AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Hatred VS attraction {FT cade}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Hatred VS attraction {FT cade} Empty
MessageSujet: Re: Hatred VS attraction {FT cade}   Hatred VS attraction {FT cade} Icon_minitimeSam 25 Aoû - 19:48

Brooke ne comprenait pas tellement pourquoi mais elle avait vraiment envie de rester avec lui. Peut-être pour l’embêter ou peut-être pour autre chose ? Elle savait pertinemment que son attitude insolente ne lui faisait pas froid aux yeux mais pour une fois dans sa vie, elle avait envie de jouer avec le feu. Assise sur une table, elle lui faisait face, tout en balançant nonchalamment ses jambes.

Comme si elle s’y était préparée, le concierge s’énerva proféra toute sortes de paroles incompréhensibles pour elle. Il lui demandait de ne pas le prendre pour un débile mais toute son attitude pouvait lui faire penser une telle chose même si elle ne le désirait pas volontairement. La Rho Kappa n’appréciait pas la méchanceté gratuite et elle serait bien évidemment la dernière à le traiter de « débile ». Enfin bref, malheureusement pour elle, il avait raison. Brooke n’avait aucun droit de rester ici et il pouvait très bien en avertir immédiatement le principal pour la renvoyer chez elle.
Si le concierge avait un minimum d’intelligence et donc comprendrait que c’était pour lui, la meilleure solution pour qu’elle s’en aille, elle serait mal barrée. Ses parents apprendraient alors à son insu que la jeune femme donnait sans arrêt des excuses pour se tenir le plus possible éloignée de sa famille.

Elle s’imaginait de nouveau, enfermée dans leur pièce secrète, les mains liées et implorant leur pardon et leur clémence. Heureusement pour elle, cette idée ne lui était pas parvenu à l’esprit et elle devait tout faire pour que cela n’arrive pas.

C’est donc avec un air crispé que le concierge se remit à nettoyer le sol, en faisant le maximum pour ne pas croiser le regard de la jeune femme. N’étais-ce qu’une impression où elle s’apercevait que tout son corps entier était sous pression. Il lui manquait un morceau de puzzle pour comprendre toute cette histoire ; Elle observa alors tous ses moindres faits et gestes et elle les vits aussi nettement que les gouttes de pluie qui menaçaient de tomber dans quelques minutes dehors : Des perles de sueur étaient apparues sur le front du jeune homme. Etait-ce parce qu’il était anxieux ? Ou autre chose ?

Le concierge passa une main sur son front et stoppa son regard sur ses jambes qui n’arrêtaient pas de faire des va et des viens sans s’arrêter. Il lui demanda d’arrêter de faire ça mais Brooke ne prit en compte que sa seconde remarque. Il venait de la traiter d’emmerdeuse et la jeune femme lui lança un regard noir.

- Si tu arrêtais de me regarder sans arrêt un tant soit peu, tu ne verrais pas mes jambes se balancer ! Et l’emmerdeuse, elle t’emmerde là où elle le pense ok ? Je ne crois pas qu’on se connait assez pour que tu oses me trai...

Brooke arrêta son discours quand Cade (c’était bien ça son nom ?) se releva et enleva sans aucune gêne son tee-shirt devant ses yeux ébahis. Brooke resta scotchée malgré elle sur la nouvelle vue que lui offrait le concierge. Elle était loin du compte en réalité ! Le concierge possédait une musculature assez impressionnante, elle devait l’avouer, entachée par de nombreuses cicatrises. Brooke haussa un sourcil. Qu’est-ce qu’il lui était arrivé pour qu’il en ait autant ? Il était à la fois bizarre et attirant, comme si elle était obligée de le regarder… Ce n’est que quand elle se rendit compte de sa bêtise qu’elle détourna rapidement le regard et fut surprise de penser qu’elle l’avait fait à contre cœur.

La jeune femme sursauta lorsqu’il lâcha brutalement le balai et se dirigea vers elle, un sourire maléfique sur son visage. Il déposa ses mains sur ses cuisses et Brooke se mordit violement les lèvres pour ne pas crier de douleur face à la pression de ses doigts. Elle avait mal, vraiment mal mais elle ne voulait en aucun cas qu’il ne la voie souffrir ou pleurer. Aucune chance qu’il ne la voie faible ! Pourtant, les yeux de la jeune femme brillaient, sachant pertinemment que les larmes menaçaient de jaillir s’il ne relâchait pas la pression.

- Aie ! Mais tu es complètement cinglé ! Tu me fais mal ! Enlève tes mains de mes cuisses tout de suite dit-elle en criant et en posant rageusement ses mains sur les siennes.

Il la menaça d’arrêter si elle ne voulait pas qu’il lui casse les genoux et elle le regarda en le suppliant du regard qu’elle avait compris le message. Elle ne sut pas ce qui se passa ensuite mais une sensation l’électrisa quand elle croisa le regard du jeune homme. Puis tout se passa très vite, il recula hébété et tomba à la renverse en se prenant le seau d’eau dans les pieds. Sa tête heurta le sol avec un bruit sourd et Brooke sauta de la table pour se précipiter vers lui. Elle s’agenouilla à côté de lui, le visage complètement pris par la stupeur et l’inquiétude.

- Hé ! Tu m’entends ? Tu ne vas pas t’évanouir hein ? Est-ce que ça va ?

Brooke commençait à paniquer. Le bruit qu’elle avait entendu, quand sa tête avait touché le sol, avait été sec et brutal. L’eau du seau renversé se répandit dans toute la pièce mais Brooke s’en fichait. Seul Cade comptait là maintenant et elle voulait à tout prix s’assurer qu’il aille bien. Que devait-elle faire d’ailleurs ? Devait-elle appeler les secours ? Brooke était en proie à la panique et les larmes enfin sortirent d’elles-mêmes.

- Je suis vraiment désolée ! C’est ma faute ! Si je t’avais écouté…

Elle passa sa main droite sous sa tête et posa l’autre sur son torse dénudé. Ainsi sans s’en rendre compte, elle se pencha vers lui et y déposa un doux baiser sur sa joue à la commissure de ses lèvres. Mais qu’est-ce qu’il lui arrivait bon sang ? « Ne me dites pas que je me sens attirée par lui ! » pensa la jeune femme en déposant son regard contre le sien. C’était comme si le temps s’était arrêté et qu’il n’y avait que lui et elle dans ce monde…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Hatred VS attraction {FT cade} Empty
MessageSujet: Re: Hatred VS attraction {FT cade}   Hatred VS attraction {FT cade} Icon_minitimeVen 6 Juil - 11:59

Des fourmillements étranges semblaient parcourir ses entrailles alors que son regard fuyait sans cesse la silhouette aguicheuse de la belle… Son corps tout entier s’électrisait à la simple vue des formes voluptueuses de la jeune femme… Et son regard, cet océan de lueurs changeantes, il ne demandait qu’à y plonger littéralement et de s’abandonner à son charme. Pourtant, quelque chose le gênait sans pouvoir en définir véritablement la cause. Sa raison autant que son instinct refusait violemment de succomber à la beauté ensorcelante de l’adolescente… Il avait 27 ans, elle, peut-être dix de moins, il risquait la prison simplement pour avoir osé poser sa main sur elle… Il devait impérativement garder la tête froide et abréger cette entrevue des plus inconfortables.
Mais lorsqu’elle se pencha pour attraper le manche à balais et se mit à nettoyer les dégâts causés par elle seule, ses membres parurent refuser tout net de se mouvoir, comme englué dans le carrelage gris de la salle de classe. Il fallait bien avouer qu’il ne s’attendait pas à çà ! Il s’était imaginé subir le courroux de la jolie brune, ses menaces de licenciement indirect et même peut-être ses pleures, mais jamais il n’avait envisagé l’idée qu’elle puisse se rabaisser à nettoyer de ses propres mains le sol de la pièce. Cade avait toujours cru que les filles à papa qui peuplaient ce lycée le considéraient de haut et méprisait ouvertement les basses besognes auxquelles il était contraint. Pourtant, cette jeune femme qu’il venait de traiter de la pire façon qui soit avait ravalé sa fierté pour réparer ses erreurs… Et le concierge ne parvenait pas à réaliser ce qui venait de se produire… Hébété, il avait murmuré de vagues excuses en s’enquérant de son état, sans doute légèrement honteux de sa réaction excessive et de ses aprioris intransigeants…
Et la jeune femme, par sa réponse qui se voulu rassurante sembla débloquer la vague de paralysie qui avait envahit quelques instants plutôt le corps tout entier du jeune homme… Reprenant contenance, il se renfrogna à nouveau, n’hésitant plus à user de mots tranchants destinés à faire fuir la jolie brune… Elle devait partir, s’éloigner de lui s’il voulait parvenir à conserver son sang froid… Il était indubitable que la lycéenne lui faisait de l’effet, elle le séduisait sans même sans rendre compte et il refusait catégoriquement de succomber à de telles envies, des pulsions qui ne lui ressemblaient pas… Sa présence si proche de lui, l’intimité dont ils disposaient, toute cette situation le gênait et son caractère lui-même le poussait à réagir violemment… Sa meilleure défense avait toujours été l’attaque et il n’allait pas tarder à le prouver tant son instinct lui hurlait de s’éloigner de la menace…

Croisant les bras sur son buste, la jeune femme le toisa soudain de son regard électrique et Cade ne pu le soutenir, préférant fuir les pupilles accusatrices tandis qu’elle lui annonçait ses terrifiantes intentions… Une vague de chaleur intense envahi soudain le corps tout entier du concierge, remontant insidieusement le long de son dos pour venir se loger sur ses joues… Loin de rougir, c’était bien la colère qui menaçait d’éclater, du moins, il tentait de s’en convaincre… S’obligeant à croiser à nouveau les iris bleutés de la belle, il s’efforça de soutenir tant bien que mal son regard…


- Parfait ! Restes ici si çà te chante ! Je m’en fiche ! Mais ne m’invente pas des lois à la con ! Tu sais très bien que les salles de classe sont interdites après les cours, sauf si un professeur t’autorise à y rester… Ne me prend pas pour un débile, tu veux ?!

Les doigts crispés sur le manche en bois, il se remit à nettoyer le sol, tentant de faire abstraction du mouvement de va-et-vient que l’importune avait amorcé avec ses jambes. Il frotta énergiquement le sol, sans doute même trop, tant il transposait sa frustration autant que sa colère sur sa tâche… Et la chaleur qui l’avait saisit ne tarda pas à se faire étouffante, la sueur perlant dans son dos et sur son torse… Il ne supportait même plus le tissu qui recouvrait si peu son buste. Stoppant net le nettoyage du sol, il passa le dos de sa main sur son front pour en essuyer l’humidité, lorsque son regard s’arrêta à nouveau sur les jambes ballantes de la jeune femme…

- Et par pitié, arrête de faire çà !... Qui m’a fichue une emmerdeuse pareille ?!

Lança-t-il autant à l’intention d’une hypothétique divinité supérieure qu’à la principale intéressée avant de poser un instant le balais qu’il tenait. Soupirant, il se contorsionna pour retirer le haut de sa combinaison bleue, laissant apparaître ainsi son torse nu, maculé des cicatrices de son passé… Son dos avait particulièrement conservé les traces du cuir de la ceinture de son beau père tandis que ses bras étaient les témoins de bagarres de rues connues de lui seul…
Déposant ses poings sur ses hanches, il inspira profondément l’air confiné de la pièce comme pour obliger son corps à rétablir une température normale en son sein… Le haut de sa combinaison pendant nonchalamment sur ses hanches, il reprit son travail et finit par passer non loin de la lycéenne qui n’avait toujours pas stopper ce mouvement insupportable qui l’agaçait tant… Et, n’y tenant plus, il jeta le balai au sol avant de se diriger d’un pas déterminé vers l’origine de sa colère… Plongeant son regard sombre dans celui de la jeune femme, il posa ses deux mains sur les cuisses offertes de la belle, n’hésitant pas à resserrer ses doigts afin de lui imposer une pression intense qui ne tarderait pas à être douloureuse… Un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres alors qu’il intensifiait encore la pression…


- J’te jure que je vais te casser les genoux si tu n’arrête pas !

Osa-t-il la menacer alors que l’effluve sucrée de la belle vint soudain chatouiller les narines du concierge, lui rappelant par la même l’attirance non équivoque qu’il ressentait pour elle… Et une autre vague de chaleur vint s’immiscer en lui alors que ses iris se perdirent dans le décolleté discret de la jolie brune… Légèrement tremblant, il relâcha soudain la pression et recula maladroitement de quelques pas… Il sentit bien trop tard le seau d’eau savonneuse qui était derrière lui et ne pu empêcher la chute qui le menaçait alors… Son dos heurta violemment le sol alors que ses mains tentaient vainement de se rattraper à tout ce qu’elles pouvaient… Et tandis que l’eau sale du seau se rependait joyeusement sur une bonne partie du carrelage, Cade resta allongé, trop sonné pour tenter de se redresser de suite… Il posa sa tête sur le sol trempé et frotta son visage de la paume de ses mains… Que lui arrivait-il au juste ? Pourquoi cette fille le rendait-il si nerveux ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Hatred VS attraction {FT cade} Empty
MessageSujet: Re: Hatred VS attraction {FT cade}   Hatred VS attraction {FT cade} Icon_minitimeVen 8 Juin - 16:57

Qui aurait cru qu’elle tomberait nez à nez avec le concierge ? Et dans les deux sens du terme en plus ! Il était penché au-dessus d’elle et Brooke pouvait sentir son souffle sur sa nuque. Elle ouvrit la bouche mais aucun mot n’en sorti. Elle était obnubilée par son regard et n’arrivait pas à le détacher du sien. Etais-ce seulement elle ou elle pouvait remarquer qu’il la dévisageait lui aussi sans aucune gêne. Elle ne sut pas combien de temps ce moment étrange et mystérieux dura mais il fut d’une très courte durée.

A peine le remercia-t-elle qu’il sortit de sa transe et la releva rapidement en prenant soin de se détacher d’elle. Elle ne comprenait pas son changement soudain de comportement vis-à-vis d’elle. Qu’est-ce qui lui prenait ? En réponse à ses remerciements, il lui sortit qu’effectivement c’était grâce à lui et que sans sa miraculeuse présence, elle serait sûrement à l’hôpital ou à la morgue… Qui sait ce qu’il aurait pu se passer ?

Elle le vit détourner les yeux et Brooke croisa ses bras. Il n’était vraiment pas net ce type. Le lycée engageait vraiment du personnel de plus en plus étrange et malpoli. C’est vrai quoi ! Elle ne lui avait rien fait non ? Le concierge lui demanda ce qu’elle faisait ici et elle fronça les sourcils lorsqu’il évoqua sa chute en l’évoquant de manière assez grotesque et familière pour un jeune adulte comme lui. Il avait employé exactement le terme « connerie » et la jeune femme n’appréciait pas du tout son manque de tact. Elle jeta un regard sur sa fameuse « connerie » et soupira en voyant le peu de dégât qu’elle avait provoqué. Elle se baissa et ramassa le balai-brosse. Elle nettoya rapidement la serpillère et sous les yeux assez surpris du concierge, elle répara ses dégâts en passant la serpillère là où elle avait laissé des traces dû à sa légendaire maladresse.

Quand elle jugea que le travail était bien fait, elle remit la serpillère dans le seau et tandis le manche au jeune homme qui n’avait pas bougé d’un pouce.

- Voilà ! Tu es content maintenant ? J’ai réparé mon erreur alors je pense que je mérite un peu plus de respect non ?

Elle savait qu’il ne s’attendait pas à ce geste venant d’elle. Elle était même persuadée qu’il avait reconnu une fille à son papa et qu’elle était pleine aux as. Il n’avait pas tort sur ce dernier point mais contrairement à ce qu’il devait sûrement pensé, elle n’en voulait pas.

Et par un quel qu’onc miracle, comme s’il avait lu dans ses pensées, elle le vit soupirer et il se ravisa en lui demandant si elle allait bien. Le visage de la jeune fille s’adoucit et elle s’inspecta rapidement.

- Non je crois que ça va. Enfin j’ai connu pire dit-elle en souriant. Et toi tu n’as rien ?

Brooke aurait pu se passer de sa dernière question mais elle n’avait pas pu s’en empêcher et puis de toute façon, elle serait au moins rassurée. Mais contre toute attente, il haussa la voix d’un air légèrement sévère en lui demandant si elle cherchait quelque chose ou si elle était venue juste ici pour l’embêter en quelque sorte. Les traits de Brooke se crispèrent rien qu’en l’entendant lui parler de cette façon. Non mais ce n’était pas croyable ! Un coup il était violent, puis gentil et de nouveau agressif ! Il devait sûrement allé voir un psy… C’est là qu’elle se souvient qu’elle avait fait demi-tour pour récupérer son agenda. Elle parcourut la salle du regard mais elle ne le trouvait pas.
Bon, il n’était pas ici visiblement. Dans ce cas-là, où pouvait-il être ? Etait-il tombé de son sac dans sa précipitation ? Elle n’y comprenait plus rien. Elle savait qu’elle devait partir et qu’elle n’avait plus rien à faire ici mais elle n’avait aucunement l’envie de lui donner raison. Elle croisa de nouveau ses bras et soutint son regard en lui tenant tête. S’il voulait se la jouer de cette façon, alors il ne serait pas déçu du voyage.

- Effectivement, j’étais au début venue récupérer quelque chose mais…

Elle le fixa intensément et ne le quittai pas des yeux.

- Mais maintenant, ce n’est plus tellement ce qui me préoccupe. Et oui j’ai l’intention de m’étaler ici ! C’est une très bonne idée que tu viens de me donner tiens ! Je te signale que cette salle ne t’appartient pas et que j’ai tous les droits de rester dans cette pièce et à cette heure-ci.

Et pour prouver qu’elle ne bluffait pas, elle se retourna et s’assit sur la table, en balançant ses jambes en l’air et en le provoquant du regard.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Hatred VS attraction {FT cade} Empty
MessageSujet: Re: Hatred VS attraction {FT cade}   Hatred VS attraction {FT cade} Icon_minitimeMar 29 Mai - 22:58

Le crépitement rougeoyant du tabac, comme un minuscule signal au loin, accentuait sa lumière alors que le jour déclinait ineluctablement... Le ciel se teintait peu à peu de ces coloris orangés que seule la nature était capable de mélanger et les ombres s'allongeaient, étranges fantômes, comparses récalcitrants des êtres vivants...

Cade inspira profondément, fermant les paupières pour apprécier la douce sensation du tabac s'infiltrant dans ses poumonts... La substance avait ce don étrange d'apaisement, pas assez certes pour l'ancien drogué qu'il était, mais suffisant pour l'aider à tenir le coup... Soupirant, il s'humecta les lèvres avant de jeter le mégot sur le sol et de l'écraser du bout de sa chaussure. Glissant ses doigts dans ses cheveux, il passa les paumes de ses mains sur son visage comme pour effacer quelques noires pensées.. Il réenfila le haut de sa combinaison bleue, tenue obligatoire imposée par le chef d'établissement, et remonta la fermeture éclair, juste assez pour faire tenir sa tenue sans pour autant cacher la totalité de son torse dénudé...

Se décollant du mur contre lequel il était adossé jusque là, il attrapa la boîte à chewing-gum cachée dans la poche de son vêtement et en glissa un entre ses lèvres avant de tirer sur la porte de service, pile poil à l'instant où la sonnette du lycée retentit dans les couloirs, faisant ricocher le son strident sur les multiples murs qui composait le bâtiment... Exaspéré, Cade attendit quelques instants encore, le temps de laisser passer le plus gros de la cohue formée par les nombreux élèves... Une dizaines de minutes s'écoulèrent avant qu'il ne se décide enfin à franchir le seuil... D'un pas nonchalant, il se dirigea vers un placard situé quelques mètres plus loin pour en sortir le chariot de la femme de ménage...

Le nettoyage des sols ne lui incombait pas habituellement, mais la vieille dame était encore malade et on préférait s'adresser au concierge pour la remplacer plutôt que de faire appel à une agence intérim... C'était tellement plus simple de s'adresser à l'ancien tôlard qui n'osait reffuser les travaux qu'on lui confiait de peur de se faire renvoyer... Cade avait conscience de se faire exploiter d'une certaine manière mais il acceptait sans broncher tout simplement parce que ce job était sans doute la plus belle chose qui lui soit arrivée depuis.... fort longtemps...

Las, il dégagea le chariot du placard d'un geste assuré avant de le pousser devant lui... Il croisa plusieurs élèves, toisa certaines jeunes femmes d'un oeil critique, lança même quelques regards noirs à certains... On ne pouvait pas dire que le concierge de Wynwood était particulièrement apprécié des élèves, pourtant, il ne faisait pas de remous pour autant et parvenait à garder son calme la plupart du temps... Il fallait aussi avouer que le jeune homme détestait les gens en général mais ceux qui peuplaient ce lycée l'horripilait plus que tout, en particulier ceux qui n'avaient qu'à claquer des doigts pour obtenir ce qu'ils désiraient... Quelque part, Cade les enviait sans doute, lui qui n'avait eut qu'une vie de misère...

Bientôt, il arriva à hauteur de la première salle de classe. Déverouillant la porte grâce aux trousseau de clef qu'il gardait constamment sur lui, il pénétra dans la pièce suivit de près par son fidèle chariot... Attrapant le manche d'une des serpillères, il se mit à frotter énergiquement le sol, n'hésitant pas à l'humidifier autant que nécessaire, lorsque la porte se rouvrit brusquement...
Une jeune femme à l'air pressé fit irruption dans la pièce, ne prenant pas même conscience de la présence du concierge... Ni du sol glissant d'ailleurs ! A peine eut-elle amorcé quelques pas en direction des tables que ses pieds dérapèrent sur le sol... Ni une ni deux, Cade lâcha le manche à balais qui alla s'écraser sur le carrelage humide en un claquement sec et rattrapa de justesse la maladroite...

Penché au dessus d'elle, il ne pu s'empĉher de plonger littérallement dans le bleu azur de son regard étonné... Un instant, quelques secondes à peine, il ne pu soudain plus décrocher ses yeux de cet océan de lueurs changeantes... Pourtant, il se reprit à l'instant même où la jolie brune pris la parole... La redressant, il relâcha immédiatement son étreinte lorsqu'il se rendit compte qu'il avait déjà apperçu l'importune l'une ou l'autre fois... Elle ne l'avait pas laissé indifférent, il ne pouvait le nier, pourtant quelque chose en lui le poussait à la rejeter violemment, il n'aurait su dire pourquoi...


- Heureusement que je le suis, tiens ! Tu te serais fracasser le crâne sinon !

Lança-t-il sans ménagement aucun... Du coin de l'oeil il l'observait, d'un regard à peine voilé il parcourait la volupté de ses formes, rêvant de les effleurer... Tout son être tendait à l'approcher, pourtant ses paroles étaient acerbes et tranchantes comme s'il rejettait totalement l'idée de succomber aux charmes de la belle... Se mordant la lèvre, il se força à détourner le regard...

- Tu n'as rien à faire ici d'ailleurs... Et avec tes conneries, j'vais être obligé de repasser derrière ! Merci !

Cracha-t-il en passant le dos de sa main sur ses lèvres comme pour les essuyer, réflexe inutile qui cachait une gêne dissimulée... Soupirant, il se ravisa soudain, poussé par une force qu'il ne saurait expliquer...

- Désolé... Tu n'as rien ?

Osa-t-il à peine murmurer, tant l'idée même de s'excuser lui coûtait... Qu'avait-elle donc de si spécial cette nana pour qu'il ne parvienne pas à conserver son sang froid en sa présence ? Une fille de riche comme toutes les autres, voilà ce qu'elle était... Alors pourquoi hésitait-il à la traiter comme telle ?

- Bon... T'as oublié un truc ou c'est juste pour le plaisir de t'étaler que t'es ici ?

Ne pu-t-il s'empêcher de lui balancer... L'agressivité semblait bel et bien avoir repris le dessus...

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Hatred VS attraction {FT cade} Empty
MessageSujet: Hatred VS attraction {FT cade}   Hatred VS attraction {FT cade} Icon_minitimeMar 22 Mai - 22:28

Brooke était complètement plongée dans ses pensées, laissant son regard vagabonder au-dehors de la salle de classe, lorsque le prof de maths l’interrogea subitement. Elle ne put s’empêcher de sursauter, encore endormie. Elle n’avait pas entendu la question, juste son prénom. Elle était visiblement mal barrée et vu le regard que lui lançait l’intéressé, il n’était pas d’humeur patient aujourd’hui. Il ne fallait pas qu’elle se fasse remarquer. Elle lui adressa un merveilleux sourire et inoffensif et lui demanda de répéter la question. Le prof la fusilla du regard et l’intima d’écouter pendant les cours et de redevenir sérieuse et blablabla et blablabla.

Brooke soupira. Elle n’écoutait déjà plus ce qu’il disait. C’était son dernier cours de la journée et elle n’avait qu’une envie : rentrer chez elle. Les maths n’étaient pas son point fort même si elle faisait le maximum d’effort pour essayer de se concentrer et d’assimiler les paroles du prof. Rien à faire ! Elle était trop fatiguée et sa flemme surpassait tout le reste ; Elle accueillait avec plaisir la sonnerie qui annonça la fin des cours une demi-heure plus tard. Elle remballa rapidement ses affaires et rejoignit ses amies qui l’attendaient au pas de la porte, sans jeter aucun regard vers le prof. De toute façon, la seule chose qu’elle voulait là maintenant était de le fuir à tout prix.

Elle descendit les escaliers tout en discutant avec son groupe de pairs et farfouilla à la recherche de son agenda. Elle fronça les sourcils lorsqu’elle s’aperçut qu’elle ne le sentait pas du bout des doigts. Où était-il passé se demanda la jeune fille à bout de nerf. Elle vérifia une, puis deux et soupira en concluant qu’elle avait beau chercher, il ne se trouvait pas dans son sac. Elle adressa un sourire crispé à ses amies et leur lança en faisant le chemin inverse qu’elle les retrouvait. Elle monta les marches deux par deux. Elle avait commencé à avoir une phobie vis-à-vis de ce lycée. Quelle journée de merde maugréa la lycéenne, complètement épuisée et lasse de faire sans arrêt la même chose tous les jours. Elle enjamba les quelques mètres qui lui restaient à franchir et atteignit enfin sa salle de cours. Avec rapidité, elle ouvrit la porte, en priant intérieurement qu’elle ne soit pas encore fermée.

Brooke dans la précipitation, se regarda pas où elle mit les pieds et elle les sentit glisser sous le sol. Comment étais-ce possible ? Le sol était-il mouillé ? Elle n’avait pas le temps de songer à ça. Ses jambes se dérobèrent sous ses pieds et elle ferma les yeux, instinctivement. Elle allait tomber en arrière et se fracturait le crâne. Elle attendait que son crâne touche le sol mais ce ne fut pas le cas. Non, elle sentit deux mains la rattrapaient au dernier moment. Son cœur battait contre sa poitrine. Qu’est-ce qu’elle avait eu peur ! Elle rouvrit lentement les yeux et croisa ceux du concierge. Le concierge ?! Oui c’était bien lui qui la tenait dans ses bras. Si sa mémoire était bonne, il s’appelait Cade machin chose. Elle ne se rappelait plus de son nom de famille. D’ailleurs pourquoi était-il là ?
C’est là que Brooke s’aperçut qu’ils se fixaient réciproquement et elle sentit un frisson la parcourir en voyant l’intensité de son regard. Elle releva la tête et sourit à son « sauveur ».

- C’était chaud ! Merci beaucoup ! Tu es rapide dis donc….
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Hatred VS attraction {FT cade} Empty
MessageSujet: Re: Hatred VS attraction {FT cade}   Hatred VS attraction {FT cade} Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hatred VS attraction {FT cade}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attraction Animale (Pv Isaac)
» L'attraction de l'église hantée - Niklaus Mikaelson
» Attraction Ténébreuse
» L'attraction des sucreries
» Cade, social links ╰☆╮

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: