AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Louis Ameisen, enchanté..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 17:27

Louis Ameisen




Id Card

ÂGE : 23 ans.
DATE DE NAISSANCE : 4 juillet 1990 .
LIEU DE NAISSANCE : Paris, France.
CLASSE: //.
3 CONFRERIES AU CHOIX Pi Sigma // Rho Khappa // Sigma Mu.  
RICHE OU BOURSE D'ETUDE : Riche.
AVATAR: Julian Schratter.
SCÉNARIO OU PI ? PI.

Forum's buisness

CODE : Ok By Eric
SECRET ENVOYE ? : | (à remplir par un administrateur) Ok By Eric.
SOUHAITEZ-VOUS UN PARRAIN / MARRAINE : Non.

Code:
→ Schratter Julian [color=red]ϟ[/color] Ameisen Louis



My physical is mine


1m88. De quoi prendre les gens de haut. De quoi les observer de loin. De quoi s'imposer, vous garder dans son ombre. De quoi faire peur. De quoi rassurer.
15 ans de sports divers et variés. Un torse sec, musclé, des épaules dessinées, à l'instar de ses pectoraux et de ses abdominaux. Des bras pour envelopper autant que pour frapper. Une épaule pour se reposer. Un torse pour encaisser, et abriter ce qu'on ne montre surtout pas.
Des yeux noisettes. Pétillants. Le regard est le reflet de l'âme. Cette phrase est on ne peut plus vraie pour Louis. Chacune de ses émotions, de ses pensées, passent d'abord dans ses yeux noisettes, éclaircies par quelques tâches presque dorées. Ses yeux sont assortis de longs cils, ce qui donne un son regard un côté plus doux, presque féminin si on veut.
Une machoire carrée, un nez droit, des petites fossettes, des pomettes réaussées. A l'instar de son regard, il est également difficile à Louis de ne pas transmettre ses émotions à travers son visage. Ce dernier se ferme ou s'illumine en un claquement de doigts.
Des cheveux bruns, en bordel constant. Se coiffer proprement prend beaucoup trop de temps sur une journée. Ce coiffé décoiffé convient bien plus à Louis.
Dents blanches, peau légèrement hâlée grâce à son côté italien, torse glabre. Légèrement, une petite barbe de 2 jours sur son visage, par flemme soit disant.

Se décrire physiquement est une drôle de tâche. Peut on encore se décrire tel que nous sommes, et pas tel que nous souhaitons être ?

Ideas in my head


Louis.. Louis est un français. Autant qu'un italien.

Il aime le bon vin, la bonne bouffe, les belles femmes. Les beaux vêtements. Les belles voitures. Les vieux livres et l'art. Oui, Louis est un homme du vieux continent, sans aucun doute. Il se délecte de la grande musique, autant que des morceaux de la générations de ses parents, sans être incapable de profiter à fond d'un festival electro.

Louis est, au fond, assez polyvalent, c'est certain.

Il est sûr de lui. Certain dirons trop. Lui vous répondra qu'on ne l'est jamais trop. Jamais. La confiance en soi, c'est ce qui définit et construit un homme. C'est ce qui se répercute sur l'ensemble des gens qui auront la chance de le croiser dans leur vie.
Ah, oui, la fréquentation de Louis, mieux vaut la voir comme une chance.

Louis est un élève brillant, bien que peu studieux. Travailler n'a jamais été sa tasse de thé, il a donc la chance inouïe d'être un étudiant avec énormément de facilité.

Sportif, athlétique, pas forcément pas plaisir. Il aime la sensation du corps épuisé par l'effort, bien plus que le sport en lui même. Tant que ses muscles s'épuisent, et que son esprit se vide, concentré sur la tâche, il est satisfait. Ainsi, football, rugby, sports de combat, tennis, natation.. Louis a plusieurs cordes à son arc. Sans être un génie dans chaque sport, sans y exceller plus que d'autre, il défend sa place avec brio.

Il aime en mettre plein la vue. Mais pas seul. S'il sort, c'est toute sa table qui en mettra plein la vue. Bouteilles, tenues, rires, pas de danse, il donne parfois l'impression de ne rien laisser au hasard.

C'est en effet un des gros défaut de Louis. Il ne laisse que très peu de chance au hasard. Tout est analysé, calculé, planifié. Il déteste la surprise, et ne lui laisse aucune place dans sa vie. Hors de question d'être destabilisé, ça attendrait à confiance en lui, à coup sûr.

Dans son rapport avec lui même, il est exigeant. Très exigeant. Bien plus qu'avec son entourage.

Parlons en, de son entourage.

Louis n'a, en grande majorité, eu que des relations superficielles, amicales ou amoureuses. Il attire les foules. Sa verve, son charme, son humour, son esprit de leadership, font de lui un noyau dur autour duquel beaucoup se rassemblent. Ce qui à tendance à le lasser.
Il n'a pas encore trouvé quelqu'un l'intriguant assez, digne de son intérêt, pour créer une relation plus poussée.
Il couche avec les femmes, boit avec les hommes, et se contente, jusque lors, de ça. Sans grand plaisir.

A vrai dire, c'est aussi la raison de la présence de Louis aux USA. Il est blasé. Blasé d'un Paris qu'il connaît par coeur, blasé des mêmes visages, des mêmes sourires, des mêmes bises qu'on claque, sans grande envie, blasé des femmes à son cou, toutes identiques, blasé des bouteilles, blasé de son appartement, boulevard Raspail, en plein coeur de Paris.

Il part à l'aventure. Enfin, Louis cesse de tout contrôler à la perfection. Il part. Aussi loin qu'il le peut, et choisit, logiquement, les Etats Unis. La Floride n'était pas son premier choix, mais c'est le cursus universitaire qui l'aidera. Ca, et les plages. La Californie ou la Floride, le climat aura eu raison de lui.

Louis Ameisen par à la conquête des Etats Unis..


Story of my life


4 juillet 1990.
Il est 6h46. Ca fait 36h que Giulia Ameisen D'Ovidio est pliée de douleurs sous les contractions. Elle a 41 ans. Et mieux que quiconque, elle sait que cette grossesse était dangereuse, pour elle autant que pour le futur nouveau né. Elle sait qu'elle est trop vieille. Elle voit bien, les cheveux blancs qu'elle camoufle sous une jolie couleur auburn. Elle sent sur son visage quelques petites rides s'installer. Elle se trouve belle, encore. Et surtout, l'homme qui lui tient la main, sans la quitter depuis 36h, ou plutôt depuis 20 ans, la trouve toujours aussi belle. Et l'aime toujours autant. Ce fils à naître, c'est son ultime preuve d'amour. Cette fois ci, il faut que ça marche. Moralement, Giulia ne tiendra pas une fausse couche de plus. Pas un nouveau mort né, je vous en supplie, pas un nouveau mort né, supplie-t-elle mentalement, à toutes les entités imaginables.
Et à 6h47, son voeu se réalise. A 6h47, Louis Thibaut Pierre Ameisen, fils de Giulia d'Ovidio et de Romain Ameisen, est né, réalisant des années et des années de prières de ses parents. Alors que le premier cri du nouveau né déchira le silence de la salle, ses parents ne purent retenir des larmes de joies, de soulagement.. et d'amour.

4 juillet 1998.
C'est la Coupe du monde de football. La France sera championne dans quelques jours. Louis arbore fièrement son maillot, aux couleurs de l'équipe. Son père et sa mère le regarde. Il faut les rendre fiers.
C'est son premier match de foot. Il se donne à fond, rouge comme une tomate sur le terrain. A 8 ans, Louis est un garçon encore chétif. Il est un peu plus petit que la plupart de ses camarades, mais surtout très fin. Il a un visage doux, de longs cils. Enfantin est un mot parfait pour décrire le jeune garçon.
Il joue avant centre. Il est fier comme un poux, et ne cache pas.
Il a la balle entre ses pieds. Un défenseur, deux défenseurs. Il va marquer, il le sait. Il est filmé par sa mère, il va la rendre fière, elle va crier son nom en applaudissant, alors que son père fanfaronnera auprès des autres parents.
Et clac. Un coup, sec. Un tacle mal placé ? Non, un défenseur. Plus grand. Plus épais. Plus tard, le père de Louis demandera, en rigolant à moitié, combien de classes il a redoublé celui là. Il lui donne un coup d'épaule, sévère. Sa cheville le réceptionne, tordue. C'est l'entorse et l'arrachement osseux. A 8 ans, Louis connaît sa première défaite, sa première honte. Et il ne l'oubliera pas de sitôt.

4 juillet 2004.
C'est étrange. Chaud. Un peu humide. Pas désagréable.
En même temps, un premier baiser, un vrai, ce n'était pas souvent réussi, si ?
Elle s'appelait Nadia. Ca il s'en souvient. Il se souviendra de toutes les femmes qu'il aura touché. Et pourtant, il ne le sait pas encore, mais il y en aura un paquet.
Louis a 14 ans. C'est sa "boom" d'anniversaire. Ses parents sont dans leur chambre, à l'étage, guettant à moitié, au bruit, si il y a le moindre problème. Lui, il est dans un recoin sombre, dans un couloir. Avec Nadia. Il en est fou depuis la petite section de maternelle. Ses lèvres pulpeuse. Son petit grain de beauté sur la joue. Ses cheveux épais, noirs. Sa peau mate. Son rire cristallin, sonore. Ses fines jambes sous ses petites jupes. Oh oui, Louis est persuadée, à 14 ans, bêtement, que Nadia est la femme de sa vie, qu'il sera pour elle ce que son père a été pour sa mère, l'homme parfait.
Puis elle se recule, et éclate de rire. C'est étrange, ce rire ne sonne pas comme d'habitude. Il ne l'aime pas celui là. Mais ne sait pas pourquoi. Il lui sourit, gêné, sans comprendre pourquoi.
En fait, Nadia rit de lui, pas avec lui. Derrière, un groupe de 3 ou 4 filles, les montrant du doigt, l'air à demi dégoûté, mais clairement moqueuse. Nadia s'est moqué de lui. Il se redresse. Déjà, par rapport à ses camarades, il est grand, très grand. Il fait bien une tête de plus que Nadia.
Les mots, motivés par la rage, la honte surtout, sortent tout seul de sa bouche.
Salope..

4 juillet 2008.
Mention Très Bien. 18/20 de moyenne. Correct.
Avec un haussement d'épaules, Louis se détourne de la feuille des résultats du Baccalauréat. Il n'était pas inquiet, il faut se l'avouer. Les résultats n'ont jamais été un gros problème pour lui. L'an prochain, il entrera à Science Po Paris, comme prévu. Tout est prévu, depuis des années après tout.
Aujourd'hui, il est plus préoccupé par la soirée qui l'attend que par ses résultats. Il s'éloigne, s'allume une cigarette. Il n'a pas envie de supporter les déceptions ou les effusions de joie tout de suite. Son téléphone sonne. Son père et sa mère. Il décroche instantanément, un petit sourire sur les lèvres. Ses parents sont l'exception à tout. Les rendre fier, c'est la raison de sa réussite. Louis ne fait pas ça pour lui. Il le fait pour eux, comme tout ce qu'il entreprend depuis 18 ans.. Il annonce les résultats, et le détail des notes, à ses parents, ensemble, qui l'ont mis sur haut parleur. Il entend sa mère pleurer, et son père, dont la voix se casse, un peu. L'émotion. Son père ne pleure pas. Il a une toute autre façon de montrer ses émotions, qui inspire à Louis un profond respect. Il finit par raccrocher, à la fin de sa cigarette, voyant quelques élèves de terminales s'approcher de lui, accompagnés de parents et de professeurs. Les mondanités de la journée ne font que commencer, aujourd'hui, Louis Ameisen a 18 ans, et Paris s'en souviendra pendant un moment.

4 juillet 2011.
La licence est terminée. Au revoir, géopolitique, histoire et droit.
Louis sort rassuré de son dernier examen. Anglais. D'une facilité déconcertante.
Il rejoint, à la terrasse d'un bar au Panthéon, le Zig Zag, une bande d'amis. Amis.. Non, le terme serait mal choisi. Il rejoint une bande. C'est peut être amplement suffisant. Il s'installe. Jamais en bout de table, il est toujours au milieu de l'assemblée. Quand il parle, on se tourne vers lui. Quand les autres parlent, il ne doit pas avoir besoin de tendre l'oreille. C'est ainsi. C'est le système dans lequel il vit depuis des années. Il s'en lasse, inutile de le dire. Il commande un verre de vin, blanc. Au début, quelques mecs ont osé lui dire que c'était, citons les propos, une boisson de "tata". Ils n'ont plus réitéré depuis. Certains, même, suivent le jeune homme, jusque dans ce choix de boisson. C'est pathétique, pense-t-il. Mais peu lui importe. Dans quelques mois, il aura changé de cour, il aura de nouveaux visages installés autour de cette table. Sous la même configuration. A sa droite, un homme. Toujours le déconneur, celui qui parle fort, qui fait des blagues. Un peu lourd, mais sympathique. A sa gauche, l'introverti. La tête dans les bouquins 99% du temps, c'est un de ceux qui a le plus acquis le respect de Louis. Cependant, l'absence d'affirmation de ce personnage le déçoit. Le respect ne dure pas longtemps. En face de lui, sa proie du moment. Il peut la dévisager, lui sourire, l'ignorer, la mater, comme bon lui semble. Tout en sachant qu'elle ne le lâche pas du regard. Encadrant la proie, une ou deux de ses amies, que Louis finira sûrement par avoir dans son lit aussi. Elles le dévorent tout autant du regard, buvant ses paroles. L'une d'entre elles, aujourd'hui, se mordille la lèvre dès que son regard croise celui de Louis. Elle est assez bandante. Conne, mais bandante. Il hésite encore à la ramener chez lui. Le petit comité s'élargit au fur et à mesure de la soirée. Les drogués, les sportifs, les fêtards, les hommes, les femmes. C'est les 21 ans de Louis Ameisen. Qui râterait un évènement pareil ?

4 juillet 2013.
Elle pleure beaucoup trop. C'est touchant et déchirant. Il hésite un instant à partir.
Mais ses affaires sont déjà en route. Louis a passé deux ans à vadrouiller le monde. Il est parti en Russie, s'est baladé en Asie, a découvert l'Europe et l'Afrique. Les Etats Unis l'attendent. Mais à chaque départ, à chaque fois qu'ils l'accompagnent à l'aéroport, c'est la même chose. La poignée de main, virile, de son père, qui finit par le serrer contre lui. Et les larmes de sa mère, qui pourtant, sourit. Qu'est ce qu'elle est belle quand elle sourit. Aucune femme au monde n'égalera jamais sa mère.
Il la serre dans ses bras, le visage plongé dans son cou. A son âge, Louis est toujours autant rassuré par la douce odeur de sa mère, par son parfum. Channel n°5, comme Marilyn Monroe. Son avion pour San Francisco va bientôt décoller. Il ne peut pas rester encore ici des heures. Et ce n'est pas plus mal.
Il s'éloigne, avec un dernier signe à l'égard de ses parents. Et ce n'est seulement qu'une fois qu'il est en dehors de leur champ de vision qu'il sent les larmes lui monter aux yeux. Oui, à son âge, Louis a encore une faiblesse, une seule. Sa mère.
Il le sait, il ne restera pas plus longtemps d'un été à San Francisco. Il a deux mois avant d'arriver à Miami. Deux mois pour traverser le pays.







Prénom/Pseudo : MDOP.
Âge : 23.
Où as-tu connu le forum ? : Toujours pareil, Top sites.
Une remarque particulière? : Je suis anciennement Keziah. J'ai eu de gros, gros soucis, qui ont conduit évidemment à la suppression de mon compte, ce que je comprend, donc je me réinscris, avec la promesse de rester cette fois, quand même. Je présente donc mes excuses à ceux avec qui j'étais en RP, et aux admins et modos, qui n'ont pas été prévenu.




(c) Suika



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 17:32

Rebienvenue Kezi! Bon courage pour ta fiche en espérant que tu t'amusera bien parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 17:34

Merci :)
Normalement, sauf soucis, celle ci est terminée :<3:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 17:53

:ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :ola: :potes: :potes: :potes: :potes: :potes: :potes: :potes: :potes: :potes: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :gr: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :omg: :mike: :mike: :mike: :mike: :mike: :mike: :mike: :jun: :jun: :jun: :jun: :jun: :jun: 🚿 🚿 🚿 🚿 🚿 🚿 🚿 🚿 :evy: :evy: :evy: :evy: :evy: :evy: :evy: :evy: :evy:

Je rêve ! C'pas possible !!
Malheuuuuuuuuuuuur ! Rebievenue !!!!! ♥️♥️♥️
ZAAAAAAAAAAAC ! KEZY EST REVENUE ! DANSONS LA OLA ! Ouaiiiiiiiiiiiiiiis !
J'ai envie de courir partout !
J'relis ta présentation encore et encore, pour le plaisir de réaliser !
je t'aime, je t'aime, je t'aime ! ♥️

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 17:55

Ca fait plaisir un tel accueil haha, je regrette pas d'être revenue ! 😄
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 17:56

T'as pas intérêt, de regretter !
Maintenant que t'es là, crois moi, même plus tu pars xD ♥
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 18:01

Promis c'est pas au programme :jump:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:16

Il n'est pas blonde aux gros seins, j'admets que son caractère de sale c*n va me soûler grave, mais bordel, vivement qu'on puisse RP toi et moi <3
Vieille carne :D <3
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:17

Haha, je suis sûre que tu as réussi à compenser l'absence de Kezy de toute façon ! 🇧🇬
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:20

Tu parles de qui ? Héra ? Natasza ? Carry ? Bambi ? Non ?
Alors je vois pas du tout de quoi tu parles ! (a)

Pi de toute façon, fallait bien qu'il soigne son coeur brisé ! :out1:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:21

Biatch va, t'aurais pu pleurer deux minutes la perte de la femme de ta vie quand même..
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:23

Il l'a pleuré un mois, ça va ! Et ensuite seulement, il est allé agresser Héra ! Je te laisserai lire (a)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:26

M'en fous, Loulou va toute te les voler.. MOUHEEHHEHEHEHEHEHEHEEH :nanere:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:50

Wynwood High School



congratulations !
Tu es Validé(e);
« Te voila validé ! Je te souhaite un bon retour sur le forum ! Je ne te fais pas le brief sur les 2x2 rps je pense que tu sais comment ça fonctionne. Je te souhaite de très bons rps et de très bons moments avec ce personnage, encore une fois félicitations ! :D
P.S : N'oublie surtout pas de faire ton choix de cours ici ! »

Tu peux dès à présent faire ta fiche de liens et puis aussi celle de tes RPSs. Pour être plus à l'aise avec les diverses choses qui te sont proposées sur le Forum, je t'invite à aller consulter le Guide complet de WHS. Et si tu as le moindre soucis, ta marraine ou ton parrain, ainsi que chacun des membres sur le forum (surtout du Staff) reste à ta disposition ! Bon jeu (:



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   Mer 3 Sep - 19:51

:alisa:
OH YEAH

Merci beaucoup :)
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Louis Ameisen, enchanté..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Ameisen, enchanté..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Le projet de Michele Pierre-Louis.
» Lettre ouverte à Madame Michèle Pierre-Louis Premier Ministre de la République

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Gestion des personnages :: Vieilles présentations-
Sauter vers: