AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Keep calm and play drums || Paytah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and play drums || Paytah   Jeu 29 Jan - 22:21



Pay & Jude
Keep Calm and play Drums

L
orsqu'on sonna, je savais que c'était Jude. Elle était enfin arrivée. Je n'avais pas eu à attendre longtemps, car je m'étais préparé tard et j'avais passé la matinée à la batterie.
Je l’accueillis avec joie et avec mon sourire craquant. J'avais un sourire naturellement craquant, que je le veuille ou non.
La brunette entra dans la villa en me remerciant. Je lui souris pour lui dire « avec plaisir ».
Je mis mes mains dans mes poches tandis qu'elle regardait avec émerveillement la pièce où nous nous trouvions : le hall d'entrée. Ce hall menait à plusieurs pièces dont le salon, la cuisine, la salle à manger et à l'escalier en colimaçon.
La jeune-fille s'émerveilla devant la beauté de la maison, puis me dit qu'elle ignorait que j'habitais avec ma famille. Elle me demanda si j'avais toujours vécu à Miami.
« Non. Je viens de Cheyenne River, une réserve Amérindienne située dans le Dakota du Sud. C'est à côté de la réserve de Pine Ridge, une réserve assez célèbre pour être située près de Blackhills et aussi pour sa pauvreté. Cheyenne River est pauvre aussi , je sais de quoi je parle. Je suis arrivé à Miami en Juin 2014. Mon père m'a proposé de venir étudier ici, alors j'ai accepté.», lui expliquais-je.

Je repensais à ma vie d'enfer à Cheyenne River alors je devins un peu triste. Plus jamais je ne reviendrais là bas.
Je chassais mes tristes pensées, puis parlais du mariage de ma mère et mon beau père. Jude partagea ma joie. Je lui promis qu'elle sera au nombre des invités.
Je proposais à mon invitée de manger, mais elle refusa poliment mon invitation en m'informant qu'elle avait déjà mangé. Elle ajouta qu'elle avait emmené des trucs à manger ainsi que sa guitare pour qu'on puisse faire un morceau tout les deux. Je fis un grand sourire : la guitare était mon instrument préféré !
Elle me demanda d'abord d'essayer la batterie !
« Ok ! C'est par là ! », fis-je en désignant l'escalier en colimaçon.
Nous allions monter quand les chiens se mirent à aboyer et attira l'attention de Jude .
Je m'avançais vers la baie en compagnie de mon amie et souris en voyant Oreo jouer avec les autres chiens, celui de mon beau père et de ma mère.
« Alors comme ça tu as plein d’animaux de compagnie ? Ma petite sœur est allergique, je n’en ai jamais eu chez moi. J’aime bien le prénom Oreo, ton chien doit être à croquer ! »
« Oui ! Tu veux le voir ? J'ai une jument aussi mais elle est dans un club à Miami, elle s'appelle Flèche-Ardente. Attend ! »
Je sortis mon portable, fouillait dans les dossiers photos et lui montrais ma jument. ICI LA PHOTO
Je lui souris, puis ouvrit la baie pour attraper mon chiot et le rammener à l'intérieur. Je tendis la petite boule frisée à Jude.
OREO (clic):
 

« Tu peux la prendre et la caresser si tu veux. Elle adore les caresses et est très joueuse. »
Oreo renifla Jude avant de la lécher au visage. J'éclatais de rire.
Puis, je demandais à Jude de bien vouloir me suivre avec Oreo. Nous montâmes à l'étage et arrivâmes au deuxième étage.
Je longeais le couloir où les chambres se faisaient face et j'ouvris une porte non loin de ma chambre. Il y avait aussi un passage secret de ma chambre qui menait à la salle.
C'était la salle de musique.
Je souris et lançais : « Bienvenue dans ma demeure ! Installe toi comme chez toi. Tu peux t’asseoir sur les fauteuils, les poufs ou par terre sur le tapis ou même sur les meubles. Ici, c'est freedom ! »
Je regardais le mur rempli de mes photos d'enfance et d'adolescence. Je le montrais à l'artiste et lui dis que j'avais fait un mur rempli de souvenir.
Je m'installais à la batterie et demandais à Jude d'approcher. Baguettes en mains, je fis un petit solo puis, je lui dis : « Je vais d'abord t'enseigner le nom des parties de la batterie. Tu sais déjà comment ils s'appellent ou pas du tout ? ». Je lui fis un énorme sourire de chinois pour l'encourager à s'exprimer.

WILDBIRD

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and play drums || Paytah   Jeu 1 Jan - 19:38




La villa des Yellow paraissait énorme. Elle était facilement comparable à celle d’Adrian. Tout ce luxe ne cessait d’étonner Jude. Certes, elle était issue d’une famille aisée mais la maison où elle avait vécu était de proportions acceptables et plutôt modestes comparées à ce qu’elle avait vu jusqu’à maintenant. Leur demeure était aménagée amoureusement et elle ne la changerait pour rien du tout. Ils n’avaient même pas de piscine mais c’était plutôt compréhensif pour une maison à Londres où le temps n’était pas très clément. Malgré cela, Jude était tellement habituée à son petit univers qu’elle ne saurait vivre dans une grande villa. Tout cet espace ! Cela lui ferait presque peur…  En tout cas, l’extérieur de la maison de Paytah était charmant. La bâtisse était de couleur blanche et très élégante. Située pas loin de la mer, elle devait faire le bonheur de ses occupants. Bien sûr, il y avait aussi une piscine et la couleur de l’eau si limpide donnait envie de piquer une tête. Après avoir admiré à son aise la maison, Jude avait soigneusement déposé son vélo à l’extérieur et s’était rapprochée de la porte d’entrée.

Elle n’eut guère à attendre longtemps avant que Paytah ne vienne lui ouvrir. Aussi agréable qu’il l’avait été lors de leurs échanges précédents, Paytah l’accueillit avec un grand sourire. Jude appréciait sa chaleur et sa bonne humeur ; il lui rappelait positivement ses amis qu’elle avait laissés à Londres. Paytah correspondait tout à fait au genre de personnes qu’elle aimait fréquenter : aimables, distrayants et bons de nature.

« Avec plaisir ! Je suis content que tu sois là ! »

Radieuse, Jude fit son entrée à l’intérieur de la villa, le remerciant de son accueil chaleureux. Le hall d’entrée était très grand. Les meubles n’étaient pas nombreux mais tout était choisi avec grande élégance. Les couleurs marron, noir et crème étaient apaisantes et la lumière rendait la pièce très vivante. C’était merveilleusement décoré, un vrai paradis pour une famille.

« C’est tellement beau chez vous ! Je ne savais pas que tu habitais avec ta famille ici. Tu as toujours vécu à Miami ? »

Paytah était donc issu d’une famille recomposée puisque son beau-père habitait avec eux. Futur beau-père vu que le mariage n’était pas loin, apparemment. En tout cas, cela semblait satisfaire Paytah puisqu’il n’affichait pas une mine déconfite. Jude en était réjouie ; son nouvel ami méritait une vie heureuse.

Prévoyant et généreux, le jeune homme lui proposa de manger un bout. Ayant pris un repas copieux, Jude refusa poliment la collation :

« Merci Paytah, je viens à peine de déjeuner. » dit-elle avec un petit sourire. Elle enleva sa housse de son dos. « J’ai ramené des trucs à grignoter aussi. Sans oublier ma guitare ! On pourrait jouer quelque chose ensemble tout à l’heure. Mais d’abord, j’aimerais bien qu’on essaye ta batterie. »

Jude se demanda si l’imposant instrument était aménagé dans une chambre spécifique. Avoir une batterie, ce n’était pas comme posséder une guitare. Ce n’était pas un objet qu’on pouvait facilement transporter dans une housse. Mais elle avait son charme aussi et Jude la trouvait fascinante. Elle allait justement poser la question à Paytah quand on entendit distinctement des aboiements. Jude s’avança vers la baie vitrée pour jeter un coup d’œil mais ne vit pas de chiens.

« Alors comme ça tu as plein d’animaux de compagnie ? Ma petite sœur est allergique, je n’en ai jamais eu chez moi. J’aime bien le prénom Oreo, ton chien doit être à croquer ! »



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and play drums || Paytah   Mar 30 Déc - 15:47



Pay & Jude
Keep Calm and play Drums

J
e n'entendais que le son des cymbales, des basses, de la grosse claire et de la petite claire.
Je jouais de la batterie à fond, depuis mon réveil. Yepa était chez une amie à elle, maman au travail et beau papa...je ne sais pas, mais il n'était pas loin en tout cas.
J'attendais que les heures passent avec impatience, car j'avais une invitée chez moi cet après-midi.
C'était Jude, une jeune-fille super sympa que j'avais rencontré dans la salle de musique où je jouais de la guitare électrique en chantant une chanson de ma composition. Nous avons discutés et il s'est trouvé que Jude soit une passionnée de musique. Elle jouait aussi de la guitare, comme moi.
Quelques jours plus tard, je répétais un concert avec mes amis les Sioux. Mon groupe s'était agrandit et il y avait même des non Sioux dedans. Il faudrait changer le nom du groupe. Mais je ne savais pas comment l'appeler à part les Siouxx, comme au départ.
Nous projetions de faire un concert à la plage.
Jude nous a vu et s'est approchée pour écouter. Je jouais de la batterie ce jour là. Les filles chantaient. Notre style était un mélange de pop rock. Je composais mes propres chansons ou je faisais des reprises. Je chantais surtout des chansons d'amour.
Mais depuis que je sortais avec Meika Cloud, une Lakota Nu Zeta, les chansons d'amours s'étaient multipliés et lui étaient entièrement consacrés. La meilleure que j'avais faite pour elle était K-O, une chanson qui racontait notre histoire d'amour mais comme un combat.
Outre les sérénades, je chantais bien d'autres chansons. Je faisais passer des messages par mon talent. J'arrivais mieux à m'exprimer par la musique que par les paroles. J'écrivais des chansons pour Meika, mon père, ma mère, mon beau-père, le frère de Meika qui me détestait, Yepa ma petite sœur, mes amis ou pour un groupe de personnes en particulier. Mes chansons contenaient rarement du Lakota, du Chinois ou du Japonais -mes 3 ethnies d'origines- mais j'avais quand même fait une chanson sur Waka Tanka. Comme je sortais avec une NZ, elle m'influençait positivement, alors j'ai fais une chanson sur la protection de la nature.
Quand je chantais, ma voix était rock, mais quand je chantais des chansons d'amour, elle était basse et douce.
La musique était ma vie.  Meika m'a dit que je pourrais faire chanteur. Je me destinais à devenir DJ. Je l'étais déjà d'ailleurs. C'était mon job de lycéen. Je faisais de bon remix ou j'inventais ma propre musique. Les gens, et surtout le patron adorait.
Je m’entraînais tous les jours à la batterie, à la guitare et à la table de remix. J'aimais ce que je faisais.

Aujourd'hui, j'attendais donc Jude avec impatience. J'étais encore en pyjama -un short noir et un t-shirt blanc-, mes cheveux attachés en queue de cheval, entrain de m'amuser à la batterie-car c'était un réel plaisir-, alors que l'heure du rendez-vous approchait. Je n'étais même pas allé voir Meika aujourd'hui. Honte à moi. Je me rattraperais ce soir !
J'habitais assez loin de Wynwood maintenant, alors je faisais quand même le voyage pour voir mon amour jusqu'à Wynwood. Mais aujourd'hui, j'adorais le morceau que je jouais. C'était vraiment cool. Je l'avais recommencé 8 fois, en m'améliorant à chaque fois. A présent, je l'enregistrais sur mon iphone 5.
Quand soudain, un bruit de porte puis de guitares qui tombaient me fit arrêter ma musique.
Je me levais du tabouret et regardais qui avait fait tomber mes instruments.



Ça pouvait être ma petite caniche Oréo, que j'avais reçu début Janvier de la part de ma mère Lin, qui cassait tout.
He bien  non ! C'était beau papa.
Je soupirais puis me rasseyais sur le tabouret. Eric ramassa les guitares, s'excusa, passa sa main sur sa barbe et me dit : « Paytah, l'heure approche. Va te préparer. ».
Je me souvins que mon portable enregistrait. Je montais sur la batterie, puis descendis en sautant, pour me précipiter sur mon phone. Je stoppais l'enregistrement, puis me tournais vers Eric : « Il est quelle heure ? »
Eric s'approcha de moi et me montra sa montre. J'écarquillais mes yeux bridés et m'écriais : « Vite, elle va arriver ! ».
Je fonçais dans ma chambre pour chercher des vêtements, puis filais dans ma salle de bain. Je pris une douche, m'habillais, me parfumais, puis me coiffais. Les cheveux longs étaient un entretien.
Quelques fois, je regrettais mes cheveux courts. Mes les cheveux longs me vieillissaient, me faisant paraître plus vieux que je ne l'étais. Au lieu de me donner 16 ans, on m'en donnait 18 ou 20. Les cheveux courts me faisaient ressembler à un Asiatique, tandis que longs, je ressemblais plus à un Amérindien.  Je les laissais ma cheveulure détachée sur mes épaules. Je me regardais dans la glace. Mon look était super simple : un t-chirt gris avec une étoile blanche dessus, un bas de jogging noir, des baskets, un crucifix en argent autour du cou, des boucles d'oreilles en argent, le bracelet multicolore de Meika qui ne me quittait jamais, et un autre bracelet noir.


Une fois prêt, je dévalais les escaliers pour aller manger. J'avais engloutis rapidement quelques tartines au nutella avec du jus d'orange ce matin, car je voulais absolument jouer de la batterie.
J'étais plus guitare que batterie. Maman m'apprenait le piano.
Maman, je ne l'ai jamais connu. Elle est apparue dans ma vie début Janvier et j'ai décidé de vivre avec elle, loin de papa qui...me frappait. Eric est le père que je n'ai jamais eu.
Chaque jour que je passe avec maman, c'est un jour merveilleux.

Le repas du midi était des frites avec du poulet rôti. Je mangeais rapidement, puis dégustais le smoothie fraise et la glace, avant de foncer me brosser les dents et de téléphoner à Yepa pour savoir si elle s'amusait.
Eric alla plonger dans la piscine, et moi, j'attendis sagement au salon, après avoir fait la vaiselle, que mon invité arrive, yeux rivés sur mon iphone 5 pour commenter les dernières photos Twitter de mes amis.
Certaines photos étaient amusantes, ce qui me faisait rire, d'autres moins. Je commentais chaque photo que je voyais. Soudain, une sonnerie mélodieuse me fit stopper mon surf. Je fermais la page internet de mon Iphone, rangeait ce dernier dans ma poche, puis me levais. Je marchais jusqu'à la porte, ouvrit, puis découvris Jude.
Lorsque je la vis, je fis mon énorme sourire naturellement craquant en faisant un signe de la main, et lui dis joyeusement : « Hey salut Jude ! Ça va ? ». Je fis un sourire large et fin, celui qui faisait presque disparaître mes yeux bridés.
« Paytah ! C’est gentil de m’avoir invité, j’ai pensé toute la journée à ça ! »
Je pouffais de rire, un rire cristallin qui était drole.
« Avec plaisir ! Je suis content que tu sois là ! », dis-je de ma voix douce, grave et chaude.
La brunette me serra dans ses bras.
Puis, elle m'expliqua qu'elle avait trouvé la villa sans problème.  Elle complimenta la maison. Je souris : « Et encore, tu n'a même pas encore vu l'intérieur ! ».
Elle me demanda si j'habitais avec ma sœur. Ça me rappelais avant, quand je vivais seul dans un appart', puis une villa avec ma sœur Yepa. Au départ, je ne savais pas que c'était ma sœur.
Des secrets de famille et des histoires compliquées éclatèrent après, au grand jour.
« Oui, avec ma mère et mon beau père. Ils vont bientôt se marier. Il y a aussi 3 chiens, dont le mien Oreo. Il y a quelques fois des amis qui viennent passer quelques jours avec nous. », expliquais-je.
Je me poussais pour la laisser entrer. « Bienvenue, fais comme chez toi. »., dis-je en souriant. 
Je coinçais des mèches de cheveux derrière mes oreilles et mes boucles d'oreilles apparurent.
« Tu veux quelque chose à boire ou à manger ? N'hésite surtout pas si tu as faim , soif ou si tu as besoin de quelque chose.», demandais-je.
Je levais les yeux vers l'escalier en colimaçon qui menait à l'étage. C'était là que se trouvait ma salle de musique.

WILDBIRD

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Keep calm and play drums || Paytah   Mar 30 Déc - 0:01




Pendant sa première semaine à l’université, quelqu’un dans son cours de chant avait glissé qu’il y avait un club de musique au lycée. Apparemment, ils avaient besoin de professeurs volontaires pour apprendre aux membres des bases dans les instruments qu’ils maîtrisaient. Jude était volontiers disponible pour ce genre d’activités. C’était pour cette raison qu’elle s’était rendue le jour même pour voir si elle était autorisée à rejoindre le club. Là-bas, elle fit la rencontre de Paytah, un passionné de musique. Ils eurent un brin de discussion et se promirent de garder contact.

Quelques jours plus tard, Jude eut l’occasion de voir le groupe de Paytah jouer pendant une répét. Leur style lui plut beaucoup car il était différent du sien qui restait très classique. Elle fut particulièrement enthousiaste par le jeu de Paytah qui brillait à la batterie. Il avait le rythme dans la peau. C’était un instrument de musique que Jude n’avait jamais tenté. La jeune fille s’était consacrée à la guitare depuis son enfance et n’avait pas été très ouverte aux autres instruments. Elle regrettait un peu cela car elle aurait pu avoir une expérience beaucoup plus riche. En tout cas, saisissant l’occasion, Jude demanda à son nouvel ami de lui réserver un moment quand il aurait du temps pour l’initier à la batterie. La jeune artiste eut le plaisir d’avoir une approbation puisque Pay l’invitait chez lui pour un petit cours personnalisé.

C’était donc pour cette raison qu’elle se préparait à sortir en ce début d’après-midi. Elle était impatiente de passer du temps avec Paytah. Elle appréciait beaucoup son penchant pour la musique et à chacune de leurs discussions, elle apprenait de nouvelles choses. L’idée du partage l’avait toujours enchantée. Il y avait du bon de connaître des personnes qui s’intéressaient aux mêmes choses que soi.

Enfourchant son vélo, portant sa guitare sur son dos, Jude dévala la pente, ses longs cheveux volant derrière elle. Une après-midi musicale, rien de tel pour passer du bon temps. Elle avait vraiment hâte de s’essayer à la batterie. A l’heure convenue, la jeune fille était devant le portail de la villa de la mère et du beau-père de Paytah. Elle sécurisa son vélo pas loin de la porte d’entrée et sonna à la porte.

« Paytah ! C’est gentil de m’avoir invité, j’ai pensé toute la journée à ça ! » Elle lui donna gentiment une accolade. Un grand sourire s’affichait sur ses lèvres, un peu et elle sauterait partout d’impatience. « J’ai trouvé la maison sans problème. Tiens, c’est vraiment sympa chez vous. Tu habites avec ta sœur, n'est-ce pas ? »

Curieuse comme d’habitude, on n’allait pas vraiment changer Jude. On va dire qu’elle se permettait ce genre de familiarité qu’avec les personnes qu’elle appréciait.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Keep calm and play drums || Paytah   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keep calm and play drums || Paytah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: