AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeLun 23 Juin - 12:31

Se réveillant doucement après très peu d'heures de sommeil, la jolie brune avait complètement oublié où elle était, et ce qu'il s'était passé. Elle avait oublié jusqu'à ce qu'elle s'étire et en tournant dans le lit remarque la présence de quelqu'un. Une présence masculine, et là, tout lui était revenu. Le bal de promotion, la danse avec Wyatt, celles avec Ty et la fin de soirée avec celui ci. La partie de jambes en l'air particulièrement réussi qui avait eu lieu dans sa chambre à lui, le froid plus que glaciale qui s'était installé entre eux après ce bon moment, et la nuit courte dont elle venait de se réveiller.
Elle resta allongée près du jeune homme quelques instants, bailla silencieusement avant de s'assoir sur le bord du matelas. Enfin, pour une fois, en se réveillant d'une soirée, elle avait les idées claires, heureusement. Ce qui s'était passé avait été agréable, c'aurait été dommage de l'oublier. Vraiment. Finalement, Carry décidait de se tirer discrètement, de prendre ses affaires et même si elle devait prendre le risque de croiser tous les Sigma Mu en sortant de cette chambre, elle s'en foutait. Elle devait partir. C'était bien beau tout ça, mais bon ... Ty, c'était juste le sexe, c'était tout. Elle n'avait pas besoin de rester encore trente ans avec lui. Elle aurait même du partir des que tout avait été fini. Mais non, elle avait, elle ne savait pourquoi décidé de rester avec lui, pour le reste de la nuit. Ce n'était pas une mauvaise chose, c'était juste comme ça. Quand elle se leva pour récupérer ses affaires, elle attrapa d'abord son téléphone pour jeter un œil a l'heure. Il était pratiquement onze heures. Qui l'aurait cru. D'un mouvement fluide, elle se glissa dans sa robe dont elle n'arrivait pas à fermer la fermeture dans son dos, et prit dans sa main des talons.

Ty lui avait, la veille ou quelques heures plus tôt, selon le point de vue, demandé si elle voulait bien lui donner son numéro de téléphone. Elle avait accepté, et avait ajouté qu'elle le lui laisserai sur un bout de papier. S'éclairant de son téléphone, elle s'approcha du bureau dans lequel le Sigma avait posé des perles et les ficelles de son attrape cauchemars, en ouvrit chaque tiroir et chercha des bouts de papier, et un stylo. Premier tiroir, rien. Second tiroir, bingo. En prenant un cahier qui traînait à l'intérieur, elle fit maladroitement tomber quelque chose, qui se cassa. Un bruit de verre. Un bruit puissant. Un bruit que Ty, même plongé dans un sommeil profond ne pouvait pas ne pas avoir entendu. C'était pas possible. Immédiatement, Carry soupira, espérant que ce n'était pas quelque chose d'important et se retourna gênée vers son partenaire de la nuit. Celui ci d'ailleurs, s'étira et se redressa avant d'adresser quelques mots à la demoiselle, lui demandant si ça allait et si elle partait. Partir, oui, elle partait. Logiquement, elle aurait du s'éclipser tant qu'il dormait encore , discrètement et c'était plus que loupé. D'un ton légèrement embarrassé, elle lança à demi voix :

"Euh ... Oui, ça va et toi ? Bien dormi ? Ah oui, je m'en vais ouais .. Et .. Désolé pour ton ... Truc !"

Un truc. Ouais, elle avait appelé ça un truc parce que en le regardant, c'était impossible de dire ce que c'était ... Au pire, ça n'avait pas l'air grave donc bon. Ty se leva et prit ses affaires et regarda son téléphone en s'étonnant de l'heure qu'il était. Il ajouta qu'il devait manquer de sommeil pour dormir si longtemps et ironisa sur le fait que ce que les deux avaient fait la nuit passée était quelque chose d'épuisant et de bouffeur d'énergie. Une sourire moqueur aux lèvres, l'australienne acquiesça. Il n'avait pas tord, c'était bon, mais fatiguant. C'était du sport quoi.
D'ailleurs, elle y repensait dévorant du regard le corps du jeune homme. Si ça recommençait, elle ne s'en plaindrait même pas ! C'était le genre de coup qu'on aimait avoir. En tous cas, qu'elle aimait avoir. Quand Ty s'approcha d'elle, Carry devina une certaine gêne chez le Sigma, puisque sa gestuelle l'indiquait. Il baissa la tête, passa une main dans ses cheveux et ... S'excusa. Oui, il s'excusa. Pourquoi ? Pour le froid qui s'était installé entre eux. Il pensait que c'était de sa faute, visiblement. Hors, ce n'était pas le cas. C'était elle, et elle en était consciente. Elle savait que c'était elle la fautive, elle qui avait été agressive et glaciale avec lui. Il était stupide de croire que c'était lui. Le pire, c'est qu'il était ou du moins semblait étonnamment sincère. Ses yeux bruns étaient profondément plongés dans ceux de la brunette. C'était déstabilisant. Mais Carry sourit légèrement. Il pensait l'avoir blessé ... N'importe quoi. L'Alpha n'était pas le genre de fille à être blesser comme ça. Loin de la. "Ne t'inquiètes pas, c'est pas ta faute, tu n'as rien fait. Oublies ça ! Bon, allez, je t'écris mon numéro la dessus, d'acc?" Dans sa main, elle agita un petit cahier, qu'elle posa sur le bureau pour prendre appui et l'ouvrir au hasard afin d'écrire son numéro. Sans lui indiquait la page, elle referma le cahier et le laissa sur le meuble, avant de se retourner vers Ty. Celui ci, la remercia de sa compagnie et lui ébouriffa les cheveux. Ça le faisait rire ... Pas elle, son visage afficha un rictus et ses sourcils se froncèrent légèrement. "C'est au gamine qu'on fait ça Ty. Et que je sache, une gamine n'aurait pas fait ce que je t'ai fais...". Elle accompagna ses paroles d'un clin d'œil et se laissa raccompagner à la porte par son partenaire après avoir réussi à remonter la fermeture éclair de sa robe. Quand elle franchi le seuil, Ty la salua de la main ajouta "A un de ces quatre, j'espère !"

Oui, pourquoi pas, en tous cas, l'australienne de contenta de sourire et s'éloignait, traversa le bâtiment de Sigma Mu qui était étonnamment calme, en pensant a ce que Ty allait faire avec son numéro. Comptait-il la rappeler? Pourquoi pas. Ça la dérangerait pas. Si c'était a chaque fois comme ça, elle ne dirait pas non, loin de la. Sortant enfin du bâtiment en ayant croisé quelques personnes, Carry fit le chemin jusqu'à la maison des Alpha, jusqu'à sa chambre sept, espérant que Mikah ne dorme pas, pour ne pas qu'elle le réveille. Elle pensa aussi a envoyer un message à Joy, mais peut être qu'elle se reposait, alors autant laisser tomber. Plus tard peut être.
Arrivé dans sa chambre, elle trouva son colocataire bel et bien éveillé qu'elle salua, avant de déposer ses affaires et d'aller prendre une bonne douche. Ça faisait du bien, après la nuit qu'elle venait de passer ... C'était nécessaire !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeMar 17 Juin - 20:42

(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Tumblr_ln1ydq2VNV1qd41g8o1_500

J'avais été froid avec elle. C'était en partie par sa réponse. Je ne comprenais pas ses paroles. J'aurais voulu des explications...Carry me faisait penser à Alma. Elle devait sans doute ne pas s'attacher aux gens comme Mlle Rodriguez. Moi, je m'attachais aux gens. Trop même. Mais quelque fois , je m'attachais pour les abandonner comme de vieilles paires de chaussettes (comme avec Kendall Ciara Cruz par exemple).
Un froid c'était installé donc entre nous, qui il y a peine quelques minutes, brûlions de plaisir. Je boudais presque dans mon coin. Mais, lorsque je rentrais en moi même, je réalisais que ce n'était pas gentil, alors je me rapprochais de la brunette et passais mon bras par dessus sa taille. Je lui soufflais «Bonne nuit Carry » et je m'endormis tout aussi rapidement, tombant de fatigue, mais gardant mes bras autour de Carry.
Lorsque je me réveillais, j'étais couché sur un lit plein d'eau. Je me demandais ce qui s'était passé, et je cherchais Carry des yeux. Elle avait disparue. Ma chambre était inondée, et l'eau montait, montait.
Je diparu bientôt, emporté par les flots et j'échouais sur une plage. Il y avait l'hymne de la Coupe du Monde de Football de PitBull. Je me levais et je regardais avec joie tous les gens s'amuser sur la plage. Il y avait des footballeurs qui m'appelèrent pour jouer au foot avec eux. Le foot européen était super cool : je m'amusais bien à ce jeu.
Je demandais à un petit garçon black ou j'étais. Il me répondit que j'étais au Brésil. « Ah bon ? », fis-je.
Des filles arrivèrent et me servirent des biscuits et du jus d'orange, puis je me mis à faire la fiesta avec les latinos. Soudain, je sentis une main me tapoter l'épaule. C'était Carry. Je lui fis un sourire d'enfer, et je m'approchais d'elle pour l'inviter à danser. Mais soudain, Carry devînt Alma. Je fronçais les sourcils. Elle me dit : « TY ! ». Puis Alma devînt mon ex, Kendall, puis cette dernière devint mon cousin Paytah. « TY ! », me cria t-il avant de se baisser et de tirer un couteau dans le sable. « TYYYY ! », hurla t-il en me plantant le couteau dans le pied. Je grimaçais de douleur.
Paytah devînt Silver, et son visage rayonnait de joie maléfique.
Alors que je tentais d'ôter le couteau dans mon pied, Shakira débarqua avec un énorme porte voix et commença à réunir les gens pour aller voir un match Brésil-Grèce. Puis un horrible bruit se fit entendre. Je bouchais mes oreilles en grimaçant et je criais : « Mais c'est quoi ça b*rdel ??? On n'a plus le droit d'essayer de délivrer son pied d'un couteau ? ».
Silver s'empara de moi et me jeta dans la mer. Je fûs emporté par le courrant, en criant.. Et un bruit de verre se fit entendre. Très fort.

Je me réveillais en sursaut. Le bruit avait été REEL. Je me retournais. Carry avait l'air génée. Au sol gisait un truc en verre. Un cadeau de mon ami Matt'. C'était pas grave, de toute façon, je ne n'aimais pas cet objet ! Je frottais mes yeux puis je m'étirais avant de me redresser et de dire : « Hey ! Salut Carry ! Alors comment ça va? ... Tu t'en va ? ».
Je me demandais bien quelle heure il était. On était Samedi. Je me levais, puis ramassais mon pantalon de la veille. Je fouillais dans les poches et en sortis 7 batôns de sucettes. Mes yeux s'écarquillèrent. Wow ! J'avais mangé 7 sucettes en formes de dés !
Je trouvais aussi mon portable que j'allumais pour regarder l'heure.
« QUOI ? Il est 11 heures passé ? », m'écriais-je avant de regarder Carry.
« Wow ! C'est que je manquais de sommeil pour dormir autant., fis-je en riant, Faut dire que ce que nous avons fait ça demandé beaucoup d'énergie. Lol. ».
Rapidement, je regardais le lit d'Alma. Vide. Elle n'était pas rentrée. J'en avais de la chance !

Je m'approchais de Carry, puis je baissais la tête après avoir passé une main sur mes cheveux au naturel. Je repensais à ma froideur. Je relevais la tête après avoir réfléchi à mes futures paroles, puis je dis : « Je suis désolé pour...pour avoir...agis froidement...Je suis désolé si je t'ai blessé cette nuit. ».
Mes yeux bruns étaient plongés dans ceux de Carry. J'étais sincère.
Je laissais Carry m'écrire son numéro. Je lui fis mon sourire de Chat de Cheshire et je la remerciais, puis je lui ébouriffais les cheveux avant de lui dire : « Merci pour ta compagnie. Je te raccompagne. ». Je fis palpiter mon nez en riant, car Carry faisait une drôle tête car je l'avais décoiffée.
Je la raccompagnais jusqu'à la porte. J'ouvris celle-ci et je la laissais sortir de ma chambre. Je lui lançais : « A un de ces quatre, j'espère. ». Je lui fis un signe de la main et je la regardais partir, souriant de toutes mes dents.
Mais il y avait juste un hic : j'étais quand même en caleçon à ma porte.
Je refermais la porte, et me plaquais contre celle-ci avant de faire un sourire et d'ébourriffer mes cheveux.
Je tatais mon nez. La croûte était toujours là. Je repensais à la griffade de Carry dans mon dos, alors j'allais direct à la douche, histoire de voir mon dos (et de me doucher bien sûr).
« Oh boy ! La tigresse ! Elle ne m'a pas ratée ! », lâchais-je en apercevant la longue griffade de mes omoplates jusqu'à la moitié de mon dos. Je touchais la griffade qui était devenue une croûte. « Sacrée Carry ! »
Je fis un petit sourire puis allais me doucher. Après celle-ci, j'enfilais un boxer noir, un baggy bleu, des converses noires et je me rendis dans ma chambre, torse-nu. J'avais chaud. J'attrapais une bouteille d'eau neuve sous mon lit et je bu de l'eau avant de me jeter sur mon lit.
(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Taylor-lautner-gallery
Je passais mes mains derrière ma nuque et souriais tout en pensant à ma nuit torride.
Quelle nuit tout de même...Wow ! Moi et Carry....Juste le temps d'une nuit ! Waouw !
He bien dis donc ! Si on me l'avait dit, je ne l'aurais pas cru ! J'avais réussi mon coup pour une fois : j'avais proposé à une fille de passer la nuit avec elle, elle m'avait dit oui, et elle avait fini dans mon lit. En plus....Carry quoi ! Carry chainsaw, la fille qui m'avait trop mal parlé en salle de musique ! C'était incroyable !
Merci ma petite Joy ! Merci beaucoup ! Je devais la remercier absolument !
Wow ! J'arrivais toujours pas à le croire : j'avais couché avec Carry !
Nom d'un loup ! Mama mia ! Oh Boy !
Juste elle et moi ensemble pour une nuit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeMar 17 Juin - 19:11

Je le reconnais, j'avais été clairement froide, limite glaciale avec Ty, qui avait voulu de montrer gentil. J'avais même eu un moment de recul qui, n'aidant pas, le vexa sûrement, puisque le pauvre jeune homme garda le silence, haussa un sourcil et se rendit vers le coin gauche du lit pour ramasser ce que je devinais être des perles. La manière dont j'avais libéré mon bras de son emprise avait été légèrement violente, et je comprenais parfaitement qu'il préfère qu'après ça, je m'en aille. Mais bon .. Il ne pouvait pas comprendre, il ne pouvait pas savoir pourquoi. Pourquoi j'avais réagi comme ça, pourquoi je l'avais repoussé, pourquoi j'avais écarté l'amitié qu'il me proposait. Il ne pouvait pas savoir. Moi, je n'aime pas ça. Les sentiments quelconque, qu'ils soient amoureux ou amicaux. Je n'aime pas. Je n'aime pas que les gens s'attachent à moi, qu'ils m'apprécient, qu'ils m'aiment. Je ne veux pas. Je sais très bien, que je ne suis pas une bonne personne et qu'un jour ou l'autre je les ferai souffrir. C'est un fait. Ma mère, mes frères, mon entourage souffre. Il n'y a qu'à voir. J'apporte le malheur. La merde. Pas joyeux, joyeux tout ça, mais c'est comme ça. Je préfère protéger les gens, et si je dois pour cela, vivre loin d'eux et seule, je n'y vois pas d'inconvénients. Ty ne devait pas "s'attacher" à moi. Il ne le devait pas. Et c'était, je pense assez claire dans la manière dont j'avais prononcé les quelques phrases plus tôt.

Je ne suis pas une fille bien, je ne le suis pas c'est tout. Il n'y avait pas trente six milliards de choses a dire. C'était comme ça. Ce que j'avais dit semblait étonner le jeune homme, mais bon, je m'en foutais. En fait, un doute s'éveillait en moi. Je me demandais réellement si après ça, je devais rester ou pas avec lui. Je doutais vraiment. Je me posais la question, en long, en large et en travers. Je n'arrivais pas à me décider et je n'en eu pas le temps en fait. Un raclement de gorge me tira de mes réflexions. Je me retournais vers lui, le regardant de mes yeux bruns, de mon expression froide. Quand il me demanda mon numéro, je lui proposais de le lui écrire plus tard s'il le voulait vraiment. Je doutais qu'il ne lui serve à quelque chose, mais s'il le voulait, beh, il le voulait hein. Qu'il l'ait ou pas au final, ça ne me dérangeait pas.

Toujours hésitante suite à mon comportement, je décidais finalement de tenter de détendre l'atmosphère en demandant au Sigma s'il avait froid puisqu'il s'était couvert avec les draps, ajoutant que si je restais dormir avec lui, nous n'en aurions normalement pas besoin. Les chaleurs corporelles et compagnie. C'était un truc en partie vrai. Je sais pas. Enfin si, je l'avais vécu déjà. Je savais, que les corps produisaient de la chaleur à certains moments et même naturellement. On avait pas besoin de draps, vraiment. J'avais accompagné ma recommandation d'un clin d'œil qui arracha un sourire rapide à Ty. Je remarquais alors qu'il entre ouvrit la bouche, comme s'il s'apprêtait à dire quelque chose avant de se raviser. Ça m'embêtais. Il avait envie d'intervenir, une chose lui était passée par la tête mais il n'avait pas oser. Et j'avais vu. Et c'est pour ça, que ça m'énervais. J'allais me demander longtemps ce qu'il aurait pu dire, quelle remarque il allait sortir. C'était pénible. Quelques instant après, il décida enfin de se prononcer.

" C'est vrai tu as raison. Il fait très chaud ici. J'ai chaud c'est vrai, mais...c'est juste que...j'ai l'habitude de dormir avec les draps. Mais c'est pas grave, tu sais...on peut les enlever t'inquiète, ça ne me dérangera pas! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je n'avais rien eu le temps de dire qu'il s'était déjà levé et avait déjà commencé à retirer les draps du lit. C'était un gentil geste. C'était pour moi. Même si je trouvais ça stupide. Théoriquement, c'était sa chambre, son lit, ses draps. S'il voulait les laisser, c'était son choix, mais bon ... S'il les enlevait pour moi, c'était quand même, sympa. Je souriais faiblement. J'étais rassurée que le climat glacial qui s'était installé entre moi et lui ait disparu. Tant mieux. On allait se coucher en bonne entente. Revenant vers le lit, il s'y allongea, regarda longuement une photo de femme, qu'il frôla de la main. Dans ce geste, je ressentis une intense affection, une nostalgie peut être, ou bien, un peu de tristesse. Mais, il était tout mignon à faire ça. Il est pas si costaud au fond le gars hein ! Il avait son point faible, et c'était sûrement cette femme. Une femme qui lui ressemblait un peu de ce que j'en voyais. Sa mère ? Sa soeur ? Une cousine ? Enfin, peu m'importait. J'étais la pour le sexe, et juste le sexe. L'identité de cette femme ne me regardait pas du tout. Ce n'était pas mes affaires. Je n'étais pas proche de Ty au point qu'il m'en parle et j'étais satisfaite de ça.

Je décidais finalement de m'allonger à ses côtés, me rapprochant un peu, histoire de ne pas être au bord et de ne pas tomber en pleine nuit de ce petit lit. Alors que je ne m'y attendais pas, le grand brun entoura ma taille de son bras, et frôla mon ventre de sa main froide. Mon ventre oui, parce qu'à part mon string, je ne portais rien. Je n'avais rien à me mettre. J'avais mon soutien gorge qui traînait sans doute par la, mais je ne supportais pas dormir avec, et renfilais ma robe ne m'enchantais pas tellement. Au pire, si son ou sa colocataire débarquer elle ne risquait pas de voir quoi que ce soit, si elle ou il laissait la lumière allumée. J'espérais en fait que personne ne vienne. Savait-on jamais. Ty me souhaita une bonne nuit dans un souffle qui vint chatouiller mon oreille. Un frisson me parcourut. Franchement, je ne pouvais passer qu'une nuit agréable avec lui. C'était évident. Ça ne pouvait pas être autrement. Je ne l'envisageais pas différemment.
J'étais bien dans ces bras, j'étais plutôt a l'aise d'ailleurs. Étrangement. Je ne m'étais jamais imaginé finir dans ces bras à lui et pourtant ! Comme quoi, on ne savait pas de quoi était fait le lendemain !
Je l'avoue, les minutes passaient et le sommeil n'arrivait pas ! Il ne voulait pas de moi, il ne voulait pas m'emporter. Mon partenaire lui, ne semblait pas avoir eu de problème puisque je n'eu aucune réponse lorsque je l'appelais à plusieurs reprises. Je n'avais qu'à fermer les yeux, sûrement. Ce que je fis et ce qui marcha. Enfin, je tombais dans un sommeil agréable, plongée dans les bras musclés de Ty.

Le lendemain matin.

J'avais oublié. J'avais oublié. J'avais oublié que je n'étais pas seule, que je n'étais pas dans ma chambre, que je n'étais pas dans mon lit. J'avais oublié que j'avais couché avec Ty, que j'avais aimé et que j'avais au final, décidé de rester. J'avais oublié. Connasse. Bon, je m'en étais rappelée quand tentant de m'étirais et de me retournais, je me heurtais à quelque chose de dur, de consistant .. Quand je me heurtais à quelqu'un. À Ty, soit dit en passant. À son contact, je reculais, manquant de tomber du lit. J'espérais ne pas l'avoir réveiller, j'espérais. Quelle heure était il ? Silencieusement, je me levais pour prendre mon téléphone qui dans mon souvenir, trônait sur la robe. Bingo ! Je m'en saisi. Onze heure mois vingt. Déjà ? Tout Wynwood devait être réveillé, les Sigma sans doute aussi, si je sortais, j'en croiserai sans doute une dizaine. A moins que trop défoncés, ils aient tous la gueule de bois et restent dans leur chambres. Ce que j'aimerai. Mais bon, fallait pas rêver.
Dans ma tête, deux choix s'exposaient a moi. Quitter la chambre de Ty, lui laissant mon numéro de téléphone sur le bureau et me risquant à croiser toute la confrérie ou bien attendre qu'il se réveille et me recoucher à ses côtés. J'avais choisis la première option. Tant pis pour les autres. J'allais pas attendre que le dormeur n'émerge de son réveil qui semblait profond. Tâtant le sol, j'attrapais mon soutien-gorge que j'enfilais rapidement, je pris ensuite la robe noir dans laquelle je me glissais, puis je me saisi de les talons dans une main. Me dirigeant vers le bureau, j'ouvris les tiroirs, éclairant ceux ci à la recherche d'un stylo et d'un bout de papier blanc. Premier tiroir, rien. Je trouvais ce qu'il fallait dans le second. M'en saisissant, je dis tomber un truc que je n'avais pas vu quand je tentais de m'appuyer sur le meuble. Cela fit un bruit plutôt, bruyant. Et merde !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeLun 16 Juin - 16:15

(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Tumblr_liddap2ecF1qd41g8o1_500

Lorsque Carry était descendue du lit pour aller chercher son sous-vêtement, je contemplais son corps de rêve un instant. Mais je baissais la tête quand même, car c'était pas vraiment bien de matter .
Je lui répondis ensuite de rester, comme elle m'avait posée la question. Je rajoutais « s'il te plaît » par politesse. Ce mot fit quand même la brunette me faire un « Tsss » en passant sa main dans les cheveux. Ce Tss semblait moqueur. J'ai quelques habitudes à corriger : ma manie de m'excuser tout le temps et ma manie de demander avec supplication.
Tandis qu'elle ôta ses souliers, j'allais remettre mon caleçon noir avant d'espionner si il y avait des gens qui étaient dans le couloir...et pour voir si Alma était dans les parages aussi. Mais heureusement, il n'y avait personne.

Je refermais la porte puis allais rejoindre Carry sur le rebord du lit. Je la saisit par le bras et lui suppliais de rester, avant de lui dire que je l'appréciais. Mais la jeune-fille eût un léger mouvement de recul, que je ressentis. Je continuais de lui parler, mais elle resta étonnée et détourna les yeux.
Quoi ? Qu'ais-je fais de mal ? Je lui ai juste dis le fond de ma pensée.
Avant même que je pus déserrer ma main, Carry se dégagea de mon emprise et redevînt la Carry froide que j'avais connu en salle de musique. Elle me répondit : « Tu te trompes .. Je ne suis pas une fille sympa, ni même une fille bien. Je ne suis ni adorable, ni magnifique. Et il vaudrait mieux pour toi que tu ne 'm'apprécie pas '. ».
Je levais un sourcil en la regardant, stupéfait.
C'est la première fois que j'entendais une chose aussi ridicule ! Tout le monde à une part de bon et de mauvais. Carry était une fille bien. J'ai le don de sentir si les gens sont bien ou pas. Par exemple, Sasha, même si il est froid avec moi, au fond, c'est un gars bien.
Pas magnifique ? Elle rêve ou elle est aveugle ? Enfin je veux dire : elle est talentueuse, elle a un corps de rêve, du caractère...Elle joue bien du piano...Alors si elle n'est pas magnifique ! He ben dis donc !

J'ouvris mes lèvres, mais aucun son ne pu en sortir.
Pourquoi ne voulait-elle pas de mon amitié ? De quoi elle avait peur au juste ?
J'étais quelqu'un de confiance. C'est vrai que j'ai fais des conneries, mais, quand même....Je ne suis pas un tueur en série ou je ne sais pas quoi !
Qu'est-ce qu'elle croyait ? Que je voulais sortir avec elle ? Alors là, pas question ! Ce n'était pas comme quand j'avais été dépucelé par Alma et que j'avais craqué sur la fille aux yeux verts. Non. Ce n'était pas ça. Je voulais juste...la connaître plus et devenir son ami.
On avait quand même une amie en commun elle et moi : Joy. Ça devrait pas être compliqué !
A moins que je me trompais totalement à son sujet...Peut-être qu'elle était une 'mauvaise fille' et qu'elle voulait me préserver d'un truc....
Ou alors elle était comme ma coloc'...elle ne s'attachait pas trop aux gens.
Je ne savais plus quoi penser, ni dire.
Alors je restais muet et allais ramasser mon attrapeur de rêve que j'avais brisé pendant nos ébats, que je rangeais.

Puis j'allais me recoucher, rabattant le drap jusqu'à mes oreilles. Je demandais ensuite à l'AP si elle n'avait pas un numéro. Elle me répondit qu'elle me le donnerait après, sur un bout de papier. Je fis un petit sourire d'hamster avant de faire un signe de tête et de rabattre encore plus mes draps.
Le feu dans la chambre numéro 5 avait disparue brutalement. Maintenant, le froid régnait.
Carry et moi nous ne parlions plus. J'évitais de la regarder. Il y avait une atmosphère glaciale. On aurait dit que j'avais été propulsé directement en Sibérie. J'avais l'impression que Carry me rejetait.
Le regard un peu tristounet-comme je sais si bien le faire-, j'avalais ma salive tout en regardant le mur qui était en face de moi, celui qui contenait la porte, fixant un grand poster de tête de loup.

Mes oreilles entendirent soudainement la voix de Carry qui venait rompre le silence : « Tu as froid ? ».
Non, sans blague ? J'avais même pas remarqué tant que le froid s'était rapidement bien installé entre nous !
Je tournais la tête vers elle et me mit à la regarder, visage sérieux et regard éteint. «  Non parce que, te couvrir avec la température qu'il fait ici ... D'autant plus que si je reste, vu la taille de ton lit, on va devoir se serrer, et je ne pense pas que les draps soient vraiment nécessaire là ... », continua la jeune demoiselle, avant de me faire un clin d'oeil.
Je fis un sourire rapide, puis j'ouvris de nouveau la bouche. Je voulais savoir pourquoi elle ne voulais pas qu'on soit amis. Mais je sentais que j'allais faire une connerie et tout gâcher. Je restais un moment bouche-ouverte et je la refermais.
Je me mis à réfléchir à sa remarque et trouvais en quelques secondes quoi lui répondre pour ne pas créer de dispute. Je rouvris mes lèvres et je dis: « C'est vrai tu as raison. Il fait très chaud ici. J'ai chaud c'est vrai, mais...c'est juste que...j'ai l'habitude de dormir avec les draps. Mais c'est pas grave, tu sais...on peut les enlever t'inquiète, ça ne me dérangera pas! » Ma dernière phrase avait été prononcée avec joie.
J'ôtais ensuite les draps que j'allais déposer sur une chaise.
Je revîns à ma place et je tournais la tête vers le mur pour fixer la photo de ma mère. Elle me manquait...même si je ne l'avais jamais connue, du moins pas vraiment connu. Je posais ma main sur la photo, nostalgique. Elle me ressemblait tant physiquement.

Je me tournais vers Carry, un peu honteux d'avoir été froid avec elle et je passais mon bras sur sa taille pour me rapprocher d'elle. « Bonne nuit Carry. », lui soufflais-je.
Étrangement, je sentais la fatigue tomber comme un gros rocher sur moi. Mes muscles étaient endoloris, sans que je ne sache pourquoi. Je fermais les yeux malgré moi.
Luttant avec le sommeil, j'essayais de garder mes yeux ouverts, mais finalement, je cédais.
Mes paupières se refermèrent et je m'endormis.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeLun 16 Juin - 13:14

Cherchait un vêtement quelconque dans le noir, ce n'était pas la chose la plus facile a faire dans le monde. Surtout quand on avait balancé et laissé trainer n'importe où ceci, qui plus était dans une chambre inconnue. Dans une chambre qui n'était pas la sienne. Dans la chambre de Ty. Quand il lui demanda si elle restait avec lui ou si elle partait, il se montra un peu hésitant et l'australienne ne répondit rien. Elle ne fit que se levait et tâta le mur à la recherche de l'interrupteur pour allumer la lumière. La jeune fille savait qu'elle pouvait très bien trouver son string dans l'obscurité, mais elle savait aussi que si la pièce était éclairée, elle le trouverai bien plus vite et le jeune homme pourrait, même s'il n'y pensait pas vraiment, la regarder. C'était un peu de la provocation. C'était volontaire. C'était calculé. Elle voulait qu'il la voit, qu'il l'analyse, qu'il se dise qu'elle était parfaitement parfaite. Ce qu'il allait faire. Elle en était certaine.
Mettant enfin la main sur son sous vêtements, elle l'enfila rapidement. Elle sentait le regard de Ty sur son corps. C'était qu'il n'était pas vraiment discret. Il s'était redressé sur le lit, la fixant. Elle l'avait vu du coin de l'œil. Cramé.

Pour faire mine qu'elle allait s'en aller, elle prit ses chaussures à talons haut, dans lesquels elle glissa ses pieds. Puis, Carry de tourna vers le Sigma et l'embrassa avant de lui demander ce que lui voulait. Qu'elle parte ? Qu'elle reste ? Elle connaissait déjà la réponse. C'était juste comme ça, c'était juste pour se satisfaire. Pour qu'il lui dise qu'il voulait qu'elle reste avec lui, puisqu'il le voulait vraiment. Ce qu'il fit. L'air surpris par la question. Les yeux légèrement écarquillés et le sourire au lèvre il lui demanda de rester. Et tout cela, poliment. Il avait ajouté un petit "s'il te plait" qu'elle jugeait de trop. Il ne devait pas dire ça. C'était une erreur. C'était lui laisser le choix, c'était la mauvaise chose a faire. Il devrait être plus ferme, il ne devrait pas lui demander, il devrait ordonner qu'elle reste avec lui. C'aurait été mieux. Un sourire en coin vint étirait la lèvre de la jeune fille. Elle baissa la tête et se passa la main dans les cheveux, laissant tout de même échapper un "Tss" légèrement moqueur.
Retirant ses talons, elle avait décidé de rester et alors qu'elle s'apprêtait a le lui dire, elle s'interrompit face au comportement du Sigma. Un comportement qui ... Était étrange.
D'abord, il enfila son caleçon noir, et se rendit a la porte sur laquelle il colla sa tête comme s'il voulait entendre quelque chose. Enfin, il l'ouvrir et passa la tête hors de la pièce. Un sourire désespéré s'afficha sur le visage de l'Alpha avant qu'elle ne ricane discrètement. C'était juste .. Drôle, et stupide aussi, mais mignon. C'était Ty. On aurait dit qu'il regardait si personne n'avait campé devant la chambre a l'affût des bruits qu'ils émettait. Du genre, agent secret. N'importe quoi. Quand il ferma la porte, ce n'était cette fois pas a clé. Peut être laissait - il ouvert pour que son ou sa colocataire puisse rentrer. Ce qui, honnêtement était délicat.

En fait, si elle restait, c'était d'une part pour passer une nuit agréable dans les bras d'un beau mec, et d'une autre parce qu'elle avait la flemme de faire tout le chemin jusqu'à sa chambre a elle, dans un autre bâtiment, dans celui des Alphas. Elle avait tout a gagner si elle passait la nuit ici, alors bon, elle ne se faisait pas prier. Enfin, un peu. Quand il traversa la pièce, de la porte au lit et qu'il posa ses fesses aux cotés de Carry, il lui prit le bras et lui redemanda de rester avec cette fois plus d'insistance. Il ajouta même qu'il aimait vraiment être en sa compagnie. Le geste accompagné de la parole étonna la demoiselle, qui eut un mouvement de recul, presque invisible tant il était léger. Peut être que seul ses cheveux avaient trembloté suite a son mouvement. Et encore que ... Son visage jusqu'ici moqueur prit une expression étonnée, surprise, que le jeune homme déchiffra sans mal puisqu'il ajouta "Tu es une fille sympa. Une fille bien ! Je t'avais mal jugé avant. Mais tu es cool. Et je t'apprécie."
Q-Q-Q-Quoi ?! La c'était le coup de massue! Il ... Il l'appréciait ? Alors que lors de leur première rencontre elle lui avait clairement mît la misère, a se foutre de lui et tout, il l'appréciait ? Elle était appréciait de quelqu'un avec qui tout avait mal commencé. Elle était étonné et devant le regard du jeune homme, elle céda et détourna les yeux. Elle ne voulait pas qu'il voit qu'elle était gênée. C'était hors de question. Il ne fallait pas qu'il le voit et avant même qu'il ne puisse le remarquer, elle reprit son air supérieur, son air je-m'en-foutiste pour s'adresser a lui avant de retirer son avant bras de son emprise.

"Tu te trompes .. Je ne suis pas une fille sympa, ni même une fille bien. Je ne suis ni adorable, ni magnifique. Et il vaudrait mieux pour toi que tu ne 'm'apprécie pas'."

Elle s'était montrée froide, et distante. Mais c'était volontaire, elle ne voulait pas qu'il l'aime bien. Il ne pouvait pas l'apprécier c'était mauvais pour lui. Elle lui ferai du mal, même en tant qu'ami. Mais est-ce qu'au fond elle savait ce que c'était des amis ? Non, pas vraiment. Elle n'en voulait pas. En tout cas, pas plus que les seuls qu'elle avait déjà. Wyatt, Evan et Joy lui suffisait amplement. Elle n'avait besoin de personne d'autre, elle n'avait même pas besoin d'eux.
Le jeune homme après cela, grimpa sur le lit et alla a son extrémité l'air un peu perplexe, ce qu'avait dit Carry l'avait sans doute interpellé. Ça avait une tonalité de mise en garde. Ça en était une. Elle le suivit un instant du regard puis le détourna avant de se mordre la lèvre inférieur. Ty, dans son dos, ne pouvait pas voir se signe de nervosité. Elle hésitait a présent. Rester ou partir? Est-ce que ce qu'ils avaient fait ensemble avait créé un lien entre eux ? Le Sigma était il un peu attaché à elle ? Un milliard de question traversaient son esprit en deux fraction de seconde et elle s'était mise à penser, oubliant totalement la situation dans laquelle elle se trouvait. Perdue dans ses pensées, elle fut tiré de sa rêveries par un raclement de gorge et un question.

Son numéro de téléphone ? Ty lui demander son numéro de téléphone ? Il le voulait ? Quand il demanda si elle pouvait le lui donner, elle acquiesça, lui indiquant qu'elle écrirait sur un bout de papier s'il voulait. Il avait une tête adorable, une tête d'enfant. Il était vraiment craquant. Il s'était glissé dans les draps. Au chaud. Au chaud ? Ne faisait-il pas assez chaud dans cette pièce ? Visiblement pas pour lui puisqu'il avait décidé de se couvrir. Étrange.

"Tu as froid ? Non parce que, te couvrir avec la température qu'il fait ici ... D'autant plus que si je reste, vu la taille de ton lit, on va devoir se serrer, et je ne pense pas que les draps soient vraiment nécessaire la ..."

Elle accompagna ses paroles d'un clin d'œil dans le but de briser le froid qui s'était installé depuis qu'elle avait dit ce qu'elle avait dit quand il avait avoué l'apprécier. Si elle passait la nuit avec lui, autant que ça se passe bien non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeDim 15 Juin - 19:39

(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Tumblr_lx1h19zCwG1r6yxyso1_500

J'avais apprécié chaque minute, chaque seconde et chaque milli-seconde de notre moment, depuis les préliminaires jusqu'au point de non retour.
Je lâchais un « Wow ! » puis je me mis à reprendre mon souffle. Carry me répondit par un : « Ouais ... Wow ... ».
Elle avait eu du plaisir. J'étais plutôt heureux de mon coup.
Je fis un petit sourire, puis je sorti de Carry doucement avant de me coucher à ses côtés.
J'exprimais ensuite mon ressentis, puis je remerciais Carry. Les filles n'aimaient pas trop que je les remercie pour ça. Je le sais parce que Alma n'avait pas apprécié que je la remercie quand elle m'avait dépucelé.
Moi je trouve que c'est bien de remercier. Au moins, c'est poli.

Puis je félicitais Carry, la qualifiant de meilleure partenaire. Et pour cause, elle avait détrôné Alma dans mon classement. D'ailleurs en parlant d'Alma, je refaisais à Carry la même chose qu'à ma colloc : une caresse sur la joue. Me demandez pas pourquoi. Contrairement à Alma, je n'ai pas eu de coup de foudre pour Carry. C'est juste comme ça.
L'Alpha Psi me répondit d'une voix un peu sensuelle et douce : «  Sincèrement ... C'était vraiment bien, très agréable. Crois moi, je ne regrette pas d'avoir danser avec toi, et d'être ici. Tu es un tout aussi bon partenaire que moi, si j'en crois ce que tu viens de dire. Et honnêtement, tu vaux beaucoup, beaucoup mieux que certain élèves qui se prennent pour des bons plans. Je t'assure. ».
Elle me rassurait, ça c'était bien vrai. C'est vrai que j'ai eu un paquet d’entraînement !
«On remet ça quand tu veux ! » proposais-je. Celle qui avait été ma partenaire pour la nuit me répondit un « Hmm hmm » qui signifiait qu'elle était partante.
Je fis un autre sourire. Un sourire d'hamster qui se transforma en sourire de Chat de cheshire.
Puis, je demandais à la miss si elle partait ou non. Elle ne me répondit pas. Elle resta silencieuse, puis alluma la lumière.
Lorsque la pièce s'éclaira, je fermais mes yeux puis les rouvris en battant mes cils. La lumière m'avait aveuglé un moment.
Carry se leva entre-temps et alla chercher son string.
Je me redressais, bouche-entrouverte. Wow wow wow quoi elle part ?
Oh Boy ! Ce qu'elle est vraiment trop sexy.
Je la regardais un instant enfiler son string, puis je baissais la tête en souriant de toutes mes dents puis je secouais la tête.

Passant ma main dans mes cheveux, je tournais la tête vers Carry qui s'était assise au bord du lit. Elle partait pour de bon. En effet, elle avait pris ses chaussures et s'était mit à les enfiler en s'asseyant. REWIND ? Elle n'aurait pas oublié la robe avant ?
Elle partait donc...Oh Boy ! C'était vraiment triste !
Carry se pencha sur moi pour m'embrasser sur les lèvres. Je partageais le baiser mais le pris pour un baiser d'adieu, comme celui que j'avais fais le lendemain de ma première fois à Alma.
Soudain, la brunette aux yeux bruns me lança : « Ty, qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Tu aimerai que je reste ? ».
J'hochais la tête de haut en bas en écarquillant un peu les yeux avant de dire dans un sourire : « Oui bien sûr que j'aimerais que tu reste ! Reste avec moi s'il te plaît ! ». J'aimais bien la compagnie de Carry, même si elle m'avait paru si froide au départ.
Je me levais à mon tour et allais enfiler moi aussi mon sous vêtement. On ne sait jamais.
Puis je me rendis à la porte et collais mon oreille pour entendre si quelqu'un était là où pas.
Je tournais la clé dans la serrure et j'entre-ouvris la porte, comme un espion. Il n'y avait personne.
OUF !
Je refermais la porte mais pas à clé, car Alma allait rentrer.

Puis je marchais pied-nu jusqu'au lit en évitant de marcher sur nos vêtements qui étaient éparpillés sur le sol. Je m'asseyais aux côtés de l'Alpha et je lui jetai un regard inexplicable (LIKE THAT CAR JE NE PEUT PAS DECRIRE:
(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Alice-talks-with-Jacob-deleted-scene-twilight-series-33862025-245-148) avant de la prendre par le bras et de lui demander avec insistance (et presque en la suppliant) : « Reste ! S'il te plaît ! ».
J'avalais ma salive avant de déclarer : « J'aime tant ta compagnie ! ». Devant son air étonné, j'hochais la tête : « Tu es une fille sympa. Une fille bien ! Je t'avais mal jugé avant. Mais tu es cool. Et je t'apprécie. ». C'était une sorte d'amie Carry.

Je grimpais sur le lit et me mis du côté gauche, bien au fond. Puis je me penchais pour attraper les perles, le loup et les fils cassés. Je les pris et allais les poser dans ma commode, dans le tiroir numéro 1, là où sont rangés tous mes bijoux. Il y en avait toujours plus.
Puis je revins sur le lit, au côté gauche et je rabattis les draps blancs et rouges sur moi.
Je raclais ma gorge un instant, et j'attendis.
J'étais aux aguets, mes yeux bougeant et mon cœur battant.
J'avais un peu peur qu'Alma débarque.
J'attendis, j'attendis mais rien.
Bon...
J'avais bien de la chance!

Je raclais de nouveau ma gorge, mais plus bruyamment, avant de demander à Carry : « T'a un numéro de portable ? Tu pourrais me le donner ? ».
J'attendis sa réponse en lui faisant mes yeux de Puppy Eyes-ou du moins mes yeux de Chat Potté- (LIKE THAT).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeDim 15 Juin - 16:51

C'était parfaitement parfait. C'était exquis. C'était bon. Elle n'aurait pas pensé qu'il valait le coup à ce point. Elle n'aurait pas penser que Ty, celui qu'elle croyait abruti et niais depuis leur première rencontre aurait été capable de lui faire autant de bien. Elle n'aurait jamais pensé qu'elle l'aurait suivit si facilement ici, qu'il lui aurait donner autant envie. Oui, parce que, contre toute attente, Carry l'avait vraiment désiré, elle l'avait vraiment voulu. Et elle l'avait obtenu. Il était rien qu'à elle pour tout la nuit. Ce bal de promo n'était au final peut être pas si inintéressant. Elle avait su y trouver des points positifs, ce qu'elle n'envisageait pas en pensant à la soirée avant d'y être. Mais bon, maintenant, elle était avec le grand brun, dans son lit, à lui, et en train de largement dépassé la limite. Et c'était pas un truc qu'elle allait regretter, loin de là. Elle était consentante, elle l'avait appelé, elle l'avait incité. Il n'y avait donc aucun mal, la dedans.

Enfin, les petites caresses et gâteries, passées, il restait les choses sérieuses qui débutaient réellement quand Ty entra dans la jeune fille. Elle laissa échapper un léger couinement qui pouvait signifier plusieurs choses. Soit qu'elle avait eu mal, ce qui n'était pas spécialement le cas, soit qu'elle appréciait l'entrée. Le Sigma décida de l’interpréter comme un signe de douleur puisqu'il la questionna lui demandant si ça allait. Ce à quoi elle décida d'acquiescer. Il la sous-estimer, il la prenait pour une novice, quel imbécile.
Mais bon, elle s'en foutait, tant qu'elle prenait du plaisir et que lui aussi, c'était l'important. D'ailleurs, il semblait en prendre, et beaucoup. Ty ne se retenait pas, il exécutait des mouvements de bassins habiles qui faisaient frissonner le corps entier de l'Alpha et il ne ménageait pas ses cris et ces gémissements. Contrairement à elle, qui faisait attention. Après tout, ce n'était pas parce que le bal se déroulait au moment même, que tout le monde y était. Pouvait très bien y avoir deux, trois petits malins qui s'amuseraient à écouter derrière la porte. Franchement, c'était pas comme si elle s'en préoccupait, mais bon. Elle ne voulait pas donner au jeune homme l'impression d'être trop ... puissant.

Ca faisait un bon moment que les deux jeunes gens étaient là, et le Sigma autant que la brunette arrivait à son apogée. Le désir, le plaisir et l'envie les consumaient. La meilleure des sensations allait arrivé. Si Carry aimait le sexe c'était aussi pour ça. Pour sentir la libération, l'extase, le point de non retour. Qui d'ailleurs était là. Ty était au bout, il n'en pouvait plus. Il devait se lacher. Il ne pouvait plus tenir, et c'était compréhensible. Il était bien, il était parfaitement bien. Elle le sut puisqu'il hurla presque un "Oh boy" qu'il répétait souvent, en général. Elle l'avait entendu lors de la bagarre au bal, précédemment et maintenant. Elle pensait que c'était une phrase fétiche. Surement même. Ça y était, il se ... vidait. Il ne contrôlait plus, lui, atteignait le point de non retour. Il laissait la substance qu'il créait sortir de son corps pour rejoindre l’intérieur de Carry. C'était agréable. C'était bon. C'était ce qui faisait parti de ce qu'elle aimait. Elle aimait. Elle se sentait vraiment bien, elle atteignait le sommet. C'était pas le maximum .. Quoi que si, peut être. Elle ne savait pas trop. En tous cas, ça faisait un moment qu'un mec ne lui avait

Tout ça fait, tout redevenait normal. Les deux adolescent jusqu'alors essoufflés et excités, reprenaient peu à peu leur esprit. Ils redevenaient normal. Le jeune homme resta au dessus de l'Alpha quelques instants. Elle le regardait, l'apercevait dans l'obscurité. Elle sentait que tout était fini, elle sentait que son partenaire laissait l'excitation l'abandonné puisque toujours en elle, elle ne sentait plus vraiment la pression qu’exerçait en elle, le sexe de celui ci. D'ailleurs, il laissa échapper un "Wow" en signe de ... bonheur ? Satisfaction ? C'était un "Wow" léger, comme fatigué. Il était fatigué, épuisé, essoufflé. Faire l'amour c'était physique. Elle aussi était un peu crevée, surtout qu'elle n'avait pas l'occasion de se reposer ces derniers temps et qu'elle se laissait franchement aller. Mais bon, c'était toujours sympa des moments comme ça. Celui ci changé des autres, c'était mieux. Mieux que certains des mecs bourrés avec qui elle avait couché. Dans un souffle, elle dit "Ouais .. Wow .... Enfin, il se retira d'elle et s'allongea au côté de la demoiselle avant d'ajouter que ça avait été magique, vraiment bon, qu'il avait aimé et il la remercia. Encore personne ne l'avait "remercié" pour ça. C'était bizarre. Puis, il enchaîna en lui avouant qu'elle était une bonne partenaire, la meilleure de sa vie. Et franchement, elle en était ravie. Elle approuvait à cette instant une genre de satisfaction personnelle. C'était toujours plaisant quand quelqu'un lui disait qu'elle était un bon coup, le meilleur. Honnêtement, il n'était vraiment pas mal non plus hein. Elle voulait le lui dire mais elle n'eut pas le temps puisqu'elle sentit sur sa joue une caresse qui la surpris. C'était un geste d'affection ? Un geste tendre ? C'était bien ça, non ? Carry qui n'était pas vraiment habitué à ce genre d'attention en resta surprise. Il demanda ensuite comment elle l'avait trouvé, comment il avait été. Elle s'empressa de répondre et prit une voix sensuelle, comme à son habitude pour essayer de ne pas trahir l'étrange sensation qu'elle avait ressentit quand la main de Ty avait effleuré sa joue.

"Sincèrement ... C'était vraiment bien, très agréable. Crois moi, je ne regrette pas d'avoir danser avec toi, et d'être ici. Tu es un tout aussi bon partenaire que moi, si j'en crois ce que tu viens de dire. Et honnêtement, tu vaux beaucoup, beaucoup mieux que certain élèves qui se prennent pour des bons plans. Je t'assure."

C'était une bonne chose aussi quand quelqu'un proposait de remettre ça quand elle le voudrait. C'était signe que ça avait été bon. Elle répondit par un "Hmm Hmm", qui voulait dire "d'accord" ou bien "avec plaisir".
Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était qu'il lui demande hésitant si elle restait avec lui, dans cette chambre, dans ce lit, pour le reste de la nuit, ou bien si elle partait. C'était une bonne question, elle n'avait pas vraiment réfléchit à ça pendant le temps qu'ils avaient passé ensemble juste avant. Elle y pensa donc rapidement. Franchement, elle savait pas trop. Rester dormir ici, accompagné d'un beau gars ou rentrer dans sa chambre, là où elle retrouvera Mikah, petit blond à l'air pur, et dormir seule dans son lit une place. La question ne se posait même plus. Elle préférait largement se coller, se serrer et tenir la nuit dans ce petit lit, que de voir son colocataire regrettant de passer la nuit, là.

Ne répondant pas, elle se leva, à la recherche de son string, qu'elle souhaitait enfilé. Après tout, il avait terminé. Rien ne disait non plus qu'il n'y allait rien se passer encore si elle restait, mais bon. Elle préférait le remettre et avoir ua moins ça sur elle. Dormir à poil, elle aimait pas spécialement. En plus, ça laissait croire au jeune homme qu'elle allait s'en aller. Elle voulait voir ce que lui voulait. Faisant mine d'enfiler ses chaussures, elle s'asseya sur le bord du lit, puis se penchant sur lui pour déposer un baiser sur ses lèvres, elle lança/

"Ty, qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Tu aimerai que je reste ?"

Enfait, elle lui laissait le choix. L'australienne apprécierait de passer la nuit ici, mais elle ne voulait pas si ce n'était pas ce qu'il voulait, bien que ca n'avait pas l'air d'être le cas étant donné l'intonation qu'avait prit sa voix quand il posa la question. C'était une sorte de défi, de provocation. Elle voulait voir, s'il la retiendrait. S'il la voulait un peu plus que juste pour quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeDim 15 Juin - 0:28

(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty 6fdc5010
J'avais adoré la gâterie de Carry. J'avais adoré la gâterie que je lui avais faite aussi. J'avais adoré nos caresses et nos baisers. J'avais adoré quand Carry m'avait attrapé par les cheveux.
Mais c'était loin d'être fini et je savais que je n'aurais pas fini d'aimer.
C'est Carry qui décida de me montrer qu'elle voulait passer à l'étape suivante.
Elle me faisait son petit numéro de charme, en roulant sur le côté et en posant sa main sur sa tête tandis que son autre main me caressait la poitrine jusqu'à mon bas ventre.
Je compris qu'elle me voulait. Elle éteignit la lumière-peut-être était-elle plus à l'aise ainsi- et m'appela. Je n'ai jamais eu peur du noir mais je n'ai jamais couché sans lumière...Enfin peut-être ma première fois avec Alma dans mon ancienne Audi, mais quand même...il y avait une petite lumière dans la voiture et celle du parking. C'était donc une première pour moi.

Je grimpais sur la demoiselle impatiente- bon il n'y avait pas qu'elle d'impatiente- à quatre pattes puis je me plaçais à califourchon sur elle, priant de tout mon cœur qu'elle n'ait pas mal avec mon poids : c'est quand même un poid lourd tous ces muscles (73-80 Kg par là). Je ne sais pas comment elle fait pour me supporter avec mon poids et mon nez avec sa croûte.
Je posais mes mains à plat sur le lit, entre les épaules de Carry puis je pénétrais doucement en elle. Carry gémit doucement. Je lui demandais si ça allait, car je m'inquiétais un peu pour elle. Peut-être que je lui faisais mal. Mais ma partenaire de la soirée me souffla que 'oui ça allait', ce qui me soulagea et qui me donna le feu vert pour commencer.
Tout d'abord les mouvements de va et viens furent faits lentement, puis, au fur et à mesure ils devînrent plus assurés, plus fort.
Je sentais les vagues d'adrénaline à chaque mouvements et je gémissais. La souffrance était merveilleuse, tellement merveilleuse que mes gémissements se transformèrent en cris.
N'entendant pas Carry, je m'inquiétais un peu, me demandant si oui ou non elle avait du plaisir.
Cependant, elle se cambrait pour que je puisse la pénétrer mieux.

La chambre numéro 5 prenait feu.
Personne ne devait renter ici. De toute façon, pas la peine d'essayer : j'avais fermé à clé !
Soudain, je sentis Carry se campronner à moi. Elle me tira vers elle, ce qui nous rapprocha considérablement. Elle pouvait sentir mon souffle sur ses lèvres. Je regardais son visage-du moins, ce qui était censé l'être- bouche-entrouverte. Je sentis les bras de Carry derrière mon dos. Elle se souleva un peu, tandis que j'accélérais mes mouvements pour plus de plaisir.
La brunette se rallongea et je posais ma tête sur son épaule, restant ainsi un moment avant que nous nous embrassions.

Je manquais d'air, j'haletais. Ma respiration était de plus en plus saccadée. Celui de Carry également.
Cette nuit était vraiment bonne. Jamais je n'oublierais ce moment. Jamais.
Tout à coup, mes grandes oreilles entendirent les gémissements et les cris de Carry. Ça me rassurait de savoir qu'elle avait du plaisir avec moi. Nous gémissions tous les deux. Je sentis une contraction de l'Alpha au niveau du bassin, puis ensuite, ses mains qui vinrent se retrouver sur mes omoplates. Je repensais rapidement à la marque du gang qui n'était plus vraiment visible, sur mon omoplate gauche.
Puis, je ressentis une vive douleur de mes omoplates jusqu'à mi-dos. C'était quoi ça ? Je fis une grimace qu'heureusement Carry ne voyait pas.
Oh la vilaine tigresse ! Elle sort ses griffes.
Je la regardais en plaquant ma langue contre ma joue d'un regard amusé.
Quelle dommage que mes ongles soient toujours coupés courts !
J'aimerais bien lui laisser ma marque aussi.
Je sentis des baisers sur mon cou, ce qui me chatouilla au début. Après les griffes, des baisers. Une vraie femme fatale !
Ses lèvres vinrent attraper les miennes puis sa langue glissa à l'intérieur de ma bouche. Je fis tourner ma langue contre la sienne, fermant mes yeux de nouveau.
La main de Carry vînrent saisir mes cheveux noirs de jais dont la Gommila avait fini par disparaître, me donnant un air de garçon moins sage. Je me rapprochais encore plus de Carry.
Je glissais ensuite ma tête vers sa poitrine sur laquelle je déposais des baisers doux avant de remonter à son oreille en passant par son cou. Je plantais mes canines sur son oreille et la mordit assez fort pour y laisser une marque. J'espérais avoir réussi mon coup, voulant me venger gentiment de la griffade. C'est vrai que ça m'avait fait mal, mais j'avais aimé. C'était... sauvage !

Je me redressais tout en continuant mes mouvements puis me cramponais à Carry. J'entendais notre respiration irrégulière, mon battement de cœur, nos cris et nos gémissement, le bruit du lit (j'espère qu'il est solide) , des voitures, des pas dans le couloir.
Je me penchais sur l'Alpha en gémissant et mes paupières se refermèrent.
Je me sentais plâner, je sentais l'Adrénaline augmenter, le désir me consûmer, le plaisir se disperser dans tout mon corps.
Je savais que notre histoire du soir prendrait fin et j'avais peur que cela n'arrive trop tôt. Je me
rappelais de ma première fois avec Alma, comme ça avait été court. Je ne voulais pas arrêter.
Je me déhanchais et entrais toujours plus en l'Alpha. J'étais essouflé, mes muscles étaient en action. C'était un vrai sport. Je suis endurant en sport, mais l'étais-je en sexe ? Je ne savais pas vraiment.
(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty 52549_1347985718993_full
Quoi qu'il en soit je tenais la route. La ballade continuait pour notre plus grand plaisir. Combien de temps étions-nous là ? 20 minutes ? 30 ? 40 ? Je ne savais pas. Le temps passe tellement vite pour ces choses-là !
J'espérais qu'Alma ne rentrerait pas. De toute façon, elle se battrait pour ouvrir la porte. La pauvre.
M'étant éloigné un peu , je me re-concentrais sur nos ébats. 
Le plaisir, l'excitation et le désir se mêlaient ensemble et s'accroissaient. Nous continûames nos affaires encore et encore. Il ne restait plus que le plaisir et l'excitation, le désir ayant été assouvit.
Je sentais que ça allait venir. Je ne voulais pas. Hélas, je ne savais pas comment retarder le futur phénomène qui allait se produire. A moins de simuler pour Carry ? Mais je ne savais pas non plus comment simuler en faisant l'amour. J'étais certes un bon acteur, mais quand je couchais, j'étais vrai.
Je me penchais sur Carry, le regard adoucit.
Je m'emparais des draps que j'avais réussi à relâcher et me mis à les serrer très fort. Je ressentis des contractions au niveau du bas ventre. Nom d'un loup ! (Ah tiens ça faisais longtemps que je n'avais pas ressortit ce tic de parole).
Nom d'un loup !
C'était mort.
Je saisis de ma main l'attrapeur de rêves qui était accroché au dessus de mon lit et je le tirais.
C'était fini pour moi.
Les perles, le loup et les fils se brisèrent et je les jetai par terre.
C'était fini.
J'étais foutu !

Mon membre se contracta.
Mes pupilles se dilatèrent comme si je m'étais drogué.
Et ce fût...Une explosion dans tout mon corps. C'était...waaaaouh ! Je ne m'étais jamais senti comme ça auparavant. C'était comme si je planais encore plus. C'était l'extase. Je me sentais étrangement bien. Pendant cette sensation, je me mis tout de même à crier : « Oh Booooooooooooy ! ». Je savais ce qui se passait en plus de cette sensation de bien-être: Carry recevait mon sperme. Tout ce que j'espérais c'est qu'elle n'allait pas me dire quelques semaines ou mois plus tard : « Ty tu va être papa. », parce que là je crois que je me sentirais mal. C'est un scénario que je n'aimerais absolument pas avoir à vivre. Je n'ai rien contre Carry, hein. C'est juste que je ne veux mettre aucune fille enceinte. D'ailleurs, je me demande comment Alma fait...Je veux dire, avec tous ces mecs...elle ne tombe pas enceinte. Etrange. Elle doit avoir un truc pour éviter ça.
Revenons à nos moutons.
J'étais en euphorie, c'était mais alors là vraiment vraiment trop bon.
Je n'avais jamais atteint l'orgasme de ma vie : ça doit être parce que je suis vraiment trop rapide avec les autres filles ou que j'arrête avant. Mais ce soir, c'était la nuit de toutes les nouveautés.

Tout à coup, je sentis que l'extase diminuait, mes muscles se relâchaient, que ma température baissait, que mon cœur recommençait à reprendre son rythme normal, que ma tension disparaissait , que mon excitation s'en allait, que mon membre était redevenu mou, que tout revenait à la normale.
Mes pupilles redevinrent comme avant.
Tout était redevenu calme.
« Wow ! », lâchais-je avant de reprendre un peu mon souffle. J'étais en sueur. C'était à cause de la chaleur. Je vous avais dit que j'avais l'impression de faire 42°C !
Je clignais des yeux puis je sortis de Carry délicatement et me couchait doucement à ses côtés.
«C'était... »
Je tournais la tête vers Carry, même si nous étions toujours plongés dans le noir.
« ...magique. C'était vraiment bon. J'ai vraiment trop kiffé ! Merci Carry. ».
Je fis une petite pause en me serrant les lèvres, puis je repris : «Tu es une bonne partenaire. La meilleure que j'ai eu de toute mon existance. J'ai vraiment adoré ce moment avec toi. ».
J'approchais ma main de la joue de Carry et lui caressais la joue.
J'avais une impression de déjà vu.
Alma et moi. Octobre 2013. Dans mon Audi.
« Sinon...j'étais comment ? », demandais-je un peu inquiet. Je voulais savoir ce que je donnais quand même. Je voulais son avis. Je ne demandais pas ça par prétention, juste pour savoir ce que je vallais.
«On remet ça quand tu veux ! », fis-je soudain en souriant, d'un ton un peu enjoué, puis je demandais à Carry : « Tu...Tu reste avec moi ou tu pars ? » .
Je voulais tant qu'elle reste dormir avec moi! En plus Alma ne dira rien.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeSam 14 Juin - 16:16

Elle adorait ce qui se passait entre eux. Ce qu'elle lui avait fait et ce que lui, lui avait fait. Ça avait été délicieux. Vraiment trop bon. A un tel point que quand il stoppa, elle en fut presque déçu tellement elle en voulait encore. Elle en voulait encore, mais surtout, surtout, elle le voulait lui. Quand il s'était redressé pour la regarder, elle ne pût strictement rien lui dire, aucun son ne sortait de sa bouche si ce n'étaient les halètements, les expirations et inspirations rapides et irrégulières dont elle avait besoin vu son souffle court. Ty lui avait procuré tellement de plaisir qu'elle avait eu du mal à respirer correctement. D'ailleurs, instinctivement, pendant que son partenaire la chatouillait avec le bout de sa langue sur sa partie intime, elle avait attrapé fortement les cheveux de son partenaire, passé les mains sur la nuque de celui ci.
Voyant qu'elle était clairement dans une situation de faiblesse, il l'embrassa de nouveau, l'attirant vers lui, tandis qu'il s'allongeait. Leurs corps entraient encore une fois en contact, elle aimait ça. Elle aimait sentir les grandes mains du Sigma parcourir sa peau, ressentir la chaleur que son être dégageait et la partager avec lui. Franchement, lors de sa première rencontre avec le grand brun, elle n'aurait jamais, jamais, jamais pensé une seule seconde finir un jour dans un lit, avec lui, nus, à être sur le point de franchir la limite. Franchir la limite .. La limite, oui ! La franchir, oui aussi! Elle voulait que ça se passe maintenant ! Elle n'en avait rien a faire que quelqu'un ne débarque, ou que son téléphone sonne, elle voulait juste le faire, maintenant! Et puis, l'australienne pensait que c'était le moment, le bon moment.

Allongée à califourchon sur le jeune homme, elle décida de se décaler, de tout interrompre pour qu'il comprenne. Qu'il comprenne qu'elle voulait plus. Qu'elle ne se satisfaisait plus des baisers, et des caresses. Elle se positionna donc, sur le côté, sur son flanc, la tête posée sur une main, et l'autre baladeuse sur le corps de Ty. Elle faisait parcourir le bout de ses doigts, sur le torse, jusqu'au bas ventre du Sigma, puis, se mordit la lèvre inférieur et se la lécha sensuellement. Enfin, elle appela Ty a venir vers elle, a la prendre toute entière, juste elle. Rapidement, elle éteignit la lumière, se replaça, et le rappela dans un murmure. Elle attendit .. Enfin, non. Elle n'eut pas a attendre puisque celui qu'elle désirait, glissa jusqu'à elle, lui monta dessus presque immédiatement, et tant mieux. Quand il la surplomba, elle sentit, au niveau de ses cuisses, le sexe toujours durci de Ty. Elle sentit ses mains se poser près de ses épaules, et c'était bon. Soudainement, elle le sentit. Elle sentait qu'il entrait. Puis il était en elle, elle l'avait en lui. Quand il la pénétra, elle laissa échapper un petit gémissement qui voulait tout dire. D'ailleurs c'était peut être pour ça qu'il demandait si ça allait pour elle, n'importe quoi. Qu'est-ce qu'il croyait ? Que c'était sa première fois ? Qu'elle n'était pas habituée ? Pitié ... Elle avait fait ca déjà un bon nombre de fois, il n'avait pas a s'inquiéter. Elle allait très bien. Pour lui répondre, elle souffla un "Oui". Ce qui lui suffit largement, puisqu'il se redressa, et commença a exécuter des mouvements de va et vient qui étaient agréable pour lui, et pour elle. Elle aimait ça. Elle adorait ça! Elle voulait que ça continue, qu'il le fasse encore et encore. Il gémissait. Il criait. Et il n'y avait pas que lui. Non, Carry ne criait pas comme lui, elle était plus discrète, moins expressive. Ce qui, des fois, laissait a penser qu'elle ne prenait pas de plaisir, qu'elle simulait. La, ce n'était pas le cas du tout. Au contraire ! C'était peut être un des meilleurs coups d'un soir de sa vie.

L'australienne pendant l'ébat, se cambrait, relevait son bassin vers lui, elle s'arc boutait pour qu'il la pénètre mieux. Ce qui marchait. Il lui faisait énormément de bien. Il la traitait magnifiquement bien. Il était doué. Il était même mieux que Wyatt, enfin, ils se valaient. L'un comme l'autre étaient bon. Mais elle n'avait pas le temps de penser à son meilleur ami, elle était trop concentrée sur ce qui se passait dans cette chambre, avec ce mec !
Le désir brûlait son intérieur, il la consumait, il enflammait le creux de ses reins. Elle attrapait fortement le coussins, avant de se cramponner à Ty pour le tirer vers elle, pour qu'il soit plus proche. Elle passa donc ses bras derrière le dos musclé du jeune homme et se souleva. Il était bouillant.
Puis, quand l'Alpha s'était rallongée, lui, posa sa tête sur l'épaule nue de celle ci, et enfin l'embrassa tout en continuant les mouvements qui leur faisait un bien fou.
C'était juste parfait.

Le souffle des deux adolescents était de plus en plus court, après un bon moment, le plaisir commençait a s'accumuler, a arriver a son apogée. C'était limite l'extase. Ils touchaient le paradis. Carry ne parvenait plus vraiment à retenir ses gémissements et ses cris. En fait, elle n'avait plus envie de les contrôler. Elle n'avait pas la force, pas la capacité. Elle les laissait s'échapper de ses lèvres. Ceux ci exprimaient clairement son bien être, son excitation. Elle aimait sentir Ty en elle, elle adorait ça.
D'excitation justement, elle contracta son muscle, (j'ai lu ça dans un livre cherche pas xD), puis ses mains qu'elle posa sur les omoplates du jeune homme le griffa, jusqu'à mi dos. L'australienne était une tigresse, une sauvage. Elle laissait souvent, souvent sa marque. Et autant dire que c'était pas toujours bon, quand des mecs en couple se la tapaient. Bien fait pour eux. L'infidélité coutait cher a certains.
De sa bouche, Carry déposa des baisers furtifs sur ce qu'elle devina être le cou ou les pectoraux de Ty. Avant de saisir des siennes les lèvres du jeune homme, elle introduisit sa langue a l'intérieur, et peinait à respirer. Elle attrapa les cheveux noirs de son partenaire, attirant sa tête vers elle.

Faire l'amour était quelque chose de bon, d'apprécier par les gens, de sportif et .. De fatiguant. C'était un effort physique considérable qui parfois, crevait ceux qui l'exerçait. Les deux jeunes gens qui étaient en pleine forme, ne semblaient pas être atteints par la fatigue. Ils ne le sentait peut être pas pour l'instant, mais une fois que ce serait fini, ils auraient sans doute du mal a s'en remettre. Mais peu importait, c'était bon. Ça l'était encore plus quand Ty céderait, quand il lâcherait prise. Quand elle sentira en elle, ce qui venait de lui. Elle voulait que ce moment arrive, mais pas trop vite, elle voulait que ça continue, que ça ne s'arrête plus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeVen 13 Juin - 20:35


Oh Boy! We just burn like neons lights!
AVEC CARRY CHAINSAW


Carry me faisait penser un peu à Alma, la façon dont elle me dominait. Elle n'avait pas froid aux yeux. Je le vis d'autant plus quand elle me tailla une pipe. La première fois que j'ai eu droit à un truc pareil, c'était avec Alma, lorsque j'étais en dépression à cause de Kendall. Ça m'avait surpris, mais j'avais adoré. Et là, je kiffais trop, c'était clair. Des gémissements s'échappèrent de mes lèvres. La reine c'était Carry, car elle me dominait. Je la laissais faire, comme un véritable soumis.
Lorsque la demoiselle m'appris qu'elle voulait de moi, je la laissais à se questionner, car je ne lui répondis pas.
Carry devait se demander si je voulais encore d'elle car je ne réagissais pas. Pas pour l'instant. Je faisais celui qui était sourd, mais...pas pour longtemps. Je me jetai presque sur Carry pour lui lécher le haut puis ensuite, le bas du corps.
Je ne sais pas trop ce qui m'arrive enfin je veux dire...J'ai mangé du lion ou quoi ce matin ??? Je faisais des trucs que je n'avais jamais fait auparavant, je repoussais mes limites encore plus loin.
Je sentis que Carry était emportée par la sensation de plaisir que je lui proccurais avec ma bouche et ma langue. Les mains de la brunette me saisirent par la nuque puis les cheveux. Alors que j'étais entre ses jambes, j'entendais ses gémissements qui me prouvaient que Carry aimait cette gâterie que je lui faisais. Moi aussi j'avais du plaisir à faire ce que je faisais. Mon désir ne faisait que grimper en flèche, ma température aussi. Il me semblait que j'étais dans un four au maximum ou bien que mon corps faisait 42°C ou plus.
Lorsque j'eus fini, je relevais ma tête vers Carry, l'interrogeant du regard, mais celle-ci ne me répondit pas, car elle manquait de souffle. Elle haletait. Je fis un sourire en coin puis j'attirais Carry vers moi tout en l'embrassant.

Mon fantasme s’exauça car elle passait ses mains dans mes cheveux, s'agrippant à ceux-ci. De mon côté, je lui caressais le dos. Nos baisers étaient encore plus passionnés, encore plus enflammés. Je la voulais vraiment. C'était la première fois que j'avais des préliminaires comme ça avec une fille.
J'aimais avoir Carry contre moi. C'était une excellente partenaire, la meilleure. Alma avait perdue sa première place. Je n'imagine pas sa tête si elle apprend un jour qu'elle a été détrônée de mon classement par une simple AP ; mais heureusement qu'elle ne sait pas que j'ai un Top 5 des meilleurs coups d'un soir. En tout cas Carry était en tête maintenant.
Ses seins étaient contre les miens et ses jambes repliées de chaque côté de mon corps.
Tout à coup, Carry arrêta nos baisers. Je la regardais un peu avec étonnement, puis j'avançais mes lèvres vers elle pour tenter de l'embrasser. Mais la jeune-fille glissa sur le côté et son regard de feu croisa le mien. Je lisais son désir qui avait atteint son apogé. Elle me voulait. Elle me voulait maintenant. Elle se mordit la lèvre inférieure puis passa sa langue dessus. Elle était juste à croquer. La brunette roula sur mon lit et pencha son visage vers moi. Sa voix me dit : « Ty ... Je te veux maintenant. Viens ... ». Wow ! Jamais aucune fille ne m'avait dit un truc comme ça. Je fis un sourire, puis baissais la tête pour me tirer les cheveux et je reposais le regard sur elle. Je la voulais aussi, je ne pouvais plus attendre.
La miss se décala et éteignis la lumière.
« Viens. », m'appela dans un murmure Carry.
Oh Boy !

Je me glissais sur la jeune-fille comme un loup affamé puis je me plaçais à califourchon sur elle. Je plaçais mes mains de chaque côté de ses épaules.
Etant excité et la désirant plus que jamais, ça n'allait pas être très difficile.
J'êtais prêt.
Je pénétrais doucement en Carry puis je lui demandais si ça allait. Quand elle me répondit, je me redressais complétement et je me mis à faire des mouvements habiles du bassin. Je me mordis la lèvre inférieure en sentant l'adrénaline s'emparer de mon corps, tout entier.
Je fermais mes yeux de plaisir, mes lèvres s'entrouvrirent et je commençais à gémir pour de bon.
Des étincelles se dispersaient dans mon corps, je ne pensais plus à rien. Je me sentais planer. Le désir cédait place au plaisir.
J'expirais, je respirais bruyamment, j'avais chaud, je brûlais. C'était vraiment bon. Je n'avais pas couché avec une fille depuis Avril, ça m'avait manqué.
Mes mains vinrent serrer les draps, tandis que je penchais ma tête en arrière.
Mes mouvements de va et viens s’amplifiaient. J'étais en Carry et elle était en moi. Mes gémissements augmentaient et devinrent des cris. Je n'étais pas discret et je m'en moquais pas mal. De toute façon presque tout le monde était au bal.
J'entendais les gémissements de Carry et je sentais son souffle qui se mêlait au mien. Ma respiration était saccadée et mon cœur tambourinait contre ma poitrine. C'était un vrai sport, et j'aimais ça, c'était clair. J'en étais accro.
Je laissais échapper des paroles dans un gémissement : «Oh Carry ! Qu'est-ce que c'est bon ! Oh Boy ! Oh Boy ! ». Je plongeais ma tête contre l'épaule de Carry, serrant toujours les draps entre mes doigts.
Concentré sur ce que nous faisions, je continuais le mouvement qui nous donnaient du plaisir à ma partenaire et moi. Je relevais la tête puis mes lèvres vinrent retrouver celles de Carry . Je jouissais et, de temps en temps je faisais un « sssss » entre mes dents. J'étais à fond.
Je ne voulais pas que ça s'arrête. C'était vraiment intense, vraiment bon.


© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeVen 13 Juin - 18:35

Non, vraiment, en étant honnête ... Ty était véritablement bien foutu. Il était à mettre dans tout ses états une gamine qui n'y connaissait rien et à exciter une jeune fille qui aimait le sexe et qui le voulait lui. En tous les cas, l'australienne était particulièrement excitée. Elle avait d'ailleurs exprimé ça, en gâtant, si on pouvait dire, le Sigma. Elle l'avait d'abord caresser, puis n'avait pas hésité à lui faire une bonne et grosse gâterie, bien comme il fallait avec sa bouche. Elle avait pris soin de la faire correctement, et de lui donner un maximum de plaisir. Ce que, visiblement, elle avait réussi à faire. La demoiselle prenait soin de lui, parfaitement. Ou du moins, elle faisait ce qu'elle pouvait. Quand elle lui enleva son caleçon, elle se tenait au dessus d'un Ty totalement nu. Il n'avait plus rien, alors qu'elle, avait toujours son string dentelé noir. Elle dominait. Il était en position de faiblesse. C'était elle qui contrôlait, mais plus pour longtemps. Mais pour l'instant, c'était elle, la chef. Elle commença a effectuer des mouvements de va et vient avec sa bouche, sur le sexe de Ty, ce qu'il apprécia puisqu'il gémi légèrement. En fait, elle adorait que les mecs gémissent quand elle leur faisait des trucs. C'était un signe, une nouvelle fois de faiblesse. Il lui donnait l'impression de se contrôler de ne pas vouloir trop montrer qu'il aimait ça. Qu'il avait envie d'elle. Mais elle, elle savait.

Toujours en train de faire sa gâterie au jeune homme, elle s'amusa avec sa langue, ce qui devait normalement lui procurait du plaisir aussi. Puis, cela fait, elle cessa et remonta jusqu'au visage de son partenaire, lécha son cou, son lobe d'oreille et lui déclara dans un murmure qu'elle avait incroyablement envie de lui. Très, très envie de lui. Énormément envie de lui. Elle le voulait tout entier pour elle. Pour la nuit. Juste lui.
Alors qu'elle venait de lui dire ça, il ne répondit rien, ce qui la laissa quelque peu perplexe. Peut être était-ce parce qu'il n'avait finalement plus l'envie. Ce qui serait étrange puisque son membre toujours durci, ne semblait pas vouloir se ramollir. C'était généralement bon signe. Il resta silencieux, mais finalement, passa ses mains dans le cou de la jeune fille et lui mordît l'oreille, ce qui la fit frissonner. Puis, il descendit ses mains jusqu'à la fine taille de l'Alpha avant de collait sa tête a la poitrine de celle ci et de lécher son joli corps jusqu'à son dernier sous vêtement, qu'il lui retira. Puis, aussi inattendu était-ce, il commença à lécher et tout ce qui suivait la partie intime de la jeune fille.

Voilà le moment, qui lui faisait perdre ses moyens. Ce qu'il était en train de faire, la faisait fondre littéralement. Par réflexe, elle attrapa le jeune homme par la nuque et agrippa ensuite ses cheveux. Sa tête était entre ses jambes, elle ne pouvait donc pas le voir, mais elle le devinait. Des frissons la parcourait de toute part. Elle adorait ça, et elle ne pouvait pas retenir des petits gémissements, à intervalles réguliers, qui exprimer clairement son plaisir. Le plaisir qu'il lui donnait et qu'elle prenait a se laisser faire.
Ty était tout aussi doué de ses mains que de sa bouche, ou encore de sa langue. C'était sûrement et très certainement un bon coup. Elle n'avait pas eu tord de le suivre jusqu'à sa chambre et de passer la nuit ici !
Son entreprise dura quelque minute, aussi longtemps que la sienne juste avant. Et pourtant, c'était tellement agréable, que ça paraissait trop court au goût de la demoiselle. Elle en voulait encore et toujours plus. Elle aurait aimé qu'il continue, qu'il la touche, qu'elle puisse en profiter encore ... Mais toute bonne chose avait un fin, mais ... Pas totalement, les bonnes choses allaient arrivées ! Les meilleures choses même.

Quand il eut terminé, il releva la tête vers l'Alpha et l'interrogeait du regard, histoire de savoir si elle avait aimé. Enfin, il interprétait ça comme ça. En fait, elle avait tellement aimé, qu'elle s'était mise à haleter de plaisir, de désir. Elle avait le souffle court. Et même si elle aurait voulu le dissimuler c'était impossible. Elle ne s'en cachait pas. Elle ne le pouvait pas. Elle ne le voulait pas. Elle voulait qu'il voit qu'il lui faisait du bien, qu'elle aimait. Elle ne répondit pas à sa question, elle n'y parvenait pas. Elle ne pût même rien dire quand il lui avoua que lui aussi avait envie d'elle. La seule chose qu'elle trouva a faire, c'était de répondre a son baiser, et de se laisser attirer contre lui, quand il se rallongea et qu'il la serra contre lui. De désir et d'envie incontrôlable, elle passait la main dans les cheveux noirs du jeune homme, les attrapants, les lâchants, le tirer contre elle, se coller plus a lui, tenter de reprendre son souffle entre deux baisers. Oui parce que leur baiser, étaient devenus plus passionnés, plus rapide, moins espacés. Ils étaient rempli de désir et d'envie. Comme tout le reste.

Ty, était un excellent partenaire. Elle aimait ce qui se passait entre eux, elle voulait vraiment passer au niveau supérieurs. C'était LE moment ! Il fallait, que ça se passe maintenant ! Elle comme lui étaient excités. Ils avaient envie l'un de l'autre. Elle ne voulait plus attendre, et puisque c'était elle qui décidait, elle allait lui imposer ce dont elle avait envie.
Les jambes repliées de chaque côté du bassin du jeune homme et le buste complètement cambré, elle sentait la pointe de ses seins entrer en contact avec le torse de son partenaire. C'était juste parfait.
En y réfléchissant, elle voulait qu'il prenne les devants à présent. Elle voulait qu'il montre ce que lui savait faire. Et elle savait que ce devait être bien, après son petit épisode de toute a l'heure.
D'un coup, elle interrompit les baisers, et se fit glisser sur le côté du lit. Elle se positionna sur son flanc, et posa sa tête sur sa main. Elle le regardait d'un air enflammé, rempli d'envie, de désir.
Elle voulait qu'il vienne vers elle. Elle se mordit la lèvre inférieur avant de passer sa langue dessus. Puis, elle se fit rouler sur le dos, et pencha son visage vers le jeune homme.
Elle décida enfin de répéter qu'elle avait envie de lui.

"Ty ... Je te veux maintenant. Viens ..

Il fallait qu'il vienne maintenant ! Immédiatement ! Elle le voulais vraiment. Mais un truc la chiffonnait. La lumière n'était pas éteinte, et elle préférait largement faire cela dans l'obscurité. Avant qu'il n'ait le temps de bouger, elle remarqua une sorte s'applique près de la table de nuit de Ty. Elle en déduit qu'elle devait être reliée a la lampe du plafond, et rapidement, elle se décala, tendit le bras et plongea la pièce dans le noir, avant de se replacer comme elle était et murmura un "Viens". Elle l'attendait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeVen 13 Juin - 17:08


The temperature rises baby!
AVEC CARRY CHAINSAW



Je n'aurais jamais cru que ma soirée se terminerait ainsi. Qui l'eût cru ?
Finalement, j'ai bien fais de venir au bal de promo ! Bon je m'ennuyais c'était vrai, j'avais reçu un coup sur le nez mais Carry avait tout changé. Joy avait bien fait de me la pousser dans les bras pour danser. Et heureusement que je m'ennuyais, sinon, j'aurais jamais proposé de passer une nuit comme celle-ci.
J'aimais bien la tournure que prenait cette soirée. Je stressais légèrement, ayant peur de tout râter, mais rien ne pouvait être aussi pire que ma première fois avec Alma. Ce jour là, ça avait été la catastrophe. J'étais novice, j'avais été timide, je ne savais pas trop comment m'y prendre. Mais ce soir là c'est du passé.
Car cette nuit, je ne suis plus le Ty innocent. Je sais comment m'y prendre. C'est vrai que j'avais été un peu hésitant, mais je m'étais laissé aller et j'avais caressé Carry. Je me débrouille mieux avec Carry qu'avec Alma. Etrange. Enfin peu importe !

Je caressais l'Alpha sur toutes les parcelles de son corps bronzé comme le mien. La main de la jeune-fille caressait doucement mon membre, ce qui attisait le feu de mon désir et qui m'excitais encore plus. En même temps, elle passa sa main derrière ma nuque ce que j'adorais énormément. C'était un de mes fantasmes. Oui je sais, c'est très étrange comme fantasme. Je me redressais doucement pour embrasser Carry, et la langue de celle-ci alla rejoindre la mienne. C'était wow tellement agréable. Le goût du sucre et de l'alcool se mêlait à ma langue.
Je détachais ensuite le beau soutien gorge de Carry. Je refermais mes yeux lorsqu'elle m'embrassa. Lorsque je fermais mes paupières, j'apperçus un sourire sur les lèvres de ma partenaire.
Lorsque je les rouvrit, le soutien en dentelle noir avait disparu, et j'en déduisis que Carry l'avait jeté sur le sol avec les autres vêtements.
(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty 267590hummm
Après une énième hésitation, je décidais de caresser la poitrine de la brunette avant de descendre jusqu'à son string et d'y glisser ma main pour lui caresser le sexe. Carry semblait apprécier ce contact, et moi aussi d'ailleurs. C'est bien la première fois que je fais une chose pareille ! Pas même Alma n'a eu droit à ça ! Généralement, mes autres coups d'un soir sont très sauvages, limites brutaux. Alma et Carry ont bien de la chance car, j'agissais avec elles avec douceur, non avec brutalité. Bon je vous l'accorde, mordre et lécher ça fait un peu animal ; mais c'est tout ce que je fais de bestial.
La mistinguette trop trop sexy descendit jusqu'à mon membre qu'elle attrapa avec sa bouche pour me tailler une pipe dont je m'en souviendrais longtemps. Je poussais un gémissement de plaisir.
Carry s'occupait bien de moi et j'adorais ça. Elle se mit ensuite à faire quelques mouvements de va et viens, un avant goût de ce qui allait suivre bientôt. J'émis de nouveau un gémissement. Mon corps tout entiers prenait feu. Je voulais Carry encore plus que précédemment et je voulais qu'on passe une nuit enflammée.

Elle fini par faire glisser mon caleçon et me l'ôta. Je me retrouvais nu devant Carry. J'étais bien foutu, donc je n'avais rien à craindre de ce côté là. Carry s'approcha de mon oreille puis je sentis sa langue me lécher le cou puis mon lobe d'oreille.
Sa voix me murmura : « Ty ... J'ai vraiment, vraiment envie de toi ... Maintenant ... ». Je ne lui répondis pas tout de suite. J'accolais mes mains à son cou et je lui mordis passionnément l'oreille. Mes mains descendirent jusqu'à sa taille et je plongeais ma tête entre ses seins avant de les lui embrasser et de lui lécher tout le long du corps jusqu'à son string que je lui ôtais.
Voilà Carry nue à son tour. Je restais un moment à la matter, mais je n'avais pas fini. Elle m'avait donné du plaisir en me faisant une fellation, alors moi aussi j'allais lui en donner. Je me penchais sur son sexe puis je lui fis un cunnilingus. Osé ? Oui très. Pervers ? Peut-être.
Je n'avais jamais fait une telle chose de ma vie, mais j'avais enfin osé. J'espère juste que Carry a aimé. Je restais un bon nombre de minutes à lui donner du plaisir par cette pratique, puis je me redressais tout en la regardant de mon regard aguicheur, un petit sourire aux lèvres. Je levais mon sourcil genre 'alors tu as aimé ?' et je remontais jusqu'à son oreille en l'embrassant. Je lui murmurais alors de ma voix chaude et douce : « Moi aussi j'ai très très envie de toi Carry. ».
Je me remis à embrasser la brunette tout en la faisant pencher contre moi tandis que je me recouchais sur le lit. Je lui caressais la cambrure du dos et les fesses tout en priant pour que nous passions à l'étape suivante de notre merveilleuse 'ballade'.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeVen 13 Juin - 9:51

Carry aimait ça. Elle aimait sentir le poids d'un garçon sur son corps. Elle aimait sentir sa peau entrer en contact avec celle des hommes. Elle aimait sentir sa peau entrer en contact avec celle de Ty. Surtout avec celle de Ty. Elle adorait cette chaleur qui se dégageait d'eux, et cette envie qui ne faisait que grandir en elle. Ce désir qui ne faisait que s'amplifiait. Elle aimait !
Elle aimait aussi être allongée sous lui, en petite tenue. Elle aimait pouvoir le toucher, l'embrasser. Elle aimait la façon dont il la traitait, la façon dont ses lèvres touchaient les siennes. Tout se passait à merveille, et quand le Sigma demanda à Carry ce qu'elle voulait faire au sujet du préservatif, une touche d'humour de rajouta au moment puisqu'elle déclara qu'il faisait ce qu'il voulait mais qu'il ne devrait pas se plaindre si après, il était père. La réflexion eut tout l'effet qu'elle désirait. Le jeune homme parut choqué, sa bouche s'entre-ouvrit. Il avait une bouille trop mignonne et drôle avec cette expression sur le visage, au point de faire ricaner l'alpha. D'ailleurs, celle-ci, vu l'état dans lequel son partenaire était, décida d'annoncer que c'était juste pour rire et qu'il ne s'inquiète pas puisqu'elle prenait ses précautions de son côté elle aussi. Ce qui le rassura, mais il décida tout de même de ne pas en mettre. D'un côté, il n'avait pas tord. La sensation, avec et sans, était totalement différente, et inutile de préciser que l'australienne préférait largement sans !
Enfin, il demanda si elle préférait être dominée ou dominante. Étrange question a laquelle, pour seule réponse, elle laissa planer un silence, qui pour elle signifiait tout, alors que pour lui, ça ne voulait rien dire du tout.
Le jeune homme était légèrement prétentieux, il n'y avait aucun doute. Elle en avait déduis ça quand il lui avait dit qu'elle devait en profiter puisqu'un certain nombre de nana aimerai être a sa place. Certes, c'était vrai, mais quand même. De toute façon, ce qu'elle voulait, elle l'avait. Il aurait pu y avoir dix filles sur le coup, elle aurait tout de même fini, dans ce lit avec Ty. C'était sur. En tous cas, si elle le voulait vraiment, elle aurait tout fait pour.
D'un coup, d'une manière qu'elle même ne parvenait pas a expliquer, elle fit basculer l'adolescent et prit sa place au dessus de lui. Elle se retrouvait donc à califourchon sur lui, en sous vêtements. C'était une situation plutôt, sexy, fallait bien le dire. Et tout était calculé. Par rapport a sa technique, elle ne savait pas vraiment comment elle faisait, d'ailleurs elle n'était pas forcément tout le temps sur que ça fonctionnerai et pourtant jusqu'ici cela n'avait jamais failli. Et heureusement. Elle ne se voyait pas expliquer ce qu'elle avait tenter de faire, non vraiment. Elle ne pourrait que ce sentir conne dans cette situation.

Murmurant a l'oreille de Ty, qu'elle comptait en profiter et que ce soir, c'était elle qui dominait, il répondit qu'elle lui montre ce qu'elle savait faire. En fait, elle n'avait pas vraiment attendu qui ne le lui dise puisque déjà, la demoiselle descendit jusqu'au pantalon du jeune homme tout en l'embrassant un peu partout. Enfin, elle dégrafât le bouton et fit glisser le vêtement jusqu'a ses chevilles avant de le lui retirait et de le jeter près de la chemise et de la robe. Elle aperçut alors son téléphone qui semblait vibrer, mais elle s'en foutait. Peut être était ce Joy, ou peut être pas. De toute façon, elle était beaucoup trop occupée. Ty portait un caleçon noir. Sobre, classe. C'était bien. Mieux que certains qu'elle avait vu dans le passé. Du genre, motif en forme de cakes, ou avec des cœurs... Pitié.
La c'était bien. Quand elle remonta jusqu'aux lèvres de son partenaire, elle embrassa encore une fois certaine partie de son corps, son torse, ses abdos, son cou. Qu'enfin elle rejoint les lèvres, elle les saisit, et de sa main, caressa le buste du jeune homme avant d'atteindre le bas ventre dont elle s'empara, par dessus le vêtement. Elle le caressait. Mais ce n'était pas suffisant. Très peu coincée et gênée, elle fit glisser sa main a l'intérieur du caleçons et sa peau entra en contact avec celle du sexe de l'adolescent. Ce qui, visiblement, sembla lui faire du bien. Jetant un coup d'œil vers lui, elle le vit fermer a moitié les yeux, et murmurant quelque chose, si doucement qu'elle ne pût l'entendre. C'était comme dans un soupir. Il passait sa main sur les épaules, dans les cheveux et dans le dos de Carry. Elle lui donnait du plaisir et elle en était ravie. Pourtant, pour l'instant, seul lui profitait. Et ça, c'était hors de question. Carry décida alors de prendre de sa main libre, une de celle de son partenaire qu'elle posa sur sa cuisse. Elle voulait lui faire comprendre qu'il pouvait y aller. Qu'elle voulait qu'il la touche. Et le message était passé. Pas immédiatement puisqu'il semblait toujours un peu hésitant, mais au final, il comprit et se lâcha.

Il avait de grandes mains. Qu'elle adorait. Celles-ci passaient sur ses fesses, ses cuisses, puis remontèrent dans le creux de son dos pendant qu'il se redressait pour l'embrasser. Caressant toujours la partie intime du jeune homme, elle passa derrière la nuque de celui ci, la main qui lui avait servi a l'inciter a la toucher pour l'attirer plus près d'elle. Pendant leur baiser, elle glissa sa langue dans la bouche du Sigma. Il avait un goût sucré. Peut être du au bonbon et sucette qu'il avait mangé plus tôt. Sûrement. C'était passionné et intense. Le contact des mains avec son corps déclenchait un frisson incontrôlable qui parcourait son corps entier. Enfin, d'un geste impeccablement habillé, celui qui dansait parfaitement précédemment détacha tout aussi parfaitement le soutien-gorge de Carry. Il avait fait ça avec une telle facilité qu'un léger sourire étira les lèvres de la demoiselle, pendant qu'elle l'embrassait. Ce a quoi elle n'avait pas penser c'était que si elle avait sortir son téléphone de son sous vêtement quand il avait retiré sa robe, elle avait oublié ce qu'elle avait acheter à Shane avant le slow avec Wyatt. Les cristaux qui étaient dans une petite sacoche s'échappèrent du vêtements, et tombèrent a côté de Ty. Elle ne les vit pas tout de suite. En fait, elle peut d'abord soit de retirer complètement le sous vêtement. Et quand elle vit le petit sachet, elle l'attrapez discrètement avec le soutif et le balança par terre. Enfin, Ty après, être resté immobile une fraction de seconde, et s'être mordu les lèvres, se libéra complètement. De ses mains, il caressa la poitrine de sa partenaire, doucement. C'était agréable. Il savait s'y prendre. Elle appréciait.
Et ce n'était que le début, parce que si elle, touchait déjà sa partie intime, lui commençait a peine. En effet, il descendait enfin, jusqu'au string de la demoiselle et glissa sa main à l'intérieur. Ils entraient enfin dans le vif du sujet.
Il était excité et Carry le sentait. Son sexe était en train de se durcir. Il avait envie d'elle comme elle avait envie de lui. C'était logique. Ça apparaissait comme une évidence. Elle ne comprenait pas pourquoi elle n'avait pas eu le déclic plus tôt. Il n'a pas changé depuis leur rencontre dans la salle de musique si ? Oh ... Peut être un peu. Déjà, d'après ce qu'elle avait entendu, il n'était plus avec celle qu'il voulait épouser, elle était partie lui semblait-il. C'était peut être pour ça qu'il se permettait certaines choses. Avant, elle n'aurait même pas du espérer. C'était peut être la demande en mariage qui l'avait fait paraître ridicule. Maintenant, il n'avait plus rien de niais. Il avait tout d'un homme, qu'elle voulait.

Tandis qu'il la caressait, elle se courba vers lui de plaisir. Puis, elle jugea bon de passer au niveau au dessus. Descendant une nouvelle fois, jusqu'au bas ventre du jeune homme, elle l'attrapa avec sa bouche, et commença un mouvement de va et vient. S'il avait apprécié qu'elle le touche précédemment, il devrait aimer ça aussi. C'était même obligé. A moins qu'il ait un problème. Ce qui l'étonnerait.
Apres quelques mouvement, elle attrapa les sous vêtements et le fit glisser le long des jambes de son partenaire pour le lui retirer. Il se retrouvait donc entièrement nu. Cette fois, c'était lui, qui se retrouvait en situation délicate, si on pouvait dire.
Quand elle remonta jusqu'au oreilles de Ty, elle léchouilla son cou, puis son lobe, et enfin, murmura:

"Ty ... J'ai vraiment, vraiment envie de toi ... Maintenant ..."

Et c'était vrai. Elle avait envie de lui plus que jamais. C'était la première fois qu'elle le considérait comme un véritable mec, comme un partenaire potentiel, ce qu'il était de toute évidence. Elle voulait aller plus loin, maintenant. C'était bien beau de se caresser et compagnie, mais le vrai plaisir venait après. Et elle n'attendait plus que ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeJeu 12 Juin - 14:41


Damn, you are the fire of my desire!
AVEC CARRY CHAINSAW


HRP: T'inquiète pour le temps. Moi aussi j'étais pas trop à l'aise, j'ai mis deux ou trois heures à écrire ça. Je m'améliore un peu, ce n'est que mon 3ième rp hot. Je t'ai repondu, mais je ne sais pas si c'est bien ou si...c'est trop poussé. Donc si ça va pas, dit moi et je rectifierais! So, enjoy!

J'avais demandé à Carry si elle était claustrophobe au cas où. Je savais que Miss Rodriguez, ma colloc' l'était. Je comprend finalement son envie de liberté. Je fermais donc la porte à clé, par peur de me faire surprendre par le dirlo ou Alma. Imaginez un peu la tête que ferais Alma si elle entrait et elle tombait sur nous deux. Je pense que ça l'amuserait, mais, quand même...si c'est le dirlo, on se fera vite engueuler.

Puis je me lançais dans la gueule du loup...enfin je commençais par l'embrasser tout d'abord. Il fallait bien commencer non ?
Les lèvres de Carry étaient un vrai délice, douces et tendres. Je l'embrassais à fond.
A Sydney, on disait que j'étais le meilleur kisseur du collège et du lycée. Je me rappelle que mon premier baiser c'était quand j'avais 14 ans. Il s'est passé beaucoup de choses lors de mes 14 ans : premier baiser, bisexualité qui surgit de nulle part, ma première conduite sans permis dans la ville.
Enfin bref. Ne nous éloignons pas.
Lorsque je retirais ma veste en regardant Carry droit dans les yeux, elle me fit un regard de braise. Wow ! Une vraie femme fatale !
Je revîns vers elle et l'embrassais tandis-que ses mains me touchaient la poitrine. Elle défit rapidement ma cravate et les boutons de ma chemise. Je l'aidais quand même, comme à ma grande habitude.
Une fois torse-nu, les autres tatouages apparurent comme le flingue sur mon bras droit, le lion sur mon épaule droite. Sur mon dos il y avait un vrai bordel de tatouage : papillon noir à l'omoplate gauche, marque du gang dans lequel j'avais été, plume et tête de mort sur le bas du dos, un X sur mon coude droit et une phrase sous ce même bras droit : « No Sleep Until I'm Done » qui était une phrase en clin d'oeil à NY. Mais le problème, c'est que ces tatouages ne se voyaient presque plus, car ils étaient FAUX. Le seul tatouage qui restait bien noir et très visible était le cygne sur mon pied.

Je portais l'Alpha jusqu'à mon lit et contrairement à Alma qui était légère comme une plume, je trouvais qu'elle était d'un poids normal. Alma devait être anorexique...
Nous échangèrent encore et encore des baisers fougueux qui me faisait vraiment plaisir et qui me donnaient encore plus envie de Carry. J'y mettais vraiment tout mon cœur, j'étais à fond.
Je voyais que Carry était impatiente, ça se voyait dans son regard. Je ne montrais pas mon envie, voulant rester neutre. C'était pour faire genre 'je suis mystérieux'. Mais au fond, j'avais vraiment envie de la brunette.
J’interrompis notre baiser fougueux et je demandais à ma partenaire si elle voulait qu'on mette un préservatif. Elle se mit à rigoler puis me dit : « C'est au choix, mais ne vient pas te plaindre si dans neuf mois tu es papa hein ! ». Ma bouche s'entre-ouvrit et mes yeux s'écarquillèrent un peu. J'imaginais un instant si Carry tombait enceinte. Ce serait la catastrophe....mais en même temps je serais ravi de devenir un père, mais bon...pas à 19 ans seulement quand même.
La jeune-fille me calma un peu car elle lisait dans mes yeux la peur, en me disant que c'était pour plaisanter et que je n'avais pas à m'inquiéter. Je lui fis alors un petit sourire timide, que je faisais quand j'étais petit.
J'ai peur de la mort et des trains, mais j'ai peur aussi de mettre une fille enceinte. Pourtant, je ne mets jamais jamais de protection. J'ai l'impression que ça me perturbera et m'énervera plus que d'autres choses. L'idée même d'en porter me stresse. Je suis libre moi ! Or, j'ai une boîte toute neuve de préservatifs dans le quatrième tiroir de ma commode.
(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Tumblr_lfabslRiGB1qd41g8o1_500
« Heum...Je crois que je vais rester sans. Je n'en ai jamais mis de ma vie et je crois pas que c'est aujourd'hui que ça va commencer. »
Puis je lui demandais si elle préférait être dominante ou dominée, mais à cela Carry ne me répondit pas. Me penchant près de son oreille je lui murmurais d'en profiter. Je l'embrassais ensuite puis, je me redressais et restais donc là, à la regarder. Carry est une jeune-fille vraiment sexy. Son visage est agréable à regarder, ses lèvres pulpeuses, son regard envoûtant et ses formes pleines de charmes. Elle portait un ensemble qui lui allait vraiment bien et que j'aimais bien : un soutien-gorge et un string en dentelles noirs.
Quand elle se mordit la lèvre inférieure, je n'avais qu'une hâte : passer au niveau supérieur.
Sans que je ne puisse expliquer comment, Carry fit une manœuvre et je me retrouvais à sa place. Elle se trouvait maintenant à califourchon sur moi.
Je la regardais de mes yeux enflammés et je mordis ma lèvre inférieure à mon tour tandis qu'elle plaquait une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Elle se pencha sur moi et me murmura dans l'oreille : «Je compte bien profiter de toi, c'est une certitude, et pour répondre a ta question ... Ce soir, chéri .. C'est moi qui domine ... ».
Je lui fis un sourire et lui demandais : « Montre moi ce que tu sais faire bellisima. ».
Mais je n'eus pas à attendre longtemps. Elle descendit de mon oreille jusqu'à mon pantalon en m'embrassant et je la laissais faire. Elle m'enleva le pantalon bleu marine qui alla rejoindre la robe de Carry sur le sol et ma veste.
Je me retrouvais donc en caleçon noir de la marque Calvin Klein. Je ne portais que des caleçons noirs et en plus de cette marque. C'était déprimant, fallait que je trouve d'autres couleurs.
Nous étions donc tous les deux en sous-vêtements. Carry m'embrassais à certaines parties du corps comme par exemple mon épaule, mes abdos, ma poitrine. De mon côté je lui caressais le dos, les épaules, les cheveux. Je voulais aller plus bas, mais je n'osais pas pour l'instant.
Carry elle, osait. Car je sentis sa main descendre doucement sur mon torse. Mon cœur battait vite, le désir m'enflammait. Le contact avec la peau de Carry me donnait des frissons. Mais c'était loin d'être fini, car la suite arriva. La miss arriva à mon membre qu'elle saisit et caressa d'abord par dessus mon sous vêtement. Elle glissa sa main à l'intérieur Je lâchais dans un souffle un « Oh Boy ! » involontaire en fermant à demi les yeux de plaisir. Ma température grimpa en flèche, mon cœur s'accéléra et mon désir augmenta. Je sentis Carry m'attraper la main. J'ouvris les yeux et je la vis la poser sur sa cuisse. Je désirais Carry plus que tout autre chose. Je la voulais maintenant, je ne pouvais plus attendre. Elle était le feu de mon désir.
Je me mis à caresser sa cuisse. J'hésitais encore à la caresser totalement. Oh et puis zut ! Je voulais lui donner du plaisir et en avoir en retour, alors autant y aller à fond. Cette occasion en était une bien belle et il fallait en profiter au maximum car elle ne se représenterait pas deux fois.
Mes mains devinrent baladeuses mais pour de bon cette fois. Je caressais les fesses, les cuisses de Carry. Je me redressais doucement et j'attrapais ses lèvres avec les miennes pour un autre baiser encore plus passionné. Je glissais mes mains sur le dos de celle qui avait été ma partenaire de danse quelques heures plus tôt et je fis céder son soutien gorge en une fraction de seconde. S'offrit alors à moi un spectacle magnifique. Carry était trop bien foutue ! Elle avait ce qu'il lui fallait là ou il fallait. Je restais un peu bouche-bée, puis je mordis mes lèvres un instant avant de caresser ses seins doucement. Puis je glissais ma main dans le dernier sous vêtement que portais la brunette pour pouvoir caresser son intimité. Je sentais mon membre se durcir, j'étais excité comme une puce (non en fait, plus que ça) et je voulais Carry rien que pour moi tout seul juste le temps d'une nuit. Juste le temps d'une nuit.



© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeMer 11 Juin - 18:34

Bravo Joy! Bravo Joy ! Bravo Joy ! Et enfin, pour une dernière fois: Bravo Joy ! Et surtout merci ! Oui parce que la, c'était tout ce que Carry pourrait dire a la rouquine si elle était en face d'elle. Beh ouais. Après tout, c'était grâce à cette gamine qu'elle se retrouvait la, a suivre ce beau mec qu'était Ty, jusqu'à sa chambre pour .. Y faire ce qu'ils y feront. Apres avoir danser deux fois ensemble, et avoir été guidée par le Sigma jusqu'au dehors de la salle de bal, ils avaient échangé deux baisers, très furtif, et avaient décidé de se rendre dans le bâtiment de sa confrérie a lui. C'était soit ça, soit sa chambre a elle, chez les Alpha. Il avait opté pour son endroit a lui. Et ça ne dérangeait pas la demoiselle. C'était un peu comme s'il prenait les devants, a l'emmener chez lui, et ne pas se laisser inviter chez sa partenaire. C'était bien.
Mais la n'était plus le sujet, elle pensait a ce qu'il allait se passer. Et elle avait hâte. Le peu d'alcool qu'elle avait dans le sang suffisait a lui donner très, très envie. Plus que d'habitude, et dieu seul savait, si elle aimait ça, et qu'elle y pensait souvent ! Carry emboîtant le pas de Ty, ils atteignirent le bâtiment des rebelle, dans lequel ils entrèrent. C'était .. Rouge. Il y avait beaucoup de rouge. Ça avait l'air sympa, détendu, et complètement taré ! A bien y réfléchir, l'australienne aurait apprécier -sans doute- faire partie de ceux la. Peut être s'y serait-elle senti mieux. Allait savoir.
Faut dire que ça lui ressemblait plus. Même si ça part artistique était tout comme celle rebelle omniprésente dans sa vie.
Elle traversait les lieux jetant des regards un peu partout pour analyser l'espace. Plus elle avançait plus elle se disait qu'elle aurait facilement pu vivre parmi ces gens. Mais ce n'était pas le cas.

Enfin, elle qui ne prêtait plus attention à où elle était emmenée, fut interrompu dans ses pensées quand elle vit Ty s'arrêter devant la porte de la chambre numéro 5. Insérant les clefs dans la porte, il le déverrouillage en faisant faire deux tours aux verrous. Lui, au moins était prudent. C'était pas comme l'australienne, elle ne prenait même pas la peine de fermer ne serai qu'à un tour la porte. Elle la claquait juste et s'en allait. C'était pas chez les Alpha qu'il risquait d'y avoir des vols ou autre. Chez les Sigma en revanche, c'était une autre affaire.
Du bout des doigts, le jeune homme poussa la porte de son univers et l'adolescente se retrouva face à une pièce semblable à son espace personnel à elle, sauf que c'était trois fois plus le bordel ici, que la où elle logeait avec Mikah. En effet, les deux artistes, ne laissaient jamais rien trainer. Pour Carry ce n'était pas par principe de propreté, c'était juste qu'il n'y avait rien a laisser trainer en fait. Voila tout.
Dans son espace à lui, il y avait un côté où régnait l'ordre et le bon rangement, tandis que de l'autre, c'était a se demander si une tempête n'était pas passer dans le coin.
Du coup, ne sachant du ou de la colocataire que son prénom -Alma- elle en déduit que le côté en vrac était celui de son partenaire. Et bien elle se trompait !
Quand celui ci referma la porte il eut l'étrange idée de demander a la brunette si elle était claustrophobe. Étrange question, a laquelle elle répondit que non. Et heureusement ! Elle n'imaginait même pas quel calvaire ce serait si elle l'était.
Enfin, elle eut a peine le temps de répondre et de regarder la chambre que Ty, s'approchait déjà d'elle. D'un geste doux, il écarta les quelques mèches de cheveux brunes qui chatouillaient la jour de Carry, avant caresser son visage et de le prendre entre ses mains avant de l'embrasser. C'était un baiser différent. Différent des deux précédents, devant la salle de bal, qui eux, étaient plus rapides, plus furtifs. La, c'était différent, c'était vrai, c'était intense. L'australienne, à la réflexion adorait les lèvres du grand brun, vraiment. Elle adorait que les siennes entrent en contact avec elle. C'était une bonne sensation, qui attisait le désir qui s'éveillait en elle.
Celui ci d'ailleurs, s'amplifia quand la bouche de Ty se déposa dans son cou et qu'elle sentit les bretelles de sa robe descendre sur ses épaules. Ça y était. Ça commençait.

Carry n'attendait plus que ça, elle le voulait. Elle le voulait lui, juste lui, pour cette nuit. Quand il recula pour retirer sa veste et ses chaussures, elle lui lança le regard le plus enflammé que jamais elle n'avait eu. Ce n'était peut être pas le plus, mais presque. Se rapprochant d'elle, le Sigma reposa ses lèvres sur celle de la brunette, et les lui mordit légèrement. Elle adorait ça !
Instinctivement, ses mains à elle, frôlèrent le torse du jeune homme et commencèrent a défaire la cravate et les boutons de la chemise qu'il portait et qui lui allait irrésistiblement bien. C'était pas si compliqué que ça, mais il lui donna un coup de main, ce qui allait donc beaucoup plus vite.
Rapidement torse nu, Ty continuait d'embrasser l'Alpha, jusqu'à ce qu'il la porte, la soulève et l'emmène jusqu'à son lit. Son lit ? Celui impeccablement fait était son lit ? Et bien. Elle n'aurait pas cru. Mais elle n'avait pas vraiment eu le temps de s'en rendre compte, elle était trop occupée à embrasser son partenaire et à caresser les muscles de celui-ci.
Tandis qu'il descendait le long de son corps pour enlever ses talons, la demoiselle ne parvenait pas a détacher son regard de ce mec. Il était vraiment magnifique ! Parfait en fait. Oui, parfait était le mot ! Elle avait envie de lui plus que jamais et quand elle le vit, déposer ses chaussures au sol, elle n'avait qu'une hâte c'était qu'il remonte vite pour l'embrasser encore et encore. Étrangement, elle avait peut être pensé un peu trop fort puisque très vite, le jeune homme se retrouvait au même niveau qu'elle, à mordiller son cou, et a la lécher de son soutient gorge jusqu'à sa bouche, avant de l'embrasser vraiment, intensément. Leurs langues se touchaient, s'entre choquaient, se liaient et se déliaient. C'était agréable. Elle sentait que Ty serait un bon coup, peut être même, un des meilleurs.

Tout se déroulait à merveille, même si rien n'avait réellement commencé. En fait, ils se touchaient et s'embrassaient juste. Pourtant, ça allait arriver, elle le sentait. Elle en avait envie, elle en mourrait d'envie même ! Elle avait envie de lui c'était clair. Elle était excitée , c'était clair aussi. Et elle ne le cachait pas elle le montrait.
Alors qu'ils étaient encore et toujours en train de s'embrasser, Ty interrompit le baiser en posant un question qui fit ricaner la jeune fille. Il était en train de lui demander si elle souhaitait qu'ils utilisent un préservatif ou pas. C'était surprenant. En général, si le gars le mettait, il le mettait sinon, elle ne l'exigeait pas. De son côté Carry prenait ses précaution.
D'un ton ironique et amusé elle dit : "C'est au choix, mais ne vient pas te plaindre si dans neuf mois tu es papa hein !"
Elle sourit en voyant l'expression du jeune homme, puis elle enchaîna lui expliquant que c'était pour rire, et qu'il n'avait pas a s'inquiéter. Elle prévoyait les trucs de son côté.
Ensuite, il demanda tout aussi spontanément si elle préférait être dominée ou dominante. A cela elle ne répondit rien, et attendit. Ty, la fixait de son regard brun, et s'approcha de son oreille droite avant de murmurait:
" Profites-en bien...Des milliers de filles rêveraient d'être à ta place...Mais toi tu es la meilleure candidate."
En profiter, elle allait en profiter, il n'avait pas à s'en faire pour ça. La meilleure candidate ? Sans doute. Des milliers de filles ? Peut être pas, mais un bon paquet, oui. Et peut être bien que oui, elle était chanceuse. De toute façon, avec elle, les meilleurs finissaient dans son lit. Toujours.
Se mordillant la lèvre inférieur, elle patienta quelque instant, et d'on ne sait quelle façon, elle parvint à retourner Ty sur son lit, et a finir assise, sur lui, a califourchon. Alors ? Qui dominait maintenant ?
Recalant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle se pencha a son tour vers une de celle du jeune homme pour lui murmurait "Je compte bien profiter de toi, c'est une certitude, et pour répondre a ta question ... Ce soir, chéri .. C'est moi qui domine ..."
Oui, c'était elle qui dominait, d'où la posture. D'ailleurs, elle qui se retrouvait en sous vêtement, était bien la seule, puisque lui, avait encore son pantalon. Elle décida de descendre de son oreille jusqu'à son bas ventre en embrassant chaque partie méticuleusement.
Enfin arrivé à l'endroit souhaité, elle détacha le bouton et descendit le vêtement jusqu'au bas du corps, avant de l'enlever. La jeune fille remarqua alors une tâche noir, sur le pied du Sigma qui représentait un cygne. C'était jolie comme tatouage.
Mais la n'était pas le sujet. Ils étaient a présent a égalité. C'était ce qu'il fallait. Lui en caleçon, elle en soutien gorge-string. C'était son ensemble préféré. Le noir, dentelé. Magnifique. Elle avait bien fait de le mettre !
Remontant vers le visage de son partenaire, elle, l'embrassait de temps en temps, à certain endroit du corps, comme elle l'avait fait précédemment. Puis quand ses lèvres rentrèrent de nouveau en contact avec celles du jeune homme, elle fit descendre sa main, le long du torse musclé de Ty jusqu'à son bas ventre, qu'elle saisit, et qu'elle caressa. Il fallait bien commencer par quelque chose, elle n'allait pas attendre qu'il fasse le premier pas. Ce soir, dans cette chambre, contrairement à dans la sale de bal, c'était elle qui allait mener la danse. Il n'avait pas vraiment le choix.
D'abord par dessus le vêtement, elle glissa sa main à l'intérieur, tandis qu'elle prenait une du Sigma qu'elle posa sur sa cuisse à elle.
Elle ne voulait pas être la seule a profiter. Il fallait que lui aussi le fasse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitimeDim 8 Juin - 20:45


Just you and me together for one night
AVEC CARRY CHAINSAW



Nous étions sortis du bal Carry et moi. Je lui avais proposé ma chambre comme lieu de notre 'ballade'. Ce langage codé avait été utilisé juste pour le bal, car nous tous les deux savions bien ce que nous ferions cette nuit. Je n'arrivais toujours pas à croire que j'avais osé faire des avances à Carry, et qui plus est, avaient été acceptées. Carry serait donc la deuxième personne de Wynwood à coucher avec moi. Wow ! Ça me changerait d'Alma, ma colloc' et sex-friend. D'ailleurs, j'avais bien de la chance, car celle-ci était toujours au bal. Je priais qu'elle se fasse accoster par un mec ou qu'elle s'en aille dans un bar, qu'elle se fasse harceler par sa cousine ou bien qu'elle soit retenue par des amis. Elle devait absolument rester là où elle était.
Si nous étions partis dans la chambre de Carry, je serais dix-milles fois plus inquiet que maintenant, car ce serait de Mikah qu'il s'agirait. Il serait choqué, le pauvre. J'imagine quand même la scène, et je vois bien la tronche horrifiée et dégoûtée de Mikah. Il serait reparti tout triste ou bien tout fâché. J'avais donc préféré par prudence que nous irions dans ma chambre.

Je fis entrer l'Alpha Psi dans la demeure des Sigma Mu. Le bâtiment était parsemé de rouge, la couleur de la confrérie.
Nous marchâmes jusqu'à la porte de la chambre. Un 5 décorait celle-ci.
Je sortis de ma poche mon trousseau de clé qui contenait ma clé de moto, celle de ma voiture, celle de mon casier et enfin la chambre 5 et une statue de la liberté (en souvenir du lieu de ma naissance) ainsi qu'une plume (en hommage à ma tribu) sans oublier un petit Kangourou (pour me rappeler de Sydney).
J'ouvris la porte qui était fermée à double tour puis je poussais la porte du bout des doigts. J'allumais la lumière et la pièce s'éclaira. 
La chambre était plutôt bien rangée, sauf le coin d'Alma qui était un peu légèrement bordélique. Je n'ai rien à dire puisqu'il y a quelques jours, mon coin était dix fois plus pire que le sien.
« Bienvenue dans mon humble demeure ! », fis-je en faisant une petite révérence et en faisant signe à Carry d'entrer.

Mon coin était nickel. Tout était bien rangé, bien propre. J'avais même réorganisé les posters de motos et de voitures, d'Amérindiens, de loups et affiche de films (Pirates des Caraïbes, Fast &Furious), ainsi que les photos de ma mère, de ma famille Amérindienne, de mes ex-potes de gang et de moi avec Alma. J'avais rangé le poster de Twillight entre des cahiers, car j'en avais un peu marre de le voir.
Bref.
Je m'avançais de la porte et la refermais. Me souvenant de ma seconde fois avec Alma dans cette même chambre, je fermais la porte à clé, puis je demandais quand même à Mlle Chainsaw : « Dis moi, tu n'es pas claustrophobe  au moins? ».

Je me tournais vers Carry et m'approchais d'elle comme un loup qui attaquerait sa proie. Mama Mia! Elle est juste trop sexy !
J'écartais ses cheveux en posant ma main sur sa joue puis je pris sa tête entre mes mains et me penchais sur elle pour l'embrasser avec fougue et passion. Ses lèvres étaient douces.
Mes mains devinrent baladeuses et je me mis à caresser son épaule doucement. Je posais mes lèvres sur son cou tout en faisant glisser la bretelle de sa superbe robe noire. Je m'occupais de la deuxième bretelle puis reculais un peu pour enlever ma veste bleue marine que j'abandonnais sur le sol. J'ôtais ensuite mes souliers et mes chaussettes. C'est ainsi que mon premier tatouage apparu : le cygne.
Mes lèvres vinrent retrouver celle de Carry de nouveau et je lui mordis les lèvres doucement. Lorsque la demoiselle voulut enlever ma cravate doré or et ma chemise, je l'aidais tout en l'embrassant. Je sentais le feu du désir me dévorer. Je la pris dans mes bras et la portais jusqu'à mon lit impeccablement fait, sur lequel je la posais délicatement. Je grimpais ensuite sur le lit, glissais jusqu'à ses chaussures que j'ôtais et que déposais doucement par terre avant de me redresser et de remonter jusqu'à ses lèvres. Je voulais juste que du plaisir et de la passion. Pour la première fois de ma vie, je comprenais Alma. Pourquoi mettre des sentiments pour une histoire d'un soir, alors que sans c'est tellement mieux ?

J'étais certain que je vivrais une excellente nuit avec Carry. Joy avait bien fait de me l'emmener pour danser. Je vais la remercier plus tard, mais pour l'instant, revenons à nos moutons. Je m'approchais du cou de l'Alpha Psi et le lui mordit doucement tel un louveteau avant de lui ôter délicatement la robe que je ne voulais en aucun cas abîmer.
Je léchais la brunette de son sous vêtement jusqu'à son cou puis je glissais ensuite ma langue dans sa bouche, l'embrassant comme jamais auparavant. Nos langues se touchaient, s'entremêlaient et j'adorais ça, je dois l'avouer. Ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas couché avec une misstinguette, préférant rester fidèle à Ashley et à Mikah, mais aujourd'hui je brisais mes promesses que je leurs avaient faites. Tant pis. L'amour est une belle chose, mais le sexe en est une autre.
Soudain, une question me traversa l'esprit que je m'empressais de poser après ce baiser passionné : «Tu voudrais qu'on mette des préservatifs ou tu préfère sans ? ». Je posais cette question au cas où, car il existait encore des filles qui voulaient des rapports protégés, alors il fallait toujours demander par prudence. Puis je demandais : « Tu préfère être dominante ou dominée ? ». Là aussi c'était au cas où, car je ne voulais pas la déranger pour quoi que ce soit. Certes, j'aimais dominer, mais ça ne me dérangeait pas d'être dominé non plus. J'observais Carry de mes yeux bruns, attendant sa réponse. Elle était vraiment magnifique. Je m'approchais d'une des oreilles de Carry et je lui murmurais : « Profites-en bien...Des milliers de filles rêveraient d'être à ta place...Mais toi tu es la meilleure candidate. » Je lui fis un sourire, lui faisant voir toutes mes dents bien blanches et je lui fis un clin d'oeil. Je m'avançais encore près d'elle et l'embrassais de nouveau tout en la caressant. J'étais sûr qu'elle allait aimer la 'ballade'.
(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Tumblr_m11uj9ka0E1r6yxyso1_r2_500



© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Empty
MessageSujet: Re: (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty   (X) Just you and me together for one night-Carry & Ty Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(X) Just you and me together for one night-Carry & Ty
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparaison des armures blue def/forti/eva
» diverses questions sur les drop ns et les mob de moonshines
» Mon projet pour Apo
» Les Festivaux ou Festivals si vous préférez de cet été 2007
» NightShadow helm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: