AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 I was there for you in your darkest time, I was there for you in your darkest night (Lilou <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: I was there for you in your darkest time, I was there for you in your darkest night (Lilou <3)   Lun 17 Nov - 15:18

Lila s'accrochait à Matt avec espoir. Après des semaines à broyer du noir, à ne plus savoir quoi ressentir, revoir un pilier de son passé la rassurait. Non pas que Shane était un mauvaise ami, mais ils n'étaient pas encore au stade des confidences et des longues conversations profondes sur leurs existences réciproques. Bien sur qu'elle l'inondait de questions, tant de temps passé sans sa présence, et rien que de le voir avait une incidence exponentielle sur son morale. Oui Lila se languit d'un passé qui n'existera plus. Revenu à moitié, Matt lui explique la raison, Liloo. Lila sourit, elle sait à quel point Matt est protecteur avec elle. Elle en a de la chance, pense Lila, innocente sans se douter des raisons qui avait pousser Matt à franchir le bar des pirates. Mais pour la sigma Mu, c'était normal. La confrérie sera toujours la maison de Matt dans un sens. Il a grandi dans ces murs, vécu énormément de chose, avec ou sans Lila d'ailleurs. Et la blondinette n’envisageait pas de le voir comme autre chose qu'un Sigma Mu. « Non rien. Bref ça va, mais faut qu'on bouge Lila, je viens réellement te kidnapper donc prépare un sac, des affaires et on décolle. On discutera dans la voiture » La jeune fille ouvre grand les yeux, son sourire se fait plus joyeux et elle sent déjà l'excitation la prendre. Un road trip totalement improvisé. C'était exactement ce qu'il lui fallait. Dieu qu'elle était heureuse que Matt arrive maintenant, il ne pouvait pas tomber mieux. Elle le remerciait mentalement des millions de fois. Elle file en vitesse dans sa chambre, pour sortir sous un tas de vêtement un sac de voyages, qu'elle balance sur son lit. « Putain, tu vis vraiment là-dedans ? » Alors qu'elle cherchait ce qui était sale et ce qui ne l'était pas, elle se redresse vers lui, avant de jeter un regard dans sa chambre. Elle fait une moue désolé puis hausse les épaules. « Faut dire que je m'en branle un peu de ma chambre, ça n'a jamais été le grand clean mais avec l'arrivé de Shane faut dire que je suis pas aidé. Mais ça me dérange pas plus que ça. » Montre moi ou tu vis, je te dirais qui tu es. Et c'était plus où moins vrai, le désordre de son foyer témoignait du bordel qui se cachait dans sa tête. A quoi bon le nier. « Prends de quoi t'occuper, c'est assez long le trajet et prends des trucs chauds, aussi, parce que c'est pas Miami ». A ces mots, occuper, elle fourre une plaquette d'oxy dans son sac, vite, très vite, elle ne veut pas que Matt s'attarde sur ce qu'elle emporte ou non. « En vêtement chaud j'ai pas grands chose, mais au pire j’achèterai sur place... D'habitude, quand je retourne à Vancouver, j'ai juste une tenue pour l'atterrissage puis le reste est dans ma chambre chez mes parents. »

Prête, ils grimpent dans la voiture, Lila avait un sourire jusqu'aux oreilles, bien contente de se prendre quelque vacances de sa confrérie, qui malheureusement, commençait à lui peser de plus en plus. Alors que les premiers kilomètres défilé, Matt raconte ses nouvelles, sa sœur, son frère et même sa mère, lui qui avait l'habitude d'être discret à ce sujet. Ce qui surpris Lila. Le mot cure la fit tilter, elle se mordit la lèvre avant de regarder par la vitre, évitant de repenser à cette été coincé dans cette clinique au Canada. Avec pour seul visiteur, Isaac. Il avait bien foutu la merde dans sa tête lui aussi. Elle sourit à l'entente de l'ouverture d'une boite de nuit. « Toi gérant d'une boite de nuit ! Wow moi aussi j'aurais du arrêter les études alors, ça a l'air de bien te réussir ! » « Et toi ? Comment tu vas ? » « Bien, pas grand chose de neuf tu sais... » « Comment tu vas vraiment ? »

Lila resta bouché bée, avait-elle oublier à qui elle parlait. A un mec qui la connaissait mieux qu'elle même. Qui l'avait aimé, non pas pour ses formes, mais bien pour sa personnalité. Il la connaissait depuis ses meilleurs moments, comme dans les pires. Même s'ils ne couchaient pas ensemble, ces deux là, étaient parfois pire qu'une vieux couple après 40 ans de mariage. Elle se gratte le front avant de renifler un bon coup. « Euh... C'est ci évident que ça ? » Oh elle avait envie de parler, mais tout se bousculait tellement dans sa tête, qu'elle ne savait par où commencer. Si bien, qu'un lourd silence s'installa dans l’habitacle. « Tu te rappelles cette nuit où t'as débarqué complètement ivre dans notre chambre à Aiden et moi ? » Lila pousse un petit rire à ce souvenir, mémorable, jamais elle ne pourrait l'oublier bien sur. « Oui, complètement ! J'avais eu la flemme d'aller jusqu'à la mienne et puis à cette époque, je trouvais ton coloc vraiment attirant, pas mal mon approche hein ? » Elle rigole en le regardant, avant que sa voix ne se brise et qu'elle se mette à fixer la route. Elle prend une grande inspiration, jouant avec ses doigts et le fil qui dépassait des coutures de son t-shirt. « Je ne suis plus vraiment à ma place là-bas maintenant ? » Une moue penaude, elle n'ose pas le regarder, la tête baissé, elle regarde maintenant ses chaussures, toujours aussi user malgré la fortune qui dormait encore sur son compte. « Quelque chose s'est brisé, depuis si longtemps que je suis incapable de dire quand. Je n'arrive plus à être celle que j'étais en ce temps là. La mort de Mike a été un déclencheur c'est sure. Il a laisser une porte en moi s'ouvrir, qui aurait du rester fermée. » Lila n'osait évoquer ses sentiments amoureux. L'amour était absurde, un sujet dont on n'avait pas le droit de nous laisser abattre. Oui Lila s'en voulait pour se laisser autant toucher par ses déceptions amoureuse et rapportait irrémédiablement ça, à son seul et unique amour de sa vie. Mike. « Dans un sens, c'était plus simple quand Isaac était dans le coin, je le laissais décider pour moi. » Sans qu'elle s'y attende, une larme coule sur sa joue, merde, elle qui avait évité d'être lamentable depuis des mois. Ne s'autorisant pas à pleurer, elle tend son bras vers son sac pour chercher la fameuse plaquette de cachets qu'elle avait cacher dans son sac. Elle arrive à son but, non sans se tortiller comme un singe sur son siège, puis sort deux capsules dans sa main. En voyant la tête de Matt, elle lui ment ouvertement. « Juste de l'aspirine, relax, j'ai de sacré migraine en ce moment. »

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: I was there for you in your darkest time, I was there for you in your darkest night (Lilou <3)   Mer 12 Nov - 22:26

Cruisin' in my Lamborghini... ♪

« Drogue (n.f) : Substance psychotrope naturelle ou synthétique, qui conduit au désir de continuer à la consommer pour retrouver la sensation de bien-être qu'elle procure. »

C'était le genre de définition que l'on trouvait dans le dictionnaire. Qu'importe quel dictionnaire, mais honnêtement je trouvais cette définition un peu naïve. Ca a l'air tellement génial, tellement sain, voir même dingue et pourtant c'est à cause de ce mot que j'en suis à me balader dans les couloirs de cette confrérie qui était autrefois la mienne. J'ai certes quelques histoires à Miami, mais pas encore un réel pied à terre. Toujours voyageur de deux villes, toujours le mec qui passe sa vie à jouer les super héros. Quand c'était pas Liloo, c'était Lila. Leur prénom se ressemble et même si ce ne sont pas les mêmes genres de conneries, ça reste des conneries. Liloo grandissait, faisait sa crise d'ado probablement et Stefan pouvait encore gérer, quoi que. Ce mec qui, dans un premier temps n'avait même pas été foutu de reconnaitre sa propre soeur, c'était du passé mais ça me restait à travers la gorge sans parler qu'il restait à mes yeux un mec en qui on ne pouvait faire confiance. Je ne serais même pas étonné qu'en rentrant, je devrai encore la chercher dans une boite de nuit quelconque à se faire draguer par le plus gros porc de la boite. Voila, ça c'était ma soeur. Et de l'autre côté il y avait cette petite blonde qui me posait problème et qui me faisait même parcourir des kilomètres pour la sortir de ses emmerdes : la drogue. C'était pas la première fois, elle en était accro, elle savait les risques qu'elle courait et pourtant elle en était au même point après une première cure. Ma mère était passé par là et j'avais bien l'intention de l'emmener là où ma mère avait fait sa cure. Aujourd'hui elle est devenue une femme normale, respectable et même jolie à regarder. Une blonde elle aussi, ressemblant fort à Liloo avec des traits de vieillesses en plus. 'Faut pas se leurrer, la drogue ça n'apporte en rien un effet anti-ride et Il n'y avait qu'à regarder la sigma mu. Peut-être pas vieillie, mais un teint que la vie n'est pas tendre avec elle, un teint fatigué presque blafard, mais où sont passés tes beaux yeux bleus dans lequel on pouvait se noyer ou même ton rire qui résonnait dans la tête de n'importe qui ? La fille devant moi est différente, elle a changé et après l'appel de ses potes, je m'étais préparé à ce genre de retrouvailles. Différentes et pas vraiment sincère, parce que non, Lila, tu ne sais pas encore ce que je suis venu faire et d'ici quelques heures je serais très certainement celui que tu détesteras le plus au monde. Elle s'approcha de moi, sourire aux lèvres, pas certaine de réaliser dans un premier temps, puis me saute au cou. Pendant un moment j'hésite, je ne suis pas sensé faire l'hypocrite, mais au fond c'était le plan lui faire croire qu'on partait faire un périple à deux, loin de Wynwood, comme avant. Je sers la Sigma mu contre moi, content de la revoir, même si tout ce que j'ai appris concernant sa consommation de drogue me met presque hors de moi.

« Tu m'as manqué t'a pas idée ! Où est-ce que t'étais passé ? Dis moi que t'es revenu pour de bon ! Dis moi que tu vas rester ? »

Une cascade de questions, comment répondre ? Par quoi commencer ? J'ai pas envie de tout étaler ici, surtout que je ne connais presque plus personne. Allez Matt, de toute façon t'as changé, tu le sais, il n'y a juste que Lila qui ne le sait pas encore. Avant t'aurais probablement eu pitié en la voyant et puis là, là tu dois le faire, au moins pour elle. Je m'écarte un peu d'elle et la regarde en souriant, ce sourire lui est sincère, vraiment. Lila est une personne clé de mon histoire, elle est mon passé, mais elle est aussi mon futur. Je ne l'ai pas oubliée, jamais. Pas énormément de news, c'est vrai mais elle m'a manquée. Dans un sens, je m'en veux d'être venu en urgence, pour elle. Peut-être que j'aurais dû venir plus tôt, dans un autre je me rassure en me disant que quand elle reviendra, je serai là, encore. Que je pourrai m'occuper d'elle, même de loin, comme avant. Que lui dire, que faire ? Comment réagir ? Comment faire ?

« Je suis revenu à moitié, pour le moment. J'ai encore des trucs à régler avec Liloo... Tu la connais, toujours la première pour faire des conneries. Un peu... » Un peu comme toi, Lila. « Non rien. Bref ça va, mais faut qu'on bouge Lila, je viens réellement te kidnapper donc prépare un sac, des affaires et on décolle. On discutera dans la voiture » J'adresse un sourire légèrement hypocrite au Sigma mu qui se trouve derrière le comptoir, même pas foutu de la sortir de sa merde et puis regarde à nouveau ma meilleure amie, que j'ai l'impression de ne plus vraiment connaitre. Je connais celle d'avant, mais la fille que j'ai en face de moi a changé, elle est meurtrie et elle a besoin d'aide et moi je suis là pour ça, j'espère. On quitte le bar et je la suis jusque dans sa chambre qui ressemblait à une vraie poubelle. « Putain tu vis vraiment là-dedans ? » Des papiers, des déchets, des médocs et ces conneries qu'elle prend, encore. Je les fixe, sachant très bien ce que je suis venu faire, mais pas elle. Elle ne sait rien. A mes pieds, des photos. Aiden, moi, Elle, Ryan et d'autres. C'était avant, c'était passé. Une photo d'elle et moi, juste en-dessous de ma chaussure, je la ramasse et la regarde. Le sourire aux lèvres aussi bien elle que moi sur cette photo et aujourd'hui, je m'apprête à la conduire là où elle me détestera. Je dépose la photo sur la table de chevet et la conseille « prends de quoi t'occuper, c'est assez long le trajet et prends des trucs chauds, aussi, parce que c'est pas Miami » Lorsqu'elle fut prête, je l'emmenai jusqu'à la voiture, mettant son sac sur la banquette arrière et puis mets le moteur en route. J'ai envie de lui dire de regarder Miami une dernière fois avant longtemps, parce que le paysage qu'elle verra là-bas est beaucoup moins paradisiaque qu'ici, mais n'en fis rien. Une musique de fond, je réponds enfin à ses questions

« Sinon, je vais bien. Ma mère est sortie de cure et on vit à New-York, par contre ma soeur part en vrille. Mon frère toujours dans ses magouilles et moi depuis peu je fais les voyages entre Miami et Wynwood. J'étais pas vraiment sure du business que je montais, donc j'ai préféré faire profil bas, mais ça a l'air de bien marcher donc incessamment sous peu, une nouvelle boite de nuit va ouvrir avec Matthew Gage, comme boss. Mais bon, c'est un projet que je dois encore peaufiner. Et toi ? Comment tu vas ? Comment tu vas vraiment ? »

La question qui tue à laquelle j'avais une partie de la réponse, bien que je n'étais même pas sûre qu'elle m'en parlerait. Fixant de temps en temps la route, de temps en temps la jeune fille, je repensais à avant. Probablement que certains vont m'en vouloir, mais honnêtement, je m'en fichais, ils étaient juste bons à la regarder pourrir dans cette confrérie, rien de plus. « Tu te rappelles cette nuit où t'as débarqué complètement ivre dans notre chambre à Aiden et moi ? » Pourquoi lui parler de ça ? Pour lui rappeler des souvenirs, qui j'espère allaient l'aider, là bas. Des souvenirs qui allaient lui rappeler comment elle était avant tout ça, des souvenirs qui lui donneraient envie de redevenir celle pour qui je pouvais vraiment déplacer des montagnes, s'il le fallait.

That part of me left yesterday the heart of me is strong today
No regrets im blessed to say the old me dead and gone away...

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: I was there for you in your darkest time, I was there for you in your darkest night (Lilou <3)   Dim 19 Oct - 15:59

Lila, elle repense au passé en permanence. Elle se dit que c'était mieux avant et elle regrette de ne pas l'avoir réalisé plus tôt. Sa confrérie, celle qu'elle aime plus que tout, ne ressemble plus en rien de ce qu'elle aimait. A accueillir des pétasses, à s'ouvrir à n'importe qui. Il y en a eu des têtes de cons, mais même Aaron, n'avait pas réussi à lui donner autant de dégoût pour ces deux lettres, SM. Tout ça, c'est la faute de Leahna. Elle n'osait pas y penser, mais cette idée s'immergeait en elle au gré de la liqueur qui s'infiltrait dans ses veines. Shane au service, il ne refuse jamais de lui servir à boire, sachant pertinemment que c'était gratuit. Son coloc, elle le regarde du coin de l’œil. Lui aussi, elle lui en veut, sans vraiment oser lui dire. Ok c'est un mec à meuf, mais il lui avait promis de ne pas ramener de pétasse à long terme. Et à cause de lui, c'est cette connasse de l'armée qui se prélasse dans les draps de la chambre d'à côté. Elle aurait souhaité ne jamais la rencontrer. Lila elle remarque bien que Shane, ses goûts sont aussi basique d'un Pi Sigma, qu'il a le cerveau aussi caramélisé qu'un attardé de Rho Kappa. L'estime de Lila, pour ses frères Sigma Mu, descends, dangereusement. Ce n'est pas la même époque, Il est loin le temps ou elle pouvait débarquer en pleine nuit, sachant qu'elle trouverait un ami sur qui comptait. Elle leur en veut un peu Lila, d'être parti sans elle. Elle se sent abandonné, elle a l'impression d'être celle dont on veut se débarrassé, qui nous colle contre notre gré, elle déteste ce sentiment d'être de trop. Elle a l'impression, Eric l'y aidant dans ce ressentiment, que Lila est bonne qu'à fréquenter qu'en privé. En publique, elle fait honte, en publique, elle fait chier. Dans sa tête, elle a toute ces idées noires qui naît dans sa tête. Devenant peu à peu parano, elle s'imagine que tout ses amis, finissent par le penser. C'est pour ça qu'Ed réponds pas toujours, il répond par pitié, c'est pour ça que Matt était parti, Aiden aussi même si ce n'est que de la confrérie. Ce dernier et elle n'ont jamais été les meilleurs amis du monde, mais il était un des garçons qu'elle préférait dans la conf, et depuis ces derniers mois, elle ne le voit plus vraiment. Dwight est occupé en permanence avec Leahna, augmentant sa timide rancœur à l'encontre de la nouvelle chef des SM. Simple jalousie ou problème de communication. Elle a l'impression, qu'on lui vole sa place au sein de sa fraternité.

Lila elle boit tout ses doutes et ses idées noires dans le whisky sec, à coup de grande gorgées, sans même en déguster le goût. Déjà anesthésié par les opiacés, elle se fiche des rires de Shane et Zacc derrière elle. Ses paupières clignent longuement. Légèrement étourdie, elle se dit qu'elle s'allongerait bien devant un film pour ensuite dormir tout le week-end. Parce que la fêtarde ne sort plus vraiment le soir. Elle en a également perdu le goût. Pour traîner avec qui de toute manière ? Shane est loin d'être le compagnon de route qu'elle s'était imaginer. Eric c'était compliqué. Sienna était parti, tout comme Savanah. Non, plus personne n'était intéressant à ses yeux désormais.

Lila tourne les yeux furtivement vers la sortie, sans prêté attention. De toute manière vu son état, loin de la léthargie, simple non sobriété naissante. Elle voit pas très bien de loin. Sa vue baisse quand elle a prit ses cachets, alors cette silhouette qu'elle aperçoit dans l'encadrement de la porte, elle se dit que c'est un SM ou un invité. De toute manière, elle n'en a que faire, elle finit son verre et elle partira se coucher. Puis cette silhouette vient se pencher près d'elle.

« Je viens te kidnapper, j’me disais que ça faisait longtemps »

Cette voix, aussi myope qu'elle pouvait être, elle n'était pas sourde. Il se passe à peine une seconde entre ce moment ou elle atterrit et son explosion de joie. Elle repousse ce verre qu'elle venait de porter à ses lèvres et se tourne les yeux écarquillés vers Matt. Elle lui saute littéralement dessus, entour sa nuque de ses bras, le serre à n'en plus le lâcher. Elle hurle si fort de joie que les garçons dans le fond s'étaient stopper dans leurs conversations pour prêter attention à ce qu'il se passait. « Oh mon dieu Matt, j'y crois paaaaaaas »

Son cœur se remplit enfin d'un sentiment de réconfort quand l'odeur de son meilleur ami remplit ses narines. Ses épaules qu'elle ne veut plus quitter, sa chaleur. Elle a peur de s'écarter de lui et se réveiller pour se rendre compte qu'il ne s'agissait que d'un rêve. Il ne pouvait pas tomber mieux dans sa vie. Elle avait désespérément besoin de lui. Elle le serre le plus fort possible contre elle, et elle ne comptait pas le lâcher. Il lui fallait un petit temps d'adaptation pour réalisé qu'il n'allait pas s'enfuir. « Tu m'as manqué t'a pas idée ! Où est-ce que t'étais passé ? Dis moi que t'es revenu pour de bon ! Dis moi que tu vas rester ? »

Lila avait ignorer sa première phrase. Comme une manière de s'introduire, elle y avait à peine prêter attention, tout ce qui comptait, c'est ce visage familier, qui lui rappelait qu'elle n'était pas si seule au fond.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: I was there for you in your darkest time, I was there for you in your darkest night (Lilou <3)   Dim 19 Oct - 14:13



Depuis peu, j’étais revenu à Miami. J’y avais trouvé pied, j’avais même trouver de quoi faire, de quoi ouvrir un business qui marchait plutôt bien. Liloo était toujours aussi chiante, toujours à devoir être secourue au point que j’avais fini par lui dire que la prochaine fois, elle pouvait y rester ça ne serait même plus mon problème. Jouer les saint Maritain pour une gamine qui n’était pas capable d’écouter ce qu’on lui disait, ça ne me disait plus rien. Je l’avais prévenue 1 fois, 2 fois, 100 fois et elle n’en faisait qu’à sa tête. Qu’elle le fasse jusqu’au bout ou peut-être même que Stefan pouvait reprendre ma place, c’est pas comme s’il foutait quelque chose avec elle depuis qu’il était revenu d’entre les morts. Récemment, j’avais été voir ma mère qui sortait tout juste d’un centre de désintox. Elle avait changé, elle n’était plus pareil. Une autre femme, épanouie, une femme qui rêvait d’une nouvelle vie et pourtant, si elle voyait sa fille. Je refusais catégoriquement qu’une chose pareil se passe, les conneries de Liloo la feraient certainement replonger et puis c’est pas non plus comme si cette dernière en avait vraiment envie. Pour elle, elle avait sa pseudo famille d’accueil d’un côté, et ses frères de l’autre. Plus de place pour ses parents, ou du moins pour sa mère – ex – droguée. Elle m’avait gavé pour revenir avec moi à Wynwood et moi je préférais qu’elle reste avec Stefan, sans doute parce que j’avais autre chose à faire, sans doute parce que Wynwood n’était pas une ville pour elle. Elle allait encore tomber sur des types chelous qui l’emmèneront encore à Hawaii et reviendra avec une montagne d’emmerde au cul. Merci, très peu pour moi, qu’elle garde ses problèmes pour elle, j’en ai assez comme ça. En effet, récemment j’avais reçu un coup de fil, un coup de fil auquel je ne m’attendais pas vraiment. C’était plus un appel à l’aide qu’autre chose et finalement, c’était toujours la même chose : Lila. Lila abusait, Lila exabusait sur tout, la drogue, l’alcool, elle faisait n’importe quoi. Lila avait toujours fait n’importe quoi, mais apparemment ça empirait de jour en jour, à vue d’œil. Il fut un temps ou elle gérait, ou elle s’éclatait, ou elle profitait. Je me rappelle d’ailleurs ce jour où elle a débarqué dans notre chambre avec Aiden, complètement bourrée. Elle s’est tapée l’incruste dans notre piaule, dans mon lit à moitié à poil. Sur le moment, ça nous avait gavé, mais le lendemain, on en rigolait et encore là, rien que ce souvenir me faisait sourire. Des souvenirs comme ça j’en ai pas mal, des bons, des moins bons, mais j’en ai. Lila est une fille qu’on n’oublie pas, Lila est à mes yeux une fille qui mérite une vie simple et facile et à la place de ça, elle était compliquée. Elle l’a rendait compliquée, ça devait être son crédo, « pourquoi faire simple lorsqu’on peut faire compliqué » Lila, si tu m’écoutais, je te jure que cette phrase serait la tienne. Je repeindrais ta piaule avec ça, je te ferais sortir des t-shirt avec cette phrase imprimée et peut-être même que je te forcerais à en faire un tatouage. Cette fille est de loin la fille la plus compliquée que la terre n’ait jamais portée et pourtant, encore aujourd’hui, je me dirigeais vers cette confrérie qui était autrefois la mienne. Je savais qu’elle y serait, elle y est tout le temps. Dans le pire des cas, je retournerais tous les cafés, les bars et mêmes les ruelles sombres où je pourrais la trouver, mais j’arriverais à la trouver. Cette fille, je la connais par cœur, je sais où elle passe son temps, je sais ce qu’elle y fait et je sais pourquoi elle y est, mais aujourd’hui ce pourquoi m’oblige à revenir et à prendre une décision qu’elle n’est pas capable de prendre. Aujourd’hui, princesse, tu vas m’en vouloir, mais un jour probablement que je serais celui que tu remercieras.

Wynwood, c’était toujours pareil, toujours la même chose, toujours le même délire. Des gosses de riches partout, des frimeurs, des pi sigmas et puis de temps en temps, on croisait des SM. Certes, ils n’étaient pas écrit sur leur front, mais c’était pas bien compliqué de les reconnaître lorsqu’on a fait partie de l’un d’eux. Je connaissais le chemin de cette confrérie par cœur pour l’avoir fait des centaines de fois, des miliers de fois, plusieurs fois par jour et de toutes les façons. En voiture, à pied, en courant, heureux, triste, faché, énervé et là, j’y retournais, comme si je n’avais jamais quitté, comme si de rien n’était alors que la plupart des membres ne sauraient même pas qui je suis.

Je garais ma voiture devant l’allée des Sigma mu et pénétrai dans la confrérie. Rien n’était vraiment différent d’avant, à part peut-être la décoration. Il y avait toujours autant de bordel dans cette confrérie, à croire que c’était prédestiné, à croire que ça faisait partie du décor. Je restai un instant bloqué dans l’entrée, en observant l’endroit, puis posai mes yeux sur un Sigma Mu présent

« March, elle est où ? »
« Au bar des pirates, tu prends l’esca… »
« Oui c’est bon, je connais »

Je pris en effet l’escalier qui menait au bar où deux trois SM que je ne connaissais absolument pas étaient présents et, évidemment, je reconnus rapidement la tête blonde de Lila accoudée au comptoir derrière lequel un autre Sigma mu venait de lui servir un verre. Sans dire un mot, je la regardais, du fond de la pièce. Elle avait changé, elle semblait beaucoup plus aigrie, beaucoup moins enthousiasme, beaucoup plus… junkie. Où était passée la Lila que je connaissais ? Je m’adressai au type derrière le bar :

« T’aurais dû lui servir du soft, elle a de la route à faire »

J’avançais de quelques pas, attendant que Lila réagisse elle aussi. Comme si j’avais toujours été là, comme si je n’étais jamais parti, je lui adressais un sourire et la mis au courant de mon plan :

« Je viens te kidnapper, j’me disais que ça faisait longtemps »

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I was there for you in your darkest time, I was there for you in your darkest night (Lilou <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I was there for you in your darkest time, I was there for you in your darkest night (Lilou <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AAR Darkest Hour mod33] German Austria, you wonderful country
» Soviet Power ! [AAR - Darkest Hour - The Great Campaign]
» [AAR/récit Darkest Hour] Pour un Reich Millénaire
» ➳ Darkest Bloody Secret
» Now you can see the darkest side of me {Kyle}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: