AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Les chauves domineront le monde ! (Defi RK)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Les chauves domineront le monde ! (Defi RK)   Lun 15 Sep - 15:24

Ça vous est déjà arrivé à vous, de puer le poisson ? Mais genre, vraiment puer le poisson ? Non, parce que depuis mon dernier défi, j’avais beau laver mes fringues en boucle, l’odeur persistante de l’eau dégueulasse des loutres ne partait pas, et ce malgré des efforts continus. Heureusement pour moi, cela ne concernait que les vêtements, mes cheveux et le reste étaient intacts. Mais ça me soulait de devoir avoir cet arrière-goût de poiscaille dans ma chambre, qui tendait à vouloir rester, bien qu’à force de vaporiser la pièce, j’avais l’impression de vivre au cœur d’une forêt. C’est un véritable enfer, en somme. Mais ce qui me consolait, dans le fond, c’est que j’avais gagné un point auprès de mes confrères. Le règne de Syphilis était en marche, et pas question de m’arrêter là. Au final, moi qui avait peur des défis, je trouvais le concept sympa, ça me permettait de dépasser mes limites, et surtout de me faire bien voir, parce qu’il fallait avoir du cran, alors prenez-en plein la gueule et observez.

Après m’être levé ce matin, et être allée en cours normalement, me faisant au passage chier toute la matinée en anglais, j’avais pu pleinement profiter d’un cours d’histoire bien plus enrichissant l’après-midi. Et oui c’était en partie dû au fait que ma marraine était la prof, et que je l’appréciais énormément, au dépend de mes sœurs et ma propre mère. En même temps, je ne cachais pas qu’elle me gâtait un peu, et était la seule à qui je ne faisais pas des coups bas, en changeant mon humeur sans prévenir. Elle était la seule où j’étais naturelle à cent pourcent, ce qui avait don d’être mal vu, me faisant passer pour la faux-cul de service, mais bon, ce qu’on dit sur moi c’est pas comme si ça m’importait vraiment. Comme je dis toujours parle à mon cul, ma tête est malade. Je les emmerde bien profond, eux et leurs critiques, elles ne m’atteignent pas, je suis bien au-dessus de tout ça, de toute façon.

La journée enfin finie, je m’étais rendue complètement KO dans la salle commune. Tout ça avait fini par totalement m’assommer, et j’avais grand besoin de me poser au calme, mais à peine arrivée qu’on me chopa dans un coin. Toujours une manière très douce d’agir, ces RKs. Au début, je tentais de me débattre mais je compris très vite qu’il était inutile, ils étaient bien plus forts. Et comme je m’y attendais, c’était pour me convoquer, et m’annoncer mon deuxième défi. J’étais étonnée qu’il arrive si vite, mais à croire que ma première réussite avait signé le début de mon initiation, et que ça ne rigolerait plus. En gros, j’allais enchainer, jusqu’à atteindre mon quota. Bien soit, je relève le défi, et ce dernier était particulièrement spécial, qui allait se boucler plus rapidement que le précédent. Pas besoin de préparation au préalable, juste bien chercher et oser, mais ça encore ce n’était pas mon problème, j’étais sans gêne et surtout très franche, n’ayant pas peur de dire telle ou telle chose, alors ce défi allait être du gâteau. J’annonçais donc que je le ferais le week-end même, et demanda ou plutôt ordonna –presque- à un des RKs présent de m’y accompagner. Il avait vite fait part de son mécontentement, ce à quoi je rétorquais qu’il n’avait pas le choix et je fus vite appuyé par les autres qui lui remettaient toute la responsabilité sur le dos, se libérant ainsi de ma présence, ne voulant pas eux-mêmes avoir à me supporter. Comme quoi d’une manière ou d’une autre j’arrivais toujours à avoir ce que je voulais, et j’en étais fière. Je lui donnais rendez-vous le lendemain, et m’éclipsais guillerette.

La nuit passa vite, je m’étais couchée tôt après avoir tenté de faire quelques devoirs –en vain-. Le matin, je me réveillais et allais me préparer, la petite routine matinale en quelque sorte, avant d’enfiler une robe noire avec des fleurs, et des bottines montantes. Je m’étais rapidement mis du mascara, avant de rejoindre la salle commune où le RK m’attendait de pied ferme. « C’est bon, la princesse est prête ? » Je lui fis un sourire narquois. « Cache ta joie, t’as raison. » « Bon on y va, je n’ai pas que ça à faire, jouer à la nourrice. » Je le frappais à l’épaule, vexée. Certes j’étais surement la plus jeune de toute la confrérie, mais je pensais être plus indépendante que la moitié d’entre eux, venus ici à Miami avec leurs parents, comptant sur eux pour tout et n’importe quoi. Je tirais la moue, et ce même sur le chemin menant au centre-ville, lieu le plus propice pour réaliser mon défi.
Nous finissions par nous arrêter à un parking, sur le côté de la route. Je descendais du véhicule, et mal accompagnée, je déambulais dans les rues à la recherche de la personne la plus à même de me permettre à remporter mon défi, c’est-à-dire un chauve. « N’empêche, je sais pas qui a écrit vos défis, mais ils devaient avoir sacrément bien fumé avant. » Dis-je pour faire passer le temps et meubler la conversation. « Qu’est-ce que j’en sais. » Répondit-il simplement, comme s’il n’en avait clairement rien à foutre, je soupirais. « ‘Tain tu pourrais au moins faire semblant d’être heureux, on dirait que t’es au bord du suicide. » Il me répondit en me gratifiant d’un sourire si faux que j’abandonnais toute perspective d’avoir une conversation intéressante avec lui.

Finalement, après plusieurs longues minutes d’attente, un chauve apparut sur le trottoir, seul et apparemment pressé. C’était ma seule chance, et franchement vu la super compagnie qu’on m’avait infligée, je voulais être rentrée vite pour chasser toute cette négativité qui m’entourait. D’un pas assuré, je me dirigeais vers le monsieur, faisant signe à mon confrère de bien prendre note où je l’exécutais sur place. Le bonhomme chauve me regarda surpris, et tenta une percée, s’excusant. Je pris mon courage à deux mains et pris sa main que je serrais, avant d’hurler « Chauve qui peut. » et me barrer, entrainant dans ma course l’autre débile de Rho Kappa qui restait figé comme une statue. Nous nous éloignons, entendant encore les vociférations du chauve. Je riais, comme une gamine qui venait de faire une grosse bêtise. Rentrés à la confrérie, je validais donc mon deuxième défi, et repartis dans ma chambre tirant la langue à mon confrère qui était bien heureux de plus avoir à me coltiner, alors qu’honnêtement j’avais été tout sauf chiante, cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les chauves domineront le monde ! (Defi RK)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]
» les betteraves domineront le monde ! (libre)
» un jour, les vieux domineront le monde, mais pas demain, y a canicule.
» Nuage Ardent △ Les kiwis domineront le monde ; Validé
» Les Magnus domineront le monde [Near/Unia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: