AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Il parait qu'on n'oublie jamais rien [PV Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Il parait qu'on n'oublie jamais rien [PV Eden]   Lun 2 Fév - 20:12

Cela faisait plus de 3 mois que je n'avais pas remis les pieds à Miami. J'étais revenue aujourd'hui, lundi 02 février, j'avais posé mes affaires dans le bâtiment de ma confrérie, les SM, je n'avais pas encore osé retourner dans ma chambre que j'avais partagé avec Ty. Puis comme il se faisait tard, j'avais décidé de me rendre dans le bureau du directeur pour l'avertir de ma présence. Et du fait que je reprenais les cours. Ou du moins, que j'allais essayer. Il s'était passé quelque chose. Fin Octobre. Quelque chose d'incroyable, d'insensé. Et pour moi qui mène une vraie vie de dingue, ce n'était pas peu dire. Quelque chose que personne ne devait savoir. Seule une personne était au courant, et je savais que cette personne ne parlerait jamais de ca à qui que ce soit. Les cartes étaient entre mes mains. Mais qui croirait une gamine comme moi, à moitié dans les vapes en permanence? Surtout qu'avec tous les mensonges que j'avais déjà divulgués, peu étaient les personnes qui me faisaient confiance. Mais peu importe, là n'était pas la question. Moi, je savais ce qui m'était arrivé. Et ca valait plus que tout le reste. Le problème était que je sois la seule à le reconnaître.

J'arrivai devant le bureau de la secrétaire du directeur. Le directeur... Mon ventre se noua. J'étais stressée. Très stressée. Comment allait-il réagir en me voyant, alors qu'il me croyait partie définitivement? Accepterait-il que je revienne étudier dans son école malgré ma si longue absence? Avait-il vraiment le choix? Que penseraient les autres? Cette dernière question, je m'en fichais royalement. J'assumais tout. Et je l'aurais même crié au grand jour. Pourtant, je n'en avais parlé à personne, je voulais garder ca précieusement pour moi, loin de moi l'idée de m'en venter. Je n'en avais même pas parlé à Arizona, ma meilleure amie, que j'étais allée rejoindre à Los Angeles à mon départ. Nous avions passé 2 merveilleux mois à s'amuser, et pourtant, il fallait que je revienne. Je pensais pouvoir oublier avec le temps, mais non. Mes rêves revenaient sans cesse. Je me remémorais tous les détails. Et au levé du jour, toujours cette même déception... Cette désillusion. Comme tout ceci n'avait jamais été réel. C'est sans doute en partie pour ca qu'il fallait que je revienne à Miami. Car ca s'était passé la-bàs. Je voulais retrouver cette réalité, je ne voulais plus fuir lâchement comme je l'avais toujours fait face à un obstacle, face à mes peurs. Et j'avais besoin d'en parler, de m'assurer que tout cela était réel.

Je soupirai, en attendant que le directeur me reçoive. Avais-je fait le bon choix en revenant? Pourquoi avait-il fallut que ca me tombe dessus? Je m'étais toujours tirée de toutes les situations -plus ou moins en tout cas-, je ne m'attachais à rien ni personne, et là, la situation m'échappait complétement. Je me sentais tellement bête, désemparée, impuissante. Et le pire de tout, c'était que je n'avais rien bu, ni fumée. Je me présentais là, complétement a jeun. C'était bien rare de me voir dans un tel état de normalité, mais j'y tenais. Je ne voulais pas passer pour la fille immature que j'étais, 5 jours avant mes 19 ans. Surtout pas devant lui. Je sentais que ma présence ici allait lui déplaire. J'étais une élève en difficultés... en plus d'être une fille à problèmes. Et des problèmes, je pouvais lui en apporter des tas ! Je lui envais déjà apporté des tas d'ailleurs ! C'était ridicule, jamais il ne me reprendrait dans son lycée !

Alors que je me levais pour repartir, la porte du bureau s'ouvrit sur Monsieur Cobb. Mon coeur se mit à tambouriner dans ma poitrine, résonnant même dans ma tête. J'étais sure qu'il pouvait l'entendre, tellement ce n'était pas discret. J'étais tellement stressée ! Trop tard pour partir. Je restai un instant plantée là, à le dévisager, attendant de voir s'il allait me faire entrer ou non. Instant de vérité. Jamais, de mémoire, je ne m'étais trouvée dans un état pareil. Mais il fallait que je revienne. C'était plus fort que moi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Il parait qu'on n'oublie jamais rien [PV Eden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jude { Un cœur qui aime vraiment n'oublie jamais. »
» N'oublie jamais d'ou tu viens [Mermaid's]
» Parce qu'on oublie jamais ses premières fois •• Seis'
» Je n'oublie jamais personne ...
» Oublie ce qui t'a blessé dans le passé, mais n'oublie jamais ce qu'il t'a appris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: