AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Ce n'est qu'un au revoir mon frère //Au revoir les PS!// Sasha//Super Mini-RP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir mon frère //Au revoir les PS!// Sasha//Super Mini-RP   Jeu 11 Déc - 15:49

Un élan de courage avait apparu en moi après la discussion que j'avais eue avec Soraya et Siegfried.
Devant Sasha, je ne fus pas timide. Je lui dis tout. Je lui expliquais pourquoi je voulais partir de la confrérie et je lui demandais la permission. J'espérais de tout mon coeur qu'il allait accepter.
Mon mentor me rassura sur le point d'Halloween. Je me sentais coupable, mais Sasha m'assura qu'il avait tout oublié tout en me rappelant qu'emmener Meika n'avait pas été une bonne idée, surtout aux yeux des autres PS. J'hochais tristement la tête. ça avait été plus fort que moi, je n'ai pas réussi à ne pas inviter Meika. En plus, elle était trop jolie ce soir là. Pourtant, je l'avais humiliée. Il me dit qu'il imaginais que j'avais appris de mon erreur. Ah ça oui alors. J'hochais la tête de nouveau, yeux bien noirs.
Le brun aux cheveux bouclés voulait me rassurer, voyant que j'étais vraiment désolé. Il m'assura que je ne l'avais pas complètement déçu. Je lui demandais un peu timidement: "C'est vrai?".
Sasha me dit que dès le départ les PS nétaient pas fais pour moi. Je le reconnus alors qu'auparavant je le niais, ignorant les conseils de Sasha, Nina, Silver, Meika et Shinjo.
"Je sais pas ce qui t’as permis de t’en rendre compte, mais au moins ça sera utile, pour toi surtout."
Je fis un petit sourire, puis je dis: "Sieg et Soso m'ont parlés sérieusement et m'ont posés une série de questions pour me faire réfléchir. J'ai écouté leurs conseils, j'ai réfléchis et j'ai pris ma décision."

Sasha accepta de me laisser aller chez les Alpha Psi, une confrérie qu'il qualifia de bien plus ouverte et où, selon lui, je serais plus heureux. J'étais d'accord avec lui: je serais plus heureux. Moi ce que j'aime c'est la musique.
Il me dit même: "Je ne vais pas te forcer à continuer, je ne suis pas non plus un monstre sans cœur, si c’est l’image que je renvoie. Puis malgré tout, ces moments à être ton mentor ont été plutôt drôle, même si je paraissais souvent sur les nerfs.". Je rétorquais: "Tu ne renvoie pas l'image d'un monstre sans coeur!" puis je lui dis: " J'ai bien aimé être ton élève." J'hochais la tête. On avait quand même passés de bons moments tous les deux.

Parce que j'aimais bien Sasha et pour le remercier, je lui fis un câlin. J'aimais bien faire des câlins aux gens. Sasha n'aima pas trop cet élan d'affection, et me demanda ce que je faisais alors, je lui dis d'une évidence extrêmes: "Bah...un câlin!". Je lui rassurais en disant que je n'étais pas gay. Il me répondit sur cette remarque, ce qui me fit rire.
En conclusion le chef des Pi Sigmas me dit: « Et oui, je me répète, tu as ma permission, et encore tu n’en as pas véritablement besoin, si tu ne veux plus rester tu pars, tu vis ta vie. Les confréries ce n’est pas comme des CDD que tu signes, c’est juste des groupes sociaux au sein d’un campus universitaire. »
Je lui fis un énorme sourire de joie et de reconnaissance. Je lui dis: "Merci Sasha. Bon courage avec la confrérie et avec les nouveaux membres. Tu es super comme mec, ne change pas!". Je lui fis un signe de la main, reculais, me retournais puis partit doucement de la salle commune. Je restais devant la porte de sortie, nostalgique. Les PS me manqueraient. Je poussais la porte du bâtiment des Play-Boys, puis, je sortis. Un sourire éclairait mon visage. Mes yeux s'éclairèrent de couleurs de feu.
Je partis dans ma villa, fis mon sac et sauta dans mon pick-up. Je démarrais puis je m'élançais sur les routes.
Direction: Cheyenne River, Baby. Chez moi. Dans le Dakota.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir mon frère //Au revoir les PS!// Sasha//Super Mini-RP   Ven 14 Nov - 17:18

Ca avait été une journée tout à fait banale chez les Pi Sigma. Rien d’anormal à signaler, si ce n’est quelques nouveautés, et surtout que la routine avait repris de plus belle. Halloween avait été un peu comme ce moment de répit, qui nous permettait de penser à autre chose que toujours aux cours, aux cours, aux cours… Pour deux petits jours, on avait pu penser à autre chose et faire la fête jusqu’à ne plus en pouvoir. Mais maintenant je me retrouvais à de nouveau faire les mêmes choses inlassablement… Vivement Noël.

Après avoir passé une bonne partie de l’après-midi à errer telle une âme en peine, jonglant entre le King’s Place et ma chambre, j’avais fini par trouver un compagnon de jeu, avec qui j’entamais dès lors une partie de jeu vidéo. Il n’y avait que ça à faire, et les boites n’ouvraient que dans plusieurs heures, ce qui me laissait encore beaucoup trop de temps à me faire chier. Du coup, pas le choix, j’avais attrapé le premier PS qui passait par là, et lui avais limite ordonné de me tenir compagnie pour une partie de Call Of. Par chance il n’avait rien de prévu, et sans doute pris par surprise, n’avait pas eu le temps de comprendre pour me dire non. Ce qui m’arrangeait.

On passa une heure à buter tous les soldats ennemis, quand un troisième Pi Sigma fit son entrée. Gregory, le petit nouveau, et cousin d’Eric. Je le saluais vite fait, ne pouvant détacher mes yeux de l’écran trop longtemps. Il vint alors se joindre à nous, et casa son pouf entre les deux nôtres, bière et chips en main. « Chest qui qui gagne ? » Demanda-t-il, bouche pleine. « Pour le moment c’est nous. » Avouais-je fièrement. « Ouais pour le moment, sauf si tu commences à parler, là on est mort. » Se mit à geindre mon partenaire de jeu, qui lui était on ne peut plus concentré, il n’avait sans doute même pas remarqué la présence de Gregory. « Eh mec, c’est qu’un jeu. » Lui fit remarquer le New-Yorkais en lui assenant une tape sur l’épaule. Il s’apprêtait à lui répondre, et vu la répartie d’un Pi Sigma de base ça allait de nouveau partir dans tous les sens, quand un bruit fracassant se fit entendre dans le couloir. Instantanément je mis pause, et vis la porte de la salle commune s’ouvrir dans un grand fracas. Mais qui diable pouvait-ce être ? L’inconnu leva la tête. C’était Paytah. Que lui arrivait-il encore ? Il se dirigea vers moi, bien décidé à me parler. Je passais alors ma manette à Greg. « Je compte sur toi. » Et attira le jeune garçon plus loin pour ne pas les déranger.

Celui-ci commença par des excuses concernant la soirée. Puis en gros qu’il n’était pas fait pour être PS. J’ignorais s’il était tombé sur la tête avant de venir me voir, mais le choc avait au moins eu le don de lui faire réaliser quelque chose. Certes, je passais beaucoup de temps à rire, et à un peu me moquer, j’avoue, mais il était quand même un Pi Sigma, et en tant que chef, j’ai du respect pour chacun des membres, inconsciemment. Néanmoins, il était vrai que Paytah ne correspondait pas aux PS, malgré les efforts que j’aurais pu, et qu’il aura pu –parce que non c’est faux de dire qu’il n’a pas essayé- fournir. « Pour Halloween, c’est déjà tout oublié. Puis je ne vais pas t’en vouloir indéfiniment. Bon il est vrai qu’avoir amené Meika c’était pas une idée brillante, parce que la confrérie ne compte pas que des gars comme moi, qui ont tendance à être plus indulgents. J’imagine que tu auras au moins appris de ton erreur. » Au fond, il n’était vraiment encore qu’un gosse, et malgré le brouhaha qu’il avait fais, il avait au moins réussi à en faire bien moins que son défunt cousin. Quelle zizanie il avait semé lui ! « Boh tu m’as pas complètement déçu, mais bon j’ai quand même eu du mal avec toi. Mais ça c’est pour la simple et bonne raison que dès le départ tu n’étais pas dans ton élément, et on ne peut pas devenir entièrement quelqu’un d’autre. Surtout pas parce que tu trouves ça « cool ». Je suis content que tu aimes notre confrérie, que tu la respectes à ce point, mais elle n’était pas faite pour toi. Je sais pas ce qui t’as permis de t’en rendre compte, mais au moins ça sera utile, pour toi surtout. Tu n’auras pas besoin de chercher à te cacher derrière une image d’un mec froid, et puis je pense que les Alpha Psi sont bien plus ouverts que nous sur bien des tableaux, je pense que c’est un bon choix. Et bien sur que j’accepte. Après tout c’est ta décision, et je la respecte. Je ne vais pas te forcer à continuer, je ne suis pas non plus un monstre sans cœur, si c’est l’image que je renvoie. Puis malgré tout, ces moments à être ton mentor ont été plutôt drôle, même si je paraissais souvent sur les nerfs. » Dis-je pour finir.

Certes, je perdais un membre, mais au moins j’aurais plus à le surveiller en permanence, puis si ça pouvait le rendre plus heureux. Il me regarda, et fit une chose à laquelle je ne m’attendais pas. Il me prit dans ses bras. « Bordel Paytah qu’est-ce tu fous ? » M’écriais-je alors qu’il se reculait. « Oui bah merci, heureusement que tu le précises, je commençais tout doucement à avoir des doutes là. » J’étais sous le choc, et je m’étais bien retenu de lui en coller une. « Et oui, je me répète, tu as ma permission, et encore tu n’en as pas véritablement besoin, si tu ne veux plus rester tu pars, tu vis ta vie. Les confréries ce n’est pas comme des CDD que tu signes, c’est juste des groupes sociaux au sein d’un campus universitaire. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Ce n'est qu'un au revoir mon frère //Au revoir les PS!// Sasha//Super Mini-RP   Jeu 13 Nov - 21:08


Il est tard.
Je sortis du Starbucks en souriant, saluais Soraya et Siegfried de la main, puis me mis en route à pied pour Wynwood. Je voyais mon reflet dans les vitres des magasins. Un jeune Sioux qui ressemble à un enfant, les yeux innocents, les cheveux courts, une frange sur ses yeux, pas de bijou sur lui ni de piercings, vêtu d'un t-shirt bleu par dessus un t-shirt blanc à manches longues, un pantalon noir et chaussant des baskets blanches. Mon reflet me faisait pitié. Je m'approchais de la vitre d'un magasin, puis je posais ma main sur la vitre, regardant mon reflet.
Devrais-je vraiment quitter les PS ?
Cette confrérie était cool, les PS avaient été sympas avec moi, cherchant toujours à m'aider ou me conseiller...Sasha était un super mentor. Il ne m'avait pas lâché une seule seconde ou presque. Il m'avait conseillé, encouragé, poussé, relooké...
Je repensais aux paroles de Sieg et de Soso.
Surtout celles de Soso.
« Tu préférerais pas rencontrer des personnes qui te font passer des moments inoubliables ? Te faire des potes, trouver la fille qui te fera vibrer au lieu d'en chercher 50 juste pour entrer dans un moule qui ne te convient même pas. Surtout que si on regarde, le plus anciens PS de la confrérie c'est Nathan, non ? Et Aujourd'hui il est casé, donc est-ce que ça vaut vraiment la peine de mettre ton amie de côté juste parce qu'un code t'interdit de la voir ? »
Meika...
Je soupire en repensant à elle. Je l'ai fais tant souffrir ! Elle me manque terriblement ! Je ne peux pas continuer à l'ignorer comme ça. Je l'aime.
Et puis...je suis un musicien...Je pourrais faire des tas de choses en Alpha psi !
C'est sûr ! C'est décidé ! Je vais voir Sasha et tout lui dire !

La force que je ne trouvais pas est venue. Je suis prêt.
Je prend de l'élan, puis je me mets à courir. Je cours, je ne regarde pas ou je vais. Je manque de me faire renverser par un camion, par un vélo puis par une voiture, mais moi, je ne vois pas ça. Je fonce, yeux rivés devant moi. On dit que l'amour donne des ailes. Je ne sais pas si c'est ça...Mais je vole de rues en rues, de ruelles en ruelles. Je franchis les grilles de Wynwood en courant. Je traverse la cour en fonçant. Je pousse la porte de la confrérie des Pi Sigmas et je continue de courir dans le couloir.
Je glisse sur le sol, manquant de trébucher, puis j'entre en trombe dans la salle commune des PS. Je cherche des yeux, essoufflé, Sasha Cobb, mon chef et mon mentor.
Je l'aperçois.
Il joue à un jeu vidéo.
Je m'avance vers lui, expirant et inspirant, doucement. Je le regarde de mes yeux bruns innocents.
Je m'arrête en face de Sasha.

« Sasha...il faut que je te parle. Non ne dis rien. »
Je baisse les yeux. Je cherche mes mots. Je relève mes yeux.
« Je suis désolé pour Halloween. Je vais être très franc avec toi : je veux quitter la confrérie. Je ne suis pas fait pour être un PS tout comme toi qui n'est pas fait pour être un KO. Je voulais devenir un PS parce que je trouvais ça cool...Mais...Je ne suis pas fait pour être un PS. Je suis au fond de moi un artiste. Je suis désolé d'avoir été aussi aveugle à ce point...J'aimerais aller chez les AP.  Je sais que chez les AP, je serais heureux, je serais moi-même. Mais chez les PS...Je suis malheureux. Je souffre.»
Je fis une pause, avant de poser ma main sur l'épaule de Sasha.
« Je n'oublierais jamais ce que tu m'a appris. Tu as été un bon professeur et j'ai beaucoup appris. Je te suis très reconnaissant. Pardonne moi encore d'avoir emmené Meika à la soirée. Je ne pensais pas que ça ce serait terminé comme ça. Je l'aime...Je ne peux plus la faire souffrir comme ça. Je ne quitte pas les PS seulement pour moi...mais pour elle aussi.
Je regrette de t'avoir déçu. Je sais que je t'ai déçu. Pardonne moi d'avoir plongé ta confrérie au plus bas comme Ty...Je ne suis qu'un enfant. Mais...je sens que je vais devenir un homme. Ty ne m'avais pas dit que c'était dur d'être un PS, il ne m'avait pas non plus conseillé...C'est pour ça que je suis allé chez les bleus. Je suis un artiste... pas un dragueur. Si je dois séduire une fille...Je le ferais en tant qu'artiste. Vous êtes vraiment cool vous les PS. Vous avez été sympa avec moi, et vous m'avez aidé pour devenir PS,  vous m'avez encouragé, vous m'avez aidé, pas lâché une seule seconde. Merci pour tout Sasha. Merci pour ton accueil, tes conseils, le relooking...
»

Emotif comme ma mère, je sentis mes yeux me piquer. Je pris Sasha dans mes bras et le serra très fort contre moi en lui disant : « Tu va me manquer. Tu es un mec super cool ! Reste comme tu es ! ».
Je me dégageais de lui et je lui dis sérieusement : « Je ne suis pas gay...ni Bi...Je dis ça au cas où tu croirais une chose pareille. ».
Je lui demandais ensuite : « Alors...tu veux bien que je change de confrérie et que je devienne un AP ? ».
J'attendis sa réponse.
Alors que j'attendais sa réponse, soudain, j'eus envie de revoir ma famille. Ils me manquaient trop, et puis...ma réserve aussi. Je voulais passer quelques jours avec eux...Je partirais ce soir...Je passerais quatre jours avec maman, papa, Ehawee, Matoskah, Ehwakahn et Lootah. Je ferais une pause à Cheyenne River, la ville de ma naissance. Chez moi. Dans le Dakota. Mon home sweet home.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir mon frère //Au revoir les PS!// Sasha//Super Mini-RP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'est qu'un au revoir mon frère //Au revoir les PS!// Sasha//Super Mini-RP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Messe de la Saint-Valentin, et au revoir mon frère
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Ce n'est qu'un au revoir
» Comme c'est agréable de te revoir...
» Besoin de le revoir et d'explications...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: