AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Lesson can be fun: Surf on the waves with no far. Aly & April

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lesson can be fun: Surf on the waves with no far. Aly & April   Mar 14 Oct - 19:24


Lesson can be fun: Surf on the waves with no far





Sorry I'm late ▬ April aimait le surf. Elle en pratiquait tout le temps depuis sa plus tendre enfance. Comme elle aimait tellement surfer, elle eût l'idée de laisser une annonce sur le panneau d'affichage du lycée pour donner des cours aux lycéens. Elle voulait montrer ses talents et enseigner le surf aux élèves de Wynwood. Mais la jeune rebelle ne se doutait pas qu'un élève lui enverrais un message pour apprendre à surfer . La blonde avait donné un message positif à celui ou celle qui lui avait envoyé le SMS.
Cependant, bien que sachant qu'un ou une élève viendrait pour un cours de surf, April décida de vaquer à ses occupations. Elle ne fit pas attention à la date ni à l'heure et crût que son emploi du temps était libre après les cours. Elle oublia son élève.
Elle alla donc au bar de glaces de Paytah pour se faire plaisir en dégustant une glace. Après sa pause goûter, elle attendit un peu, puis, alla surfer sur la mer. Le temps passa rapidement et April ne réalisa toujours pas qu'elle avait un cours. Elle surfait toujours sur les vagues bleus azur de Miami.
Au bout de quelques heures, elle retourna sur la terre ferme. Alors qu'elle marchait sur le sable fin, planche de surf à la main, elle remarqua qu'une brunette en maillot de bain semblait attendre quelqu'un. Elle décida de s'approcher de la fille aux cheveux bruns et lui demanda chaleureusement avec un grand sourire si elle attendait quelqu'un. Ne se doutant pas que c'était elle que la brunette attendait, April lui demanda qui elle attendait.

La brunette répondit avec une certaine pointe d'agacement qu'elle attendait une certaine April qui devait lui donner des cours de surf. Elle lui demanda même l'heure. Le sourire d'April s'évanouit. Elle se sentit extrêmement mal. Elle avait OUBLIE son 1er élève ! Enfin...son deuxième élève avec Paytah....ou plutôt son premier si on ne comptait pas ce dernier.
La jeune rebelle ne pouvait plus faire sa rebelle devant la brunette. Cette dernière semblait très en colère du fait que « la prof de surf » l'avait oubliée.
April, mal à l'aise, se mit à jouer avec ses boucles d'or et à regarder la fille avec un air désolé. Elle réussit à bredouiller : « Je...J...Je....Je suis désolé. ». Elle reprit : « Je suis désolé de t'avoir oubliée. Je faisais du surf et le temps à passé. Quand on fait du surf, on ne voit jamais le temps passer. J'avais oublié notre rendez-vous. C'est moi April. »
La dernière phrase ne servait à rien puisque la brunette devinait très bien qui était la blonde aux yeux noisettes qui se tenait devant elle d'un air désemparé.
Elle ajouta : « Et je n'ai pas l'heure ! ».
« Tu t'appelle comment ? », demanda Mlle Summer pour détendre l'atmosphère.
La blondinette prit une grande inspiration et lança : « Bon alors... ! Tu es prête pour ton premier cours ? » .
Elle fit une pause puis demanda : « Tu sais faire du surf ou tu es débutante ? ».
Il fallait bien qu'elle sache comment était son élève niveau surf pour pouvoir lui faire son premier cours et lui donner des conseils. Débutante ou confirmée, la jeune fille aux longs cheveux bruns serait ravie de faire du surf et de recevoir des conseils de pro.
Ça, April en était certaine.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Lesson can be fun: Surf on the waves with no far. Aly & April   Mer 24 Sep - 17:45




Surf on the waves with no far.

© Google Images
Ennui. C’est le seul mot qui me vient. Je m’ennuie. Affreusement. Sérieusement, il y a rien à faire, j’ai déjà fais trois fois le tour du stade, fait quelques longueurs avec le ballon, fais trois fois le tour de la confrérie pour me défouler. Pas de défis, pas de RKs à la confrérie. Rien, c’est vide, et je me fais chier comme un rat mort. C’est quand même pas croyable d’avoir rien à faire comme ça. Même mes devoirs je les avais fini, et je n’avais rien de prévu l’après-midi en général, ce qui faisait de moi une pauvre fille complètement surexcitée qui trouait presque le plancher de la salle commune. Pour passer le temps, j’avais même décidé de faire le tour de Wynwood. On m’avait dit que c’était un véritable dédalle et me perdre dedans aura au moins l’effet de m’occuper un minimum, mais il n’y avait rien qui se passait. Peut-être quelques voix qui s’élevaient de classes encore en cours, et le bruit de la craie qui grince sur le tableau, mais rien de plus. C’en était désespérant, et je me trainais tel un vieux mouchoir dans les couloirs qui menaient au hall d’entrée. Face à moi la sortie, et à ma droite le panneau d’affichage. Boh allez, un peu de lecture, ça ne peut pas me faire de mal. Je m’approche du tableau de liège recouvert par les prospectus, et mes yeux sont littéralement attirés par une affiche. Un morceau de papier arraché d’un cahier probablement, sur lequel était griffonné des coordonnées, et un nom : April. Cette jeune fille donnait des cours de surf. Quelle aubaine ! La voilà ma chance. On était à Miami, et je n’avais même pas eu l’occasion de tester les sports aquatiques, la voilà mon occasion, puis le surf ça avait carrément la classe comme pratique sportive.

Ni une ni deux, je sors mon téléphone de ma poche et compose le numéro afin d’envoyer un texto à la dite April. Je n’aime pas beaucoup appeler, je préfère de loin les SMS et lui envoie un truc du genre « Intéressée par les cours. Quand c possible de commencer ? » Pas envie de faire plus long, ni d’envoyer un CV par téléphone. Je jette un dernier coup d’œil au tableau et sors du bâtiment déjà bien plus souriante, et pars m’installer sur un des bancs de la cour à l’ombre d’un arbre. Le soleil est comme toujours radieux, et une petite brise d’été vient caresser mon visage rendant la chaleur déjà plus supportable. Les bras accoudés au dossier du banc, je regarde vers le ciel et m’amuse à trouver des formes au nuage. Pour passer le temps. Maintenant que j’avais peut-être trouvé quelque chose, il fallait juste que j’attende une confirmation, qui ne tarda pas arriver puisque je sentis mon téléphone vibrer dans ma poche. D’un geste vif je le sortais de là, et vis sur mon écran le numéro inconnu. De mon doigt je glissais pour déverrouiller l’écran. C’était une confirmation, et un rendez-vous à la plage. Toute à l’heure. Me voilà plus que ravie, c’est plus rapide que je n’avais pu l’imaginer. Je souris, fière de moi, et me dirige vers ma confrérie, le pas léger, en chantonnant.

J’étais une de ces personnes lunatique à souhait. Oui très lunatique. Un rien me rendait heureuse, tout comme un détail me faisait partir au quart de tour. Pas très agréable, mais vous faites avec, on est d’accord. En tout cas, j’étais si heureuse que je saluais les RKs posés dans la salle commune à mon retour, ne tenant même plus rigueur de mon statut au sein de la confrérie. J’avais fini par m’y habituer en quelque sorte, et puis surtout je préparais activement mon baptême pour être à leur niveau et leur faire baver après. Du coup, c’est un sourire à la fois jovial et mesquin que je leur lançais avant de m’éclipser dans ma chambre.

La prochaine étape était de me dénicher un maillot de bain et une tenue plus pratique pour la plage. Les jeans c’était le top, mais sur le sable moins, je préférais revêtir de jolies robes plus amples, et plus pratiques. Du coup, je me retrouvais à passer une demi heure dans ma penderie, hésitant entre mes multiples fringues qui la composaient. Après avoir jeté plusieurs fringues à terre, j’avais fini par trouver la robe, d’un bleu clair et blanc, et mon maillot de bain, que je partais enfiler dans ma salle de bains privée. J’attachais mes cheveux en une longue queue de cheval, et me dirigea vers la sortie. Le rangement, ce sera plus tard.

Au coin de la rue, j’attendais le bus, direction la plage, la mer et April. Mais merde, d’ailleurs à quoi elle ressemblait April ? Je ne savais même pas. Quelle conne, j’aurais du lui demander, mais j’avais pas pris mon téléphone, vu que je risquais fort de ne pas savoir où le poser. Merde merde merde. April ça sonne pour quoi ? Une blonde ? Une brune ? Une moche ? Bon tant pis, je verrais bien, elle m’attendra certainement deux planches à la main. Qui se balade avec deux planches quand il est seul ? Un prof. Ouais ça me semblait logique. Du coup, je partais sereine, oubliant tout ça, regardant à travers la fenêtre les passants dans les rues de Miami.

Je n’aimais pas le bus, mais genre pas du tout. Ca puait et des inconnus venaient s’asseoir à côté de vous pour vous taper la conversation. Ils vous racontaient leur petite vie, mais j’en avais clairement rien à foutre de savoir qu’ils venaient de faire leurs courses et que la queue était longue à la caisse. Et c’était exactement ce qu’il était en train de se passer. Une dame –la quarantaine probablement- était en train de me narrer son récit désastreux, alors qu’elle a ses filles de trois et quatre ans seules à la maison. Je la regarde, mauvaise, puis finalement la coupe dans son monologue. « Non mais stop, taisez-vous, j’en ai rien à faire de votre vie, si vous voulez savoir. Puis si je peux me permettre un conseil, emmenez vos filles avec vous la prochaine fois, ce que vous avez fait est pire qu’irresponsable. Bon maintenant bougez vous, c’est mon arrêt. » Elle se décala choquée par tant d’irrespect, mais j’en avais rien à faire. J’aurais pu continuer à simplement hocher la tête, mais l’histoire de ses gosses m’avait affecté, et j’avais horreur de ces gens qui ne savaient pas élever leurs enfants. Complexe du à l’enfance ? Peut-être.

Une fois sur le sable chaud, j’enlève mes spartiates et pars à la recherche de la jeune fille qui me servira de prof, mais tous les surfers que je vois sont déjà en train de surfer, dans un rouleau. Du coup, je m’avance et finis par m’asseoir quelque part en attendant de voir si une jeune fille allait sortir. Je devais être en avance si ça se trouve, mais je trouvais ça bizarre quand même. Au final, je finis par attendre un peu, beaucoup, puis beaucoup trop à mon goût, et l’agacement se lit sur mon visage, si bien qu’une blondinette vient à moi, planche sous le bras. « Salut ! Tu attends quelqu’un ? » « Ouais. Une certaine April, tu la connaitrais pas par hasard ? Non parce qu’elle va me le payer de me faire attendre comme ça, j’étais censée avoir un cours avec elle et cette pimbêche ne donne aucun signe de vie. » Et voilà Alyssia petite princesse de quatorze ans est de retour. J’aimais quand tout était fait en temps et en heure, et là ça me déplaisait. « T’as pas l’heure par hasard ? » Lui demandais-je ensuite, sans savoir qu’en réalité la jeune fille plantée face à moi était April.


HRPG:
 

made by Jacage.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Lesson can be fun: Surf on the waves with no far. Aly & April   Dim 14 Sep - 18:45


Lesson can be fun: Surf on the waves with no far





I wanna just surfing... ▬ Sonne. Sonne. Sonne. Sonne. Sonne. Sonne.
Je fixais le réveil intensément.
Mon regard brun était fixé sur ce réveil qui était accroché au mur de la salle de classe. J'attendais la sonnerie avec impatience. Les cours étaient vraiment saoulant ! J'étais assise au dernier rang, main appuyée sur ma mâchoire. Le prof était barbant !
Je ne prenais pas de notes. Mon cahier était grand ouvert, mais les pages étaient vides. Je surfais sur internet, portable sur mes genoux.
Je voulais absolument que le cours se termine pour que je puisse faire du surf à la plage. Tous les jours je surfais sur les vagues de la mer bleu azur. C'était une vraie passion.
Ma mère m'avait donné la passion du surf. L'amour du surf coulait dans mes veines. Ce sport était un sport extrême à risques, mais c'était ce que je voulais : le risque.

J'enlevais le chew-gum que j'avais dans ma bouche depuis trois heures déjà et le collais en dessous de la table. Le prof n'avait même pas vu mon manège. M'ennuyant toujours, je pris un stylo et me mit à dégrader la table en écrivant des trucs dessus et en dessinant. L'heure passait lentement. C'était vraiment trop saoulant. Je voulais aller sur la plage le plus vite possible. Je passerais dans le stand de glaces de Paytah et lui achèterais une glace au chocolat et à la menthe.
L'heure de la fin des cours n'était toujours pas arrivé. Le prof était de plus en plus soûlant. Je m'armais de patience, pianotant sur le clavier de mon portable noir, répondant à des commentaires Facebook. Soudain, alors que j'écrivais : « T'es trop drôle Lilou ♥ » sur une photo marrante d'une de mes amies de Los Angeles sur sa page Facebook, la sonnerie retentit. Je refermais mon cahier d'un coup sec, le fourrais dans mon sac à main, puis m'empressais de prendre le sac et mon portable avant de me lever de ma chaise. Je partis la première de la salle, alors que le prof s'égosillait à nous dire de faire nos devoirs. Je ne faisais pas mes devoirs, donc je n'allais pas perdre mon temps et user l'encre de mon stylo à écrire des devoirs inutiles et compliqués.
Les élèves et le prof m'avaient regardés de travers, mais je m'en foutais pas mal. Je courus jusqu'à mon casier et balançais mon sac et mes livres à l'intérieur. Je sortis du bâtiment et enfourchais ma bécanne direction la plage. J'avais une moto et une voiture. Mon père me les avaient emmenés il y a quelques jours.
Arrivée à la plage, je posais mes lunettes de soleil sur mes cheveux et descendis de ma moto. Je courrus au stand de Paytah, enlevant en même temps mon t-shirt blanc et ma jupe bleu marine pour gagner du temps. J'avais bien sûr mon maillot de bain en dessous, celui qui m'affinait encore plus la taille, le rose. Une fois arrivée au stand, essoufflée, je commandais au Sioux -qui ne pu s'empêcher de me complimenter sur ma tenue et de me draguer-, une glace à la menthe et aux pépites de chocolat. Pay avait coupé sur ses cheveux et je ne pu m'empêcher de sourire, car il avait suivi mes conseils. D'ailleurs aujourd'hui miracle : sa drague était moins lourde qu'avant.
Le PS parla avec moi un instant avant de me servir la glace. Je lui donnais 2$, le saluais, puis me retournais. Soudain, j'eus une idée machiavélique pour le pauvre petit PS. Je m'approchais de lui, glace à la main et le défiais de draguer une fille de la plage, histoire de voir ce qu'il ferait, afin de tester le niveau de ses aptitudes afin de pouvoir l'aider puisque sa situation de Pi Sigma était catastrophique. Mais le Sioux timide refusa, prétextant qu'il devait regarder Shake It Up.
Shake It Up ! SHAKE IT UP  quoi ! Non mais ...ce gosse c'est encore un gamin !
Bref. Il a donc servit deux autres clients et une cliente avant de fermer son stand et de partir direction le parking.

Je soupirais puis me dépêchais de finir ma glace avant d'aller chercher ma planche de surf, blanche et noire. Une fois que j'eus ma planche en main, je me mouillais d'abord la nuque et les mains sans oublier les pieds pour m'habituer à la température de l'eau. Je pris de l'élan et courrus dans la mer avant de poser ma planche sur les vagues, d'y grimper puis de me redresser sur la planche. Je me mis à surfer pendant une heure entière, puis je revins sur la plage. Je vis une jeune brunette à l'allure sportive, qui semblait attendre quelqu'un.
Planche de surf sous le bras, j'allais à sa rencontre et je lui demandais en souriant : « Salut ! Tu attend quelqu'un ? ». Je plissais mes yeux car le soleil m'aveuglait un peu.
C'était peut être une élève pour le surf, qui sait ?



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lesson can be fun: Surf on the waves with no far. Aly & April   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lesson can be fun: Surf on the waves with no far. Aly & April
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» English: Lesson 1
» Donne Cs coup surf et éclat'Roc
» pokémon apte a Surf et Vol
» Besoin de CS Surf
» Un pokemon apte a Surf et coupe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: