AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ♥︎

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ♥︎   Sam 1 Nov - 18:37


“ Nina&Victoria ♦ Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? „

Depuis une bonne heure maintenant, j'étais derrière mon bureau à rédiger des cas pratiques pour mes cours. Entre Harvard et mon stage, je nageais dans le droit près tous les jours. Heureusement, J'avais quelques jours de congés sur ma semaine ce qui me permettait de me reposer et me détendre, mais aussi de m'avancer. Aujourd'hui je devais néanmoins me rendre à l'aéroport pour y récupérer Victoria. On s'était arrangée par mail et j'avais posé une option pour aller la chercher. Moi. Victoria et moi étions assez différentes. Elle était simple et pourtant vivait dans un monde de princesse. Elle ne le dénigrait pas, mais n'en profitait pas comme j'osais le faire. Ma cousine était néanmoins une source de calme pour moi, sa simplicité avait le dont de me rassurer et en même temps, de me donner un coup d'énergie, parce qu'elle arrivait à faire ce qui lui plaisait, ou presque. Je sais que notre enfance a été différent et la relation avec nos parents aussi, ça ne fait pas de nous deux ennemies. Juste deux différence qui n'empêche pas une entente parfaite entre deux cousines qui au fond ne l'était absolument pas.

Je refermai mes cours de sorte à pouvoir m'y retrouver lorsque je me replongerai dedans et les mettait à place, préférant ne pas laisser trainer tout là. Rien que la présence des deux ours de Nathan ne me donnait aucunement confiance en l'état de mes cours à mon retour. J'enfilais un blazer noir en guise de veste et attachai mes cheveux d'une queue haute et puis, descendis au rez-de-chaussée où Nathan larvait devant un film. Le voir là à deux doigts de s'endormir me donnait moi aussi l'envie de me reposer, mais l'horloge me montrait qu'il était l'heure pour moi de me dépêcher « Tu ne veux pas venir ? » Rien qu'à voir qu'il était trop bien installé pour avoir envie de bouger j'anticipais mentalement sa réponse « Non, j'ai la flemme là. Tu me la présenteras une autre fois » J'acquiesçai en lui adressant un sourire et allai chercher mon sac. Voyant que mes clés ne se trouvaient pas sur le meuble à côté de l'entrée, je commençai à retourner mon sac, pas de trace de mes clés de voiture « Mince. Nath j'retrouve pas mes clés » Le pi sigma qui avait l'air de réagir avec 2 de tension me répondit « Oh non Nina, c'est... » Et au même moment, je repérais ce dont j'avais besoin. J'approchai de mon petit ami et le coupai dans son élan, déposant mes lèvres sur les siennes « Ne dis pas des choses que tu pourrais regretter. Bon je file, bisous »

Sur la route, la radio était au max, la voiture était décapotée, les lunettes de soleil et les cheveux au vent, c'était presque digne d'un film américain. Il me fallut qu'une quinzaine de minutes pour rejoindre l'aéroport où, cette fois, je prenais soin de chercher une place libre et autorisée. Préférant éviter d'apporter une fois de plus mon PV à mon père qui, depuis le jour où il savait que j'étais enceinte, ne m'adressait plus vraiment la parole. Il y a d'abord eu la période où il ne valait mieux pas lui parler tout simplement et puis maintenant, la période indifférente à mon état, à ma vie, ou même à comment j'allais. D'après Isobel, c'était qu'une période qu'il valait mieux laisser passer, ce pourquoi j'évitais le contact, tout comme lui finalement. Une fois garée, je m’engouffrais à l'intérieur de l'aéroport. J'étais un peu en retard et à en croire le tableau des arrivées, l'avion de Victoria avait déjà atterri. Je cherchai un peu partout une grande brune et enfin mes yeux se posèrent sur elle. Elle était calmement en train d'attendre et lorsqu'elle me remarqua à son tour, un sourire plutôt radieux s'afficha sur mon visage. J'approchai de ma cousine et la saluait

« Vic ! Tu vas bien ? C'était pas trop long le voyage ? »

Alors qu'elle avait récupéré ses bagages, je l'entrainais jusqu'à ma voiture où elle y déposa son sac et puis monta à l'avant.

« Je suppose que t'as faim ou que tu veux boire un truc histoire de te remettre du voyage ? »


Arrivée dans le starbucks, on s'installait à une table et après avoir commandé un chocolat chaud, je lui demandai :

« Alors, quoi de neuf pour toi ? Ca va te changer Miami, ici on a le soleil toute l'année »
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ♥︎   Mar 21 Oct - 17:16


“ Nina&Victoria ♦ Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? „

Une jeune fille attend patiemment dans un aéroport. L'aéroport dans sa ville où la dernière fois qu'elle y avait mis les pieds, elle devait avoir 14 ou peut-être même 15 ans. Cet aéroport est grand et ça l'a toujours impressionnée. Il est presque totalement recouvert de vitres, il est design il est à l'image de la ville avec le Space Needle qui lui est devenu l'emblème de la ville, culminant à près de 200 m de haut. Cette tour futuriste où beaucoup de touristes aiment se rendre, cette tour futuriste où Victoria aime y passer son temps. La vue y est magnifique et c'est non sans son appareil photo qu'elle en profite. Cette jeune fille sait que la beauté de sa ville natale va lui manquer, mais peut-être trouvera-t-elle mieux à Miami ? Elle n'en est pas encore certaine, mais l'espère. Elle voudrait se créer une nouvelle vie, de nouveaux souvenir et un nouveau monde rempli de photographie, un nouveau monde qu'elle pourrait désormais immortaliser et revoir plus tard. Le soleil se lève doucement sur la ville et un premier avion est en train de prendre son envole. Victoria regarde sa montre. Bientôt, le sien décollera aussi, mais il lui reste encore un peu de temps. Elle s'assied sur un siège et pose ses pieds sur le bord du siège en face du sien. L'endroit était désert, quelques personnes seulement la rejoignaient au compte goutte. Elle avait dans ses mains un livre : « On the road » de Kerouac. Un livre que son père lui avait donné qui lui donnait elle aussi l'envie de traverser les Etats-Unis. Une vie qu'elle aimerait vivre à sa façon avec juste son appareil photo. Une vie de liberté, sans contrainte où même un nom comme le sien serait inconnu, où elle ne devrait rendre de compte à personne. Une vie de bohème. Victoria rêvait de faire ce qu'elle voulait, comme elle voulait et surtout avec qui. Néanmoins, elle ne pouvait s'empêcher de se demander comment réagirait ses parents. Son père, surtout. Elle était coincée entre l'envie de s'évader, de vivre et découvrir plein de choses et l'image que son père avait d'elle. Serait-il assez laxiste pour approuver ce genre de vie alors que lui vivait la vie d'un homme riche à souhait ? Il était pourtant libre dans sa tête, il aimait le livre qu'elle tenait dans ses mains puisqu'il lui avait donné. Au vu de son état, il avait même dû le lire plusieurs fois, l'emporter partout et le manier des centaines de fois. Elle continua à tourner les pages, se laissant emporter dans sa lecture alors que le soleil commençait doucement à lui caresser le visage et puis enfin, une voix dans le micro qui invite les passager à destination de Miami à se diriger vers la porte d'embarquement. Elle en a pour 5 heures de vol. Cinq heures où elle lira, se reposera, pensera, imaginera.

Dans l'avion, Victoria continuait sa lecture, lunette sur le nez. Elle n'avait pas vraiment pris le temps de se faire une coiffure, préférant laisser ses cheveux lachés. Elle passe plusieurs fois sa main dedans et sa coiffure ne ressemble plus à grand chose à part peut-être une crinière sauvage qui montrait ô combien ses cheveux n'étaient pas pour elle quelque chose qu'elle voulait parfait. Elle aimait ses cheveux, mais ne voulait pas en faire le point fort de son physique, parce qu'elle s'en fichait. Elle se trouvait dans un avion et n'était pas là pour charmer qui que ce soit. De toute façon, elle s'en fichait pas mal, elle gardait son but premier en tête : rejoindre Miami. C'est là-bas que tout allait se passer, non ? Une musique dans les oreilles, elle se laisse bercer et laisse le temps filer. Dans ces conditions, 5 heures ça passe vite. Elle finit par s'endormir, la tête posée contre la paroi de l'avion. Quelques heures plus tard, un rayon du soleil la réveille. La première chose qu'elle fait est de regarder par le hublot. Toujours en plein air, mais proche de la Floride. Le commandant annonce l'heure, la date et même la température : ils vont bientôt atterrir. Elle finit par ranger son livre dans son sac et passe une main dans ses cheveux, les arrangeant à l'aveuglette. La première chose qu'elle fit, c'est de prendre son appareil photo dormant depuis maintenant plusieurs heures et de photographier. La qualité serait sans doute un peu médiocre, mais elle ne peut pas s'en empêcher, c'est plus fort qu'elle, il faut qu'elle prenne cette ville du ciel, cette ville de haut et honnêtement, le soleil qui se fraie un chemin sur l'aile de l'avion, c'est artiste, c'est beau et ça lui plait. Elle commence à regarder ses dernière prises, dans sa tête, elle les triait déjà mentalement et elle avait hâte de les développer et puis, l'avion atterrit, lui offrant enfin cette nouvelle vie.

Entre Palmer, ils s'étaient arrangés et Nina devait venir jusqu'à l'aéroport pour la chercher. Elle espérait que son père lui avait donné les bonnes heures, les bonnes informations autrement, elle devrait prendre un taxi. Depuis les fêtes, elle n'avait plus vu Nina. Elle avait de ses nouvelles, mais pas par elle. Elle était sans doute trop occupée, elle avait toujours été trop débordée et sans doute qu'elle tenait ça de son père qui ne l'était pas vraiment au final. Elle sort de l'avion et rejoint l'aéroport afin de récupérer ses affaires. Elle n'était pas vraiment chargée, préférant laisser le superflu à Seattle. Elle aurait de toute façon le loisir d'acheter ce dont elle avait besoin à Miami. Son sac récupéré, elle cherchait sa cousine du regard, mais personne. Elle devait attendre et c'est ce qu'elle fait, patiemment.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
 
Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ♥︎
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Te souviens-tu de ces sourires innocents et de ces paroles dans le vent ? ~ Nina ♥︎
» HYMNE DU SALUT DES INNOCENTS
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» Emeute : Divertissement populaire donné pour des militaires par des spectateurs innocents...ou pas...
» Souviens toi l'été dernier ― Alaska & Danjel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: