AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 La sérieux et l'ébriété ne font qu'un. PV - Sean Anders.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 269
Je suis âgé(e) de: : 23
Mes disponibilités pour RP: : Libre
Je fais partie des: : Sigma Mu


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

MessageSujet: Re: La sérieux et l'ébriété ne font qu'un. PV - Sean Anders.   Jeu 29 Mai - 15:53


Le serieux et l'ébriété ne font qu'un



Keziah & Sean



Je me suis levé à midi. Les cours merde… Tout te façon c’est pas en arrivant en mai, et en ayant fait trois lycées différents en un an que je vais réussir mon diplôme. Alors autant ce reposer et profiter de cette fin d’année tranquillement, sans prise de tête.
Ce que j’entends moi par reposer c’est dormir écrire, sortir entre pote. Comme c’est jour de cours ca sert à rien de compter sur les potes… Enfin peut être qu’ils n’ont pas spécialement cours mais pas envie de les voir pour une fois. Je viens fraichement d’emménager dans ma chambre à la confrérie. C’est plutôt sympa de vivre dans la maison de ma confrérie, j’y croise toujours quelqu’un.
J’ai profité de mon aprèm à jouer de la guitare dans ma chambre sortant seulement pour trouver des trucs à manger et remplir ma tasse de café. En fin d’après midi, après usé mes doigts sur les cordes de ma guitare. J’ai décidé de sortir m’aérer et prendre le soleil. Demain il était hors de questions que j’aille en cours, alors ce soir je pouvais faire la fête. Trouver une jolie nana, un peu conne et la ramener dans mon lit.
Avant de sortir j’en profite pour me rouler un joint. Je n’ai pas racheté de poudre depuis ma soirée avec Zac mais ça ne sera tardé, d’ailleurs si je me souviens bien on a prévu de se refaire une soirée.
J’ai envie de changer un peu d’ambiance. Ne pas aller dans mon bar habituel. Voir de nouvelle tête, de nouvelle personne. Et s’est pourquoi je suis rentré dans un bar cubain.
En arrivant j’i regardé autour de moi y avait dans la musique, deux trois personne qui dansait. Franchement ca changeait vraiment de mon bar habituel. Qui était beaucoup plus classe que ca…
J’ai vu une blonde, genre blondasse de Miami, assise à une table et je me suis assit en face d’elle. Elle lisait un livre de droit on aurai dit. Peut être qu’elle voulait paraitre intelligente, rentrer à l’université et trouver un mari comme la plus part des blondasse de Miami.

- Salut, moi c’est Sean !

Bon aller si je suis aller lui parler c’est pas parce que je veux me la faire, non juste parce que ca me fait rire un blonde qui lit du droit dans un bar… Non mais Blonde + Droit = Fourire c’est évident. Enfin j’appelle le serveur et lui demande un cuba libre. J’adore les cocktail, je mis connais bien en plus en cocktail. Enfin le serveur me l’apporte je prends un gorgé.

- Et tu viens de quel lycée ? je t’ai jamais vu à WHS.


Code by AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: La sérieux et l'ébriété ne font qu'un. PV - Sean Anders.   Mer 21 Mai - 17:24

Le sérieux et l'ébriété ne font qu'un

Sean Anders & Keziah Cooper.


J’avais passé ma journée.. ici même.
Après un rapide déjeuner à l’école, je m’étais carapatée pour éviter le cours d’anglais qui ne m’inspirait pas grande envie. J’étais repassée par ma chambre pour me changer, avait pris quelques affaires, et était partie en direction de la ville.

Quelques affaires, ça tenait dans un (gros) sac en bandoullière : mon appareil photo, évidemment. Je n’avais encore pris le moindre cliché depuis mon arrivée à Wynwoodhs, et je profitais de cette belle après midi pour y remédier. A côté de ça, mon éternel paquet de cigarette, le zippo de mon père, mes écouteurs, et un livre. Celui ci était relatif à la connexion entre bioéthique, droit pénal et libertés fondamentales. J’hésitais pour mes matières à l’université, à la rentrée prochaine, mais ces domaines m’intriguaient. Si le droit me tentait, c’était pour ces raisons là. Protéger les gens. Les aider. Travailler sur leurs droits, devoirs et libertés.

J’avais donc passé quelques heures à arpenter Miami, en long en large et en travers. Clope au bec, appareil photo dans les mains, je faisais ce que j’aimais : du photo reportage. Du SDF au richard de 20 ans en Lamborghini, je pris en photo ce que je voyais de Miami, ce que la ville signifiait à mes yeux, pour l’instant. Je savais, j’espérais plutôt, que cette vision aurait changé dans les moins qui venait.

Ma mère m’avait en effet appris qu’il était hors de question que je rentre avant l’obtention d’un diplôme universitaire. Moi qui pensait n’avoir que quelques semaines à tirer ici, me voilà plutôt partie pour quelques années. Mon dépit expliquait mon après midi hors de l’établissement, j’avais besoin de sortir, sinon j’allais craquer.

Il devait être 18h quand je m’installais à une terrasse. En fond, une légère musique, d’un style cubain, égayait l’endroit. Je commandais, évidemment, une caïpirinha, ma boisson favorite. Le serveur me l’apporta rapidement, tout sourire, et repartit en se déhanchant à moitié, tentant de danser et de marcher en même temps.
Cette image, sans nul doute, ne pouvait que me faire sourire.
De plus, j’adorais faire partie de la gente féminine. Si les USA sont réputés pour être plus que sévères quand à la consommation d’alcool, jamais, depuis mes 16 ans, on ne m’avait demandé ma carte d’identité. Pourtant, j’étais dans l’illégalité la plus totale, mais ça me plaisait après tout.

J’attachais mes cheveux dans un chignon peu organisé, avant de ranger mon appareil photo, pour sortir le livre précédemment cité. Je m’allumais une clope, me calais, et commençais ma lecture. Absorbée, je ne vis pas les heures passées, pas plus que je ne m’aperçus que mon verre s’était vidé, et que le serveur s’était empressé de me resservir, non pas une fois, mais deux. Ce livre était assez passionnant.
Je devais avoir l’air assez étrange à lire un tel livre dans un tel endroit, mais peu m’importait. A vrai dire, j’étais tellement concentrée sur ma lecture, qu’il fallait avoir un minimum d’imagination pour m’en sortir..

TENUE.:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
La sérieux et l'ébriété ne font qu'un. PV - Sean Anders.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Temple Zen du Thé sacré de Kami-sama [libre et pas sérieux]
» rendez-vous mystérieux
» Une élève sérieuse pour un professeur sérieux.
» "L'opposé du jeu n'est pas le sérieux, mais la réalité" (Freud) - Rafaela T. D. Variola (Terminus)
» Nuage mystérieux , j'espère que tu as du courage ![Nuage Mystérieux mais sinon , libre ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: