AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Ca risque de piquer, qui aime bien châtie bien [Carry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Ca risque de piquer, qui aime bien châtie bien [Carry]   Jeu 19 Juin - 18:22






Ça risque de piquer, qui aime bien châtie bien
feat Ft. Sean




LLes journées chaudes et ensoleillées commençaient à se faire de plus en plus fréquentes, et autant le dire, c'était tout à fait ce qu'il fallait pour motiver Carry à sécher les cours. Déjà qu'en temps normal, elle n'était pas l'élève la plus assidue du lycée alors quand le soleil brillait c'était encore pire. C'était même pas la peine d'espérer qu'elle se pointe. De toute façon, les professeurs ne l'attendait jamais vraiment. Ils savaient comment elle était, il savait qu'elle ne venait que de temps à autres donc bon, ils n'étaient jamais surpris. En fait, elle ne comprenait pas comment les autres pouvaient faire pour se dire qu'ils devaient aller dans une salle de classe par un temps pareil. Elle ne comprenait pas qu'ils préfèrent s'enfermer dans une pièce alors que dehors, il faisait une chaleur intense et que la mer appelait. Après, chacun faisait ce qu'il voulait. L'australienne, elle, ne prenait même plus la peine de se lever le matin. Elle privilégiait plus les grasses matinées que le réveil à sept heures moins le quart. Le réveil ... Le réveil, quelle connerie! Si elle voulait dormir le matin c'était raté puisqu'elle était chaque jour rattrapé par la sonnerie stridente de cet appareil . Oui, puisque, cruche qu'elle était, la demoiselle oubliait de le désactiver ! Et c'était pas faute d'y penser hein ! Non. Bien sur qu'elle y pensait mais une chose en entraînant une autre, elle finissait par faire tout, sauf ce petit détail. Et c'était plus ou moins embêtant. Mais bon, ça ne l'empêchait pas de rester au lit hein. D'ailleurs quand ce con de truc se dit entendre, s'en voulant à elle même, elle se leva attrapa le boîtier et le débrancha avant de se jeter sur son matelas. Il était hors de question qu'elle se lève maintenant. Vraiment hors de question. Aujourd'hui comme le jour précédent, et celui qui précédait ce jour précédent, elle allait rester allongée tranquillement encore une bonne heure, voir deux, se disant qu'encore une fois, une belle journée l'attendait. Comme elle le pensait, il faisait beau. Elle le devinait en fait. Il faisait déjà chaud dans la chambre, alors elle n'imaginait même pas comment ce devait être à l'extérieur. Au final, elle se demandait si elle ne ferait pas mieux de rester à l'intérieur.

Tournant et tournant, encore et toujours sur son matelas pour se trouver un coin frais, elle jeta un oeil vers le lit de Mikah, qui comme chaque matin, était fait, et vide. Le blondinet était sans doute assis sur une chaise inconfortable à écouter un professeur barbant ... Quel con. Sérieusement. Ces jeunes ne savait pas ce qu'ils perdaient à aller en classe. La vie les attendait en dehors, au dehors, à l'extérieur. Tout ce déroulait à 'air libre. Tout pouvait arriver. Et ça, Carry le savait. Après des mois et des mois d'errance dans les rues, elle savait. Elle savait que la ville était blindée d'imprévus, de choses surprenantes, de choses bonnes ou mauvaises. Mais c'était ça qui était bien non ? Bref. Il faisait vraiment trop chaud, et même le fait de porter juste une chemise insupportait la jeune fille qui décida d'aller prendre une bonne douche et de sortir. Sortir où ? Excellente question. Et elle n'en avait aucune idée. Elle réfléchirai sous l'eau.
L'eau froide, voilà ce qu'il fallait en période de chaleur ! Quelle idiote elle était de ne pas y avoir pensé avant ! Au moins, la, elle aurait été bien depuis un bon moment. Elle adorait le contact de l'eau avec sa peau. Elle se rafraîchissait, shampouinait ses cheveux, se rinçait et essora sa chevelure avant d'entourer une serviette autour de son corps. Une fois sortie de la salle de bain, la demoiselle se dirigea vers son ... placard, l'ouvrit, et choisi une tenue des plus simples, qu'elle aimait bien. Elle attrapa un débardeur noir et un jean de la même couleur. Elle enfila le tout puis chaussa ses Doc Martens bordeaux avant de s’asseoir sur son lit deux minutes. Elle était prête, mais pourquoi ? Que voulait-elle faire ? Une plage ? Non, pas après avoir mit des sous-vêtements et un jean. Le parc, non plus ... Analysant la chambre à la recherche d'un indice, elle posa les yeux sur sa guitare ce qui lui rappela ce qu'elle faisait ces temps ci. La jeune australienne s'était lancée dans une nouvelle composition au piano. Et autant dire, qu’étonnamment, il s'avérait qu'elle avait énormément de mal à faire quelque chose de potable. Ça la démotivait même souvent et elle finissait toujours pas jeter ce qu'elle avait déjà fait, sauf ... Sauf la dernière fois.

Rapidement, l'Alpha attrapa son sac, mit à l'intérieur les feuilles sur lesquelles elle écrivait ce qu'elle faisait, quelques stylos et son téléphone. Elle n'avait même pas prit la peine de le déverrouiller ou même de l'allumer. Elle n'avait pas le temps, sa compo' l'attendait. Et puis, elle n'était pas le genre de fille à être accro à son smartphone. Bien au contraire. Elle s'en servait juste pour discuter ou plutôt prendre des nouvelles de ses frères et de sa mère et contacter certaines personnes pour d'éventuelle soirée ou autre. Sans plus. Cela fait, elle prit au passage les clefs de la chambre dans l'entrée et sortit sans fermer. Elle pensait que juste claquer suffisait. Des vols chez les Alpha, elle n'y croyait pas. Du coup, elle ne prenait pas la peine de fermer à clefs. Pourquoi prendre le trousseau alors ? Tout simplement, au cas ou Mikah fermerai, lui, à clefs. C'était pour éviter de devoir toquer ou quoi.
La jeune fille, traversa son bâtiment qu'elle quitta pour rejoindre le principal. Sur son chemin, elle ne croisa pas grand monde. Ou du moins, personne qu'elle connaissait. Il y avait bien quelques élèves qui comme elle, faisait l'école buissonnière mais personne avec qui elle avait déjà parlé. Tant mieux. Au moins, elle n'aurait pas à répondre à discuter du temps qu'il faisait dehors ou à des questions complètement inintéressantes sur comment elle allait. Elle n'en avait pas envie, parce que si elle devrait le faire, que ce soit à quelqu'un qu'elle apprécie ou non, elle répondrait qu'elle va normalement, que tout allait bien, que le temps était magnifique et qu'elle était contente d'être bientôt en vacances ... Elle mentirait. Oui, elle mentirait puisque Carry ne va pas bien, elle ne va même pas bien du tout. Depuis qu'elle a apprit ce qui était arrivé à son frère ... Au fond, qui pouvait aller bien avec ça ... Qui ? Personne. Personne ne pouvait avoir le sourire en pensant que son petit frère est dans le coma, entre la vie et la mort, sans avenir certain .. C'était impossible .. Mais, elle, elle ne le montrait pas. Elle restait forte, parce qu'elle le devait, parce que de s'apitoyer ne servait à rien. Et puis, elle avait de quoi s'évader, elle avait ce qu'elle acheter à Shane alors ...

Quand l'Alpha entra dans la salle à l’acoustique parfaite, elle fut satisfaite de voir que personne n'était dans les parages et alla s’asseoir sur le fauteuil face au piano. Elle ouvrit le clavier, vérifia qu'il était toujours accordé et sorti violemment ses affaires de son sac. Un bruit résonna dans la pièce et ce n'est qu'en regardant au sol qu'elle comprit ce que c'était. Et un écran cassé ! Un ! L'écran de son smartphone venait de se fissurait de haut en bas. Lui restait plus qu'en racheter un autre ... M'enfin, elle s'en foutait. Jetant un coup d'oeil à sa partition, elle décida de jouer la suite d'accord qu'elle avait déjà choisi histoire de voir si ça lui allait toujours et si ça sonnait bien. Et bien oui, elle aimait bien, elle appréciait ce qu'elle avait fait. Pour une fois. Hallelujah ! Mais le travail ne faisait que commencer.
Deux heures et demi environ plus tard, Carry avait à peine avancer. Elle était désespérée. Mais, elle ne voulait pas baisser les bras ! Alors, elle restait la, assise dans cette pièce à reprendre pour la énième fois tout depuis le début. Encore une fois, elle recommençait. Bon, c'était vraiment pas mal, c'était pas beaucoup plus long que toute à l'heure mais, c'était déjà ça. Elle y allait doucement, mais surement! Tandis qu'elle se concentrait toujours plus, et qu'elle enchaînait les poses, elle fut interrompu. Interrompu par un gars. Un gars qui était entré dans la salle et s'était approché sans se soucier de s'il allait déranger ou pas. Il avait l'air de s'en carrer complètement. C'était un con. La jeune fille avait d'ailleurs complètement arrêté de jouer et fixer le type d'un air agacé. Qu'est-ce qu'il foutait là, sérieusement. Il ne faisait que la déranger. Et elle comptait le lui faire comprendre. Quand il s'approcha, il complimenta Carry, lui disant qu'elle jouait "pas mal" ce morceau ce à quoi elle répondit par un "Merci" glacial. S'il ne comprenait pas qu'il la gênait, alors il était stupide. Visiblement, il l'était, puisqu'il resta et enchaina lui demandant depuis combien de temps elle était là, et depuis combien d'année elle jouait du piano. Il avait un petit sourire en coin, qu'elle connaissait trop bien. Un sourire qui voulait en quelque sorte dire "Je sais que je te fais chier, héhé". Alors avec lui, ça n'allait pas passer, c'était évident. Jetant un coup d'oeil à l'horloge qui se trouvait dans la salle, elle lança.

Ça fait bien trois heure que je suis la ... Et, je joue depuis que je suis enfant, donc bon.

C'est bon, ça ne le regardait pas de toute manière, elle n'était pas obliger de répondre précisément. Elle avait un peu hésiter quand elle annonça qu'elle était derrière ce piano depuis environ trois heures puisqu'elle même n'avait pas vu le temps passer. Elle en était étonnée. Bon, c'est pas comme si elle n'allait pas tarder à partir, mais la présence de ce mec l’agaçait. Et même si l'idée de partir, lui traversa l'esprit, elle la chassa aussitôt. C'était même pas la peine d’espérer qu'elle parte. Elle allait rester que ça lui plaise ou non.

"Je peux te demander ce que tu fais la ? Non, parce que ... C'est pas comme si j'étais en train de rien faire tu vois .. Je bosse là, donc bon ... Oh ! Ne vas pas croire que tu me dérange hein !"

En gros, si il la dérangeait, et c'était spécialement pour qu'il comprenne qu'elle avait prononcé ces quelques mots, un sourire faux sur les lèvres et les yeux rivés sur lui. Il était mignon, dommage qu'il débarque à cet instant ... Dommage pour lui.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 269
Je suis âgé(e) de: : 23
Mes disponibilités pour RP: : Libre
Je fais partie des: : Sigma Mu


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Ca risque de piquer, qui aime bien châtie bien [Carry]   Jeu 19 Juin - 15:15


Ca risque de piquer, qui aime bien châtie bien



Carry & Sean



Aujourd’hui réveil 7h, ce matin les cours… Tout cela sonne la fin de l’année. La chaleur étouffante du matin… La matinée va être longue. Un café pour commencer la journée. Une fois devant le bâtiment ma tête se décompose … Et merde j’ai vraiment aucune envie d’y entrer. Premier sonnerie, premier cour. Les heures passe et j’enchaine les cours… Je ne suis pas au top de la forme… Je repense un peu à la visite de mon père… Il m’a demandé si les pianos de WHS étaient bien… Il voudrait peut-être faire un don à l’école. Je n’ai même pas su lui répondre… C’est vrai je n’ai pas mis les pieds du coté des salles de musique depuis mon arrivé. Ca fait combien de temps que je n’ai pas touché un piano… Depuis que je suis partie de Vienne je crois bien.

Le piano pour moi s’est fini… c’est bien je n’arrive même pas à être convainquant Enfin non mais on m’a toujours contraint d’y jouer depuis tout jeune. Mes premiers souvenir son surtout mon vieux professeur qui me remettait les doigts correctement. Putain de prof qui m’a toujours emmerdé !
Maintenant j’ai certe un très bon niveau mais merde quoi, on m’a jamais vraiment demandé mon avis. J’en jouait à Vienne mais pas pour me faire plaisir, juste pour accompagner ma mère au violoncelle. Est ce que j’aime ça au moins ? Surement…

Les heures de cours défilent, et je prends des notes sur des feuilles blanches qui se noircissent au fils des heures… Le temps est long… Vient enfin l’heure de manger… Je n’ai pas faim et m’éclipse pour aller fumer deux trois clopes… Aujourd’hui l’envie n’est pas là. J’aurai du rester couché ce matin, je le savais …

14 heures, fin des cours… Je sors enfin et me dirige vers les salles de musiques. Peut-être que je trouverai de quoi jouer de la guitare, je marche tranquillement dans les couloirs, croisant quelques élèves. J’’entends quelque fois des gens jouer lorsque les portes des salles s’ouvrent. Des voix qui chante plus ou moins faux. Enfin c’est méchant de dire ça… Plus ou moins bien alors ! Je continu à avancer et j’entends alors des notes de piano. C’est quelque chose d’harmonieux, bien rythmé et je n’entends pas vraiment de faute d’accord ou autre… Plutôt intéressé je continu d’avancer vers le son produit par un pianiste inconnu. Ce n’est pas vraiment mon genre d’écouter au porte et une fois devant celle ci je rentre.
Je vois que c’est une fille assise devant un très beau piano noir laqué.
Elle me remarque et s’arrête de suite de jouer. Puis se tourne vers moi. Elle est brune plutôt jolie avec un visage fin et de beaux yeux. Cependant elle fait un rictus bizarre avec sa bouche qui me signale bien évidemment que je la dérange pendant qu’elle joue …
Elle a l’air plutôt grande et bien foutu. Mais faire la gueule à cause dérangement ça la gâche vraiment…

- Salut, tu ne te débrouilles pas trop mal sur ce morceau ! Moi c’est Sean et toi ?

Aller une petite phrase de pique pour commencer, avec le choix d’un très beau mot débrouiller, ca ne devrais pas plus lui plaire que le dérangement. Mais bon avec sa bouche tordue par l’énervement on va bien voir comment elle va réagir. Je fais mon petit sourire en coin des défis. Cette fille brune est plutôt du genre à apprécier les défis à mon avis.

- Ca fait longtemps que t’es ici ? Depuis combien de temps que tu joues du piano ?

Plus je pose mes questions et plus je reste dans la pièce plus j’ai l’impression de la faire chier… Oups c’est bête… Petite on dirai que tu es tombé sur un os. Je suis curieux de savoir si elle peut réellement jouer bien.

Code by AMIANTE




Carrybou ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ca risque de piquer, qui aime bien châtie bien [Carry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui aime bien châtie bien... Hahaha.
» Victoria Adams ~« Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir. »~
» [Windows 10] Bien, ou pas bien ?
» Qui aime bien, châtie bien. C'est mon ex qui me l'a apprit ! - Thierry & Rosario
» J'aurai aimé te dire des mots que tu n'as jamais entendus car à mes yeux "Je t'aime" est devenu bien trop répandu ♥ PRIALYA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: