AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes   Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Icon_minitimeSam 19 Fév - 19:18

    « Hey Saluut, je suis ta nouvelle coloc' ! Je me présente, je suis Bonnie enchantée ! »
    Paige n’avait pas perdu son sourire, non, son cadeau en valait la peine ! Si on aurait décrit oralement sa nouvelle colocataire à l’étudiante, celle-ci aurait cru qu’on parlait d’elle. Blonde aux yeux bleus, un sourire agréable, une joie de vivre pétillante, bien proportionnée à tous les niveaux... Elle avait également un corps svelte et qui semblait musclé. Paige ne se permit pas de la détailler plus longtemps, sinon elle passerait pour une folle regardant de haut en bas une inconnue. Et elle n’avait pas la moindre envie que la dite Bonnie pense ça.
    Un joli prénom d’ailleurs, elle se fit la promesse d’essayer de s’en souvenir le plus rapidement possible car elle n’avait pas du tout le mémoire des prénoms.
    Ne voulant perdre une seconde elle répondit en ouvrant, un peu plus grand, la porte :

    « Entre, Bonnie ! »
    Elle la laissa entrer et referma la porte derrière elle, en constatant avec sourire la grosse valise et les multiples autres sacs. Elle avait était exactement dans le même cas à son arrivée au mois de septembre et depuis la valise était enfouie sous son lit (même si elle était ressortie une fois pour le voyage à Aspen).
    « Alors bienvenue dans ta nouvelle chambre ! Moi c’est Paige. »
    Elle alla rapidement éteindre la musique qui provenait toujours de son ordinateur et sourit en ne ajoutant directement :
    « J’espère que tu vas te plaire dans ce petit havre de paix, enfin cette chambre assez commune, mais ça fait tout de suite plus rêver d’appeler ça « petit paradis » ou quelque chose dans le genre, quoi que ça fait kitch. Donc comme tu vois tu as le lit là, avec un super matelas ! Donc comme tu dois le constater celui de droite m’appartient… Mmh donc ton armoire juste ici, j’espère que tu vas arriver à tout faire tenir ! Des étagères pour que tu t’installes, là c’est un petit bureau que j’ai installé moi-même et qui est assez grand pour nous deux. Ici le lavabo, avec le miroir, pour le maquillage du matin ou bien le sèche cheveux ! Ah oui, et là au mur ma glace… Comme ça on peut chacune se voir le matin, ou dans la journée d’ailleurs, dans un miroir sans gêner l’autre… Question pratique ! Euh… Je crois que j’ai fait le tour de tout !»
    Elle avait accompagné chacune de ses explications en montrant la partie de la pièce en question. Ce n’était pas très grand, mais la jeune fille étant légèrement maniaque, elle avait réussit à y mettre de nombreuses choses en les rangeant de façon à ce qu’il ne prennent pas de place. En fait ce n’était pas qu’elle était maniaque, Paige était simplement une jeune fille ayant beaucoup d’affaires et ayant appris à savoir bien les ranger !

    Elle se posa et arrêta enfin de bouger afin de voir la réaction de sa nouvelle colocataire.
    Heureusement c’était une fille ! Ce qui soulageait énormément l’ancienne anglaise. D’ailleurs en parlant de racines, Paige se demanda d’où pouvait bien venir Bonnie. Elle avait détecté chez elle une sorte de petit accent qui ne ressembler pas à la façon dont parlaient les gens à Miami. Pour le peu de ce qu’elle avait appris sur les américains, elle savait également qu’elle n’était pas de New York. Mais après tout Bonnie n’avait dit qu’une phrase, alors elle s’était sûrement trompée.
    Alors elle se promit de lui poser la question un peu plus tard. Elle avait envie de savoir, sa curiosité était toujours trop forte.
    Mais elle attendrait un peu histoire de lui laisser le temps de s’installer, de respirer…
    C’est vrai qu’elle aurait peut-être dû attendre un peu avant de lui faire cette petite visite guidée du propriétaire…

    Elle s’assit sur son matelas en croisant les jambes de façon à être en tailleur. La blondinette en profita pour observer de nouveau sa colocataire…

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes   Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Icon_minitimeSam 19 Fév - 18:23

Enfin j'avais
obtenue le numéro de ma chambre. Je n'étais plus dans la résidence d'attente de étudiants. Ce n'était pas le luxe dans ce chambre de chambre. J'espérais que celle qu'on m'avait attribué allait être bien mieux. Je n'en doutais pas trop. Elles avaient l'air plutôt sympa les résidences d'étudiants. Et puis je n'étais pas toute seule dans mon logement. C'était un bon point puisque comme cela je pourrais me lier d'amitié ( j'espérais en tout cas ) avec cette fille avec qui j'allais partager ma chambre. J'en avais pour plus d'un an tout de même alors qi on se détestait l'ambiance serait dure à supporter. Et franchement je n'avais pas vraiment besoin de cela en ce moment. Ma mère m'avait envoyé ici à Miami pour que je me fasse une nouvelle vie alors je voulais la commencer du bon pied. Et je ne voulais pas me faire d'ennemis.

J'arrivais donc à pieds. Puisque que les deux bâtiments n'étaient pas loin l'un de l'autre. Et oui pui un peu d'exercice ne fait de mal à personne n'est ce pas ? Enfin la c'est vaiment du sport. J'ai toutes mes affaires... Une énorme valise, une, un peu moin grande, mon vanity, un sac à dos et mon sac à main. Autant vous dire que je ne voulais pas être plus charger que maintenant. Mais je m'en sortais plutôt bien.

J'entrais dans le hall de la résidence. Je regardais mon papier pour me souvenir du numéro. Le 4. Je passais par l'ascensseur parce que les escaliers s'était mission impossible !
Enfin j'arrivais à destination. J'avais la clé mais si il y a quelqu'un autant frapper pour ne pas déranger. J'entre tout de même dans l'intimité d'une personne... Je frappais deux coups.
La personne à l'intérieur me cria qu'elle arrivait, j'espèrais ne pas l'avoir déranger en tout cas. Lorsqu'on m'ouvrit la porte je souris. J'avais imaginé ma coloc' de mille façon. Et la jeune femme qui m'ouvrit correspondait à l'idée que je me faisais. Blonde avait un magnifique sourire. J'avais l'impression d'être plutôt bien tombée et c'était tant mieux !

-Hey Saluut, je suis ta nouvelle coloc' ! Je me présente, je suis Bonnie enchantée !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Empty
MessageSujet: Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes   Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Icon_minitimeSam 19 Fév - 12:11

Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes 260987CHAMBRE4


    « A cause d’un remaniement des chambres, vous allez accueillir un nouveau colocataire. »
    Un simple mot du secrétariat, rien du plus, il y avait eu un problème de gestion ou quelque chose dans le genre. Paige allait donc se retrouver avec un nouveau colocataire. Tout ce qu’elle souhaitait c’était que la personne soit à la hauteur de Cameron la dernière fille à avoir vécu dans la chambrée avec elle.
    Ce n’était pas compliqué d’être à la hauteur : de l’humour, de la joie de vivre, de l’aide pour certains devoir, quelqu’un avec qui se retrouvait, quelqu’un qui n’écoute pas de la musique atroce, quelqu’un qui sait quel est votre pyjama préféré, quelqu’un qui ne ramène pas des mecs tous les soirs, quelqu’un avec qui manger du chocolat en se racontant ses journées, des soirées à se raconter sa vie…
    Quoi que sur certain point Paige voulait bien faire des concessions. Elle voulait bien ne pas raconter sa vie, après tout pourquoi devrait elle se confier à un inconnu ? Même si au fil du temps un colocataire pouvait devenir un proche. Elle n’avait pas encore commencé à se livrer et ne le ferait sûrement pas de si tôt. Et finalement si il s’agissait d’un garçon toutes les petites histoires qu’elle s’était imaginée ne fonctionneraient pas.
    Déjà Paige pensait qu’elle serait intimidée par le fait de partager son intimité avec un étudiant masculin… D’ailleurs elle ne comprenait pas que Wynwood autorise ce genre de chose. C’était sans doute son côté pudique qui ressortait…

    Sur cette réflexion elle referma son trieur et mit de l’ordre à son bureau. Elle devait réviser son histoire, mais ça serait pour plus tard, elle n’avait pas vraiment la tête aux révisions. En fait elle n’avait jamais l’impression d’être dans les bonnes conditions pour réviser, ou pour apprendre des leçons !
    La jeune fille voulait que tout soit bien rangé pour l’arrivée du mystérieux colocataire. Elle alla donc regarder le placard vide, appuya sur le matelas inoccupé. C’était calme… Trop calme et son envie grandissait. Comme quand les enfants attendent minuit pour ouvrir leurs cadeaux à noël. Les minutes qui défilent, l’attente, l’envie de découvrir et finalement la joie ou bien la déception. Mais la blondinette préférait se dire que tout allait bien se passer. Elle n’avait aucune raison de tomber sur quelqu’un de détestable, elle n’avait rencontré que des personnes avec qui elle s’était bien entendue sur le champ. A vrai dire Paige était une de ces filles que l’on adorait, son sourire, son humour, ses petites phrases qui vous remontent le moral. C’était un atout et en même temps un défaut. Elle n’était pas capable de dire qui de toutes ces connaissances étaient vraiment des amis.

    Elle se rappela alors son premier jour ici, son arrivée dans cette chambre alors déserte, l’installation de toutes ses affaires… Sa peur de l’inconnu, sa peur d’être la petite anglaise qui ne connaissait personne. Maintenant c’était du passé. Elle ne comptait plus le nombre de personne avec qui elle avait fait connaissance et avec qui elle avait sympathisé.

    Ce n’était pas le moment de s’étendre sur le sujet ! Elle retourna vers son bureau et chercha sur son ordinateur sa playlist. Une fois la musique lancée, elle se laissa tomber sur son lit. Le temps passa, elle ne saurait dire combien de temps… Elle répondait à des sms. Puis d’un coup minuit sonna. Le cadeau ! Le cadeau : Quelqu’un toquait à la porte… Bon bien sûr il n’était pas minuit… Mais dans la tête de la blondinette c’était exactement le même genre de situation.
    Elle se redressa et s’avança vers la porte. Alors elle remarqua des vêtements au sol. Comment avait-elle pu oublier de ranger ça ? Elle les attrapa d’une main, en fit une boule et les jeta d’un son armoire avant de la fermer rapidement.
    Après avoir lancé un petit « j’arrive, j’arrive ! ». Elle ouvrit la porte, un grand sourire aux lèvres.
    Elle espérait que le père noël avait bien choisi !


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Empty
MessageSujet: Re: Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes   Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rasputin
» Quand les beaux-parents débarquent....
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Fouille la chambre de Mirta
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: