AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 The new girl ♫ Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: The new girl ♫ Adrian   Lun 29 Déc - 23:33




Jude avait commis une grosse gaffe, prenant la gouvernante pour un membre de la famille Hope. En même temps, ils étaient tellement nombreux qu’elle n’arrivait jamais à se les rappeler. Elle connaissait personnellement Adrian, sa sœur et son frère ainsi que les parents mais n’avait jamais eu vent des autres personnes qui composaient leur famille. C’était donc avec grande naïveté qu’elle s’était adressée à Sandra. Celle-ci la reprit avec un sourire et lui souhaita la bienvenue. La jeune fille s’excusa du quiproquo et venait de faire deux pas dans le hall d’entrée luxueux que déjà le maître de maison débarquait sur ses grands chevaux. Il ne prit même pas la peine de les rejoindre, estimant que sa situation ne méritait pas son attention. Sa voix porta depuis l’entrée de la cuisine.

« Sandra, je vous ai déjà dit de faire entrer le personnel par la porte arrière, on ne sait jamais qui pourrait arriver à l'improviste ! Je ne veux pas embarrasser les gens en leurs imposant la présence des domestiques dans le hall d'entrée. »

Les paroles écorchèrent les oreilles de Jude qui fit volte-face pour avoir Adrian dans son champ de vision. Ce ton arrogant, ce regard hautain et bref qu’il lui adressa, cet air bourru et peu aimable. Ce qui la choquait le plus ce n’était pas qu’il l’ait prise pour une domestique mais la manière avec laquelle il parlait d’elle, comme s’il était au-dessus de tout et qu’elle était une minuscule poussière qu’il pourrait balayer d’une pichenette. Si la richesse rendait les gens aussi peu affables, elle n’en voulait pas. Jamais elle ne se serait risquée de parler à quelqu’un de la sorte. C’était tout simplement inimaginable dans son cas. Les paroles d’Adrian lui parurent tellement déplacées qu’elle en oublia de se vexer. Certes, ils ne s’étaient pas vus depuis plusieurs années mais de-là à se méprendre sur son compte…

« Est-ce ainsi que l’on s’adresse à une vieille connaissance, Adrian ? Non, je ne suis pas là pour te servir aujourd’hui. » Elle enleva dignement son chapeau, le jaugea de son regard azur et se présenta brièvement : « Jude Wilson. Mon nom ne te dit probablement rien non plus. Ma personne n’est pas assez intéressante pour que monsieur Campbell garde cela en mémoire. »

Sandra, était-elle trop offusquée pour réagir ou avait-elle peur de la réaction de son employé si elle osait parler pour dissiper le malentendu ? Adrian régnait en maître sur la villa et ses occupants et d’après le peu qu’elle venait de voir, Jude pouvait facilement juger que la vie ici ne devait pas être bien simple. La jeune fille préférait donc que la dame n’interfère pas, ne voulant guère lui faire perdre sa place pour de telles futilités.

Le téléphone de Juda vibra dans sa poche, ce n’était vraiment pas le moment… C’était sans doute sa famille qui voulait vérifier que tout allait bien. Elle prit donc l’appel sans plus attendre, s’éloignant de Miami pour rejoindre spirituellement Londres :

« Allo, Jude à l’appareil. Bonjour maman… Oui, je suis bien arrivée, je suis à la villa maintenant… » Elle ne quittait pas son « hôte » des yeux alors qu’elle affirmait d’un ton détaché : « C’est une magnifique maison et on m’a très bien accueillie. Adrian est charmant, comme d’habitude. » Jude écouta sans broncher les recommandations de sa mère, lui fit part de son immense joie d’être à Miami et finit par raccrocher en promettant de l’appeler bientôt. Elle ne voulait vraiment pas inquiéter ses parents alors qu’elle se retrouvait à des milliers de kilomètres de chez elle. Autant leur donner l’illusion que tout allait bien dans le meilleur des mondes en attendant de régler ce problème épineux.

Sandra semblait enfin se reprendre, pensant que la meilleure solution pour sortir de ce pétrin était de suivre aveuglément les ordres d’Adrian. Elle s’approcha de la grosse valise, avec l’idée de la déplacer elle-même. L’ainée Wilson l’arrêta d’un geste :

« Ne vous occupez pas de mes valises, Sandra, je suis assez grande pour m’en charger moi-même. » Elle se tourna vers Adrian : « Madame Hope m’a gracieusement invitée à loger ici le temps que je finisse mes études mais elle n’a pas jugé bon de prévenir son fils puisque ma présence ne semble pas souhaitée. Pardonnez mon intrusion déplacée, je vous laisse régir bien tranquillement votre petit monde. »

Son sarcasme ne pouvait échapper à Adrian. C’était la première fois que quelqu’un parvenait à l’exaspérer avec seulement trois phrases. En général, la jeune fille était bien douce et difficilement irritable.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: The new girl ♫ Adrian   Lun 29 Déc - 22:18

The new girl

Jude  & Adrian


On ne peut pas dire que le début de ma journée fut des plus agréable, des travaux sur la ligne électrique du quartier avaient fait en sorte que nous n'avions plus de courant dans la maison, mon réveil n'avait donc pas sonné et c'est donc Sandra, la gouvernante qui vint me réveiller à 9h00, ce qui m'avait mis de relatives mauvaises humeurs, en plus de ça, j'étais également dans l'incapacité de faire chauffer de l'eau pour mon thé, ce qui me mit encore plus de mauvaise humeur, l'eau de ma douche, elle aussi n'étais pas chaude, bref rien n'allais comme je le voulais.

Il fallait absolument que je trouve quelque chose à faire pour me détendre, je remontais donc à toute vitesse dans ma chambre, pour enfiler mon maillot et je descendis sur la plage privée, bien qu'il fût encore tôt, il faisait déjà une chaleur particulièrement agréable. Je m'avançais alors doucement dans l'eau. Une température idéale, sans plus aucune réticence, je m'immergeais entièrement dans l'eau salée.

Je me mis alors à faire des allées retour entre le bord de la plage et les bouées de délimitation. Après une bonne demi-heure de nage, je revins sur le bord de la plage et commençai alors un petit jogging le long de celle-ci, avant de revenir à la villa et de constater avec un grand soulagement que l'électricité était revenue.
Je m'empressais alors de filer dans la salle de bains pour prendre une douche et me dessaler. Une fois cela fait, je m'habillais, je regardais ma garde-robe quelque instante et finis par opter pour un jeans noir et une chemise blanche, mais pas de cravate aujourd'hui je laissais les trois premiers boutons de ma chemise ouvert et je descendis prendre mon petit déjeuner.

N'ayant pas eut le temps de préparer quelque chose de correcte, mon cuisinier avait rapidement préparé des pancake à la myrtille, et un thé vert à la menthe fumant m'attendait bien sagement dans la cuisine. Le carillon de la porte d'entrée retentis alors et Sandra s'empressa d'ouvrir, je l'entendis alors discuter dans le hall d'entrée avec une jeune fille, je m'avançais alors pour voir de qui il s'agissait.

Une jeune fille me tournait le dos et parlait avec Sandra, certainement encore une personne qui voudrait travailler pour moi, je lançais un regard courroucer à Sandra et lui dis depuis l'entrée de la cuisine avec une voix assez forte pour qu'elles m'entendent.


Sandra, je vous ai déjà dit de faire entrer le personnel par la porte arrière, on ne sait jamais qui pourrait arriver à l'improviste ! Je ne veux pas embarrasser les gens en leurs imposant la présence des domestiques dans le hall d'entrée.

Je regardais alors la jeune demoiselle de haut en bas puis reportais mon attention sur Sandra.

Montré donc ou se trouve les vestiaires et débarrassez moi ses valises du chemin !


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: The new girl ♫ Adrian   Lun 29 Déc - 2:54




Les bagages avaient du retard. Jude avait réglé toutes les procédures territoriales et patientait à présent, le temps de récupérer ses valises. C’était son premier voyage au bord d’un avion.  Il lui semblait que ce genre de contrariétés survenait souvent donc elle ne s’inquiétait pas vraiment. Elle était seulement un peu lasse d’être restée assise si longtemps. Le vol avait duré neuf heures, rien que d’y penser elle avait mal à la tête. Ses jambes étaient ankylosées lorsqu’elle avait quitté l’avion mais son cœur tambourinait d’impatience.

Jude avait soif de nouvelles situations et celle-là n’échappait pas à la règle. C’était tout de même une nouvelle vie qui s’offrait à elle. Elle quittait pour la première fois ses parents, sa ville natale, son pays… Elle quittait sa petite sœur chérie, ses amis et le groupe qu’elle avait fondé avec des potes musiciens. L’horizon qu’elle avait eu sous les yeux pendant toute son existence fondait pour être remplacé par un nouveau. Pour sa première année universitaire, Jude avait fait un grand pas et s’était écartée de tout ce qui la rattachait à sa vie d’antan. Curieusement, elle ne se sentait pas triste d’avoir tout abandonné. Juste excitée, impatiente et nerveuse. Pour une fois, elle s’apprêtait à suivre le chemin qu’elle avait choisi. La jeune fille avait prise dans le cursus d’arts pour son plus grand bonheur. Elle n’avait pas encore défini ses options mais cela ne saurait tarder. Dans quelques jours, elle serait amenée à fréquenter la même université qu’Adrian.

D’ailleurs en parlant de lui, elle avait récemment appris qu’elle n’allait pas loger sur le campus mais à la villa de l’enfant aîné des Hope-Campbell. Rien que ça. Cela l’avait franchement étonnée quand sa mère avait glissé cela d’un air anodin dans une conversation. Certes, les Wilson s’étaient plus d’une fois occupées des affaires des Hope et le père de Jude clamait à qui voulait l’entendre qu’il était le confident de Mrs Campbell, mais de-là à laisser leur fille cohabiter avec un jeune homme… Ils n’étaient pas aussi ouverts d’esprit, habituellement. Jude, quant à elle, était contente. Avoir un colocataire était une case essentielle dans le parcours d’un étudiant. Puis ce serait l’occasion de connaître Adrian hors du cadre des cours. Parce que sincèrement, elle ne savait pas grand-chose sur lui…

Les bagages étaient enfin prêts. Jude se leva sans plus tarder et réussit à attraper ses deux valises. Une à chaque main, elle suivait les flèches indicatives pour se diriger vers la sortie de l’aéroport lorsque ses yeux se déposèrent sur un jeune homme avec une pancarte à la main où s’affichait son nom. Jude l’approcha, la curiosité se peignant sur ses traits.

« Bonjour ! On ne m’a pas prévenue que quelqu’un viendrait me chercher. Je comptais prendre un taxi. »

Le chauffeur lui certifia qu’il appartenait au groupe Hope et qu’il avait été envoyé suite aux instructions de ses employeurs. Jude lui céda volontiers une de ses valises, insistant pour tirer l’autre qui n’était pas bien lourde. Ils rejoignirent une voiture luxueuse garée sur le parking de l’aéroport. Pendant le trajet, ils échangèrent quelques courtes phrases. Le chauffeur répondait gentiment aux questions curieuses de la jeune londonienne.

Une demi-heure plus tard, ils se garaient devant le portail d’une imposante villa blanche. Jude était tellement impressionnée qu’elle fut réduite au silence. Elle savait que la fortune des Hope était incomparable et qu’ils aimaient se faire plaisir mais elle ignorait à quel point. La jeune Wilson venait d’une famille aisée mais leur vie était simple et sans grand luxe. Elle n’aurait jamais espéré habiter dans une maison pareille.

Presque intimidée, la demoiselle rejoignit le pas de porte pendant que le chauffeur garait la voiture dans le garage. Après ce long voyage, Jude ne devait guère au meilleur de sa forme. Elle arrangea soigneusement son chapeau sur ses cheveux ondulés avant de sonner. Une dame élégamment habillée lui ouvrit la porte et la fit entrer.

« Hum… Bonjour ! Je suis Jude Wilson. Vous devez être une parente d’Adrian, je me trompe ? Merci de m’accueillir chez vous, je vous en suis très reconnaissante. »

Apparemment, elle s’était bien gourée. C’était la gouvernante… Elle ne savait vraiment plus où se mettre. Mais alors, Adrian habitait tout seul dans une maison aussi grande ? C’était carrément fou !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The new girl ♫ Adrian   

Revenir en haut Aller en bas
 
The new girl ♫ Adrian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Adrian Mutu
» ♪ Who's that girl ♪
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: