AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 FLASHMOB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Mar 11 Nov - 12:04


Interactions : Soraya, Sieg, Bambi


Il faisait beau aujourd'hui et je m'ennuyais un peu. Je suis passé dans la salle commune des PS, mais y avait rien à faire. Je suis retourné chez moi. J'ai essayé de regarder Hawaii 5-0, mais ça m'a plus ennuyé et m'a donné envie de dormir.
Comme je m'ennuyais, je décidais d'aller à la plage. Je me revêtis de mon short de bain bleu, je me chaussais de mes chaussures blanches, je mis mon crucifix, des bracelets (un rouge en sillicone et une chainette), mes boucles d'oreilles noires puis j'arrangeais ma franche. Mes cheveux courts brillaient plus que jamais ; c'était à cause de mon nouveau shampoing.
Je pris mes écouteurs bleus et mon iphone, puis je me mis à écouter de la musique. J'allais dans le garage en chantant et en bougeant ma tête au rythme de la musique. Je pris mon tricycle jaune et noir, et je partis de ma villa.

Je pédalais joyeusement jusqu'à la plage. J'ôtais mes chaussures, y rangeait mon portable dedans puis me précipitais dans la mer. Je me baignais un peu, embêtant quelques filles au passage, puis j'allais me sécher au soleil. Lorsque je fus complètement sec, je fis le tour de la plage en tricycle, musique à fond.
Soudain, je remarquais un petit attroupement de jeunes qui dansaient. Il y avait aussi de la musique que j'entendais mal à cause de mes écouteurs. Je me rapprochais, garais mon tricycle, puis ôtais mes écouteurs.
La musique était entraînante. Je n'avais pas l'habitude de ce genre de musique rythmée. C'était plus pour Ty, mais pourtant, je me mis à hocher la tête au rythme de la musique.
Je regardais les danseurs. Je reconnus Soraya, Fawn, Bambi, Sieg, Meven et Sean. Soraya semblait être la meneuse. Je sautais de mon tricycle, rangeais mes écouteurs dans ma poche, puis m'avançais vers eux, le sourire aux lèvres et les yeux en arcs de cercles. J'adorais la danse. Je dansais en plus, depuis que j'avais 10 ans par là...ou même moins.
J'observais les pas avec attention, les mémorisant. Je filmais un peu la danse, puis je rangeais mon Iphone 5 dans ma poche.

Je m'approchais de Soraya, la saluais, puis saluais Sieg de la main. J'avais rencontré le Rho Kappa au centre équestre. Je m'approchais de Bambi et me moquait d'elle assez fort pour qu'elle entende : « Salut Bambi ! Alors, tu danse ? Je savais pas que les faons dansaient ! Tu veux pas plutôt  retrouver Pan-Pan, Fleur, Féline et Ronno ? A moins que tu ne préfère chercher ta maman dans la forêt ? Fais vite, avant qu'il ne soit trop tard ! ». Je pouffais de rire, fier de ma plaisanterie, puis, je retournais auprès de Soraya Munos. Elle avait les cheveux courts et blonds. « Superbe ta coiffure ! Le blond te va super bien!
Je peux danser avec vous ?  Tu peux me montrer comment on fait parce que je n'ai pas tout mémorisé.
 »
Soso opina du chef. Elle m'expliqua qu'il fallait faire un pas en avant, taper l'autre pied, faire un pas en arrière, taper mon premier pied, croiser en sautant et en tapant les talons. Je devais le faire une deuxième fois, puis faire un Tu le grand pas en avant, tourner, puis faire un pas chassé sur le côté, taper mon autre talon , faire la même chose pour l’autre côté, et enfin reculer sur trois petits pas et tout recommencer. 
Je la remerciais puis me mit à copier ses gestes. Une fois que j'eus maîtrisé les pas, je me mis à danser en remuant la tête quelques fois -car la musique était vraiment trop cool!-, en souriant, très content de danser. Je ne connaissais pas ce type de danse, c'est vraiment super ! J'adore la danse. Et pour une fois...Je peux montrer mon talent...Enfin...un de mes talents !
Je m'amusais. C'était l'essentiel.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Sam 1 Nov - 21:01

Interactions : Soraya et Siegfried.

Nat marchait le long de l'avenue qui parcourrait les plages de Miami. Petit pot de glace entre les doigts, la jeune fille est souriante, ses cheveux balancent dans le vide, alors d'un geste timide elle remet ses quelques mèches en place derrière son oreille. Elle discute avec un visage qu'elle n'avait pas vu depuis son lycée. Elle est à la fois ml à l'aise et ravis. L'homme est gentleman, l'homme est courtois et polis tout en restant distant. C'était son professeur principale au lycée et malgré son bulletin, à toujours reconnu les efforts de Natasza dans ses études. Il ne pouvait qu'apprécier ces qualités. Ils s'étaient croisé par hasard alors qu'elle flâner dans les galeries marchandes de la marina. Arrivés près d'un bar de plage, Nat entends la musique. Déjà ses épaules s'étaient mise à balancer sous le rythme. D'instinct, le sourire s'affiche sur son visage. La musique était entraînante, elle avait envie de danser, de sauter dans tout les sens, balancer ses hanches. Elle regarda son ancien professeur d'un œil complice et celui-ci répondit par un sourire timide. Il s'arrêta, se tenant à distance du vacarme pour pouvoir encore en placer une. « Ce fut un plaisir de te revoir Natasza, prends soin de toi » Il s'incline brièvement et poursuit sa route dans le sens inverse ou ils allaient. Nat le salut et cours vers la musique, enthousiaste, enjouée par la musique.

Elle retire ses scandales avec vitesse, voyant le monde s'étant tous mis à danser, elle voulait en faire partie. Elle reconnaît au loin Soraya et Mike tout près. Pas vraiment le mec à côté d'elle, bien que charmant. Elle saute la bute en béton et les rejoins très vite. Elle balance ses hanches tout en observant les pas, restant d'abord en arrière. Elle compte, elle mémorise, autant dire qu'elle avait l'habitude. Puis enfin prête, elle saute dans la foule et rejoins l'ancienne Rho Kappa. « HEY !!! » lança-t-elle avec entrain, suivant les pas comme si elle les connaissait depuis toujours. En vrai, l’enchaînement était plus que simple pour la polonaise. Mais c'était l'effet de groupe qui la motivait. Elle donne des impulsions à ses pas, garde le sourire, ses cheveux rebondissent sur ses épaules, passant parfois devant ses yeux. « C'est sympa ce que vous faites ! Ça vous ennuie pas que je me joignes à vous ? »

voilà son moteur d'enthousiasme, la danse. Dès qu'elle dansait, rien ne pouvait l'empêcher de le faire. Pas même la vision de Sam et d'Olly qu'elle venait d’apercevoir. Elle leur tourne le dos, feint de ne pas les avoir vu. Regarde Sieg qui tentait tant bien que mal de suivre le rythme. Nat pétait la forme et vint se placer à coté de Sieg alors que Soraya se trouvait de l'autre côté. « Hey tu t'en sors pas mal !" Dit-elle à l'intention du garçon. « Moi c'est Nat » Se présente-t-elle tout en ignorant les regard que pouvait porter Olivia ou Sam à son égard, trop peur de les croiser. Elle rebrousse ses cheveux en arrière d'un coup de bras et continue la danse, jouant un peu plus des hanches, à l'aise avec les pas. Elle regarde un peu plus loin, reconnaît Lucy, une fille des cheers. La salut d'un sourire et d'un petit geste des doigts. Puis se laisse emporter la musique en fermant les yeux, n'ayant même plus besoin de regarder les autres pour être synchro avec tout le monde.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Ven 31 Oct - 16:41

J’avais passé la première partie de ma journée à mon appartement. Le temps de me réveiller en douceur et de prendre le temps de manger et de me doucher pour voir se pointer ma bonne humeur. Une fois prête, je pris ma voiture en direction de la confrérie avec dans l’idée de faire un tour sur la plage pour passer le temps. Peut-être même qu’une des filles serait partante. Au même moment, à la confrérie, je croisai le sourire de Li qui était probablement l’Eta Iota avec qui je m’entendais le mieux. On passait pas mal de temps ensemble en dehors des cours et nous avions toutes les deux une simplicité que d’autres Eta n’avait pas spécialement. La jeune taïwanaise me proposa une journée à la plage ce qui m’enchantait. J’avais eu la même idée, elle avait juste été plus rapide pour me le proposer et donc, avec un sourire généreux sur le visage, j’acceptai son invitation. On décidait de prendre la voiture de Li pour s’y rendre et une fois sur place, il n’y avait plus qu’à s’installer. J’enlevais mon short et ma blouse pour me retrouver en bikini noir et blanc et ensuite, Armée de mes lunettes de soleil je pouvais commencer la séance de bronzage. Couchée sur ma serviette de plage, on discutait de tout et de rien avec Li, tranquillement. Parfois même on donnait notre avis sur les bikinis d’autres filles lorqu’on en trouvait l’un ou l’autre à notre goût. Un peu trop frileuse, j’attendais le bon moment pour aller me baigner et bizarrement, ce moment ne venait pas, ou du moins, il était bien long à la détente. Concentrée sur mon portable je sursautai lorsqu’une musique se fit entendre. Me retournant vers le bar de la plage, je tentai de voir ce qu’il s’y déroulait. Petit à petit, de plus en plus de monde se regroupait et tentait de suivre la chorégraphie.

« Viens on va voir ce qu’il se passe, ça te dis ? »

Mon regard se posa sur Li qui avait l’air toute aussi curieuse que moi. Suite à quoi je lui répondis

« C’est parti ! »

Je me levai et pris mes affaires pour nous rapprocher un peu plus du bar et de ce qu’il s’y déroulait. Je me stoppai à la hauteur des personnes en train de danser alors que Li continuait toujours à avancer. C’était des pas que je ne connaissais pas, et la danse non plus, mais lorsque je vis que Soraya menait l’histoire, je compris directement et repris la route, suivant Li. Elle se dirigeait vers les Pi Sigma.. Je souris lorsque je vis que le premier des trois à qui elle s’adressait était Meven, que je saluai également. Sean et Sam étaient présents aussi. Je saluai Sean et posai mes lèvres sur celles de Sam et m’assieds près d’eux sur le muret, leur demandant :

« Vous allez bien ? Vous avez profité du Yacht ? » avec une touche d’humour j’ajoutai « vous auriez pu nous inviter ! »

J’avais l’impression que la musique allait de plus en plus fort ce qui me força à me retourner, légèrement perturbée par ce qu’ils étaient en train de faire et puis je me retournai à nouveau vers les garçons

« Bon alors, Sean, quoi de neuf pour toi ? »


Je posai mon attention sur Li qui tentait vainement de décider Meven à aller danser et lorsqu’elle arriva enfin à ses fins je me tournai vers Samuel et lui attrapai la main « Oh Sam, viens danser aussiii » faisant la moue tentant de le décider « Allez s’il te plait » Je m’approchai du Pi Sigma et lui déposai un baiser sur le coin des lèvres pour que ma demande passe encore mieux. « Sean dis-lui de venir pour moiii stp et viens aussi par la même occasion »

Quand, à mon tour, je réussis à les tirer jusqu’à l’endroit où se déroulait la Flashmob, je tentais de suivre les pas en regardant comment faisaient les gens autour de moi. Au début, c’était un peu dur, mais finalement j’avais vite compris le système et suivis la chorégraphie correctement, le sourire aux lèvres alors que Li s’amusait aussi de son côté. Je souris ensuite à Sam et continuai à danser en essayant d’être Synchro avec le Pi Sigma. Finalement, c’était plus amusant qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 269
Je suis âgé(e) de: : 23
Mes disponibilités pour RP: : Libre
Je fais partie des: : Sigma Mu


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: FLASHMOB   Jeu 30 Oct - 19:24

Interaction : Sam, Meven, Bambi, Li

Depuis quelques temps, Sean broyait du noir. Tout le monde savait qu’il s’était passé quelque chose à New York mais monsieur refusait de parler. Heureusement que Sam et Meven le sortait et lui permettait d’oublier de penser. Les journées sur le yacht des PS était devenu une habitude et les soirées dessus était des mythes dont seul les rares invités pouvait se vanter. Aujourd’hui encore Sean allait passer une journée sur le yacht en compagnie de ses amis.
Après une super mâtiné à s’amuser, les trois amis allèrent au bar de la plage histoire de profiter d’un bon cocktail et de voir deux trois « cul ». Mais une musique bizarre et un attroupement suivait en rythme une chorégraphie surement soigneusement préparer. Comment on disait déjà ? Flashmob… Adieu la tranquillité et bonjour les filles qui dansent, se disait Sean. Faut avouer que c’était le genre d’évènement ou les filles étaient toujours plus enthousiastes que les garçons pour aller bouger leurs fesses sur une musique. Et alors dans un bar de plage ou tout le monde est en maillot, les garçons seraient encore moins motiver pour danser… Regarder les filles c’est toujours mieux que se dandiner.

« Filles en bikini, on est accueilli comme des rois »

Sean avait lâché un vague : « Pourquoi comme ? On est des rois »

Ayant séché la plupart des cours depuis le début de l’année il ne connaissait pas vraiment les têtes des personnes qui dansait. Cette vision de ce qu’il l’entourait le motiva encore plus à ce bouger pour sortir de sa torpeur.

« T'as raison de te de dandiner pour moi comme ça »

Sean regarda directement dans la direction ou parler Meven. Il avait vaguement vu le visage de la fille chez les PS.

« J’espère qu’elle se dandinera comme ça dans ta chambre aussi. » S’esclaffait Sean, avant de vite partir vers le troisième compère.

Rejoignant Sam qui s’était assis un peu plus loin Sean laissa Meven avec la fille. Et celui-ci ne tarda pas à arriver. Quelques temps après une fille rejoignit leur petit groupe. Apparemment elle s’appelait Li. Et ne la connaissait absolument pas.

« Moi c’est Sean et l’autre Sam» dit-il.

Elle continua à parler encore et encore. Sean en déduisit donc qu’elle était EI. Comme de par hasard elle semblait très attiré par la danse se déroulant sous leurs yeux. Et d’un coup tirant la main de Meven elle réclamat haut et fort qu’elle voulait rejoindre la danse.
Bon courage mec, pensa alors Sean.


résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Mer 29 Oct - 16:10


Interactions : Olivia, Meven, Sam.

Le samedi, c’est le jour idéal pour sortir, et profiter du week-end. Profiter d’un peu de repos avant de reprendre les cours le lundi de plus belle, et ça Li ne pouvait envisager de rester à la confrérie à ne rien faire alors qu’il faisait, comme toujours, beau et chaud à Miami. La matinée, elle l’avait surtout passée à dormir, à défaut d’avoir eu du mal à dormir la veille, toujours et encore hantée par les mêmes cauchemars, qui depuis quelques jours avaient refait surface. C’était loin d’être plaisant pour Li, mais elle devait faire avec, et n’avait à ce jour trouvé aucun remède, et c’était une chose dont elle ne pouvait même pas parler avec sa mère, ni personne d’autre. Du moins, c’est ce qu’elle se bornait à se dire. Ca s’était passé y a longtemps pourtant, et rien ne pouvait le lui faire oublier, elle savait qu’il était temps qu’elle se confie, mais elle avait peur, et honte, énormément. Enfin, ce n’était pas le moment d’en parler, ni même de se le rappeler. Elle secoua la tête comme pour effacer ça de ses pensées, et se leva du lit pour aller prendre une douche et s’habiller avant de se rendre à la cafétéria manger un bout.

A table, elle parlait de tout et rien avec les filles de sa confrérie, et au final, elle retourna à son bâtiment toujours en train de chercher de quoi s’occuper pour son après-midi, et c’est en croisant Olivia dans la salle commune qu’elle eut une idée, basique certes, mais n’était-ce pas la spécialité ici à Miami ? Elle s’arrêta et interpela son amie pour lui proposer une après-midi plage, comme elles aimaient souvent faire. La jeune fille répondit par la positive, et elles se donnèrent rendez-vous plus tard, le temps de se préparer chacune de leur côté. Li enfila un maillot de bain noir, basique à deux pièces, attacha ses cheveux en un chignon, et renfila ses vêtements, avant d’attraper son sac de plage et de retrouver l’Eta Iota dans la salle commune, elle aussi tout juste arrivée.

Elles firent le trajet dans la cacahuète de Li, et arrivèrent à la plage, s’étant racontés chacune leur petite semaine dans la voiture. Li était désormais depuis quelques mois à l’université, ce qui lui changeait considérablement du lycée. Mais elle n’était pas mécontente, elle aimait ses études, aux allures complexes, et trouvait ça intéressant, bien que ça lui prenne toujours un temps fou en dehors pour s’en sortir. Elle avait beau être une Eta, elle prenait ses études très au sérieux, et ce parce qu’elle avait son rêve de toujours à accomplir, celui d’être médecin humanitaire. C’était un cursus très compliqué, mais elle y tenait, et elle savait qu’elle y arriverait, si elle y mettait du sien.

Les filles s’installèrent sur la plage, au bord de l’eau, et s’étalèrent de la crème, tout en continuant à papoter normalement. L’après-midi se déroula de façon banale : petits tours dans l’eau, séance bronzage et ragots entre filles. Du moins, tout était normal pour une sortie plage, jusqu’à ce qu’une musique, plutôt forte parvienne du bar et attire l’attention de Li, qui se mit sur le ventre et vit que des gens commençaient à danser sur le sable. Curieuse, elle se retourna vers Olivia. « Viens on va voir ce qu’il se passe, ça te dis ? » Puis elles se levèrent, serviettes sur les épaules, direction l’animation. Li reconnaissait une des filles en train de danser, mais ne fit pas attention, puisqu’au loin elle aperçut Meven. Tout sourire, elle se dirigea vers lui. « Salut Meven » puis se tourna vers le mec qui se trouvait à côté. « Coucou, moi c’est Li. » Puis elle se plaça aux côtés du Pi Sigma. « Il se passe quoi ? Pourquoi tout le monde danse ? »

Li était toute curieuse, et ne cessait de regarder de tous les côtés, remarquant qu’ils étaient de plus en plus nombreux à se joindre aux danseurs. De suite, elle saisit la main de Meven. « Viens on y va ! » Il semblait plus que réticent, et Li commença à faire sa bouille de petit chien battu. « Allez s’il te plait, juste pour essayer, après je te laisse tranquille, promis. » Décidément, les gars avaient du mal quand il s’agissait de danser, et Li fit la moue. « Allez, et t’as le droit de me demander ce que tu veux en échange. » Il ne restait plus qu’à voir si ça allait fonctionner, et Li était assez têtue quand elle le voulait. Peut-être finirait-il par accepter juste pour qu’elle lui foute la paix ?

Résumé : Li se réveille avant midi et va manger. En remontant elle croise Olivia et lui propose d’aller à la plage. Elles passent l’apres midi tranquilles, jusqu’à ce qu’elles soient intriguées par la flashmob. Li se rapproche, va voir Meven, salue Sam, et essaie d’attirer Meven sur la piste.

Tenue de Li
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Lun 27 Oct - 19:10

Interactions: Sam & Bambi

Désolée c'est pourri /pan

La journée de Meven était déjà toute organisée et il était hors de question que sa soeur vienne tout boulversé pour lui demander de jouer les nounous. Il faisait beau et le temps se prêtait à l'amusement et au profit. La veille au soir, Sean, Sam et Meven avaient programmé leur journée du lendemain : passer une partie de la matinée sur le yatch des PS, nouvelle acquisition de la confrérie et après ? Après ils aviseraient. Peut-être même que chacun repartirait de son côté. Faire la fête sur ce yatch à n'importe quelle heure était sans doute leur crédo même s'ils avaient une préférence pour la soirée. En journée ils pouvaient se baigner, prendre le soleil, se prendre pour les maitre du monde et gonfler leur égo. Voila ce à quoi servait ce bateau et même si au final ils ne faisaient toujours que la même chose, ils ne pouvaient s'en passer. Sur ce bateau, Meven oubliait qu'il avait une soeur qui allait très probablement spammer son téléphone portable, il oubliait les cours, il oubliait un peu tout et ne penser qu'à s'amuser. Parfois, il se gardait un moment de répit où il travaillait les techniques pour les cannonballs. Il était capitaine avec 3 autres types de son équipe, il devait tenir ce rôle à fond, d'autant plus que le foot US était sa passion et puis enfin, ils décidèrent de rejoindre la terre ferme, après plusieurs heures d'amusement.

Torse nu avec short de plage, il avançait en compagnie de Sam et Sean et rejoignait le bar de la plage. Une musique l'interpella, mais pas que. Un attroupement de personne étaient tous plus ou moins synchro à essayer de suivre la chorégraphie de deux autres qu'il ne connaissait pas. Meven continua son chemin, sans aucune intention de suivre le mouvement tellement il était incapable d'aligner un pied devant l'autre. Le sourire aux lèvres, il observait néanmoins ce petit monde alors qu'il passait juste à côté. Il se retourna alors vers les autres PS :

« Filles en bikini, on est accueilli comme des rois »


Il ne lacha pas la troupe des yeux et reconnu deux trois connaissances, dont Bambi à qui il adressa un sourire. Il lui lança alors :

« T'as raison de te de dandiner pour moi comme ça » et lui adressa un clin d'oeil.

Bambi avait passé une semaine chez lui. Il avait dû la rendre un peu plus PS et même si à la base il n'était pas vraiment fan des Nu Zeta, trouvant leurs pratiques quelques peu puérils et ringardes, il appréciait celle-ci, qui était très certainement la seule exception de toute la confrérie. Quelle veinarde. Lunettes de soleil sur le nez, il lui adressa un signe et alla s'asseoir sur le muret un peu plus loin avec les autres.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Dim 26 Oct - 17:55

Lui fiche la paix. Voilà ce qu'elle voulait. Rentrer chez elle aussi, un peu. C'était dans ses plans depuis quelques temps, mais quitter une nouvelle fois Bambi était inconcevable ... Alors, la convaincre de partir avec elle, peut être ... Non. Jamais ça ne fonctionnerait ... Inutile d'y penser, c'était perdu d'avance. Condamner à rester ici, voilà ce qu'elle était. Prisonnière de cette ville qui retenait sa soeur jumelle. D'ailleurs quand on parle du loup, on en voit la queue n'est-ce pas ? Tandis que la rouquine bouquinait d'un air las sur son lit réfléchissant à un moyen de quitter la métropole, son téléphone vibra sur sa table de nuit. D'un main tout aussi lente que le cours de ses pensées, elle attrapa le smartphone et le porta à son oreille. A peine avait-elle eu le temps de décrocher que Bambi lui donnait rendez-vous devant l'internat avec une tenue de plage. Non, non et encore non. Ce n'était pas concevable. Qu'est-ce qui lui prenait de lui demander cela. Malheureusement, Fawn savait que le ton dans la voix de sa soeur voulait très clairement lui dire qu'elle n'avait en aucun cas le choix, et qu'elle avait intérêt à être prête pour la demi heure qui suivait. Après avoir raccroché, l'adolescente soupira longuement et laissa échapper, pour elle même, un "A vos ordres, chef ..."

La plage, sans déconner ... Comme si tout n'était pas assez ... Et pourtant, elle était là, devant l'internat, à attendre sa soeur, en tenue de plage. Elle avait enfilé un maillot de bain qui trainait dans ses affaires. Surement un coup de sa mère, puisqu'elle ne l'avait jamais vu. Et ne compter par retirer les fringues qu'elle avait mis par dessus. Non, ça c'était hors de question.
Au bout d'à peine cinq minutes d'attente, la Jeep de sa soeur fit son apparition et roula dans sa direction. Instinctivement, un sourire étira ses lèvres mais disparu aussitôt avant de revenir lorsque sa soeur, pétillante comme toujours lança : Allez, sœurette, décoince, on va se baigner et profiter du magnifique soleil de Miami!. Tout en levant les bras, Bambi fixa Fawn qui en fit de même. Une seconde, deux secondes, trois... Rigolade. Les deux jeunes filles riaient et la rouquine tout en continuant se glissa dans la voiture, direction la plage.

Je te préviens Bambi, il est hors de question que je me baigne ... Je comprends pas qu'est-ce qui te prends de vouloir m'emmener à la plage, tu sais très bien que ...

Elle fut interrompu. C'était magnifique. Le reflet du soleil dans l'eau, cette chaleur sur son visage, ce vent léger qui caressait ses cheveux à la descente de la voiture ... C'était agréable. Mais tout de même, elle aurait préféré dix fois que sa soeur l'emmène faire une randonnée en pleine forêt plutôt que ça ...
La plage était bondé ... Et l'angoisse gagnait Fawn peu à peu. Heureusement, sa jumelle sembla décider que se caler sous les arbres était une bonne idée. Et ça l'était. Oui, parce que Bambi avait rarement de mauvaise idée. Elle savait ce dont Fawn avait besoin, chaque fois. Donc elle s'en tiré plutôt bien. Pour cette fois ... Quoi que, pas tellement en fait. Quand elle la saisit par le bras et la tire presque de force dans l'eau, elle se met dans la darkzone pour au moins un an ... Mais cette impression passe et la rouquine apprécie le moment. Les gens sont loin d'elle, sur la plage. Elle les voit mais eux ne s'intéresse pas à elle. Enfin. Puis, Bambi veut offrir très gentiment un cocktail à sa soeur ... N'aurait-elle pas quelque chose à se reprocher ? Non, peut être pas ... Pourquoi voir le mal partout, après tout ... Suivant sa soeur, elle sortit de l'eau et traversa la plage remplie jusqu'au bar.

Accoudée au bar, elles sirotent tranquillement leur boisson, quand une musique démarre, et le volume est poussé au max. Fawn sursaute, mais Bambi semble déjà intéressée par autre chose. Intriguée, la rouquine suit le regard de sa soeur et tombe sur un groupe en train de danser tous une même chorégraphie. C'est marrant, pendant ... Deux minutes. Deux minutes pendant lesquels elle ne voit pas qu'il est là. Siegfried est là, avec cette fille. Encore elle. La même qui était assise à côté de lui, le jour du cours d'anglais catastrophique. Oh et puis ... Tant pis. De toute façon, elle n'a qu'à faire comme si elle ne l'avait pas vu et à coups sur, ça passerait ... Ça aurait pu, c'est vrai. Si son hyper-active de soeur ne l'avait pas entraîné dans la foule dans le but de danser. Elle n'aurait pas pu y aller toute seule non ? Non, bien sur que non. Des jumelles ça partagent tous. Bien sur. Evidemment. En attendant, Fawn se retrouvait au milieu de plein de gens, à quelque pas de Sieg', a essayer d’enchaîner les pas et tout cela ... Catastrophiquement ... Merci Bambi ... Merci !


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Sam 25 Oct - 1:14

Interactions: Shane

Victoria prenait petit à petit ses repères à Miami. Elle avait désormais commencé les cours en chemin, se remettant en ordre sur d’autres qu’elle ne connaissait d’ailleurs pas. Ce n’était pas vraiment un problème, ça lui permettait de faire des rencontres. Aussi, elle devait penser à fournir du concret au cours de photographie qu’elle devait donner au lycée. Elle n’était pas réellement prof, juste là le temps qu’un vrai prof puisse se présenter. Peter connaissant sa réelle passion pour la photo, il lui avait proposé ce poste qu’elle n’avait pas accepté directement d’ailleurs. Elle ne se voyait pas comme tous ces profs à devoir faire partie du corps enseignant, les rejoindre dans leur salle, alors que la plupart d’entre eux avaient au moins 15 ans de plus qu’elle. Elle était une des plus jeunes et même si elle ne se connaissait pas timide, elle n’avait pas non plus envie de prendre la poussière ou faire office de pot de fleurs dans cette salle où le sujet de discussion n’était autre que les résultats ou encore les anecdotes de chacun de leurs élèves. En tant qu’étudiante, Victoria n’aurait pas aimé savoir qu’elle devenait parfois la bête de foire faisant rire des personnes en qui elle avait confiance. Aujourd’hui, elle ne voulait pas non plus se retrouver de ce côté-là et voulait garder ses cours pour elle, ses souvenirs et ses anecdotes pour elle. C’était la condition dont elle avait discuté avec son parrain, qui avait accepté évidemment. Peter. Cet homme ne pouvait donc jamais refuser quoi que ce soit aux femmes de sa propre famille ? Vic connaissait son culte pour sa fille, qui finalement ne l’était pas vraiment. Néanmoins, dans les yeux de cet homme, Nina restait la numéro une dans sa vie. C’était sa princesse, son tout et il était incapable de lui dire non. Il était également incapable d’élever la voix sur cette dernière et au contraire, pouvait débourser des sommes astronomiques pour le bonheur de son petit joyau. Avec Victoria, ce n’était pas aussi fusionnelle, mais il avait toujours cette difficulté à lui refuser quelconque demande. Il lui offrait tout ce qu’elle voulait, la chouchoutait encore plus que son propre père qui lui, avait préféré lui inculquer la valeur des choses simples. Victoria n’était pas Nina et n’avait pas besoin qu’on débourse des milliers de dollars pour son plaisir ou son petit confort. Elle ne voulait pas d’un appartement faisant la taille d’une maison, ni même une voiture flambant neuve qui montrait ô combien la famille Palmer avait de l’argent à faire exploser les comptes en banque. Vic, elle voulait seulement un appartement cosy et agréable où elle pouvait exercer sa passion qui était la photo, où elle pouvait se sentir bien et où elle pouvait y inviter des personnes à sa guise, sans devoir en faire de trop. Son bien être à elle, se trouvait dans la simplicité des choses et elle ne demandait rien de plus.

Cette après-midi, alors que Peter croulait sous les réunions à son boulot, Victoria était déjà, depuis une bonne heure maintenant, en train d’éplucher tous les sites immobiliers de la région. Elle cherchait un appart, elle voulait son indépendance et vivre sa vie sans dépendre du frère de son père. Tous les appartements sur lesquels elle tombait étaient beaucoup trop grands pour elle et ne lui ressemblaient en rien. Son parrain lui avait filé des adresses internet qu’il qualifiait de « bonnes affaires » et pourtant, aucun des appartements ne lui plaisaient. Elle déposa alors l’ordinateur portable sur la table basse en face d’elle et décida de sortir prendre l’air. Non sans son appareil photo, elle ferma la porte derrière elle, et à l’aide de ses deux jambes, marcha jusqu’à la ville. Elle ne connaissait encore rien et elle n’était pas à l’abri de se perdre, mais même ça, ne l’effrayait pas. Au contraire, elle y trouverait surement quelque chose d’excitant qui la pousserait à découvrir elle-même les coins parfois mal fréquentés ou peut-être des endroits qui mériteraient d’être pris en photo, où elle y verrait une touche artistique. Dans les rues de Miami, les jeunes profitaient du soleil et le sourire était présent sur presque tous les visages. Cette ville était différente, c’était comme si l’été était présent toute l’année. A Seattle, les feuilles seraient déjà en train de rougir et ensuite se détacheraient des branches pour s’écraser sur le sol, recouvrant ainsi le vert de la pelouse. Un nouveau tableau s’offrirait aux habitants et il serait alors temps de sortir les pulls et les vestes plus chaudes. Ici, on pouvait encore se promener en maillot, t-shirt et short. Ca changeait, mais ça manquait de charme. Une musique attira l’attention de Victoria, ce n’était pas du tout son genre de musique, mais selon elle, c’était beaucoup trop fort pour être normal. En s’approchant d’un muret donnant sur un bar et sur la plage, un groupe de jeunes dansaient. Une danse qu’elle ne connaissait pas, qu’elle ne trouvait pas spécialement jolie, mais l’effet de masse et le côté plaisir la fit sourire. C’était une chose de plus qu’on ne voyait pas à Seattle et malgré tout, ça se fondait dans le décor. Victoria se déplaça doucement, ne quittant pas des yeux le spectacle qu’elle avait devant elle, et d’une main libre, chercha son Reflex dans son sac. Une fois l’appareil sortit, elle prit plusieurs photos, s’occupant plus du décor que de cette masse humaine se dandinant sur cette musique qui commençait doucement à lui casser les oreilles. Après une dizaine de photos, elle rejoignit le muret et les observa, une à une. Sur chacune d’elle, un homme, avec différentes postures. C’était loin d’être des poses de top modèle, mais justement, c’était naturel. Elle aimait l’effet que ça donnait. Elle pinça les lèvres, embêtée. Elle était partagée entre le fait de les supprimer à cause de cet intrus qui rendait ses photos plus vivantes, et ce même si on ne distinguait pas son visage ; et le fait de les garder. Optant pour la deuxième solution, elle chercha à nouveau ce garçon et s’en approcha :

- « Salut. J’ai fait des photos, là, maintenant, et tu te trouves sur ces photos. En règle général, je les supprime lorsqu’une personne se trouve dessus, mais honnêtement, ça me gaverait de le faire, parce que tu dynamises mes photos. » Elle lui montra les photos, pas vraiment certaine qu’il comprenne de quoi elle lui parlait « On voit pas ton visage, mais ça t’emmerderait tant que ça si je les garde ? »


Résumé

Victoria ne connait pas grand-monde, pour ne pas dire personne.
Elle regarde la flashmob et prend des photos. Sur ses photos elle se rend compte qu'il y a Shane et lui demande si elle peut les garder.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Ven 24 Oct - 17:06



Flashmob
TOUS



Ce matin, je m'étire avec une vive envie d'aller me dépenser. Mais, en même temps, j'ai envie de prendre l'air, donc les salles de sport, c'est niet. Assise sur mon lit, je me fais rebondir tout en réfléchissant. Où est-ce que je pourrais aller? Et qu'est-ce que je pourrais faire? Ne trouvant pas, je décide de me lever, de manger un bout puis d'appeler Fawn. Au moment de composer son numéro, je sais où je veux aller.

- Fawn? C'est Bambi. Rendez-vous devant l'internat dans 30 minutes en tenue de plage, c'est non négociable. A tout à l'heure.

Je n'attends même pas qu'elle proteste avant de raccrocher au nez de ma jumelle. Je suis un peu surexcitée aujourd'hui... Comme d'habitude, en fait. Je balance mon portable sur mon lit. Je le contourne ensuite pour ouvrir mon tiroir contenant mes maillots de bain: j'en prends un, l'enfile, puis me dirige vers mon armoire. J'ouvre les portes, reste plantée là 30 secondes maximum avant de sortir un pull léger et un short blanc. Une fois que c'est mis, j'enfile mes chaussures de plage, prends mon portable et mes clés et sors de la chambre en claquant la porte.

Je suis de super bonne humeur. Je saute dans ma Jeep, qui contient déjà ma planche de surf, au cas où j'aurais de soudaines envies de naviguer, je mets le contact et je me dirige vers l'internat où dois m'attendre ma jumelle. En effet, elle est là, un air peu rassuré sur le visage. Quand elle me voir, il s'illumine, pour ensuite s'assombrir. Oups... Je lui lance un grand sourire:

- Allez, sœurette, décoince, on va se baigner et profiter du magnifique soleil de Miami!, m'exclamé-je en lançant les bras en l'air.

On rit. Quelques minutes après, nous voilà à la plage. Je cherche un coin ni trop plein de monde, ni trop isolé. On s'installe sous les arbres. Qu'est-ce que je me sens bien, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas baignée. Un comble, quand on habite à cinq minutes de la plage! Au bout d'un moment, je n'en peux plus d'attendre, alors je tire Fawn dans l'eau. Etonnées par la chaleur, on prend vite goût à cette eau turquoise et on s'y prélasse avec délices. Après un moment, je me tourne vers ma jumelle et lui dis:

- Allez, viens, je te paye une glace. Ou un cocktail. C'est l'heure du goûter.

Je lui lance un clin d'œil et l'entraine vers le bar. Je remarque une jeune femme qui vient parler au barman en lui demandant de mettre de la musique. Intriguée, je la suis du regard et l'observe en train de répéter des pas de danse avec un homme. Mais cet homme, je l'ai déjà vu, c'est celui qui a foutu la merde pendant le premier cours de l'année! Et celui dont ma sœur s'est entichée, en plus! J'en reviens pas.

Quand la musique éclate, je les regarde, et je ne peux pas m'empêcher de me trémousser sur ma chaise. Je ne peux pas vivre sans musique et j'ai, d'après ma mère, le rythme dans la peau. J'ai toujours eu un peu de mal avec les chorégraphies, mais ça vaut le coup, non? N'en pouvant plus, je prends Fawn par la main et je l'emmène de force sur la piste. J'ai longuement observé les pas des danseurs et j'ai compris le mécanisme; mes premières tentatives de reproduction sont bien évidemment nulles, mais je ne le prends pas mal. Je finis par être synchro avec les autres, et j'invite -ou plutôt, je force- ma sœur à en faire de même. Elle rechigne mais elle s'y met, et on finit par bien rigoler, j'adore. J'ai un peu une sensation d'appartenance, d'euphorie, c'est... Magique.

Spoiler:
 


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Ven 24 Oct - 14:00


La musique est la même que dans la vidéo.

Liste des pré-inscrits:
 

J’attendais que les mecs nous rejoignent après avoir précisé l’endroit à Mike ainsi qu’à Sieg. Evidemment, c’étaient toujours les hommes qui se faisaient attendre alors que la courtoisie voulait que ce soit les femmes. A cette pensée, j’esquissai un léger sourire et me concentrai sur ce que me dit Lucy, qui en plus de ça, m’empestait avec sa clope. Je lui lançai un regard noir, pensant qu’elle comprendrait mon message subliminal, et au même moment des mains sur mes épaules me firent sursauter, m’obligeant à me retourner vers la personne. Je fus soulagée de reconnaître le visage de Mike recouvert par des lunettes de soleil. Il me déposa un baiser sur la joue et s’installa. « Alors les filles, comment ça va ? » je m’enfuis un peu plus dans ma serviette de bain avant de répondre « bien, c’était trop cool ! Mais j’suis éclatée, j’vais rentrer et pieuter jusqu’à demain midi ! » je marquai une pause et réfléchit avant de reprendre « Tiens d’ailleurs, t’es venu en voiture ? Tu me reprends taleur stppp. Je suis venue à pattes en me disant que j’allais revenir en faisant un jogging mais j’ai pas la foi » La mine de chien battu, il allait surement céder. Je cherchais mon portable et regardai les vidéos qu’on avait prises sur le bateau pendant qu’il tapait la discute avec Lucy et puis, tendis le portable au Sigma mu afin de lui montrer « mais genre je m’arrête jamais. Je suis toute le temps calme » répliquais-je sérieusement et ensuite, « Tu sais quand Sieg arrive ? » « Mmmh… non. J’imagine qu’il va pas tarder, mais après c’est Sieguy quoi » finis-je le sourire aux lèvres. « Oui au fait, c’est qui ce Siegfried ? Ton mec du week-end ? » Le rho kappa arriva en mode plage de la tête au pied. Ca faisait plaisir à voir qu’il voulait lui aussi profiter de ce beau soleil autour d’un verre. « Non. Le nouveau chef des Rho Kappa. Salut tout le monde. » Il salua tout le monde et s’installa à son tour quand la fumée de la clope de Lucy vint me chatouiller les narines. Je fronçai les sourcils et puis, lui pris sa clope et la plongea dans son verre de grenadine à l’eau « Si tu veux te pourrir les poumons c’est ton problème, mais épargne les miens, merde ! Vous faites chier avec vos cigarette à la fin. » Je me tournai directement vers Mike, voulant lui couper l’herbe sous le pied « et toi n’y pense même pas » Enfin, je répondis à Lucy « Et non, j’ai le même mec le week-end que la semaine, malheureusement il est aussi chiant le week-end » Je rigolai ensuite de voir Sieg en plein plan drague avec Lucy et lui adressai « Tu perds pas le nord, toi. J’espère que c’est pas ton mentor qui t’a appris à draguer, sinon t’es pas dans la merde » J’écoutai ce que Sieg disait quant à mon invitation qui l’avait littéralement sauvé de son ennuie et ensuite son compliment quant à mes cheveux « Au moins un qui fait des compliments ! Merci Sieg » lui répondis-je, toute sourire qui s’effaça en entendant la fin de sa phrase « Et si tu penses que je te lèche les bottes pour que tu reviennes chez les Rho Kappa, je dirais que tu as parfaitement raison ! » J’échangeai un regard avec Mike qui savait parfaitement ce que je pensais de cette idée de retourner chez les Rho Kappa « Continue comme ça, j’aime qu’on me lèche les bottes » Je cherchai une video sur mon portable quand mes yeux le fixaient. Une idée venait d’émerger « Sieg, t’aimes les défis, non ? Alors viens avec moi, j’en ai un de taille à te proposer en tant que nouveau chef des RK, t’es obligé d’accepter » Je l’obligeai à se lever et allai à quelques mètres même pas de la table, là où on avait assez de place. Je me plaçai à côté de lui et lui montrai quelques pas. « un pas en avant, tu tapes ton autre pied. Un pas en arrière, tu tapes ton premier pied, tu croises en sautant et en tapant tes talons, Tu le fais une deuxième fois, Un grand pas en avant, tu tournes. Tu fais un pas chassé sur le côté, tu tapes ton autre talon comme ça, tu fais pareil de l’autre côté puis tu recules sur trois petits pas et tu recommences. T’as pigé ? On enchaine le tout ? » On enchainait les pas encore deux trois fois afin qu’il imprègne bien la chorégraphie et puis, je repris « Bon, attends là, je vais demander si on peut mettre de la musique » Je me dirigeai vers le bar avec mon itouch en main et demandai s’ils pouvaient diffuser la musique assez fort pour que tout le monde puisse entendre et peut-être même se joindre à la danse. « Vous pouvez appuyer sur play quand j’vous fais signe ? » Le serveur acquiesça en souriant, se demandant certainement si j’étais pas un peu folle, mais je m’en fichais. Je rejoignis ensuite Sieg et une fois prêts, je donnai le signal au serveur, obligeant le rho kappa à entrer dans la danse. On arrivait facilement à être synchro . D’autres personnes se joignirent à nous, ce qui me faisait agréablement plaisir. Je fis signe à Lucy et Mike de nous rejoindre ainsi qu’à d’autres personnes que je connaissais de vue, ou pas.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Dim 19 Oct - 22:41


Sea, sex, sun and Dance. Enfin, ça il ne sait pas. Toutefois, au vu des derniers événements, à savoir l’ouragan Azraël, le texto de Soraya fut la bienvenue. Assis devant son ordinateur, il matait le premier épisode de Walking Dead, histoire de passer du bon temps. Il était seul dans sa petite chambre, vu qu’à présent, il était seul maitre des lieux. La présent  d’Azraël, lui manquait un peu au fond. C’était un peu la petite présence toute frêle. Il était là sans être là, mais c’était suffisant. Sa discrétion avait fait de lui un colocataire agréable puisqu’ils ne se dérangeaient pas et vivaient leurs vies chacun de leur côté.
Toutefois, il s’emmerdait. L’épisode touchait à sa fin et il se demandait ce qu’il pourrait bien faire après. Dénouement, clifhanger et générique. L’épisode est terminé, ce début de saison promettait d’être génial. Mais que faire ? Fixer le mur et songer à sa sombre condition humaine ? Certainement pas. Il prit son portable, se demandant si quelqu’un l’avait contacté… la réponse était oui. Soraya l’invitait à boire un verre au bar de la plage. Grand sourire enthousiaste de la part du français et un texto plus tard, il prépara ses affaires rapidement. Serviette de plage, chemise à demi ouverte, lunette de soleil, bref la panoplie du parfait beau gosse. Un tour dans la salle de bain et il était prêt à partir. Tout beau, tout chaud. Tout beau ? Il faut avouer qu’une fausse note vient altérer son allure de dragueur passé professionnel. Sa chemise mi ouverte laisse entrevoir quelques cicatrices, larges trainées blanches sur une peau finement hâlée, vestiges d’un évenement très récent. Mais les cacher signifierait porter un gros pull noir comme un certain médecin scolaire. Et franchement, transpirer sous un soleil de plomb, non merci. Ses cicatrices avaient le droit de respirer elles aussi.
 
Il apprit dans un autre sms que Mike était de la partie. Un sourire en coin vint accueillir cette nouvelle car depuis quelques temps, il suivait un échange d’emails. Les confidences se faisaient assez vites et le français réalisa combien il devenait facile pour lui d’en parler. Cela se voyait avec le médecin scolaire. Ses confidences se faisaient plus facilement. Presque. Il était temps à présent d’en dire davantage, ne serait-ce que par respect.
Mais l’heure n’était pas aux aveux ni aux confidences. Il arriva à la plage une bonne demi heure plus tard. Comme d’habitude, il faisait une chaleur à mourir à Miami. Une journée parfaite à la plage. Et dire qu’en France, le temps commençait à se dégrader. Plus de promenade ensoleillée, plus de température excessive. Le soleil restait à Miami. Il aimait peut-être ni le fromage ni le bon vin… ma foi, tant pis. C’est un temps idéal pour passer du bon temps avec une bande d’amis. D’ailleurs, dans le groupe, il ne connaitrait que Soraya, sa partenaire RK, passée baptisée il y a peu. Lui-même avait franchit le cap avec le fantastique bonus d’être nommé chef. Chef. Ca faisait rêver. La rumeur avait parcouru l’école comme ce frisson qui l’avait parcouru à l’annonce de la nouvelle. Plusieurs filles lui tournaient autour depuis peu. Plusieurs filles oui. Autre que Fawn ou encore Elena qui ne l’appréciait plus comme avant. Les rumeurs lui menaient la vie dure. Et tout cela ne le perturba pas car dans son esprit, la silhouette d’une française se dessinait toujours plus. Peut-être qu’elle se promenait sur la plage, va savoir.
Pour le moment, ses pas  l’entrainèrent au bar de la plage où une terrasse accueillait la jeunesse locale et les touristes tardifs. Ses yeux se promenèrent au fil des tables. Puis, une blonde reconnaissable entre toute lui sauta aux yeux, bien qu’elle n’ait plus les cheveux aussi longs. Trouvé !
Trois personnes. Soraya, dont nous avons déjà parler, Lucy, une amie sans doute de Soraya, qu’il n’avait jamais vu. Puis Mike qu’il considérait déjà comme un ami bien qu’il n’ait jamais eu l’occasion de lui parler « in real life ». Seulement par messagerie. De longs mails remplacaient les échanges verbaux. Sans doute le contexte de la situation. Leur « rencontre » n’avait rien de banal et s’il arrivait qu’un jour, on leur pose la question banale « Comment vous êtes vous rencontré ? » , la réponse n’en pouvait être que drôle. Oui, drôle. « Dans une banque. » tout simplement. Et maintenant, c’était la rencontre « physique ». Bon, il faut avouer qu’entre deux emails, tous deux se saluaient, mais de loin, sans vraiment s’approcher. Le hold-up planait encore au dessus de leur tête mais moins férocement que dans les premiers temps. La perspective de se retrouver parmi eux, procura un bien fou à Siegfried, lui n’a jamais eu vraiment de potes. Même pas en France. En Arizona ? Il resta seul pendant des mois, puis doucement, on le sortit de sa solitude. C’est ainsi qu’il se rendit compte qu’à présent, il ne voulait plus être seul mais entouré. Et rien de tel qu’un nouveau titre pour cela !
En se dirigeant vers eux, il entendit quelques bribes de conversation. Il semblait également qu’il était le dernier arriver. En retard… comme d’habitude. ! Les rires et les blagues fusaient autour du caractère éclatant de l’ex Rho Kappa. D’ailleurs, en parlant d’elle, il faut avouer que sa nouvelle coupe lui allait magnifiquement bien. Tiens, et maintenant on parlait de lui.
 
« Tu sais quand Sieg arrive ? 
- C’est qui ce Siegfried ? Ton mec du moment ? »
 
Ce à quoi il répondit immédiatement, en enlevant ses lunettes de soleil, un sourire aux lèvres.
 
« Non. Le nouveau chef des Rho Kappa. Salut tout le monde. » Le tour de table s’ensuivit. Bise pour les filles et poigne de fer pour les garçons. Siegfried serra la main de Mike en lui adressant un sourire amical. Enfin on se parle… au bout de deux semaines d’emails. Il était temps hein. Il s’assied donc et rajouta à l’adresse de Lucy, charmeur. « Alors, pour ce qui est de ma situation amoureuse, je suis célibataire, si tu es intéressé, Lucy. » Il lui jeta un bref coup d’œil. Jolie nana… et athlétique en plus. « Tu fais du surf ? Faudrait que je m’y mette… » Il jette un regard entendu à Lucy. Allez, madame la prof. Donne moi une leçon particulière. Il leva la main pour retenir le serveur et commanda un Long Island Iced tea. Pendant que le serveur prépare son cocktail, il soupire de plaisir. Terrasse. Chaleur. Soleil. Tout y est. Il continue. « Je commençais à m’ennuyer dans ma chambre,… donc, inutile de dire que j’ai préféré rappliquer en vitesse que te répondre Soraya ! En tout cas, t’es vraiment mignonne avec cette coiffure. Et si tu penses que je te lèche les bottes pour que tu reviennes chez les Rho Kappa, je dirais que tu as parfaitement raison ! »
 
Spoil:
 
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Sam 18 Oct - 11:14

Lucy était contente de passer la journée avec Soraya. Au programme ? Du sport. Habituellement, elle n’était pas une acharnée comme la rho kappa, ou ancienne rho kappa, mais lorsqu’il s’agissait de sport nautique, elle qui vénérait le surf, elle ne pouvait dire non. Elle savait que Soraya lui promettait une journée digne de ce nom étant donné le goût du risque bien présent dans sa tête et dans son cœur. Cette fille était une vraie déchainée, toujours souriante, toujours motivée. Elle avait aussi le petit côté garce qui plaisait énormément à l’Eta Iota, se retrouvant parfois dans celle-ci, avec le sport en plus, en beaucoup plus. Jet ski, Ski nautique et puis finalement, Soraya lui proposa d’aller au bar de la plage pour – enfin – se poser et boire un verre en compagnie d’un amie Rho Kappa à elle et de Mike, son copain. Lucy n’était pas contre, encore moins lorsqu’il s’agissait de faire de nouvelles connaissances. Elle ne savait rien sur ce Siegfried et quant à Mike, elle le connaissait juste de vue. Elle savait qu’il était Sigma Mu et se doutait qu’il était en partie une des causes pour lesquelles elle voulait se retrouver chez les Sigma mu. Lucy pensait que le sport était toute la vie de la portoricaine, mais visiblement, la confrérie l’avait un peu dégoutée, ne voulant même plus en parler. Elle semblait beaucoup plus épanouie depuis qu’elle était lambda ainsi qu’à l’idée d’être, pendant une semaine, chez les Sigma Mu. L’Eta Iota ne savait pas trop comment prendre la chose, mais était néanmoins contente pour elle, bien que sceptique.

Sur la terrasse, elles s’installèrent à une table où deux autres chaises étaient encore libres, mais réservées pour les deux garçons attendus. Un serveur plutôt mignon vient prendre leur commande. Lucy commanda une grenadine à l’eau alors que Soso, elle, préférait la menthe. Lucy gardait une serviette de bain autour de sa taille et s’empressa de chercher son paquet de clope dans son sac. Elle alluma sa cigarette sous les yeux probablement blasé de la sportive mais haussa les épaules « Faut bien mourir de quelque chose un jour, de toute façon ». Soraya avait l’air heureuse de sa journée et dans un sens, elle avait de quoi l’être « C’était cool n’empêche non ? Puis ça défoule. J’ai l’impression d’avoir passé la journée à nager. Je plaaaaaane » Lucy Sourit. C’est vrai qu’en y réfléchissant, elle avait aussi cette impression d’épuisement, mais se sentait bien. Elle s’était amusée et même si elle ne sentait plus ses cuisses avec le ski nautique, elle était relativement contente de cette après-midi. Elle acquiesça d’un sourire et recracha sa fumée. Au même moment, Mike fit son apparition. « Alors les filles, comment ça va ? » il s’installa sur une chaise et commanda une bière lorsque le garçon vint nous apporter nos boissons. « Pas trop fatiguée ? » Lucy haussa les sourcils, lui faisant comprendre que sa copine l’avait complètement démolie pour la journée « J’ai pas autant d’année de sport qu’elle à mon actif, donc si, je le suis un peu. Je me contente que tu surf d’habitude, et pas de tous ces sports qu’elle me fait faire là » Il continua sur sa lancée « T’as réussi à suivre le rythme, parce que quand elle veut c’est une vraie pile électrique cette fille. Ou plutôt, c’est toujours une pile électrique. Là elle te donne l’impression d’être essoufflée, mais pouf dans deux secondes c’est reparti. » Lucy jouait avec sa clope coincée entre les doigts et sourit « t’as des conseils à me refourguer pour la supporter une journée ? Ou pour la calmer, ou tu peux peut-être me dire où se trouve le bouton « arrêt » chez elle ? » Termina-t-elle en souriant. Mike demanda ensuite quand Sieg comptait venir ce à quoi Lucy surenchérit« Oui au fait, c’est qui ce Siegfried ? Ton mec du week-end ? »Discrètement, elle observait la réaction du Sigma mu et attendit la réponse de Soraya.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: FLASHMOB   Jeu 16 Oct - 17:35

Clairement, Mike se faisait chier, sacrément chier. Il était seul à l’appartement, et il trouvait l’ambiance bien morte. D’habitude, il y avait aussi Aiden, avec qui parfois il pouvait parler, mais surtout il y avait Soraya, vrai moulin à parole, qui lui posait sans arrêt des questions, et était souvent derrière son dos. Bien sur, Mike râlait la plupart du temps quand ça arrivait, mais il se rendait vite compte ô combien cette agitation lui manquait quand il venait à être seul dans ce grand espace. Très vite, depuis son sofa, il s’imaginait les rires venant de la cuisine, ou en voyant son appareil, il imaginait Soraya en train d’essayer de toucher à tous les boutons. C’était dingue de voir à quel point il s’ennuyait. Le pire dans tout ça, c’était qu’il avait déjà vu et revu les centaines de vieux films qui dormaient dans sa bibliothèque et il n’était pas du genre à aller voir un film seul, puisqu’il préférait la plupart du temps avoir un compatriote pour exposer ses critiques dans l’immédiat, en tant qu’étudiant en cinéma qui se respectait. Et d’ailleurs c’était ce qui faisait de lui un mec bien compliqué en matière de cinématographie, il avait des goûts bien à lui, et c’était sans doute la raison pour laquelle Soraya s’endormait devant tous les films qu’il voulait bien essayer de lui montrer. Ils ne devaient pas être à son goût.

Mike tourna en rond une bonne partie de la journée, jusqu’à ce que son téléphone vibre dans sa poche le tirant d’un ennui mortel. Rien ne pouvait être pire que ça de toute façon, et quand il vit que Soraya l’invitait à la rejoindre sur la plage, sachant que Sieg était de la partie, il ne pouvait rêver mieux. Sans plus attendre, il attrapa ses clés de voiture, et prit la route de la plage, musique à fond. Il se sentait revivre. Lui qui avait d’habitude toujours un truc à faire, ne rien avoir de prévu le troublait, et il n’avait pas l’habitude de s’ennuyer, ce n’était pas quelque chose dont il était particulièrement fan à vrai dire. Il passait certes ses matinées au lit, mais passer sa journée à ne rien faire, il ne pouvait pas. C’était sans doute la raison pour laquelle ses soirées, il les passait en grande partie en dehors de chez lui, déjà parce qu’une fois sur deux il travaillait en tant que barman, et parce qu’il avait un goût prononcé pour les soirées au bar des pirates, en compagnie des Sigma Mu, qui au final étaient devenus comme sa deuxième famille, bien qu’il ait encore du mal à considérer sa vraie famille comme telle. A force de les côtoyer, il avait fini par apprécier tout ce beau monde, et même si chacun avait son fort caractère, ils restaient les plus soudés de tout Wynwood, et ce malgré ce qu’on voulait bien en dire. Rebelles, peut-être, mais loyaux et francs. Ca n’avait pas de prix.

Mike finit par arriver sur la plage, après cinq minutes même pas de trajet, et prit la direction du bar, repérant de suite sa colocataire, et sans doute Lucy, l’amie avec qui elle avait passé la journée à barboter. Lunettes de soleil sur le nez, Mike arriva par derrière et posa ses deux mains sur les épaules de la jeune fille, avant de lui déposer un baiser sur la joue. « Alors les filles, comment ça va ? » Puis il prit place sur une chaise vacante. Peu de temps après un serveur débarqua et déposa deux boissons, du sirop à l’eau, et Mike en profita pour commander une bière. « Pas trop fatiguée ? » Demanda-t-il à Lucy. « T’as réussi à suivre le rythme, parce que quand elle veut c’est une vraie pile électrique cette fille. » Expliqua-t-il tout en gardant le sourire. « Ou plutôt, c’est toujours une pile électrique. Là elle te donne l’impression d’être essoufflée, mais pouf dans deux secondes c’est reparti. » Le serveur lui apporta sa bière, qu’il porta à sa bouche pour boire une gorgée. « Tu sais quand Sieg arrive ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: FLASHMOB   Mar 14 Oct - 9:35

Ma journée s’était résumée à faire du sport et même si j’en faisais moins qu’avant, de temps en temps je prenais vraiment plaisir à disparaître presque toute la journée pour la consacrer à ça. Aujourd’hui, j’avais proposé à Lucy d’aller faire du Ski nautique avec des amis et ensuite, de terminer avec des Jet ski. Après ça nous serons certainement achevée, mais c’était de la bonne fatigue. Entre la force dans les bras dû au ski nautique et celle dans les jambes on allait être servies et probablement que Lucy, demain, allait souffrir, mais encore une fois ce n’était que bénéfique et c’était une douleur positive. Il faisait beau, il faisait chaud et depuis plusieurs heures déjà j’étais perdue sur l’océan à faire monter l’adrénaline en jet ski. Balade, vitesse et même la découverte d’une plage assez sauvage et absolument pas occupée. Nous y avions passé une bonne demi heure à essayer de trouver quelque chose d’intéressant et finalement, nous avions décidé de rentrer. Laissant les jets ski là où on les avait pris, on remontait sur la plage, trempées jusqu’aux os, bikini, jusqu’à aller récupérer nos affaires au poste de sécurité où nous les avions laissées.

Entre le jet ski et le ski nautique, j’avais envoyé un message à Siegfried pour voir comment il se portait et s’il tenait l’allure quant à ce braquage que nous avions vécu. Personnellement, je m’enfuyais dans le sport depuis plusieurs jours afin d’oublier, mais ça allait déjà mieux, beaucoup mieux. J’arrivais à relativiser, naïvement certes, mais j’y arrivais et même si on me prenait pour une petite fille de 5 ans à penser que c’est le genre de chose qui n’arrive qu’une fois dans une vie, je m’en fichais, au moins j’avançais. J’étais positive de nature et je préférais vivre de cette façon que passer ma vie dans la peur. Mike se plongeait un peu plus dans la photo et finalement Sieg, j’espérais qu’il avait trouvé un moyen, lui aussi, de gérer ça et de le vivre au mieux même si c’était déjà plus délicat. Il était en première ligne lors de ce braquage, il avait vécu un plus gros traumatisme, lui et ce petit garçon, d’où ce rendez-vous. Même si nous ne parlions pas de ça, ça le ferait sortir un peu de tout ça et j’aurais plus l’impression que la dernière fois où nous nous étions retrouvés au même endroit pendant plus de 10 minutes était dans cette banque.

Je rejoignis le bar de la plage avec Lucy et une fois installée, je m’enroulai dans ma serviette de bain, tentant ainsi de me sécher et de me réchauffer. Il n’y avait plus qu’à attendre le Rho Kappa et le Sigma Mu qui avait lui aussi accepté de venir, comme je l’avais proposé à Sieg. Une serveuse s’approcha pour prendre notre commande.

« Euh une menthe à l’eau pour moi, merci »
« et moi une grenadine à l’eau »

Je regardai ensuite lucy, contente de la journée qu’on venait de passer.

« C’était cool n’empêche non ? Puis ça défoule. J’ai l’impression d’avoir passé la journée à nager. Je plaaaaaane » finis-je par dire en rigolant.


HRPG: laissez Sieg, Mike et Lucy répondre avant, je vous enverrai un mp lorsque vous pourrez y répondre :D
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: FLASHMOB   

Revenir en haut Aller en bas
 
FLASHMOB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLASHMOB
» Flashmob Leclerc Templeuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: