AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Sanaé ▬ Love isn't a weakness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 152
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 18:34

Sanaé Jones
"Love isn't a weakness..."
» Nom: Jones
» Prénom(s): Sanaé
» Age: 23 ans
» Date & lieu de naissance: 28 février 1993, Miami
» Origine(s): Américaines
» Nationalité(s): Américaine
» Classe sociale: Normale
» Situation amoureuse: Célibataire
» Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
» Année: M1
» Choix d'option(s): Aucune
» Scénario ou inventé: Inventé
» Secret envoyé: (Réservé aux Admins)
» Avatar:
Code:
◇ [b]Adelaïde Kane[/b] » ft Sanaé Jones
» Confréries: Eta Iota (Zara m'a dit que je pouvais en mettre que une :angel:) parce qu'au moment où la possibilité s'était imposée à elle de choisir une confrérie, elle était pleine de vie, belle, souriante, toujours prête à s'amuser. Elle avait une bonne réputation et être populaire permettait d'intégrer cette confrérie.

 
  AVANT Joyeuse & drôle; La brune était toujours de bonne humeur, joyeuse, drôle. Elle adorait rire. Même les blagues les plus pourries qu'on lui faisait la faisait rire. Et puis, elle aussi était drôle. Elle aimait faire des blagues. même si ça faisait pas rire, l'essentiel était d'avoir tenté et d'avoir elle-même rit. Souriante & pleine de vie; Le sourire aux lèvres. Sans arrêt. Elle passait son temps à sourire à tout le monde, elle était vive et dynamique. Même quand ça n'allait pas, elle savait prendre sur elle. Elle se disait qu'il y avait d'autres personnes ayant plus de problèmes qu'elle et elle n'était pas là pour en rajouter une couche. Et si elle pouvait redonner le sourire à qui que ce soit, elle se faisait un plaisir de le faire. Joueuse & blagueuse; Comme dit, elle aimait faire des blagues. Que ce soit des blagues verbales ou des blagues comme effrayer quelqu'un et autres. Elle aimait jouer. En tout bien tout honneur, mais elle aimait plaisanter, taquiner et ce genre de petites choses innocentes. Tête en l'air & bornée; Une vraie tête en l'air. Si sa tête n'était pas attachée à son corps, elle serait capable de  l'oublier. Et bornée. Si on ne lui prouvait pas les choses noir sur blanc, elle avait du mal à y croire tellement elle était bornée. Rêveuse & bordélique; Elle rêvait à beaucoup de choses. Elle imaginait sa vie, une belle petite vie avec un homme beau, intelligent, drôle et gentil. Et sexy, si déjà on y était. Une belle maison. Une carrière en psychologie. Un chien aussi pourquoi pas. Une petite vie presque parfaite avec ses hauts et ses bas, sinon ce serait pas drôle. Par contre, elle avait du mal à ranger. Elle était plus bordélique que maniaque, c'était certain. Trop curieuse & insistante; Quand elle voulait savoir quelque chose, elle faisait tout pour savoir. Même si elle devait fouiller, harceler de questions, elle le faisait. Surtout si c'était pour le bien de la personne. Ou parfois aussi par pure curiosité, il faut bien l'avouer.

MAINTENANT Sanaé est toujours autant bornée mais en une version plus modérée. Elle capitule plus rapidement dirais-je. Elle est devenue plus ordonnée aussi. Quand elle est allé habiter un peu chez ses parents ou même déjà à l'hôpital, ranger la calmait. Aussi étrange que ça puisse paraître, elle avait besoin que chaque chose soit à sa place et ça la détendait de ranger les choses. Elle est devenue renfermée. Elle a du mal à faire confiance. La discrétion et le calme font partis de son caractère à présent. Elle ne se met plus en avant comme avant, elle ne fait rien pour se faire remarquer. En fait, c'est devenu tout le contraire: elle se met en retrait. Malgré tout, elle est toujours gentille mais elle est devenue fragile, brisée. Espérons que quelqu'un arrivera à la réparer.
J'AIME Le rouge et le noir, les couchers de soleil, les fleurs, la mode, les séries télé, les carottes, ...

J'AIME PAS Le kaki, l'hypocrisie, la maltraitance aux femmes, enfants et animaux,...
Sanaé est une jolie brune mesurant un mètre soixante-trois et pesant dans les cinquante-cinq kilos. Ses yeux sont de couleur marron et elle possède un sourire à faire tomber n'importe quel homme sur terre. Elle est mince et a des formes juste là où il faut mais il y a une partie de son corps qu'elle déteste assez: ce sont ses pieds. Ils sont pourtant normaux mais elle est complexée par ses pieds. Heureusement que ce n'est pas la première chose que l'on voit chez une personne. Au niveau vestimentaire, elle aborde un style simple mais chic, tout en élégance mais en sachant avoir ce petit côté décontracté. Elle fait attention à elle, même s'il est vrai que depuis sa mésaventure, elle se laisse un peu aller en faisant le stricte minimum, juste de quoi être mignonne et présentable.Les rêves de Sanaé? Elle rêvait de devenir une grand psychologue, d'aider les autres du mieux possible. Maintenant, elle rêve toujours de réussir sa vie, de trouver l'homme de sa vie, d'être heureuse et d'avoir des enfants. Mais avant tout, elle rêve d'oublier. D'oublier ce qui lui est arrivé.
En vérité, je m'appelle Muriel, mais on me reconnait souvent sous le pseudo de Ruby*/Miss_Cassie. J'ai 23 bougies et je me suis inscrite sur WU parce que Holly est convaincante et vous avez été adorables (a). J'ai trouvé le forum sur Holly et pour le peu que j'en ai vu, je le trouve très agréable avec des membres gentils comme tout. Ah ! j'oubliais, j'ai 0 doubles comptes qui sont les suivants: x. Aussi, j'ai lu le règlement, la preuve: Les poissons sont nos amis. On y touche plus!. Attention les copains, j'arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 152
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 18:34

Tell us your story
"petite citation ici"


 
 28 février 1993, hôpital de Miami:
Des cris. Un bébé pleurait. Une petite fille venait de voir le jour. Cette petite fille, c'était moi. Sanaé Jones. Original, pas vrai? Du moins, pour le prénom. Le nom, un peu moins, il faut bien le reconnaître. Heureusement que mon histoire ne se résume pas à un prénom et un nom de famille. Après neuf mois de grossesse, je montrai le bout de mon nez le jour prévu par le gynécologue et en plus de cela, j'étais en excellente santé. Avec un départ aussi parfait dans la vie, on pouvait imaginer que je n'aurais pas plus de problème qu'une autre personne. C'était sans compter sur le hasard de la vie, le destin, le chemin tout tracé, appelez ça comme vous voulez. Quoi qu'il en soit, j'avais rendu mes parents tellement fiers ce jour-là. Ils avaient attendu mon arrivée avec une impatience dingue. Ma chambre était prête à m'accueillir et laissez moi vous dire qu'ils n'avaient rien laisser au hasard. Ils étaient comme ça mes parents: prévenants, attentionnés, aux petits soins. Des gens vraiment bien. Ma chambre était parfaite. C'était ce que je me disais à chaque fois que je voyais les photos de la pièce. Ce fut ainsi que je fis mes débuts dans la vie...

28 février 2000, maison des Jones à Miami:
Ce fut la plus belle journée de mon enfance. Bon d'accord, quand j'étais enfant, chaque anniversaire représentait la meilleure journée, le plus bel anniversaire de toute ma vie. C'était parce que mes parents tentaient toujours de rendre cette journée aussi spéciale que possible et plus belle d'une année à l'autre. Mais cet anniversaire m'avait particulièrement marquée parce que le cadeau que j'avais eu n'avait pas de prix à mes yeux. Pour ce septième anniversaire, j'avais reçu un chien. Un magnifique labrador, un bébé chiot récupéré dans une association recueillant les animaux abandonnés ou maltraités. J'avais décidé de l'appeler Ewan. Ce chien n'avait pas de prix tout simplement parce qu'il devint mon meilleur ami, mon confident. Oh, rassurez-vous, j'avais un tas d'amis. Mais quand je rentrais chez moi et que j'avais passé une mauvaise journée, il était ma bouffée d'oxygène. Il me remettait très vite de bonne humeur. Si mes parents avaient choisis de me l'offrir et de donner une seconde chance à ce petit être sans défense, c'était pour m'apprendre à prendre mes responsabilités. Je n'avais peut-être que sept ans, mais ils voulaient me faire comprendre le plus rapidement possible que dans la vie, il y avait parfois des contraintes. A petites échelles pour mon âge, comme le fait de devoir aller à l'école, même si j'aimais ça. Avec le chiot, c'était le fait d'aller le promener avec ma mère ou mon père, lui apprendre à être propre, l'éduquer, ne pas pouvoir partir en vacances aussi facilement, etc... Mais je me fichais de ces contraintes parce que ça en valait vraiment la peine. Malheureusement, mon chien décéda de vieillesse à l'âge de onze ans. Ce qui était un très belle âge, croyez moi. Mais il avait rendu les onze années en sa compagnie magnifique. Depuis, je n'avais plus prit d'animaux. J'avais eu du mal à me remettre de sa perte. Il avait grandis avec moi et je n'étais pas sûre d'avoir envie de subir à nouveau une perte comme ça. Ce n'est cependant pas exclu que j'en reprenne un, un jour. Ou même un chat, qui sait?

16 mai 2015, un bar de Miami:
Mon enfance et mon adolescence s'étaient bien passées, sans anicroches. J'étais devenue une jolie demoiselle, d'après les dires de mon entourage et de mes ami(e)s. Puis, j'attirais le regard de certains hommes donc je devais avoir un minimum de sex-appeal pas vrai? J'avais acquis une réputation au collège et au lycée. Aucun événement marquant ne vaudrait la peine d'être abordé. J'avais eu une vie normale. Avec des hauts et des bas bien sûr. Des ami(e)s étaient entrés et sortis de ma vie, j'avais eu des copains, j'avais commencé à sortir, à draguer, à découvrir les choses de la vie. J'avais perdu ma virginité à seize ans avec un garçon de dix-huit que je pensais bêtement être l'homme de ma vie. Ce qu'on peut être idiote à seize ans. Puis j'étais entrée à l'université. Il avait fallu choisir une sororité. Eta Iota. C'était celle qui me correspondait le plus. Un bizutage puis l'intégration. Je m'y sentais bien. On était toutes pareilles après tout. A peu de choses près. Certaines bien plus superficielles que d'autres. Mais on y trouvait sa place. Sauf que voila, toutes les bonnes choses ont une fin. Moi, ma vie a basculée ce soir-là... Ce soir du 16 mai 2015...

J'étais sortie avec des ami(e)s dans un bar de la ville. Rien d'extravagant. On avait juste envie de passer une bonne soirée, de nous détendre. Les cours n'étaient pas toujours faciles à supporter, il fallait parfois prendre du recul, ne plus penser aux examens, aux révisions, et se concentrer sur la jeunesse. On avait donc décidé de prendre cette soirée du 16 mai pour nous amuser avant de retourner à nos livres le lendemain. On avait bu. Pas mal bu. Sans doute trop. Mais qui étions-nous pour nous priver de notre jeunesse? On avait provoqué aussi. Les filles du groupe et moi-même, on avait dansé de façon sensuelle pendant une bonne partie, chauffant les gars mais sans jamais rien leur donner. Sauf peut-être une ou deux filles du groupe. Mais l'alcool, la chaleur, l'ambiance, ça avait commencé à faire trop à un moment donné. J'étais sortie prendre l'air. Peut-être que mon comportement n'avait pas plu. Peut-être l'avais-je cherché. Mais ce fut dans cette ruelle, à l'arrière du bar, que tout bascula quand des types m'avaient attrapée et conduite dans un van. La cloche venait de sonner le début de mon enfer...

Huit semaines. Huit longues semaines. Huit semaines qui me parurent interminables. Huit semaines qui me parurent être une éternité. Deux mois... Deux mois durant lesquels j'avais été enfermée, torturée. Privée de nourriture, ne recevant que le stricte nécessaire pour survivre mais être beaucoup trop faible pour encore réussir à garder l'espoir de sortir d'ici vivant. Des insultes. Des blessures. Psychologiques et physiques. La décadence. Pouvez-vous ne serait-ce qu'imaginer ce que j'avais du vivre? Non. Ma journée type après mon enlèvement, c'était de ne pratiquement pas dormir la nuit, ni la journée. Sentir une boule au ventre à longueur de temps. Se prendre des gifles. Sentir les courbatures dans son corps quand on daignait me permettre de me lever pour aller aux toilettes. Parce que sinon, j'étais attachée à une chaise. Les rires pervers des hommes. La lame froide d'un couteau se posant sur ma peau. Ils s'amusaient à faire durer le suspens. Allons-nous la couper ou non? Et à quel endroit? Au bras? A la cuisse? A la joue? La lame se promenait sur chaque partie de mon corps. Les coupures n'étaient jamais excessivement profondes mais assez pour faire souffrir. Au début, quand j'avais encore de la force, je répliquais. J'avais de l'espoir. Du cran. Je pensais que ça n'allait pas durer plus que quelques jours, que la police allait me retrouver. Puis, le temps passait. Et moi, je dégringolais. Je maigrissais. Je n'avais même plus la force de pleurer. Je me résignais. A la fin, j'étais même persuadée que je finir par laisser ma peau dans cet entrepôt miteux et froid. Mes ravisseurs se faisaient même un malin plaisir de me dire combien de jours passaient pour que je n'oublie pas que j'étais sûrement... Perdue. Inutile puisqu'on ne me retrouvait pas. Puis un jour... La délivrance.

13 juillet 2015, un entrepôt miteux de Miami:
Des cris. Des coups de feu. J'étais trop faible et fatiguée pour vraiment avoir conscience de ce qu'il se passait autour de moi. Je vis des policiers. Je sentis mes mains être détachées. Puis je perdis connaissance. Ce n'était pas la première fois. C'était fréquent depuis une semaine. Avoir juste de quoi boire et manger pour survivre, c'était dur. Lorsque je rouvris les yeux, j'étais allongée sur un lit d'hôpital, avec des perfusions de vitamines, de fer ou que savais-je d'autres pour essayer de me remettre sur pieds. On me donna des anti-douleurs pour les courbatures. Mes parents étaient là. Ils n'avaient jamais perdu espoir, eux. Contrairement à moi. Ils avaient l'air tellement malheureux... La première fois que je me vis dans un miroir, je compris pourquoi ils avaient ce regard. Je faisais peur à voir. Il me fallu un long séjour à l'hôpital pour reprendre du poids, sans en prendre trop vite non plus et pour surveiller toutes mes plaies. J'avais aussi dû voir un psychologue. Ironique pour une étudiante en psychologie, vous ne trouvez pas? Je fus en état pour rentrer chez mes parents. Mais mon calvaire était loin d'être terminé. J'avais dû faire une déposition pendant mon séjour à l'hôpital, répondre à de nombreuses reprises à des questions. J'avais dû identifier mes agresseurs. J'avais fait la une des journaux malgré le fait que mon entourage et la police avait essayé du mieux possible de me protéger des médias. Mais comment éviter à cent pour cent de vrais vautours? Le procès dura un moment. L'année scolaire avait reprit, je ne désirais pas réintégrer l'université. J'avais reprit du poids, du poil de la bête. Mais psychologiquement, le traumatisme était toujours présent. C'était d'ailleurs le psychologue qui m'avait conseillé de ne pas aller en cours aussi rapidement. J'avais donc perdu une année scolaire. Mais pas que. Ils m'avaient pris un an de ma vie. Ces hommes m'avaient aussi arraché mon innocence et ma joie de vivre. Ils m'avait prit qui j'étais et celle que je rêvais de devenir.
Au jour d'aujourd'hui, je suis revenue à l'université. J'ai récupéré mon poids, ma forme physique. Sur mon corps, il n'y a presque plus de traces de cet évènement traumatisant à part quelques rares cicatrices. Mentalement par contre... Les traces sont bien présentes. J'ai beau avoir pu retourner à la sororité, les choses ne sont pas aussi simples. Je ne suis plus tout à fait la même qu'avant. Je ne suis plus cette petite fofolle aimant s'amuser et profiter de la vie, prendre soin d'elle, aguicher les garçons et jouer de ses charmes. Je suis devenue renfermée. J'ai même parfois peur. Quand je vais me coucher le soir, je pleure ou je me cache sous ma couette comme si ça allait empêcher qui que ce soit de me faire du mal. Je fais encore des cauchemars. Moins qu'au début mais ça arrive encore. Il va me falloir encore du temps avant de guérir psychologiquement. Du temps, de la patience et peut-être même un peu d'aide. Voir les autres étudiants me dévisager par exemple, ce n'est pas forcément le genre d'aide dont j'ai besoin. Ni les remarques de certain(e)s. Heureusement que dans tout ça, je ne suis pas seule et que j'ai des personnes à mes côtés pour m'épauler et m'aider à aller de l'avant. Peut-être même qu'un jour, un homme pourra réparer ce qui a été brisé...Mon futur est incertain à mes yeux. Je suppose que je vais essayer de finir mes études. Que je vais essayer d'oublier. J'aimerais réussir. J'aimerais redevenir celle que j'étais avant. Mais entre vouloir et réussir, il y a une grande différence, n'est-ce-pas? Mais peut-être qu'avec les bonnes personnes, ce n'est pas impossible après tout.Je suis chrétienne catholique. Je crois en cette divinité supérieure même si je ne pratique pas. Enfant, je pratiquais mes prières chaque soir mais en grandissant, j'ai cessé de le faire même si je n'ai jamais cessé de croire. Lors de mon kidnapping, j'avais recommencé à prier. C'était sûrement la seule chose qui me permettait encore de tenir parce que c'était tout ce qu'il me restait à ce moment-là. Je n'avais plus espoir mais je priais. Est-ce-que je priais pour qu'on me retrouve ou est-ce-que je priais pour que mes souffrances cessent enfin? Je ne saurais exactement le dire. Mais je priais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 527
Je suis âgé(e) de: : 21
Mes disponibilités pour RP: : 7/5
Je fais partie des: : Alpha Psi.


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Bâtiment des Alpha Psi
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 18:37

Preum's :h:

Je t'aime :mimi:

Rien que pour toi .. :han::
 

Bref. Bienvenue.
Bon courage pour ta fiche et .. Si t'as besoin, tu sais où me trouver :h:

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

i just feel sort of empty these days + My hands are cold, my lips are turning blue, i'm shaking. This fragile heart, so heavy in my chest, is breaking. I live through scars this time. I live through scars this time..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 502
Mes disponibilités pour RP: : Disponible !
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dans la confrérie
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 19:13

OOhhh ouiiiii :exci:

Tu t'es inscrites :mo: (sans blague, j'ai répondu à tes mp hahaha) Bref c'est trop cool, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire :pl:

Sinon ben courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions, comme je t'ai dit :h:

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Zara V. Federicci
« Oh. You're a princess ? Okay, But I'm the qeen »
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 19:20

Bienvenue jolie demoiselle :yaha:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 152
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 19:53

Holly; Quel accueil :mimi: Merci encore ♥

Zara; Mdrr! Non non, je me suis pas inscrite :tututu: Encore merci pour tout, j'espère être à la hauteur avec mon personnage ♥

Macsen; Super prénom, Sam, que dire... Je me retiens sinon je te sauterais dessus :tututu: Toi et moi, faudra qu'on parle d'un lien en tout cas parce que bah... Parce que voila! xD Si tu veux bien :angel: Et encore merci ♥

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Sanaé ∆
« Citation à venir »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Masculin
Nombre de rumeurs: : 433
Je suis âgé(e) de: : 22
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Pi Sigma


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dortoir des Pi Sigme [url=http://wynwoodu.forumactif.com/f129-chambre-de-liam]ici[/url]
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 20:15

Bienvenuuuuuuue :roll: :youhou:

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



LIAM S. WESTCHESTER
BASTARD PS LEADER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 152
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 21:10

Merci Liam :mimi:

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Sanaé ∆
« Citation à venir »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 106


MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Jeu 1 Sep - 21:32

QUELLE BEAUTE ELLE :pl:

Bienvenue coquine :lov:

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Back where we left off, watch you take your dress off. I've been by myself remembering you. Our body hurts me, Loopin' 'round like CCTV in all this bitterness you stay so sweet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 152
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Ven 2 Sep - 13:58

Merci Adam :mimi:

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Sanaé ∆
« Citation à venir »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Masculin
Nombre de rumeurs: : 433
Je suis âgé(e) de: : 22
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Pi Sigma


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dortoir des Pi Sigme [url=http://wynwoodu.forumactif.com/f129-chambre-de-liam]ici[/url]
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   Ven 2 Sep - 18:42

Tu es validé(e) !
"Bienvenue sur Wynwood University, petit étranger !"


Un grand bravo à toi, tu es accepté au sein des Eta Iota  :pompom:

Félicitations, tu es validé(e)  :ola:  ! Maintenant que tu es parmi nous, tu vas pouvoir commencer l'aventure à Miami. Tu sens ce soleil qui recouvre déjà ton visage ? Bien, mais attends, tu as encore quelques petites choses à faire :hap: .

◇ Dans un premier temps, tu vas pouvoir créer ta fiche de liens afin de te faire des amis et d'agrandir ton cercle de relations, c'est important !  :lov:

◇ Il te faut aussi te recenser en tant qu'étudiant Ici  :sisi:  .

◇ Tu peux aussi commencer à te "connecter" afin de toujours rester en contact avec tes proches et pour ce faire, tu peux te créer un téléphone, mais aussi un compte Twitter, Formspring ou encore Facebook  :rp:  . Tu peux aussi te créer un casier (si ton perso est lycéen) et ici (si tu es universitaire ou professeur) si tu souhaites recevoir du courrier que ce soit des tes proches ou peut-être même de la Wynwood's Voice.

◇ Tu peux commencer à envoyer des rumeurs à la Wynwood's Voice. N'oublie pas que c'est obligatoire de le faire une fois par mois, auquel cas tu perdrais des points :pf:

◇ Enfin, profite bien du flood et des jeux pour t'aider à t'intégrer, mais aussi pour te détendre entre deux RPs. Tu verras, c'est parfois bien marrant de s'y perdre. :you:

Voila, nous te souhaitons un bon jeu parmi nous et si tu as des questions, n'hésite pas à contacter un membre du staff !





* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



LIAM S. WESTCHESTER
BASTARD PS LEADER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sanaé ▬ Love isn't a weakness   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sanaé ▬ Love isn't a weakness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jonas lafayette ► love is weakness
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Your Student form :: » Tell us your story :: » Les fiches validées-
Sauter vers: