AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Ven 23 Mai - 18:18


❝Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty"❞
feat. Tout le monde qui veut bien.
Interaction: Mikah.



Quand je revînt m’asseoir pour faire la dédicace d'Elena, celle-ci me fit : « Monsieur se fait désirer ! » J'étouffais un petit rire (ah si elle savait!) et je fis un petit sourire. Quand elle lu mon autographe, elle me signala que « c'était noté » ce qui me fit sourire.

Puis, ce fût la provocation faite à Nath. Elena nous demanda de bien vouloir se calmer : «Hey, les mecs, on se calme. Ty, ça sert à rien de répondre à ce crétin. Le crétin, franchement ça t’apporte quoi de faire chier ton monde ? Il a le droit de dédicacer son livre s’il veut ! T’avais qu’à pas venir ! ». Je soufflais un « C'est clair », regardant de mon regard perçant et haineux le blondinet qui ressemblait à un angelot. Quand je pense que j'avais flashé sur lui à une époque ! Heureusement que c'est du passé (et que ça n'a pas duré longtemps). Ce gars là est le pire crétin sur terre...après Mike.

Après avoir signé un autographe à une fille aux cheveux bouclés, j'aperçus dans mon champ de vision Nina, qui venait tout droit vers mon stand, l'air pas contente du tout. Aujourd'hui c'est mon jour. Qu'est-ce qui va bien m'arriver de pire ? L'année scolaire 2013-2014, je m'en souviendrais !
Elle attrapa un de mes bouquins et le feuilleta. J'arquais un sourcil, me demandant qu'est-ce qui allait encore me tomber dessus.
Mais le pire arriva : Nina mit le feu à un des livres et le jeta sur les piles de livres derrières moi. Elena se déplaça de quelque pas, cherchant mon regard.
La pile sur mon bureau était déjà remplie de café par Soraya, maintenant c'était Nina qui s'y mettait !
Mais entre-temps, Mikah arriva à ma grande surprise et éteignit le début du feu.
Elle me lança un de mes livres non brulé, que je rattrapais par réflexe et me lança : « Tiens, tu pourras dire dans le prochain tome qu’en plus d’être gentille, j’ai des tendances pyromanes. Sauf que la prochaine fois que je me retrouve dans un de tes livres, crois moi que c’est pas tes livres que je brule, mais toi et ton éditeur, j’espère que je suis assez claire. Ce que tu comprends pas, Ty, c’est que t’es pas le seul sur terre à avoir des malheurs et qu’au final chacun sa merde. T’es le seul à étaler ta vie alors que personne n’en a rien à foutre. T’espères quoi, putain ? Si tu voulais la gloire et la popularité, fallait peut-être y penser avant d’être un parfait crétin. Si les SM étaient populaires, ça se saurait. En fait, t’as rien à faire dans cette école ni dans aucune des confréries, il te faudrait une confrérie à toi tout seul, sérieusement t’as quel âge ? 6 ans ? A ta place, j’ferais profile bas, parce que si ta chef apprend que tu te fais remarquer comme ça à tout va, elle va surement te dégager. C’était pas suffisant d’apprendre que t’étais gay, faut en plus qu’elle ait un stupide Sigma Mu pseudo populaire qui écrit des livres dont tout le monde se fout ? Tu sais quoi ? J’ai un nom de famille réputé et pas qu’à Wynwood. J’y tiens et contrairement à moi, il me fera percer et pas en écrivant une auto-biographie, alors si tu veux te faire passer pour le dernier des imbécile, c’est ton problème, mais tu me mêles pas à ça. C’est un peu facile, non ? Acheter la pitié des gens en utilisant l’écriture comme prétexte. Bosse et tente de devenir quelqu’un sans remuer de la merde tout le temps. De toute façon, c’est illégal ce que t’as fait donc tu devrais me remercier pour ton feu de camps là, juste à côté. »
Qu'est-ce que j'ai fais pour que tout Wynwood me déteste comme ça ? J'aurais du écrire cette autobiographie en changeant les noms et en transposant le tout à une autre époque. Qu'est-ce que ça lui fait à Nina d'avoir son nom dans mon livre ? Quand je pense que je lui ai rendu hommage. Ce que je regrette maintenant ! Mlle La Duchesse se croit tout permis hein ? Elle va voir ! Je me vengerais ! Pareil pour L'Angelot. J'ai en plus à me venger de Machiavel et de la Sorcière ! Je trouve que ces surnoms leurs va à ravir d'ailleurs !
Non mais sérieux, WT* ? Enfin je veux dire, on est libre nah ? Les Etats-Unis ne sont-ils pas un pays de liberté ? Oh Boy !
Toutes ces histoires depuis le début de l'année (surtout ceux depuis Mars) me donnent mal à la tête.

C'en était trop, j'en avais assez entendu! Je me voyais me lever d'un bond sur ma chaise, rouge comme du feu de colère, le regard perçant, prêt à lui répondre de la manière la plus cinglante qu'il soit. Mais ce n'est pas ce que je fis. Je restais sur ma chaise, le visage neutre, le regard un peu triste et un peu en colère, mais il était plus triste. Aucun mot ne sortit de mes lèvres fermées, mais mes narines palpitaient légèrement.
Mais Mikah Low s'approcha de Nina et moi , se mit entre nous deux et lança : « Ca suffit, laisse le tranquille ! Tout le monde à des malheurs dans la vie c'est vrai mais là où tu te trompe, ce n'est pas "chacun sa merde", des gens pensent à lui. Il n'est pas seul loin de là. Arrêtez d'être toujours sur son dos ! Il vaut bien mieux que vous parce que des erreurs ça se pardonne et la peine d'une personne n'est pas un crime contrairement à la méchanceté. C'est qui qui a 6 ans quand au lieu de régler un problème dans le calme on se jette sur un briquet ?? C'est sympa aussi de coller ça sur ton nom de famille. Il vaut mieux être fier de ses défauts que honteux de ses qualités...Laissez-le donc tranquille, il ne vous a rien fait. »


Je tournais la tête vers Mikah presque au ralentit, abasourdi par les mots qu'il venait de prononcer. Mikah L'Abandonneur était revenu...et était devenu Mikah le Protecteur/Défenseur. Waouw ! Il avait osé prendre ma défense! He's so cute, isn't it?
Je battis mes cils deux fois, regardant Mikah, les lèvres légèrement entre-ouvertes qui laissait apparaître la fin de mes deux gencives.
Je murmurais : « Merci Mikah. Merci d'avoir pris ma défense. » avant d'hocher la tête puis de la baisser lentement. Je relevais pourtant bien vite celle-ci pour faire un sourire en coin à Mikah. Ce sourire devînt finalement un vrai sourire qui fit apparaître toutes mes dents blanches et qui fit plisser mes yeux comme les Chinois.

Comme j'avais le livre que m'avait lancé Nina, j'écrivis immédiatement un autographe à Mikah : « A mon Mikah, le meilleur gars que j'ai rencontré sur cette Terre. J'espère qu'un jour tu deviendras un grand danseur. Merci pour tout. Ty-Ty ». Je fis un smiley avec un clin d'oeil à côté du « Merci pour tout » puis je signais en dessous avec ma signature complète.
Je tendis ensuite le bouquin à Mikah. Le connaissant et sachant qu'il refuserais je lui dis : « Prend-le. C'est un cadeau. Un cadeau ça ne se refuse pas. ». Devant son hésitation, je lui fis : « Si, si j'insiste. ». Je lui soufflais un autre « Merci » puis j'humectais mes lèvres.
Nina s'en allait, certainement ravie de son coup. Elle ne perd rien pour attendre. Ty-Ty va encore frapper !

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Lun 19 Mai - 0:28

Un jet d'eau se jeta subitement sur les flammes qui prenait possession de tout le stand et surtout des livre de Ty. Jet d'eau qui provenait d'une bouteille que je venais tout juste d'acheter et par pur hasard dans un distributeur de boisson du lycée. Bon, vous vous dites sans doute que vous avez du rater un épisode me concernant n'est ce pas ? Ce n'était pas totalement faux alors si vous n'y voyait pas d'inconvénient, nous allons mettre cette scène sur pause et retourner quelques instants en arrière vous voulez bien ?

*Rembobinage*

Au final, je me sentais toujours aussi mal suite à ce qui venait de se passer. Ca pouvait paraître rien mais Ty avait remarqué mon absence et envoyer plusieurs SMS, ce qui me faisait comprendre qu'en réalité, je l'avais complètement délaissé et ça m'avait complètement achevé. Ca prouvait que je ne savais pas encore bien connaître les autres et ce qu'ils pouvaient ressentir. En d'autres termes, j'étais totalement perdu et je ne savais plus quoi penser. Je n'arrivais pas à tenir en place dans ma chambre alors je la quittais pour vagabonder dans les couloirs où je m'achetais une bouteille d'eau bien fraîche parce qu'il faisait tout de même bien chaud aujourd'hui. Au bout d'un petit moment de marche sans but précis, je m'adossais à un mur, face à une fenêtre qui donnait vers le parking et ce fut à ce moment précis que je remarquais qu'un dangereux attroupement s'était formé autour du stand de Ty. Plusieurs personnes que je ne connaissais pas mais la majorité ne cessait de s'en prendre à lui. Quand un garçon l'agrippa par le col, j'eus le déclenchement immédiat pour y mettre mon grain de sel. Je descendis rapidement au rez-de-chaussée, au pas de course et me retrouvais à l'extérieur rapidement où Ty et l'autre étaient à deux doigts de s'entretuer mais ce fut alors que je vis cette fille, un briquet à la main. Quand les flammes apparurent sur le stand, mon coeur rata un battement et je me précipita vers le stand pour y verser le contenu de ma bouteille. J'avais au départ totalement oublié que je l'avais encore en main mais elle se révéla plus qu'utile au final.

*Fin de la cassette*

Sous l'eau versée, les flammes ne survécurent pas longtemps mais les livres étaient déjà bien abîmés. L'envie de jeter la bouteille sur la demoiselle coupable m'avait frôler mais...Non ! J'étais décidément incapable de faire du mal à quelqu'un, même de la pire espèce. De ce fait, je reporta le sentiment en serrant mon poing sur le plastique de la bouteille, ce qui sera toujours mieux que de faillir à ce que j'étais. Je relâchais ensuite la pression et laissa tomber l'objet au sol tandis que l'autre fille lança à Ty :

« Ce que tu comprends pas, Ty, c’est que t’es pas le seul sur terre à avoir des malheurs et qu’au final chacun sa merde. T’es le seul à étaler ta vie alors que personne n’en a rien à foutre. T’espères quoi, putain ? Si tu voulais la gloire et la popularité, fallait peut-être y penser avant d’être un parfait crétin. Si les SM étaient populaires, ça se saurait. En fait, t’as rien à faire dans cette école ni dans aucune des confréries, il te faudrait une confrérie à toi tout seul, sérieusement t’as quel âge ? 6 ans ? A ta place, j’ferais profile bas, parce que si ta chef apprend que tu te fais remarquer comme ça à tout va, elle va surement te dégager. C’était pas suffisant d’apprendre que t’étais gay, faut en plus qu’elle ait un stupide Sigma Mu pseudo populaire qui écrit des livres dont tout le monde se fout ? Tu sais quoi ? J’ai un nom de famille réputé et pas qu’à Wynwood. J’y tiens et contrairement à moi, il me fera percer et pas en écrivant une auto-biographie, alors si tu veux te faire passer pour le dernier des imbécile, c’est ton problème, mais tu me mêles pas à ça. C’est un peu facile, non ? Acheter la pitié des gens en utilisant l’écriture comme prétexte. Bosse et tente de devenir quelqu’un sans remuer de la merde tout le temps. De toute façon, c’est illégal ce que t’as fait donc tu devrais me remercier pour ton feu de camps là, juste à côté. »


En temps normal, je serais resté en arrière, comme d'habitude, à ne rien faire. Mais j'avais cette fois ci un sentiment de culpabilité en moi. Celui d'avoir abandonné Ty aujourd'hui et comme pour vouloir rattraper cette faute impardonnable, je me mis entre lui et la jeune fille, pour répondre à cette dernière :

- Ca suffit, laisse le tranquille ! Tout le monde à des malheurs dans la vie c'est vrai mais là où tu te trompe, ce n'est pas "chacun sa merde", des gens pensent à lui. Il n'est pas seul loin de là. Arrêtez d'être toujours sur son dos ! Il vaut bien mieux que vous parce que des erreurs ça se pardonne et la peine d'une personne n'est pas un crime contrairement à la méchanceté. C'est qui qui a 6 ans quand au lieu de régler un problème dans le calme on se jette sur un briquet ?? C'est sympa aussi de coller ça sur ton nom de famille. Il vaut mieux être fier de ses défauts que honteux de ses qualités...Laissez-le donc tranquille, il ne vous a rien fait.

Au final, je ne m'adressais pas seulement à la fille mais à l'autre garçon qui avait tenté une baston avec Ty. Je les observais tout les deux en sachant très bien que mes paroles n'auraient pas beaucoup d'impact. S'ils étaient capable de faire attention à mes dires, ils auraient eu peut-être l'intelligence de ne pas perdre leur sang froid sur ce stand.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Dim 18 Mai - 21:44

Ty revient enfin, avec la blondinette que j’avais vu partir quand je suis arrivée sur le parking. Trop forte ! J’avais deviné qu’il voulait la retrouver ! Ils discutent tous les deux, un peu à l’écart puis Ty viens et s’assois à la chaise de son stand. Je me plante de l’autre côté de sa table, face à lui.

« Monsieur se fait désirer ! »

Il me sourit puis prend le livre que je lui tends et entame ma petite dédicace. « A une SM qui a du cran et qui m'a fait bien rigoler. Surtout ne fais pas les mêmes bêtises que moi. » Je laisse échapper un rire.

« Oui chef ! C’est noté ! »

Je dépose un billet de 10$ sur sa table en souriant et laisse ma place à un gars qui se met à gueuler comme un possédé sur Ty. Oula ! C’est pas le grand amour entre eux ! Je me poste sur le côté et fait genre d’être absorbée dans le bouquin de Ty pour écouter leur engueulade. Ça me fait marrer et puis je suis trop curieuse pour partir en plein milieu d’un fight ! Bon, en fait le gars a juste l’air pas content que Ty l’ai cité, il va devenir son pire cauchemar et bla et bla et bla… C’est assez pitoyable ! Ty ne répond pas à la provoc, en même temps ça n’en vaut pas vraiment la peine !

Je relève le nez du livre, juste pour voir un nouveau gars arriver. Lui aussi a l’air absolument ravi de voir Ty. Et un de plus qui se met à gueuler, un ! Non mais c’est pas possible ! C’est pas le bureau des réclamations ici ! Deuxième engueulade. Le mec qui viens d’arriver provoque Ty, ça commence à s’échauffer un peu.

« Vas-y, je te donne deux minutes pour t’expliquer, après je te défonce. »

(Bla bla bla de Ty qui répond à l’autre tout en sortant de son stand pour s’approcher de lui.) « Alors vas-y défonce moi ! Qu'est-ce que t'attend, hein ? Tu crois que j'ai peur de toi ? Je fais du Karaté depuis mes 5 ans et j'ai gagné de nombreux prix de Karateka. Et je te parle même pas de la boxe et du taekwondo ! Tu vois, t'es même pas cap de me toucher ! »

Oh mais c’est qu’ils vont finir par vraiment se tabasser ! Je ne peux pas m’empêcher d’intervenir, même si Ty se débrouillerais très bien sans moi et que je ne peux que m’attirer les foudre de l’autre gars, c’est l’appel de la baston !

« Hey, les mecs, on se calme. Ty, ça sert à rien de répondre à ce crétin. Le crétin, franchement ça t’apporte quoi de faire chier ton monde ? Il a le droit de dédicacer son livre s’il veut ! T’avais qu’à pas venir ! »

Ty retourne à sa place et dédicace un livre à la blonde avec qui il est revenu, Ashley, d’après ce que j’ai compris. Je repose mes yeux sur le crétin et lui lance un regard dédaigneux. Si tu veux venir taper des plus petits que toi, viens, tu me fais pas peur, mais alors pas du tout !

Mais là, une fille arrive, marchant très vite, un briquet à la main. Elle s’approche d’une pile de livre à l’opposé de là où je suis, prend le premier et allume le briquet. Mais qu’est-ce qu’elle fout ??? Elle met feu au livre et le repose sur la pile. Mais elle est tarée ? Comment ça marche dans sa tête ? Elle aussi commence à enguirlander Ty. Putain, c’est pas son jour lui ! Les livres commencent à flamber. Je ne peux pas bouger, ne sachant que faire. La pute s’approche du crétin, lui dit je ne sais quoi, lui roule une pelle puis se casse. J’essaye de croiser le regard de Ty. Je ne sais vraiment pas quoi faire. Je devrais me casser, mais laisser un ami comme ça… Du coup je m’éloigne de la table de quelques pas mais reste, sans bouger.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Dim 18 Mai - 21:01

J’avais pris le temps de me réveiller et de me remettre de la soirée de la veille. Douchée, habillée et puis je prenais place sur la terrasse pour réviser mes cours pour les examens qui approchaient, légèrement énervée voir même de mauvaise humeur, je tirais la tête à l’idée de devoir étudier un samedi. Nathan était occupé à je ne sais pas trop quoi quand sa façon de m’aborder me faisait comprendre qu’il allait me demander un service, mais j’étais loin d’imaginer qu’il allait me demander le pire des services : m’occuper de ses chiots. J’aimais pas les chiens à la base. Déjà un c’était beaucoup de trop pour ma patience, mais depuis qu’Isobel lui en avait donné un deuxième, c’était carrément du suicide, alors en plus me demander de les promener, il devait vraiment être désespéré pour vouloir mettre la vie de ses animaux en danger.

« Faut que je fasse un tour à la confrérie illico presto … »
« Non »
« … mais les chiens ne sont pas encore sortis … »
« Nath non ! »
« … tu peux me faire cette faveur s’il te plait ? Merciiiii. »
« Mais non ! T’es sérieux là ? Punaise t’avais que ça à faire, prends les avec toi au lieu de me les refourguer tout le temps, tes monstres baveux là »

J’avais même pas terminé ma phrase que le Pi Sigma était déjà dehors et certainement bien loin alors que ses deux chiens me sautaient dessus

« Aaah mais non ! pas ça, sales bêtes »

Au même moment, l’homme qui venait s’occuper de l’entretien de la maison fit son apparition. Je le regardais nettoyer la piscine quand une idée me venait à l’esprit. Je me levais du transat et allait fouiller à l’étage en espérant que Nathan ait oublié son portefeuille comme ça lui arrivait parfois. Je fouillais dans ce dernier tout en me dirigeant vers l’homme d’entretien et l’interpella :

« Si j’vous donne 150 dollars, vous allez vous occuper de promener les chiens ? »
« Quoi, les deux ? »
« Bon ben vous allez promener Nora et moi l’autre, MAIS vous avez quand même 150 dollars »

Je donnais l’argent à l’homme quand il reprit

« Mais c’est pas un peu beaucoup 150 dollars pour un chien ? »
« C’est pas mon argent, donc je m’en fiche et puis qu’il s’estime heureux, si c’est moi qui les promène il m’en devra 300 »
« Eh ben, il doit pas rigoler tous les jours votre chéri là »
« Oooh mais si, on s’amuse comme des fous. La preuve, au lieu de me proposer à MOI de bouger, il préfère ses mecs. C’est le prix à payer quand on laisse la plus jolie fille de Wynwood toute seule et qu’en plus, on a le culot de lui demander de s’occuper de ses chiens »
« Et s’il me réclame l’argent, qu’est-ce que je fais mademoiselle Nina ? »
« Vous lui dites que vous l’avez bouffé et que pour le récupérer, il doit vous tuer. Dans le pire des cas, il le fera, mais j’en suis pas trop sûre, fin ça, vous verrez »

J’attrapais Jax et l’emportait avec moi, il était hors de question que j’aille me balader comme le faisaient les vielles, marchant à du deux kilomètres à l’heure au bord de la digue. Dans ma voiture, le chien restait relativement sage et ce malgré le vent que lui procurait la décapotable. Je garais ma voiture rouge le long du trottoir en face du parking et rejoignais des filles de ma confrérie qui discutaient sur un muret. Je regardais d’un air rempli d’incompréhension le monde qui allait et revenait. Olivia passait près de nous accompagnée de Samuel, le nouveau Pi Sigma quand la jeune fille m’interpellait

« Eh Nina, T’es dans le livre ! »
« Hein ? J’vois pas de quel livre tu parles »
« Ben le garçon là, il fait dédicacer son livre. J’ai pris le temps de le feuilleter j’ai vu qu’il y avait Samuel, toi et même Nathan ! »
« Non mais je rêve, et il dit quoi sur moi, si c’est pas trop indiscret ? Je m’attends un peu au pire là »
« Que t’as l’air d’une garce, mais qu’au fond t’es gentille, ou un truc du style »

Je regardais l’eta s’éloigner réfléchissant à ce que je pouvais faire pour arrêter ce carnage. En fait, j’avais bien une idée. Je me tournais vers une des filles et lui tendait le chien

« Tiens moi ça, j’en ai pour 2 minutes »

Enervée, je me dirigeais vers un garçon qui venait tout juste d’allumer sa clope et lui demandais son briquet à prêter en lui promettant de lui ramener dans les 5 minutes. Le garçon s’exécutait et d’un pas sûr et rapide j’avançais vers l’attroupement et attrapais un livre que je commençais à feuilleter. J’étais en train de me donner pour avoir un avenir correct, mon nom de famille allait très certainement m’aider à avoir des clients importants, il était hors de question que je me retrouve dans un livre tel que celui-là. A l’aide du briquet, je mettais le feu à un des livres, le laissant tomber sur les autres qui allaient tôt ou tard prendre feu, eux aussi pour finir en un beau feu de joie. Je regardais Nathan s’en prendre au Sigma Mu et quand il eu terminé, j’attrapais un exemplaire pas encore toucher par le feu et le lançais à Ty

« Tiens, tu pourras dire dans le prochain tome qu’en plus d’être gentille, j’ai des tendances pyromanes. Sauf que la prochaine fois que je me retrouve dans un de tes livres, crois moi que c’est pas tes livres que je brule, mais toi et ton éditeur, j’espère que je suis assez claire »

Je repensais à tout ce qu’il avait dit à Nathan concernant ses malheurs, comme pour nous inciter à avoir pitié de lui :

« Ce que tu comprends pas, Ty, c’est que t’es pas le seul sur terre à avoir des malheurs et qu’au final chacun sa merde. T’es le seul à étaler ta vie alors que personne n’en a rien à foutre. T’espères quoi, putain ? Si tu voulais la gloire et la popularité, fallait peut-être y penser avant d’être un parfait crétin. Si les SM étaient populaires, ça se saurait. En fait, t’as rien à faire dans cette école ni dans aucune des confréries, il te faudrait une confrérie à toi tout seul, sérieusement t’as quel âge ? 6 ans ? A ta place, j’ferais profile bas, parce que si ta chef apprend que tu te fais remarquer comme ça à tout va, elle va surement te dégager. C’était pas suffisant d’apprendre que t’étais gay, faut en plus qu’elle ait un stupide Sigma Mu pseudo populaire qui écrit des livres dont tout le monde se fout ? Tu sais quoi ? J’ai un nom de famille réputé et pas qu’à Wynwood. J’y tiens et contrairement à moi, il me fera percer et pas en écrivant une auto-biographie, alors si tu veux te faire passer pour le dernier des imbécile, c’est ton problème, mais tu me mêles pas à ça. C’est un peu facile, non ? Acheter la pitié des gens en utilisant l’écriture comme prétexte. Bosse et tente de devenir quelqu’un sans remuer de la merde tout le temps. De toute façon, c’est illégal ce que t’as fait donc tu devrais me remercier pour ton feu de camps là, juste à côté. »

Je bougeais de l’endroit afin d’éviter les flammes puis attendais que Nathan termine avec le Sigma Mu pour m’approcher en souriant malicieusement et lui glisser son portefeuille dans la poche arrière de son jeans :

« T’avais oublié ça, doudou. Mais il manque 150 dollars, parce que il a fallu payer l’homme d’entretien pour la promenade de ton chien. Tu comprends, je n’étudie pas pour être promeneuse de chien, mais pour être avocate, sois contente, j’ai quand même pris Jax avec moi, mais les deux, c’est même pas possible » terminais-je cyniquement

« On se voit plus tard »

Je déposais un baiser sur les lèvres du jeune homme puis repartais d’où je venais, rendant le briquet au garçon et en reprenant le chien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Dim 18 Mai - 20:36


❝Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty"❞
feat. Tout le monde qui veut bien.



Comme je voyais le nombreux de personnes voulant une dédicace augmenter, j’entraînais Ashley Jones au stand. Elle ne m'avait toujours pas répondu.
« Désolé baby mais... Je dois m'occuper du stand. S'il te plaît, réfléchis pendant ce temps. »
Je m'asseyais sur la chaise et fit un sourire à Elena qui attendait depuis un bon moment déjà. Je lui pris le livre des mains et lui dédicaçais : « A une SM qui a du cran et qui m'a fait bien rigoler. Surtout ne fais pas les mêmes bêtises que moi. ». Je signais puis je passais au suivant. C'était Samuel. Oh non ! PAS lui !
« Sérieusement Ty ? Tu me cites dans ton truc là, c'est bien t'a pas peur toi ? » . Il prit un de mes livres. Je soupirais tandis qu'il feuilletais les pages. Ma souffrance continuait. « Oh mais c'est en des termes très élogieux en plus. » Qu'ais-je donc fait à la vie pour qu'elle me punisse ainsi ? Maman je te le redemande : pourquoi tu m'as donné naissance ? Qu'est-ce qui t'es arrivé ? En plus avec un père aussi idiot comme le mien ! Bravo !
« Ecoute moi bien toi, laisse moi te dire que tu te prépare à des nuits blanches, des migraines, des nervous breakdown comme on dit de nos jours, je vais être ton pire cauchemar à partir de maintenant tu as fait une grosse erreur en me foutant la dedans, en tout cas j'espère que tu as un bon avocat. » , me dit Sam avant d'hausser les épaules et de parler à l'inconnue. Je fis un petit sourire : j'ai du fric, alors je m'en sortirais devant la Cour de Justice. J'avais préféré garder le silence pour ne pas m'attirer plus d'ennuis.
C'est vrai que j'aurais du demander l'autorisation aux Wynwoodiens pour mentionner leurs noms, mais j'ai oublié. Tout le monde fais des erreurs non ?

A peine avais-je fini de me remettre de l'intervention de Samuel, je vis Nathan débarquer en disant : «  Des livres ? C’est quoi ça encore ? ». Et un de plus ! Super !
Je jetai un regard inquiet à Ashley tout en me mordillant les lèvres, un autre de mes signes de stress.
Les PS avaient une dent contre moi ou quoi ? Pourtant, je m'étais fais discret depuis que la Voice avait osée publier mon secret dans son journal.

«  Tyty’s misfortunes ? Tu peux m’expliquer c’est quoi cette merde ? »
Je répondis calmement avec un petit sourire : « C'est juste mon autobiographie où je raconte toute ma vie jusqu'aux Everglades. Tu y es d'ailleurs. Chapitre 21. ». Inutile de lui préciser qu'il y avait des photos de moi ou des Wynwoodiens à l'intérieur. Il y en avait une très bien d'Alma. Mais elle est où d'ailleurs ? Elle devrait y être ! Elle est présente dans un bon nombres de chapitre, surtout le chapitre 23.
Nathan McCoy n'avait pas l'air content. Il envoya au loin mon bouquin sous mes yeux ébahis.
Puis il me saisit par le col de mon t-shirt en V. Non mais pour qui il se prend ? Ça m'a coûté cher en plus !
Je reçus alors ses paroles cinglantes :  « Putain Ty, à quoi tu joues à la fin ? T’as si besoin d’attention que ça ? Ouvre les yeux ! Regarde ce que tu fous autour de toi, tu vois pas à quel point t’es ridicule ? On en a tous marre de toi, à la fin ! À quoi tu penses ? Dans quel monde tu vis ? Pourquoi tu cherches tout le temps la merde ? » 
Pourquoi il me cherchait toujours lui ?
Le chef des Pi Sigma me relâcha puis me dit : «  Vas-y, je te donne deux minutes pour t’expliquer, après je te défonce. ».
Je fis un « Pffff » et le toisais un instant. «Il y a rien à expliquer. J'ai juste écrit pour me libérer de mes histoires tristes, je l'ai publié et voilà. Je l'ai publié d'abord pour mes fans, et ensuite j'ai eu l'idée de donner une occasion aux Wynwoodiens de lire mon livre pour voir qui je suis réellement et qu'est-ce que j'ai vécu, au lieu de me jeter tout le temps la première pierre. C'est tout. Je ne cherche pas les embrouilles, je veux juste que tout le monde sache la vérité. »
La vérité...D'ailleurs, j'en ai écrit de biens bonnes sur certaines personnes. Mais Nina, je l'ai presque honorée : elle est reconnue dans mon autobiographie comme étant une fille avec un cœur en or au fond.
Les filles les plus honorées sont ma mère, Alma (surtout Alma), Ashley et c'est tout.

Je sortis de ma place et m'avançais vers Nath et le défiais : «Alors vas-y défonce moi ! Qu'est-ce que t'attend, hein ? ». Je le poussais et le regardais comme si c'était mon ennemi. « Tu crois que j'ai peur de toi ? Je fais du Karaté depuis mes 5 ans et j'ai gagné de nombreux prix de Karateka. Et je te parle même pas de la boxe et du taekwondo ! »
Je m'avançais tout près de lui, dents serrés et yeux lançant des éclairs.
« Tu vois, t'es même pas cap de me toucher !».
Je l'insultais dans ma langue de Sioux Lakota, puis retournais à ma place.
« Ashley, tu veux mon livre en entier ?Il y a trois chapitres qui parlent de toi. Tu verras que ce que je t'ai dis l'autre soir était vrai.», demandais-je ensuite à mon Ashley qui était restée là sur place, observant tout ce qui se passait.
Je pris un livre et écrivit: "Ma chère et tendre Ashley, j'espère que quand tu liras ce livre, tu comprendras pourquoi je suis devenu ce que je suis. N'oublie jamais que je t'aime. Pardonne moi de t'avoir caché la vérité.Tu es ma Reine et je te kiffe grave. " Je fis un cœur et je signais.
Je tendis le livre à la blondinette avec un grand sourire.
Puis j'attendis les autres suivants, sans me soucier des menaces que m'avaient faites Nathan.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Dim 18 Mai - 19:07


Everybody
C

e samedi matin, après mon réveil vers onze heures, je pris l’initiative de me rendre au lycée afin de m’occuper de la confrérie. Maintenant que je n’y vivais plus, ma présence sur les lieux était souvent nécessaire. De plus, j’avais beau être un chef plus qu’exigeant et arrogant la plupart du temps, je ne me permettais pas de délaisser mon rôle de chef. Cela devait faire partie des rares choses que j’accomplissais sans déconner.

Alors que je m’apprêtais à quitter la maison, Jax, le chien que m’avait récemment offert ma mère, se mit à me tourner autour. Merde, j’avais complètement oublié de les promener, sauf que l’envie était inexistante à l’instant. Un soupir se dégagea de mes lèvres et étant vraiment désespéré, je me dirigeai vers Nina, croisant les doigts pour que l’adolescente ne m’envoie pas aller voir ailleurs. Lorsque je fus proche d’elle, elle ne broncha pas d’un pouce, trop concentrée sur la révision de son cours.

« Chatooooon… » lui susurrai-je à son oreille.

Mes bras s’enroulèrent autour de son cou. Il était rare que je l’interpelle de cette façon, sauf en cas d’extrême d’urgence.

« Faut que je fasse un tour à la confrérie illico presto, mais les chiens ne sont pas encore sortis, tu peux me faire cette faveur s’il te plait ? Merciiiii. »

Avant même d’attendre une réponse de sa part, je prévenus Nora et Jax que l’Eta Iota se ferait un plaisir de s’occuper d’eux. Les deux animaux étaient fous de joie, mais un peu trop. Ils se jetèrent soudainement sur Nina pour lui lécher le visage, sauf que tous les cahiers de la jeune fille furent saccagés par leurs pattes. Je fis semblant de n’avoir rien vu en m’éloignant, toutefois, il était impossible d’éviter la colère de Nina. Enfin, j’étais déjà sorti de l’appartement pour subir quoique ce soit.

Je me trouvais dans la salle commune des Pi Sigma avec quelques amis, lorsque l’un de mes confrères débarqua dans la pièce, tout excité par ce qu’il avait l’intention de nous annoncer.

« Vous avez vu ce qui se passe sur le parking ? »

« Y’a quoi ? »

« Ty fait encore son cinéma, il fait une séance de dédicaces pour son nouveau livre, si j’ai bien compris… »

« T’as dit quoi ? »

« Faut aller voir ça ! »

Je me levai du siège qui m’avait accueilli pendant un court instant, songeant que ma tête allait sombrer dans la folie avec la nouvelle que l’on venait de m’annoncer. Ty m’exaspérait. Non, il était naturellement exaspérant. Non, même ce mot était trop faible pour le décrire. Moi qui croyais en avoir fini d’entendre parler de lui, je ne devrais même pas être surpris en ce moment. Sauf que là, c’était la goutte de trop. Un livre ? Une dédicace ? Et puis quoi encore ? C’était n’importe quoi. Le Sigma Mu ne pouvait s’empêcher de se faire remarquer et ce, de la mauvaise manière. Ce gars, on devrait l’enfermer, parce que sinon il n’arrêterait jamais de faire chier tout le monde.

Il était vraiment là le salaud, avec une table se trouvant sur le parking du lycée et retenant une pile de livres. Une main passa dans mes cheveux, les arrachant presque de frustration. Non mais n’allait-il jamais finir par comprendre qu’il était plus que ridicule ici ?

Mes pas s’approchèrent du stand, puis je poussai tout le monde pour pouvoir bien faire face à ce boulet.

« Des livres ? C’est quoi ça encore ? »

Mes mains saisirent un bouquin et mes sourcils se froncèrent en observant la page couverture.

« Tyty’s misfortunes ? Tu peux m’expliquer c’est quoi cette merde ? » demanda-je d’un ton étrangement calme.

L’homme commença par me dévoiler le sujet de son livre, et plus qu’il parlait, plus ma colère augmentait. Et lui, il était fier de tout cela, devant se dire que le monde entier serait intéressé par son histoire. Je pris une grande inspiration, puis regardai Ty droit dans les yeux. Par la suite, je balançais le livre que je tenais au loin avant de saisir l’adolescent par le col de son chandail.

« Putain Ty, à quoi tu joues à la fin ? T’as si besoin d’attention que ça ? Ouvre les yeux ! Regarde ce que tu fous autour de toi, tu vois pas à quel point t’es ridicule ? On en a tous marre de toi, à la fin ! À quoi tu penses ? Dans quel monde tu vis ? Pourquoi tu cherches tout le temps la merde ? »

Je le lâchai et croisai les bras.

« Vas-y, je te donne deux minutes pour t’expliquer, après je te défonce. »

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Sam 17 Mai - 17:47



Séance de Dédicace
 


Il y a des jours comme çà où l'on se dit que l'on aurait mieux fait de rester au lit et de surtout ne pas sortir de chez soi, c'est le cas de ce samedi là, j'aurais pu tranquillement rester sous la couette à me prélasser, ou bien travailler sur mon ordinateur les innombrables photographies que j'avais prises lors des moments de pause pendant le voyage dans les Everglades, mais non ce samedi là je me suis levé et je me suis dirigé vers le lycée, grand mal m'en prit, ce que j'allais découvrir là bas a de quoi me forcer à me cloîtrer pendant trois mois dans mon appartement. Commençons donc par le début, tout commence vous l'imaginez bien par une histoire de réveil, toutes les histoires commencent par un réveil qui sonne au mauvais moment, seulement on en parle jamais, il y a plus glamour dans un roman ou dans un film de dire que le héros n'a pas pu sauver le monde parce qu'il n'a pas entendu son réveil sonner. Toujours est-il que ce matin j'avais oublié de couper ce fichu réveil, me forçant à me lever aux alentours de dix heures, pour un samedi matin avouez que ça fait un peu tôt. Mais une fois levé, une fois mon petit-déjeuner avalé, j'aurai pu rester là à ne rien faire mais non, inconsciemment je me suis lavé, habillé coiffé et parfumé et je suis sorti de chez moi, appareil photo en bandoulière, ne sachant pas encore que ce que j'allais découvrir à la fin de ma petite ballade.

Je ne suis pas tout de suite allé vers le lycée, d'ailleurs quel lycéen a envie de retourner au lycée pendant le week-end, à part ceux qui passent leurs temps dans la bibliothèque à travailler non-stop, ceux qui ont peur de passer en dessous des dix-huit de moyenne, ridicule, je ne vais déjà pas dans cette maudite bibliothèque ce n'est pas pour faire des heures supplémentaires le week-end, je ne suis pas du genre qui révise, je ne suis même pas du genre qui travaille du tout, je travaille juste ce qu'il faut pour montrer que je suis attentif c'est tout. Donc je me suis d'abord dirigé vers le centre-ville, personne ne le sait, à part Mike Harper et Kaira Jacobs je suis passionné de photographie, les paysages industriels et urbains sont mes paysages préférés, je me suis donc mis à prendre des photos, au hasard dans les rues : des bâtiments, des personnes, des espaces, tout et n'importe quoi, je ne pose pas de question quand je prend des photos et ensuite une fois chez moi je fais un énorme travail de désarchivage je sélectionne, je modifie, le reste je jette. Voilà ce que fais Samuel Steevenson quand il ne fait rien, quand il ne se prend pas pour le roi du monde, il fait des photos, avouez que vous vous attendiez à autre chose de ma part non ?

Je ne sais pas comment je me suis retrouvé devant le lycée, mais mon regard fut tout de suite attiré par tout un attroupement sur le parking, comme si un événement avait lieu, je cherchais dans ma tête ce que ça pouvait bien être, ne me souvenant pas qu'il y avait quelque chose de prévu ce jour-ci, j'aurai été au courant sinon, c'est quand j'arrivais devant les grilles que je compris deux affiches avec le portrait de Ty, dont une était déchirée, l'affiche restante indiquait que le Sigma Mu dédicaçait aujourd'hui son autobiographie. « Il est pas sérieux là, punaise... » J'avançais vers le groupe bien décidé à y mettre mon petit grain de sel, je vis Soraya s'éloigner de tout le monde, l'air assez énervée et un livre à la main, Ty devait raconter des choses peu flatteuses sur elle.

Tranquillement, j'arrivais jusqu'au stand où Olivia échangeait quelques mots avec notre Stephen King du jour. Je fus accueillis par un « Tiens quand on parle du loup... » de la part de mon amie, je levais un sourcil étonné, comment mon nom avait pu atterrir dans la conversation ? J'allais répondre quand Olivia m'expliqua que dans le bouquin un certains Samuel était cité, dans un passage concernant les Everglades. Il n'en fallut pas plus pour me mettre totalement en rogne, je me crispais et serrais les poings. « Acheter son bouquin ? Non je ne crois pas non. » Lentement je me tournais vers Ty, le visage froid, sans expression, je me suis penché sur son stand. « Sérieusement Ty ? Tu me cites dans ton truc là, c'est bien t'a pas peur toi ? » J'ai pris un des livres et j'ai tourné rapidement les pages pour arriver jusqu'au chapitre des Everglades. « Oh mais c'est en des termes très élogieux en plus. » Je pris une grande inspiration et reposais son livre. « Ecoute moi bien toi, laisse moi te dire que tu te prépare à des nuits blanches, des migraines, des nervous breakdown comme on dit de nos jours, je vais être ton pire cauchemar à partir de maintenant tu as fait une grosse erreur en me foutant la dedans, en tout cas j'espère que tu as un bon avocat. » J'ai haussé les épaules et je me suis tourné vers Olivia, un grand sourire sur les lèvres, alors que Ty lui allait courir après une fille à l'autre bout du parking. « Pardon pour cette petite scène mais il a vraiment dépassé les bornes ce coup ci, un peu inconscient sur les bords le garçon... » Je lui ai souris de nouveau. « Ceci étant dit un petit pique-nique sur la plage ça te dis ? » lui-demandais-je avant de montrer du doigt la sortie du lycée comme pour l'inviter à partir du lycée avec moi.

Code by Drakunet (Scienta Magicam)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Ven 16 Mai - 20:30


❝Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty"❞
Interaction: Ashley. Mention: Joy, Mikah, Elena



Je ne saluais même pas Mikah tant j'étais triste qu'Ash soit partie en me disant juste «ça va j'ai compris ». La question qui me tourmentait était : elle avait compris quoi ?
Je laissais donc tous seuls Joy, Mikah et Elena qui venait d'arriver. Les seuls mots que j'adressais à Mikah fûrent : « Garde mon stand pour moi s'il te plaît. », puis je me mis à courir, larmes aux yeux. Je voyais que le couple naissant que je formais avec Ashley s'écrouler. Or, je ne voulais pas que ça arrive car je l'aimais énormément. C'était elle qui comptait à mes yeux maintenant. Les quatre mots que m'avaient lâchés Ashley tout à l'heure me donnèrent de l'élan pour courir, et je ne pouvais m'empêcher de me dire que je devais être honnête avec elle et tout lui avouer, même si elle cassait avec moi après, ce qui me briserait le cœur et qui me plongerait dans une dépression.

Le risque était grand, mais je pris la décision de tout lui raconter en résumé.
Je continuais ma course, manquant de trébucher lorsque je tournais au coin de la rue. Mon visage était sombre, mes yeux humides et mes pieds en feu, mais je devais rattraper celle que j'aimais. Ça me faisait penser aux films romantiques où le gars courrait toujours après la meuf pour la supplier de rester ou l'inverse d'ailleurs.

Lorsque je vis Ashley, je stoppais ma course pour lui crier : « TU AS COMPRIS QUOI ? ». La blondinette s'arrêta et me répondit par : « Que tu as bien changé depuis New York et que tu restes un coureur et que tu as apparemment des tendances polygame, si ça plait aux autres filles, tant mieux, moi ça ne me plaît pas. »
Coureur ? Polygame ?
Je fronçais les sourcils. Pourquoi elle me dit ça ? Je n'ai pas d'autres filles en vue pourtant. Je réfléchis un instant, puis je me rappelais de Joy, ma protégée.
« Non mais n'imp... »
ça sert à rien de continuer de parler, Ashley Jones s'en va déjà.
Mais...N'importe quoi ! Moi avec Joy ? C'est pas possible !!! Comment a t-elle pu croire un instant que j'étais avec Joy ???!!!
Cette journée est de plus en plus pire !!!

Je me remis à courir puis arrivais à la hauteur de la blondinette en furie. Je la plaquais contre le mur, et malgré ses supplications, je ne la lâchais pas. Je remarquais qu'elle avait pleuré. La pauvre...Pourquoi faut-il que je fasse toujours souffrir les autres autour de moi ?
Je lui dis que dire mon secret était trop difficile. Elle me dit : « Pourtant ce n’est pas si compliquer que ça. ». Ah! Si elle savait !
Après un moment de préparation par la parole, je lui dis tout haut mon secret horrible. Je la regarde pour voir sa réaction qui m'inquiète tant. Elle relève la tête vers moi, sous le choc.
« Q..Quoi.. ? », fit-elle.
Je savais qu'elle serait choquée! C'est éviter de lui faire de la peine que j'avais voulu la préserver de ce terrible choc!
Mon Ashley se joignit à moi pour pleurer. Oh Non ! Qu'ais-je fais ? Et pourquoi suis-je Bi d'ailleurs ?! Bon sang ! Que s'était-il passé le 14 Octobre de ma 14 ième année pour que je trouve *Bob sexy ? WT* ???
Honteux, effondré je reculais puis me mis à pleurer de plus belle en tournant le dos à Ash. Je m'éloignais d'elle en pleurant, n'ayant pas le courage d'entendre ses paroles ni de lui parler de nous. Elle a honte de moi, c'est clair ! Elle ne m'aime plus peut-être...Oh Boy !

Comme les larmes ne cessaient de couler, je me mis à courir loin et je m'adossais à un muret pour pleurer.
Je voulais devenir un homme, he bien c'était mal barré ! Un homme, ça ne pleure pas !

A cette pensée, je cessais mes pleurs, reniflais puis essayait de me calmer.
Une fois que je fus calme, je me rappelais des paroles de celle qui faisait toujours battre mon cœur et rebroussais chemin pour retrouver Ashley.
Je me mis à courir de nouveau et me remis face à elle. Je marchais à reculons puis lui dit de ma voix douce et calme : « Je ne sais pas ce que tu t'es imaginé, mais il n'y a rien entre Joy et moi. Je l'ai sauvé d'un senior qui l'embêtais et elle est devenue ma protégée. Elle est comme une petite sœur pour moi, rien de plus ! Elle a un petit ami, Curtis, mon alter-ego. J'étais simplement gêné à cause de mon secret car je ne voulais pas te le dire. Joy sait que je suis Bi, alors c'est pour ça que je lui ai demandé de te le dire. Ce serait plus facile parce qu'elle est plus douée en tact que moi. »
J'arrêtais de marcher à reculons, puis je continuais : «Je n'aime que toi Ashley. Je t'ai retrouvé et je veux te garder. Les autres filles sont...invisibles à mes yeux! Quand aux garçons, c'est le cadet de mes soucis!».
Je m'approchais un peu plus d'Ashley et lui essuyais les larmes qui coulaient de ses yeux.
«Est-ce que ça va ? Enfin je veux dire...Tu as survécu au choc ? ».
Je la regardais, soucieux.  Je l'aimais tellement. Si elle savait !
Je me sentais mieux après lui avoir avoué mon terrible secret.

Ayant peur pour notre relation qui semblait partir en cacahuètes- si je puis me permettre-, je lui pris les mains et lui demandais : «Est-ce que tu veux bien de moi même si... ».
Je la regardais droit dans les yeux. Ashley a de très joli yeux bleus qui me faisait penser à la mer. La mer...ça fait longtemps que je n'y suis pas allé ! J'adore la mer...Quand je serais mort, j'aimerais être incinéré et qu'on jette mes cendres dans la mer de Miami, de New-York ou de Sydney. Faudrait que j'emmène Ash à la plage...enfin, si on est encore ensemble.
« Par contre, si ça ne te dérange pas, on continue cette discussion en marchant vers Wynwood,car les autres m'attendent et Mikah ne doit pas s'en sortir avec les dédicaces. ».
Je la tirais par la main doucement contre son gré, puis, nous marchâmes jusqu'à Wynwood.
Je gardais le silence, pesant le pour et le contre de lui poser la question fatidique concernant notre relation. Arrivé à Wynwood, en chemin du stand, je retrouvais enfin la parole et lui demandais alors : « Je t'aime Ashley. Je suis sérieux. Je ne veux pas t'abandonner mais...Si tu ne veux pas de moi, je ne te forcerais pas. Alors je ne te poserais qu'une seule question : est-ce que tu veux bien de moi même si je ne suis pas comme les autres enfin je veux dire (raclements de gorge) même si je suis Bi ?  Réfléchis bien.».

Je la regardais avec anxiété, puis je jetai un regard au stand. Et je vis que Mikah n'étais PLUS là.
« What the f*ck ? Il est où celui à qui j'avais dis de garder mon stand et de s'occuper des autographes ??? », fis-je avant qu'Ashley ne réponde.
« Non mais là, ça ne va plus! », continuais-je, presque énervé.
Foi de Low, je serais toujours là pour toi. Mon œil oui ! Je vois bien que Mikah Low sera toujours là pour moi ! Serait-il jaloux ? Serait-il furieux ? Serait-il déçu ?
Je fis un signe à Elena et les autres pour dire que j'arrivais mais que j'étais occupé pour l'instant.
Je poussais un petit grognement avant de saisir mon portable et d'envoyer deux SMS à Mikah. Je rangeais le phone dans ma poche, puis je me tournais vers Ashley : « Alors ? Tu as pris ta décision ? J’attends toujours ton râteau et ta gifle, alors, vas-y je suis prêt, je t'écoute , je suis toute ouïe. »
Je baissais la tête un moment puis je la relevais. J'étais toujours aussi pessimiste. C'était par pour rien que je n'avais plus cru en l'amour. J'étais tant habitué aux râteaux et aux gifles des filles, que je n'avais plus peur maintenant! C'était presque une routine.
Ashley me regardait.
Alors je fermais les yeux, attendant la gifle monumentale que j'allais recevoir. Ma jambe droite bougeais toute seule, tant j'étais stressé.
«Abrège mes souffrances s'il te plaît, va droit au but. », fis-je en attendant la réponse et en ouvrant un œil. Je m'empressais de refermer celui-ci, attendant la suite.
Oh Boy, que cette journée est très...malchanceuse !

* Bob= Un garçon gay qui faisait du Karaté avec Ty à Sydney, dont Ty avait craqué sur lui. Il le lui a dit et ils sont sortis ensembles en secret pendant un an jusqu'à ce que Ty devienne le souffre douleur de son établissement et qu'il change d'école.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Ven 16 Mai - 14:57



FEAT. TIC ET TAC
Titre du Sujet

onrajoutetoutcequ'onveut

Il me demande ce que j'ai compris, je ne suis pas bête je vois bien que ce n'est plus le même Ty et qu'il aime avoir plusieurs conquêtes à ses pieds. J'aurai du m'en douter, j'étais juste aveuglé ce soir-là. Maintenant j'y vois clair. Je ne prends pas la peine de répondre et je commence à m'en aller quand je sens une main me retenir, beaucoup trop fine pour être celle de Ty. Je me retourne et je découvre Olivia que je n'ai pas revu depuis mon arrivé sur Miami. Je lui offre un grand sourire. Elle me salue et me demande comment je vais. Je suis aussi contente qu'elle de l'a voir enfin, d'autant plus que je ne l'avais pas croisé depuis New York. Elle me demande si je suis sûre que tout va bien. Normal je dois avoir les yeux rouges... J’aimerai rester plus avec elle, mais ce n’est vraiment pas le moment malheureusement…

"Olivia ! Et toi ? Moi aussi ! Oui oui, je partais juste... On se verra sûrement une autre fois... Passe à la maison quand tu veux je te donnerai l'adresse par texto."
J'esquisse un dernier sourire avant de partir le plus vite possible. Je continue à marcher sans regarder derrière moi. Plus personne ne me retiens et surtout personne ne me suit. Je finis par m’arrêter dans une rue. Je ne sais pas où je suis, je n’ai pas fait vraiment attention. Je soupire et m’adosse au mur en essayant de reprendre mes esprits. Je reste là de longues minutes, je ne saurais pas dire combien de temps, mais cette rue est vide et j’en profite pour laisser mes larmes couler. Au bout d’un moment j’entends des bruits de pas à l’autre bout de la rue et je me remets à marcher sans prêter attention à ce qu’il peut bien se passer derrière moi. Je finis par entendre Ty crier ce que j’ai compris. Je m’arrête, toujours dos à lui, je n’ai aucune envie qu’il me voit comme ça.

« Que tu as bien changé depuis New York et que tu restes un coureur et que tu as apparemment des tendances polygame, si ça plait aux autres filles, tant mieux, moi ça ne me plaît pas. »
Je n’ai même pas envie d’entendre sa réponse, ses justifications ou je ne sais quoi. Je me remets donc à marcher en serrant les points. Malheureusement il ne me laisse pas se loisir et m’attrape par le bras pour me plaquer contre le mur. J’essaye tant bien que mal de m’en aller, mais il est bien plus fort que moi…

« Laisse-moi ! »
Il me demande de ne pas m’en aller comme ça. Mais qu’est-ce qu’il croit ? Que je vais attendre bien sagement mon tour pendant qu’il s’envoie en l’air avec d’autre fille ou qu’il s’amuse. Il sait très bien comment je suis alors pourquoi il continue à insister. Il continue par me dire que si il ne m’a pas dit son « secret » avant c’est parce qu’il avait peur que cela gâche notre relation et notre amitié. Je n’appelle pas ça une relation, enfin on a maintenant des manières de pensées différente apparemment. Il me dit qu’il aimerait m’expliquer mais qu’il ne peut pas. Ce n’est pourtant pas compliquer à dire.

« Pourtant ce n’est pas si compliquer que ça. »
Il me regarde puis me dit qu’il va me le dire. Ah bah voilà, de toute façon, comme je le sais, ça m’importe peu. Et puis je n’ai pas vraiment envie de l’entendre. Il me demande d’être indulgente. Indulgente ?! Non mais je rêve ! Mais il me prend vraiment pour une idiote ou bien ? Je ne réponds rien, de toute façon il me le dira donc autant passé un mauvais moment, après ce sera… Finis… Il continue ensuite en disant que cela dure depuis ses 14 ans… 14 ans ?! Je ne pourrais jamais comprendre… Puis il me dit comprendre que je ne le veuille plus comme petit amis ou en temps qu’amis. Comment il a pu croire qu’il pouvait me cacher ça.. J’ai l’impression d’être trahis une fois de plus… Depuis qu’il m’a interpelé, je ne l’ai presque pas regarder dans les yeux, fixant devant moi ou derrière lui, comme si ça pouvait l’empêcher de voir mes yeux rouge. Pourtant, alors que je regardais son tee shirt, je vois une… Larme tombé, je relève les yeux vers les siens, aussi rouge que les miens. Mon naturel revient au galop et je commence à avoir mal au cœur pour lui… Mais quand je repense à cette fille… Il m’a vraiment prise pour une idiote, je ne dois pas l’oublier. Je baisse de nouveau les yeux pour me concentrer sur autre chose. Je ne craquerai pas devant lui. J’ai déjà été assez humilié pour aujourd’hui. J’attends qu’il finisse par « m’avouer » son secret. Il me dit que depuis ses 14 ans il est bi… Attend quoi ?! Je relève les yeux vers lui. Hein ? Quoi ?! Mais, l’autre fille, son air gêné devant elle. Quoi ?!

« Q..Quoi.. ? »
C’est seulement ce que je réussis à articuler. Il se reprend en me disant qu’il est plus hétéro que gay, mais ses paroles n’arrivent pas jusqu’à mon cerveau. Je ne comprends plus rien du tout… Il me dit que c’est la vérité et qu’il ne veut pas me perdre… Qu’il m’aime… Mes larmes recommence à tomber comme les siennes. Mais pas pour la même raison. Je ne comprends pas tout ce qui se passe. Je ne suis jamais sortie avec quelqu’un bi, enfin ou je ne le savais pas. Mais ce n’est pas quelque chose qui me rebute forcément… Enfin ça fait bizarre je ne vais pas le cacher, mais… C’est moins pire que ce que je pensais… Il tourne les talons et je le vois s’en aller. C’est tout, il me dit ça et il s’en va ? Ça veut dire quoi.. ? Que c’est finis.. ? Je le regarde partir, ne sachant pas quoi dire. Je ne peux pas le retenir contre son gré.
fiche par BLUE IVY, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Jeu 15 Mai - 20:59

Je suis réveillée par les rayons du soleil qui viennent frapper mon visage. Je grogne puis regarde ma montre : quoi ?! Il est déjà si tard ?! Et merde ! Il faudrait peut-être que je pense à me lever… J’enfile un haut noir avec des entailles sur les manches et un short à motifs écossais rouge, me maquille vite fait, glisse mes pieds dans mes Doc Martens noires puis sors de ma chambre. J’aimerais bien faire un petit tour dans le parc du bahut histoire de profiter du beau temps. Et puis qu’est-ce que je peux faire d’autre un samedi de toute façon ?

Mais mes plans sont vite annulés : on ne peut pas faire cinq mètres dans Wynwood sans tomber sur des affiches énormes et des grosses flèches qui indique je ne sais où. Curieuse et voyant que les panneaux n’en terminent pas, je m’arrête devant le troisième que je croise. On peut y lire ʺDédicace de Tyty's misfortunes par Ty Noah Swan sur le parking toute la journée !ʺ accompagné d’une photo d’un livre avec en couverture, Ty, un casque sur la tête et un sac à dos sur… bah le dos. Pardon ?! Lui ? Depuis quand il est écrivain ? Et en plus il se prend pour une star à faire des séances de dédicace ! Je souris. Je ne peux pas rater ça ! Ça doit être à se tordre de rire ! Il est très sympa mais de temps en temps, il prend un peu (juste un peu) la grosse tête. Je décide donc de suivre les flèches direction le parking. Impossible de se perdre !

Je me demande à quoi m’attendre. Je serais la seule là-bas ou alors il est déjà entouré d’une bande de groupies enragées ? Si c’est le cas, je dis bonjour et je m’en vais. Si c’est pour me faire remarquer, très peu pour moi ! La dernière fois que je me suis faite remarquer, au Roller Derby, c’était assez foireux. Alors si il y a foule, je vais m’éclipser très vite ! Mais en même temps, son histoire d’autobiographie, ça m’intrigue. Du peu que je connais sur sa vie, c’est pas franchement la joie ! Ça me ferais marrer d’en savoir plus. Puis je suis pas vraiment du genre à m’apitoyer sur les malheurs des autres ! Quoi que…

Enfin bref, j’arrive sur le parking, en même temps qu’une blondinette qui repart à grands pas dans la direction opposée. Je ne suis pas la première mais pas la dernière non plus ! Il y a déjà Ty (logique vous allez me dire) mais aussi trois filles et deux mecs. En me rapprochant je reconnais Mikah à qui je lance un grand sourire. A part lui je ne connais personne. Quoi que la rousse me dit quelque chose… J’ai dû déjà la croiser. Je ne suis même pas arrivée au stand quand une autre fille, brune, renverse un gobelet plein de je ne sais quoi sur une pile de livre puis repart, une autobio de Ty sous le bras, mais d’un air énervé et fière d’elle en même temps. Une deuxième brune discute avec le gars que je ne connais pas. Je crois qu’il vient d’arriver.

Je m’apprête à dire bonjour quand je remarque que Ty est à moitié en larmes. J’ai raté quelque chose ? Je n’ai toujours pas eu le temps d’ouvrir la bouche quand il confie le stand à Mikah puis part en courant. Je hausse les sourcils. Ça serait pas pour rattraper la blonde que j’ai croisée en arrivant par hasard ?

« Salut tout le monde. La star nous abandonne pourquoi au juste ? J’ai loupé un épisode ? »

Mais le départ de Ty est vite suivi par celui de Mikah. D'accord, tout le monde abandonne le navire... Je marmonne:

« Bon d'accord c'est pas grave... »

Je chope un livre sur une des piles qui trônent sur la table et entame la lecture du résumé en attendant que Ty ou Mikah ou n'importe qui se décide à se pointer. Je veux ma dédicace moi! Maintenant que je suis là, je ne veux pas avoir fait le déplacement pour rien, alors je ne bouge pas tant que je ne l'ai pas!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Jeu 15 Mai - 20:50

(dsl je fais vite et court sinon je me perds^^')

Le temps que je rejoigne tout le petit attroupement, des choses s'étaient produite et je ne les avais vu que de loin sans vraiment en comprendre le sens. Une des fois me croisa au passage, elle semblait frustrée et s'éloigna dans une rue. Une autre eut le temps de venir et je m'arrêta deux secondes en reconnaissant Soraya, soupirant d'agacement intérieurement avant de reprendre la marche. En arrivant, celle qui était au courant du secret de Ty me lâcha :

« Ah tiens, Mikah ! Tu vois, nous on avait gardé le secret, pas lui. L’idiot dans l’histoire, c’est qui tu crois ? Désolée pour lui, mais je donne vraiment pas cher de sa peau. Bref, sur ce j’ai un livre à aller donner. Bon amusement »

Je la suivais du regard alors qu'elle s'en allait. J'avais gardé le silence mais je ne pensais pas que Ty oserait tout de même trahir sa promesse dans son livre. Bon après, j'étais un peu trop fair play, j'étais persuadé que Ty cherchait à se venger en agissant ainsi. Au fond, j'étais plutôt content qu'il se dévoile enfin, qu'il affirme sa bisexualité. Peut-être que ça facilitera les choses même si Soraya avait apparemment prévu notre mort prochaine. En voyant Ty pleurer, je voulu l'empêcher de partir mais sans rien n'ajouter de plus, il me demanda de garder son stand. J'en restais cloué à ma place. C'était la première fois que me dévoilait autant d'indifférence. Il ne m'avait même pas saluer. Je l'observais fuir dans une rue en pleur et mon coeur se serra de douleur en le voyant dans cet état, cette fille était vraiment une sorcière. J'aurais aimé courir après lui mais instinctivement, je m'attelais à ma tâche de gardien. Bien que Soraya avait déjà tout fichu en l'air sur le stand.

Je m'excusais auprès des nouveaux arrivant car je ne pouvais pas signer les dédicace à la place de Ty ! Mais j'étais aussi très inquiet pour lui alors je me décidais à le rejoindre finalement. Ce mec était un véritable guépard à la course, impossible pour moi de le rattraper de toute manière. Cependant, je n'étais pas mauvais non plus et il n'était pas aller très loin. Je le retrouvais cependant grâce à sa voix rempli de sanglot au détour d'une ruelle. J'y jetais un regard au coin de la rue et je le vis un peu plus loin, accompagné de la jeune fille que j'avais croisé tout à l'heure, il semblait s'expliquer, mais quand j'arrivais sur les lieux, je n'entendis que :

« Depuis mes 14 ans, je suis Bi. Je...Mais je suis plus hétéro que...que gay. C'est la vérité. Maintenant tu sais tout sur moi et je n'ai plus rien à te cacher. Mes parents adoptifs n'ont rien fais pour m'aider. J'en ai parlé à Loïc Wolf mais...il n'a pas voulu m'écouter. Il m'a encouragé tout ça parce qu'il était Bi lui aussi. Je t'aime Ashley. Je ne veux pas te perdre pour rien au monde, pas même une autre fille ou pour un garçon.».

Je baissais légèrement le regard. J'aurais dû me douter que cette situation était trop dure pour lui. Je lui avais bien dit qu'il ferait mieux de rester avec une fille, si c'était ce qu'il préférait. Il m'avait prévenu de sa copine retrouvée, mais je ne pensais pas qu'il souffrirait autant. Ce n'est pas à moi de lui offrir le bonheur dont il avait besoin. J'en prenais à présent conscience et il semblerait que lui aussi. Mes yeux se posèrent sur le bracelet de loup qui pendait à mon poignée. Ma douleur au coeur était toujours présente mais différente. Finalement, sans un bruit, je rebroussa chemin et ne retourna pas au parking. Je passais un revers de la main sur des yeux humides avant de rentrer à Wynwood, plus précisément, dans le bâtiment des AP.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Jeu 15 Mai - 19:50


❝Séance de dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty"-❞
Interaction: Ashley, Soraya, l'Inconnue.



Tout allait pour le meilleur des mondes mais les choses s’empirèrent.
Ashley Jones arriva. Je la présentais à Joy puis l'embrassais. A ce moment j'entendis une voix crier : « Oh, t’es plus gay ? Ah mais non, t’étais bi, pardon. Il est pas là Mikah ? Autant réunir les deux non ? Ah si tu veux j’ai mon appareil photo, tu veux ? Tu pourras la mettre dans ton torchon comme ça ». Je fis comme si j'étais devenu sourd et je demandais des nouvelles de ma chère Ashley. Elle me répondit qu'elle allait bien puis me retourna ensuite la question.
« Oh si bien sûr ! », fis-je en essayant de cacher mon trouble.
Je demandais à Ashley si elle n'avait pas cours. Son magnifique sourire s'effaça. Elle me répondit : « "On est samedi... Si ça t'embête que je sois venue je peux repartir. ».
« Ah non non non tu m'embête pas ! Je suis très honoré de ta présence ici ! », m'écriais-je avec sincérité.
Je demandais ensuite à ma nouvelle Girlfriend si elle voulait une dédicace. Elle me demanda de ne pas « m'embêter », mais je tenais à lui offrir un autographe.
Je n'arrivais pas à cacher mon trouble et ma honte. Comme Ashley refusait mon livre avec m a dédicace, je l'emmenais à l'écart et lui avouais que j'avais un secret. Ma blondinette favorite me dit : « J'aurai pas deviné tiens.. . ». Comment peut-elle le prendre comme ça ? Mon secret est HORRIBLE ! Si elle le savait, elle romprait de suite !
J'essayais de lui avouer mon secret plusieurs fois en vain. Le mot fatidique ne sortait pas. Il y avait comme un blocage. A la place du mot, Ashley eut droit à un cri strident.
Je décidais alors de l'emmener voir Joy pour qu'elle puisse le lui dire elle, au moins. Joy était plus douée que moi pour expliquer ou avouer quelque chose.
Mais j'avais la frousse. Alors je demandais à Joy de ne rien lui dire.
« C'est bon, j'ai compris. », fit Ashley avant de tourner les talons.
« Compris quoi ? », réussis-je à articuler.
Elle avait compris quoi ?

Alors que je m'apprêtais à m'élancer vers elle pour la rattraper, quand une brunette débarqua dans mon stand. Elle salua Ashley, puis me fit un sourire. Je ne pouvais le lui rendre car j'étais triste. J'étais entrain de perdre celle que j'aimais. De la perdre pour toujours.
Des larmes ne cessaient de couler sur mes joues, tandis que la nouvelle venue lisait le résumé. Elle me lança : «  Dis donc, t’as l’air d’en avoir vécu des choses ?! »
« Oui et c'est pas fini je crois... », fis-je en reniflant.
J'étais immobile, sur place et tout ce que je pouvais faire c'était chialer comme un gosse.
Entre-temps, la Sorcière débarqua en chair et en os. Elle pris un livre, le déposa face à moi avec un billet de 5$. Je m'emparais du billet rageusement et j'ouvris le livre pour écrire une dédicace. Alors que je me préparais à écrire, la voix de Soraya me dit : « « En parlant de torchon, je le prends pour l’offrir à Mike, je suis sûre qu’il sera ravit de lire le dernier chapitre, sans rancune bien sûr »
Je relevais les yeux vers la Rho Kappa avec un regard qui lui disait toute ma haine. J'écrivis donc rageusement en dédicace : « Avec toute ma haine. Ty. » Je signais puis tendis le livre à la demoiselle. Mais celle-ci fit tomber sur la pile de livre qui était posée sur ma table : « Ah zut ! Je suis vraiment maladroite, ça doit être parce que tu m’appelles « sorcière » dans ton livre, ça m’a vraiment blessé t’imagine même pas. Mais ne t’en fais pas, t’as rien perdu, parce que tu ne t’en tireras pas comme ça. J’ai donné aucun droit pour que tu publies mon prénom dans ta merde, j’ai plus qu’à porter plainte. Dommage, t’étais presque mignon sur la couverture ».
J'étais prêt à l'étrangler sur place ! Je me contentais de rester silencieux, les yeux rouges et les dents serrées.

J'entendis une voix que je connaissais bien nous saluer. Je me retournais et vit Mikah qui s'approchait. Je ne fis aucun sourire à Mikah et ne lui répondit pas. J'étais perdu. Enfin...j'étais entrain de me dire que j'étais dans la m*rde ! Soraya lui dit : « Ah tiens, Mikah ! Tu vois, nous on avait gardé le secret, pas lui. L’idiot dans l’histoire, c’est qui tu crois ? Désolée pour lui, mais je donne vraiment pas cher de sa peau. Bref, sur ce j’ai un livre à aller donner. Bon amusement »
La sorcière s'en alla comme une furie.
Entre-temps, la brunette qui semblait être une EI avait parcouru les pages. Elle parla de Samuel. Je me retournais et vis le Pi Sigma, lui aussi débarquer. Je pris ma tête entre mes mains . J'étais prêt à exploser. C'était THE CATASTROPHE !!! Ce livre m'auto-détruisait. J'avais encore le temps de prendre un billet pour le Pôle-Nord pour fuir Miami et les Wynwoodiens.
J'entendais l'inconnue dire à Samuel : « Tiens, quand on parle du loup …. !  Non, mais je lisais le chapitre sur les Everglades, là et il expliquait qu’il était dans le chalet avec un Samuel, un Mike et je ne sais plus qui, donc ça m’a fait penser à toi. ». Elle redéposa le livre sur la pile et demanda à Sam si il allait l'acheter, ce qui me fit doucement sourire. Sam acheter mon autobio ? Il préférerait crever !

Je ne faisais plus trop attention aux bouquins, ni à Joy, ni à Mikah et encore moins à Samuel et l'inconnue. Mes yeux perlés de larmes et rougis fixaient depuis un bon moment le chemin par où était parti Ashley.

Je confiais le stand à Mikah, pris de l'élan et me mis à courir afin de rattraper Ashley qui devait être déjà loin. Je suis un très bon coureur, je vous l'ai déjà dit. J'ai toujours A en sport et on pourrait me prendre pour Hermes quand je me tape un sprint.
Là il s'agit pas d'une simple course, non, c'est bien plus important que cela à mes yeux : c'est mon Ashley que je perds !
J'avais attendu ce moment toute ma vie et voilà que je perdais la fille qui comptait à mes yeux, bien plus que n'avait compté Kendall, car Kendall, je l'ai connue que 2 mois à Sydney et ce n'est qu'un amour d'été (les amours d'été, ça peut pas durer), mais Ashley c'est différent : j'ai passé toute une année avec elle à New-York. Pas question de la perdre pour...un secret. Ce serait tellement idiot. En courant, je repense aux paroles de Jeremy et à ses SMS. L'amour c'est un voyage avec des étapes. Si l'amour c'est un voyage, he bien je crois bien que je suis entrain de me noyer !

Je me retrouvais bien vite en dehors du lycée et je tournais au coin d'une rue. J’aperçus Ashley marchant au loin, alors je lui hurlais en m'arrêtant : « TU AS COMPRIS QUOI ? ».
Qu'est-ce qu'elle avait compris ? Que je ne voulais pas d'elle ? Que je n'étais pas digne de confiance ?
Je ne voulais pas qu'Ashley puisse penser de telles choses sur moi qui étaient fausses.
Je me remis à courir et arrivais tant bien que mal à la rattraper. Je la pris par le bras et tournais face à elle pour la plaquer contre un mur. J'avais l'impression de revivre la scène avec Kimberley Jones.
Scène avec Kimberley Jones:
 
Je soufflais : «Je t'en prie ne t'en va pas comme ça. ». Je repris mon souffle un instant puis lui dis, tout en la tenant par les bras : «Si je ne t'ai pas dis mon secret c'est pour ne pas gâcher notre relation et même notre amitié. Ce n'est pas facile pour moi tu sais...J'aimerais expliquer mais...Je ne peux pas... ».
J'humectais mes lèvres qui avaient le goût de l'eau salée, tout en la regardant droit dans les yeux. Mes yeux avaient les éclats dorés puisque qu'il y avait du soleil.
« Je vais te dire mon secret mais...Sois indulgente et ne...me rejette pas. »
Je relâchais les bras d'Ashley et lui pris les mains.
Je ne pouvais pas être un agent secret ? Un ninja ? Un tueur en série? Un père ? Un prince ? Non, non, non, il fallait que je sois...
Oh Boy !
« Depuis mes 14 ans...Non attends, avant que je ne te dise quoi que ce soit, je veux te dire que... »
Je pris une grande inspiration, relâchais ses mains et je continuais : «Je comprendrais très bien que tu ne veuilles plus de moi en temps que petit-ami et même en temps que simple ami. ».
Des larmes coulèrent de nouveau sur mes joues et ma voix devînt tremblante : «J'accepterais ta décision. Par contre je vais appeler le 911 au cas où tu tombe évanouit ou fais une attaque. Car, je te préviens, tu seras très, très choquée et c'est pour ça que je voulais te préserver de ce secret. J'aurais pu te le dire à New-York, mais...Bref. Alors je te le dis maintenant. »

Ma voix était devenue sanglotante au fur et à mesure de mes paroles, mais je pris mon courage à deux mains et j'avouais d'un coup : « Depuis mes 14 ans, je suis Bi. ». Un souffle involontaire sortit de mes lèvres et j'essuyais les larmes qui coulaient de mes yeux.
Avec effroi, je regardais Ashley en tremblant. J'étais aussi pâle qu'un mort et on aurait pu jurer que je n'étais qu'un simple Visage-Pâle.
«Je...Mais je suis plus hétéro que...que gay. »
Qu'est-ce que mon Ashley va me dire ? Elle va m'assassiner ! Elle va me tuer ! Elle ne voudra plus de moi oh boy !
J'éclatais en sanglots puis fondis en larmes.
« C'est la vérité. Maintenant tu sais tout sur moi et je n'ai plus rien à te cacher. Mes parents adoptifs n'ont rien fais pour m'aider. J'en ai parlé à Loïc Wolf mais...il n'a pas voulu m'écouter. Il m'a encouragé tout ça parce qu'il était Bi lui aussi. »
Je m'avançais plus près d'Ashley et je lui murmurais : « Je t'aime Ashley. Je ne veux pas te perdre pour rien au monde, pas même une autre fille ou pour un garçon.».
J'ai perdu mon Ashley. Je le sens au fond de moi, je le sais.
Je serrais mes lèvres un instant puis je reculais, essayant d'arrêter la fontaine qui jaillissait de mes yeux.
Il ne valait pas lui dire qu'avant elle, juste avant elle, entre Kendall et elle il y avait eu Mikah. Mikah, était la personne à qui j'avais avoué mon secret en premier, n'en pouvant plus. Puis Joy. Et ensuite, il y avait eu les Everglades...Soraya, Mike étaient au courant... Et puis j'avais lu dans le Wynwood Times mon propre secret. J'avais décidé de laisser Mikah pour le moment....Nah, na, na ! Ça empirerait les choses !
J'ouvris ma bouche puis je la refermais et je tournais les talons, effondré. Je marchais donc en traînant les pieds, lentement.

Ty-Ty prépare toi à retomber pour la 5ième fois de ta vie en dépression.
Je crois qu'il faut faire le tome 2 des « Malheurs de Ty-Ty ». En fait... je suis dans un grand malheur !
Je vais réserver mon billet. Je pars dès demain de Wynwood, je crois.
Sanglots et renniflements.

@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Jeu 15 Mai - 14:47



Interaction: Ty & Mikah
mention: Mike

J’avais passé ma première partie de matinée à faire du lèche vitrine, après une bonne heure de footing. J’étais de bonne humeur et pire encore, j’étais d’humeur dépensières. Lunette de soleil sur le nez, jeans, scarf de couleur et une blouse noire, je déambulais dans les rues commerçantes de Miami. De temps en temps je croisais quelques tête connues de Wynwood, mais j’avais pas spécialement envie de taper la discussion et donc, je me contentais d’un sourire parfois hypocrite, parfois sincère. Je prenais le chemin des confréries quand un attroupement m’interpela, sur le parking. C’était rare qu’il y ait autant de mouvement à cet endroit un samedi.

Je regardais l’affiche qui se trouvait collée à un poteau à quelques mètres de moi et fut choquée de voir Ty dessus. Non mais franchement, il était sérieux. Je m’approchais du poteau, arrachais l’affiche avant de laisser échapper un rire moqueur. Ce mec était vraiment une plaie. Qui aurait envie d’acheter sa superbe bibliographie ? Il va mettre quoi dedans ? Qu’il a peur des serpents ? Super ça nous intéresse de savoir ça, tiens. Chocolat chaud en main, j’avançais et me frayais un chemin près des autres et pris un de ses bouquins entre les mains. Comme la brunette à côté de moi, je commençais à le feuilleter tout en sirotant mon chocolat chaud et fus choquée de voir mon prénom suivit de celui de Mike dans son livre. Pardon ? Il était sérieux ? Il avait donc dévoilé notre petit secret dans son livre. Très bien. Je levais la tête vers lui pour l’interpeler quand je le vis embrasser une fille sous mes yeux. Je l’interpelais bien fort :

« Oh, t’es plus gay ? Ah mais non, t’étais bi, pardon. Il est pas là Mikah ? Autant réunir les deux non ? Ah si tu veux j’ai mon appareil photo, tu veux ? Tu pourras la mettre dans ton torchon comme ça »

Je pris un livre et le déposais face au Sigma Mu avec un billet de 5 dollars, il voulait plus ? Et puis quoi encore ?

« En parlant de torchon, je le prends pour l’offrir à Mike, je suis sûre qu’il sera ravit de lire le dernier chapitre, sans rancune bien sûr »

D’un juste brusque totalement calculé, je laissais tomber mon chocolat chaud sur une des piles de livres :

« Ah zut ! Je suis vraiment maladroite, ça doit être parce que tu m’appelles « sorcière » dans ton livre, ça m’a vraiment blessé t’imagine même pas. Mais ne t’en fais pas, t’as rien perdu, parce que tu ne t’en tireras pas comme ça. J’ai donné aucun droit pour que tu publies mon prénom dans ta merde, j’ai plus qu’à porter plainte. Dommage, t’étais presque mignon sur la couverture »

Je vis ensuite Mikah débarquer, le pauvre quand même, il se faisait un peu passer pour un con en direct live, là.

« Ah tiens, Mikah ! Tu vois, nous on avait gardé le secret, pas lui. L’idiot dans l’histoire, c’est qui tu crois ? Désolée pour lui, mais je donne vraiment pas cher de sa peau. Bref, sur ce j’ai un livre à aller donner. Bon amusement »

Je quittais l’endroit, énervée de me retrouver dans son livre, sans me retourner.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Jeu 15 Mai - 14:11



Séance de dédicaces



Intéractions: Ty, Ashley, Sam

Je n’avais pas grand-chose à faire ce samedi, à part peut-être aller à la plage. Oui, c’est ça, autant aller faire la carpette ou simplement faire un tour, mais avant ça je devais passer dans le bureau du directeur pour finaliser mon inscription. Je m’étais réveillée à une heure convenable et après une douche, avais enfilé une robe dans les tons vert émeraude. J’avais également décidé de laisser mes cheveux au vent et ensuite, pris les papiers dont j’avais besoin pour me rendre à l’école, chez Monsieur Cobb. Sur mon chemin, je vis du mouvement sur le parking, je continue d’avancer jusqu’au bureau du directeur pour lui déposer et régler les dernières formalités et repars.

En sortant du bureau, je prends la direction du parking pour satisfaire ma curiosité tout en regardant les affiches annonçant une séance de dédicace d’un certain Ty. Je ne le connaissais pas du tout et sa tête ne me disait absolument rien. En même temps, ça faisait quelques jours seulement que j’étais ici. Je continuais ma route vers le dit endroit et me frayais un chemin vers le stand où, à ma grande surprise je retrouvais Ashley. J’attrape délicatement le bras de la jeune fille pour lui annoncer ma présence et attends qu’elle se retourne avant de lui sourire et de la saluer :

« Comment tu vas Ashley ? Ca me fait plaisir de te voir là. T'es sûre que tout va bien? »


Elle avait l’air un peu bouleversée. Je lui adresse un sourire, ainsi qu'à l’écrivain avant de m'intéresser aux piles en face de moi. Je prends un des livres en main et dans un premier temps, regarde la 4e de couverture qui résumait un peu le contenu, puis m’adressais au jeune homme :

« Dis donc, t’as l’air d’en avoir vécu des choses ?! »

Je continuais à feuilleter jusqu’à tomber sur le dernier chapitre qui parlait des Everglades. C’était un endroit de la Floride que j’affectionnais beaucoup. Moi, la passionnée de tourisme, je commençais à me plonger dans le récit de ce chapitre. Lorsque mes yeux balayèrent le prénom « Samuel » je ne pouvais m’empêcher de penser à mon Sam que je connaissais depuis que j’étais toute petite. Une présence proche de moi me fit ensuite relever la tête quand justement le visage de Samuel fut dans mon champ de vision. Contente de le voir, je lui déposais un baiser sur la joue, comme à mon habitude, et ajoutais :

« Tiens, quand on parle du loup …. ! » J’attendais la réaction du Pi Sigma avant de m’expliquer « Non, mais je lisais le chapitre sur les Everglades, là et il expliquait qu’il était dans le chalet avec un Samuel, un Mike et je ne sais plus qui, donc ça m’a fait pensé à toi » terminais-je avec un sourire.

Sans savoir quelle bombe je venais de déclencher, je déposais le livre sur la pile en souriant à l’écrivain puis portais mon attention sur Sam

« Tu viens aussi acheter ce bouquin ? Tu le connais ? »




fiche codée par Empty Heart
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Jeu 15 Mai - 12:30



Feat Tout le Monde
Séance de dédicaces



Je remarque qu'il lève les yeux vers moi quand j'arrive, je lui souris doucement. Il rebaisse les yeux sur le livre qu'il était en train de dédicacer à la fille. J'arrive peu de temps après devant lui, il mordille son pouce puis me dit bonjour à son tours. Il a l'air nerveux. Parce que je suis là ? Je n'aurai peut-être pas dû venir. S’il ne m'a pas parlé de son livre, il y a une raison.
Il finit par se lever un sourire collé au lèvre.. Ouf, je n'ai peut-être pas si mal fait.. Je lui rends son sourire, il se place face à moi et à la fille dont je ne connais pas le nom. Il me présente Joy, sa "protégé" et la petite amie de son alter-ego, il me présente ensuite comme une ancienne amie de New York et sa petite-amie actuelle. Je souris à Joy.
C'est une très jolie fille avec de magnifiques cheveux roux. Ty se tourne ensuite vers moi et me demande comment je vais avant de m'embrasser et de prendre ma main pour nous entraîner un peu à l'écart.

"Ca va et toi ?" Dis-je en souriant.
Je souris, assez contente qu'il ne veuille pas cacher notre relation, j'ai déjà vécu ça et ça finit toujours très mal. Il finit par me demander ce que je fais ici et si je n'ai pas cours. Mon sourire s'efface un peu. Je comprends à travers sa phrase qu'il ne m'attendait pas et qu'il n'avait pas forcément envie de me voir. De plus on est samedi et personne n'a cours le samedi.

"On est samedi... Si ça t'embête que je sois venue je peux repartir."
En fait je n'ai même pas envie d'avoir son avis, je veux juste partir. Heureusement qu'il n'y a pas plus de monde... Je ne m'attendais pas à une attitude comme ça. Il me demande si je veux une dédicace, je le regarde uis baisse les yeux.

"Non c'est bon t'embête pas."
Il me ré entraine au stand, je regarde Joy mal à l'aise. Je ne comprends pas ce qu'il se passe. Je ne sais pas si elle comprend non plus. Il s'assoit de nouveau sur sa chaise. Je ne pense pas qu'il est réellement écouté ma réponse. Il commence à griffonner sur le livre quelques phrases. Je ne comprends pas la situation. La suite me surprend de plus en plus. Il prend le livre qu'il a dédicacé et commence à en arracher des pages, plusieurs pages. Il les froisse avant de les jeter sous le bureau. Je regarde les pages par terre, me demandant ce qu'il a bien pu y écrire.
Des choses sur ce qu'il s'est passé aux Etats-Unis qui pourraient me dégouter ? Je ne sais vraiment pas... Je le regarde complètement pommé, je sais qu'il me cache quelques choses et que ça ne va pas du tout me plaire. Je doute de plus en plus de la sincérité de ces mots l'autre soir. Si c'est ce que je pense, il a vraiment changé. Il me tend le livre que je ne prends pas la peine de prendre. Il me regarde et commence à ouvrir la bouche pour la refermé quelques secondes après.
Son comportement est entre la peur et la honte. Je continue de le regarder, attendant une réponse que je n'aurai sûrement pas. Il finit par m'entraîner vers la voiture. Il va me trimballer longtemps comme ça ? Si il a aussi honte, je m'en vais, y'a pas de problème. Il finit par me dire qu'il a un secret qu'il ne m'a pas dit le jour de nos retrouvailles et où il m'a demandé d'être sa copine.

"J'aurai pas deviné tiens.."
Il continue ensuite par me dire que j'aurai été trop choqué et que je n'aurai pas voulu de lui. Je continue de le regarder, ne trouvant rien à répondre. Je sens déjà que je vais finir déçus au bout de si peu de temps. Il finit par me dire que ce secret se trouve dans son livre. Sûrement sur les pages qu'il a arraché tout à l'heure. Il comme sa phrase avant de poussé un cri strident, plusieurs fois de suite. C'est si horrible que ça. On finit par retourner vers Joy, il la pousse vers moi en me disant qu'elle me le dira. Je les regarde l'un après l'autre. D'accord j'ai compris... Il se retourne vers elle, je baisse les yeux.

"C'est bon, j'ai compris."
Je me retourne et commence à partir en direction de la sortie. J'ai la gorge serré et je serre les points pour ne pas craquer. Il suffit juste que j'attende d'être chez moi... Je crois un garçon, qui allait sûrement voir Ty, il commence à saluer tout le monde et j'en profite pour partir le plus vite possible...
fiche par BLUE IVY, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Jeu 15 Mai - 11:18

J'avançais dans les rues ensoleillées de Miami, la mine toujours aussi joyeuse, les mains dans les poches, enfin, une main dans la poche car l'autre tenait ma précieuse petite radio portative. Je revenais de la plage où j'avais fait un peu de break dance. La journée était chaude et cette danse m'avait pour ainsi dire achevé mais j'étais toujours heureux de pouvoir exercer ma passion. Seulement, ce n'était pas ça qui m'avait fait arrêter pour aujourd'hui. Non, au beau milieu d'une figure de rotation au sol, je m'étais rappeler que mon amour de toujours faisait dédicacer son livre sur le parking du lycée (même si j'étais étonné au départ d'apprendre qu'il avait fait un livre). A vrai dire, je ne le savais pas écrivain. Quoi que...Ty avait du talent dans beaucoup de chose, il dansait, chantait, faisait de la guitare alors pourquoi pas écrire ? Je m'étais promis de lui en acheter un. Non pas parce que la lecture m'intéressait (ce n'était d'ailleurs pas vraiment le cas) mais juste pour l'encourager. Je savais très bien qu'en lisant "Les Malheurs de Ty-Ty", je n'allais pas arrêter d'être malheureux pour lui. J'étais beaucoup trop émotif pour lire toutes les misères du monde qui s'étaient abattu sur ce pauvre garçon.

Enfin bref, j'avais donc éteint ma musique et m'était dépêcher de quitter la plage pour retourner vers Wynwood. En ce merveilleux samedi de printemps, je n'étais vêtu que d'un débardeur blanc, de mon préféré baggy beige et de mes nouvelles baskets blanches, celle que j'avais acheté au centre commercial le jour où j'avais fait la connaissance de Pearl Valentyne. Dans ma marche plutôt rapide, je sentais tambourinait contre mon torse mon pendentif contenant les alliances de mes parents au bout de la longue chaînette d'argent. A mon poignée brillait le bracelet de loup que Ty m'avait un jour offert et que je ne quittais jamais, tout comme mon pendentif d'ailleurs.

Pour ne pas être encombré de ma radio, je décidais d'abord de passer par ma chambre dans le bâtiment des AP pour la ranger avant de ressortir aussitôt et me diriger vers le parking. Il y avait des panneaux un peu partout, impossible de se tromper. Au loin, je voyais déjà Ty sur un stand avec ses livres, il était déjà accompagné de deux jeunes filles que je ne connaissais pas. Arrivant sur les lieux, je salua tout le monde (mais en particulier Ty) d'un signe de la main, l'autre étant dans ma poche, et une fois plus proche, je lança :

- Salut
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Mer 14 Mai - 21:50


❝Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty"❞
feat. Tout le monde qui veut bien.



J'attend que des gens arrivent pour faire une queue devant mon stand, mais il n'y a toujours personne.
Soudain, je sens deux mains qui viennent cacher mes yeux. Je me demande bien qui ça peut être, mais la voix de Joy parviens à mes oreilles : « Devine qui c’est. »
Je fais un sourire. Joy enlève ses mains et je dis : « Je savais que c'était toi ma petite Joy ! ».
Ah Joy, ma protégée ! Toujours joyeuse, toujours pétillante, toujours vive !
Ça fait plaisir à voir.
La rouquine se met face à moi puis lance : « Alors c’est à ça que ressemble ton livre ? ».
Ses yeux ne cessent de regarder la pile de bouquin et surtout la couverture qui est une photo de moi sur le trottoir près d'une voiture noire, avec un casque de vélo sur la tête et un sac dans le dos. Je suis vêtu d'un habit de sport, habit que j'utilisais pour faire du Parkour.

Joy Crawford attrape un livre et lis la quatrième de couverture tandis que je joue avec mon feutre fin noir indélébile. Je la vois tourner le livre pour regarder la première de couverture.
Le titre est rouge et placé en haut de la photo et le nom de l'auteur en bas, en noir : « An autobiography by Ty Noah Swan ». J'ai été tenté d'ajouter : « 1000 photos and more inside », mais j'ai préféré abandonner l'idée, pensant que ça gâcherais le bouquin. Mes lecteurs et lectrices verrons les photos de toute façon, ils sont très repérables puisqu'ils sont sur du papier glacé.

Joy fouille dans sa poche et me tend un billet de 10$.
« 10$ ???? Mais c'est trop ! C'est 7 $ et puis, comme tu es une amie, c'est gratuit pour toi ! », ripostais-je.
Mais Joy rétorqua : « Garde la monnaie ! », puis me réclama : «  Bon maintenant je veux bien une dédicace de mon auteur préféré ! ».
J'éclatais de rire en penchant la tête en arrière, puis pris le livre qu'elle me tendait en sautillant comme une enfant, pour le poser sur la table.
Alors que je débouchais mon feutre noir j'entendis la voix de Joyce me dire : « Tu ne m’avais jamais dis que tu écrivais des livres petit cachotier ! Tu fais ça depuis longtemps ? ».
J'émis un petit rire tout en écrivant sur la première page et je lui répondis : « C'est la première fois. Mais j'écris ma vie depuis toujours sur des carnets ou mon blog. »
Je m'appliquais à écrire ma dédicace : « A ma petite Joy, Je t'offre ce livre qui j'espère te fera mieux comprendre qui je suis (lol). Tu y retrouveras des moments communs à nous deux (et même la fête d'annif).
Ne change pas, reste comme tu es. Je t'adore ma petite Joy. Kiss. Ton « grand »Ty-Ty. »
Je fis ma signature "Ty Noah Swan" en dessous puis je refermais le livre et le tendis à Joy. En levant les yeux, je vis....Ashley Jones qui arrivait. Elle ici ? Mais comment est-ce possible ?
Avec tous les panneaux et affiches que j'avais mis, c'était normal que je sois gâté par sa présence ici.
Elle se rapprochait de mon stand de plus en plus et à ce moment je voulais mourir, me cacher sous terre ou alors faire disparaître en un rien de temps tous mes bouquins. Car je lui avais caché volontairement mon secret qui se trouvait noir sur blanc dans mon autobiographie. C'était LA catastrophe !!! Comment allait-elle réagir lorsqu'elle lira le chapitre 14 qui racontait mes 14 ans et...

Ma jambe se mit à remuer toute seule, ce qui est un signe de stress et je me mis à mordre mon pouce.
« Salut ! », fit ma nouvelle petite-amie en arrivant à la hauteur de Joy.
Je me levais, les oreilles rouges de honte par rapport à mon secret-mais je pouvais toujours dire que c'était la chaleur qui faisait rougir mes oreilles-, un sourire aux lèvres, et je me plaçais face à Joy et Ashley.
« Ashley, je te présente Joy Crawford ma protégée et la petite-amie de mon alter-ego Curtis. Joy, je te présente Ashley Jones, une amie de New-York et ma petite-amie. ».
Je fis un sourire à Joy qui devait tomber des nues à cette nouvelle, puis je m'approchais d'Ashley et la saluais  joyeusement: « Salut mon amour, comment ça va ? ». Je me penchais sur elle pour l'embrasser sur les lèvres puis je lui pris la main et l’entraînais un peu à l'écart.

« Que fais tu ici ? Enfin je veux dire heum...Tu n'a pas cours ? »
Évidemment qu'elle n'avait pas cours : on était SAMEDI !
Je passais nerveusement ma main dans mes cheveux puis je continuais : « Tu...Tu veux une dédicace ? »
Je l'entrainais ensuite au stand puis je m'assis en tremblant sur ma chaise.
Ashley ne SAVAIT PAS mon secret, mais en lisant le livre, elle le saurait et voudrait rompre rapidement avec moi.
Je pris un livre et feuilletais jusqu'au chapitre 14. Je me mis à arracher les pages du chapitre 14, puis du chapitre 16, du chapitre 17 et 18 sans oublier les chapitres 34, 42, 68 et 69. Les chapitres 68 et 69 étaient sur les Everglades.
Je froissais tous les papiers et les jettais à mes pieds, sous la table. Je fis ensuite un sourire d'ange à Ashley qui ne comprenait pas pourquoi je faisais une telle chose. Je raclais ma gorge puis écrivit de ma plus belle écriture : « A ma chère et tendre Ashley, celle qui illumine ma vie, me rend joyeux et remplit mon cœur. Je t'aime. Ton Ty. » Je fis un cœur puis j'écrivis : « T+A=4Rever » avant de signer. Je lui tendis mon livre, ouvert à la dédicace mais je me rendis compte que ma petite-amie n'étais pas contente. Je soupirais puis je me mordis les lèvres, ne sachant comment faire pour lui dire la vérité.
« Je...Je... »

Ce n'était plus le Ty qui déclarait sa flamme. C'était le Ty honteux et peureux. Je raclais ma gorge désespérément. Ce livre était ma perte finalement. J'allais avoir beaucoup de problèmes si tout Wynwood le lisait.

Je me levais , posais le livre sur la table et entraînais Ashley jusqu'à ma voiture.
« J'ai un secret et...je ne te l'ai pas dis le jour où je t'ai demandé de bien vouloir devenir ma copine. ». Je fis une pause longue et pénible.
« Je ne te l'ai pas dit parce que je sais que tu seras trop choquée et que tu ne voudras plus de moi. »
Je laissais échapper un gémissement suivit d'un grognement.
Si seulement mon secret était d'être un loup-garou ! Ce serait plus cool !

« Mais il est dans mon livre et...hum...je... »
Les mots ne sortaient pas.
Tôt ou tard, Ashley le saura. Autant le lui dire.
Je raclais de nouveau ma gorge puis dit d'un coup  : « Je suis ... ». Je fis un cri strident. Le mot restait au travers de ma gorge. J'avais honte de ce secret. C'était horrible, et j'aurais préféré être un tueur plutôt que d'être ce que j'étais.
J'essayais une nouvelle fois de dire mon secret, mais je répétais une nouvelle fois que j'étais ...«cri strident » ce qui n'étais pas la réponse adéquate.

J’entraînais de nouveau Ashley vers le stand puis je ramassais les papiers. Je lui tendis la fin du chapitre 14.
Le chapitre 14 racontait comment j'étais devenu *cri strident*.
Mais la fin du chapitre 14 racontait seulement : « Mon père adoptif ne me comprenait pas. Il préfera m'encourager dans cette mauvaise voie. Je le déteste pour ça et pour avoir caché que j'avais été adopté. ».

« Joy te le dira ! », fis-je en poussant Joy vers Ashley. Je me mis à regarder les deux filles tour à tour en mordant mes lèvres.
Je relevais le regard vers Ashley, tremblant de peur. Notre histoire merveilleuse avait pris fin...Par ma faute.
Alors des larmes se mirent à couler sur mes joues.
"Joy, ne lui dis rien."
Je ne veux pas la perdre.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Mer 14 Mai - 18:51



Feat Tout le Monde
Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty"



Lors de nos retrouvaille, Ty m'avait beaucoup parlé de son film, mais très peu de son livre. En arrivant se matin au lycée j'ai vu qu'il avait accroché des affiches disant qu'il signerait des autographes sur le parking du lycée. J'ai donc décidé d'y aller, déjà pour le voir, parce que je ne l'ai pas encore croisé de la journée, et puis pour voir, disons ce que notre relation donnait au lycée.

On en a pas vraiment parlé, et on ne s'ai pas vu depuis. Je ne sais donc pas si il veut en parler ou quoi. Enfin bref, je verrais bien son comportement.
Je traverse les couloirs du lycée pour me diriger vers le parking. Aujourd'hui j'ai mis une petite robe rose pâle a bretelle assez légère. A vrai dire je pensais que le soleil allait briller toute la journée, mais celui-ci en a décidé autrement. J'avais quand même pris la précaution de prendre un petit gilet blanc, même si celui-ci n'allait pas beaucoup me réchauffer. J'ai mis des chaussures blanche à talon compensé pour finir ma tenue. En avance pour une fois ce matin, je me suis donc lissé les cheveux et je me suis légèrement maquillé, comme à mon habitude.

J'arrive donc sur le parking. Je cherche un peu du regard où il pourrait se trouver. Je repère assez vite le chemin grâce aux panneaux posés un peu partout. Je trouve au bout une table au milieu du parking entouré d'une pile de livre. Il y est assis et je constate que je ne suis pas la première à arriver. Je m'avance vers eux. Arrivé à leur porté, je souris timidement, me demandant quel accueil j'allais recevoir.

"Salut !"

Comme je suis nouvelle dans ce lycée et que je ne connais quasiment personne, je ne suis pas surprise de voir un visage inconnus à côté de Ty.
fiche par BLUE IVY, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Mer 14 Mai - 18:00


Ty dédicace !
………….



Toute la semaine j’étais passée devant de panneau. Celui que Ty mon cher ty-ty avait affiché. Il proposait une dédicace de son livre. Au début je vous avoue que j’ai un peu rigolé non je ne me suis pas moqué ! Juste un petit rire : Mon grand Ty-ty avait sortit un livre. C’était très important pour lui de dire la vérité de raconter sa vie sur papier je le savais bien. J’avais regardais la date. Elle correspondait avec mon emploie du temps. J’irai à cette fameuse dédicace !

Le jour J :

Jour de dédicace pour Ty. Je cherche des vêtements disons passables pour faire honneur à mon auteur préféré. Je fini par choisir une petite robe blanche hivernale, je coiffe mes cheveux et les laissent retomber en cascade sur mes épaules. Me voilà fin prête, j’enfile rapidement des ballerines de la même couleur que ma tenue et je file au lycée.

M’y voici, je ne sais plus où c’est. Enfin je retrouve rapidement mon chemin vu le nombre impressionnant de panneau qui indique le parking. Je les suis un par un. J’y suis enfin, je vois Ty de dos assis avec une pile de livre devant et derrière lui. Je m’avance et pose mes mains sur ses yeux avant de m’exclamer :
-Devine qui c’est

Je n’attends pas sa réponse et j’enlève mes mains. Je me mets face à lui et regarde sa table :

-Alors c’est à ça que ressemble ton livre ?

J’attrape le bouquin dans mes mains, lit le résumé regarde longuement la couverture. Je fouille dans ma poche et sort un billet de 10$, je lui tends et lui dit :

-Garde la monnaie ! Bon maintenant je veux bien une dédicace de mon auteur préféré !

Je sautais sur place tout en lui tendant mon livre. J’avais hâte de découvrir quelle phrase philosophique il allait m’écrire. Pendant ce temps je lui dis :

-Tu ne m’avais jamais dis que tu écrivais des livres petit cachotier ! Tu fais ça depuis longtemps ?





Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   Mer 14 Mai - 16:16


❝Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty"❞
feat. Tout le monde qui veut bien.



Il fait beau aujourd'hui mais il y a des nuages qui viennent quelques fois cacher le soleil. Mais rien ne pourra arrêter ma détermination et ma joie à l'idée de dédicacer mon livre à Wynwood High School.
Je suis installé sur le parking à une table qui contient une petite pile de mon livre. A côté de la table et derrière moi il y a au moins sept grandes piles de « Tyty's misfortunes ».
Aujourd'hui je porte des chaussures noires, un pantalon gris-noir et un t-shirt bleu en col V dont 2 boutons sont détachés. Je porte une fine moustache à peine visible et une barbe très fine aussi pour faire plus vieux et mes cheveux sont soigneusement coiffés avec du gel.
Je ne porte aucun bijou aujourd'hui, pas même le collier JTM ni un bracelet.

L'idée de faire une dédicace m'est venue lors de la soirée gala où j'avais vendu 1254 livres. Des fans qui avaient adorés mon film Juste Pour Un Champs de Maïs étaient venus pour acheter mon livre et avoir un autographe et une photo de moi. Cette soirée était un honneur et j'avais apprécié chaque rencontre avec mes fans, bien que la majorité étaient des filles. J'avais même reçu quelques cadeaux comme une tasse avec « Ty-Ty I  :coeur2:  U », un ours en peluche, un dessin de moi qui fait du karaté...enfin bref.
J'avais décidé de faire pareil à WHS pour que les Wynwoodiens peuvent soit acheter ou avoir mon livre gratuit en plus d'une dédicace à l'intérieur. C'était avant tout pour que tout le monde même mes ennemis, puissent lire mon livre afin de connaître tous les événements qui s'étaient produits dans ma vie avant de me juger. J'avais signé le pacte autobiographique avec mon lecteur, s'est à dire que je m'étais engagé à dire la vérité, rien que la vérité, toute la vérité sur moi-même. Je disais tout, même mon secret que j'expliquais d'ailleurs.

« Les Malheurs de Ty-Ty » débutait avec la rencontre de mes parents jusqu'aux Everglades. Il y avait des tonnes de photos aussi, sur du papier glacé.
Il y avait bien entendu les Wynwoodiens qui faisaient partie du livre. Depuis toujours, j'écris ce qui se passe dans ma vie. Que ce soit sur des petits carnets, sur mon iPad ou sur mon blog Ty-Ty.blogspot.com. L'écriture est une chose super pour se libérer.

Sagement, j'attendais des intéressés. Il y avait déjà eu une fille qui avait regardé un des exemplaires posés sur la table et m'avait promis de l'acheter. 7 $ était le prix fixé. 7$, c'est pas beaucoup. Ça permettait qu'il y ai énormément d'achats. Je pouvais même baisser le prix à 5$ ou 1$. J'avais récoltés en une nuit 8701$ grâce à cette tactique. Comme j'avais fais une tournée pour mon film, j'avais prévu de faire une mini tournée pour mon autobiographie : Miami-New-York-Los Angeles.

Des achats, je pense en avoir. Je compte offrir carrément mon livre à des amis comme Ashley, Mikah, Alexandra, Jeremy, Joy,...ect, si ils viennent évidemment.
En même temps, je ne vois pas pourquoi personne ne viendrais (je suis sûr que la bande Mike & CIE viendra elle aussi) avec la grande affiche que j'ai collée dans le hall du lycée et les panneaux menant sur le parking.

Il ne restait plus qu'à attendre.


Code rp:
 
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séance de Dédicace pour "Les Malheurs de Ty-Ty" -RP Libre-Ouvert à tous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» spéciale dédicace pour Pierre Ju
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Dédicace pour le master
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)
» Vient ici pour la première fois en 15 ans [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: