AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I see you

avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 1996
Je suis âgé(e) de: : 25


MessageSujet: Re: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   Mar 17 Juin - 15:04

Le membre 'Matthew S. River' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Eta Iota ' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   Mar 17 Juin - 15:04

Tentons.
Revenir en haut Aller en bas

I see you

avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 1996
Je suis âgé(e) de: : 25


MessageSujet: Re: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   Mar 17 Juin - 14:54

Le membre 'Emeric Kürschner' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Eta Iota ' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   Mar 17 Juin - 14:54

[à éditer]
Revenir en haut Aller en bas

I see you

avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 1996
Je suis âgé(e) de: : 25


MessageSujet: Re: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   Mar 17 Juin - 13:13

Le membre 'T. Trey Seyton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Eta Iota ' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   Mar 17 Juin - 13:13

Première Cérémonie depuis le début des vacances, enfin ! J’allais pouvoir m’en donner à cœur joie, dans le sens où j’avais quand même dû mettre ces festivités un peu de côté pour espérer avoir mon Diplôme et pouvoir quitter le Lycée. A 20 ans, il était plus que temps. A moi, les petites pétasses de l’Université ! Je m’en frottais les mains d’excitation. C’était pas parce que Scarlett était sortie de ma vie que j’allais rester célibataire plus longtemps. J’en connaissais deux qui étaient pleines et crevaient d’envie de se vider un bon coup. Tiens, en parlant de petite pétasse. Ce soir, il y en avait une qui devait se présenter devant nous pour espérer se faire adopter par un Mentor. Alyssia, un truc comme ça. J’avais demandé à la présenter et, comme je faisais partie des Anciens, ce plaisir ne m’avait pas été refusé. Ainsi, à 1h du matin, vêtu de ma veste de Baptisé trouée d’insignes en tous genres, je montai sur la scène devant mes camarades et allai attraper le bras de la blondinette, qui se tenait sur le côté en nous regardant comme si elle allait se faire croquer. Note bien, si Emer’ décidait d’en faire son 4h, elle pouvait flipper. Moi, plutôt crever : une demi-mexicaine, ou portoricaine – même combat –, laisse tomber. Dommage, elle avait un joli corps pourtant. Je la tirai au centre, sans ménagement je l’avoue, et attrapai le micro pour la présenter.

« Mes chers amis… ce soir, on va se battre pour cette demoiselle, qui malgré ses airs de Sainte-Nitouche garde un potentiel Rho Kappa intéressant. Sinon, elle ne serait pas là. Tiens, bois ça chérie » annonçai-je, en lui tendant le verre de Whisky traditionnel.

« Tu n’as pas honte de donner de l’alcool à une gamine de mon âge ? Garde ta merde, je prends le micro, maintenant à mon tour de parler » me répondit-elle, ce qui me fit rire.

« Le dépucelage d’Alyssia est compris dans les tâches de son Mentor ! A bon entendeur ! » riai-je en buvant moi-même le verre.

Je descendis de la scène et allai me poster près de ce petit con de Matthew. Il avait pris en grade et était devenu beaucoup moins relou qu’avant, maintenant que les affaires de la Confrérie l’intéressaient. Pas comme quand il était arrivé ici, petit merdeux. Bref. La blonde prit la parole, sur scène. Elle avait 14 ans, et alors ? C’est pas ça qui arrêtait un Rho Kappa, la pauvre chérie. Moi-même, j’avais d’ailleurs retourné la sœur de McCoy alors qu’elle n’avait pas 16 ans. Bref, jeunette ou pas, elle débarquait dans la cage aux Lions ! Elle affirmait n’avoir peur de rien… c’est ce qu’on allait voir. Une fois son discours – très porté sur les valeurs qui nous caractérisaient, je dois dire – fut terminé, vinrent les enchères. J’étais de bonne, j’avais soif. J’appelai un membre de la Confrérie déguisé en Esclave, pour lancer la soirée.

« Deux bières pour Sainte-Nitouche ! » m’écriai-je.

Une fois vidées d’une traite, je rotai en parlant en même temps, annonçant un magnifique et guttural « SUIVANT ! ».

. . .
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   Mar 17 Juin - 12:56


Cérémonie d'Accueil

Voilà, c’était officiel, je venais d’être acceptée dans la confrérie que je convoite depuis mon arrivée, les Rho Kappa. Alors oui, je suis super heureuse, mais dans un sens, c’est une première pour moi ces histoires de confrérie, tout ça, et je ne sais pas du tout à quoi m’attendre. D’habitude, je me renseigne au maximum pour anticiper, et ne pas être prise au dépourvue, mais là, je devais bien admettre qu’on allait très certainement me surprendre, parce qu’au fond une confrérie, c’est une seconde famille, qui est régie par des règles. Oui des règles, comme partout, comme à l’école, comme dans la vie. Du moins, c’est comme ça que je le percevais, après je pouvais très bien faire fausse route, mais ça, c’était à voir au fur et à mesure de ma progression ici.

Du coup, j’avais pu emménager dans une des chambres de la confrérie, et j’avais eu toutes les peines du monde à trainer mes valises de l’internat des lambdas à celui-ci. Le chemin m’avait semblé interminable, et si d’habitude l’effort ne me fait pas frémir, avec plus de vingt kilos de bagages à tenir à bout de bras, c’était une autre histoire. Je n’étais ni Hulk, ni Musclor. Au début, j’avais imaginé croiser une personne, qui aurait pu me porter secours, mais hélas, ne commençant les cours qu’à la rentrée, les seuls résidents demeuraient dès lors tous en cours, pour mon plus grand bonheur. Et comme le membre du personnel préfère bénéficier d’un siège moelleux et d’un café serré en salle des profs, je ne risquais pas de profiter de leurs aides à eux non plus. Enfin, c’est comme ça, que la petite crevette que je suis, a fini par se taper la distance Lambdas-Rho Kappa, en trainant ma valise, tel un fardeau, jusqu’à arriver devant l’entrée principale, où je poussais la porte et fit rouler la valise à l’intérieur. Je m’épongeais le front, parce qu’en plus il y avait un soleil de plomb dehors, puis regagna les locaux, où je poussais ma valise pour découvrir plus amplement les lieux.

Quelques minutes après, j’étais allongée sur mon lit, la valise au pied du sommier, et mon sac à dos qui gisait au sol. Je lisais des messages de mon père, qui me demandait de mes nouvelles. Régulièrement il m’appelait, me laissait pleins de textos, et même si je l’aimais beaucoup, il commençait à devenir lourd à me bombarder comme si j’allais risquer de mourir à chaque seconde. Pour le rassurer, je m’efforçais de lui répondre de peur qu’il prenne le premier vol pour Miami. Un peu trop surprotecteur, et en même temps j’étais sa seule fille, je pouvais comprendre qu’il s’inquiète, mais moi je me sentais carrément étouffé par ce trop plein d’affection. Je ne crache pas dessus d’habitude, mais là je ne demandais qu’une chose, qu’il comprenne enfin que je pouvais me débrouiller seule, et ce même si je n’étais encore qu’une gamine.

Je me levais d’un bond, ouvris ma valise, et commençais à déballer mes affaires, et à sortir mon jogging, pour aller courir un peu. Il fallait que je me défoule, surtout qu’il n’y avait personne dans le bâtiment. C’était vide, et mes pas résonnaient dans tous les couloirs à mon passage. Une fois dehors, je vissais les écouteurs dans mes oreilles, et commençais à faire des tours du stade, en extérieur, pendant une demi heure, après quoi je rentrais dans le gymnase, curieuse de voir si je ne pouvais pas trouver des balles, histoire de m’entrainer un peu. Je passais par l’entrée, les vestiaires des filles, et arrivée dans le gymnase, un ballon trônait au milieu du grand gymnase. Curieuse, je me précipitais vers lui, et découvris une inscription au marqueur : Rendez-vous à la salle commune des RK à 1hr. A une heure ? Ils sont tombés sur la tête ? A cette heure là moi je dors.

Sur le coup, je commençais à me demander si ce message m’était vraiment adressé ou pas, puis après deux minutes, j’avais déjà oublié, continuant ce que j’avais prévu de faire.

Toute l’après-midi, je la passais à ranger ma chambre, en écoutant de la musique, jusqu’à ce que le soir arrive, et que je me tourne dans tous les sens dans mon lit. Je n’arrivais définitivement pas à fermer l’œil, le message tournant en boucle dans ma tête. Et si c’était vrai ? Je commençais à me poser tout un tas de questions, puis finalement, je sortis de mon lit, m’habilla, et un peu avant l’heure indiquée sur le ballon, je pris la direction de la salle commune. Au début je pensais que ça serait une farce, et que curieuse comme j’étais, ça faisait de moi une grosse naïve. Bien sur, ils allaient clairement le regretter si c’était le cas, ce pourquoi j’avais hésité au moins trois fois à rebrousser chemin, pensant que tout ceci n’était qu’une blague, ou un mot laissé il y a de ça des années.

Puis finalement, presqu’arrivée à la salle, un type de la confrérie m’agrippa le bras. J’avais beau protester, celui-ci m’attira jusqu’au beau milieu d’un podium. Je regardais autour de moi, et ne reconnaissais pas le moins du monde la salle commune que j’avais visité à mon arrivée. C’était une salle, avec un large podium, des tables, et les Rho Kappa qui me regardaient, attendant avec impatience ma venue. Certains étaient habillés de façon tout à fait classe, mais d’autres, comme ma sœur, avaient des tenues qui me donnaient envie de rire au plus profond de moi. Je me retenais cependant, ma principale préoccupation étant de savoir ce que je fichais ici. Le type revint vers moi, micro en main pour me présenter à la foule. Bon au moins, c’était clair et net, il allait falloir que je me présente, rien de bien sorcier, puis il me tendit un verre de whisky.

Tu n’as pas honte de donner de l’alcool à une gamine de mon âge ? Lui demandais-je. Garde ta merde, je prends le micro, maintenant à mon tour de parler.

Clair, net, sec et précis. En même temps, je veux bien qu’on offre des verres aux nouveaux venus, mais qu’on se renseigne un peu avant bon sang, j’ai que quatorze ans, et je supporte pas l’alcool, alors me tendre un verre de whisky dont l’odeur me répugne tout particulièrement, c’est me rendre malade à la première gorgée.

Je m’avançais vers eux, d’un pas assuré, je ne devais pas faiblir, et leur montrer que je n'étais pas une mauviette : Bon, comme il vous l’a déjà annoncé, moi c’est Alyssia Mitchell. Je suis nouvelle ici, et je rentre en Freshman à la rentrée. Mais bon, ça c’est pas le plus intéressant, j’imagine que ce genre d’infos, tout le monde s’en bat. Non, si j’ai demandé à venir chez les Rho Kappa, c’est pour la simple et bonne raison que le sport c’est toute ma vie. Alors oui, je n’en ai pas l’air au premier coup d’œil, on m’a souvent demandé si j’étais une Eta Iota quand j’ai débarqué, mais perso, est-ce que je ressemble à une de ces écervelées ? Non je ne crois pas. Je marquais une pause. Non, moi ma passion c’est le sport, et plus particulièrement le handball. Là où je vivais avant, à Nashville, je faisais partie de l’équipe régionale, entrainée par un des meilleurs joueurs de handball de l’époque. J’ai commencé ce sport il y a de ça plusieurs années, après avoir arrêté la gym. Je les fixais tous. Ce qu’il faut savoir sur moi, c’est qu’il ne faut pas s’arrêter à mon apparence, j’ai bien plus de ressources que vous ne pourriez le croire, je suis compétitive, acharnée, et j’ai horreur de la défaite. Je n’ai pas peur de me surpasser, et de relever les défis, cependant j’ai horreur qu’on croit que je suis une fille facile, je me laisse difficilement marcher dessus, et si vous croyez que je dis ça pour vous impressionner, demandez voir à Soraya ce qu’elle en pense, dis-je en la regardant droit dans les yeux. J’ai peut-être que quatorze ans, mais il ne faut surtout pas me sous-estimer, ce serait une de vos pires erreurs. Je n’ai peur de rien, et je n’hésite pas à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour le prouver. Phrase qui je pense concluais mon discours, qui consistait apparemment à me vendre à cette assemblée.

Je ne savais pas trop ce qui allait se passer maintenant, mais j’avais le sourire au coin des lèvres, micro dans la main droite, main gauche sur le bassin.

HRP : Je laisse le hasard décider de mon mentor. Mais paraitrait-il qu’Aly doit être encadré par un mentor sévère et autoritaire, sur ce, je vous laisse vous battre 8)
©️ fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cérémonie d'accueil • Alyssia Mitchell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cérémonie d'accueil des Sigma Nu, ça va chier — ft. Sigma Nu
» Image sur l'accueil
» [MARIAGE] Cérémonie { Tous les invités }
» Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458
» La gestion du Centre d'accueil de Carrefour a des religieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: