AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 In water fall the cowards[Soraya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: In water fall the cowards[Soraya]   Sam 20 Déc - 8:46

« Ca veut dire quoi putassier en fait ? » L’œil de Jack se met à briller, un sourire en coin sur son visage. La candeur de la porto ricaine l'amuse, et parfois, c'est fou ce qu'elle peut paraître innocente sous ses airs de strip-teaseuse latine. « Fait comme moi, ouvre un dictionnaire ! » Termine-t-il d'un clin d'oeil. «  Tu la connais Lucy ? Elle a des grands yeux bleus et elle a un petit air de psychopathe parfois, mais ça fait son charme je trouve » « Hmm tout à fait mon genre en effet, puis je resiste jamais devant des grands yeux clairs » Rigole-t-il sur de lui. « J’ai une petite sœur, deux même maintenant et je suis pas au taquet comme toi. En même temps, Maira elle a déjà son chien de garde donc elle n’a pas besoin de moi… Quoi que non, je dirais plutôt un chiot de chasse parce que Shin il a pas l’air bien méchant » « Deux mini Soraya, oh boy ! Déjà qu'une c'est chiant. » Il explose de rire quand il reçoit un coup de coude de sa part. « Et je la flic tant pas que ça ! Je m'assure juste qu'elle soit en sécurité. » Il hausse les épaules, bien conscient qu'il dépassait parfois la limite de l'obsession pour ça. « Mais c'est pas ce qui fait mon charme? » Se vente-t-il d'un air débile. « Au fait, tu sais si ça se passe bien le baptême d’Alyssia ? Ca me gave qu’elle se tape Kürschner comme mentor, j’suis sûre qu’il lui en fait baver ce bouffon. La dernière fois j’ai dû aller avec elle dans un zoo en pleine nuit pour faire une épreuve… C’est pas ça elle a de la ressource, mais bon elle est jeune » Relève la tête comme interpeller par ses mots. « Merde la petite peste c'est ta sœur ?Avec un caractère pareil, j'aurais du m'en douter ! Mais bon, t'inquiète, c'est dans votre sang nan ? De se sortir des emmerdes ? Et je le tiens à l'oeil l'autre cycliste à la con, sa face de cocker ne me revient pas de toute manière. »

En route sur le jet ski, Jack avait quelque scrupule à se faire traîner comme une fille à l'arrière, mais il devait bien l'admettre, les vacances à la mer, il ne les a jamais connu et conduire un Jet Ski à l'époque était même hors de porter de ses fantasmes. Si aujourd'hui il pourrait s'en payer hein, il garde des scrupules à dépenser son argent à tord et à travers. Lui son truc, c'est économiser et épargner pour assurer le futur que ses parents n'ont pas pu lui offrir. Si Hayley peut continuer de grandir en faisant des chevaux sa passion, Jack aura gagner un point contre le karma. Après la blague de Soraya, il songea réellement à acheter un de ces engins et apprendre à s'en servir, juste pour l'emmerder. Puis la panne. Si au début il fait mine de garder son calme, il commence peu à peu à se sentir oppresser par la perspective d'être perdu en pleine mer, loin de la terre, il la voyait à peine. Endurant oui, il l'était, sur le sol, sur un terrain de football ou de lacross. Dans l'eau, il était handicapé, hanté par son passé. Non Jack, n'avait pas peur des orages car il savait bien que le toit au dessus de sa tête le protégeait. Lui c'était les vents violents et les eaux à perte de vue. Comme son frère Seth, il emmerdait ses peurs et se forçait à les affronter. Un peu comme ça, avec Soraya, préférant le divertissement à l'épreuve. Il était parti en mer accompagné, rien de grave de devrait arriver non ? Enfin ça c'était sans compter sur sa poisse et certainement sur celle de Soraya. Il perdait son calme contre la latine, espérant encore qu'il ne s'agisse que d'une blague. Mais déjà, il sentait la bile lui montait. Peut-être aurait été utile de mieux manger ce matin. Soraya prenait ça pas vraiment au sérieux et certainement qu'elle pensait qu'il exagéré. Mais Jack n'avait pas l'habitude de montrer ses peurs et il s'en défendait comme il en pouvait.

« Bon, soit on attend ici qu’un bateau passe ou que le type se rende compte qu’on ne revient pas avec son jet ski, soit on se fait une séance de sport et on nage jusque la plage là-bas, puis on se tape le chemin à pied ou on fait du stop… Mais t’as pas l’air décidé à nager, donc je suppose qu’on va devoir rester là et dans ce cas t’as plus qu’à m’expliquer ce qui t’angoisse. Si t’as pas peur de l’eau, c’est quoi ? Et il s’est passé quoi "ce jour-là" ? »   « RIEN, rien, il s'est absolument rien passé ! » Répondit-il étonnamment sèchement.

C'était con de sa part, parce que physiquement, il était parfaitement de nager pendant des heures, jusqu'à la rive, même si ça allait lui valoir plusieurs jours de repos. Mais il se sentait totalement bloqué, des flashs des tasses qu'il à bu dans le courant des années plus tôt, les visages paisible des morts qui flottent sous les vagues et les remouds. Les traits rageur de son propre sang. Il regarde Soraya plutôt que l'eau, il avait l'impression à trop fixer l'océan, Elle, finirait par remonter à la surface pour le tirer dans les ténèbres avec elle. Il dévisage Soraya qui s'était maintenant retourner sur lui. C'était sans méchanceté, mais la dureté de son regard avait dépassé sa pensée. « Je crois qu’on porte la poisse l’un à l’autre, on devrait peut-être s’éviter. La dernière fois c’était le braquage » Un sourire ironique mais pas moins mauvais peint son visage. Il était rarement d'aussi mauvaise compagnie. « C'est peut-être toi qui porte la poisse tu crois pas ? » Il réagissait comme un enfant qu'on accusait, reportant la faute sur son unique interlocuteur. Se sentant comme accusé, de n'avoir rien fait, alors que c'était plutôt sa conscience qui le faisait, qu'elle. « Et puis, c'est bien beau de jouer les héros. Comme ton copain Siegfried... Tsss. Trop con pour fermé sa gueule, tout ça pour de l'argent... Nan mais vous aviez juste eu de la chance que ton boyfriend se prenne pas une balle entre les deux omoplates... » Quand il croisa le regard de Soraya, il se sentit plus con qu'autre chose et se retourna à contre sens du jet ski. Non décidément ce n'était pas dans ses habitudes de s'en prendre aux autres. Non, d'habitude, il pouvait partir, et s'exiler dans un coin. C'était ce qui le différenciait de ses frères. Il savait garder ses sentiments pour lui. « Rhoo vas-y, destress c’est que de l’eau en plus tu sais nager ! » « Je t'emmerde Soraya. Si tu veux nager, vas-y je t'en prie, moi j'attends là... »

Ses épaules s'affaissent, il entendait la voix d'Ethan mélanger à celle de Seth. Leurs voix étaient ce qui les reliaient le plus au final. Différent sous bien des points mais tellement semblable au téléphone. Si bien que même leur grand mère se méprenait à chaque fois qu'elle appelait. Il tirait sur la mousse de son gilet, faisant des boulettes, et les tirant dans l'eau comme si c'était des cailloux, le geste tendus. Il attendait qu'elle l'engueule et le plante là. Après tout elle était tout autant capable de nager elle aussi. Puis c'était tout ce qu'il méritait, ou tout ce qu'il voulait au fond. Être seul, là maintenant, avec sa culpabilité. Les trois quart du temps, il pouvait vivre avec lui même, parce que quand il regardait Ethan, malgré ses airs ronchons et perturbait, il était en vie et en bonne santé. Il se persuadait qu'il l'avait sauvé. Mais certains jours comme celui-ci, tout ce qu'il se rappelait c'est de ce dernier regard entre haine et déception, surprise et horreur. Ce regard qui le réveillait parfois la nuit, lui causant les pires nausées. Pire qu'une femme enceinte. Si Hayley le trouvait dans cet état il accusait les tacos du coin de l'avoir empoisonnait. Et quand elle lui demandait pourquoi il continuait d'en manger, il expliquait alors que c'était plus fort que lui. Autant paraître con, que coupable au fond.

Des bruits d'eau se fond autour d'eau. Un aileron gris sort et rentre dans l'eau tour à tour. « Soraya ? Ça tourne autour des Jet Ski un dauphin ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: In water fall the cowards[Soraya]   Mar 25 Nov - 16:43

Je souris en voyant la tête de la jeune fille lorsque le surnom de Jack sortit de ma bouche. Je ne savais pas trop si elle savait ce que ça voulait dire, mais à l’écoute c’était juste horrible. D’ailleurs, même moi je n’avais aucune idée de la définition et je me demandais vraiment où Emeric avait été chercher un surnom pareil. Je rêverais presque de savoir celui qu’il avait reçu, lui lorsqu’il avait intégré la confrérie. Vu sa connerie, ça ne devait pas bien mieux que celui de Jack. « Ca veut dire quoi putassier en fait ? » Je n’avais aucune idée de la signification de ce mot, je n’avais d’ailleurs jamais entendu avant que ça ne sorte de la bouche de Kürschner qui, comme d’habitude ne débitait que de la merde. Ca expliquerait d’ailleurs pourquoi on avait l’impression qu’il pourrissait de l’intérieur à chaque fois qu’il l’ouvrait. Lorsqu’il me parla de Paris, je grimaçai. Je n’avais pas grand-chose contre les voyages, mais pour voyager, autant pousser jusque l’Italie s’il voulait vraiment frapper dans le romantique comme il avait l’air de le sous-entendre « La France c’est nul. T’aurais pu proposer Venise quand même. Je vaux au moins ça ! » Suite à sa mine de bellâtre dragueur, je le poussai. J’avais bien l’intention de lui présenter Lucy, elle pourrait très certainement lui calmer ses ardeurs. Je ne pouvais pas le laisser dans le mal, si ça continue il allait vraiment prendre une fille qu’il aura ramassée dans une ruelle sombre, pleine de puce. « Tu me blesses là, moi qui croyait que tu m'avouais enfin tes sentiments refoulés. Cela dit, si tu ne veux pas de moi, présente toujours, j'ai toujours admiré la souplesse d'une pompom girl. » Je pouffai de rire « Un jour peut-être. Quand j’aurais vraiment des sentiments refoulés, je penserais à te les avouer, mais j’espère que t’es patient. Tu la connais Lucy ? Elle a des grands yeux bleus et elle a un petit air de psychopathe parfois, mais ça fait son charme je trouve » Lucy devait être la seule fille de Wynwood avec qui j’arrivais à rester plus d’une heure sans me disputer. Avant, Ash en faisait partie, mais depuis que j’avais emménagé avec Mike et Aiden c’était un peu comme si on ne se connaissait plus, ou alors on se contentait juste de se saluer. Bravo l’esprit RK mine de rien. Alors qu’il bavait presque sur mon corps, je critiquais gentiment son côté protecteur avec ses frères et sœurs. Il était comme ça et j’avais pas vraiment l’espoir de le changer, peut-être qu’au fond ça faisait même son charme. « J’ai une petite sœur, deux même maintenant et je suis pas au taquet comme toi. En même temps, Maira elle a déjà son chien de garde donc elle n’a pas besoin de moi… Quoi que non, je dirais plutôt un chiot de chasse parce que Shin il a pas l’air bien méchant » Je pensais ensuite à Alyssia, à mon sens elle était encore jeune et n’avait surement pas de copain. De toute façon, avec son caractère je doute qu’elle trouve chaussure à son pied. Je m’inquiétais juste un peu de sa vie à la confrérie. Avec Kürschner comme mentor ça ne devait pas être gai tous les jours. « Au fait, tu sais si ça se passe bien le baptême d’Alyssia ? Ca me gave qu’elle se tape Kürschner comme mentor, j’suis sûre qu’il lui en fait baver ce bouffon. La dernière fois j’ai dû aller avec elle dans un zoo en pleine nuit pour faire une épreuve… C’est pas ça elle a de la ressource, mais bon elle est jeune » Haussant ensuite les épaules, j’étais contente d’être partie de cette confrérie. Plus de règles à suivre, plus de débiles à supporter et encore moins la face d’Emeric. Quant aux autres, je voyais encore Jack et Sieg de temps en temps ainsi qu’Alyssia et ça me suffisait amplement.

Lorsqu’on put profiter des jets ski, c’était une sensation que j’adorais. De l’adrénaline et contrairement à la terre ferme, aucun code de la route qui nous empêchait de se lacher un peu. A Porto Rico, c ‘était déjà ce que j’aimais faire : passer ma vie dans l’eau à découvrir des recoins encore inconnus avec Javier. Miami n’était pas Porto Rico, mais c’était toujours mieux que rien. Enfin, me rappelant les nombreuses fois où Jack m’avait presque supplié de ne pas lui faire le coup de la panne, c’était inévitable. Tel un enfant, lorsqu’on me disait non, moi je disais oui et j’agissais. Sa réaction me fit rire « T’imagines être en panne ici, on serait vraiment dans la merde quand même. On n’a même pas de portable pour prévenir quelqu’un » Enfin, je remis le jet en route et repartis dans ma lancée « Je te déteste, tu sais ça ! Je te déteste. » « menteur ! » J’étais même pas sûre qu’avec le bruit de la machine, il m’ait entendu. Au bout d’un moment, le moteur s’arrêta, laissant le jet glisser tout seul sur l’eau de plus en plus lentement jusqu’à s’arrêter. Jack se mit à râler lorsque je lui avouai que pour une fois, j’y étais pour rien, il tenta même le chantage à deux balles. Nerveuse je répondis « Ben tu peux me sortir tous les chantages que tu veux, ça veut plus démarrer » Je regardais autour de nous. Je savais d’où on venait, mais j’avais aucune idée du nombre de kilomètres qui nous séparaient de la plage. Cherchant une autre plage plus loin, la déclaration de Jack m’interpella « Quoi tu peux pas ? Fais pas celui qui sait pas nager, je t’ai vu à la fête des PS » Je me retournai ensuite vers le Rho kappa dont le visage avait littéralement changé. Lui qui était toujours sûr de lui, lui qui était même capable de faire des clins d’œil et de sourire en plein braquage avait le visage totalement apeuré « Jack ? Qu’est-ce que tu peux pas ? » Je finis par me mettre debout sur le jet ski et enlevai mon gilet de sauvetage. « Bon tiens moi ça, j’vais voir en-dessous s’il n’y a pas un bouton ou un truc à bouger » Naïve ? Surement, mais peut-être que j’arriverais à trouver quelque chose. Je plongeai dans la grande étendue d’eau et plongea dans l’eau pour aller voir sous le jet ski, évidemment rien, absolument rien. Je remontai à la surface et tendis la main à Jack pour qu’il m’aide à remonter sur le jet ski. A contrario de tout à l’heure, je m’installai face à lui alors qu’il angoissa une fois de plus « Putain Soraya, dis moi que tu rigole et qu'on va rentrer. Je peux pas, ya trop d'eau, trop de vague, trop de courant... c'est comme ce jour là » « Comme ce jour là ? De quoi tu parles ? C’est pas la tempête ni le déluge, Jack c’est… L’océan avec un peu de vague mais pas de quoi se noyer » Je fronçai les sourcils alors qu’il prit sa tête entre ses mains « Mais quel idée j'ai eu d'accepter de venir avec toi faire du jetski. » «Attends, t'as peur de l'eau ? » Il ouvrit à nouveau les yeux alors que je le regardai étonnée « Bien sur que non j'ai pas peur de l'eau ! Pour qui tu me prends. Mais putain c'est pas de l'eau, c'est l'océan, agité comme d'habitude, avec je ne sais combien de miles nous séparant de la côte... Et je rappelle que je m'appelle Jack, le dernier qui est tombé à l'eau, s'est noyé après avoir crevé de froid sur une planche. » « Ouais fin… Ils étaient près du Pôle Nord quand le Titanic a sombré, querido. Ici, on risque pas de mourir de froid, dans une heure il fait 35 degrés ! A la limite une insolation, ça je dis pas, mais pas mourir de froid. Et encore, on a plein d’eau autour, on a qu’à plonger de temps en temps et voilà ! » Jouant avec mes pieds dans l’eau, j’arrivais à rester zen, contrairement à lui, mais lorsqu’il me parla de requins, instinctivement, je les sortis de l’eau « Je sais pas. J’ai vu un dauphin, quand je suis venue avec Lucy, mais pas de requins. » Au loin, il y avait un plage, mais il fallait au moins une bonne demi heure de nage pour y parvenir « Bon, soit on attend ici qu’un bateau passe ou que le type se rende compte qu’on ne revient pas avec son jet ski, soit on se fait une séance de sport et on nage jusque la plage là-bas, puis on se tape le chemin à pied ou on fait du stop… Mais t’as pas l’air décidé à nager, donc je suppose qu’on va devoir rester là et dans ce cas t’as plus qu’à m’expliquer ce qui t’angoisse. Si t’as pas peur de l’eau, c’est quoi ? Et il s’est passé quoi "ce jour-là" ? » La dernière fois que "j'avais passé du temps avec Jack", au même endroit, c'était à ce braquage. Depuis, on n'avait fait que se croiser « Je crois qu’on porte la poisse l’un à l’autre, on devrait peut-être s’éviter. La dernière fois c’était le braquage » lui dis-je en souriant, essayant de le détendre un peu. « Rhoo vas-y, destress c’est que de l’eau en plus tu sais nager ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: In water fall the cowards[Soraya]   Dim 16 Nov - 23:28

Début de matinée et les deux amis étaient déjà en train de se chamailler comme des gosses. Il faut dire que Jack appréciait cette façon de répondre de la porto ricaine. Oh oui ça lui faisait plaisir. Plus de challenge à l'emmerder, une certaine satisfaction aussi dans sa manière de répondre. Même si il détestait Emeric presque autant que Soraya, il fallait l'admette, il était content de ce système de surnom dont elle a bénéficier le temps de son séjour chez les Rho Kappa. Elle ne manque pas de rappeler, celui dont Jack a été affublé, bien fort, histoire que sa touche, tombe bien à l'eau. Encore fallait-il que la nageuse sache ce que ça voulait dire. Il a fallu l'aide de Google pour que l'universitaire sache la véritable définition. Sur la plage en train de tout réglé pour la location du jet ski, gilet de sauvetage en main, Jack rigole de bon cœur aux âneries de Soraya. Qu'est-ce qu'elle peut être con parfois. Il adorait ça chez elle.  « oh mon dieuuu, comment t’as deviné ? Tu m’empêches même de dormir tellement tu hantes mes nuits, j’ai un poster de toi torse nu en face de mon lit, t’imagines pas la galère après. Tu comptes assouvir mes fantasmes quand ? »   « Pour toi darling, claque des doigts, et on s'envole pour Paris, toi et moi » Dit-il sur un air enjôleur, le visage draguer. Bien qu'il ne le pensait pas une seconde. « toi, faut vraiment que tu te tapes des chicas. Tu veux que je propose à Lucy ? Je suis sûre qu’elle se ferait un plaisir de te consacrer une nuit pour calmer tes ardeurs »  Il plaque sa main sur son torse, comme atteint en plein cœur. « Tu me blesses là, moi qui croyait que tu m'avouais enfin tes sentiments refoulés. Cela dit, si tu ne veux pas de moi, présente toujours, j'ai toujours admiré la souplesse d'une pompom girl. » Il s'arrête, regardant les yeux brillant le corps de la latino. Elle avait beau être son amie, c'était un homme et pas toujours indifférent face à la beauté de Soraya. « t’es pas encore habitué à mon corps de déesse ? T’en fais pas ça fait souvent cet effet là, Mike aussi a encore du mal à s’y habituer ! Et pendant que toi tu passes ton temps à jouer les chiens de garde avec ta sœur, moi je passe mes journées en bikini, donc rassure-toi, Mike ne va pas débouler pour te casser le figure. On est à Miami, il est pas con et il est pas si relou que ça et de toute façon, je fais rien de mal »  De ce discours, il ne retient qu'une chose. « Je ne fais pas le chien de garde ! » Fronce-t-il les sourcils. « Je me préoccupe juste de son bonheur. C'est ma petite sœur après tout. » Moins abrupte que Ethan, il se retint de faire remarquer à Soraya, qu'il prêtait plus d'attention à sa fratrie qu'elle ne le faisait.

En route sur la mer, le jetski dévale les vagues avec une facilité surprenante. Il ne pouvait le nier, Soraya avait vraiment un don avec les sports aquatiques, les sports en générales d'ailleurs. Il s'accroche, et toute cette eau autour de lui, le surprend plus qu'il ne l'aurait cru. Il sait nager, plonger de haut dans une piscine, se baigner jusqu'au coup dans la mer. Mais bon sang, aussi éloigné de la côté, ça lui rappelait des souvenirs qu'il détestait. Puis les vagues étaient plus fortes qu'il ne l'aurait pensé. Soudain, l'engin perd en vitesse et s'arrête. « Soraya ? » Dit-il d'un ton inquiet. « Et meeeerde. A mon aviis, c'est parce que t'as pas cessé d'en parler ! » « Putain ! So » La jeune fille se mit à éclater de rire, et Jack grince des dents. « Je te déteste, tu sais ça ! Je te déteste. » Jack réalise que malgré la passionnante sensation de vitesse du jetski, les sports aquatiques n'était pas pour lui. Alors qu'il pensait qu'il n'était pas phobique, il semblerait qu'il n'était pas non plus complètement à l'aise, l'empêchant de profiter pleinement. De nouveau à l'arrêt, cette fois-ci, Jack tente de garder son sang froid. « Bon aller arrête c'est pas drôle maintenant ? » « Euh... Cette fois, c'est pas moi... »
Le rho kappa fait la gueule et pousse un long soupire. « Ouai c'est ça, tu m'aurais pas, laisse tomber et redemarre j'ai envie de rentrer maintenant. Si tu m'écoutes, je suis gentleman je te paye le déjeuner. » Mais rien à faire, elle se défend qu'elle n'y ait pour rien et parle maintenant de nager. Le corps de Jack se raidit. Il regarde l'eau, cherche l'horizon. Seul les mouettes lui indique dans quelle direction regarder. « Je peux pas... »

Soraya se tourne vers lui. Elle peut y lire la peur dans les yeux de Jack. L'angoisse commence à prendre sa poitrine. Et il se souvient de son enfance aussi facilement. Lui qui n'en fait jamais référence, qui n'en parle jamais, qui évite même d'y penser. Être entouré d'eau, lui projetait ses souvenirs en pleine face, ainsi que sa plus grande culpabilité. Il ferme les yeux en prenant une grande inspiration. Décidément, il était pire qu'un lâche ces derniers temps. Après la banque, la mer. « Putain Soraya, dis moi que tu rigole et qu'on va rentrer. Je peux pas, ya trop d'eau, trop de vague, trop de courant... c'est comme ce jour là ». Il garde toujours les yeux fermés sauf que cette fois, il se prend la tête entre ses mains, nerveux au possible. « Mais quel idée j'ai eu d'accepter de venir avec toi faire du jetski. » «Attends, t'as peur de l'eau ? » Il ouvre soudainement les yeux vers elle. Et nerveux pour la première fois devant Soraya, il répond de manière un peu agacé. « Bien sur que non j'ai pas peur de l'eau ! Pour qui tu me prends. Mais putain c'est pas de l'eau, c'est l'océan, agité comme d'habitude, avec je ne sais combien de miles nous séparant de la côte... Et je rappelle que je m'appelle Jack, le dernier qui est tombé à l'eau, s'est noyé après avoir crevé de froid sur une planche. » Oui il avait encore le temps de faire des blagues pourris sur le titanic. « Ya des requins à Miami ? Parce que ça serait tout simplement le bouquet ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: In water fall the cowards[Soraya]   Jeu 13 Nov - 13:14

A l’heure où mon réveil sonna, je me demandais vraiment pourquoi j’avais proposé cette heure à Jack. Dernier jour de congé avant d’entamer une nouvelle semaine, et je me retrouvais à devoir me lever tôt pour le rejoindre faire du Jet Ski. La veille, Mike m’avait clairement fait comprendre que j’étais légèrement allumée, mais c’était pas une info nouvelle et puis c’était même pas comme s’il ne me le répétait pas fréquemment. Néanmoins, je pris soin de me rendre jusqu’à la salle de bain sans réveiller le Sigma mu qui allait encore crier au scandale si le moindre bruit venait à le tirer de son sommeil. Après une douche j’enfilais un bikini noir et blanc zébré et par-dessus, une jupette en jeans accompagné d’un t-shirt blanc. Un scarf en cashmere beige lignés dans les tons bruns et saumon et enfin, de simples tennis blanche en guise de chaussures. Une fois prête, j’avalai de quoi caler mon estomac et sortis de l’appartement, toujours en veillant de ne pas faire trop de bruit. Une fois dehors, je plaçai mes lunettes de soleil sur le nez et sans aucune envie de prendre ma voiture pour rejoindre la plage, je marchai jusque là, me stoppant quelques secondes devant les vitrines qui me faisaient de l’œil en oubliant presque que Jack était très certainement en train de m’attendre. Contrairement à Mike, il semblait patient, alors autant en profiter, même un peu, non ?

Sur la plage, j’avançai tranquillement, sans vraiment me presser, apercevant au loin le rho kappa discuter avec une maitre nageuse. Même de loin, ça se voyait qu’il discutait plus avec ses formes qu’autres choses. Je rigolai du spectacle, m’exclamant « Hahaha, mais quel chien ce mec ». La tenue qu’il portait me fit rire, on aurait presque dit un touriste et je n’hésitai pas à le lui faire remarquer « Hey Jack ! J’ai presque failli te confondre avec un touriste, t’as oublié ton appareil photo, non ? ». Lorsqu’il se retourna, ce ne fut pas sans un « conchita » qu’il m’accueillit, ce qui me fit littéralement démarrer au quart de tour. Ce surnom débile datant de quand j’étais encore chez ces rho kappa… Machinalement, je le poussai et fis mine de réfléchir « Attennnds laisse moi deviner.. toi ce serait pas… PUTASSIER ? » Le criant bien fort pour que la jeune fille l’entende, je lui adressai un sourire « Et voilà comment casser un coup ! Néanmoins elle est mignonne, mais t’étais franchement pas discret » Alors qu’il s’exclama de mon retard, je lui lançai un regard noir lorsqu’il qualifia Mike de « Gigolo » « Arrête d’être jaloux, je sais que tu rêves d’être à sa place, mais fallait être là plus tôt ! » Jack faisait partie des personnes avec qui j’aimais passer mon temps, même si on ne se voyait plus autant qu’avant, depuis que je ne faisais plus partie des Rho Kappa. J’étais contente de m’être faite virée de cette confrérie, ne supportant plus de croiser Emeric tous les matins. J’avais eu ce que je voulais, ma petite vengeance personnelle et la sentence était tombée. Le jour même, ça m’avait fait bizarre, peut-être même que j’avais été dégoutée, mais en repensant à tout ce que j’avais vécu là-bas, si je mettais Jack et Sieg de côté, c’était un réel enfer, cette confrérie. Aujourd’hui, ils étaient les deux seuls avec ma petite sœur, Alyssia, avec qui je gardai contact et vivais ma petite vie peinarde sans devoir rendre de compte ou encore me ridiculiser à faire des trucs totalement débile pour prouver ma place auprès de gens dont je me fichais éperdument. « Bon alors, il est où ton scooter des mers ? Je te préviens, je veux pas de coup de la panne, je sais que tu envie mon corps et que t'en fantasme toute les nuits, mais hors de question de me faire le coup en pleine mer ! » Je le regardai, étonnée et pouffai de rire. D’un air faussement intéressée je rétorquai « oh mon dieuuu, comment t’as deviné ? Tu m’empêches même de dormir tellement tu hantes mes nuits, j’ai un poster de toi torse nu en face de mon lit, t’imagines pas la galère après. Tu comptes assouvir mes fantasmes quand ? » J’entrai dans le bungalow et ôtai mes vêtements de sorte à me retrouver en bikini. Voyant la tête de pervers de Jack je grimaçai « toi, faut vraiment que tu te tapes des chicas. Tu veux que je propose à Lucy ? Je suis sûre qu’elle se ferait un plaisir de te consacrer une nuit pour calmer tes ardeurs » défilant dans la cabine en bikini je repris « t’es pas encore habitué à mon corps de déesse ? T’en fais pas ça fait souvent cet effet là, Mike aussi a encore du mal à s’y habituer ! » Repensant justement à ce qu’il avait dit concernant le Sigma Mu, je continuai « et pendant que toi tu passes ton temps à jouer les chiens de garde avec ta sœur, moi je passe mes journées en bikini, donc rassure-toi, Mike ne va pas débouler pour te casser le figure. On est à Miami, il est pas con et il est pas si relou que ça et de toute façon, je fais rien de mal »

L’homme habitué de me voir louer ses machines à force de faire du jet ski en compagnie de Lucy, me tendit les clés et un gilet, ainsi qu’à Jack et commença à lui expliquer le fonctionnement de la machine. Ce dernier le coupa court alors que j’avais déjà pris place sur la machine après avoir enfilé le gilet « Je te jure, si on tombe en panne, je te maudis sur tes trois prochaines générations ! » Je roulai les yeux et plus sérieusement tentai de le rassurer « mais relaaax ! Je viens tout le temps faire du jet ski et j’ai jamais eu de problème ! Ils vont pas louer des machines qui fonctionnent pas » Une fois que Jack fut prêt à partir à l’aventure, je mis le moteur en route et mis les gaz. C’était ça le must avec les jet ski, on pouvait ressentir‘l’adrénaline sans risquer de se prendre un bateau en pleine face. Une fois assez loin des plages, je laissais la machine nous transporter à grande vitesse et repensant à ce que Jack m’avait dit, je tournai discrètement la clé pour couper le moteur. Le jet ski perdit de la vitesse jusqu’à finir par s’arrêter. « Et meeerde. A mon avis, c’est parce que t’as pas cessé d’en parler ! » Attendant la réaction du rho kappa, je me mis à éclater de rire et puis remis le moteur en route pour continuer l’aventure . Je ne savais pas vraiment où j’allais, je savais juste que j’étais déjà venue par ici avec Lucy et qu’on s’amusait toujours comme des folles. Après une bonne demi heure, un bruit bizarre se fit entendre et sans que je ne touche à la clé, cette fois, le scooter recommença à perdre de la vitesse. Une fois arrêté complètement je rigolai moins « Euh… Cette fois c’est pas moi… » J’essayai de redémarrer le moteur, mais sans succès. Bon, et bien qu’est-ce qu’on faisait, maintenant ? « J’espère que t’aimes nager, parce que c’est la seule chose qu’on devra faire pour pouvoir rentrer »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: In water fall the cowards[Soraya]   Mar 11 Nov - 20:07

7 heures du matin, Jack est prêt, short de bain sous son jeans, serviette sur l'épaule, son t-shirt sombre, fait ressortir la couleur de ses yeux. Dans le miroir, il rince son visage à l'eau, la fatigue pas encore envolé. C'est tôt, surtout pour un dimanche. Il avait céder à l'envie de découvrir le jet ski en compagnie de Soraya. Même si ces deux là passait leurs temps à se faire des saloperies, c'était surtout pour le plaisir de montrer son affection. Dans le couloir, il se fait pattes blanches, pour ne pas réveiller la population. Seth dans le canapé, il cuve sa bouteille de whisky qu'il s'est enfiler tout seul durant la nuit. Non loin l'idée de Jack de juger l'abus d'alcool, c'est le premier à en abuser jusqu'à plus se souvenir comment marcher. Mais l'état de son frère était malsain. Et savoir Hayley et Ethan dans les parages le tendait. Il pousse la porte de la chambre de Hayley, elle ronfle presque, un sourire éclaircit son visage. Il passe voir Ethan, qui lui ronfle fort, la bouche grande ouverte. Arrachant un rire au Rho Kappa sur-protecteur.

Il enfile ses tongs, et sort dehors, juste son porte feuille en poche, pire qu'un vacancier sur une île. Il regarde sa montre, il a encore le temps de faire un crochet pour se remplir l'estomac à la boulangerie dans l'angle de la Marina. Et comme prévu, il se retrouve à 8 heures sur la plage, près du bungalow des maîtres nageurs. Déjà en poste, il discute avec l'une d'elle. En maillot de bain, il sourit devant les formes avantageuse de la sauveteuse. Avant que celle-ci coupe court à la conversation, sentant les yeux de son chef la fusiller parce qu'elle ne faisait pas son boulot. Il retourne s'ennuyer en attendant l'arriver de la latino. S'il avait été fumeur, il s'en serait bien griller une pour passer le temps, l'image des vieux cow-boys dans la tête.

Une voix dans son dos et il se retourne le sourire aux lèvres. « Conchita !!! » Elle avait beau avoir quitter les Rho Kappa, Jack ne cesserait pas de l'appeler ainsi. Ça le faisait bien trop marré. Il n'y avait qu'à voir le regard qu'elle lui lançait en cet instant précis. Il éclate de rire. « J'ai failli attendre ! J'ai bien cru que tu allais rester au lit avec ton gigolo. » Il termina sa phrase d'un clin d’œil. Il n'a rien contre Mike, c'est toujours pour taquiner Soraya. Ces deux là, ne s'était pas retrouvé seuls depuis le Hold Up. Voir même ensemble tout cours. Peu fier de son inaction, il n'avait pas chercher à se remontrer plus que nécessaire et c'est seulement parce qu'elle était venu lui proposer cette sortie, qu'il ne s'était pas sentie de refuser. Il avait eu vent du Flash Mob, entièrement organisé par Soraya. Cette fille avait des grandes qualités, qu'il ne lui avouera jamais, parce que c'est un con qui aime charrier. Et qu'il avait du mal à être sérieux plus de deux minutes. « Bon alors, il est où ton scooter des mers ? Je te préviens, je veux pas de coup de la panne, je sais que tu envie mon corps et que t'en fantasme toute les nuits, mais hors de question de me faire le coup en pleine mer ! »

Après quelques rires, il range dans le bungalow loué pour ranger leurs affaires, sa chemise, son porte feuille, ses tongs et son portable. Il regarde Soraya, en bikini, penche la tête et siffle pour souligner ce qu'il voyait. « La chica en dévoile beaucoup. T'es sûre que ton rebelle est d'accord ? » Il voulait l'énerver, il ne savait pas trop pourquoi, c'était devenu pire qu'un jeu pour lui. Mais elle lui rendait bien. Ils marchèrent le long de la côte, le temps de rejoindre le jetski. Un homme les attendait et file les clés à Soraya, visiblement déjà bien renseigné sur les consignes. Deux gilets de sauvetages. L'homme demande si Jack va conduire. Il refuse de dire qu'il appréhende de devoir conduire sur l'eau. Il savait nager, mais il ne voulait pas y rester coincé. « Bah écoutez, je vais laisser la dame d'abord se faire plaisir, je verrais après. » Il commence alors son charabia qu'il sortait certainement à tout ses clients et Jack pose sa main sur son épaule. « Du calme, au pire des cas Soraya, m'expliquera. Vous en faite pas. »

Sur ces bonnes paroles, il rejoint Soraya, déjà les pieds dans l'eau, qui grimpait l'engin. Il la rejoint en trottinant, ralentis par les vagues, puis grimpes derrière elle, nan sans faire tanguer le jetski, faisait réaliser à Jack, qu'il était pas si tranquille d'esprit au final. Alors il lui répète. « Je te jure, si on tombe en panne, je te maudis sur tes trois prochaines générations ! »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: In water fall the cowards[Soraya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
In water fall the cowards[Soraya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: