AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira   Lun 15 Sep - 1:47



Paytah & Kaira



Paytah me confia que d’après lui, la sorte de fleurs qui me correspondait le plus était la rose. D’habitude, on me qualifiait comme étant une orchidée, ou une camélia, ou tout autre fleur peu populaire pour essayer de m’en mettre plein la vue. La rose faisait également partie du lot et pour visiblement la même justification, sauf pour la partie des épines et j’avouai que ce détail m’épata quelque peu.

« Oh, je savais pas que tu étais un poète dans l’âme. As-tu d’autres talents cachés de ce genre ? »

Nous quittâmes rapidement la maison après sa venue, nous dirigeant vers la voiture de sport du Pi Sigma. En attendant que le véhicule démarre, je posai des questions à propos de notre destination de ce soir. C’était une surprise apparemment et je n’essayai pas d’en savoir plus. Je n’étais pas le genre de filles qui sautaient d’excitation, attendant de savoir où son homme avait l’intention de l’emmener. D’autant plus que ce rendez-vous n’avait rien de très excitant, vu que tous deux y avaient été obligés. Je l’embrassai rapidement et ricanai face à sa réaction. Il me répondit dans une langue étrangère et la pensée que ce gars soit vraiment bizarre et incompréhensible parfois me traversa l’esprit.

Paytah et moi discutâmes de sujets sans importance lors du trajet vers la destination surprise. Je lui confiai faire partie de la famille de Soraya et de Nath, et, à l’annonce de son chef de confrérie, son visage changea d’expression.

« Pourquoi l’insultes-tu ? »

« Ah mais t’inquiète, c’était pas méchamment. On se provoque souvent entre nous, mais au fond on tient beaucoup à l’autre. C’est un peu comme si on était frère et soeur. Bon, si tu lui demandais directement il t’avouerait jamais qu’il m’aime bien, mais je sais très bien que oui, haha. »

McCoy et moi avions à peu près la même mentalité, alors il était simple pour nous deux de se comprendre. La conversation continua, moi lui posant des questions sur ses origines.

« J'ai des ancêtres chinois très très éloignés. Les Chinois se sont mélangés aux Amérindiens il y a des siècles. Mais je suis un Sioux Lakota. Je viens de Cheyenne River, dans le Dakota. »

« Euh, ça me dit absolument rien mais bon, pas grave. »

Il me corrigea en m’informant qu’il n’était pas du tout un sauvage. J’haussai les épaules, ne comprenant pas vraiment la différence.

« Et comment tu t’es retrouvé à Wynwood ? Ça doit être un changement brutal. »

À mes connaissances, les Amérindiens vivaient dans des petits villages éloignés de la civilisation, désirant conserver leur relation intime avec la nature. Venir étudier en plein milieu de Miami avait dû être un choc pour lui s’il n’avait jamais eu contact avec autant de monde.

La voiture roulait encore plusieurs minutes plus tard et l’ambiance commençait à s’alourdir. Paytah était visiblement en phase de panique et j’essayai de le calmer le plus que je le pouvais. Je n’avais nullement envie de me rendre à un rendez-vous, traînant un chien angoissé derrière moi. Le jeune homme prit de grandes respirations dans le but d’apaiser son pouls et ce geste avait l’air de fonctionner.

« Ça va mieux… »

Je lui souris, le genre de sourire que donnerait une mère à son enfant s’apprêtant à monter sur scène pour l’encourager.

La voiture se gara enfin devant le parking d’un hôtel ridiculement chic. J’avais été très surprise de me retrouver sur les lieux, l’adolescent ne paraissant pas venir d’une famille plus qu’aisé. D’autant plus qu’il venait d’un milieu sauvage… Bref, Paytah insista à se montrer galant et tous deux entrâmes dans le bâtiment avant de se diriger vers le restaurant propre à celui-ci. Le jeune homme me rassura en m’informant que ce luxe se trouvait dans son budget. Espérons que ce n’était pas un énorme mensonge.

Un serveur beau à tomber nous accueillit quelques instants plus tard, nous priant de choisir un breuvage. Je pris un Kir Royal tandis que le gars à mes côtés prit un mojito, ce qui m’étonna.

« Un mojito ? Pourtant j’ai entendu dire que t’étais allergique aux boissons alcoolisés. » glissai-je lorsque le serveur s’éloigna.

Paytah avait un sourire en permanence, tant qu’il se mettait à devenir une caricature. Il m’irritait un peu, mais j'étais capable de passer à travers ce détail. Le Pi Sigma m’observa longuement sans rien dire, ne sachant probablement pas quoi dire.

« Alors Kaira… quels sont tes passions ? »

Il ne savait définitivement pas comment entamer une conversation à un rendez-vous. Toutefois, je ne fis aucun commentaire là-dessus. Son sourire apparut de nouveau, je respirai brusquement, puis me contentai de répondre à la question pour oublier ma frustration.

« Définitivement le stylisme. J’ai toujours aimé cet art aussi longtemps que je me rappelle. À côté j’aime bien le surf aussi. Et toi ? »

Le temps que je lui retourne la question, le serveur était de retour. Je lui fis des beaux yeux alors qu’il déposait ma commande devant moi.

« Désirez-vous commander votre repas tout de suite ? »

Je pris une gorgée de mon breuvage avant de reporter mon attention vers le nouveau venu.

« Hum, je dirais qu’on pourrait peut-être patienter un peu, mais ce n’est que moi. T’en penses quoi Pay ? »

© apache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira   Jeu 28 Aoû - 21:34

Paytah ∞ Kaira
Dating on Restaurant♔ Show them you are a Pi Sigma ♔
J'offris à l'Eta Iota un bouquet de roses. Elle avait l'air d'être plutôt contente, bien qu'elle m'ait dit que ça faisait trop cliché. Je dis que les filles étaient elles-mêmes des fleurs, et, elle rit puis me demanda quelle fleur elle était d'après moi. Je lui dis sans hésiter en désignant le bouquet de fleur : « Une rose. ». Mais avant qu'elle ne me demande pourquoi, je la devançais en lui disant : « Tu es belle, séduisante , séduisante et envoûtante comme une rose mais ceux qui s'approchent trop près peuvent risquer de se piquer à tes épines. Je me trompe ? » .
Nous sortîmes et elle ouvrit elle même la portière, ce qui me vexa un peu, moi qui voulait exercer ma galanterie.
Kaira m'interrogea sur notre destination, mais je laissais planer le mystère en disant : « Surprise ! Surprise ! » et lui fis un clin d’œil. Je me retournais pour regarder la route, et sans que je ne m'y attende je reçu un baiser de la part de la jeune fille sur le coin des lèvres. Je fus surpris bien évidemment,mais je me mis à rire après être resté quelque seconde figé, avant de lui faire un sourire craquant.
« Haha, t’es vraiment cute. », m'avait-elle dit tandis que je riais. Je la remerciais en Lakota et lui retournais le compliment en Anglais.
Nous montâmes dans la voiture que m'avait cédé Ty et nous partîmes.

En route, nous nous mîment à discuter, et je questionnais la brunette sur ses origines. Elle m'apprit qu'elle était Puerto-Ricaine. Elle me demanda si je connaissais Soraya Munos et je lui informais que non. Soraya était sa cousine et qu'elle était liée avec Nathan, le chef des Pi Sigmas. Je fronçais les sourcils lorsque j'entendis qu'elle insultais Nathan, et je lui demandais : « Pourquoi l'insulte-tu ? ».
J'étais très étonné qu'elle puisse insulter Nathan McCoy. C'était quand même un PS connu et respecté à Wynwood.
« Et toi ? On dirait que t’as des origines asiatiques. Quoique j’ai entendu dire que t’étais un sauvage, c’est vrai ? », me demanda la jeune-fille.
Je fis un sourire en étouffant un petit rire. Il n'était pas rare qu'on me dise que je ressemblais à un Asiatique. J'avais plusieurs fois été pris pour un Chinois, un Japonais ou un Coréen (et même un philippin) dans la rue.
« J'ai des ancêtres chinois très très éloignés. Les Chinois se sont mélangés aux Amérindiens il y a des siècles. Mais je suis un Sioux Lakota. Je viens de Cheyenne River, dans le Dakota. ».
J'avais fais une petite grimace lorsqu'elle m'avait appelé « sauvage ». Me rappelant de cette erreur de la part de l'Eta, je la rectifiais  calmement: « Nous les Amérindiens, nous ne sommes pas des sauvages. ». J'avais bien sûr pris ce therme de manière péjorative. Mais on pouvait très bien le prendre positivement. Sauvage venait de la racine Silva en latin qui signifie forêt (Selva). Sauvage pouvait donc signifier que mon peuple était plutôt associé à la forêt, donc à la Nature. Si on prenait le mot « Sauvage » dans ce sens, c'était plutôt positif.
Je fis un sourire à celle que je menais au restaurant. Elle alluma la radio et je la laissais faire.

Durant ma conduite, je m'inquiétais un peu de tout. Je stressais en réalité. J'avais peur d'échouer. J'hésitais en plus entre deux restaurants. Je serrais le volant fort entre mes mains. J'avais une énorme pression. Je ne voulais pas échouer. Je crois que Ty lui même ne serait pas aussi stressé que ça pour un rendez-vous avec une fille. Lui il serait calme, au top. Mais moi, je stressais.
La voix douce et calme de Kaira parvînt à mes oreilles : « Hey, ça va ? ». Je me retournais vers elle et lui assurais : « Oui oui ça va. », pour ne pas qu'elle s'inquiète.
Je me retournais sur la route tandis qu'elle soupirais et je me re-tournais de nouveau vers elle. Elle prit la parole sérieusement : « Écoute, si t'arrête pas de suer à force de t'inquiéter à propos de ce qui me plait ou non, je te le dis tout de suite, on est mieux d'en finir là. T'es tout sauf naturel là et ça fait un peu cliché. Si tu pensais moins, peut-être que ça irait mieux. Je vais pas te manger, alors stop de paniquer, ok ? ».
Kaira avait tout juste. Je paniquais à fond. J'avais vraiment peur du résultat de ce test. Je me demandais toutes les 5 secondes si tel ou tel chose lui plairais.
Je fis un petit sourire gratifiant et je lui dis : « Ok. ». Elle avait raison, je devais me calmer. Je soufflais légèrement et mes mains se relâchèrent doucement sur le volant. La pression descendit d'un coup.
« ça va mieux... », fis-je doucement avant de mettre mon clignotant pour tourner dans la rue.

Peu après, nous arrivâmes au restaurant. Je fis mon chevalier servant et je le laissais entrer en premier dans le restaurant. L'endroit était richissime et très beau. Tandis que je regardais un peu la décoration, Kaira me demanda, un peu inquiète : «  Euh, t'es certain que c'est dans ton budget ? ». Je me tournais vers elle et lui fis un grand sourire de grenouille (comme ça) : «Oui c'est dans mon budget ne t'inquiète pas. ».
J'étais pauvre...mais Ty était riche. J'avais piqué son argent ce matin, dès qu'il eut quitté sa chambre.
Un serveur arriva vers nous et nous demanda si nous désirions nous asseoir. J’acquiesçais et il nous emmena à une table pour deux personnes, près des rideaux. Nous nous assîmes, moi du côté droit et elle du côté gauche [HRP : je sais pas comment expliquer]. L'italien nous servit les menus et demanda à Kaira quelle boisson elle voulait.
Elle choisit le Kir Royal.
«T-Très bien. Et vous monsieur ? »
Je levais les yeux du menu que je lisais, et je fis un petit sourire avant de jeter un œil au menu dans la catégorie boissons.
Il n'y avait pas de jus d'orange évidemment. Pay, oublie le jus d'orange ! Tu va te ridiculiser !
« Un mojito fraise d'il vous plaît. », me surpris-je à dire.
C'était un mojito avec de l'alcool en plus. Comment allais-je faire ? J'étais bien coincé !
Le serveur nous dit : « Très bien, je vous apporte cela tout de suite. » et s'éloigna.
Je tournais la tête vers la charmante demoiselle qui me tenais compagnie et lui fis un sourire charmant.
Je ne savais pas quoi dire. Je me répétais les paroles de Kaira : « Sois naturel, sois naturel. ». Ma timidité me collait à la peau.
Je souriais toujours cependant, cherchant un sujet de conversation.

« Alors Kaira..., fis-je après avoir fait doucement retomber mon sourire, quels sont tes passions ? »
Je n'avais rien trouvé d'autre pour le moment. Ma mère avait coutume de me répéter de parler aux autres de leur passions pour aborder les sujets. C'est ce que je faisais.
Je refis un sourire à Kaira.
Zut ! Comment allais-je faire pour l'alcool ?
J'étais dans de beaux draps.
Je ne voulais pas passer pour un looser, alors il ne me restait plus qu'à boire mon mojito alcoolisé.
Tant pis. Je boirais.
Pour la première fois de ma vie.
Oh for the life of me !
Hauts les cœurs !
Je vais y arriver !
Je réussirais cette mission impossible !
Je réussirais !
Je deviendrais PS !
Je réussirais !


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira   Jeu 21 Aoû - 22:10



Paytah & Kaira

Alors que mes talons claquaient bruyamment sur les marches me conduisant à l'entrée, je sentais le nouveau venu me dévorer du regard. Flattée tout en restant modeste, un grand sourire apparut sur mon visage dans le but de faire chavirer le bel homme encore plus. Paytah me tendit un bouquet de roses et je fis mine d'être charmée alors que ce présent était l'offre la plus banale que l'on m'avait faite. Sincèrement, personne n'offrait des fleurs à un rendez-vous entre deux adolescents de nos jours. L'homme devait être stressé avec toute cette histoire de faire ses preuves dans la confrérie, ce qui le poussait à en faire trop. Il fallait qu'il comprenne que si ses actions ne paraissaient pas naturelles, il n'aurait visiblement pas sa place parmi les Pi Sigma.

J'humai une dernière fois le doux parfum du bouquet avant de le tendre à la domestique. Par chance, les roses faisaient partie de mes favorites, mais je ne pris pas le temps de le lui spécifier.

« Oui tu as raison, mais les filles sont toujours charmées par les fleurs. Elles sont elles-mêmes des fleurs d'ailleurs. »

Je lâchai un petit rire amusé. On ne m'avait encore jamais sorti cette pick-up line et ma curiosité s'éveilla, désirant connaître ce qu'il en savait à le sujet.

« Et quelle sorte de fleurs suis-je, d'après toi ? » Si Paytah désirait m'en mettre plein la vue, il n'avait qu'à commencer par là.

La fraîcheur de la nuit m’accueillit tandis que mes pas se dirigèrent vers la voiture de mon compagnon. Je tendis mon bras pour tirer sur la portière de l’automobile et le jeune rumina dans son coin, ce qui m’irrita. Je n’en fis aucun commentaire, décidant de laisser passer pour cette fois. J’avais promis de mettre ma langue de vipère de côté pour lui faciliter les choses. Pay m’adressa un sourire et pour être sincère, il était plutôt angélique. C’était un garçon quand même mignon. Pas le genre de PS sans-coeur et égocentrique, il était beaucoup plus doux et attentionné. Dommage que l’adolescent tenait vraiment à rejoindre les bleus, il allait se faire dévorer, comme l’agneau qu’il était.

Je le questionnai sur notre futur destination, mais le jeune homme n’avait pas l’intention de m’en informer. Il me fit un clin d’oeil et j’éclatai de rire en remarquant son excitation enfantine. Ma tête s’avança vers lui dans le but de déposer un bref baiser sur le coin de ses lèvres, pertinemment consciente de l’effet enclenché. Une petite marque de rouge-à-lèvres apparaissait sur l’endroit de son visage que j’avais attaqué.

« Haha, t’es vraiment cute. »

Cela faisait maintenant trois minutes que le trajet s’était entamé et le silence s’était installé dans la luxueuse voiture de sport. Paytah le fit disparaitre au moment où il me demanda d’où je venais.

« Je suis née à Puerto Rico ! Tu connais Soraya Muños ? Je suis sa cousine. Et en quelque sorte, je suis liée avec le con qui te sert de chef. »

Je ricanai silencieusement à la pensée de Nathan. À chaque fois que je le croisais, je le taquinais instinctivement et vice-versa, même si au fond on ne se détestait pas.

« Et toi ? On dirait que t’as des origines asiatiques. Quoique j’ai entendu dire que t’étais un sauvage, c’est vrai ? »

Le besoin de mettre de la musique se pointa et je ne demandai pas la permission pour allumer la radio. Une chanson inconnue résonnait dans les haut-parleurs avant de laisser place à Talk Dirty de Jason Derulo. Mes lèvres se mirent à fredonner les paroles et le Pi Sigma se lança dans une conversation animée sur ses goûts musicaux. Il était bavard, alors au moins l'ennui ne risquait pas de me surprendre. Pendant un moment, il semblait entretenir une guerre avec lui-même et je fronçai les sourcils, remarquant la panique sur son visage.

« Hey, ça va ? »

Une hypothèse sur son étrange comportement illumina mon esprit et je soupirai.

« Écoute, si t'arrête pas de suer à force de t'inquiéter à propos de ce qui me plait ou non, je te le dis tout de suite, on est mieux d'en finir là. T'es tout sauf naturel là et ça fait un peu cliché. Si tu pensais moins, peut-être que ça irait mieux. Je vais pas te manger, alors stop de paniquer, ok ? » essayai-je pour le rassurer. Sa façon de réagir commençait à m'énerver et je n'avais pas envie d'en finir avec lui pour le moment, il avait maintenant toute mon attention.

Plusieurs minutes plus tard, le véhicule se stationna dans le parking de ce qui avait l'air d'un hôtel. Je camouflai ma surprise, m'attendant à un rendez-vous beaucoup plus insignifiant. Alors que je m'apprêtai à ouvrir ma portière, Pay se jeta littéralement à l'extérieur et se grouilla de le faire pour moi.

« Mademoiselle. » me dit-il à la suite d’une révérence.

Je roulai des yeux, mais entrai toutefois dans son jeu. Une fois m'être éloignée de la Fisker Karma, le jeune homme me tendit son bras et je l'acceptai avec appréhension. À la porte du bâtiment, il m'invita à entrer en premier et je lui adressai un sourire espiègle.

« Charmant. »

Le restaurant avait pour nom Bianca Restaurant. C'était un endroit chic que je ne connaissais que de réputation. Ce n'était pas la première fois que je me rendais à une place de ce style, sans oublier le thème des lieux qui était vraiment sophistiqué. Quelques personnes nous lancèrent des regards curieux, ne s'attendant sûrement pas à rencontrer deux adolescents dans le palace.

« Euh, t'es certain que c'est dans ton budget ? »

Un serveur nous accueillit et je ne pus m'empêcher de lui faire de l'oeil. Malgré sa stupide question, il était très craquant. L'homme nous installa à une table pour deux personnes, puis nous transmit les menus.

« Puis-je vous offrir quelque chose à boire ? »

Mes yeux parcoururent la liste de boissons à la recherche d'un breuvage alcoolisé.

« J'essayerai bien le Kir Royal, s'il vous plait. » demandai-je en dévorant le serveur du regard. Il rougit brièvement avant de se reprendre avec un sourire lumineux.

« T-Très bien. Et vous monsieur ? »

Zut, j'avais oublié qu'il était là. Dommage, j'avais trouvé quelqu'un de bien plus intéressant que le Pi Sigma. Dans ce cas, il avait intérêt à m'impressionner plus que ça s'il ne voulait pas ruiner ses chances.

© apache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira   Ven 11 Juil - 17:37

Paytah ∞ Kaira
Dating on Restaurant♔ Show them you are a Pi Sigma ♔
En retard, en retard ! J'étais en retard ! Et voilà ce qui arrivait quand on prenait milles an à choisir un vêtement et une coiffure pour la changer, pour attendre qu'une voiture sèche et pour acheter un bouquet avant de se calmer.
Je frappais à la porte une fois arrivé près de la demeure richissime de celle que je devais inviter.
Après avoir attendu quelques secondes, je décidais de sonner. Dans ma précipitation et mon stress, je n'avais pas vu la sonnette.
Quelques instants plus tard, la porte s'ouvrit et une dame vêtue comme une maid m’accueillit. Je lui dis un timide bonjour, cherchant des yeux l'Eta Iota.
Connaissant les filles, elle devait sûrement se préparer toujours, se maquillant sans doutes ou rajustant ses cheveux.

Quelques minutes plus tard, l'Eta arriva dans le salon où la servante m'avait emmené. Elle avait les cheveux lisses, la peau bronzée, une petite robe blanche avec une ceinture cuivrée et elle s'était soigneusement maquillée. Cette Eta devait avoir du goût. Il fallait l'impressionner.
Elle s'avança vers moi et me fis la bise, puis je lui tendis les fleurs.
Posant sa main sur son cœur -comme dans les films-, l'Eta dont le nom était Kaira si je me souvenais bien des paroles de Sasha-, s'exclama : « Oh des fleurs, comme c'est mignon ! Anna, vous pouvez les mettre dans un bocal avec les autres. ». Anna s'approcha, tandis que Kaira sentait les fleurs que j'avais pris soin de choisir. J'avais exigé les meilleures. La servante pris le bouquet puis, l'Eta partit dehors. Je la suivis, lèvres pincées, trop stressé pour dire quoi que ce soit.
La voix de l'Eta me tira de mes pensées (qui étaient des questions dues à la panique qui fusaient dans ma tête) : « Règle numéro 1, tu n'arrives jamais en retard à un rendez-vous, avec une fille du moins. ».
Saperlipopette ! -1 !
J'hochais la tête, ayant perdu ma voix pour l'instant. Je raclais ma gorge tout en passant ma main derrière ma nuque. Du calme Paytah !
Soudain, une autre phrase de l'Eta me mit mal à l'aise : « Pourquoi des fleurs en fait ? C'est pas un peu trop pour un simple rendez-vous de rien du tout ? ».
Je rougis un peu. C'était mon premier rendez-vous enfin non mon deuxième, mais c'était le premier au restaurant. Et j'avais pris des fleurs.... comme pour mon ancien rendez-vous.
Si c'était ma petite-amie, j'aurais offert plus de fleurs et un autre cadeau comme un bijou par exemple.
«Oui tu as raison, mais les filles sont toujours charmées par les fleurs. Elles sont elles-mêmes des fleurs d'ailleurs. »
Me voilà poète tout à coup.
Alors que je suivais l'Eta et était près à ouvrir la portière pour elle, Kaira ouvrit elle même la portière, ce qui me fit crier : « Non ! J'allais...le faire ! » , avant que je ne mette ma main sur mon visage. Ça commençait bien !
Moi qui voulait faire mon preux chevalier servant ! La prochaine fois, c'est moi qui ouvrira la portière et qui l'ouvrira.
Après avoir fait glisser ma main sur mon visage en faisant un sourire gêné, je fis un sourire normal, un sourire trop craquant tandis que la brunette me demanda tout sourire : « Bon bah, je te suis. Tu veux m'emmener où ? ».
Je répondis d'un air mystérieux : « Surprise ! Surprise ! » avant de faire un clin d’œil, puis de faire de nouveau le tour, d'ouvrir le côté conducteur, de m’engouffrer dans la voiture luxueuse de Ty et de mettre ma ceinture.

Je ne savais pas le restaurant exact. En fait, j'avais regardé sur internet, mais, j'hésitais entre un restaurant Japonais ou un restaurant super ultra chic. Un restaurant Japonais c'était simple, mais le resto ultra chic, ça faisait riche et un peu trop. Je craignais que ça ne fasse comme le coup des fleurs et que la fille n'aime pas. Sur le trajet, je choisirais donc entre le resto japonais et le resto chic.
Je démarrais le contact, puis tout en faisant ma manœuvre pour pouvoir me mettre sur la route, je me demandais si j'avais assez pris d'argent.
Je conduisais très bien, ni trop vite ni trop lentement, plutôt modérato. Mon cerveau était à 100 à l'heure. Il y avait deux restos chics qui m'avaient plutôt fait 'TILT' : OLA et Delano. J'hésitais entre Ola et Delano. Les deux étaient super !

Je tournais la tête vers Keira, et lui demandais de ma voix grave : « Alors, d'où viens tu comme ça, si ça ne fais pas indiscret ? ».
Vous voyez ma voix ? Je la déteste. Vous savez pourquoi ? Parce que j'ai mué trop vite. Grave, chaude, douce à la fois...Mais pourtant, je la déteste. J'envie celle de Ty. Elle est mieux, beaucoup mieux !
Ma voix grave se transforme en voix Rock quand je chante...Je ne sais pas si c'est bien. Mais bon !
Enfin bref !
Ola ou Delano ? Je jetai un rapide coup d'oeil à l'EI à mes côtés. Elle semblait plutôt Delano. Et qu'est ce que j'allais lui raconter moi, au resto ?
Delano ou Ola ?
Vite ! Il fallait se décider, car j'arrivais à un carrefour et il fallait que je chosisse le bon chemin.
Le feu passa au rouge.
Il fallait que je pense au feeling car : « HE PERFECTION IS NOT ONLY TO BE IRRESISTIBLE. YOU HAVE TO BE A SENSUAL AND IMPREVISIBLE GUY THAT WHEN A SPECIAL MOMENT COMES, NOT THINK BEFORE ACT. »

NO THINK BEFORE ACT !
NO THINK BEFORE ACT !
NO THINK BEFORE ACT !
SO....ce sera Delano !
Une fois que le feu arriva au vert, je me dirigeais sur la route que j'avais précédemment regardé sur Google Maps la veille (oui et alors?).
Je priais le Wanka Tonka de ne pas me perdre car étant nouveau à Miami, je ne connaissais pas tout par cœur comme Ty.

Je parlais à Keira sur la route de WHS, de ma passion pour l'art, de ses passions à elle, des Confréries et de goûts musicaux.
Nous arrivâmes bientôt à destination et je me garais sur le parking du restaurant.
Puis, j'ouvris la portière et me dépêchais de faire le tour de la Fisker Karma en pensant : « Vite, vite, viiiite ! Vite avant qu'elle ne l'ouvre ! » pour ouvrir la portière de Kaira en faisant une petite révérence et en disant : « Mademoiselle. ».
Je la laissais sortir puis, une fois qu'elle fût dehors, je fermais la portière puis la voiture, avant de lui offrir mon bras (en bon chevalier servant).
Nous marchâmes, puis arrivé devant la porte, je laissais Kaira entrer sans oublier de dire un galant : « Après vous mademoiselle. ». Une fois qu'elle fût entrée, j'entrais ensuite dans l'hôtel Delano puis dans le restaurant du nom de Bianca Restaurant.

C'était le restaurant Italien le plus chic que je n'ai vu au monde. Tout était propre, éclairé, les tables étaient bien rangées, et on avait l'embarra du choix pour s’asseoir, bien qu'il y avait du monde, mais pas assez pour être un endroit bruyant. Le resto était calme et agréable.
Lèvres pincées, je ne sus pas quel table choisir. Un serveur vient rapidement près de nous et nous accueillit avec le sourire : « Bonsoir monsieur, bonsoir madame. Bienvenue chez Bianca ! Que puis-je faire pour vous ? Vous désirez vous asseoir ? ».
Quelle question stupide ! Si nous étions venus, ce n'était pas pour jouer à cache cache !
Je gardais mon sourire et ma bonne humeur cependant et acquiesçais, puis je me tournais vers Kaira pour qu'elle puisse avoir son mot à dire.

Mon atout était mon sourire. Et pour l'instant, je ne m'en sortais pas trop mal. Ça me rappelait la fois où j'avais invité Lilly au cinéma et où j'avais été galant. Ma galanterie est naturel chez moi. C'est comme ça depuis mon enfance.
Il restait à voir si je survivrais au dîner avec la conversation, dont je n'avais toujours pas trouvé les sujets !

RESTO BIANCA RESTAURANT DANS L'HOTEL DELANO
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira   Ven 11 Juil - 15:55



Paytah & Kaira

-----------------

J'apportai la paille nageant dans un jus de fruit à mes lèvres, puis avalai le contenu à petites gorgées. C'était la pause du matin, alors la cafétéria n'était pas assouvie sous des tonnes et des tonnes de voix, alors on pouvait s'échanger des informations sans avoir à élever la voix. Je discutais tranquillement avec des amis quand le chef des Pi Sigma arriva et prit place sur le siège à côté de moi. Il me regarda intensément et j'haussai un sourcil, sachant pertinemment qu'il n'était pas venu que pour parler de tout et de rien.

« Qu'est-ce que tu veux ? »

« J'ai un service à te demander. »

« Euh venant de toi, je devrais refuser tout de suite. »

Nathan repoussa mon commentaire d'un geste de la main, puis me pointa une table plus loin. Justement, un garçon qui s'y trouvait la quittait afin de s'éloigner.

« Tu vois ce gars-là ? S'il te demande à sortir, tu dois accepter. »

« C'est une blague ? » questionnai-je très sérieusement, une ride apparaissant sur mon front.

« Non ! C'est un nouveau PS et il doit faire ses preuves. Sasha et moi, on veut juste vérifier qu'il sait au moins comment agir à un rencard. Parce que tu vois, d'après moi, c'est un cas perdu d'avance. »

« J'ai pas vraiment envie de perdre mon temps avec lui... »

À première vue, ce Pi Sigma était loin d'être mon genre. Et puis, j'avais l'impression que cette histoire de rendez-vous n'allez rien changer à sa situation. Quoique...

« J'accepte, en fait. »

« Sérieux ? Si facilement ? »

« Ouais, sauf que je fais jamais rien gratuitement, tu dois le savoir depuis le temps. »

Nath leva les yeux au ciel et je me levai de table.

« Tu me remercieras après. »

-----------------

J'avais réalisé la première part du marché : celle d'accepter l'invitation. Paytah était venu me voir la veille pour m'inviter au restaurent et je fis semblant de ne pas l'avoir vu venir. C'était un type mignon, mais un peu trop, ce qui était dommage, car il aurait pu se trouver sur ma liste si on omettait ce détail.

Ce matin, je m'étais réveillée à une heure raisonnable et avais eu le loisir de déjeuner en compagnie de ma mère. Elle se lançait dans un nouvel ouvrage ces derniers jours, alors notre temps passé ensemble était réduit. Malgré le fait que son âge se trouvait dans le début de la trentaine, j'étais très proche de ma maman, ne la prenant presque pas comme telle. Cette femme était toujours jeune à l'intérieur, peut-être parce qu'elle ne pouvait s'empêcher d'écrire des romans pour adolescents.

« T'as prévu quelque chose aujourd'hui ? »

Je pris une gorgée de mon café avant de mordre dans un croissant au chocolat.

« Mhhh je vais peut-être passer chez papa après, mais là j'ai des devoirs à rendre. Et ce soir, un gars m'a invitée à dîner. »

Ma mère laissa échapper un petit ricanement et je roulai des yeux.

« Oh, il est comment ? »

« Disons qu'il est pas vraiment mon genre... mais on verra bien. »

Un sourire s'afficha sur le sourire de ma mère. Je la questionnai sur son prochain livre afin de changer de sujet.

Mes devoirs m'ennuyèrent rapidement, alors je décidai de texter des gens pour me changer les idées, repoussant mes travaux jusqu'à demain. Je finis par sortir pour aller conseiller une amie qui avait besoin de choisir une tenue pour une soirée importante. Au final, cela avait pris plus de temps que prévu et ma maison m'accueillit vers 18 heures. Il me restait dans ce cas un bon deux heures afin de me préparer pour la soirée qui m'attendait.

Même si c'était Paytah qui devait m'impressionner, je ne m'empêchais pas de mettre le paquet. Et puis même si j'avais un rencard, rien ne m'interdisait d'aller voir ailleurs si l'occasion se montrait. Je fouillai dans ma garde-robe dans le but de trouver une tenue convenable. Le connaissant, il avait sûrement l'intention de m'emmener au McDo du coin en guise de restaurant. Je tombai sur mon bonheur quelques minutes plus tard et fus satisfaite du résultat. Il était 20 heures passées et aucun signe du Pi Sigma. Le rendez-vous n'avait même pas encore commencé qu'il craignait déjà. Heureusement que je n'avais pas fini de me préparer, parce que si je m'étais mis à l'attendre, adieu tout ceci.

La sonnerie résonna dans la maisonnée et je priai à la gouvernante d'accueillir Paytah. Pendant ce temps-là, j'arrangeai mon maquillage devant le miroir de la salle de bain. Mes cheveux étaient lisses cette fois-ci, ce qui changeait de ma coiffure naturelle. Une fois prête, je me dirigeai vers le salon où se trouvait l'adolescent et m'introduis à lui en l'embrassant sur la joue. Ma main se posa sur mon cœur à la vue de son présent.

« Oh des fleurs, comme c'est mignon ! Anna, vous pouvez les mettre dans un bocal avec les autres. »

Je pris le temps d'humer le parfum de des roses avant que la servante ne me prenne le bouquet des mains. Je me rendis à l'extérieur, Paytah suivant mes pas.

« Règle numéro 1, tu n'arrives jamais en retard à un rendez-vous, avec une fille du moins. » spéculai-je sévèrement.

Il marquait un autre point avec sa voiture classe, pensant brièvement à l'expérience que j'avais dû vivre avec Eric. Et puis il était bien habillé, ce qui me facilitait grandement les choses. Par contre pour les fleurs, on dirait presque que le jeune homme avait l'intention de me demander au mariage.

« Pourquoi des fleurs en fait ? C'est pas un peu trop pour un simple rendez-vous de rien du tout ? »

J'ouvris la portière du véhicule et m'engouffrai sur le côté passager. J'attendis que l'homme me rejoigne avant de poursuivre.

« Bon bah, je te suis. Tu veux m'emmener où ? » demandai-je en souriant.

© apache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira   Mer 9 Juil - 10:26

Paytah ∞ Kaira
Dating on Restaurant♔ Show them you are a Pi Sigma ♔
J'avais dejà passé le Writen Test dans le Dakota et il y a quelques jours, je passais le test de conduite. Je réussis et j'allais au bureau du DVM.
Et aujourd'hui, j'ai reçu mon permis de conduire !! Je suis vraiment trop content ! Je peux officiellement (et légalement) conduire avec mon pick-up bleu tout neuf.

Ty est revenu de son voyage d'Australie, mais il n'est pas là car il est parti déguisé en cow-boy pour toute la journée. Il va encore faire du rodéo mécanique....Il aurait pu m'inviter !
Je trouve mon grand cousin étrange ces derniers temps...
Mais peu importe, rien de pourra gâcher ma journée.
Alors que je Tweete à ma grande sœur Matoskah qui est revenu à Cheyenne River, Sasha arrive dans la Salle Commune des PS où je suis assis. Il vient me voir, me salue, puis m'explique que je dois accomplir une mission, pour déterminer si oui ou non je suis vraiment un PS. Je l'écoute avec attention, car cette mission m'intéresse grandement. Je dois faire mes preuves.
La mission est la suivante : inviter une fille pour la soirée.
J'accepte la mission, puis Sasha me quitte en me souhaitant bonne chance.
Me voilà donc seul, assis sur le sofa, portable à la main.

Matoskah Yellow
J'espère que tu viendras à mon mariage quand même ! N'oublie pas ta famille ! @Paytah Yellow

Mon cerveau va à 100 à l'heure. Je dois inviter une fille. Je n'ai jamais fait ça de ma vie...à part inviter une fille au cinéma ou bien pour venir écouter mes chansons...Ty ne m'a jamais dit comment faire. Je suis largué. Perdu. Sans expérience. J'ai toujours voulu entrer chez les PS, mais mon ambition semble me retourner à la figure comme une gifle. Me voilà dans de beaux draps ! Je ne sais pas comment faire pour inviter cette fille...Je ne suis pas à l'aise à l'oral et quand je panique, il m'arrive de bégayer et de dire des phrases inutiles comme celles que j'ai prononcées à l'Event des PS et des EI pour Sasha et Nathan.
Si on résume la situation :
-Je dois inviter une fille
-Je dois assurer !
-Je dois avoir une voiture classe : pas question de prendre le pick-up !
-Je dois avoir du fric
-Je dois m'habiller classe
-Je dois être parfait
-Je dois être un Pi Sigma.

Je répond à ma sœur, puis je me lève et file dehors, dans le bâtiment de la confrérie de Ty. Je sais son numéro de chambre. La 5. J'entre donc après avoir frappé au cas où sa colloc' serait là. Une fois à l'intérieur, je fouillais dans les tiroirs et sous le lit. Ty était parti à moto. Sa clé de voiture était resté là. Je m'emparais de la clé, puis d'une liasse de billets. Qui dit inviter une fille, dit payer pour elle, galanterie oblige. Ça ne me dérange pour rien au monde !
Je suis pauvre, et je n'ai pas assez d'argent pour inviter une fille. Alors, j'emprunte l'argent de Ty. Je lui rembourserais après.
Soudain, j'entendis des pas, alors je me glissais sous le lit. La porte s'ouvrit. J'entendis la voix de Ty qui disait : « Mais où est donc mon trousseau de clé ? ». Ce que Ty cherchait était dans ma main. « Bon, tant pis, j'irais en ville à pied ! ». Bruit de pas et bruit de la porte qui se referme. Ouf. Je suis sauvé !
Après avoir attendu, je me précipitais hors de la chambre de Ty et me dépêchais d'aller dans ma propre chambre. J'étais pauvre, mais Ty avait tenu à me faire faire du shopping en sa présence. Il avait tout payé et grâce à lui, j'avais une garde robe d'enfer. Finalement, avoir Ty comme cousin, c'est très utile !

Je jetais sur mon lit toutes mes affaires puis je les regardais une par une. J'avais eu l'idée d'emmener la fille au restaurant. Mais pas n'importe quel restaurant : un restaurant chic et ...très coûteux. Je me mettrai donc sur mon 31. Les jeans et les T-Shirts étaient donc à éviter, sinon la Police des Pi Sigma viendrait m'arrêter. Mon œil brun repéra LA tenue trop classe. Un costume. J'avais peur de paraître trop gentil garçon avec ce look classe. Il fallait que je fasse un truc qui montre que je n'étais pas qu'un garçon classe.
Tout en allant prendre une douche, je me mis à réfléchir. Une fois que j'eus revêtit mon caleçon, je m'asseyais sur mon lit, vêtu de mon peignoir blanc.
Ma tenue était un élément crucial. Ma coiffure aussi.
Après avoir réfléchit pendant 10 minutes, je m'habillais avec un pantalon bleu marine, une chemise blanche agrémentée d'une cravate bleu nuit et un manteau noir juste pour le style. Entre nous, il fait très chaud à Miami, et un manteau n'est pas très utile. Je mets ensuite mes boucles d'oreilles noires et le tour est joué.
Maintenant mes cheveux. Quelle coiffure faire ? La naturelle avec une frange ? Mettre du gel ? Les ramener en arrière ? Faire un effet décoiffé ? Franchement je ne savais rien. Je ne savais pas non plus qui était la fille. Sasha m'avait juste dit que c'était une Eta. Les Etas sont des filles très populaires et pointilleuses, il faut donc que je sois super classe. Je dois assurer dans cette Mission! Mais j'ai comment l'impression que ce sera Mission Impossible si je ne trouve pas comment me coiffer ! Bon je me jette à l'eau !

Quelques minutes plus tard, je me regarde dans la glace. Je suis vraiment trop mignon. Si je pouvais m'inviter à moi même au restaurant, je n'aurais pas hésité une seule seconde. Mais soudain, mon sourire s'évanouit et les questions fusent : la miss aimera t-elle mon look ? Et si elle est super pointilleuse ? Il fallait faire chic mais peut être pas trop...Là je ressemble à quelqu'un qui à la grosse tête, à un fils-fils à papa riche !!!
Peut être qu'une tenue classe mais moins classe lui plairait mieux. Je vais tout changer.
Après avoir encore perdu du temps, me voilà en pantalon noir, en chemise noir à carreaux blanc et noir, en veste grise (avec une bordure noire sur le col) et en chaussure noires bien cirées. Je remplace mes deux boucles d'oreilles noires par celles que m'a offert Carry à mon anniversaire, les argentées avec une petite boule au milieu.
Comme autres accessoires, je mets la montre qu'Hera m'a offert à un poignet, des bracelets que j'ai fais moi même à l'autre poignet, et un collier plaqué or dont le pendentif est un grand cercle en or plaqué. Mon look est simple mais quand même classe. C'est mieux que le précédent, et même si je ne connais pas la fille, je suis sûr que ça lui plaira !
Je m'occupe ensuite de mes cheveux. Un peu de gel et c'est bon. Pas une tonne comme Ty, juste un tout petit peu.
Je suis fin prêt. Pour de bon.
Je laisse mes chaussures noires à mes pieds, puis j'ouvre 3 boutons de ma chemise et attrape mon permis, mes clés, les Dollards que je range dans mon porte-feuilles, la clé de la voiture de Ty, et mon parfum Diesel.
Je me parfume , puis je re-dépose le flacon. Vraiment utile ces cadeaux d’anniversaire !
Me voilà marchant vers la voiture luxueuse de Ty. J'ai vraiment de la chance qu'il soit parti. J'ouvre la voiture et inspecte tous les moindres recoins de la Fisker Karma. Tout est propre. Ouf ! Enfin...pas vraiment !
Je retire avec dégoût un cheveux blond d'une fille. Même si la voiture est propre à l'intérieur, il faut qu'elle le soit aussi à l'extérieur. C'est pour cela qu'un petit tour au lavage automatique s'impose !
Aussitôt pensé, aussitôt fait.
Après que la voiture soit lavée, je dus attendre encore qu'elle sèche au soleil, tout en cherchant mes futurs mots. Chaque mot devraient être pesé. Il fallait que je fasse comme le dit si bien notre devise : « The Perfection is not only to be Irresistible. You have to be a Sensual and Imprevisible Guy that when a special Moment comes, not think before Act. ».
Ce test était plus stressant que celui de mon permis. Il était plus important à mes yeux. C'était le test qui allait décider si je restais chez les PS ou si je partais. La fille que j'allais inviter, allait tout rapporter à Sasha et Nathan. Tout mes faits, gestes et paroles allaient être examinés par une Eta Iotas et ensuite par les deux Pi Sigmas...
Il était 18 heures, j'étais appuyé contre la voiture grise de sport de Ty et le soleil couchant me rappelait que je devais faire vite, si je voulais inviter la demoiselle. Il fallait que l'EI accepte mon invitation ! La première partie (l'invitation) était là que tout se jouait. Ensuite, la discussion au restaurant. Qu'allais-je bien pouvoir lui dire ? J'avais de la chance de n'être pas Ty, mais j'avais un autre problème : ma timidité. Timidité qui allait me tuer. Je devais absolument la laisser de côté. Des tas d'acteurs étaient timides, mais pourtant, parlaient en public. Ça n'était tout de même pas compliqué !

« Oh làlà ! », fis-je en plaquant mes deux mains sur mon visage. Le stress m'entourait. Je me sentais oppressé. Oppressé par ma timidité et le stress. «Oh non ! Les fleurs ! », m'écriais-je.
J'ouvris la porte de la Fisker Karma et m'installais au siège conducteur, démarrais et partis en trombe. Le magasin de fleurs allait fermer ! Je devais me dépêcher !!! Le temps passe très vite, surtout lors...d'une Mission !
Je ne voulais pas échouer ! Je détestais l'échec. Je réussissais tout, même à l'école, à la cuisine, en vente de glaces, en dessin, en chant...
Je me garais face à la boutique de fleurs, puis, je me dirigeais calmement dans la boutique.
« Bonsoir. », fis-je en entrant.
« Bonsoir !, me répondit une femme mince, Que désirez vous ? »
« Heu..., lâchais-je en passant ma main dans mes cheveux. ».
Je cherchais des yeux LE BOUQUET qui plairait à une Eta. Si j'étais une fille et si j'étais une Eta, quelle fleur voudrais-je qu'un Pi Sigma m'offre ?
« Jeune-homme ! », m'interpella la femme rousse.
Me tournant vers la vendeuse, j'expliquais : « Je dois trouver un bouquet pour inviter une fille à...dîner. ». « Oh ! Je vois !, s'écria la femme, avant de se déplacer et de sortir de derrière son comptoir., Nous avons des fleurs pour les rendez vous. Regardez donc dans cette vitrine. »
Elle me désigna une vitrine contenant une multitude de fleurs. J'optais pour un bouquet de roses. « Combien de roses ? ». « Dix ! Et j'exige les plus belles! », répondis-je avec entrain sans l'ombre de la moindre hésitation. Après que la fleuriste m'est préparé et emballé le bouquet, je m'éclipsais du magasin et m’envolai sur la route.

Je ralenti ma conduite et me garai un instant pour me calmer. Je stressais vraiment trop. Après m'être rassuré avec mon optimisme permanent, je repris la route joyeusement et calmement, comme un bon conducteur. Comme un bon Pi Sigma.
J'étais très bon conducteur, et je respectais le Code de la Route, contrairement à Ty, qui ne respectait de toute façon, rien du tout.
Sasha m'avait donné l'adresse et le nom de la jeune fille, à ma demande.
Je me garais donc devant une maison richissime.
Dernier coup d'oeil dans le rétroviseur. Inspection général. Tout est ok. Mes dents sont propres, ultra brillantes et d'une blancheur extraordinaire. Je suis tout simplement canon.
C'est bien d'être canon physiquement, mais il faudra l'être dans mes paroles !!
Je sortis de la voiture qui ne m'appartenait pas, bouquet à la main et réajustais ma veste. Je m'avançais jusqu'à la porte d'entrée puis pris une grande inspiration.
Je suis prêt. Je suis chaud. Je suis fort. Je suis ambitieux. J'ai la classe. J'ai du talent. J'y arriverais ! Je serais PS ! Je réussirais cette Mission !
Pourquoi avoir peur ? J'ai le physique d'un PS. Il reste plus à montrer si j'ai le reste. Et en plus j'ai un super atout : mon sourire irrésistible grâce auquel personne ne peut rien me refuser !
Allez let's go ! Je me lance. 1...2...3... Inspiration. Expiration. Concentration.
J'inspire et j'expire. Maintenant ! 3...2...1...
Je frappe à la porte.
code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dating on Restaurant ♔Mission PS♔ Paytah & Kaira
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: