AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|   Mar 26 Avr - 14:12

    La journée m'avait absolument épuisée. Je n'étais pas d'humeur à supporter les frasques de quiconque, et pourtant je devais avouer que ce jeune homme provoquait en moi un amusement plus que concret. Je voulais absolument lui en montrer plein la vue... et on dirait bien que j'ai réussi. Je me suis encore faite remarquer, mais comment ne pas l'être, avec ma dégaine ? Les filles aux cheveux rouges, une poitrine plate et des vêtements semblant tout droit sortis d'une benne à ordures, ça court pas les rues. J'ai espéré. Mais je n'ai pas trouvé. Alors je me suis mise à prendre ma douche devant un parfait inconnu, sans la moindre once de pudeur. Tant pis pour moi, et tant mieux pour lui, finalement. Je me lave calmement, sans me demander ce que pense le jeune homme de moi. Je n'en ai rien à faire. Pourtant, je devrais avoir un peu de sens et me secouer ; mais non. Je ne fais rien et me contente d'assumer ce que je viens de faire, tandis que le compliment qu'il me fait manque de me faire rougir jusqu'aux oreilles. L'eau bouillante ruisselle sur mon corps, tandis qu'une odeur de savon au bambou monte dans la douche. La pièce me semble large, encore plus maintenant que je me fais mater par un beau brun dont la serviette, trempée, pourrait tremper au moindre geste. Ben voyons. Que suis-je en train de penser ? Mes idées lubriques me submergent, et la honte m'envahit aussi vite qu'un poison violent. Je ne devrais pas penser des choses pareilles, elles sont plutôt honteuses. Même, carrément. Je ne connais même pas son nom, mais quelle importance ? Un sourire légèrement moqueur se dessine sur mon visage ruisselant d'eau chaude. Pour ce qui est de faire la maline je ne suis pas en reste, mais suis-je capable d'assumer ma nudité et ma décision devant un type que je ne connais que depuis quelques heures ? Finalement, je dois assumer ce que j'ai fait,ce que j'ai prétendu. Me tournant vers le jeune homme, je lui exhibe mon corps avec un léger sourire. Allez, en avant. Montre moi de quoi tu es capable.

    "Vraiment ? Moi j'aime les gens entreprenants. Tu as l'air d'être apte à l'emploi..."

    Cependant, je me refuse catégoriquement à faire le premier pas. Il me veut ? Il m'aura, et s'il ne me veut pas, ça m'évitera de me prendre la honte. Je suis prête à faire ça d'un coup. J'ai pris ma décision, alors je dois faire ce que j'ai à faire. Après tout, cela peut être amusant. Cela me rappelle mon ancien lycée d'Espagne. Personne, à part mes victimes, ne savaient ce que j'offrais dans les cabines de douche exigües. Une chance que je ne sois pas tombée enceinte à quatorze ans. Je n'avais pas encore tenté l'expérience ici, mais si c'était ce qu'il désirait, je n'allais certainement pas me faire prier. Je fis un pas dans sa direction. Comme je l'avais prévu, ma main frôla la serviette gorgée d'eau, qui tomba avec un bruit mouillé. Un léger rire s'échappa de mes lèvres, et j'espérais qu'il ne l'avait pas entendu.

    "Oups !"


Vraiment désolée du retard T.T j'essaierai d'être plus rapide la prochaine fois promis !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|   Mar 5 Avr - 4:32

Cedric regardait toujours la fille fixement. Il ne la comprenait pas. Autant elle avait eu l'air gênée avant, maintenant elle avait une attitude complètement différente. Si il devait y mettre un adjectif, il choisirait immédiatement arrogante. Ce n'était pas du tout négatif, du point de vue de Cedric. Cedric aime beaucoup mieux les gens de caractère que les gens trop gentils. D'après Cedric, les gens dit " gentils " n'ont pas d'opinions se laissent marcher sur les pieds... Et il s'excusent. C'est carrément pathétique. La fille avait donc l'air plutôt fâchée. Pourtant, un sourire s'afficha sur son visage. Les changement d'émotions inattendu... Une autre chose que Cedric adore chez les gens. Cette fille était le genre de personne avec qui Cedric pourrait très bien s'entendre.

La fille lança ses cheveux d'une mouvement simple, pour finalement lui parler. Elle lui dit de rester, mais de ne pas la déranger car elle voulait prendre une douche. Elle le bouscula, ce qui fit sourire Cedric. Wow, cette fille était presque lui en contraire... Enfin, avec un peu plus d'énergie, et un peu plus d'émotions. Mais elle était étonnante. Il adorait ça. Sans gêne, la fille retira sa serviette. Aucune pudeur. Cedric ne peut s'empêcher d'apprécier le spectacle. Il s'approcha un peu, et s'accota sur le côté de l'entrée vers la douche. Cette fille, en plus d'avoir un caractère, elle avait un très beau corps. Cedric lui avait un peu plus de pudeur qu'elle, il garda donc sa serviette, mais s'approcha d'elle sans vraiment rien dire. Il se foutait un peu de l'eau que sa serviette allait aspirer... Peut-être qu'elle allait tombé, mais bon. Il aimait mieux que la serviette tombe par elle même, qu'il l'enlèvent lui même.

Cedric s'approchait en regardant le dos de son corps, toujours aussi muet. Il décida d'aller la voir de face. Il se faufila donc devant elle. Contrairement à ce que beaucoup d'homme auraient fait, il la fixa droit dans les yeux, sans même essayer de regarder plus bas. Bien sûr, il en avait envie, mais ça gâcherait un peu son image. Et puisqu'il est assez grand, il les voyait un peu dans sa vision panoramique, ce qui lui suffisait déjà pour le moment. Cedric eu un petit sourire au lèvre qui lui apparru. Il lui dit clairement :


- T'as pas froid aux yeux apparemment. J'adore ça.

Cedric devait bien se l'avouer, il avait envie de se la taper. Cette fille était trop... trop parfaite a ses yeux. De plus, elle était déjà nu, comme pouvait-il passer a travers de tout cela. Cedric sentait sa serviette devenir lourde, malgré qu'elle tenait toujours, mais un léger coup et elle tombait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|   Ven 1 Avr - 18:53

    Je n'avais aucun sens des priorités. Et dire que je pensais que je serais tranquille, à une heure du matin, pour prendre une douche. Voilà que ce crétin d'emplumé choisissait de venir m'emmerder à une heure aussi tardive. Pourquoi étais-je sortie avec ceux de ma confrérie ? Ah oui, je cherchais à oublier. Je cherchais à oublier ma nuit sur le toît. Je cherchais à tout oublier. Je voulais ne pas me rappeler l'amour éperdu que j'éprouvais pour le brun atypique. Je ne pouvais pas m'en empêcher, et je pensais que l'eau chaude pourrait me laver de toutes ces idioties. Mais que faisait-il, celui-là, dans la douche à une heure du mat' ? Une chance qu'il en sorte. Moi je devais la prendre. Il aurait encore fallu qu'il me laisse la prendre. Je sentis l'agacement me monter lentement aux tripes. Je ne voulais pas qu'il me mate, c'était bien normal non ? Pourtant il ne semblait pas disposé à partir. Il s'autorisa même un petit commentaire au sujet de mon physique. Que pouvait-il y voir, tout était caché sous la serviette. Petit con va. Je devais rester calme. L'esprit légèrement embrumé par l'alcool que je m'étais sifflé en boîte, je croisais les bras et le fixai, les jambes légèrement tremblantes, toute trace de gêne effacée sur mon visage. Il commençait à m'agacer, celui-ci, et je ne me gênais certainement pas pour le lui montrer. Sans pour autant éclater de colère, je le fusillais du regard. Il n'attendait que ça, que je m'énerve, et je ne vois aucunement pourquoi je lui aurais fait ce plaisir, ça non. Alors malgré mon regard glacial, je lui adressai un sourire cynique. Je ne suis certainement pas du genre à me laisser démonter par les types dans son genre, même si sa réaction m'amusait. Je n'en attendais pas moins du lanceur de pommes, finalement. Rejetant mes cheveux en arrière, parfaitement calme, je finis par ouvrir la bouche, un ton moqueur dans la voix.

    "Oh, tu veux rester ? Parfait. Moi j'ai une douche à prendre, alors si ça te dérange pas, pousse toi de là."


    Je le bousculais, et me rendis dans les douches communes. Retirant calmement ma serviette, je laissais mon corps nu à l'air libre, appuyant sur le bouton pour obtenir un jet d'eau chaude. Il voulait me voir, il allait être servi. Je n'avais pas que cela à faire, de me prendre la tête avec des taches pareilles. Laissant l'eau ruisseler sur mon corps, je lui tournais le dos, pour ainsi dire m'épargner la honte de son regard sur mon corps. Je le devinais. Cela suffisait amplement. Il fallait que je me vide l'esprit, mais comment pouvais-je faire, avec ce type qui me matait en train de prendre ma douche ?!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|   Mar 22 Mar - 0:12

Cedric ne se sentait pas bien. Encore une fois. Il sentait la pression en lui monter a nouveau... Il faisait encore une crise d'angoisse. Il avait si chaud. Il suait. Il étouffait. Comme si l'air ambiante était trop lourde... Il n'était toujours pas capable de dormir. Cedric n'avait pas eu une nuit normale depuis qu'il est arrivé ici. Et ça fait quand même 2 mois... Il était épuisé. Il n'a aucune concentration ces derniers jours. Il en avait plutôt marre de vivre a moitié. Il est là physiquement mais pas mentalement.

Cedric était toujours dans son lit. Il devait faire quelque chose. Il avait chaud, il avait de la misère a respirer... Il fallait qu'il sorte de sa chambre. Il savait qu'il allait passé la nuit comme ça si ça continuait. Il se leva de sont lit, et se mit a marcher en rond dans la chambre. Il prenait de grandes respirations, essayant de relaxer. Encore aucun résultat, il avait l'impression d'étouffer. Il décida de sortir de la chambre, pour ne pas déranger Samus, sa colocataire, en faisant tout ces pas et ces grandes respiraitons. Il sortit, et fit les 1oo pas... Allez retour... Encore et encore... Il entendit alors un bruit. Un bruit de douche. Voilà ce qu'il lui fallait! Une bonne douche d'eau froide. Bel et bien la seule chose qui peux la calmer. C'est comme si tout ça le rafraichissait énormément, en même temps de le relaxer. Comme si l'eau froide faisait un choc plus gros que sa crise, donc ça sa la camouflait.

Il réentra dans sa chambre et prit un serviette, et rien d'autre, se disant qu'en sortant de la douche, il allait simplement retourner a sa chambre pour se rhabiller. Il s'en alla donc vers les douches. Il n'y avait personne, par chance, se dit il. Il n'aimait pas la présence des autre, donc être seul lui plaisait bien. Il entra dans la douche du fond, tout celle du fond, et commença a se laver. Il mit de l'eau froide. Ça le réveillait, et ça le rafraichissait au même moment. Les douches froide est une des seules choses qui pouvait bien le calmer dans ce genre de crises... Il se lavait le corps... Avec son savon. Il ne bougeait pas beaucoup sous l'eau. Il restait de glace, surement parce que l'eau était trop froide. Mais c'est bel et bien ce qu'il fallait si il voulait aller mieux. Sa crise c'était toute résorbée, doucement, et puis lorqu'il sortit, il vu un fille. Une fille pas normale, un peu marginale, ce qui plu a Cedric. Elle avait quelques partie de ses cheveux rouge, ce qui lui donnait un air assez rebelle. De plus, elle était a moitié nue... Enfin, avec une serviette. Cedric haussa les sourcil, appréciant ce spectacle et lui dit :


- Hum pas trop mal !

La fille avait l'air très gênée sur le moment, mais Cedric ne ressentit aucune gêne. Il aimais bien jouer avec les fille comme ça. Les gêner encore plus... C'était toujours drôle de voir la réaction des gens. Certains réagissent très mal, ce qui rend la chose plus drôle, alors que d'autre ne font que partir en courant, ce qui est aussi passablement drôle. La fille n'eut pas trop peur de lui dire ce qu'elle pensait. Elle le nomma " le lanceur de pomme " ce qui fit légèrement sourire Cedric. C'est à ce moment qu'il se rappela d'avoir vu cette fille le midi. Disons qu'accoutré de la sorte, elle n'avait pas l'air d'exactement la même personne. Et puis elle lui dit de dégager... Il haussa les épaule et lui dit :

- Bof si j'ai envie de rester ici, je reste.

Il n'avait pas particulièrement envie de rester, mais il savait que ça pouvait lui faire peter un cable, ce qui pourrait être très drole. Alors c'est sur qu'il n'allait pas passer a côté d'une telle occasion!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|   Dim 20 Mar - 20:57


    Une heure du matin. Sans doute n'est-ce pas réellement la bonne heure pour une douche, mais finalement je préfèrais me doucher tout de suite que d'arriver crasseuse dans ma chambre. Nul doute qu'Ange m'aurait passé un savon. Haha. Jeu de mot.

    Bref, dans ma chambre je me mis à chercher un moment quelque chose à me mettre sur le dos après cette petite douche du soir, voire de la nuit... ma sortie en boîte de ce soir avait été très courte. Quelques jeunes personnes de ma confrérie m'avaient aimablement proposé de les accompagner pour sortir passer une soirée entre rebelles, et même si j'étais moyennement pour au départ, j'avais accepté, touché par la gentillesse de leur demande. On pouvait croire que mon coeur fondait légèrement depuis que j'étais arrivée ici. Finalement, cela me plaisait bien, dans le fond. J'avais l'impression de me retrouver telle que j'étais, avant le drame qui était survenu dans ma vie. Après tout je l'avais bien cherché, alors pourquoi m'en faire ? Bref, j'étais sortie avec eux prendre un café, mais très vite ils ont pris la décision de filer à l'anglaise en boîte de nuit, m'entraînant dans leur chute du même coup. Je les avais également suivis, mais je n'avais aucun espoir : je savais que j'allais passer une soirée de merde, et ça n'avait pas loupé. Les sorties n'étaient décidément pas faites pour moi. En fait, ce n'étais pas vraiment moi qui étais partie de mon plein gré, mais les videurs qui m'avaient balancé par la porte de derrière sans ménagement. Pourquoi ? Eh bien d'après eux je.. heu... foutais le bordel ? Oui, mais si pour eux rester tranquille signifiait se laisser peloter l'arrière train par un boeuf à la Alecto Zavettieri, alcoolisé jusqu'à la moële épinière, je préférais en effet me faire balancer sur le bitume. Eh oui, on m'avait entraînée sur la piste de danse, et mes allures sauvage n'avaient cependant pas arrêté certains lourdauds dans le genre de celui à qui j'avais bien maravé la figure. Il avait craché quelques dents et m'avait traité de tous les noms, mais malheureusement, on m'avait virée avant que je puisse l'achever. Tant pis, au moins il devra bouffer avec une paille à l'avenir, ça lui apprendra. Je ne pouvais pas supporter, de plus, toutes ces gazelles ruisselantes d'hormones qui se trémoussaient à mes côtés. Une lesbienne m'avait même fait des avances. Elle s'était retrouvée avec un beau coquard. Non mais sans blague.

    Bref, à la hâte, j'attrape ma nuisette rouge, mon savon, mes sous-vêtements, et en avant Suzette. Les douches ne sont pas bien loin, Dieu merci. Dommage qu'elles soient mixtes, mais cela m'aurait bien étonné qu'à une heure du matin je trouve un homme en train de prendre sa douche. Si déjà des mecs autre que les Pi Sigma avaient l'habitude de prendre une douche... oh ! Quelle mauvaise langue j'étais !

    Je me dévêtis dans la salle de douche vide et posais mes vêtements sur le comptoir, m'enroulant de ma longue serviette noire. Mais un détail imprévu vint troubler ma quiétude nocturne. Un jeune homme, en serviette lui aussi. Enroulée autour de la taille, il semblait aussi surpris de me voir que moi de le voir. Ah oui, il y avait des gens qui prenaient leur douche à une heure du matin. Ah mais attends... je te connais toi ! T'es le lanceur de pomme de ce matin ! Comme on se retrouve. Je t'avais trouvé mesquin et moqueur. Et j'avais bien aimé ça. Je l'observais du coin de l'oeil, et mes joues se mirent à rougir instantanément. Ben oui, quoi, j'étais à poil, avec mes sous-vêtements entreposés là, à sa vue, sans la moindre pudeur ! Enfin, si, elle se manifestait à travers ces horribles taches rosâtres sur mes pommettes. Je resserais ma serviette sur ma poitrine, réflexe... et le fixais avec gêne, mais aussi avec une indifférence feinte. Il était bien foutu, quand même.

    "Euh... dis donc, le lanceur de pommes, ça te dirait pas de revenir plus tard ? Au cas où tu l'aurais pas remarqué, c'est occupé. Dégage ?"

    J'avais balancé le "dégage ?" sur un ton légèrement cynique. Allait-il s'énerver ? Peut-être me balancer un fruit... haha !

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» Où crois-tu aller comme ça ?~ [PV. Hethan Freud]
» Tout ce que tu crois savoir, n'est rien de plus que le fruit de ton imagination, une joyeuse illusion.
» [ROSA] Une nouvelle façon d'avoir le passe Eon !
» Avoir machoc en starter, possible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: