AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 How I met you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: How I met you    Mer 27 Aoû - 16:15


Rencontre inattendue


Le jeune homme avoua à la demoiselle que lui aussi aimait l’art, notamment le dessin et la peinture qu’il pratiquait également. Il lui mentionna le fait d’être un Pi Sigma sauf que cela ne frappa nullement de la demoiselle. Elle trouvait qu’il ne correspondait pas au cliché type du playboy mais choisit tout de même de rester sur ses gardes, on ne savait jamais sur quel énergumène on pouvait tomber, surtout vis-à-vis de cette confrérie. En soirée, Amiyah adorait passer du temps avec eux mais cela se limitait à ça. Les avoir en amis était risqué, surtout lorsqu’ils se mettaient en tête de faire des paris stupides avec leurs confrères.

Cependant, le jeune homme embraya à nouveau sur le sujet de l’art et proposa que son blason, soit même utilisé pour le site éducatif, proposition qu’elle refusa d’envisager.

« Je dessine avant tout pour moi, pas pour les autres. Imagine que j’ai envie de me le faire tatouer par exemple, et qu’en parallèle, il devienne le symbole de Wynwood ? Je rentrerai dans le moule, je perdrai l’originalité de ce motif créé par moi et pour moi. Je n’aime pas partager mes créations, sauf si c’est nécessaire, tout simplement. »

De temps en temps, on lui demandait de faire tel ou tel dessin et toujours, elle s’exécutait, le sourire aux lèvres mais dans ces cas-là, le final ne lui appartenait pas car même si elle le faisait avec plaisir, elle n’était à l’origine de l’idée, à l’origine de la demande et elle ne considérait donc pas le rendu comme sien.

Lorsqu’il comprit qui elle était, il sembla perdre tous ses moyens et cela n’était nullement surfait ou sur joué. Il semblait véritablement perdu. Il se mit à bafouiller, à bégayer, comme si le langage lui-même lui avait été arraché. Elle le regarda s’embourber avant de poser sa main sur son épaule, pour lui faire comprendre qu’il devait se calmer, elle n’allait pas le manger après tout.

Elle retira sa main puis l’écouta. Après un effort de concentration, elle l’écouta attentivement, haussant un sourcil lorsqu’il prétendit être un artiste talentueux sur un ton dont la prétention n’avait d’égal que la confrérie à laquelle il appartenait. Il tenta par la suite de la flatter et cela ne prit plus sur la demoiselle qui ne se priva pas pour le remettre à sa place, une fois son petit discours terminé. Elle croisa les bras et planta son regarda dans le sien.

« Si tu prétends être un artiste talentueux, c’est que tu n’es rien. Comme la personne qui se clame être intelligente ou alors modeste ne l’est guère plus. Si tu veux que je t’aide dans quoique ce soit, tu as intérêt à redescendre tout de suite sur terre. Tu as besoin d’avoir du culot pour percer, certes, mais là, ça frise la prétention et ce n’est pas bon. »

Avoir du culot était une chose, mais être vantard en était une autre et le jeune Paytah était plus que limite. Tout n’était pas perdu pour Paytah mais il avait intérêt à faire attention à lui, pour ne pas être blacklisté.


© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: How I met you    Dim 24 Aoû - 1:19

Paytah ∞ Amiyah
How I met You
L'inconnue dessinait à merveille ! Elle traçait sur son papier un magnifique blason qui pourrait servir pour une école.
Totalement épaté, Pay regardait la jeune artiste créer. Il ne pu s'empêcher de s'exclamer : « Wow...Tu es une réelle artiste ! ».
La jeune fille releva sa tête. Elle était bronzée, même un peu plus que le jeune Sioux, et avait un visage harmonieux et angélique ainsi que de longs cheveux noirs lisses. Elle était sûrement une Afro-américaine.
Elle lui fit un sourire et lui dit : «Merci, c’est gentil. ». Pay lui refit un autre sourire -il était très doué en sourire charmants et craquant (le sourire était une de ses spécialités)-.
« Depuis toute petite, des gribouillages d’enfant jusqu’à aujourd’hui. Je te rassure, enfant, je ne faisais pas cela, et mes dessins étaient plus qu’horribles ! », lui expliqua la jeune demoiselle en riant. Pay se revit plus jeune essayant de dessiner et approuva les dires de l'inconnue : « Je confirme que c'est seulement la pratique qui permet de développer ses talents. Je dessine et je peins aussi. Je le fais depuis mon plus jeune âge. Je suis un artiste...en plus d'être un Pi Sigma. ».
Il était plutôt un apprenti-Pi Sigma. Il lui manquait encore de l'expérience, mais justement, comme il le disait si bien, seulement la pratique lui ferait développer son talent de séducteur.
Il aurait pu très bien être un Alpha Psi. Il était très talentueux côté art : dessin, peinture, musique, danse, chant, et même confection de bijoux. L'art faisait partie de sa vie et l'entourait. Ses parents étaient très fiers de lui. Il était un cadeau. C'était en plus le dernier et il était plus chouchouté, qu'Ehawee son aînée qui malgré le fait de ressembler à Julia Jones, était critiquée pour son caractère et rendait la vie impossible à son dernier frère.
Elle était mère-poule, un peu jalouse, critiqueuse, rabats-joie. Donoma Yellow, la mère, n'aurait jamais du l'appeler Ehawee (Elle rit). Ce prénom convenait mieux à Matoskah (Ours Blanc, un prénom masculin (Donoma croyait qu'elle aurait eu un garçon)), l'autre sœur de Paytah qui était adorable et aussi joyeuse , souriante, amicale et optimiste que son frère.
Celui qui portait à merveille son prénom dans la famille c'était Paytah. Pour ses yeux bruns qui rougeoyaient quelques fois, pour sa chaleur humaine, sa lumière intellectuelle, son côté fougueux lorsqu'il se met en colère (ce qui était rare cependant).

Le Sioux ajouta ensuite en montrant le dessin : « C'est un super blason : Il pourrait bien servir pour école ou pour carrément être le blason de Wynwood ! »
Paytah demanda à l'inconnue si elle ne connaissait pas Amiyah Connor. A ce nom, l'inconnue sourit, puis lui demanda : « Que lui veux-tu, Paytah ? ».
Elle se leva, et se mit à la hauteur du petit Sioux qui brusquement était devenu le grand Sioux. Il était un peu plus grand qu'elle.
« J’ai l’impression que tu recherches un nom uniquement, ai-je changé au point que tu ne me reconnaisses pas ? », fit la jeune-fille.
Pay fronça un légèrement les sourcils avant de dire  avec surprise : « C...C'est toi Amiyah ? ».
C'était incroyable ! Quelle coïncidence ! Il avait devant lui la personne qu'il cherchait en chair et en os ! LA Amiyah Connor, celle qui avait fait une tournée il y avait un an, celle qui pouvait l'aider était LA, devant lui.
« Wow...Je ne savais pas que...que c'était toi Amiyah. Je...Je ne te connais pas...Je n'ai jamais entendu parler de toi jusqu'à présent...Je cherchais quelqu'un qui...q...qui pourrait heum..m'aider à...enfin...me...conseiller et
heum...heu...je...J...je...J'ai... 
».
Lamentable ! LAMENTABLE !
Il bafouillait devant Amiyah et perdait son élan de non-timidité. La timidité l'avait retrouvé, l'entourait. Il ne pouvait plus parler. Il était piégé !
Il avait retrouvé son bégaiement. Plus aucun son ne sortait de sa bouche. Il passa sa main dans ses cheveux, essayant de retrouver ses mots. Il avait perdu son assurance.
Son cœur cognait contre sa poitrine, il avait un peu peur. Peur de paraître ridicule soudainement.
Il se rappela des paroles de sa mère : « Paytah, pour te faire des amis, tu dois aller vers les autres, même si tu trouve cela dur. Tu dois prendre sur toi. Tu dois aller de l'avant. Tu dois parler. Tu peux y arriver. ». Il se réentendis demander à sa mère : « Mais parler de quoi ? ». Puis, la réponse de sa mère lui revint en mémoire : «Parle de ce que tu aimes.».

Paytah souffla un moment pour se calmer, puis prit une grande inspiration avant de reprendre : « Excuse-moi. Je...Je...suis un peu timide. Non en fait je suis beaucoup timide. ». Il fit un petit rire avant de continuer : «Je suis un artiste. Je sais que je te l'ai déjà dit, mais à part dessiner et peindre je...joue de la guitare (il brandit sa guitare électrique) électrique et accoustique, de la batterie et je...chante aussi. Je compose des chansons et je danse également. Bref, tu l'auras compris... » Il prit son air prétentieux : « JE suis un artiste talentueux. ».
Ses chevilles enflaient dans ses chaussures. Mais il avait l'habitude.
« Je cherchais quelqu'un qui aurait déjà fait des concerts, des tournées et les gens de Wynwood me t'ont recommandé. Tu es apparemment une artiste célèbre si on puis dire et j'aurais besoin de tes conseils. J'ai un groupe de musique, les Siouxx (HRP : prononcer les « Siouquse ») et j'aimerais faire des concerts, des albums et...monter pourquoi pas dans le monde du show-biz et devenir une étoile montante. ».
Ambitieux. Pay l'était. Beaucoup trop. Il voyait grand. Il était très ambitieux, prêt à tout pour réussir. C'est pour cela que malgré le fait qu'il était à l'essai chez les PS, il n'avait toujours pas abandonné malgré ses PS-faux-pas.
« Donc je me disais...est-ce que tu ne pourrais pas m'aider, toi, la star du campus de Wynwood...toi, la star de Wynwnood !», conclu Pay avant de montrer Amiyah de ses deux mains en souriant, comme si Amiyah était une super star hyper connue du monde entier.
Il attendit la réponse de la jeune fille avec impatience. Il avait des milliers de questions à lui poser !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: How I met you    Ven 22 Aoû - 18:04


Rencontre inattendue


Sans véritablement savoir pourquoi, Amiyah avait envie, ce jour-là, de dessiner des personnages issus de l’imagination populaire. Elle commença par reprendre une figure féline sur le papier, figure qu’elle avait laissé il y a quelques semaines de cela, interrompue en plein travail. Une fois fait, elle changea d’avis et laissa son crayon la guider, plus que sa réflexion. Elle laissait son instinct faire, se laissa guider par son imagination et ce qu’elle visualisait prit forme. Un blason, ce qu’il représentait, elle n’en savait rien, mais le rendu lui plaisait, même si au final, il y avait une multitude de détails qu’elle aurait voulu arranger.

Soudain, elle réalisa qu’il y avait quelqu’un à ses côtés. Tellement perdue dans sa bulle, elle avait cessé de prêter attention à ce qui l’entourait. Elle s’était laissée surprendre par un gamin à la peau aussi mate que la sienne. Elle lui adressa un sourire timide, ravie qu’il apprécie son travail.

« Merci, c’est gentil. »

S’il savait à quel point l’art occupait une place importante dans sa vie, il se serait douté que le terme d’artiste avait une importance particulière à ses yeux.

« Depuis toute petite, des gribouillages d’enfant jusqu’à aujourd’hui. Je te rassure, enfant, je ne faisais pas cela, et mes dessins étaient plus qu’horribles ! » ajouta-t-elle en plaisantant. Par la suite, le petit bout d’homme se présenta. Paytah Yellow, nom typiquement amérindien. L’un des peuples qu’Amiyah appréciait le plus pour sa culture et ses traditions ancestrales d’une beauté sans égale. Elle avait même hésité à se faire tatouer un attrape rêve, au sein duquel serait emprisonné le nom de Jane mais elle avait laissé l’idée au placard, même s’il fallait le reconnaître, elle lui trottait de temps en temps dans la tête.

En entendant son nom, un sourire se dessina sur son visage, même si elle était légèrement sur la réserve. Cette sensation était une pure contradiction. D’une part, elle était heureuse de voir que l’on s’intéressait à elle et que l’on pouvait la chercher, de l’autre, elle avait plus de réserve. Ce gamin était-il un fan qui allait la stalker inlassablement ? Bon, soyons francs, ce n’était pas non plus LA célébrité de l’année, mais elle commençait tout de même à avoir sa petite réputation, et les désavantages qui allaient avec.

« Que lui veux-tu, Paytah ? »

Elle se releva, laissant au sol son carnet et son crayon et constata qu’elle était plus petite que lui. Il n’y avait rien de surprenant à cela, presque tout le monde la dépassait ici mais cela lui était bien égal.

« J’ai l’impression que tu recherches un nom uniquement, ai-je changé au point que tu ne me reconnaisses pas ? »

Depuis ces deux dernières années, elle n’avait pas changé du tout, enfin, si on laissait les tatouages de côté. Elle ne savait pas pourquoi il la cherchait, elle ne savait rien de lui, mais étrangement elle avait envie de le connaître. Elle avait un bon feeling avec ce gamin et elle sentait que cette rencontre allait leur être bénéfique à tous les deux.



© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: How I met you    Ven 22 Aoû - 17:14

Paytah ∞ Amiyah
How I met You
Paytah Yellow, guitare sur l'épaule marchait en direction du campus, d'un pas décidé. Il portait un t-shirt blanc, une veste à carreaux bleu, blanches et rouges par dessus le t-shirt, un jean bleu. Au poignet droit il portait son bracelet en grosses perles blanches avec le petit pendentif « FAITH », deux bracelets noirs et un autre bracelet bleu tandis qu'au poignet gauche il avait sa montre en noire. Il était chaussé de baskets montantes blanches. Contre son torse battait une amulette noire avec une grosse croix en pierres de diamants. Sa guitare était blanche et était une elipson.
Les Siouxx étaient toujours quatre. Meika ne voulait pas encore rentrer dans le groupe, se méfiant sans doute de Paytah. Pay était le chef et Li Na sa sous chef organisait de plus en plus de distributions de tracts pour attirer du monde dans les concerts gratuits des Siouxx. Le groupe de musique du jeune Pi Sigma attirait du monde car la musique était plutôt pop-rock.
Mais le Chef de la bande voulait être plus connu. Il voulait signer avec une maison de disques et lancer son premier album et pourquoi pas faire des tournée dans tous les Etats-Unis (et pourquoi pas après le monde entier!). Il rêvait de faire des clips vidéos, de signer des autographes et de chanter aux côtés de star comme Selena Gomez, Beyonce, Demi Lovato ou Miley Cyrus.
Son ambition était très grande.
Seulement voilà, il était timide et ne savait pas vraiment comment se lancer dans l'affaire !

Alors Paytah s'était renseigné à Wynwood quelques jours avant, bravant sa timidité légendaire. On lui avait dit qu'il y avait une fille qui avait fait une tournée et qui étudiait à Wynwood. On lui avait donné son nom : Amiyah Connor. Ce nom sonnait bien pour une star et Pay avait décidé d'aller la chercher pour lui demander conseil.
Selon les étudiants, Amiyah logeait sur le campus.
Ce matin, le jeune Sioux s'était réveillé de bonne heure, s'était douché et avait enfilé son jogging et un t-shirt vert pour aller faire du Karaté au club.
Il s'était inscrit peu après la mort de Ty dans un des clubs de Miami et son professeur, Mr Wasabe, un japonais de pur souche était très fier de son jeune élève. Paytah était un bon élément et promettait de grandes choses. Mr Wasabe l'encourageait à se lancer dans des compétitions. Paytah avait promis d'essayer, mais pour l'instant préférait s'entraîner très dur.
Sa spécialité, c'était de faire du Karaté avec des Karmas, des petits outils tranchants. Il était très fort et comptait devenir un Karateka hors pair.
Après ses 4 heures d’entraînement, Paytah était allé manger dans un restaurant Chinois après avoir pris une bonne douche bien méritée et s'être changé , puis avait dessiné des Karatekas qui s'affrontaient sur une grande feuille de papier blanc. Ensuite, il était allé promener son caniche qui était encore un chiot avant de passer voir son groupe de musique qui s'étaient réuni chez Enapay et sa petite sœur Migina. Ils avaient planifiés d'autres concerts, parlé du fonctionnement du groupe, proposé des idées de costumes, changé quelques chorégraphies et téléphoné des intéressés afin de leur faire passer des auditions. Pay avait tout organisé de façon à ce que son groupe soit parfait. C'était lui qui écoutait les intéressés pour les sélectionner afin d'entrer dans son groupe, mais plusieurs personnes lui avaient déjà fait faux bons. Il avait néanmoins réussi à avoir trois danseurs de plus qui étaient très sérieux et qui allaient pouvoir faire partie des spectacles sur scène.
Lorsqu'il fût 14h58, Paytah quitta ses amis et alla à Wynwood, direction le campus, d'un pas décidé.

Il entra dans le campus en pensant que Ty serait entré à l'université cette année, et il eut une petite nausée et un petit moment de nostalgie. Son regard devint un peu triste, mais lorsqu'il chassa ses pensées sombres, son regard devînt vif, joyeux et pétillant.
Il marchait en souriant, puis s'arrêta un instant dans le parc. Son attention était attiré par une fille qui était penchée sur son carnet.
Discrètement et sans se faire remarquer, Pay marcha à pas de loup pour arriver près de la demoiselle et regarder ce qu'elle faisait. Elle dessinait.
Elle était très douée.
Paytah l'observait, sans oser respirer, suivant des yeux les lignes qu'elle traçait, les ombres qu'elle rajoutait et les détails qu'elle peaufinait.
« Wow..., réussit-il a souffler, Tu es une réelle artiste ! », fit le jeune-homme. Lui même dessinait depuis sa plus tendre enfance et sa spécialité était les portraits réalistes. Il peignait aussi. Paytah était un artiste dans l'âme.
Ce jeune de 16 ans était un véritable trésor....qui possédait des défauts qui lui gâchait la vie comme l'égoïsme, la prétention, le narcissique et bien d'autres choses encore.
Mais il était quand même très gentil, souriant et plein de vie.
« Tu dessine depuis combien de temps ? », demanda t-il enfin avant de s'empresser de dire : « Oh excuse moi ! Je ne me suis pas présenté ! Je suis ¨Paytah Yellow ! Je cherche...une certaine Amiyah Connor. Tu ne la connaîtrais pas par hasard ? Je ne sais pas où je peux la trouver ! ».
Paytah fit un sourire à la jeune-fille et attendit patiemment sa réponse.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: How I met you    Ven 22 Aoû - 15:06


Rencontre inattendue


Le réveil ce matin-là fut plus que difficile. La sud-africaine se releva mollement de son lit, sa chevelure devenue un amas de nœuds tombant sans aucune harmonie sur son visage. Elle bailla longuement avant de se glisser hors du lit et de s’étirer. Elle fit quelque spas avant de trébucher sur un cadavre de bouteille, vestige de sa soirée d’hier qui était plus qu’arrosée. La danseuse s’engouffra dans sa salle de bain avant d’entrer sous la douche, avec le vain espoir de se réveiller. Une fois propre mais pas plus réveillée, elle se lissa les cheveux avant de s’habiller pour la journée, c’est-à-dire en se contentant d’enfiler un short en jeans et un débardeur trop large qui laissait apparent son soutien-gorge, le tout sublimé par une paire de Converses qui ne dataient pas d’hier.

Une fois prête, elle sortit de sa chambre dans le but de rendre une petite visite surprise à sa jumelle mais cette dernière était aux abonnés absents et avait très certainement du mal se remettre elle aussi de cette fameuse soirée. Amiyah ne lui en tenait pas rigueur, au contraire, elle avait été surprise de retrouver la fac et ses fameuses soirées, et il fallait qu’elle le reconnaisse, cela lui avait fortement manqué. Le fait de s’amuser, de rencontrer des jeunes de son âge, de profiter de la vie tout simplement, ces facettes-là de sa vie d’étudiante lui avaient fortement manqué.

Lors de sa tournée, ce n’était pas pareil, il y avait une super ambiance, certes, mais c’était tout de même le travail avant tout, le résultat, la rentabilité et la scène. Cette facette du métier avait légèrement rebuté la demoiselle au début mais après tout, quand on pouvait vivre de sa passion, il fallait savoir faire quelques petites concessions. Depuis son retour sur le campus, Amiyah profitait pleinement des joies de la vie étudiante, pour ne pas dire qu’elle en abusait, et pas qu’un peu.

Ce jour-là, pas de cours et la journée promettait d’être bien longue. Amiyah n’avait même pas pris la peine de regarder l’heure depuis son réveil apocalyptique et lorsqu’elle le fit, elle constata qu’il était quinze heure passée. Elle soupira et comprit mieux pourquoi son ventre se mettait tant à gargouiller depuis sa sortie de la douche. Elle se dirigea vers un distributeur, près du réfectoire et y acheta une bouteille de soda, ainsi que deux barres énergétique avant de retourner dans sa chambre. Avec un temps pareil, elle n’avait qu’une envie, trainer dans le parc du campus et dessiner, ou écrire, au choix. Elle prit donc son calepin et sortit une seconde fois, avant de partir, lunettes de soleil devant les yeux.

Une fois dans le parc, elle s’installa sous un arbre, et commença tout d’abord à dessiner, elle prit son temps, se coupa du monde pour replonger dans le sien, dans son univers qu’elle acceptait de partager de temps en temps, avec de rares élus.


© Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: How I met you    

Revenir en haut Aller en bas
 
How I met you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: