AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Open up your eyes, then you'll realize here I stand with my everlasting love (Sasha, Jenny, Doudou <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Open up your eyes, then you'll realize here I stand with my everlasting love (Sasha, Jenny, Doudou <3)   Lun 1 Sep - 21:53

Cette après-midi, rendez-vous chez Nina et Nathan. Le moment que j’attendais depuis la fin des cours, après la soirée des Pi Sigma évidemment. Qui disait été, disait vacances, et qui disait vacances, disait éclate, et ça allait être le cas cette année. Il avait été décidé, qu’en plus de fêter les un an du couple, nous profiterions d’une semaine de vacances en Europe, à bord d’un paquebot. J’étais surexcité, impatient, et incapable de tenir en place. Ma valise n’était certes pas prête, comme d’habitude, mais moi je l’étais. Fête, soleil, mer… Tout s’annonçait à merveille, j’allais quitter Miami l’espace d’une semaine, avec les personnes avec qui j’étais le plus proche. Nathan, mon meilleur pote, Nina, une fille qui à la base n’était qu’une conquête il y a de ça des années à Las Vegas, et qui est devenu une complice, quelqu’un avec qui je passais presque tout mon temps, et Jennifer, celle que j’épaulais à son arrivée à Wynwood, jusqu’à ce qu’elle devienne une fille à qui je confie tout, et de qui je ne peux plus me passer, ce qui n’était plus arrivé depuis le départ de Blu. Ca allait donner ces vacances, et joyeux comme tout, j’en venais à être agréable avec mes vieux. « J’y vais, bisous. » Leur avais-je crié avant de passer la porte d’entrée, armé d’une valise en construction. En construction, parce qu’à force de passer plus de temps chez Nath que chez moi, j’avais oublié pas mal de choses chez lui, et j’avais convenu que je la finirais une fois chez lui, puisque de toute façon, nous dormions tous sur place.

Une fois garé devant chez lui, je sortis de ma voiture, et alla sonner à la porte. Nina vint vite m’ouvrir, et je saluais mon meilleur pote ainsi que Jenny. La soirée était posée sur la terrasse, avec vue sur la mer, à s’imaginer sur le paquebot, à parler de tout et de rien. Finalement, à causer comme ça on avait fini par s’endormir, et ce n’est que grâce à un coup d’oreiller bien placé de Nina que je me réveillais alors que le soleil était déjà en train de se lever. Sur le coup, je ne compris pas ce qu’il se passait. « On n’a pas mis le réveil et ta mère est là, Nath. Magnez-vous ! Chacun prend la douche la plus proche » « Il vous reste exactement 16 minutes » « Bordel ! » Laissais-je échapper. « J’ai pas encore fini ma valise en plus. MERDE. » Je me levais, me prenant le pied dans le coussin qui jonchait sur le sol et courut, comme les trois autres d’ailleurs, vers la salle de bains la plus proche, sous l’œil amusé d’Isobel qui se marrait bien de nous voir ainsi. Après une douche express, je rassemblais mes affaires et les mis en boule dans le sac, n’en ayant rien à foutre, puis vérifia le contenu une énième fois. J’avais mes papiers, mon passeport, mes clés, mon fric, ma carte bleue… Bref, j’avais tout, et au pire je pouvais acheter ce qu’il me manquait. J’arrivais donc dans l’entrée, essoufflé, alors qu’ils étaient déjà tous les trois prêts.

Une fois à bord de la voiture, les chiens de Nathan commencèrent à faire la razzia, ce qui ne m’arrangeait guère, alors que je pouvais enfin profiter d’un moment de paix. Je pouvais souffler, et penser calmement à ces vacances. Enfin, encore heureux qu’on ne les prenait pas avec. Après quelques minutes de trajet, Isobel nous déposa à la devanture du port, et nous voilà partis pour de nouvelles aventures, la première étape étant d’enregistrer nos bagages. Un classique. La queue était chiante et longue, cependant c’était nécessaire, et rechigner n’arrangerait rien. Je rangeais mes papiers dans mon bagage à main, et me posa sur un banc, tandis que les filles exprimèrent l’envie d’aller se maquiller. Je haussais les épaules. En tant que mec, je ne connaissais pas cette envie subite de me tartiner le visage, mais soit c’était leur problème. « On sait déjà que vous êtes moches alors à quoi ça sert ? » « C’est les filles qu’est-ce que tu veux.. » Pouffais-je dans mon coin à sa remarque qui risquait fort de leur déplaire.

« Alors ? Quand comptais-tu me parler de Jenny et toi ? » Je me retournais vivement, et faillis m’étouffer sur le coup. Je ne m’y attendais pas à celle là. Je me recalais dans mon siège pris au dépourvu, ne sachant pas vraiment quoi dire à ce propos. « Te parler de quoi ? » Répondis-je bêtement, sachant que ça ne marcherait certainement pas. « Parce que là je ne vois pas du tout. » Ajoutais-je, alors qu’elles venaient vers nous, pimpantes. Quelque peu mal à l’aise, je sommais Nathan de se taire pour le moment, quitte à en parler plus tard s’il le désirait. « Heureusement que t’es là, sinon je pense que je me serais sentie trop seule avec les deux amoureux » « Tu m’étonnes, parce que vu comment c’est parti, ils vont nous faire des bébés pendant la semaine. » Dis-je haussant légèrement le ton, pour qu’ils entendent, et surtout pour les emmerder. « Ca va tu dors pas trop debout ? » « Oh non, pour le moment ça va, et toi? Prête à partir ? » J’imaginais bien que oui, disons que je meublais la conversation, j’étais quelque peu dans les gaz, malgré le fait que j’étais éveillé, et dans ma tête je ne savais pas très bien où j’en étais avec Jenny, et la question de Nathan n’avait fait que m’embrouiller davantage. La réalité était qu’on avait eu nos rendez-vous, suite à la mission, et que nous les avions accompli, presqu’en totalité –le dernier étant prévu sur le paquebot-. J’avais fini par en apprendre plus à son sujet, mais surtout j’avais réussi à m’ouvrir, et à en oublier Blu. Ce qui était dur, et toutes filles me rappelait sans cesse sa présence, ce qui avait fini par ne plus être le cas avec Jenny, qui m’écoutait, et me conseillait. Du coup, au final nous passions énormément de temps ensemble, et je m’étais fortement rapproché d’elle. Dire que je n’étais pas attiré par elle serait un mensonge, je m’étais déjà assez menti à moi-même, il fallait maintenant que je fasse face à mes sentiments, mais je ne savais pas exactement comment l’interpréter, ni comment ça allait se terminer à dire vrai, et ça ça me troublait au plus haut point.

Nous continuions à discuter, jusqu’à ce que Nina et Nathan reviennent. « Et si je te répondais une cabine pour deux, ça ferait quoi ? » Répondis-je sarcastique, sur le même ton taquin qu’elle avait employé. On sentait les sous-entendus dans sa voix, mais j’en avais l’habitude, et à dire vrai ça ne me faisait plus rien, si ce n’est me donnait l’envie de surenchérir derrière.

Finalement, nous embarquions quelques temps plus tard, on nous informa que nos valises étaient déjà dans nos chambres, et Nathan nous fit vite comprendre qu’il allait finir sa nuit sur le champ. « Bon pendant que Grincheux va dormir, ça vous dis un tour des lieux ? » Je proposais ça, parce qu’en réalité j’étais comme un gosse, impatient de voir à quoi ressemblait l’intérieur. « J’ai lu sur la brochure qu’il y avait un casino, un ciné, et même une piscine, faut absolument que je vois ça. » Ajoutais-je alors que je m’étais déjà lancé dans ma quête. Le paquebot était déjà en route, nous quittions Miami, mais à dire vrai, autre chose me préoccupait, ce pourquoi je ne faisais pas attention au port qui disparaissait petit à petit derrière nous.

La visite s’acheva rapidement, puisqu’à peine arrivés au niveau du bar, une hôtesse nous accueillit, nous expliquant qu’on aurait le droit à un pot d’accueil ici-même, pour explications, et présentation du personnel. Ils me semblaient forts sympathiques, ce pourquoi j’acceptais volontiers leur proposition, arborant un large sourire, avant de courir vers les allées extérieures, admirant la mer à perte de vue, scintillante, et le soleil qui tapait au-dessus de nos têtes. Les vacances pouvaient enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Open up your eyes, then you'll realize here I stand with my everlasting love (Sasha, Jenny, Doudou <3)   Ven 22 Aoû - 4:49



+ Sean, Sex and Sun



Je sentis un objet moelleux attaquer mon visage, encore endormi. Je marmonnai quelque chose d’incompréhensible avant de bouger, ne me levant pas pour autant. Des voix parvinrent à mes oreilles, mais j’étais encore trop pris dans mon sommeil pour être capable de les déchiffrer. Du mouvement commençait à se former autour de moi et j’entendis quelqu’un m’interpeller. Je risquai un oeil, la réalité me frappa de plein fouet.

« On n’a pas mis le réveil et ta mère est là, Nath. Magnez-vous ! Chacun prend la douche la plus proche »

Un ‘wtf’ sortit de ma bouche et ce ne fut que quelques instants plus tard que je remarquai ce qui se passait. Jennifer, Sasha, Nina et moi avions prévu de voyager ce matin et vu toute cette agitation, l’alarme n’avait pas réussi à nous réveiller.

« Il vous reste exactement 16 minutes »

Merde, merde, merde et merde. J’haïssais devoir me lever tôt le matin, encore moins avoir besoin de me précipiter pour ne pas être en retard. Je me redressai non sans balancer des dizaines de jurons. Je me dirigeai vers la salle de bain la plus proche, mais me rendis compte avec horreur qu’elle était déjà occupée. La prochaine que je trouvai l’était également.

« Fais f*ckin chier. »

Je me résignai finalement à grimper les escaliers pour finir par en trouver une de libre. Je me félicitai mentalement d’avoir bouclé mes bagages la veille, me doutant pertinemment que je n’aurais jamais eu le courage de me lever tôt pour les finaliser. Après m’être douché en un temps record, je sortis en trombe de la pièce et me dépêchai dans le but d’enfiler mes vêtements. Je croisai Nina encore en serviette et je ne pus m’empêcher de soudainement tirer sur le tissu, dévoilant son corps entièrement nu. Je ricanai suite à sa réaction et m’empressai de lui lancer :

« Roh ça va, avec le nombre de fois que je t’ai vu nu c’est pas la fin du monde. »

J'eus à peine le temps d'enfiler un short gris et un t-shirt blanc qu'on devait quitter la maison. Je lâchai un soupir qui pouvait presque être comparé à un rugissement avant de rejoindre les autres dans la voiture de ma mère, à qui j'adressai à peine un regard. Je pris place à côté de Nina et vis-à-vis le côté passager. Les chiots n'arrêtaient pas de japper bruyamment, se mettant à jouer avec mes nerfs. Ma mine blasé n'avait pas quitté mon visage tandis que des pensées sadiques prenaient naissance dans ma tête.

« Arrête de bouder, Nathan »

Je ne répondis pas à son commentaire, m'imaginant mentalement saisir un oreiller pour le placer sur son visage et...

La voiture s'arrêta, annonçant notre arrivée au port. Après avoir enregistré nos bagages pour le voyage, Nina et Jennifer nous informèrent qu'elles partaient se maquiller. Je roulai des yeux.

« On sait déjà que vous êtes moches alors à quoi ça sert ? » spécifia-je dans mon coin.

Les deux adolescentes s'en allèrent après m'avoir fait la morale et je soupirai, insensible à ce qu'elles venaient de me balancer. Je me tournai par la suite vers Sasha, haussant un sourcils.

« Alors ? Quand comptais-tu me parler de Jenny et toi ? »

Nous discutâmes rapidement avant que les deux bimbos ne reviennent. Je m'abstiens de leur faire de nouveau un commentaire et pitonnai sur mon téléphone. J'entendis ma petite-amie me parler, mais ne levai pas les yeux pour autant.

« Taleur quand j’ai été ouvrir à ta mère, en réalisant la merde dans laquelle on était je l’ai accueillie d’un « oh putain » et… je crois qu’elle l’a pris pour elle. Elle va m’en vouloir, tu crois ? Je me suis excusée, mais je me rends seulement compte de la grossièreté dans ce que j’ai dit »

« Ouais elle va t'en vouloir à vie, elle a que ça à faire de toute façon. » dis-je avec du sarcasme dans ma voix.

Je levai ma tête et lui souris afin d'alléger la dureté de mes paroles. Puis, elle m'informa d'un truc qui me fit froncer les sourcils.

« De quoi tu parles ? »

Nina déposa un baiser sur mes lèvres, ce qui eut pour effet de me calmer un peu. Elle me proposa des idées pour m'aider à laisser ma mauvaise d'humeur de côté et je lui souris malicieusement.

« La dernière offre est beaucoup plus alléchante. »

À mes mots, je m'empressai de l'embrasser sur les lèvres. Nous finîmes par sortir de notre bulle et rejoignîmes les deux autres tourtereaux. Je me concentrai de nouveau sur mon téléphone. Je n'aimais pas vraiment me lancer dans des discussions aussi tôt le matin. Après une longue attente, l'embarquement eut enfin lieu. Le groupe prit leurs bagages à main avant de monter dans le bateau. Alors que tout le monde discutait de s’amuser et de profiter de la croisière, je grognais toujours dans mon coin. Un peu moins que les dernières minutes mais quand même.

« Je vais me coucher, bonne nuit. » dis-je d'un ton sec avant de me diriger vers la cabine que je partageais avec Nina.


fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Open up your eyes, then you'll realize here I stand with my everlasting love (Sasha, Jenny, Doudou <3)   Sam 9 Aoû - 20:25

J-1, 15h45.

Activement, je remplissais ma valise de vêtements préalablement déposés sur mon lit, tout en me déhanchant sur la musique qui passait dans le home cinéma. Les débardeurs, tee-shirt et sous-vêtements volaient dans la pièce, quasi au rythme de la chanson, pour finir leur course dans mon bagage. Celui-ci était désormais presque plein, pourtant, dans ma tête tout rentrait mieux.
J’étudiais la coque en plastique de l’engin, puis finit par décider de continuer à le remplir, quitte à devoir sautiller dessus pour le fermer. De mon côté, j’étais déjà prête, lavée, coiffée d’une queue de cheval et habillée d’une petite robe d’été grise et crème. Je fis un tour dans la salle de bain pour récupérer les affaires dont j’avais besoin, les mit dans ma valise que j’observais d’un air satisfait. Voilà, tout était dedans, mais elle n’était pas encore fermée. En vérité j’aurais bien pu demander à Caroline de s’en occuper, mais quand il s’agissait de préparer mes affaires pour un voyage, je tenais à le faire moi-même. Histoire de ne pas se retrouver avec n’importe quoi une fois qu’il est trop tard. Hum.

Assise sur la valise, je m’appliquais donc à la fermer, et je finis par réussir tant bien que mal. Après avoir check er l’heure, j’éteignis le home-cinéma et prévenais Bertrand et Caroline de mon départ, Clara n’étant pas à la maison. Je décidais de lui laisser un message plus tard.


Jour-J, tôt le matin.

Dehors, le soleil n’était pas encore levé mais la température toujours agréable, me permettant de dormir à poing fermés. Bien que je ne sois pas allongé sur mon lit adoré, les fauteuils de chez Nina et Nathan étaient confortables, si bien que lorsque je reçu un cousin en pleine tête, je ne bougeais pas immédiatement me contentant de lâcher un :

« Quoii ?»

« On n’a pas mis le réveil et ta mère est là, Nath. Magnez-vous ! Chacun prend la douche la plus proche »

« Il vous reste exactement 16 minutes »

L’information mit quelques secondes à monter à mon cerveau, surement dû au manque de sommeil. Quand je compris que nous avions intérêt à nous bouger les fesses si on voulait avoir notre bateau, je fis un bond d’un mètre et fonçait dans la première douche que je trouvais. J’étais en mode supersonique, prenant une douche en deux minutes, m’habillant en autant de temps, d’un simple tee-shirt blanc et d’une jupe corail. J’empoignais mon sac à main et ma valise, rejoignant la voiture de la mère de Nathan pour embarquer toutes nos affaires. Elle devait nous envoyer au port afin qu’on prenne notre bateau, qui nous enverrai jusqu’en Europe, Venise notamment.

Une fois arrivés au port de Miami, je déposais ma valise et d’un regard vers ma meilleure amie, nous décidâmes d’aller finir de se préparer dans les toilettes. Il y avait plus classe mais bon, c’est pas comme si nous avions le choix.

« Purée, on a dormi quoi ? 3h ? Et je me tape des cernes de dingue avec »

« Non mais clair, l’h-o-r-r-e-u-r. »

« Oh my god ! j’ai dit « putain » à la mère de Nathan ! Je suis morte de honte. J’ai pas réalisé en plus »

Je me mordis la lèvre, puis la rassurais.

« Je pense pas qu’elle t’en voudra, sachant qu’on a eu une panne de réveil »

Une fois plus présentables, nous quittions les toilettes pour rejoindre les garçons, et laissant seule Nina et Nathan je m’avançais vers Sasha.

« Heureusement que t’es là, sinon je pense que je me serais sentie trop seule avec les deux amoureux », lui lançais-je, sourire aux lèvres. « Ca va tu dors pas trop debout ? »

Les deux concernés nous rejoignîmes, Nina en profitant pour me lancer une pique.

« Vous avez pris une cabine pour deux ou une chacun ? » Demanda Nina en me fixant « je ne sais plus… »

« Bah tiens, en voilà une qui n’a pas reçu de coussin en pleine tête ce matin » Répliquais-je en lui lançant un regard accusateur.

A vrai dire, j'avais douté du ton qu'elle avait employé. Etait-elle sérieuse ? Si j'avais passé pas mal de temps avec Sasha ces derniers temps, à cause -ou grâce- des coupons reçu à la soirée des PS/EI, je ne pensais quand même pas que ma meilleure amie puisse se poser des questions dans le genre, ce pourquoi je l’interprétais comme une taquinerie. En fin de compte, peut-être qu'elle me testait ? Je ne savais plus, j'étais perdue, et pas que de ce côté là.

Je m’asseyais sur un des poteaux du quai, regardant la mer s’étendre au-delà de l’horizon tout en écoutant l’ancienne chef des EI faire les cent pas dans mon dos. L’air marin chatouillait mes narines tandis que le vent fouettait mon visage, agitant mes cheveux coiffés en queue de cheval. Nous patientons depuis un petit moment, dans l’espoir d’embarquer incessamment sous peu.

« Bon on embarque quand là, ça saoul »

« Je crois que c’est bon » dis-je en désignant le bateau de croisière de notre compagnie. Je me levais, et ajoutais tout en faisant glisser mes lunettes de soleil sur mon nez « C’est parti pour les vraies vacances ! »

Récupérant mes bagages, j’embarquais à bord du paquebot en compagnie de Sasha, Nathan et Nina vers deux semaines de vacances de rêve.
]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Open up your eyes, then you'll realize here I stand with my everlasting love (Sasha, Jenny, Doudou <3)   Dim 27 Juil - 20:21

Alors que je dormais paisiblement dans un des fauteuils installés dehors, je sentais une brise légère caresser mon visage, suivit d’un bruit de sonnette. J’ouvris un œil, puis l’autre. Il faisait encore nuit. Passant une main sur mon visage, je regardai Nathan, Sasha et Jenny dormir à poing fermé. La sonnette insistant, je me décidai à me trainer jusque la porte d’entrée, encore bien endormie, me prenant même le pied de la table. Je me regardai dans la glace afin de m’assurer que mes cheveux ne me donnent pas un air de famille avec une sorcière, puis j’ouvris. Je fus surprise de trouver la mère de Nathan derrière la porte, quand finalement, la panique s’empara de moi:

« Oh putain ! »
« Isobel c’était suffisant, mais bonjour, Nina »
« Pardon, bonjour. On s’est pas réveillé »

Je laissai la porte ouverte afin qu’elle puisse entrer et courrai jusque dehors pour réveiller les autres, leur balançant, à chacun, un oreiller.

« On n’a pas mis le réveil et ta mère est là, Nath. Magnez-vous ! Chacun prend la douche la plus proche »
« Il vous reste exactement 16 minutes »

Isobel toujours pimpante, probablement prête à aller travailler s’approchait et observait le tableau qu’elle avait devant elle : 4 lavettes encore en pyjama. Je m’empressais de monter à l’étage, me torchant presque la figure au passage et rejoignais une des salles de bain pour y prendre une douche en un temps record. Je ressortis enroulée dans une serviette, les cheveux mouillés pour chercher de quoi me mettre: j’optais pour un short et une blouse. Une fois prête, je pris mon sac à main dans lequel je fourrais le chargeur de mon portable, mon maquillage pour la voiture et plein d’autres choses, puis redescendis pour mettre mes affaires dans le coffre de la voiture d’Isobel. En attendant que les autres finissent de s’apprêter, je m’empressais de ranger un peu le bordel que nous avions mis la veille. Lorsqu’ils finirent par arriver au compte de goutte, on embarquait nos affaires dans la voiture ainsi que les deux chiens que la mère de Nathan devait garder, ou du moins je l’espérais, et prenions place dans l’auto.

Dans la voiture, seule la radio brisait le silence des endormis que nous étions. Certains même de mauvaise humeur. Je suspectais d’ailleurs Nath de tirer la gueule avec le manque de sommeil et la précipitation. Isobel aillant visiblement la même impression que moi s'adressa à Nathan toujours avec le même calme dans la voix:

« Arrête de bouder, Nathan »

Le portable dans la main, je regardais le paysage défiler de l’autre côté de la vitre quand on finit par arriver à l’heure, au port, voir même un peu en avance grâce à la conduite plutôt rapide d’Isobel. Alors que nous devions attendre pour embarquer, je déposais mon sac de voyage près des garçons et rien qu’en adressant un regard à Jennifer, je savais que nous voulions la même chose: finir de s’apprêter, se maquiller et tout ce qui allait avec.

« On revient, on va se maquiller un peu »

Aux toilettes, on se plaçait chacune devant un miroir et commencions à nous faire une petite beauté.

« Purée, on a dormi quoi ? 3h ? Et je me tape des cernes de dingue avec »

Inconsciemment je repassais la matinée qu’on venait de passer quand un souvenir assez embêtant me revient en tête. Choquée, je tournais le visage vers Jenny :

« Oh my god ! j’ai dit « putain » à la mère de Nathan ! Je suis morte de honte. J’ai pas réalisé en plus »


Quand on eut terminé, on rejoignait les garçons et toujours inquiète par ce que je venais de réaliser, je m’adressais à Nath.

« Taleur quand j’ai été ouvrir à ta mère, en réalisant la merde dans laquelle on était je l’ai accueillie d’un « oh putain » et… je crois qu’elle l’a pris pour elle. Elle va m’en vouloir, tu crois ? » Je pinçais les lèvres et puis repris « Je me suis excusée, mais je me rends seulement compte de la grossièreté dans ce que j’ai dit »

Balayant ce souvenir de ma pensée, un autre beaucoup plus joyeux me vint à l’esprit. Je m’approchais de Nathan, le sourire aux lèvres :

« T’es prêt à me supporter un an de plus ? Tu mériterais une médaille »


J’offrais à Nathan le baiser qu’il n’avait pas encore eu ce matin, puis voyant sa mine toujours un peu boudeuse, je tentais de le rassurer quant à son manque d’heure de sommeil :

« Tu pourras retourner te coucher quand on sera sur le bateau, Doudou. Ou alors sur un transat, à l’avant du bateau avec une éternelle étendue d’eau devant, ça peut être sympa. Ou tu dors pas du tout, t’essaies de te réveiller avec un grand sourire parce que tu te dis qu’on va bien se marrer et au soir tu vas dormir plus tôt que 2h du matin ? » Je réfléchis quelques secondes et avec un sourire accompagné d’un regard malicieux je repris « Ou alooors je t’inonde de baiser et de tendresse jusqu’à ce que t’arrêtes de bouder et je peux même aller te chercher un cappuccino pour t’aider »

Finalement, je m’adressais à Jenny et Sasha

« Vous avez pris une cabine pour deux ou une chacun ? » Je fixais Jenny, afin de voir sa réaction et repris « je ne sais plus… »

Faisant les 300 pas en attendant d'embarquer je commençais à perdre patience

« Bon on embarque quand là, ça saoul »

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Open up your eyes, then you'll realize here I stand with my everlasting love (Sasha, Jenny, Doudou <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Open up your eyes, then you'll realize here I stand with my everlasting love (Sasha, Jenny, Doudou <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Mek' pour l'open de peinture GW
» 06.Open your eyes (accouchement de Chris)
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» ND Open IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: