AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Comme au bon vieux temps (Malina & ouvert à qui le souhaite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 106


MessageSujet: Comme au bon vieux temps (Malina & ouvert à qui le souhaite)   Dim 11 Sep - 20:47

Comme au bon vieux temps

   
Le dimanche était contre toute attente, le jour de la semaine qu’Adam préférait. Tout est au ralenti, tout le monde se réveille doucement et l’impression que les minutes durent plus que seulement 60 secondes tellement la population prend son temps, ça le faisait presque kiffer. Si on met de côté les réveils difficiles des lendemains de soirée. Pas particulièrement lève tôt, il s’était malgré tout réveillé vers 10h00 du matin, avait pris sa douche dans l’idée de rejoindre sa sœur. Adam savait que sa sœur avait pris l’habitude de se rendre au Wet Willy’s tous les dimanches matins pour émerger. C’était comme ça depuis full time, alors pour cette fois, il était sûr de la trouver là. Malina était normalement revenue de New-York la veille au soir et s’il n’avait pas eu le temps de passer la voir à son retour, en bon grand-frère qu’il était, il comptait bien le faire ce matin pour la remotiver au moins un peu. Adam se fichait pas mal de la vie que vivait son père, puisque depuis son départ il n’avait plus voulu avoir un quelconque contact avec et si lui pouvait en être dispensé, leur père tenait à ce que Malina, encore mineure, continue de s’y rendre un week-end sur deux. Il n’était pas rare de la voir revenir plus tôt, comme cette fois-ci et dans ce cas, Adam savait qu’il s’était passé un truc, il la connaissait que trop bien. Ses clés de voiture dans la main, le pi sigma quitta la chambre « - Bro’ je passe voir Mali chez Will si jamais ». Si jamais quoi ? Si jamais Liam voulait lui aussi glander une partie de la matinée face à un petit dej’ qu’ils pourraient se commander, comme ils le faisaient parfois il y a deux ou trois ans. Ou simplement s’il comptait lui proposer un truc à faire un dimanche matin.

Sortant de sa voiture, Adam coupa la radio traitant au passage les musiques commerciales ou pourries qu’on entendait de nos jours et lunettes sur le nez, n’eut aucun mal à trouver le chemin jusqu’au bar. Forcément, depuis le temps et malgré son absence, il avait l’habitude de s’y rendre avant de partir pour Boston. Sans se bouger jusque l’intérieur, Adam fit signe au patron de l’endroit remarquant au passage une nouvelle employée. Il ne retira pas ses lunettes de soleil pour autant, mais prit plusieurs secondes avant de détourner son regard de Carry. Adam n’avait pas souri, il avait gardé son sérieux pour une fois. Mais il l’avait remarquée, ça oui. D’une allure trainant toujours cette nonchalance, il se dirigeait vers la table où se trouvait Malina. Depuis des années, elle avait toujours cette habitude de venir à ce même bar, pour commander le même petit dej' et même s’installer de la même façon sur son fauteuil. A sa hauteur, Adam agrippa délicatement une partie des longs cheveux de sa sœur pour lui tirer la tête en arrière et déposer un baiser sur son front. Ca n’était pas dans le but de lui faire du mal, c’était ce qu’il faisait à chaque fois. Certes, lorsqu’elle était plus jeune, c’était un geste qui se voulait mesquin au point que la première fois, alors qu’elle n’avait que neuf ou dix ans, elle s’était mise à pleurer. Depuis, cette habitude ne l’avait jamais quitté. « - Comment ça se fait que t’es déjà rentrée ? Je sais que t’as un penchant pour ce bar, mais de là à faire le chemin de New-York… » Adam posa ses clés sur la table et sorti son paquet de clope « - Hier on a été à une soirée, c’était un truc de fou. On connaissait même pas la fille qui organisait, on s’est tapé l’incruste en faisant croire qu’on était des potes d’un type lambda un peu plus loin. La meuf elle a rien pigé et ses copines sont de vraies bombes. J’ai gratté les numéros, mais je sais plus laquelle est qui. J’ai l’espoir que Liam a retenu les prénoms. Et toi New-York raconte, t’as fait quoi ?» En attendant que Malina lui réponde, il demanda au patron du bar « - Hé Wil, maintenant que t’as du personnel à ton service, on peut encore fumer ? » Adam adressa un autre regard à Carry, alluma sa clope et lança son paquet de clope sur la table en écoutant sa sœur lui expliquer son séjour dans leur ville natale.

   
© 2981 12289 0

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Back where we left off, watch you take your dress off. I've been by myself remembering you. Our body hurts me, Loopin' 'round like CCTV in all this bitterness you stay so sweet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 167
Je fais partie des: : Eta Iota


MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps (Malina & ouvert à qui le souhaite)   Jeu 15 Sep - 16:17

« - Comment ça se fait que t’es déjà rentrée ? Je sais que t’as un penchant pour ce bar, mais de là à faire le chemin de New-York… »  C'était exactement la question que j’espérais éviter. En même temps, j'étais bien naïve de croire qu'Adam ne se poserait pas de question quant à ma présence à Miami alors que je devais encore être à New-York pour quelques heures. J'avais l'impression que des heures s'étaient écoulées et pourtant il ne devait y avoir que trois heures. Peut-être quatre. Aller chez mon père était un vrai supplice au fur et à mesure que les jours filaient. J'avais l'impression d'être l’intruse dans leur tribut et même s'il me répétait que je fabulais totalement, c'était un ressenti que je n'appréciais pas, que je n'aimais pas. J'ai donc choisi de revenir à Miami. A quoi bon, je devais quand même revenir aujourd'hui, pourquoi attendre patiemment que les heures passent plutôt que de les gagner en venant faire quelque chose d'à peu près utile à ma vie en Floride ? Arrivée en Floride, j'avais pris un taxi jusque la maison familiale où ma mère semblait étonnée de me voir. Une chance qu'elle n'avait pas le temps et qu'elle devait partir travailler, sinon je risquais l'interrogatoire du siècle.

Alors qu'elle quittait la maison, je reçus un texto de la part de mon père me demandant où je me trouvais. C'est bien, à presque 10 heures il se rend seulement compte que je ne suis plus là. On voit les progrès, moi je lui donnais jusque 13 heures, peut-être 15 pour percuter. Je me rendis à l'étage pour une douche revigorante et bien que je manquais de sommeil, l'envie de dormir ne me disait rien. J'avais prévenu mon frère que j'étais déjà de retour à Miami et comme d'habitude j'avais envie de me rendre chez Will. Son bar était un endroit conviviale où j'aimais me rendre de temps en temps. L'impression de souffler, de décompresser se faisait ressentir et c'était comme ça depuis que j'avais treize ans. Quand mon frère s'y rendait avec ses potes, je voulais toujours le suivre et finalement, je restais avec William à l'aider à servir les clients. C'était ce qu'il trouvait de mieux pour me consoler de l'abandon de mon frère qui semblait préférer la présence de ses potes à la mienne.

Sur le chemin, je m'arrêtai devant un panneau de signalisation où il était inscrit « Miami » en grand et en toutes lettres et envoyai le cliché à mon père. Autrement dit, c'est pas à New-York qu'il verrait ce genre d'indication, avec un peu de chance il comprendrait où je me trouve réellement. Les cheveux détachés et habillée d'un petit short en jeans et top léger, je me continuai le chemin avec un bouquin dans l'autre main. C'était pas pour combler l'ennui, mais plutôt pour essayer d'avancer dans la lecture imposée par l'école. C'était un livre véritablement ennuyeux, mais je m'étais lancée le défi de le lire jusqu'au bout afin de savoir de quoi on parle en cours. Un grand exploit venant de moi, puisque je ne suis pas ce genre de fille à aimer l'école ni ce genre d'étudiante à m'appliquer dans mes cours.

Je choisis une table pour quatre, c'est souvent la même d'ailleurs. Et dans un fauteuil, je m'installe non sans adresser un signe de la main au patron du bar. C'est alors que la question de mon frère me sauta aux oreilles. Que pouvais-je lui répondre finalement ? Il savait pertinemment que j'étais pas ici parce que j'avais hâte de terminer ma lecture actuelle. _ Faut croire que je préfère ce bar à New-York. J'avais l'habitude de sa manière de me dire bonjour, puisqu'il me l'infligeait depuis que j'avais assez de cheveux pour qu'il puisse le faire. Autrement dit, au moins depuis mes six ans. Adam devait bien se douter que New-York est la ville que j'aime le plus au monde, mais que certaines personnes me poussent à ne plus y retourner, à ne pas y rester bien longtemps. Pourtant New-York, c'est grand. Mais ne dit-on pas que le monde est petit ? Mon frère commença son récit concernant la soirée qu'il avait passé ou plutôt qu'ils avaient passé. Je ne sais pas trop de qui il parlait, mais j'imaginais au moins Liam dans le tas. J'évitais donc de poser toutes questions et l'écoutai en souriant. _ Je rêve de vous voir dans une soirée rien qu'entre mecs. Vous serez dans le mal, ça sera vraiment fun à voir. New-York. Qu'est-ce que j'y avais fait ? Pas grand-chose. J'ai pas vraiment eu le temps de faire quoi que ce soit vu qu'une fois les pieds dans cette ville, je me sentais déjà un peu trop oppressée pour vouloir y rester _ Pas grand-chose. J'ai décompté les heures jusqu'à ce que j'en ai marre et j'ai pris l'avion.  Je surpris Adam les yeux un peu trop souvent posés sur la nouvelle employée de William. De temps en temps, je me retournais sans aucune discrétion pour voir à quoi elle pouvait ressembler. _ Tu la connais ?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


   
Malina Alexiane Matthews
Got everyone watchin' us, so baby, let's keep it secret. A little bit scandalous, but baby, don’t let them see it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 527
Je suis âgé(e) de: : 21
Mes disponibilités pour RP: : 7/5
Je fais partie des: : Alpha Psi.


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Bâtiment des Alpha Psi
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps (Malina & ouvert à qui le souhaite)   Sam 17 Sep - 22:06

Le travail, c'est pas l'enjaille, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Ou plutôt, si. Mais justement c'était ce qui faisait qu'en ce dimanche matin, alors qu'elle aurait pu se trouver au chaud dans son lit, Holly était déjà derrière le comptoir en train de nettoyer derrière le serveur de la veille. Pas qu'il avait tout laissé en bordel, mais .. Elle avait un truc avec la propreté. Peut-être pas dans sa chambre, mais en tout cas, sur son lieu de travail, c'était le cas. Elle avait besoin de passer un autre coup de serpillère avant l'ouverture histoire d'être sûre que c'était clean. Mieux valait ne pas faire mauvaise impression, parce qu'elle avait beau connaître William depuis un bon gros moment, elle savait très bien qu'il ne mêlait pas affinité et travail. Il était même plutôt très clair à ce sujet et elle en était parfaitement consciente. Du coup, sans trop en faire, elle en faisait quand même. Elle était donc arrivée un peu plus tôt, ce jour là. Elle, qui généralement faisait les fermetures question de facilité, avait anticipé le coup. Si le soir on rangeait, le matin il fallait mettre en place. Serviettes, couverts. Tout le truc habituel. Et ça prenait du temps. Temps qu'elle avait prévu. Et c'était extrêmement rare. Mais c'était appréciable. À ces heures là, elle était seule. Dans le calme. Même William n'était pas encore sur place. Elle avait fait fort, ce matin là, c'était un peu pour marquer le coup. Et pour pas être prise au dépourvu. Elle savait comment certains pouvaient-être matinales et il était hors de questions de laisser passer des clients. C'était pas le but.

Finalement, elle avait été rapide et l'ouverture était vite arrivée. William s'était pointé un peu plus tard et avait filé dans son bureau après un simple 'salut'. Elle s'était dit qu'il devait avoir un tas de trucs à faire, qu'il était pressé, ou préoccupé et comme elle le connaissait, elle n'avait pas insisté. Ce qu'elle avait remarqué, c'était que justement il n'avait rien dit de négatif quant à la mise en place, et c'était déjà ça. Tout se passait relativement bien. Mais comme on dit, toute bonne chose a une fin, et alors qu'elle essuyait des verres tout droit sorti du lave vaisselle, elle lança un regard vers l'entrée. Choc. Surprise. Elle se figea l'espace de deux secondes et reprit son activité en baissant rapidement la tête. Pourquoi réagir comme ça ? Pourquoi faire profil bas ? Débile. Elle se sentait oppressée. Observée. Défigurée. C'était gênant. Discrètement, elle le suivit autant que possible du regard, même si ça devait passer par les reflets dans les vitres. Encore pire. Mais la catastrophe, c'était .. Elle lâcha le verre qu'elle tenait dans sa main. "Merde. Désolé Will'." Elle n'avait pas encore commencé à ramasser les morceaux que son patron la jaugea d'un air interrogateur. Est-ce qu'Adam venait vraiment d'embrasser cette .. Fille sur le front ? Elle leva les yeux au ciel. C'était qui ça ? Elle soupira et foutu le tout à la poubelle. "Premier et dernier verre de la saison, j'te promets." Elle lâcha un sourire, c'était tout ce qu'elle pouvait faire.

Quand elle avait sous-entendu à William qu'elle aurait aimé qu'il s'occupe de la dite table, il avait grimacé et lui avait rappelé qu'elle n'était pas là pour être sélective. Évidemment. Son calepin en main, elle se dirigea d'un pas décidé vers le 'couple'. Et honnêtement, elle n'avait pas du tout envie. Finalement, elle arriva à leur hauteur, et sans même prendre la peine d'adresser un regard au jeune homme, elle se concentra sur la demoiselle, qu'elle analysa sans gêne. Fallait qu'elle comprenne qu'est-ce qu'il pouvait bien lui trouver. À elle. À ça.  

"Hum. Bonjour, est-ce que je peux prendre votre commande ? Ou bien vous préférez que je repasse plus tard ?."

Elle afficha un sourire faussement sympathique et finalement, jeta un coup d'oeil vers Adam.

"Oh. Salut."

N'importe quoi.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

i just feel sort of empty these days + My hands are cold, my lips are turning blue, i'm shaking. This fragile heart, so heavy in my chest, is breaking. I live through scars this time. I live through scars this time..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 106


MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps (Malina & ouvert à qui le souhaite)   Sam 15 Oct - 17:09

Comme au bon vieux temps

   
Adam avait rendez-vous avec sa petite soeur et ne s'était jamais dit qu'à l'occasion, il croiserait Holly dans ce bar. Encore que si, il aurait pu la rencontrer en tant que cliente, mais pas en tant qu'employée. La jeune fille semblait tellement impliquée dans sa confrérie, qu'il ne s'était jamais dit qu'elle cherchait un quelconque taff d'étudiante. Oh, c'était tout à son honneur, mais ça l'avait poussé à ôter tout l'intérêt qu'il portait à sa petite brunette de soeur pour le consacrer à cette nouvelle serveuse qu'il connaissait un peu trop pour ne lui offrir qu'un simple regard intéressé. Au contraire, Adam lui portait un regard qui ne disait pas grand-chose. Pas vraiment d'intérêt, pas non plus de désintérêt, il ne souriait pas, mais ne tirait pas la tronche non plus. Non, il la regardait impassible, pendant plusieurs secondes et lorsque la voix de sa soeur le sortit de ses pensées, il lâcha l'alpha psi du regard. « -Forcément que tu préfères ce bar, Mali'. Pas de trace du daron ici, et c'est pas Willy qui va te faire chier. Par contre sa serveuse c'est pas dit... » Un autre regard porté à Holly lorsqu'un bruit de verre brisé vint animer l'endroit. Tout le monde s'était retourné vers elle, y compris sont boss qui semblait plutôt compréhensif pour un patron. Si les autres clients avaient détourné leur regard et repris le cours de leurs occupations, Adam, lui, continuait à la regarder. Finalement il vissa ses lunettes de soleil sur son nez et chercha de quoi répondre à Malina. Une soirée entre mecs ? Easy. C'était pas bien compliqué : ça parle d'alcool, des plus belles nanas du coin, de sexe, soirées. Quoi d'autres. Ca ne les empêche pas de s'éclater. Un peu d'alcool, de quoi se mettre bien et un baby foot et ils étaient bon pour passer une bonne soirée. « - C'est bien un préjugé de Nana ça. Comme si on avait besoin de meufs pour s'éclater. C'est sur qu'avec des meufs c'est plus fun, mais on sait aussi faire sans, ma chère. » Son paquet de clope entre ses mains, il en prit une et avant de la porter à ses lèvres, il reprit « - Toi par contre... C'est pour ça que tu passes ton temps dans les mêmes soirées que moi. Tu sais que mes potes vont baver et que ça va me gaver. »

Au même moment, alors que Malina se demandait si Adam connaissait la nouvelle employée du Wet Welly's, cette dernière fit son apparition. Dans un premier temps, elle ne calcula pas du tout Adam, ce qui le fit sourire. Holly n'eut aucune retenue à dévisager Malina de la tête aux pieds avant de faire ce dont pourquoi elle était payée : prendre une commande. Adam laissa sa petite soeur lui dire ce qu'elle prenait et quant à lui, il ne commanda rien. Après tout, c'était pas à lui qu'elle s'adressait et de toute façon, il préférait encore se lever et aller commander auprès de William plutôt que de risquer quoi que ce soit avec Holly. Il ne fallait pas être con pour deviner l'humeur de l'artiste et Adam préférait éviter de finir avec sa boisson salopant ses fringues.

« - T'as l'air un peu frustrée, Carry. Tout va comme tu veux ? » Il lança un regard vers sa soeur et il reprit « - Je te présente Malina, au fait. Malina, Carry. C'est la chef des Alpha Psi et visiblement, la serveuse de Willy. Mais fais attention, ça mort ces machins là » Devait-il en dire plus sur Malina ? Juste pour s'amuser un peu ? Evidemment, mais pas question d'annoncer directement la couleur sur le quelconque lien de parenté entre lui et sa soeur. « - Malina est chez les Eta Iota. Elle a 18 ans et elle pourrait t'aider à te choisir des robes. Tu sais, comme j'ai fait l'autre fois dans cette cabine d'essayage ? Ca sera moins excitant avec elle, mais les assistant stylisme c'est pas mon trip. »

   
© 2981 12289 0

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Back where we left off, watch you take your dress off. I've been by myself remembering you. Our body hurts me, Loopin' 'round like CCTV in all this bitterness you stay so sweet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comme au bon vieux temps (Malina & ouvert à qui le souhaite)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme au bon vieux temps (Malina & ouvert à qui le souhaite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme au bon vieux temps [libre]
» Comme au bon vieux temps. || Patrick Sandman
» Parlons du bon vieux temps (PV)
» (Terminé) Comme au bon vieux temps ? (Griffin & Ophelia)
» Comme au bon vieux temps ! (feat Stefan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Miami vice city :: » Coral Gables :: le Wet Willy's-
Sauter vers: