AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Josh - le pion [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Josh - le pion [terminé]   Jeu 20 Nov - 21:26

Joshua Liam Mills
Id Card
Âge : 28
Date de Naissance : 1986-04-10
Lieu de Naissance : Dublin, Irlande
Statut et matière : Surveillant / Agent de Sécurité
Confréries choisies : Personnel
Riche ou boursier : Salarié
Avatar : David Boreanaz
Scénario ou P.I. : P.I.
Forum's Business
Code de validation : Ok by Ninou
Secret envoyé :
Parrain/Marraine souhaité(e) : Non
Code:
→ David Boreanaz [color=red]?[/color] Joshua Liam Mills
My Physical is mine
« - T'as vu le nouveau pion ?
- Qui ça ?
- Mais tu sais, le nouveau pion, le grand brun là. »

Je faisais semblant de ne pas comprendre de quoi Bethany me parlait mais je l'avais repéré le beau surveillant ténébreux. Rien que d'y penser je rougissais, je me sentais idiote dans ces moments-là mais en même temps, je ne savais pas pourquoi mais ça me gênait de parler des garçons même avec ma meilleure amie. Et puis, je savais qu'elle aimait se foutre de ma tronche, de mes réactions stupides de fille timide. Mais oui, je l'avais repéré, avant elle d'ailleurs. J'avais même commencé un croquis sur mon cahier de dessin que je gardais précieusement avec moi caché entre deux bouquins de cours.

Il était plutôt grand, je dirais dans les 1m85 ~ 1m90, pour l'instant je ne l'ai vu qu'avec des fringues assez classiques, pantalon, parfois jean, pulls à manches longues, long manteau, des couleurs sombres le plus souvent. Plutôt classe et sobre. Démodé pour beaucoup de personnes de mon âge probablement. Il est assez carré au niveau des épaules, certainement assez musclé à mon goût, du moins c'est ce que j'imaginais sous ses pulls bien ajustés. Des bras assez forts pour protéger une jeune fille comme... moi. Je m'égare.


« - Haha, j'en étais sûre.
- Qu- Quoi ?
- Tu rouuuugiiis. Je savais que tu voyais parfaitement de qui je parlais. Il est à ton goût, hein ? Avec son visage d'ange et ses yeux sombres. Qui te font foooondre, oh mon dieu. Et ses lèèèvres, haaan ! Deux fines lèvres mais assez larges pour avoir de quoi goûter, hmmm.
- Arrête avec ça, Beth.
- J'aime les beaux bruns, j'y peux rien. Tu crois que j'ai ma chance ? Il est plutôt jeune. Tu lui donnerais quel âge ? 25 ? 30 ? Puis ce corps, il doit être sportif, non ? Pas un dieu grec non plus mais... quand même, grrr. Allez Liz, tire pas la tronche, roooh. »

Bethany m'énervait quand elle se comportait en chatte en chaleur. Bien sûr que je bavais d'envie devant ce mec mais bon, il était pion, certainement trop vieux pour moi et pour elle aussi, cette collectionneuse d'histoires foireuses. Pour mieux me raisonner, je tentais de me focaliser sur des points négatifs. Il se mettait du gel dans les cheveux, je trouvais ça dégueulasse. Il avait le front qui se plissait lorsqu'il faisait certaines mimiques. Des sourcils trop bas. Et des fesses trop... plates. Bon, le dernier point n'était pas réellement un défaut pour moi. Alors j'essayais d'imaginer un défaut chelou comme un orteil cassé ou un genou pointu. Plus tard, j'entendais qu'un type l'avait vu changer de t-shirt et qu'an ange était tatoué sur une omoplate et qu'il était imberbe du torse. Il ajouta également que lors d'un bâillement il avait pu voir un point grisâtre dans le fond de sa bouche, sûrement un plombage. Ça c'était repoussant.
Mais pas assez pour une adolescente en proie aux hormones.

Ideas in my head
On dit que les femmes forgent un homme. Ce n'est pas faux. Déjà, c'est de là que tout commence avec la première femme de la vie d'un garçon : sa mère. Tout commence toujours par une femme. Puis viennent les autres. Les amies et plus si affinités. Mon point faible : les blondes. Ma mère est rousse alors ne me demandez pas d'où ça me vient.
J'ai aussi goûté de la brune, mais celles-ci sont rares, les seules brunes que j'apprécie à long terme, ce sont les bières. Je sais bien, ça sonne cliché mais je suis un bon irlandais buveur de guiness. Un des rares alcools que je bois, quand je bois. Imaginez ce que vous voulez mais je bois rarement. Je fume par contre, des mentholées uniquement. J'aime l'arrière goût à chaque taffe et au moins, on me taxe pas mes clopes, ou du moins, je tombe une fois l'an sur quelqu'un qui les supporte. Qui dit clopes, dit aussi café. Pour moi c'est la dream team au petit déj et des nuits blanches. Les insomnies, c'est aussi à cause des demoiselles que ça a commencé puis, c'est devenu un mode de vie, j'ai pas mal travaillé de nuit et encore aujourd'hui, je prends des boulots nocturnes.

Revenons-en à ces dames.
Certaines de mes ex me décrivent comme quelqu'un de patient, calme mais casanier. Protecteur, parfois possessif aussi. Quand je m'attache à une femme, je suis à fond dans notre histoire, je me suis quelques fois fait des scénarios dans ma tête. Avant ma dernière déception, j'étais persuadé que l'âme soeur existait maintenant, je ne me fais plus vraiment d'illusion. Mais faites moi rencontrer une femme intéressante et je serais prêt à plonger tête la première... dans le mur. En revanche, il faudra bien tomber car je suis dur en affaires. J'ai un faible pour les blondes mais l'attirance physique n'est pas un critère suffisant pour que je perde la raison, il faut le truc qui accroche, le petit je ne sais quoi qui fait qu'on me trouve exigeant en amour. J'ai été tellement déçu que maintenant j'en attend beaucoup d'une femme.

J'observe longtemps avant de m'engager dans quelque chose. Je suis très à l'écoute, ça fait du bien aux gens et moi, ça m'aide à voir à qui j'ai affaire avant de pouvoir me sentir en confiance. Et puis, je ne suis pas du genre qui se dévoile facilement. Je me mets déjà assez en embarras même sans parler. « Accompagne moi au karaoke, s'il te plaît ! » Je chante atrocement faux. « Viens, on va boire un verre. » Je finis sous la table après avoir montré mes mouvements de danse les plus ridicules à tous les convives - j'ai l'alcool joyeux et je le tiens pas très bien du fait que je boive peu.

Sinon, que dire, je suis aussi une personne obstinée, je déteste qu'on me prouve que j'ai tort. Mais cela est aussi gage de détermination, j'aime finir ce que j'ai commencé. Je suis nerveux, le café et les nuits blanches n'aidant pas sans oublier ma tendance perfectionniste à toujours me remettre en question. Mais pour contre balancer cela, je suis légèrement - oui c'est un euphémisme - procrastinateur donc même si je me dois de finir toute chose, j'aime bien les laisser traîner un peu et j'ai tendance à clore l'objectif sous le coup de l'adrénaline au dernier moment. Ça me booste.
Story of my life
Tout a commencé à cause une fille.
Une belle, jeune et intéressante blonde.
Ça y'est, vous me suivez ? Vous voyez où je veux en venir hein ?
Oui, c'est à cause de cette charmante personne que je suis venu à Miami.

Mais avant, évidemment, vous voulez que je vous raconte un peu ma vie, j'imagine. Ce qui a fait de moi, ce que je suis, ce que je compte devenir et pourquoi vous devriez m'accepter dans votre établissement. Bien sûr, j'ai bien conscience qu'il ne s'agit pas ici d'un simple entretien d'embauche. Vous auriez tort de ne pas en demander tant d'un parfait étranger qui se pointe, poussé par ses agents d'intérim à postuler pour un CDD dans votre équipe pédagogique alors que j'ai été viré il y a quelques années d'un lycée professionnel pour… Ce que vous savez déjà. Pourquoi me faire confiance alors ?

Parce que je pense qu'une connerie, une mauvaise passe dans toute une vie, ne définit pas un homme et que chacun d'entre nous mérite une seconde chance. Regardez ces enfants, ils en font tous les jours des bêtises, ils ont des avertissements, des sanctions mais les expulse-t-on à la première erreur ? Non, évidemment que non. Ça, c'est une des choses que j'ai appris avec les enfants. Ils méritent qu'on les écoute pour qu'on comprenne où se situe le véritable problème afin de les aider et d'éviter qu'ils ne s'engouffrent dans une spirale infernale. Moi-même j'ai eu recours à une aide extérieure à un moment de ma vie et ça m'a évité de faire bien d'autres choses que j'aurais, pour sûr, regrettées.

Pardon, je m'égare sans réellement vous parler de moi. Pour être honnête, je n'aime pas vraiment raconter ma vie même si, parfois, expliquer à certains gosses des épreuves que j'ai traversé, aura pu les aider à voir que non, ils ne sont pas seuls à subir des choses difficiles dans leur vie, que tout le monde a des problèmes, des moments de solitude, de tristesse, de colère, de vide. Mais que cela ne signifie en aucun cas la fin du monde, que tout est sans espoir. J'avoue. parfois je romance un peu pour ne pas leur dévoiler trop de moi mais en restant assez réaliste. Oui bon, hm, je commence alors…

Je suis né à Dublin, en Irlande. Bon, mon prénom n'est pas très irlandais (mais mon second prénom et mon nom de famille le sont). Mon père est anglais, londonien pour être plus exact. À l'époque, lui et ma mère se voyaient quand ils le pouvaient, ils étaient très amoureux mais pas forcément très fidèles. Ils aimaient traîner dans les bars, passer des semaines à suivre leurs groupes favoris dans leurs tournées en Grande-Bretagne et provoquer les chauvinistes de leurs pays respectifs (mon père est anglais mais ma mère est irlandaise – ils étaient très immatures à cette époque). Bref, une des rares fois où mon père posait le pied sur le sol de mon vert pays, du côté non envahi par les rouges, ma mère devint « malade ». Oui, pour lui c'était une infection que d'avoir une petite amie enceinte. « Je suis trop jeune pour ces conneries », ma mère se rappellera toujours de cette phrase cinglante que mon géniteur lui avait lancée à la figure. Brutal réveil pour l'adolescente de quinze ans qu'elle était alors. Non, surtout ne faites pas cette tête, je n'ai pas connu mon père mais je ne suis certainement pas à plaindre. Je n'aime pas la pitié.

J'ai donc très longtemps vécu à Dublin, élevé par ma mère (Siobhan Mills – mon père ne m'ayant pas reconnu, j'ai pris le nom de ma mère) et mon grand-père maternel (Ennis Mills). Il était sévère mais extrêmement aimant, il ne souhaitait que nous protéger et qu'importe si parfois on lui en voulait un peu. Lorsqu'il est mort, j'avais quinze ans et j'étais hors de moi, j'en voulais au monde entier. Nombre de fois où je me suis retourné contre ma mère, je lui en ai fait bavé, la pauvre. Et à dix-huit ans, j'ai décidé de faire mes études en Angleterre pour changer d'air et ce, en découvrant le pays du paternel que je ne connaîtrais jamais. J'ai bien entendu songé à le chercher, j'ai essayé… Vainement, vous devinez bien. Vous devriez penser sérieusement à jouer au loto.

Bref, j'ai fait mes études à Oxford. Boursier grâce à mes bonnes notes en tant que lycéen presque modèle (la salle de cours était le seul endroit où je savais me tenir, je préférais m'énerver chez moi ou bastonner mes « potes » une fois les portes du lycée franchies), je savais que c'était le passeport vers l'indépendance. J'ai étudié les lettres pendant une année, je me suis ennuyé à mourir. Du coup, j'ai voulu testé les arts et il m'aura même pas fallu un semestre pour me rendre compte que ce n'était absolument pas mon domaine. Donc très vite, en branleur perdu que j'étais, je me suis tourné vers la psycho en me disant, allons bon, qu'ai-je à perdre. Finalement, je me suis rendu compte que c'était bien plus ardu que ça n'y paraissait mais surtout bien plus captivant que je ne l'aurais imaginé. J'ai beaucoup appris et compris de choses durant ces cours-là.

Ce fut une période particulièrement enrichissante. J'ai fait des stages, j'ai accumulé pas mal de petits jobs saisonniers (barman, animateur de colonies de vacances et de centre de jeunes, plongeur, agent de sécurité…), j'ai rencontré beaucoup de gens différents. J'ai vite pigé que mon avenir ce ne serait pas d'être psychologue. Rester enfermé dans un bureau, ce n'est absolument pas fait pour moi. Ou alors, dans un certain nombre d'années. Je n'ai pas arrêté mes études pour autant, il me fallait bien un diplôme pour la suite même si j'allais me diriger vers du concret par un tout autre chemin. À 26 ans, j'avais donc un master en psychologie et durant mes deux dernières années d'étude, je suivais une formation à mi temps pour bosser en tant qu'éducateur spécialisé (dans des lycées à encadrement psychologique, des lycées professionnels et autres institutions pour enfants à problèmes familiaux, psychologiques ou comportementaux). Après mes études, j'ai voulu voir ce qu'il y avait de l'autre côté de la Manche, et j'ai vécu une année à Paris. La pire année de ma vie. J'étais surveillant dans un lycée professionnel et il y a eu ce souci qu'on a évoqué plus tôt et qui fait que j'ai été viré. J'étais dans un pays où je comprenais la moitié de ce qui se disait, je me sentais plus seul que jamais et j'ai pété un plomb. J'ai bien cru que j'allais devenir fou.

Enfin, quand ils m'ont foutu à la porte, j'ai pris mes cliques et mes claques, direction l'aéroport pour changer d'air. Encore. Mais là, c'était plus compliqué. J'ai appris qu'une « vieille connaissance » s'était installée aux États-Unis. Cette personne, je l'avais connue à Oxford, en classe de lettres. Quand elle m'annonça son installation à Los Angeles, après trois ans sans nouvelle, je crus qu'il s'agissait d'un message subliminal. Et étant complètement perdu en France, je n'hésitais pas une seconde à rejoindre cette belle, jeune et intéressante blonde.

Ce fut une grosse claque à la figure que je me pris lorsqu'une fois sur le sol américain, elle m'invita à son mariage. Je croyais qu'elle avait eu, tout comme moi, des sentiments qui auraient ressurgis. Mais bon, je savais au fond que c'était simplement ma solitude qui m'avait fait penser de telles choses. Bon vous connaissez la suite ? Los Angeles n'a pas fait long feu, et je suis allé à Boston quelques mois. Finalement, je ne sais plus trop comment mais on m'a parlé de Miami, entre temps j'ai obtenu un visa à force de travail. Ça fera bientôt deux ans que je vis dans votre pays et seulement deux mois à Miami. L'intérim m'a appelé la semaine dernière pour un poste vacant chez vous dans la surveillance et, me voilà messieurs Cobb et Palmer à tout vous raconter.
And you ?
Votre prénom ou pseudo : Manon
Votre âge : 25 ans

Où avez-vous connu le forum ?
Huhu :roll:

Une suggestion/remarque ?
Ah, dire que je m'étais jurée de ne pas recommencer avec les multicomptes et j'en suis déjà à 4 en comptant le compte corres'... Je suis irrécupérable :roll: (Dudu, pas taper :D)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Jeu 20 Nov - 21:56

Bienvenue ou rebienvenue (?).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Jeu 20 Nov - 22:00

Rebienvenue :D (je sais que certaines vont reconnaître au vava - quant à Nina, elle sait déjà :roll:)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Jeu 20 Nov - 22:02

Bon he bien rebienvenue alors!
(Je ne vois pas qui tu peux bien être (a)). :P
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Jeu 20 Nov - 22:43

C'est normal que tu saches pas x) Et merci :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 10:07

Moi je saiiis ouiiii <3 Rebienvenue !

Courage pour ta fiche !! <3
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 269
Je suis âgé(e) de: : 24
Mes disponibilités pour RP: : Libre
Je fais partie des: : Sigma Mu


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 10:27

Rebienvenu a toi alors :)
Puis enchanté ! Hâte de voir le caractère et la fiche terminée :)
Bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 12:21

Rebienvenue ! Bon courage pour finir ta fiche ! Je viendrai très certainement te demander un lien avec Sidney une fois validée *-*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 17:43

Merciiii ♥
Ash', entre gris, le lien est pratiquement obligatoire, ça va de soi :p
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 19:27

REBIENVENUE , et bon courage pour ta fiche . :evy:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 19:29

Merci Joy ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 21:46

Re bienvenue Charlotte (?)

J'ai des doutes, mais as-tu fini ta fiche ?

Le coup de Boreanaz, je l'avais pas vu venir, on le voit rarement ce mec depuis que c'est plus le vampire sexy du coin /PAN/
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Ven 21 Nov - 22:07

Hop là ! Merci Lila :3
C'est Nini (ouais j'avais oublié que Charlotte avait le même prénom que moi, tiens xD).
Je viens tout juste de finir justement x) Et ouais, on le voit plus trop même s'il joue dans Bones mais moi je suis plutôt sur Buffy the vampire slayer et Angel, effectivement :roll:
Bon le caractère, c'est le passage que j'aime le moins écrire alors j'espère que ça ira quand même x)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Sam 22 Nov - 16:35

Wynwood High School



congratulations !
Tu es Validé(e);
« NINIIIIIIII <3 J'aime ton perso haha il me fait un peu pitié avec ses blondes, mais j'ai rigolé :D. Bref félicitation tu es validée, et je file te mettre ta couleur sans passer par le conseil <3 Bon jeu avec ce nouveau perso bichette et encore rebienvenue!

P.S : N'oublie surtout pas de faire ton choix de cours ici ! »

Tu peux dès à présent faire ta fiche de liens et puis aussi celle de tes RPSs. Pour être plus à l'aise avec les diverses choses qui te sont proposées sur le Forum, je t'invite à aller consulter le Guide complet de WHS. Et si tu as le moindre soucis, ta marraine ou ton parrain, ainsi que chacun des membres sur le forum (surtout du Staff) reste à ta disposition ! Bon jeu (:




Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   Sam 22 Nov - 17:23

Merci pour le pauvre chou x) :love:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Josh - le pion [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Josh - le pion [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Josh - le pion [terminé]
» Recensement de Janvier 2013 - Terminé
» ♣ Josh Austen et l'art du combat ! ♣ [terminée]
» Josh Price [TERMINE]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Gestion des personnages :: Vieilles présentations-
Sauter vers: