AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Tranquille Deux Minutes ? Tu plaisantes ? (Elena :D )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tranquille Deux Minutes ? Tu plaisantes ? (Elena :D )   Dim 19 Oct - 23:21



Tranquille deux minutes? Tu plaisantes!
« Eric et Elena »

Encore une journée de cours. C’est pas ce qu’il y a de plus passionnant mais bon, on fait avec. Cette je m’étais dit que j’allais un peu plus bosser. Je suis passée de justesse l’année dernière parce que je suis arrivée en milieu d’année et ça me ferait chier de redoubler pour passer une autre année le cul collé à une chaise dans un amphi. Enfin ça c’était les bonnes résolutions qui durent une semaine, deux maximum. Du coup quand je rentre dans ma chambre ce soir et que je découvre la tonne de boulot que j’ai à faire pour le lendemain, je suis immédiatement découragée. Je referme mon sac et me laisser tomber sur mon lit, prenant une clope dans mon paquet que je glisse entre mes lèvres avant de l’allumer. Qu’est-ce que ça peut être gavant les cours je vous jure. Surtout quand je fais remonter mon agressivité et que personne ne veux m’approcher et me parler. Oui je le cherche, mais j’ai toujours été comme ça pour me protéger et même si j’essayais, je ne pourrais plus changer. J’ai toujours se besoin de me protéger des autres et je sais bien d’où ça vient malheureusement. Pourtant je ne devrais pas toujours rester seule face au monde mais je me méfie trop, je n’accorde pas ma confiance facilement et puis je suis une solitaire quoi, pas asociale mais quand il y a trop de monde ça me fout mal. Je fixe le plafond à travers les volutes de fumée de cigarette. Zacc n’est pas encore rentré mais il ne devrait pas tarder. J’ai envie d’être seule, c’est pas contre lui mais voilà. Je me lève donc et sors de la chambre. J’aimerais bien ne pas croiser trop de monde, être un peu tranquille deux minutes. J’opte pour le bar des pirates, le bar de notre confrérie. J’aime bien m’y rendre, c’est un endroit où je suis bien, mon coin préféré de WHS je pense. La confrérie des SM est devenue une maison pour moi dont je connais chaque recoin et les SM sont devenus ma famille. Je ne me suis jamais sentie mieux qu’avec eux, ils sont mes grands frère, mes grandes sœurs, mes potes, ouais ma famille quoi.

Je sautille en bas des marches menant au bar, espérant être seule, parce que même si les SM sont ma famille, il y a des moments où on aime être un peu en solitaire pour réfléchir. Coup de chance, le sous-sol est vide. Je me dirige vers le jukebox et le met en route sans me soucier de la musique qui passe puis vais m’accouder au bar et commande une vodka, comme à mon habitude. Je vais ensuite me poser à une table et bois une gorgée avant de plonger mes yeux dans le vide, pensant à tout, à rien, me posant plein de questions comme d’habitude. Le temps s’égrène avec la musique. Je bois mon verre de vodka peu à peu mais il est vite fini. Je ne sais pas combien de temps s’est passé quand je suis tirée de mes pensées par une voix que je connais bien :

« Punaise Elena tu le fais exprès ? Je peux même pas être deux minutes tranquille ou quoi ? Avoue que tu as choisi ce moment parce que tu savais que j'allais arriver hein ? »

Je relève les yeux pour voir Eric, le chef adjoint de notre conf avec qui je m’entends très bien mais a qui j’aime aussi beaucoup envoyer des piques auxquelles il répond bien sûr.

« Exactement, j’ai su que t’allais venir ici pour être tranquille et puis je voulais te faire chier alors je suis venue aussi. Sinon ça va ? »

Je lui fait un signe de la main pour l’inviter à s’assoir avec moi et il prend place en face

« La prochaine fois je t'enverrai un texto pour savoir si oui ou non je peux débarquer sans être obligé de te taper la discute... »

Je souris et vois qu’il en fait de même. Nous sommes comme deux grands gamins qui se marrent de leur propre connerie.

« Bon je te paye un verre ou on reste comme des blaireaux à se regarder du coin des yeux ? »

« Je ne vais pas dire non ! Je prends ce que tu prends. »

« Pitié dis moi que tu as eu journée au moins autant pourrie que la mienne ça me mettra peut être de bonne humeur... »

Je relève les yeux vers lui.

« Bah journée pourrie, journée à la con normale quoi, les cours, les gens, tu connais ma bonne humeur et à quel point je suis charmante et ouverte à la conversation, tout ça. »

Je prends mon verre qui vient d’arriver et bois une gorgée.

« Et toi ? C’était vraiment une journée pourrie ? Ça fait un moment qu’on s’était pas vus tous les deux en fait, enfin croisés oui mais on a pas beaucoup eu l’occasion de discuter. Quoi de neuf ? »

Ouais c’est vrai, ça faisait un moment qu’on avait pas discuté. C’est vraiment un bon pote Eric, j’aime bien parler de tout et de rien avec lui, je sais qu’on peut déconner ensemble et que je peux presque entièrement laisser tomber mon masque, être moi-même. Ça fait du bien, je ne me soucie pas de ce que je dis et fait, c’est cool d’avoir quelqu’un comme ça je trouve.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Tranquille Deux Minutes ? Tu plaisantes ? (Elena :D )   Ven 19 Sep - 17:15

Tranquille Deux Minutes ? Tu plaisantes ?
Elena Willows & Eric Lawner.




Crédit Musique: Muse:Dark Shines
Parfois on a beau essayer mais il n'y a absolument rien à faire pour que ça s'arrange, on a beau se dire qu'il faut positiver que tout pourrait être bien pire mais rien y fait, personne ne peut jamais cacher bien longtemps qu'il s'est levé du mauvais côté du lit, et chez certaines personnes c'est même pas la peine d'essayer, c'est perdu d'avance. Je fais partie de ces personnes et je n'ai pas peur de le dire. Oui je fais partie de ces personnes pour qui le temps de sommeil est très important, pour qui même ce temps de sommeil va déterminer le reste de la journée, alors si j'ai passé la nuit à me retourner dans mon lit, à ne pas trouver le repos avant trois heures du matin, je vous jure qu'il vaut mieux éviter de me croiser le lendemain, parce que généralement dans ce genre de situation je suis aussi aimable qu'un char Patton en marche sur un champ de bataille, on peut pas me stopper et si je vous ai dans ma ligne de mire, je ferai feu de mes pires calamités, vous êtes prévenus.

Pourquoi tout ce déballage sur la façon dont mon sommeil influence ma façon d'agir ? Et bien parce qu'aujourd'hui précisément c'est un de ces jours où je souhaiterais être tout seul et peinard mais que tout et tous vont venir faire que tu va passer un jour plus ou moins atroce et ça commence dès le petit déjeuner quand le colocataire toujours très charmant et gentil décide que c'est une bonne idée de te raconter ce qu'il va faire aujourd'hui, ce qui le rend si joyeux dans ce bas monde et ses plans pour le futur enfin toute une charrette de banalités que même un présentateur de journal télévisé n'oserait pas sortir de peur de saouler tout le monde et pourtant ils en sortent cinq à la minute des conneries et bah moi mon colocataire ce matin c'est Jimmy Fallon qui aurait décidé de se marier à Ellen Degeneres au niveau du débit de parole, manquerait plus qu'il me demande de faire un selfie ou de me renverser un sceau de glace sur la tronche. Si il savait à quel point je m'en fiche de tout ses boniments ce n'était pas sa sainte parole qui me ferait voir la journée sous un bon hospice. Saoulé je décidais de sortir de la chambre, sac sur le dos, en prenant bien soin de claquer la porte au passage, message subliminal à celui qui partageait la chambre avec moi.

Parfois mes confrères doivent se demander qui est le mec qui leur fait office d'adjoint, la plupart du temps je fais la gueule, enfin disons que je suis pas le plus sociable. Mais malgré çà je suis très dévoué à ma Confrérie et à ses membres et tout le monde le sait, les Sigma Mu sont comme une deuxième famille pour moi, non c'est ma famille, je n'ai plus vraiment d'attaches avec ma famille de New-York après tout, c'est eux qui m'ont demandé de partir, alors oui je suis prêt à pas mal de chose pour ma Confrérie, malgré mes airs extérieurs un peu bougon il paraît que je suis sympathique, enfin il semblerait. Je traversais le bâtiment de la confrérie saluant les personnes que je croisais sur mon chemin, visiblement tous heureux de prendre le chemin des cours, je partais plutôt parce que cette année je me devais d'être à l'heure, de ne rater aucun cour, ou enfin presque aucun, j'étais en sursis pendant tout le premier semestre et je le savais, mauvaises notes et mauvais comportement me vaudraient la suppression de ma bourse et un retour illico presto à New-York, et Eden aussi sympathique et patient qu'il pouvait être avec moi ne pourrais pas faire grand-chose si la décision était prise de me renvoyer. Alors pour moi déjà et aussi pour respecter ce qu'il faisait pour moi je devais faire des efforts.

Et c'est dur de faire des efforts, on ne change pas un Lawner comme çà, les cours m'ennuient toujours autant, je veux bien faire semblant cinq minutes de m'intéresser mais jouer la comédie c'est plus fort que moi ça me saoule en cinq minutes, je redeviens aussitôt le mec borné qui dort en cour, arrogant avec les professeurs et qui fait le strict minimum et qui ne rêve que de sortir pour fumer une clope avec ses potes. Et ce mec en ce moment il était entrain de péter littéralement un câble en cour de mathématiques. Ça ne se voit pas, mais cette impuissance face à son état de non volonté me plonge dans un état de stress profond qui me ronge parfois et aujourd'hui, particulièrement. J'étais comme dans une bulle, je voulais être tout seul et ne parler à personne, tout seul pour ne paraître désagréable à personne et à moi-même, manque de bol c'est ce jour là que les gens viennent me parler.

Etat de nerf plus qu'avancé, stress et mauvaise humeur chronique voilà ce qui me résumait alors que je poussais les portes de la Confrérie sur les coups de dix-huit heures. Le constat était simple je ne voulais voir personne, j'empruntais donc les escaliers pour le Bar des Pirates qui avait l'air vide, je poussais la porte et à l'intérieur se tenait une seule personne : Elena Willows. Je soupirais, pas moyen d'être tranquille deux minutes dans ce bled. « Punaise Elena tu le fais exprès ? Je peux même pas être deux minutes tranquille ou quoi ? Avoue que tu as choisi ce moment parce que tu savais que j'allais arriver hein ? » Néanmoins je m'asseyais en face d'elle, ce n'était jamais bien méchant entre elle et moi, nous passion notre temps à nous engueuler mais dans le fond on s'appréciaient comme de bons amis. « La prochaine fois je t'enverrai un texto pour savoir si oui ou non je peux débarquer sans être obligé de te taper la discute... » Souriant comme un gosse, parce que oui mon comportement n'était pas mieux que celui d'un gosse de 10 ans, capricieux, je rajoutais. « Bon je te paye un verre ou on reste comme des blaireaux à se regarder du coin des yeux ? » Je vous jure que nous sommes de très bons amis, bien sûr ça ne se voit pas au premier coup d'oeuil, je ne sais pourquoi Elena et moi nous nous balancions des piques sans arrêt mais le fait est que nous ne pouvions pas nous empêcher de nous lancer des amabilités à chaque rencontre, allez savoir pourquoi, le monde est plein de mystères. « Pitié dis moi que tu as eu journée au moins autant pourrie que la mienne ça me mettra peut être de bonne humeur... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Tranquille Deux Minutes ? Tu plaisantes ? (Elena :D )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Z'avez deux minutes ? C'est pour un sondage !
» Bonjour, vous auriez deux minutes pour parler de la Révolution ?
» Moquons nous deux minutes des vampires.
» Pas moyen d'être tranquille cinq minutes ! [Kathryn]
» Notre Histoire en 2 minutes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: