AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Sam 2 Avr - 18:04

    L’animal en rut qui veut montrer son territoire... Il veut tout faire pour garder sa femelle et être le mâle dominant. C’est fou comme les hommes, enfin même les femmes vous me direz, sont prévisibles et banals. Il en faut si peu pour mettre tout le monde aux aguets. Ceux qui n’ont jamais eu de cran, les plus faibles, regardent et profitent de la scène en lançant leurs petits piques. C’est tellement plus simple une fois qu’on vous a mâché le travail. Une fois que celui dont tout les autres sont jaloux, ou juste agacés du comportement, est à terre, alors c’est la fête ! Les souris dansent, elle profitent de ce petit moment de pouvoir, de cet avantage…

    Isy était là, à sa table en train de manger tranquillement. Elle avait l’impression d’avoir une vision totalement différente de tous ses gosses de riches qui réfléchissent comme des gamins de 6ans. Franchement, ils s’étaient vus ? Elle ne savait pas ce qui était pire, celui qui vient frapper alors qu’il aurait mieux valu parler, celui qui continue de frimer une fois au sol ou bien tous ceux qui avaient accourus. C’était tellement ridicule… Elle aurait adorer se moquait d’eux encore plus longtemps mais c’était lassant. Quand est-ce qu’ils allaient se raisonner ? Devenez grands, les petits ! C’est le but de la vie ! Ouvrez vos esprits et faites autre chose de vos journées ! C’est déjà tellement dur d’être enfermé ici alors en plus si vous y faites régnait une atmosphère de sang et de phéromones mais que deviendra Wynwood ? Wynwood ce fabuleux petit bijoux appelé aussi : le lycée où tous les enfants ayant des parents riches ou des cerveaux surpuissants se rencontrent. Ben, c’est du joli ! Voilà le résultat !

    Isobel secoua la tête en sortant son téléphone. Elle ne voulait pas tomber dans la même débilité qu’eux et en même temps elle aurait adoré voir le fin mot de l’histoire. Qui était la jolie fille désirée, les visages des deux protagonistes, la bagarre générale… C’est peut être à ce moment là qu’elle plierait bagage… A moins qu’elle finisse par s’ennuyer.
    Tout en envoyant quelques sms, elle regardait du coin de l’œil et écoutait attentivement.
    Les ‘insultes’ pleuvaient ! Après ‘foutu enfoiré’ on eut le privilège d’un ‘connard’ et encore plus fort ‘espèce de crétin’. C’était splendide. A regarder de là c’était même plutôt grotesque… Encore des vilains mots… Ignobles mots sortant de la bouche de si sages personnes. Mais que dira papa, quand il apprendra ça ?… Isy souriait avec ironie et quand elle entendu ‘microble’ elle faillit approuvé d’un « oui » franc et fort mais elle se retint, non, elle ne voulait pas prendre parti ! Elle ne savait pas pour qui était adressé ce mot mais il aurait pu être à chacun d’entre eux, au groupe général.

    La bagarre dégénéra rapidement… C’était la guerre. Réellement. Il fallait qu’elle parte discrètement avant que ça ne s’empire. Elle se leva, laissa son plateau à sa place, de toute façon personne ne serait là pour vérifier ! La jeune femme prit son sac et quitta sa table.
    Elle vit une pomme arriver à pleine vitesse vers elle. Elle voulut l’éviter, mais trop tard. Elle sentit le choc. Là, c’était vraiment trop ! Déjà qu’elle avait perdu sa bonne humeur habituelle (parce que d’habitude elle est pas aussi méchante, hein !). Elle serra le poing et sa mâchoire était serrée quand elle tenta de sortir de la cafét’. Quelqu’un était au sol, sûrement après une bousculade.

    *Chacun pour sa peau, désolé mon vieux !*
    Elle essaya de lui faire comprendre ce message avec un regard froid et puis elle eut un peu pitié de lui.
    Elle s’arrêta pour lui tendre la main et le tirer vers la sortie.

    « J’espère que ce n’est pas comme ça tous les jours, parce que sinon je vais définitivement regretter d’être venue ! »
    Elle le regarda, toujours en le tenant par la main pour le sortir du lieu et tenta un petit sourire. Elle se recroquevilla sur elle-même pour éviter plus de dégâts. Elle n’avait pas vraiment envie de se reprendre un morceau de nourriture ou autre.

    Dieu que la sortie était loin ! Elle retiendrait la leçon : arrêter de vouloir manger loin de l’entrée sous prétexte qu’il y a trop de passage !

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Sam 2 Avr - 17:15

Assise à une des tables du réfectoire, Lucy tournait négligement sa fourchette entre ses doigts. Elle était pensive, et n'avait aucune envie de manger. Pourtant, c'était rassurant de venir au refectoire : le monde, le brouhaha incesséssant, tout ici vous maintenait les pieds sur terre. Elle aimait écouter ce qu'il se disait : en général, c'était au refectoire que l'on se tenait au courant de tout. Là avaient lieu les reglements de comptes, les rencontres, là se faufilaient les ragots... Tout un joyeux tintamare de cris, de rires, de chuchotements, qui vous emplissait la tête et vous empêchait de réfléchir. L'idéal quand trop de choses se bousculaient dans votre tête. Mais aujourd'hui, elle n'était pas là pour s'empêcher de penser. Elle était là parce qu'elle s'ennuyait. Elle n'avait croisé personne qu'elle connaissait, sa camarade de chambre était on ne sait pù, et elle avait une tonne de temps libre qu'elle ne savait pas comment utiliser. Lucy était comme une pile, mais une pile inépuisable : toujours à l'affut d'un peu d'action, de la moindre chose à faire, elle avait horreur de rester inactive. Rester assise comme à ce moment là, c'était bon pour ses rares moments de fatigue ou d'égarement ; et dans ces cas là, elle allait sur le toit. Mais autrement, un malaise, comme celui qui s'infliltrait à ce moment en elle, faisait surface. AloArs, elle était venue ici dans l'espoir de trouver quelqu'un avec qui rire un peu, quelqu'un qui lui raconterait quelque chose de nouveau, lui confierait quelque chose... Alors qu'elle deseperait qu'il se passe quelque chose, tout arriva brusquement sans qu'elle comprenne vraiment comment. Dante, un garçon assez antipathique mais qu'elle ne connaissait pas vraiment, aut pasau fond,déboula dans la cafeteria. Il hurla une insulte en se dirigeant vers l'un des garçons qui faisait la queue dans la file. Lui aussi, Lucy avait entendu parler de lui. C'était l'un des tombeurs du bahut...qui, elle devait l'admettre, était vraiment sublime...Et sexy. Mais elle ne put pvoas continuer longtemps son examen, car Dante lui administra une gifle formidable qui le vit valdinguer. Aussitôt je me levais, prête à m'interposer...mais Alecto ne pouvait être si bête, il n'allait quand même pas répliquer..? C'était san s compter la fierté et l'égo masuline, bien sur. Il le repoussa violement, ainsi qu'une filles étrange aux cheveux rouges qui devait appartenir à sa confrérie, mais dont elle ne connaissait même pas le nom. Eh bien ! Elle avait demandé un peu d'action, mais pas ça quand même ! Lucy se précipita pour les rejoindre avant que cela ne dégénère. Bien qu'elle n'aurait vpas hésité a frapas per quelqu'un, son truc, c'était plutôt la bagarre par la voix. Les mots piquants, qui blessent. Une bataille de mots, c'était infiniment plus séduisant à ses yeux qu'une vulgaire bagarre de poings. Elle se plaça à peu près entre les deux.

C'est bon, c'est fini ? Ou vous voulez vous ridiculiser encore un peu plus ?

Lucy n'avait pas dit ces mots d'une voix mauvaise ; plutôt avec exaspération. Soudain, une autre jeune fille ( décidement, ça n'en finissait pas cette histoire) déboula dans la pièce. Allait-elle frapper quelqu'un elle aussi ? Apparement pas.

Putain, Dante, qu'est ce qu'il te prend ?

Je détournait le regard de ce Dante qui paraissait en vouloir à la terre entière avant de jeter un regard incendiaire mais qui dissimulait mal son léger amusement.

C'est quoi, un concours de qui sera le plus con ? Arrêtez ça, ça ne vaut pas la peine de vous entretuer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Sam 2 Avr - 14:36

Il arrive vers moi... BOn les tartine vole et s'en prend aucune... bon il vient de s'en prendre une...

Il pose sa main sur mon épaule

- Hé, Lou, on ferait mieux de dégager tu trouves pas ?
non tu crois?? Moi ça fait remonter de très mauvais souvenir... De plus, je sens que mes vêtement commencent à me coller... Mauvais signe ça. Il regarde par terre:

- - Jolie droite...

-Je...euh...oui... j'ai appris à me défendre... un an de kickboxing thaï ça aide je crois...

waw, il était parvenu à me remettre à l'aise en peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Sam 2 Avr - 14:20

La bagarre a dégénéré en guerre générale. Tout le monde lance de la bouffe sur tout le monde, joyeux. Du coin de l'oeil, je vois une petite brunette coller un pain à un gars qui la dépasse d'une tête. Il s'effondra sur le sol, totalement assommé. Tout à coup, la fille se retourne vers moi, totalement paniquée. Je reconnais tout de suite ma future bassiste : Lou. Pas dur, avec ses manches longues en plein été et ses grosses lunettes. Bon, j'ai bien l'impression qu'elle a plus besoin de moi qu'Eris... Je lâche le cou d'Alecto, comme si de rien n'était, et sans un regard pour les autres autour - ni pour Eris, par conséquent... - je me dirige vers Lou. Les tartines volent dans tous les sens, mais il faut croire que Dieu est avec son nouveau Moïse - moi 8) - parce que je ne m'en prend aucune, traversant le réfectoire comme l'ancien traversait la Mer Rouge. Mec, t'es démodé, fais place au nouveau toi !

SPLAF !

Connard de Dieu ! Tss... ça m'apprendra à me la péter. Bon, tant pis, je devrai changer ma chemise, c'est pas la mort. J'arrive près de Lou et lui pose une main sur l'épaule. Je suis bien protecteur, aujourd'hui... C'est étrange, non ?

- Hé, Lou, on ferait mieux de dégager tu trouves pas ?

Une bonne excuse pour m'éloigner d'Eris, en plus d'aider Lou qui n'est apparemment vraiment pas dans son assiette. Je jette un coup d'oeil au type par terre et souris à Lou, tout en le désignant de la tête.

- Jolie droite...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Sam 2 Avr - 14:03

Bon il est tot le matin. Je me suis rendue compte que je ne savais pas où se trouvait l'endroit où on était censée manger. ça m'apprendra de chercher la faciliter e mangeant dans un fast food.

En plus je n'ose parler aux gens puisque je ne connais personnes.
Je tombais devant le dos de mon interlocuteur de la bibliothèque... Apollo.

- APOLLO

bon il devait être fatiguer ou je criais pas assez fort. Je le suivis et lorsque je fut à un ^ètre de lui, il biffurca dans une pièce. Je tournais avec lui lorsque le gars à ma gauche reçu une tartine en pleine face. Mais c'est quoi ce bordel?? Là, j'ai trouver la caféteriat. Mais elle était sans dessus dessous. Je vois apollo s'approcher d'un gars et lui parler comme si de rien était. Je vois une furie frapper dans tous.

Je veux sortir de la pièce lorsqu'un gars un peu plus grand que moi (bon pas difficile je suis pas bien grande) se tourna sur moi avec un sourire. Bon ok, je n'aimais absolument pas ça. Il voulais se la peter apparement car il me lança une tartine de confiture. Je l'évitais avec beaucoup de soin et je voulus me diriger vers la porte. Il m'attrapa le bras. La mauvais choix.

Sur un mouvement, je me retournais, lui décocha une droite et le vis tomber par terre, assomer. Je regardais Apollo avec un air de panique total. Je ne savais plusbouger du tout.. Panique total...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Lun 21 Mar - 12:07

La recherche de l'Amour, c'est aussi compliqué que la recherche de la cafeteria quand on a la tête dans le cul. J'avais passé la nuit à errer dans les couloirs, pour ne pas changer. D'habitude, j'allais rejoindre mon lit sans plus de fioritures dès que le soleil se levait... sauf que là, une personne me trottait en tête. J'avais très envie de la voir, et j'avais donc fait un effort surhumain pour me lever après 2 petites heures de sommeil. J'étais en train d'en chercher la porte quand je me rendis compte que, abruti que j'étais, je me trouvais au premier étage... Or, la cafet' se situait un étage en dessous. Bien vu.

Pousse la porte, Pollo. Un petit effort. Une pomme qui vole. Des éclats de voix. Euh, tu dis ? Une pomme qui vole ? Oui, parfaitement, et qui atterrit sur la tête d'un grand blond. Le type surfeur à l'Américaine. Mouais. Ça a l'air marrant, tout ça, mais j'ai autre chose à faire, moi. Minute... Eris est là, elle aussi. D'où est-ce qu'il se permet de la pousser, là ? Eris en pleine bagarre... Curieusement, ça ne m'étonne pas. Le blond en colle une à un petit brun face à lui qui n'a manifestement rien demandé. Tss, et en plus c'est une crevette, l'autre ne recule même pas. Je m'approche par derrière la petite frappe. Je le dépasse d'une tête. Je baille, avant de poser ma main dans son cou et de serrer, l'obligeant à se tourner vers moi. En fait, je les dépasse tous d'une tête, voir plus. C'est pratique de faire deux mètres, punaise... Surtout quand les portes sont adaptées...

- On se calme, microbe ? C'est pas que tu viens de pousser Eris, mais c'est tout comme.

Nan, j'me prends pas pour Superman, j'te dis. Je lance un regard à Eris, repensant à... à tout. Je sais qu'elle serait capable de se défendre toute seule, mais je ne peux pas m'empêcher de vouloir la protéger. Au risque qu'elle n'apprécie pas, en fait... Une petite brune toute frêle qui m'arrive difficilement au nombril demande à "Dante" ce qui lui prend. Boh, connais pas. M'en fout, on touche pas à Eris, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Dim 20 Mar - 22:54

Le réfectoire. Ou plus souvent, le ref'. Cet endroit surpeuplé de monde entre midi et deux heures. Cet endroit ou l'on est sensé "faire une pause". Personnellement, c'est le dernier endroit où je viendrai. Y'a du bruit, du monde et tu peux pas bouffer tranquille. Non, vraiment, je vois pas comment tu pourrais faire une pause dans un endroit pareil. En fait, tu viens juste pour essayer, je dis bien essayer, de manger. Tu fais la queue trois quart d'heure. Ensuite, tu essayes de trouver une table.

Très compliqué. Généralement, j'y arrive. Et aujourd'hui encore, j'y suis arrivé. Bon, parfois, je sais pas vraiment ce que j'y fous, dans ce ref', parce que j'y viens pour étudier. Enfin, non, à la base, je viens manger. Mais comme la bouffe servie est dégueulasse, j'étudie.

Je révise mes cours, malgré le brouhaha ambiant qui règne dans la pièce. Je grignote vite fait quelques trucs histoire de ne pas avoir le ventre vide. Mais aujourd'hui, je suis fatiguée. Problèmes de sommeil. Et j'ai envie d'une clope. Trop dur de se concentrer. Je lève la tête de mon cahier, histoire d'observer un peu ce qu'il se passe.

J'aperçois Alecto à une table, une dizaine de blondasses écervelées autour de lui. Je ne le supporte pas. Mas en même temps, la peur de lui me ronge, dès que je croise son regard. Les images défilent dans ma tête. Ca me serre le coeur. Je soupire. Je suis vraiment trop conne. Je me masse les tempes.

Et alors, j'entends les porte du ref' s'ouvrir violemment et qui je vois enter ? Dante. Il est énervé. Rouge de colère. Je me demande bien qu'est qui a pu autant le foutre en rogne. Je l'entends gueuler et insulter Alecto à travers la pièce. Merde. Puis, je vois Dante abattre son poing sur la tête blonde. Oui, Dante doit être sacrément énervé. Je me lève rapidement et m'avance un peu.

Des gens forment un cercle autour des acteurs de la scène. J'entends un gars derrière moi qui lance des piques à Alecto également. Et ce dernier qui riposte. Je tente de me frayer un chemin pour y voir mieux. Et le temps que j'y arrive, Dante s'est déjà fait rendre la pareille. Je m'avance vers lui, légèrement nerveusement de savoir Alecto, pas loin de moi. Je tremble légèrement.

« Putain, Dante, qu'est ce qu'il te prend ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Dim 20 Mar - 14:34

    Ces quelques jours avaient été assez sympa pour Alecto. Il avait réussi à avoir ce qu'il voulait: Calypso. Enfin pas sûr, parce que cela commençait à faire longtemps qu'il ne l'avait pas vu, et il voulait lui parler. La dernière fois qu'ils voulaient le faire, c'était tombé à l'eau.

    Il alla donc à la cafét' à l'heure du déjeuner, elle était peut-être là... Malheureusement il ne la trouva pas. Il repéra donc une des filles de sa classe et se dirigea vers sa table. Il lui demanda alors si elle savait où elle se trouvait, mais à la place elle lui lança un putain de sourire. Et là toutes les demoiselles de la table le regardait. Il leur lança donc son plus beau sourire. C'était toujours plaisant de plaire à la gente féminine, même aussi superficielles qu'elles soient.

    Alecto allait reposer la question à la camarade de Caly', quand une voix l'agressa. Ouais, on venait de l'appeler en le traitant de "foutu enfoiré".

    * Oh c'est pas vrai ! Manquait plus que ça ! *

    Il n'était vraiment pas d'humeur et il fallait qu'un idiot vienne le provoquer. Il se demandait ce qu'il pouvait bien lui vouloir. Et puis à peine avait-il pensé cela que le fameux mec lui balança une gauche en pleine mâchoire. Il ne l'avait pas vu venir et le haut de son corps s'était projeté vers sa gauche. Oui il lui avait mis une sacrée gauche, mais pas assez suffisante pour le mettre à terre ou KO, car Alecto s'était battu bien des fois, et avait le sang-chaud.

    Mais ce jour-là il n'était vraiment pas d'humeur. Cependant quand il se redressa et sentit une petite douleur dans sa mâchoire, son sang-froid commença à s'envoler:

    - Mais putain c'est quoi ton problème ?!!!!!!

    Et puis comme si ce n'était pas assez suffisant, quelqu'un lui balança une pomme. Non mais ils vont pas bien les mecs de ce bahut ! Mais quand il remarqua que c'était l'idiot qui voulait Calypso inconsciemment, il eut un petit rire et lança:

    - Mais les mecs, faut arrêter d'être jaloux un peu ! C'est pas comme ça que vous aurez les filles à vos pieds !

    Et puis la fameuse tarée aux cheveux rouges déboula à son tour. Putain ! Il avait ses trois pires ennemis autour de lui ! Y'avait-il une justice dans ce monde de fou ? Mais il ne se laissa pas abattre. Bien sûr il fut surpris, quand la tarée attrapa le brun complètement taré lui aussi, par le col pour le dissuader de continuer.

    Alecto était prêt à repartir dans sa recherche, mais un coup de poing ne pouvait pas ne pas se rendre. Il se dirigea donc vers le taré, poussa légèrement la tarée rouge sur le côté et balança sa droite à l'autre taré. Bon il n'avait pas mis toute sa force, car il n'était pas énervé, ... pas encore. Mais c'était largement suffisant pour un début.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Dim 20 Mar - 13:49


    Là pour le coup, je n'ai pas compris ce qui m'arrivait. J'ai même rien compris.

    Je m'étais tranquillement assise à une table à la caféteria. Je ne demandais rien à personne, j'avais même choisi le coin le plus reculé pour pouvoir grailler tranquille et me barrer aussi sec. Bien entendu, avec ma chance naturelle, je n'avais pas choisi exactement le bon lieu. Pas vraiment. Assise à côté d'une table peuplée de groupies en chaleur. Elles jacassaient à qui mieux mieux, et je supposais donc qu'elles faisaient partie de cette confrérie sympathique dans laquelle je ne mettrais jamais les pieds... laissez-moi me rappeler. Ah oui, Êta Iota. Déjà rien que le nom puait le maquillage fraîchement acheté et le parfum hors de prix. Ces nanas là, je les méprisais autant qu'une déjection canine accrochée à mes chaussures. Non mais regardez les ! Elles ne mangent presque rien mais elles squattent la table pendant une heure et demie rien que pour bavarder godasses, fringues, maquillage et mecs. Ah oui, les mecs, ça sait faire. Elles savent comment s'y prendre, pas de problème. A balancer leur popotin comme de vulgaires prostituées, tendant leur visage dessiné de sourires aguicheurs, tandis que leur sale gueule de rat est caché sous des tonnes et des tonnes de fond de teint. Je ne supporte pas les starlettes, et elles me le rendent bien. Bref, passons cette petite parenthèse au sujet de nos amies les bêtes. J'étais assise près d'elles, disais-je, supportant leurs jacasseries à propos des différents hommes de cet institut, et même si cette conversation me paraissait méprisable, j'écoutais d'une oreille attentive. Pourquoi ? Parce qu'un ragot de fille est peut-être une information encore plus certaine que la Voix. Et si on m'emmerde trop, je sais quoi sortir, au moins. Taper c'est bien. Blesser le mental, c'est mieux.

    Et puis tout se passa très vite. La tronche d'épi de blé que j'avais déjà fracassé au foyer quelques jours plus tôt se pointa et, m'ignorant avec une superbe que je n'aurais pas pu lui accorder moi-même, se dirigea vers la table des jeunes filles et se mit à leur parler tout en leur lançant des regards équivoques. Ben ouais, ça m'aurait étonné. Pleine de dégout, je me mis à manger sans écouter une bribe de conversation, Alecto me dégoûtait vraiment trop pour que je tente quoi que ce soit. Même le taper ne m'apporterait aucune satisfaction. ça me cradoquerait les mains, mais ça ne ferait que ça. Finalement, un hurlement résonna dans la salle, et je vis un petit mec s'avancer, tout rouge de colère, en traitant Alecto de... de ? Ah oui, "Foutu enfoiré". Quel manque d'imagination flagrant. Il ne savait pas insulter, ce type, c'était certain. Et taper, encore moins, quoi que je fus impressionnée à la vue du monstrueux pain qu'il lui balança en pleine tête. Là, je dois avouer que j'étais plutôt impressionnée par la démonstration de courage du jeune homme. Et de connerie, aussi. Fallait vraiment être con pour déclencher une bagarre en plein milieu d'un self. D'ailleurs, une petite troupe commençait déjà à s'agglutiner autour des protagonistes. Un type balança même une pomme à Alecto en riant et en balançant une petite pique. J'ignorais que les mecs pouvaient être aussi mesquins.

    Mais avant toute chose, moi, je voulais bouffer tranquille. Je me levais donc de ma chaise, et avec agacement je m'avançais vers Alecto et l'inconnu, en distribuant gifles et coups de coude à quiconque se trouvait sur mon chemin. Je crois que je parvins même à mettre une baffe à une des groupies d'Alecto. Ce fut sans doute mon plus grand plaisir de la journée. Taper sur une pouf.

    J'attrapais celui que je ne connaissais pas par le col. Il était encore tout rouge de fureur, c'était trop mimi. Je ne le frappais pas, mais le fusillais du regard. Moi non plus je ne pouvais pas blairer Alecto, mais par dessus tout je voulais être peinarde, et je le lui fis bien comprendre, en jetant du même coup un regard glacé au lanceur de pomme.

    "C'est bon, t'as fini ton petit numéro, on peut se remettre à manger tranquille ou t'attends qu'un prof débarque, espèce de crétin ?"

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Dim 20 Mar - 1:30

Cedric avait passé une matinée assez banale. Il n'avait pas écouter dans ses cours. Il n'avait pas pensé a rien, il avait assez l'esprit paisible, étonnamment. Il avait passé sa première journée passablement normale depuis plusieurs jours. Il se sentait en forme, a l'épreuve de tout. Cedric avait bientôt finit son deuxième cours de la journée, juste avant d'aller manger. Il n'avait pas particulièrement faim. De plus, avec ce qu'il avait manger a la cafétéria la dernière fois, il n'avait pas trop envie d'y retourner. Mais, il avait le flemme de se faire a manger, donc il décida d'aller tout de même a la Cafétéria.

Quand il y arriva, il ne porta attention a rien. Il fit la file, pour finalement arriver au comptoir et seulement prendre une pomme, qui lui couta 2 dollars... Cedric trouva ça passablement cher, mais décida de ne rien dire. Il avait juste envie de partir au plus vite pour ne plus voir cette serveuse affreuse. Cedric ne prit même pas la peine de s'assoir, il se mit sur le bord du fenêtre ou il pouvait tout voir.

Il se mit a observer les gens. Un garçon qui avait l'air assez... fâché venait d'entrer dans la cafet'. Il était tout rouge, bouillant de colère. Puis il cria assez fort après quelqu'un... Alecto. Cedric s'étouffa de rire en voyant a qui il s'adressait. C'était donc ça son nom. Ce mec, c'était l'ami de Calypso. Le mec avec qui Calypso avait couché. Apparemment c'était bel et bien un trou du cul ce type. Cedric vu alors l'autre garçon lui mettre son point a la figure, ce qui fit rire Cedric a nouveau. Cedric fit quelques pas pour s'approcher de l'action.

Depuis l'autre soir, Cedric avait envie de lui péter la gueule a ce sale type. Mais bien sûr, c'était aussi amusant de regarder quelqu'un d'autre le faire! Cedric regarda sa pomme qui étant dans ses mains.... Et sans aucun effort, il la lança sur Alecto. Ce geste n'avait pas vraiment de répercutions, mais c'était comme sa façon de le huer. Cedric lança :

- Et bien je me suis pas trompé sur ton cas! T'es un connard a ce que je voit!

Il le regardait. Cedric aimerait bien avoir la chance de se joindre au combat. Mais bon, il allait les laisser un peu ensemble, juste pour apprécier la scène pendant un moment. Tout cela allait ajouter un peu de piquant dans sa journée. Et puis, si il en avait la chance, ça lui donnerait l'occasion de lui donner ce qu'il méritait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   Dim 20 Mar - 0:45

Alecto Zavieteri. Nan. Alecto Zaveteri. Non plus. Alecto Zav... Bref. Alecto. Son seul foutu nom suffisait à faire grimacer Dante de mépris. Cette pauvre daube blonde gonflée à l'hélium avec sa petite gueule de vainqueur. Le genre de mecs qui collectionne les petites poupées et qui les jette à la moindre occasion. Et elles aiment ça, les imbéciles, en plus.

Alecto était l'archétype de l'abruti prétentieux que Dante exécrait au plus au point. Il jouait de son physique et uniquement de son physique, et était le symbole d'une société décadente qui ne s'intéressait plus qu'aux performances sexuelles plutôt qu'au véritable intérêt relationnel d'une relation durable. Il était l'image même de ces gens responsables de la décrépitude de la jeunesse américaine, le symbole d'un avenir moribond pour l'humanité. Non, aucune exagération pour Dante, qui gardait malgré tout un avis un peu extrémiste.

Dans l'établissement, ils ne se croisaient que très peu, et à chaque fois, Alecto était accompagné d'une écervelée filiforme ou de deux ou trois crétins. Et ce salaud ne manquait jamais de se moquer de lui dès qu'il en avait l'occasion. Oh, jamais ouvertement, mais juste un petit sourire, ou un petit regard, juste pour lui montrer qu'il se considérait bien meilleur.

De part son passé, Dante avait appris à devenir insensible à ces formes de moqueries, et se contentait juste de faire semblant de l'ignorer ou de lui rendre un de ses regards suintant de mépris et de vantardise. Il n'était pas un sauvage, il n'allait pas lui sauter à la gorge, même si l'envie était parfois oppressante. Mais déclencher une bagarre à Wynwood aurait pu avoir des conséquences fâcheuses.

Seulement voilà. Ce jour là, Dante eut vent, tout à fait par hasard, d'une histoire fâcheuse également, selon laquelle Alecto aurait poursuivi Elsa une nuit, dans le but d'obtenir d'elle quelques faveurs qui lui étaient fermement refusées. Son sang ne fit qu'un tour, et toutes les petites raisons qui rendaient le blond détestable lui revinrent en pleine face. Il n'avait qu'une envie : le détruire.

Dante était d'un naturel calme, et il fallait généralement un très long moment pour qu'il s'énerve réellement. Ce long moment était arrivé. Il déboula à la hâte dans les couloirs, et le chercha des yeux. Il plaqua presque contre le mur un élève innocent qui passait pour lui demander où il était. Apparemment, à la cafétéria.

En effet, lorsque Dante ouvrit violemment les portes de la cafétéria, à cette heure remplie d'étudiants affamés, il aperçut instantanément son grand ami debout à côté d'une table peuplée de filles. Il marcha d'un pas rapide, le visage dur. Le sang lui cognait les tempes et il avait l'impression que sa tête allait exploser de rage.

Ignorant les autres élèves, il se mit à crier à travers la salle : « Alecto, espèce de foutu enfoiré ! ». Et avant que l'intéressé ne puisse répondre, il lui décocha de son poing gauche un coup en pleine mâchoire, avec toute la rage qui le rendait dingue depuis quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
» Après la bagarre la détente (libre )
» Venez vous amuser avec moi !!
» C'est fini .... [ABSOLUMENT LIBRE ne vous gênez pas)
» D'où venez vous???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: