AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Sam 13 Déc - 19:59


Tu ne changes pas !





Cassidy, c'est vraiment la fille qu'Alice déteste le plus au monde et c'est une vraie biatch, une inceste en plus de cela. Il y avait de quoi la détester et Davy ne semble pas avoir compris pourquoi les deux jeunes femmes se tiraient des balles à chaque fois qu'elles se croisaient. Après tout, Cassy avait déjà essayé de toucher sexuellement son ami d'enfance et cela, c'est ce qui avait vraiment mis la jeune Kane vachement en colère contre la Hope. Évidemment, ce n'était que des attaques verbales et jamais physique, encore heureux, sinon la cousine de Dada ne serait pas encore en vie à ce jour. Alice connaissait également les conséquences si elle levait la main sur un membre de la famille Hope et cela, Adrian l'avait mis en garde, il y a quelques années. Question de se retenir, Alice avait gagné en expérience surtout face à cette garce. Chose qui était bien, c'est qu'elle ne la croisait pas aussi souvent qu'une mouche sinon la brune aurait craqué à un moment comme un autre. Inutile de penser à elle surtout qu'elle était en face de Davy et cela faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas revus. Un petit cours de prévention contre cette tentatrice, c'était bien la jeune Anglaise à vouloir que le bonheur de son ami.

Heureusement, cela rassura un peu de savoir que Davy connaissait tout de même sa cousine et bon, Alice était un peu parano à ce sujet-là. C'était normal que la Londonienne s'inquiétât pour le beau Bolovitch, en tant qu'amie depuis la maternelle et inséparable depuis, la brune tenait beaucoup à lui. Rien qu'en entendant ce qu'il disait, la jeune Kane se disait à elle-même que le garçon préféra la rejeter et rester dans sa villa, mais malheureusement, il y avait les lois Hopiennes qui l'empêchaient de faire ce qu'il souhaite par rapport à Cassidy. Enfin bref, c'était dommage pour lui qu'on l'imposait une sorte de devoir envers ce succube. Afin de passer à autre chose et d'oublier cette histoire des plus désagréables, Alice lui demanda s'il faisait du sport. Question un peu bête, car ce n'était pas le genre de personnes à en faire et même si elle le forçait. Ali voulait aussi visiter sa Villa et avoir une chambre d'amie pour elle afin de dormir quelques nuits dans sa demeure pour s'éclater le soir. Et pour le taquiner, s'il n'en avait pas de disponible pour la brunette, elle ira dormir dans son lit et nue à ses côtés pour l'embêter. Bien sûr, les réponses étaient prévisibles de sa part et c'était négatif pour tous.

« Tu es tellement prévisible, Davy que je savais déjà tes réponses avant de te poser ses questions. Et appelle-moi Alice au lieu de Kane. Je ne supporte pas ce nom surtout qu'on est ami depuis si longtemps. Tu devrais te mettre un peu au sport, mais bon, c'est comme tu veux. Par contre, tu ne dis pas non à ce que je vienne dormir chez toi quelques soirs dans une chambre d'amis. » Dit-elle avec le sourire.

Alice se retourna pour ranger ses affaires dans son sac, elle ne savait pas quoi faire à propos de ses sentiments envers lui et c'était dérangeant de rester à ses côtés. La brune savait qu'elle faisait tache à ses côtés surtout qu'il était devenu le leader de l'entreprise des Hope et traînait avec une simple fille sans fortune, ça pouvait nuire à sa réputation. En même temps, la belle Kane savait qu'elle ne devrait pas agir ainsi et lui tournait le dos ou de rester moins longtemps à ses côtés. La vie n'était pas aussi facile que cela au final et l'étudiante n'accepta pas encore le fait d'être une adulte à présent. Oui, c'était fini l'enfance, l'adolescente, là où on pouvait s'amuser et faire ce qu'on voulait sans les conséquences sur la vie d'adulte, mais ce style de vie s'arrêta à un moment donné. Malheureusement pour Lice, la jeune Anglaise ne l'avait pas encore remarqué ou accepté et un jour, la réalité lui fera face et peut-être que cela la changera mentalement. D'un soupire, Alice finit de ranger son sac et se retourne vers Davy.

« Une chose me perturbe, pourquoi faire des études alors que tu es le leader de l'entreprise Hope ? Et...Pourquoi tenais-tu vraiment à m'emmener à Miami ? Tiens-tu réellement à moi pour qu'on passe des moments ensemble avant que tu diriges l'affaire familiale ? »

Ces questions la tracassaient un peu depuis qu'il avait avoué que c'était lui qui avait fait en sorte de la faire venir à Miami. Après tout, ce genre d'endroit n'était pas le genre pour Alice ni même au vu de son statut social, elle n'était pas riche ni rien. Bon, elle avait les capacités intellectuelles d'aller loin si la brune se décida à se mettre au boulot et de ne pas abandonner bêtement. Mais c'était important qu'elle le sache surtout s'il y avait quelque chose d'important derrière ses agissements. Tout dépendait de lui en espérant qu'il soit franc dans ses réponses et la Kane allait lui signaler de l'être afin de savoir à quoi s'en tenir.

« Davy...Soit franc avec moi comme...je l'ai toujours été avec toi. »




Miami University
Le Campus
© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Ven 5 Déc - 19:21

DAVY                    Kids by MGMT on Grooveshark             ALICE






Cassidy, la bête noire d'Alice. Je n'avais jamais compris sa haine envers ma cousine, bien que cette dernière n'était évidemment pas le genre de fille généralement appréciable. Cependant, elles auraient très bien pu faire comme un bon nombre de gens, snober les personnes qu'elles n'appréciaient pas. Au lieu de cela, elles s'étaient déclarées la guerre, et moi, je me retrouvais souvent en plein milieu des balles. Et même parfois des bombes. 

Je l'observais dans le blanc des yeux alors qu'elle me tapait son speech de prévention contre la monstrueuse Cassidy, comme si je ne la connaissais pas, alors qu'au contraire, je pense la connaître bien plus que la plupart des gens qui la côtoyaient, grâce à la narration des actes sexuels de Jared par rapport à elle une fois que leur histoire fut découverte. Je me souviendrais toujours de ses aveux à lui. Il était venu me voir dans ma chambre lorsque toutes les lumières du Manoir furent éteintes, et il me réveilla comme s'il avait été possédé par un démon. Je me souviens m'être redressé d'un seul coup, lui envoyant un coup de tête phénoménal qui le fit basculer en arrière. Il s'était alors redressé afin de me donner une beigne dans la joue gauche, en guise de représailles. 

Nous nous étions en suite souris, comme nous avions l'habitude de faire, puis je m'étais décalé afin qu'il puisse me raconter ce qui était en train de hanter ses nuits. " Avec Cassidy, ça c'était passé très vite, plus elle grandissait, et plus je tombais amoureux d'elle. Et elle, plus elle passait du temps avec moi, et plus elle tombait sous mon charme." Je me souviens avoir froncé les sourcils, me demandant d'où pouvait bien provenir cette attirance malsaine. Nous avions tous vécus et grandis ensemble, et jamais je n'aurais pensé qu'un tel rapprochement aurait pu avoir lieu avec l'un d'entre nous. Il était vrai qu'elle n'avait aucun lien de sang avec notre famille, mais elle était tout de même notre cousine, malgré tout. 

- Kane, tu sais, je la connais bien Cassidy, j'ai vécu avec elle toute ma vie, je sais bien qu'elle est capable de tout, et pour tout dire, même si j'ai un peu peur de me retrouver avec elle, il est de mon devoir de l'accueillir, c'est ainsi. Les lois Hopiennes sont strictes. 

Les lois Hopiennes existaient réellement, ce n'était pas une saloperie de blague, suite à l'écartement du droit chemin de notre cher couple de cousins, le grand patron de la famille avait instauré une liste de règle afin de pouvoir retrouver une harmonie. La première règle était simple, Cassidy ne devait en aucun cas rester chez l'un des cousins lorsque la nuit tombait. La deuxième, consistait à ce que nos chambres soient portes ouvertes lorsqu'elle était dedans, la troisième était bien entendu de partir avec un chaperon lorsqu'elle était en déplacement avec nous, et la dernière règle était que nous ne devions jamais avoir de contact physique avec elle. Pour ma part, ce n'était pas bien compliqué, je n'avais jamais réellement voulu avoir de contact plus que linguistique avec elle. Mais par la suite, d'autre règles vinrent à être inscrite. Comme par exemple, moi, Davy Markus Hope BOlovitch, devait me porter garant de cette fille lorsqu'elle devait partir à l'étranger, et vivre sous le même toit que moi afin que je puisse "veiller" sur elle. Ça par contre, c'était plus difficile, car je n'avais qu'une envie, être loin d'elle. 

C'est alors que la voix d'Alice résonna de nouveau dans ma tête. Elle me parlait à présent de sport, je pouffais, moi ? Davy Markus Hope Bolovitch ? Faire du sport ! Et puis quoi encore ? En suite elle me répliqua qu'elle voulait et même qu'elle exigeait que je la fasse venir chez moi, et que si je n'avais pas de chambre pour elle, elle dormirait avec moi. Mes yeux s'arrondirent de stupeur. Qu'est-ce que c'était que cette idée à la con ?!

- Non. Jamais de sport, même pas en rêve ! Pour ce qui est de dormir avec moi, non merci... Je passe. 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Dim 30 Nov - 23:33


Un ami précieux





Au campus, Davy et Alice s'étaient retrouvés un quelque temps sans savoir vu et c'était dans la bonne ambiance comme si rien n'avait changé entre eux. Il allait devenir l'héritier de l'entreprise familiale des Hope surtout depuis la disparition de Jared même si Alice avait une idée à propos de cela. Le duo allait rarement se voir après les études, le monde des adultes était difficile et cruel parfois. La jeune Kane aimerait rester jeune pour toujours afin de s'amuser et ne pas avoir de soucis de responsabilité plus tard. Malheureusement, personne ne pouvait y échapper et elle devra faire face à la réalité quand elle rentrera dans le monde du travail. Enfin, pour le moment, la brune avait de quoi attendre avant que ça n'arrive et elle avait proposé à Davy d'en profiter un maximum.

À vingt ans, on pouvait se permettre de profiter de la vie et de s'amuser. La brune était par contre curieuse sur ce que faisait comme étude son ami et surtout, si les deux autres étaient venus ou s'ils allaient le rejoindre à Miami. Adrian, il passait, car c'était quelqu'un de sympa et elle avait une bonne relation amicale avec ce dernier. Par contre, ce n'était pas le cas pour Cassidy, elles se chamaillaient dès qu'elles se rencontraient et cela avait tendance à mal finir.

Pourquoi parler de ses parents ? C'était totalement hors sujet et elle ne voulait plus en entendre parler ni même les revoir pour le moment. Ils avaient décidé de couper tout contact avec elle depuis son arrivée à Miami, alors elle ne fera pas le premier pas pour les voir. De plus, Alice ne voulait pas se retrouver à toujours avoir besoin de Davy et de son argent, elle n'était pas ce genre d'ami. Tout ce qui intéressait la Kane, ce n'était pas l'argent, mais la personne qu'était Davy. Il était sûr que le beau Bolovitch avait surement dû rencontrer des filles voulant être avec lui que pour l'argent.

En tout cas, la brune devait refuser son aide et si ses parents voulaient venir à Miami, ils n'avaient qu'à lui envoyer un message. Ali allait le lui dire avant qu'il prenne encore les choses en mains sans l'avertir, elle n'aimait pas trop cela. L'étudiante aimait régler ces soucis par ses propres moyens et non en utilisant les autres pour arriver à ses fins, contrairement à une certaine personne qu'elle méprisait. De la photographie, c'était plutôt surprenant de la voir dans les études avec ce genre d'option. La Londonienne l'aurait bien vu en relation publique ou dans l'économie pour son futur boulot de PDG à l'entreprise Hope. Il faisait ce qu'il faisait de ses études, en tout cas, elle aimerait bien être prise en photo pour son Davy.

« Intéressant, je ne te voyais pas dedans et j'aimerais être ton modèle parfois quand tu voudras certaines photos pour tes projets. Je ferais un effort pour être un peu plus féminin ! Et, je voudrais que tu évites de parler de mes parents, je ne veux pas les voir et je ne veux pas abuser de notre amitié pour toujours te demander des services. Merci quand même. Je fais des études en Droit et en psychologie pour aller en criminologie en master. J'aimerais entrer au FBI ou dans la police Anglaise plus tard. »

En tout cas, la suite allait être moins agréable à entendre, Davy allait devoir héberger Cassidy dans sa villa et ce n'était pas évident de rester calme. Alice savait très bien que cette cousine avait des envies incestueuses avec Davy vu la relation très intime qu'elle avait eue avec Jared. Difficile pour la belle Kane de le savoir seul en compagnie de cette nymphomane et surtout la nuit. Rien que de savoir ça, la brune avait peur qu'il succombe à la tentation et que le Bolovitch fasse une bêtise comme Jared. Il était évident que son cousin a disparu à cause de cette affaire, il avait tâché la réputation et l'image des Hope en ayant des relations sexuelles avec Cassie. Du moins, c'était ce que pouvait croire Alice sur le moment et elle ne voulait pas qui arrive la même chose à son ami. La jeune femme prit alors les mains de son ami et le regardant sincèrement avec un air inquiet pour lui.

« Davy, on est amis depuis la maternelle et on s'est toujours confié des choses ou on a toujours su s'entraider. Je sais que Cassidy veut absolument t'avoir dans son lit comme elle l'a fait avec Jared. Je t'en supplie, ne te laisse pas berner par cette fille. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose ou que ta famille te retire tes droits d'héritier à cause d'elle comme il s'est passé avec Jared. Tu mérites ce bonheur et d'être le leader de cette entreprise alors ne fait pas de bêtises. Et, je t'avouerais que ça me ferait mal au coeur de savoir que tu couches avec elle...En cas de soucis, envoie un message et je débarquerais dans ta villa pour stopper ses envies sexuelles sur toi. Tu es important pour moi et saches que je serais toujours là pour toi alors n'hésite pas. »

Alice était vraiment sincère dans ses propos, elle se fait du souci pour son ami et cela prouvait qu'elle tenait à lui. La jeune Kane était le genre de fille à se soucier des gens qu'elle aime par-dessus tout et peu importe la manière dont elle s'y prendra, elle ira les aider à régler n'importe quel souci. Malheureusement, malgré leurs relations si proches, Alice ne dévoilait vraiment pas tout à son ami comme son secret et ses sentiments à son égard. Elle avait peur de se faire rejeter par Davy à cause de sa classe sociale vu qu'elle n'était pas riche et de son erreur de jeunesse. Lice ne lui avouera sans doute pas ses sentiments par peur d'un rejet, elle avait peut-être besoin de temps et de maturité. Ses attentes allaient surement lui faire regretter plus tard, mais autant tourner la page et le voir comme un ami même si c'était dur. Ce n'était pas le moment de penser à ça, elle avait encore d'autres questions et de sujet de conversation à aborder avec le riche étudiant.

« Dis-toi, est-ce que tu t'es mis au sport comme je te l'ai conseillé ? Il va falloir que tu me fasses visiter ta fameuse villa et que tu me fasses une chambre d'amis, petit. J'ai l'intention de passer quelques nuits chez toi de temps en temps pour qu'on s'éclate comme au bon vieux temps. Et ne me dit pas non, tu es obligée puis si tu n'as pas d'autre chambre, j'irais dormir avec toi et sans pyjama s'il le faut, nyéhé ! »

Elle se mit à éclater de rire à sa proposition en sachant très bien la tête qu'il va tirer et de sa réponse.




Miami University
Le Campus
© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Sam 29 Nov - 13:25

DAVY                    We're Going to Be Friends by The White Stripes on Grooveshark              ALICE






C'est vrai, tout ça pouvait faire peur. Alice et moi, nous nous connaissions depuis la maternelle, et au plus loin que je me souvienne, elle avait toujours été là. Dans les bons et les mauvais moments, dans mes doutes, mes craintes. Elle était même là durant les drames familiaux, qui étaient, assez présents dans ma vie d'ailleurs. Nous avions grandis comme si rien ne pouvait changer, comme si rien ne pouvait arrêter l'avancement de notre collaboration. Tout avait basculé il y a de cela un an et demi, lorsque Jared avait disparu et que l'on m'avait nommé comme étant le futur grand dirigeant de Hope International. Oui, je devais l'avouer, ça faisait peur. On changeait nos plans, je changeais tout à coup de vie. Je n'avais jamais pensé à mon avenir, et maintenant, j'étais sur le point de devenir quelqu'un d'important, et cela me faisait peur. 

Cependant, je ne pensais pas que ce qui inquiétait Alice était de ne plus me voir, car après tout, une amitié comme ça, on ne pouvait pas la faire disparaitre, c'était impossible. Non, je pensais que ce qui effrayait tant Alice, était le fait de grandir, de se sentir devenir adulte. Fini la vie d'adolescents où on pouvait faire toutes les conneries qu'on voulait, adieu les nuits où je la faisais entrer en douce afin de nous faire un marathon nocturne de films d'horreur dans ma salle de cinéma privée. Bientôt, nous aurions une vie totalement différente, et peut-être que nous ne nous comprendrions plus à ce moment là. Moi, je commençais déjà à essayé de m'habituer à ma nouvelle vie. Alice elle, semblait vouloir rester figer dans le présent. 

Je lui ai souri, après tout, elle n'avait pas tord, il fallait qu'on en profite. Je la regardais avec intérêt, Alice, comment pourrais-je continuer sans elle. Elle était comme mon double, ou mon complément alimentaire. Ouais ok, ce n'était pas vraiment un compliment de la comparer à du complément alimentaire mais il fallait avouer que cette chose m'était indispensable, comme elle. 

En réalité, si j'avais payé ses parents pour qu'ils me laissent l'emmener, c'était aussi parce que je ne voulais pas atterrir ici seul sans elle. Je ne me voyais pas finir ma scolarité sans ma meilleure amie, quoi de plus naturel ? Et si ses parents lui manquaient je pourrais toujours les payer pour les faire venir à Miami, après tout, pourquoi ils ne le voudraient pas ? Miami était un endroit où il était bon de vivre et puis, il y 'avait leur fille ici maintenant. 

- Si tu veux je peux faire venir tes parents... Je pense pas qu'ils seront contre. Je fais de la photographie et toi ? 

Elle me parla en suite du sujet qui la fâchait particulièrement, ma famille. Je n'étais pas sûr de la relation qu'elle entretenait avec  Adrian, bonne, mauvaise, je n'en savais foutrement rien, et au pire, je m'en fichais, ils fréquentaient qui ils voulaient. Par contre, Cassidy et Alice, ce n'était pas vraiment une réelle histoire d'amour. Il fallait dire que Cassidy n'avait pas vraiment la même vision de la famille que les gens "normaux". Je me suis pincé la lèvre. 

- Ouais... Ils viennent... et... heu, je suis obligé d'avoir Cassie chez moi car son père la veut entre de bonnes mains. 

Phrase étrangement tournée en sachant ce qu'avait fait Cassidy avec les mains de mon cousin Jared. Je levais les yeux au ciel, quelle famille de dingue j'avais, à croire que l'argent, le pouvoir, et la célébrité faisait fondre le cerveau par les oreilles...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Ven 28 Nov - 17:04


Une après-midi ensoleillée





La fin de la journée qui s'était annoncée ennuyeuse et reposante, il allait se transformer en joie et retrouvailles. Alice qui se demandait ce qu'était devenu Davy, ce dernier se trouvait à Miami depuis tout ce temps. En ce moment, il était juste en face de la brune avec le sourire aux lèvres, surement content de la voir. Étant perdue dans ses pensées et elle ne savait pas quoi faire ou lui dire, du coup, elle perdit le contrôle de son corps. Elle était vraiment très contente de le revoir et du coup, la jeune Kane ne se sentit plus seule même si elle s'était fait des amis. La présence du Bolovitch était son remède, le moral de la brune remontait en flèche et son envie de rester était à son apogée.

Le savoir ici allait redonner un second souffle de vie à la Kane, elle allait pouvoir se sentir à l'aise en le sachant pas loin d'elle. Ali ne s'était même pas gêné pour le prendre dans ses bras malgré ses révélations et son dégoût pour les câlins. Il devrait se sentir tout de même honorer de ce genre d'affection, car elle ne câlinait presque jamais les garçons. C'était même curieux de ne pas avoir été repoussé, Alice l'avait déjà vu rejeter ce genre d'affection de la part d'autres filles et presque pas de filles ne l'avaient refait. En même temps, le garçon manqué qu'était Alice, elle allait toujours les prendre dans un coin pour les menacer de ne plus l'approcher de la sorte. Et aucune chance que Davy était au courant de ce genre de mise en garde, la jalousie d'Alice était vraiment présente dans le passé. Aujourd'hui, la jeune boursière savait mieux se contrôler et cachait toujours ses sentiments envers le garçon.

En y pensant à ce qu'il avait dit, c'était lui qui avait demandé à ce qu'elle vienne à Miami dans cette université. Il lui avait payé sa scolarité, c'est pour ça que ses parents semblaient être si distants avant son départ. Alice comprenait mieux et ses parents devaient surement se poser des questions sur la relation qu'elle entretenait avec Davy, l'un des héritiers des Hope. Sur le coup, la brune voulait le taper si fort, car de sa faute, ses parents ne lui adressaient plus trop la parole. Les connaissant, ça ne devait être que temporaire, mais quand même, eux qui étaient si unis dans le passé. Il aurait pu la prévenir tout de même pour avoir son avis sur le cas même si elle ne lui aurait pas dit non pour l'accompagner à Miami, c'était une chance pour elle d'avoir un meilleur avenir que ses parents. L'excuse un peu bête tout de même venant de lui, il n'avait pas eu le temps à cause de certaines bricoles pour sa villa. Il a été tout de même pardonner avec un câlin et ce n'était pas rien du tout comme signe d'affection. Il était temps pour la brune de se calmer, reprendre ses esprits tout en s'excusant pour son comportement sous le coup de l'émotion. Il avait toujours son mot à dire tout de même, mais Davy n'avait pas tort. Dès qu'il sera à la tête de son entreprise familiale, le duo ne se reverra plus aussi souvent qu'avant et cette nouvelle faisait peur à Alice.

« Hum... Tu as raison, on ne se verra plus comme aujourd'hui ou comme quand on était gosse. Du coup, j'aimerais en profiter pendant qu'on est à Miami pour passer plus de temps avec toi. Après, qui sait... On ne se verra plus à cause de nos boulots et tout. Tu sais, ça me fait un peu peur tout cela, car tu es le seul garçon avec qui j'aime passer du temps. Tu es quelqu'un que j'apprécie beaucoup que je respecte et ... enfin bref, profitons ! »

Alice termina sa pomme en le regardant et la jeta dans une poubelle, non loin de leur position. Elle aurait pu faire du basket comme sport, elle visait plutôt bien, mais ce n'était pas son délire. La jeune femme se demanda ce que pouvait bien faire comme étude dans cette université, il était là en face d'elle alors autant le lui demander. Toujours souriante en étant à ses côtés sauf quand ses cousins étaient là, ils avaient toujours la fâcheuse habitude de briser ce joli sourire.

« Davy, tu fais quoi comme étude dans cette université ? Ah et...Adrian et Cassidy sont ici, je présume ? »

Autant le savoir si ces deux démons étaient dans l'université après tout, les Hope ne pouvaient pas s'éloigner trop loin sans qu'un autre débarque pour le rejoindre. C'est une famille plutôt unis, mais ils étaient assez spéciaux surtout Cassidy dont Alice ne pouvait pas voir en peinture à cause de sa façon d'être trop proche de son ami d'enfance. En quête d'info, c'était ce que pensa la brune.



Miami University
Le Campus
© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Ven 28 Nov - 12:14

DAVY                    Monsters by Hurricane Bells on Grooveshark              ALICE






Alice s'était alors retournée, sur le coup, en l'observant, je cru qu'elle allait me frapper. Alice avait toujours été quelqu'un au sang chaud. Mauvais caractère, langue fourchue et pendante pleine de répartie, mais ce qui faisait le plus mal chez elle, c'était ses mains et ses pieds. De vraies armes de combat. 

Un sourire apparut sur mon visage alors qu'elle commençait à deviner que c'était moi qui l'avait faite venir jusqu'ici. Mais sa question du fait de pourquoi j'étais là, me paraissait affreusement stupide. Après tout, si l'un des héritiers de Hope International partait dans une école, le reste suivait. Je ne savais pas pourquoi, pour tout dire, j'avais l'impression que c'était une punition collective. Jared et Adrian, c'était pour leurs vices, ça, y'avait aucun doute. Moi c'était peut-être parce que j'en avais rien à foutre de tout, de rien, et que je prenais la vie comme elle était sans me soucier de quoi que ce soit. OK, cette phrase ne veut rien dire ! Mais l'important, c'est qu'on sache que moi dans ma tête, se prendre la tête c'était pas normal, le groupe tout ça, pour moi ça passait un peu au dessus. C'était peut être ça, le pourquoi du comment j'avais atterri ici. Me remettre les pieds sur terre, la tête sur les épaules. Voilà la mission. Voilà la raison. 

- Eh bien, quand je suis parti, c'était il y a maintenant genre, un peu plus d'une semaine. J'ai demandé au secrétaire de Hope International de me passer tes parents au téléphone. Et je leur ai dit que je t'emmenais avec moi à Miami, qu'ils n'avaient pas à s'en faire parce que c'est moi qui allait payer ta scolarité. 

Elle allait me tuer. J'en étais persuadé. Elle était comme ça Alice, parfois elle devrait apprendre à discuter avant d'agir. Car mine de rien sa façon de discuter était perturbant. Les émotions la contrôlait, et ses actes prenaient souvent le dessus. 

- Oui je sais j'aurais dû te le dire avant d'agir, mais j'avais pas le temps tu vois. Fallait que je me trouve un architecte, un décorateur d'intérieur, un jardinier et tout les trucs pour ma villa, et il fallait que je me trouve un appartement provisoire en attendant les finissions de ma villa. 

C'est alors qu'elle me sauta dessus, et que ses bras s'enroulèrent autour de mon cou. Je restais figé. Je n'aimais pas, mais alors pas ça du tout. J'essayais cependant de rester calme, de toute façon, ça allait finir par passer, elle finirait par se lasser et je serais de nouveau libre. Mine de rien j'étais crispé, car dans ma tête, il y avait une toute petite partie de moi qui avait envie de la pousser pour qu'elle n'ait plus aucun contact physique avec moi. 

C'est alors que la jeune femme me lâcha. Je souriais, car enfin, j'avais ce que je voulais, la paix. Elle s'excusa alors, m'expliquant que c'était sur le coup de l'émotion. Je lui avais manqué ? Cela faisait à peine une semaine que nous étions séparés. Bon certes, nous n'avions plus eu aucun contact même par message texte, mais quand même ! 

- Comment feras-tu le jour où je serais à la tête de Hope International ? Nous ne nous verrons que très rarement, faudra t'y habituer, ce ne sera plus une semaine de séparation mais des mois ! 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Jeu 27 Nov - 18:45


Toi ?!!!!





Allongée sur l'herbe du campus, tête contre un sac qui servait d'oreiller et tout cela en écoutant de la musique tout en mangeant une pomme. La journée avait passé tellement vite, c'était difficile à croire que les cours étaient déjà finis. Il y avait encore des gens qui se promenaient dans le campus ou dans les couloirs de l'université. Alice se demandait pourquoi ne pas rejoindre Bambi, car sur le coup, la Kane avait trop la flemme de faire ses devoirs. Une corvée en plus à faire durant la soirée, la jeune femme n'aimait pas occuper ses soirées à faire ce genre de boulot. En regardant le ciel avec calme, sa musique un peu à fond dans les oreilles et sa pomme à moitié manger. Alice se demanda ce que pouvait bien devenir Davy, ça faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vu et ça la rendait un peu malheureuse. La mère de Davy l'avait encore prise pour une domestique le jour où elle était venue dire ses au revoir à son meilleur ami, c'était toujours la même chose. Apparemment, madame Hope n'appréciait pas trop Alice, car elle traînait trop avec son fils selon la femme. Elizabeth Hope, cette femme semblait froide et elle ne semblait pas apprécier les gens qui ne possédaient pas une certaine fortune. La brune ne l'appréciait pas non plus, enfin, à chaque fois qu'elle la voyait, la Kane avait des frissons dans le dos. Inutile de repenser à cette morue, c'était mieux de penser à Davy. Il était parti à l'étranger et c'est tout, aucune information sur le pays ni même de son éventuel retour à Londres. Et les vacances étaient encore loin pour retourner en Angleterre pour aller le voir, mais bon, il devait être fort occupé.

Une ombre gêna la jeune Alice, elle se sentit observer par quelqu'un et en se retournant, c'était une grande surprise. Encore allongée, elle s'était mise sur son côté gauche pour mieux regarder qui était derrière elle à la mater et à sa grande surprise, c'était Davy, son meilleur ami. La belle Kane n'aurait jamais cru le croiser à Miami et surtout pas dans une Université. Pendant quelques secondes, Ali' resta figé en ne sachant pas quoi faire sur le coup. Le disputer ? Le taper ? Ou lui sourire et le câliner même si ce n'était pas son fort. La jeune brune n'aimait pas non plus les câlins, mais pour une fois, il allait devoir faire une exception surtout pour son ami d'enfance. La brunette retira ses écouteurs de ses oreilles et s'approcha de lui et sur le coup, son départ à Miami ne devait pas être un hasard non plus. Elle lui tira légèrement les joues sans vraiment chercher à lui faire du mal.

« Pourquoi es-tu là ?!!!!!! Je suis sûre que c'est encore l'une de tes magouilles, Davy Hope Bolovitch ! Je suis loin d'être une fille stupide, mes parents n'ont jamais eu les moyens de m'envoyer ici vu qu'on n'est pas riche ! Te voir ici me donne quelque doute d'un coup. »

Alice le lâche et lui caressa les joues en versant quelques larmes de joie, un joli sourire sur le visage et il était pardonné même s'il n'avait encore rien dit. La jeune Kane se mit à genoux en face de lui et croisa les bras en hésitant un peu avant de se pincer la joue droite. Ce n'était pas un rêve, Davy était bien réel et juste en face de la brune. Le garçon devait surement se poser des questions face au comportement de son amie d'enfance. Elle qui pensait ne plus le revoir jusqu'aux prochaines vacances ou à la fin de son année scolaire, c'était un soulagement de le savoir ici et près d'elle. Les bras de la jeune femme s'enroulèrent autour de la nuque de son ami, un câlin dont elle savait que Davy n'allait pas trop apprécier, mais tant pis, cela l'avait démangé. Sentir son odeur, son parfum, son souffle, cela n'avait pas de prix et elle aurait bien aimé de rester un long moment ainsi. Malheureusement, ce genre d'affection était qu'éphémère avec le brun et elle devait s'y faire. Au moins, il devait être au courant de la joie d'Alice pour l'avoir revu. La brune se sentait un gêner après coup et elle recula un peu avec le sourire.

« Désolée, une envie totalement incontrôlable ! Je me suis un peu emportée quand je t'ai vu. Tu m'as énormément manqué, je ne pensais pas te voir à Miami en même temps, je suis moi-même encore surprise de me trouver dans un tel endroit. »


Miami University
Le Campus
© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Jeu 27 Nov - 13:29

DAVY                    High School Never Ends by Bowling for Soup on Grooveshark              ALICE


De toute évidence, Miami et son soleil ne m'aimait pas. Car ce matin, en ouvrant les yeux, le soleil ne m'aveugla pas. Ce n'est bien sûr uniquement lorsque je me suis redressé dans mon lit qu'il décida à s'illuminé d'un seul coup, m'aveuglant, me faisant retomber sur mon lit. Quel Sadique. Je roulais de nouveau sur le côté afin de pouvoir glisser sur le sol avec toute la délicatesse dont j'étais capable. Une fois sur celui-ci, je rampais jusqu'à la porte de ma chambre, et une fois celle-ci passée, je me suis redressé sur mes jambes, ouvrant enfin les yeux.

Je me suis dirigé vers ma salle de bain, et là, rituel habituel du matin, douche durant une demi heure, observation de ma sublime imperfection, puis transformation en parfait fils à papa bourgeois londonien. Ce n'est que deux heures après que je me suis mis en route pour l'Université. Pour tout dire, je n'étais plus vraiment pressé, vu que je venais de m'acheter une voiture. Oui, j'aimais dépenser l'argent de ma famille pour des choses futiles, car j'aurais très bien pu aller en cours à pieds. Après tout, ce n'était qu'à quelques minutes de chez moi. Un quart d'heures à tout casser, et encore, si on marchait lentement, ou si l'on prenait un immense détour. Mais tout le monde connait les enfants de bourges, trop faignants, et partisans du moindre effort. 

Une fois en cours, ce fut la routine quotidienne, l'ennuis, les ennuis, l'ennuis, les ennuis. L'ennuis était bien évidemment les périodes de classe, les ennuis étant mes confrontations avec la peste asiatique qui me suivait partout comme d'habitude. Ce n'est qu'à la pause de midi que ma vie sembla s'illuminer. Mon portable sonna, c'était le secrétaire du groupe international Hope à l'appareil. 

- Oui ? Très bien, merci beaucoup. 

Je raccrochais, un sourire s'étirant sur mes lèvres. Elle était enfin arrivée. Il ne me manquait plus qu'à la trouver. Je regardais autour de moi, déjà, elle n'était pas dans les restaurant universitaire. La sonnerie résonna alors, signe que les cours étaient sur le point de reprendre. De toute façon, ces cours là passeraient vite, car après tout, c'était photographie et multimédia. Je me suis dirigé vers la salle de classe afin de pouvoir enfin apprendre quelque chose qui me serait utile. Non pas que les cours du matin ne l'étaient pas, mais vu que ma vie était déjà tracée , comme celle de toute ma famille d'ailleurs, les cours, c'était un peu le passe temps de notre jeunesse. 

Les cours prirent fin sur les coups de dix sept heures. Je marchais dans les couloirs à la recherche de la petite brune qui m'avait tant manqué en a peine une semaine et des brouettes. Je me disais que peut-être, elle serait allée se réfugier dans un petit coin de nature afin de prendre une pause. Je savais qu'elle aimait bien se coucher dans l'herbe comme une SDF. Et pour tout dire, la première fois que je l'avais vue, avec son look bizarre un peu grungie, et ses manières de fille du peuple, je l'avais prise pour telle. Et pourtant, au fil des ans, elle était devenue une figure importante. 

C'est ainsi qu'elle était apparue devant moi, dévorant une pomme à pleine dent. Je me mis à sourire, elle n'avait pas changé. Je me suis approché sans bruit puis me suis accroupi juste derrière elle, sans qu'elle ne me remarque. Et je l'ai observé en souriant durant presque une minute. 

- Salut la SDF grunge !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   Mer 26 Nov - 16:12


Une journée surprenante





Miami, il faisait tellement bon dans cette ville et c'était poche de l'Océan, il y avait vraiment tout en ce lieu. L'État de Floride était vraiment bien installé dans ce pays si gigantesque, les États-Unis et malgré les violences et tous les soucis entendus à la télé, Alice appréciait sa vie en Amérique du Nord. Contrairement à Londres, la jeune femme n'avait pas à se balader souvent avec un manteau pour avoir moins froid. L'avantage de cette ville, c'était la possibilité de se promener avec des gilets légers ou une tenue décontractée sans se soucier du temps. Bon, il ne faisait pas à cent pour cent beaux non plus, il arrivait qu'il pleuvait comme dans n'importe quel endroit. Aujourd'hui, le temps était des plus corrects, en plein après-midi après les cours, la belle kane allait souffler un peu.

Un petit moment de détente en plein air, cela lui changeait un peu de son lycée et l'endroit était vraiment très joli. À vrai dire, depuis le début de l'année, Alice chercha encore à s'habituer à ce nouvel environnement et à cette vie. Difficile de prendre ses repères aussi facilement surtout qu'elle était partie comme ça sans avoir été mise au courant quelques mois avant. De plus, la brune n'a jamais eu de nouvelles de la part de ses parents que ce soit par mail ou par lettre postale. L'étudiante pensait à arrêter de leur donner de ses nouvelles si c'était pour rien recevoir en retour, c'était malheureux, mais autant agir de la sorte. Seule en quelques sortes, il était difficile pour elle de se faire de nouveaux amis dans ce milieu tout nouveau. Elle ne connaissait personne et d'habitude, elle était du genre sociable, mais ce monde lui faisait un peu peur.

Alice n'était pas le genre de filles à envoyer boulet quelqu'un qui irait lui parler tant qu'il n'est pas bizarre, de plus, elle resta assez fidèle à elle-même dans son comportement. Être envoyé si loin de sa maison, ça n'allait pas la faire changer totalement, elle restait tout de même rebelle et hyperactif afin de masquer sa peur de l'inconnu. Au début, ce n'était pas facile, mais au fil du temps, la Kane retrouva peu à peu confiance en elle. La belle brune essayait de se faire remarquer en faisant quelques bêtises et taper discuter avec de simples inconnus. N'empêche, le campus restait un endroit où elle pouvait se reposer tranquillement tout en s'allongeant au sol. Généralement, c'était un endroit où des groupes d'amis s'installèrent pour parlementer de tout et de rien ou des couples pour batifoler. Alice qui aimait bien bouger la plupart du temps, elle appréciait ce moment à ne rien faire à part manger quelques cochonneries et écouter un peu de musiques. En vérité, elle n'était pas réellement seule dans cette ville, la brune s'était faite une très bonne amie sur qui comptait, mais elle n'était pas encore à l'université. Cependant, recommencer tout à zéro en se faisant de nouveaux potes, ça n'allait pas être facile enfin ce n'était pas impossible. Alice allait faire des efforts pour mieux s'intégrer, mais cela aurait été plus simple si elle connaissait quelqu'un.

Allongée au sol, son sac lui servait de coussin et elle regarde le ciel si bleu en cette après-midi. Dans sa main droite, elle avait son HTC One en écoutant du rock avec des oreillettes tandis qu'elle tenait une pomme avec l'autre main. Elle avait déjà commencé à manger le fruit et personne n'était venu l'embêter dans son moment de pause, la brune avait encore le temps avant de retourner dans sa chambre. Que faire après sa petite pause-détente ?

« Hum...La flemme de faire mes devoirs...»



Miami University
Le Campus
© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles inattendus ! [Pv : Davy M. Bolovitch]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles inattendus[Feat Cri-Kee]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: