AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 siegfried.wade@whs.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: siegfried.wade@whs.com   Lun 29 Sep - 19:18

Ma boite mail est ouverte. N'hésitez pas à m'envoyer un message. C'est à vous !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: siegfried.wade@whs.com   Mar 30 Sep - 18:02





_A___siegfried.wade@whs.com



_Objet___No idea




Salut Sieg,
Comment tu vas?
Tu dois certainement te demander qui je suis, et pourquoi je te demande ça. Pour faire bref, j'étais également présent le jour de l'hold-up, le grand baraqué à l'air renfrogné qui accompagnait Soraya, je sais pas si tu te souviens. Enfin, c'est pas le plus important. Je lui ai demandé ton mail l'autre jour pour pouvoir prendre de tes nouvelles, et savoir comment tu te portes depuis ce jour là? C'est pas vraiment dans mes habitudes de me soucier des autres d'habitude, mais ce jour ci est gravé dans ma mémoire, et tu as été extrêmement courageux -imprudent aussi- mais jamais j'aurais été capable de m'imposer face à eux comme tu l'as fais. J'espère que tu t'en remets peu à peu, et que le môme qui t'accompagnait aussi, il était bien trop jeune pour assister à ça.

Bon je ne vais pas trop m'éterniser, si ça se trouve tu ne liras même pas ce mail, ou alors tu n'y répondras pas te demandant c'est qui le fou qui t'écris, mais bon c'est fait.

A bientôt,
Mike.



FICHE PAR SUANA
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: siegfried.wade@whs.com   Ven 3 Oct - 21:12

Au moins, ça avait le don d'être clair, et Mike venait de se prendre un vent en pleine face. Il n'avait pas envie de parler. La ponctuation démontrait une certaine indifférence, et Mike se sentit soudainement con. Oui, con d'avoir cru qu'on puisse en avoir quelque chose à foutre de sa compassion. Compassion qu'il éprouve d'ailleurs rarement. Mais cette fois-ci c'était différent. Enfin, soit, Mike n'allait certainement pas courir au cul du jeune homme, il ne voulait pas parler, il ne voulait pas, et Mike n'allait certainement pas l'harceler, puisque dorénavant le contact était officiellement coupé.

Mike profita alors de son après-midi pour mater quelques films et profiter de son nouvel ordinateur flambant neuf, offert par Soraya, pour faire des retouches photos et surfer sur le net. Il était clair que ce Mac qui n'avait jamais servi à la portoricaine était bien mieux que son ancien. Un PC qui date de la nuit des temps, et qui faisait un bruit de moteur d'avion à son démarrage. Il menaçait d'exploser, et certainement pour le bien de ses oreilles, Soraya avait fini par lui filer le sien qu'elle n'utilisait jamais, trop incompétente dans le domaine de l'informatique.

L'après-midi se passa bien, et Mike fut sur le point d'éteindre le Mac quand une petite notification rouge prit place sur l'icône des iMails. Curieux, il cliqua dessus, au début persuadé que ça devait être une pub pour un abonnement ou pour une connerie comme ça, quand il vit l'expéditeur, il hallucina et s'empressa de lire le message qui lui était adressé. Siegried lui présentait ses excuses, et choisit finalement de se confier à Mike. Il lui fit part de ses craintes, de ses incertitudes, et posa même des questions au Sigma Mu. Sourire aux lèvres, heureux d'avoir finalement fait une bonne action, qui partait d'une bonne intention, il appuya sur "Nouveau Message" et commença à rédiger son mail.





_A___siegfried.wade@whs.com



_Objet___No idea




Que dire? Et bien tout d'abord, que tu n'as pas à t'excuser, faut dire aussi que je suis un peu cet inconnu qui se mêle de ce qui ne me regarde pas, et vu que c'est encore frais, c'est pas forcément le bon moment pour essayer de faire sortir ça. Malgré tout, je suis content de voir que mon action n'a pas été totalement mauvaise, et que ce court mot t'aie fait du bien.

Il est clair que ce que nous avons vécu est quelque chose qu'on oublie difficilement, qui mériterait de vivre ça, et qu'est-ce que nous avons fait pour que ce jour là, ce timbré prenne possession des lieux ? Je pense qu'on le saura jamais, mais une chose est sure, il faut aller de l'avant malgré tout, continuer à vivre, et se dire que c'est une étape qui nous a permis de s'endurcir, au fond. Bien sur, ça laisse des séquelles, pendant longtemps, et bon que veux-tu suivre en cours alors que cet évènement prend possession de ton esprit, et que tes nuits se transforment en cauchemar éveillé? Personnellement, j'ai opté pour le séchage de cours, c'est encore moins sérieux, mais je pense qu'on a le droit de s'en remettre, et par chance non je ne suis pas un Khi Omicron, je n'irais pas répéter, ne t'en fais pas ;)

Et oui, je trouve que tu as été courageux, pas beaucoup oseraient faire ce que t'as fais, te faire remarquer, les affronter, c'est un acte qui demande beaucoup de prise sur soi, et dans ce moment critique, tu semblais carrément confiant, ce que je n'étais absolument pas. Par contre, il faut pas te remettre la faute dessus par rapport au gosse, si ça se trouve ils auraient finis par le faire, quoique tu fasses, ça se voyait que le mec était complètement jeté, donc surtout il ne faut pas t'en vouloir, ni même regretter.

Sinon de mon côté, et bien ça va comme ça veut, j'ai l'impression de ne plus être moi-même. Je donne toujours l'impression de tout maitriser, et que rien ne me fait peur, mais depuis, je ne supporte pas le bruit la nuit, je dors très mal, et je me ressasse sans cesse ce qu'il disait, les coups de feu... Que de mauvais souvenirs qui font surface, alors je m'exile, je m'isole et je m'adonne à la photo. Je n'ai jamais été très doué pour parler aux autres, généralement je les laisse tranquille et je ne les ennuie pas avec mes problèmes, et je ne voudrais pas que ça soit le cas avec toi.

Néanmoins cet épisode de ma vie fut surréaliste, comme tu le dis, un peu comme si nous étions immergés dans une scène de film culte, sauf que les acteurs ne font pas semblant, et que notre vie est vraiment en danger. C'est marrant, parce que les films ça fait rêver, mais ce ne sont que des mensonges pour se voiler la face sur la réalité, tout ne se termine jamais bien, et pourtant notre Happy End on y a eu le droit, quand même un peu, il y a eu certes des blessés, mais nous sommes encore là à en parler, alors au final, on peut remercier la vie? Tu crois pas?

Et sinon pour répondre à ta question, oui j'étais un féru de Spiderman, mais bon quand j'étais jeune j'avais pas forcément le droit de regarder tous les Comics, mon père a toujours trouvé ça idiot... Mais comme tout enfant, j'avais mes envies d'être un jour un super-héros? Toi aussi non?

Et bien, je suis pour continuer cette conversation, par e-mail ça ne me dérange pas, j'espère que ma réponse est à la hauteur de ce que tu attendais.

A bientôt,
Mike.



FICHE PAR SUANA


Mike écrivit le point final, et envoya ce message, qui fut libérateur dans un sens. Jamais il n'avait été comme ça avant, et au final ça lui faisait du bien d'avoir trouvé cette personne à qui se confier, même si pour le moment ce n'était que le début.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: siegfried.wade@whs.com   Jeu 9 Oct - 21:33

Qu’est-ce que t’es en train de faire ? C’est probablement la première question qu’on poserait à Mike. Toi ? Tu envoies des mails à quelqu’un ? Ah bah oui, grande première, monsieur l’asocial se crée des liens, et n’hésite même pas à se confier, à un inconnu de surcroit, ce qui en soit est presque incroyable. Alors qu’à ses proches, il n’ose piper mot sur quoique ce soit, il se libérait purement et simplement, laissant ses doigts pianoter sur le clavier de l’ordinateur. Pour quoi ? Déballer sa vie à un type qu’il avait rencontré dans des circonstances quelque peu morbides : un hold up, quoi de mieux pour se faire de nouveaux amis pas vrai ? Mais comme Mike était déjà quelqu’un qui sortait de l’ordinaire, il fallait bien avouer que ce genre de petits revirements de situation lui collaient à la peau.

Etrangement, il attendait plutôt avec impatience que les réponses arrivent dans sa boite mail, et n’était pas malheureux d’entendre la petite sonnerie agaçante retentir à l’autre bout de la pièce, tel un môme il se précipitait et cliqua sur l’icône, lisant avec précaution les quelques lignes qui lui étaient destinées, et sur le coup commença à vraiment se poser des questions. Les révélations de Siegfried prenaient une toute autre ampleur, carrément plus personnelle, et cela mit mal à l’aise Mike, pas encore enclin à aller si loin dans la confidence. Bien sur, il le faisait déjà, mais là c’était trop à son goût. Néanmoins il ne jugea pas le choix de son interlocuteur, si ça se trouve c’était voulu, après tout, personne n’est pareil certains ont la tchatche plus facile. Mike finit de lire, et vit qu’un deuxième mail l’attendait sagement dans sa boite de réception. « J’ai fais une couille. » Mike sourit légèrement. Néanmoins, il nota vite le contraste entre le premier et le second mail. Alors que le thème du premier était sombre, le deuxième traitait en partie des passions et loisirs de chacun, ce dont Mike se sentait déjà plus à même de parler. Inspiré, et seul chez lui, il préféra profiter pour y répondre, sans trop tarder.





_A___siegfried.wade@whs.com



_Objet___No idea




C’est étrange, pendant un moment j’ai hésité. Oui, hésité, à répondre à ce premier mail que tu dis être personnel. C’était une erreur, et malgré le fait que je l’ai lu, j’ai hésité à en prendre compte, par simple respect, mais je ne peux m’empêcher d’y répondre quand même, j’espère que tu ne m’en voudras pas pour ça, de toute façon ce qui est fait est fait, et même si je supprimais ce mail, j’en garderais encore quelques bribes dans ma mémoire. Bon, c’est vrai qu’au début je me suis demandé si c’était normal que tu pousses si loin la confidence, mais une erreur –bien que ça n’en soit pas vraiment une- est si vite arrivée. En tout cas, une chose est sure, ça ne sortira pas de mon ordi, ni de ma bouche, histoire qu’au moins ça t’appartienne encore et pas à tout Wynwood demain.

Alors oui, se confier pour deux mecs, c’est toujours tendancieux à des réflexions un peu débiles, et je serais le premier à les faire, mais est-ce que parce qu’on est des mecs qu’on a pas le droit de parler ? D’avoir nos potes à qui on se confie ? Ou est-ce réservé aux meufs ? Non je ne crois pas, on a tous des problèmes, et fuck ce que les gens peuvent bien en penser, après tout j’ai jamais été d’accord avec personne, et j’ai jamais fais en sorte de l’être non plus, donc c’est pas aujourd’hui que je vais me soucier de ça, j’avance à mon rythme et comme bon me semble.

Ce que je vois dans mes cauchemars ? Très sincèrement c’est dur à vraiment déterminer ce qu’il se passe dans ma tête quand je pionce. Souvent le matin, je me réveille avec cette sensation de ne pas avoir assez dormi, et qu’au final je suis aussi crevé que la veille, et pourtant huit heures se sont écoulées entre. Et aussi, aucun souvenir, pourtant je sais que je suis agité, et je sais que plus tard dans la journée, ça ressurgira de façon tout à fait aléatoire. Mais globalement, je dirais que mes cauchemars ressemblent à un bordel sans nom, des cris, du sang, des rires macabres qui s’élèvent, et tout ça dans le noir le plus profond, c’est assez bizarre à raconter, mais comme si je ne pouvais voir ce qu’il m’arrivait, tout en ressentant la présence physique, et la douleur. Tu vas me dire que je ne suis pas normal, mais c’est tout ce dont je me souviens, pour le peu que je veuille me souvenir. Mais de nous deux, je devrais être celui que ça affecte le moins malgré tout, j’imagine que le voir, même en rêve ne doit pas être quelque chose de plaisant… J’imagine qu’il faudra du temps pour t’en remettre. Malheureusement il n’y a aucun remède à ça, pas même ce que raconte ces imbéciles de sorciers vaudous, prêchant la bonne parole avec leurs herbes, les mêmes que dans le parc en dessous de chez moi. En tout cas, désolé si tu es un NZ, mais tu viens de voir que moi et la nature ça fait bien des chiffres…

Disons que je pourrais très bien faire acte de présence, mais j’aime bien avoir des nuits au calme, sans le moindre brouhaha autour, et je suis vite irritable quand on me tire de mon sommeil, et même si ce n’est pas me fighter avec mes profs qui me dérange, je préfère toujours la compagnie de mon lit à celle des chaises inconfortables de l’amphi. Tu devrais essayer, ça sera peut-être plus réparateur pour toi, quitte à pouvoir profiter de GoT sagement dans ton coin, le sourire aux lèvres, en pensant aux autres qui sont en train de s’emmerder en cours.

Concernant la fin de ton premier mail, comme je l’ai déjà écris plus haut, il est certain que ça ne sortira pas de ma bouche ou quoi, je ne vois pas l’intérêt d’aller balancer ça à tout le monde, je trouve ça drôle quand j’ai envie d’emmerder quelqu’un, or ce n’est pas ton cas, et puis ce serait un acte vraiment lâche, tu crois pas ? Non, je sais que la confiance est une valeur qui n’est plus sure de nos jours, et que la confier est comme se jeter corps et âme dans une relation avec autrui, alors même si je ne suis pas le meilleur des conseillers, je peux te dire que je ne répéterais quoique ce soit à personne. Et je ne te poserais d’ailleurs pas plus de questions à ce sujet, étant donné ce que ça doit représenter pour toi, juste que cela me touche en quelque sorte, que tu aies confiance pour ainsi te livrer, sans avoir vraiment peur de la personne sur qui tu es tombé. Et ton honnêteté, je la respecte quoiqu’il en soit.

Pour ma part mon secret, est je pense bien gardé, mais à contrario du tien, il n’a pas une importance capitale, juste quelque chose que j’essaie de cacher, par simple honte, quelque chose que je n’assume pas, mais qui aussi m’a énormément marqué, et a en quelque sorte contribué à tout ce qui a pu avoir lieu dans mon passé… Après la Voice, j’ai souvent eu vent de ses potins, et je t’avoue ne jamais avoir trop cru en ses dires, jusqu’à ce qu’elle commence à vraiment dévoiler les secrets d’autres personnes qui m’entourent, et je ne dirais pas que j’en ai peur, loin de là, mais je pense qu’il faut se méfier de tout le monde ici. Ne se fier qu’à soi-même est je pense la meilleure des choses à faire pour éviter au mieux que celle-ci parle de nous un jour, et pas forcément de choses qu’on aimerait que les autres soient au courant. Personnellement, elle ne m’a jamais rien fait, ou du moins j’en ai pas le souvenir, je l’écoute rarement jusqu’au bout…

Concernant la photo, j’ai commencé de la même façon que toi, un peu grâce à ma mère, même si au final j’ai appris à maitriser le sujet seul. C’est un domaine qui me plait tout particulièrement, et souvent on a bien du mal à croire qu’une armoire à glace comme moi sans l’once de délicatesse puisse accorder tant d’importances à ce qui m’entoure, peut-être parce qu’au final je ne fais pas confiance à grand monde, et que je préfère m’isoler. Je n’en sais trop rien. Après c’était quelque chose que je n’assumais pas du tout au début, mais à Wynwood, tout est bouche à oreille, et si j’ai réussi à garder le secret quelques mois, ça a fini par se répandre sur le campus comme une poignée de poudre. C’est fou ce que ce lycée est fiable. Enfin, du coup, oui si un jour tu veux, je pourrais te montrer ce que je fais, quitte à directement aller en chambre noire, j’adore développer moi même mes photos, à l’ancienne.

Pourquoi suis-je la première personne à la savoir ? C’est quelque chose que tu ne veux pas qu’on sache ? Tu as peur du jugement qu’on aurait à ton égard si on sait que tu fais du cheval ? Pourtant je ne trouve pas ça ridicule, encore plus si c’est quelque chose que tu aimes faire. C’est une passion comme une autre, j’ai la mienne, tu as la tienne.

Spiderman… C’est quand même l’ironie du sort, penser qu’au final on a tous une part de Peter Parker en nous. A Wynwood, tout le monde a quelque chose qu’il ne souhaite révéler, nous sommes tous comme lui finalement, à jongler entre ce qui nous ronge, et ce qu’on laisse transparaitre en dehors. Je n’ai certes pas pu énormément voir de comics pour en parler avec de précisions, mais Spiderman est sans doute le seul qui m’a vraiment marqué, de par ce côté plus réaliste du personnage, qui démontre à lui seul qu’on a tous quelque chose à cacher. Du coup, je ne dis pas non pour les avoir, si tu es partant pour me les prêter, ça me fera toujours ça de gagné, puis tant pis si je n’ai « plus l’âge » pour.

Hulk, je dirais que Hulk est celui qui pourrait me ressembler en quelque sorte. Non pas que je me transforme en gros bonhomme, qui devient aussi vert qu’un brocolis, mais je dirais que mon caractère une fois transformé peut parfois y ressembler à quelques détails près : je suis conscient de mes moindres faits et gestes. Ca peut faire gros bourrin dit comme ça, mais j’ai pas le plus agréable des caractères, et je le reconnais, et du coup je m’identifierais plus à cette grosse boule de muscles ingérable, qu’à un autre, mais tout ceci n’est qu’exagération évidemment. Sinon comme je te disais, je n’ai eu l’occasion de vraiment parler comics qu’à l’école, avec les quelques élèves avec qui je trainais, du coup je ne les connais la plupart que de noms, mais le côté super héros a toujours été pour moi, enfant, comme un moyen de me raccrocher à des personnes irréelles, bien que maintenant je sache que tout ça n’est qu’utopie.

Et bien, j’espère que vu le pavé que je viens d’écrire, que tu auras encore la force de lire, si ça se trouve tu n’es même pas arrivé à cette ligne, et je m’en excuse. Voici donc mes coordonnées, en retour. Je te montrerais mes photos, et tu me feras découvrir les comics, ça me semble être un bon compromis. Je vais te laisser, au prochain mail ☺




FICHE PAR SUANA


Mike avait mis plus d’une heure à écrire, faisant des allers et retours incessants entre sa cuisine, son salon, sa chambre, son balcon pour fumer, et autres. Si bien qu’au final, il avait passé plus de temps que nécessaire pour un simple mail, qui pourtant ne devait jamais être lu, par simple respect pour la personne qui l’avait envoyé. Mike appuya sur envoyer, et ferma l’ordinateur. « Tu écrivais quoi ? » C’était Soraya, qui à force d’observer Mike tourner en rond, voulait savoir la raison de toute cette agitation. « Un mail. » Répondit-il sans entrer dans les détails. « A qui ? » « Au pape. » « Très drôle. Non sérieux à qui ? » « Ca te regarde pas, retourne à tes cartes ça vaudra mieux. » Elle lui fit une moue, comme à son habitude, et choisit de ne pas insister voyant que le Sigma Mu n’était pas disposé à lui répondre, si ce n’est un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: siegfried.wade@whs.com   Mar 28 Oct - 19:27

« Je pense que dans le fond, inconsciemment, cet échange me fait du bien. Certes, je ne suis pas le plus loquace du monde, et tu risquerais d’être surpris en apprenant à me connaître en dehors de ces mails, mais ces mails me font oublier cinq minutes cette personne que tout le monde connaît, un peu taciturne, incapable de ressentir quoique ce soit. Et puis surtout, je comprends, je te comprends. On a beau ne pas nous connaître, on a vécu la même chose, et pas le petit incident de quartier, non, un braquage, et ça laisse des marques, à notre âge on a besoin de parler, besoin de nous confier, et si ce n’est pas dans un journal intime, c’est avec ses meilleurs potes. Alors oui, nous ne sommes ni l’un ni l’autre, nous sommes au final que des connaissances, mais qu’est-ce que ça change, puisqu’au final nous nous comprenons ?
Par contre, je ne suis pas d’accord sur le fait que ce que tu aies vécu, et ce que tu vis maintenant soit stupide, vis-à-vis de ton comportement avec tes connaissances à Miami. Je crois que tu es tombé sur la personne la mieux placée pour parler de solitude. C’est bizarre, je lis ton mail et je me retrouve, ce gosse qui préfère rester chez soi seul, plutôt que d’aller faire des connaissances à l’extérieur. J’ai toujours été du genre à repousser ceux qui cherchaient un minimum à s’intéresser à moi, j’ai toujours refusé volontairement cette amitié qu’un gosse de notre âge pourtant recherche éperdument. Tout ça c’est du à ce que j’ai vécu durant mon enfance. Je n’aime pas vraiment en parler, mais je trouverais injuste de garder des secrets, alors que tu me racontes tout dans la plus grande confiance, ce serait comme jouer à l’hypocrite et ce n’est pas ce que je suis. Disons que tout petit, ma mère est partie de la maison, et mon père n’est pas le plus exemplaire au monde, du coup j’ai toujours été seul, très seul, mais c’était voulu, pour moi tout le monde était comme ma mère : ils partent un jour ou l’autre sans raison, ils vous abandonnent, et du coup j’ai toujours été borné dans l’idée qu’il valait mieux être seul que mal accompagné… Mais quelle tête de mule, à ne pas changer d’avis toutes ces années... Et c’est ma rencontre avec Soraya et Lila qui a fini par tout changer. Grâce à Lila, j’ai intégré une confrérie, une famille, et grâce à Soraya, j’ai appris à m’ouvrir davantage, et je ne trouve pas ça si déplaisant, seulement j’y connais encore rien, alors j’imagine que ça doit être ton cas. Tu arrives ici, tu te fais des amis, mais tu sais pas encore bien comment ça marche, et ça crée des engouements, mais je ne pense pas que ça soit mauvais, puisqu’au final grâce à ça nous en sommes là, à parler, de tout, de rien, et tout ça à cause, ou grâce à des hommes qui ont décidé de nous prendre en otage, un beau jour de septembre…
Les réseaux sociaux, c’est le mal. On pourrait me traiter de geek parce que je passe énormément de temps sur l’ordi, mais mes études en cinéma me l’imposent, sinon je n’ai ni Facebook, ni Twitter, ni Stapnat, ou je ne sais pas comment ça s’appelle d’ailleurs… Ca ne m’intéresse pas, je n’ai que le strict minimum et nécessaire, alors je suis tout à fait d’accord avec toi. Que le monde entier soit au courant que j’ai chié y a cinq minutes, très peu pour moi. Non vraiment, je ne vois aucun intérêt là-dedans, si ce n’est peut-être se moquer de ces pauvres filles dépressives qui changent de mec comme de string, et qui publient des statuts bourrés de fautes d’orthographes en mode kikoolol. Ca pullule sur le net ça d’ailleurs, et c’est sans doute ce qui m’a confirmé de ne jamais me lancer la dedans.
La Voice, la Voice… J’ai l’impression que tu prends cette timbrée très au sérieux. Après il est vrai qu’elle a l’air un peu trop au courant de certaines choses, et ça j’aime moins, et bon Wynwood est rempli de mecs ou meufs ,d’ailleurs, prêts à tout pour descendre son prochain. On sait jamais qui peut frapper, mais je suis sur qu’il y a un ou deux couillons qui sont payés pour aider cette dégénérée mentale qui a rien d’autre à foutre de sa vie qu’aller ruiner celle des autres… Peut-être un caprice, celui de faire justice, lever le voile sur les secrets et mensonges…? Quoiqu’il en soit je ne trouve pas ça juste, chacun a son secret, et j’imagine que cette connasse aussi, mais personne ne sait l’atteindre. Mais un jour quelqu’un arrivera à la calmer, mais quand, je l’ignore…

Après j’imagine qu’en fonction de nos ressentis, ce qui ressort dans nos cauchemars est différent, malgré quelques similarités. Néanmoins, ça me rassure de savoir que je ne suis pas le seul à devenir fou même la nuit quand je dors, mais comme tout, ça finira par passer, c’est ce que je me dis, même si ça m’ennuie plus qu’autre chose. Par contre, concernant les remèdes vaudous, j’hésite quand même, on sait jamais ce qu’ils foutent là-dedans, après si c’est efficace… Mais bon j’ai difficilement confiance quand même. A voir, à tester, peut être que ça sera si efficace que ça me fera dormir comme une masse, ce que je ne refuserais pas. Une bonne nuit de sommeil j’en rêverais presque, donc pour répondre à ta question non je n’arrive pas à me reposer, ni même à me sentir en forme, j’ai l’impression d’être un zombie, comme si les heures de sommeil que j’accumule n’ont aucun effet, mais bon j’imagine que faire du sport toute la nuit ça aide pas à se reposer. Est-ce ton cas ? Après j’imagine qu’on doit tous être un peu comme ça, peut-être même que des gens comme Fawn ne dorment plus du tout ? Néanmoins, je pense qu’il faudra bien qu’un jour vous vous parliez, ce qu’il s’est passé à la banque, je l’ai vu, ce n’était pas rien. Je ne suis certes pas bien placé pour parler, mais fuir n’est jamais la meilleure solution, parfois ils font affronter la personne, ça permet d’être fixé et surtout d’éviter de s’ajouter des questions dont on ne connaitra pas la réponse. Après je ne te force à rien, saches le, je ne fais que donner un point de vue, à toi d’en prendre compte ou non. Parce que oui, les mecs se conseillent entre eux, même si ça ne ressemble pas à une conversation typique entre deux filles.

Si ça peut te rassurer ce mail est un vrai brouillon, je réponds au fur et à mesure de ce que je lis, et j’ai l’impression que jamais tu comprendras ce que je raconte, mais j’écris au fur et à mesure, je saute du coq à l’âne, je me perds moi même et je n’arrive même pas à structurer logiquement ce message. Même si je devais tout trier par thème, ça voudrait rien dire, et pourtant je ne suis pas du genre à vraiment bâcler quelque chose, aussi surprenant que cela puisse être. Sinon du coup pour passer à l’étape : évasion, voilà comment ça s’est passé en gros. Soraya, étant une fille, a la chance d’avoir des poignets fins, et à force de gesticuler elle a réussi à se les retirer, chose que je n’aurais sans doute jamais réussi, et du coup elle en a profité pour détacher mes liens, et étant libre je ne pouvais me résoudre à rester comme ça sans rien faire. Bon je te cache pas que leur sauter à la gorge m’a traversé l’esprit, mais la violence n’était pas la bonne voie à prendre, surtout dans ce cas-ci, on a monté un plan avec Soraya, celui de prévenir la police dehors. Comment et si ça allait marcher, on l’ignorait, mais j’étais le plus à même à réussir cette mission, du coup on a concentré l’idée sur le cliché de films qu’on voit à la télé, où certains s’échappent par la fenêtre dans les toilettes… C’est ainsi que j’ai été amené à demander une permission, bien que j’avais la trouille, j’avais vraiment la trouille. Celle qu’il m’abatte, et qu’il refuse. Heureusement, il était trop occupé sans doute pour refuser, et j’ai pu avoir accès aux sanitaires. Son collègue était bien trop stupide, il m’a été simple de le berner et j’ai pu prendre la fuite, prévenant les forces de l’ordre qui avaient dès lors un accès à l’intérieur. Ni vu ni connu ils ont accompli leur mission avec brio. Voilà les faits.
Mais le ressenti était tout autre, je ne vais pas le cacher, ça sert à rien, mais j’avais peur. Je me lançais dans une mission périlleuse, et le risque zéro n’existant pas, j’avais une chance d’être abattu comme un lapin, mais ne dit-on pas que l’intérêt du plus grand nombre prime sur celui d’un seul être ? Pour une fois dans ma vie, j’ai jugé plus important de sauver autre que moi, et je me souciais réellement du sort de chacun d’entre vous. Ca peut paraître horrible dis comme ça, mais bon, c’est comme ça que je fonctionne.

Pour ce qui est des photos, je pourrais te les montrer, il n’y a aucun souci, si tu y tiens. Après pourquoi je ne l’assumais pas ? Au jour d’aujourd’hui je n’ai même plus d’excuses valables pour me justifier, à l’époque c’était juste un caprice histoire qu’on me fiche dans la paix dans ce que j’aimais le plus, maintenant Wynwood est au courant, on est même venus me demander plusieurs fois d’en prendre en photo pour des shoot, c’est dire… Mais je n’aime pas prendre les gens en photo, fin comme les photographes de mode avec des modèles, non je trouve ça pas intéressant. Alors oui pour un mec quel bonheur de prendre de belles filles en photo, mais au final c’est ennuyant, je préfère d’autant plus photographier la nature, qui a tellement plus à nous offrir. Et encore une fois j’imagine que je dois te surprendre, vu tout ce que tu as du lire jusqu’à présent. « Qu’est-ce que ce type à à foutre de la nature, des fleurs ? » Mais je comprends, après tu dis que c’est un jeu, et je prends un malin plaisir à jouer. Après ce n’est pas parce que je la méprise et que je raille les Nu Zeta que je n’ai pas de considération, je dirais juste que la nature est magique dans un sens, et faire des photos c’est comme coucher sur papier ce que je vois, ce que je ressens, et rien d’autre. Je ne suis pas spécialement adepte des retouches, parce que la nature, comme son nom l’indique est naturelle. Et puis rien de tel qu’un voyage loin de la ville, pas vrai ? S’isoler et découvrir le monde. Ca doit être bien à faire à cheval aussi non ? De longues balades, seul, sur son dos ? Puis si ça t’apaise, je ne vois pas où est le mal, c’est sur on a plus de mal à imaginer un mec faire du cheval, mais comme tu as dis c’est le jeu, on juge on se trompe.

La mentalité française est étrange, je trouve. Je ne connais presque rien de ce pays, si ce n’est la Tour Eiffel, et j’ignorais que certains pouvaient être aussi coincés du cul que ça. La littérature classique c’est chiant, je peux comprendre que tu aies eu du mal. Mais bon ils doivent sacrément péter plus haut que leur cul là haut pour oser traiter la BD comme de la merde, après tout c’est un genre littéraire reconnu, il aura fallu du temps, mais ça l’est. Incroyable que certains ne la jugent que comme un ramassis de dessins, qui est de l’art au passage. Mais bon…

Ensuite concernant Hulk, je m’énerve rarement, ou du moins je m’énerve véritablement que très rarement, je suis plus du genre piques et sarcasmes, mais ça risque pas que tu me croises ainsi je te rassure, sauf peut être le matin si je me suis levé du pied gauche… Enfin, la rencontre permettra de se fixer, parce qu’à l’écrit on n’apprend pas grand chose finalement. On ne peut jamais tout dire et tout montrer à l’écrit. On ne sait pas ce que l’autre pense derrière, ni même s’il sourit, ou pleure, ou ce qui fait le contact humain quelque chose de plus enrichissant.

Et pour répondre à tes dernières questions, j’ai toujours vécu à Miami, j’ai jamais vraiment voyagé hors de l’Amérique, et je ne suis plus fils unique depuis quelques jours, puisque j’ai appris que ma mère avait depuis son départ refait sa vie, et qu’elle était partie enceinte, d’une petite fille. Sinon, je vis avec un autre Sigma Mu et Soraya. Et toi, qu’en es-t-il de toi ? Mise à part que tu es français ? La famille ? Etc ? »


Mike mit un point, et ne savait pas quoi ajouter d’autre en fait. Mettre en revoir ? A la prochaine ? Non ça semblait plus à une conversation qu’autre chose, où le temps de réponse était aléatoire, mais continu. Il ferma son ordi, satisfait et partit se coucher, dans l’attente d’une prochaine réponse.

HRPG : Flemme de mettre le code pour le mail là tout de suite :roll:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: siegfried.wade@whs.com   

Revenir en haut Aller en bas
 
siegfried.wade@whs.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Présentation de Siegfried Wade ~
» Siegfried
» David Otunga & Wade Barret & Chris Benoit Vs Justin Gabriel & Cody Rhodes & John cena
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock
» Wade Barrett vs Abyss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Autres-
Sauter vers: