AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Just let me know you... - SUITE RP AURORE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just let me know you... - SUITE RP AURORE   Dim 22 Juin - 19:55


Le départ du serveur marqua la reprise des hostilités ; ou plutôt des discussions. Il avaient maintenant le champ libre afin de parler, de tout partager, leurs goûts et leurs inimitiés, même peut-être leurs secrets les plus intimes, s’ils en avaient le temps et l’envie. Aurore n’espérait pas en arriver à point là – sinon, elle devrait parler de son passé, de son père … et c’était tout ce qu’elle souhaitait oublier. Le simple fait de penser à ces tristes évènements de sa vie passée l’attristait, alors en parler … la jeune fille ne voudrait pas perdre la face, montrer une quelconque faiblesse. Pas en public, jamais en public. Et surtout, pas devant lui. C’était ainsi – elle connaissait à peine Mattéo, n’avait pas encore anticipé toutes les réactions qu’il pourrait avoir, mais redoutait de se montrer sous un jour plus fragile, moins forte qu’elle s’était, du moins elle croyait, montrée depuis la première minute qu’ils étaient rencontrés.

Peut-être pas la première, puisque la rouquine n’avait vraiment pas fait la fière dans un premier temps, naturellement, mais la deuxième. Et pour elle, c’était les deux premières minutes qui comptaient et qu’on retenait dans une nouvelle rencontre, et la première impressionnait qui s’en dégageait, même si c’était sans aucun doute idiot et prématuré de penser ainsi. Quoi qu’il en soit, elle voulait montrer son meilleur visage à Mattéo, ce jeune homme qu’elle appréciait déjà, quelques minutes après qu’elle ne l’ai rencontré, et elle mesura ses questions. Autant commencer avec quelque chose de neutre, voire de bateau, histoire de voir rapidement quels autres points communs ils pouvaient bien avoir ; car elle était certaine qu’il y en avait d’autres qui les rapprocherait encore, au-delà du simple fait qu’ils aimaient apparemment tout deux se balader sur la plage en pleine nuit afin de trouver le sommeil, ou dans le simple but d’admirer le paysage singulier de l’astre de la nuit refléter son visage blafard et mélancolique sur les douces vagues d’une eau océane pure et azurée … mince,encore une phrase poétique ! La jeune fille ne devait pas être dans un état normal, ce soir-là, pour imaginer autant d’expressions dignes d’un poète… qu’elle n’était absolument pas.

Buvant une nouvelle gorgée de café afin de se réchauffer un peu et de sortir de ses pensées, Aurore finit par demander à Mattéo, d’une voix curieuse, en se penchant un peu vers lui : ''Ce que tu aimes faire, simplement, les endroits que tu aimes fréquenter … tu vois ?''. Le jeune homme prit quelques secondes pour réfléchir. Aurore eut un petit sourire – c’était bon signe. S’il avait besoin de ce temps de réflexion, c’est soit que la réponse était longue, soit il aimait faire beaucoup de choses (ce qui n’était pas forcément la même chose). La rouquine le regardait droit dans les yeux alors qu’il répondit finalement : ''Eh bien... Ce que j'aime faire ? C'est assez simple en fait, j'aime beaucoup le sport e j'en fais pas mal de temps tous les jours, mais j'aime bien aussi la musique, et ensuite c'est essentiellement des sorties, ou enfin voilà. J'aime bien être seul, des fois, ça me repose, mais voilà, je ne suis pas vraiment quelqu'un de prise de tête, très peu de choses font que je suis bien. Enfin, assez parler de moi. Toi, qu'est-ce que tu aimes faire ? Je suis sûr que tu es une fille qui sort beaucoup ? Je me trompe ?''. La jeune fille l’écoutait tout en buvant son café – c’était sa boisson préférée, après la vodka et la bière, bien entendu.

En tout cas … Mattéo aimait beaucoup de choses, songea-t-elle. Cela devrait sûrement être agréable de discuter encore plus longuement, vu qu’il avait l’air d’avoir la capacité de parler de tout, ce qui n’était pas systématique chez tout le monde. Et à présent, il lui retournait la question. La jeune fille reposa sa tasse et prit quelques secondes pour réfléchir, elle aussi. Si elle était le genre de fille qui sort beaucoup … et comment ! Il lui serait difficile de lui expliquer à quel point elle adorait cela … et surtout pourquoi, car ce n’était jamais très avouable d’admettre qu’on couchait avec n’importe qui juste pour le plaisir, ou parce qu’on aimait ça, ou parce qu’on était libre de le faire. Aurore répondit avec un sourire : ''Oui, j’aime beaucoup sortir, surtout dans les bars, les boîtes de nuits, les karaokés parfois aussi, puisque j’adore chanter et danser. Sinon, je fais du sport dès que j’en ai l’occasion. Je cours … j’adore nager aussi, comme tu as sans doute pu t’en apercevoir … mais habillée, hein !''.

Elle se mit à rire. Cette dernière phrase, c’était une dédicace spéciale pour lui et ce moment si particulier que fut leur rencontre sur cette plage baignée par la nuit, quelques minutes auparavant, même si la rouquine avait l’impression de connaître le beau Grec depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just let me know you... - SUITE RP AURORE   Sam 21 Juin - 22:39

I just want to know you.

« Aurore et Mattéo »
Aurore avait recraché quasiment tout son café sur la table qui nous séparait. Comment ce serveur avait-il pu croire ça ? Était-ce vraiment possible ? Elle et moi ? En couple ? Peut-être ne croyait-il pas simplement en le fait que deux amis pouvaient venir s'asseoir, venant de la plage, autour d'un café vers minuit un vendredi soir, tout seuls. En y réfléchissant, c'était effectivement compréhensible qu'il eut pensé ça, dans les circonstances dans lesquelles nous étions. Quoiqu'il en soit le jeune homme avait rebroussé chemin et était parti s'occuper des autres clients qui étaient rentrés un peu après nous dans le bar qui sentait fort l'herbe et qui était envahi de fumée.

Je ne savais pas vraiment ce que nous allions nous dire, on n'allait pas vraiment être occupé après tout, avec seulement un coca et un café... mais je n'avais pas envie que cette soirée s'écourte et j'avais envie de la prolonger. Je ne savais pas si c'était surprenant ou non, d'ailleurs parce que c'est vrai que ça dépendait de la personne avec qui j'étais mais des fois je pouvais ne pas vouloir faire du tout connaissance alors que des fois, j'en avais envie, comme ce soir.

Je portais une nouvelle fois le grand verre droit à mes lèvres et buvais quelques autres gorgées de mon coca et la jeune femme me demandait de tout lui raconter sur moi et me disait qu'elle voulait tout savoir sur moi. Mh, donc elle avait envie elle aussi de rester là, à parler ou en tout cas, avec moi, pour apprendre à faire plus ample connaissance. En tout cas, c'est ce que j'en concluais. Je lui souris et lui disais de me poser des questions que je lui répondrais, et c'était vrai, après tout je n'ai rien n'a cacher et rien dont j'ai honte, sur quoi que ce soit dans ma vie, donc je pouvais lui dire tout ce qu'elle voulait après tout. La jeune fille paraissait réfléchir, peut-être allait-elle être originale et me surprendre en posant une question a laquelle je ne m'attendais pas, mais je ne pensais pas vraiment.

« Ce que tu aimes faire, simplement, les endroits que tu aimes fréquenter … tu vois ? » Mh... Effectivement, comme je m'y attendais cette question n'était pas tellement surprenante mais elle était vaste en même temps que d'être ciblée. Je pris quelques secondes avant de répondre à Rouquine. « Eh bien... Ce que j'aime faire ? C'est assez simple en fait, j'aime beaucoup le sport e j'en fais pas mal de temps tous les jours, mais j'aime bien aussi la musique, et ensuite c'est essentiellement des sorties, ou enfin voilà. J'aime bien être seul, des fois, ça me repose, mais voilà, je ne suis pas vraiment quelqu'un de prise de tête, très peu de choses font que je suis bien. Enfin, assez parler de moi. Toi, qu'est-ce que tu aimes faire ? Je suis sûr que tu es une fille qui sort beaucoup ? Je me trompe ? » Peut-être me faisais-je une idée totalement fausse de la demoiselle je ne savais quasiment rien d'elle après tout. Mais bon, elle connaissait un serveur qu'elle avait vu il y a quelque jours, or elle n'était là que depuis peu et elle avait donc déjà eu le temps de venir ici avant ce soir, ce qui signifiait forcément qu'elle aimait ce genre d'endroits et qu'elle sortait, sinon comment l'aurait-elle connu ? Quoiqu'il en soit, j'attendais qu'elle me réponde et qu'elle confirme, ou non, mes pensées à cela. Et je n'attendais pas longtemps parce qu'Aurore posait une nouvelle fois sa tasse qui cliquetait sur le bois et qu'elle levait ses – jolis – yeux clairs vers moi.
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY POUR LOSEYOURWAY.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just let me know you... - SUITE RP AURORE   Sam 21 Juin - 12:01


Il y avait des moments comme cela, dans la vie, où on avait parfois besoin de parler afin de mieux connaître celui ou celle que l’on avait en face de soi, afin d’être certain qu’on avait raison de lui faire confiance. Aurore se sentait dans cette situation là, ce soir là, alors qu’elle était avide d’en apprendre un peu plus sur ce jeune homme, Mattéo, qu’elle appréciait de plus en plus même si elle ne le connaissait encore que très peu, mis à part le fait qu’il n’était pas non plus de Miami, qu’il était étudiant et que, visiblement, lui aussi aimait à se balader sur la plage en pleine nuit lorsqu’il avait du mal à trouver le sommeil. C’était déjà quelques points communs, mais cela ne suffirait pas pour forger une amitié solide et durable, si toutefois c’était ce qu’il devait se passer. Sans compter que la jeune fille avait toujours ce problème d’attachement aux gens qui remontait à son enfance, mais dont son psychologue, qu’elle voyait alors qu’elle était encore à New York, n’était pas encore parvenu à en trouver la source. Peut-être qu’elle était naturellement ainsi, que c’était dans son caractère, et que cela resterait pour toujours inexplicable.

C’était dans tous les cas pour cela qu’elle n’avait jamais eu beaucoup d’amis, et peu de véritables amoureux, deux ou trois tout au plus, profitant beaucoup plus des coups , et peu de véritables amoureux, deux ou trois tout au plus, profitant beaucoup plus des coups d’un soir et des amitiés éphémères qu’elle nouait autour d’un verre dans un bar anonyme ou pendant une soirée karaoké. Elle devrait en organiser une bientôt d’ailleurs, songea-t-elle, avec les amis qu’elle s’était déjà faits : Ty Swan notamment, et … c’était tout, mais peut-être Mattéo allait-il se rajouter à la courte liste des amis et connaissances qu’elle s’était faite en Floride… mais revenons au présent. Michael le serveur s’en été allé en souriant comme un bienheureux, alors qu’Aurore avait craché la moitié de son café sur la table quand le jeune homme l’avait crue être en couple avec Mattéo. Bon sang, c’était vraiment possible ?! Ou bien le garçon était-il une de ces personnes qui pensait qu’une simple amitié était impossible entre un homme et une femme, et que celle-ci se transformait toujours en amour à la fin ?

Aurore était bien capable d’y répondre, car elle ne connaissait pas si bien Michael le serveur que cela. Et c’était sur Mattéo Demeciella qu’elle concentrait son esprit et ses pensées. Elle voulait en connaître plus sur ce jeune Grec qu’elle avait rencontrée dans des circonstances extraordinaires, et c’est pour cela qu’elle lui demanda : ''Maintenant, raconte-moi. Je veux tout savoir sur Mattéo Demeciella !''. Cela était assez charismatique comme question, du genre de celles qu’on pourrait entendre dans une comédie romantique américaine pourrie sur la rencontre entre une adolescente fleur bleue (ce qu’Aurore n’était pas du tout, bien au contraire) et un jeune adulte rebelle et décomplexé (ce que Mattéo ne semblait pas être totalement).

Aurore sirotait son café alors que son interlocuteur répondit en s’appuyant sur la table, un peu comme s’il allait lui révéler un secret : ''Eh bien, que veux-tu savoir Aurore Stevenson ? Demande moi, et je te dirais.''. C’est vrai qu’il ne lui aurait sans doute pas été possible de lui raconter toute sa vie et tout ce qu’il était en une seule question, même si la question était très classe, soi dit en passant. Aurore réfléchit un instant. Ce qu’elle voulait savoir sur Mattéo ? Elle ne voulait pas trop effleurer les sujets de fond trop personnels, trop intimes, mais elle était en même temps avide de tout savoir sur lui. Elle se contenta de lui demander simplement : ''Ce que tu aimes faire, simplement, les endroits que tu aimes fréquenter … tu vois ?''. Aurore l’écoutait en hochant la tête.

C’était assez intéressant de parler avec Mattéo, de le connaître un peu plus, d’en apprendre davantage sur ses pensées et ses motivations … cela donnait envie à Aurore d’être avec lui, de rester assise face à lui sans bouger de nombreuses heures afin de simplement l’écouter parler de sa voix qu’elle aimait bien, avec son accent qu’elle trouvait adorable. Il était près de minuit, mais Aurore n’était plus fatiguée du tout, et elle aurait pu rester des heures ainsi à l’écouter. C’était très bon signe, celui que la soirée allait être encore très longue ... pour son plus grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just let me know you... - SUITE RP AURORE   Ven 20 Juin - 21:20

I just want to know you.

« Aurore et Mattéo »
Le dévolu de la demoiselle s'était lancé sur une petite table, dans le coin droit du bâtiment, tout près de la fenêtre. Si on regardait à travers de celle-ci, on pouvait la mer faire ses fameuses allées et venues inratables sur le sable. Pendant la journée, la vue devait être splendide. Un jeune serveur venait s'occuper de notre commande, et lorsque je commandais un coca, plus pour accompagner Aurore que par envie, celle-ci commandait un café, bien fort. Je m'étais attendu à ce qu'elle prenne de l'alcool, mais, soit elle n'avait pas osé parce que je n'en avais pas pris, soit elle n'en avait tout simplement pas envie. Je ne la connaissais pas assez comme ça pour le dire.

Le serveur reparti et nous laissait entre nous. Je profitais donc de cette occasion pour en savoir un peu plus sur la jeune fille et lui demandais donc où est-e qu'elle étudiait et celle-ci me répondait qu'elle allait entrer en Junior Year... Mh... d'accord. Je fronçais les sourcils et essayait de « convertir » ce que cela pouvait bien signifier. En effet, en Grèce c'était un tout autre système et j'avais du mal à me faire au système scolaire américain qui était un vrai charabia pour quiconque européen qui venait y étudier. Je ne comprenais pas quelle était la logique à donner un nom aux années au lieu de simplement les numéroter, ce qui était, il faut le dire, bien plus simple. Quoiqu'il en soit, la jeune fille dut comprendre mon interrogation puisque avec une nouvelle phrase, elle balayait mon ignorance d'un revers de la main. Troisième année de lycée, voilà qui était bien plus clair pour mon cerveau d'Européen. « Ah d'accord. Ouais merci, c'est plus clair comme ça. »

Juste après que j'ai prononcé cette phrase, le jeune serveur qui avait pris notre commande revenait. Il avait l'air dynamique et enjoué et connaissait vraisemblablement Aurore puisqu'il s'adressait directement à elle. Il faisait mine de ne pas se souvenir de la dernière fois qu'ils s'étaient vus, mais bon, elle n'était à Miami que depuis quelques jours d'après ce qu'elle m'avait dit et il l'avait appelée par son prénom, donc c'est qu'il devait sûrement s'en rappeler quand même. Peut-être était-ce une technique de drague de sa part ? Décidément, ce soir, il n'y avait pas des dieux dans cet art. Bien qu'Aurore, ça passe mieux tout de même. Le jeune aux yeux bruns nous déposait nos boissons au centre de la table et attrapâmes chacun respectivement la notre. Tandis que je portais mon coca à mes lèvres en même temps qu'Aurore faisait de même, le jeune serveur se remit à parler, mais en s'adressant à moi cette fois-ci. « Bonjour, garçon ! Moi c'est Michael, ravi de te rencontrer, tout ça. C'est la première fois que tu viens ici, non ? Tu verras, tu vas passer un super moment ! » Mais il ne me laissait même pas le temps de poser mon verre et de lui réponde vu qu'il avait déjà tourner la tête pour s'adresser à Aurore. Sa réplique me fit rire. Son petit copain ? Alors pouvait-on vriament croire cela ? Je regardais Aurore, toujours taquin et riait quand il se fut éloigner. Elle avait quasiment recraché toute la gorgée qu'elle avait tenté d'avaler. C'était drôle qu'il croit ça, et la façon dont elle s'était défendu l'était encore plus. Mais comme si la jeune fille ne voulait pas qu'on revienne sur cet épisode, elle changeait de sujet et me lançait une réplique qui tue. « Je veux tout savoir sur toi ». C'était ce genre de questions à laquelle on ne sait jamais répondre, vous voyez le genre ou pas ? « Eh bien, que veux-tu savoir Aurore Stevenson ? Demande moi, et je te dirais. » Je lui lançais un regard qui se laissait entendre et je m'appuyais sur la table, histoire de me rapprocher de mon interlocutrice. Je me demandais ce qu'elle aurait bien pu dénicher comme question dans son imaginaire. Je m'attendais à tout et à rien, et me demandais ce qui allait en ressortir.
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY POUR LOSEYOURWAY.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Just let me know you... - SUITE RP AURORE   Ven 20 Juin - 20:42


Aurore menait son nouvel ami Mattéo sur une petite route, déserte à cette heure-ci, faiblement éclairée par la lumière jaune des réverbères, tracée sur un petit talus qui bordait la mer. Le vent ramenait vers eux de légers grains de sable et de sel qui les obligeait à fermer à moitié les yeux pour ne pas être aveuglés. Ils ne dirent mot tout le long du trajet, assez court, vers le bar où elle était déjà allée une fois, le soir même de son arrivée à Miami, et où elle avait trouvé une ambiance sympathique, à la fois intimiste et décontractée, ainsi qu’un serveur et qu’un barman très déconcertants, car ils parlaient toujours de manière un peu mystique et on avait toujours du mal à les comprendre, mais ce bar était la garantie d’une très bonne soirée, que l’on soit accompagné ou non. Lorsqu’ils arrivèrent devant la porte d’entrée, elle lâcha sa main et Mattéo, en bon gentleman, une fois de plus, lui tint la porte.

Le bar, une fois qu’on était à l’intérieur, paraissait plus petit, sans aucun doute à cause des murs, recouverts d’un lambris foncé qui rapetissait et assombrissait la pièce, toutefois toujours aussi accueillante que vu de l’extérieur, car tout le monde ici avait l’air épanoui et heureux, comme quoi. Un grand rasta qui souriait de toutes ses dents qui fumait ce qui était sûrement une substance illicite était assis sur le rebord de la fenêtre, en balançant sa tête chevelue au rythme de la musique reggae, forte et entêtante, qui régnait dans le bar sans pour autant être trop envahissante. Aurore alla choisir une table près de la fenêtre, tout en adressant à sourire et un signe de tête amical à tous ceux qu’elle connaissait – notamment Pat le fou, le barman, qu’on surnommait ainsi car, un jour qu’il avait sans doute fumé trop d’herbe, il avait prit sa voiture et failli provoquer un carambolage catastrophique dans le centre-ville alors qu’il conduisait les yeux fermés. C’était un homme très bien, Pat le fou, mais comme il paraissait en permanence sous l’effet de l’herbe qu’il fumait car il était toujours à moitié endormi et qu’on avait du mal à comprendre ce qu’il disait. Un véritable rastafari !

Ils s’assirent à une table de deux, près de la fenêtre du fond, dans un coin. Aurore poussa un soupir de soulagement. Il faisait beaucoup moins froid ici que dehors, et elle se sentait plus à l’aise, ainsi réconfortée par la chaleur des corps qui l’entouraient et aussi par la présence bienveillante de Mattéo assis en face de lui. Elle osa même un sourire. Le serveur vint tout de suite vers eux pour prendre leur commande. Mattéo commanda un coca, et demanda à la rouquine ce qu’elle voulait : ''Un café. Bien fort, s’il te plaît. Sans sucre.'' Aurore observa Mattéo de plus près, maintenant qu’elle pouvait le voir plus distinctement à la lumière des lampes du bar, qui de temps en temps s’éteignaient et se rallumaient rapidement en émettant des grésillements. Elle ne s’était pas trompée sur lui – il était plus beau, avec son visage doux à la peau pâle, dont les yeux ressortait avec un contraste saisissant. Il dégageait un certain charme à l’européenne qui l’enchantait ; elle n’avait tenté de le charmer pour rien ! Dès qu’elle avait posé un regard sur lui, elle avait deviné que Mattéo valait la peine qu’on s’intéresse à lui.

Le jeune homme engagea la conversation, sûrement avide d’en apprendre plus sur la jeune fille qu’elle avait rencontrée de façon tellement inédite, sur une plage à des centaines de kilomètres de chez lui, à presque minuit, surgissant telle une jolie sirène aux cheveux roux de la mer. Le tableau avait sans aucun doute de quoi faire rêver ; si elle avait été à sa place, elle aurait apprécié le moment au moins autant que lui l’avait sans doute apprécié. ''Alors, tu vas au lycée ? Ou à l'université ?'', lui demanda-t-il donc. ''Au lycée. J’entre en Junior Year à la rentrée prochaine.'', répondit Aurore en passant une main dans ses cheveux rouges. Voyant qu’il fronçait les sourcils, elle reprit en souriant : ''C’est la troisième année du lycée. Je ne sais pas comment ça s’appelle dans ton pays …''. Le pauvre. Il n’était sans doute pas encore habitué au système scolaire américain qui, elle le savait, était sans nul doute très différent du système grec. Même si, au fond, elle ne connaissait rien de la Grèce … quand on sait que 20% des américains ne savent pas placer New York sur une carte, ce n’était guère surprenant.

Le serveur vint s’occuper d’eux. C’était un grand jeune homme d’environ l’âge de Mattéo, avec de grands yeux marron et un air bienheureux. Alors qu’il posait sa tasse de café en face d’Aurore, il lui demanda : ''Salut, Aurore ! Ca fait longtemps qu’on s’est pas vus !''. La rouquine répondit en riant : ''Je suis venue là il y a à peine deux jours, Michael. Tu ne t’en souviens pas ?''. Le serveur fit mine de ne pas s’en souvenir, et alors qu’il partait prendre la commande d’un couple qui venait d’entrer et de s’installer sur une table non loin, il posa son regard sur Mattéo, et lui dit d’un ton enjoué : ''Bonjour, garçon ! Moi c’est Michael, ravi de te rencontrer, tout ça. C’est la première fois que tu viens ici, non ? Tu verras, tu vas passer un super moment !''. Aurore l’écouta parler en levant les yeux au ciel. Le brave homme avait l’habitude de tutoyer n’importe qui, même ceux qu’il ne connaissait pas, ce qui l’avait parfois mis dans des situations embêtantes.

Il se tourna à nouveau vers Aurore et s’écria : ''Dis-donc petite cachottière, tu ne m’avais pas dit que t’avais un petit ami !''. La rouquine recracha la moitié de sa gorgée de café sur la table. Qu’avait-il dit, là ? Les larmes aux yeux à cause de la chaleur du breuvage qui mettait le feu à sa bouche, elle répondit : ''C’est juste un ami ! Maintenant tu peux nous laisser, s’il te plaît ?''. Le serveur s’en alla en haussant les épaules, traînant des pieds. Aurore le regarda s’éloigner en souriant, puis se tourna à nouveau vers Mattéo qui n’avait pas osé bouger, lui disant d’une voix rieuse : ''Excuse-le, il est un peu spécial …''. Elle but une nouvelle gorgée de café avant de demander au jeune Grec : ''Maintenant, raconte-moi. Je veux tout savoir sur Mattéo Demeciella !''.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Just let me know you... - SUITE RP AURORE   Ven 20 Juin - 17:52

I just want to know you.

« Aurore et Mattéo »
Nous étions maintenant tous les deux levés, et après avoir aidé la jeune fille à se relever, j'avais lâché sa ma main et commençais à m'enlever les grains de sables qui avaient pu s'accrocher à mes vêtements. Je me demandais bien dans quel genre de bar, ou de café comme elle avait dit, elle allait m'emmener. Je ne connaissais pas très bien Miami mais ce que j'imaginais m'avait plus l'air propice à aller dans un lit que continuer une connaissance. Intimement, j'espérais que l'endroit qu'elle aurait choisi soit assez soft, parce que ce genre de soirées bourrées d'alcool, ce n'était pas ce dont j'avais envie ce soir, ni rarement d'ailleurs.

Mais je le saurais bientôt puisque la jeune femme attrapait ma main, comme pour me guider et je la suivais donc dans son pas moyen. Sur le chemin, qui fut loin d'être long, nous ne parlions pas. On entendait au loin, des musiques qui se mêlaient les unes aux autres mais sinon, le silence régnait. La nuit paraissait un peu plus sombre maintenant que nous avions quitté la plage. La lune n'était plus vraiment au dessus de nous dans le ciel mais les lampadaires tentaient d'éclairer notre chemin d'une faible lumière orangée.

Nous arrivions alors devant un bar, il était plutôt calme et ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais en fait. J'étais surpris, mais agréablement. L'ambiance avait l'air assez cool, posée, cosy et on pouvait même voir quelques rastas. C'était le type de bars/cafés que j'aimais et c'était plutôt agréable. J'étais content qu'elle ait choisi un endroit comme celui-ci. Aurore lâchait ma main qu'elle avait gardé tout le chemin et je tirais la porte pour qu'elle rentre à l'intérieur.

La musique était forte. Tout le monde buvait, riait et s'amusait. Quelques couple – d'un soir ou non – se roulaient des pelles dans des coins et essayaient de se contenir pour ne pas aller plus loin mais à part ça, le bar était plutôt agréable. L'intérieur était fait de grand plan de bois marron foncé, c'était plutôt sombre, vu que les lumières jaunâtres n'éclairaient pas tellement l'endroit. Mais cette obscurité permettait de donner son intimité au bar.

Je suivais la jeune fille qui m'avait emmené dans cet endroit et qui était toujours moi. Elle choisissait une table dans un des coins du bar et s'y asseyait, tandis que j'installais en face d'elle. Maintenant que nous étions rentrés, elle paraissait avoir moins froid, tant mieux. Nous commandions chacun une boisson, je lui demandais ce qu'elle voulait prendre tandis que je me commandais simplement un coca, pas d'alcool pour moi. J'étais un sportif et l'alcool, ce n'était vraiment pas mon truc, à part en soirée où l'ambiance allait forcément avec.

La commande lancée, je posais mes deux coudes sur la table en bois qui nous séparait. Même si il ne fait pas très clair, on y voyait tout de même mieux que dans la nuit sur la plage, comme nous étions quelques instants plus tôt et c'était tout de même agréable de voir à qui on s'adressait. « Alors, tu vas au lycée ? Ou à l'université ? » Je lançais un regarde la jeune fille. En fait, je remarquais qu'elle avait les yeux clairs, alors que j'avais cru qu'elle les avait marrons tout à l'heure.

Je jetais un coup d’œil autour de moi, le bar était sympa mais c'est vrai que la plage restait dans cette ambiance un peu inédite dans laquelle avait baignée notre rencontre, et c'est vrai que ça enlevait cette certaine intimité qui s'était installée. Je trouvais un peu dommage, même si l'endroit avec son charme et ses atouts également. Le jeune serveur qui devait avoir mon âge peut-être, revenait et posait notre commande au milieu de la table en bois.
FICHE CRÉÉE PAR PRYING.MONKEY POUR LOSEYOURWAY.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Just let me know you... - SUITE RP AURORE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just let me know you... - SUITE RP AURORE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» CADEAUX POUR AURORE
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: