Tu te rend comptes ? Enfin bref, peu importe. Je me suis emporté, le mec a...a répété exactement ce que je t'ai dit...enfin presque bien sûr, il a dit d'autres trucs et je me suis rué sur le mec. Je l'ai frappé tant que je pouvais. Mais après, il a réussi à se libérer et à m'étrangler. C'est un autre gars qui nous a séparé et qui nous a indiqué la route.
Tous ça pour dire que...


Isha écoutait attentivement le jeune sioux et bien qu'à première vue cette histoire ne le concernait pas, il restait attentif au moindre mot. Et si Paytah avait réellement compris la notion des sentiments ?

je comprend. Je comprend ce que tu as vécu. Je te demande pardon, je regrette tellement. Plus jamais je ne te reparlerai comme je l'ai fais. Tu es un aîné et...les jeunes se doivent de respecter leurs aînés. Voilà...C'est...tout ce que j'avais à te dire. »

Isha fixait Paytah intensément. Pour une fois, ce n'était pas un regard de tueur. Ce n'était cela dit pas le plus aimable pour autant mais il démontrait néanmoins le fait qu'il avait entendu et comprit le jeune sioux. Le mieux qu'il pouvait justement entendre était le repentit du garçon, le fait qu'il ai compris la leçon.

« Alors on fait la paix ? »

Paytah s'était approché du grand sioux en lui tendant la main, néanmoins plein d'espoir. Comme Isha ne réagit pas, il ajouta :

« Ne crois pas que je te demande ça pour Meika. Je veux réellement faire la paix avec toi. Je suis sincère. Je tiens aussi à te dire que...tu es un bon frère pour ta sœur. Je t'admire pour ce que tu es. Tu es très fort, très protecteur, très...cool. Ne change pas. Reste comme tu es. »

Après un moment de silence, Isha se décida à détacher ses bras toujours croisé sur son torse et serra la main du jeune sioux tout en disant :

- Meika a souffert. Mais le passé d'un être ne regarde que lui.

Puis il retira sa main et s'éloigna en direction de la porte de la maison mais s'arrêta avant et se tourna vers Paytah avant d'ajouter :

- La famille, c'est le bien le plus précieux que la vie nous a offert. Tu l'as, c'est unique. Des parents, des frères, des soeurs, ils sont tous uniques.

Il maintenu un court moment de silence avant de conclure :

- Prends-en soin et aimes-les. Sans oublier de leur dire.

« Tu peux m'appeler ton père...S'il te plaît ? Pilamaye.».

Isha acquiesça d'un hochement de tête pour retourna dans la maison. A son retour, tout le monde redressa son regard vers lui. Je l'observais attentivement, il n'avait pas l'air en colère. Il se tourna vers mon père en lui disant qu'il devait rejoindre le jeune sioux à l'extérieur. Désireux de profiter finalement de sa pipe du soir, mon père reprit son calumet et sortit dehors. Ma mère lui avait toujours défendu de fumer à l'intérieur. Une fois sous la bise fraîche du soir qui ne le dérangeait pas, mon père alluma sa pipe à l'aide d'une allumette puis fit quelques pas en direction de Paytah. Il tira un coup, recracha un filet de fumée, puis dit :

- Alors jeune homme, vais-je enfin y voir un peu plus clair dans cette histoire ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Lun 25 Aoû - 21:07

Paytah ∞ Meika
To think long and hard before speaking
La femme inconnue répondit à Paytah : « Je préfère qu'on appelle cela "homme" ou "femme-médecine". » avant de lui faire un clin d'oeil.
Paytah rétorqua : « Oui oui, excusez moi. Etes-vous une femme medecine ? Je sais bien que les chamans sont des hommes ou femmes medecine. Ma mère est guérisseuse. »
Puis, étonné que la femme sache son nom, il lui demanda de lui expliquer comment elle avait fait pour deviner. La femme qui devait sans doutes être la mère de Meika et d' Isha, lui dit que sa mère était une femme-médecine et qu'elle avait juste eu une intuition.
« Wow....Trop fort ! Ça vous arrive souvent ? », demanda Pay les yeux qui se fermait à demi.
Il était fatigué, épuisé par tant de voyage et par le combat d'il y avait quelques minutes.
Lorsqu'il expliqua qu'il voulait « fumer le calumet de la paix », Mr Cloud et certainement Mme Cloud se regardèrent un instant, comme si ils étaient étonnés.

Mr Cloud appela ses enfants, Paytah demanda à parler d'abord à Isha et ce dernier fronça les sourcils. Ses parents ne cessaient de le regarder. Peut être ne savaient-ils pas ce qui s'était passé pendant le mariage.
Après Isha, Pay parlera à Mr Cloud et ensuite Meika.
Isha n'avait pas réellement la bonne volonté de parler à Paytah puisqu'il soupira avant de passer le seuil de la porte en premier. Le Pi Sigma fatigué le suivit.
La femme qui avait parlé avec Paytah proposa à Ehawee de s'assoeir dans le salon. La jeune-femme épuisée s'y installa bien volontiers. Mme Cloud lui demanda si elle désirait quelque chose. Ehawee lui répondit : « Seulement de l'eau. ». Puis, elle demanda ensuite : « Vous êtes Mme Cloud ? », et ensuite : « Est-ce qu'il y a une épicerie dans votre ville ? Mon frère et moi devrions reprendre des provisions avant de repartir. Nous avons voyagé durant trois jours avec une petite bouteille d'eau et un paquet de biscuit très sucré qui donnait soif. ».
Meika et son père arrivèrent dans le salon, et la jeune Lajota de Pine Ridge demanda à Ehawee : « Que se passe t-il finalement ? ».
La grande sœur de Paytah qui avait 25 ans, soupira et décrivit la situation : « Paytah est puni sans que je ne sache pourquoi. Il m'a dit qu'il avait été puni pour avoir embrassé une fille. Je ne comprend pas son embrouille, ni pourquoi il est venu ici d'ailleurs. En tout cas, Matoskah lui a confisqué son portable et est partie en lune de miel avec à Las Vegas. Il est privé d'à peu près tout : privé de sorties, privé d'ordinateur, privé de portable, privé de dessert, privé de films, bref...Il est condamné à rester dans sa chambre sauf pour manger le soir avec nous au salon. Il ne mange pas vraiment en plus. Il est tout le temps triste et il est souvent entrain de penser à sa faute. Il ne parle plus déjà qu'il ne parlait déjà pas beaucoup. Mes parents sont très en colère contre lui. Il y a 3 jours, mon père et ma mère voulaient lui parler au sujet de sa bêtise. Ils l'appelaient, mais, il ne sortait pas de sa chambre. Alors ma mère m'a envoyé le chercher. Je suis entré et je ne l'ai pas vu. J'ai regardé par la fenêtre qui était ouverte et je l'ai vu au loin tirer par les rênes son cheval. Je suis allé le rejoindre et je lui ai demandé ce qu'il faisait, il m'a alors dit qu'il voulait venir à Pine Ridge. Je lui ai proposé de l'accompagner. Au départ il voulait pas, mais au final je suis parti avec lui.
Pour ma part, je suis toujours punie aussi pour m'être comporté comme une papoose au mariage de ma sœur : je fais la vaiselle tous les soirs et je fais quelque fois le ménage. Mon autre frère Lootah, doit aider au nettoyage. Mais Pay est le plus puni ! Je ne sais pas ce qu'il a fait, je n'étais pas là, puisque j'ai été renvoyé du mariage. Il ne m'a pas vraiment expliqué. Moi je comprend pas ! Il tiens à juste vous parler tous les trois. 
»
La grande sœur soupira.
Ehawee regrettait d'avoir suivi son petit frère. Elle comprenait pourquoi il lui avait interdit de le suivre, mais c'était trop tard pour revenir en arrière.

Quelqu'un d'autre désirait revenir en arrière : Paytah. Il était dehors et regardait Isha qui était dos retourné. Comme le jeune Sioux n'avait pas préparé d'excuses ni de speech, il ne savait pas quoi dire. Il avait décidé de parler avec son cœur.
Le grand Sioux avait les bras croisés. Pay baissa le regard et entendit les pas du grand frère de Meika se retourner. Il leva les yeux et vit Isha qui lui faisait face, lui jetant un regard qui lui disait : « Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu oses revenir nous voir après ce que t'a fait ? ».
Le jeune Sioux baissa de nouveau les yeux. Il avait un peu froid avec ce simple sweat-débardeur marron. Il avait toujours la capuche sur la tête. Ses yeux brillaient des petites flammes rouge-orangées qui se mêlaient au brun de ses iris. Il était tout aussi muet qu'Isha.
Finalement, il leva les yeux vers Isha et prit la parole : «Tókša akhé waηčíyaηkiη kte.
Émičiktuηža yo , amíčiktuηža yo
(Bonsoir, excuse-moi.) . Je sais que tu ne me porte pas dans ton cœur et que tu es la dernière personne que tu souhaite voir dans ta vie, mais je tiens à te parler. ».
Il fit une pause puis alla s'adosser au mur de la maison bleue qui était noire dans la nuit.
«Je me suis excusé plutôt précipitamment l'autre fois parce que je n'avais pas beaucoup de temps. Je suis puni très sévèrement et j'ai passé mes quatre jours de punition à réfléchir sur mes actes, sur mon comportement.
J'ai pris conscience que j'ai été vraiment un imbécile. J'ai cherché à te provoquer juste parce que je voulais savoir la vérité sur Meika. Tu m'as dit que Meika souffrirait si je sortais avec elle ...que ça lui ferait du mal. Comme tu refusais de me dire pourquoi alors j'ai voulu te provoquer. Je voulais comprendre. Alors je embrassé Meika pour provoquer une guerre entre toi et moi, entre nous deux....et même entre nous trois : Meika, moi et toi. Je croyais que lorsque vous seriez en colère, vous me diriez la vérité, mais ce n'est pas ce qui s'est passé. J'ai embrassé ta sœur parce que je voulais juste vous provoquer, surtout toi. Je ne voulais pas lui dire déjà mes sentiments. Je n'étais pas prêt à ça. Je suis sincèrement désolé.
J'aime Meika. Je suis sincère. Je ne veux pas lui faire du mal, alors...si je lui fais du mal...j'aimerais ne plus l'aimer. 
»

Pay fit une pause puis inspira avant de continuer : « Wakan Tanka m'a puni cette nuit. Il m'a montré ce que tu as ressenti. Je comprend maintenant ce que tu as ressenti lorsque j'ai embrassé ta petite sœur.
Quand nous sommes arrivés en ville tout à l'heure, Ehawee, ma soeur s'est fait aborder par un jeune saoul qui l'a agressé. En fait, nous tous les deux Ehawee et moi, on s'était rapproché de jeunes qui avaient trop fait la fête pour savoir le chemin pour venir ici chez vous.
Il n'a pas vraiment eu le temps de faire grand chose....Enfin...il empoignait ma sœur et puis il la caressait.  Mais moi je ne l'ai pas pris. En plus, ma sœur elle ne sait même pas se défendre. Elle a 25 ans...Tu te rend comptes ? Enfin bref, peu importe. Je me suis emporté, le mec a...a répété exactement ce que je t'ai dit...enfin presque bien sûr, il a dit d'autres trucs et je me suis rué sur le mec. Je l'ai frappé tant que je pouvais. Mais après, il a réussi à se libérer et à m'étrangler. C'est un autre gars qui nous a séparé et qui nous a indiqué la route.
Tous ça pour dire que...
(Pay leva les yeux vers Isha et plongea son regard dans celui du grand Sioux) je comprend. Je comprend ce que tu as vécu. Je te demande pardon, je regrette tellement. Plus jamais je ne te reparlerai comme je l'ai fais. Tu es un aîné et...les jeunes se doivent de respecter leurs aînés. Voilà...C'est...tout ce que j'avais à te dire. »

Paytah ne souriait pas lorsqu'il parlait à Isha. Il était sérieux et triste. On voyait qu'il regrettait ses bêtises.
Le jeune Pi Sigma fit une moue désolé à Isha avant de s'approcher de lui et lui tendre la main puis de demander : « Alors on fait la paix ? ».
Puis il précisa : « Ne crois pas que je te demande ça pour Meika. Je veux réellement faire la paix avec toi. Je suis sincère. Je tiens aussi à te dire que...tu es un bon frère pour ta sœur. Je t'admire pour ce que tu es. Tu es très fort, très protecteur, très...cool. Ne change pas. Reste comme tu es. »
Le petit Sioux soupira puis murmura tout bas : « J'aimerais bien avoir ton assurance Isha... ».
Puis, il mit ses mains dans ses poches et dit à Isha : « Tu peux m'appeler ton père...S'il te plaît ? Pilamaye.».

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Dim 24 Aoû - 23:59

Winona, qui venait d'apparaître derrière Chayton, interrogea le sioux sur son identité et ce dernier répondit :

«Oui... Comment le savez vous ? Nous nous sommes jamais vu pourtant et nous ne nous connaissons pas. Vous êtes une chaman ? ».

Winona, qui était une femme des plus compréhensible, corrigea le garçon en ponctuant le tout d'un petit sourire malicieux :

- Je préfère qu'on appelle cela "homme" ou "femme-médecine".

Elle ajouta un clin d'oeil. En effet, il ne fallait pas oublié que ma mère vivait dans la spiritualité des amérindiens de l'ancienne époque, qui lui avait été transmis par sa mère et ainsi de suite. Très axé sur nos anciennes croyances, le mot chamane n'était donc pas dans son vocabulaire car les chamanes étaient un terme plutôt attribué en Afrique. Chez les amérindiens, on traduisait les personnes de ce genre plutôt en tant qu'homme-médecine, ou femme-médecine. Mais elle taquinait Paytah également. Puis elle lui répondit tout de même :

- Non, mais ma mère l'est. J'ai juste eu...Une intuition. Et vous jeune fille ?

Demanda t-elle à la soeur de Paytah. Puis, elle fit rentrer tout le monde et Paytah expliqua sa venue.

« Nous sommes venus exprès pour...tenter de... fumer le calumet de la paix. »

Les parents Cloud échangèrent un regard avant que le père ne se décide à appeler les enfants. Winona calma Hakan qui restait méfiant et jetait des regards noirs aux deux autres. Par moment, il ressemblait vraiment à Isha. Enfin, je descendis avec mon frère pour avoir la surprise de voir Paytah et sa soeur qui avaient mauvaises mines. Je ne comprenais pas. Je savais quel était le sujet de leur mauvais air, mais je croyais qu'il était clos. Mon frère dû lui faire peur car il tenta de sortir de la maison mais fut rattrapé par sa frangine :

« Paytah, reste ici ! On n'a pas fait tout ce chemin pour rien! ».

Mon père ne comprenait pas grand chose, mais observait avec silence. Il n'avait pas l'air très ravi d'une intrusion aussi étrange mais c'était un homme suffisamment respectueux pour se rendre compte que cela concernait ses enfants et qu'ils devaient les laisser se débrouiller. Ils étaient assez grands pour ça. Cela dit, il était toujours là en cas de besoin.

« Je voudrais...parler à Isha d'abord. Seul à seul. D'homme à homme.»

Isha fronça légèrement les sourcils. Mon père et ma mère virèrent leur regard vers lui, se demandant sans doute s'il n'avait pas fait une bêtise dont ils ignoraient tout. Isha resta silencieux, puis échangea un regard avec moi mais moi même je ne savais pas plus que lui. D'un regard, je l'incitais à accepter "l'entretien" si je puis dire ainsi, tout en restant un minimum sage. Puis, Isha redirigea son regard vers le jeune sioux et soupira avant de franchir l'entrée et de passer le seuil de la porte qu'il laissa ouverte pour que le jeune lakota puisse le suivre au dehors. Pendant ce temps là, Winona proposa à la jeune fille de s'asseoir dans le salon et lui demanda si elle voulait boire ou manger quelque chose. Chayton ronchonna. Si les deux jeunes étaient dehors, il ne pourra pas aller fumer sa pipe tranquillement et devra attendre. Lui et moi rejoignirent Ehawee dans le salon et je demandais à la jeune fille :

- Que se passe t-il finalement ?

Durant ce temps, dans la nuit noire et fraîche, Isha était donc sortit de la maison et fit quelque pas au dehors en sortant de la devanture. Il croisa les bras et resta un moment dos au jeune sioux avant de se tourner vers lui, sans un mot, silence total mais le regard en disait long.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Dim 24 Aoû - 23:32

Paytah∞ Meika
Ce sera Isha d'abord...
A
u mariage, Matoskah avait été ferme avec Paytah. Elle l'avait emmené de force s'excuser. Elle avait déclaré aux deux sioux qu'elle le punirait. Quand Matoskah punissait, ce n'était pas la rigolade ! Sam Yellow était également sévère avec ses enfants en matières de punition.
Pay avait demandé pardon à Meika de l'avoir embrassé. Cette dernière avait été un moment silencieuse, puis avait finalement dit de sa voix douce : « Non, ce n'est rien...T'es pardonné. ». Le jeune Sioux avait baissé ses yeux et avait acquiescé avant de s'adresser au frère de Meika : «Je te demande pardon d'avoir embrassé ta sœur. Je m'excuse de mon insolence et je...je te demande pardon d'avoir voulu te donner un coup de poing. Je comprend ta colère. J'aurais fait la même chose à ta place...si j'avais une petite sœur à qui on faisait...une telle chose. Pardonne-moi. J'ai été égoïste. Je suis désolé.». Isha l'avait observé un long moment puis avait fini par acquiescer d'un signe de tête. Isha parlait beaucoup avec les gestes ou le regard.
Matoskah avait ensuite crié sur son petit frère avant de l'envoyer dans la maison des Yellow. Meika avait plaidé en faveur du petit Sioux en demandant à Matoskah : « Pas trop sévère la punition s'il vous plaît. ». Matoskah avait soupiré puis avait dit : « Je vais alléger sa punition mais elle sera toujours sévère. Il sera puni de presque tout, surtout de son portable qu'il adore. Il sera de corvée, sera privé de sorties et bien sûr n'aura pas le droit de quitter sa chambre sauf pour manger et il sera privé de desserts. Il sera puni jusqu'à son départ de Cheyenne River. Je partirais avec son portable. Il mérite sa punition. Ce qu'il a fait est impardonnable ! ».
En chemin, le frère de Meika s'adressa à la mariée : « Je tiens également à m'excuser auprès de vous et de tout les autres. Je n'ai pas eu meilleur comportement que lui et je regrette mon geste qui n'avait rien à faire en ce lieu de fête. ». Matoskah fit un petit sourire puis dit au jeune-homme : «Tu es tout pardonné. ».
Le mariage fût clos brutalement. Il y eut tout de même une haie d'honneurs et la mariée lança son bouquet aux femmes de Cheyenne River qui se battirent pour avoir le bouquet. Au final ce fût Olathe qui l'eût.
Il y eut d'autres photos, un dernier toast, puis Matoskah distribua à tous un morceau de gâteau et un cadeau. Ensuite, elle alla voir le photographe et ce dernier lui donna toutes les photos. Elle distribua les photos aux invités.
Elle salua tout le monde, fit un dernier speech puis annonça que le mariage était clos.
Puis, elle invita tous les Sioux de Pine Ridge à monter dans son pick-up.

Paytah fût donc puni, mais sa punition était allégé. C'était grâce à Meika, mais il l'ignorait. Il était privé de portable, de dessert, de sorties, de télé, d'ordinateur. Il devait tous les jours nettoyer la maison . Sa sœur avait heureusement ôté le pensum qu'il devait faire : copier 200 fois « Je ne dois pas être insolent ni embrasser les filles sans leur autorisation. ». Mais comme Meika avait plaidé, Pay échappait de justesse à cette autre punition.
Donoma et Sam, ses parents étaient fâchés et désiraient discuter avec lui pour le sermonner. Mais, Paytah s'enfuit à temps, échappant à la colère de ses parents. Il emporta dans la poche de son sweat -débardeur à capuche un paquet de biscuit FOXS Cherry Cheesecake Jam'n Cream et une petite bouteille d'eau. Il comptait partir seul pour ce voyage long, mais sa grande sœur Ehawee insista pour l'accompagner.
Après 3 jours de voyage, ils arrivèrent à Pine Ridge, épuisés. Mais, en demandant leur chemin, Ehawee fût presque agressée par un délinquant saoul. Alors son frère se vengea et il y eut un combat qui fût séparé par un autre délinquant qui était le moins saoul de la bande. Il indiqua le chemin à Paytah qui reprit la route avec sa sœur jusqu'à la maison des Cloud.

Ehawee et Paytah descendirent de cheval. Paytah alla frapper à la porte. Un homme lui ouvrit. Le jeune Pi Sigma dit d'une voix assurée : « Bonsoir. Je sais que vous êtes la dernière personne que vous voulez voir. Je viens enterrer la hache de guerre. J'aimerais parler à Meika, Isha et leur père s'il vous plaît. Pilamaye. »
«  Hm...Oui c'est moi leur père mais...Qui êtes-vous ? », répondit l'homme.
Paytah déglutit. Il avait en face de lui le père de Meika et d'Isha ! Il allait le tuer !
Mais, alors qu'il allait répondre, une femme légèrement plus petite que l'homme apparu sur le seuil de la maison et s'adressa à lui : « Ne serais-tu pas Paytah jeune homme ? ».
«Oui...(Pay plissa ses yeux) Comment le savez vous ? Nous nous sommes jamais vu pourtant et nous ne nous connaissons pas. », répondit le PS avant de reprendre par une question : « Vous êtes une chaman ? ».
« Que faites-vous là à cette heure ? Cheyenne River est si loin ! Entrez donc. ».
Paytah et Ehawee hésitèrent puis rentrèrent à l'intérieur de la maison. Le petit frère d'Ehawee répondit : « Nous sommes venus exprès pour...tenter de...(il joignit ses mains) fumer le calumet de la paix. ».
Le père d'Isha et de Meika appela ses enfants et Paytah sursauta. Il sentait son sang se glacer.
D'ailleurs, il faisait de la peine à voir. Il n'était plus le Paytah joyeux et souriant. Il était plus pâle. Ses yeux étaient d'un noir profond. Les flammes de ses yeux étaient éteintes. Son visage était un peu sombre et triste. Son regard était triste. Il était sérieux. Il était fatigué, épuisé. Il y avait des petits cernes rouges sous ses yeux.
Ehawee ressemblait à quelqu'un qu'on avait battu . Elle était moins pâle que son frère, mais elle était silencieuse.
Elle portait un simple t-shirt vert et un short en jean bleu. De vieilles paires de baskets étaient à ses pieds.
Un loup se mit à grogner. Lorsque Paytah le vit, il ne fût pas transporté de joie comme Ty, au contraire. Il eut des frissons sur le corps et fixait l'animal avec effroi, se demandant si l'animal allait lui sauter dessus. Ehawee restait calme. La femme alla s'occuper du loup, ce qui rassura un peu plus le jeune Sioux. Il adorait les animaux, mais il avait une certaine méfiance et peur des animaux sauvages.
Isha et sa petite sœur apparurent. Ils descendirent l'escalier, puis Meika s'exclama : « Paytah... ? », étonnée de le voir là, tandis que son frère demanda tout d'abord à son père : « Qu'est-ce qui se passe ? », avant d’apercevoir Paytah et sa sœur et de demander d'un ton peu aimable et autoritaire : « Qu'est ce que vous faites là vous ?? ».
Les yeux de Paytah eurent un reflet lumineux rougêatre et il recula d'un pas, vers la porte de sortie. Son courage et sa détermination avaient disparues.
Il resta muet, incapable de prononcer un mot. Il avala sa salive, faisant monter et descendre sa pomme d'Adam, puis, murmura à sa sœur : « Viens, on rentre. ». Il se retourna, mis sa capuche et parti vers la sortie, mais sa sœur l'attrapa par le bras et lui ordonna : « Paytah, reste ici ! On n'a pas fait tout ce chemin pour rien!  ».
Pay leva les yeux vers sa sœur puis regarda le père de Meika, Isha et Meika. Il avait une allure super classe avec la capuche. Ça lui allait bien.
« Je voudrais...parler à Isha d'abord. Seul à seul. D'homme à homme.», réussit-il à dire.
Il n'avait plus la lueur de défi dans les yeux. Son regard n'était plus noir.
Ses paroles n'étaient plus insolentes.
Il était le Paytah que tout le monde appréciait, sauf qu'il n'était plus du tout joyeux.
Il n'avait pas envie de sourire, pas même de faire son sourire en coin provocateur.
Il regardait Isha respectueusement, attendant sa réponse.
Ehawee, elle, demanda l'autorisation de s’asseoir car cette histoire ne la concernait pas et elle s'ennuyait déjà. Elle n'allait pas attendre que son frère discute avec toute la famille en restant debout.
Son frère l'avait prévenu : cette histoire ne la concernait pas ! Elle concernait que lui.
Elle ne concernait que Meika, Isha, Mr Cloud et lui.
Elle ne concernait personne d'autre.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Dim 24 Aoû - 20:21

Le soleil était à deux doigts de disparaître derrière les collines de la grande plaine. Isha termina de remettre la batterie de la voiture à sa place, ne pouvant compter que sur sa force pour soulever une masse pareille. Les cheveux comme d'habitude détachés, flottant au gré du vent du soir, il était vêtu d'une salopette noire qu'il n'utiliser que pour le travail au garage. D'un geste du bras, il s'essuya la sueur de son front tandis qu'un autre lakota débarqua dans le garage qui donnait sur l'avenir principale de la réserve en disant :

- Ca sera tout pour aujourd'hui Isha. Pas la peine de faire des heures supplémentaires, c'est pas aujourd'hui qu'on aura une prime.

Refermant le capot de la vieille voiture, le jeune sioux répondit :

- Tu as raison, je finirais ça demain.

Sur ce, Isha quitta le garage et retrouva sa jument paint horse blanche et brune qui broutait dans un petit espace d'herbe derrière le bâtiment. Sautant en selle, il partit au pas puis au trot sur les routes désertées par l'heure tardive et pris le chemin vers les quartiers reculés de la réserve.

A la maison des Cloud, l'heure du repas venait de s'achever. Ma mère était en train de ranger la cuisine et je lui donnais comme d'habitude un coup de main mais mon père était aller s'installer devant la télévision dans le salon pour les informations du soir. Le repas avait été un simple mélange de carottes, pommes de terre et poulet. Il y avait d'ailleurs quelques restes. Ma mère mis ces restes dans un tupperware, c'était encore un peu chaud, puis elle me le tendit en disant :

- Tiens, et si tu apportais ça à Akecheta ?

- C'est une bonne idée !

Sur ce, je récupérais la boîte avant de sortir de la maison. Si à Wynwood, je faisais des efforts vestimentaire, quand j'étais à la réserve, rien ne pouvait me juger, c'était pourquoi je portais une tenue pour être à l'aise sans contrainte.Akecheta, comme je l'avais déjà mainte fois expliqué, était ce garçon qui avait laissé tomber les hommes pour vivre dans le pré avec les chevaux depuis la mort de sa mère. Il n'avait ni maison, ni argent et s'en contentait. C'était aussi mon meilleur ami dans la réserve, un ami d'enfance. J'avais autant partagé ses peines que ses joies. La nuit tombait de plus en plus, on y voyait plus grand chose, et bientôt seule la lune éclairerait ces lieux. Le pré n'était pas loin de chez moi alors je pouvais y aller à pied sans problème. Je franchissais enfin la barrière de bois derrière laquelle les chevaux de toutes les robes gambadaient dans la nuit. Parmi eux, une silhouette humaine était allongé contre le petit abri de bois où se trouvait un vieux bac métallique contenant l'eau des chevaux, ainsi qu'un tas de foin. Il entendit ma venue et se redressa assis alors que je lui adressais un sourire et lui tendit enfin les restes de repas.

(Dialogue uniquement en lakota)

- Comment ça va ce soir ?

- Meika ! J'adore quand tu me rapporte quelque chose, ta mère est un vrai cordon bleu !

- Oh, je crois qu'elle le sait.

Je m'accroupis à ses côtés tandis qu'il ouvrit la boîte et s'empressa de dévorer son contenu. Un ou deux chevaux ainsi que le mien, venaient à ma rencontre. Akecheta et moi restions un moment à discuter de choses et d'autres jusqu'à ce qu'une jument rejoignit le groupe, c'était celle d'Isha. Il devait sans doute être rentrer à la maison. Sur ce, je saluais mon ami et repartit vers les lumières de la réserve.

J'avais rapporté le tupperware car Akecheta avait largement eu le temps de le finir. Il commençait à faire vraiment tard et moi même je commençais à fatiguer alors je montais dans ma chambre. Mes grands parents étaient déjà couché, depuis un moment je pense et mes parents traînaient dans le salon encore un peu également. Chayton, mon père, finit par se lever de son siège et s'empara d'une longue pipe qu'il prépara avec du tabac. Comme il aimait le faire chaque soir, il s'apprêtait à sortir sur la devanture pour fumer un peu en inspirant également l'air pur du soir et contempler les étoiles par la même occasion. Mais au moment où il s'apprêtait à ouvrir la porte, il entendit toquer. Un peu étonné du timing, il ouvrit cependant pour voir deux jeunes gens devant lui, un garçon et une fille plus âgé. Paytah commença à lui dire :

« Bonsoir. Je sais que vous êtes la dernière personne que vous voulez voir. Je viens enterrer la hache de guerre. J'aimerais parler à Meika, Isha et leur père s'il vous plaît. Pilamaye. »

N'ayant jamais vu Paytah ni sa soeur auparavant, Chayton se posa tout d'abord des questions. Il n'avait pas eu vent de l'incident qui était arrivé au mariage.

- Hm...Oui c'est moi leur père mais...Qui êtes-vous ?

Puis, Winona arriva par derrière, intriguée, et observa les deux personnes présentes par dessus l'épaule de son mari avant de dire :

- Ne serais-tu pas Paytah jeune homme ?

Elle avait toujours ce sixième sens bizarre mais efficace.

- Que faites-vous là à cette heure ? Cheyenne River est si loin ! Entrez donc.

Poursuivit Winona en les laissant passer le seuil de la porte. Chayton se mit ensuite au pied des escaliers en criant :

- Meika ! Isha ! Descendez !

Hakan, le loup, aperçu les deux étrangers alors qu'il était couché dans la cuisine et se redressa en hérissant le poils et grondant férocement. Ma mère se mit alors dans l'entrée de la cuisine pour éviter les bavures tandis que je descendit, accompagné d'Isha dans l'entrée de la maison. Il avait largement eut le temps d'abandonner ses habits de travail pour une tenue plus légère. J'écarquillais les yeux en voyant alors Paytah et sa soeur. Qu'est ce qu'ils faisaient ici ??

- Paytah...?

- Qu'est ce qui se passe ?


Demanda mon frère avant de croiser les deux jeunes sioux :

- Qu'est ce que vous faites là vous ??

Je n'irais pas jusqu'à utiliser le même ton de voix mais je devais reconnaître que moi aussi j'étais surprise. Surtout que l'école allait reprendre bientôt, dans quelques jours à peine, alors je ne voyais pas pourquoi Paytah s'était donné la peine de faire un chemin pas possible pour venir si tardivement à Pine Ridge.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Dim 24 Aoû - 2:27

Paytah∞ Meika
Nous venons en paix pour enterrer la hache de guerre.
P
ay leva sa main et salua sa sœur qui s'en allait avec son mari, prête à monter dans son avion pour Las Vegas. Ehawee ne tarderait pas à partir pour Los Angeles : elle s'en allait le surlendemain. Comme Paytah qui rentrerait à Miami.
Mais au dernier moment, Matoskah se retourna et fonça sur son petit frère pour le prendre dans ses bras. Les deux sioux se serrèrent l'un contre l'autre, très fort, et Paytah demanda les larmes aux yeux : « Est-ce que tu me déteste parce que j'ai gâché ton mariage ? ». La brunette lui rétorqua : « Mais non Pay ! Je t'adore (elle le serra encore plus en souriant). ». Paytah repris : « Pardonne moi pour hier et pour les flaques d'eau de ce matin. ».
Matoskah fit un sourire et lui dis : «Tu me promets de ne pas recommencer ? Tu es tout pardonné petit frère. Ne fais pas de bêtises. ». Paytah promis. Sa sœur lui ébouriffa les cheveux et s'en alla pour de bon cette fois.
Le jeune puni regarda Matoskah s'en aller en pensant que son portable confisqué était dans la poche du sac de Matoskah. Il soupira puis alla rejoindre ses parents, Ehawee, Lootah et Ehwakhan qui l'attendaient près des portes de sorties de l'aéoport. Ils rentrèrent à la maison et Pay regagna sa chambre.
Il était privé de sorties, de télé, de DVDS, de Shake It Up, de portable, d'ordinateur et de desserts. Il était en fait privé de tout. Mais il pouvait encore dessiner ou lire. Sauf qu'il n'avait pas le cœur à ça. Il repensait à Meika et Isha encore et encore. Il avait des remords bien plus grands que la veille car il pensait à son acte et son comportement.
Le lendemain, il demanda à sa sœur Ehawee, elle aussi punie, de lui faire le tatouage à l'hénné qu'elle s'était faite à l'épaule. C'était le tatouage de la famille, tout le monde le faisait, même Ty l'avait fait ! C'était deux loups face à face entre un feu. Ehawee, experte en tatouage dessina patiemment la scène sur l'épaule de son frère, tandis que celui-ci réfléchissait à un plan pour sortir sans être vu. Il hésitait encore à aller chez les Cloud, mais il le voulait. Il le devait. Il devait savoir la vérité. Et s'excuser en mieux.

Lorsque le soleil disparu de la vallée et que la lune fût haut dans le ciel, que les étoiles brillaient et que le ciel était bien noir, Paytah prit sa décision.
Il se dépêcha de sortir de son lit, déjà habillé pour sortir. Il avait fait croire à ses parents qu'il faisait grève de la faim tant qu'il restait à Cheyenne River, or, il s'était habillé pour partir malgré l'interdiction. Il ne portait aucun bijou, ni artifice. Il était au naturel et très simple.
Vêtu d'un pantacourt gris, d'un sweat-débardeur à capuche marron et chaussé de vieilles paires de baskets immondes, il se déplaça dans sa chambre à pas de loups, puis ouvrit sa fenêtre. Il regarda en bas. C'était vraiment haut. Mais ça devrait le faire !
Il monta sur le rebord de la fenêtre puis s'élança dans le vide en faisant une figure de Karaté avant de retomber sur ses pieds. Il avait réussi. C'était parfait ! Une petite lueur vive s'enflamma dans ses iris, et il se dépêcha de courir jusqu'au pré. Pendant ce temps, Ehawee qui avait entendu du bruit dans la chambre de son frère et qui avait été envoyée le chercher pour avoir une discussion avec ses parents en colère, constata que la fenêtre était ouverte et vit au loin Paytah courir dans le pré pour tenter de prendre son cheval noir.

***
« Allez ! Allez avance ! »
Paytah tirait désespérément sur les rênes de sa jument noire, Flèche Ardente, qui refusait apparemment de coopérer.
« Je peux t'aider ? », fit une voix famillière.
Paytah roula des yeux et lança : « Quoi Ehawee ? ». Ehawee s'avança vers son frère et lui demanda : « Qu'est-ce que tu fais ? Où va tu à cette heure ? ».
Sans adresser un regard à son ainé, Paytah fit avancer Flèche Ardente et monta à cru sur la monture. « Je vais à Pine Ridge. Salut ! ». Mais Pay n'eut pas le temps de faire claquer ses rênes, car Ehawee lui dit : « Quoi ? Attend moi aussi je viens avec toi. ». Pay fronça les sourcils et rétorqua qu'elle n'avait rien à faire à Pine Ridge , que c'était beaucoup trop dangereux et que cette affaire ne regardait que lui.
Mais la sœur rabats-joie, déclara : « Je dois veiller sur toi ! ». Pay soupira puis accepta qu'Ehawee l'accompagne . Cette dernière grimpa derrière Paytah puis, le jeune Pi Sigma exerça une pression sur les flancs du cheval et ils partirent tous les deux dans la nuit.
Flèche Ardente était lancée au grand galop. Elle franchissait des obstacles qui entravaient le pré, fonçait sur la route et obéissait à son cavalier. Paytah ne savait pas ce qu'il dirait à Meika, Isha et Mr Cloud, mais il comptait parler aux trois. Il se disait qu'il dirait ce que son cœur lui dirait de dire.
Le chemin était long, très long, même si Pay prenait des raccourcis. Il était heureusement parti assez tôt : à 20h30 par là.

Le voyage dura 3 longs jours, rythmé par les plaintes d'Ehawee, les pauses, les galopades infinies. Pay avait apporté des biscuits et de l'eau qu'il avait mis à un sac accroché à la selle. Pay et Ehawee décidèrent de retarder leur départ respectif de quelques jours, de toute façon, ils n'avaient pas le choix!
Après 3 jours de voyages, le panneau de Pine Ridge apparu au loin. Ehawee continuait à se plaindre du voyage, ce qui exaspérait Paytah qui lui disait qu'elle n'aurait pas du venir.
Bientôt, Pay tourna au coin d'une rue et arriva au centre-ville de Pine Ridge. C'était un peu le souk : les jeunes délinquants qu'il avait invités étaient tous saouls et s'amusaient. Pay descendit de sa monture, suivit d'Ehawee et ils marchèrent tous les deux vers le groupe. Paytah prit son courage à deux mains et salua les jeunes en Lakota avant de leur demander où habitait les Clouds.
« Encore ?, fis l'un d'eux amusé, Décidémment tu aimes bien les Cloud ! »
« Peu importe, dis moi juste où ils habitent. »
« La nuit c'est comme le jour, comment se fait-il que tu ne te rappelle pas du chemin ? »
«Je ne sais pas. »
« Que va tu chercher là bas ? Isha va te tuer ! »
« Tant pis si il me tue, je l'aurais bien mérité. Je viens avec les regrets mais sans les pleurs. »
« Tu es drôlement courageux de venir ici la nuit, tu n'a pas peur ? [Rires] »
« Peur ? Mon deuxième prénom c'est le courage. De quoi aurais-je peur ? »
« Peur qu'on te pique ta sœur. , lança un des jeunes, plus alcoolisé que les autres, Elle est drôlement jolie. Je suis sûr qu'elle appréciera la petite ballade. ».
Pay tourna la tête rapidement et vit un des jeunes qui empoignait Ehawee de force et qui s'apprêtait à faire quelque chose de mal. Ehawee ne savait pas se défendre, la pauvre, elle n'avait pas voulu apprendre le Karaté ! Elle se faisait déjà caresser la joue de force.
Le cœur de Pay loupa un battement, ses yeux lançaient des éclairs, et il se rua sur le jeune bien saoul pour lui crier à la figure : « NE LA TOUCHE PAS SINON ! ». Mais soudain, l'agresseur lâcha Ehawee et éclata de rire, suivit de toute la bande (sauf deux qui ne riaient pas du tout).
«Ah ah ah ! Tu compte faire quoi, minus ? Tu crois que j'ai peur de toi ? Tu va me faire quoi exactement avec tes poings de fillette ? Ah ah ah ! »
Un des yeux de Paytah eût un léger clignement. Ces mots...ressemblaient à ce qu'il avait dit.
«Ehawee , prend le cheval et cours ! ». hurla le jeune Sioux à sa sœur. « Je m'occupe de cet abruti et je te rejoins. ».
« Qui traites-tu d'abruti ? », aboya le jeune.
« TOI ! », fis Paytah en lui donnant un grand coup de poing dans le nez.
Ehawee monta sur Flèche Ardente et s'en alla en galopant tandis que son petit frère faisait un bond de Karateka et donnait un coup de pied dans le visage de celui qui avait osé presque agressé sa sœur. Les yeux de Paytah flamboyaient de colère. Il frappait tant qu'il pouvait et il criait: « Tu ne touche pas à ma soeur! Tu va payer! » . Mais soudain, l'agresseur le fit basculer et il se retrouva sur le sol. Le mec se mit à lui serrer la gorge, l'étranglant. Mais Pay lui tirait les cheveux en même temps.
Soudain, un des Indiens silencieux, s'approcha de l'alcoolique violent et le sépara d'avec Paytah. Il envoya tout le monde rentrer chez eux puis se tourna vers Paytah.
« Qu'est-ce qui t'a pris ? C'est le plus violent lorsqu'il boit !
« Je n'allais quand même pas le laisser agresser ma sœur sans rien dire !, rétorqua Paytah
« Pour aller chez les Cloud, il faut tourner là, passer là, descendre, et hop tu y es.Fais vite, ils vont pas tarder à aller se coucher !
 »
« Pilamaye. »

Jetant un œil à droite et à gauche, le jeune Pi Sigma mis sa capuche et s'en alla en courrant, appelant sa sœur. Celle-ci lui fit voir où elle était en hurlant son nom et ils se retrouvèrent l'un et l'autre, aussi inquiets.
Ehawee descendit de cheval, prit son frère dans ses bras (ce qui était rare) et lui déclara : « Tu m'as sauvée la vie. Oh merci p'tit frère ! Tu es le meilleur, je t'adore ! ». C'était bien la première fois qu'Ehawee la jalouse lui disait une telle chose.
Pay monta sur Flèche Ardente, suivi d'Ehawee et le galop reprit. La petite maison bleu apparu bientôt dans leur champ de vision, et Paytah ralentit l'allure de sa jument. Il marcha au pas jusqu'à la maison.
Ehawee descendit, Paytah fit de même et souffla avant d'ôter sa capuche. Il avait un peu peur. Il savait qu'il n'était pas le bienvenu.

Il jeta un regard à Ehawee qui posa une main sur son épaule pour l'encourager. Elle lui fit un sourire franc, que Pay lui rendit. C'était si rare de voir Ehawee sourire !
Paytah prit une grande inspiration puis frappa à la porte. Il baissa la tête et attendit que quelqu'un ouvre.
Lorsque cette personne ouvrit, il leva la tête, s'avança un peu timidement puis dit d'une voix assurée, grave, douce, forte, d'une seule traite et sans hésitation : « Bonsoir. Je sais que vous êtes la dernière personne que vous voulez voir. Je viens enterrer la hache de guerre. J'aimerais parler à Meika, Isha et leur père s'il vous plaît. Pilamaye. ».

HRP: Je parlerais de ton post à mon prochain post!
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 23:36

"- Takoda !
Il arrêta subitement son étalon appaloosa et ce tourna vers la jeune fille qui le suivait au galop sur son cheval à la robe clair.
- Ton cheval est à la traîne ! Toi qui te vanter de son air fougueux !
- Il l'est très, le tien est juste...Un peu plus rapide !
- En effet, Wahkan est tout ce qu'il y a de plus rapide dans tout Pine Ridge !
Les deux jeunes sioux mirent pied à terre, laissant libre aux deux chevaux de brouter la vaste plaine. Meika donna la main au jeune homme à ses côtés tandis qu'ils marchèrent dans les hautes herbes.

- C'est vrai ce qu'on dit ? Ton père veut t'envoyer chez les Blancs ?
Elle soupira :
- Il pense bien faire pour moi.
- Il pourra faire ce qu'il voudra, ce n'est pas ça qui nous détournera de notre objectif...

Il s'arrêta et saisit doucement le menton de Meika entre ses doigts pour lui faire relever la tête vers son visage avant de poursuivre :
- Ni de mon amour.
Meika enlaça le cou du jeune homme avant d'échanger un baiser avec lui. Quand il pris fin, elle répondit :
- Mais mon père t'apprécie beaucoup tu sais.
Il sourit et fit un clin d'oeil :
- Ouais je sais. Qui il n'aime pas en même temps !

Les pas de Meika heurtèrent soudainement les premiers cailloux qui constituaient le chemin de fer sur lequel passaient les imposants rails rouillés. Elle fit volte face pour faire face au garçon en ajoutant :
- De toute manière, je ne compte pas me laisser faire pour le moment !
- Je te reconnais bien là !

Meika sourit puis poussa le garçon qui tomba dans l'herbe à la renverse. L'air taquin, la jeune fille traversa en courant la voie de fer tandis que l'autre sioux se releva avant de se lancer à sa poursuivre en riant. Ils coururent un moment dans l'herbe jusqu'à ce que le garçon ne rattrape Meika en se jetant sur elle, la faisant tomber dans l'herbe, et lui avec dans un éclat de rire. En se relevant, les deux jeunes gens sifflèrent leur monture qui les rejoignirent docilement au petit trot. Meika et Tadoka se remirent en selle avant d'entamer une course poursuite au galop. Meika, première, fit sauter l'animal par dessus le chemin de fer, suivit du cheval de l'autre lakota. Ils suivirent ainsi les rails en zigzaguant dessus jusqu'à ce qu'un train fut aperçu à l'horizon. Chahuteurs, ils décidèrent de sortir de la voie qu'au dernier moment. Le jeune homme s'en éloigna le premier mais à l'approche du train, le cheval de Meika prit peur et s'emporta soudainement. Il se cabra si violemment que la jeune fille tomba sur les rails tandis que l'équidé se sauva. Le garçon aperçu le danger.
- Meika ! Iyaya yo ! (vas t-en !)
Mais elle s'était fait mal en tombant et mit trop de temps à se relever de sa chute. Le sioux sauta à terre et couru le plus rapidement possible tandis que le train fonçait sur les rails. Dans un dernier élan, il propulsa la jeune fille le plus loin que sa force le lui permettait et en effet, elle fut projetée sur le côté de la voie ferrée mais en se retournant vers le train, elle hurla de toutes ses forces le nom du garçon. Un nouveau cri à plein poumon suivit, toujours le sien, de désespoir. Au loin, Isha sur sa jument paint horse, arriva au grand galop sur les lieux et sauta à terre en se jetant auprès de sa soeur qui hurlait et pleurait en même temps. Le train passait, l'air de rien. Dans l'inconscience, Meika eut le réflexe de vouloir rejoindre les rails mais fut retenu par son frère qui l'agrippa contre lui pour maîtriser sa folie. Elle ne pouvait donc que hurler et pleurer dans les bras d'Isha qui fixait d'un regard horrifié le train s'en aller après avoir coloré les rails d'une lueur écarlate."


Mes yeux noirs dans la nuit se dressèrent vers le ciel étoilé. Je rabattis ma chevelure d'ébène en arrière puis d'un geste de la main, banni la seule larme qui était apparu depuis. Assise sur mon rocher, j'avais mes pensées perdues dans le lointain. Tout à coup, j'entendis une voix derrière moi :

- Meika ?

Isha venait d'arriver. Il se mit debout en face de moi avant de me demander :

- Ca va ?

Je ne répondis rien.

- C'est un affront ce que ce morveux t'as fait.

Je redressa mon regard vers lui :

- Dis, tu ne lui as pas fait de mal ?

Il resta un moment silencieux en baissant un temps le regardant avant de répondre :

- Je n'ai pas pu...Mais ce n'est pas l'envie qui m'en manquer !

- Arrête, ce n'est pas de sa faute, ce n'était que de la maladresse...

- Si entièrement ! Il a tout déclenché !

- Il ne pouvait pas deviner ! Je n'ai pas été plus sincère avec lui.

- Si, je l'avais prévenu.

- Je t'en prie, ne sois pas si agressif.


Isha me prit alors les mains et s'accroupit à ma hauteur avant de me dire :

- Je veux pas que tu souffre. Je ne veux pas que tu te rappelle.

- C'est trop tard.


Mais des bruits de pas dans l'herbe se firent entendre. Isha et moi nous nous redressions pour voir venir Paytah et sa soeur sortirent de l'ombre nocturne.

« Je vous prie d'excuser mon frère pour son comportement. Je suis vraiment navré et croyez moi il sera puni pour ce qu'il a fait. Paytah a quelque chose à vous dire. »

Isha et moi échangions un regard.

« PAYTAH ! »

« Meika je m'excuse sincèrement de...de t'avoir embrassé. Je suis vraiment désolé. Pardonne-moi. ».

Je restais un moment silencieuse puis répondit d'une petite voix :

- Non, ce n'est rien...T'es pardonné.

« Je te demande pardon d'avoir embrassé ta sœur. Je m'excuse de mon insolence et je...je te demande pardon d'avoir voulu te donner un coup de poing. Je comprend ta colère. J'aurais fait la même chose à ta place...si j'avais une petite sœur à qui on faisait...une telle chose. Pardonne-moi. J'ai été égoïste. Je suis désolé.».

Isha observait Paytah avant de lâcher un petit soupire, mais accepta ses paroles d'un signe de tête. Je savais qu'il n'était pas mécontent que les choses se calment ainsi.

« Sachez que je suis vraiment désolé. Paytah sera puni et je me chargerais personnellement de sa punition. Je vous raccompagnerais à Pine Ridge moi-même. Le mariage était presque fini de toute façon. A cause de toi, ma lune de miel est retardée ! Je devais prendre l'avion pour Los Angeles et voilà que je dois retarder mon vol à cause de toi ! Tu m'a déçu Paytah. J'avais confiance en toi. File ! File que je ne te revois plus, avant que je ne te donne la raclée de ta vie. ».

Paytah ne se fit pas prier pour obéir et s'en alla sous mon regard attristé car je n'aimais pas du tout ce genre de situation. Baissant la tête, la main d'Isha sur mon épaule me la fit relever puis m'incita à dire à la soeur du sioux :

- Pas trop sévère la punition s'il vous plaît.

Puis, la mariée nous dit :

« Venez, vous allez repartir avec des morceaux de gâteau et quelques cadeaux. Tous les invités en auront un. Le photographe vous donnera vos photos. Et ensuite je vous ramènerais chez vous. ».
Vous venez ? On va chercher d'abord les autres Sioux de Pine Ridge et je vous ramènerais tous dans mon pick-up. ».


Sur ce, nous suivions la jeune femme sur le chemin du retour et Isha finit par lui dire :

- Je tiens également à m'excuser auprès de vous et de tout les autres. Je n'ai pas eu meilleur comportement que lui et je regrette mon geste qui n'avait rien à faire en ce lieu de fête.

Le reste du mariage se clôtura rapidement. Après quoi, la soeur de Paytah nous raccompagna dans notre réserve, avec les autres sioux rebelles. C'était vraiment dommage que les choses se soient terminé de la sorte et ça me faisait vraiment mal au coeur. Jamais je n'aurais songé une seule seconde que ça aurait pu dégénéré ainsi. Mais j'avais vraiment envie de retourner chez moi et de ne plus en sortir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 22:14

Paytah∞ Meika
Attention, ça ne rigole plus là! Excuses et PUNITION
Isha lança au Sioux après que celui-ci le provoquait par des paroles ! «  Et en plus tu n'as même pas de scrupules de ton acte...Tu me dégoûte ! ». Mais Pay n'y fit pas attention, trop en colère et trop désireux de donner un coup de poing à Isha. Il lança son poing, mais le frère de Meika, trop rapide, l'arrêta en serrant son poing fermement. Paytah sentit la force du jeune-homme qu'il avait sous estimé. Sans qu'il n'eut le temps de se préparer à faire une prise de Karaté, Isha empoigna le pauvre Sioux à la nuque avant de le jeter sur le sol plus violemment que la dernière fois.
Pay resta visage contre terre tandis que le frère d'Isha s'en allait. Matoskah s'avança vers son frère et le releva, avant de lui crier dessus : « Qu'est-ce qui t'a pris ? Pourquoi tu as donné un coup de poing au frère de Meika ? ».
« Qu'est-ce que ça peut te faire ? », lança Paytah en fusillant sa sœur du regard. Matoskah gifla son frère qui recula et qui partit en courant.
La mariée passa ses mains sur son visage. Elle regrettait son geste. Elle ne voulait pas gifler son petit frère, mais le geste était partit. Son mariage était gâché par tous ses frères et sœur !
La jeune mariée parti à la recherche de Paytah. Elle le trouva près de la rivière, tête baissée et assis tout près de l'eau. Il pleurait.
Sa sœur s'agenouilla près de lui et le serra par les épaules puis, lui dit : «Cesse de pleurer.  Qu'est-ce qui t'a pris ? ». Pay leva ses yeux humides vers Matoskah. Il poussa un soupir puis raconta la vérité. Il lui avoua qu'il aimait Meika et qu'il l'avait embrassé sans son autorisation. Il lui raconta les avertissements d'Isha et les paroles odieuses qu'il avait lancé au grand Sioux. Il lui raconta le combat.
Matoskah secoua la tête, médusée puis dit à son frère : « Tu sais ce qu'on va faire ? On va les retrouver et tu va leur présenter des excuses. ».
Paytah refusa, Matoskah insista. Paytah ne voulu pas obéir, mais sa sœur le pris par le bras et l'entraîna vers le lieu de la fête.
Pris au piège, Pay ne pouvait s'enfuir : sa sœur le tenait fermement.
Ils cherchèrent partout les Cloud.
Paytah proposa d'abandonner les recherches, mais Matoskah ne voulu pas renoncer. Elle s'arma de patience et continua les recherches.
Elle les trouva puis elle s'approcha d'eux.
« Je vous prie d'excuser mon frère pour son comportement. Je suis vraiment navré et croyez moi il sera puni pour ce qu'il a fait. Paytah  a quelque chose à vous dire. »
Paytah resta, yeux baissés, muet.
« PAYTAH ! », lui cria sa sœur.
Il leva les yeux vers Meika et s'adressa à elle : « Meika je m'excuse sincèrement de...de t'avoir embrassé. Je suis vraiment désolé. Pardonne-moi. ».
Le PS mordit sa lèvre avant de baisser les yeux. Puis il les releva vers Isha. Son regard n'était pas provocateur. Il était désolé. Mains jointes, il reprit la parole pour Isha : « Je te demande pardon d'avoir embrassé ta sœur. Je m'excuse de mon insolence et je...je te demande pardon d'avoir voulu te donner un coup de poing. Je comprend ta colère. J'aurais fait la même chose à ta place...si j'avais une petite sœur à qui on faisait...une telle chose. Pardonne-moi. J'ai été égoïste. Je suis désolé.».
« Sachez que je suis vraiment désolé. Paytah sera puni et je me chargerais personnellement de sa punition. Je vous raccompagnerais à Pine Ridge moi-même. Le mariage était presque fini de toute façon. ».
Pay baissa la tête honteux. Sa sœur lui ordonna de rentrer chez ses parents, mais avant, elle le sermonna une nouvelle fois, en lui disant : « A cause de toi, ma lune de miel est retardée ! Je devais prendre l'avion pour Los Angeles et voilà que je dois retarder mon vol à cause de toi ! Tu m'a déçu Paytah. J'avais confiance en toi. File ! File que je ne te revois plus, avant que je ne te donne la raclée de ta vie. ».

L'hémès de Cheyenne River obéit rapidement et Matoskah murmura de nouveau à Meika et Isha : « Je suis désolée. », puis, elle dit : « Venez, vous allez repartir avec des morceaux de gâteau et quelques cadeaux. Tous les invités en auront un. Le photographe vous donnera vos photos.  Et ensuite je vous ramènerais chez vous. ».
Elle tourna les talons, puis se retourna et demanda aux deux Sioux : « Vous venez ? On va chercher d'abord les autres Sioux de Pine Ridge et je vous ramènerais tous dans mon pick-up. ».

Paytah lui, courrait dans la rue, les yeux piquants. Il arriva chez lui en trombe et monta dans sa chambre. Il claqua la porte et se mit à prier le Waka Tanka puis Dieu, pour leur demander pardon d'avoir été aussi égoïste et odieux. Il serra le crucifix qui pendait à son cou, se coucha sur son lit et les yeux pleins de larmes, il le serra encore et encore dans sa main.
Il pria pour que Meika et lui se réconcilient et il pria pour que la belle Pocahontas numéro 2 garde son collier qu'il avait fait pour elle.
Il ne s'inquiétait pas pour sa punition : il assumerait les conséquences jusqu'au bout. Il avait encore mal à la nuque.
Le Pi Sigma se glissa sous ses draps.
Il entendit un klaxon et se leva d'un bond.
Par la fenêtre il vit le pick-up gris de Matoskah passer près de la maison et les deux silhouettes de Meika et de son frère. Derrière le pick-up, les jeunes parlaient avec animation.
Pay baissa les yeux, retourna se coucher, éteignit la lampe et resta silencieux à écouter les battements de son cœur, jusqu'à ce qu'il s'endorme.
Le lendemain, quand il se réveilla, Matoskah était au salon.
« Bien le bonjour petit sioux insolent. Tu es prêt pour tes punitions ? ».
« Oui Matoskah. »
Matoskah lui tendit une serpillère, un balai, une ballaiyette et un seau d'eau.
« Tu es de corvées. Mais ce n'est pas tout. Tu es privé de dessert. Tu es interdit de portable et d'ordinateur.
« Quoi ? Non pas mon téléphone ! ».
« DONNE LE MOI ! ».
Pay tendit à contre-coeur son téléphone noir à sa sœur.
« Au travail !  Je veux que tout sois propre avant 14 heures. Wapi vient me chercher à 14h30 et on partira à Las Vegas. Alors dépêche toi, ne te fais pas prier.».
Paytah fit un sourire en coin et déclara tout bas : « De toute façon, je m'en fiche...Je rentrerais à Wynwood dans deux jours et puis...je m'achèterais un autre portable....un Iphone 5. »
Ehawee et Lootah étaient eux aussi de corvées. Ehawee devait nettoyer les fenêtres et ôter les toiles d'arraignées et la poussière. Lootah devait ranger les livres de la maison par catégorie. Les trois punis se croisèrent. Ehawee lança à Paytah : « Qu'est-ce que t'a fait ? Pourquoi t'es puni ? ». Pay soupira et dit d'un ton monotone : « Pour avoir embrassé une fille. ». Ehawee et Lootah se mirent à rire et Matoskah, assise sur le canapé du salon leva ses yeux du magasine de mode qu'elle lisait et leur cria : « SILENCE ! ».
Pay se mit à nettoyer la maison et quand il sentit la douleur dans ses mains, il repensa aux paroles d'Isha : «  Et en plus tu n'as même pas de scrupules de ton acte...Tu me dégoûte ! ».
Il baissa les yeux. Il se revit embrassant Meika de force. Il ouvrit grand les yeux, réalisant sa faute.
Il sentit une larme couler le long de sa joue, alors qu'il voyait son reflet sur le carrelage. La larme glissa le long de sa joue, roula sur son menton et alla s'écraser dans les grandes flaques d'eau savonneuse qu'il avait mis partout.
Soudain, la voix de Matoskah retentit :
« Paytah ! Qu'est-ce que c'est que toute ces flaques d'eau par terre ??? »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 20:59

Je sortis du cercle des invités, des joies et des brouhahas. J'étais navré de ne pas paraître aussi joyeuse que je le voulais à la soeur de Paytah qui n'avait rien à voir dans l'histoire. Une fois loin du monde, dans l'obscurité de la nuit, je tournais les talons pour regarder les gens de là où j'étais, près d'un arbre. Je n'avais pas tellement d'expression sur le visage mais je n'avais certainement pas un sourire en tout cas. C'était un moment que j'avais redouté, celui où quelqu'un tomberait amoureux de moi, une fois de plus. Mais je ne m'étais pas remise du passé et je connaissais à peine Paytah, c'était tellement perturbant, je n'avais pas su agir autrement. Je me passais une main dans mes longs cheveux noirs de jais qui étaient quasiment invisible dans la nuit. Puis m'assis sur un rocher qui tenait compagnie à l'arbre.

Isha avait complètement changé de comportement vis à vis de Paytah. Si encore jadis il n'était qu'un peu réservé et sans plus, il était désormais en colère, une colère noire. Lui même n'aimait pas cette colère, lui même aurait préféré rester quelqu'un de calme et placide, mais lui même ne se contrôlait pas forcément, surtout quand un de ses proches étaient dans l'histoire. Devant tout le monde, il avait jeté le jeune sioux à terre mais ce dernier riposta :


«Oui je voulais te provoquer. Bravo tu es très fort pour deviner. Tu crois vraiment que tu me fais peur ?

Isha gardait les sourcils froncés. S'il était capable de tirer des rayons de ses yeux, Paytah serait sans doute déjà mort. Le grand lakota regardait Paytah se remettre debout d'un bond, sans lui même bouger d'un poils.

«Qu'est-ce que tu va faire, qu'est-ce que tu va faire, hein ? Je n'ai vraiment pas peur de toi. ».

La position défensive de Paytah ne l'impressionnait pas. Paytah lui avait après tout informé de ses compétences aux combats. Observant le jeune sioux, Isha marmonna sinistrement :

- Et en plus tu n'as même pas de scrupules de ton acte...Tu me dégoûte !

Aucun des deux protagonistes ne faisaient attention à ce qui se passait autour d'eux. Isha ne semblait pas être enclin à attaquer Paytah, pourtant il était disposé à une sorte de vengeance. Contrairement à Paytah qui se mit en position d'attaque, Isha se contenta de le fusiller du regard. Paytah se lança finalement pour cogner Isha à la figure mais à l'impact, le jeune homme rattrapa le poing fermement du garçon d'une main et empoigna sa nuque avec force de l'autre avant de miser cette même force dans ce seul bras qui projeta Paytah à nouveau à terre comme un piquet qu'on aimerait planté d'une traite. Une fois chose faite, Isha redressa son regard qui se posa sur les mariés qui venaient d'arriver et se recula légèrement de Paytah, l'air toujours aussi noir. Mais comme par respect pour la fête du mariage qu'il avait oublié sous l'effet de la colère, il se décida à s'arrêter ici, renonçant à sa vengeance, ce qui lui faisait grandement prendre sur lui car ce n'était pas l'envie de massacrer Paytah qui lui manquait. Il serra les dents mais il avait le respect lakota en lui, ce n'était pas correct comme comportement à un mariage. Il venait de s'en rendre compte. Il frappa violemment le sol du pied comme pour éviter de frapper Paytah à la place, non pas comme un lapin en colère, plutôt comme si le sol lui avait vraiment fait quelque chose d'atroce. Suite à quoi, il tourna les talons et imita Meika en s'enfuyant au sein des invités jusqu'à disparaître dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 20:30

Paytah∞ Meika
Do you wanna Fight?
Meika s'approcha du petit Sioux qui était plongé dans ses pensées pour lui demander si ça allait, puisqu'il s'était éloigné de tout le monde.
Paytah ne lui répondit pas. Il pensait à Isha et à Meika. Il trouva un moyen de les provoquer pour savoir la raison de la réticence d'Isha. Ce dernier ne l'appréciait guère. Il n'aimait pas le voir en compagnie de Meika. Alors Pay rusé comme un Sioux, eut une idée. Il se leva, fit comme si de rien n'était et se remit à parler tranquille avec Meika, commentant même le couple de mariés. Son commentaire était néanmoins sincère même si il sonnait un peu faux, comme préparé. La jeune Sioux acquiesça ses dires en souriant.
Pay esquissa lui aussi un faible sourire que Meika ne vit pas, puisqu'elle regardait Matoskah et Wapi. Il s'approcha rapidement de Meika et déposa sur ses lèvres un baiser. Malgré la rapidité, Pay eut le temps de sentir la douceur des lèvres de la Sioux de Pine Ridge. Meika était la 4ième fille qu'il avait embrassé. Une de plus sur la liste bien maigre.
La pauvre Pocahontas numéro 2 resta abasourdie, choquée, yeux écarquillés. Elle fit même un pas en arrière. Elle réussit à articuler : « Paytah... ? ». Le Sioux baissa les yeux avant de finalement avouer à Meika en Lakota qu'il l'aimait. Mais Meika resta muette et Pay aussi. Ils étaient tous les deux gênés. Paytah sentait son cœur battre la chamade, il regrettait presque son geste même si il en assumait l'entière responsabilité.
Pay n'avait pas vu la réaction d'Isha, ses yeux étant fixés sur Meika. Il était un peu désolé d'avoir agit si vite et d'avoir sûrement brisé la relation amicale entre Meika et lui qui n'était pas vraiment solide en plus, puisqu'ils se connaissaient à peine.
L'arrivé de Matoskah mirent de plus en plus les deux adolescents mal à l'aise. Meika arriva à peine à se présenter et souhaiter le bonheur aux mariés. Ceux-ci fûrent très heureux de ce souhait et remercièrent en choeur la jeune-fille . Cette dernière refusa pourtant l'invitation joyeuse de Matoskah et de Wapi à trinquer. « Oh c'est dommage ! », fit la belle Amérindienne, un peu triste de ce refus. Cependant, elle dit : « Je respecte tes choix. A bientôt j'espère. ». Elle adressa un franc sourire à Meika, lui fit un signe de la main, avant de la laisser s'éloigner et d'aller voir les autres jeunes pour trinquer.
Matoskah ne se doutait pas de ce que venait de faire son frère et se demandait pourquoi Meika et Paytah étaient aussi froid.
Elle se dit un instant que c'était « l'adolescence » et que c’était compliqué. Elle ne s'interrogea pas d'avantage et continua sa tournée pour trinquer. Elle trinqua avec Yepa puis la fit tourner sur elle-même avant de la serrer dans ses bras.

Paytah lui, marchait tel un fantôme, un peu choqué de la réaction de Meika. Il se reprochait de l'avoir embrassé sans prévenir et se demanda si sa ruse avait fonctionné. Meika ne lui avait pas donné d'informations malheureusement et Isha avait disparu. Tant mieux d'ailleurs. Il était sauf !
Le jeune Pi Sigma posa sa main sur sa poitrine et sentit son cœur battre très fort dans sa poitrine. Il baissa ses yeux vers l'herbe puis s'appuya sur la table des boissons. Il s'apprêtait à prendre un verre de jus d'orange, quand soudain, une main l'agrippa violemment et le fit retourner de force.
Paytah vit avec frayeur que c'était Isha, très furieux. La moitié du jus d'orange tomba sur la main du Pi Sigma. Il lâcha le verre qui tomba à côté de ses pieds. Il avala sa salive, yeux écarquillés.
« T'as cherché à me provoquer c'est ça ?? Je t'avais prévenu ! Tu vas regretter ce que t'as osé faire à ma soeur ! », lui cria à la figure Isha.
Puis, le frère de Meika le jeta à terre violemment. Paytah se demanda un instant si c'était le même Isha qui il y a quelques heures avait posé sa main sur son épaule.
Paytah se retourna lentement, et avec le même sourire en coin provocateur qu''il avait adressé à Isha il y avait quelques minutes, lui lança : «Oui je voulais te provoquer. Bravo tu es très fort pour deviner. Tu crois vraiment que tu me fais peur ? ». Il se leva d'un bond, comme au Karaté, puis s'adressa à Isha : «Qu'est-ce que tu va faire, qu'est-ce que tu va faire, hein ? (Il fit un sourire) Je n'ai vraiment pas peur de toi. ».
Les yeux de Paytah devinrent plus sombres, s'assombrissant de colère. Puis, il dressa ses poings devant son visage, regardant Isha d'un œil perçant avant de lui donner un grand coup de poing au visage.
Il ne comptait pas s'arrêter. Il allait montrer à ce Isha de quel bois il se chauffait.
Il ne faisait même pas attention à l'attroupement qui s'était formé autour d'eux, à sa mère qui lui ordonnait d'arrêter et à sa sœur Matoskah qui arrivait avec son mari dans l'attroupement.
Les jeunes délinquants de Pine Ridge acclamèrent les deux combattant. Olathe regardait la scène, inquiète.
Mais Paytah était en colère n'allait pas se laisser faire par Isha le protecteur trop protecteur.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 19:32

Comme Paytah ne répondait plus, Isha avait lâché l'affaire. Quant à moi, pour sa proposition de groupe, je restais indécise. Je ne pensais pas être faite pour ça. Je menais la victoire sur le jeune sioux au tir à l'arc, après quoi celui ci alla se mettre seul dans un coin. Evidemment soucieuse de ce qui lui arrivait, je m'approchais de lui pour le lui demander. Il sursauta. Je passais mon temps à le surprendre j'avais l'impression. Mais...Il ne me répondit pas. Il restait là, immobile face au feu, comme s'il désirait être seul. C'était peut-être le cas, et bien que j'en ignorais la raison, je ne pouvais que me résoudre à satisfaire son désir de solitude. Mais alors que je m'apprêtais à partir, il finit par se lever et marmonna un "Oh c'est toi" étrange. Il ne m'avait pas remarqué ? Qu'avait-il donc de si troublant dans ses pensées ? Lui qui était joyeux à l'instant ?

«Ils sont trop mignons tous les deux, tu ne trouve pas ? »

Je regardais un moment Paytah puis les jeunes mariés un peu plus loin. Paytah était devenu bizarre. Ce n'était peut-être qu'une impression.

- Oui en effet.

Répondis-je en gardant mon sourire. Mais tout à coup, Paytah m'embrassa soudainement. Ce fut si rapide, que je n'eus que pour réaction qu'un air surpris. Très surpris. Mes yeux s'étaient grandement ouvert et je fis un pas en arrière, décontenancée.

- Paytah...?


« Hum...Techihila. »

J'étais si abasourdi que j'en étais devenu muette. Je ne voyais pas non plus Isha, toujours plus loin, qui venait de se lever d'un bond de sa chaise devant la scène avec un air scandalisé. Je fixais Paytah pour la première fois sans un sourire, presque effaré. En fait, je savais bien que je lui plaisais, ce n'était pas vraiment ça la surprise, mais j'aurais voulu que jamais il ne trouve le courage d'agir, surtout de la sorte. Ca m'avait coupé l'herbe sous le pied. Ca pouvait paraître cruel pour moi de penser ça, mais j'étais ainsi. Seule l'arrivée de la soeur de Paytah me fit réagir, me fit comprendre que ce n'était pas le fruit de mon imagination ce qui venait de se passer.

« Alors les jeunes ! Qu'est-ce que vous faites ? Vous vous amusez ? Vous n'avez pas trinqués avec les mariés ! He bien Paytah, qu'est-ce qu'il y a ? ».


« Non, non rien. Rien du tout. »

« On n'a pas eu l'occasion de se présenter. Je suis Matoskah Yellow et voici mon mari Wapi Doxtator. Nous sommes enchantés de te connaître heu....Quel est ton nom ? Nous sommes vraiment ravis que tu sois venue avec un autre jeune-homme dans notre réserve. Ça nous a fait vraiment plaisir. C'est pas souvent que les Sioux de Pine Ridge viennent à Cheyenne River. Je suis vraiment honorée de ta présence. Pilamaye !

Le discours de la mariée mis du temps à me remettre sur terre. Quand je me rendis compte qu'elle me demandait mon nom, je battis des paupières pour me ressaisir et la regarda avant de lui répondre :

- Ah euh...Je m'appelle Meika Cloud. Enchanté...et de rien, ça me fait plaisir. Je vous souhaite à tous les deux d'être très heureux.

Je forçais un sourire que j'offris volontiers à la jeune femme qui s'adressa à nouveau à Paytah.


« Pay....Qu'est-ce que tu as encore fait ? »

« Moi ? Rien du tout. »

« Arrête de me mentir. Je te connais par cœur. Qu'est-ce que t'a fait comme bêtise ? »

« Rien. »

« Tu veux bien trinquer avec nous ? »

J'avais regardé Paytah de nouveau mais à la demande de la mariée, je fixais à nouveau celle ci avant de répondre :

- Oh non merci...Euh, je n'aime pas vraiment l'alcool. Je vais vous laisser alors, excusez-moi.

Nouveau sourire un peu forcé avant de faire volte face pour me fondre rapidement dans la masse et y disparaître.

- Meika !

Appela Isha tout juste avant de me perdre de vue. Mais il ne chercha nullement à se jeter dans les invités pour me rattraper car son regard venait de pointer sur Paytah qui s'était éloigné à son tour. Le sombre regard du lakota n'avait rien à faire dans une fête de mariage mais ce fut avec de grands pas qu'il s'approcha de Paytah et une fois proche, il l'agrippa violemment par l'épaule :

- T'as cherché à me provoquer c'est ça ?? Je t'avais prévenu ! Tu vas regretter ce que t'as osé faire à ma soeur !

Avec force, Isha jeta Paytah à terre, attirant l'attention des invités autour.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 16:20

Paytah ∞ Meika
Attention, ça va faire BOOM! (Et ça va faire mal! (Très mal!))
Isha avait dit au Pi Sigma qu'il s'en contrefichait que ce dernier savait faire de Karaté. Paytah lui lança un regard qui lui disait : « Rira bien qui rira le dernier ». Il était vrai que Paytah s'était fait tabasser dans le parking d'un supermarché, mais, il s'était depuis remis au Karaté et avait un peu plus progressé depuis quelques semaines, revoyant des techniques et les améliorants. Il comptait faire d'autres arts martiaux comme le Kung-Fu, le Taï-chi, le Taekwondo, l'auto-défense et même de la boxe. Il n'avait pas peur d'Isha, même si il était plus grand que lui.
Lorsque Pay demanda à Isha de quel droit se permettait-il de la juger, le grand Sioux lui répondit : « Ce que je le sais, je le sais pour elle ! ».
Pay plissa les yeux mais se garda de tout commentaire.
Ensuite, bien après cette discussion très étrange, Pay essaya de convaincre Meika de venir dans sa troupe de musique, mais cette dernière sembla sceptique. Elle fit seulement un petit sourire, sans donner son avis.
Pay trouva tout à coup que l'ambiance avait changé depuis l'altercation avec Isha et que Meika paraissait plus froide et moins confiante. Il n'avait rien à se reprocher : il était sincère et ne lui disait pas ça pour la draguer ou quoi que ce soit. Il soupçonnait fortement Meika de se demander si il ne la draguait pas et baissa les yeux pour réfléchir aux paroles d'Isha. Il trouvait cette histoire étrange. Le Sioux ne lui avait même pas éclairé d'avantage. Il se demandait pourquoi le frère de la Lakota lui interdisait autant de s'approcher de Meika. Il trouvait cette histoire louche. Très louche.
Il voulait savoir la vérité.
Oui, mais comment ?

C'est ainsi que Pay resta silencieux et alla tirer à l'arc. Meika fit un meilleur tir que lui, mais Pay trop macho refusa de le reconnaître. Après cette halte récréative, le Sioux alla s’asseoir à l'écart des autres. Migina, Enapay et Li Na s'amusaient à tirer à la corde, Isha tirait à la lance. Il était très fort. Pay le regarda un peu effrayé, s'imaginant à la place de la cible.
C'est ce qui risquait de lui arriver un jour. Il sentait Isha capable de lui faire ça. Le frère de Meika l'attacherait à un arbre et lui lancerait une lance dans le cœur.
Paytah dégluti en pensant à cela et se sentit encore plus mal. Puis il essaya de trouver pourquoi Isha était aussi froid avec lui.
Il essayait de comprendre.
Soudain, la voix de Meika le fit sursauter : « Tout va bien ? ».
Pour savoir la vérité, il faudrait 1) demander à Meika 2) re-demander à Isha ou 3) provoquer Isha/et/ou Meika pour qu'ils crachent le morceau.
Le regard face au feu, Pay ne répondit pas. Soudain, il eut une idée. Une idée très dangereuse. Une idée qui n'était pas une bonne idée. Ty lui-même n'aurait jamais fait ça. Mais lui si. Il allait faire une ruse. Une ruse qui lui coûterait cher....mais qui pourrait marcher. Mais il hésitait un peu. Il allait se faire assassiner par Isha. Il lui fallait du courage et un sacré culot pour le faire. Ty lui avait sans doute transmis ce cran. Il pouvait y arriver. Il allait le faire. C'était la solution la plus subtile et moins intelligente pour savoir la vérité. Les reflets rouges de ses yeux devinrent plus brillants. Son regard s'adoucit. Son cœur battait plus vite contre sa cage thoracique. La bombe à retardement était lancée. Il allait vraiment se faire tuer. Mais alors là, vraiment.

Il se leva. Il se retourna vers Meika et lui fis un sourire timide en s'avançant vers elle, mains dans les poches et en disant d'une voix presque inaudible et calme : « Oh c'est toi. (Le menteur!) Non je ne suis pas vraiment dans mon assiette (Pay ôta ses mains dans ses poches puis joua avec ses bracelets)...Je crois que...j'ai mangé trop de gâteau ! ».
Il fit un sourire timide puis regarda vers sa grande sœur qui trinquait un peu avec tout le monde. Wapi faisait de même. Paytah était aux côtés de Meika, le regard rougeâtre, comme si à force d'avoir observé le feu, ses iris avaient absorbés la couleur des flammes. «Ils sont trop mignons tous les deux, tu ne trouve pas ? », murmura le petit Sioux en regardant d'un air presque rêveur Matoskah et Wapi.
Puis, brusquement, sans que Meika ne s'y attente ni qu'elle n'eut le temps de dire ou de faire quoi que ce soit, le Pi Sigma l'embrassa sur les lèvres à la vitesse de l'éclair. Ce fût un baiser extrêmement rapide-qui dura sûrement 2 secondes ou 3, pas plus-. La bombe avait explosé.
Maintenant, ça allait faire mal.
Mais le jeune Sioux était très fier de sa ruse. Isha devait l'avoir vu, Meika devait être furieuse. Pocahontas numéro 2 devait regretter de s'être approché de lui pour lui demander si ça allait. Il allait se faire assassiner, c'était parfait pour savoir enfin pourquoi Isha était si protecteur et méfiant.
Malheureusement pour Pay, il avait gâcher son premier baiser avec Meika. Il avait imaginé quelque chose de plus...romantique. Mais là, il avait quand même tout gâché et tout précipité. Il avait agi un peu à la Ty, renonçant à ses principes pour sa ruse. Cette ruse allait lui faire savoir la vérité sur 1) les sentiments de Meika et 2) Isha.

Paytah ne savait plus quoi faire d'autre, à part avaler sa salive et regarder Meika d'un air de cerf apeuré, mais il assumait quand même ses actes. Il ne savait juste pas quoi dire. Devait-il faire comme si ce n'était pas sa faute en disant : « C'est un pari avec Enapay. Tu es le cobaye ! » ? Devait-il lui avouer ses sentiments ? Devait-il rejeter la faute sur Meika ? Devait-il se taire ?
Ou alors il n'avait qu'à s'enfuir en courant, lui l'Hermès de Cheyenne River !
Il bredouilla un : « Hum...Techihila», avant de passer sa main dans ses cheveux, le regard plongé dans les yeux de Meika.
Ce soir il y avait deux solutions : soit il se faisait tuer, soit il s'en sortait vivant.
Il ne manquait plus que d'attendre la réaction de la Bombe Paytah pour savoir la vérité.
A moins que sa sœur Matoskah ne débarque pour le sauver.
Celle-ci arriva d'ailleurs, accompagnée de Wapi, toute rayonnante, verre de champagne à la main. Matoskah était une Sioux très joyeuse, rieuse, gentille, amicale et chaleureuse qui était ouverte aux autres et qui était très sympa. C'était le deuxième trésor de la famille (Pay c'était le premier). Elle passa son bras autour des épaules de son frère et lança joyeusement-elle n'avait pas vu le baiser que Paytah avait fait puisqu'elle parlait à Wapi- : « Alors les jeunes ! Qu'est-ce que vous faites ? Vous vous amusez ? Vous n'avez pas trinqués avec les mariés ! ».
Elle sourit, puis, remarquant la mine déconfite de Paytah, elle lui demanda, étonnée : « He bien Paytah, qu'est-ce qu'il y a ? ».
Le jeune Pi Sigma s'empressa de mentir : « Non, non rien. Rien du tout. ».
Matoskah fronça les sourcils puis s'adressa à Meika, sourire aux lèvres et yeux brillants : « On n'a pas eu l'occasion de se présenter. Je suis Matoskah Yellow et voici mon mari Wapi Doxtator. Nous sommes enchantés de te connaître heu....Quel est ton nom ? (Matoskah sourit) ». Wapi salua d'un signe de tête Meika.
Matoskah reprit en joignant ses mains : «Nous sommes vraiment ravis que tu sois venue avec un autre jeune-homme dans notre réserve. Ça nous a fait vraiment plaisir. C'est pas souvent que les Sioux de Pine Ridge viennent à Cheyenne River. Je suis vraiment honorée de ta présence. Pilamaye ! ».
Paytah baissa les yeux, regardant ses baskets.
« Pay....Qu'est-ce que tu as encore fait ? », siffla Matoskah en regardant son frère.
« Moi ? Rien du tout. »
« Arrête de me mentir. Je te connais par cœur. Qu'est-ce que t'a fait comme bêtise ? »
« Rien. »
Matoskah arqua un sourcil, leva les yeux au ciel, soupira puis leva son verre vers Meika et lui demanda chaleureusement : « Tu veux bien trinquer avec nous ? ». Wapi leva son verre aussi.

Paytah en profita pour s'esquiver discrètement, pour échapper à la colère de Meika.
Mais il allait sans doute se faire rattraper par quelqu'un de bien pire : Isha.
It's was a kiss for the truth.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 2:05

«Tu ne sais rien de moi ! Demande à Olathe et elle te dira que je ne suis pas un mauvais petit-ami.
Pourquoi lui ferais-je du mal ? Pourquoi tu me juge ? Tu ne me connais même pas !


L'ennui pour Isha, c'étaient ceux qui ne comprenaient pas. Mais d'un autre côté, il ne faisait rien pour se faire comprendre non plus. A la menace du grand sioux, Paytah répliqua :

« Tu crois que je ne sais pas me défendre ? Je fais du karaté et je compte me mettre à d'autres arts martiaux. »

- Mais je m'en contrefiche !

Que Paytah fasse du karaté ou de la boxe, pour Isha, ça n'avait pas d'importance. On pouvait bien faire des sports qui donnaient l'impression que le combat était une belle chose, avec des beaux gestes bien placé, des bonnes prises et des noms complexe pour les définir, cela n'empêchera pas Isha d'user de sa force de Sioux et même s'il ne savait rien du karaté ou autre, il savait frapper et faire mal, ça, c'était une certitude. Au final, il s'en moquait bien de Paytah, ce n'était pas le sioux en lui même qui le dérangeait, c'était ces sentiments, son ignorance et l'atroce maladresse dont il risquerait d'être l'auteur.


« Qu'est-ce que t'en sais qu'elle ne veut pas de moi ? T'es peut-être son frère, mais tu n'es pas dans son cœur, t'a pas à décider pour elle. Moi je suis sûr qu'elle voudra de moi. Tu es trop protecteur. Je n'ai jamais dit qu'elle était un objet et je ne la considère pas comme tel. Je l'apprécie énormément. Je suis sincère et tu le sais. ».

- Ce que je le sais, je le sais pour elle !

Il était vrai qu'Isha n'avait jamais été amoureux d'elle, et le contraire aurait été des plus angoissant, mais cela n'empêchait pas le fait qu'il avait grandit avec elle, qu'il était son aîné, qu'il était très complice avec elle également, très proche, attaché d'avantage avec sa spiritualité d'amérindien qui tissait une chaîne d'or entre les deux. C'était certain qu'il connaissait mieux Meika que Paytah ne le pouvait. Isha se moquait de la sincérité du garçon. La vérité de ses sentiments n'étaient pas la question. Isha était comme un chien de garde. Il aboyait, mordait, avait une raison de le faire, mais n'en disait rien et se contentait de suivre son instinct. Quand je revins près de Paytah, celui ci poursuivit la conversation avec son groupe.


« Arrête Meika ! On est tous débutants. On a tous été débutant dans la musique. On s'est tous améliorés. Migina est la plus débutante de nous quatre et c'est avec l'entrainement qu'elle s'améliore.
Tu crois qu'avant je savais jouer de la batterie ? Non ! Je tapais n'importe où sans savoir qu'il y avait des notes sur la caisse et les cymbales.
Tu crois que je savais jouer aussi bien de la guitare ? He bien non. C'est ma mère qui m'a enseigné la guitare et j'ai appris ensuite tout seul, à l'oreille. Je suis sûr que tu as du potentiel. On est pas des groupes de musiques célèbres non plus...on vient à peine d'être formés ! On n'est pas des musiciens comme Beyonce ou autre. On est juste quatre jeunes de Miami pauvres et qui partagent deux passions : les sioux et la musique. Je compte te voir à l'audition !Tu n'y échappera pas ! ».


Je ne lui répondis que d'un sourire. Mais au fond de moi, je me demandais si ce n'était pas une approche du sioux pour mieux m'aborder. Je ne me voyais pas ailleurs que dans ma réserve ou à Wynwood à cause des études que j'étais obligé de faire. Le sujet fut oublié lorsque nous nous rendions aux jeux où je marquais une victoire face à Paytah. Il fallait bien montrer que les filles aussi étaient douées pour des choses de garçons. Dans l'ancienne époque, je n'aurais pas pu faire ça ! J'étais...assez fière de moi. J'avais appris le tir à l'arc très jeune et c'était même Isha qui m'avait enseigné cet art. Mon père m'avait appris à fabriquer des objets, des statuettes en bois, des tambour chamanique, des tomahawks...Ma mère m'enseigna la cuisine amérindienne, la broderie de couverture de laine...J'appris à monter à cheval seule par contre. Je lançais un sourire en croisant le regard de Paytah, mais pas trop longtemps, pour lui éviter de ce faire des idées. Je me décidais à aller voir les autres jeux présents, suivit d'Isha qui contemplait sereinement les autres tant qu'il était près de moi. En plus de tir à l'arc, il y avait une épreuve de lance également. Même principe, mais avec une lance. Il y avait des jeux plus classiques et venant du reste du monde, genre tirer la corde en équipe, des jeux avec un ballon, les enfants avaient même droit à une petite pinata. J'évitais l'épreuve de la lance, car elle était plus dangereuse que le tir à l'arc et une lance, ça pesait lourd ! En revanche, je fis la proposition à Isha d'essayer. Ce dernier s'exécuta et n'eut aucun mal à atteindre la cible. Puis, entre deux invités, je me rendis compte que Paytah s'était assis dans un coin. Il n'avait pas l'air en forme. Je m'avançai donc vers lui avant de lui demander :

- Tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Ven 22 Aoû - 0:54

Paytah ∞ Meika
Déception
Prétentieux, il avait été prétentieux. Il avait défié Isha du regard. Il avait parlé avec franchise et téméraire .
Isha le contredit néanmoins : « Tu lui feras du mal ! Je le sais et toi tu ne sais rien du tout. ».
Pay ouvrit sa bouche, médusé avant de lancer : «Tu ne sais rien de moi ! Demande à Olathe et elle te dira que je ne suis pas un mauvais petit-ami.
Pourquoi lui ferais-je du mal ? Pourquoi tu me juge ? Tu ne me connais même pas !
 ».
Il n'arrivait pas à croire qu'Isha ne lui faisait pas confiance. Il n'était pas Ty tout de même ! Il n'allait pas briser le cœur d'une fille ! Il n'était pas aussi manipulateur que Miss Pretty, et d'ailleurs, il n'était pas un manipulateur. Il était le manipulé !
A sa question : « Tu feras quoi ? Tu m'étranglera ? », Isha, lui répondit que c'était une option.
« Tu crois que je ne sais pas me défendre ? Je fais du karaté et je compte me mettre à d'autres arts martiaux. », répondit du tac au tac le jeune Sioux.
Le ton montait entre les deux garçons. L'atmosphère était tendue.
Pay repris la parole, expliquant son amour pour Meika et continuant de faire son prétentieux. Mais soudain, Isha saisit Paytah par le col de son sweat et lui cria à la figure : « Qu'est ce que t'en sais ?? Ma soeur c'est pas un objet ! Ce n'est pas une récompense après 20 années de drague ! C'est un être humain et si elle ne veut pas de toi moi je sais pourquoi ! ».
Pay plissa les yeux comme Selena Gomez et rétorqua plus calmement : « Qu'est-ce que t'en sais qu'elle ne veut pas de moi ? T'es peut-être son frère, mais tu n'es pas dans son cœur, t'a pas à décider pour elle. Moi je suis sûr qu'elle voudra de moi. Tu es trop protecteur. Je n'ai jamais dit qu'elle était un objet et je ne la considère pas comme tel. Je l'apprécie énormément. Je suis sincère et tu le sais. ».
Isha pouvait en effet lire dans le regard de Paytah qu'il disait vrai. Pay disait toujours la vérité, sauf quand les situations étaient délicates.
Isha relacha enfin le jeune Pi Sigma. Ce dernier fixait le frère de Meika d'un regard presque noir, de défi.
« Je ne lui en parlerais pas. Parce que contrairement à toi, ignorant, je connais les conséquences. Alors je le redis, prends garde ! ».
Pay cracha dans sa gorge un « Rhhhhh », comme Claire Kyle dans Ma Famille D'abord avant d'imiter Isha lorsque celui-ci eut le dos tourné et de répéter d'une voix à peine audible: « Alors je le redis, prends garde ! » en faisant une grimace. Il croisa ses bras et fit une moue dégoûtée et énervée.
Qu'est-ce qu'Isha pouvait dire hein ?

Soudain, alors que Meika apparaissait au loin, Pay émit une hypothèse.
Meika avait sans doute souffert avec un Amérindien et du coup, son frère Isha prenait sa défense. Le mec l'avait sans doute trahit, rejeté et Isha depuis, interdisait les nouveaux prétendants de courtiser sa sœur. Ou bien, c'était Isha qui avait eu une déception amoureuse et qui voulait protéger sa sœur.
Quoi qu'il en soit, Pay ne savait pas la vérité. Il se tourna vers Meika et ils firent tous les deux une discussion avec les Siouxx.
Lorsque Meika confirma la ressemblance entre Li Na et Pay, ce dernier assura que sur terre, tout le monde était des frères et sœurs puisqu'ils étaient tous humains. Meika acquiessa.
Lorsque ses amis, le charrièrent sur sa timidité, Meika le rassura en disant qu'il n'avait pas de honte a être timide. Pay baissa la tête avant de rougir légèrement et de remercier en Lakota Meika.
Pourquoi Isha disait qu'une fille aussi merveilleuse que Meika ne voudrait pas de lui ?

Puis, Paytah essaya de convaincre Meika de rejoindre leur groupe, mais ce fût en vain, puisque la Sioux ne se sentait pas aussi 'pro' que les Siouxx.
« Arrête Meika ! On est tous débutants. On a tous été débutant dans la musique. On s'est tous améliorés. Migina est la plus débutante de nous quatre et c'est avec l'entrainement qu'elle s'améliore.
Tu crois qu'avant je savais jouer de la batterie ? Non ! Je tapais n'importe où sans savoir qu'il y avait des notes sur la caisse et les cymbales.
Tu crois que je savais jouer aussi bien de la guitare ? He bien non. C'est ma mère qui m'a enseigné la guitare et j'ai appris ensuite tout seul, à l'oreille. 
« , protesta le jeune Pi Sigma avant de dire : « Je suis sûr que tu as du potentiel. On est pas des groupes de musiques célèbres non plus...on vient à peine d'être formés ! On n'est pas des musiciens comme Beyonce ou autre. On est juste quatre jeunes de Miami pauvres et qui partagent deux passions : les sioux et la musique. ».
Il espérait avoir convaincu Meika. Il lui déclara tout de même : « Je compte te voir à l'audition ! (Il pris un ton taquin) Tu n'y échappera pas ! ».

Meika dit ensuite au sujet du gateau que ça ne devait pas petre désaggréable de le recevoir sur le visage et Pay rigola avant de dire : « En effet. ».
Puis, il présenta Yepa (Princesse de l'Hiver) à Meika et Isha. Meika salua la petite mais Isha, lui, resta muet comme une carpe. Paytah lui jeta un regard peu aimable, et de nouveau, il y eut une confrontation du regard.
Ensuite, Pay remarqua au loin des jeunes qui jouaient à des jeux. Il invita la troupe et fit une démo d'arc. Triomphant et égoïste, il clama haut et fort qu'ila avait gagné et qu'il était le plus fort.
Mais quelqu'un d'autre tira une flèche qui attérit au centre de la cible, à côté de sa flèche. Le tir avait été rapide, superbe.
Pay se retourna, se demandant qui avait bien pu tirer et vit Meika.
Il applaudit tout sourire avant de faire un sourire de grenouille et de lever son pouce en l'air.
Meika était vraiment bluffante...Très douée, très jolie, très gentille...très...parfaite.
Pay regardait Meika, la contemplant, un peu rêveur. Soudain, son regard croisa celui du frère de la Lakota.
Le regard d'Isha le fit baisser les yeux vers le sol et il devint soudainement silencieux et solitaire. Il s'assit sur l'herbe et regarda sa sœur Matoskah qui riait aux éclats avec son mari. De là où ils étaient, les jeunes entendaient Matoskah qui criait en riant : « CHAMPAGNE CHAMPAGNE ! ».
Pay fit un sourire en coin, puis son visage s'assombrit. Le jeune Sioux Hunkpapa ramena ses jambes contre sa poitrine, un peu déçu du contact froid qu'il y avait entre lui et le frère...de celle qui faisait battre son cœur à cet instant même.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 21 Aoû - 23:54

Isha et Paytah se défiaient du regard et sous les paroles non sans haine du lakota de Pine Ridge, le jeune sioux de Cheyenne River répliqua :

« Oh for the life of me ! No Kidding ! Tu... Tu me menace ? Tu crois que j'ai peur de toi ? For the life of me ! Pourquoi tu me mets en garde ? Tu as peur ? Je ne ferais aucun mal à ta sœur. Tu n'a pas à t'inquiéter pour elle...je... l'aime trop pour ça.

- Tu lui feras du mal ! Je le sais et toi tu ne sais rien du tout.

J'aime ta petite sœur, elle ne m'est pas indifférente...Mon amour pour elle est aussi fort que...le vent du sud. Je te conseille de t'habituer à me voir la regarder...je ne compte pas m'arrêter et tu n'a pas trop le choix de toute façon ! Qu'est-ce que ça sera alors si Meika et moi on sort ensemble ?! Tu feras quoi ? Tu m'étranglera ?

Le regard d'Isha s'assombrit d'avantage qu'on en croyait pas encore possible :

- C'est une option.


Je n'ai pas peur de toi !
J'ai le droit de l'aimer. L'amour n'est pas un crime ! ….Vous avez une bien façon de voir les choses vous les Sioux de Pine Ridge ! Que ça te plaise ou non, j'aime Meika et je compte bien l'avoir un jour même si c'est dans 20 ans. Alors...attend toi à ça. Oh...et puis...je compte sur toi pour garder le silence. Meika n'a pas besoin de savoir ce que je viens de t'apprendre ou plutôt devrais-je dire...ce que je viens de te confirmer. »


Mais soudain, Isha attrapa Paytah par le col, manqua de peu de le soulever du sol :

- Qu'est ce que t'en sais ?? Ma soeur c'est pas un objet ! Ce n'est pas une récompense après 20 années de drague ! C'est un être humain et si elle ne veut pas de toi moi je sais pourquoi !

Il finit par le relâcher mais sans brutalité cette fois ci.

- Je ne lui en parlerais pas. Parce que contrairement à toi, ignorant, je connais les conséquences. Alors je le redis, prends garde !


Sur ces mots, Isha s'en alla donc parmi les invité avant mon retour et entamais alors la conversation avec les amis de Paytah. L'un d'eux, enfin la fille, m'annonça qu'elle avait envie d'être plus tard prof de musique ou star. J'étais persuadée qu'elle en avait les capacités. Paytah continuait de se moquer ouvertement de son autre ami et j'y voyais comme un soupçon de vengeance. Cela dit, ce n'était rien de bien méchant, en revanche, je ne voyais pas trop de quoi il parlait avec ces surnoms étranges. Quand Li Na fit remarqué sa ressemblance avec Paytah, ce dernier ajouta :

« Ne sommes-nous donc pas tous des frères et sœurs sur cette terre ? On est des humains, non ? »

Je souris.

- Tu as bien raison.

A mon tour ensuite de faire remarqué la timidité du garçon, lequel répliqua :


«Personnellement, je ne me sens pas visé ! Quoi ? C'est vrai !

J'haussais un sourcil en le fixant :

« Bon...Bon c'est vrai que je suis un peu timide mais.. ça va s'arranger au fil des années je pense.

« Un peu.. ?!! »

« Non Pay tu te rend pas compte, tu es grandement timide ! ».

« Oh ça va...lâchez moi les mocassins ! N'enfoncez pas plus le couteau dans la plaie. Merci. »

« T'a pas de mocassins ! »

- Et puis, t'as pas à avoir honte non plus.

Ajoutais-je finalement. Je poursuivais ensuite la discussion le temps que Paytah s'occupe de ses deux frères turbulents. Il alla se changer et se refaire tout beau tout propre avant de revenir et de me demander pour son groupe, mais peu convaincue, je lui refusai gentiment la chose et il me répondit :


« Tu plaisante ? Je suis sûr que tu es une bonne musicienne. Tu n'aura qu'à passer une audition dans le studio d'enregistrement chez moi et je te dirais mon avis de chef. Si tu me plais, tu es prise! Enfin...je veux dire...heum..Si ton morceau me plais tu es prise . »

Une audition dans un...Hum, c'était déjà trop pour moi tout ça ! Paytah ne semblait pas comprendre que je n'étais pas une artiste comme lui. Moi j'avais...Euh...D'autres occupations à mes heures perdues...Je ne m'attarderais pas sur le sujet car c'était loin d'être aussi louable qu'un groupe de musique ! C'était, disons, mon petit secret à moi.

- Je ne crois pas Paytah, je ne suis pas aussi passionné que vous.

En plus, il continuait ses allusions par rapport à ce qu'il semblait ressentir pour moi. C'était encore plus gênant. Nous parlions ensuite de gâteau et il me dit sur le ton de l'humour :

« Oui, oui, de très près. C'était vraiment super ! J'ai adoré le contact de la crème. J'ai même pu sentir sa douceur et n’imprégner de son odeur sucrée.

- Vu comme ça...C'est vrai que ça doit pas être désagréable !

Je souris amusée avant de suivre Paytah avec les autres et mon frère qui nous avait rejoint au stand de boisson. Je ne savais pas pourquoi mais j'avais l'impression qu'Isha portait un tout autre regard à Paytah que depuis la première fois qu'il l'avait vu. Non...Serait-il au courant ?? Isha avait lui aussi un petit don pour déceler les pensées des gens et Paytah faisait tant d'allusion et de regard qu'il n'avait pas du mettre trop de temps à deviner. Paytah nous présenta ensuite sa petite cousine trop mignonne :


« Je vous présente Yepa, ma petite cousine. Elle a 7 ans. »

« Bonsoir. »

- Bonsoir Yepa, ravi de te connaître !

Répondis-je avec un grand sourire. Après avoir bu un peu de boisson, le jeune sioux attira notre attention en s'exclamant :


« Venez, on va voir ce qu'ils font ! »

Comme nous n'avions rien d'autre à faire, nous suivîmes le lakota jusqu'à un attroupement autour de divers jeux. Paytah se lança dans le tir à l'arc. Je restais à l'écart pour l'observer, le voir à l'oeuvre, ce que je n'avais encore jamais fait pour l'instant. Le jeune sioux avait visiblement une grande adresse car il sembla sans mal transpercer la cible bien en son centre.

« J'ai réussi! J'ai gagné ! Wouh-ou je suis le meilleur ! »

Pendant qu'il s'extasiait comme une grenouille, j'en profitai pour demander un arc à mon tour et je ne perdis pas de temps à dresser mon bois, tendre la flèche, prenant le temps de viser et relâcher le tout. La flèche pourfendit l'air avant de se planter sur la même cible, centrée elle aussi, parfaitement côte à côte avec celle qu'avait tiré Paytah histoire de lui rabattre son ego, et son clapet par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Jeu 21 Aoû - 17:13

Paytah ∞ Meika
Ses chevilles vont exploser!
Lorsque la danse fût terminée, Paytah remercia Meika en faisant la révérence tel un prince et en la taquinant un peu. Meika entra dans son jeu et l'appela Petit-Nuage, ce qui le fit rigoler.
Paytah était quelqu'un de très souriant qui riait beaucoup. C'était un de ses points communs avec Ty, mais il était beaucoup plus souriant et rieur que son grand cousin.
Après que la danse fût finie et que ce fût l'heure du dessert, Meika s'éloigna de Pay quelques instants pour chercher un morceau de gâteau. Le jeune Pi Sigma en profita pour appeler Isha et lui posa une question qui sembla fâcher le frère de la Lakota de Pine Ridge.
Il jeta un regard au petit frère de Matoskah, un regard qui lui disais de se taire, puis il pointa du doigt la poitrine de Paytah qui le regardait avec de grands yeux ronds et la bouche entre-ouverte avant de lui dire : « Tu crois que je ne vois pas clair dans ton jeu ?! Tu crois peut-être que je n'ai pas remarqué la façon dont tu la regarde ?! Je te mets en garde toi ! Je te conseille de faire attention, je t'ai à l'oeil ! Au moindre faux pas, ça pourra aller très mal pour toi. »
Paytah lança alors d'une voix assurée et déterminée :
« Oh for the life of me ! No Kidding ! (Oh ça alors ! Incroyable!) Tu...(Pay émis un petit rire) Tu me menace ? Tu crois que j'ai peur de toi ? For the life of me ! (Pay se remis à rire avant de reprendre plus sérieusement) Pourquoi tu me mets en garde ? Tu as peur ? Je ne ferais aucun mal à ta sœur. Tu n'a pas à t'inquiéter pour elle...je...(Pay baissa les yeux) l'aime trop pour ça. (Il releva les yeux, une lueur de défi dans les prunelles). J'aime ta petite sœur, elle ne m'est pas indifférente...Mon amour pour elle est aussi fort que...(Pay devînt un peu rêveur)le vent du sud. Je te conseille de t'habituer à me voir la regarder...je ne compte pas m'arrêter et tu n'a pas trop le choix de toute façon ! (Le Lakota de Cheynne River haussa les épaules). Qu'est-ce que ça sera alors si Meika et moi on sort ensemble ?! Tu feras quoi ? Tu m'étranglera ? (Pay fit un petit sourire en coin comme ça:
) Je n'ai pas peur de toi !
J'ai le droit de l'aimer. L'amour n'est pas un crime ! 
»
Paytah fit de nouveau un sourire en coin avant dire dans sa gorge : « ….Vous avez une bien façon de voir les choses vous les Sioux de Pine Ridge ! ». Il reprit par : «Que ça te plaise ou non, j'aime Meika et je compte bien l'avoir un jour même si c'est dans 20 ans. Alors...attend toi à ça. Oh...et puis...je compte sur toi pour garder le silence. Meika n'a pas besoin de savoir ce que je viens de t'apprendre ou plutôt devrais-je dire...ce que je viens de te confirmer. ».
Paytah plongea ses yeux bruns qui s'enflammaient de feu dans les yeux bruns d'Isha. Leur regard se croisèrent en une fraction de seconde. Les iris de Paytah était bruns, mais les petites flammes rouges étaient plus vives que jamais. Il plissa ses yeux de Chinois, sourcils froncés et visage un peu sombre.
Le face à face était dur. Paytah savait qu'il serait dur pour lui d'avoir Meika, et ça pour plusieurs raisons : primo, sa timidité ; secondo le frère de Meika un peu trop protecteur (pire que Ty) ; Meika en elle-même semblait dur à avoir.
Ensuite après cette discussion très animée, Pay posa une autre question à Isha, qui lui répondit qu'il avait bien deviné. Le frère de Meika s'éloigna et se fondit dans la masse des invités.
Paytah fronça les sourcils après avoir regardé Isha s'en aller, trouvant le frère de Meika bien mystérieuse. Meika arriva ensuite et ce fût les présentations. Jute avant la réunion Siouxx-Meika, le Naïve American avait demandé à Pocahontas numéro 2 si le gâteau était bon, car il hésitait encore à en prendre. Mais Meika le rassura sur ce point.
Ce fût donc les présentations et Pay présenta tout le monde à Meika, qui fût ravie de rencontrer la troupe des Siouxx. Lorque Li Na la bavarde, parla de ses talents, Meika lui dit : « Oh je vois, tu dois vraiment être accro de la musique pour en faire depuis si longtemps. ». Li Na s'empressa de répondre, heureuse de parler de sa passion : « Oui je joue tous les jours. C'est une véritable passion. Je pense devenir plus tard professeur de musique ou bien...une star internationale. ».
Le Sioux au cheveux longs fût présenté et protesta lorsque Paytah le taquina au sujet de ses cheveux. Le PS n'avait rien a ajouter puisqu'il y a quelques semaines, il faisait bien le fier avec ses extensions qui lui aillaient plutôt bien et qui étaient très réussis.
Meika pris même parti pour Enapay en plaisantant bien sûr, ce qui fire de nouveau rire Paytah avant qu'il ne riposte : « Mais il les a trop long, il va bientôt marcher dessus ! ». Il continua de rigoler, devant Enapay qui ne trouvait pas ça drôle et qui le regardait d'un regard noir. Le petit sioux prenait sa revanche à cause de la chanson. Il savait bien que le grand indien détestait qu'on se moque de sa chevelure. Mais Paytah, en rajouta en fixant Enapay d'un regard malicieux et presque vengeur : «On dirait presque Raiponce ! Ce ne sera plus Enapay son prénom, ce sera Rapunzel ! ».
Les deux filles rejoignirent Paytah dans le rire, mais Meika qui ne connaissait pas les Disney devait être perdue dans les allusions.
Paytah était un grand fan de Disney. D'ailleurs il regardait encore Disney Channel (à son âge!) et adorait par dessus tout Shake It Up. Il ne manquait pour rien au monde les épisodes et essayait à chaque fois d'imiter les pas de danse de cette série. Il adorait les danses, les musiques, les histoires de Cece et Rocky. Cece lui rappelait Joy un peu. Bref, il connaissait la musique du générique par cœur et chantait parfois lorsqu'un épisode commençait.
Il rêvait d'avoir un autographe de Bella Thorne et de Zendaya, mais il était un peu trop timide pour oser aller dans un concert ou autre lieu de rencontre avec les stars pour en demander un.

A la fin des présentations, Paytah se présenta lui même pour plaisanter. Meika lui lança, amusée : « Sans blague, je ne le savais pas ! », ce qui fit (une fois de plus ) rigoler Paytah.
La bavarde des Sioux, tel une vendeuse pour un produit, présenta le groupe, espérant séduire Meika pour qu'elle puisse y entrer. Puis, elle fit la remarque que Pay et elle étaient presque frères et sœur. Meika acquiessa à ce sujet, ce qui fit rire encore Paytah qui se mit à regarder Li Na comme si il ne l'avait jamais vu de sa vie. Il y avait des ressemblances. Mais bon après tout...
« Ne sommes-nous donc pas tous des frères et sœurs sur cette terre ? On est des humains, non ? », fit Paytah avant de manger un morceau de gâteau.
Puis il ajouta :
«Bref ! En tout cas, tu es bien renseigné sur les Siouxx Meika. Li Na est très bavarde. »
Meika lança  alors : « J'ai vu ça, ça change de certain. ». Pay baissa immédiatement les yeux sur sa part de gâteau et toussa avant de racler sa gorge et de dire d'une réelle mauvaise foi en regardant vers Matoskah : «Personnellement, je ne me sens pas visé ! ». Il passa sa main dans ses cheveux avant de baisser les yeux en souriant et de relever les yeux vers ses amis qui le regardaient en secouant la tête. « Quoi ? C'est vrai ! », fis t-il toujours de mauvaise foi, avant de reconnaître : « Bon...Bon c'est vrai que je suis un peu timide mais...(soupir) ça va s'arranger au fil des années je pense. ». Li Na racla sa gorge et arqua un sourcil : « Un peu.. ?!! ».
Enapay surrenchérit : « Non Pay tu te rend pas compte, tu es grandement timide ! ».
« Oh ça va...lâchez moi les mocassins ! N'enfoncez pas plus le couteau dans la plaie. Merci. »
« T'a pas de mocassins ! », rétorqua Migina qui avait retrouvée la parole.
Pay lui lança un regard mi-de reproche mi-amusé avant de secouer la tête.
Li Na repris la parole. Elle était une fille très organisée et était quelque fois la porte parole du Chef des Siouxx timide. Elle demanda à Meika quel instrument elle savait jouer. La Sioux de Pine Ridge lui répondit bien modestement : « Eh bien, il m'arrive de jouer un peu de flûte indienne à mes heures perdues mais ça ne relève pas du miracle tu sais. Je ne suis pas une pro comme vous moi ! ».
La métisse se contenta de prononcer en plissant des yeux Meika le petit mot suivant : « Interessant... ! ».
Puis, le jeune PS entendis des cris et regarda vers ses frères et sa sœur. Ils se comportaient comme des gamins. IMPARDONABLE !
Il se rua presque sur eux et leur demanda de stopper leur infantillages. Il poussa même un cri et tous les regards se dirigèrent vers lui. Mais Ehawee lança son gâteau à la crème dans le visage de Paytah qui réussit à dire un : « Oh for the life of me ! » avant d'essuyer la crème de ses yeux.
Lootah et Ehawee fûrent ensuite punis et la fête continua.

Paytah était allé se changer pour la troisième fois de la soirée. Il demanda à Meika si elle voudrait rejoindre le groupe, mais l'amérindienne fût de nouveau modeste et gênée: « Oh...Non Paytah, franchement, je n'ai rien à faire dans un groupe tel que le votre ! ».
« Tu plaisante ? Je suis sûr que tu es une bonne musicienne. Tu n'aura qu'à passer une audition dans le studio d'enregistrement chez moi et je te dirais mon avis de chef. Si tu me plais, tu es prise! Enfin...je veux dire...heum...(Pay fit un sourire forcé en passant sa main dans ses cheveux.). Si ton morceau me plais tu es prise . ». Il fit un rire complètement niais avant manger un morceau de gâteau et de dire qu'il était vraiment délicieux.
Meika le taquina en disant : « Je suppose que tu l'as goûté de près. ». Elle pouffa de rire, et bientôt, Pay l'imita . Il acquiesça en riant : « Oui, oui, de très près. C'était vraiment super !  J'ai adoré le contact de la crème. J'ai même pu sentir sa douceur et n’imprégner de son odeur sucrée. ».
Puis, il parla des boissons, invitant les Siouxx, Meika et Isha à le suivre et fila au stand en premier. Il parla avec son ex, Olathe, qui servait les boissons et mis un bon moment avant de commander du jus d'orange.
Meika pris un jus de fruits, Isha un cocktail de fruits rouges, Li Na de l'eau, Enapay du champagne et Migina du coca.

Yepa, la porteuse d'alliances arriva auprès de son cousin Pay. Ils étaient très attachés l'un à l'autre. « Tu veux quelque chose ? », demanda t-il à Yepa.
« Du jus d'orange. ».
Pay demanda à Olathe de lui servir un autre verre, puis, le tendis à sa petite cousine qui dit : « Merci .».
Le jeune Sioux présenta Yepa à Isha et Meika : « Je vous présente Yepa, ma petite cousine. Elle a 7 ans. ». La petite fille dit un timide « Bonsoir. » en saluant les Sioux de Pine Ridge de la main avant de partir en courant, jus à la main.

Paytah bu une gorgée de jus d'orange, puis vit un petit attroupement de jeunes entre les tables et le feu.
« Venez, on va voir ce qu'ils font ! », lança t-il, décidément bien déterminé.
Il bu tout son verre d'une traite, remis le verre à Olathe -leur mains s’effleurèrent, Olathe rougit, Paytah fût gêné et racla sa gorge- puis fit une rondade avant de courir rejoindre les autres jeunes.
Ces derniers jouaient à des jeux traditionnels Amérindiens. Pay repéra le tir à l'arc et demanda à un Sioux qui avait des bagues aux dents de bien vouloir lui laisser sa place.
L'Indien aux bagues lui remis son arc et ses flèches, et Paytah se prépara pour tirer.
Il ferma un de ses yeux et visa, concentré sur sa cible.
La cible, c'était un sac moyen accroché à un arbre , avec des cercles comme une cible normale, dessinées dessus.
Paytah tendit l'arc et la flèche, puis tira.
Le sac tourna sur lui même un moment, laissant Pay bouche entre-ouverte et yeux écarquillés, attendant le résultat.
Les grands yeux de Paytah étaient fixés sur le sac. Ses dents étaient quasi-l'une sur l'autre. Il n'osait même plus respirer.
Puis soudain le sac s’immobilisa.
La flèche était au centre de la cible.
Pay leva les poings au ciel et fit un cri de guerre avant de crier : « J'ai réussi! J'ai gagné ! Wouh-ou je suis le meilleur ! ».
La modestie n'était toujours pas son truc.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mer 20 Aoû - 22:37

Alors que nous dansions, Paytah et moi, ce dernier me fit remarqué l'air de mon frère à l'écart. Je lui répondais la première chose qui me passa par la tête, ce qui ne semblait pas le mettre de joyeuse humeur selon le "Ah bon ?" qu'il énonça. Je pouvais le comprendre. Pour moi aussi, cette fête était tout ce qu'il y avait de plus réussit. Mais bon, tout le monde ne pouvait pas être enclin à aimer certaines choses. Et le fait étant qu'Isha était un peu...reclus. D'un autre côté, il n'avait jamais voulu venir à ce mariage, c'était un peu moi qui l'avait forcé. Cela dit, il n'y avait pas vraiment opposé de résistance non plus. Isha était moins tolérant que moi. Il détestait les Blancs, il détestait la religion chrétienne, il détestait l'audace des lakota à s'être convertit. Moi, je n'appréciais pas trop non plus, mais j'essayais au mieux de me faire une idée, de me dire que chacun faisait comme il voulait après tout, même si c'était triste. Autre comparaison, si moi je dansais bien comme Paytah me le faisait si gentiment remarqué, Isha ne dansait absolument pas le moindre pas occidental, ou oriental ou de toute autre nationalité. Mais ça, était-ce de la mauvaise foi ou juste parce que la danse n'était pas son truc, mystère. Et peu important. En parlant de danse, celle que j'entreprenais avec le jeune sioux s'acheva et il fit à nouveau la révérence avant de me dire :

« Merci mademoiselle. Ce fût un plaisir pour moi de danser avec vous... ...très chère Pocahontas. »

Je souris, puis décidai d'entrer un peu dans son jeu en répondant :

- Mais de rien...

C'était quoi le nom déjà ? Ah oui !

- ...Petit Nuage !

C'était assez amusant dans le sens où c'était mon nom de famille qui signifiait nuage. J'étais le nuage de la belle âme. Isha était le nuage protecteur. Ca sonnait assez bien quand on le prenait ainsi. Si je devais m'amuser avec le nom de mon père, ça donnerait un truc du genre nuage de faucon et pour ma mère un truc du genre fille nuage première née. Ensuite, ce fut l'heure de couper le gâteau et une fois chose faite, tout le monde alla se servir en dessert. Quand j'avertis Paytah que j'étais impatiente de goûter le gâteau, il me dit :

« D'accord, vas-y ! »

Je ne le lui fis pas dire deux fois et alla faire la queue comme tout le monde. Pendant ce temps là, Paytah, après hésitation, demanda à Isha :

« Dis-moi, tu...hum...Pourquoi me regardait comme ça tout à l'heure...quand je...quand je dansais avec Meika ? »

Isha tourna et baissa son regard vers le jeune sioux qui était plus petit que lui. Un regard qui devrait convaincre au silence n'importe qui. Puis, il pointa de l'index le torse du jeune homme en lançant :

- Tu crois que je ne vois pas clair dans ton jeu ?! Tu crois peut-être que je n'ai pas remarqué la façon dont tu la regarde ?! Je te mets en garde toi ! Je te conseille de faire attention, je t'ai à l'oeil ! Au moindre faux pas, ça pourra aller très mal pour toi.

Après quoi, Paytah demanda tout de même après :


« Tu ne te plais pas ici ? Pourquoi tu...tu ne viens pas t'amuser avec nous ? Tu es plutôt quelqu'un de solitaire...pas vrai ? ».

- C'est ça...T'as deviné.

Répondit-il un peu plus calmement avant de s'éloigner et de disparaître parmi les invité. Au final, ce n'était pas vraiment le mariage qui le dérangeait sur l'instant. Puis, je revins auprès de Paytah, sans connaissance des fait, et goûta le fameux gâteau, ce sur quoi Paytah me demanda :


« C'est bon ? »

- Oh oui, vraiment bon ! Tu devrais en prendre avant qu'il n'y en ai plus.

Et puis enfin, les amis du jeune sioux arrivèrent et je m'empressais de les complimenter et de me présenter. Car au final, on ne s'était jamais vraiment adresser la parole. La fille me répondit :


« Merci ! je suis contente que ça te plaise. »

Après quoi, Paytah fit les présentations :

« Meika je te présente Li Na. Elle est métissée Chinois et Lakota, mais, elle est plus typée Lakota que Chinois.
On a un petit air de famille Je ne sais pas pourquoi mais on n'est pas de la même famille pourtant ! Elle est bassiste, pianiste et quelque fois danseuse. Elle habite à Miami. »


« Oui. Je fais de la basse depuis que j'ai 10 ans, du piano depuis mes 7 ans et je me suis mis à la danse il y a un an. J'ai 18 ans et j'adore la musique. J'ai rencontré Paytah à une fête...enfin on s'est tous rencontrés à la même fête tous les quatre et depuis...nous sommes inséparables. »

- Oh je vois, tu dois vraiment être accro de la musique pour en faire depuis si longtemps.

« Lui c'est Enapay, le gars le plus...le plus vif que j'ai rencontré de ma vie ! Il s'emporte très vite et il n'a pas froid aux yeux. Il joue de la flûte et s'occupe du synthé. C'est un pro ! Il chante parfois aussi...mais c'est rare. Au début, on ne s'entendait pas trop. Il m'a donné deux fois des coups de bouteilles en soirée. Ça tournait à la bagarre entre nous mais Migina et Li Na nous ont demandés de nous réconcilier et au final on s'entend plutôt bien. Enapay est très sympa et très direct. Il est très attaché à sa culture Sioux. C'est le plus attaché de nous quatre. Il est presque raciste envers les Blancs. Il refuse de couper ses cheveux...je crois qu'il attend qu'ils lui arrivent jusqu'aux pieds ! »

« Quoi ? T'a un problème avec mes cheveux ? Pay a déjà tout dit. J'ai 17 lunes et j'adore manger. Enchanté petite Sioux. Je suis ravie de te faire ta connaissance. »

- Moi de même et tu as bien raison, ce n'est pas bien de se moquer Paytah ! (je disais ça pour le taquiner), après tout, les cheveux longs sont importants chez les sioux.

Du moins, à l'ancienne époque. Moi et mon frère, on l'avait conservé. Les hommes sioux avaient cette tendance à avoir les cheveux longs pour honorer l'autre sexe que nous, femmes, représentions car, toujours dans l'ancien temps bien sûr, nous étions considérée comme les sages, les symboles de fertilité, celle qui permettaient d'agrandir la tribu, qui donnaient la vie. Mais les cheveux longs permettaient également d'être plus en contact avec la terre. Spirituellement. Qui plus est, ils servaient aussi comme une prolongation du cerveau qui aiguisait les sens, un peu à la manière des vibrisses félines. Paytah poursuivit ensuite la présentation avec la petite dernière :

« Elle c'est Migina, 16 ans, la petite sœur d'Enapay. Contrairement à son frère elle est timide. Elle est très rock girl et est plus occidentalisée qu'Enapay. Elle chante et quelque fois me remplace à la batterie. »

« Bonsoir. Enchanté.

- Enchanté de même.

« Et moi c'est Paytah Yellow. Enchanté. J'ai 16 ans, je suis guitariste, batteur, compositeur, danseur et chanteur mais je joue principalement de la guitare électrique. Je suis le Chef du groupe et j'adore la musique ! ».

- Sans blague, je ne le savais pas !

Lançais-je sur le ton de l'humour. Mais Paytah se mit à rire tout seul à vrai dire. Puis, la fille d'avant m'expliqua en détail le groupe de Paytah. Leur début, comment ils s'étaient rencontré...J'écoutais attentivement, captivée, car elle parlait bien plus que Paytah n'en saurait dire. Je savais qu'avec elle, je n'aurais pas de soucis de bafouillement ou de réponses étranges. Quand elle termina de parler, Paytah, qui était partit chercher du gâteau, lui lança :


« Wow ! C'était vraiment très complet ! Tu as fini ou tu comptes rajouter quelque chose ? ».

« Pay et moi nous sommes comme des frères et sœurs. ».

- Hm...C'est vrai que vous vous ressemblez beaucoup !

«Bref ! En tout cas, tu es bien renseigné sur les Siouxx Meika. Li Na est très bavarde. »

- J'ai vu ça, ça change de certain.

J'affichais un sourire amusé en fixant Paytah. Je ne visais vraiment personne hein !


« Dis moi Meika, tu aime aussi la musique ou tu pratiquerais pas un instrument par hasard ? Voix...piano...instruments de musiques traditionnels Sioux...ou autre ? »

- Eh bien, il m'arrive de jouer un peu de flûte indienne à mes heures perdues mais ça ne relève pas du miracle tu sais. Je ne suis pas une pro comme vous moi !

Cette fille avait un regard assez oppressant mais semblait s'intéresser à ce que je faisais mais alors qu'on discutait tranquillement de musique et autres, des brouhaha se faisaient entendre plus loin. C'était la fratrie de Paytah qui faisait la fofolle au sien de la fête dans un combat de gâteau. Ce que je trouvais dommage pour le gâteau, les costumes et la fête en elle même mais la situation était néanmoins plus comique autre chose. Après tout, j'aimais voir les gens s'amuser. Isha aussi observait la scène, d'un air complétement blasé, qui devait se dire "Des louveteaux seraient plus sages qu'eux !" Paytah tenta bien de calmer les faits mais c'était à peine si on faisait attention à lui. Il se mit à hurler si fort que cela attira l'attention de tout le monde mais sa frangine, têtue, lui jeta du gâteau dans la figure. Fort heureusement, la mariée arriva pour mettre un terme à tout ça. On se croirait dans une école maternelle. Cela dit, je n'avais rien contre le fait de s'amuser et de conserver son âme d'enfant. Résultat des courses, deux d'entre eux furent consignés dans la maison. Paytah s'empressa d'aller se changer et de débarbouiller de gâteau tandis que sa soeur pris place dans le centre d'attention de tout le monde, au moment où Paytah revint parmi nous.


« Je tiens à vous remercier tous pour être venus à mon mariage et je remercie ceux qui m'ont aidés à l'organiser. Merci à tous. Des jus serons bientôt servis, désolée pour le retard il y a eu apparemment un petit retard de ...préparation ou de livraison. Et je tiens à remercier Wanka Tanka de m'avoir donné un aussi bon mari que Wapi. J'espère que nous vivrons ensembles jusqu'à la fin de nos jours. ».

Je souris puis applaudit avec les autres. Moi, je repris ma conversation interrompu avec les amis de Paytah. Ce dernier finit par me rejoindre et me demanda :

« Alors, tu voudrais venir dans notre groupe de musique ? Tu seras la bienvenue ! »

- Oh...Non Paytah, franchement, je n'ai rien à faire dans un groupe tel que le votre !

Ca me gênait !


« Le gâteau était vraiment délicieux ! »

- Je suppose que tu l'as goûté de près.

Rétorquais-je avant de pouffer de rire en faisant allusion au fait qu'il en avait été couvert il y a quelques minutes de cela.


« Les boissons vont êtres servies. Vous venez ? »

Je regardais Paytah partir puis jetais un oeil à ses amis avant de me décider d'y aller également. Sur le chemin, je fus rejointe par Isha, qui avait décidé de prendre une boisson avec moi. Les amis de Paytah en firent autant et chacun prit une boisson désirée. Pour ma part, je me pris un jus de fruits mélangés. Isha resta porté sur un cocktail de fruits rouge essentiellement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mer 20 Aoû - 17:34

Paytah ∞ Meika
Arrêtez de vous comporter comme des papooses!
Après la discussion remplie de gêne, Paytah et Meika se retrouvèrent pour un duo de slow. Pay menait la danse et souriait de toute ses dents. Il était près de sa grande sœur Matoskah et de Wapi, et de là où il était, il pouvait voir les détails des vêtements traditionnels des mariés, bien brodés et travaillés.
Comme Pay jetai un regard à ce qui l'environnait, il remarqua le regard perçant d'Isha -enfin Pay trouvait que ce regard était perçant mais peut-être qu'il ne l'était pas- qui les scrutaient. Il lui semblait que le frère de son amie n'appréciait pas qu'il danse avec elle. Il le fit remarquer à la demoiselle qui lui répondit sur un ton de plaisanterie que son frère n'avait pas apprécié grand chose. Paytah haussa ses sourcils avant de les froncer et de regarder Isha en faisant un : « Ah bon ? ».
Il détourna ensuite les regards pour les porter sur Meika. Cette dernière dansait à merveille.
Le jeune Pi Sigma s'étonnait des pas de danses réussies de l'Amérindienne. Il fit donc un commentaire, et Meika lui répondit qu'elle avait appris à la réserve et que son père était doué pour ces danses. Pay fit un sourire avant d'émettre un petit rire mignon et de déclarer : « En tout cas, tu danse très bien. ».
Quelques minutes plus tard, la danse se termina et Paytah fit une révérence à Meika avant de lui dire : « Merci mademoiselle. Ce fût un plaisir pour moi de danser avec vous... ». Paytah se redressa et termina : « ...très chère Pocahontas. ». Il taquinait encore une fois Meika et ses yeux brillaient d'une lueur taquine mêlée aux reflets de feu.
Paytah avait des reflets de feu dans ses yeux, tandis que Ty avait -de son vivant- des reflets dorés dans ses yeux noisettes.
Il recula-il semblait qu'il se déplaçait comme si il planait au dessus du sol tellement il allait vite-, sourire toujours aux lèvres, yeux en arc de cercles.

Sa sœur découpa ensuite avec son mari, sous les flashs des photographes, le gâteau pour le distribuer à tout le monde. Elle servit d'abord les enfants puis les adolescents et enfin les adultes.
Paytah ne prit pas de morceau de gâteau, le réservant pour plus tard, se contentant de prendre une glace de maïs, un morceau de gâteau aux myrtilles, un morceau de gâteau au maïs, des morceaux de fruits qu'il plaça sur une grande assiette. Ses morceaux de gâteaux étaient très fins, c'étaient plutôt des palettes de gâteaux. Paytah réservait la place pour le gros gâteau qui était source de convoitise et de disputes, à en croire Ehawee, Lootah et Ewahkan qui se disputaient tous les trois rien que parce qu'Ehawkan avait eu un plus gros morceau qu'eux.
Las de voir ses frères et sa sœur se disputer -et se disant que Matoskah finirait par les séparer-, il alla rejoindre Meika, un morceau de fruit jaune dans la main.
« Alors, tu va prendre quoi comme dessert ? Et...ton frère ne vient pas ? », demanda t-il avant de manger le fruit et de se servir d'une cuillère de glace au maïs.
« Je vais aller goûter le gâteau ! Il a l'air vraiment délicieux et je ne louperais ça pour rien au monde. ».
« D'accord, vas-y ! », fis Pay en riant avant de reprendre de la glace. Levant les yeux vers les autres invités, il repéra Isha et lui fit signe de venir pour ne pas rester seul.
Meika alla chercher son gâteau tandis que le jeune Sioux mangeait son morceau de gâteau aux myrtilles.
Il osa demander après une hésitation énorme à Isha : « Dis-moi, tu...hum...(Il plissa ses yeux, faisant rencontrer les cils inférieurs avec les cils supérieurs) Pourquoi me regardait comme ça tout à l'heure...quand je...quand je dansais avec Meika ? », puis après avoir baissé les yeux pour prendre le morceau de gâteau au maïs, il reprit : « Tu ne te plais pas ici ? Pourquoi tu...tu ne viens pas t'amuser avec nous ? Tu es plutôt quelqu'un de solitaire...pas vrai ? ».
Il avait parlé d'une voix douce et calme, pas du tout autoritaire ni sans manque de respect. Matoskah voulait que tout le monde s'amuse à son mariage. Alors Pay voulait mettre Isha à son aise. Isha semblait être quelqu'un de difficile à approcher.
A peine Paytah eu fini de terminer sa question, Meika revint, un morceau de gâteau sur une assiette.
Le jeune-homme posa son regard étincelant de feu sur la part de gâteau de Meika puis leva les yeux sur la jeune-fille qui mangeait un morceau.
« C'est bon ? », demanda Pay, qui voulait savoir si le gâteau valait la peine d'être mangé.
Matoskah avait commandé un gâteau à la crème et pas au chocolat, sachant que son petit frère Paytah, n'aimait pas du tout le chocolat.
Les Siouxx s'étaient rapprochés de leur Chef et des Sioux de Pine Ridge. Ils sourirent à Meika, Paytah et Isha. Meika se tourna vers le Chef des Siouxx et lui dit : « Eh bien voilà, c'est l'occasion de me présenter à tes amis. ».
Mais Pay perdit subitement la parole et resta muet, morceau de gâteau au maïs presque fini à la main.

Pocahontas numéro deux s'avança, sourit puis se présenta : « Au fait, moi c'est Meika Cloud, de Pine Ridge, ravi de vous connaître, vous faites des exploits sur scène ! ».
« Merci !, répondit Li Na, je suis contente que ça te plaise. ».
Pay pendant ce temps avala sa bouchée de gâteau puis ouvrit les yeux ronds comme des soucoupes -il avait mal mâché son morceau- avant de tousser et de racler sa gorge. Il leva la tête vers ses amis puis s'avança vers Li Na, la désigna de la main et la présenta à Meika : « Meika je te présente Li Na. Elle est métissée Chinois et Lakota, mais, elle est plus typée Lakota que Chinois.
On a un petit air de famille
(Pay se plaça à côté de Li Na. Ils sourirent tous les deux et il il y avait une ressemblance frappante entre les deux). Je ne sais pas pourquoi mais on n'est pas de la même famille pourtant ! Elle est bassiste, pianiste et quelque fois danseuse. Elle habite à Miami. »
« Oui. Je fais de la basse depuis que j'ai 10 ans, du piano depuis mes 7 ans et je me suis mis à la danse il y a un an. J'ai 18 ans et j'adore la musique. J'ai rencontré Paytah à une fête...enfin on s'est tous rencontrés à la même fête tous les quatre et depuis...nous sommes inséparables. », surenchérit Li Na en souriant.

Paytah fit un pas latéral et désigna Enapay : « Lui c'est Enapay, le gars le plus...le plus vif que j'ai rencontré de ma vie ! Il s'emporte très vite et il n'a pas froid aux yeux. Il joue de la flûte et s'occupe du synthé. C'est un pro ! Il chante parfois aussi...mais c'est rare. Au début, on ne s'entendait pas trop. Il m'a donné deux fois des coups de bouteilles en soirée. Ça tournait à la bagarre entre nous mais Migina et Li Na nous ont demandés de nous réconcilier et au final on s'entend plutôt bien. Enapay est très sympa et très direct. Il est très attaché à sa culture Sioux. C'est le plus attaché de nous quatre. Il est presque raciste envers les Blancs. Il refuse de couper ses cheveux...je crois qu'il attend qu'ils lui arrivent jusqu'aux pieds !  (rires)»
Enapay protesta : « Quoi ? T'a un problème avec mes cheveux ? », avant de s'adresser à Meika : « Pay a déjà tout dit. J'ai 17 lunes et j'adore manger. Enchanté petite Sioux. Je suis ravie de te faire ta connaissance. ». Il fit un grand et large sourire à Meika puis, Paytah présenta la dernière membre : « Elle c'est Migina, 16 ans, la petite sœur d'Enapay. Contrairement à son frère elle est timide. Elle est très rock girl et est plus occidentalisée qu'Enapay. Elle chante et quelque fois me remplace à la batterie. »
« Bonsoir. Enchanté, fit Migina en jouant avec une de ses mèches violettes. ».

Paytah, très taquin depuis tout à l'heure, se désigna lui même et se présenta pour plaisanter bien sûr : « Et moi c'est Paytah Yellow. Enchanté. J'ai 16 ans, je suis guitariste, batteur, compositeur, danseur et chanteur mais je joue principalement de la guitare électrique. Je suis le Chef du groupe et j'adore la musique ! ».
Il partit dans un rire instoppable, rejoint bientôt par Migina.
Li Na, qui parlait beaucoup et qui était un peu la sous chef du groupe s'adressa de niveau à Meika pour lui expliquer le groupe : « On est donc pour l'instant quatre. Pay est notre chef, c'est lui qui a eu l'idée de fonder un groupe de musique et qui nous a recrutés. On a parlé de lui musique à la fête et il a vu qu'on était aussi passionnés que lui. Il nous a invités le lendemain chez lui et il nous a fait passer des sortes d'auditions. On a tous montré notre talent et il nous a pris dans son groupe. »
La métis chinoise-sioux fit une pause pour prendre de l'air avant d'enchaîner : « Notre musique est plutôt pop-rock. On fait pour l'instant des reprises, mais Pay compose des chansons alors on les utilise. C'est plutôt des sérénades, des chansons d'amour que notre chef compose mais... Paytah est très talentueux ...sauf qu' il refuse de l'admettre (Pay passa sa main dans ses cheveux gêné, tandis que Li Na riait en lui donnant un cou de coude).
On adore Paytah. Il est vraiment chouette. Bon on le charrie un peu parce qu'il est timide, mais on l'adore vraiment...Sinon, on ne serait pas là avec lui !
On pense faire vraiment de trucs sérieux...Signer avec une maison de disque et faire un album
. (Pay hocha le tête puis s'excusa en disant : " Je reviens, je vais prendre du gâteau" et s'éclipsa en courant.) On compte se focaliser sur la culture Sioux dans nos chansons. On est entrain de travailler là-dessus. On fera des chansons qui parlera de nous les Sioux, qui est on est, notre histoire, notre culture, notre habitude, la Nature, les animaux...pour ouvrir les yeux des gens et pour qu'ils ne nous traitent pas de tous les noms. On veut rendre hommage à notre culture. (Paytah réapparu, un gros morceau de gâteau du mariage posé sur son assiette entre les morceaux de fruits et le reste de la glace au maïs.)
Notre groupe est 100% Sioux. Il n'y a que des Sioux et il n'y aura que des Sioux.
Notre nom de groupe les Siouxx c'est une idée de Pay. On s'appelle comme ça parce que nous sommes des Sioux. L'autre X symbolise un peu « inconnu » parce que nous sommes pas connus du public et il symbolise aussi la multitude, parce qu'un X est rajouté à l'autre X de Sioux.
On s’entraîne une fois par semaine et on organise des concerts gratuits sur la plage. On pense faire des concerts ailleurs et peut être bientôt faire payer. Mais nous prônons la gratuité.
 ».

Li Na expliquait tout à Meika comme si cette dernière lui donnait une interview ou comme si elle comptait faire de la pub pour son groupe.
Paytah s'exclama, yeux ronds : « Wow ! C'était vraiment très complet ! Tu as fini ou tu comptes rajouter quelque chose ? ».
Li Na éclata de rire et passa son bras autour des épaules de Paytah qui mangeait le gâteau à la crème : « Pay et moi nous sommes comme des frères et sœurs. ».
Le jeune Sioux haussa les sourcils en fermant presque ses yeux avant de dire tout en mangeant : «Bref ! En tout cas, tu es bien renseigné sur les Siouxx Meika.  Li Na est très bavarde. ».
La jeune métisse acquiesça en rigolant, puis demanda à Meika : « Dis moi Meika, tu aime aussi la musique ou tu pratiquerais pas un instrument par hasard ? Voix...piano...instruments de musiques traditionnels Sioux...ou autre ? ».
Paytah leva le regard vers Li Na. Cette dernière semblait vouloir recruter Meika. Ce ne serait pas une mauvaise idée, surtout que le groupe était ouvert à tous les Sioux Lakota.
Li Na regardait Meika, mains jointes, regard brillant et sourire aux lèvres. Ce sourire disait à la sosie de Pocahontas « Viens, viens, entre dans notre groupe ! ».
Le sosie de Booboo Stewart, lui, mangeait son gâteau silencieusement, regardant Meika de son regard de feu. Il tourna la tête lorsqu'il entendit la mariée sermonner Ehawee, Lootah et Ehwakan qui s'étaient tous les trois barbouillés de gâteau.
« Oh non... ! », murmura Pay en mettant sa main de libre sur son visage.
Ehawee, Lootah et Ehwakan se comportait comme des gamins au mariage de sa sœur. Ils devaient normalement rester sages mais ils s'étaient comportés comme des enfants.
Même les jeunes délinquants de Pine Ridge ne faisaient pas ça ! Ils étaient là, tranquillement assis aux tables des invités, bavardant gaiement et se chahutant joyeusement, se taquinant et dégustant leurs desserts.

Ehawee et ses frères se mirent ensuite à se poursuivre comme des enfants, et Paytah tendit son assiette à Li Na : « Garde-moi, ça je reviens ! ».
Il tira sur son sweat marron puis s'approcha de ses frères et sœurs qui se barbouillaient de gâteau entre eux.
Lorsqu'Ehawee et Lootah se plaignirent de la part qu'avait Ehwakan, ce dernier, plongea le tête de Lootah dans son gâteau. Lootah avait pris alors de son propre gâteau pour le lancer sur Ehwakan, mais celui-ci , trop rapide, esquiva le tir et ce fût Ehawee qui reçu le gâteau. Ils se mirent donc à faire une bataille de gâteau, et Matoskah se leva pour aller les sermonner. Elle était furieuse, elle voulait de l'ordre dans son mariage. Ses frères et sa sœur se calmèrent, puis Ehawee relança la bataille, cette fois-ci en poursuivant ses deux frères. Ils riaient tous les trois, courant partout.
Paytah arriva à leur hauteur et leur lança, yeux noirs de colère : «ça suffit ! Arrêtez de vous comporter comme des papooses ! Vous êtes pire que des enfants ! ».
L'ainée des Yellow rétorqua : « On s'amuse c'est tout ! ».
« Non ! Vous gâchez la fête de ma sœur ! Arrêtez ça tout de suite ! ».
Mais ils n'écoutèrent pas leur petit frère. Paytah voulait que la fête de sa sœur soit réussie. Mais là, tout tournait au drame. Paytah ne s'énervait presque jamais, étant doux comme un agneau et sage comme une image, mais là, il en avait assez.
Alors que la mariée se levait pour poster un toast et que tout le monde riait et s'amusait, une voix grave, chaude et très forte retentit dans la fête : «WANIYETU OTA ! KASKAPIYA ! ». (En gros: "Silence! Arrêtez!")
Tout le monde se tût. Il y eut un grand silence et tous les regards étaient posés sur Paytah qui était en face du trio enfantin.
« Qu'est-ce qui se passe ? Paytah ne se mets jamais en colère ! Ou si il le fait...c'est parce qu'il y a bien une raison ! », fit Matoskah en regardant ses parents, son mari puis son petit frère.
« NON PAS QUESTION ! », fit Ehawee à son frère qui se tenait devant elle, sourcils froncés. Elle prit un gros morceau de gâteau de son plat et le lança dans le visage de Paytah, qui ne s'y attendait pas.
Visage rempli de crème, il ne voyait plus rien !
Il s'essuya les yeux tandis que la mariée en personne arriva.
Sam arriva aussi, très en colère, et avant que sa fille puisse prendre la parole, il s'écria : « Qu'est-ce que c'est que ce cirque ?!!! Ehawee, Lootah et Ehwakan pourquoi vous comportez vous de la sorte ? »
« Mais papa... », commença Ehawee avec des yeux de chien abattu
« Il n'y a pas de mais ! Filez tous les trois dans votre chambre ! Allez ! Rentrez à la maison ! »
« Quoi ?, protesta Ehawkan en faisant bouger ses cheveux comme Justin Bieber., Ce n'est pas juste!Je n'ai rien fais ! C'est Ehawee la fautive ! Je mangeais tranquillement le gâteau et elle est venue m'embêter avec Lootah parce que j'avais une plus grosse part que la leur. ».
Sam Yellow poussa un grand soupir et interrogea du regard Matoskah qui confirma les dires de Justin Bieber version Sioux.
« Très bien. Ehawee, Lootah...Rentrez à la maison. Je vais vous y emmener. En route. ».
L'Indien prit ses enfants punis par les épaules et les entraina vers la rue.
Matoskah s'accroupit près de son cadet et lui dit de sa voix douce : « Paytah ça va aller ? ».
Pay releva la tête, visage rempli de crème et hocha la tête. Matoskah éclata de rire et s'excusa auprès de son frère, toujours en riant : « Excuse moi mais tu es vraiment très drôle comme ça ! ».
Pay fit un sourire avant d'éclater de rire à son tour, puis, il annonça qu'il allait se laver le visage. Matoskah lui dit : « Très bien, mais fais vite. Je dois faire un mini discours. ».

Le jeune Sioux fila à l'intérieur de la grande maison des Doxtator et alla se laver le visage et les cheveux. Il y avait de la crème même sur le sweat, ce qui était vraiment dommage. Il nettoya le haut marron, mais c’était bien pire qu'avant: il était trempé d'eau ! Le sweat étant maintenant tout mouillé, Paytah changea de vêtement. Il avait apporté (heureusement) des vêtements de rechanges. Il se changea et ressortit de la salle de bains revêtu d'un jean noir et d'un t-shirt blanc à manches longues noires .Ce t-shirt n'était pas n'importe quel t-shirt, c'était celui de Ty. Pay avait aussi enlevé ses bijoux amérindiens pour mettre son crucifix et ses boucles d'oreilles argentées qu'il avait quitté juste après le mariage à l'église.
Pay retourna auprès de ses amis. Il récupéra son morceau de gâteau puis invita tout le monde à s'approcher de la table des mariés.

Matoskah, frappait sur un verre. Une fois que tout le monde fût approché, elle lança d'une voix cristalline et joyeuse : « Je tiens à vous remercier tous pour être venus à mon mariage et je remercie ceux qui m'ont aidés à l'organiser. Merci à tous. Des jus serons bientôt servis, désolée pour le retard il y a eu apparemment un petit retard de ...préparation ou de livraison. ». Elle fit un sourire puis repris mais cette fois, s'adressa à son mari : « Et je tiens à remercier Wanka Tanka de m'avoir donné un aussi bon mari que Wapi. J'espère que nous vivrons ensembles jusqu'à la fin de nos jours. ».
Wapi fit lui aussi un discours sur sa femme et Paytah resta les yeux brillants à contempler sa soeur et son beau-frère, les trouvant trop mignons.
Tout le monde applaudit puis Matoskah demanda aux invités de retourner à leur activités.

Paytah avait terminé son gâteau pendant que sa sœur parlait, et, il s'approcha de Meika qui était assaillie des autres Siouxx qui lui parlaient de tout et de rien, de leurs parents, de leur impression sur Miami et de leur groupe et différents projets.
« Alors, demanda t-il à la jeune Lakota aux longs cheveux noirs et aux yeux rougeâtres, tu voudrais venir dans notre groupe de musique ? Tu seras la bienvenue ! ».
Il prit les miettes de gâteau entre ses doigts avant de les avaler. « Le gâteau était vraiment délicieux ! », commenta t-il , puis il marcha à reculons devant Isha, Li Na, Migina, Enapay et Meika en disant : « Les boissons vont êtres servies. Vous venez ? ».
Et il reparti sans attendre leurs réponses en courant, vers le buffet où on mettait les boissons.
Wapi attrapa une bouteille de champagne et l'ouvrit sous les applaudissements et les cris des invités.
Pay, appuyé contre la table des desserts, des bonbons et des boissons, regardait avec envie des bonbons posées dans une petite assiette.
« Tu veux quelque chose ? », fit une voix familière.
Pay leva ses yeux bruns et vit Olathe, derrière la table.
« C'est toi la serveuse ? », demanda t-il un peu surpris.
Olathe acquiessa. Paytah baissa les yeux, un peu gêné. Olathe était quand même son ex-petite-amie et c'était vraiment difficile pour eux tous les deux de s'adresser la parole depuis leur séparation à cause de leur timidité, de leur gêne et de leur regrets.
« Alors Paytah, qu'est-ce que tu voudrais ? », demanda Olathe d'une voix séductrice, en faisant battre ses cils .
« Heu...he bien...heu...hum...heu... », bredouilla le pauvre Native American en passant sa main dans ses cheveux mouillés.
C’était pourtant simple ce qu'il voulait : du jus d'orange !
Olathe la fixait de ses yeux de biche, tout sourire.
« Je voudrais du jus d'orange ! », réussis à dire Paytah d'une seule traite tandis que les Siouxx, Meika et Isha arrivaient à ses côtés.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 19 Aoû - 17:55

« Aaaaaah tant mieux, tant mieux ! »

Lança Paytah avant de rire. Heureusement qu'il le prenait de la sorte. Je savais bien qu'il avait été d'autant plus mal d'avoir été obligé de chanter ça car je savais qu'il était de nature timide. M'enfin, ce n'était pas moi non plus qui l'avait obligé à chanter. Je savais relativement bien interpréter les personnes que j'avais en face de moi pour comprendre ce qu'elles gardaient silencieuses. Mais pour Paytah, c'était relativement facile. On lisait en lui comme dans un livre ouvert. Plus ou moins. Je me demandais s'il tenait ça de Ty.

« J...J'espère qu'elle a apprécié. Parce qu'elle compte beaucoup à mes yeux... ».

Je le regardais mais ce n'était pas son cas car il avait le regard rivé sur son assiette comme s'il cherchait à éviter le mien. Finalement, il leva les yeux vers moi qui tentait au mieux de le rassurer d'un de mes éternels sourires. Ce face à face soudainement silencieux dans la lueur du feu était assez intimidant en soi. Je m'empressais alors de changer de sujet pour lui demander de revenir parmi nous. Nous rentrions donc rejoindre les autres au moment où un slow fut lancé et Paytah me proposa alors notre duo avec une galanterie chevaleresque que j'acceptais avec joie néanmoins. Tout à coup, il me fit remarquer :

« Wow ! Ton frère a l'air de pas trop apprécier que je danse avec toi... »

Jetant un oeil à Paytah, je déviais ensuite mon regard pour regarder un peu partout et chercher Isha des yeux. Effectivement, je finis par le voir entre deux couples qui dansaient, assis plus loin sur une chaise et scrutant la paire que je formais avec Paytah. Non, il n'avait pas l'air des plus ravi en effet et je savais pourquoi. Isha portait que trop bien son nom mais il avait aussi trop bonne mémoire. Et moi également. A cause du mouvement de la danse, je ne l'eut pas longtemps dans mon champs de vision et finit par le sentir dans mon dos. Je savais qu'il fixait toujours. Là comme ça, avec son regard encadré de ses cheveux coiffé pour la peine, on aurait dit un loup qui guettait. Un loup tout noir.

- Euh oui...Il faut dire qu'il n'y a pas grand chose qu'il a su apprécier aujourd'hui !

Lançais-je sur un ton un peu plaisantin et pas forcément mensonger car je n'avais effectivement pas vraiment tord en disant cela.


« Tu danse bien la danse des Visages-Pâles pour une Peau-Rouge. Ou est-ce que tu as appris à faire ça ? »

- Oh eh bien, on danse aussi ce genre de chose dans les réserves. Enfin, surtout dans le centre ville (si on pouvait appeler ça une ville). En plus, comme mon père est métis, il connait aussi ce genre de danses.

Plus tard, le gâteau et d'autres desserts fut enfin apporté, faisant la joie de tout le monde qui s'arrêta de danser. La mariée prit un couteau en disant :


« Je vais couper le gâteau ! Priez pour que je ne fasse pas effondrer cette belle pièce montée ! Ce serait dommage quand même ! »

Très dommage en effet ! Ce gâteau était énorme et vraiment beau. Si beau qu'on regrettait presque de le découper en morceau et de le manger ! Les deux jeunes mariés coupèrent ensemble la première part et furent acclamés. Paytah revint finalement près de moi avec plusieurs sortes de dessert (le gourmand !) puis me demanda :

« Alors, tu va prendre quoi comme dessert ? Et...ton frère ne vient pas ? »

- Je vais aller goûter le gâteau ! Il a l'air vraiment délicieux et je ne louperais ça pour rien au monde.

Concernant Isha, je n'avais pas tellement de réponse à donner mais quand Paytah lui fit signe de nous rejoindre, le lakota s'y rendit sans contrainte, comme s'il n'avait pas d'excuse de toute façon pour rester dans son coin. Après quoi, je partis chercher un morceau de gâteau avant de le rejoindre lui et Paytah et nous furent bientôt rejoint par les amis du jeune sioux. Après avoir manger un bout du gâteau (qui était vraiment bon !), je demandais à Paytah :

- Eh bien voilà, c'est l'occasion de me présenter à tes amis.

Je souris puis le devança en m'adressant aux trois autres :

- Au fait, moi c'est Meika Cloud, de Pine Ridge, ravi de vous connaître, vous faites des exploits sur scène !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Mar 19 Aoû - 0:59

Paytah ∞ Meika
Le dessert.
Le Pi Sigma avait osé demander à la jeune Sioux ce qu'elle avait pensé de son chant. La Lakota lui avait dit que c'était très bien et que les autres invités avaient sans doute apprécié.
Puis, Paytah demanda à Meika si elle croyait que la ''fille à qui était destinée la chanson'' avait compris le ''message.''
Meika paraissait un peu mal à l'aise, mais elle gardait le sourire, et finalement, elle répondit : « Hm...Bien sûr, je pense que tu n'as pas de soucis à te faire là dessus. ».
Rassuré, le jeune Sioux poussa un soupir de soulagement : « Aaaaaah tant mieux, tant mieux ! », avant d'éclater de rire.
Il pensait que Meika avait compris que c'était à elle qu'était adressé la chanson qu'il avait interprété quelques instants plus tôt. Il avait osé la lui chanter, ce qui était presque un exploit, vu sa timidité légendaire !
Son cœur cognait toujours aussi fort dans sa poitrine. Meika était une fille intelligente et rusée comme un Sioux. Elle savait que la chanson lui était destinée mais pourtant faisait comme si de rien n'était, comme si elle n'avait pas été touchée par les paroles.
En chantant, Pay avait fixé la foule ou un point fixe pour ne pas avoir le trac. Mais il avait toute fois jeté un regard à Meika en chantant, pour voir sa réaction. Il l'avait vu parmi les Lakota, attentive comme tous les autres.
Il la trouvait vraiment jolie à l'intérieur comme à l'extérieur, ne lui trouvant aucun défaut. Il lui avait dédicacé ce chant mais elle ne le savait pas.
Ty aurait sans doute déjà avoué le pot au roses, avoué ses sentiments. Mais Paytah n'était pas Ty ! Il préférait attendre, se disant qu'il se prendrait certainement un beau deuxième râteau. Le 2ième de sa vie. Le premier râteau n'en était pas vraiment un enfin presque : lors de l’évent des PS, une Rho Kappa, Alyssia, avait refusé son invitation à glisser sur les toboggans. Cette invitation avait été le défi à réaliser. Mais la RK l'avait envoyé voir ailleurs si elle était et le pauvre PS avait eu l'impression d'avoir échoué.
Pay détestait l'échec. Il était fait pour être un Winner.

Après avoir posé les deux questions de la mort qui tue, Pay commenta : « J...J'espère qu'elle a apprécié. Parce qu'elle compte beaucoup à mes yeux... ».
Pay qui avait les yeux baissés vers son plat les releva vers Meika et plongea ses yeux rougêatres dans ceux encore plus rouges de Meika. Le rouge des flammes et des étincelles se mêlant au brun donnaient une étrange couleur aux yeux du Pi Sigma. Le regard fût long, mais assez gênant. Pay baissa immédiatement le regard après que son cœur eût émis le 1293 ième battement. Il se sentait un peu mal à l'aise.
Meika changea de sujet et demanda au Sioux si il voulait venir avec les autres. Paytah déclina l'invitation, puis, fini par accepter et rejoindre Meika et les autres invités. Il termina de manger, puis, Matoskah et Wapi firent un magnifique slow de mariés.
Les invités se mirent à danser eux aussi et Paytah invita Meika pour une danse.
La demoiselle aux longs cheveux noirs de jais et aux yeux rouges-brun, lui fis un sourire et lui pris la main qu'il lui tendais. Pay baissa les yeux timidement avant de faire un sourire timide et de poser sa main sur la hanche de Meika.
Ils commencèrent à danser, tournant sous les yeux de tous les autres invités et surtout ceux d'Isha, que Pay remarqua.
« Wow ! Ton frère a l'air de pas trop apprécier que je danse avec toi... », fis Pay en regardant Meika.
Les Siouxx regardaient la danse de Paytah et de Meika avec attention, commentant entre eux la scène. Ils espéraient que leur ami s'en sorte avec Meika.
Paytah était plutôt bon danseur, on aurait dit un prince dans les Contes de Disney. D'ailleurs, le Pi Sigma trop orgueilleux se surnommait lui même « Petit prince de Cheyenne River » ou encore « Prince Pay ».

« Tu danse bien la danse des Visages-Pâles pour une Peau-Rouge. Ou est-ce que tu as appris à faire ça ? », demanda à la fois amusé et émerveillé Paytah qui n'avait d'yeux que pour Meika.

Pendant la danse, ceux qui servaient emportaient les couverts sales et remplaçaient les plats par les desserts. Ehawee aidait comme elle pouvait.
Matoskah était très fière de sa famille et de leur aide. Elle était ravie de son mariage. Elle souriait au bras de son mari Wapi, qui était, lui aussi heureux de cette fête.
La musique de la danse se termina et les danses s'arrêtèrent. La mariée retourna s’asseoir à sa table avec son mari.
Puis, deux Lakota apportèrent le gros gâteau de mariage .
Tout le monde applaudit puis se précipita autour de la table. Les autres desserts étaient installés. Il y avait de la glace aux maïs, des gâteaux de différents parfums sont le gâteaux aux myrtilles, des biscuits, des pop-corns, des fruits et du jus de fruits de toutes sorte.
Paytah se rua sur les pop-corns (il aimait bien) et pris un peu de chaque dessert.
La grande sœur se leva de son siège et pris un couteau propre que sa mère avait posé sur le plat du gâteau.
Elle lança : « Je vais couper le gâteau ! ». Puis, elle rajouta en riant : « Priez pour que je ne fasse pas effondrer cette belle pièce montée ! Ce serait dommage quand même ! ».
Paytah se proposer de couper le gâteau, mais Matoskah déclara que c'était Wapi qui allait l'aider à couper le gâteau.
Les mariés échangèrent un regard complice puis Matoskah posa le couteau sur le milieu du gâteau, Wapi posa sa main sur celle de sa femme et ils coupèrent le gâteau ensemble. Lootzh prenait des photos et son autre frère filmait l’événement.
Il zooma sur les mains de Mr et Mme Doxtator. Matoskah appuya sur le couteau qui s'enfonça dans le gâteau puis ils coupèrent le gâteau avec une précision extrême et parfaite. Les invités et la famille poussèrent des cris de joies. Lootah, le gourmand de la famille, jeta l'appareil photo sur l'herbe et se précipita pour avoir une grosse part le premier. Mais Matoskah lui dit, une main sur la hanche et agitant l'index sous le nez de son frère : « Non Lootah ! Les enfants seront servis d'abord. Ensuite, tu fera la queue comme tout le monde ! ».
Elle désigna les invités et la famille qui avaient formés une longue queue devant la table où était le gâteau de son mariage.
Lootah obéit à contre-coeur.
Paytah revînt auprès de Meika, une petite assiette remplie de chaque desserts (mais pas du gâteau du mariage) et lui fis un sourire avant de lui demander : « Alors, tu va prendre quoi  comme dessert ? Et...ton frère ne vient pas ? ». Paytah désigna Isha qui était à l'écart.
Il fit signe au grand sioux de venir les rejoindre.
Bientôt, Ligina, Enapay et Li Na se rejoignirent au trio et commencèrent à bavarder gaiement avec eux.

Paytah s'amusait bien à cette fête et il ne regrettait pas d'être venu.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Lun 18 Aoû - 0:53

Paytah n'avait pas du tout l'air convaincu de mes dires. J'haussais un sourcils en le regardant puis lui lança un sourire pour le rassurer et le convaincre au mieux. Je lui expliquais aussi que je mangeais peu car, gourmande comme j'étais, j'attendais surtout le gâteau de fin. Après avoir répondu à sa question un peu embarrassante, Paytah en remis une couche en me demandant :

« Oui c'est vrai...Mais...J...Je... Je ne sais pas si elle a plu à celle à qui elle était destinée. T...tu crois qu...qu'elle a plu à la fille a qui elle était destinée ? T...Tu crois que la fille a compris les paroles?

Il me mettait encore plus mal à l'aise et si je n'étais pas aussi concentrée, j'aurais eu tendance à laisser intentionnellement tomber mon sourire. Mais si je le faisais, il pourrait mal le prendre. Je savais que Paytah sortait d'une période difficile et c'était la raison pour laquelle je m'efforçais à rester dans son jeu, sans jamais pleinement y entrer. Ce n'était pas ce que je préférais, voir même pas du tout. Mais je ne trouvais pas d'autres solutions pour une situation aussi délicate.

- Hm...Bien sûr, je pense que tu n'as pas de soucis à te faire là dessus.

Répondis-je finalement. Sans grande fierté en moi. Puis je lui proposais de retourner auprès des autres, un peu pour changer de sujet.


« Vas-y sans moi. Je termine de manger ça et je viens après...

Soit. Je fis donc demi tour et repris mon chemin vers la grande maison mais à ce moment là, Paytah changea d'avis et me rejoignit rapidement. Il y avait toujours une bonne ambiance et tout à coup, la soeur de Paytah fut ravit d'avoir une musique occidentale. C'était un slow. Paytah arriva alors près de moi et me dit :

« Mademoiselle Pocahontas, me feriez vous l'honneur de m'accorder cette danse ? »

Je souris devant sa révérence et lui pris la main avant de commencer à danser avec lui, sous l'oeil attentif d'Isha, qui était resté à l'écart, assis sur une chaise loin de la parade de danse. Il fixait tel un couguar près à l'assaut mais je ne le voyais pas car je me concentrais pour réussir la danse des Blancs. Non pas que je n'en avais jamais dansé mais ça restait très rare. J'avais décidé de m'y mettre un peu car j'étais persuadé qu'il y aurait des bals et autres évènements à Wynwood où il valait mieux savoir faire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   Lun 18 Aoû - 0:10

Paytah ∞ Meika
Aaaaaaaaaah ! D'accord!
Alors qu'il mangeait, Meika le fit sursauter en lui demandant pourquoi il était si loin des autres.
Elle souriait, d'un sourire malicieux tandis que le jeune-homme renversa maladroitement de la nourriture sur le sol.
Il lui arrivait fréquemment de se faire surprendre et il sursautait donc beaucoup lorsque les personnes lui parlaient par surprise. Mais là c'était quand même Meika qui l'avait fait sursauter.
Cela ne fit qu'accroître les battements de son cœur et sa timidité. Mais néanmoins il réussit à se calmer et à lever les yeux vers Meika afin de lui répondre en lui disant qu'il était plutôt solitaire et discret.
Meika chercha à le rassurer en disant qu'il n'y avait pas de mal à être solitaire et qu'elle l'était bien un peu à l'école.
Paytah lui fit un petit sourire timide avant de retourner à son plat. Il avoua ensuite la réelle raison de son éloignement soudain, en parlant de ses amis qui ne cessaient de se moquer de lui. La Lakota lui dit que les membres des Siouxx étaient comme cela à cause de la fête et que ça passera.
Mais le jeune Hunkpapa jeta un regard peu convaincu à Meika qui lui disait : ''En es-tu bien sûr ? ''.
S'étonnant de ne pas la voir avec son plateau-repas, le Pi Sigma demanda à celle qui était en attente de confrérie si elle avait déjà mangé. Pour sa part, il ne lui restait plus que le Jerki de cerf à manger et un tout petit peu de riz à manger.
L’amérindienne lui répondit qu'ayant pris beaucoup de choses à l'entrée, elle s'était servie peu pour pouvoir profiter du dessert. Le jeune Sioux fit un : « Aaaaaaaaaah ! D'accord! » en faisant un mouvement de tête avant de sourire.
Puis, il planta la fourchette dans la viande afin de la découper, mais avant, il demanda à sa sœur de tribu son avis sur sa chanson Just So Right.
Il leva ses yeux vers elle après avoir stoppé son sourire niais.
Meika semblait réfléchir avec attention à ses mots, jouant avec une mèche de ses cheveux et souriant à Paytah qui attendait la réponse en levant un sourcil.
«  Elle était très bien Paytah, comme toute les autres. Tu vois bien qu'il n'y avait pas à avoir peur de la faire. Puis, elle a plu à tout le monde aussi. ».
Pay rebaissa la tête puis répondit : « Oui c'est vrai...Mais...J...Je... ». Il soupira avant de dire : « Je ne sais pas si elle a plu à celle à qui elle était destinée. ». Puis relevant le visage vers Meika, il demanda : « T...tu crois qu...qu'elle a plu à la fille a qui elle était destinée ?  T...Tu crois que la fille a compris les paroles? ».
Il attendit la réponse de Meika avant de découper en quatre son Jerky de cerf tandis qu'il entendait la voix de Meika lui demander : « Tu es sûr que tu ne veux pas rejoindre les autres ? ».
« Vas-y sans moi. Je termine de manger ça et je viens après... », fis Pay en piquant un morceau de cerf avec sa fourchette avant de la mettre dans sa bouche.

Pay leva tout de même les yeux vers Meika, et en croisant son regard, il se dit qu'il pourrait aller rejoindre les autres maintenant.
Alors il prit son plateau et se leva puis marcha avec Meika jusqu'au buffet et aux tables tout en mangeant. Pay se demanda un instant où était passé le frère de Meika.
Des éclats de rires l'accueillirent et la voix de Li Na éclatait dans la nuit noire sur la scène en chantant No One d'Alicia Keys.
Paytah alla s'assoeir à côté de Lootah et termina son plat avant de rejoindre Meika. Une musique de danse occidentale retentit et Matoskah s'écria : « C'est ma chansooooooooon ! » avant de tirer par le bras Wapi.
Les mariés du jour se mirent à faire un slow magnifique sous les yeux brillants de Paytah et des autres invités. Puis, ceux-ci se mirent aussi à danser, alors Paytah leva les yeux vers Meika et lui dit : « Mademoiselle Pocahontas, me feriez vous l'honneur de m'accorder cette danse ? » en faisant une révérence avant de tendre la main vers Meika et de lui faire son sourire séducteur, magique, angélique, mignon et irrésistible, celui auquel on ne pouvait rien refuser.



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mariage de Matoskah Yellow- Cheyenne River- Paytah & Meika Rp futur
» What is life if you must lose things you love? -Paytah & Meika
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: