AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeJeu 30 Mai - 23:40

J'avais remarqué la blessure d'Elycia depuis le début de notre rencontre. Sa façon de marcher était trop saccadée alors j'avais mes doutes. Elle n'avait rien dit, je n'avais rien dit. L'adolescente m'avoua qu'elle avait trébuché sur une racine. Je m'en doutais un peu. Nous avions un peu marché, parlé, fait connaissance. C'était vraiment une fille sympa. La genre de personne avec qui l'on devenait rapidement amis. Et moi, qu'avait été ma première impression ? Bonne, j'espère. On ne pouvait pas vraiment compter sur cela car nous ne connaissions pas vraiment les gens qui nous entouraient. Plusieurs portaient des masques, cachant leur vraie personnalité. J'avais fait affaire à plusieurs de ces gens-là. Ils sont gentils avec toi jusqu'à ce qu'ils te poignardent dans le dos.

Je ne crois pas que ça poserait problème, tu es aussi  légère  qu'une plume.

Elycia n'était pas lourde alors cela avait été plutôt facile de la ramener à l'école, sur mon dos. Le trajet s'était fait la plupart du temps dans le silence, n'ayant pas grand chose à dire. Nous venions tout de même de se rencontrer, en pleine nuit dans une forêt. J'étais content d'être tombée sur elle au lieu de quelqu'un d'autre.

Me retrouver dans le noir dans la forêt pour me diriger vers le lycée, qui était à environ cinq minutes d'ici, avait été plutôt facile. J'y venais souvent alors je n'avais eu aucun problème. Je me dirigeai vers les bâtiments de confrérie, la jeune fille sur le dos. Le lycée était calme, beaucoup trop calme. On n'entendait que mes pas résonner dans le corridor vide.  Elle me demanda à quelle confrérie j'appartenais.

Rho Kappa et toi ? Faudrait que je le sache si je veux t'y emmener.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeDim 7 Avr - 1:35

« Ça n’a pas l’air d’être très confortable ! Et puis je n’ai pas envie de me faire manger par un animal quelconque. » renchérit le jeune homme aux dernières paroles de la jeune, avant qu’elle ne se lève tant bien que mal.

Une fois debout, Elycia regarda Neil encore assis dans l’herbe et lui demanda :

« Parce qu’il y a beaucoup d’animaux sauvages ici ? »

Avant même d’obtenir une réponse à sa question on ne peut plus sérieuse, la jeune fille grimaça à cause de sa cheville douloureuse sur laquelle elle tentait de prendre appui vainement. Le garçon se leva à son tour, plongea ses yeux verts dans ceux de la jeune française et sembla y chercher une réponse. Un peu gênée par le regard pénétrant du lycéen, Elycia détourna les yeux pour cacher son embarras et entendit son compagnon d’un soir s’exprimer à nouveau :

« Laisse-moi deviner : tu as besoin d’aide pour marcher, je me trompe ? »

Non, il ne se trompait, il avait vu juste. L’avait-il lu dans ses yeux quelques instants plus tôt où l’avait-il déduit de la position dans laquelle elle se tenait : complètement bancale car en appui total sur sa jambe valide ?

Un peu gênée de se transformer en fardeau, la jeune fille reprit un ton un peu timide pour répondre au garçon :

« Non, tu as raison. Tout à l’heure, avec la nuit qui tombait et ma précipitation pour rentrer, je ne voyais plus trop où je mettais les pieds et j’ai trébuché contre une racine. J’ai les chevilles fragiles, alors ça n’a pas loupé… »

Neil lui adressa un sourire amical et rassurant avec de tourner le dos à la jeune Sophomore Year et de se baisser un peu.

« Allez, monte ! »

Hésitant quelques instants, Elycia finit par passer son sac à son épaule et grimper sur le dos du jeune homme : de toute façon elle n’avait pas d’autres choix. Heureusement pour Neil, la jeune fille n’était pas bien grande et surtout pas très lourde. Elle espérait seulement qu’ils n’étaient pas trop loin de l’école pour qu’il n’ait pas à la porter trop longtemps.

« Surtout si je suis trop lourde, tu me reposes hein ! C’est déjà gentil à toi de me ramener comme ça ! Je voudrais pas que tu risques de te faire mal au dos à cause de moi ! » lui dit-elle sur un ton toujours gêné et inquiet.

Ensemble, les deux lycéens prirent le chemin du retour : une chance que Neil connaisse la forêt et sache s’y repérer, même de nuit.

Ils ne tardèrent pas à regagner l’école : direction les bâtiments des confréries.

« Au fait, tu appartiens à quelle confrérie ? » questionna Elycia, toujours sur le dos du garçon qui marchait d’un bon pas, interrompant le silence qu’il régnait sur le campus de l’école à une heure aussi avancée de la nuit.

Bien qu’en y réfléchissant, la jeune fille pensait déjà avoir la réponse à sa question ! Seul un sportif pouvait se déplacer aussi vite avec un poids mort sur le dos !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeJeu 4 Avr - 4:40

Elycia avait parlé de Paris de la même façon que je l'avais fait avec New York. C'était vrai que ces deux endroits étaient partiellement différentes. L'adolescente semblait être nostalgique de son pays. Je me demandais ce qui l'avait poussé à venir à Miami. Elle n'avait peut-être pas eu le choix ? Fuyait-elle quelque chose ou quelqu'un ? Ou pour tout simplement explorer de nouveaux horizons ? Pourquoi me posais-je toutes ces questions ? Je venais tout juste de la rencontrer, et la jeune fille avait déjà piqué ma curiosité. Je n'étais même pas sûr de la revoir ou de lui parler une nouvelle fois. Ce qui était sûr était que nous n'allions plus nous ignorer au moment de se croiser dans les corridors.

J'aurai bien voulu encore parler avec Elycia mais j'étais beaucoup trop fatigué. C'était comme si toute ma fatigue m'avait attaqué d'un seul coup. Cela m'avait fait un peu de bien de passer un moment comme celui-ci. La jeune fille regarda le ciel avant de me regarder pour me répondre. Je ris de sa remarque, moi non plus je ne désirais pas dormir ici.

Ça n'a pas l'air d'être très confortable ! Et puis je n'ai pas envie de me faire manger par un animal quelconque.

Dès qu'Elycia se mît debout, elle commença à perdre son équilibre. J'allais bouger pour la rattraper, mais l'adolescente resta droite. Je trouvai cela un peu suspect. J'avais remarqué sa grimace quelques secondes plus tôt. Je jetai un coup d'œil à ses pieds. Je pouvais parier qu'elle s'était fait mal. Évidement, la jolie brune n'avait pas l'intention de me le dire. Je regardai la fille profondément dans les yeux, espérant y trouver ma réponse. J'en étais sûr.

Laisse-moi deviner : Tu as besoin d'aide pour marcher, je me trompe ?

Je lui souris gentiment avant de me mettre dos à elle puis de me pencher un peu.

Allez, monte !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeDim 24 Fév - 16:17

Neil adressa un sourire à Elycia avant de lui répondre :

- Non, ne je vois pas du tout ce que tu veux dire. Mais si j’ai de la chance d’aller en France un jour, je comprendrais peut-être …

Le jeune homme garda le silence encore quelques instants, pendant lesquels il semblait réfléchir, avant de répondre à la nouvelle question de la petite brune.

- Comme je suis né et que j’ai vécu là-bas, j’ai toujours été dans l’agitation. C’est devenu normal pour moi.

- Et bien je t’avoue que je ne sais pas comment tu fais. C’est vrai qu’on s’habitue assez vite à son cadre de vie, puisque moi je m’étais fait à l’agitation de Paris, mais New York… Non, c’est vraiment trop d’agitation, en permanence. Alors qu’à Paris, il y a quand même des moments de répit, la nuit surtout. Beaucoup de rues se vident entièrement et deviennent presque silencieuses. Ça contraste beaucoup avec la vie parisienne en journée. Je crois que c’est une des choses que j’apprécie dans la capitale.

On pouvait distinguer dans la voix de la lambda, sur ses derniers mots, une pointe de nostalgie. Est-ce que la France lui manquait ? Certainement ! Mais ce qui lui manquait le plus ici c’était la présence de son oncle et surtout d’amis qui pourraient lui faire un peu oublier sa solitude depuis son arrivée à Wyndwood.

Neil se tourna alors vers elle, tout sourire :


- Tu crois pas qu'on devrait rentrer ?

La jeune fille leva les yeux vers le ciel étoilé. C’est vrai que le temps avait passé très vite et elle aurait été incapable de dire quelle heure il était. Elle reposa ses yeux sur le garçon.

- Oui tu as raison. Je ne sais pas à quelle heure est le couvre-feu, mais je ne voudrais pas risquer de finir la nuit dehors !, dit-elle sur un ton amusé.

Elle referma son sac et tenta de se relever, mais alors qu’elle prenait appui sur ses pieds, sa cheville gauche lui rappela qu’elle n’était peut-être pas en état de pouvoir regagner aussi facilement le lycée.

La douleur manqua de la faire retomber par terre mais elle parvint à retrouver son équilibre et se redressa complètement, après avoir ramassé son sac. S’appuyant sur sa jambe droite, elle regarda le jeune homme se lever à son tour.

Elle ne voulait en aucun cas être un fardeau pour le garçon qu’elle venait à peine de rencontrer, mais à moins de rentrer à quatre pattes, elle ne voyait pas comment elle allait rentrer à l’école sans un coup de main. Elle hésita encore quelques instants à lui dire qu’elle n’allait pas pouvoir marcher toute seule.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeJeu 21 Fév - 22:33

J’aimais voyager. Non, ce terme n’était pas bien placé car je n’avais pas vraiment voyagé dans ma vie. Je dirais plutôt que j’aurai beaucoup aimé visiter d’autres pays que New York ou Miami. Pour commencer, je voulais absolument visiter l’Angleterre. Ce pays anglophone où les habitants parlaient avec l’accent British était tout à fait fascinant. Sans oublier la fantastique architecture romaine, l’Angleterre cuisine la meilleure recette de fish and ships au monde. Le deuxième pays sur ma liste était la France. La diversité du paysage qui pouvait changer de petites plaines à de grandes montagnes. J’avais toujours aimé l’histoire de cet endroit. Une chose que je désirais faire était de monter jusqu’au dernier étage de la tour Eiffel. Je ne sais pas si je supporterai la hauteur mais je voudrais vraiment le faire. Et puis dernièrement, j’avais pris goût sur le Japon. Ce pays regorgeait de mets apparemment délicieux dont je mourais d'envie d'y goûter. Il y avait plusieurs endroits dans le monde que je voulais visiter. J'aimais découvrir de nouvelles choses, rencontrer pleins de gens différents. Je ferai le tour du monde si je le pouvais. Voilà que maintenant Elycia m'informa qu'elle était allée dans plusieurs pays. Jaloux ? Énormément. Je lui souris gentiment.

Non, je ne vois pas du tout ce que tu veux dire. Mais si j'ai la chance d'aller en France un jour, je comprendrais peut-être...

Si j'arrive à m'y faire. Peut-être. En fait je ne savais pas trop quoi répondre. J'avais toujours vécu à New York alors je de rais être habitué. C'est juste que parfois, je sentais qu'il y avait trop de monde autour de moi. Tellement que cela me donnait le tournis ou m'étouffait. Cette ville était également dangereuse. Des crimes de tout genre, passant par du vol au meurtre, arrivaient souvent. Sauf qu'elle ne possédait pas que des mauvais côtés. Les grattes-ciel par exemple sont époustouflantes. Puis on ne pouvait pas  quitter New York sans avoir visiter le Times Square. La nuit, Manhattan est tout à fait magnifique avec toutes les lumières qui brillaient.

Comme je suis né et que j'ai vécu là-bas, j'ai toujours été dans l'agitation. C'est devenu normal pour moi.

Il commençait à se faire tard. J'ignorais quelle heure était mais je la sentais avancer. J'étais fatigué également. Je ferai tout pour rejoindre mon lit qui devait s'ennuyer de moi. Je me levai puis m'étirai. Je me retournai vers Elycia en souriant.

Tu crois pas qu'on devrait rentrer ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeMar 5 Fév - 16:17

Assise dans l’herbe d’une clairière éclairée par les rayons d’une lune bien ronde qui trônait majestueusement dans le ciel étoilé de Miami, sans aucun nuage, la petite française n’aurait pu espérer mieux pour une de ses premières soirées dans cette nouvelle ville. Un vent léger soufflait : il faisait frais, mais pas froid. Elle était accompagnée d’un garçon plutôt sympathique au premier abord et ils avaient de quoi grignoter. Elycia poussa un petit soupire de contentement.

A quelques mètres d’eux, on pouvait entendre le bruit de l’eau qui s’écoulait au creux d’un petit ruisseau et qui perçait le silence de la forêt nocturne pour parvenir jusqu’à leurs oreilles.


« Super ! On aura toujours la chance de se croiser ! »

« Oui, c’est génial ! », renchérit la brunette, le sourire aux lèvres.
Neil attrapa la barre de céréales qu’elle lui tendait, l’ouvrit et en croqua un morceau. La lycéenne l’imita aussitôt et croqua à pleines dents sa barre à elle. Alors qu’elle était déjà à plus de la moitié de son maigre repas, le jeune homme prit de nouveau la parole.


– C’est cool la France ? J’aurais bien aimé y aller un jour.

Elycia se plongea dans ses pensées quelques instants avant de répondre. Comment pouvait-elle décrire le pays où elle était née ? Bien sûr que c’était cool ! Même si depuis quelques années elle n’y séjournait que quelques semaines par an, c’était là-bas qu’elle avait grandie une partie de sa vie et c’était aussi le pays de son père. Bien sûr elle aimait aussi énormément l’Angleterre vu que sa mère y était née. La jeune fille à la double origine se sentait pourtant plus Française qu’Anglaise. Même si son oncle, venait de là-bas lui aussi, il avait toujours fait en sorte qu’elle soit élevée comme une française et non comme une anglaise. Pourquoi ? Elle l’ignorait, mais ça ne la gênait pas vraiment. Il finit par se tourner vers Neil, des pensées plein la tête.

« Je trouve que c’est un pays magnifique. Mais je ne suis peut-être pas très objective ! » s’exclama-t-elle avec un petit éclat de rire avant de poursuivre : « Remarque, des pays j’en ai fait pas mal, et il y en a d’autres qui sont tout aussi beaux. Mais je trouve que la France à ce petit truc en plus…. Comment dire…. Une petite touche d’élégance et de classe qu’on ne trouve pas partout ! Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire. », conclut-elle avec un sourire amusé.

« Et New York ? C’est comment ? Je sais que c’est immense, presque démesuré et que l’activité permanente qu’il y règne donne presque le tournis, je le sais parce qu’on s’est installé là-bas, avec mon oncle. Mais je veux dire, toi qui y as réellement vécu, en tant que véritable New Yorkais, tu trouves ça comment ? Tu arrives à t’y faire à toute cette agitation permanente ? » questionna la jeune fille à son tour.

La petite brune commençait à se montrer un peu bavarde, signe qu'elle était de plus en plus à l'aise et que sa timidité disparaissait progressivement. Il ne fallait pas grande chose pour cela : seulement une personne avec qui le courant passait un peu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeJeu 31 Jan - 22:35

Ce que j'avais prévu de faire de ma soirée : J'allais courir pendant une demi-heure puis prendre une bonne douche arrivé chez moi. Je lirais le livre que je devais lire pour le cours de philosophie. Après ça, j'aurais fait du popcorn pour pouvoir regarder un film quelconque à la télévision. Ce qui m'était arrivé : J'avais rencontré une jeune adolescente perdue au milieu de la forêt. Il m'arrivait plusieurs choses étonnantes depuis que j'étais à Wynwood. Le lycée était bizarre tout comme ses étudiants. Elycia allait donc au même lycée que moi. Elle était vraiment gentille alors au moins je pourrais lui reparler. On faisait parfois de belles rencontres pour ne plus revoir la personne par la suite.

Cela me fit du bien de rire un peu. J'avais perdu toute joie de vivre depuis quelques temps alors sourire me permettait d'oublier et de me détendre. Le mouvement de l'eau était également relaxant. Le cours d'eau qui se trouvait devant nous avait mouvement calme, silencieux. Le seul fait de le regarder me donnait envie de m'endormir. De plus, le temps était parfait à mon goût. Il ne faisait pas trop froid mais un vent frais s'était installé.

Super ! On aura toujours la chance de se croiser

Si j'avais mangé ? Mon ventre se mît à gargouiller au même moment. Je n'avais rien avalé depuis toute la journée. L'adolescente sortit de son sac deux barres avant de m'en tendre un. Je le pris en lui disant un simple " Merci ". J'ouvris l'emballage puis croquai dans le biscuit à pleines dent. Délicieux. Pendant que je mangeai, j'essayai de trouver un sujet de conversation.

C'est cool la France ? J'aurai bien aimé y aller un jour.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeLun 28 Jan - 20:19

Le jeune homme avait ris à sa dernière réponse. Un rire petit rire doux qui devait surement refléter le caractère du garçon. Un rire qui plaisait à Elycia. Elle n’avait pas encore rencontré beaucoup de gens depuis les quelques jours qu’elle était là et Neil semblait être le genre de personne avec qui elle s’entendait le mieux d’ordinaire. Quelqu’un de gentil et de doux, qui semblait lui aussi doté d’un sens de l’humour et qui n’hésitait pas à venir en aide à quelqu’un qui en avait besoin, comme il l’avait ce soir avec la petite lycéenne. Une personne qui avait les mêmes valeurs qu’elle. Quoi de mieux pour former la base d’une bonne amitié ?

Puis le garçon s’était empressé de répondre sur le même ton que la jeune fille.

- Haha, non ! T’inquiètes, je serai sage.

Ce fut au tour de la française de rire de cette réplique. Si on lui avait dit qu’elle allait rencontrer en pleine nuit, au beau milieu de la forêt, une personne avec qui elle passerait un bon moment, elle ne l’aurait jamais cru, mais finalement, la demoiselle se dit que son oncle n’avait peut-être pas si mal fait de l’envoyer à Wyndwood High School car il était vrai que côtoyer des gens de son âge lui faisait le plus grand bien.
En parlant de Wynwdood justement, Neil lui apprit qu’il y étudiait également. Décidément, cette rencontre s’annonçait vraiment bien ! Enchantée par la réponse du jeune homme Elycia lui répondit avec un grand sourire.


- C’est vrai ? Moi aussi j’y suis ! Pas depuis longtemps, mais je vais aussi en cours là-bas !

La petite brune écouta les hululements d’une chouette et la petite brise agiter les feuilles des arbres. Elle repensa subitement aux barres de céréales qu’elle avait dans son sac et se rappela qu’avec toute cette histoire, elle n’avait pas dîné. Elle attrapa son sac et en sortit deux barres. Elle en tendit une à Neil avec un grand sourire.

- Tu as dîné ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeVen 25 Jan - 3:26

Maintenant que je parlais de New York, j’eus un petit moment nostalgique. J’étais né à New York, alors je connaissais la ville comme ma poche. J’aimais me promener là-bas lorsque j’étais plus jeune. J’étais venu m’installer à Miami, même si ce fut un peu difficile de quitter ma ville natale. J’avais besoin de changement. J’y retournerai forcement un jour ou l’autre, mais pas tout de suite. J’avais besoin de m’éloigner de cette ville pour l’instant. Miami était un endroit différent. Ici c’était le soleil et la plage. Un endroit où l’on pouvait se sentir rapidement confortable.

Le fait d’être dans une forêt à une heure si tardive ne me préoccupait plus. En compagnie d’Elycia, je me foutais un peu. J’aimais même ça. Être exposé au danger, sans savoir ce qui pouvait nous arriver. J’adorais la surprise, l’inattendu. Quand je relevais la tête, je pouvais apercevoir un ciel dégagé remplis d’étoile et une lune blanche qui brillait de mille feux. Alors j’avais l’air d’une personne de confiance. Je m’en doutais un peu car on me le disait souvent. Je ne pouvais faire de mal à personne. C’était naturel pour moi. Je ris de la remarque de la jeune fille.

Haha, non ! T’inquiètes, je serai sage.

Ça faisait de bien de rire. C’était une sensation de joie que j’aimais bien. Je pris le temps de compléter la magnifique clairière qui se trouvait devant moi. Elle avait l'air d'être immobile, figée dans le temps. J'entendis les petits sons des animaux de la nuit. Je me retournai vers Elycia pour la regarder, afin de répondre à sa question.

De Wynwood, le lycée qui n'est pas trop loin d'ici. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeLun 21 Jan - 15:01

Le jeune homme lui avait répondu qu’il venait de New York. Haa New York ! The Big Apple comme l’appellent eux-mêmes les New Yorkais. Avec son oncle, ils s’étaient installés dans un des quartiers les plus riches, dans un immense appartement au dernier étage d’un de ces gratte-ciels qui donnaient le vertige à la jeune fille. Une ville toujours en mouvement, qui ne s’arrête jamais. Un peu trop active au goût de la jeune fille en fait. Elle y avait passé quelques jours avant de quitter son oncle pour venir à Wyndwood High School et appréciait beaucoup plus le calme d’ici : malgré la taille de la ville de Miami, ce n’était pas comparable avec New York.

La jeune fille poussa un petit soupir à ces pensées pour son oncle. Il lui manquait déjà alors que ça ne faisait qu’une petite semaine qu’ils étaient séparés. Les mois ici allaient lui paraître bien longs. Elle tenta de chasser ces idées de sa tête et contempla de plus belle le ciel étoilé avant d’entendre Neil s’adresser une nouvelle fois à elle.

- Comment se fait-il que tu me fais confiance ?

La demoiselle afficha un sourire amusé à cette dernière remarque. C’est vrai qu’elle avait peut-être baissée un peu vite sa garde, mais elle se refusait à penser à tous ces films américains où on voyait tout un tas serial killers, des violeurs à foison et encore des dizaines d’autres criminels en tout genre.

- C’est vrai que mon attitude doit te paraître bien naïve. Mais il y a quelque chose chez toi qui m’as donné envie de te faire confiance. J’espère seulement ne pas m’être trompée. Ai-je eu tort ? Ou bien tu vas chercher à m’enlever, me tuer ou je ne sais quoi d’autre ?!

Puis il passa par la tête de la jeune fille, que le garçon ne semblait pas bien plus vieux qu’elle. Ils venaient peut-être de la même école, qui sait ?

- Tu fréquentes quel établissement ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeMer 9 Jan - 0:36

Elycia me remercia après lui avoir dit qu'elle avait un nom original. Je ne pris même pas la peine de lui répondre un gentil " De rien ". Je suivais à présent les pas de l'adolescente. Je me demandais comment ça se faisait qu'elle me fasse confiance. La petite brune rencontrait un garçon dans la forêt durant la nuit qu'elle n'avait jamais vu et ne semblait guère s'en inquiéter. J'aurais pu être un pervers ou une personne qui lui voudrait du mal. C'était une fille naïve. Elycia m'informa qu'elle venait de France. Alors j'avais raison à propos de son accent.

Je viens de New York.

J'étais déçu de ma réponse. Je me trouvais très peu bavard en ce moment. Je ne donnais que des réponses courtes avec une voix neutre. C'était peut-être la fatigue qui commençait faire ses effets. Il était presque 22h et on était pas prêts de rentrer. Je pouvais maintenant apercevoir la clairière. La charmante Française s'assit sur le sol et je m'écrasai également sur l'herbe humide. J'inspirai l'air fraîche puis je la relâchai avec un soupir. La vue était super.

Comment se fait-il que tu me fais confiance ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeDim 6 Jan - 14:02

En entendant son prénom, le jeune homme lui fit un compliment :

- C’est un joli nom.

- Merci, répondit gentiment Elycia avec un sourire, sincèrement touchée par le compliment même si ce n’était pas la première fois qu’on lui disait ce genre de choses. Elle avait en effet un prénom peu commun : c’était un prénom anglais, très rare, choisis par sa mère. Un dérivé du mot « hélicia » qui signifie « éclat de soleil » en grec. C’était une des rares choses qui lui restait de ses parents. Bien sûr, son oncle avait gardé des affaires ayant appartenu à ses parents, mais comme elle ne les connaissait pas vraiment, ça n’avait pas grande valeur ni grande signification à ses yeux. Seul son prénom lui donnait l’impression d’avoir un lien avec sa mère.

Puis Neil acquiesça l’idée d’aller se poser dans la clairière et les deux jeunes gens marchèrent côte à côte vers le lieu choisit. Elycia clopinait, Neil marchait normalement et un lourd silence vint s’installer entre la petite française et le jeune homme. Ni l’un, ni l’autre ne savait trop quoi dire. En même temps, de quoi pouvait-on parler, à une heure pareille, en pleine forêt, avec une personne presque inconnue ?

Neil finit tout de même par trouver un sujet de conversation.


- Tu as un petit accent, n’est-ce pas ? Tu viens d’où ?

- Exact ! Je viens de France. Enfin, ma dernière destination c’était l’Inde, mais je suis française. Et toi ? Tu es d’ici ?

Les deux lycéens se trouvaient à présent à l’entrée de la clairière. Il leur avait fallu quelques minutes pour l’atteindre à cause de vitesse de progression peu rapide de la demoiselle. Elycia fit encore quelques mètres pour s’éloigner des arbres afin d’éviter qu’ils ne lui gâchent la vue et se laissa tomber dans l’herbe. Elle était encore humide de la rosée qui était tombée avec le coucher du soleil, mais en dehors de ce détail, c’était plutôt confortable.

La jeune fille leva les yeux au ciel et pu admirer avec enchantement la beauté de la lune, pleine et resplendissante, et du ciel étoilé où brillaient des milliers de météores formant des dizaines et des dizaines de constellations.


- C’est superbe ! souffla doucement la petite brune, un grand sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeMar 1 Jan - 22:06

Dans une situation pareille, je ne pus m'empêcher de songer au conte d'Hansel et Gretel. Deux petits enfants qui se perdaient dans la forêt, trouvant une maison en pain d'épice et habitée par une vilaine sorcière. De plus, c'était la pleine lune, le moment où les loups-garous étaient censés sortir de leur cachette. Il y avait de nombreuses histoires de peur qui se passaient dans la forêt au plein milieu de la nuit. Je n'y croyais pas mais je ne serai pas étonné s'il se passait quelque chose. Il n'y avait pas de loups à Miami, enfin je crois.

La fille ne tarda pas à répondre à ma question. Alors la mystérieuse inconnue s'appelait Elycia. C'était la première fois que j'entendais ce nom originale. Je remarquai qu'elle avait un petit accent, mais je ne sus pas lequel.

C'est un jolie nom.

Elycia accepta mon idée et m'informa qu'elle avait remarqué une petite clairière un peu plus loin. J'accepta son idée puis suivis ses pas. Elle avait une façon de marcher bien amusante. Un lourd silence s'installa entre nous deux. De quoi pouvait-on bien parler ? J'avais toujours quelque chose à dire, mais en ce moment j'en avais aucune idée. En passant en-dessous d'un arbre, j'arrachai une feuille et la déchira petit à petit. Un sujet me vient en tête.

Tu as un petit accent, n'est-ce pas ? Tu viens d'où ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeLun 10 Déc - 23:42

Le jeune homme encore inconnu s’adressa à nouveau à Elycia.

- C’est quoi ton nom ?, lui demanda-t-il au même moment où elle avait voulu s’avancer. Après son soupir, elle répondit au garçon.

- Je m’appelle Elycia. Et toi, tu es ? demanda-t-elle d’une voix qui laissait entendre un très léger accent français lorsque la jeune fille était intimidée, et ce soir, face à un garçon inconnu, en pleine nuit, au beau milieu de la forêt, c’était le cas.

La lune se reflétant dans les yeux du jeune homme, elle put apercevoir son regard posé sur elle avant de l’entendre ajouter :


- Et si on restait ici en attendant que la lune soit haute dans le ciel ? On aurait plus de lumière et ce sera plus facile pour nous de retrouver notre chemin. En fait, je m’appelle Neil.


Rester ici ? L’idée parue d’abord impensable à Elycia mais après une courte réflexion, bien au chaud dans son pull, elle savait qu’elle avait de quoi boire et grignoter dans son sac si l’envie s’en faisait ressentir et demain c’était samedi. Ils n’avaient donc pas cours et pouvaient se permettre de rentrer tard. Alors après tout, pourquoi ne pas profiter d’un magnifique clair de lune aux côté d’un garçon qui semblait amical. Quoi de mieux pour se faire un nouvel ami ? Et puis de toute façon, sa cheville ne pouvait pour le moment pas la porter bien loin : Elycia espérait qu’après un petit moment de repos elle pourrait rentrer tranquillement sur ses deux jambes. Elle finit par répondre à Neil :

- Pourquoi pas. L’idée est un peu bizarre, mais c’est vrai que ça sera plus facile et avec ce ciel dégagé on va pouvoir admirer le ciel étoilé., déclara finalement la jeune fille. J’ai aperçu une petite clairière dégagée un peu plus tôt sur le chemin. Je pense que l’endroit sera plus adapté.

La jeune française entreprit donc de rebrousser chemin sur une centaine de mètres pour atteindre la petite clairière. Elle se mit à clopiner, essayant de marcher comme elle le pouvait sans trop avoir mal.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeMer 5 Déc - 3:03

Lorsque la fraîcheur vient s'installer, l'inconnue ouvrit son sac pour en sortir un pull et le porter. Elle devait être une fille intelligente et méthodique pour avoir pensée à tout, ce qui était tout le contraire de moi. L'hibou répéta son chant. Je me retournai pour le regarder. Dans le noir presque total, ces gros yeux jaunâtre ressortaient le plus. Une créature de la nuit. Je ne demandai si je l'étais également. Je n'aimais pas trop rester trop longtemps dans le noir mais je préférais la lune au soleil. Je pouvais lire la peur sur le visage de la fille. Dans une situation pareille tout le monde pouvait être effrayé. Elle me répondit clairement cette fois-ci qu'elle s'était perdu et que ce serait difficile de retrouver son chemin dans le noir. Je remarquai que son nom m'était encore inconnu. Si je devais l'aider je devrais au moins savoir comme elle s'appelait.

C'est quoi ton nom ?

Ma nouvelle rencontre sembla vouloir s'avancer vers moi mais elle s'arrêta en cour de route, comme si quelque chose l'en empêchait. Je levai mes yeux au ciel pour observer la lune. Une idée me vient à l'esprit. Je baissai mes yeux vers l'inconnue.

Et si on restait ici en attendant que la lune soit haute dans le ciel ? On aurait plus de lumière et ce sera plus facile pour nous de retrouver notre chemin. Enfaite je m'appelle Neil.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeSam 24 Nov - 16:55

- Pardon ? Tu peux répéter, je n’ai absolument rien compris ! Tu es certaine que tout va bien ?

Les nouvelles paroles que lui adressait le jeune homme sur un ton amical, rassurèrent un peu Elycia.

Le vent léger vint faire frissonner la jeune fille qui descendit son sac de son épaule et en sortit son pull qu’elle enfila.


~ J’ai bien fais de le prendre. ~

Le cri poussé par un hibou, haut perché dans les branches d’un arbre, à quelques mètres au-dessus d’eux la fit elle aussi sursauter. Ce paysage et l’ambiance qui y régnait n’était guère rassurant. Tout ça était même plutôt angoissant.

Quelques rayons de la lune réussirent à percer le dense feuillage et à éclairer légèrement les deux jeunes gens. Ce dernier permis de mieux observer son interlocuteur. Comme elle l’avait supposé, il portait bien un jogging et une paire de basket. Il était surement venu courir dans les bois. Rien de plus. Elycia décida de lui faire un peu confiance, de toute façon elle était perdue et aurait dû mal à retrouver seule son chemin.


- Je crois bien que je me suis perdue. Avec la nuit qui est tombée je ne pense pas pouvoir retrouver mon chemin toute seule.

Elle décida de faire un pas en avant, vers le garçon, mais au moment de prendre appui sur sa cheville gauche, elle ressentie une vive douleur qui l’empêcha de faire un pas de plus. Elle serra les dents et préféra pour le moment ne rien montrer de la douleur qu’elle ressentait mais elle poussa un long soupir.

~ Je me suis encore tordu la cheville ! Avec un peu de chance je vais peut-être échapper à l’entorse ! ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeJeu 15 Nov - 2:29

À peine ai-je mis ma main sur sur son épaule que l'inconnue se retourna et hurla. Surpris, je reculai rapidement d'un pas nonchalant. Même si elle avait arrêté, je pouvais encore entendre son cri raisonner dans mes oreilles. La fille me regardait d'un air curieux, comme si j'étais une chose inconnue. Je ne la voyais que partiellement à cause de la noirceur totale qui s'était installée. Seule la pleine lune qui brillait dans le ciel nous éclairait. Je la regardai. Elle avait l'air d'avoir aperçu un fantôme. La brune semblait être une fille fragile. Elle murmura par la suite quelque chose d'incompréhensible. C'était vraiment une personne étrange.

Pardon ? Tu peux répéter, je n'ai absolument rien compris ! Tu es certaine que tout va bien ?

Un vent légèrement frisquet se leva. On semblait être dans un film d'horreur. La nuit, au beau milieu de la forêt. Il manquait juste les monstres qui viendront nous attaquer et nous manger. Le cri d'un hibou me fit sursauter. La forêt était infestée de bruits étranges. Je n'avais pas peur. J'étais un homme fort et courageux. Rien ne m'arrivera. Je levai les yeux au ciel. Je remarquai qu'une étoile brillait plus que les autres. Je la reconnaissais. L'Étoile Polaire, celle qui pointait toujours vers le nord. Je reportai mon attention sur l'inconnue. Une lumière illumina ses beaux yeux bruns.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeLun 12 Nov - 13:28

A peine quelques instants après s'être relevée et être restée sur place à essayer de savoir où elle était, Elycia entendit du bruit, des pas, pour être exact. Impossible de savoir d'où ça venait. De plus en plus inquiète, la jeune fille guettait autour d'elle la moindre présence d'une personne ou d'un animal et essayait de respirer le plus discrètement possible afin de ne pas se faire remarquer. On ne savait pas sur qui on pouvait tomber, là, au milieu d'une forêt, en pleine nuit...

~ J'aurais pas dû regarder toutes ces séries américaines, on finit par croire que y'a que des détraqués aux USA !~

Cette pensée la fit sourire et elle reteint même un rire. C'était complètement absurde ! Il n'y avait pas plus d'assassins fous ou de kidnappeur aux Etats-Unis qu’en France ! Quoi que ... Elle se refusa d'y penser plus longtemps et essaya de chasser ces pensées de son esprit. Scrutant toujours l'obscurité, elle essaya de se convaincre qu'il s'agissait d'un animal.

~Un lapin ! C'est un lapin ! Bon d'accord, un gros lapin, mais c'est pas un détraqué ! Surtout pas un détra...~

Elle n'eut pas le temps de finir sa pensée lorsqu'elle sentie une main se poser sur son épaule. Dans un seul mouvement elle bondit en avant pour se dégager de la main, se retourna et hurla !

- Haaaaaaaaaaaa !

Elle prit alors quelques secondes pour regarder la personne qui l'avait surprise. C'était un jeune homme, il ne semblait pas beaucoup plus âgé qu'elle et avait des cheveux foncé, très foncé. Il semblait porter des vêtements assez amples. Peut-être un jogging. Mais Elycia ne pouvait pas en distinguer beaucoup plus dans la nuit qui était à présent complètement tombée.
Son cœur battait encore à 100 à l'heure quand elle comprit qu'il s'était adressé à elle, et qu'il la regardait avec l'air d'attendre une réponse. Mais qu'est-ce qu'il avait bien pu lui dire ? Avec la peur qu'il lui avait causé, Elycia n'avait pas fait attention à ce qu'il avait dit. D'une voix légèrement tremblante, elle se décida à lui répondre quand même :


- Oui... non.... j'en sais rien.....

Elle restait en retrait à quelques mètres du jeune homme. Il se pouvait très bien qu'il soit gentil et veuille simplement l'aider, et c'est ce qu'Elycia espérait, mais elle se demandait aussi qu'est-ce que quelqu'un pouvait bien faire dans les bois à cette heure-ci ?!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeLun 12 Nov - 0:08

10h00 am, à la maison.

J'ouvris lentement les yeux. J'étais couché sur le dos, dans mon lit. Normalement, j'étais un lève-tôt, mais je ne me sentais pas trop bien aujourd'hui. J'avais un gros mal de tête. Ce n'était pas parce aue j'avais trop bu la veille. Cela faisait un petit moment que je sentais cette doulour aiguë dans ma tête. De plus, j'avais la nausée mais j'étais incapable de vomir. Malade. Fatigué. Brisé. La lumière du matin qui traversait ma chambre m'éblouissait. Impossible pour moi d'aller en cours. De toute façon, la journée n'était pas intéressante. Je me levai et me dirigeai vers la salle de bain. Je me regardai dans le miroir. Le magnifique garçon que je connaissais pourtant si bien était méconnaissable. J'enlevai mon boxer et entra dans la douche. L'eau chaude se frappait contre ma peau, mais je ne sentis rien. J'en sortis quinze minutes plus tard, en serviette. Sans me rendre compte, je me couchai sur mon lit et m'endormis.

20h16, à la maison.

Je me réveillai en sursaut. Je m'étais rendormi. Au moins, mon mal de tête avait diminué. Je m'étirai puis allumai la télé. Rien d'intéressant. Je me fis un sandwich mais lorsque j'en pris une bouchée, j'avais perdu l'appétit. Je n'avais pas mangé de la journée, et je n'avais pas faim. Tant pis. J'ouvris une fenêtre. L'air était fraîche et il faisait bon. J'enfilai mon jogging, attachai mes baskets puis sortis à l'extérieur. Je courus dans la noirceur.

21h31, dans la forêt.

Aucune idée pourquoi je m'étais rendu aussi loin. Il se faisait tard. Lorsque je m'arrêtai pour reprendre mon souffle, je vis un mouvement entre le feuillage. Un animal peut-être. Quelques instants plus tard, j'entendis un bruit étrange. Un animal ? Non. Je m'avançai prudemment, vers l'endroit où j'avais entendu quelque chose. Une jolie jeune fille se tenait là, l'air affolée. Pourquoi une personne pareil trainerait à cette heure-ci dans un endroit pareil ? Elle était dos à moi. Je mis une main sur son épaule.

Ça va ? Tu ne devrais pas trop trainer par ici toute seule. Serais-tu perdue ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitimeDim 11 Nov - 19:44

Quoi de mieux pour se détendre après une longue journée de cours qu'une petite ballade, histoire de découvrir les alentours, quelques jours à peine après son arrivée à l'école ?

C'est ce que pensa Elycia. Après avoir finis les cours, elle été retourné dans sa chambre y déposer ses livres histoire de s'alléger un peu. Elle avait récupéré au passage son bloc de feuille blanche et quelques crayons, quelques barres de céréales, une petite bouteille d'eau ainsi qu'un petit pull et avait troqué ses sandales à talons contre une paire de tennis en toile. Puis elle s'était décidé à allé se promener dans la forêt non loin de Wynwood High School.

Sur le chemin, elle en profita pour manger une de ses barres de céréales.


~ C'est que ça creuse les cours ! ~

Arrivée à lauré du bois, Elycia fut agréablement surprise par la beauté des lieux. Les forêts de Floride était assez différentes des forêts française. La présence importante de fougères de toutes sortes et la grande quantité de palmiers qui arboraient la forêt, lui donnait un aspect verdoyant impressionnant.

Elycia décida de marcher tranquillement sur les sentiers visibles qui slalomaient entre les arbres.
Au fil de sa ballade, elle aperçu de très jolis oiseaux colorés qu'elle ne connaissait pas.


~ Qu'est-ce qu'ils sont beaux avec leur plumage aussi coloré. ça ferait un trop joli dessin que je pourrais envoyer à mon oncle ! ~

Cette pensée la fit sourire. Elle s'arrêta donc discrètement à quelques mètres de la branche sur laquelle ils étaient posés et sortit son bloc et ses crayons de son sac avec le moins de bruit possible afin de ne pas les effrayer. Elle commença à crayonner tranquillement, assise par terre.
Quand Elycia se mettait à dessiner, il lui arrivait très souvent de perdre quelque peu la notion du temps et ce n'est que lorsqu'elle s'aperçue que la luminosité devenait trop faible pour finir son dessin, qu'elle comprit qu'il commençait vraiment à se faire tard. Elle rassembla ses affaires assez rapidement et se releva. Son mouvement fit s'envoler les deux oiseaux.


~ Je n'avais pas tout à finit. Tempis ! De toute façon il est grand tant de rentrer, il fait presque nuit. ~

Elycia repartit en sens inverse, son sac sur le dos et pressa le pas. Arrivée à un croisement, elle eut un doute : gauche ou droite ? Elle opta pour le chemin sur sa droite, mais elle n'était pas sûre d'elle du tout.

Après quelques minutes de marche rapide, sa crainte se confirma. Elle ne reconnaissait pas les endroits où elle passait.


~ Ho ho, je crois que là je suis pommée ! Mais d'un autre côté on y voit plus grand chose alors ça doit être normal que je ne reconnaisse ps lieux... ~

Elle continua donc dans la même direction, au pas de course. Avec l'obscurité qui reignait, elle ne pu voir une racine sur le chemin et trébucha dessus avant de finir sa course sur le sol. Elycia s'était tordue la cheville en tombant, mais avec ses chevilles plutôt fragiles elle se dit que ce n'était rien du tout. Elle se releva, se frotta pour enlever la terre de ses vêtements puis elle s'arrêta un instant, ne sachant pas si elle devait continuer dans la même direction ou rebrousser chemin.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Empty
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith   Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Promenons-nous dans les bois 8D [FEAT COKINETTE CHÉRIE ♥]
» Promenons nous dans les bois pendant que le loup shorue est la.
» Promenons-nous dans les bois ...
» Luther L. Serberoth ⊱ Promenons nous dans les bois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: