AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]   Jeu 30 Oct - 14:12


Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent.
Ft. Barry
Maddox m'avait emmené voir notre fils au service des prématurés. Il était tellement petit, j'avais du mal à le croire. Heureusement, Maddox était avec moi, il faisait de son mieux pour me rassurer sur le fait que ce petit bout allait survivre. Alors que j'observais cet enfant, mon regard se porta sur le dossier et je pu voir le nom qui était inscrit dessus, Je fis donc remarquer à Barry que j'aimais beaucoup son frère, mais que je ne me voyais pas appeler notre fils comme ça. Il sembla d'accord pour qu'il ne porte pas ce nom tant qu'on lui donner tout de même en deuxième prénom et tant qu'il n'avait pas un nom Français ou Arabe. J'acquiesçais pour qu'il porte le nom de son oncle en deuxième prénom et l'embêter en lui disant que j'étais persuadée qu'un nom arabe lui irait très bien.

Comme Zane était le deuxième prénom de notre fils, je proposais à Barry que l'on donne en troisième prénom le nom de son autre oncle, en lui précisant que je savais que ce n'était pas l'amour fou entre eux. Sa réponse me sembla tout de même vraiment froide, il me confirma qu'ils avaient peut-être le même sang, mais ils n'étaient pas frères. Je tournais mon regard vers lui. Je savais que leurs relations étaient plutôt tendues, mais Liam était aussi mon meilleur ami et j'avais du mal à accepter qu'entre frères, ils ne s'appréciaient pas. J'allais lui dire de prendre en compte alors le fait qu'il s'agisse de mon meilleur ami, mais il me doubla en me demandant de lui promettre de ne jamais l'appeler comme ça alors. J'hochais la tête.

« Je demande une dérogation pour quand je voudrais marquer le coup pour le disputer en l'appelant par tous ses noms. Mais ce sera rare, je laisserais son papa jouer le rôle du méchant »

Je lui fis un léger sourire en coin voulant détendre l'atmosphère, j'étais assez tendu et il ne fallait pas que l'on soit tous les deux sous-tensions. Un seul suffisait. On se mit ensuite à parler du prénom que porterait notre fils dans la vie de tous les jours. Je lui avouais que je n'y avais pas encore réfléchir, que l'on était censé avoir deux mois de plus pour y réfléchir ensemble. Il posa alors sa main sur mon épaule, sûrement pour me rassurer avant de me dire qu'il était là maintenant et que ça allait bien se passer. J'hochais légèrement la tête avant de me mettre à réfléchir à un prénom qui irait à notre fils. En sentant les bras de Maddox qui s'enroulaient autour de ma taille, je souris un peu. Je finis par trouver un prénom qui selon moi pourrait aller à notre fils.

Je lui dis donc le prénom auquel je pensais avant de lui donner la signification. Il donna alors son accord pour ce prénom avant de me serrer contre lui et de m'embrasser la tempe. Je fermais alors les yeux, profitant de cet élan d'affection. Il me "força" ensuite à lui faire face, me faisant détourner le regard d'Ethan. Il se mit ensuite à me dire que notre fils était sa priorité, qu'importe ce que pouvait nous réserver l'avenir et qu'il ne fallait donc pas que j'hésite à lui demander de l'aide qu'importe la situation dans laquelle on serait à ce moment. Il passa des doigts sur mon visage pour dégager des mèches qui tombaient devant avant d'enchainer que maintenant, j'étais sa famille et que malgré qu'il ne soit pas riche ou intelligent, ce qui sembla l'amuser puisqu'il eut un petit rire. Donc que malgré ça, il ferait en sorte qu'Ethan et moi, on ne manque de rien. Je posais une main sur l'une de celle de Barry et lui sourit légèrement.

« Je te fais confiance, je sais que tu seras toujours là pour notre fils... et pour moi. Merci Barry »

J'avais encore beaucoup de mal à l'appeler Barry, dans ma tête, c'était toujours Maddox, mais je devais faire un effort pour l'appeler par son prénom. J'étais heureuse qu'il me promette de rester près de moi pour m'aider, je savais que la suite ne serait pas aussi simple que la vie que j'avais eue jusqu'ici. Mon père avait bloqué mon compte, j'avais été obligée d'en ouvrir un nouveau et je n'avais presque rien dessus, heureusement, je pouvais compter sur ma mère, même si elle ne m'envoyait pas grand-chose, ce serait suffisant pour vivre, j'aurais juste beaucoup moins l'occasion de me faire plaisir, heureusement que je n'avais pas de loyer à payer en vivant au lycée.

« Je suis contente que tu sois là. Pour le moment, juste ta présence me suffit, je n'ai pas besoin de plus. »

J'avais besoin de son soutien pour ne pas sombrer dans la culpabilité et tous ces sentiments négatifs qui se battaient dans ma tête afin de savoir lequel me submergerait. Je serrais doucement la main de Maddox en continuant de le regarder avant de tourner le regard vers Ethan, posant ma main libre sur la couveuse. Je finis par retirer ma main de la couveuse et passais mes bras autour de Maddox.

« Merci d'être là, tu ne sais pas à quel point ça me fait du bien de t'avoir à mes côtés aujourd'hui. »
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]   Mar 21 Oct - 21:36


Quand Barry avait vu le visage de son fils pour la première fois. Le sentiment familiale qui lui inspirait l'avait irrémédiablement fait penser à Zane. Il aurait beau haïr ce dernier pour être mort trop tôt. Il ne voit pas Zane comme un ami d'enfance, c'était son frère et son père à la fois, il a été pendant la plus grande partie de sa vie, sa seule et unique famille. Ce n'était que lui rendre justice que de faire naître son souvenir au sein de sa nouvelle famille. Légèrement en arrière, il regarde le corps fatigué de la mère de son fils et en cet instant, il se sent homme. Il prend conscience de la responsabilité qui lui incombe, des décisions qu'il va devoir prendre. Le forçant à choisir un camp, chose qu'ici il s'était permis d'ignorer, se fichant du futur. Maintenant que son fils était né, tout était plus concret, plus réaliste, et la décision pressait.

« Ça ne me dérange pas qu'il garde Zane en deuxième prénom au contraire. Et tu es sûr, pas de nom arabe ? Je suis persuadée que Mohamed ça lui irait à merveille » 

Le sourire du blond se dévoile, il la regarde du coin de l’œil complice. Mahina a toujours été une formidable partenaire dans l'ensemble. Amie comme amante, il se demande seulement maintenant, pourquoi leur histoire n'a jamais été plus loin que ça. Certes ils ont un enfant ensemble, mais c'était un heureux accident. Plus il regardait la brunette, plus il réalisait que ses sentiments avaient grandis depuis le temps où ils s'amusaient comme des ados dans des chambres de motel. Puis comme un cheveu sur la soupe, après avoir avoué à la belle, qu'il voulait garder le nom de son frère en hommage, Mahina parle d'une personne que Maddox oubliait aisément. Liam. Ce n'était pas qu'il le détestait, mais leur relation était beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraissait. Les sentiments de Barry surtout. Ces liens de sang qui devrait en toute logique les rapprocher et les unir d'une manière beaucoup plus forte que tout ce qu'il a déjà connu, était à l'inverse un total désastre. Si Liam est innocent dans le destin de Maddox, Barry lui n'arrivait pas à effacer le ressentiment que le visage de son frère jumeau provoquait en lui. « ...Je sais qu'entre Liam et toi ce n'est pas l'amour fou, mais il est ton frère et aussi son oncle. »

Barry eut envie de redire à ça. Mais comment lui faire comprendre à Mahina. Comment lui faire comprendre, qu'il ne veut pas voir le visage de son fils et se rappeler les erreurs qu'il avait commise, parce qu'il portait le nom de Liam. Comme un enfant, il ne peut s'empêcher d'être un brin cinglant. « Ce n'est pas parce qu'on a le même sang que c'est mon frère... » il pourrait s'arracher la langue ici et maintenant qu'il le ferait. Aussitôt qu'il avait sorti ces mots, il le regrettait. Il ne le pensait pas. Et il avait toujours regretté comment s'était terminé leur dernière entrevue à Miami. Barry n'avait aucune tenue, toujours réagir avec ses poings. Quel horreur fut de réaliser que Liam et son père (leur oncle) avait la même façon de réagir face à la violence de Maddox. Barry se force à détendre ses épaules qui s'étaient contractés à la demande presque irrécusable de Mahina. « Si tu me promets de jamais l'appeler par ce prénom, je vais faire des efforts »

« Je n'avais pas réfléchi à des prénoms... Je pensais avoir le temps d'en parler avec toi avant la naissance... On aurait dû avoir deux mois de plus... »

Il comprend tout de suite, un exploit quand on connaît sa finesse. Il posa sa main sur l'épaule de Mahina, la pressant avec tendresse. Il était là, et il le saura pour longtemps. Pas la peine qu'elle porte tout sur ses épaules ainsi. « Il est là maintenant, tout va bien se passer Mahina... » Il s'approche, cesse d'avoir ce pas de recule pour passer son bras autour de la taille de Mahina, regardant côte à côte leur fils. « Ethan... » Si de prime abord, Barry pensa que le prénom manquait de virilité. La définition qui suivit suffit à le convaincre. Un sourire doux se fixa sur le visage du biker alors qu'il contemplait le dénommé Ethan. « Tu as raison, ça lui va comme un gant. » Il presse son bras pour l'amener à se serrer contre lui et il embrasse sa tempe dans un élan d'affection. Leur bébé n'était pas le plus vif en cet instant, mais aux yeux du garçon, c'était la plus merveilleuse des choses. L'être le plus important. Il se tourna vers Mahina, la tirant délicatement pour qu'elle lui fasse face. Caressant ses épaules, il veut qu'elle comprenne qu'il n'a jamais été aussi sérieux.

« Peu importe ce qu'il se passe dans le futur, qu'on se dispute, qu'on s'éloigne, ou qu'on se rapproche. Je ne sais pas ce qu'il adviendra. Mais Ethan est ma priorité, elle le saura toujours. Jamais, jamais ne pense être seul pour élever notre fils. N'hésite jamais à me demander quoique ce soit par rapport à lui, combien même on peut être éloignés ou me détester. »

D'un geste simple, il passe deux doigts sur son visage pour dégagé quelques mèches, illuminant ainsi son regard, bien trop assombrit par la fatigue.

"Les choses sont différentes maintenant. Peu importe ce qu'on devient l'un pour l'autre Mahina. Tu es MA famille. Tu l'es pour toujours et c'est une place qui ne pourra jamais changer désormais. Je ne suis pas l'homme le plus riche du monde, ni même le plus intelligent..." A cette précision, il laisse échapper un rire furtif et l'on pourrait presque apparaître des rougeurs sur ses joues s'il ne tenait pas tant à garder l'image d'homme fort qu'il s'est donné. "Mais jamais tu ne manqueras de quoi que ce soit, je ne laisserai pas mon fils et sa mère s'inquiéter pour le futur..."

Barry savait, Barry savait qu'en choisissant de donner naissance à Ethan, Mahina avait tourné le dos à un héritage conséquent et une vie plus simple, plus aisée, un avenir plus radieux. Barry voulait lui promettre qu'elle retrouvera ce genre de vie, mais ça, il en était incapable. Il pouvait seulement lui promettre que l'argent ne sera jamais un sujet qui viendra gâcher leurs vies.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]   Mar 14 Oct - 21:19


Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent.
Ft. Barry
Alors que Luke venait de partir, Maddox revint dans la chambre, je lui offris donc un petit sourire qu'il me rendit. J'arrivais à sourire malgré la culpabilité qui m'assaillait. C'était dur de ne pas penser que c'était de ma faute si le petit être qui se trouvait seul dans une couveuse en ce moment était né trop tôt...Alors que Luke venait de partir, Maddox revint dans la chambre, je lui offris donc un petit sourire qu'il me rendit. Je demandais donc à Maddox si il voulait bien rester un peu plus longtemps avec moi et m'emmener le voir. Il me répondit alors qu'il avait posé sa journée et que donc il pouvait rester aussi longtemps que je le voulais. Ça me faisait plaisir de savoir qu'il serait à mes côtés au moins aujourd'hui. Il passa ensuite sa main dans mes cheveux ce qui me fit sourire un peu.

Je lui indiquais donc où se trouvait le fauteuil roulant et le laissa le déplier avant qu'il me porte pour me déposer dessus. Je le remerciais et le laissais m'emmener jusqu'au service de néonat. L'angoisse grandissait en moi et le voyage se faisait silencieusement, ce qui me laissait tout le temps de paniquer intérieurement. Lorsque l'on arriva enfin, Madd m'emmena jusqu'à notre fils qui était dans sa couveuse. La première chose que je pus dire fut de faire remarquer à quel point il était petit. Le voir ainsi, si vulnérable ne fit qu'augmenter la culpabilité que je ressentais. Heureusement, Barry était avec moi et il tenta de me rassurer en me rappelant que ce petit être avait de ses gênes et que donc il allait bien grandir. Je souris légèrement avant d'hocher la tête en guise de réponse. Je ne pouvais qu'espérer que ce soit vrai.

Je tournais alors mon regard vers son dossier afin de me faire une idée de ce que pensais les médecins. C'est alors que je vis le nom qu'il y avait écrit dessus. Zane. Je fis alors remarquer à Maddox que j'aimais beaucoup son frère, mais que je ne pensais pas appeler notre fils comme ça. Il sembla comprendre puisqu'il me dit qu'il accepterait tous les prénoms sauf si ils étaient Français ou Arabe. Et qu'il voulait qu'il garde Zane en deuxième prénom afin qu'il puisse poser des questions sur son oncle.

« Ça ne me dérange pas qu'il garde Zane en deuxième prénom au contraire. Et tu es sûr, pas de nom arabe ? Je suis persuadée que Mohamed ça lui irait à merveille » Je disais bien-sûr cela pour l'embêter.

Je ne comptais pas donner un nom arabe à mon fils. Il avait des origines arabes, mais je n'avais jamais pensé lui donner un nom de cette origine. L'idée du prénom me sortit de la tête un instant en repensant qu'en deuxième prénom, il aurait le prénom de son oncle. Mais, il avait deux oncles et le deuxième était aussi mon meilleur ami, donc ça faisait un troisième prénom tout trouver pour moi.

« Si Zane est son deuxième prénom alors son troisième prénom est celui de son autre oncle. Je sais qu'entre Liam et toi ce n'est pas l'amour fou, mais il est ton frère et aussi son oncle. »

J'avais tourné la tête vers Maddox, j'étais sérieuse en disant ça. Maddox enchaina en me disant qu'il savait qu'il n'avait pas été beaucoup présent au début de ma grossesse et me demanda si j'avais des idées de prénom, me prévenant en même temps qu'il n'était pas très créatif. Non, je n'avais pas eu le temps de penser à un prénom. J'avais pensé que j'aurais le temps d'en discuter avec lui avant la naissance qui aurait dû se produire plus tard ...

« Je n'avais pas réfléchi à des prénoms... Je pensais avoir le temps d'en parler avec toi avant la naissance... On aurait dû avoir deux mois de plus... »

Je baissais la tête et fixais mes mains un instant avant de regarder de nouveau mon fils qui était dans cette prison transparente qui le maintenait en vie. Sans laquelle il nous aurait quittés... Je me mordis la lèvre inférieure avant de prendre une grande inspiration. Je me mis alors à réfléchir à un prénom qui pourrait lui convenir et qui je l'espérais lui porterait chance.

« Ethan... » Je tournais mon regard vers le jeune père « Ça veut dire "fort " et "robuste " en hébreu, il me semble. Ça lui irait bien. »
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]   Dim 5 Oct - 11:59

    Barry avait préféré fuir les lieux pour éviter sa stupide colère prendre le dessus. Colère ou jalousie, appelez ça comme vous voulez, toujours est-il que depuis qu'il était parti de Wynwood l'an dernier, il n'avait pas fait beaucoup d'effort pour la contenir. C'était bien pour ça qu'on l'avait remarqué après tout. Il avait bien attendu le départ de l'homme d'un âge certain, se demandant quel était la nature de leur relation. Mahina était certes ouverte d'esprit, mais le biker espérait qu'elle ne le soit pas à ce point. De retour dans la chambre, et surtout seul avec Mahina, le visage du grand blond se détendit et se permit même de lui sourire. Il revient à ses côtés et c'est naturellement, qu'elle l'appela par son ancien prénom. Sa mâchoire se serra une demi seconde pour s'attendrir sous la demande de la mère.

    -J'ai pris ma journée, je serais là autant que tu le désires. Dit-il en passant sa main dans les cheveux de la jeune fille. On y va quand tu veux ma belle.

    De loin, c'est pour lui le schéma classique d'un mec comme lui. Il est pas rare pour un biker de mettre enceinte sa petite copine, souvent bien plus jeune que lui. Barry le réalisait petit à petit. En se rappelant rien que de son âge. Il sait que tout ça ne serait jamais arrivé si Zane avait été encore parmi eux. Mais l'enfant orphelin qu'il était n'arrivait pas à regretter ce qu'il se passe. Bien trop content d'avoir une famille. Les complications externes, il les gérerait et tiendrait bien à l'écart Mahina de sa vie d'aujourd'hui.

    Sous les indications de la Nu Zêta, il part chercher le fauteuil roulant dans le placard. Le déplie et porte ensuite la nouvelle mère jusqu'au fauteuil. Il se retint de toute blague, se disant qu'elle pourrait mal le prendre au vue de la situation. Puis il la conduisit jusqu'à la neonat. Lieu ou était gardé captif leur bébé. Quand il y pense, ça lui faisait froid dans le dos. A peine né, il était déjà enfermé. Arrivant devant la couveuse, Barry reste en arrière et observe Mahina.

    « Il est tellement petit... » Dit-elle avec regret. Il voulu alors la rassurer comme il put.

    « Vu la tête de son père ! Je te rassure, il va bien grandir ! Ne t'en fais pas, il va s'en sortir comme un chef. Après tout, il a mes gênes... »

    Elle regarde le dossier et se met à parler du prénom. Il grimace légérement, c'était pas vraiment un acte réfléchis et Mahina n'était pas en état de répondre aux questions du médecins à ce moment là.

    « Je comprends, ya que Zane, pour réellement choisir de s'appeler comme ça... Mais peut importe ta décision je te soutiendrai... Sauf si tu lui donnes un prénom français ou arabe, je mets mon véto ! Mais en revanche, j'aimerai bien qu'on garde Zane comme deuxième prénom si tu veux bien. Je voudrais qu'il sache qui était son oncle et qu'il vienne à poser des questions sur lui, plus tard. »

    Barry lui sourit, presque mélancolique. C'était vrai qu'il lui manquait encore beaucoup. Et cette étape de sa vie, il aurait aimé la partager avec son frère.

    « Je sais que je n'ai pas été très présent pendant le début de ta grossesse, et même quand j'étais à Miami, j'étais pas mal occupé avec des affaires de business. Mais tu avais des idées de prénoms déjà ? Je suis vraiment pas le plus créatif pour ça. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]   Sam 16 Aoû - 11:54


Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent.
Ft. Barry
Luke venait de me quitter. Maddox était partit peu de temps après l'arrivée de Luke pour aller voir notre fils. D'ailleurs, il revint peu de temps après que Luke soit partit. Sa présence, avec celle de Luke m'avait permis de ne plus penser à la culpabilité que je ressentais, mais là, elle revenait d'un coup. Je n'avais pas eu le temps de beaucoup parler avec Madd avant que mon papa de Wynwood vienne me rendre visite. Je tournais donc mon regard vers Maddox et lui souris un peu avant de reprendre sa main dans la mienne avant de reposer ma tête sur mon oreiller, je ne voulais pas l'embêter avec ma culpabilité. Pour le moment, j'avais juste besoin de savoir qu'il était avec moi. Et l'heure de la fin des visites me faisait peur, j'allais me retrouver seule avec mes regrets et mon sentiment de culpabilité.

Il fallait que j'arrête, mais c'était trop difficile. Pourtant, une petite voix dans ma tête, me dit que je devais faire confiance à mon fils pour survivre et qu'il fallait donc que je pense déjà à l'avenir. Sauf qu'il manquait une chose pour que je puisse penser à son avenir. Il manquait la preuve que cet enfant existait et qu'il pouvait avoir un avenir, c'est-à-dire, un prénom. Et j'avais aussi très envie de le voir. Je n'avais pu le voir que trente secondes à sa naissance avant qu'il soit emmené par les sages-femmes. Je tournais donc la tête vers Maddox.

« Madd, ça te dérange de rester encore un peu avec moi et de m'emmener voir notre fils ? »

Je le regardais et lorsqu'il accepta, je lui souris avant de me redresser. Je lui indiquais qu'il y avait un fauteuil roulant dans le placard de la chambre et attendit qu'il aille le chercher et le ramène avant de se laisser aller dedans, avec l'aide de Madd. Je le remerciais et le laissais me pousser vers le service de néonat. L'angoisse prenait de plus en plus possession de moi. Instinctivement, je serrais les poings et fermais les yeux un instant. J'avais peur de voir mon fils, de voir comment il serait. J'avais déjà vu des photos de bébés en néo natalité et alors que ce n'était pas les miens, je mettais sentit triste, mais maintenant que c'était le mien, je me sentais vraiment mal.

En arrivant dans le service, on se dirigea vers une couveuse dans laquelle se trouvait notre fils. Je posais ma main dessus avant de refermer mes doigts le long de la paroi. Je me sentais encore plus mal et il était hors de question que je craque devant Maddox.

« Il est tellement petit... »

Je continuais de le regarder, me sentant toujours aussi mal. Je remarquais enfin la feuille sur laquelle se trouvait le nom du bébé. Je vis alors qu'il était noté "Zane Artcher". Je comprenais pour le nom étant donner que c'était celui de Madd. Pourquoi Zane ? On n'avait jamais décidé de l'appeler comme ça, et même si j'aimais beaucoup Zane, je ne me sentais pas d'appeler mon fils ainsi, ou en tout cas pas en premier prénom.

« "Zane" ? » Je tournais ma tête vers Barry « J'aimais beaucoup Zane, mais je ne pensais pas lui donner ce prénom. »
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Certains prénoms sont comme la bande-annonce du destin de ceux qui les portent. [Maddox]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski
» Les hommes sont comme les débris de verre, au loin ils brillent et de trop près ils blessent.
» (zhora) les faux-cul c'est comme les répondeurs: ça parle que quand t'es pas là!
» Le magnétisme curatif
» L'écume des vagues vaut toute les promesses que la vie peut nous faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: