AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin   Dim 28 Déc - 9:13

DAVY                       Doomsday by Murray Gold on Grooveshark               SHIN  



J'écoutais attentivement ce que disais Shin à propos de sa famille. Alors comme ça, elle aussi avait disparue. Je me pinçais les lèvres, je savais ce que ça faisait de faire parti de ceux qui attendent le retour de celui qui s'en va. Et je ne peux pas dire que cela me plaise énormément. Cependant, je respectais le choix de la jeune femme, et ainsi, je ne dirais rien à sa famille quant à l'endroit où elle se terrait. Mais je devais quand même lui dire malgré tout ce que je pensais car, nous nous connaissions depuis l'enfance, elle avait eu une relation étroite avec la famille Hope, et même si elle n'avait pas réussi à se souvenir de moi tout de suite, nous avions passés de bons moments dans le passé. Aussi, je me devais d'être honnête.

- Lorsque Jared a disparu, personne ne s'est inquiété au départ. Pensant qu'il était juste parti dans un espèce de voyage de nature sexuel. Et que donc, il reviendrait certainement. Mais aujourd'hui, ça fait plus d'un an qu'il n'a plus donné signe de vie, et la famille est en colère. Il n'y a plus de place pour l'inquiétude. Alors peut-être qu'il y a quelqu'un dans ta famille qui attend également ton retour ? Néanmoins, je respecterais ta volonté et je ne dirais rien. Après tout, ce sont tes choix. 

Elle répliqua en suite qu'elle se demandait où il pouvait bien être. Et pour tout dire, je me le demandais également. Il n'était jamais parti aussi longtemps, surtout pas sans me donner de nouvelles ou m'apporter des explications. Il pouvait être n'importe où, en Chine, en Allemagne, en France, en Australie  ? Il aurait pu aller dans tout ces pays également. Je ne répliquais rien, car il n'y avait rien à dire. Cela faisait bien longtemps que plus personne ne parlait de Jared. Il était comme un fantôme que tout le monde avait oublié. Il était présent sur des photographies, mais jamais son nom n'était prononcé. 

Shin me félicita pour mon nouveau statut au sein du groupe Hope. Et me souhaita bon courage. Je ne pus m'empêcher de sourire, me féliciter n'était pas quelque chose que je pouvais apprécier, car ce n'était évidemment pas une place que je souhaitais, les médias, les grands discours, être le visage d'Hope International, je détestais ça. Quant à me souhaiter bon courage, ça par contre, j'appréciais.  Après tout, il en fallait du courage pour être au sommet de cette entreprise. 

- Merci. 

C'est tout ce que je pouvais dire. Il n'y avait rien d'autre. Merci, était le seul mot qui pouvait sortir de ma bouche en cet instant. Elle me demanda alors pourquoi j'étais à Miami, si c'était à cause de Jared, si c'était pour le retrouver. Je ne pus m'empêcher de sourire, il était vrai que lorsque j'avais appris que j'allais être transférer ici, j'avais pensé à engager une équipe de recherche pour le retrouver. Mais j'avais vite oublié l'idée, car on était jamais sûrs de rien. Il était peut-être heureux là où il était ? Peut-être avait-il fait comme Shin, fondé une famille.... Ou peut-être était-il seul, parti à l'aventure ? Quoi qu'il en soit, s'il avait voulu que je sois à ses côtés, il aurait trouvé un moyen de me contacter. Après tout, je n'étais pas mis sous surveillance, les gens me faisaient confiance. 

- L'idée de le chercher m'a traversée l'esprit. Mais je ne l'ai pas fait. Je me disais qu'il était sans doute heureux sans nous. Après tout, loin des Hope, on ne peut être qu'heureux. 

Je n'avais pas réellement répondu à sa question, elle m'avait demandé ce que j'étais venu faire ici, et j'avais répondu à côté, sans doute parce que moi-même je ne savais pas ce que je faisais ici. Peut-être parce que tout les Hope venaient finir leurs études ici avant de prendre leur bureaux au sein du groupe. Elle me demanda en suite si j'allais bien. Difficile à dire, Après tout, je n'en avais aucune idée. Allais-je bien ? J'étais venu en emmenant Alice, ma meilleure amie avec moi. Je l'y avais contrainte, en payant ses parents. Ouais, en gros, j'avais acheté ma meilleure amie à ses parents. Répugnant, digne d'un Hope. En suite, je croulais sous le travail, des montagnes et des montagnes de paperasses à signer pour Hope International. De plus, j'étais en pleine introspection. Cherchant le but de tout ce que j'étais en train de faire, et pourquoi je ressemblais tant à Jared. Mais je n'avais pas trouvé la réponse. 

- Je dirais que je me sens comme un descendant Hope.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin   Lun 1 Déc - 11:09



Amertume des souvenirs me gagnant, c’est devant elle que je me suis retrouvé - Davy

Je ne m’attendais pas à rencontrer quelqu’un en cette nuit, et encore moins quelqu’un que je connaissais. J’étais sur cette plage, à essayer de calmer mon bébé, quand je me rendis compte que je n’étais pas seule. Le jeune homme près de moi me reconnus et m’accosta, je fus plus que surprise. Tellement que je ne me rendis pas tout de suite compte que mon fils était silencieux. Un mot sortit de sa bouche et me stupéfia : Jared. Jared. Jared Jay Hope. Se pouvait-il que ce soit une coïncidence ou évoquait-il le Jared que je connaissais ? Il fit le rapprochement entre mon ex fiancé et mon enfant, ce qui était une erreur de sa part. Je lui demandai alors s’il connaissait Jared. C’est alors qu’il se présenta. Je savais bien que son visage m’était familier, mais je ne l’avais pas reconnu pour autant.

- Davy Markus Bolovitch, fils d'Edward Bolovitch et d'Elizabeth Hope. La dernière fois que nous nous étions vus, nous jouions encore à nous cacher de nos chaperons sous les tables des banquets durant les soirées du groupe Hope.
- Da … Davy ? Bagayai-je. Je crois que … je me rappelle de toi.

Je me souvenais de lui maintenant qu’il s’était donné un nom. Davy était l’un des cousins de Jared. Non seulement les parents de Jared étaient puissants et riches, mais ce n’était pas seulement ses parents. C’était toute sa famille. Tous les descendants de ses grands-parents. Je respirai un bon coup et repris. Repensant alors à ce qu’il avait dit plus tôt, je lui appris alors que le bébé que je portais contre moi n’était pas celui de son cousin. Non non, si nous ne nous étions pas fiancés, c’était pour une bonne raison. Jared et moi étions amis, solidaires dans ces soirées de torture infligées à des enfants qui ne rêvaient que de liberté. Jamais je n’aurais pu avoir un enfant avec lui. Non, le père de ce petit était Ki, celui à qui j’avais tout donné et ç qui je donnais encore tout. Il me félicita et je lui souris, gênée, mes joues se colorant légèrement. Je le remerciai rapidement.

- Es-tu heureuse ? J'ai appris que le groupe Bae et toi ... c'était fini.

Fini ? Il y avait bien longtemps, oui, mon père ne m’avait jamais pardonné pour les fiançailles. Je lui avais désobéis, je l’avais empêché de se reconstruire. Parfois, je me sentais coupable. Mon père avait travaillé toute sa vie pour son entreprise et était parti de peu. Il avait monté toutes les marches à force de travail acharné. Et alors que tout s’était écroulé, quelqu’un lui tendait la main pour le relever. A une condition. Et moi, j’avais tout gâché, j’avais refusé. Ce genre de sentiment de culpabilité ne restait jamais très longtemps. Parce qu’après tout, il avait voulu décider de ma vie, et il m’aurait rendue malheureuse. Il ne méritait pas que j’épouse Jared juste pour qu’il retrouve son cocon d’or. Je serrai Kyang Ja contre moi, baissant la tête vers lui. Il était réveillé et me regardait de ses grands yeux ronds.

- Oui, je suis heureuse. Lui répondis-je en souriant. Pour ma famille … Ils ne savent pas où je suis. Ils ne savent même pas que je suis en vie. Davy, si jamais ta famille parle de moi, ne leur dis rien ! S’il te plaît …

Que savait-il exactement ? Savait-il seulement que j’avais renvoyé l’alliance à la famille de Jared et que mon père avait décidé de me renier pour ça ? Ou avait-il entendu parler de ma disparition ? Peu importait, je lui en avais trop dit, pour le coup. Mais j’étais fatiguée, et je voulais protéger ma famille. Mon père ne devait pas savoir que j’étais de retour à Miami, et encore moins que j’avais un enfant sans être mariée. S’il le savait … Je ne donnais pas cher de la peau de Ki. Et de toute façon, je ne voulais plus avoir de lien avec cette famille de fous. Mon père préférait son « bonheur », son argent et sa réputation à mon bonheur à moi et à ma vie. Je n’étais pas son esclave. Je ne comprenais pas ces familles qui décidaient pour leurs enfants. Et pourtant … Le père de Ki était un peu comme ça, à vouloir le forcer à se marier avec moi. Mais il était moins pire que le mien, et il avait de bonnes raisons, dans le fond. Troublée, j’enchainai sur autre chose et lui demandai s’il avait des nouvelles de Jared.

- Eh bien pour tout te dire. Je n'ai aucune nouvelle de lui. Un peu avant l'annonce de l'annulation de la fusion, le père de Jared avait compris qu'il s'était enfui, et qu'il ne reviendrait sans doute jamais, vu la somme d'argent qu'il a emporté avec lui. Il a été déshérité du groupe. Honnêtement, je dirais qu'il vaudrait mieux pour lui qu'il ne soit plus ici, et qu'il ne refasse jamais surface. La famille a énormément de mal en ce moment à cause de ses fautes. Et ce n'est pas la première fois qu'il salissait le nom de notre famille. Moi-même, je ne peux plus l'apprécier. Tu as devant toi la nouvelle victime des Hope. Je suis le futur dirigeant.

Je fus quelque peu déçue par sa réponse. J’avais espéré qu’avec le temps, Jared refasse surface. Qu’il ne me donne pas de nouvelles, je le comprenais, mais j’aurais voulu que quelqu’un sache quelque part où il était et ce qu’il faisait. Mon sourire s’effaça de mon visage et je compatis pour Davy. C’était le nouvel héritier. C’était une place qui ne devait pas lui plaire, à en croire le mot « victime » employé.  Ainsi donc, Jared était parti avec beaucoup d’argent, il avait donc prévu son coup. Qu’as-tu fait, Jared ?

- Je me demande où il est. Lâchai-je doucement.

Jared n’était pas mauvais dans le fond, du moins pas avec moi. Nous avions deux caractères bien différents, opposés peut-être. Mais pourtant, nous nous entendions depuis que nous étions petits.

- Tu es donc le futur dirigeant ? Félicitations à toi. Je te souhaite bon courage.

J’aurais eu envie de lui dire que c’était une lourde charge et que je doutais que quiconque puisse la vouloir, mais s’il avait grandi dans cette optique, ça ne devait pas lui poser de problème. Enfin, j’avais senti dans sa voix que ça ne l’enchantait pas plus que ça. Blotti contre moi, le petit commença à remuer et je craignais qu’il ne se remette à pleurer. Une question me vient en tête.

- Davy, dis-moi, pourquoi tu es à Miami ? Tu cherches ton cousin malgré tout ou il y a une autre raison ?

Se pouvait-il qu’il ait emménagé ici ? Miami était une grande ville qui offrait beaucoup d’opportunités. Peut-être qu’il était là pour une autre raison que Jared. C’était maladroit dans ma façon de lui demander, mais je ne savais pas trop comment formuler ma question. Mes craintes se concrétisèrent quand j’entendis Kyang Ja grogner, ce qui annonçait très certainement ses pleurs.

- Ça te dit qu’on marche un peu ? Demandai-je sans expliquer pourquoi.

En marchant, j’avais une chance que ça calme mon fils. Nous nous mîmes à marcher et je gardais le silence un instant. Je ne savais pas trop quoi lui dire, il y avait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu. Puis je me rendis compte que je ne lui avais pas demandé s’il allait bien, impolie que j’étais.

- Hum, euh … Sinon, à part tout ça –sous-entendu, Jared-, tu vas bien ?
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin   Mar 25 Nov - 18:30

DAVY                       Alone In Kyoto by Air on Grooveshark              SHIN  


Evidemment, miss Bae ne m'avait pas reconnu, ce qui n'était pas très étonnant, étant donné que la dernière fois que nous nous étions rencontrés remontait à il y a bien longtemps. J'étais alors âgé de douze ans me semblait-il. Voyant qu'elle n'était pas rassurée par ma présence, je lui souris. Un sourire franc, le sourire de la famille Hope et Bolovitch. Je reculais d'un pas, sentant que la proximité qu'il y avait entre elle et moi, semblait la crisper. Peut-être avait-elle peur que je ne fasse du mal à son enfant. Je n'en avais nullement l'intention bien évidemment, mais je comprenais parfaitement sa méfiance, de nos jours, les malades couraient les rues, et les violeurs d'enfants se faisaient de plus en plus nombreux. Je la détaillais tout autant qu'elle ne le faisait. Le silence brisé par les vagues qui venaient s'écraser sur le sable. 

- Davy Markus Bolovitch, fils d'Edward Bolovitch et d'Elizabeth Hope. La dernière fois que nous nous étions vus, nous jouions encore à nous cacher de nos chaperons sous les tables des banquets durant les soirées du groupe Hope. 

Elle m'avoua ensuite que le bébé n'était pas de Jared. Quelque part, j'étais soulagé. Non pas que Jared aurait fait un mauvais père ou quoi que ce soit, mais le fait est que dans la famille, tout le monde avait entendu parler de l'annulation des fiançailles et de la fusion des groupes Bae et Hope. Voyant l'enfant, je m'étais alors demandé si Jared n'avait pas fui face à ses responsabilités, car après tout, c'était bien le style du bonhomme. 

J'apprenais également que miss Bae avait donc refait sa vie, ce qui me fut particulièrement plaisir, car, après tout, je me souvenais que lorsque nous étions enfants, le fait d'appartenir à des groupes aussi puissant n'était pas une source de bonheur. On pouvait même dire, que c'était le contraire. Je posais les yeux sur le nourrisson, sa beauté me submergea, et je me pris à sourire. Attention, soyons bien clairs, je n'ai pas de désirs douteux envers les nourrissons ! 

- En tout cas... toutes mes félicitations.

J'avais entendu dire que miss Bae avait quelques peu disparue du groupe de sa famille peu après l'annulation de la fusion. Et je m'étais toujours demandé ce qu'elle avait pu bien devenir. Maintenant je le savais, elle était devenue adulte, jeune mère, et ne paraissait pas malheureuse. Et si c'était le cas, en tout cas, elle le cachait bien. 

- Es-tu heureuse ? J'ai appris que le groupe Bae et toi... c'était fini. 

Elle me demanda en suite où était passé Jared. Si seulement je le savais. Quelque part dans Miami ? Quelque part dans le monde ? Peut-être qu'il n'était plus en vie. Mais il n'était certainement pas revenu à Londres. Oh et puis, qui sait ? Jared était capable de tout. Je me raclais la gorge, il avait disparu d'un seul coup, avait emporté avec lui une grande somme d'argent appartenant au groupe familial, et n'avait plus jamais donné signe de vie. Déshérité, déshonoré... c'était comme cela que nous le qualifions désormais. Unique descendant direct de la lignée Hope du côté paternel, il avait été l'espoir, l'héritier. Désormais... c'était moi. 

- Eh bien pour tout te dire. Je n'ai aucune nouvelle de lui. Un peu avant l'annonce de l'annulation de la fusion, le père de Jared avait compris qu'il s'était enfui, et qu'il ne reviendrait sans doute jamais, vu la somme d'argent qu'il a emporté avec lui. Il a été déshérité du groupe. Honnêtement, je dirais qu'il voudrait mieux pour lui qu'il ne soit plus ici, et qu'il ne refasse jamais surface. La famille a énormément de mal en ce moment à cause de ses fautes. Et ce n'est pas la première fois qu'il salissait le nom de notre famille. Moi-même, je ne peux plus l'apprécier. Tu as devant toi la nouvelle victime des Hope. Je suis le futur dirigeant. 

[HJ : désolé, c'est pas très long, je me rattraperais la prochaine fois ;) ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin   Mar 25 Nov - 17:02



Amertume des souvenirs me gagnant, c’est devant elle que je me suis retrouvé - Davy

Que faisais-je au beau milieu de la nuit, un week-end, sur la plage ? Avec mon fils de six mois, qui plus est. Et bien … Je ne savais pas vraiment. Je tentais de le calmer par tous les moyens. Il faisait ses dents et nous réveillait de plus en plus souvent dans la nuit. Et cette fois, j’avais eu beau tout tenté pour le calmer, rien n’y avait fait. J’avais vérifié qu’il n’était pas malade, mais il n’avait pas de fièvre. Il n’avait pas le ventre gonflé, il n’y avait rien. Il souffrait simplement à cause de ses dents et refusait même son anneau de dentition. Ki avait fini par se lever à son tour, encore endormi. Mais Kyang Ja refusait d’arrêter de pleurer. M’était alors venu une idée saugrenue. Certains parents disaient que seul un tour en voiture pouvait rendormir leur enfant dans la nuit, par exemple. Je n’avais pas de voiture, mais j’allais tenter quelque chose quand même. Une petite promenade sur la plage ? Le bruit des vagues, le mouvement de marche contre moi, ça pouvait marcher, non ? Les nuits n’étaient pas froides à cette époque, bien que plus fraîches que les journées. Il fallait juste que je fasse attention à ce qu’il ne soit pas trop découvert. Je m’étais servi d’une écharpe de portage, l’adaptant à la taille du petit.
J’avais rassuré Ki en lui disant que je n’en avais pas pour longtemps, juste le temps qu’il se rendorme, et qu’il pouvait aller se coucher. C’était aussi une manière d’éloigner les pleurs du bébé de l’appartement. Ki avait besoin de sommeil, et le voir réveillé en plein milieu de la nuit ne me plaisait pas. Calmer Kyang Ja dehors pour lui permettre de dormir était donc une bonne idée à mes yeux. Et puis j’allais pouvoir voir la ville de nuit, ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé.

La plage privée était légèrement éclairée par les lampadaires un peu plus loin. Certes, ce n’était pas prudent de se rendre dans la pénombre en plein milieu de la nuit, on ne savait jamais qui pouvait s’y trouver. Mais c’était une plage privée, et normalement c’était sécurisé. Je ne devais pas rencontrer de personne mal intentionné. Je me mis à marcher tranquillement, alors que Kyang Ja pleurait toujours, même s’il pleurait moins. Je baissai les yeux sur lui et passai ma main sur ses joues, murmurant de petits « chuuut » pour le calmer. J’entendais le bruit des vagues, certainement que lui aussi. Je trouvais ce son apaisant s’il n’était pas trop fort ou s’il ne présageait pas une tempête, ce qui n’était pas le cas.
Après de longues minutes à arpenter la plage, je me rapprochais de l’eau pour en sentir la fraîcheur. Je ne l’avais pas remarqué au départ, me croyant seule, mais je m’aperçus assez tard que je m’étais approché de quelqu’un. Il ne bougeait pas ou si peu que je ne l’avais vraiment pas remarqué. Je restai silencieuse un instant pour ne pas le déranger. Je me rendis compte que le petit s’était calmé lui aussi. Effet de la promenade ou fatigue qui l’avait emporté ? Je ne savais pas. L’étranger se rendit compte de ma présence et se retourna pour m’observer. Je voyais mal son visage d’où j’étais, aussi je ne le reconnus pas. Mais il, il sembla me reconnaître. Il s’approcha de moi en fronçant les sourcils et je me reculai, prête à me défendre ou à fuir en cas de besoin. Puis il lâcha quelque chose qui me fit rater un battement.

- Jared ... le bébé ?

Jared ? Il y avait des mois que je n’avais pas entendu son nom, peut-être même plus d’une année. Il n’y avait pas qu’un seul Jared sur terre, mais c’était troublant qu’on m’associe à lui. Il ne pouvait parler que du Jared que je connaissais. Et le bébé ? Qu’est-ce que le bébé vient faire là ? Je déglutis, surprise.

- Jared ? Tu … tu connais Jared ?

Je me mis alors à le détailler. Je me décalai légèrement pour mieux voir son visage. Oui, je connaissais ce gars. Mais impossible de me rappeler de son nom. Je l’avais déjà vu, j’en étais certaine, et à croire que lui aussi, vu sa réaction. Mais où ? Il connaissait Jared … Peut-être était-ce lors d’une soirée organisée par sa famille ? Je m’y rendais souvent lorsque j’étais enfant, même lorsqu’il fallait faire un long voyage. Mon père avait besoin d’étaler sa famille modèle aux yeux de tous. C’était comme ça que j’avais connu Jared, entre autres. Jared ainsi que d’autres. Mon père ne l’avais jamais avoué, mais j’étais aujourd’hui certaine que si nous avions atterri à Miami, c’était à cause des Hope. Il voulait se rapprocher de ce clan, de sa puissance et de sa fortune. Et il avait eu la fabuleuse idée de me fiancer à Jared. Sans notre accord, ni à l’un ni à l’autre. Tout ça s’était très mal terminé, et c’était en majeure partie à cause de cette histoire que ma famille me croyait disparue. Perdue dans mes pensées, je finis par revenir au monde réel.

- Je … Le bébé ? Euh … Non, ce n’est pas celui … de Jared.

Moins j’en disais sur mon fils et son père, mieux c’était. Je posai une main protectrice sur mon fils en baissant rapidement la tête vers lui. Il somnolait à présent, bercé par le bruit que faisaient les vagues.

- Tu sais où il est ?

C’était une question que je me posais depuis qu’il avait disparu de la surface de la terre. Ça faisait quoi ? Un an, un an et demi ? Quelque chose comme ça. Du jour au lendemain, il était parti sans même me prévenir. Je n’avais pas osé demander à sa famille, et ils s’étaient bien gardés de me le dire. J’avais attendu des semaines avant de leur renvoyer la bague de fiançailles en leur exposant que de toute évidence, c’était voué à l’échec. Je ne savais même pas où il se trouvait ! Je n’avais pas reçu de réponse personnellement, mais mon père avait été mis au courant de ce que j’avais fait, et ça s’était mal passé. Jared … Que fais-tu, maintenant ?
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin   Lun 24 Nov - 23:53

DAVY                       Doomsday by Murray Gold on Grooveshark               SHIN  




Samedi ? Dimanche ? Je ne savais plus. Le début de weekend ayant été assez mouvementé, je me demandais si nous étions en fin d'après midi, la nuit, ou le lendemain. La tête dans le vide, le reste de mon corps affalé de travers sur mon matelas. Je serrais la bouteille de Sky fermement dans ma main droite. Beaucoup de choses s'étaient produites depuis vendredi. Déjà, je savais maintenant pourquoi ma très chère mère avait insisté pour que je sois inscrit ici. Trois mots, Jared Jay Hope. Ce type était mon cousin, le cousin que la famille haïssait le plus. Il était arrogant, affreusement cruel, et surtout, carrément insupportable. Je me souviens que dans mes jeunes années, il avait été mon modèle, mon maître à pensée... Je m'étais toujours plu à me dire que j'étais unique au monde, unique en mon genre. Alors qu'en réalité, je n'étais qu'une pâle copie de ce sinistre personnage qu'était mon cousin. 

Je redressais ma tête afin de pouvoir engloutir une nouvelle fois quelques gorgées du délicieux nectar que je tenais en main. Pour tout dire, je ne savais même pas si c'était de la qualité. Étant déjà bien entamé, j'aurais pu boire de la pisse de chat que je n'aurais même pas vu la différence. Je me redressais afin de pouvoir me regarder dans le miroir. Une pâle copie de Jared, une bien pâle copie. Si seulement j'avais eu la moitié de sa prestance, la moitié de son physique, la moitié de ses pensées. J'aurais pu rivaliser avec lui. Mais pour tout dire, je n'étais qu'un chaton dans une cage aux lions.

Je regardais à présent entre les stores, il faisait nuit noire. J'en déduis que nous sommes dans la nuit du samedi à dimanche. Heure approximative ? Aucune foutue idée, j'en ai strictement rien à foutre. Je déboutonne quelques boutons de ma chemise, je crève de chaud, et j'ai la fâcheuse impression que mon cerveau est en train de se liquéfier et de fondre par mes oreilles. Je me met un doigt dedans, non, ce n'est que mon imagination. 

Je sors de l'appartement en n'oubliant pas de fermer la porte à double tour, comme d'habitude. La question qui trônaient au centre de mon cerveau : Pour quelle fichue raison m'envoyer là où est Jared. La réponse, pour te punir, bien évidemment. Toute la famille l'avait renié depuis qu'il n'avait plus donné aucun signe de vie. Et surtout depuis qu'il s'était tapé sa psychiatre, la mère de son meilleur ami. L'héritier du groupe Hart. 

Mes pas me mènent à la plage privée, je paye mon droit d'entrée et va observer la mer. Mes baskets sont à présent trempées. Je regarde le sable qui s'imbibe d'eau salée. Je souris, je suis seul à présent. Après tout, cela faisait bien longtemps que Jared n'était plus ici. Ou s'il y était encore, il ne vivait plus par les moyens de la famille. Je me suis assis dans le sable et observait toujours la mer, la lune, les phares. 

J'entendis alors quelqu'un s'approcher de moi, je me suis retourné, et voyant qui se trouvait à mes côtés je me redressais d'une traite. Elle... C'était bien la dernière personne avec qui j'aurais pensé me retrouver ce soir. En l'observant mieux je constatais qu'elle n'était pas seule. un bambin, un bébé  ? Je ne saurais dire l'âge qu'avait le rejeton de la jeune femme par la faiblesse de la lumière en cette nuit. Je me suis approché, les yeux rivés sur l'enfants, mes sourcils se fronçant alors que je détaillais son visage.

- Jared... le bébé ? 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amertume des souvenirs me gagnant, c'est devant elle que je me suis retrouvé ~ Shin
» Vous pouvez pas me taper, j’ai des lunettes. || SKYLER
» truth is that we know deep inside we can't all be survivors † SKANN
» Se retrouver à poil, au mauvais moment. [Pv - Thalia]
» Ahn Kyong Hee - devant elle, t'as le zizi dur et la main molle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: