AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Event SM- Sigma Mu's Party

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Event SM- Sigma Mu's Party    Lun 18 Aoû - 21:04




Sigma Mu's Party












Ils allaient avoir la frayeur de leur vie, ils s'en souviendront pendant longtemps de cette soirée, nous avions travailler d'arrache-pied pendant des semaines pour que tout sois parfait pour le jour J, pour que l'événement des Sigma Mu soit le meilleur, et c'était un grand challenge, les événements auxquels j'avais déjà participé étaient d'un très bon niveau, nous allions devoir mettre le paquet pour rivaliser avec eux, mais vu ce qu'on réservait à nos invités je ne doutais pas une seule seconde que nous allions être à la hauteur en plus de marquer les esprits. Fidèles à notre réputation ce n'était pas une simple fête que nous avions préparé, c'était quelque chose de plus grand, de plus effrayant, haletant et de plus sensationnel. Tout allait se jouer sur la surprise, ou plutôt sur les surprises que nous allons dévoiler ce soir, qu'elles soient du goût de nos invités ou non j'avais hâte de voir leurs réactions. De toute façon notre soirée ne les laissera pas de glace c'était impossible et puis tout était prévu pour que nos invités soient le plus possible immergés dans notre univers, c'est pour çà que tout les détails avaient étés travaillés en profondeur.

Et ce travail commençait par la toute première étape de la grande aventure que serait notre événement, cette première étape j'en était responsable et je comptais bien m'en acquitter le mieux possible. Il est dix-huit heures et je suis dans ma chambre chez les Sigma Mu devant le miroir de la salle de bain, devant moi est étalé une trousse de maquillage, ça fait une heure maintenant que je m'efforce à me maquiller pour que l'on ne me reconnaisse pas, tout doucement je devenais plus vieux, ridé et abîmé par le temps, un mec qui a vécu pas mal de chose et que le temps n'a pas épargné, c'était un travail plutôt plaisant à effectuer, de devenir quelqu'un d'autre, de jouer et surtout de faire croire aux autres que je suis ce que je ne suis pas et il y aura la satisfaction si les invités se laissent prendre à mon jeu, si ils ne me reconnaissent pas, si ils ne voient en moi que le vieux mec, un peu limite et pas Eric l'adjoint des SM le pari serait réussi et le reste de la soirée se passerait parfaitement bien. Alors que j'appliquai le postiche de barbe fournie sur mon menton et sur mes joues, plus je m'immerge dans le personnage, plus je prend confiance, ils ne pouvaient que me confondre pour quelqu'un d'autre, seules les personnes qui me connaissaient vraiment sauront vraiment qui se cachent sous la barbe et le maquillage, je rajoutais à tout çà une petite touche de rouge suggérant un éthylisme plus qu'évident, ce sera un détail qui ajoutera de la crédibilité à mon personnage. Puis vint la phase de l'habillage, j'avais trouvé l'accoutrement idéal pour mon rôle, j'enfilais donc un pull assez vieux, un grand manteau élimé couvert de poussière, troué, un pantalon déchiré de pars et d'autre et de vielles Dr Marteens usées et pour couronner le tout une vielle casquette de l'armée de l'air que j'avais choppé je ne sais plus où. Parfait, tout allait être parfait.

Il fallait maintenant que je retrouve ce qui serait le théâtre de mon jeu, là aussi nous avions cherché longtemps pour trouver le truc parfait, au volant de ma voiture je me rendais jusqu'à un vieux terrain vague, faisant attention à ce que personne ne reconnaisse mon véhicule, ça serait un peu dommage que tout s'écroule parce qu'on a reconnu ma vielle Volvo. Dans le terrain vague m'attendait un vieux car comme on n'en voit plus, un vieux car scolaire jaune tout bosselé, avec des morceaux un peu rouillé, ça sera la première partie de la soirée, qui osera monter dans notre bus, je vois déjà les mines déconfites de nos invités. Je fis rapidement le tour du véhicule, il était vieux et délabré à souhait, tout à fait dans l'ambiance de ce qu'on avait préparé, bien sûr on avait du le retaper un peu pour qu'il puisse rouler mais le tout restait vétuste à souhait. Alors que je montais dans le bus j'entendais les marches métalliques craquer sous mes chaussures, un petit sourire vint s'afficher sur mon visage, je remontais l'allée, découvrant les toiles d'araignées partout, la poussière au sol, les fauteuils éventrés et en mauvais état, parfois les vitres étaient manquantes, celles qui restaient étaient sales et ternies par les années, lentement je rejoignis mon siège de conducteur, déposant une bouteille de vodka sur le tableau de bord histoire de finir un peu le décors. Le craquement du moteur et des jointures du bus du se faire entendre à des kilomètres à la ronde alors que le car démarrait, à vingt et une heure j'arrivais sur le parking de Wynwood où nos invités attendaient patiemment, j'ouvris les portes du bus et je les laissais monter, sans rien leur dire ni même leur adresser un regard, une fois que tout le monde fut monté et assis je démarrais le bus et je me mis à les conduire vers la suite des événements.

HRP (A lire !)::
 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Lun 18 Aoû - 21:06


Seule, sur le bord de la route déserte, elle attend. Ses pieds nus contre l’asphalte froid, elle sait qu’ils vont arriver. Oui, ils seront là d’une minute à l’autre. Elle semble flotter au-dessus du sol, dans sa robe blanche où s’engouffre le vent, rabattant le tissu contre son corps frêle. Les manches mi longues, déchirées, du vêtement laissent apparaitre ses bras pales. Sa peau est si fine et transparente qu’on peut voir ses veines bleues serpenter à sa surface. Ses mains sont froides, aussi froides que la glace, aussi froide que celles d’un mort. Son visage, quant à lui, vous donne des frissons. En le voyant, on se dit qu’il a pu être beau un jour, sa forme étant plutôt harmonieuse, mais ce qu’il en reste aujourd’hui est une toute autre chose. Sa peau est blafarde, dépourvue de nuances. Ses lèvres sont violettes, à la limite du bleu, comme si elle était restée sous l’eau trop longtemps, ou dans le froid, ou bien les deux. Jamais vous ne les verrez s’étirer en un sourire. Elles restent figées dans une expression neutre, neutre et pourtant effrayante. Ses yeux, eux, sont d’un bleu glacial, bleu clair, très clair, trop clair pour être réel à vrai dire. Ce qu’ils fixent ? Nul ne le sait. Ils semblent perdus dans le vague pour toujours, regardant ce que l’on ne peut pas voir. Ils sont surmontés de longs cils foncés, qui accentuent encore le contraste avec ses iris. Ce visage est finalement encadré par une chevelure blonde platine, assez longue et décoiffée, où tourbillonne le vent.

Commence à se faire entendre le bruit d’un véhicule. C’est eux, elle le sait. Lentement, elle s’avance vers le centre de la route et se tourne face à l’épave qui apparait déjà. Elle reste là, immobile, et les attend. Le car semble ne pas ralentir mais elle ne bouge pas pour autant. Il se rapproche de plus en plus, à 100m, 50, 25… puis le chauffeur parait se décider à s’arrêter, à quelques mètres seulement de la jeune fille. Enfin, jeune… Son apparence l’est mais qu’en est-il vraiment ? Le car est entièrement immobilisé. Elle patiente encore quelques secondes puis se dirige vers la porte. Elle prend son temps, temps qui semble s’être figé. Une fois devant l’entrée, elle pose sa main sur le verre âbimé et fixe d’un regard vide l’intérieur. Quelques secondes suffisent pour qu’on la laisse se joindre aux passagers du car. Ses pieds quittent la route un à un et se posent sur les marches qui émettent un grincement inquiétant. Elle monte, passe devant le chauffeur, sans un mot, sans un regard, puis s’arrête face aux autres personnes présentes dans le car. Elle reprend ensuite son chemin dans l’allée centrale. Son regard est posé sur un point au fond du véhicule, au-dessus de toutes les têtes. Ses pieds glissent sur le sol en feutre abimé avant de s’arrêter brusquement. Elle se tourne sur sa droite et ses yeux bleus tombent sur ce jeune homme (toi peut-être ?) qu’elle fixe un moment. Après un court instant immobile, elle décide de s’assoir à côté de lui. Sa robe blanche frôle ses chevilles, ses mains sont posées sur ses jambes, son visage tourné devant elle. Plus rien ne bouge, un frisson semble avoir traversé chaque passager à l’entrée de cette invitée mystère. Le car reste sur place un moment, qui pourrait être quelques secondes comme plusieurs minutes, puis il redémarre. La jeune fille ne bouge pas, on entend à peine sa respiration. La route défile, toujours aussi déserte, mis à part ce fameux car, dont les roues balayent le bitume.

Depuis combien de temps est-elle là ? Cinq minutes ? Un quart d’heure ? Sûrement pas plus, même si chaque minute semble durer une éternité. Elle n’a pas bougé depuis tout à l’heure quand d’un coup, elle reprend vie. Son visage se tourne lentement vers son voisin qu’elle dévisage. Ses iris de glace le scrutent, ne le lâcheront pas. Elle attend qu’il tourne lui aussi les yeux vers elle, qu’il ose défier son regard. Regard qui devient de plus en plus pesant, de plus en plus oppressant, et qui semble annoncer quelque chose. Puis, quand son voisin relève enfin les yeux, elle se tourne, satisfaite, de l’autre côté, et, toujours sans un mot, se lève alors que le véhicule est toujours en route. Sans dernier regard pour les jeunes gens, ses pieds la mène jusqu’à l’avant du car. La température semble avoir diminué de plusieurs degrés, mais est-ce une impression ? La jeune fille arrive au niveau du conducteur et s’arrête face à la porte. Le message est clair, elle veut sortir. Dans la vitre, rendue plus opaque par les années, elle peut observer l’homme qui conduit, elle le voit se tourner lentement vers elle, puis s’empresser de s’arrêter et d’ouvrir la porte. Elle descend alors les quelques marches qui la séparent de la route et fait encore quelques pas, ses pieds frappant la surface dure et froide du sol. Elle s’arrête et reste dos au bus, sans plus aucun mouvement. La lune s’est levée et rayonne maintenant dans le ciel, éclairant le monde de ses rayons argentés. A part cela, aucune lumière, une nuit noire et profonde, sombre, glaciale. Elle entend les portes se refermer derrière elle (difficilement étant donné l’état du véhicule) et le car redémarrer puis reste encore quelques secondes immobile avant de s’enfoncer dans la nuit pour disparaitre aussi vite qu’elle est apparue…

Flash-back :
Le 18 août 2014, enfin ! J’attendais cette date depuis un moment déjà ! Nous préparons ce jour depuis plusieurs semaines avec les autres SM, c’est ce qui m’a changé les idées ces derniers temps et j’en avais besoin ! J’ai tellement hâte d’y être ! Surtout que mon rôle est de pimenter un peu leur soirée alors je n’ai pas intérêt à me rater. En début d’après-midi, je commence à me préparer, j’ai du travail devant moi ! Je me maquille longuement afin de rendre ma peau beaucoup plus pâle, donnant l’impression qu’elle est presque translucide, accentue mes cils afin de faire ressortir les lentilles bleues acier qui colorent mes yeux, applique un rouge à lèvres violet qui donne un effet très convainquant avec le reste du maquillage, retouche encore le maquillage… Ça doit être parfait, personne ne doit me reconnaître. Après un long travail, j’estime le maquillage tout à fait satisfaisant. Je m’occupe ensuite de mes cheveux que je décoiffe savamment puis enfile la robe, trouvée quelques jours auparavant, aux allures fantomatique. Mes mains, toujours froides, termineront de convaincre les invités et puis, pieds nus dans le vent, je ne risque pas d’avoir chaud de toute façon ! J’enfile tout de même des chaussures que je retirerais pour mon rôle de dame blanche et prépare ma tenue pour le reste de la soirée que je fourre dans un sac. Je regarde l’heure sur mon réveil : parfait, Mike ne devrait pas tarder à venir me chercher. J’observe une dernière fois le résultat dans mon miroir. Je suis méconnaissable, moi-même ai du mal à me reconnaître. Je souris, cette soirée s’annonce mémorable !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Lun 18 Aoû - 22:26

Interaction : La charmante fantôme

C'était le grand jour aujourd'hui. Enfin, la grande soirée ! Depuis que j'avais reçu ce mot dans mon casier, annonçant la date de l'évènement des SM, j'étais...comment dire...Excité à ne plus en finir ! Bon, autant vous le dire, les SM, je ne les connais pas, à part Elena, mais elle, c'était autre chose. D'ailleurs, j'avais hâte de la voir à l'oeuvre. Je me demandais bien qu'elle serait son rôle dans tout ça. 'Fin bref, comme je disais, je ne connaissais pas vraiment cette confrérie, et d'un autre côté, je n'avais jamais cherché à la connaître, comme toutes les autres. Cela dit, je connaissais sa réputation et quand j'ai su qu'ils allaient faire un évènements, j'ai tout de suite sauté sur l'occasion car ça promettait. Sérieusement ça promettait ! Frissons garantit, j'étais complètement fou à cette idée ! A défaut d'être fou tout le temps. En tout cas, il était à peine 20 heures chez moi que j'étais déjà près. On m'avait bien demandé d'être sur le parking de Wynwood à 21 heures le 18. Enfin c'était le grand moment de voir un peu les surprises de malade qui nous avait concocté, de quoi satisfaire ma demande d'adrénaline quotidienne.

Vêtu de blanc. C'était bien comme ça que j'étais. Car c'était demandé et je ne savais pas pourquoi mais quelque chose me disait que ça n'allait pas rester blanc très longtemps tout ça. J'avais très peu de vêtements blancs, je m'étais donné du mal pour en trouver, et il était trop tard pour faire les boutiques. J'avais également eu l'extrême intelligence de laisser mon précieux chapeau à la maison. Je ne voulais pas qu'il lui arrive malheur. Sait-on jamais. Comme j'étais certain d'avoir accès à toute fantaisie en cette soirée, j'avais également laisser ma majiruana à la maison, bien cachée naturellement. Bref, voilà, j'étais prêt et c'était l'heure d'y aller !

Je pris le bus, heureusement qu'il y en avait encore à cette heure ci et il m'emmena tout droit à l'entrée du lycée. Sitôt descendu, je sprintais comme un malade pour faire la traverser du bâtiment jusque de l'autre côté pour atteindre le parking. J'étais le premier, comme d'habitude. Et il n'y avait rien. C'était le désert complet. Je me sentais bien seul dans le noir. Tout à coup, un bruit de moteur se fit entendre. Une ombre apparue au loin et je me rendis bien vite compte qu'il s'agissait d'un...c'était quoi ce truc ? Un car de l'antiquité ? Bon pour être changer en cube de métal si vous voulez mon avis ! Tout rouillé, tout moche, tout pas beau, j'étais surpris qu'il roulait encore. Depuis, d'autres élèves m'avaient rejoint, ils attendaient également, habillé de blanc comme des serveurs de resto luxueux, ils fixèrent tous le vieux bolide de compet !

Ce dernier s'arrêta devant nous et ouvrit ses portes. C'était un vieux papy sortit des années 20 tout comme le car qui était au volant. Jusque là, l'ambiance était excellente. Nous montions donc tous dans le car. Je m'installais à un siège au pif, côté fenêtre. Dès que je m'assis, un nuage de poussière se souleva du siège. Bonjour la propreté ! En même temps, si le vieux prenait soin du bus autant que de lui, il ne fallait pas s'étonner. Le bus démarra une fois tout le monde à l'intérieur. A destination inconnue. C'était excitant !

Je regardais Miami dans l'obscurité à travers la vitre. Ce qui était un véritable challenge étant donné l'état du verre ! Même en frottant un peu, à part me salir les mains, je ne gagnais pas grand chose. Au bout d'un moment, le car s'arrêta. Etions-nous arrivé ? On ne dirait pas mais il ouvrit ses portes devant et comme beaucoup de monde, je redressais un peu le regard pour voir ce qui se passait. Au départ, j'avais cru qu'il venait de ramasser une somnambule en chemise de nuit. Mais au final, il semblerait que cette...charmante demoiselle fasse partit de l'event. Elle longea le couloir du bus comme un zombie. A ce moment là, j'avais l'impression de faire partit d'un film d'horreur ! Si j'avais su, j'aurais lu un peu plus attentivement le manuel de guide de survie face à une invasion de zombie. Ca aurait pu m'être utile. La demoiselle toute blanche là, elle s'arrêta à côté de moi et tourna ses yeux pâles sur moi. Je la fixais, incertain, esquissant un petit sourire. Puis elle décida de s'assoir à côté de moi ! Oh my god ! J'avais tapé dans l'oeil d'une zombie ! Vous me direz après, toute nouvelle expérience était bonne à prendre...Alors qu'elle fixait le vide devant elle et que le bus reprenait sa route. Je l'observais.


- Hum...Salut !

Lançais-je alors comme si j'avais une vieille amie devant moi. Elle était sans doute vieille, certes, pas sûre qu'elle soit amie...Bah quoi ? Qui ne tentait rien n'avait rien !

- Comment ça va ? Vous descendez quel arrêt ? Les portes de l'Enfer ? On y va peut-être probablement aussi. Vous êtes quoi ? Une dame blanche ? Non mais c'est cool comme ça, vous allez pouvoir nous prévenir en cas d'accident comme dans les légendes. Ca serait sympa parce que vu le bougre au volant, les risques ne sont pas écartés !

En tout cas, elle était aussi bavarde qu'une tombe et aussi chaleureuse qu'une porte de prison. Je ne m'attendais pas à mieux de sa part mais les morts vivants n'avaient décidément plus aucune notion des bonnes manières ! Bref, je retournais mon regard vers la vitre pour replonger dans ce lugubre silence. Au bout d'un moment, je sentais un regard sur moi mais lorsque je tournais le visage, elle s'empressa d'en faire de même. Huhu ! Je lui plaisais vraiment ! Y'a pas à dire ! Même si elle me jetait des regards de taré psychopathe à la Grudge. Puis elle finit par se lever et retourna à l'avant du bus. Bon sang, je n'avais pas remarqué à quel point ça caillait ici ! En même temps y'avait des fenêtres sans vitre un peu partout, fallait pas s'étonner ! Le car s'arrêta et elle descendit. Sans se presser. On avait vraiment tout notre temps hein ! Pourquoi les zombies étaient toujours aussi lents ?? C'était ça l'inconvénient avec eux ! Elle avait mis une plombe pour entrer, une autre pour sortir. Après quoi, elle resta là planté comme un poteau sur le bitume tandis que le car reprit son chemin. Je suivis la fille, si je pouvais appeler ça ainsi, du regard jusqu'à ne plus pouvoir la voir. Eh beh, quelle première rencontre ! Mais sans rire, il faudrait vraiment songer à mettre un peu de chauffage, moi j'ai pas pris de pull hein !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Lun 18 Aoû - 22:51

Mentions: Ty/Elena/Alma
Event SM: The hauting hour, the night of scary
Je roule sur la route tranquille, tout joyeux. Aujourd'hui c'est l'event des SM et rien ne pourra m'arrêter vers mon objectif : me rendre au parking !
« Hé ! Arrête toi ! », crie une voix qui me paraît étrangement familière. Je m'arrête. Une main toque contre la vitre. Je lève les yeux et je pâlis. « Ty ? »
Mon cousin (WT*?) me fais signe de baisser la vitre. Je le fais et il me salue, grand sourire aux lèvres et dynasmisme habituel: « Salut p'tit couz' ! Alors qu'est-ce que tu fous ? ».
« Je vais à l'Event des SM ! », fis-je comme si il était censé le savoir.
« Cool ! Moi aussi ! »
Ty ouvrit la porte de mon pick-up et s'installa à côté de moi. «Allons-y ! », me lança t-il.
Je fronçais les sourcils avant de lui demander : « T...tu n'es pas mort ? ». Mais aucune réponse ne me fût donnée, alors je poursuivis ma route. Arrivé sur le parking, je me garais en catastrophe. Le vent soufflait, des feuilles de papiers virevoltaient ça et là et il y avait de l'orage. Ty me demanda de le suivre jusqu'au Bar des Pirates, dans le bâtiment des SM. On s'assoit, on se regarde dans les yeux. Je lui demande : « Tu n'es pas mort ? ». Il me fait un sourire en coin et me montre ses canines aiguisées de loup : « Paytah...je vais te demander juste une chose. Amuse-toi à l'Event des SM et fais moi honneur. ». Je fronçais les sourcils, plissais mes yeux. « Mais...M... ». Ty me fit signe de me taire et me dit : «Je t'adore cousin ! ». Il me fit un sourire comme il savait si bien le faire. « Moi aussi Ty ! » Nous nous serrâmes dans nos bras. Puis soudain, une alarme retentit et nous levâmes la tête. La pièce clignotait de rouge et l'alarme continuait.
« Mais c'est quoi ce truc ? Quelqu'un peut éteindre cette alarme oui ? », criais-je tendis qu'un chien aboyait et que soudain Eureka apparu. Elle grimpa sur le comptoir et me lècha le visage.
« Eureka...Arrête ! ».

***
« Eureka ! Arrête ça tout de suite ! »
« Ouaf ! »
J'ouvris les yeux. J'étais dans ma chambre. Je m'étais tout simplement endormi en attendant l'heure pour me préparer. Il était 19h00 et le RDV sur le parking était à 21 H00. Je m'étirais puis ordonnais à mon chiot de descendre du lit. J'avais rêvé de Ty. Wow ! Flippant ! Ça commençait bien !
Je sortis du lit tout en m'ébourrifant les cheveux, me demandant ce que j'allais bien pouvoir manger.
Je décidais de manger du Sagamite, un plat Amérindien avec un épi de maïs grillé accompagné d'une glace à la vanille. Après avoir dîné, je filais me brosser les dents et me doucher.
J'avais reçu un papier qui me demandait de me vêtir de blanc. Je décisais de me vêtir de la tête au pieds de blanc.
Je mis donc un boxer blanc, un pantalon blanc avec sa ceinture marron, une chemise blanche, des chaussettes blanches, des souliers blancs et un collier de perles blanches et bleues , une montre en argent, des bracelets et mes boucles d'oreilles argentées ainsi que mes boucles d'oreilles rondes noires . Je me coiffais en laissant ma frange sur mon front et me parfumais.

Fin prêt, je sortis de mon appartement, sautais dans ma voiture et allais sur le parking du lycée.
Un bus jaune nous y attendait. Je descendis de la voiture puis allais rejoindre les autres participants de l'Event. Le bus était un vieux bus et je me demandais si il était encore en état de marche. Un vieil homme nous fit entrer. Au premier pas que je fis sur les marches métalliques, un crissement se fit. Je me demandais un instant si j'avais bien fais de venir à l'Event des SM. Je savais que Ty aurait voulu y être, donc j'avais décidé de venir par curiosité mais aussi pour le remplacer et lui faire honneur. L'intérieur du bus n'étais pas mieux que l'extérieur ! Les fauteuils étaient troués, des vitres étaient cassées, d'autres étaient sales, il y avait des toiles d'araignées.
Je décidais de m’asseoir tout seul sur un fauteuil déchiré à côté d'une vitre cassée pleine de fils d'araignées. Une fois que tout le monde fût à bord, les portes se fermèrent et le bus démarra.
Le bus bougeait beaucoup, le moteur faisait un drôle de bruit et je sursautais à chaque fois. Ma mère m'avait appelé Ohitekah (Le Courage). Je me demandais si je méritais ce deuxième prénom...
C'est ce soir que je verrais si je méritais de m'appeler Ohitekah.
Pendant le trajet, le bus s'arrêta et une fille entra. Elle était aussi étrange que le vieil homme qui nous conduisait. Elle ressemblait à un fantôme. Je me demandais qui elle était. Je ne connaissais pas du tout de Sigmas Mu à part Ty (Paix à son âme), Elena (que j'avais vu 3 fois) et Alma (que j'avais vu une fois). La fille mystérieuse passa près de moi pour aller au fond du car. Elle dégageais une froideur étrange et me faisait peur.
Nous reprîmes la route et je regardais défiler le paysage, coude appuyé sur un accoudoir du fauteuil. Un petit vent frais était levé. Je ressentis quelques frissons. C'était moi où il faisait vraiment froid ?
Quelques minutes plus tard, la fille mystérieuse alla à l'avant du bus. Je ne la quittais pas du regard. Le chauffeur ouvrit la porte et elle partit. Je levais un sourcil. De plus en plus étrange !

Nous reprîmes la route et au fur et à mesure que nous nous approchions du lieu de l'Event, l'adrénaline en moi montait, mêlée à de l'appréhension et à de la peur. Qu'allait donc nous réserver cette soirée ?



code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 269
Je suis âgé(e) de: : 23
Mes disponibilités pour RP: : Libre
Je fais partie des: : Sigma Mu


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Lun 18 Aoû - 23:41

Interaction : libre
Mention : //

18 août, le jour tant attendu de la soirée des SM. J’attendais beaucoup de cette soirées avec la promesse faite par une invitation rouge sang, ou la tenue blanche était exigée. Qu’est ce qu’ils veulent faire de nos tenues blanches immaculées… Personnellement je vois bien une giclé de « sang » histoire d’être bien content du voyage. Habillé d’un polo blanc accompagné d’un jean de même couleur évidement et d’un long foulard, toujours aussi blanc, autour du cou, je fini de coiffé mes cheveux mi-long en ce moment. Pas besoin d’un truc bien formel, mais je prends quand même le temps de mettre mes cheveux en bordel ordonné comme j’en ai le secret. En partant pour la soirée j’attrape une paire de ray ban blanche dans la boite que j’ai. Moi et les lunettes de soleil, toute une histoire ! Mais j’aime les prendre en soirées car il n’est pas rare que je rentre à l’aurore la ou le soleil commence à sortir le bout son nez et je dois avouer que je ne suis pas en état pour le supporter.

Me voilà maintenant sur le parking de Wynwood en compagnie d’autres personnes sur le coup j’avoue ne pas faire attention au présent. Un bruit venu de l’enfer se dirige vers nous et un truc tout jaune et défoncé apparaît devant nos yeux. Ma mâchoire se tombe de surprise… A parce qu’ils veulent peut être qu’on monte dedans ? Et les normes de sécurités pas respectée… Non mais je ne veux pas que mon paternel touche mon assurance vie. Les portes du vieux taco s’ouvrent difficilement… Je crois bien que c’est une invitation à monter dedans… Et je n’en ai pour le moment aucune envie. Je m’attendais à la soirées de l’année et nous voilà plongé dans l’horreur. Mais peut-être qu’inconsciemment je suis venu pour cette surprenant tournure de soirée, ou l’horreur sera notre prison. Plongée dans la torpeur quelques secondes, je n’ai d’abord aucune réaction. Après mon visage regarde les gens autour de moi qui semble autant sur le cul, voir pour certain bien plus que moi. Bon il faut bien que les gens commencent à monter.
En montant dans le bus, on découvre d’abord le chauffeur qui inspire encore moi confiance que son pauvre bus de la décharge publique. Sérieusement ce type bien droit sur son fauteuil devrait avoir honte… Mais l’alcool présent à ses cotés et la forte odeur de vodka devait bien entendu l’aider à oublier l’environnement et ses guenilles qui lui serve de vêtement. En m’enfonçant dans le bus l’odeur de vieilli se fait plus étouffante. Je glisse cependant en direction du chauffeur : « Arrêt simple pour les portes de l’enfer s’il vous plait » .Mes pas faisaient du bruit sur le vieux sol poussiéreux. Puis en détournant mon regard je pose les yeux sur un siège moins éventré et plus accueillant que certain. Mâchoire totalement crispée accompagnée de mes yeux ouragans je m’assois, totalement dégouté d’une telle crasse. J’observe le reste des gens montées plus ou moins choqué de la scène. Aller pour la petite image sadique je verrais bien le chauffeur nous mettre un air de musique sombre des années 30 … Cela rajouterai peut être à l’ambiance austère du lieu. Tout le monde a pris place et le bus démarre. Vraiment étonné cependant il s’arête en plein milieu de la route quelques kilomètres plus loin.

Nous avions maintenant droit de la part des SM au cliché de la dame Blanche, fantôme vengeur je crois bien. Qui était ces gens qui jouent si bien leur rôle ? Le « fantôme » avance dans l’allé du bus, s’assoit. Tout le monde semble silencieux ou alors je suis trop concentré sur cette nouvelle présence qui s’assoit à coté d’un type inconnu. Elle semble figée dans le temps, peut être revivant presque une scène d’une vie passé… Même si cela est de la mise en scène. La fille se relève cependant et le froid me saisie, me dite pas qu’ils ont la clim dans ce bus de merde je ne vous croirai pas. L’ambiance est trop bien étudiée et même moi je pourrai y croire, me laissant déjà prendre au jeu. Soirée de l’épouvante me voilà. Le bus s’arrête une nouvelle fois, on n’arrivera jamais au lieu de la soirée. Mais la fille descend, resté surement pas plus de 20 minutes je me demande maintenant ce qui nous attends regardant la personne assise à coté de moi. La suite de l’événement s’annonce prometteuse. L’adrénaline et la curiosité monte en moi. J’attends avec impatience d’avoir la peur au ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Mar 19 Aoû - 0:13

Je ne louperais les event des Confréries adverses pour rien au monde. Des vraies Confréries, s'entend : les rassemblements d'abrutis pour militer contre la maltraitance des animaux, c'était vraiment pas mon kif. Et les réunions en bibliothèque, encore moins. En revanche... une fête des Eta Iota ou des Pi Sigma était toujours un véritable événement, auquel il fallait être vu pour avoir la côte. Mais même ces fêtes-là n'étaient rien à côté de ce que nous réservaient toujours nos amis les rebelles. Les Sigma Mu, quand ils décidaient de nous entraîner dans leurs délires de psychopathes, il fallait en être absolument, parce que c'était à chaque fois grandiose. A l'annonce de leur dernier show en date, j'avais espéré être convié, évidemment. Qui ne l'espérait pas ? Et c'est quelques jours avant la date fatidique que j'avais découvert l'invitation dans mon casier. YES, Seyton fait partie de ceux qu'on a envie de voir à sa fête, quelle classe ! J'étais surexcité, d'autant que je n'étais pas le seul Rho Kappa invité. Une bonne soirée en perspective. Tout le monde ne parlait que de ça, à Wynwood. Ceux qui n'avaient pas été invités s'en mordaient les doigts de déception, les autres pavanaient comme des coqs de compet' pour narguer les malchanceux. Le quotidien de la vie dans cette école, quoi.

« Evy, putain, tu l'as mis où mon froc ? » lançai-je à ma sœur en débarquant dans sa chambre comme un boulet de canon.

« T'es vraiment pénible, ta mère t'a jamais appris à toquer avant d'entrer ?
T'as tes règles ou quoi ? Et ma mère, c'une pute, elle aurait eu du mal de m'apprendre quoi que ce soit.
T'es vraiment con. Il est sur ta chaise de bureau.
J'te remercie, sœurette. Et souris, un peu ».

Aaah, l'amour fraternel. Evangeline avait l'air de mauvais poil, ces temps-ci. Je ne doutais pas que mon meilleur ami y soit pour quelque chose, mais j'avais décidé de ne pas me mêler de leurs histoires. Je ne voulais pas prendre parti. Bon, si Emer' la faisait pleurer, je lui casserais sûrement la gueule, mais je m'abstiendrais de lui dire qu'il n'était qu'un trou du cul, quoi. Normal. Je revins dans ma chambre en courant, bousculant au passage une de nos Pucelles.

« Sorry Conchita, mais ton cul prenait tout le couloir ! » lui lançai-je, en plaisantant à moitié.

Après tout, c'était une sale mexico qui puait le tacos. Et si elle l'était pas, c'était le même combat : trop bronzée pour être amerloque, celle-là. Dire qu'elle en était presque au stade du Baptême, tsss. Une chose qui ne me réjouissait pas, puisqu'une fois ce stade atteint, je serais obligé d'être sympa avec elle et de l'accepter comme elle était. Un des revers de la médaille, qui m'obligeait entre autres à fréquenter le jaune – Kevin – lors de toutes nos réunions, sans jamais faire un pet de travers à son sujet.
De retour dans la chambre que je partageais avec Seb', je trouvai effectivement mon pantalon sur ma chaise. Juste sous mon nez, quoi. Oups. Un jeans, parce que je n'avais pas de pantalon blanc – c'est pour les pédales – et parce que je ne comptais pas en acheter un pour l'occasion. Des bottines en cuir, noires, histoire d'être à l'aise en toute circonstance, ainsi qu'un simple tee-shirt blanc, avec un col légèrement en « V ». La base, quoi, inutile d'en rajouter trois tonnes. Et mon boxer était rouge... pourtant, j'étais persuadé qu'il y aurait bien au moins un abruti ou l'autre pour s'habiller en blanc des pieds à la tête, même sous les fringues.

A l'heure du RDV, j'étais sur le parking avec la troupe des invités. Je repérai un pote de soirée, Sean. Forcément, il était aussi invité, en bon PS qui se respecte. J'allai le saluer directement, en lui tapant l'accolade.

« Sympa ton foulard, tu l'as piqué à ta gonzesse ? » le narguai-je en rigolant.

J'étais en forme, aujourd'hui. L'excitation, sans aucun doute. Tandis que de petits groupes se formaient, nous entendîmes pétarader à l'autre bout du parking de l'école, et un vieux bus – ou du moins ce qu'il en restait – fit son apparition, complètement déglingué. Ça se déglinguait de partout, et bing et bang et vas-y que je perds mon pot d'échappement dans 3 secondes et demi. En plus, il était dégueulasse et certaines vitres étaient cassées. Manque de budget ? Je ne pense pas, c'était clairement pour nous mettre dans l'ambiance. Le véhicule, si je puis dire, se gara devant nous et les portes s'ouvrirent sur un espèce de vieillard dégueulasse. Sans doute un SM, mais pas moyen de dire lequel, le déguisement était beaucoup trop réaliste. Bon, clairement, il nous invitait à monter. Petit instant d'hésitation général... et finalement, un mec moche comme le péché, avec les yeux pas en face des trous, monta le premier. Je le suivis, en poussant un autre type pour passer avant lui. Je me dirigeai immédiatement vers la banquette du fond, évidemment, accompagné par une Eta Iota. Je passai mes deux bras sur les dossiers, m'installant bien à l'aise.

« Alors Olly, pas trop flippée ? » lui demandai-je, un sourire narquois au coin des lèvres.

Le car démarra, difficilement et dans un bruit de tas de ferraille, mais il démarra. Je discutais avec quelques filles à l'arrière, peinard. Jusque là, on avait pas vraiment de raison de flipper. A moins d'avoir une frousse bleue des vieux clodos, mais franchement, qui a une phobie pareille ? Pas moi, en tout cas. Quand tout à coup... criiiiii, bruit de pneus sur l'asphalte. Une route déserte, au milieu de nulle part. Nous étions apparemment sortis de Miami. Les portes grincèrent, et tout le monde retint sa respiration. J'étais au fond du car, et donc trop loin pour voir ce qui avait provoqué l'arrêt.

« Le vieux nous fait l'coup d'la panne » plaisantai-je pour essayer de détendre l'atmosphère.

Peine perdue : une jeune fille, ou plutôt une jeune fantôme-esprit-truc flippant entra dans le bus en silence. Elle avait des yeux carrément creepy, en plus du reste. On aurait dit un personnage de film d'horreur. Pieds nus, elle commença à avancer vers le fond du bus. Vers moi, quoi. Je sentis un frisson me courir le long de l'échine. Elle était vraiment glauque, à fixer on ne savait quoi avec ses yeux trop pâle. Comme tout le reste, à part ses lèvres, qui tenaient plus des loques de cadavre ambulant que d'une jolie bouche à pipe. Heureusement, la nana s'arrêta près du type trop laid, et s'assit à côté de lui. Je sentis les filles autour de moi se détendre, et je dois dire que je préférais ça également. Juste en face de moi, Jen' était assise... et soudain, j'eus envie de la faire un peu flipper. Je me penchai doucement en avant et enfonçai d'un coup un doigt dans son côté, pas assez fort pour lui faire mal, mais assez pour la surprendre.

« Attention ! » soufflai-je en même temps à son oreille, histoire de la faire bien paniquer.

Nous roulâmes encore un moment, comme ça, presque dans le silence. Le cadavre plombait un peu l'ambiance, mais j'avais tout de même hâte de voir la suite. Et qu'elle se casse, accessoirement. Je ne croyais pas aux revenants, mais je préférais quand même ne pas penser à eux. Des fois que, hein... Brrr. Finalement, le car s'arrêta, et encore ce vieux bruit de pneus déglingués. Enfin, la fille nous quitta... lentement, et de manière bien crispante encore une fois. Je n'étais pas mécontent de ne plus la voir, haha !

« Glaciale, cette meuf » notai-je à ma voisine en arquant un sourcil, tandis que le bus redémarrait.

Je me retournai pour l'observer à travers la crasse de la vitre arrière. Elle n'avait pas bougé d'un millimètre et le vent s'engouffrait doucement dans ses vêtements, la rendant encore plus irréelle et fantomatique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Mar 19 Aoû - 20:08

Interaction: Matt, Trey, Ritchy, Jenny, Morticia


Tenue d'Olivia

J’étais assise dans un siège en première classe, pour ne pas changer, de cet avion que j’avais déjà pris il y a deux jours. Direction Miami, cette fois. Les yeux fixés vers le hublot et la musique dans les oreilles, j’attendais que le temps passe. Trois heures, c’était pas énorme, mais suffisamment pour m’ennuyer. Je me concentrai tantôt sur ma musique, tantôt sur le week-end que j’avais passé, ou du moins, j’y repensais. J’avais passé le week-end en Alabama avec Matt et là, nous rentions tous les deux à Wynwood pour participer à la fête des Sigma Mu. Il écoutait lui aussi sa musique, tout en restant concentré sur ses papiers administratifs concernant sa confrérie. Ceux que je lui avais d’ailleurs apportés à mon arrivée. Au moins, il avait de quoi faire, pas moi. J’attrapai mon iphone et zappai les musiques jusqu’à arriver sur l’une d’entre elle qui me fit sourire. Inconsciemment, je me tournai vers le rho Kappa pour lui enlever ses écouteurs et lui faire écouter cette dite musique. M’empressant de lui faire remarquer :

« Ne gonfle pas ton égo, je l’avais dans mon iphone AVANT ce week-end ! »

Finalement, je le laissai vaquer à ses occupations pour l’heure qu’il restait et replongeai dans mes pensées, remettant mes écouteurs. Je pensais à cette soirée, j’étais assez sceptique sur ce qu’on allait subir. C’était pas une fête Pi Sigma et l’ensemble blanc que je portais, comme demandé sur l’invitation, m’intriguait. J’étais pas sûre qu’en sortant de là, il soit toujours blanc, mais autant jouer le jeu. Croisant mes jambes, je regardai autour de nous les autres personnes elles aussi occupées. Comment arrivaient-elles à l’être ? Et Matt, comment arrivait-il à rester concentré sur ses papiers de confrérie ? Soupirant d’ennui, je rangeai mon iphone dans mon sac déposé sur le siège en face de nous, puis m’adressai une fois de plus au rho kappa : rester deux heures sans rien faire était ma limite, j’étais sur le point de péter un câble.

« T’as pas envie de faire tes trucs de confrérie plus tard ? Je m’ennuie un peu là et si je ne fais rien je vais devenir hystérique. » Je le fixais avec un sourire malicieux et repris « T’écoutes quoi ? »


L’heure du rendez-vous pour la fête approchait à grand pas. On devait se rendre sur le parking. Tout en avançant vers le lieu de rendez-vous, je remarquai quelques présents que je ne connaissais pas plus que ça, hormis Trey et Sean. Alors que j’étais en train d’attacher mes cheveux, je m’arrêtai quelques secondes pendant que Matthew continuait à avancer, puis les rejoignis. Je saluai Trevor et heureusement pour moi, les talons optés m’offraient une dizaine de centimètre. Au moins, je n’allais pas passer pour une naine à côté de tous sportifs de 2 m 10. Je saluai ensuite Sean, toujours le sourire aux lèvres.

« Ca va Sean ? Aah punaise j’ai hâte ! Mais j’ai un peu peur du dress code » Je cherchais Jenny du regard et repris « Tu sais si Jennifer a accepté de venir ? Je lui avais demandé, mais je ne sais pas si elle compte vraiment venir au final ». Au même moment, la chef des Eta Iota fit son apparition, toujours aussi souriante et motivée, probablement plus que moi. Je ne l’avais pas beaucoup croisée des vacances, mais ça ne m’avait pas empêchée de prendre de ses nouvelles par texto, comme pour lui demander si elle comptait vraiment m’abandonner toute seule à cet événement, par exemple.

« Oooh Jenny t’es venue pour finir ! Ca s’est bien passé ta croisière ? »

Alors que je regardai deux autres invités déjà présents (Paytah et Ritchy), un bruit sourd de bus tout pourri s’approcha. A la vue de l’engin, je ne pouvais cacher une grimace de dégoût et pendant plusieurs secondes, j’espérai que ce vieux tacot continue sa route. Manque de bol, c’était pour nous. Je scrutai l’engin, surprise, mais ce n’était rien à côté de la vue que j’avais sur le chauffeur. Je lançai un regard dégouté à Matthew.

« Super, on passe de première classe à taudis sur roue » Lorsque je vis les invités monter dedans, je me bloquai complètement, choquée « Non, mais c’est une blague ? » Au final, je suivais les autres, me dirigeant vers le fond du bus. Lorsque Trey s’installa, un nuage de poussière se forma, tout comme les autres invités déjà installés. Finalement, j’attendis que Matthew nous rejoigne pour lui demander indirectement :

« Je ne m’assieds pas sur des sièges crades pour en avoir la marque de poussière sur mes jolies fesses après, et comme toi t’es la galanterie incarnée, tu vas me laisser m’asseoir sur tes genoux » Sans vraiment attendre sa réponses je pris place sur lui et puis repris sur un ton espiègle « De toute façon, j’ai un mini-short, tu ne peux pas refuser ».

Lorsque le bus démarra je chipotai à mon portable quand Trey me posa une question. Je relevai la tête vers le rho kappa, et accompagné d’un sourire je répondis « Euh.. A part d’avoir un accident ou encore de mourir étouffée sous la saleté, non ça va ». Le véhicule se stoppa au milieu de nulle part. Je fronçai les sourcils en me demandant ce qu’il allait bien nous arriver. Jetant un œil autour de moi je tentai de voir à travers les vitres dégueulasses ce qu’il se passait dehors, quand la porte s’ouvrit, laissant entrer une jeune fille qui me scotcha sur place. J’avais jamais vu un truc pareil, mais c’était loin d’être rassurant. On aurait presque pu penser qu’elle était autiste et totalement dans son monde, mais elle faisait plus froid dans le dos qu’autre chose. Je la voyai se rapprocher et pendant un long moment, j’avais la nette impression que cette chose avait Trevor dans le collimateur. J’essayai de comprendre, je ne croyais pas aux zombie, aux mortes vivantes et encore moins aux fantômes, mais j’avais entendu parlé de cette légende de dame blanche. Le bus redémarra alors qu’elle s’installait à côté d’un gars assis sur la banquette devant nous. Automatiquement, j’eus un geste de recule vers Matt, la regardant avec beaucoup d’interrogation. Je ne pouvais m’empêcher de la fixer quand finalement l’autre devant moi (Ritchy) se mit à lui taper la discussion. Sans réfléchir, ma main alla le frapper derrière la tête.

« Mais tais toi, toi. Tu la trouves pas assez glauque comme ça ? Imagine, elle est complètement folle, on fait quoi d’elle après ? »

Sans aucune réponse de Morticia, elle se contenta juste de se lever et de repartir aussi lentement et froidement qu’à son arrivée. Je la fixai tout autant, de peur qu’elle se prenne une idée de faire demi-tour, et une fois totalement sortie, le bus redémarra. Voyant que Trey tournai la tête vers la vitre derrière pour la fixer à nouveau, j’en fis de même.

« Glaciale, cette meuf »

J’adressai un regard toujours aussi surpris au rho Kappa. Ca faisait froid dans le dos et encore plus en se disant que cette meuf était assez folle pour s’arrêter au milieu de nulle part, à pieds nus, sans bouger et totalement à l’ouest.

« C’est peut-être une folle échappée d’un asile, non ? J’crois pas aux fantômes, même si elle a fait descendre ma température corporelle de plusieurs degrés »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Mer 20 Aoû - 12:31




Sigma Mu's Party












Leahna était prête aussi bien mentalement que matériellement parlant. Elle avait tout préparé la veille et le jour-J en journée, avec l’aide précieuse des membres de sa confrérie. Elle terminait les derniers préparatifs comme l’arrangement de la salle et revoyait les derniers détails avec Mike, Shane ou encore Lila concernant les équipes. La jeune fille jeta un œil à sa montre : 21 heure. Normalement, Eric devrait être arrivé sur le parking et tout allait bientôt commencer. Elle s’empressa de ranger les derniers trucs dans sa voiture et puis en profita pour se doucher et se changer sur place, enfilant comme le voulait le dress-code pour les Sigma Mu : un pantalon cargo noir et un gilet à capuche noir, sur lequel il était inscrit au dos « Sigma Mu » suivit de « Chef » en lettres rouges et imprimées pour elle. Leahna regardait sa montre une dernière fois : normalement, ils allaient bientôt arriver. Elle attendit d’avoir tous les SM dont elle avait besoin sous les yeux et finit par s’asseoir sur les marches du perron de la maison en attendant.

L’endroit où ils se trouvaient était lugubre, voir même humide. Il ne faisait pas très chaud et c’est d’ailleurs ce qui la força à relever la capuche sur sa tête, laissant néanmoins apparaître ses cheveux blonds. Elle observa les membres de sa confrérie attendre, tout comme elle. Ils savaient tous ce qu’ils avaient à faire et elle ne se chargea même pas de leur rappeler. De toute façon, elle était loin d’être le genre de chef à leur donner des ordres. Si l’un d’entre eux avait décidé d’en emmerder l’un ou l’autre, tant mieux pour lui, ou tant pis pour l’autre. Certains fumaient, d’autres faisaient les cent pas, tous vêtus de noir, comme elle, avec tous et toutes un bandeau rouge noué à leur avant-bras, en guise de ceinture, ou autre part encore. Elle sentait la lourdeur de l’ambiance peser et mine de rien, elle avait hâte de commencer les festivités. Derrière elle, une maison. Délabrée, abandonnée, condamnée et même … Hantée. On y sentait une présence, sans pour autant faire face aux fantômes des films bourrés d’effets spéciaux. Alors qu’elle continuait sa discussion avec Lila, Leahna vit Mike les rejoindre, elle lui demanda :

- « Ca été, tu penses ? »

Au loin, un bruit. Un bruit de tas de ferraille, comme si un véhicule peinait à continuer son chemin. Il était temps qu’il arrive à destination et rien que le bruit et ensuite, la vue du bus arracha un sourire à la Sigma mu. Elle observait les invités descendre du bus. Elle descendit également de son perron pour se rapprocher d’eux échangeant au passage deux trois mots avec l’un et l’autre SM et finalement, elle s’adressa aux invités :

- « Chouette balade, non ? Un vrai carrosse digne de ce nom, je trouve »

Enfin, elle esquissa un sourire et puis continua sur sa lancée. Il était temps de passer aux choses sérieuses.

- « Bienvenue à tous. Enfin, ça c’est une façon de voir les choses. J’étais pas certaine que vous arriveriez tous entiers, mais en fait si, donc tout va bien, donc on peut passer aux choses sérieuses. Derrière moi il y a une maison. » Tenant dans sa main des antisèches concernant les groupes, elle s’en servit pour leur montrer un panneau sur lequel était indiqué que la maison était belle et bien reconnue hantée par la ville de Miami. « …Et en plus d’être condamnée, elle est hantée. Cette maison hantée va nous servir d’endroit où faire une soirée digne de ce nom, parce que malgré le fait qu’elle soit condamnée: on ne peut pas y entrer, mais on sait malgré tout y pénétrer. Vous allez devoir gagner le droit de participer à cette soirée, et donc pour ça, réaliser des épreuves. » Elle marqua une pause en balayant son regard sur les personnes devant elle, mais reprit de plus belle « Pour réaliser ces épreuves, on va déjà séparer les garçons des filles. Donc messieurs, vous venez de mon côté pendant que ces demoiselles, vont du côté d’Eric, l’autre chef de la confrérie »

Leahna attendit quelques minutes que les deux premiers groupes se forment alors que son adjoint les rejoignait, lui aussi au même moment. E ne pu s’empêcher de lui demander discrètement, en souriant :

- « T’as fait une photo au moins ? »

Elle posa ses yeux sur les groupes qui se formaient lentement mais sûrement, surtout du côté de ces demoiselles qui avaient l’air un peu moins franches que les mecs.

- « Y’a pas de doute, les hommes sont quand même plus rapides. » Elle jeta un œil sur ses feuilles et puis se lança dans un autre discours « Nicholas, Je pense que les épreuves de ces demoiselles seront plus gérables te concernant, donc tu peux les rejoindre » Leahna ne voulait pas expliquer le pourquoi. Ca ne regardait pas les autres les problèmes qu’éprouvaient le jeune homme et malgré qu’elle était chef SM, elle avait néanmoins un minimum de respect quant aux personnes touchées par une maladie quelconque, sauf peut-être la connerie humaine. Enfin, elle chercha Soraya du regard, qu’elle connaissait bien en tant que cousine de Nathan qui était précisément son meilleur ami, et lui adressa un sourire mesquin, puis repris « Ma chère Soraya nous avons enquêté sur ta petite personne et comme tu es, avant tout, une Rho Kappa, que tu as une force de caractère et même de la détermination. Que tu gères bien en escalade et qu’en plus, tu nages bien comme tout bon sportif, je te fais l’honneur de rejoindre l’équipe des hommes au pas de course et avec le sourire. Sois contente ça te fait 14 hommes rien que pour toi » … « Enfin, en plus du tien, évidemment » Leahna évita de se retourner vers Mike, sachant qu’il comprendrait où elle voulait en venir. Une fois qu’elle eut rejoint les rangs masculins. Leah attendit que ces jeunes demoiselles disparaissent dans la nuit avant de se tourner vers son groupe, accompagnée maintenant de Shane et Mike. Contrairement aux filles, le groupe allait être divisé en trois petits groupes et chacun d’eux aurait un Sigma Mu pour les superviser. Elle reprit un peu son sérieux et commença la répartition :

- « Alors 3 épreuves : 3 groupes. Le premier groupe est composé de Paytah, Sasha, Aryan, Meven et Sean et vous allez avec Shane qui vous expliquera votre activité. Le deuxième groupe composé de Trevor, Arsène, Ritchy et Soraya avec Mike. Et le reste avec moi, donc il s’agit de Nath, Kevin, Matt, Maël et Shawn. »

Leah attendit que les groupes se forment et observait en même temps les réactions de chacun. Ils avaient toute la nuit, de toute façon.


HRP (A lire !):
 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Jeu 21 Aoû - 6:28



+ Sigma Mu's Party



Interactions : Trey, Sean, Leahna, Soraya, Olivia
Mentions : Paytah, Ty, Ritchy, Nina

Tout comme une partie des élèves de Wynwood, une lettre m'invitant à une soirée organisée par les rebelles du lycée m'avait été envoyée. Étant un ami proche de cette confrérie et avec le fait que la chef m'aimait encore plus que son chien qui lui faisait office de petit-ami, c'était obligé que je participe à cet événement. De toute manière, je ne voulais pas le manquer pour rien au monde, les Sigma Mu avait l'art de nous couper le souffle avec leurs folies. Ils n'avaient visiblement peur de rien. Seul la vue de leur invitation donnait froid dans le dos. Néanmoins, avec le temps, je commençais à m'habituer à leurs surprises. Ce qui me frustrait les premières fois éveillait à présent ma curiosité.

Nina n'avait aucunement l'intention d'y participer, ce qui n'était pas vraiment étonnant pour une Eta Iota. Je n'essayai pas de lui faire changer d'avis, sachant que son caractère bien trempé ne le supporterait sûrement pas. La tenue demandée semblait banale à première vue, sauf qu'elle pouvait éveiller bien des soupçons. Je laissai tomber les vêtements de marque, me doutant qu'ils allaient être ruinés à la fin de la soirée. Plusieurs de mes connaissances m'informèrent qu'ils allaient se joindre à l'événement, notamment plusieurs Pi Sigma. Même si je ne faisais techniquement plus partie de cette confrérie depuis le début des vacances - vu que j'avais fini par graduer et quitter le lycée - j'insistais toujours pour garder contact avec le groupe. Mes yeux tombèrent sur l'horloge montrant 20 : 41. Je me dépêchai de terminer mes préparatifs afin de pouvoir me rendre sur le parking du lycée à l'heure demandée.

Sur les lieux, je discutai avec certains en attendant qu'un signal ne survienne. Je fis signe à Trey en guise de salutations avant d'échanger quelques mots avec le nouveau co-chef des Pi Sigma. Quelques instants plus tard, tous les invités se retournèrent à la vue, que dis-je, au son grotesque d'un autobus scolaire, ou plutôt ce qui en restait. Je fronçai les sourcils à la vue du spectacle, me demandant sérieusement comment ce tas de ferrailles arrivait à rouler sur ces quatre roues. Une grimace traversa mon visage tandis que les portes de l'engin s'ouvrirent pour nous inviter à entrer. Je n'hésitai pas très longtemps à embarquer dans le véhicule, comprenant que cela faisait partie de l'aventure. Mes pas se dirigèrent vers le fond du bus, où se trouvait toute personne décente d'esprit. Un éternuement glissa de mes lèvres alors que mon nez inhalait toute cette poussière. On pouvait entendre la présence féminine être dégoutée par toutes ces toiles d'araignées. Je les trouvais moi-même répugnantes. Olivia se trouvait non loin de moi et en l'entendant se plaindre à maintes reprises, je ne pus m'empêcher de rouler des yeux.

« Putain, mais pourquoi t'as accepté de venir ? La soirée n'a même pas encore commencé ! » lui lançai-je sur le ton de la rigolade, toutefois avec une once de sérieux.

Le car démarra non sans choquer tout le monde avant de prendre la route. Au milieu du trajet, l’autobus se stoppa au milieu de nulle part, rendant les invités suspicieux. Je crus que nous étions arrivés à destination, mais à ce moment, une fille beaucoup trop pâle pour être vrai grimpa les marches. J’écarquillai les yeux alors qu’elle traversait l’allée. Mes poils s’hérissèrent à la vue de son visage alors qu’elle s’approchait à petits pas. Tous avaient arrêté de respirer depuis qu’elle avait fait son apparition. Le fantôme prit place à côté d’un jeune homme, ne remarquant pas tous ces regards terrifiés posés sur elle.

« Ça fait partie du jeu ou… ? » lâchai-je presque dans un murmure.

Le connard qu’était son voisin se mit à lui parler et ce geste ne fit que confirmer mes doutes sur sa santé mentale. Déjà comment pouvait-on être humainement aussi moche ? Quelque chose clochait visiblement avec ce mec. Seyton tenta de faire peur à la chef des Eta Iota et je ricanai face à sa réaction, essayant de me détendre un peu. Cette apparition me rendait méfiant, même si je ne croyais guère à ces vulgaires histoires de fantômes ou tout autre récit paranormal. Je croisai le regard de Paytah et remarquai qu’il était plutôt calme, contrairement à son cousin. Parlant de ce dernier, j’avais beau hurler sur les toits qu’il était un boulet fini, c’était toujours étrange de réaliser qu’il était mort. Bref, je discutai avec Sean, tentant d’ignorer l’atmosphère étouffante.

Des minutes passèrent et le zombie se daigna à se lever et à sortir du bus sans rien demander à personne. On se leva afin de la suivre des yeux à travers la fenêtre et même de derrière, elle donnait froid dans le dos. Enfin, les gens respiraient normalement maintenant que la présence avait disparu. Nous ne perdîmes pas de temps avant de s’arrêter une deuxième fois, pour de bon cette fois-ci. Le chauffeur nous invita à descendre, ce que tout le monde fit en moins de deux. On faisait face à une maison probablement hantée et je sentais déjà la suite des événements.

« Bienvenue à tous. Enfin, ça c’est une façon de voir les choses. J’étais pas certaine que vous arriveriez tous entiers, mais en fait si, donc tout va bien, donc on peut passer aux choses sérieuses. Derrière moi il y a une maison. »

C’était bien la voix de ma Sigma Mu adorée. Après nous avoir mis dans le contexte, la blondinette demanda à ce que l’on se sépare en deux groupes. J’hésitai entre me moquer ou m’inquiéter lorsque la chef tient à ce que Soraya rejoigne le rang des hommes. La connaissant, elle ne devait pas être folle de joie en entendant la nouvelle. Je m’avançai vers ma cousine et déposai une main sur son épaule.

« Qu’est-ce que tu lui as fait pour qu’elle te fasse subir une chose pareille ? »

Leahna continua son monologue en divisant les groupes en trois. Je ne connaissais pas tous mes partenaires, si ce n’était que de vu ou par réputation. J’adressai un regard à ma meilleure amie, lui faisant comprendre que j’étais prêt à endurer toutes les atrocités que sa confrérie avait prévues.

Résumé :
Nath se prépare
Se rend au parking et discute avec des gens
Entre dans le bus et se tient avec le groupe Trey/Sean/Olly etc
Fait un commentaire à Olly
Réagit à l’apparition
Trouve Ritchy fou à lier
Croise le regard de Paytah
Discute
Écoute Leahna à l’arrivée
Parle à Soraya
Fait signe à Leahna

fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Jeu 21 Aoû - 15:34


Intéractions : Olivia, Trey, Sasha, Sean - Mentions : Le conducteur, la dame blanche, Leah, Eric

Une moue déprimée sur le visage, sirotant un cocktail sur un bar de la plage, je repensais avec nostalgie aux vacances qui s’étaient achevées quelques jours plus tôt. Comme toujours à cette période de l’année, le temps avait passé à une vitesse inimaginable, si rapide que j’avais toujours l’impression de ne pas profiter assez de ces jours sans lycée, sans obligations. De nouveau, j’avais dû me rendre à la rentrée, avec cet éternel speech du directeur, puis supporter les premières heures de cours, sans aucun doute les plus longues et fastidieuses, d’autant plus que les professeurs nous attaquaient déjà avec l’orientation, et la fac. L’année commençait bien, tiens. Et si la rentrée était toujours aussi pénible pour moi, les vacances de cet été avaient été mémorables. La fête des PS/EI, les deux trois sorties avec Sasha qui m’avaient donné l’occasion de le connaitre un peu plus, mais aussi cette croisière avec Nina, Nathan et Sasha durant laquelle nous nous étions éclatés. Il vous est sans doute plus facile de comprendre pourquoi je rechignais tant à rejoindre les bancs de l’école, non ?

Néanmoins, la routine qui s’installait déjà et prenait possession de ma vie s’apprêtait à être cassé par la dernière confrérie à présenter son évènement, les Sigma Mu qui organisait donc le dernier ce ceux-ci. Se faire peur était sans aucun doute le but de ce qu’ils organisaient, et même si je n’étais pas maso, je serai de la partie. A la demande d’Olivia, que je ne voulais pas abandonner, et comme nous n’avions pas tellement pu nous voir durant ces vacances, je comptais lui faire la surprise, une fois sur le parking, lieu du rendez-vous. Et puis m’y rendre était également une responsabilité de chef, d’autant plus que les SM étaient dirigés par Leahna, que j’appréciai, et Eric un gars avec qui j’avais une relation de défi. Mais je ne pouvais cacher que j’appréhendais un petit peu la soirée à venir, car bien que les rouges soient connus et reconnus pour leurs soirées mémorables, je craignais le reste.

Devant le miroir de la villa Wilson, j’ajustais mon maquillage et ma queue de cheval, vérifiant au passage la tenue que j’avais enfilée. En cette fin d’après-midi, je devais passer à l’agence régler quelques broutilles et signer quelques papiers, avant de repasser à la maison me changer. J’attrapais mes clés de voiture, mon sac et mon Iphone, direction mon lieu de travail. Sur la route, il n’y avait pas de circulation, si bien que j’arrivais à bon port en moins de 10 minutes, lunettes de soleil sur le nez.

« Bonsoir, j’ai rendez-vous avec … »

« Jennifer Wilson ? »

« Hum, oui c’est ça » répondis-je, sourire aux lèvres. Mon visage devait vraiment être apprécié, pour se retenir aussi facilement, même pour la toute nouvelle secrétaire.

« Je l’appelle »

****

Après un dîner rapide, j’avais enfilé une tenue, correspondant au dress code de la soirée, et mon chauffeur m’avait déposé sur le parking de Wynwood, ou se trouvait, par conséquent, toujours ma voiture.

Apercevant Olivia qui discutait avec Sean, je m’approchais, veillant à ne pas faire de bruit.

« Tu sais si Jennifer a accepté de venir ? Je lui avais demandé, mais je ne sais pas si elle compte vraiment venir au final »

« Surprise ! » M’écriais-je, toute souriante.

« Oooh Jenny t’es venue pour finir ! Ça s’est bien passé ta croisière ? »

« J’allais pas te laisser toute seule, même si je vois que t’as trouvé de la compagnie » Je lui fis un clin d’œil malicieux, puis repris « Salut Sean, tu vas bien ? » A l’évocation de la croisière, mon sourire s’agrandit, et je répondis : « C’était génial, on s’est éclatés ! »

Remarquant Sasha qui venait d’arriver, je décidais de le rejoindre.

« Coucou toi » Je l’embrassais sur la joue, avant de prendre de ses nouvelles « Tu vas bien ? »

Dans un magnifique vacarme, notre véhicule, sans doute, fis son apparition. Tous l’avaient remarqué, tant il semblait sortit d’un autre temps, et d’un autre monde. Complètement délabré, il semblait presque impossible qu’une machine pareille roule encore. Une chose à dire, la mise en scène était très réussie.

« Oh mon dieu » Dis-je dans un souffle, choquée « Ils font pas les choses à moitié, c’est un vrai miracle que cette poubelle roule encore »

Suivant les autres invités, je montais à mon tour, m’asseyant à côté du chef des PS, attendant qu’il démarre. Vu le défoncé qui conduisait, avec sa bouteille de vodka qui n’était peut-être pas là que pour faire jolie, cela pouvait mettre un petit peu de temps.

« L’intérieur est pas mal non plus, c’est déguelasse »

J’avais bien fait attention, en m’asseyant, mais je n’avais pas pu éviter une monticule de poussière, et autres saletés que je ne pensais plus croiser à un tel niveau dans ma vie. De plus, je dois dire que je n’étais pas rassurée, ce que je cachais, mais mon appréhension se confirma quand une sorte de femme fantôme monta dans le bus. Ce dernier s’était arrêté au milieu de nulle part, d’un coup. Dans le véhicule, tout le monde retenait son souffle, comme hypnotisé par cette fille, sortie d’un film d’horreur. J’en avais la chair de poule. Comme si ça ne suffisait pas, Trey me prit de surprise en enfonçant –non méchamment- son doigt dans une côte, tout en me soufflant à l’oreille.

« Attention ! »

Je sursautais, lâchant un petit cri que j’étouffais avec ma main, avant de me retourner vers le Rho Kappa, furieuse.

« Putain t’es trop con quand tu t’y mets » Je tentais de le frapper, afin de lui rendre l’appareil, mais il se trouvait derrière et je n’y parvins pas « Tu vas me le payer » Fis-je avec un petit sourire sadique.

Après un moment –qui me sembla trop long- la dame blanche se décida à descendre de la poubelle, toujours sans un mot, sans une réaction, sans un regard. M’adressant à Sasha, je serai un peu plus mon gilet contre moi.

« Hum, c’est pas trop tôt, on va enfin pourvoir respirer un peu »

Nous continuâmes à rouler encore quelques minutes, et lorsque, enfin, le bus s’arrêta pour de bon, je ne me fis pas prier pour descendre. La chef des Sigma Mu nous attendait. Elle prit la parole, d’abord à propos de notre navette poubelle puis pour nous souhaiter la bienvenue. D’après Leah, la maison qu’elle désignait était hantée, et condamnée par la même occasion. Rien que de l’extérieur, je devais avouer que la bâtisse donnait la chair de poule. Finalement, on nous sépara en deux groupes, garçons et filles, ce dernier mené par Eric. L’adrénaline commençait doucement à se répandre dans mes veines.

Tenue : haut, gilet, jean, chaussures
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Jeu 21 Aoû - 19:30



Interactions: Emeric, Trey, Lucy, Arsène, Nathan, Mike
Mentions: La dame blanche, Nicholas, Ritchy

Depuis plus d’une demi heure maintenant, je faisais les cent pas dans l’appartement qui était désormais, vide. Pas de Mike ni d’Aiden, bien que lui au final je m’en passerais bien étant donné notre superbe entente. Je finis par m’asseoir sur l’appui de fenêtre, réfléchissant à ce que je pouvais faire. Pas grand chose : j’étais toute seule. Au soir, c’était la soirée des Sigma Mu à laquelle j’étais conviée. Je me demandais bien pourquoi étant donné qu’à part Mike et Leahna, j’en connaissais pas énormément, voir pas du tout. Ah si, Lila, et Shane que je n’appréciais pas beaucoup plus. Cette soirée promettait d’être… Bizarre. Je fixai mon portable que j’avais déposé un peu plus tôt sur la table, réfléchissant toujours à ce que je pouvais faire pour tuer le temps jusqu’à ce soir. Finalement j’approchai du téléphone et laissai mes pouces se balader sur l’écran tactile. J’étais curieuse de savoir quand Mike comptait revenir et surtout, curieuse de savoir si j’allais encore devoir rester toute seule longtemps. Parfois, ça ne me gênait pas, mais ça, c’était quand j’avais de quoi passer le temps. Lorsque j’eus la réponse à mon texto une dizaine de minutes plus tard, un sourire s’afficha sur mon visage malgré la longue après-midi qui m’attendait, visiblement. Au final, je quittai l’appartement, bien décidée à aller dans ma confrérie afin d’y voir du monde et de pouvoir aussi me changer.

Affalée dans le divan avec Jack un peu plus loin, nous tentions de faire passer le temps devant la téloche, quand un doigt parasite vient éteindre celle-ci. Immédiatement mes yeux fixaient l’énergumène qui avait pu me replonger dans l’ennuie en 3 secondes, et je ne fus pas du tout étonnée de voir qu’Emeric était l’auteur de cet acte. Je le regardai avec un air interrogateur, ne comprenant pas pourquoi d’un coup il avait décidé d’éteindre cette télé :

« Le sport c’est mieux que la télé, pour les fesses »

Je lançai un regard, choquée, à Jack, puis adressai un sourire narquois à Kürschner :

« J’ai des fesses de compet’ et puis aujourd’hui je dois épargner mes forces et mon énergie, jefe* »

Finalement, je laissai tomber la télé, sans non plus mettre en pratique le conseil que prêchait Emeric. Aujourd’hui, j’avais la flemme et puis de toute façon, il était temps que je m’apprête, l’heure approchait. Je rejoignis la chambre d’Ash pour m’apprêter. J’optai simplement pour un short blanc, un t-shirt de la même couleur et une veste de tailleur toute aussi blanche. Enfin, des tennis blanches aux pieds, j’étais prête pour la soirée. Je sortis de la chambre et fus bousculée de plein fouet par Trey qui ne pouvait s’empêcher de simplement me bousculer. Il fallait encore que ce débile parle, mais dire quelque chose d’intelligent avait l’air au-dessus de ses forces et la seule chose qu’il trouva à dire fut une remarque – lui aussi – sur mes fesses. Je fronçai les sourcils, le regardant s’éloigner quand impulsivement, j’attrapai ma chaussure et une fois sûre qu’il ne la ramasserait pas sur la tête et la lui envoyai.

« Mais c’est quoi cette obsession avec mon cul là ! Vous avez vu le votre ou quoi putain ! »

Enervée, je retournai dans la chambre pour y rejoindre Ashlyn et changeai de paire de chaussures, pas beaucoup plus différentes que les autres. Enfin, je quittai la confrérie et rejoignis le parking. Le portable dans la main, je reçu un texto de Lucy me prévenant qu’elle arrivait elle aussi. Je me tournai vers elle et lui souris. C’était cool qu’elle soit là, parce que visiblement à part Matt, Trey et Kevin j’étais sans doute la seule nana de ma confrérie. Je saluai l’eta Iota :

« Je me demande ce qu’ils nous réservent, mais j’ai pas vraiment confiance »

Alors que je regardais les personnes présentes, mon sourire s’élargit lorsqu’Arsène s’approcha :

« Chicooo guapo. Tu viens pour les défis que tu vas perdre ? » le défiais-je en souriant. Finalement, j’attrapai le bras du jeune homme et le tirai jusque près de Lucy pour la lui présenter : « Lucyyyy, je te présente Arsène ! Il aime les défis, mais il n’a pas l’air de se rendre compte qu’aujourd’hui il va perdre. » je me tourne à nouveau vers lui « T’as de la chance, je laisse tomber l’espagnol pour ce soir »

Peu de temps après, le bus fit son apparition, enfin si on pouvait appeler ça un bus. J’écarquillai les yeux à la vue de l’engin, m’interrogeant sur la durée de vie de ce truc. Comment arrivait-il à rouler ? Les bruits de freins, lorsqu’il s’arrêta, me brisait les tympans. On n’allait jamais sortir indemnes de cette boite de conserve.

« Oh putain. On va jamais faire 10 mètres avec ce truc »

Je m’apprêtai à grimper quand j’eus un mouvement de recul en voyant l’horreur qui allait nous servir de chauffeur. Il était tout aussi déglingué que le bus et je le soupçonnais même d’être complètement bourré. Finalement, j’allai m’asseoir à une place et attendis que le bus démarre. Avec beaucoup de difficultés, il tenta de se lancer dans une aventure digne de ce nom : prendre la route. J’attrapai mon portable sur lequel je chipotais quand le bus se stoppa. On était en panne, ça y’est. Une fille glauque et totalement indigeste entra, ne faisant attention à personne. Elle s’installa à côté de Sid à bouclette. Je les regardai, étonnée et un peu mal à l’aise. Cette meuf était au moins tarée pour se balader comme ça, mais j’avais l’impression que ça allait bien plus loin que ça. Alors que le bus reprit sa route quelques mètres, elle se leva et retourna vers l’avant. Le chauffeur freina et la laissa sortir. Je la suivis toujours autant du regard, ne comprenant pas ce qu’il venait de se passer. Au bout de plusieurs longues minutes, nous arrivions à destination. J’étais pas mécontente de descendre de ce truc tout pourri et rejoignis le reste des Sigma mu. L’endroit ne donnait pas vraiment l’impression qu’une fête avait lieux. Je m’avançai vers Leahna, comme les autres et écoutai les informations. Mon regard passa de Sigma Mu en Sigma Mu quand il se stoppa sur Mike. Je lui adressai un sourire pas franchement franc, bien trop perplexe de ce qu’il allait encore nous tomber dessus et enfin, je rejoignis le groupe des filles. Elle s’adressa à un certain Nicholas, mais lorsqu’elle cita mon prénom, je ne pus m’empêcher de lâcher un « Oh non » sans même savoir ce que j’allais subir. La chef des SM m’expliqua que comme j’étais une rho Kappa et donc, une sportive, je devais aller prendre la place de Nicholas chez les mecs. Mine un peu boudeuse, je changeais d’équipe alors que Nathan en profita pour me faire une remarque :

« J’imagine qu’elle m’en veut parce que je ne suis pas dans sa confrérie. » Je tournai mon visage vers mon cousin et repris « Tu comprends, elle se rend compte qu’elle loupe un élément important pour eux »

Mais c’était sans m’attendre au sous-entendu énorme qu’elle lâcha concernant « mon mec ». Instinctivement, je fuis les regards dans un premier temps, puis posa le mien sur Mike. Restant silencieuse malgré tout, j’attendis qu’elle forme d’autres équipes pour découvrir que j’allais non seulement me retrouver avec Trevor alors que ce con ne pouvait s’empêcher de critiquer mes fesses, apparemment, mais en plus, avec Ritchy. Finalement, la seule chose agréable, pour commencer, fut qu’Arsène faisait, lui aussi, partie de mon équipe. Enfin, j’étais contente d’apprendre qu’on allait se retrouver avec Mike.

Alors que les trois groupes se créaient, je rejoignais le mien, les bras croisé un peu sceptique et demandai à Mike en souriant :

« En fait, comme tu as pensé que tu me manquais, tu m’as voulue avec toi d’où le fait que je me retrouve chez les mecs, c’est ça ? Avoue »


* Jefe: Chef
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Jeu 21 Aoû - 22:43

Mentions: Héra
Interactions: Soraya, Lucy, Trevor, Ritchy

Vous avez déjà connu ce moment, cet instant gênant, où vous vous demandez ce que vous faites ? Où vous vous demandez ce qu'il s'est passé dans votre vie qui vous a mené à faire ce choix.

J'ai décidé de participer à l'event des SM. De mon plein gré, je suis sorti de mon isolement et de ma musique pour m'ouvrir aux autres ; et je regrette. Atrocement. Mon t-shirt blanc me colle à la peau, mon jean noir me gratte, et l'attroupement de lycéens agglutinés sur le parking du lycée m'angoisse.
En quittant la maison et Annie, je me suis dit que j'allais passer une bonne soirée mais là, j'ai un doute. Il se passe rien, on est juste là à attendre, mais je le sens pas. J'ai l'impression de faire partie d'un troupeau qui attend son tour pour aller à l'abattoir.
La main gauche dans la poche de mon jean et une cigarette à la bouche, je jette un œil autour de moi. Pas trace d'Héra. Je retiens un soupir, j'hésite à faire demi-tour. A rentrer chez moi et laisser tout ça en plan ; mais de loin, j'aperçois Soraya. J'affiche un sourire soulagé et me dirige vers elle d'un pas léger. Si je dois aller à l'abattoir, au moins j'irais avec quelqu'un que je connais.

En m'apercevant, le sourire que Soraya affichait déjà s'élargit un peu plus. Je reprends contenance et réponds à son sourire.   « Chicooo guapo. Tu viens pour les défis que tu vas perdre ? » Je me retiens d'éclater de rire et souffle la fumée de ma cigarette avant de lui répondre.  «Ah, crois-moi, je ne te ferais jamais ce plaisir, querida » Je la laisse m'attraper le bras et savoure un instant le contact de sa peau sur la mienne, juste un instant, quelques secondes d'abandon. Elle m'attire vers la jeune fille à ses côtés et en rajoute une couche.  « Lucyyyy, je te présente Arsène ! Il aime les défis, mais il n’a pas l’air de se rendre compte qu’aujourd’hui il va perdre. » Je souris, baisse la tête et la secoue légèrement, une moue faussement vexée fichée sur le visage. Je me tourne vers la jolie brune sans me départir de mon sourire.  « Enchanté, Lucy. Toi aussi tu dois aimer les défis, si tu es amie avec Soraya. Elle se rend pas compte que si je perds, je trouverais un moyen pour qu'elle perde aussi ! » Je ris légèrement, heureux de ne plus être seul au milieu d'une foule de lycéens qui ne savent pas à quoi s'attendre. Le taux d'appréhension sur le parking atteint des records.  « T'as de la chance, je laisse tomber l'espagnol pour ce soir. » J'esquisse une prière, mains jointes et yeux levés au ciel, et murmure un « amen » dans un sourire.

J'ouvre la bouche pour rajouter quelque chose mais un bruit improbable me coupe dans mon élan. Je tourne la tête vers son origine et mon regard tombe sur un vieux bus scolaire, déglingué, à peine en état de tenir debout. Je le vois s'approcher de nous, ses pneus menaçant de se faire la malle à chaque mètres de route avalé. J'avais donc raison, on va tous mourir. Les portes s'ouvrent et tous les adolescents entament leur montée dans le bus de la mort. En voyant Soraya avoir un mouvement de recul, je jette un œil à l'intérieur. Le chauffeur de bus est dans le même état que le tas de feraille qu'il conduit, rouillé. Sur le tableau de bord, une bouteille de vodka me fait de l'oeil. J'hésite à la lui chiper en passant, boire une ou deux gorgées pourrait m'aider à survivre à cette soirée. Mais je file m'installer près d'une fenêtre cassée, sur un fauteuil moins confortable que le sol. Au moment où le bus démarre, j'hésite à être impressionné par la mise en scène des SM ou effrayé par ce qui peut leur passer par la tête. Je regarde le paysage défiler derrière les vitres en morceaux. Au moment où mon esprit accepte enfin l'éventualité de passer une bonne soirée, le bus s'arrête. Sans un mot, sans une réaction, le chauffeur ouvre la porte et laisser entrer la fille du diable. Sérieusement. Pâle comme la mort dans sa robe immaculée, la nouvelle venue fait chuter la température de quelques degrés. Ca doit être du à son regard, figé, qui ne prête attention à personne. Je la suis du regard tandis qu'elle va s'installer près d'un type que je ne connais pas, et qui ne semble pas vraiment impressioné par le frigo. Il lui parle mais elle n'y prête pas attention et quelques minutes plus tard, elle recommence son manège. Elle se lève, droite comme un i, se dirige vers l'avant du bus. Sans échanger un mot avec elle, le chauffeur lui ouvre la porte, attend qu'elle descende et repart comme s'il ne s'était rien passé. La psychopathe, elle, attend sur le bord de la route. Elle fixe le bus comme si elle fixait le vide, et je sens des frissons me parcourir l'échine. Bien joué, les SM, bien joué.

La suite du trajet se déroule sans encombres. Le vieux tacot s'arrête devant un bâtiment qui pourrait servir de résidence secondaire à la famille Adams, où attendent d'autres élèves. Je ne connais presque personne à Wynwood, mais à en croire la lueur de fierté que je crois voir dans leur regards, ce sont des Sigma Mu. Tout notre petit troupeau se dirige vers nos bourreaux. Une des rebelles sépare les filles des garçons, sauf Soraya. Elle nous rejoint et pendant un instant, je me dis qu'en cas de problèmes, elle pourrait toujours me protéger. Je ne suis pas le plus courageux des lycéens. Les filles disparaissent dans la nuit et nous restons là, en compagnie de la Sigma et de deux de ses confrères. Encore une fois, nous sommes séparés. Trois groupes sont formés, un pour chacun des SM qui nous encadrent. Je souris en constatant que je suis dans le groupe de Soraya, rassuré à l'idée de ne pas être seul. Un dénommé Trevor, que je n'ai jamais vu ; et Ritchy, près de qui s'était assise le frigo, complètent notre petit groupe. Nous laissant tous les trois, Soraya se dirige vers le Sigma Mu à la tête de notre groupe et lui adresse quelques mots, que je m'efforce de ne pas écouter.

A la place, je me tourne vers les deux garçons qui nous accompagneront ce soir.  « Salut, les gars. Moi, c'est Arsène. Lequel est Trevor et lequel est Ritchy ? » J'hésite à leur tendre la main mais me contente d'un sourire un peu gêné, timide. Je jette un œil à la bâtisse, réprime un frisson et enfonce mes mains dans mes poches, me balançant légèrement d'avant en arrière.  « Ben putain. Ils savent comment s'y prendre pour foutre les j'tons, ceux-là »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Jeu 21 Aoû - 23:33

Interactions : Leahna, son groupe.

La fête des Sigma Mu. L'occasion idéale pour Mike de profiter d'une fête mémorable, comme il n'en avait plus eu l'occasion depuis plusieurs mois maintenant. Fallait dire que les baratons c'était pas ce qu'on pouvait facilement considérer comme une fête en soi, ni même une party, du coup ça lui manquait un peu, et étant donné son ressenti à la fête des Pi Sigma, il lui fallait clairement une bonne grosse soirée à se mettre sous la dent. Il avait pour ainsi dire pas vraiment apprécié l'ambiance générale de la soirée. Regarder des gars gonflés par leurs egos défiler devant lui, ne lui avait apporté rien que du dégout, et non de la joie, ce qui était apparemment l'effet escompté. D'ailleurs, il avait passé sa soirée au bar, à regarder tout ce qu'il se passait autour de lui. Rien de très charmant, et même si à la base il s'était inscrit par curiosité, et surtout pour Soraya, parce que soyons francs, Mike ne supporte absolument pas les deux confréries qui avaient organisés la soirée. Du coup, il en avait gardé un mauvais ressenti, et n'avait pas cherché à tenter plus loin, que ce soit à l'évent des RK, celui des AP, ou encore des KO. Mais pour celui des Sigma Mu, sa confrérie, il fallait qu'il soit présent, et il le souhaitait plus que tout, parce que oui, malgré son côté individualiste, égoïste, il avait fini par s'y faire, à cette compagnie de joyeux lurons. Pour lui, c'était clairement LA confrérie, et celle qui lui avait permis de s'ouvrir et de se faire des amis, oui des amis, des vrais, pas juste un pote de beuverie lambda, non des amis. Enfin, après ce n'est pas non plus l'amour fou, mais des personnes qu'il respecte, et avec qui il retrouve le sourire, et lui permet de s'échapper de cette image d'asocial, alors qu'au fond il était loin de l'être, il n'avait juste jamais chercher à découvrir l'amitié, de peur de s'attacher, mais Wynwood avait considérablement altéré ses façons de penser, et au final, même si ça paraissait faux, des prises de têtes, des piques, les Sigma Mu étaient devenus sa famille, parce qu'en dehors de son père, il n'avait plus personne.

Et c'est d'ailleurs ce qui l'avait motivé à s'en découdre, alors que d'habitude il n'en avait rien à foutre, et serait resté sur le côté à les regarder tous bosser, mais ça c'était avant, et dorénavant, il était fier de faire quelque chose pour que cette soirée soit mémorable, même si pendant une partie de la soirée, il allait devoir superviser.

Il avait pour ainsi dire passé presque toute sa journée à préparer l'évènement avec ses confrères, si bien que Soraya avait fini par lui envoyer un message pour savoir quand il rentrerait. Message, qui dans ce moment où le stress régnait pour savoir si tout était parfait, était plus que bienvenu. La conversation, ne dura malheureusement pas longtemps, mais Mike ne devait pas détourner l'attention de ce qu'ils étaient en train de faire, en l'occurrence : le programme pour accueillir les invités, et les Sigma Mu n'avaient pas lésiné quant à leur moyen de faire rentrer dans le bain leurs chers invités. Un vieux bus déglingué, conduit par l'adjoint déguisé en vieillard bourré rapiécé, et une terrifiante jeune femme pour leur rappeler que le bus n'est pas qu'un avant gout. Et cette jeune femme, c'était le premier objectif de Mike.

Après s'être vêtu de noir, avec Sigma Mu brodé en rouge dans le dos de son t-shirt, il se rendit à l'endroit de la fête, où il rejoignit quelques autres SM, dont Leahna. On l'informa qu'Eric venait d'arriver au lycée, et donc qu'il allait entrer en scène. Le Sigma Mu alla chercher son compagnon de route, et en voiture, l'amena non loin d'une route, pour la laisser filer et accomplir sa première mission, passer quelques minutes auprès des invités, qui les yeux hagards se tiendront probablement à carreau, dans une ambiance pesante et glaciale. Ca ne durerait que quelques minutes, mais elles suffiraient à foutre les jetons à quiconque croiserait son regard.

Suite à quoi, Mike vint la récupérer pour la ramener à nouveau à la maison hantée. " Ca a été tu penses? " " Oui, je suis sur, personne ne l'a reconnu en tout cas. " Dit-il à sa chef, avant de se placer en rang d'oignon avec les autres pour accueillir leurs victimes. Et ils ne tardèrent pas, puisqu'au loin on entendait pétarader le vieux bus, qui manquait à tout instant de ne devenir qu'un tas de taule décomposée. Mike tenait absolument à savoir ce que Soraya avait pensé de cette première mise en bouche, mais ayant un rôle à tenir, il resta dans son coin, la saluant juste d'un signe de main, et écouta comme tout le monde le discours de bienvenue de sa chef, qui consistait à expliquer que tout a un prix, même la soirée, et qu'ils allaient devoir surpasser leurs peurs pour avoir le graal en main. Mais ça, c'était pas gagné, et Mike allait devoir superviser un groupe de garçons, et Soraya, pour les voir se démener et récupérer leurs biens. Il allait bien se marrer.

Parce que oui, les groupes, il les connaissait déjà, avant même que Leahna n'ait à les énoncer devant tout le monde, et expliquer qu'en gros un des invités, serait transféré chez les filles pour une raison que seuls les SM connaissait. Certes, c'était un asiate, et Mike avait bien du mal à supporter sa face de bridé, mais avec du recul, et surtout en ayant appris pour lui, il avait calmé ses ardeurs. Malgré son côté gros connard, il ne s'attaquait pas aux personnes atteintes de maladies, parce qu'il n'était pas non plus inhumain. Bande d'ingrats si vous le pensiez. Et d'ailleurs elle profita pour informer que Soraya, au contraire irait avec les gars, ce à quoi ne put s'empêcher d'ajouter Leahna : " Enfin, en plus du tien, évidemment. " Sortie de son contexte, la phrase ne voulait rien dire, mais c'était ce qui avait le plus marqué Mike dans le discours de sa chef, et qui le fit détourner le regard. Autant d'habitude, il aurait nié bêtement, autant là il se taisait simplement, tentant d'éviter à tout prix de croiser le regard de Soraya.

Après avoir énuméré les groupes, Soraya se dirigea vers Mike. " En fait, comme tu as pensé que tu me manquais, tu m’as voulue avec toi d’où le fait que je me retrouve chez les mecs, c’est ça ? Avoue. " Il fit un petit sourire, et gloussa. " Faut croire que j'ai un mal fou à vivre sans toi. " Dit-il ironique, sur un fond de vérité. " Non en fait l'histoire c'est qu'apparemment ils te jugent capable de suivre le même rythme que les hommes. Du coup, ils attendent beaucoup de toi. Oh mais rassures-toi, tu risques de beaucoup mieux t'en sortir que certains. " Dit-il en voyant ceux qu'il allait guider. Il s'éloigna d'elle, et se mit au centre de son groupe, et se planta face à eux bras croisés, sérieux. " Bon moi c'est Mike, mais je pense que vous l'aviez déjà saisi. Je vais être celui qui va vous guider jusqu'à votre épreuve qui vous permettra de dénicher un indice, celui qui vous permettra d'accéder à la maison, et donc à la soirée. Sur ce, ce n'est pas ici que commencerons les hostilités. " Il les invita à le suivre, et s'éloigner de la maison hantée, en direction d'un endroit qui allait très vite leur faire tirer la grimace. Ils étaient venus en blanc, et risqueront fort de le regretter en voyant la tête de leur épreuve.

Une fois devant un marais, gluant et puant, Mike se pointa face à eux. " Vous voyez cette mare de boue? Il y a dedans des bouteilles qui ont été dissimulées. Votre but? En récupérer une chacun, sachant qu'une seule bouteille contient l'indice requis pour entrer dans la maison. " Ils le regardent, et il attends leurs réactions. " Mais rien ne sert de vous la jouer compétition avec les autres groupes, puisque les deux autres composés uniquement de mecs, seront ceux qui vous apporteront les autres parties de l'indice. Donc, rien ne sert de vous la jouer grand chef, tout en espérant que les autres s'en sortent. " C'était la partie que Mike préférait, parce qu'il imaginait bien certains se lancer des éclairs. "On aura l'indice avant vous!" alors qu'ils avaient justement besoin l'un de l'autre. " Sur ce, bon bain, et n'oubliez pas, c'est bon pour la peau " Dit-il avec sarcasme, leur laissant champ libre pour réaliser tour à tour leur épreuve.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Ven 22 Aoû - 1:30

Interaction : Olivia, Arsène

Dans le bus fantôme, j'essayais donc de converser en vain avec l'autre ectoplasme tout droit sortit du film "The ring", mais bon, les cordes vocales ne marchaient peut-être plus après quelques années de décès et j'en dirais autant pour le cerveau ! Puis je sentis alors une tape derrière ma tête, ce qui me fit pivoter dans l'instant pour voir de quoi il s'agissait. Et il s'avéra que c'était une fille, que je ne connaissais pas, et qui me lança :

« Mais tais toi, toi. Tu la trouves pas assez glauque comme ça ? Imagine, elle est complètement folle, on fait quoi d’elle après ? »

J'eus un petit rire. Cette fille avait l'air complètement effrayé par l'aliéné de service. Moi je trouvais ça drôle. Un peu flippant, certes, mais plus ça l'était, plus c'était drôle non ? Je répondis alors à la demoiselle sur un ton jovial :

- Justement ! Imagine qu'elle réponde ! Ca serait encore plus flippant ! Elle est folle de toute manière alors en profiter, c'est pas tous les jours qu'on peut conter fleurette à une revenante ! Hum, puis de toute façon, t'as pas à t'en faire...Elle est aussi bavarde qu'une araignée morte...

Par la suite, je me remis à ma position initiale alors que le bus s'arrêta pour faire descendre la courtisane de Satan. Et le chemin se poursuivit, encore et toujours dans la nuit noire...Je me demandais jusqu'où on allait rouler comme ça. Je commençais à avoir la bougeotte, frétillant d'une jambe avant de jeter un oeil à ma montre. Ce bus n'était qu'un cube de métal rampant, on allait y passer la nuit sur la route.

- Bon sang...C 'est quand qu'on arrive ? Ce bus est encore plus lent qu'un tracteur en panne !

Je n'avais strictement aucune patience de toute manière, je détestais rester assis dans ce car en décomposition qui mesurait le kilométrage en année lumière. Et puis finalement, il semblerait qu'on soit ENFIN arrivé ! Et entier les amis ! Je m'empressai de descendre de cette carcasse rouillée où des personnes nous attendait. Il y avait cette...maison de secondaire de Dracula probablement, qui devait être notre destination. Charmant. Ca me rappelait The Nightmare House, un jeu d'horreur auquel mon frangin jouait de temps en temps.


- « Chouette balade, non ? Un vrai carrosse digne de ce nom, je trouve »

- Ca serait un carrosse avec des squelettes de chevaux assortit...

Commentais-je dans mon coin tandis qu'elle nous expliquait les évènements :


- « Bienvenue à tous. Enfin, ça c’est une façon de voir les choses. J’étais pas certaine que vous arriveriez tous entiers, mais en fait si, donc tout va bien, donc on peut passer aux choses sérieuses. Derrière moi il y a une maison. …Et en plus d’être condamnée, elle est hantée. Cette maison hantée va nous servir d’endroit où faire une soirée digne de ce nom, parce que malgré le fait qu’elle soit condamnée: on ne peut pas y entrer, mais on sait malgré tout y pénétrer. Vous allez devoir gagner le droit de participer à cette soirée, et donc pour ça, réaliser des épreuves. Pour réaliser ces épreuves, on va déjà séparer les garçons des filles. Donc messieurs, vous venez de mon côté pendant que ces demoiselles, vont du côté d’Eric, l’autre chef de la confrérie »

Je suivis le mouvement rapidement.

« Alors 3 épreuves : 3 groupes. Le premier groupe est composé de Paytah, Sasha, Aryan, Meven et Sean et vous allez avec Shane qui vous expliquera votre activité. Le deuxième groupe composé de Trevor, Arsène, Ritchy et Soraya avec Mike. Et le reste avec moi, donc il s’agit de Nath, Kevin, Matt, Maël et Shawn. »

Bien, bien. Nous formions ainsi les groupes et le mien était donc composé d'une fille qui avait l'air assez coriace. Je ne connaissais personne des élèves avec qui j'étais mais l'un d'eux pris la parole :

« Salut, les gars. Moi, c'est Arsène. Lequel est Trevor et lequel est Ritchy ? »

Je m'avança alors vers lui, tout sourire :

- Salut Arsène ! C'est moi Ritchy, ravi de te connaître tant qu'on y est ! Alors ? Comment tu trouve l'endroit ? Sympa non ? Je sens qu'on va s'éclater ici !


« Ben putain. Ils savent comment s'y prendre pour foutre les j'tons, ceux-là »

- C'est l'essentiel je pense, sinon c'est pas drôle !

Puis on avait ce SM là, qui était un peu notre guide, il devait donc nous présenter notre épreuve.


" Bon moi c'est Mike, mais je pense que vous l'aviez déjà saisi. Je vais être celui qui va vous guider jusqu'à votre épreuve qui vous permettra de dénicher un indice, celui qui vous permettra d'accéder à la maison, et donc à la soirée. Sur ce, ce n'est pas ici que commencerons les hostilités. "

Et c'était partit pour un tour ! Il nous conduisit au abord d'un marais répugnant à souhait que toutes les sangsues et autre vers de vase pouvaient envier. A ce moment là, je me disais que j'avais eu raison de prendre de vieux habits blancs qui m'importaient peu.

" Vous voyez cette mare de boue? Il y a dedans des bouteilles qui ont été dissimulées. Votre but? En récupérer une chacun, sachant qu'une seule bouteille contient l'indice requis pour entrer dans la maison. "

Hum...Bah on va s'amuser.

Mais rien ne sert de vous la jouer compétition avec les autres groupes, puisque les deux autres composés uniquement de mecs, seront ceux qui vous apporteront les autres parties de l'indice. Donc, rien ne sert de vous la jouer grand chef, tout en espérant que les autres s'en sortent.

C'était pourtant plus passionnant quand il y avait de la compétition dans l'air.

" Sur ce, bon bain, et n'oubliez pas, c'est bon pour la peau "

La peau, certes, les habits, j'avais un doute ! Je jetais un oeil autour de moi, pour voir si quelqu'un se dégonfla à y aller le premier. Et puis finalement, comme on devait tous y passer, autant se lancer ! Et je n'y allais pas dans la demi mesure, je fis un véritable plongeon ! Bah quoi, quitte à se salir, autant y prendre du plaisir, y aller délicat ne servait à rien de toute façon. Patauger la dedans, ça me rappelait ce jour où j'avais été invité à une soirée avec mes parents et que j'avais perdu l'une de mes chaussures dans un marais en me baladant à côté. Pour compenser cette perte, j'avais dû voler la ballerine rose fluo de la fille à l'ami de mes parents avant de retourner au bal pour danser ! Ouarf, quelle soirée c'était ! Je m'en souviendrais toujours. J'eus un peu de mal au départ à repérer les bouteilles mais après un moment à m'éclater dans la boue, j'en attrapa une ! Victorieux, je ressortis en faisant de la brasse jusqu'à la terre ferme, complètement bruns de vase. Au moins, les habits ne pourront pas être plus sale que ça.

Résumé : Ritchy répond à Olivia, découvre la maison et se lance le premier dans l'épreuve avant de ressortir du marais avec une bouteille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Ven 22 Aoû - 13:21

Interactions : Soraya, Jennifer, Sean, Olivia.
Mentions : Ritchy, Leahna, Nathan, Nina.

Les vacances étaient finies depuis quelques jours maintenant, et j'étais de nouveau à déprimer seul dans ma chambre. Qui disait cours, disait plus aucune liberté, pas de temps libre. Et donc, je sautais sur toutes les occasions de faire la fête, qui se faisaient rares. Du coup, quand j'ai eu vent de la soirée organisée par les Sigma Mu, j'avais inscris mon nom en haut de la liste. Il était impensable que je rate une fête organisée par leurs soins. J'avais entendu de nombreuses rumeurs quant à celle de l'an dernier qui avait eu lieu juste après mon arrivée, et à laquelle je n'avais pas pu participer. Mais cette fois-ci, je ne pouvais décemment pas louper celle-ci. Et puis, je ne pouvais pas ne pas assister à la soirée organisée par Leahna. Du coup, c'était impatient que je comptais les jours jusqu'à la dite soirée.

Quelques jours avant, nous avions, Jenny, Nath, Nina et moi, pris une semaine de vacances en Europe, qui m'avait fait le plus grand bien. S'évader, s'éloigner, et profiter. Surtout avec les personnes que je respectais le plus. Que rêver de mieux. De plus, j'avais pu faire plus ample connaissance avec Jenny, de par les coupons rendez-vous, mais également grâce aux nombreux instants où nous discutions seuls pour laisser profiter aux tourtereaux leur anniversaire pour leur un an. Ce fut des vacances inoubliables, et si c'était à refaire, on pourrait compter sur moi, sans hésitation.

Le jour J arriva, et il ne restait plus qu'à attendre l'heure indiquée sur la réservation qui avait été glissée dans mon casier. Papier froissé, écriture sanglante, je sentais déjà que ça allait être du lourd, et ça ne faisait qu'accentuer mon impatience, déjà élevée. J'enfilais comme prévu mes habits blancs, de préférence assez vieux, auxquels je ne comptais pas. Il fallait être bête pour s'habiller en longue robe blanche de mariée à une fête des SM, surtout si le dress code est blanc. Il était clair que nous allions finir crade, donc autant ne pas revêtir ses habits porte bonheur. Je retirais ma montre, et mon téléphone, pas sur que ça soit une bonne idée de les prendre avec, et me rendis comme prévu sur le parking pour attendre. De loin, je remarquais Jennifer, et me dirigea instantanément vers elle, le sourire aux lèvres. « Coucou toi. Tu vas bien? » « Très bien et toi? »

Alors que j'allais lui demander ce qui l'avait amené à venir à cette soirée, un bruit sourd résonna au loin, des cling, des clang, et de la fumée noire, qui se dissipa pour laisser apparaitre un bus. Ou plutôt ce qui s'assimilait le plus à un bus. Il était défoncé de toutes parts, et ne donnait clairement pas envie d'y mettre les pieds. Mais cela faisait parti du jeu, et c'était la première mise en bouche. « Et bien, et bien, ils ne lésinent pas sur les détails. » Dis-je alors que les premiers invités prirent place sur les banquettes miteuses, trouées d'où sortaient des vieux ressorts. « L’intérieur est pas mal non plus, c’est dégueulasse » « Et encore dégueulasse n'est pas assez fort pour décrire cet intérieur. » J'attendis que Jenny s'installe pour prendre place à ses côtés. Je trouvais l'intérieur répugnant, et même si j'étais fan de ménage, là j'avais qu'une envie, astiquer ce bus du sol au plafond.

Le véhicule démarra, et alors que je discutais tranquillement avec Jenny, et les voisins qui nous entouraient, le bus s'arrêta, les pneus crissant sur l'asphalte, dans l'incompréhension la plus totale. Il faisait nuit noire dehors, et on distinguait à peine ce qui se trouvait à portée de nous, c'est-à-dire, rien qu'une route. Le vieux bruit de la manette se fit entendre à l'avant du véhicule, et les portes battantes s'ouvrirent. Un long silence, ainsi qu'une paire d'yeux fixaient l'avant du car, où d'un coup une silhouette fantomatique apparut. Une femme, longiligne, aux allures de film d'horreur venait de monter et déambuler dans le long couloir. Le silence régnait, plus personne n'osait respirer, et moi non plus d'ailleurs. Je ne croyais en rien à ces conneries, mais là ça devenait légèrement inquiétant, et je sentais Jenny pas du tout rassurée à côté, jusqu'à ce qu'elle pousse un cri. Je me retournais vivement, et vis Trey lui faire une mauvaise blague. Je gloussais, peut-être était-ce sadique, mais mieux valait rire de la situation actuelle, plutôt que de s'angoisser pour rien, même si j'étais pas le plus rassuré de tous. Celle-ci ne passa pas bien loin de moi, et je sentis une atmosphère glaciale prendre possession du bus, jusqu'à ce que cette dernière s'assoit à côté d'un déchet. Il commença même à lui taper la discussion, l'air de rien. « Putain il est con lui. » Lâchais-je, alors qu'Olivia venait tout juste de lui asséner un coup derrière le crâne. « Et un coup pour le moche, un. » Dis-je en guise de félicitations à l'adjointe des Eta Iota, tout en lui faisant un clin d'oeil comme pour la remercier. Mais il ne s'arrêta pas là. Je levais les yeux au ciel, et passa outre son comportement de cinglé. Le bus continua de rouler, toujours en présence du fantôme, et s'arrêta à nouveau de façon inattendue, laissant l'esprit filer, et descendre du bus, permettant à tous de retrouver le calme. Les discussions reprirent de plus belle, et nous arrivions devant une vieille maison hantée, où les Sigma Mu nous attendaient de pied ferme. Chouette, ça allait enfin commencer.

Nous descendions du bus, et nous plantèrent devant la chef des SM, qui nous expliqua le principe de la soirée, tout en nous séparant -les mecs, plus Soraya- en trois groupes distincts. On nous prit à part, et d'un signe de main, je saluais Jenny. « A toute à l'heure. » puis m'approcha de la chef, qui nous appela à tour de rôle pour prendre place dans nos groupes respectifs. Avant de me diriger vers Shane, le SM qui se chargeait de nous, je passais à côté de Soraya et lui souffla à l'oreille, un ton sarcastique. « Fais attention, il parait qu'il y a des créatures bizarres dans le coin, ce serait cool si l'un d'eux pouvait t'attraper. » Puis je m'éclipsais et attendis la suite des évènements, en compagnie de Sean, Paytah, Meven et Aryan. « A ton avis, tu crois qu'ils nous préparent quoi? » Demandais-je à mon adjoint.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Ven 22 Aoû - 17:44

Interaction: Le Chauffeur, Eric. (je sais c'est la même personne :P)

C'était une grande première pour Nicholas. Il allait enfin pouvoir participer à une soirée. Cela ne faisait certes pas très longtemps qu'il avait déménagé ici à Miami, et il n'avait rencontré que les membres du club de musique, mais il voulait à tout prix se faire connaitre un peu. La rentrée avait eu lieu il y a peu, et il n'avait pas encore eu le temps de développer des liens avec ses camarades de classe et comptait donc fortement sur cet évènement pour commencer à s'intégrer à la vie de Wynwood. Cette fête était organisée par les rebelles de WHS, les anarchistes, tout le contraire de Nicholas, mais il pariait fort que ça allait être la soirée du siècle, et fêtard comme il était il ne pouvait décemment pas louper un évènement pareil. Bien évidemment, il avait du avoir un entretien avec la chef, Leahna, pour exposer ses quelques problèmes de santé, qui pouvaient l'handicaper, mais il ne voulait pas que ce soit un obstacle à sa jeunesse, une frontière qui l'interdirait de profiter. Il ne voulait pas, et avait donc réussit à se procurer une invitation comme tout autre élève normal du lycée, et il l'arborait fièrement. Gamin insouciant, avec comme seul but de s'amuser, et profiter pleinement de ses années lycée. Et rien de tel que de s'afficher à une soirée populaire.

Nicholas était surexcité, mais ses parents étaient anxieux. " Tu es sur de toi? Tu crois que tu tiendras le coup? " Il avait du à nombreuses reprises les rassurer en leur expliquant que les membres de la fraternité étaient au courant, et donc qu'il n'y avait aucune raison de s'imaginer les pires scénarios. Et malgré son insouciance, de jeune garçon de seize ans, Nicholas était loin d'être bête, ou même imprudent, il savait où étaient ses limites, et il ne les franchissait jamais. Ce n'était pas demain la veille que ça allait commencer.

Le jeune coréen s'affairait toute l'après-midi dans sa chambre, jonglant entre sa guitare, son PC, et l'invitation qui commençait à s'effriter du au contact trop fréquent de ses doigts sur le papier. L'heure inscrite de couleur rouge sang, correspondait à une demie-heure près à celle affichée sur son cadran, et d'un bond il se leva du lit. Déjà prêt depuis longtemps, tout vêtu de blanc, il se rendit en courant dans la cuisine pour prendre ses médicaments, avant de lancer un dernier signe à ses parents et prendre le bus pour aller au lieu de rendez-vous: le parking du lycée. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi ils avaient été conviés là-haut, mais fichtre, il n'était apparemment pas le seul à se poser des questions, puisque tous les invités déjà sur place s'interrogeaient sur la question. Nicholas se faufila entre les gens, et se planta au milieu de la foule. Il ne restait qu'à attendre. Il enviait tous les gens autour de lui, ils avaient l'air de se connaitre depuis longtemps, et allait pouvoir passer la soirée ensemble. Mais Nicholas ne se découragea pas pour autant, bien décidé à en faire de même.

Quelques minutes d'attente plus tard, un bus arriva devant eux et se gara. Au début, Nicholas avait eu un mal fou à croire que c'était un véhicule, capable de rouler de surcroit. Il eut envie de rire, un rire jaune, mais quand il vit un papy décomposé, il comprit que c'était leur citrouille pour se rendre à la véritable soirée. Nicholas trouvait ça flippant et fascinant à la fois. Voir à quel point ils s'investissaient pour rendre l'ambiance réelle, et mettre l'eau à la bouche. Suivant de près le premier à mettre les pieds dans le bus, il s'arrêta deux minutes au niveau du chauffeur, qui donnait froid dans le dos, et qui avait calé sa bouteille de vodka non loin du frein à main. Ca promettait. Nicholas s'assit non loin du premier rang, et attendit que la vieille carcasse démarre, et serpente dans les rues, qui au fur et à mesure devenaient plus sombres. Ils n'étaient plus à Miami, et Nicholas commençait à croire qu'un fou furieux tout droit sorti d'un univers paranormal les avait kidnappé. Pourtant, il était le seul à se faire des films voyant l'ambiance festive qui régnait en arrière du bus. Ambiance festive qui prit fin d'un coup, lorsque le chauffeur s'arrêta brusquement, et laissa entrer à son bord une femme effrayante. Nicholas, qui était placé du côté de l'allée, se cala contre la fenêtre. Cette dernière passa non loin, pour continuer son ascension vers les rangs du fond. Agenouillé sur le siège, mains agrippées au dossier, Nicholas la regardait s'assoir, et déglutit, se réinstallant sur son siège pas très confiant. Il se pencha alors en avant, s'adressant au chauffeur. " C'est qui elle? Ta petite amie? " Pendant un moment, il ne comprit pas ce qui lui avait prit de parler à un mort vivant qui conduisait un bus aussi vivant que son propriétaire, mais il était curieux de savoir. Malgré l'ambiance désormais pesante, Nicholas tentait de garder son calme, jetant des regards fréquents à la place où était assise le fantôme.

Finalement, après un autre arrêt, aussi brutal que le premier -parce que le bus devait certainement avoir des freins défaillants-, la jeune fille morte descendit et Nicholas soupira un bon coup. Il était soulagé, et le fut davantage, une fois sur le plancher des vaches, hors de ce tas de ferraille. Il suivit inconsciemment les autres jusqu'aux Sigma Mu qui attendaient là. La chef prit la parole et expliqua le déroulement des évènements, envoyant par la même occasion Nicholas avec les filles. Sans broncher, il se rangea avec elles, pas mécontent de sa situation, et alla retrouver Eric, un ami du Music Club. " Pas mal la soirée, félicitations. " Lui dit-il. Nicholas n'avait plus qu'à attendre la suite des évènements. Méfiant, mais impatient, il tenait à voir ce dont étaient capables ces fameux Sigma Mu.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Ven 22 Aoû - 19:45



Event SM - Sigma Mu's Party


BAMBI & INSCRITS

Interactions: Nicholas et qui veut
Mentions: Ritchy, Eric (version chauffeur), le fantôme, Leahna, Zacchary
Je ne peux plus attendre. Je regarde ma montre toutes les deux minutes. J'ai déjà pris ma douche, choisi mes habits, un t-shirt et un jean tout simples (blancs, comme le précise l'invitation), mais je traîne en peignoir en attendant l'heure où je pourrais enfin mettre tout ça et filer vers le parking. Enfin, mon horloge affiche 20h. Je m'habille en un temps record, enfilant aussi un pull et une écharpe (ben oui, on dirait pas mais il fait froid le soir), chope mon portable et ferme la porte à clef. J'essaie en vain de ralentir le rythme de mes pas, mais rien n'y fait, j'arrive à 20h34 tout pile sur le parking. Il y a déjà quelques personnes, mais pas grand-monde que je connais. Je reste un peu à l'écart, lançant des sourires aux gens qui passent et disant quelques mots quand on m'adresse la parole.

Dans un boucan infernal, un vieux bus d'école se gare devant nous et ouvre avec difficulté ses portes. Plusieurs personnes tombent sur le cul en voyant l'état du véhicule, mais moi, je sens l'adrénaline monter. Je souris encore plus fort et suis le type qui s'avance vers le bus. Je regarde les monticules de poussière et les toiles d'araignée avec émerveillement. Je me demande bien ce que la soirée nous réserve. Le conducteur ne nous adresse même pas un regard, malgré le fait que je lui sourie (et que je lui tire la langue ensuite parce qu'il n'a pas bronché). Je m'assois sur un siège pas trop éventré, à côté d'une fenêtre brisée. Bon. Ça promet, comme ambiance.

Le bus part dans un concert de grincements et de bruits qui me font douter de la solidité de la structure. Quelques temps plus tard, le bus s'arrête dans un horrible bruit de freins. Je lève la tête, essayant de voir ce qu'il se passe par-dessus les rangées de sièges. Une apparition toute vêtue de blanc s'est matérialisée juste devant le bus. Un frisson me parcourt le dos quand elle monte, cherche une place et finit par s'assoir à côté du gars derrière qui je suis montée sur le bus. Je ne la quitte pas des yeux, mon regard aussi fixe que le sien, mais le mien est au moins fixé sur quelque chose. Au bout d'un moment, elle se lève et sors. Je vois par ma vitre qu'elle reste un moment sur la route, jusqu'à ce qu'on soit hors de vue. La température semble avoir baissée de plusieurs degrés. La peur commence à s'ancrer dans mon ventre.

Une fois arrivés, la chef des SM nous fait un petit discours qui me fait sourire -j'aime bien ses piques qui, mine de rien, nous rabaissent quand même pas mal. J'observe la foule de personnes tout en noir, qui tranche avec nos vêtements blancs. Tous les visages me semblent étrangers, sauf un. Mais... Ça ne se peut pas. C'est impossible. Lui, ici? Zacc? Celui qui a rendu, le temps d'un été, ma vie plus belle? Je suis tirée de mes pensées par les indications que nous donne la chef. Je rejoins dans les premières le groupe des filles, puis poireaute là, attendant impatiemment que les défis commencent. N'empêche, s'ils réussissent à nous faire avoir des hallucinations, chapeau. C'était l'air que la dame blanche a amené qui était plein de gaz hallucinogène? Je commence doucement mais sûrement à hyperventiler. J'ai des visions, je suis devant une maison "certifiée" hantée, avec des gens que je ne connais pas. Quand un certain Nicholas nous rejoint, je me tourne vers lui et lui souris:

- Tiens donc, un homme parmi nous? Tu as de la chance d'avoir autant de filles rien que pour toi. Je lui lance un petit clin d'oeil. Si c'est pas trop indiscret, pourquoi tu peux pas rester avec les gars?

Ce n'est pas du tout méchant, juste de la curiosité. Je penche la tête légèrement de côté, attendant sa réponse, ainsi que la suite des évènements. Je sais que la peur tapie dans mon ventre depuis l'apparition du fantôme n'attend que mon signal pour déclencher une tempête dans tout mon corps.

Résumé:
 


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Ven 22 Aoû - 20:40

« Putain t’es trop con quand tu t’y mets » me lança Jen', en ajoutant qu'elle allait me le faire payer, ce à quoi je lui répondis par un clin d'oeil, l'air de lui dire que je l'attendais, pour voir.

Même si Jen' était encore plus tendue du string à présent, au moins cela avait eu le mérite d'en faire ricaner quelques-uns : objectif atteint. Tout comme notre destination, il n'était pas trop tôt ! Nous descendîmes tous du bus pour découvrir une immense maison qui paraissait hantée. Jusque là, rien d'insurmontable. La Chef des SM nous accueillit avec le sourire, toujours aussi bonasse celle-là. Elle nous divisa en deux groupes, les hommes d'un côté et les femmes de l'autre. Chance pour Soraya, elle fut envoyée dans le groupe des hommes à la place d'un asiatique, qui nous quitta pour partir avec les filles. En la voyant arriver vers nous avec une moue dégoûtée sur le visage, je ricanai sous cape et glissai à mon voisin – Sasha – une remarque ironique.

« Elle a pas l'air d'aimer les tournantes, la pauvre chérie ».

De son côté, Lea' poursuivait les explications, imperturbable et plutôt à l'aise dans son rôle de Chef. La veste SM lui allait bien, elle tranchait avec ses longs cheveux blonds.

« Alors 3 épreuves : 3 groupes. Le premier groupe est composé de Paytah, Sasha, Aryan, Meven et Sean et vous allez avec Shane qui vous expliquera votre activité. Le deuxième groupe composé de Trevor, Arsène, Ritchy et Soraya avec Mike. Et le reste avec moi, donc il s’agit de Nath, Kevin, Matt, Maël et Shawn.
Yeah Conchita, viens-là que j'te serre dans mes bras ! » lui lançai-je dès que je sus que j'étais dans son groupe.

Elle devait être ravie, la pauvre ! Ironiquement pour moi, parce que pour ce qui était de notre SM attitré, notre Pucelle avait l'air de bien digérer le fait de se retrouver en sa compagnie. Les deux autres mecs une fois près de nous, je me rendis compte que j'allais devoir supporter la tronche de pet aux bouclettes... ainsi qu'un type qui ne me faisait ni chaud ni froid. A priori, pas ami et pas ennemi non plus.

« Salut, les gars. Moi, c'est Arsène. Lequel est Trevor et lequel est Ritchy ? » nous demanda-t-il, en se présentant par la même occasion.

« J'ai une gueule à m'appeler Ritchy ? » lui répondis-je, en jetant un coup d'oeil écœuré à l'espèce d'abruti qui s'avançait pour serrer la main d'Arsène.

« Salut Arsène ! C'est moi Ritchy, ravi de te connaître tant qu'on y est ! Alors ? Comment tu trouves l'endroit ? Sympa non ? Je sens qu'on va s'éclater ici ! »

Notre SM, qui avait visiblement fini de draguer, se tourna enfin vers nous, bras croisés sur la poitrine. Je ne fus pas mécontent de quitter le moche des yeux.

« Bon moi c'est Mike, mais je pense que vous l'aviez déjà saisi. Je vais être celui qui va vous guider jusqu'à votre épreuve qui vous permettra de dénicher un indice, celui qui vous permettra d'accéder à la maison, et donc à la soirée. Sur ce, ce n'est pas ici que commencerons les hostilités ».

Il nous guida jusqu'à une immense mare de boue, ce qui me fit froncer les sourcils d'un air perplexe. S'il y avait eu des filles – des vraies, pas des tacos – avec nous, l'idée m'aurait sûrement paru plus agréable. Un petit combat de boue entre filles, la classe ! Mais... entre nous ? Ou quoi, un simple bain, peut-être ? Si c'était un combat, ça m'arrangeait, de toute façon, vu la dégaine des mecs de mon groupe. A croire qu'on me les avait collés pour contrebalancer ma carrure. Mike nous expliqua alors que dans la mare se trouvaient des bouteilles, et que nous allions devoir les récupérer pour avoir droit à des indices. Les mains dans les poches, je l'écoutais en fixant tour à tour Soraya, et puis la mare. Une idée germait dans mon esprit, surtout en voyant sa mine de plus en plus perplexe. Le premier à se lancer fut Ritchy, et avec le sourire en plus du reste ! J'attendis qu'il sorte de là, une fois sa bouteille récupérée, ce qui ne mit pas trop de temps.

« Ça te va bien d'être couvert de boue » notai-je en ricanant, quand il sortit de la mare.

Je me tournai ensuite vers Soraya et lui fit un grand sourire.

« Les dames d'abord ».

Comme elle semblait hésiter, je fis tout ce qu'un Mentor Rho Kappa aurait fait à ma place : je sortis une main de ma poche, la plaçai sur ses fesses – bon, okay, je lui claquai le cul – et poussai. Elle essaya de résister, je sortis la deuxième main et la balançai finalement dans la boue, en riant.

« Allez Conchita, fais pas ta chochote ! » lui criai-je, alors qu'elle devait sans doute me détester plus que de coutume.

Elle trouva sa bouteille, et revint près du bord pour sortir. Pas mauvais bougre, je lui tendis la main pour l'aider et me jetai ensuite dans la mare. Ce n'était pas désagréable, un peu chaud et vachement humide. J'avais connu pire, surtout que le chaud et humide, je m'y connaissais plutôt en la matière ! Quelques minutes de recherche, et je sortis à mon tour... tout plein de boue, pour sourire à Arsène – qui ne m'avait encore donné aucune raison d'être désagréable ou moqueur – en lui indiquant que c'était à son tour. Déjà, la boue séchait sur les vêtements et les corps de mes camarades. Je me tournai vers Mike, et désignai la mare de boue du menton.

« Et si aucun de nous ne trouve l'indice ? » lui demandai-je, curieux.

Parce que la maison, je comptais bien y entrer, moi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Sam 23 Aoû - 1:33

Tenue de Maël

Interactions: Leahna, Matt et les membres du groupe.
Mentions: Les frères Young Dwayne et Dwight.

Je suis à WHS depuis peu maintenant, la rentrée s'est relativement bien passée mais je ne connais pas encore beaucoup de monde. Bien sur, je m'étais mis à la recherche de la fameuse Olivia Kim Akane, tout du moins je m'étais rendu à son casier où j'avais laissé une lettre. Pour le moment je trouvais ça suffisant, puis j'ai été très occupé. Entre les recherches d'appart et compagnie, les papiers, les rendez vous pour pouvoir avoir une vie à peu décente à Miami, j'en ai oublié de me payer des fringues. Du coup je me trimbale une dégaine de pouilleux à proprement parlé exceptionnelle. La mère des frères Young, chez qui je vis du coup le temps de trouver un appartement m'avait d'ailleurs remonté les bretelles. Je ne peux que la comprendre, cette femme est dans le monde de la mode. Les jumeaux m'avait aussi saoulé pour qu'on aille faire les magasins, mais je n'avais vraiment pas le temps pour ça. Ils me saoulaient aussi pour que je rentre dans leur équipe de foot US, mais j'y connais que dalle moi à ce sport. Enfin je verrais bien, l'heure n'était pas à ça.

Je regarde le miroir que j'ai en face de moi, la mine un peu fatigué je balance de l'eau froide histoire de me réveiller un peu. J'avais fait une sieste toute l'après-midi. Pourquoi ? De un parce que j'étais crevé d'avoir couru partout, surtout que j'en ai rien à foutre de ce genre de truc comme la paperasse de base, mais bon là j'étais obligé. De deux parce que ce soir pour la première fois de ma vie je participais aux fameuses soirées étudiantes américaines. Putain j'en ai souvent entendu parlé, avant je voyais leur gigantesque campus à la télé, les beuveries, les baisodromes des confréries, bref tout cela me vendait du rêve, j'avais hâte de faire partie de la danse, et j'avoue que ça je ne le dois qu'à mon insolente fortune qui m'a permis de venir ici. Je ne regrettais pas mon tour du monde, mais j'avoue que reprendre les cours, dans une nouvelle école, me faire de nouveau pote, c'était une nouvelle expérience que j'accueillais à bras ouvert. J'appréciais ma nouvelle vie et je me jetais dedans avec une inconscience déconcertante. Du coup, après une bonne douche je me dirigeais vers mon sac, il y avait un dress code ce soir en plus. Du blanc. Putain mais j'ai rien de blanc moi je crois, faut vraiment que je m'achète des sapes quand je peux parce qu'effectivement, ça craint. Je trouvais tout de même le Graal au fond de mon sac de voyage. Bah oui vous croyez quoi ? J'ai vraiment RIEN quasiment, je partais pas faire le tour du monde avec des centaines de valise, j'en ai rien à foutre de ma gueule quand je baroude, mais la je crois que pour l'école, je vais faire un effort. J'avais piqué deux trois vêtements à Dwight pour la rentrée tellement j'avais le temps de rien, mais je me motivais, dès que j'ai un peu de temps je file me trouver de quoi être au moins présentable.

En revanche, j'avais appris dans l'école que l'on allait pas à cette fameuse fête des Sigma Mu comme ça, il fallait une invitation. Moi je pensais que tout le monde pouvait y aller. Je soupçonne Dwight d'en avoir touché un mot à sa copine, je sais que c'est la chef des SM, qui est d'ailleurs la confrérie dans laquelle j'aimerais entrer. Pourquoi ? Parce qu'ils représentent mon idéal selon moi. Marginal, indépendant, fougueux et surtout libre. J'ai pas mal discuté avec les jumeaux, qui eux voulaient m'enrôler dans le confrérie des Pi Sigma. Perso j'étais pas plus intéressé que ça, bien sur j'aime sortir, faire la fête, prendre soin de apparence, mais j'ai pas envie d'être entourer de gars comme ça. Non j'ai juste envie de vivre ma petite vie péper tranquille et j'ai la nette impression et le sentiment qu'il n'y a que les SM qui pourront m'offrir ça. J'avais donc trouvé la fameuse invitation, du coup la je sentais l'excitation monter. Malgré ma dégaine délabrée et le fait que je ne connaisse personne, oui les jumeaux avaient pas envie de venir, je m'y rendais tout de même dans la joie et la bonne humeur. De toute façon fallait bien que je fasse des rencontres. Je m'étais pointé à l'heure, je ne connaissais aucun visage, sauf peut être celui d'un grand gaillard, un Rho chai pas trop quoi, j'ai encore du mal avec ces noms compliqués (Trey irp) vu qu'il était dans la même filière que moi à la fac.

Je n'avais pas encore pu faire sa connaissance et je me voyais pas débarquer comme directement surtout qu'il avait l'air bien entouré. Je restais du coup pour le moment dans mon coin. J'observais. Les étudiants avaient l'air de tous se connaître. Mon regard se posait sur deux trois filles plutôt canons, mais je ne relevais pas. En fait, depuis mon arrivée, je suis obnubilé par les nanas qui dépassent pas le mètre 60. Pourquoi ? Parce que le pourquoi de ma venue est une petite brunette aux longs cheveux. Enfin mon attention se porta sur un vieux car qui se ramenait, le genre de truc qui pouvait caner en chemin à n'importe quel moment. Apparemment c'était notre carosse... Putain bonjour l'ambiance. J'avais compris un peu le thème de la soirée, que ça allait être un peu flippant tout ça, et je dois dire que c'était bien parti. Je montais comme tout le monde, discrètement au final, j'entendais alors une fille se plaindre. Mon regard se posa sur elle, elle avait un mini short blanc, le cul qui allait avec bien sur. Putain c'est moi où les ricaines elles sont toutes ultra bonne ? Chez nous en France, t'as un vrai melting pot, et j'ai même certains potes qui ont fait dans l'humanitaire pour se dégoter des filles.

Après je pense que c'est aussi ça de faire parti de "l'élite" ou du "gratin" de Miami. Fils de bourge pour la plupart ça m'étonne pas qu'ils puissent se permettre des teufs pareilles. Bref je monte et je m'assois. Plusieurs minutes passent et là le bus s'arrête. Comme tout le monde je reste silencieux, je ne participe pas aux conversations, je suis toujours dans ma phase d'observation, j'attends le bon moment en somme. En tout cas ça allait pas être maintenant. Une meuf vêtu de blanc, on aurait dit une morte, the grudge, the ring je sais pas lequel, tout ce que j'aime pas, parce que oui je suis une vraie pédale parfois, venait prendre part à la fête. Putain si ils veulent nous faire flipper ils ont réussi avec moi la... Bref la nana est la, je la regarde mais au final je reprends doucement de la contenance, de toute façon c'est de la mise en scène donc ça devrait aller.... Non sérieux, ça va aller hein ? J'ai entendu dire qu'à la Halloween y'avait eu une fusillade ici, putain ça craint, je veux descendre !!!!!!! J'ai horreur de ce genre de truc, en plus elle a une sale gueule. Ouais j'aime pas les fantômes tout ça, et alors ? Après ça ne se voit pas sur mon visage, je suis accoudé contre le semblant de fenêtre et je ne regarde plus cette immonde chose. Je suis même soulagé quand elle descend. Nous arrivons donc un peu plus tard sur les lieux de la soirée. Mon attention est captivée par la petite blonde qui se met à nous parler. Alors c'est elle la meuf de Dwight. Puréeee il se fait pas chier le mec, elle est ARCHI CANON !! Du coup c'est aussi elle ma future chef ? Intéressant tout ça. Je l'écoute, elle nous explique le déroulement de la soirée. Je vois vite la bâtisse derrière elle, le genre de truc bien lugubre qui fout les jetons.

Bon ça va ça encore je gère ça me dérange pas, il paraît qu'elle est hantée ? Bon ok, même si j'aime pas les fantômes, soyons réaliste ça existe pas ... Mais je les soupçonne d'avoir foutu du monde pour nous foutre la trouille la dedans. Quoiqu'il en soit, on va devoir participer à des épreuves. La par contre ça m'intéresse, le début de la soirée commence. On est même répartie en groupe. J'attends donc patiemment qu'on nous répartisse. Je regarde la soit disant "Soraya" qui se retrouve chez les mecs. Je ne la connais pas, mais comme toutes les autres, elle est sexy. Je me lasse vite d'elle car Leahna commence sa petite répartition. Je ne retiens pas les noms qu'elle donne, sauf le mien qui arrive à un moment. Je vais donc docilement vers mon groupe puis vers elle. Une fois à sa hauteur je m'aperçois que c'est un modèle réduit par rapport à Dwight et moi. Déjà que je suis plus grand que lui, enfin ça ne la rend que plus mignonne. Bien sur elle n'a aucun attrait à mes yeux, c'est la meuf de Dwight donc rien à foutre. Par contre je vais tout de même la saluer.

"Salut Leahna, je suis Maël, je pense que tu t'en doute du coup vu que j'ai l'air d'être le petit nouveau ici. Je sais pas si Dwight t'a touché un mot nous concernant, mais je pense oui, sinon je ne serais pas la. Merci pour l'invit' en tout cas et ravi de te connaitre ! J'espère qu'on s'entendra bien, t'es peut être ma prochaine chef de ce que j'ai compris après tout...."

J'étais tout sourire et enthousiaste dans la voix. Aussi je me tourne après, histoire de pas trop la déranger pour voir qui était avec moi. Mon attention se pose sur un brun de taille moyenne avec des yeux perçants. Je connais cette tête, mais impossible que ce soit lui. Oui c'est impossible. Je le regarde, et je repense aux prénoms. Y'avait bien un Matt dedans. Je vois alors des flashs dans ma tête, la Nouvelle-Calédonie, le surf, des bars, des barres de rire. Mes yeux grossissent comme des billes. Si c'est bien lui aucun doute. Je m'approche de lui avec un large sourire qui ne me quitte pas du coup. Moi qui pensait ne connaître personne. M'exclamant en français sur le moment.

"Putain Matt c'est toi ??? C'est moi mec, Maël. Mais qu'est-ce que tu fous ici ? J'ai perdu ta trace depuis belle lurette !"

Je l'étreignais amicalement, lui et moi on était pote d'enfance, et on s'entendait déjà super bien à l'époque. Entre connard en même temps ... Quoique lui c'est quand même un level au dessus du mien, un sacré numéro même. Un sentiment de joie et de bonne humeur ne me quittait plus du coup. La petite troupe de la soirée s'était donc formée et j'avais été assez bruyant. J'en profitais du coup pour arrêter d'observer, fallait bien que je fasse connaissance avec tout le monde après tout, on allait partager des épreuves et une soirée, c'est donc le bon moment.

"Salut les gens, désolé j'ai été un peu bruyant. L'effet de surprise. Je m'appelle Maël, je viens de débarquer fraîchement. Je connais quasiment personne donc j'espère qu'on s'entendra bien."

Leur offrant un sourire, ce qui était rare chez moi je dois l'avouer, je tentais de me mêler un peu à la foule, d'être sociable quoi. Restant avec Matt pour parler avec lui. J'étais vraiment agréablement surpris de le retrouver ici. Comme quoi le monde est petit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Sam 23 Aoû - 18:41

Interaction: Aucune
Mentions:Ty/Ritchy/Sasha/Trey/Paytah/Arsène/Leahna/Eric.

Ça y était. Elle y était. S'il y vaut bien un truc que Carry attendait avec plus ou moins d'enthousiasme mais impatiemment quand même, c'était ça. L'événement organisé par les Sigma Mu. À ses yeux, c'était la confrérie par excellence. Et elle devait être une des rares personnes à penser cela parce qu'alors ... Bonjour la mauvaise réputation qu'ils avaient ceux-là, hein ! Là bas, tout y était. Camés, alcooliques, embrouillés avec l'autorité, rebelles. Quand elle y réfléchissait, il lui arrivait parfois de se dire qu'elle se sentirait peut-être mieux, plus à sa place partis eux, chez ces taré que la où elle était et avait été admise. Non, l'Australienne n'avait jamais prétendu être mal chez les Alphas Psi, elle aimait sa confrérie, mais peut être étaient-ils trop calmes, trop sages pour elle, pour son caractère. Surtout dans les moments qu'elle vivait ces temps-ci. Elle n'avait plus rien d'une artiste. La phrase qui caractérisait les Alpha n'avait plus de sens pour elle, parce que, s'il y avait un artiste en chaque enfant, elle venait de perdre le sien. À cause de la vie. D'ailleurs, elle ne se considérait ni ne s'était déjà considérée comme une artiste proprement dit. Elle n'en était pas -plus- une et n'avait jamais eu la prétention de le penser. De se définir comme ça. Contrairement à d'autre, elle n'était même pas douée. Mais bon, tout cela pour en venir au fait qu'elle était pressée. Plus que pour n'importe quels autres événements auxquels elle avait déjà participé. Oui, la brunette était pressée. Pressée de voir ce qui les attendait, ce que les Sigma Mu leur avaient réservé. Et bizarrement, pour une fois, elle ne doutait pas du résultat, bien qu'un peu hésitante au début, elle ne doutait plus du tout. Aucunement. Elle était honnêtement persuadée que ça valait largement le coup de se déplacer et dieu que savait à quel point la jeune fille pouvait être fainéante et pourtant pas cette fois. Elle plaçait beaucoup d'attentes dans cette soirée, surtout après avoir reçu la fameuse invitation qui avait mis, à plus d'un, l'eau à la bouche. Fallait être sincère, ils étaient parfaitement parvenus à faire naître un tas de questions dans les esprits de leurs hôtes avec leur papier blanc tâché d'encre rouge comme s'il s'agissait de sang. Et puis, leurs histoires de frisson et de peur donnaient vachement envie aussi. Ils avaient, après ça, plutôt intérêt à assurer s'ils ne voulaient pas décevoir les invités et par la même casino occasion foutre en l'air leur réputation. La brunette y allait en partie pour cette raison. Elle voulait à tout prix vérifier s'ils étaient à la hauteur avec leur événement, si vraiment, ils parviendraient à en faire frissonner plus d'un. C'était, pour la première fois, véritablement motivée que l'Alpha Psi se préparait.

Tenue blanche exigée. Non mais franchement. Un truc blanc, quoi ! Si ça ce n'était pas une connerie. Du blanc, Carry n'en avait que très peu. Il lui restait bien une robe blanche avec une ceinture noire mais celle-ci faisait beaucoup trop habillée pour un événement comme celui-ci, sans doute rempli de surprise. Cependant, si elle croyait avoir à acheter de nouvelles fringues juste pour ça, elle se trompait. En un coup de fil à sa mère, elle avait trouvé exactement ce qui lui fallait. Unchemisier, qui lui venait directement de sa mère et un slim blanc dont elle avait totalement oublié l'existence. Une chance que sa mère se souvenait qu'elle le lui avait envoyé quelques mois plus tôt. Pour parfaire sa tenue et ne pas désobéir ne serait qu'un peu au dress code, elle décidé d'enfiler ses Dc Martens blanches et vernies. Pour que tout ne soit pas trop, trop blancs, elle entoura sa taille d'une ceinture et enfila un bracelet orné de croix sur son poignet droit et un autre plus simple à son poignet gauche. Pour elle, le noir manquait cruellement à cette tenue, d'où l'utilité qu'elle trouvait à ces futiles accessoires. Honnêtement, la touche de maquillage qu'elle ajoutait devant son miroir n'était pas le truc le plus nécessaire, mais par reflex, elle se passa un coup de rouge à lèvres pour contraster avec la pâleur des vêtements. Là, tout était vraiment parfait. Fin prête, elle jeta un œil à son réveil qui indiquait vingt heures trente passées. Il ne lui restait donc pas énormément de temps pour se rendre sur le lieu de rendez-vous et comme elle avait quand même tout le bâtiment de la confrérie à traverser, elle se hâta, prit tout de même son portable au cas où et quitta sa chambre.
Sans grand étonnement, elle fit face à des couloirs particulièrement déserts. Surement devaient-ils tous être déjà là-bas ou alors dans je chambre ou bien encore en ville. Tout le monde ne participait pas à l'événement après tout. Peut importe, moins elle croisait de gens, mieux la brunette se portait et là, elle n'avait franchement pas de quoi se plaindre.
Sur le chemin, elle prit un peu de son temps pour défaire son chignon mal fait et laissa retomber sur ses fines épaules de longs cheveux bruns desquels s'échappait une faible odeur d'abricot. Merci le shampoing pour enfant. La tête encore mouillée, Carry se rendit compte qu'il faisait quand même un peu frisquet, limite qu'il faisait presque froid. Et le vent n'aidant pas, le duvet qui recouvrait le dos de la jeune fille se redressait à cause de la température bizarrement basse.
Franchement, elle espérait qu'il n'aurait pas à attendre trop longtemps sur le parking et que leur événement ne se passerait pas en extérieur, sinon, ça risquait de ne pas être trop, trop agréable m'enfin. Les Sigma n'étaient pas connus pour être des gentilles personnes attentionnées, si ?

Cinq à dix minutes, seulement, lui ont suffit pour rejoindre le parking dans les temps. Elle ne s'était, en aucun cas, pressée, chose qui aurait été inutile et qui l'aurait sans doute fait transpirer, ce qui n'était pas une nécessité, pas après la bonne douche qu'elle s'était prise.
Sur le lieu de rendez-vous, beaucoup étaient déjà là. Elle put reconnaître vaguement certains visages sans s'avancer trop parmi eux. Se mêler à la foule n'étant pas son truc. De loin, donc, elle examinait, scrutait, analysait les gens déjà présents. Y'avait un type dont le nom lui échappait mais qu'elle avait vu à la soirée des Pi Sigma et qui traînait avec Ty, d'ailleurs le cousin de celui-ci était là, lui aussi. Puis, elle aperçut Arsène qu'elle décida de saluer plus tard ainsi que le mec qui avait débarqué dans sa chambre en plein pendant les examens, dans le but de se la taper. En le fixant, un sourire étira ses lèvres. Cette nuit là avait été véritablement hilarante ! Mais bon, mieux valait qu'il ne la voit pas et pour passer en mode discret, elle était plutôt douée, surtout quand elle vit cet abruti. Celui de la cafétéria. Il fallait qu'il soit là, lui aussi ? Merde ! M'enfin, il était hors de question qu'il gâche cette soirée !
D'autre aussi étaient là, des autres qu'elle ne connaissait pas. Et pour certains, qu'elle ne voulait en aucun cas, connaitre. Elle n'avait toujours pas besoin de s'entourer. Même si elle le devrait surement, elle ne le faisait pas. Ça ne lui traversait même pas l'esprit, elle n'y pensait jamais.
Toujours aussi observatrice que lors de son arrivée, elle ne dit pas un mot mais fut interrompu dans ses analyses par un bruit métallique comme celui d'une vieille voiture en piteux état. Très vite, tous purent apercevoir, un vieux tas de ferrailles, aux couleurs jaunes et noirs. Un bus. Un vieux, très vieux bus. Celui que l'on voit dans les films, genre Beethoven ou des conneries comme ça. Les bus de ramassage scolaire en fait.
En un regard, l'Australienne pu facilement lire l'étonnement sur les traits de chacun. Et elle ne doutait pas que cet étonnement se trouve aussi sur son propre visage. C'était quoi ce truc tout pourri, tout vieux, tout crado ? Ils étaient tous habillés de blanc et ils allaient tous se pourrir en mettant juste le pieds dans ce bus poussiéreux. Contradictoire le truc, là. M'enfin, quand les portes s'ouvrirent dans un grincement et difficilement, chacun montait le plus délicatement possible afin d'éviter que le sol ne cède.

Une fois installée à côté d'une gamine (Bambi) qui elle même est assise à côté d'une fenêtre brisée, le bus démarre. A l'intérieur du véhicule ce n'est pas un silence qui règne mais bien un silence. Un silence de mort, en fait, qui seul est perturbé par le brouhaha que fait l'autocar en avançant. D'ailleurs, il roule. Le vieux chauffeur roule encore et encore sans se soucier de ses passagers, sans les regarder, sans leur parler. Puis il s'arrête. Tous croient que c'est parce qu'ils sont arrivés mais ça ne dure que quelque instant. Les marches craquent. Quelqu'un monte. Quelqu'un ou quelque chose, parce qu'à première vu, ce truc n'a absolument rien d'humain. Ce truc s'avance et s'assoit tranquillement avant de redescendre quelques mètres plus loin. C'était quoi ? Quelqu'un dit qu'elle était glacial et Carry croit reconnaître la voix du gars de sa chambre. Mais ouais, elle était pire que glacial. Surtout que le temps que le bus redémarre, elle reste plantée là, sur la route et ne bouge pas d'un poil. Elle fait peur. Elle fait naître en chacun un frisson qui parcoure leur colonne vertébrale. Ca commence bien. Ça c'est de l'ambiance.
Le bus roule encore un peu quand d'un coup, il s'arrête et là, c'est là que tout le monde descend. Une blonde les attendait et prend la parole. D'abord ironiquement, elle prend ensuite un ton plus sérieux pour expliquer à tous le déroulement de la soirée.
Une maison hantée, intéressant. Rien que la façon dont elle explique les choses, ça fout les frissons, l'angoisse, la peur. Mais la brunette s'amuse déjà. Elle a hâte.
Puis, séparation. Les filles d'un côté, les garçons de l'autre. Y'a juste un hic. Parmi les filles se trouve un mec et parmi les mecs se trouve une fille. Directement, ça charrie, mais la jeune fille ne fait pas trop attention.
Elle suit juste les autres nanas et le vieux chauffeur qui doit surement être Eric. Et elle ne parle pas, à personne. Elle se tait et elle attend. Comme les autres. Elle attend.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Dim 24 Aoû - 12:08




Sigma Mu's Party












Interactions: Nicholas, Leahna, Jennifer, Arizona, Lila le groupe des filles.

Pour faire de l'effet ça faisait de l'effet, même plus que prévu, le début de notre projet était une réussite totale, jamais je n'aurai pensé qu'ils flipperaient autant, ceci-dit nous nous sommes donnés du mal pour çà. On a passé un bon temps à réparer le bus, car si il a l'air de ne pas tenir debout, il y a une semaine c'était encore pire, le moteur ne tournait pas, il manquait des roues et il avait fallu bien le retaper, je dois avouer que conduire ce vieux tacot n'était pas la chose la plus rassurante que j'ai faite dans ma vie mais le jeu en valait la chandelle, enfin il ne devrait pas y avoir de problèmes, enfin en principe, j'espérai ne pas avoir à leur faire le coup de la panne, quoi que, un car délabré avec un conducteur douté et une Dame Fantôme, forcés de s'arrêter en plein milieu de nulle part en attendant que les secours arrivent ça donne du cachet à la soirée, mais normalement les réparations devraient tenir jusqu'au lieu de rendez-vous, pour le retour c'était moins sur mais bon on verrai ça à ce moment là, l'important était d'arriver sain et sauf, c'est pourquoi je ne quittais pas la route des yeux, ce machin n'avait pas la direction assistée et l'accélérateur était un peu capricieux, même si je devais jouer mon rôle je n'allais pas non plus prendre de risque. Les réactions étaient différentes dans le bus, mais ce qui régnait c'était la surprise et surtout ils se demandaient tous à quelle sauce nous allions les cuisiner, s'ils savaient... Je souriais intérieurement, si le bus commençait à les intriguer et voir même à les effrayer j'avais hâte de voir leur réaction à la prochaine surprise que nous leur réservions, et cette surprise allait arriver dans quelques instants. Du coin de l'oeuil j’apercevais la Dame Blanche, sur le bord de la route, je pilais net devant elle, j'ouvris les portes sans même lui jeter un regard alors qu'elle montait, je fermais les portes et je la laissais faire son ouvrage. Je sentis quelqu'un se pencher sur le siège derrière moi, avant d'entendre une voix, une voix que je connaissais, celle de Nicholas, un garçon qui était arrivé à Wynwood il y a peu et que je m'étais juré de protéger, ce dernier me demanda si la Dame Blanche était ma petite amie, une nouvelle fois je souris mentalement, j'aurai bien voulu lui répondre normalement mais je devais rester dans mon rôle et surtout il risquait de reconnaître ma voix, je lui répondis donc juste par un grognement guttural qui n'était ni une affirmation, ni une négation.

L'arrivée de la Dame Blanche fit l'effet escompté, tout le monde a arrêté de parler, tout est devenu calme et il y avait de quoi sa performance était incroyable, fantomatique et glaciale à souhait, elle s'est assise à côté de quelqu'un, un quelqu'un qui a essayé de lui parler, le pauvre si il savait ce qui l'attendait. Dans le fond du car j'entendais des discussions fuser au sujet de la Dame Blanche, je m'autorisais un petit sourire alors que nous continuions à avancer. Le temps passais, soudain la température baissa, signe que la Dame Blanche allait bientôt nous quitter, en effet elle se leva et vint me rejoindre, après qu'elle m'eut jeté un regard, je stoppais le bus une nouvelle fois et je la laissais sortir et sans plus de cérémonie je redémarrai.

Après quelques instants nous arrivions à l'endroit de la fête, une énorme maison hantée qui serait le théâtre de nos opérations, pour le moment tout s'était bien passé. Je rouvris les portes et je laissais tout le monde sortir, visiblement ils étaient tous plus ou moins contents de sortir de la boîte de conserve qui leur a servi de carrosse pour ce soir. Maintenant il fallait que je sois rapide, j'allais garer le bus un peu plus loin, rapidement, je fonçais à l'arrière du bus où j'avais caché une valise, je l'ouvris et en sorti de quoi me démaquiller et enlever mon postiche, je me recoiffais et me débarrassais de mon déguisement pour enfiler un pantalon noir, des Doc Marteens et un t-shirt noir, avec marqué « Sigma Mu » en rouge ainsi que « Chef » dans le dos comme celui que portait Leahna. Puis je couru jusqu'à l'endroit où tout le monde était regroupé, Leah était entrain de finir son discours et répartissait tout le monde dans les groupes, lorsque j'arrivais elle me demanda si j'avais pris une photo dans le bus, je souris : « J'en ai pas eu l'occasion, mais tu aurais vu leur tête. De toute façon je pense qu'on va avoir quelques bonnes occasions de prendre de belles photos ce soir » lui répondis-je en rigolant.

Les groupes se formaient petit à petit, comme convenu Leahna envoya Nicholas dans le groupe que je dirigeais, d'ailleurs alors qu'elle parlait je défiais quiconque du regard de lui chercher des ennuis. Le groupe des filles prenaient place devant moi, Nicholas vint me saluer, je lui souris : « Merci Nico ! Et tu n'as encore rien vu. » Parmi les filles il y avait des personnes que je connaissais, Jennifer Wilson par exemple, je m'amusais de temps en temps à lui lancer quelques défis, je la saluais d'un signe de tête et d'un sourire avant de porter mon attention sur une fille que je ne connaissais pas interpella Nicholas sur la raison de sa présence dans le groupe des filles, je ne dis rien car ce n'était pas à moi d'en parler mais je me réservais le droit d'intervenir au cas où. Dans le groupe je remarquais une fille que j'avais vu deux trois fois dans l'année qui me fixais des yeux et qui ne me lâchais pas, je levais un sourcil étonné et je reportais mon attention sur le groupe, Lila vint nous rejoindre, elle dirigera avec moi le groupe pour cette épreuve, je la saluais: "Salut Lila, tu aurais vu leur tête à tous dans le bus"

« Bonjour tout le monde, je suis Eric et voici Lila et nous allons vous diriger pendant toute la durée de l'épreuve, vous pensez avoir atteint le summum de l'horreur dans le bus, croyez moi ce n'est que le tout début ! » Je leur fis un grand sourire. « Si vous voulez bien nous suivre ? » Sans me départir de mon sourire je me mis en marche, les entraînant à l'écart de la maison hantée, je poussais une grille pour faire entrer tout le monde dans ce qui était bel et bien un cimetière. Toujours souriant je me tournais devant nos convives. « Entrez entrez n'ayez pas peur, charmant n'est ce pas ? C'est bel et bien ici que votre épreuve va se dérouler ! Comme les autres équipes vous êtes à la recherche d'indices, quand vos indices seront réunis avec ceux des autres équipes vous pourrez trouver le moyen de rejoindre la soirée dans la maison hantée. Dans ce cimetière nous vous avons préparé des choses intéressantes, des petits trous remplies de bestioles, de boue, des caveaux vides mais bel et biens hantés et d'autres choses joyeuses dans le genre, mais il vous faudra passer ses obstacles pour trouver les deux indices cachés dans le cimetière, n'ayez pas peur, il ne peut techniquement rien vous arriver... Enfin normalement. Et bien il est temps pour moi de déclarer l'épreuve ouverte ! Et attention, il se peut que les fantômes existent vraiment après tout... » Je leur fis un grand sourire alors que l'épreuve commençait et que tout le monde s'éparpillait dans le cimetière à la recherche des indices.


Résumé:
 




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Dim 24 Aoû - 17:49

Interaction: Bambi
Mentions:Chauffeur, Eric, Leahna, Nicholas, les autres.

Elle n'avait pas plus que cela envie d'y aller. Elle n'en avait même carrément pas envie. Pourquoi ? Parce qu'elle a toujours cette peur profondément ancrée au fond d'elle qui l'empêche de voir les gens sous un autre angle que celui de "Prédateurs dangereux". Elle ne les voit que comme des gens qui lui veulent du mal. Filles et garçons. Tous étaient dans le même sac, sauf Bambi. Bambi, sa soeur, sa moitié, son autre elle. Sa jumelle. D'ailleurs, c'était pour elle qu'elle allait à cette soirée. Sa toute première à Wynwood, son nouveau lycée. C'était pour elle, qu'elle y allait, pour essayer de lui montrer que ça allait mieux, qu'elle pouvait le faire, qu'elle était devenue plus forte. Mais ce n'était pas le cas. C'était un mensonge, le plus gros qu'elle n'avait jamais inventé après celui de l'incident. Après celui du traumatisme qui, d'ailleurs, n'avait pas tenu bien longtemps, et celui qu'elle voulait faire ne ferait pas long feu non plus, elle en était sur. Sa soeur n'était pas stupide, elle la connaissait trop bien, par coeur, comme elle se connaissait elle même. Les deux ne pouvaient rien se cacher. Si l'une voulait mentir à l'autre, ça se sentait tout de suite. Fawn était Bambi et Bambi était Fawn. Ça pouvait être un avantage comme un inconvénient à vrai dire ...

Satisfaite de la semaine qu'elle avait passé à tenter -avec réussite- de faire croire à son aînée qu'elle n'irait pas à cette soirée, elle se préparait le plus sobrement et le plus rapidement possible dans la chambre qu'elle occupait en attendant d'obtenir sa confrérie. Très facilement, elle se glissa dans une robe blanche des plus banales en espérant justement de ne pas attirer l'attention. En général, elle était habituée et parvenait assez facilement à se faire discrète. Chose qu'elle faisait, très, très souvent. On pouvait presque parler d'experte, en fait.
D'un geste aussi rapide qu'efficace, elle noua ses longs cheveux roux en une queue de cheval basse qui dégageait parfaitement son visage. Ce n'était pas la meilleure chose à faire pour se cacher, se dissimuler, mais pour l'instant, c'était nécessaire. Sa tignasse lui donnait chaud. Sensation qu'elle allait très rapidement perdre en mettant les pieds dehors, parce que oui, il faisait légèrement frais. Mais ça allait, parce qu'heureusement, elle avait pensé, pour une fois et elle ne savait comment à prendre un blouson. Certes, celle-ci n'était pas blanche mais au moins, elle la réchauffait un minimum et puis, si vraiment le fait qu'elle soit noir dérangeait, elle l’enlèverai une fois sur place. Enfin, pour compléter sa tenue en évitant toute catastrophe, elle avait enfilé ses vieilles converses blanches usées à la place des toutes neuves. C'était toujours mieux surtout quand on ne savait pas ce qui nous attendait.

Toute en discrétion, elle se rendit sur le lieu du rendez vous, donc le parking. Tout le monde était déjà là, même Bambi. Mais ce n'était pas le moment. Fawn savait qu'à coup sur, elle se ferait sermonner si sa soeur la voyait, alors mieux valait se faire toute petite. Et pour ça, elle pouvait compter sur l'arrivée du bus délabré. Honnêtement, rien que de le voir lui déclencha un frisson qui parcourra tout le long de sa colonne vertébrale. Déjà qu'elle n'était pas des plus courageuse... Ça promettait.
Les uns après les autres, tous montèrent à l'intérieur du véhicule et prirent place sur des sièges éventrés et poussiéreux. C'était, la boule au ventre, que la rouquine en fit de même. Assise derrière un jeune homme (Nicholas), deuxième rangées derrière le chauffeur, elle patienta le long du trajet et comme tout le monde, pensa que c'était enfin fini quand il s'arrêta, mais ... Non. En fait, il ne faisait qu'un simple arrêt, pour quelqu'un. Un espèce de fantôme horriblement pâle, presque translucide qui obligea Fawn à contracter tout ses muscles et à presque se recroqueviller quand la chose se déplaça dans l'allée et s’essaya près d'un jeune homme qui tenta de lui parler. Quel idiot ...

Le truc ne resta pas trop longtemps mais suffisamment pour refroidir encore plus l'ambiance. Il faisait froid, pour de vrai. Tellement froid que la jeune canadienne tira sur sa veste pour regrouper les deux côtés des fermetures et la fermer entièrement. C'était vraiment flippant ... Elle n'osait même pas imaginer ce qui l'attendait, elle et les autres .. Elle avait peur, pour le coup, vraiment très peur. L'idée de sortir du bus et de rentrer lui avait même traversé l'esprit, mais elle savait très bien que ce n'était pas possible. Dommage. Mais, si elle faisait ça, elle se serait fait remarquer, ce qu'elle ne voulait pas du tout. Le plus vite qu'elle le pouvait, elle reprit son calme et patienta que le bus s'arrête de nouveau, et qu'il ouvre les porte pour que tout le monde descende. Ce qui d'ailleurs ce fit rapidement. Etant parmi les dernières à sortir, elle prit plus de temps et pu observer très rapidement le chauffeur. Un vieux type bien dégueulasse, avec une barbe et des fringues troués. Il l'avait déniché où celui là ? Peut importait. A peine avait elle mis le pieds par terre qu'elle se figea. Une maison hantée ... Manquait plus que ça, tiens. C'était trop .. Vraiment trop. Trop pour le petit être fragile qu'elle était. La douleur dans son ventre s'intensifia. Elle ne sentait vraiment pas cette soirée. Le petits groupes se dirigea vers deux ou trois personnes aux sweat-shirt noir, marqué "Sigma Mu" en rouge. Ce devait être eux, les organisateurs.

La blonde qui parlait devait être la chef, d'où l'inscription sur son haut. Elle expliquait alors le déroulement de la soirée. Séparation garçons d'un côté, filles de l'autre. Des épreuves ? Ca sentait pire que mauvais. Si c'était des trucs sportifs, Fawn était persuadée de perdre. Elle était bien nulle, niveau effort physique. Les instructions terminées, tous se séparèrent pour ne former plus que deux groupes. Les filles devaient suivre un certain Eric. Après quelques exceptions, chaque "troupeau" se mirent en route.
Sur le chemin, de elle ne savait où, Fawn observe sa soeur qui parle avec l'unique garçon de leur groupe ... Le moment était donc mal choisi pour aller la voir. Patience.
Après quelques instants de marche, tout le petit groupe s'arrête parce que le guide ouvre une porte. Une porte que Fawn n'avait d'autre mot pour la qualifier qu'inquiétante.

« Entrez entrez n'ayez pas peur, charmant n'est ce pas ? C'est bel et bien ici que votre épreuve va se dérouler ! Comme les autres équipes vous êtes à la recherche d'indices, quand vos indices seront réunis avec ceux des autres équipes vous pourrez trouver le moyen de rejoindre la soirée dans la maison hantée. Dans ce cimetière nous vous avons préparé des choses intéressantes, des petits trous remplies de bestioles, de boue, des caveaux vides mais bel et biens hantés et d'autres choses joyeuses dans le genre, mais il vous faudra passer ses obstacles pour trouver les deux indices cachés dans le cimetière, n'ayez pas peur, il ne peut techniquement rien vous arriver... Enfin normalement. Et bien il est temps pour moi de déclarer l'épreuve ouverte ! Et attention, il se peut que les fantômes existent vraiment après tout... »

Un cimetière. Franchement, la jeune fille ne savait pas si elle n'aurait pas préféré la maison hantée ... Des indices cachés. Non, mais tout pour qu'elle perde en fait. L'orientation et la recherche d'objet c'était pas du tout son truc. Vraiment pas ... En plus, c'était avec un grand sourire sur les lèvres que ce Eric avait annoncé que peut être les fantômes existaient-ils vraiment ... Sympa le gars .. Vraiment !
Rapidemment prise de panique, l'adolescente n'eut d'autre choix que de se rapprocher de Bambi. Dans un élan d'angoisse, elle lui serra le bras, s'accrocha à elle et murmura : "Bambi ... Tu restes avec moi, hein !"

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Dim 24 Aoû - 19:25






event sm - sigma mu's party
Alexandra et inscrits


Interactions: Bambi, Fawn
Mentions: Nicholas, le chauffeur, Leahna, Eric

Non mais qu'est-ce qui m'a pris, franchement, qu'est-ce qui m'a pris? Je veux bien qu'Elena soit ma meilleure amie. Je veux bien qu'elle fasse partie des SM. Je veux bien qu'elle me force de venir m'invite à son event. Mais ça, non. Non non non. Je secoue la tête toute seule, comme une folle, en voyant la carcasse qui se dirige vers nous. Ils vont quand même pas nous faire monter là-dedans non? Beh si. Une jeune femme brune s'avance, un énorme sourire ravi sur les lèvres. Elle doit être mazo.

Je monte dans le bus, un peu à contrecœur mais poussée par la masse de corps qui s'appuient contre moi, trop heureux de pouvoir se faire un peu peur entre amis. Oui, sauf que des amis, j'en vois pas beaucoup. Jenn est avec des amis populaires; Sean, je l'évite depuis l'incident du malheureux soir de retour de vacances; Paytah, je l'évite aussi, j'ai peur de lui faire du mal; Elena n'est nulle part. Je m'assois derrière un jeune homme [Nicholas] inconnu au bataillon, soit deux rangs derrière le conducteur. Je suis rejointe par une jeune femme rousse [Fawn] qui semble fragile et apeurée, un peu comme un faon. Je lui lance un sourire pour essayer de la rassurer, mais je sais qu'il sonne faux comme une cloche en carton.

- Toi aussi on t'a forcée?

Elle me répond par un timide sourire. Je me tourne vers la vitre pour essayer d'y voir quelque chose. Tout est couvert de poussière et de toiles d'araignée. A un tel point que ça fait un peu exagéré. Je tends la main vers une toile, sûre que ce n'est que du coton, des trucs qu'on met sur les terrasses des maisons pour Halloween, mais je manque de hurler quand ma main rencontre non seulement la vraie matière d'une toile, mais en plus son habitante, une araignée à longues pattes. La surprise me fait bondir vers ma voisine, et je m'excuse d'un sourire.

Quelques temps après, le bus s'arrête. Je me demande bien ce qu'ils nous réservent. Un fantôme. Ben oui, pourquoi pas, un fantôme. Je frissonne de peur. Une boule d'angoisse est en train de nouer lentement tout ce qu'il y a à nouer dans mon ventre. Malgré mon sweatshirt, je tremble de froid, la température semble être descendue de plusieurs degrés. Ma voisine fait de même en refermant son blouson. D'ailleurs, je ne sais pas si c'était vraiment une très bonne idée de mettre une robe, mais bon. J'essaye de ne pas trop me concentrer sur le fait qu'une revenante se tient dans le bus, ainsi qu'un chauffeur qui a l'air à peu près aussi vivant qu'elle, quand le bus s'arrête de nouveau pour laisser descendre le fantôme. Je frissonne de plus belle quand elle passe dans l'allée.

Quelques temps plus tard, on arrive au manoir "hanté". Je dis bien "hanté", parce que ces choses-là, je n'y ai jamais cru. On verra bien si ces Sigma Mu me feront changer d'avis. On est accueillis par la chef, puis l'adjoint prend le groupe de filles et l'emmène direction... Le cimetière. Ben oui, bien sûr, pourquoi n'y avais-je pas pensé avant? Dès qu'il déclare l'épreuve ouverte, je cherche des yeux la rousse à côté de qui j'étais. Elle se tient près de moi et s'agrippe au bras de la mazo que j'ai vue tout à l'heure. Maintenant que je les vois, je trouve qu'elles se ressemblent. Elles doivent être sœurs sûrement.

- Bambi ... Tu restes avec moi, hein ! D'accord, la brune, c'est Bambi. Noté.

- Fawn?! Mais qu'est-ce que tu fais là? La rousse, Fawn. Son nom lui va bien. Tu es folle? Bon, je suppose que maintenant que t'es là, tu vas pas repartir. Et bien sûr que je reste avec toi, idiote.

Elle lui sourit tendrement. Je m'approche doucement et, prenant mon courage à deux mains, je demande:

- Hum... Euh... Je peux chercher avec vous? Enfin, je veux dire, on peut faire équipe?

La brune interroge sa sœur du regard, qui hausse les épaules et me sourit. Elle se tourne vers moi, un large sourire sur les lèvres, et me répond:

- C'est d'accord! Plus on est de fous, plus on rit! Ou moins on a peur, ça dépend.

Tenue: Sweat, jean, baskets

Résumé:
 

Spoiler:
 

made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Lun 25 Aoû - 0:02




Sigma Mu's Party












Mentions : La foule, les Sigma Mu, Leahna, Mike, Soraya, son groupe
Interactions : Leahna, son groupe (Paytah, Meven, Sasha, Sean et Aryan)


On aurait dit une scène de cinéma, tant l’environnement se mariait parfaitement avec le silence lourd de l’attente. Une attente longue, longue de plusieurs semaines, sur le point de se terminer ce soir, le grand soir.

Le soleil se couchait face à nous dans un étonnant dégradé de couleur, et la cime des arbres environnants faisait déjà de l’ombre sur la grande maison abandonnée, le lieu que nous avions choisit pour montrer à Wynwood de quel bois on se chauffait. Elle ressemblait à un grand manoir, et devait, autrefois, être l’une des plus belles demeures de la ville. Mais le temps avait fait son effet, et la façade s’écaillait désormais de plusieurs fissures alarmantes, tandis la peinture s’effritait à peine on posait la main contre la paroi. Sans parler de l’intérieur, de ses nombreuses pièces, toutes aussi morbides les unes que les autres. Mais l’intérieur, c’était pour plus tard. En premier lieu, nous avions préparé quelques épreuves « sympathiques » pour nos invités, répartis en plusieurs groupes. Oui, « nous » avions préparé. J’avais participé à quelques préparations, et le plus surprenant dans tout ça, c’est que personne ne m’y avait contraint. J’avais aimé le faire, ainsi que participer à la vie de ma confrérie. « S’impliquer », c’est comme ça qu’on dit ? Mes vieux ne me reconnaîtraient pas. Et tout bien réfléchit, ce serait peut-être une bonne chose.

Henri lui-même avait encore du mal à croire à cet engouement pour mes nouveaux camarades, et pour ma maison. « Le p’tit merdeux commence à aimer les gens », qu’il devait se dire. Il n’avait pas tout à fait tord. J’aime bien ces gens. J’aime la maison des Sigma Mu, ma chambre, le « bar des pirates », et même ma colocation avec Lila. Je me surprendrais presque à dire que j’aime l’école en internat – ce qui serait la plus navrante de toutes les affirmations que je n’aurais jamais dites.

Alignés dos à la maison, silencieux mais de plus en plus impatients, je jetai de bref regards vers mes camarades, dont Leah, ma chef, qui je le voyais bien, commençait aussi à frémir d’impatience. Elle portait la même tenue que nous tous, un pantalon et un gilet noir, avec une capuche sur la tête, à la seule différence que dans son dos était inscrit « Sigma Mu – Chef » alors que dans le mien c’était le rôle de « Recruteur » qui était imprimé en lettres rouges sang. J’allumai une énième clope lorsque Mike nous rejoignit et nous affirma que jusqu’ici, tout s’était bien passé. Petit ouf de soulagement. Qui fut bref puisqu’un bus – et pas n’importe lequel - venait de tourner à l’angle de la rue voisine et s’approchait de nous. Même dans la nuit tombante on remarquait très bien son état lamentable et ses vitres cassées. En un rien de temps, une horde d’étudiants en sortit et vint se planter devant nous, tout en commentant leur trajet.

Leah les accueillit avec un petit discours avant de leurs expliquer les règles de la soirée, et les épreuves à passer pour gagner le ticket d’entrée. Pendant ce temps-là, je fixai nos invités du regard, et remarquai qu’il restait pour moi beaucoup de visages inconnus. On remarquait de loin les « gros bras » du bahut, et les poules autour d’eux. Je m’attardai sur certaines d’entre elles, puis me focalisai à nouveau sur le speech de Leah. Lorsqu’elle adressa sa dernière « petite » remarque à Soraya, je lâchai un raclement de gorge sonore, presque innocemment, avant de jeter un bref regard amusé ainsi qu'un clin d'oeil vers ma chef.

« Alors 3 épreuves : 3 groupes. Le premier groupe est composé de Paytah, Sasha, Aryan, Meven et Sean et vous allez avec Shane qui vous expliquera votre activité. »

Pour moi, la soirée était définitivement lancée. Je cherchai du regard les cinq mecs que je devais guider, et leurs fit un signe de la main. Je ne calculais presque plus les autres personnes, sauf un mec qui semblait arriver et qui se présenta à la foule. Je tendis l’oreille pour entendre s’il faisait parti d’une confrérie, mais il semblait que non. En tant que recruteur, je gardai ça dans un petit coin de ma tête, mais me retournai vers mon groupe et observai un moment leurs tenues blanches, pour la plupart.

« Bon, comme vous l’avez compris, je suis Shane. C’est moi qui vais vous guider dans votre épreuve, mais que les choses soient claires, j’suis absolument pas responsable de ce qui peut vous arriver. Suivez-moi, c’est par là. »

Sans un mot de plus, je partis dans le sens opposé à la maison, en direction du bois avoisinant, les cinq gars sur mes talons. N’étant pas le plus bavard du monde, je me contentai d’avancer en silence, tout en écoutant la discussion de ceux qui me suivaient, un petit sourire aux lèvres en entendant leurs commentaires sur ce début de soirée, et sur leurs épreuve à venir. Nous marchâmes quelques minutes, et alors qu’on apercevait Mike et son groupe se diriger vers les marais, nous continuions à nous enfoncer dans les terres.

Je sortis une vieille lampe de poche de mon pantalon et m’en servis pour avancer dans l’obscurité tant la lumière faiblissait de minutes en minutes. Le soleil était quasiment couché, et de nombreux bruits, plus ou moins suspects, raisonnaient dans les bois. Si je n’avais pas déjà squatté les lieux pour l’organisation de la soirée, j’aurais probablement flippé. On ne voyait plus à trois mètres, et le hululement lointain des chouettes se mélangeaient aux craquements bruyants des branches d’arbres. Des branches que l’on semblait écraser, comme si quelqu’un nous suivait, et nous regardait, là, tapis dans l’ombre.

Les craquements se répétèrent tout le long du trajet, mais je n’y fis guère attention ; il valait mieux de continuer à avancer, et d’entamer cette toute première épreuve, une bonne fois pour toute.

Je m’arrêtai enfin devant ce qui se ressemblait à un immense rocher recouvert de mousse et de végétation, et me retournai pour faire face à nos « chers » invités.

« Voilà, on est arrivé. C’est ici que vous passerez votre épreuve. Ou plutôt … là-dedans ! » ajoutai-je en contournant le grand rocher jusqu’à un trou dans la roche, qui se révélait en fait être l’entrée d’une grotte, depuis longtemps oubliée puis dissimulée par la végétation qui reprenait patiemment ses droits. « Comme vous l’a dit Leahna, on doit mériter réellement sa place, dans une fête Sigma Mu. Ici, pas de favoritisme parce qu’untel fait partie de l’équipe de foot, ou parce qu’untel a baisé je-ne-sais-quelle salope sans cervelle. » Première mise au point, durant laquelle je jetai des regards soutenus vers mon auditoire, donc certains pouvaient tout à fait correspondre à la description que je venais de faire.

« Le but de cette épreuve est de dégoter un indice, et c’est cet indice ajouté à ceux des autres groupes qui vous permettront de pénétrer dans la maison, car au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, celle-ci est condamnée depuis des années. Vous trouverez cet indice à l’intérieur de la grotte … quelque part entres les cadavres de chauve-souris et les toiles d’araignées. Il me semble qu’il reste aussi quelques ossements qui datent de la colonisation espagnole, mais après tout, ce ne sont que des tas d’os en putréfaction, n’est-ce pas ? » finis-je par dire dans un sourire, un air de défi dans le regard.

« Évidemment, vous jouerez tous le jeu. Le premier qui ne le fait pas, il peut dire au revoir à sa soirée. Et se démerder pour rentrer, par la même occasion. »

Je laissai quelques secondes aux cinq garçons pour mémoriser tout ce que je venais de leurs dire, avant de reprendre :

« À l’intérieur, vous n’aurez comme seul outil que cette lampe, dis-je avant de volontairement la faire tomber dans une flaque d’eau, et de fixer ses débris tout en continuant : ah bah non, vous ne l’avez plus. Alors bonne chance, et si j’étais vous, j’éviterais de frôler les murs. Les chauves-souris ne voient pas mieux que vous ne verrez là-dedans, mais elles ne manqueront pas de vous attaquer si vous vous approchez d’un peu trop près. »

D’un air satisfait, je fis quelques pas en arrière et d’un signe de main, je leurs indiquai qu’ils pouvaient débuter leurs épreuves. Ainsi, les choses sérieuses commençaient.

Résumé : Shane attend l'arrivée des invités devant la maison, puis patiente le temps du discours et emmène son équipe dans une grotte pour son épreuve.

Consignes Hors-RP:
 



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    Lun 25 Aoû - 2:13



Mention: Jennifer, Leahna, Eric, La nana flippante, Ritchy, Sasha
Interaction: Jennifer, Aryan, Shane, son groupe.

Meven se hâtait devant le miroir de sa salle de bain. Comme l’avaient demandé les Sigma Mu, il fallait être vêtu de blanc. C’était pas vraiment sa couleur de prédilection, mais que ne ferait-il pas pour une soirée ? Et ce même si celle-ci avait plus l’air d’une soirée d’halloween qu’autre chose. Sortant dans le couloir à l’étage, il tomba nez à nez sur Monica, sa sœur. A chaque fois qu’elle la croisait, elle avait Maëva dans les bras. Pour une fois, il décida de ne même pas relever la présence de Monica et de sa fille. Il était bien trop pressé à partir, mais ce ne fut pas au goût de sa cadette visiblement. « Tu vas où, sapé comme ça ? Au paradis ? » Il roula les yeux. Elle avait un humour décadent. « T’es vraiment drôle, je suis mort de rire. T’es toujours collée à cette gamine. T’as pas mieux à faire de ta vie ? » Meven n’attendait même pas la réponse de Monica qu’il prit les escaliers menant au rez-de-chaussée. « Si, justement, garde ta fille pour une fois, j’ai un rancard » Il était hors de question qu’il fasse du babysitting, il n’avait rien demandé à personne et encore moins une formation de sage femme avec une gamine dont il se fichait éperdument. « Non, démerde toi j’ai une soirée. Refourgue là au premier SDF venu, rien à foutre. » Elle lui tendit l’enfant d’un an en train de gazouiller avec l’espoir qu’il accepte de laisser sa soirée pour sa fille, au moins une fois dans sa vie. Le jeune homme contourna sa sœur en évitant que Maëva lui agrippe le pull comme elle savait si bien le faire et sortit en prenant ses clés et claquant la porte derrière lui.

Dans sa voiture, Meven mit le contact et repensait à ce que lui demandait constamment sa sœur. Il avait beau faire le mec qui s’en foutait, il fallait vraiment qu’il fasse quelque chose avec cet enfant. L’expédier quelque part, si possible à sa mère. Encore fallait-il qu’il sache où elle se trouvait et il n’en avait aucune idée. Cependant, ça ne serait pas très difficile pour lui de retrouver sa trace. Enfin, il tourna la clé de contact et se rendit jusqu’au parking du lycée où d’autres attendaient. Meven s’approcha du groupe et son sourire s’afficha lorsque son regard se posa sur la chef des Eta Iota. Ce fut le première personne vers qui il se dirigea, attrapa sa main pour la faire tourner sur elle-même, admirant sa tenue. Elle était toujours aussi ravissante. Il lui déposa enfin un baiser sur la joue pour la saluer « Mademoiselle Wilson, toujours la grande classe à ce que je vois. Je ne m’attendais pas à te voir ici, c’est un plaisir » Enfin, il la laissa à ses occupations et saluait les quelques têtes connues, notamment les joueurs de son équipe de foot US. S’approchant d’Aryan, il le salua d’un geste d’une poignée de main « T’es prêt à subir la pire soirée de ta vie ? Ou la mieux, à voir ». Un bruit de vieux tacot s’amplifiait au fur et à mesure qu’un véhicule aussi vieux que les chemins, s’approcha. Meven le regardait se décomposer sur place, rouillé de partout. C’était donc ce qui allait les amener à la dite soirée. Que cela ne tienne. « Au pire j’ai ma voiture pas loin, au moins on est sûr d’arriver à destination… » Plaisanta-t-il. Imitant les autres, il grimpa dans le bus, ne faisant même pas attention au débris qui leur servait de chauffeur et s’avança vers le fond du bus pour s’installer. Quand il redémarra, Meven n’était pas sûr que ce bus allait tenir longtemps, mais visiblement bien. Il s’arrêta une fois de plus et ouvrit la portière sur une fille encore plus moche que le bus. Il la regardait avancer, sceptique. Elle s’installa sur la banquette derrière la sienne à côté d’un autre type tout aussi moche. Meven la fixa en grimaçant. Jamais il n’attirerait ce genre de fille dans son lit, bien trop froide, blanche et louche à son goût. Il préférait celles qui ne ressemblaient pas à des morts vivants. Elle finit par se relever alors que son voisin essayait désespérément d’attirer son attention et réemprunta le même chemin que celui qu’elle avait déjà pris une dizaine de minutes plus tôt et quitta le bus. « Ok. Ca commence bien » lâcha-t-il en guise de conclusion.

Lorsqu’ils arrivèrent sur le lieu de la soirée, Meven n’y voyait rien ressemblant de près ou de loin à ce qui s’appelait « soirée », mais à la place, une blonde à capuche avec son armée de croquemort derrière elle, tous vêtus de la même façon. Il reconnu d’ailleurs Eric qui les rejoignait un peu après, échangeant deux trois paroles avec la blondinette. Quel plaie ce mec. Meven croisant les bras contre son torse écoutait les instructions données et accueillit avec le sourire leur nouvelle compatriote féminine. Enfin, ils furent répartis dans des groupes et le jeune homme rejoignit le sien. Il n’en connaissait que deux, Aryan et Sasha pour partager la même équipe au foot US. Quant aux autres, ça ne lui disait pas grand-chose. Le dénommé Shane les conduisit dans la foret. Plus on avançait et plus ça devenait de moins en moins rassurant avec tous ces bruits inhabituels. Cependant, Meven garda son sans froid et continua à avancer calmement en suivant leur guide. Ils s’arrêtèrent devant une espèce de grotte et enfin, le Sigma mu leur énonça leur activité. Une grimace se dessina sur le visage du jeune homme. Il passa sa main derrière son crâne en soupirant, déjà un peu blasé par l’activité. C’était répugnant. Shane leur tendit une lampe de poche, mais le groupe n’eut même pas le temps de l’admirer une fraction de seconde, que celle-ci se retrouvait le cul à terre dans une jolie flaque d’eau. « Ben bravo. J’imagine que t’as eu une crampe, c’est ça ? » lui demanda-t-il légèrement exaspéré. Meven regarda l’entrée de la grotte et lançant un regard qui se voulait défi. Néanmoins, retrouver des indices dans le noir total et sans lampe de poche, il croyait un peu aux super héro le bonhomme. J’étais pas nyctalope, je ne voyais pas dans le noir comme les chats où autres bêtes du genre.

Meven s’avança vers l’entrée de la grotte. C’était pas en restant là qu’ils allaient les trouver de toute façon, ces indices et la première chose sur laquelle il mit son pied laissa échapper un bruit strident qui se voulait être un cri d’animal. Probablement qu’il venait de marcher sur une queue de rat. « Super. » Il s’avança à l’aveugle dans cette grotte et se péta la tête contre une des parois en pierre. Il informa alors son groupe « Attention, baissez la tête pour les plus grands.» Enfin, lorsqu’il put se relever, il coinça son pied dans quelque chose dont il avait du mal d’identifier et lorsqu’il s’accroupit pour toucher et essayer de trouver le nom de cette chose qui le retenait prisonnier, il se rendit compte qu’il était en plein dans une cage thoracique d’un squelette datant très certainement de plusieurs centaine d’année, au vu de l’odeur qu’il dégageait. Il se força à passer sa main sur toute la surface, après s’être dégager afin d’essayer de trouver un indice, mais rien. Il continua son exploration à l’aveuglette, en espérant ne pas passe la nuit dans cette grotte puante et un peu trop habitée à son goût.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Event SM- Sigma Mu's Party    

Revenir en haut Aller en bas
 
Event SM- Sigma Mu's Party
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [EVENT] Corpse Party — Informations !
» Party on (event)
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Bisounours Party | V. 2.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Events passés :: Summer Events-
Sauter vers: