AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Sexy Den a Mutha Mutha, Sexy Den a Mutha ♫ (Ritchy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sexy Den a Mutha Mutha, Sexy Den a Mutha ♫ (Ritchy)   Dim 24 Aoû - 1:44

Après lui avoir dit que j'aimais vraiment ce qu'elle faisait (qui n'aimait pas voir une fille sexy se déhancher comme une déesse ?), elle me répondit :

« Merci, c’est gentil. J’essaie que ce soit un peu cohérent dans ma chorégraphie, mais c’est pas simple »

Pour la peine, je la croyais sur parole. Ca paraissait toujours simple ces trucs là quand on voyait faire mais quand on le faisait soit même, on n'arrivait pas aisément au même résultat.

- Rassure toi, tu t'en ai très bien sortit !

La fille se mit à s'étirer comme on le faisait après un cours de sport. Chose que je ne faisais jamais, j'avais toujours les muscles en ébullition. Puis, Arizona (je venais seulement maintenant de me rappeler son prénom), me demanda :

« Ahh ! Oui c’est moi, haha. Tu retiens souvent ce genre de détails ? Parce que c’était vraiment un bête détail »

Je pouffais de rire avant de lui répondre :

- Hey, soit honorée ! D'habitude je retiens rien du tout !

Et ensuite, je lui parlais un peu des vacances, puisqu'elles touchaient tristement à leur fin.

« Euh.. non. En fait j’avais un peu de mal à rester à Wynwood avec tout ce que j’ai vécu dernièrement, donc je suis retournée un mois à Las Vegas pour oublier un peu en espérant de revenir la tête vide, mais depuis que je suis là je crois que c’est pire qu’avant. Enfin ça passera. »

- Oh hum...T'as vécu des choses pas cool ici ? Hihi enfin, si tu veux mon avis c'est certainement pas à Las Vegas qu'on se vide la tête !

On aurait plutôt tendance à se la remplir, la tête comme le gosier d'ailleurs.

- T'es originaire de là bas ? Je me souviens y être allé un jour, c'était un délire entre pote bien avant que je n'entre dans ce lycée ! Après avoir passé par effraction la sécu qui voulaient pas laisser entrer les mineurs, on s'est éclaté mais un truc de malade ! Hm...Dans le sens propre du terme en fait, on a fait sauté une bagnole mise à prix en pensant allumer un barbecue. C'est marrant comme je me souviens bien de ce genre de chose alors que j'étais tellement défoncé que mes potes m'avaient retrouvé en train de taper la causette avec un miroir.

Mais je parle, je parle ! Je lui demandais si ce voyage était la raison pour laquelle elle avait disparu de la circulation au lycée et elle me dit :

« oui, c’est pour ça, mais je suis là maintenant. On se reverra souvent à mon avis »

J'affichai un grand sourire :

- Bah oui, ça me ferait plaisir !

Enfin, je lui disais à quel point j'aimais cette école même si elle n'était pas parfaite. Aucune ne l'était, sinon, ça ne serait pas des écoles voyons !

« T’as raison. Tu entres en quelle année ? Junior ? »

- Ah non moi je suis en sophomore et comme j'ai tapé l'incruste en fin d'année bah je le serais encore pour une nouvelle année.

« Tu fais partie de quelle confrérie ? Ou du moins, tu aimerais aller où, si tu veux aller quelque part ? »

- Oh fiouuuu tu sais moi les confréries...J'ai toujours comparé ce système à des sectes ! Tu trouve pas ?? Avec leur propre bâtiment, leurs salles spéciales et tout ça. Moi, je suis en Lambda. Je sais, ça n'a pas l'air fameux vu comme ça mais comme ça au moins je ne suis pas obligé d'être beau, intelligent, sportif, artiste ou rebelle ! Cela dit...(je pris un air quelque peu vantard sans être sérieux pour autant, je n'avais pas franchement d'ego) je dois reconnaître que je ne me sens pas repoussant. Je ne prône pas l'intellect mais niveau activité physique j'assure ! J'aime la musique, tout le monde à un côté artiste dans l'âme non ? Et pour ce qui est du côté rebelle, je ne suis pas mal non plus dans le genre ! Voilà, voilà, et toi alors ? T'es dans quelle sect...confrérie ? Artiste c'est ça ?

Elle me demanda ensuite si je voulais la salle mais évidemment, je préférais la laisser aux vrais passionnés.

« Ah ben on sait jamais, au final il suffit juste de bouger un peu ton corps »

- Ca je le sais et je sais très bien faire bouger mon corps ! Mais je dois pas avoir l'âme qui suit.

Remarquant le fait que je ne voyais pas cette fille si artistique, elle m'expliqua :

« Disons que je dois m’entrainer, sinon je perds de la condition et ça m’aide aussi pour le chant. Ce sont des nouveaux projets et des nouveaux buts que je me fixe. En fait je danse depuis que je suis petite. Mon frère me l’a apprise et depuis je suis devenue acharnée. Avant je dansais tout le temps, tous les jours pendant deux ou trois heures et puis… »

Elle se tut. Je restais en suspens. Et puis ? Et puis quoi ?? Pourquoi elle continuait pas sa phrase ? Ca ne se faisait pas de se couper comme ça en plein milieu d'une explication ! Ca c'était mon côté impatient qui prenait le dessus et j'insistais même :

- Et puiiiiiiis...?

« .. et puis la drogue ne me permettait pas de me donner à fond physiquement. »

- Oh !

Elle avait prononcé le mot fatidique :

- Ce n'est pas pour rien que la drogue c'est fait pour se détendre un peu ! Ca fait longtemps que tu prends le bouillon ? Vas-y, dis moi à quoi tu te parfume ? Herbe ? Mescaline ? LSD ? Cocaïne ? Poppers ? Ether ?

Si quelqu'un m'entendait ! Mais j'étais le mieux placé pour savoir de quoi je parlais. Puis la jeune fille remis le son à fond de sa radio avant de me lancer :

« Vas-y, montre ce que tu sais faire ! Eclate-toi, tu verras ça défoule »

- Bon, comme tu voudras. 'Tention les yeuuuux !

Puis je commença, sans doute au grand choc d'Ari, à danser de façon ridicule, on aurait dit un canard. De toute manière, les remarques m'importaient peu, je me contentais de remuer et tans pis si ça ressemblait à rien, seul bouger m'intéressait. Je faisais la poule maintenant.

- Alors qu'est ce que t'en dit ? Allez ! Avoue que tu vois pas ça tout les jours !

Je continuais de danser n'importe comment, on aurait dit à présent un singe fou qui pétait un câble et en plus, je rigolais de mes propres conneries en dansant comme un déluré. Je ressemblais maintenant à un hippie dansant sur une musique de Jefferson Airplane en agitant la tête dans tout les sens. Mais ça aurait plus d'effet avec des cheveux longs ! Quand la musique s'arrêta, je m'arrêtai aussi en étirant les bras vers le plafond et disant :

- Aaah ! Mine de rien ça met en forme n'est ce pas ??
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sexy Den a Mutha Mutha, Sexy Den a Mutha ♫ (Ritchy)   Sam 23 Aoû - 18:40

Alors que je laissais mon corps danser sur le rythme de la musique dans la salle, je gardais les yeux fixé sur les miroirs afin de m’assurer que tous les enchainements coïncidaient. Je voulais la perfection et c’était toujours ce que je cherchais en danse. J’avais assez de bases pour m’en sortir et créer quelque chose de complet et d’intéressant, je dansais depuis que j’étais petite, grâce à mon frère. J’y avais pris goût et même si son dada, à lui était la danse de rue, la mienne était plus technique. Le freestyle ne m’intéressait pas et de plus, je trouvais ça un tantinet rustre pour une fille. Après plusieurs longues minutes, voir même heure, un inconnu qui ne l’était pas vraiment m’avant interrompue. Sur le moment, j’avais pensé à une personne qui voulait s’entrainer et à qui je devrais laisser la place. C’était pas très grave, de toute façon depuis le temps que je me trouvais là, je n’avais pas à me plaindre, j’avais largement dépassé mon quota d’entrainement pour aujourd’hui. J’avais baissé le son de la radio afin d’échanger quelques mots avec mon nouveau fan. Je reconnus rapidement Ritchy, mon cavalier du bal de fin d’année. On avait un peu discuté, on avait dansé. A croire que la danse nous rapprochait. Pour commencer, il complimentait indirectement ce qu’il avait pu voir.

« Merci, c’est gentil. J’essaie que ce soit un peu cohérent dans ma chorégraphie, mais c’est pas simple »

Je commençai mes étirements tout en continuant de lui parler. Il fit une allusion à Pearl Harbor et sur le moment, je ne comprenais même pas de quoi il me parlait, quand finalement je compris.

« Ahh ! Oui c’est moi, haha. Tu retiens souvent ce genre de détails ? Parce que c’était vraiment un bête détail » lui expliquais-je en rigolant.

- Et comment ! T'étais partie en vacances ?


Sur le moment, j’hésitais. Au début, c’était pas vraiment des vacances et dans le fond non plus. J’avais beaucoup travaillé comme me l’avait recommandé Aryan et j’avais dû remettre les choses en ordre avec ma mère. Je partais sur de nouvelles bases physiquement, mais dans la tête c’était toujours autant le bordel. Finalement, j’étais partie pour m’aérer l’esprit et le fait de revenir, me l’embrumait toujours un peu plus.

« Euh.. non. En fait j’avais un peu de mal à rester à Wynwood avec tout ce que j’ai vécu dernièrement, donc je suis retournée un mois à Las Vegas pour oublier un peu en espérant de revenir la tête vide, mais depuis que je suis là je crois que c’est pire qu’avant. Enfin ça passera. »

Je lui adressais un sourire sincère lorsqu’il me demanda :

C'est pour ça qu'on ne s'est plus revu ? Et je répondis toujours aussi simplement : « oui, c’est pour ça, mais je suis là maintenant. On se reverra souvent à mon avis »

Enfin, il m’expliqua un peu ses vacances. Tant mieux si les siennes s’étaient bien passées. Enfin, avec ses dires je me rappelais que moi aussi je devais être contente de revenir. Je retrouvais des gens à qui je tenais et c’était le principale et ce, même si Aiden en faisait partie.

« T’as raison. Tu entres en quelle année ? Junior ? » Je réfléchis. Je ne savais pas grand-chose sur lui au final, nous n’avions pas non plus eu énormément de temps au bal pour apprendre à se connaître « Tu fais partie de quelle confrérie ? Ou du moins, tu aimerais aller où, si tu veux aller quelque part ? »

Je lui avais demandé si il venait ici pour s’entrainer, auquel cas je devrais lui laisser la place sans problème, mais finalement, il me regardait sérieusement :

« Ah ben on sait jamais, au final il suffit juste de bouger un peu ton corps »
lui expliquais-je en remuant le mien sur le son de la musique, le sourire aux lèvres.

Il avait l’air tout intrigué que moi de me voir là, suite à sa question, je regardais autour de moi, me demandant presque ce qu’il y avait de bizarre à me voir là, mais il n’avait pas l’air au courant de ma passion. En même temps, qui l’était. Je l’avais beaucoup mise de côté lorsque j’étais chez les Sigma Mu et mon travail à la plage me prenait beaucoup de temps et d’énergie pour me démotiver quand il s’agissait de mes entrainements. Mais j’avais de nouveaux objectifs et la danse en faisait partie

« Disons que je dois m’entrainer, sinon je perds de la condition et ça m’aide aussi pour le chant. Ce sont des nouveaux projets et des nouveaux buts que je me fixe. En fait je danse depuis que je suis petite. Mon frère me l’a apprise et depuis je suis devenue acharnée. Avant je dansais tout le temps, tous les jours pendant deux ou trois heures et puis… » Elle marqua une pause. Sa vie avait basculé, elle avait failli se faire violer, elle a passé le reste de son temps accompagné d’Alma, Aiden et son copain du moment et finalement, lorsque se dernier s’est fait tiré dessus, elle était tombée dans la drogue comme une petite chose fragile incapable de faire face. « .. et puis la drogue ne me permettait pas de me donner à fond physiquement. »

Voulant penser à des choses beaucoup plus gaies, elle augmenta le volume de la radio à nouveau et demanda à Ritchy :

« Vas-y, montre ce que tu sais faire ! Eclate-toi, tu verras ça défoule »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Sexy Den a Mutha Mutha, Sexy Den a Mutha ♫ (Ritchy)   Sam 9 Aoû - 18:44

Les meilleures choses avaient une fin. Quoi ? Trop cliché comme phrase peut-être ?? Que vous ayez vu juste ou pas, là n'était pas la question. L'essentiel était que j'avais raison ! Mine de rien, les vacances passaient trop vite. Si les cours n'étaient pas si assommant, j'adorerais probablement aller à Wynwood. D'ailleurs, j'aimais beaucoup Wynwood. Je me contredisais peut-être mais, si on excluait les cours bien sûr, Wynwood était tout simplement un endroit que j'appréciais énormément et je pouvais prendre plaisir à y occuper mes journées. J'étais arrivé dans cette école vers fin mai. Je ne comptais pas le bal de promo dans lequel je m'étais incrusté avant même d'être officiellement élève ici. Quand ma mère m'avait annoncé que j'irais dans cette prestigieuse école, je ne l'avais même pas cru. Je pensais qu'elle se fichait de moi et que les frangins jouaient le jeu. Ca avait duré un temps. Jusqu'à ce que je comprenne la raison de ce changement soudain. Elle voulait me faire arrêter la drogue. Elle pensait que dans une école bon chic, bon genre, j'aurais de bonne influence.

En songeant à ces souvenirs, alors que je tenais la course dans les rues de Miami droit vers Wynwood, j'éclatais de rire. Et là je me disais, là elle devait vraiment se moquer de moi ! Mais non. Ah ! Il n'y avait rien de mieux qu'une école de riche pour dénicher des dealer maman ! Quoi que j'en avais pas besoin. Moi j'avais de la drogue gratos grâce à Ryler. Il aimerait bien arrêter l'université. Il disait que ça ne servait à rien, il y perdait son temps. Il voudrait monter un groupe de rock et pour cela, il disait qu'il n'avait pas besoin d'aller dans une salle, le nez dans un bouquin. Je pouvais le comprendre.

Ah au fait. Vous devez sans doute vous demander pourquoi je me rendais au lycée alors que les vacances n'étaient pas encore fini ? Surtout que je me plaignais qu'elles le soient bientôt ? Bah, les grilles de l'école n'étaient pas fermées pour autant. Et j'étais du genre opportuniste. Je n'approchais pas du bâtiment principal et déviais ma course folle (oui car je courrais comme si ma vie en dépendait) vers un autre grand bâtiment plus en retrait : le gymnase. Je ne me stoppa qu'à la porte métallique de la bâtisse que j'ouvris. Je jetai un oeil à l'intérieur. Vide. En même temps, je ne voyais pas trop une équipe de handball sous l'oeil d'un prof en plein action à la fin des vacances. J'avais le gymnase pour moi tout seul ! J'avais envie de hurler pour tester l'écho mais l'idée de me faire prendre m'en dissuada. Je regardais de droite à gauche tout cet espace vide s'étalant sur des mètres et des mètres en me frottant les mains. Je pourfendis les lieux comme une gazelle avant de m'arrêter devant une porte grillagé qui renfermait le matériel de gymnastique.

Je commençais à m'installer des barres, poutres, cheval, trampo...Tout ce que je pouvais déplacer seul. Je m'installai alors dans tout le gymnase un parcours du combattant ! Lorsque j'eus enfin fini, une musique apparue, c'était presque fait exprès et sans réfléchir, j'utilisais le rythme de cette musique pour commencer à faire le zouave dans le gymnase, défiant tous les obstacles ! Mais quand j'eus terminé mon parcours, je me rendis compte que la musique était toujours là. Yearh, j'étais aller plus vite que la musique ! Quoi ? C'était pas ça l'expression ? Enfin bref, la musique provenait d'une pièce à part. J'avais effectivement remarqué cette porte non loin et on dirait bien que le son venait de par là. En fait, je n'étais pas seul finalement ! Curieux comme une fouine, je m'avançais vers cette porte que j'ouvris silencieusement.

Au départ, je crus interrompre un streape tease, mais voyant une fille habillé sexy et le rester malgré la danse et la musique qui passait, je devais en conclure que ce n'était qu'une leçon de danse. Je pénétrais la pièce. La demoiselle qui se déhanchait dans son multicolore ne me voyait pas plus que je voyais son visage. Jusqu'à ce qu'elle pivote. Elle était trop à fond dans son trip pour me remarquer mais sa tête me disait grandement quelque chose. Tout à coup, elle s'arrêta et baissa la musique avant de redresser son regard vers moi qui restait immobile.

« Oh, aurais-je déjà un fan ? »

Elle me fit un clin d'oeil que je rendis par un large sourire (comme sur le vava).

- Un fan, tu parles, j'adore carrément ce que tu fais mais...Oh mais je te reconnais !! T'es la fille de Pearl Harbor !! (La seule chose que j'avais retenu de notre conversation au bal de promo quand j'ai dansé avec elle)

Ajoutais-je soudainement en la pointant du doigt.


Ca fait un petit temps, qu’on ne s’est plus croisés. T’as passé de bonnes vacances ? T’es prêt à recommencer les cours ? »

- Et comment ! T'étais partie en vacances ? C'est pour ça qu'on ne s'est plus revu ? Moi tu sais, les vacances étaient excellentes ! Mais je suis pas trop friand des cours...Cela dit, ça ne me dérange pas de revenir à Wynwood et revoir du monde ! Il faut toujours voir le bon côté des choses !

« Ah, tu viens pour t’entrainer peut-être ? »

Je croisais les bras et penchais mon regard vers le lecteur CD un moment avant de le redresser sur la jeune fille en répondant aussitôt :

- Tu plaisante j'espère ? Je m'éclate à côté c'est vrai mais la danse, ce n'est pas trop mon truc !

Tout ceux qui me connaissaient pourront confirmer mes dires ! Je dansais aussi bien qu'une salamandre. En revanche, je jouais très bien de la musique, avec un petit faible pour la guitare électrique et je chantais bien aussi, toute ma famille me le disait.

- Et toi alors ? Qu'est ce que tu fais là alors que les vacances ne sont pas fini ? J'imaginais pas que tu faisais de la danse en dehors de l'école ! Ca explique pourquoi t'étais si bien à l'aise au bal !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Sexy Den a Mutha Mutha, Sexy Den a Mutha ♫ (Ritchy)   Sam 9 Aoû - 14:39

Ca faisait à peine 24 heures que j’étais de retour à Wynwood après deux mois d’absence. J’avais préféré retourner à Las Vegas, là où ma mère vivait. La dernière fois que je l’avais vue, c’était il y a un an. Elle avait demandé à mon frère de me ramener chez mon père dans l’état critique où j’étais revenue : une droguée sans avenir. Depuis, j’avais fait mon chemin, j’avais arrêté mes conneries, j’avais changé de vie et j’avais même retrouvé Alma qui était depuis une bonne année maintenant, ma meilleure amie. Nous avions été inscrite dans la même école et finalement, nous étions revenue toutes les deux à Wynwood. Elle continuait les conneries que l’on faisait toutes les deux et moi, mon caractère avait changé, dans un premier temps. Je m’étais retrouvée chez les Sigma Mu où j’y avais aussi retrouvé Aiden. Avec lui, c’était une relation différente et pourtant, encore aujourd’hui, j’avais l’impression d’être dans le brouillard total le concernant. Je savais qu’il n’y aurait plus rien entre nous, pas après ce que j’avais fait, mais je savais aussi qu’il allait quand même rester dans ma vie, comme il y était entré. Je ne pouvais pas le sortir comme ça, comme si de rien n’était. Ensuite, il y avait eu Gabriel qui était au fond toujours un peu présent, mais dont je devais faire sans. C’était probablement ce qui m’avait poussé à partir pendant un mois et demi en plus de tout le reste. C’était la goutte d’eau qui avait fait débordé le vase. Finalement, je m’étais concentrée sur la danse et depuis peu, sur des cours de chant. J’étais revenue incognito à Wynwood un week-end par-ci et par-là afin de pouvoir travailler avec Monsieur Eckon ainsi qu’Aryan qui était plutôt exigeant quant au niveau qu’il voulait que j’atteigne. Il y avait de la tension, beaucoup de tension parce que j’étais la sœur de Curtis, parce qu’il était aussi très exigeant. Monsieur Eckon m’avait donné des noms de professeurs qui pourraient m’aider à améliorer ma justesse vocale, sur Las Vegas et pendant deux bons mois, je m’étais donnée à fond pour le chant et j’avais continué ma passion d’enfance que j’avais souvent mis de côté au profit de mes études ou encore des moments que je passais avec Aiden : La danse. Aujourd’hui encore, j’exerçais avec acharnement ce que je voulais faire de ma vie, ce qui me rendait vivante et ce qui m’avait aussi motivé à revenir à Wynwood.

Ce matin, en me levant, j’avais dans l’idée de revenir doucement au cœur de la vie Wynwoodienne. J’avais un peu peur de la réaction de certains, je ne ressentais pas spécialement l’envie d’expliquer le pourquoi j’étais partie, mais je savais que je n’y échapperais pas. Après tout, rien de mal à vouloir repartir là d’où on vient, non ? J’avais aussi peur d’être oubliée, avec probablement beaucoup de nouvelles têtes et la rentrée qui approchait. Pourtant, l’envie de vouloir danser ôtait toutes barrières qui pouvaient se dresser sur mon chemin et me motivait à me lever, me doucher et enfiler une tenue de sport dans les tons roses et noirs. J’attachais mes cheveux, qui étaient maintenant bourrés de reflets blonds, en queue de cheval et je fourrais une serviette de bain et de quoi me doucher, en plus d’une autre tenue dans un sac de sport également. J’étais prête pour partir. Sur le chemin, je ne croisais pas beaucoup de monde, sans doute les sportifs se levant aussi tôt que moi pour s’entrainer. J’espérais que la salle de danse ne soit pas prise, je me levais aussi tôt un peu pour ça, et aussi pour éviter de crever de chaud en après-midi. Je ne voulais pas étouffer, je voulais juste m’évader. A l’intérieur de la salle, personne. J’en profitais pour me procurer un lecteur cd et j’y branchais ma clé usb sur lequel se trouvait une des musiques sur lesquelles j’avais travaillé avec le prof de musique et qu’Aryan avait bien voulu travailler sur l’instrumental. Il fallait y ajouter une choré, que j’avais déjà. J’y travaillais avec Dwight de temps en temps et les autres jours où il n’était pas disponible, je la travaillais en solo, comme aujourd’hui.

La musique en route, je me laissais emporter par le beat et le son de ma voix qui résonnait dans tout l’espace inoccupé. C’était pas encore parfait et Aryan m’avait conseillé de retravailler un peu l’ensemble, mais c’était suffisant pour au moins m’entrainer en danser. Je ne voyais pas le temps passer, j’étais beaucoup trop concentrée, fixant le miroir dans lequel se reflétait mon image. J’avais changé physiquement, j’avais changé moralement et mon caractère avait changé, lui aussi. J’avais laissé pousser mes cheveux que j’avais aussi voulu éclaircir. J’étais moins agressive, plus ouverte et je voulais percer dans mon nouvel objectif. Je donnais le meilleur de moi-même et recommençait une fois, deux fois, trois fois, 6 fois pour atteindre la perfection. Je voulais juste être au top de mon art.

Après deux bonnes heures d’entrainement, j’optais pour une pause, qui selon moi était bien plus que méritée. Je baissais le son de la musique pour garder un léger fond sonore et toujours rester dans l’ambiance et me dirigeais vers mon sac quand une silhouette et un visage que je connaissais se dessinait juste devant mes yeux. C’était Ritchy, le garçon avec qui j’avais dansé au bal. On s’était un peu recroisé de temps à autre et puis j’avais disparu, du jour au lendemain en ne prévenant qu’Alma. J’adressais un sourire au jeune homme puis l’interpela sur le ton de l’humour :

« Oh, aurais-je déjà un fan ? » suivit d’un clin d’œil, puis plus sérieusement, je repris « Ca fait un petit temps, qu’on ne s’est plus croisés. T’as passé de bonnes vacances ? T’es prêt à recommencer les cours ? »

Je marquais une pause en me disant qu’il venait peut-être ici pour s’entrainer, lui aussi et dans ce cas, il faudrait que je lui laisse la salle.

« Ah, tu viens pour t’entrainer peut-être ? »


musique sur laquelle danse Ari
tenue d'Ari
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sexy Den a Mutha Mutha, Sexy Den a Mutha ♫ (Ritchy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sexy Den a Mutha Mutha, Sexy Den a Mutha ♫ (Ritchy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ennui est le malheur des gens heureux - PV Ritchy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: