AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 A Last Goodbye || Sasha et Blu<3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: A Last Goodbye || Sasha et Blu<3   Dim 14 Sep - 0:25

EN MODE BLUBERRY



Le goût du soda me semblait plus amer qu'autrefois ou peut-être était-ce la situation? Je ne voulais pas être ici. Je voulais me réveiller de ce cauchemar et découvrir qu'il était à côté de moi. Je voulais que peu importe où je me réveillerais, il serait à mes côtés. Je voulais qu'il me prenne la main et qu'il me regarde de la façon qu'il me regardait lors de cette journée aux quilles, de la façon donc il m'avait regardé à l'hôpital le jour de l'hallooween et de la façon qu'il m'avait regardé en me mettant ce collier au coup. Je voulais sentir ses pupilles bleus m'épiés lorsque j'étais en sous-vêtement. Je voulais que seuls ses mains m'enlèvent mes vêtements et que seuls ses lèvres effleurent ma peau. Mais je voulais aussi qu'il essaie de comprendre et qu'il me laisse partir.

Comment était-ce possible de se battre pour sa liberté toute sa vie et puis qu'une seule personne change toute la donne? Comment était-ce possible de vouloir appartenir à ce point à une personne? Comment cette même personne pouvait vous faire sentir aussi mal? Comment étais-je capable de la repousser? Surtout, comment était-ce possible de ressentir autant de chose en même temps? Le silence rendait tout cela encore pire. La seule mélodie qui le comblait était la suite de nos voix et elle était loin d'être douce. Je comprenais sa douleur et sa colère, mais j'étais quand même incapable de lui montrer la mienne. Sasha était mon "one true love". Jamais personne ne le remplacerait, mais il était temps que je prenne vraiment ma vie en main. Et pas seulement un peu comme je dis toujours que je vais le faire. J'étais si jeune, j'avais tant de chose à expérimenter et l'amours n'était peut-être pas la première sur la liste. Contrairement à se que j'aurais cru. J'y avais goûter, mais j'en avais assez d'être coller à mon passé. Mon passé est moi, mais je ne suis pas mon passé.

"Je crois encore que t'aurais pas dû venir ici et que nous aurions dû continuer nos vies l'un sans l'autre. T'aurais pas dû entendre que j'étais revenue. Il est encore temps que tu partes et que tu reviennes pas sans qu'il y ait trop de conséquences." Ces paroles furent surement dans les plus durs que j'eus à prononcer. Ce fut comme un poignard que je me rentrais dans le coeur. Mon âme au complet en saignait, mais ce n'étais pas le pire. Le pire, c'était d'être seule dans le miroir. Je ne scillais pas, mais sa voix en colère me fit sursauter. Des larmes commençaient à couler le long de mes joues, mais je ne faisais pas un bruit. "Comme si tu n'avais jamais existé." Ses paroles résonnaient dans mon esprit.

"Comme si tu n'avais jamais existé. Comme si tu n'avais jamais existé. Comme si tu n'avais jamais existé. Comme si tu n'avais jamais existé. Comme si tu n'avais jamais existé." Sans que je le demande, mon esprit repassa ma vie au complet sans sa présence. Des larmes se mirent à couler en plus grande quantité et je dus fermées les yeux pour les empêcher. Même si je ne le regarde toujours, se serait trop difficile, j'entend la porte s'ouvrir. Mais elle ne se ferme pas. Je tourne un peu la tête. J'ai honte. J'ai toujours détesté que les gens me voient pleurer. Il me regarde. "T'attend quoi?" Ma bouche s'ouvre pour prononcer ses mots, pour en finir, mais je n'y arrive pas. Ils restent bloqués dans ma gorge. Je m'approche de lui et des larmes recommencent à couler. Je dépose un baiser sur son front et lui fait un petit sourire. "Tu te souviens cette soirée de l'hallooween? J'étais sure qu'il t'avais tirer dessus. Et tu pensais la même chose. Quand je suis sortie, on m'a dit qu'il t'avait amené à l'hôpital. Je t'ai tellement cherché. J'avais tellement peur d'arriver trop tard." Je fis une pause pour essuyer mes larmes. "Je courrais comme une débile à travers les corridors pour te trouver et puis je suis arrivé et t'étais loin d'être au meilleur de ta force, mais j'ai sourit parce que tu étais quand même là. Et je n'avais jamais ressenti ce sentiment avant. Pas avec Nathan, pas avec personne d'autre." J'arrêta une nouvelle fois quelques secondes. "Je veux que tu saches que je vais surement essayer de retrouver ce sentiment. Je vais essayer de trouver la personne qui me fera sentir comme tu le faisais. Sauf qu'au bout d'un moment moment je vais me rendre compte qu'il n'y à rien à cherche. Il n'y a rien à chercher parce que je l'avais déjà trouver avant et que chaque heures, chaque minutes, chaque secondes de ma vie, je vais les passer à t'aimer. Mais maintenant, tu dois me laisser aller."

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: A Last Goodbye || Sasha et Blu<3   Sam 6 Sep - 22:16

A Last GoodbyeBlu & Sasha
Cela me semblait presque surréaliste. Elle, ici, de retour, et moi comme un con à me persuader que je ne rêvais pas. Sur le coup, j'avais l'impression que ce n'était qu'une hallucination jusqu'à ce qu'elle ouvre la bouche, et que la réalité me frappe de plein fouet. Et pour frapper, ça faisait bien mal. Je gardais la bouche ouverte, jusqu'à ce que j'ose faire le premier pas, entrant dans sa chambre. Plus rien ne comptait, mise à part les questions que j'avais à lui poser. Je voulais des réponses, et peu m'importait d'y passer la journée. J'étais pas du genre à rester sur ma fin, et surtout me faire prendre pour un con comme elle l'avait fait. Parce que oui, j'avais encore du mal à l'avaler, et j'ignorais même si j'étais capable de lui pardonner ce départ soudain. Pas de nouvelles. Du jour au lendemain. Comme ça, sur un coup de tête. J'étais pas le type le plus agréable, ni celui le plus à même à tenir ses promesses, mais ça m'avait trop affecté pour que je reste sur une telle situation. Questions... Introspection, et même remise en question. C'était pour dire à quel point ça m'avait fait tourné en rond cette histoire.

Vint le moment, où j'osais enfin en placer une, lui demandant tout simplement pourquoi. Seulement, comme je m'y attendais, elle ne répondait rien. Elle me regarda simplement, et me tendit même une canette de Coca. Je la regardais, indigné, acceptant tout de même la canette, sans pour autant y toucher. Tant d'indifférence me laissait sans voix, et la voir être si peu affectée me donnait envie de resserrer mon étreinte sur la canette et l'exploser. Me défouler. J'avais besoin de me défouler pour ne pas tout simplement exploser. Mon visage était fermé, et je déglutissais. Dur de rester calme dans une situation pareille. Je la toise du regard, et elle ignore mes questions. Ca m'énerve, je fais les cent pas pour tenter de rester zen. " Je suis seulement là pour trois jours. " est la seule chose qu'elle me sort. Comme si de rien n'était, et comme si elle en avait carrément rien à foutre que je sois là. Ma seule envie? Me tirer d'ici, laissant la canette se vider sur le sol, claquer la porte et aller prendre l'air. Oui c'est ça, j'ai envie de prendre l'air. J'en ai marre. J'en peux plus. " C'est Nathan qui te l'as dit? " Cela me parait encore plus suspect. J'arque le sourcil. Pourquoi elle parle de Nathan? " Putain, me dis pas que t'as mis Nathan au courant! " Le temps que je réalise, et c'était fini. " Franchement, merci. Et moi je compte pour du beurre, c'est ça. J'y crois pas. " Je pince mes lèvres, ferme les yeux, tente de contenir toute la colère que je ressens actuellement. Je bois quelques gorgées, et finis par m'assoir. " Mais non ce n'est pas Nathan. " Finis-je par dire.

Ca me fait mal, vraiment. Avoir vécu tout ça, pour qu'au final la seule personne à qui elle pense encore soit Nathan. Bien sur je savais ce qu'ils avaient vécus, mais mon égo exacerbé souffre, et je jalouse. Oui, je suis jaloux. En même temps, ce n'est pas comme si on avait rien vécu. Fin je sais pas, j'étais perdu, incapable de réfléchir normalement. J'ai mal à la tête. Elle finit par m'expliquer qu'elle a été accepté pour faire des études en Italie. En temps normal je l'aurais félicité, mais je n'en n'ai pas la force, et encore moins l'envie. Si j'avais été dans un état plus zen, j'aurais pu reconsidérer ça, et lui dire que je comprenais, que les études c'est important. Mais partir, sans rien dire, c'était lâche, bas, petit et pas supportable pour moi. Surtout ne pas me prévenir pour quelque chose dans le genre. Je ne comprenais pas. Du coup, je me taisais, indifférent, la laissant continuer.

Je finis par exploser de rire, nervosité sans doute. " Parce que tu t'es dis que ça serait plus facile de partir, comme ça en prenant la poudre d'escampette? Laisse-moi rire. " J'ai du mal à croire qu'elle ose me sortir une excuse aussi bidon. " Au contraire, si t'en avais parlé, ça aurait été plus simple, crois-moi, parce que là c'est encore pire. " Ma fin de phrase ne veut pas venir, et je n'arrive pas à la compléter. Pire que quoi d'ailleurs? Je l'ignore, je suis juste énervé. Elle se lève pourtant, et va devant son miroir pour se détacher les cheveux. " Je crois encore que t'aurais pas dû venir ici et que nous aurions dû continuer nos vies l'un sans l'autre. T'aurais pas dû entendre que j'étais revenue. Il est encore temps que tu partes et que tu reviennes pas sans qu'il y ait trop de conséquences. " Je tombe des nues, je n'arrive pas à croire qu'elle vient de me dire ça. D'une façon totalement désintéressée. Mes yeux s'écarquillent, je viens de me prendre une grosse douche d'eau froide tout simplement, et là plus moyen de me contrôler, je parle sous l'effet de la colère. " Oui je vois ça, je crois que ce qu'il me reste à faire, c'est me casser, et faire comme si je ne t'avais jamais revu, de toute façon, qu'est-ce que ça peut bien te faire, rien apparemment. Du coup, si tu veux bien m'excuser, je vais te laisser, je ne voudrais surtout pas te déranger. En tout cas, comptes plus sur moi, c'est fini Blu, tu peux m'effacer de ta vie, quoique tu l'as déjà fais, et je vais en faire de même. Comme si tu n'avais jamais existé. " Bien sur, je ne le pensais pas, mais je n'avais pas supporté sa dernière phrase. Si désinvolte, si désintéressée, comme si rien de tout ça ne l'affectait et que tout ça n'avait été qu'une grosse blague.

Je pose la canette sur le sol, me lève, furieux, et me dirige vers la porte. " Je ne te souhaite pas bon retour, ni le reste, comprends moi je n'ai pas envie de souhaiter ton bonheur pour le moment. " Puis j'ouvre la porte, cependant je me bloque, et reste dans l'ouverture, me tournant vers elle une dernière fois.

HRP:
 

(c) Sashette
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: A Last Goodbye || Sasha et Blu<3   Mar 29 Juil - 1:45

EN MODE BLUBERRY


Je comptais les secondes. Ça m'empêchait de penser à la situation. Je me tenais devant mon ex petit ami que j'avais laissé en plan de façon horrible sans laisser de nouvelle. Il n'était pas supposé apprendre que j'étais à Miami. Il aurait du continuer de voir ses amis et faire la fête avec des blondasses. J'avais tout fait pour qu'il m'oublie, pour que je l'oublie. Je me sentais égoïste de dire ça, mais il n'avait pas le droit de se pointer ici sans que je lui est demandée. Il me regardait et j'avais envie de lui fermer la porte au nez. J'aimerais dire que je devrais parce que je voulais me séparer de lui pour améliorer mon futur, pour mieux me concentrer. J'aimerais dire tout ça parce que je n'ai jamais fait de chose pour moi-même, mais c'est faux. Tout ce que j'ai fait, toute ma vie, c'était pour ma petite personne.

À exactement 129 secondes, soit deux minutes et neuf secondes, Sasha entra et je ferma la porte derrière lui. Ses pas brisèrent le silence qui nous entourait. J'aurais voulu qu'il dure plus longtemps parce que quand l'avion avait atterri à Miami, c'était la première chose à laquelle j'avais pensé: Je devrai mettre ça au clair avec Sasha. Étrangement, je le disais plus comme une tâche que par envie de passer réellement à autre chose. Sa voix me fit sursauter. Ça faisait si longtemps que je l'avais entendu… Je ne pensais même plus à mon chandail stupide ou à ma chambre qui semblait avoir été victime d'un réel carnage tellement elle était en dessus dessous. Je ne faisais que le regarder marcher. Il me stressait à marcher comme ça. Je me retourna et me dirigea vers mon petit réfrigérateur. Je l'ouvris. Il ne restait que quelques coca-cola en bouteille et des restes de mon restaurant s'hier que je comptais manger pour souper. Je saisis deux bouteilles et les ouvrit. Je lui tendis une d'elle et garda l'autre avant d'aller m'asseoir sur le sofa à trois places. J'avais cette manie d'ignorer la situation jusqu'à se que mon coeur se calme quand les choses tournaient mal. Je pris une gorgée, puis une autre. Les choses semblèrent se calmer. En tout cas, assez pour que mon cerveau soit capable de me donner des réponses à dire et des explications à données. "Je suis seulement là pour trois jours." Je faisais un calcul rapide dans ma tête. Nous étions lundi donc je repartais après demain. "Je repart mercredi matin. Très tôt. Je croyais pas que personne me remarquerait. Surtout pas les gens de ta conf'." Je me rappela soudainement Nathan. "C'est Nathan qui te l'a dit? Putain…" Je lui avais dit de rien dire. Merde de merde.

"Pourquoi tu m'as jamais appelé? Déjà que t'es parti sur un coup de tête, t'aurais plus au moins donner de tes nouvelles, à croire que tu ne tenais pas tant que ça à moi. " Une folie furieuse s'empara de moi. Il ne comprenait rien. Je restais quand même calme, ne scillant pas une seule seconde. Bientôt, il se joigna à moi, mais à l'autre bout du sofa. Normalement, j'aurais pleuré et me serais logée dans ses bras. Il m'aurait tenu contre lui en me disant que tout irait bien. J'aurais fait tout ça parce que c'est ce que j'ai toujours fait quand quelque chose allait mal dans ma vie. Seulement, je n'avais jamais prévu le jour où Sasha serait ce problème. "J'ai été accepté dans un programme d'étude à Florence, en Italie. Je pourrais avoir un job après ça pour aider des gens partout dans le monde. Le camp de prép' commençait dans deux jours et j'ai sauté dans le premier avion avec seulement un bagage à main." J'avala une autre gorgée et me retourna vers lui. Pour la première fois, je le fixais dans les yeux. "Je t'aime Sasha, mais on peut pas être ensemble si je suis à l'autre bout du monde. J'ai besoin de ces études. La vie m'offre une deuxième chance et je la laisserai pas passer. Pas pour personne au monde. Je me suis dis que de partir sans donner de nouvelle serait plus facile pour toi autant que pour moi." Je me leva et me mit devant le miroir en rond près de la cuisine. Je défis mon chignon et commença à me recoiffer, ayant poser ma bouteille sur la minuscule table à manger. "Je crois encore que t'aurais pas dû venir ici et que nous aurions dû continuer nos vies l'un sans l'autre. T'aurais pas dû entendre que j'étais revenue. Il est encore temps que tu partes et que tu reviennes pas sans qu'il est trop de conséquences." Ma gorge se serra lorsque je prononça cette dernière phrase. J'étais horrible avec lui, mais je me devais de n'avoir personne dans ma vie le temps de mes études. Je savais très bien que dès qu'il serait partit, je pleurerais toutes les larmes de mon corps, mais maintenant, je faisais comme si de rien était. Même si je l'aimais encore. Même si au fond de moi je souhaites qu'il reste et qu'il me prenne dans ses bras. Même si je n'étais plus sure de rien.

HRP: Oui, j'ai vu *-*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: A Last Goodbye || Sasha et Blu<3   Mar 29 Juil - 0:07

A Last GoodbyeBlu & Sasha
C'était un jour de vacances comme un autre. Banal et incroyablement chiant. Comme toujours je sortais d'une virée en ville la veille, et j'en ressortais avec une bonne grasse matinée le matin. Le genre de sommeil réparateur comme je les aime, et qui me fais dire que les vacances, putain ce que c'est bien. Puis au fond, ça me faisait du bien, je pensais enfin à autre chose. Le départ de Blu avait été considérablement dur à avaler. Déjà que j'avais mis une certaine paire de mois avant de me rendre compte que oui, ça y est j'avais des sentiments, et que c'était pas une blague, et devoir apprendre une telle nouvelle m'avait littéralement achevé. Bien sur, j'avais essayé de ne pas le montrer, en tant que PS qui se respecte et qui pleure pas dans les jupes de sa mère à cause d'une fille, mais ça avait été dur. Je m'étais enfermé dans un certain mutisme, le temps d'une semaine, pour digérer tout ça. Puis au final, j'étais reparti dans mes vieilles habitudes. Bien sur je n'oubliais en rien, mais j'essayais de faire avec.

Je n'avais pas eu de nouvelles d'elle depuis son départ précipité, et quelque peu inexpliqué, qui m'avait laissé sans voix. J'aurais pu tenter de lui en donner c'est vrai, mais j'étais trop fier pour oser lui courir derrière après ça, si elle voulait de mes nouvelles, elle en prenait. Bien sur je me retenais, et ce n'était que mon orgueil mal placé, mais je mourrais d'envie de savoir si elle allait bien, si tout était sérieux, et si c'était vraiment fini. Je savais pas trop où me mettre, et je ne savais plus où j'en étais, ce qui était rare et tout nouveau pour moi. Je n'avais pas l'habitude d'éprouver ces sentiments et dans un sens ça m'énervait, parce que j'avais horreur de ne pas tout comprendre et tout gérer. J'aimerais avoir le sourire, un sourire sincère, mais il ne l'est pas, ou plus autant qu'avant. J'aimerais me dire que c'est fini, mais une part de moi refuse de le croire. J'aimerais revenir en arrière et ne pas me laisser avoir par cette relation, mais je ne pourrais jamais. Et voilà où j'en suis, à jouer au pauvre mec chagriné qui philosophe sur sa pauvre vie. Voilà à quoi j'en étais réduis. Si on me voyait, on rigolerait bien, et je pense que Nathan n'attendrait pas une seule seconde pour me secouer comme un cocotier et me demander de me ressaisir, ce que j'aimerais être capable de faire.

Enfin, toujours est-il que j'étais en train de disserter sur ma vie, posé devant mon placard, le regard dans le vide. J'avais l'air con comme ça, mais je m'en fichais, j'étais seul, alors à bas les jugements. Pris d'une flemme, je ne mis que quelques minutes à me dégoter une tenue. Un t-shirt col V blanc, un slim avec des trous au niveau des jambes et des pompes vernies. Deux trois pressions de parfum, un dernier regard vers le miroir pour me répéter ô combien je suis beau, puis direction la salle commune. " Salut mec. " me lança un Pi Sigma affalé sur son fauteuil. " Lut. Tu joues à quoi? " lui demandais-je. " Call Of, tu te joins à moi? " " J'arrive. " J'étais pris d'une envie de me défouler, et tuer quelques faschos ça me dérangeait pas le moins du monde. Je m'installais à ses côtés, saisis la manette et nous mettions le jeu en route. Notre but était d'arriver à un lieu donné et remplir une mission tout en dégommant les ennemis, et du coup comme deux mâles virils nous poussions des cris lorsque nous nous faisions tués. Un autre Pi Sigma arriva, trois bouteilles de bières en main et posa les deux ouvertes face à nous. " Merci. " dis-je concentré sur ma partie. " Vous connaissez la nouvelle? " J'hochais la tête, pas franchement apte à me concentrer sur ses paroles. " Vous savez la SM, là, Bluberry je crois, elle est de retour, je l'ai croisé chez les Sigma. " Sur le coup je ne percutais pas, et marmonnais juste, avant que mon esprit fasse TILT. Je lâchais la manette. " T'as dis Blu? Chez les SM? " " Ouais apparemment, elle est venue dire en revoir aux Derbys, et à ses chefs. " dit-il buvant sa bière l'air de rien. " Putain. " laissais-je sortir entre mes dents. " Tiens, je compte sur toi " dis-je en lui tendant ma manette, et partir en courant de la salle commune. Mon objectif: atteindre le dortoir des SM, et tant pis si je défonçais tout le monde sur mon passage.

Arrivé devant la dite porte, après avoir salué Leah dans la salle commune, en lui faisant comprendre que j'avais quelqu'un à voir de toute urgence, je pris mon courage à deux mains et frappa, une fois, puis deux. Et là, la porte s'ouvrit. Mon coeur fit un raté, c'était elle, pas de doute. Nous restions dans le silence pendant au moins deux bonnes minutes, avant que je me permette d'entrer. Je l'avais mauvaise, et là il fallait que ça sorte. " Pourquoi? " fut tout ce que j'arrivais à dire en premier lieu. " Tu comptais me dire quand que t'étais de retour? " continuais-je légèrement sur les nerfs. " Je suis obligé de le deviner c'est ça, et l'apprendre de la bouche de quelqu'un d'autre? " J'essayais de me tempérer, mais tellement de questions tournaient en boucle dans ma tête, que je ne savais absolument plus quoi penser. Je voulais tout savoir sur le champ, même si je savais que c'était impossible. J'avais envie de me tirer et lui en vouloir tout simplement, mais je devais crever l'abcès maintenant. " Pourquoi tu m'as jamais appelé? Déjà que t'es parti sur un coup de tête, t'aurais plus au moins donner de tes nouvelles, à croire que tu ne tenais pas tant que ça à moi. " Bon valait mieux que je m'arrête là où on pouvait sortir les violons, mais j'étais quelque peu bouleversé par cette venue inattendue, qui aurait pu passer inaperçu si on ne m'avait pas tenu au courant, et je m'en serais probablement voulu de ne pas être allé la voir, en la sachant dans les parages.

Hrp:
 

(c) Sashette
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: A Last Goodbye || Sasha et Blu<3   Lun 28 Juil - 19:45

EN MODE BLUBERRY


J'avais exactement trois jours. Ce matin, j'étais arrivée à Miami par avion directement d'Italie! Pour moi, c'était comme un rêve devenu réalité. Je m'étais inscrit à ce programme d'étude en Italie il y a quelques mois de cela avec la certitude de ne jamais être prit. Il suffit de regarder dans mon passé pour croire que je suis le diable en personne. Pourtant, ce programme avait trouvé mon histoire inspirante et m'avait accepté. J'ai des cours en anglais avec des cours d'Italien et après trois ans d'étude, ils choisissent 4 personnes qui parcourront le monde pour aider les autres. Je pourrais autant délivrer des otages en Inde que de faire fermer une usine en Chine. Ce programme étant plutôt expérimental avant qu'il soit donner partout dans le monde, l'université de Florence ne prenne que 30 personnes par année. Lorsqu'on m'avait appelé pour me proposer l'offre, je sautais de joie. Seulement, je devais d'abord faire le camp de préparation d'été en Italie pour prouver que je méritais ma place. C'est de cette façon que deux jours plus tard, je me retrouvais à Florence dans un grand bâtiment de béton avec 79 inconnus de tout âge, de partout dans le monde. Chaque semaine, les professeurs mettaient nos notes individuels de la semaine sur un grand tableau. Ceux qui se tenait sous la note de 70 deux semaines d'affilés n'avait plus leur passe pour rentrer dans le programme. Je travaillais comme une folle pour avoir dans les meilleurs notes. Je voyais cette occasion comme la deuxième chance que la vie me donnait du genre : "T'as déjà tout foutu en l'air les premières années en te saoulant et en te droguant, maintenant, essaie de faire quelque chose de ton futur!" Je m'accrochais à cela comme pas possible. Personne allait me voler ma place. Pas cette fois. Je n'avais presque pas eu le temps de penser à Sasha, ma famille et mes quelques amis. Le soir, quand les autres sortaient dans le bar de l'uni', je déclinais l'invitation et étudiait. C'est seulement cette semaine que nous avion eu nos premiers congés - mis appart la fin de semaine -. Sept jours de total repos. Ou presque. Je prenais cinq jours pour aller à Miami et ramasser tout le reste de mes choses et rendre visite à mes proches. Les deux autres jours seraient un rattrapage du décalage horaire pour être sure d'être en forme à mon retour. Comme il était prévu que mes parents me rendent visite dans deux semaines, je n'avais pas besoin d'en plus, aller à New York.

Je partis le samedi midi et arriva le dimanche matin. Je rendis visite à l'équipe de Roller Derby, les gens de ma confrérie et à Nathan et Nina. Qui aurait cru que Nina n'était pas si salope que ça si on la connait bien? Non, je n'avais pas rendu visite à Sasha. Je m'en voulais de se que je lui avais fait. Téléphoner sans rien expliquer et seulement dire que je le quitte? C'est horrible. Je sais. Je m'étais dit que comme je n'avais pas de temps pour des au revoir digne de ce nom, il serait plus facile pour lui de m'oublier si je disparaissais d'un coup. J'espérais seulement qu'il n'entende pas parler de ma courte venue. Dieu sait à quel point j'avais eu mal en le laissant et je ne pouvais pas me permettre aucune sorte de distraction durant mon camp d'admission.

C'est donc avec ma journée dans le corps que je me mis au lit. Le lendemain matin, je commença directement à remplir mes bagages de toutes les choses que j'avais dans ma chambre. Je ne pouvais pas me permettre de louer une chambre dans l'établissement de Miami et une autre chambre dans l'établissement de ma nouvelle université. À midi, je descendit prendre mon diner à mon casse-croute préféré en vitesse. Je revins à mes valises, puis bientôt quelqu'un cogna à ma porte bruyamment. Je soupira en me regardant. Mes cheveux était monté en un chignon et pleins de mèches en sortait et je portait des shorts de sports ainsi qu'un tee-shirt super large noir écrit "GO FUCK YOURSELF LOSER !!!" en blanc en grande écriture. Je me dirigea vers la porte et mon coeur s'arrêta. Sasha.

https://www.youtube.com/watch?v=WKDbqdg6HHs

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A Last Goodbye || Sasha et Blu<3   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Last Goodbye || Sasha et Blu<3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» I think that it's time to say goodbye [Libre]
» Goodbye my old friend...
» Sacha Louise Ryan une nouvelle riche Feat Sasha Pivovarova
» 08. I guess this is goodbye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: