AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Je suis: : Masculin
Nombre de rumeurs: : 433
Je suis âgé(e) de: : 22
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Pi Sigma


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dortoir des Pi Sigme [url=http://wynwoodu.forumactif.com/f129-chambre-de-liam]ici[/url]
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Dim 18 Sep - 13:29

Au plus le temps passait, au plus Liam se demandait s’il avait visé la bonne Target. Les aiguilles de la montre tournaient depuis une bonne heure dans le vide et le jeune Liam n’avançait pas dans sa quête. Mais alors vraiment pas du tout. Holly était belle, sexy, mais vraiment, vraiment pas open. S’il avait cru que séduire une fille seule devant son verre en boite c’était un bon plan, mais pour ce soir, clairement, c’était mort. Pour ce soir, c’était mort. Parce que d’habitude c’était un bon plan ! Ne vous meprenez pas.

Mais Holly n’était pas le cliché de la fille seule qui avait besoin de compagnie. Alors que normalement un mec, n’importe lequel, pouvait pécho ce genre de fille. Mais d’après ce qu’elle avait dit, c’était plus son truc les coups d’un soir. Dommage, parce que qu’a Liam, c’était carrément son truc maintenant. Si il pouvait trouver une fille différente tout les soirs ça serait parfait. Ou alors.. Bon, il voulait bien réserver des créneaux répétitifs à certaines filles… Enfin bref, Holly n’était plus ce genre de fille mais elle voulait bien lui montrer un petit bout de ce qu’elle était. Elle lui avait proposé de choisir un mec qu’elle devrait allumer. Et bien sur… Il avait choisit… lui. Cool. Du coup, leçon numéro un : tout devait passer par le regard. Liam éclata de rire. Conneries que tout ça. Liam n’avait jamais du cligner des yeux pour coucher avec une nana. Franchement, c’était n’importe quoi ce qu’elle disait. Bon, elle elle était entrain de lui faire le coup. Fallait avouer que ça lui allait bien avec ses grands yeux bruns. Bon d’accord…

- Nan mais franchement, t’as cru que le coup de « regarde je cligne des yeux comme une loupiote qui saute » ça fonctionne sur un mec ? Non à la limite sur une jolie fille ça peut le faire mais si moi je fais ça je passe vraiment pour un con… Dit pas le contraire.


Elle prétendit (ou affirma ?) qu’elle n’était pas intéressée par Liam mais qu’elle savait simuler donc il était censé devoir ressentir l’attirance. C’était surtout lui qui était attiré mais la remarque de la jeune femme le fit rire. Mais du coup, il se savait plus trop si elle était attirée ou pas du tout. Enfaite il avait tellement pas l’habitude de ne pas attirer une fille que … ben il savait plus. Il n’eut pas le temps de répondre qu’elle jura très légèrement et se leva pour se jeter… bon, il exagère, pour aller vers Liam. Elle passa une main sur son torse sans le détacher des yeux. Une main dans la nuque du jeune homme. Il n’hésita pas une seconde et plaça ses propres mains sur la taille de la jeune femme qui approchait son visage du sien. Voila. Ils y étaient. Liam était à deux doigts de pécho cette fille qu’il peinait à draguer depuis plus d’une heure. Leurs lèvres allaient se toucher, il regardait ses lèvres qui se muèrent en un sourire moqueur. Et Liam souffla. Fort. Putain. Elle riait et lui, il faisait une tête de six pieds de long. Dégouté. Il était salement blasé. Il soupira. Il avait bien compris, c’était mort pour lui. Enfin, c’était mort pour lui avec elle. C’était pas mort pour lui ce soir.

- Pfff. Très bien. Bon, écoute Holly, ce fut passionnant mais pas très… Pas très constructif. Bon, si tu permets, je vais y aller, essayer de trouver une fille vraiment open, pas une qui fait semblant. En plus, il est que minuit, j’ai encore une chance de pas avoir totalement gaché ma soirée.

Sourit, termina sa bière d’un trait et ajouté :

- Mais t’inquiète, je vais essayer le coup des clignotants, je te promet ! Merci du coup de main !

Bien sûr, elle rala un petit peu. Elle aurait du s’en douter en même temps. C’était tendre le bâton pour se faire battre. Et bien sur, Liam avait attrapé la perche tendue. Elle prétendit qu’elle ne pourrait pas lui apprendre si c’était sur lui mais elle laissa tomber et accepta de lui montrer directement sur lui.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



LIAM S. WESTCHESTER
BASTARD PS LEADER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 527
Je suis âgé(e) de: : 21
Mes disponibilités pour RP: : 7/5
Je fais partie des: : Alpha Psi.


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Bâtiment des Alpha Psi
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Dim 11 Sep - 13:01

C'était une soirée qui honnêtement avait très mal commencé. Si elle avait eu à résumer, elle aurait choisi les mots 'solitude' et 'faux-plan'. Elle détestait ce type. Ce con qu'elle avait eu tant hâte de revoir, de retrouver et qui après un bon gros faux espoir, lui avait posé un lapin. Et un gros. Elle était déjà arrivée au lieu de rendez-vous. Elle était même carrément installée avec sa consommation. C'était décevant et ridiculisant. C'était offensant. C'était .. Emmerdant. D'autant plus qu'elle devait faire quelque chose qu'elle n'avait pas du tout prévu. C'est-à-dire passer du temps avec un inconnu et bien lourd qui plus était. Liam. Fils à papa. Gosse de riche. Pas doué avec les filles pour un sous. C'était ce qu'elle noterait dans son esprit, pour peu qu'elle trouverait nécéssaire de le faire. Pour elle, ça n'était pas la peine. Elle allait se le coltiner pendant le reste de la soirée et ne le rêverait plus. Jamais. Ou du moins c'était ce qu'elle espérait au fond d'elle, parce que ce genre de naze, c'était pas vraiment possible. En fait, il enchaînait les boulettes. Le fuir n'avait servi à rien, puisqu'il l'avait suivi jusqu'au bar. Lui donner une seconde chance pour arriver à mieux le supporter avait été tout aussi inutile. Le "t'es bonne", il aurait clairement pu se le garder. Mais on ne pouvait pas revenir en arrière. Si elle l'avait pu, elle serait restée chez elle, mais de toute évidence, elle se retrouvait coincée. Avec lui.

Il fallait admettre, et c'était ce qu'elle faisait, qu'elle avait été différente, fut un temps. Plus directe. Plus cash. Plus 'rentre dans le lard'. Et c'était le cas de le dire. Malgré sa nullité, malgré sa lourdeur, elle aurait déjà fini dans ses bras, dans une de ces fameuses chambres dont il avait parlé pour tenter de l'appâter. Mais ça ne fonctionnait plus. Elle avait décidé de se respecter et pourtant, pour ce soir, pour lui donner une leçon, pour le rabaisser, elle avait choisi de faire une exception. Un écart. Un dérapage. C'était pour faire revenir l'ancienne Holly qu'il aurait préféré. Carry. Elle avait prit son air hautain, son air supérieur. Elle avala son cocktail d'un traite avant de lui proposer une petite démonstration en lui laissant le champ libre en ce qui concernait la cible du soir. Elle lui avait laissé le choix. Elle lui avait laissé la possibilité de choisir quel type, quel autre abruti elle allait devoir aguicher, pour lui faire la leçon. À y penser, c'était stupide. Elle avait demandé à ce qu'il ne soit pas trop moche. Elle avait demandé qu'il ait pitié, qu'il fasse un bon choix. Elle aurait du se douter. Elle aurait du savoir. C'était prévisible. C'était tellement évident qu'il allait se choisir, qu'il allait faire ce geste banal en se montrant du doigt. C'était gros comme une maison et pourtant, elle semblait ne pas y avoir penser. Espèce d'idiote.

"Eh. Je t'ai demandé d'avoir pitié. De choisir quelqu'un d'un minimum passable. Tu pouvais pas être sympa, non ?"

Je te tacle. Je te critique indirectement. Je te fais croire que tu ne plais pas. C'était ça, la technique pour laquelle Holly avait opté, ce soir. Il n'était pas horrible. Il était même très loin de l'être. Il était attirant et séduisant, si on excluait le fait qu'il s'y prenait comme un pied avec les demoiselles. Mais tout de même, elle était hésitant.

"Tu fais chier. Ça compte pas toi. Tu pourras pas apprendre si je joue avec toi .."

Nerveusement, elle mordit sa lèvre inférieur. Comment perdre la face en deux secondes et demi. Elle soupira encore et leva les yeux au ciel avant d'absorber quelques gorgées de sa boisson fraichement servie.

"Quand faut y aller, faut y aller. Tu sais .. La drague, ou je sais pas comment t'appelles ça, ça se fait pas en branchant directement sur les hôtels dans lesquels tu pourrais m'emmener. C'est pas la meilleure technique. Tu devrais passer par le regard."

Le regard, c'était à son sens très important. C'est pour ça qu'elle avait planté son regard mi-brun, mi-clair dans le sien en le zieutant au dessus de son verre, sans jamais le lâcher.

"Le message, il se transmet. Si j'ai envie de toi, je peux te le faire comprendre, comme ça. Bon, en l'occurence, c'est pas le cas. Mais je sais simuler, ça devrait aller."

Et c'était à moitié vrai. Elle pouvait facilement mentir. Mais elle pouvait aussi facilement avoir envie de lui. Un peu de volonté et d'alcool et le tour serait joué. Une fois de plus, elle mordilla sa lèvre, avant de l'humidifier légèrement. Pas de nervosité. Cette fois, cela faisait parti de la stratégie. Et inévitablement, ça fonctionnait.

"Est-ce que j'ai envie de t'embrasser ? Peut-être bien que oui. Peut-être bien que non. Le mystère, c'est pas mal aussi. C'est plus discret. Moins .. Bourrin. Je pourrais te dire que t'es baisable, au même titre que moi je suis .. 'bonne'."

Elle haussa les épaules et sirota sa boisson. Baisable, mais certainement pas baisif. Il y avait un monde entre les deux. Adam l'était. Baisif. Mais elle chassa cette idée de son esprit, en se reconcentrant sur le jeune homme.

"Oh et puis merde."

Sans prévenir, elle se leva de son tabouret et s'approcha de lui. Elle posa alors une main sur son torse et une autre dans sa nuque. Il sentait bon, mais elle n'y pensait pas. Ça n'était pas le but. Il ne fallait pas s'aider. Elle ne faisait que jouer. Son regard planté dans le sien, la bouche légèrement entre ouverte, elle rapprochait son visage du sien jusqu'à sentir son souffle. La bière. Elle n'était plus loin. À deux doigts d'entrer en contact avec ses lèvres à lui. Elle avait l'air sérieuse. Du moins, jusqu'à ce qu'un sourire moqueur se dessine sur son visage. Elle ne put s'empêcher de rire et de baisser la tête. Elle tapota alors le torse du jeune homme avant de s'éloigner un peu.

"Tu vas t'en remettre ? La leçon est terminée. Faut pas pousser le bouchon trop loin, non plus .. Serveur ! Un autre, s'il vous plait."

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

i just feel sort of empty these days + My hands are cold, my lips are turning blue, i'm shaking. This fragile heart, so heavy in my chest, is breaking. I live through scars this time. I live through scars this time..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Masculin
Nombre de rumeurs: : 433
Je suis âgé(e) de: : 22
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Pi Sigma


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dortoir des Pi Sigme [url=http://wynwoodu.forumactif.com/f129-chambre-de-liam]ici[/url]
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Mar 6 Sep - 19:49

Liam pouvait être vraiment charmant, vraiment intéressant et intelligent. Le problème, c'est qu'il n'a tellement pas l'habitude de se faire jeter que quand c'était le cas il devenait un gros con, un gros balourd un peu maladroit. Bon... d'accord. Très maladroit. Du coup, avec Holly, c'était exactement ce qu'il était. Un gros lourd, elle avait bien raison. Mais, le pire, c'est qu'il ne s'en rendait pas vraiment compte. Enfin, il se rendait compte qu'avec elle ça capotait mais il se rendait pas compte qu'il se comportait comme un gros naze. Du coup, après le t'es bonne, il essaya de se rattraper vainement, mais bon, c'était pas gagné non plus. Elle protesta un peu, vaguement, elle semblait un peu blasée, elle devait vraiment penser qu'il n'était qu'un blaireau.

La boite commençait doucement à se remplir. Adam n'était plus dans le coin et il n'avait pas envoyé de message. Il ne devait pas être loin. S'il était rentré avec une conquête il aurait prévenu. En tout cas, si il restait avec cette fille, il risquait pas de ramener quelqu'un sauf si elle changeait subitement d'avis. Mais bon, Liam n'était pas un grand rêveur. Il était même plutôt terre à terre donc il n'y croyait pas trop. Au moins, il était un bon pseudo psychanalyste. Il avait bien deviné qu'elle était le genre de fille à se faire désirer. Mais ça n'avait pas toujours été le cas. Elle lui expliqua qu'avant elle était plus tactique, plus open. Au tac at tac il répondit :

- Ah ben j'aurais préféré l'ancienne Holly alors... Et moi avant j'étais plus coincé. On est pas en phase dis donc ...

Il fit une petite mine boudeuse, genre c'était la fin du monde. Rah, c'était vraiment pas de chance. Elle aurait pu rester une petite dévergondée ça aurait été parfait. Là, ils seraient déjà dans une des chambres de l'hôtel, surement le penthouse, à profiter à deux plutôt que de boire des verres de bière de qualité moyenne, là où la musique était trop forte, sur des sièges pas terribles.. Bref... Rien à voir. Quand elle lui demanda s'il voulait une démonstration, il faillit accepter et finalement, elle lui proposa de lui montrer. Comment ? En choisissant n'importe quel mec. Pour l'embrasser surement. Avec un sourire en coin il se montra lui même du doigt :

- Ben vas-y, montre moi comment t'étais. Parce que là... je t'avoue.. j'suis sceptique.

Elle allait pas se plaindre, c'était pas le plus moche de la boite nan ? Si elle disait le contraire, elle était vraiment de mauvaise fois...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



LIAM S. WESTCHESTER
BASTARD PS LEADER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 527
Je suis âgé(e) de: : 21
Mes disponibilités pour RP: : 7/5
Je fais partie des: : Alpha Psi.


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Bâtiment des Alpha Psi
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Ven 2 Sep - 15:38

Finalement, peut-être qu'elle n'était pas venue pour rien. Peut-être que sa soirée n'était pas totalement perdue. Peut-être qu'elle allait réussir à rattraper le coche. Peut-être qu'elle allait réussir à s'en sortir sans Evan. Peut-être. En tout cas, elle avait des doutes. Des gros doutes. Surtout lorsqu'elle posait les yeux sur cet imbécile. Il avait l'air lourd, et emmerdant. Pas dans le bon sens de l'emmerdeur. Plutôt dans celui du type qui ne lâche jamais prise, qu'on lui écrive "non" noir sur blanc. Le Lourd. Il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour exaspérer la demoiselle. Disons qu'il n'avait pas été parfait dans son entrée en matière. On pouvait dire qu'il avait plutôt mal cerné la jeune femme. Holly n'était pas du tout le genre de personnes avec qui il semblait avoir à faire habituellement. Elle n'était pas du tout attiré par ce qu'il semblait avoir à lui proposer. L'argent ? Elle en avait. Ou plutôt, c'était le cas, avant qu'elle ne quitte le domicile familiale. Si elle l'avait abandonné, ça n'était pas pour le récupérer ensuite. L'argent, ça l'avait étouffé, ça l'avait contrait, donc franchement, il pouvait se le garder. Elle n'avait jamais voulu en profiter. Et c'était bien mieux comme ça. C'était pour cette raison qu'elle avait préféré être claire dès le départ, utilisant un terme qui, de toute évidence, ne lui avait pas plu et s'en aller. Il fallait dire qu'elle savait y faire en remballage sévère. Disons qu'elle était maitre de cet art.

Pourtant, ça avait parfois son petit effet, ou pas. Soit le type était trop con pour creuser et s'arrêter au bateau, soit il jouait le forcing, quitte à paraitre lourd. Quand il l'avait rejoint, exaspéré d'avoir été traité de fils à papa, elle s'était dit qu'elle aurait juste dû sortir, quitter la boite et rentrer. Elle n'avait plus rien à faire ici. Mais il n'était pas du même avis. En tout cas, ce qui était sûr, c'était qu'elle était bien plus intelligente que ce qu'il aurait pu penser et qu'elle avait bien l'intention d'en jouer. Quitte à l'agacer. Et c'était surement ce qu'elle parvenait à faire vu sa réponse rapide et pleine en si peu de temps. Il n'avait pas de père. C'était déjà un bon début. C'était peut-être pour ça qu'il était un parfait goujat, en apparence. Elle n'eut pas le temps de véritablement y réfléchir puisqu'il orienta la conversation sur .. le sport. Rien que ça. Holly se retint de lever les yeux au ciel. Le faisait-il exprès ? Choisissait-il ses sujets de conversations en prenant soin de la froisser ? Elle se le demandait franchement. Quand il lui demanda si elle faisait du sport, elle ne put retenir un sourire qui se voulait un peu coupable. Cependant, elle ne dit rien et ne fit que secouer légèrement la tête. C'était .. Comment dire. Vraiment loin d'être son truc. À part le surf, elle n'avait jamais rien fait d'autre. Elle était beaucoup plus artistique qu'autre chose mais pas besoin de s'étaler. Elle finit par se présenter tout en commandant un nouveau cocktail. Il avait raison, c'était la moindre des choses. Il l'avait bien fait après tout.

Finalement, dans un élan de elle-ne-savait-quoi, elle avait balancé des petites informations, comme le fait qu'elle étudiait à la fac du coin. Wynwood, en l'occurence. Informations banales, insignifiantes. Seulement son prénom important, non ? C'était ce qu'elle se disait. En tout cas, il l'utilisa presque aussi. Il était "enchanté" ? Elle aurait voulu rire. Ça ne lui ressembler pas beaucoup. Mais c'était toujours mieux que son "viens on baise" alors il fallait s'en contenter. Elle lâcha alors un "de même" et lui rendit son sourire bien que le sien fut hypocrite. Il fallait au moins faire un effort. Elle avait un petit blocage honnêtement. À une époque, elle n'aurait pas hésité, elle serait rentrée dans son jeu, surement de la même manière qu'aujourd'hui, mais avec moi de retenue. Avec l'idée de finir chez lui, d'obtenir juste du plaisir charnel et repartir, ni vu, ni connu. Mais plus maintenant. Ça n'était plus vraiment ce qu'elle aimait, ce qu'elle cherchait. Bien qu'elle n'avait que vingt ans, elle s'était .. Assagie. C'était le cas de le dire. Les techniques de dragues pourries, ça ne marchait plus sûr elle. C'est pour ça qu'elle s'était sentie obligée de lui demander, s'il utilisait toujours son simple nom pour avoir celles qu'il voulait. Pourquoi ne cru-t-elle pas à sa réponse ? Pourquoi, pour la énième fois, cela sonnait faux ? C'était bien ce qu'elle pensait. Il le faisait souvent. Ça avait déjà marché. Et comme ce qu'elle craignait, c'était un gros lourd. Heureusement que le serveur débarqua à ce moment là, parce qu'elle ne se serait   pas gêner pour renchérir. Elle se contenta donc de boire son rafraichissement, et de lui proposer un nouveau départ. C'était bien sympa, quand même .. Elle aurait pensé qu'il allait saisir la perche, se rattraper. Mais non. Visiblement pas. Elle ne put se retenir de pouffer.

"Sérieusement ? J'veux dire.. Merde, Liam. Je te laisse une chance et .. "

Il la coupa, se rendant compte de sa connerie, tenta de se justifier. Bof. C'était drôle. Le tout, c'était qu'il arrivait à lui arrachait un petit sourire moqueur. Et c'était déjà bien.

"hm .."

Comment faisait-elle, elle ? Elle leva les yeux au ciel.

"Beh .. En fait. T'es pas loin. J'suis ce genre de nana, trop fière et qui attend qu'on vienne comme tu dis. Mais ça a pas toujours été le cas. "

Non, ça c'était sûr. Elle n'avait pas toujours été cette fille qui attend, qui se laisse charmer difficilement. Elle n'avait pas toujours été le genre de filles respectable. Elle avait eu sa période où elle n'hésitait pas une seule seconde à aller vers un gars qui lui plaisait, quitte à l'embrasser directement. C'était déjà arriver.

"Je t'avoue que j'avais tendance à être plus .. Plus tactile. Plus proche. Plus directe, que ça."

Elle ne savait pas trop comment le lui expliquer. Peut-être fallait-il lui montrer ..

"Tu vois ce que je veux dire, ou tu t'as besoin d'une démonstration ?  "

Tiens. Cela faisait longtemps que ça n'était pas arrivé. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas autant exaspéré. À quoi jouait-elle ? Elle arrêtait d'y réfléchir et avala d'une traite son cocktail et en commanda un autre juste derrière.

"Tiens. Choisis."

Elle laissa passer quelques secondes avant de poursuivre.

"Choisis un type j'veux dire. N'importe lequel. Pas trop moche, quand même. Aies pitié. J'vais te montrer."

Intérieurement, elle soupira. A trop faire la maligne, on s'casse la gueule et elle était bien placé pour savoir.  

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

i just feel sort of empty these days + My hands are cold, my lips are turning blue, i'm shaking. This fragile heart, so heavy in my chest, is breaking. I live through scars this time. I live through scars this time..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Masculin
Nombre de rumeurs: : 433
Je suis âgé(e) de: : 22
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Pi Sigma


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dortoir des Pi Sigme [url=http://wynwoodu.forumactif.com/f129-chambre-de-liam]ici[/url]
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Jeu 1 Sep - 18:49

C'est vrai que Liam pouvait facilement paraître pour un petit con, un profil assez simple de gosse de riche à qui tout réussissait. Il était beau, il en avait un peu dans le crâne, il était assez bon en sport, l avait de quoi faire vivre une famille sur son compte en banque. Et Liam se plaisait à faire croire à cela. Faire croire que pour lui la vie était facile. Le profil beau et lisse quoi. Mais en vérité, Liam n'avait pas connu ça toute sa vie, et avant de connaitre ça il en avait bavé, salement bavé. Encore maintenant, il lui arrivait d'en baver, sauf que ça, il le gardait pour lui. C'était tellement mieux de faire croire que tout aller bien.

Alors forcément, il pouvait paraître un peu étrange, bipolaire aux yeux de la jeune femme. C'était légitime. Mais comment lui expliquer sans y passer trois heures. Et surtout sans passer par la phase larmoyante et pathétique. C'était mission impossible. Enfaite, il préférait carrément les nanas un peu limites mais qui posaient moins de question. Le tout, là, c'était de se sauver la mise sans pour autant raconter sa life. Il s'était mise dans une galère là...

Alors. Comment répondre à la jeune femme hein ? Pourquoi jouer sur l'argent alors qu'il ne voulait pas passer pour un fils à papa ? Liam essaya de rester neutre, juste lui donner sa façon de penser à lui :

- On peut avoir de l'argent sans être fils à papa nan ? On peut avoir de l'argent sans avoir de père. Ben voila, pour moi, c'est comme ça. Pas autrement. Après, si l'argent t’intéresse pas, tant mieux pour toi. On peut sûrement trouver un autre truc qui te plaira... voyons... T'aimes les sportifs ? Tu fais du sport ?

Allez, bien joué Liam, t'as bien tenté de lui détourner son attention. En même temps, d'habitude, les filles elles entendaient Westchester et ça suffisait, pas besoin de grandes explications ou de raconter ses misères d'adolescence. Elle, elle avait comme décidé de creuser. Et ça, c'était pas cool. Le serveur servit la deuxième bière de Liam au moment ou la jeune femme s'en commandait un autre. Ah ! C'était bon signe ça ! Ca veut dire qu'elle n'avait pas l'intention de partir maintenant. Parfait. Il l'avait accroché. C'était au moins ça... Et en plus, elle dévoilait son identité. Enfin, le strict minimum. Son prénom, Holly et son nom, Ziegler. Rien ne lui disait rien. Inconnue au bataillon. C'était pas plus mal. Il se rappelait encore de la fois ou il avait couché et lamentablement jeté une grande copine à Zara... la chef des Eta Iota avait pas kiffé. Ah ! Et elle était à la fac pas loin ! Comme beaucoup de jeunes du coin. Mais bon, c'était déjà ça hein ! Fallait pas tout dévoiler d'un coup apparement.

- Enchanté de faire ta connaissance Holly..

Il eut un sourire en coin. Il essayait de se rattraper mais c'était pas gagné à voir la tête de la jeune femme. Au moins, lui, il trouvait ça drôle. "Enchanté.. blablabla". C'était tellement pas son genre. Plus le genre d'Adam. Mais fallait savoir emprunter les techniques des copains des fois.

Bon, clairement, ça marchait moyen. Elle lui demanda si il utilisait la même technique avec toutes les filles. Liam eut un petit rire en reposant son verre de bière. Il n'avait pas honte de le dire, cette technique était une de ses préférées mais c'était pas la seule :

- Non non, même pas. Disons juste que c'est pas la première fois que je la teste. Et c'est pour répondre d'avance à ta prochaine question, oui, elle a déjà fonctionné.


Gentillement, elle lui proposa de repartir à zéro. D'essayer de la séduire. Liam eut un sourire. Aller, allons y. Il répondit :

- T'es trop bonne !

Il se rattrapa aussitôt :

- Enfin bonne, bonne dans le sens gentil. Pas dans le sens bonne physiquement. Quoi que tu le sois aussi...

Oh putain. Mec. T'es dans la merde. Il capitula :

- Nan mais laisse, franchement, faire le mec normal c'est pas mon truc. Mais vas y sinon, apprend moi ! Toi tu fais comment quand t'abordes quelqu'un ? A moins que tu sois ce genre de nana trop fière pour oser aborder un mec, le genre qui attend qu'on vienne la chercher ?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



LIAM S. WESTCHESTER
BASTARD PS LEADER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 527
Je suis âgé(e) de: : 21
Mes disponibilités pour RP: : 7/5
Je fais partie des: : Alpha Psi.


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Bâtiment des Alpha Psi
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Jeu 1 Sep - 15:41

Les plans avaient changé en une fraction de secondes. Il avait fallu d'un sms. Il avait fallu de cette notification pour tout foutre en l'air et surtout, surtout, son humeur du soir. Si jusque là, elle était enjouée malgré un stress évident, l'annulation de son rencard venait de l'entourer d'une aura massacrante. Comment pouvait-il se permettre de la mettre dans un état pareil, de la stresser, de la presser ? Et pour quoi ? Pour finalement annuler ? C'était du jamais vu. Non, vraiment, ça n'était pas des choses qui se faisaient. Elle avait essayé de lui dire, mais elle en avait été incapable. Bizarrement, il n'y avait qu'avec lui qu'elle était "agréable" en toutes circonstances, même quand il était le plus grand des connards. C'est-à-dire .. Souvent. Elle soupira. Déçue. C'était véritablement ce qu'elle était. Il ne viendrait pas et elle se retrouvait seule, comme une idiote, dans le NightClub. En général, ce genre de cas, de comportement solitaire en boite signifiait qu'on y venait pour quelque chose de précis, mais ça n'était pas du tout son cas, à elle. Holly n'avait pas envie de trouver une quelconque distraction ce soir. Ça n'était pas le plan de base, mais comme toujours, celui-ci pouvait changer et le type qui s'approchait à grands pas semblait déterminer à passer la soirée avec elle. Par instinct de survie, dirait-elle, elle avait fait comme si elle ne l'avait pas vu. Piètre technique. Elle avait choisi de fixer son verre et son portable espérant le dissuader en ayant l'air peu sympathique, mais de toutes évidences, ça n'était pas ça qui l'arrêtait puisqu'il s'était installée, sortant l'une de ses pires techniques de drague. Du moins, c'était comme cela que ça sonnait pour Holly. C'était bien naze..

Se servir de ses sous, de sa notoriété pour aguicher les demoiselles, c'était pour Holly, une belle merde. Et ça ne fonctionnait pas d'où sa réaction. N'étant pas forcément extrêmement branchée hôtel et grandes familles pleines de pognon, elle était passée à côté de la sienne et il fallait reconnaitre que les Westchester, ça ne lui disait pas grands choses et elle avait choisi d'être honnête. Et froide. Surtout froide en fait. Comme d'habitude. Surtout, qu'elle n'avait pas grandement apprécié. Elle n'aimait pas l'impression qu'il lui donnait. Elle était loin d'être cette fille qui court après la gloire et à la recherche de la richesse. En gros, il aurait pu proposer une pizza sur la plage, ça serait nettement mieux passé.  C'était pour ça qu'elle n'avait pas pu s'empêcher d'être désagréable. Il ne se prenait pas pour de la merde et elle avait choisi de le faire redescendre. Elle n'aimait pas ce genre de petit con. Sauf peut-être un .. Enfin. Elle chassa cette idée de sa tête. Une inculte ? Elle ? Espèce d'abruti. Ça n'allait pas en s'arrangeant. Si elle attendait quelqu'un ? Oui. Non. Disons qu'au départ, c'était le cas, mais ça ne l'était plus. Elle leva les yeux au ciel, préférant garder le silence. Après tout, ça ne le regardait pas. Et après tout, elle n'était pas obligée de rester avec lui. Avec cette idée en tête, elle se leva, le traita gentiment de fils à papa et lui conseilla d'aller voir ailleurs. D'un côté, c'était vraiment ce qu'elle voulait et de l'autre non. S'il partait elle avait la tranquillité, mais en même temps, s'il insistait, c'était une façon de se dire qu'elle n'était pas venue pour rien. Le quitter. Le planter à la table et filer en direction du bar. C'était un test. Et un test plutôt réussi.

À peine avait-elle posé ses fesses qu'il l'avait déjà rejoint, s'asseyant, posant sa bière plutôt bruyamment sur le comptoir et l'interpellant aussitôt, lui montrant son portable. Il fallait croire que l'expression "fils à papa" ne lui plaisait pas du tout. Tellement pas qu'il avait cru nécessaire de lui en montrer un vrai. Un certain ..  Elle n'eut pas vraiment le temps de lire puisqu'il attira son attention en précisant que le numéro entrant était plutôt ce qu'elle appelait un fils de bourges. Et un pot de colle. Elle le regarda de haut en bas. Elle en connaissait un autre de type collant, elle. Mais elle se contenta de sourire d'un air moqueur tout en l'observant commander un autre verre. Finalement, il s'intéressa de nouveau à elle, toujours aussi clairement, toujours au 'droit au but'. Une chose était sûre, il ne perdait pas le nord. Jamais. Et il offrait deux options. Soit elle rentrait, soit elle tentait avec lui.. Instinctivement, elle se mordit la lèvre inférieur. Trop d'hésitations, tue l'hésitation. Ses lèvres s'étirèrent légèrement puis elle fit à son tour signe au serveur. Elle tapota ensuite presque nerveusement sur le bar en bois et inspira avant d'expirer longuement. Rentrer, ou rester ? Telle était la question. Dans tous les cas, il fallait au moins finir le verre que le serveur venait de lui apporter alors ..

"Si t'aime pas ça .. Si t'aime pas être qualifié de .. fils à papa. Pourquoi te présentes-tu comme tel ? Pourquoi joues-tu sur ton argent ? "

Elle arqua un sourcil, l'oeil interrogateur. Ce type avait l'air débile, et contradictoire.

"Je m'appelle.. Holly."

Pour être parfaitement honnête, il fallait dire que ça lui faisait bizarre. Se présenter, de cette manière, elle n'en avait toujours pas prit l'habitude et elle devait réfléchir, un minimum. Pour ne pas faire d'erreur.

"Ouais .. Holly Ziegler. J'suis à la fac pas loin."

Comme lui sans doute. Pourtant, elle ne l'avait jamais vu.

"Et .. Ouais, j'attendais quelqu'un mais en l'occurence.. Il est pas venu."

Elle soupira en y pensant. Saleté de type.
 

"Bon dis moi .. Liam. Tu abordes toutes les filles de la même façon ? "

Elle espérait que ça ne soit pas le cas et pourtant, elle se disait que ça devait l'être.

"Oh non .. Laisse moi deviner. T'es vraiment ce genre de gros lourd, en fait."

Comme pour le narguer, elle leva son verre et en avala quelques gorgées.

"Bon. Reprenons du début. J'te laisse une seconde chance. Séduis moi, si tu peux .."

Honnêtement, elle en doutait fortement. Vu comme il était parti, ça risquait d'être compliqué.  

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

i just feel sort of empty these days + My hands are cold, my lips are turning blue, i'm shaking. This fragile heart, so heavy in my chest, is breaking. I live through scars this time. I live through scars this time..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Masculin
Nombre de rumeurs: : 433
Je suis âgé(e) de: : 22
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Pi Sigma


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dortoir des Pi Sigme [url=http://wynwoodu.forumactif.com/f129-chambre-de-liam]ici[/url]
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Jeu 1 Sep - 12:15

Liam aimait le NightClub en milieu de soirée. Comme toutes les boites, en début de soirée, c'était désert de chez désert. En fin de soirée c'était la cohue, tout le monde dansait, se bousculait, se renversaient des bières dessus, la musique était trop forte... C'était insuportable pour Liam qui ne dansait qu'avec une jolie fille et encore si il était complètement défoncé. Là, il y avait de la bonne musique, aller au bar commander un verre n'était pas un parcours du combattant et il y avait assez de monde pour pouvoir trouver une ou deux jolies filles pour draguer. C'était parfait et c'était bien pour ça qu'ils étaient là, lui et Adam.

Liam fut le premier à trouver sa target. Une belle brune, assise seule près des tables basses à droite. Elle était belle sans en faire trop, tout ce que Liam aimait. Une brune, il préférait les brunes en plus. Elle semblait triste, en tout cas elle était seule et avait le regard vissé à son téléphone qu'elle avait en main. Dans l'autre main elle avait un cocktail à peine entamé. Bref, le cliché de la fille en attente qu'on sauve sa soirée et Liam voulait être se sauveur. Mais, on ne peut pas avoir tout ce qu'on veut dans la vie, il parait.

Il tenta le coup des hôtels paternels. Ca marchait assez régulièrement, mais généralement c'était des filles qui n'en avaient pas trop dans la tête. Elle, apparemment, elle avait le crâne bien remplit et ne se fit pas endormir si facilement. Liam aurait aussi bien pu laisser tomber et aller voir vers une autre fille mais... Non. Elle avait piqué sa curiosité avec son ton méprisant. Mais vous connaissez Liam, il ne fait jamais deux fois la même erreurs. Il la fait trois, quatre, cinq fois, histoire de voir si c'est bien une connerie.

- Vénale je sais pas mais un peu inculte sur les bords... Les Hotels Westchester c'est super connu. Tiens, t'as qu'a googleliser Westchester, toi qui a le téléphone accroché à la main. T'attends quelqu'un ?

Vas-y Liam, tu fais de pire en pire, c'est bien, c'est pas comme ça que tu vas la pécho. Clairement. Elle lui lança qu'il faisait de la peine dans son rôle de fils à papa et s'en alla vers le bar. Liam grimaça. Fils à papa. Il pouvait tout encaisser. Con, connard... Mais bâtard et fils à papa avaient toujours été ses faiblesses. Elle s'était levée pour rejoindre le bar et Liam aurait sûrement laissé tombé si elle ne lui avait pas dit ça mais là, il avait trop besoin de prouver qu'il n'était pas un fils à papa. En se levant, il sentit son téléphone sonner dans sa poche et en rejoignant le bar il regarda qui l'appelait. Son demi-frère. Putain mais quel pot de colle. LUI c'était un fils a papa, un vrai. Il alla s'assoir à côté de la jeune femme au bar un peu lourdement, claqua légèrement son verre de biere sur la table qu'il avait d'ailleurs presque finit. Il posa le téléphone devant Holly et ajouta :

- Tu peux dire tout ce que tu veux de moi, mais pas fils à papa. Lui, c'est un fils a papa et un pot de colle de surcroît.

Il fit signe au serveur de lui servir une autre bière, la même et ajouta à l'intention de la jeune femme :

- Ecoute, j'vois bien que t'es toute seule ici. Donc t'as le choix entre rentrer chez toi et faire connaissance avec moi. Je t'ai dit que moi c'était Liam, tu pourrais au moins me donner ton prénom ?

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



LIAM S. WESTCHESTER
BASTARD PS LEADER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 527
Je suis âgé(e) de: : 21
Mes disponibilités pour RP: : 7/5
Je fais partie des: : Alpha Psi.


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Bâtiment des Alpha Psi
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Mer 31 Aoû - 20:07

Elle était stressée. Holly était stressée, pour la première fois depuis longtemps. Ce soir, elle sortait. Et pas avec n'importe qui. Elle devait le retrouver. Il lui avait envoyé ce simple message, avec ces quelques petits mots. Il avait dit avoir beaucoup de choses à lui raconter, beaucoup de choses à se faire pardonner. Il avait dit être désolé. Et elle avait accepté. Malgré tout, elle avait accepté de le revoir, de l'écouter, de boire ses paroles et de lui pardonner. Elle savait parfaitement que c'était ce qui allait se passer. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Pas à lui. Evan. Il avait été bien trop important pour elle. Et il l'était toujours. Il avait été là quand elle en avait eu besoin et vice-versa. Elle l'avait aidé à se couvrir, à se cacher. Elle lui avait servi de couverture, d'alibi. Être homosexuel et Pi Sigma, ça n'avait jamais fait bon ménage et ça ne serait surement jamais le cas. Ils avaient toujours été là, l'un pour l'autre. C'était surement pour ça qu'elle n'avait pas pu refuser. C'était surement pour ça qu'elle était debout, devant la glace de sa salle de bain, depuis bientôt une heure à superposer robe, jupe, haut sexy, sans jamais mettre la main sur la tenue idéale. C'était pénible. Et complètement con, puisqu'elle n'avait définitivement pas à lui plaire. Il ne mangeait pas de ce pain-là, alors elle perdait son temps. C'était pour cette raison, qu'agacée, elle finit par attraper une robe au hasard, ranger le reste et filer sous la douche. À ce rythme, elle risquait d'arriver en retard et il détestait ça. Sauf quand c'était lui qui l'était.

Une douche rapide, un maquillage léger. Rien de tape à l'oeil. Même la robe n'était plus d'actualité. Les dix minutes sous l'eau froide lui avait rafraichi les idées et elle avait finalement choisi d'opter pour quelque chose de pratique. Un pull, léger et qui ne tenait pas chaud et un short. Elle avait chaussé ses pieds de chaussures à talons noirs et accrochait à son bras une sacoche, carrée. Un dernier passage par la salle de bain pour retoucher ses lèvres et elle était prête. Téléphone en main, elle quitta sa chambre étudiante en direction du centre-ville. Plus précisément, le NightClub. C'était leur lieu de rendez-vous. C'était leur endroit à eux, bien qu'il était fréquentait par une bonne dose d'autres personnes, d'inconnue. Chaque fois qu'ils voulaient sortir, prendre du bon temps, faire des rencontres ou simplement s'amuser entre eux, c'était là qu'ils se pointaient. Ils s'arrangeaient toujours que l'un arrive avant l'autre et l'attende à l'intérieur. C'était toujours comme ça que cela se passait et cette fois, c'était au tour d'Holly d'être attendue. En même temps, il n'avait pas bien le choix. La ponctualité, malgré tous les efforts du monde, elle avait du mal à la saisir .. Mais elle faisait ce qu'elle pouvait. Et puis, elle avait plus de facilité ce soir. Avant-veille de rentrée scolaire, il fallait croire que les gens préférés rester chez eux. Pas elle. Pas avec une telle possibilité de le revoir. Il fallait qu'elle y aille. Il fallait qu'elle le retrouve. Alors, quand elle arriva près du vigile, qu'elle connaissait, elle entra, prit l'un de ses cocktails préférés et s'installa à l'une des tables basses libres. Elle ne pouvait s'empêcher de fixer l'entrée des yeux. Comment allait-elle réagir ? Allait-il la prendre dans ses bras ? Serait-elle distante ? Elle n'en avait aucune idée, mais le problème fut vite réglé.

Il ne viendrait pas. Un texto. Un faux plan. Une fausse joie. Quel connard. C'était ce qu'elle s'était dit, mais elle ne le pensait pas. Elle ne pouvait pas le penser. Elle l'aimait trop. Pourquoi avait-il fait une chose pareille ? Sur le moment, elle ne put rien faire d'autre que le détester même si c'était loin d'être sincère. Ça ne pouvait pas l'être. C'était sur le coup de la colère, de la déception. Oui, une déception. C'était bien ce que c'était. C'était le terme parfait pour qualifier son sentiment. Elle aurait aimé lui faire part de cette colère, de cette tristesse. Pourtant, elle s'était contentée de tapoter sur son iphone un "c'est pas grave", plus que pitoyable. Bien sûr que si c'était grave. Qu'est-ce que c'était que ce mensonge ? Comment pouvait-elle être aussi tolérante ? Comment pouvait-elle être aussi cool et compréhensive ? Evan. Tout simplement parce que c'était lui. Désespérée face à un tel échec, elle leva les yeux au ciel et avala son cocktail d'un trait et expira longuement. Merde. Qu'allait-elle bien pouvoir faire, ici, toute seule ? De quoi avait-elle l'air ? D'une fille perdue ? D'une fille en attente ? En attente de quoi ? D'un mec ? D'un coup d'un soir ? Pitié. Non. Ça n'était pas cette image là qu'elle voulait donner d'elle, mais malgré tout, quand elle vit ce type s'approchait c'était immédiatement l'idée qui lui vint en tête. Il avait dû se dire qu'elle attendait son prince charmant ou quelqu'un pour sauver sa soirée. C'était un peu le cas. Mais il n'était pas l'heureux élu. Bêtement et comme pour faire comme si elle ne l'avait pas vu, elle fixa son verre vide, qu'elle saisit entre ses mains. Bonsoir l'image d'alcoolique dépressive. Ça aurait pu le dissuader. Ouais. Ça aurait pu.

Si elle avait eu la bouche pleine de sa boisson, elle aurait sûrement tout craché. Le type, l'inconnu, le lourd par excellence s'était assis face à elle, prenant ses libertés, se mettant à l'aise. Dans la famille je-drague-comme-une-merde, il était facilement classable. Quel abruti. Elle haussa un sourcil, alors qu'il déballait sa mauvaise technique. Était-il sérieux ? Comptait-il vraiment la faire flancher avec ça ? Comptait-il vraiment se la taper de cette manière ? Lui, il n'avait sûrement rien compris. Holly haussa d'abord un sourcil, puis esquissa un sourire largement moqueur. Avait-elle vraiment l'air de ce genre de filles qui ne cherchent que l'argent, l'appât du gain ? Honnêtement .. Sûrement pas. Westchester ? Étonnamment ça ne lui disait absolument rien. Second flop pour cette imbécile. Elle ricana légèrement avant de lui sourire tout de même.

"Westchester, tu dis ? Je ne connais pas. T'es sûr de pas être un ibis qui s'prend pour un cinq étoiles plutôt ? J'ai l'air si vénale que ça ? Ça m'fait de la peine."

Elle leva les yeux au ciel et s'enfonça légèrement dans son fauteuil.

"J'ai pas l'goût du luxe, désolé. Trace ton chemin, fils à papa."

Et sur ces mots, elle se leva, lui lança un coup d'oeil et retourna au bar. Finalement, peut-être qu'elle venait de trouver de quoi s'occuper.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

i just feel sort of empty these days + My hands are cold, my lips are turning blue, i'm shaking. This fragile heart, so heavy in my chest, is breaking. I live through scars this time. I live through scars this time..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Je suis: : Masculin
Nombre de rumeurs: : 433
Je suis âgé(e) de: : 22
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Pi Sigma


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Dortoir des Pi Sigme [url=http://wynwoodu.forumactif.com/f129-chambre-de-liam]ici[/url]
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   Mer 31 Aoû - 12:06

Nightclub de Miami
Mardi 30 Aout, 23 heures...

La rentrée. J-2. Au plus la date approchait, au plus le délai se raccourcissait, au plus Liam redoutait le moment. Non pas qu'il avait peur, ou qu'il stressait non... il avait juste... la flemme. Une flemme monumentale, une flemme qui allait plus haut que tout les building de Miami, que les superbes hôtels de luxe de son père. Il était pas prêt pour repartir dans les jurisprudences, les codes, les arrêts, les décisions, les procédures, les règles... Tout ce qui faisait partie intégrante de la vie d'un étudiant en droit. Il avait la flemme de se replonger dans ses cours. A la limite s'il avait trouvé une alternance ou un stage il aurait peut être eut plus de motivation, mais comme il avait eut la flemme de chercher un stage... cercle vicieux vous pouvez le dire.

Heureusement, les dernières soirées avant les rentrées étaient souvent les meilleures. Les gens savaient qu'ils allaient devoir s'y remettre et généralement, ils en profitaient pour se lâcher avant. Et ça, c'était parfait pour Liam qui avait bien envie de s'amuser. Avec Adam, son co-pilote, ils avaient décidé de descendre un peu dans les bars de la ville pour trouver un peu de compagnie. Il faisait trop chaud pour sortir le costard, les températures étaient encore très élevées à Miami. Il avait donc enfilé un polo bleu clair et un short droit blanc avec des converses blanches.

C'est Matthew qui proposa finalement de faire un tour en boite. A cette heure ci ça ne serait pas blindé de monde ni trop trop bruyant, accoster ne serait pas chose compliquée. Le nightclub était une des boites les plus branchées de la ville mais Liam y allait depuis ses 19 ans, il n'eut aucun mal à rentrer. Ils allèrent directement s'installer au comptoir pour acheter une bière et regarder un peu autour d'eux. Liam remarqua aussitôt une belle brune qui semblait attendre ou chercher quelqu'un. Il fit un signe a son pote et ils se séparerent.

Sans la moindre hésitation, Liam se leva avec son verre et alla rejoindre la brunette qui n'était pas loin. Elle était encore plus belle de près. Il s'assit à côté d'elle et n'attendit pas quelle le jette pour entamer la discussion. Il n'avait pas beaucoup de patience pour ce soir, donc il se lança directement dans le grand bain, sans bouée s'il vous plait !

- Salut, moi c'est Liam Westchester, des hôtels Westchester oui... Y'en a même un pas loin et j'ai accès aux plus belles suites gratuitement. Ca te dit ?

Voila.. Liam. Tout en finesse et en délicatesse. En gros, ça revenait à dire : vient on baise ? Alors... Allait il tomber sur une prude  ? Ou une joueuse ? Ou une véritable petite effrontée ? Tout allait à Liam tant qu'il ne mettait pas 107 ans à la décoincer. Si elle avait un peu d'esprit en plus d'être canon, c'était le jackpot.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



LIAM S. WESTCHESTER
BASTARD PS LEADER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] C'est ce qu'on appelle avoir la langue bien pendue... » pv. Holly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est ce qui s'appelle avoir chaud au cul...
» [TERMINE] [Miami, FLORIDE] You have a hollowed out heart, but it's heavy in your chest
» Un Stiles hyperactif se doit d'avoir une vie bien remplie!
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: