AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    Sam 20 Sep - 22:56

Sa main sur ma joue m'électrisa. J'eus envie de fermer les yeux, pour profiter pleinement de ce contact... mais je savais que si je le faisais, j'allais me pencher, chercher ses lèvres et l'embrasser. Elle était avec quelqu'un d'autre, maintenant. Même si c'était Ilyès. Même si je ne pouvais pas le sentir. Je crevais d'envie de me laisser aller, de profiter d'être seul avec elle depuis tout ce temps. Il ne fallait pas, pourtant. Je le savais très bien. Sa Confrérie n'avait pas changé, les Khi Omikron étaient toujours nos « ennemis jurés ». ... Et après ?, me souffla une petite voix dans ma tête. Qui a inventé cette règle stupide ? C'est Emeric et toi, pas vrai ? Alors, pourquoi est-ce que tu ne pourrais pas passer outre. Tu l'as bien fait pendant des mois, personne ne te l'a reproché. Le Ciel ne t'est pas tombé sur la tête! Cette petite voix à la con avait raison, mais j'avais trop de principe pour ça. La Confrérie avant toute chose. Point.

Scarlett souffla qu'elle ne m'en voulait pas, ça me donna envie de pleurer. Comme un petit enfant que sa maman réconforte quand il a eu une grosse frayeur. Il a eu peur, il n'a pas pleuré, mais quand elle lui dit que tout va bien, les vannes lâchent. Ça me rappelait quelque chose... je me revis, l'espace d'un instant, âgé de 8 ou 9 ans. Comme souvent, pendant les vacances scolaires, je jouais avec Willow et Alistair – ma cousine et mon ami d'enfance –. Nous étions au bord du lac, mon père adoptif nous accompagnait, de même que son frère, le père de Willow. J'avais une éprouvette, et nous essayions de pêcher les tous petits poissons qui s'agitaient frénétiquement le long des berges. Et puis, je ne me souviens plus exactement comment... mais j'étais tombé dans l'eau du lac. Le temps de m'en rendre compte, de boire la tasse, et mon oncle me repêchait. J'étais plus surpris que réellement paniqué, sur le coup... jusqu'à ce que je vois le visage décomposé de mon père. La panique s'était alors emparée de moi, et quand mon oncle m'avait serré dans ses bras pour me dire que tout allait bien, je m'étais à mis à pleurer de soulagement. Là, à cet instant précis, en face de la belle allemande, je ressentais exactement cette sensation. Je me mordis l'intérieur des joues, en essayant d'affronter ses grands yeux bleus posés sur moi.

« Je vais peut-être t'avouer quelque chose et tu t'en moques sûrement, mais je devais te le dire, dit-elle après quelques secondes à se regarder dans le blanc des yeux.
... qu'est-ce qu'il y a ?, soufflai-je d'une voix plus rauque que d'habitude.
J'étais heureuse avec toi lorsque l'on était ensemble. Même si ce n'était pas long, je te remercie quand même ».

Comment pouvais-je espérer ne définitivement plus rien ressentir pour elle lorsqu'elle me disait des choses pareilles ?! C'était tout bonnement impossible. Je déglutis, sans arriver à me dépêtrer de son regard océan.

« Je... c'est à moi de te remercier, tu ne crois pas ? »

Et plutôt deux fois qu'une. Je vis qu'elle voulait ajouter quelque chose et posai doucement un doigt sur ses lèvres.

« Ce n'était pas une question. Moi aussi, j'étais heureux... vraiment, commençai-je, en sentant le terrain glissant sous mes pieds – façon de parler –. Alors, merci à toi... même si tout ça, c'est de l'histoire ancienne ».

Je m'étais subitement redressé. Il fallait que je me calme, d'où mon changement de ton soudain. Elle restait une Khi Omikron, rien ne serait possible entre nous, à moins que je ne quitte les Rho Kappa... ce que je ne ferais qu'au bout de 3 ans, lorsque mes études seraient terminées. Pas question de lui demander d'attendre jusque là. Envisager un changement de Confrérie, pour elle ? Non, ça aurait été égoïste de ma part. Surtout que, même si elle me disait qu'elle avait été heureuse avec moi, elle méritait mieux que moi.

« Il faut que je te laisse. Prends soin de toi, d'accord ? » marmonnai-je, en reculant vers la porte une bonne fois pour toute.

J'attrapai la poignée et, sans même lui laisser le temps de me répondre, je m'enfuis comme un lâche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    Mar 9 Sep - 23:20


Trey & Scarlett

Pénétrer l'impénétrable

Jamais je n'aurais imaginé que je reprendrais contact avec mon ex de cette manière, en me retrouvant seule, dans les toilettes des femmes avec lui. On s'était mis à discuter tous les deux, Trey n'ayant pas l'air d'accepter le fait que je sorte avec Ilyès. Je savais qu'il ne l'aimait pas, mais il n'avait rien à dire sur le choix de mon petit-ami actuel. C'était lui qui m'avait quitté après tout et pour une raison idiote. Oui, ça me restait encore en travers de la gorge, même si je n'arrivais pas à lui en vouloir quand je me retrouvais ainsi face à lui. Alors que l'on discutait tous les deux, de mon petit-ami et d'autres petits trucs, il me demanda de ne pas le regarder "avec ces yeux-là". Je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire, mais je baissais les yeux afin de ne pas le gêner.

Je pris ensuite la parole pour lui dire que tout le monde savait qu'il était idiot, mais qu'en apprenant à le connaitre, je m'étais dit qu'il ne l'était pas autant que ce que les gens pensaient et qu'il devait sûrement en jouer. Ne le regardant plus vraiment, je ne fis pas attention au fait que le début de ma phrase semblait vraiment le blesser. J'attendis quelques secondes et comme il ne reprenait pas la parole, je levais de nouveau le regard vers lui. Il semblait en train de réfléchir, ce qui me fit sourire légèrement. Je n'avais pas l'habitude de le voir plonger dans une réflexion qui semblait vraiment profonde. Je retirais pourtant rapidement ce sourire de mes lèvres pour qu'il ne pense pas que je me moque de lui ou quelque chose de ce genre. Lorsqu'il sortit de sa réflexion, il me reparla d'Ilyès, me demandant pourquoi j'étais avec lui. Je lui expliquais donc que je devais aimer les garçons qui n'étaient pas sérieux, que ça me changer de d'habitude.

Par le "d'habitude" je songeais surtout à ma confrérie et aux rares représentants de la gente masculine qui en faisait partit. Étrangement, ma phrase le fit froncer les sourcils. Pourquoi est-ce qu'il fronçait les sourcils ? Parce que je le comparais à Ilyès en disant qu'ils n'étaient pas sérieux ? Je ne pus m'empêcher de me mettre à mordiller ma lèvre inférieure, je ne voulais énerver Trey. Voulant éviter de le laisser trop longtemps penser que je le comparais à Ilyès, j'enchainais en lui expliquant qu'Ilyès avait déjà eu des petites-amies avant de sortir avec moi. J'essayais ainsi de lui faire comprendre qu'il n'avait pas de raison particulière de sortir avec moi et qu'il n'était pas gay. Je lui dis ensuite que je savais qu'il n'aimait pas Ilyès et que c'était sûrement un euphémisme, mais qu'il n'y avait pas de raison cachée au fait que l'on soit ensemble.

Cette constatation le fit relever la tête. Je continuais de le fixer avant de lui dire que je ne savais pas comment prendre le fait qu'il pensait qu'un homme ne pouvait pas sortir avec moi sans avoir de raison cachée. Il ne sembla pas comprendre tout de suite et je portais ma main libre à mes lèvres pour dissimuler un sourire amusé. Il ne changeait pas et c'était rassurant d'un côté. J'espérais qu'il ne prendrait pas mal le fait que sa réaction m'amuse. Il se reprit ensuite rapidement pour me dire que ce n'était pas ça. Je laissais alors retomber ma main et le regardais en reprenant un air normal. Je ne voulais pas avoir l'air sévère ou froide envers lui, même si je devrais l'être... Il se mit à s'approcher de moi et étrangement, je n'eus pas le réflexe de me reculer, je lui faisais confiance. Lorsqu'il prit ma main, je me raidis quelques secondes avant de tout de suite me détendre. J'avais l'impression que mon cerveau venait de s'éteindre d'un coup, il me laissa, de manière que je pensais définitive, au moment où il posa ses lèvres sur ma main. Je pense qu'à ce moment j'ai dû rougir, j'ai juste senti mes joues devenir plus chaude.

Il la lâcha ensuite et tenta de s'expliquer pour me dire que n'importe quel mec voudrait sortir avec moi. Alors pourquoi le seul que je voulais ne le voulait ? Je me claquais mentalement de penser ça. Je sortais avec Ilyès et je l'aimais, je ne pouvais pas penser ceci... Même si ce n'était pas totalement faux... J'aimais toujours Trevor, je pense que je m'en étais toujours rendu compte, mais que je refusais de me l'avouer. D'ailleurs, je le refusais toujours. Encore une fois, je fus incapable de réfléchir à partir du moment où sa main glissa sur ma nuque, faisant qu'une décharge électrique se promena dans tout mon corps. Il leva mon visage vers le sien et je ne put m'empêcher de le regarder directement dans les yeux. "Il va m'embrasser ? " C'est ce qui s'affichait dans mon esprit depuis qu'il avait levé mon visage.

Je levais timidement ma main et la posais sur la sienne l'espace d'un instant avant de la poser sur sa joue. Il prit alors la parole, mais je gardais ma main sur sa joue, il s'excusa ensuite de nouveau, m'expliquant qu'il avait mal réagi parce qu'il n'aimait pas Ilyès. J'eus un pincement au cœur, j'aurais voulu qu'il me dise quelque chose d'autre que ça. Il s'excusa ensuite pour le sous-entendu qu'il avait eu plus tôt avant de me lâcher et de se reculer, ma main glissa alors sur sa joue avant que je la laisse retomber, ressortant de mon état second... Il était le seul à me mettre dans ce genre d'état.

« Je ... je ne t'en veux pas » Je lui offris un petit sourire.

Je préférais ne pas réagir au fait qu'il venait de dire qu'Ilyès n'était pas digne de moi. Il était sûrement plus digne de moi que lui, après tout, lui ne m'avait pas quittée parce que j'étais une Khi. Alors pourquoi la personne à laquelle je pensais le plus était celle qui devait être le moins digne de moi ? Je tentais de me rassurer en me disant qu'un jour je trouverais quelqu'un qui me ferait totalement oublier Trevor, que l'on ferait sûrement notre vie chacun de notre côté ect. Il fallait juste trouver cet homme. Enfin, j'avais encore le temps de voir tout ceci arriver.

« Je vais peut-être t'avouer quelque chose et tu t'en moques sûrement, mais je devais te le dire » Je marquais une pause « J'étais heureuse avec toi lorsque l'on était ensemble. Même si ce n'était pas long, je te remercie quand même. »

Peut-être quand lui disant ce que je pensais du tout où l'on était ensemble, cela me permettrait d'évacuer et que je penserais moins à lui, que je passerais à autre chose. Après tout, j'avais passé des mois à l'éviter dans ce but, mais apparemment, ça n'avait servi à rien. Je continuais de le regarder et pour le moment, je n'avais pas l'impression que je ressentais moins de choses pour lui, mais... peut-être que ça viendrait plus tard, quand je retrouverais Ilyès par exemple... J'espérais...
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    Ven 29 Aoû - 11:33

Je lui avais demandé de ne pas me regarder avec « ces yeux-là », mais... je ne sais pas, elle me regardait sans doute normalement. Néanmoins, son regard me sortait totalement de mon état normal. Je me sentais peut-être un peu trop mis à nu, face à elle. La belle brune baissa les yeux, en me disant que tout le monde savait que j'étais idiot. Bizarrement, le début de sa phrase me blessa. Elle ne faisait que répéter ce que je venais de dire, pourtant je sentis un pincement me serrer le cœur. Elle avait toujours passé son temps, lorsque nous étions ensemble, à me dire que je n'étais pas un idiot... et là, elle confirmait le contraire. Du moins, c'est ce que je crus l'espace d'une seconde, avant qu'elle n'enchaîne.

« ... Quand j'ai appris à te connaître, je me suis dit que tu ne l'étais pas autant que ce que pouvaient penser les gens. Je me trompe peut-être, mais je suis sûre que tu en joues aussi ».

C'est faux fut ma première pensée, puis j'essayai d'y réfléchir, en fixant mes runnings. Est-ce que je jouais les idiots, exprès ? Comment pouvais-je le savoir ? Si je me basais sur mes notes, je pouvais me considérer comme un abruti fini. Cependant, il était vrai que je ne travaillais pas vraiment pour obtenir de meilleurs résultats. Je n'en avais pas envie, cela ne m'intéressait pas. Et le reste du temps ? ... Je faisais plein de fautes d'orthographe, je débitais des conneries à la seconde. C'était peut-être ce dernier point qu'elle souhaitait aborder ? Parfois, je savais arrêter de dire de la merde, non ? Quand il s'agissait de quelque chose qui me tenait à cœur, je pouvais le prendre au sérieux et expliquer les choses. Je pouvais, par exemple, lui expliquer pourquoi je l'avais quittée, pourquoi le fait qu'elle soit une Khi soit si dérangeant pour moi... était-ce une preuve d'intelligence ? Beaucoup de gens m'auraient pris pour un vrai con, de faire une chose pareille juste pour une Confrérie. Mais pour moi, c'était beaucoup plus que ça. J'avais des valeurs, et ces valeurs comptaient tellement à mes yeux que je les respectais envers et contre tout. Même quand cela allait à l'encontre de mon bonheur, dans le fond, puisque j'étais heureux lorsque Scarlett et moi étions ensemble. Est-ce que cela faisait de moi une personne intelligente... ? Peut-être, je n'aurais su le dire, et je ne voulais pas en parler trop ouvertement avec elle. C'était rentrer trop profondément dans mes pensées, je ne voulais pas qu'on parle de moi. Pas avec elle, pas de choses comme ça. Elle pouvait se garder son analyse !

En une phrase, Scarlett m'avait plongé dans une profonde réflexion, j'avais l'impression de devoir me remettre en question mais je n'arrivais pas à me dire que j'étais moins con que les gens le pensaient. Je préférai changer de sujet, et revenir à elle et Ilyès.

« Pourquoi je sors avec Ilyès ? » me dit-elle, et je regrettai d'avoir posé la question de peur de l'entendre dire parce que je l'aime. « Je pense que je dois aimer les garçons qui ne sont pas sérieux, ça me change de d'habitude ».

Je fronçai un sourcil, soulagé et vexé à la fois. Je n'avais pas bien compris le sens de sa phrase, j'avais l'impression qu'elle me mettait dans le sac des mecs trop sérieux et que sortir avec l'autre gay était une façon de ne plus fréquenter un mec comme moi. Mais alors, est-ce que cela signifiait que leur relation n'était pas sérieuse ? Cette partie me soulagea, j'avais le cerveau en surchauffe. Analyser les phrases de quelqu'un, comme j'étais en train d'essayer de le faire, ce n'était vraiment pas mon truc. Je prenais tout de travers. Cela m'énerva... de ne pas comprendre, de me sentir soulagé qu'elle ne me dise pas qu'elle l'aimait. J'avais envie de me frapper l'arrière du crâne sur la porte contre laquelle j'étais appuyé. Cette fille me déroutait ! Que c'était énervant ! Scarlett enchaîna en me disant qu'Ilyès avait eu d'autres petites amies, mais je n'en avais rien à foutre. Ilyès pouvait aller se pendre. J'étais encore focalisé sur autre chose, mes yeux fixaient mes chaussures pour éviter de regarder la belle allemande, pour éviter qu'elle comprenne à quoi je réfléchissais.

« Je sais que tu n'aimes pas Ilyès » dit-elle, et je relevai la tête.

Elle me fixait de ses grands yeux bleu, la main posée sur le lavabo. Je me sentis pris au dépourvu par son regard et eu envie de baisser à nouveau les yeux, sans pour autant le faire. C'est comme si elle m'avait harponné, j'avais mordu à l'hameçon et j'étais incapable de la quitter des yeux. Je sentis une vague de désir pour elle hérisser les poils de ma nuque. Elle me faisait trop d'effet... et cela me ramenait obligatoirement vers d'anciens souvenirs. Je revoyais nos corps s'enlacer, m'engluant encore un peu plus dans mon désir. Plus j'y pensais, plus des flashs me passaient à l'esprit, et plus je sentais que j'avais envie d'elle. Sans se rendre compte de mon trouble, la jolie Khi continuait de me parler de son merveilleux petit ami. Tais-toi, avais-je envie de crier. Elle me sourit, à la fin de sa phrase.

« Je ne sais pas comment je dois prendre le fait que tu sous-entendes qu'un gars ne puisse pas sortir avec moi sans avoir une idée en tête » me dit-elle ensuite, de but en blanc.

« Hein ? »

Prenant conscience de la signification de sa phrase, je me sentis très con et j'eus envie de m'en coller une.

« Non ! Non, c'est pas ça ! » fis-je donc précipitamment, en me redressant.

Je fis deux pas, ce qui m'amena juste devant elle. Scarlett était plus proche que ce que je ne me l'étais imaginé. Je n'avais qu'à tendre le bras pour la toucher. J'étais à peine en train de le penser, que je sentis sa peau contre la mienne. Électrisé, je baissai les yeux et me rendis compte que je lui avais pris la main. Sa peau était douce, je souris tristement en ramenant nos mains vers mes lèvres. Je posai un baiser sur ses doigts, puis la lâchai.

« C'est pas ce que je sous-entendais, Scarlett. Enfin, si, on dirait mais... non, n'importe quel mec rêverait de sortir avec toi ».

Je soupirai, affrontant son regard. Mes mains se glissèrent doucement dans sa nuque, je la caressai du bout des pouces en relevant doucement son visage vers moi. Elle était si proche... il m'aurait suffit de me pencher pour l'embrasser. Pourquoi avait-il fallut qu'elle choisisse cette Confrérie ?! Parce que c'était une fille intelligente, la réponse s'imposait d'elle-même. Pourquoi avait-il fallut qu'elle me laisse une chance, à moi qui ne la méritais pas ? Parce qu'elle était trop gentille. Pourquoi avait-il fallut que je tombe amoureux d'elle, elle qui était bien trop bien pour moi. Parce qu'elle m'avait accepté comme j'étais, parce qu'elle était douce, belle, gentille, intelligente... où se trouvaient donc ses défauts ?!

« Je suis désolé... je ne m'attendais juste pas à te voir avec lui. Je... je suppose que j'ai mal réagi parce que... » parce que tu me manques et que je ne retrouverai jamais quelqu'un comme toi « ... parce que je n'aime pas Ilyès » mentis-je. « Désolé si tu as pensé que je sous-entendais que tu n'étais pas assez bien pour qu'un mec te drague. C'est lui qui n'est pas assez bien pour toi, c'est tout ».

Je lâchai la jeune femme et reculai d'un pas, un tout petit pas, histoire de mettre un peu de distance entre nous.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    Jeu 21 Aoû - 17:36


Trey & Scarlett

Pénétrer l'impénétrable

Ilyès avait eu la bonté de m'accompagner à Wynwood pour que je puisse récupérer quelques affaires dans mon casier, mais il venait de me laisser pour aller je ne sais où. Je l'avais pourtant laissé partir après l'avoir embrassé. J'avais ensuite attendu quelques instants dans le couloir avant de me mettre en route. Et avant de rentrer à la confrérie j'avais décidé de faire un petit détour par les toilettes, sachant que je ne pourrais pas tenir jusqu'à la confrérie. Alors que je venais de sortir des toilettes et alors que je me lavais les mains, je vis Trevor entrer dans les toilettes. Il me donna alors une excuse totalement bidon en me demandant si c'était les toilettes des hommes. Je lui répondis alors que non.

J'évitais de le regarder, encore trop gênée à l'idée de me retrouver seule avec lui. Sa demande quand à ma relation avec Ilyès me gêna un peu, mais je n'avais pas honte de dire que je sortais avec lui et que je l'aimais. Je lui répondis donc que oui, je sortais avec lui et alors qu'il allait ajouter quelque chose, je le coupais pour lui préciser que non Ilyès n'était pas gay. Le fait qu'il ne me croit pas ne me surprit pas du tout. Il avait le droit de penser ce qu'il voulait, mais moi, je savais qu'Ilyès n'était pas gay, je n'étais pas sa première petite amie fille après tout. Étant donné que je n'avais pas répondu, un léger silence s'installa entre nous alors que j'évitais toujours de le regarder dans les yeux. J'avais toujours du mal à être en compagnie de Trevor, je tentais pourtant de me convaincre que je ne ressentais plus rien pour lui, je devais avouer que même si j'aimais énormément Ilyès, je ne pouvais pas nier que je ressentais encore quelque chose pour mon ex. Oui, assez contradictoire puisque d'un côté j'acceptais le fait que j'avais toujours des sentiments pour Trey et d'un autre côté je ne l'acceptais pas.

Perdue dans mes pensées, je ne fis pas attention au fait que Trevor était en train de reculer pour sortir des toilettes. Je lui fit donc remarquer que selon moi il n'était pas assez idiot pour se tromper de toilette et rentrer dans celle des filles en pensant qu'il s'agissait de celle des hommes. Il me répondit donc que pourtant tout le monde savait qu'il était idiot. Je n'aimais pas qu'il dise ça de lui, je posais donc mon regard sur lui, ce qui le fit soupirer, est-ce que le fait que je le regarder l'énerver ? Il me demanda alors de ne pas le regarder avec ces yeux-là. "Ces yeux-là" ? Qu'est-ce qu'il voulait dire par ça ? Je le regardais normalement. Je détournais quand même le regard avant de prendre la parole.

« Tout le monde sait que tu es idiot, mais quand j'ai appris à te connaitre, je me suis dit que tu ne l'étais pas autant que ce que pouvaient penser les gens. Je me trompe peut-être, mais je suis sûre que tu en joues aussi. »

Je tournais légèrement le regard vers lui pour le voir s'appuyer contre la porte. J'espérais que personne ne rentrerais dans les toilettes pour nous voir tous les deux, sinon la Voie allait se régaler de ceci et je n'avais pas vraiment envie que les gens pensent que nous étions de nouveau ensemble, par respect pour Ilyès et parce que Trevor aurait de nouveau des ennuis. Il finit par reprendre la parole pour s'excuser de m'avoir suivi dans les toilettes et il m'expliqua pourquoi il m'avait suivi. Il ne semblait pas aimer le fait que je sorte avec Ilyès. Il m'expliqua qu'il savait que je retrouverais quelqu'un et il marqua une pause avant de me demander pourquoi c'était Ilyès que j'avais choisi et il me demanda si j'étais sûre qu'il sortait avec moi pour de bonnes raisons. Il m'expliqua alors la raison de sa question. Je comprenais qu'il pense ça alors qu'Ilyès avait eu plusieurs petits amis du même sexe que lui avant.

« Pourquoi je sors avec Ilyès ? Je pense que je dois aimer les garçons qui ne sont pas sérieux, ça me change de d'habitude. »

Je marquai une petite pause et lui souris un peu. Ça devait sûrement être ça, après tout Ilyès était un grand enfant qui me faisait beaucoup rire et Trevor était un grand idiot qui m'avait aussi fait beaucoup rire. Je me tournais donc vers lui avant de reprendre.

« Je sais qu'Ilyès a eu plusieurs petit ami avant, mais il est aussi sorti avec des filles. Avant que l'on soit tous les deux, il avait UNE petite amie. »

Je soutenais son regard quelques instants avant de tourner le regard. Je me sentais un peu mieux. Il avait quelques mètres entre nous et je m'étais habituée à sa présence dans ses toilettes donc je me sentais moins gênée. Je posais une main à côté du lavabo tout en continuant de faire face à Trevor et en le regardant directement, sans passer par son reflet dans le miroir.

« Je sais que tu n'aimes pas Ilyès, et je sais que dire que tu ne l'aimes pas est un euphémisme, mais il n'est pas avec moi pour une quelconque raison obscure. »

Je restais un instant sérieux avant de lui sourire un peu. Le fait qu'il s'inquiète des motivations d'Ilyès pour sortir avec moi me faisait plaisir. Mais en même temps, ça me vexait, ça donnait l'impression qu'un homme ne pouvait pas sortir avec moi sans avoir d'arrière-pensée et c'était plutôt vexant. Tous n'étaient pas comme lui, prêt à me quitter pour une petite chose qui ne lui plairait pas.

« Je ne sais pas comment je dois prendre le fait que tu sous-entendes qu'un gars ne puisse pas sortir avec moi sans avoir une idée en tête. »
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    Dim 10 Aoû - 14:59

Je savais qu'entrer dans ces toilettes à la suite de Scarlett était une mauvaise idée... et pourtant, je n'avais pas pu m'empêcher de le faire, pour la simple et bonne raison qu'il fallait que je m'assure par n'importe quel moyen de sa relation avec ce gay d'Ilyès. C'était idiot, cela ne m'apportait rien d'autre qu'une bonne grosse dose d'énervement. J'étais persuadé qu'il allait essayer de profiter d'elle, ou que c'était une vengeance qu'ils concoctaient pour m'humilier ou que sais-je encore ?! Ce n'était pas le style de la belle allemande, mais j'avais mené la vie dure à mon compatriote Rho Kappa, il aurait donc été normal qu'il veuille se venger... et utiliser mon ex, c'était vraiment petit ! ... Quoi ?! Moi, le nombril du Monde ? Bon, d'accord, je me prenais sans doute de haut en étant persuadé que j'avais quelque chose à voir là-dedans... mais franchement, l'idée qu'ils sortent ensemble tout simplement parce qu'ils s'aim... s'aima... ARGH, non ! Pas possible ! Après tout, j'avais surpris Dexter et Ilyès en train de se rouler une pelle bien écœurante, c'était impossible qu'il change comme ça du jour au lendemain. S'il avait aimé prendre dans le cul, pourquoi sa rupture avec Dext' aurait-elle changé quelque chose à cela... on aime, ou on déteste. Point. J'étais bien placé pour le savoir.
Scarlett, quand elle me vit pénétrer dans les toilettes des filles avec mon excuse à deux balles, se figea en retenant un léger sourire. Elle n'avait pas vraiment changé, je reconnaissais même son odeur agréable qui embaumait doucement la pièce. Je sentis une pulsion - je ne vous dirai pas de quelle nature, mais je suis sûr que tout le monde le devine - m'étreindre dans le ventre, je serrai par conséquent deux fois plus fort tout ce que je pouvais contracter. Muscles, mâchoires... il ne fallait pas que je fasse un pas vers elle.

" Non, ce ne sont pas les toilettes des hommes ", me répondit-elle de sa voix douce, colorée par son joli accent allemand.

Elle aussi évitait mon regard, mais quand je braquai les yeux sur elle pour lui demander si elle sortait avec Ilyès, ce g... hum !, elle fut bien obligée de soutenir mon regard pour répondre... tout en se mordillant la lèvre, ce qui ne m'aidait franchement pas à me concentrer. Elle avait toujours eu une espèce de capacité à m'attirer sexuellement, et même la rupture n'y changerait rien. Enfin, je dis ça, mais si elle prenait 30 kilos et faisait un truc ridicule comme se teindre les cheveux en vert-khi, je suppose que je reverrais mon jugement !

" En effet, je sors avec Ilyès ", finit-elle par me répondre.
" Mais il... " commençai-je par protester avec véhémence, avant de me faire interrompre.
" Et je sais ce que tu vas dire. Non, il n'est pas gay.
- Tu parles ! " m'exclamai-je en bouffant à moitié mes mots, marmonnant presque dans ma barbe.

Je n'avais pas envie de créer un conflit avec Scarlett, mais cette idée de couple entre elle et Ilyès me dégoûtait au plus haut point. Un petit silence gêné s'installa, je ne savais pas quoi ajouter... me rendant sans doute compte que je n'avais rien à faire là et que de toute façon, ce n'était pas mes oignons du tout. Elle avait beau être mon ex, la superbe allemande ne me devait rien. Elle se détourna de moi, ce que je jugeai être une invitation à partir. Un soupir manqua m'échapper, et j'observai encore un instant son profil si parfait, tandis qu'elle-même se regardait dans le miroir. Elle avait des yeux magnifiques... était-elle seulement consciente de l'attrait physique qu'elle exerçait sur moi ? Oh, bien sûr, des filles qui me faisaient de l'effet, il y en avait des tonnes ! Il suffisait d'une bonne paire de seins et d'un joli petit cul, pour ainsi dire. Mais Scarlett, ce n'était pas exactement ça... elle, je connaissais la sensation de ma bouche contre la sienne. J'avais déjà goûté à la saveur de sa peau, à l'intensité de ses baisers... je l'avais déjà faite mienne, et ce souvenir à lui seul suffisait à me donner envie d'elle.
J'allais partir, il le fallait... un pas en arrière, un dernier regard glissant de ses épaules à ses reins... quand sa voix me retint. Elle me déclara qu'elle doutait que je sois assez idiot - vraiment ? - pour confondre les toilettes des femmes avec celles des hommes.

" C'est pourtant de notoriété publique, tout le monde sait que je suis un crétin " lâchai-je sur un ton énervé... jusqu'à ce que ses magnifiques yeux bleu se posent sur moi, me réduisant à sa merci.

Je soupirai.

" Ne me regarde pas avec ces yeux-là, Scarlett " soufflai-je, et elle détourna le regard.

Je m'appuyai contre la porte en levant les yeux au ciel. Je savais très bien qu'elle ne me pensait pas complètement stupide. Elle devait bien être la seule dans toute l'école à le faire, d'ailleurs. Même mon meilleur ami savait que je n'étais pas très malin, dans mon genre... c'est sans doute ça qui me rendait marrant. Bien que là, je ne me sentais pas d'humeur à rigoler et à amuser la galerie.

" Bon, okay, désolé de t'avoir suivie dans les toilettes " marmonnai-je finalement. " C'est juste que... quand je t'ai vue dans le couloir avec ce g... hm, avec Ilyès, ça m'a fait bizarre. Je savais bien que tu finirais par te retrouver quelqu'un, mais... "

J'hésitai, avant de plonger à nouveau mes yeux dans les siens. Je lui bloquais le passage en restant appuyé sur la porte, j'en étais parfaitement conscient. Tant mieux, cela nous donnerait l'occasion de discuter un peu. Ce qu'on avait plus réellement fait depuis que j'avais tout retourné dans la classe du CSS le jour où je lui avais avoué qu'elle me manquait.

" Pourquoi lui ?! Je... Tu es sûre qu'il sort avec toi pour une bonne raison ? "

Je serrai la mâchoire, eu envie de faire un pas vers elle. Au lieu de quoi, mes pieds semblaient collés au sol.

" J'veux dire... je l'ai vu, avec Dexter ! Il avait sa langue dans sa bouche et... MERDE, c'est dégueulasse quoi ! Il est homo, et je ne voudrais pas qu'il sorte avec toi pour faire croire qu'il ne l'est pas ! " m'exclamai-je finalement, en me gardant bien de parler de mon autre idée, à savoir qu'il essayait de se venger de moi d'une façon ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    Sam 28 Juin - 17:22


Trey & Scarlett

Pénétrer l'impénétrable

Je n'avais passé qu'un an dans ce lycée et pourtant, là, j'allais le quitter et je me sentais nostalgique. Ça me faisait bizarre de revenir ici, surtout en compagnie de mon nouveau petit ami. Ça me faisait toujours bizarre de qualifier Ilyès comme mon petit ami, pourtant ça faisait déjà plusieurs semaines que l'on était ensemble. Enfin, j'avais demandé à Ilyès de m'accompagner au lycée pour que je récupère les affaires que j'y avais laissées. On y était retourné après les cours. J'avais rapidement récupéré mes affaires puis l'on s'était promené tous les deux dans les couloirs. Alors que l'on se promenait, il dut partir, je ne lui demandais pas pourquoi et je me contentais de l'embrasser pour lui dire en revoir.

Je le laissais ensuite partir et rester où j'étais. J'avais l'impression de ne pas être toute seule et ça me perturbait un peu, mais je finis par me reprendre et je me mis à marcher. Mais alors que j'avais fait quelques pas, une terrible envie d'aller aux toilettes me prit, heureusement, il y en avait un peu plus loin dans le couloir. Je décidais donc de faire un détour par là avant de retourner à la confrérie. J'entrais alors dans les toilettes, faisait ce qui devait être fait quand on allait aux toilettes puis sortie pour me laver les mains. Pendant que je les lavis, je me regardais dans le miroir pour voir la tête que devait supporter Ilyès tous les jours en fin de journée. Je n'étais pas trop mal pour le moment, je m'étais imaginé que j'avais plus une tête de déterré que ça.

Alors que je me regardais dans le miroir, la porte des toilettes s'ouvrit, au départ, je ne fis pas attention, pensant qu'il s'agissait d'une autre fille qui était venue vider son casier. Mais quand dans le reflet du miroir, j'aperçus Trevor, je me figeais d'un coup en le voyant. Je rêvais ou il y avait Trevor, mon ex petit ami, dans les toilettes des filles ? Ce n'était pas possible. Mon cerveau était en bug, je fixais son reflet dans le miroir. Je finis par me tourner vers lui lorsqu'il se mit à parler. Bien-sûr son excuse pour rentrer dans les toilettes des filles était idiote, mais ça lui ressemblait. Je me retins de sourire et me contentai de secouer la tête de manière négative. Je restais tout de même la plus indifférente possible, Trey et moi, c'était terminé, j'étais avec Ilyès maintenant et je l'aimais, je le savais et je ne doutais pas de mes sentiments pour ce dernier.

« Non, ce ne sont pas les toilettes des hommes. »

Je voyais qu'il était tendu, je le connaissais après tout, et même si je ne l'avais pas vu pendant plusieurs semaines, j'étais encore capable de reconnaitre quand ça n'allait pas. Il finit par reprendre la parole, pour me demander si je sortais avec Ilyès, en me regardant droit dans les yeux. Instinctivement, je me mis à mordiller ma lèvre inférieure. Je ne devais pas lui faire le plaisir de craquer parce qu'il me fixait ainsi.

« En effet, je sors avec Ilyès. Et je sais ce que tu vas dire. Non, il n'est pas gay. »

Je connaissais Trevor maintenant et je savais qu'il n'aimait pas Ilyès, car on pensait tous qu'il était gay. Enfin, maintenant, il ne devait pas qu'avoir ça qui poussait Trevor à ne pas l'aimer. J'avais l'estomac noué. C'était la première fois depuis des semaines que je me retrouvais seule avec Trevor et il fallait que ce soit ici dans des toilettes. Je finis par détourner le regard pour regarder de nouveau le miroir, évitant de regarder le reflet de Trevor.

« Je doute que tu sois assez idiot pour avoir confondu les toilettes des filles et les toilettes des hommes. »

Je retournais alors le regard vers lui. Je préférais ne pas lui poser la question directement, mais je lui demandais tout de même ce qu'il voulait. Trevor n'était pas aussi idiot que ce que les autres pouvaient penser, je le savais. Je le regardais dans les yeux quelques instants avant d'arrêter de le fixer dans les yeux. J'étais gênée de me retrouver toute seule avec mon ex, ex qui m'avait quitté pour une raison plus qu'idiote selon moi. Mais j'avais quand même eu des sentiments pour lui encore longtemps après notre rupture et je savais que lui aussi. Ilyès m'avait permis d'arrêter de penser à lui et de me prouver que je pouvais aimer quelqu'un d'autre.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    Dim 22 Juin - 21:17

J'en avais enfin terminé avec le lycée ! Enfin, à 20 ans, je n'avais aucun mérite : il était plus que temps. Toujours est-il qu'en ce 22 juin, je me retrouvais à arpenter les couloirs pour la dernière fois en temps que lycéen. Je savais que je reviendrais me balader ici, ne serait-ce que pour accéder à la salle secrète du Conseil des Rho Kappa, mais cela me faisait quand même bizarre de dire adieu à certaines choses. A mon casier, par exemple. J'étais en train de le vider de tout ce qu'il contenait - à savoir, des trucs de sport et quelques feuilles de cours jetées là plic ploc - quand j'entendis la voix de mon ex, reconnaissable entre mille avec son petit accent. Scarlett... la belle allemande, celle qui avait bien failli me faire dormir dans une niche de par son statut de Khi Omikron. Notre histoire avait réussi à me rendre un peu plus sérieux, jusqu'à ce que j'apprenne dans quelle Confrérie elle était. J'avais été obligé de la quitter, forcément. D'autant plus qu'à l'époque, j'étais Adjoint de la Confrérie. Je me devais de respecter nos Golden Rules, je ne me considérais pas comme au-dessus de mes frères et sœurs sportifs. Je ne m'étais pas senti libéré du poids du couple, malgré ce que l'on pourrait penser quand on me connait un minimum. Au contraire, même. J'avais eu du mal à me remettre de notre séparation, et elle avait été la seule à être au courant de cela, dans la mesure ou je le lui avais dit. Pourtant, nous ne nous étions pas remis ensemble. Elle et moi nous étions évités jusqu'à la fin de l'année... et je suppose que c'était mieux pour nous deux. Enfin, surtout pour elle, parce qu'elle ne m'avait apporté que des bonnes choses alors que la réciproque n'était sans doute pas vraie.
Bref, quand j'entendis sa voix, je stoppai tout mouvement et tendis l'oreille. L'école était presque vide, les examens étaient terminés... je ne savais donc pas ce qu'elle faisait là. Elle était dans le couloir perpendiculaire à celui des casiers. Doucement, je fermai le mien - à présent vide -, posai mes affaires par terre et me rapprochai à pas de loup, en frôlant le mur. Je savais que c'était une mauvaise idée. Après tout, mieux valait continuer de l'ignorer. Le truc, c'est que je l'entendais parler avec quelqu'un. Avec un mec, précisément. Et au ton de sa voix, j'avais l'impression qu'elle s'amusait beaucoup avec ce type. La curiosité l'emporta, et peut-être un peu la jalousie. Je ne m'étais retrouvé personne - enfin, rien de sérieux en tout cas - et je brûlais de voir si c'était son cas. Appuyé contre le mur, j'hésitai. Je n'avais qu'à me pencher pour voir avec qui elle était. Je l'entendis rire et retins une grimace, tandis que la pensée qu'un autre mec la faisait rire me traversait l'esprit. Cela me poussa à me pencher. Je n'aurais pas dû le faire ! Ce que je vis me fit l'effet d'un coup de poing dans l'estomac. Ilyès, ce foutu gay, ce même type que j'avais vu embrasser mon ami Dexter... avait à présent la langue fourrée dans la bouche de mon ex. Je me retirai aussi vite que possible et tapai l'arrière de la tête contre le mur sur lequel j'étais appuyé en retenant un juron. C'était une blague ?! Mes yeux filèrent vers le plafond, à la recherche d'une caméra. Ilyès était homo, que diable faisait-il avec Scarlett ?! Deux options, que j'envisageai rapidement : ils se vengeaient de moi, ou il se servait d'elle et de sa gentillesse légendaire pour que les gens pensent qu'il n'était pas gay. Putain, l'un comme l'autre, j'avais les nerfs. Pire que les nerfs, je sentais la moutarde me monter au nez... le pire, c'est que je ne comprenais pas vraiment pourquoi : c'était fini avec la belle allemande depuis plusieurs semaines ! Alors, pourquoi est-ce que la voir dans les bras de ce crétin me faisait me sentir si... si... je ne sais pas, si minable ? Si énervé ! Dans l'autre couloir, il y eu du mouvement. J'entendis Ilyès dire au revoir à mon ex en lui donnant un petit surnom ridicule, ce qui me fit serrer les poings. Et puis, plus rien. Doucement, je me penchai à nouveau. Scarlett était seule, au milieu du couloir. J'eus envie d'aller la trouver. Elle ne bougeait pas. Comme si elle m'attendait. J'étais en train d'hésiter quand elle se mit en marche. D'instinct, mes pieds se mirent en marche tous seuls et je la suivis en silence. J'étais en baskets, la semelle lisse ne faisait donc pas de bruit sur le lino des couloirs. En moi, le dilemme : l'aborder, attendre ? Arrêter de la suivre et partir en courant dans l'autre sens ?! Scarlett entra dans les toilettes des femmes. J'étais plusieurs mètres derrière elle. J'accélérai le pas. Une fois debout devant la porte, j'hésitai. Les toilettes des filles, merde. Le lieu interdit, sacré, impénétrable ! Et si je l'entendais faire caca...?

" Putain ! Fait chier ! " sifflai-je entre mes dents.

Tant pis. Je poussai la porte et entrai... pour me rendre compte que les toilettes des filles n'avaient finalement rien d'exceptionnel. Exactement la même chose que chez les mecs, l'odeur de pisse et les pissoirs en moins, quoi. Scarlett était debout devant le miroir. Je me raclai la gorge, tout à coup gêné de me retrouver là. Qu'est-ce qu'il m'avait pris, merde.

" Ah, euh... c'est pas les toilettes des hommes ? " dis-je avec précipitation, un peu trop bêtement pour que ça paraisse vrai.

Je n'avais pas réfléchi. Comme d'habitude. Nouveau raclement de gorge. L'image de Scarlett et Ilyès s'embrassant me passa devant les yeux, je serrai la mâchoire, les fesses et les poings. Mes muscles étaient tendus, j'étais super mal à l'aise.

" Tu... tu sors avec ce g... Ilyès ? " finis-je finalement par lui demander, en plongeant mes yeux dans les siens alors qu'auparavant j'avais éviter son regard.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Pénétrer l'impénétrable. Scarlett.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème foret impénétrable ROSA
» Garde impériale
» [Tutoriel]Comment payer ces impôts?
» Renégat impérial
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: