AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Ce n'est qu'un échange de bons procédés, Steevenson - Sam ♥︎

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un échange de bons procédés, Steevenson - Sam ♥︎   Dim 21 Sep - 18:28

Ce n'est qu'un Echange de bons Procédés, Steevenson.
Soraya Muños ♥ & Samuel Steevenson.




Crédit Musique:Green Day:Whatsername.
Un mois, ça devait faire à peu près un mois que j'avais foutu le boxon de ce satané appartement et les choses ne se décidaient pas à se ranger toutes seules, oh bien sûr il y avait du progrès, enfin quand je dis du progrès, à peu près toutes les étagères étaient remises en place et je crois même que j'avais fait l'effort d'acheter une nouvelle table basse pour mon salon, la précédente était inutilisable, c'est à dire que de fracasser le plateau en verre avec une chaise rendait la table automatiquement beaucoup moins pratique à utiliser, la chaise aussi par ailleurs. Non un ouragan n'est pas passé chez moi, enfin si l'ouragan Steevenson, une tempête dévastatrice qui arrache tout sur son passage, tout le monde me connaissant se dit, Samuel il a pas de coeur, Samuel c'est un connard prétentieux qui passe son temps à martyriser les autres, l'état de mon appartement prouvait le contraire, mon appartement dévasté c'est le résultat obtenu quand Samuel Steevenson laisse parler son coeur et ses sentiments, effrayant non ? Sentiments ou pas, cet appartement ne se rangeait pas vite, des livres traînaient par terre, des la déco, pleins de trucs, j'avais bien entendu refusé les plusieurs offres d'Olivia pour m'aider à ranger, elle n'avait pas à subir les conséquences de mes bêtises, je m'étais mis tout seul dans cette galère et je m'en sortirai tout seul. Je ne reçois généralement pas beaucoup de visites à la maison, je crois que ça influence pas mal le fait que je prenais tout mon temps à ranger, passant le clair de mon temps libre dans le bâtiment des PS avec mes confrères, je n'étais que rarement moi même à mon domicile, ce qui faisait aussi que les « rénovations » de l'appartement prenaient un peu de temps. Financièrement ça allait, mon père finançait le tout, surtout pour que ne vienne pas lui traîner dans les pattes, on est comme çà chez les Steevenson on a le sens de la famille. C'est dans ce cadre post-apocalyptique que j'allais accueillir ce jour là, Soraya Muños, enfin çà je ne le savais pas encore.

L'avantage d'avoir un appartement à soit tout seul c'est qu'on peut faire ce qu'on veut, l'avantage d'avoir un appartement à soit c'est qu'on peut traîner pendant trois heures dans la salle de bain sans que personne ne vous le reproche, on peut même manger n'importe quoi sans que qui que ce soit te dises que c'est pas bon pour la santé, on peut même ne pas programmer de réveil si on veut, mais le truc que même si tu as un appartement à toi tout seul, le truc auquel tu ne peux pas échapper, c'est que ta mère te téléphone à huit heures du matin, impossible. Un appel pour me rappeler que ce soir il y avait un dîner de famille où je devais être présent, un dîner où je n'avais aucune envie d'y aller, défier mon père du regard pendant trois heures pendant que ma mère essayerait de détendre l'atmosphère, je lui confirmais néanmoins ma présence, sachant que ça ne servirait à rien de dire non, elle serait capable de venir me chercher jusqu'à la fac pour s'assurer que je viennes bien, autant m'épargner cet embarras. Une fois le téléphone raccroché je bondis hors de mon lit, je n'arriverai pas à me rendormir de toute façon, m'habillant directement (comme çà) je me frayais un chemin jusqu'à la cuisine pour manger rapidement avant de partir pour la fac. A défaut de ranger la décharge qui me servait de piaule je décidais d'être à l'heure en cours.

Rien de bien notable à raconter sur ma matinée, je suivais les cours avec attention, celui de Eden Cobb en particulier, relations publiques, il devait être content pour une fois de ne pas me voir débarquer en costard avec une peluche de Babar sous le bras. J'étais à peine sortis sur le campus après la fin des cours que me fit aborder par… Soraya ? Je ne comprenais pas vraiment ce qu'elle venait faire là, elle était encore au lycée si je ne me trompais pas, à moins qu'elle venait rendre visite à Mike, mais ce n'était pas vraiment le campus d'Arts ici. Non visiblement, elle avait besoin de moi, ça c'était vraiment une surprise, je pensais que si Soraya avait besoin de quelqu'un je serai la dernière personne à qui elle demanderait de l'aide, avec Sasha aussi. Je levais un sourcil étonné, me demandant ce qu'elle me voulait, me doutant déjà que ça n'allait pas me plaire. « Tu sais Muños si tu veux tromper Harper y'a plein d'autres mecs ici et qui eux seront sûrement consentants » ironisais-je en me doutant bien qu'elle n'allait pas me demander çà. Je n'eu pas le temps de lui demander la réelle raison de sa présence qu'elle me tirait par le bras pour m'entraîner avec elle. « Aller chez moi ? Tu te fous de moi Muños ? Qu'est ce que tu manigances encore, je te préviens si c'est pour me retrouver avec Harper sur le dos pendant deux moi, c'est non tout de suite ! » Elle me gonflait déjà en insinuant que tout les Pi Sigma étaient des feignants, c'est pas parce qu'on fait pas six heures sport comme les Rho Kappa qu'on foutait rien non plus. « C'est pour me servir tout ces jolis que tu as fait le déplacement Soraya ? Nan parce que tu as mon numéro, par SMS c'est plus simple. »

Je laissais couler la remarque sur mes capacités physiques, du reste elle avait raison je ne suis pas sûr que je pourrais cavaler longtemps derrière elle. Je lui montrais ma « poubelle roulante », terme assez insultant pour ma belle Chevrolet, mais bon je ne m'attendais pas à des compliments de sa part, je montais dans la voiture et attendit de qu'elle prenne place avant de mettre le contact. « Mais qu'est ce qui te presse autant ? T'as fait un truc illégal ? T'es poursuivie par la police ou bien ? »

La tête qu'elle a tiré en voyant l'état de mon appartement est mémorable, j'aurai eu mon appareil photo à ce moment là, je pense que je lui aurai tiré le portrait et je l'aurai encadré pour l'offrir à Mike pour son anniversaire, bon à sa décharge c'est sûr que quand on me connaît on pense plutôt que chez moi tout est ordonné et rangé et pas tout en bazar à traîner partout, je comprenais donc qu'elle soit surprise. « On est chez moi ? Et ce qui s'est passé n'est définitivement pas de tes affaires, pas de cambriolage non… Contente toi de me dire ce que tu veux plutôt que de me passer en revue les soixante façons d’accommoder son appartement… Et non pas besoin d'aide merci, le grand garçon que je suis devrait pouvoir réussir à ranger tout seul. »

C'est alors qu'elle me dit ce qu'elle voulait de moi, en fait ça n'allait pas être désagréable à faire, je pense que j'allais même bien me marrer à faire çà. Faire quelque chose qui pourrait et embêter des Khi Omicron et Mike Harper en même temps, c'était le pied, enfin surtout pour le Khi, je reste un PS, c'est un peu notre fonction première de rendre la vie difficile aux intellos. Le détail qui me chagrinait c'est qu'au final je faisais pour le bon vouloir de l'autre crétin de Rho Kappa. Je soupirais avant de répondre : « Bon okay Soraya et promis je dirais pas à Mr Propre que je fais çà, même si franchement ça me saoule de faire çà pour River, il le mérite vraiment pas. Mais bon comme tu reconnais mon talent de photographe j'accepte… D'ailleurs j’attends une petite compensation en retour tu imagine bien, dans un bon deal il faut des avantages mutuels » Je ne réfléchis pas bien longtemps, un petit sourire faux vint s'afficher sur mon visage. « Dis moi ? Tu en as longtemps avant ton baptême ? »

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Ce n'est qu'un échange de bons procédés, Steevenson - Sam ♥︎   Dim 14 Sep - 16:10

Aujourd’hui matin, Matthew m’avait gentiment réveillé à 6h en m’appelant sur mon portable. En voyant son prénom s’afficher sur mon écran, je me disais déjà qu’il était de retour à Miami et qu’il allait me demander d’être à la confrérie dans 10 minutes top chronos. Il me prenait pour un soldat, ou bien quoi ? Je décrochai et écoutai ce qu’il avait à me dire. Nouveau défi et surtout, dernier défi. Il m’expliquait en long en large et en travers ce que je devais faire : foutre la merde entre Marie et son mec. Ne réalisant pas vraiment ce qu’il me demandait, je finis par accepter et raccrochait sans plus d’explications, encore trop endormie pour réaliser. Je tentai tant bien que mal de retrouver le sommeil quand ce fut au tour du réveil de se manifester juste à côté de mes oreilles. Rapidement, j’enfuis ma tête sous mon oreiller :

« NOOOOOOO » marmonnais-je la tête toujours à l’abri de cette torture auditive.

J’attrapai aveuglément, le réveil et le lançai contre le mur afin qu’il cesse cette horreur. L’objet s’écrasa sur le sol terminant son bruit strident par un autre totalement différent. Un bruit bizarre me signalant qu’il était temps d’aller acheter un nouveau réveil.

« Putain, j’ai assassiné mon réveil »

Voyant qu’un silence de mort régnait parce que les deux autres dormaient encore, je criai à travers tous l’appart :

« MOI AUSSI J’VOUDRAIS DORMIR JUSQUE MIDI ! »

Pendant une dizaine de secondes, je priai pour qu’aucun des deux n’ait entendu ce que je venais de dire, sinon je pouvais clairement décamper rapidement et finir de m’apprêter à la confrérie et probablement revenir la semaine prochaine. Enfin, je pris la direction de la salle de bain pour me doucher et enfila un jeans gris avec un pull assorti, ligné. J’enroulai un scarf gris autour de mon cou et attachai mes cheveux d’un simple chignon. Une couche de mascara et j’étais prête, ne me prenant pas plus la tête que ça. Lunette de soleil sur le nez, je me parfumai, pris mes cours quand mes yeux se posèrent sur un petit paquet de post-it se trouvant sur mon bureau. Je déposai mes cours et pris un gros marqueur rouge pour y dessiner un cœur et y ajoutai « désolée, j’ai trop peur de me faire mordre en te réveillant » finalement me dirigeai en douce jusqu’à sa chambre pour y coller le post it sur la porte sans le réveiller. J’en dessinai deux autres que je collais sur l’objectif de son appareil photo et un autre dans un de ses cahiers de cours et puis, quittai l’appartement.

En cours, je réfléchissais à ce que Matt m’avait dit à propos de ma mission, ne m’occupant plus du tout de ce que pouvait raconter le professeur. J’étais concentrée sur ma façon de procéder et lorsque j’eus une idée, je m’assurai de pouvoir la réussir avec l’aide de Samuel, si ce dernier accepte. Matthew me répondit sur mon portable par l’affirmative et un sourire s’afficha sur mon visage. J’avais au moins trouver comment réaliser cette dernière épreuve.

« Qu’est-ce qui te fait sourire ? » me demandait Lucy
« Rien, j’ai trouvé comment faire mon dernier défi. »
« Ah et c’est quoi ? »

Au même moment, le professeur nous annonça la fin du cours, je me levai rapidement, sans vraiment attendre Lucy.

« Hey pourquoi tu cours ? »
« Je dois aller voir Sam, on se voit plus tard »

Sans attendre sa réponse, je refermais mes cours et les pris avant de sortir pour rejoindre les couloirs du lycée. Je pris le chemin du campus, non loin de là et lorsque Samuel apparut dans mon viseur, je courrai jusqu’au Pi Sigma, ne prenant même pas la peine d’ôter mes lunettes de soleil.

« Sam j’ai besoin de toi, maintenant. » lui affirmais-je.

N’attendant pas vraiment sa réponse, j’attrapais son bras et le tirai :

« On doit aller chez toi, parce que c’est confidentiel et à l’appart je crois que Mike y est encore et j’ai pas envie qu’il sache, fin pas maintenant »
je continuai à le tirer « Allezzzzz, grouille ! J’ai pas toute la journée ! Vous les Pi Sigma vous glandez rien de vos journées, moi j’ai du sport à faire après, donc active toi »

Une fois sur le parking, je lui demandais :

« Bon, c’est laquelle ta poubelle roulante ? Moi ça me dérange pas de faire le chemin en courant, mais je doute que t’arriverais à tenir la distance »


Je parlais à l’aveugle, je n’avais aucune idée de la voiture du Pi Sigma, peut-être même qu’il roulait dans une décapotable ou encore une Ferrari, j’en savais absolument rien, enfin je repris

« Je te préviens, si on croise Harper parce que t’es aussi lent qu’un vieux de 80 ans, tu lui expliqueras toi même pourquoi »


Une fois dans la voiture, on se rendait jusque chez le Pi Sigma et au pied de son immeuble, je le suivis jusqu’à la porte qui donnait accès à…. Un vrai chantier en construction.

« Euh, Steevenson, on est où ici ? C’est quoi ce chantier ? Tu m’étonnes que t’es célibataire. Un bordel pareil ferait fuir n’importe qui, qu’est-ce qu’il s’est passé ? » je grimaçai, passant une main dans mes cheveux « on peut mal de choper je ne sais quel maladie, c’est bon ? »

Je regardai l’appartement de Samuel. Tout était totalement sans dessus dessous. Lorsque je fis un pas, mon pied atterrit sur un livre, que je n’avais pas vu. J’enlevai directement mon livre et m’accroupis pour ramasser le livre et le poser sur une des rares étagères qui tenaient encore debout

« Tu t’es fait cambrioler ? Tu veux qu’on range pendant que je t’explique le pourquoi j’ai besoin de toi ? Profite de ma gentillesse, pour une fois »


Lorsqu’il fut plus ou moins disposé à m’écouter, je lui expliquai mon problème :

« Bon tu sais, chez les RK on a un système de baptême, et pour être baptisée, on a une série de défi à faire. Il m’en reste un seul pour pouvoir faire mon baptême et c’est mon mentor qui me l’a donné ce matin. Mon mentor, c’est River et mon défi est de foutre la merde entre sa sœur et son mec. Donc j’ai besoin de ton talent de photographe pour faire des photos de Raphaël et faire des montages avec des photos de moi qui montrerait qu’il a trompé Marie avec moi. Après j’enverrai tout ça à Marie et comme ça le tour sera joué » Je grimaçai « Tu crois que t’accepterais de faire ça ? Par contre tu dis rien à Mike sinon j’te bute »

J’attendis la réponse du Pi Sigma, concernant ma demande, croisant les bras sur ma poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'est qu'un échange de bons procédés, Steevenson - Sam ♥︎
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce n'est qu'un échange de bons procédés, Steevenson - Sam ♥︎
» Échange de bons procédés [PV : Drayken Olmir et les Éryllis]
» [E]change de Bons Procédés.
» Un échange de bons procédés
» On ne change pas une equipe qui gagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: