AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Veux-tu devenir ma fausse amie? (PV Anou ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Veux-tu devenir ma fausse amie? (PV Anou ♥)   Jeu 12 Juin - 18:40

Veux-tu devenir ma fausse amie?
Anou & Alyssia


Ce rendez-vous était une perte de temps phénoménale. Clairement, j’aurais pu prévoir quelque chose, mais devoir me rendre sans broncher à une visite guidée ne m’enchantait guère. Bien sur mon devoir était d’aller la prévenir que je refusais toute coopération. J’aurais aussi bien pu ne pas y aller, et la laisser poireauter indéfiniment, mais quelque chose me disait qu’elle finirait par croiser le dirlo, puisqu’en plus c’était devant son bureau que nous avions rendez-vous, et que je me ferais de ce fait coincer, et là n’était pas mon but, d’autant plus que je n’avais pas encore commencé les cours ici. Je voulais me faire bien voir, c’était primordial, même si je savais que je n’étais pas la plus assidue des élèves, mais un bon dossier me permettrait d’entrer à l’université, et malgré mes difficultés, j’essayais au mieux de m’en sortir. Tout ce qui me restait c’était des remarques positives, et je ne pouvais pas me permettre d’avoir des avertissement et blâmes collés en haut du dossier. Certes, j’étais une garce de première catégorie, mais j’étais respectueuse, ce qui peut sembler à première vue incompatible. J’ai autre chose à faire que passer ma vie en colle, ou à faire des punitions, je préfère laisser ça à d’autres téméraires simplets.

Du coup, c’était à contre cœur que je me rendais dans les couloirs de l’administration, trainant des pieds, pour aller rencontrer la fameuse Anouchka. Arrivée devant elle, je ne la laissais pas en placer une pour lui exprimer ma façon de penser, et bien entendu il avait fallu qu’elle réplique, au lieu de tout simplement en profiter et partir faire d’autres choses plus intéressantes. Coriace, mais certainement pas autant que moi, on allait avoir du mal à s’entendre toutes les deux. Parce que les guiches comme elles, je ne me laisse certainement pas faire, je ne me rabaisse pas, et ne m’exécute pas sous leurs ordres, elle ne mérite certainement pas que je le fasse. Si ça avait été quelqu’un d’autre, j’aurais pu revoir ça à la hausse, mais là non, pas discutable, d’autant plus que ça concernait un soit disant devoir dont on ne m’avait jamais tenu au courant. Devoir inutile par ailleurs parce que je ne suis pas sotte je sais faire ma propre visite toute seule, je suis bien arrivée à Miami par ma propre initiative, et c’était une autre paire de manches.

Oh comme tu es mignonne, un parfait petit disciple de Jésus, dis-je faussement émue. T’es lèche-cul comme ça avec tout le monde ? Parce que crois-moi avec moi ça marchera pas.

Alors oui certes, j’aurais très certainement fini par obéir moi-même au directeur parce que bon c’est le grand chef, et que de lui dépendait mon avenir, mais de là à jouer à la petite lèche botte, jamais de la vie. Non mais vous l’avez entendu ? « Monsieur le directeur » avec son air hautain, et son sourire aussi faux que possible. Si elle essaie de se faire passer pour la gamine exemplaire, il va falloir qu’elle apprenne à mieux jouer la comédie que ça.

Merveilleux ? Ca t’arrache la gueule de le dire, je le sens. Fais pas celle que ça amuse, ça se voit que t’as pas envie de le faire, pourquoi tu t’entêtes ? T’as peur de te faire coller ? Remarque je n’aimerais pas me retrouver une heure en ta présence à écrire des centaines de lignes.

Trop peu pour moi, devoir me la farcir encore plus. Encore, si je me taisais et que je la suivais gentiment j’en aurais définitivement fini avec elle, mais j’avais vraiment pas envie là tout de suite, et ça je pense qu’elle allait vite s’en rendre compte.

Ma jolie ? Je peux savoir depuis quand tu te permets d’user de sobriquets de ce genre avec moi ? On n’est pas amies que je sache. Je veux bien le faire ce putain de tour, parce que j’ai pas envie d’être classée comme rebelle de service dès mon arrivée, mais pas de familiarités, contente toi de me faire visiter sans trop parler, ça suffira amplement.

Sérieusement, pourquoi fallait-il qu’à chaque fois on en fasse des plats pour un tout petit truc de rien du tout. Moi ? Commander ? Fallait pas non plus abuser, je suis pas Hitler, j’ai juste un caractère instable, et une forte envie de montrer que j’ai du caractère pour quelqu’un de quatorze ans, et elle est âgée d’un an de plus seulement, qu’elle se la joue pas autorité avec moi, encore si ça avait été un universitaire j’aurais pu être intimidée davantage, mais elle et son jeu de pouf décolorée, jamais.

Tu sais, j’avais juste besoin de connaître ton prénom, ça me suffisait déjà. D’ailleurs en parlant de ça, c’est qui qui te l’as donné ce prénom ? Demandais-je. Non parce que ma pauvre ça ne doit pas être évident tous les jours, enfin passons, moi c’est Alyssia, mais je pense que tu le sais déjà. Et je rentre en Freshman en septembre et je n’ai pas de confrérie pour le moment je viens d’arriver, mais de ce que j’ai pu entendre les Eta vous êtes un peu les m’as-tu-vu du lycée ? Pas mon genre, au moins je risque pas de t’y croiser, non moi ce qui me branche c’est le sport, l’exercice, la compétition, les défis, tout ça, pas un concours de qui a le plus beau maquillage, j’ai pas peur de suer, de me défoncer ou de me casser un ongle, je sais que tu t’en fous, mais c’est histoire que tu ne te permettes pas de me juger au premier abord, d’accord, au moins ça rendra cette après-midi plus agréable.

Je la toise du regard, sur un ton sec, et même si je ne la dépasse pas en taille, je n’ai pas peur de l’affronter, et de lui tenir tête quoiqu’il arrive. Certes, ça ne rentrait pas en adéquation avec la situation où du coup je me pliais un peu à cette visite, ordre du dirlo, mais je comptais lui faire regretter, au moins que ça serve à quelque chose.

Bon Anouchka, dis-je en insistant sur son prénom. On commence par où ? Parce que bon moi je ne connais pas du tout les lieux, et si tu ne veux pas que j’aille me plaindre de ton incompétence, il vaut mieux que tu te montres à la hauteur, d’accord ? Dis-je ponctuant ma phrase d’un large sourire.

Tout ce que je voulais savoir c’est si elle allait bravement accomplir sa mission ou lâcher prise parce que je suis une emmerdeuse invétérée, à elle de voir, mais si ça se trouve, j’allais pouvoir en tirer profit et avoir besoin d’elle par la suite, mais ça, ça ne sera qu’à voir en fin de visite, parce que de ce que j’ai pu voir, ça va prendre un sacré temps.


HRP:
 
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Veux-tu devenir ma fausse amie? (PV Anou ♥)   Lun 9 Juin - 12:17




Alyssia et Anou






On est dimanche c'est le matin, les rayons du soleil ont déjà bien pénétré dans ma petite chambre. Comme tous les dimanche je vais aller me faire bronzer et bien sûr aller à la pèche au beaux garçons. Oui en fait ma vie n'est pas très passionnante. Ha si quand même, vendredi j'ai du passer au bureau de Mr Cobb très bel homme d'ailleurs car il avait une mission de la plus haute importante à me confier. J’imaginai déjà toute de noire vêtue à suivre des gens mais en faite non, je devais juste servir de guide à une nouvelle. Non mais et puis quoi encore, quand je suis arrivée je ne me suis pas perdue à ce que je sache. Enfin bon tant qu'elle est pas chiante qu'elle ne me pose pas un tas de question et que elle me suis sans broncher ça peut passer crème. Mr Cobb m'a tendu son dossier pour que je jette rapidement un œil à sa tête, plutôt jolie fille et sûrement pas le genre à se laisser faire. Je vais devoir être ferme et directe, ça risque d'être très amusant.

Lundi matin, je n'ai aucune envie de le lever. Pourquoi ne pas sécher et aller faire les boutiques ? Mais rapidement je me rappelle que j'ai une visite à faire et que je ne peux pas manquer à mes droits d’élève modèle sur qui compte mon cher Mr Cobb. Je me lève, m'habille à vitesse grand V et mange seulement un bout de tartine. Qu'est-ce que je ne ferai pour faire la fille modèle devant le proviseur.

J'arrive enfin devant le bureau que je connais si bien, il est pile. Le rendez-vous étant fixé à 10, j'ai un peu d'avance comme à chaque fois enfin peu importe. Bon je regarde toutes les filles qui paraissent paumées mais aucune d'elle n'a l'air d'avoir rendez-vous à et 1à. Finalement, j’aperçois au bout du couloir une hombre plus que féminine qui s’approche lentement, j'ai envie de crier «Bouge tes grosses fesses bordel de merde j'ai du travail moi !». Mais je ne lui fait qu'un signe de la main innocent qui ne traduit pas du tout ce que je meurs d'envie de lui dire.

Enfin elle est là devant moi, je la regarde de haut en bas, elle porte un jean slim ainsi qu'une chemise relevée avec un petit nœud charmant ! Ni bonjour ni présentation, ça s'annonce vraiment être un moment amusant. Elle se plante et me dit de manière hautaine, un peu comme moi je parle aux KO ou SM.

-Je sais que t’es venue faire ta bonne action de la journée, mais je vais t’épargner ça, j’ai pas besoin de toutou pour me faire visiter ce fichu lycée, Et me regarde pas comme ça, tu devrais me remercier, je t’épargne le tour de tout ce dédalle de couloirs

-Bon écoute ma chère, on m'a donné cette mission et je doit la remplis, je ne souhaite pas décevoir Mr le Proviseur- dis-je en haussant le ton afin que Mr Cobb se reconnaisse et je de cette manière je grimpe dans son estime- Donc tu vas me suivre et je vais te faire visiter tous les petits recoins de ce merveilleux lycée -dis-je avec un grand sourire hypocrite sur les lèvres.

Je me tourne rapidement me dirigeant vers les casiers qui se situent non loin de là.

-Bon ma jolie je vais t'expliquer deux trois choses, ici c'est pas toi qui commande d'accord, donc ce tour du lycée tu vas le faire quoique tu en dise. Maintenant que les choses sont claires-dis-je avec mon sourire habituel et faux- moi c'est Anouchka Berlinski, je suis Eta et en sophomore year et tu n'a rien d'autre à savoir sur moi. Et toi ? Quelle classe, quelle future confrérie ?

Oui je dois tout de même faire un minimum d'effort pour qu'elle n'aille pas se plaindre à Mr Cobb. Je fais donc semblant de m'intéresser à ma vie tout en affichant mon sourire. Ce sourire il est indémodable, certaines personnes le comprenne d'autres les plus naïfs se disent que je suis adorable ils n'ont pas complètement tort.


CRÉDIT CSS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Veux-tu devenir ma fausse amie? (PV Anou ♥)   Jeu 5 Juin - 1:13

Veux-tu devenir ma fausse amie?
Anou & Alyssia


Petite nouvelle, qui a soi-disant besoin d’aide. Merci monsieur le directeur, mais j’ai beau faire seulement un mètre soixante, n’avoir que quatorze ans, et ne pas être aussi mature que vous, mais cela ne signifie pas que je suis une assistée qui a besoin d’un chien guide pour me faire la visite de Wynwood. J’ai trois longs mois pour découvrir l’immensité de ces bâtiments. Mais non, bien sur, en tant qu’être fragile et innocente, il a fallu que vous m’attribuer une pauvre cruche pour me tenir en laisse pour ne pas que je me perde. Sachez que non merci je n’en ai pas besoin, et pourtant me voilà avec un petit bout de papier, avec dessus griffonné un horaire de rendez-vous avec une dénommée Anouchka d’un an mon aîné. Anouchka ? Anouchka, sérieusement ? D’où il vient ce prénom ? A côté Alyssia est tellement plus mélodieux, plus agréable, la pauvre, j’espère au moins que son physique n’égale pas son prénom, sinon en plus de passer une après-midi à me moquer de son prénom, je la passerais également à cacher ma vue de son horrible visage. Mais bon.

Après avoir donc fait la connaissance de ce très cher Monsieur Cobb, je me devais de me rendre le lendemain en quête de Wynwood avec cette inconnue, mais en attendant j’avais pas mal de choses à faire, comme commencer à sérieusement m’installer dans la chambre de mon internat, enfin déballer quelques affaires, parce que paraissait-il qu’il allait falloir que je redéménage quand on m’aura accepté dans une confrérie. Après avoir fais le topo avec le directeur, j’avais du en choisir trois, et bien que j’ai voulu mettre Rho Kappa, Rho Kappa et Rho Kappa, il m’avait presque tapé sur les doigts, pour que je reste sérieuse et que j’en choisisse deux autres. Si j’étais sure de là où je voulais pourquoi je devais encore laisser le choix aux autres ? N’était-ce pas suffisamment la motivation ? Enfin, je me devais de me plier aux règles quoiqu’il arrivait, et ne pas me faire recaler dès mon arrivée.

Je regagnais donc l’internat réservé aux « sans confréries », si je puis appeler ça comme ça, et commença à trier mes vêtements, les pliant un à un soigneusement pour les ranger dans mon placard. Je calais mes valises sous le lit, et fit un peu de rangement, n’était pas une grande adoratrice du bordel. Je n’étais pas maniaque non plus, mais j’avais horreur de voir quelque chose trainer par terre, certainement une des raisons pour laquelle si je devais un jour avoir une colocataire, je mettrais clairement les points sur les i pour ne pas avoir à bruler ses vêtements.

Après avoir fini tout mon micmac, j’attrapais un sac à main, et sortis joyeuse de l’enceinte de Wynwood pour courir dans tout Miami. C’était vraiment grand, et il y avait un nombre de boutiques impressionnant, bien que ça ne soit pas ça que je sois venue chercher. Comme je doutais fort, qu’en dehors d’un club de cheerleading et l’équipe de foot US, ils aient à me proposer un club de sport digne de ce nom, j’avais pris l’initiative de chercher sur le net un club local pour continuer la pratique du handball, et tant pis si ça devait être en dehors de mon lycée. L’adresse notée sur le bloc notes de mon téléphone, j’essayais de me repérer avec mon GPS, mais la connexion semblait ne pas vouloir fonctionner, et j’étais là à m’énerver toute seule sur mon téléphone. Au final, un passant qui avait du me prendre en pitié s’approcha et je finis par lui demander mon chemin, ce qui me couvrait soudainement de honte. J’avais horreur de demander de l’aide à qui que ce soit, et encore moins à un vieux dégarni qui sentait la bière à trois kilomètres à la ronde. Ce dernier m’indiqua vaguement une route, et je partis de ce pas, sans même prendre la peine de le remercier, n’en pouvant plus de supporter une haleine alcoolisée comme la sienne. J’avais horreur de l’alcool, et encore plus de ces vieux pervers bourrés, qui profitent de la situation.

Dégoutée, je suivis la route qu’il m’avait indiquée, et heureusement pour moi, il n’était pas encore ivre au point de m’avoir attiré dans un guet apens, et je me retrouvais donc devant le grand gymnase de Miami. Les portières coulissantes s’ouvraient à mon arrivée, et je me postais devant le guichet de l’accueil, attendant que quelqu’un vienne.

Bonjour c’est pour quoi ?
Je voudrais savoir s’il était possible d’intégrer un club de handball ?
Bien sur, suivez-moi, je vous prie.

Sans me faire prier, je suivis la dame, et me força à l’écouter déblatérer tout ce que je savais déjà. Elle me tendit les formulaires, et comme par hasard, il me fallait l’autorisation d’un adulte. D’un côté, je m’y attendais, mais d’un autre, j’aurais préféré qu’on m’épargne tout ce raffut parce qu’il allait maintenant falloir que je lui transmette les papiers, qu’il me les signe et les renvoie… tout un cheminement qui m’empêcherait d’être inscrite avant la saison prochaine. Finalement, sur la base d’un compromis, elle accepta de recevoir mon inscription par mail, à condition qu’elle recevrait par la suite le règlement par chèque. J’acquiesçais, sans vraiment comprendre, la salua et repartit d’où j’étais venue, c’est-à-dire Wynwood pour contacter mon père, et qu’il puisse faire le nécessaire, sans que je n’ai plus à me préoccuper de quoique ce soit. Le reste de la journée, je la passais à écouter de la musique et surfer sur le net, donnant des nouvelles à des hypocrites de ma classe qui voulaient savoir comment c’était Miami.

Le lendemain, je me levais aux alentours de dix heures, et resta une bonne demi heure dans mon lit avant de me décider à aller prendre une douche, sachant que mon rendez-vous n’allait pas tarder à arriver, et que je me devais au moins de lui faire comprendre qu’elle pouvait retourner vaquer à ses occupations plutôt que de m’emmener faire quelque chose dont je n’avais pas du tout envie. J’allais prendre ma douche, et m’habillais avant de me diriger vers le bâtiment qui renfermait tout ce qui était administratif, puisqu’elle était censée m’attendre devant le bureau du proviseur.

Prenant mon temps, je finis par l’apercevoir au bout du couloir. Une blonde, fine, qui au moins ressemblait à quelque chose. Je m’avançais, d’un pas assuré et rapide vers elle. Je ne la saluais pas, ne me présentais pas, et me planta devant elle.

Je sais que t’es venue faire ta bonne action de la journée, mais je vais t’épargner ça, j’ai pas besoin de toutou pour me faire visiter ce fichu lycée, dis-je en premier lieu. Et me regarde pas comme ça, tu devrais me remercier, je t’épargne le tour de tout ce dédalle de couloirs, ajoutais-je hautaine.

Je m’abstenais de faire une quelconque remarque sur son prénom, et attendais au moins qu’elle réagisse, à moins qu’elle soit totalement molle et sans intérêt. J’osais cependant espérer qu’elle ne m’avoue pas clairement que cette visite était obligatoire, et que sinon je devais la refaire plus tard avec le directeur en personne, où je pétais une pile.

Tenue d'Alyssia:
 
HRP:
 
FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Veux-tu devenir ma fausse amie? (PV Anou ♥)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Veux-tu devenir ma fausse amie? (PV Anou ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu veux bien être mon amie ? [PV : Bee]
» [17.01.11 à 12h31] Si tu ne veux pas devenir un cachalot, fais du sport dans la piscine !
» Tu veux bien être mon amie ? [Swann & Natasha - 3 mai]
» Tu veux être mon amie? [PV]
» Devenir un bourgeois ? Un peu que je veux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: