AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Je suis de retour, pour te jouer de mauvais tours (Shin d'amour ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Je suis de retour, pour te jouer de mauvais tours (Shin d'amour ♥)   Dim 21 Déc - 20:12

La jeune femme était heureuse d'être revenue à Miami, et fière d'elle pour avoir fait les choses d'elle-même. Mais d'un autre côté, elle était gênée d'avoir dû mentir à Shin, de l'avoir roulée dans la farine. Sauf qu'elle n'avait pas le choix, elle savait que si elle ne l'avait pas fait, la Coréenne n'aurait jamais accepté son argent alors qu'elle avait travaillé pour ça. C'était injuste et tout travail devait être « récompensé » à sa juste valeur, surtout qu'elle avait fait quelque chose de magnifique. La jeune bridée fut étonnée de voir qui se trouvait en face d'elle et c'était tout à fait compréhensible, après tout ce temps. Arwen était néanmoins heureuse de la revoir. Et d'ailleurs, pas toute seule, puisqu'elle avait un enfant avec elle.

- Je suis contente de te revoir. Comment tu vas ?

- Je vais très bien. Je suis heureuse de te voir aussi. Et en bonne compagnie !

De la compagnie qui faisait d'ailleurs savoir qu'elle était là, c'était adorable. Arwen n'avait pas connu Léa aussi jeune, et elle ne se souvenait plus vraiment de quand son frère avait cet âge. Mais elle connaissait quand même les bébés, et c'était toujours attendrissant pour elle de les voir comme ça. Çà la rendait presque envieuse et jalouse.

- Je t'en prie, prends le dans tes bras, à cet âge-là, il a besoin de sa maman. Une fois que ces petits monstres sont réveillés, on ne peut plus les quitter des yeux !

Enfin, petits monstres, petits anges aussi, parce qu'un enfant, ça apporter beaucoup de joie, en plus de beaucoup de galère. Arwen observa son ami et l'enfant, à qui elle sourit doucement alors qu'il la regardait.

- Arwen, voici Kyang Ja. Notre petit soleil.

La jeune fille s'approcha de lui pour lui chatouiller le ventre et ainsi lui tirer un petit sourire. Immédiatement, il se remit à la fixer avec une concentration extrême, quand elle arrêta.

- Bonjour Kyang Ja. Je suis une amie de ton papa et de ta maman. T'es bien installé là hein ?

C'était un peu bête de parler à un bébé, puisqu'il ne comprenait pas ce qui se disait de toute façon, mais tout le monde le faisait, comme aux animaux. En tous les cas, le petit était vraiment mignon, Arwen n'avait pas eu l'occasion de le voir encore, bien qu'elle ait reçu un faire part de naissance. Elle regrettait d'ailleurs de ne pas avoir pu venir plus tôt, mais justement, elle avait été très occupée avec sa formation, le boulot de Carter, Léa, et tout ce qui tournait à son retour à Miami, donc à son départ d'où elle était. Les papiers, les contrats, les cartons, les amis, la famille, il fallait penser à tout et elle avait été ballottée entre les deux endroits sans avoir le temps de rester à l'un ou à l'autre et de faire tout ce qu'elle y voulait. Enfin, maintenant qu'elle était là pour de bon, elle allait pouvoir tenter de rattraper tout ce qu'elle avait manqué.

- Il ressemble beaucoup à son père je trouve, aussi beau que lui.

En même temps, avec deux parents aussi beaux, le petit ne pouvait que l'être aussi. Et puis un enfant, sauf cas exceptionnel, c'était toujours beau. C'était là tout le piège, il vous souriait avec ses petits yeux innocents pour ensuite aller faire une bêtise et clamer haut et fort qu'il est trop mignon pour être coupable. Kyang Ja n'était pas encore assez âgé pour ça, mais ça arriverait.
Arwen se rappela quand même qu'elles n'étaient pas là en priorité pour parler bébé et se décida à tout expliquer à son amie. Pour le moment, personne n'était au courant, dans ses anciens camarades, elle n'en avait pas prévenu un seul. Et pourtant, elle était bien plus proche de certains que de Shin, mais c'était elle qu'elle avait choisi pour prendre soin de ce secret.

- Tu te doutes que je t'ai pas fait venir pour rien. Déjà, je te remercie pour ton travail, il est fantastique. Je ne voulais pas d'un grand artiste reconnu, je voulais de l'âme, et c'est exactement ce que tu m'as donné, je trouve ça extraordinaire.

Elle, elle serait incapable de faire quelque chose comme ça. Chacun ses domaines, il est vrai, mais là, la jeune brune excellait dans la peinture, aux yeux d'Arwen. Elle espérait que ça allait autant plaire aux clients qu'à elle, c'était apaisant, relaxant, exactement ce qu'elle avait en tête.

- Donc tu te doutes que l'homme que tu as vu plusieurs fois n'est pas le propriétaire de cet endroit, en fait c'est moi. Et Carter bien sûr, mais c'est moi qui vais gérer le cabinet. Nous habitons juste en haut, dans l'appartement qu'il faut encore que je décore. Nous sommes de retour à Miami, pour de bon cette fois.

Ils l'espéraient tout du moins. Peut-être qu'ils n'allaient pas finir leurs vieux jours dans cet appartement, mais ils comptaient encore être maîtres des lieux dans quelques années. Ils avaient quelques projets, certains impossibles bien qu'Arwen n'en ait pas encore parlé à son mari, d'autres sur le point de se réaliser.

- Je suis désolée de ne pas m'être montrée avant, j'avais quelques raisons. J'ouvre ce cabinet de relaxation, tu y es la bienvenue quand tu veux, et gratuitement bien sûr. J'aurais aussi un coin crèche dans l'appartement, et je serai intervenante à Wynwood, pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, ou payer.

C'était un programme chargé, Arwen le savait, mais elle avait bien l'intention de tenir tout ça d'une main de fer. Elle n'avait qu'une peur : qu'on la rejette après son départ, il y avait quelques mois. Mais après tout, il n'y avait pas de raison que ce soit le cas. Elle hésita un instant, mais finit quand même par se lancer.

- Shin, j'ai un dernier service à te demander, vraiment tout petit. Tu n'es pas obligée d'accepter, mais ça me ferait très plaisir.

Elle attendit bien sagement que sa compagne veuille en savoir davantage pour tout dévoiler.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Je suis de retour, pour te jouer de mauvais tours (Shin d'amour ♥)   Mer 19 Nov - 18:29



Je suis de retour pour te jouer un mauvais tour – Arwen

Pour l’anniversaire de Ki, j’avais décidé de faire quelque chose de spécial. Je voulais lui offrir un beau cadeau, un cadeau qui lui plairait. Mais pour ça, il me fallait de l’argent. Ce qui me manquait le plus. Bien sûr, depuis que j’étais revenue, Ki me donnait de l’argent chaque mois pour que je puisse payer les courses, ou tout ce dont Kyang Ja avait besoin. Mine de rien, un bébé, c’était tout un budget. Mais je dépensais le moins possible cet argent. Et qui serais-je si j’utilisais son propre argent pour lui offrir un cadeau ? Alors ce que je ne dépensais pas restait à dormir, je ne voulais pas profiter de son argent. Depuis que j’étais revenue, et encore plus depuis que sa famille était venue voir notre fils, j’avais peur qu’il ne pense que j’étais tombée volontairement enceinte pour accéder à sa fortune. Ce qui n’était pas du tout le cas. Son argent, je m’en fichais. Je vivais très bien sans, tout ce qu’il me fallait, c’était lui. Sa présence suffisait. Parfois, c’était difficile, j’avais l’impression qu’il ne restait avec moi que pour le bébé, et qu’il ne m’aimait pas réellement. Mais … S’il ne m’aimait pas, serait-il vraiment resté ? Il avait eu du mal à accepter ma grossesse. Mais malgré tout, il m’avait dit qu’il m’attendait qu’il accepterait mon retour à ses côtés, même enceinte. C’était juste que … Ki n’était pas très démonstratif. J’avais du mal à savoir où il en était avec ses sentiments pour moi. Mais je ne pouvais pas le lui reprocher. Il était comme ça, et après tout ce que je lui avais fait, ça se comprenait.
Pour lui offrir ce que je voulais, il me fallait donc trouver de quoi payer. Et pour cela, j’avais posté une annonce pour travailler un peu. Je ne savais pas combien j’allais gagner, ni si ça allait couvrir tous les frais avant son anniversaire, mais je voulais au moins essayer de gagner un maximum. Et puis ça me permettait de prouver ce que je valais. Même avec les cours qui avaient repris, même avec un enfant, je me donnais à fond. Je proposais donc mes services pour des petits travaux de ménage, des portraits, de la peinture. Tout ce que je pouvais faire.

C’était là qu’un miracle s’était produit. Quelqu’un m’avait contacté pour décorer une salle. La personne qui passait cette commande était passée par un intermédiaire, aussi je ne savais pas qui c’était. Mais j’avais su dès le début que j’allais gagner beaucoup d’argent. Honnête, j’avais tenté de négocier en disant que je n’en demandais pas autant et que pour un travail pareil, on gagnait beaucoup moins. Mais je n’avais pas réussi. J’avais aussi prévenu que je n’étais peut-être pas la plus qualifiée pour des fresques ou quoi que ce soit sur des murs, mais c’était moi que le commanditaire voulait, et personne d’autre. Je m’étais donc rendu là-bas régulièrement. J’avais vu avec l’intermédiaire. Je devais peindre des paysages, des animaux, tout ce qui pouvait apaiser les gens, avec des couleurs assez douces. Le matériel dont j’avais besoin m’était offert, je n’avais plus qu’à dire ce que je voulais. Je m’étais alors lancée dans l’aventure.
Je n’avais pas dit grand-chose de tout ça à Ki. Je lui avais simplement dit que je sortais, emmenant parfois Kyang Ja avec moi pour le laisser se reposer. Comprenant que je ne voulais pas en dire plus, il n’avait pas posé de questions. Au départ, j’avais hésité à prendre notre fils avec moi, la peinture pouvait lui être nocive. Mais le commanditaire avait souhaité des peintures « naturelles », le moins nocives possible. Je laissais donc le petit dans le petit couloir juste à côté, et je le surveillais régulièrement. Parfois, je le laissais à Ki, quand je sentais qu’il n’était pas trop fatigué ou qu’il avait envie de passer un moment avec son fils.

J’avais plusieurs paiement au long de mon travail, et j’allais recevoir le dernier aujourd’hui, puisque j’avais terminé et un dernier rendez-vous. J’avais encore parfois du mal à y croire. Lorsque je posais les yeux sur la salle, j’étais fière de moi. Je m’étais bien débrouillée, selon moi, et j’étais contente de mon travail. A espérer que mon commanditaire le soit aussi.
Après avoir admiré mon boulot, je retournai vers Kyang Ja. Ça faisait quelques minutes qu’il était réveillé et qu’il « parlait ». Je me penchai au-dessus de son landau en lui souriant. Il me rendit son sourire, ce qui me fit sourire encore plus. Il commençait à être de plus en plus expressif, ce qui m’émerveillait. Il gesticula un peu et je décidai de le prendre dans mes bras. Il posa ses grands yeux sur moi et je le regardai. Nous nous contemplâmes un moment avant que l’intermédiaire n’arrive. Par politesse, je remis Kyang Ja dans son landau et discutai rapidement avec l’homme. Jusqu’à ce qu’il me prévienne qu’il me laissait, « elle » était là. Je fronçai les sourcils sans comprendre jusqu’à ce qu’une jeune femme fasse son apparition. J’écarquillai les yeux en la reconnaissant.

- Bonjour Shin ! Je crois que je te dois quand même quelques explications, tu veux bien qu'on aille s'asseoir ?

Bouchée bée, j’observai Arwen quelques instants, incapable de lui répondre. Arwen … Elle était autrefois à Wynwood. Elle était très proche de Ki, et c’était grâce à lui que je la connaissais. J’avais fini par me rapprocher un peu d’elle, elle était très gentille et naturelle. Je comprenais pourquoi Ki l’adorait. Puis elle s’était mariée et elle était partie. Je déglutis en tentai de lui répondre.

- Ar … Arwen … ! Bonjour ! Euh … oui, oui. On peut aller s’assoir.

Il y avait des bancs d’installés dans la pièce. Je fis avancer le landau et m’approchais de ces bancs. Puis je me posai, attendant qu’elle s’installe à côté de moi. Je soupirai discrètement. Alors, c’était elle ? C’était pour cette raison que c’était moi qu’elle voulait et personne d’autre. Kyang Ja émis un grognement de protestation, voulant retourner dans mes bras. C’était tellement adorable quand il réclamait de l’attention. Je ne pouvais pas toujours la lui accorder, mais là, j’étais tentée de le prendre dans mes bras. Savait-elle qu’il était le fils de Ki ? Oui, certainement. Elle était partie, mais elle n’avait pas coupé les ponts pour autant. Elle ne l’avait jamais vu, mais il était facile de deviner que c’était notre fils.

- Je suis contente de te revoir. Lui dis-je après un moment. Comment tu vas ?

Alors qu’elle allait répondre à ma question, le bébé dit encore du bruit. Je lui souris, gênée, et me penchai encore une fois sur le landau.

- Pardon, je crois qu’il voudrait qu’on lui accorde un peu d’attention. –Je m’adressai à mon fils- Viens par là*.

Je le soulevais délicatement pour le prendre dans mes bras. Puis j’hésitai. Voudrait-elle le prendre dans ses bras ? Devais-je le lui présenter ? J’orientai le petit de sorte à ce qu’il puisse voir Arwen, et il se mit immédiatement à la fixer. Je souris à ce tableau.

- Arwen, voici Kyang Ja. Notre petit soleil.

Je lui souris en le fixant, mais il ne me prêta pas attention. Sérieux comme la mort, il observait Arwen, dont il ne connaissait pas la tête.
ESSAI


HRP : *Tu connais le refrain, c’est dit en coréen. Habitude que Shin a quand elle parle à sa progéniture (a)
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Je suis de retour, pour te jouer de mauvais tours (Shin d'amour ♥)   Dim 9 Nov - 16:06

Arwen se frotta les mains, non pas dans un geste de satisfaction, mais dans un geste de nervosité. Aujourd'hui, elle allait rencontrer quelqu'un, qu'elle n'avait pas vu depuis un petit temps. Surtout, cette personne n'était pas au courant qu'elle allait la voir, que c'était elle tout du moins. Oui, parfois, la jeune fille pouvait être une cachottière. En effet, elle avait décidé de revenir à Miami, pas pour le week-end ou la semaine, non, de manière moins temporaire, bien qu'on ne puisse affirmer que ça soit totalement définitif. Rien n'est jamais sûr, dans la vie. Elle tourna une dernière fois autour d'elle, pour bien tout observer, s'imprégner. Oui, vraiment, de l'excellent travail.

La jeune fille n'avait pas eu de mal à trouver un local qui lui plaisait, ce n'était pas ce qui manquait dans la ville. Elle en avait visité plusieurs pourtant, et avait eu un coup de cœur pour cet endroit, bien qu'il était totalement vide et qu'elle devait faire appel à son imagination. Bon, une fois ça fait, c'était à l'imagination de quelqu'un d'autre qu'elle avait dû faire appel. Parce qu'elle avait une idée très précise de ce qu'elle voulait, mais qu'elle était incapable de faire par elle-même. Décorer avec des meubles, des objets, elle savait, et elle s'était occupée du petit appartement au dessus de ce qui serait bientôt son lieu de travail. Mais par contre, en peinture, elle n'y connaissait absolument rien. Cependant, elle connaissait quelqu'un qui avait quelques notions et qui était plutôt douée. Non, elle n'avait pas envie de faire appel à un artiste ultra reconnu. Elle préférait privilégier l'âme du vivant à l'esthétique de la chose. Ainsi, elle se retrouva à échafauder un plan plutôt étrange. Non, parce qu'elle savait que la jeune fille à qui elle voulait confier la décoration de la salle refuserait si elle savait que c'était elle. Elle devait donc faire autrement.

Au départ, elle comptait simplement demander à son mari de le faire à sa place, mais Shin le connaissait aussi. Donc ça serait foutu, elle pensait. Et puis elle voulait laisser la surprise de son retour le plus longtemps possible. Elle trouvait que c'était plus sympa comme ça. Sans compter le stress que personne ne soit vraiment heureux de la revoir ici, au moins, comme ça, ça repoussait le moment fatidique. Elle passa donc une annonce pour trouver un intermédiaire plausible, ainsi elle pourrait rester dans l'ombre un moment et ne pas effrayer la jolie Coréenne. Ce fut cet homme qui répondit à l'annonce de Mlle Bae, lui qui lui versa les paiements, un à un, lui qui donna les instructions qu'Arwen donna à l'avance. La brunette savait qu'elle voulait des paysages enchanteurs, pour faire rêver et voyager ses clients, les apaiser en un sens, avant même de commencer son véritable travail. Elle ne s'était pas trompé d'ailleurs, en voyant ce que ça donnait. Encore aujourd'hui, la demoiselle devait revenir pour son dernier versement, puisqu'elle avait fini ce qu'elle avait à faire. Arwen avait spécialement prévu d'être dans le coin pour tout expliquer à son amie. Elle avait eu un peu de mal au départ, de faire les choses dans le dos et de ne pas pouvoir se manifester. Surtout qu'elle n'était pas venue depuis un petit bout de temps à Miami et que son amie Ki avait eu un enfant avec la petite Shin justement. Elle avait tant de choses à rattraper !

Elle attendit dans l'appartement du dessus, guettant au passage par la fenêtre le moment venu. Elle était simplement vêtue, d'une chemise et d'un jean bleu, ainsi que des petites ballerines noires. Elle avait lâché ses cheveux : en somme, elle était toujours elle-même. Elle s'assura que tout était sous contrôle, vieille habitude, même si au final, ça ne servait pas à grand-chose, il fallait laisser une place au hasard. Elle reçut un sms, signe qu'elle devait y aller, et se dépêche parce que l'homme ne pourrait pas retenir indéfiniment sa « protégée ». Oui, elle se plaisait à croire qu'elle pouvait un peu jouer ce rôle avec son amie. Elle descendit les marches et se plaça à l'entrée de la pièce où les deux personnes étaient.

- Bon, eh bien je vous laisse, elle est là.

Forcément, la petite bridée ne pouvait pas savoir de quoi il parlait, jusqu'à ce qu'elle avance au centre de la pièce, sourire légèrement timide sur le visage.

- Bonjour Shin ! Je crois que je te dois quand même quelques explications, tu veux bien qu'on aille s'asseoir ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je suis de retour, pour te jouer de mauvais tours (Shin d'amour ♥)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis de retour, pour te jouer de mauvais tours (Shin d'amour ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#
» Dimitri - Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour.
» Je suis de retour. (Pour vous jouer un mauvais tour!)
» Je suis de retour ! Pour vous jouer un mauvais tour ! //BUISSON//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: