AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]   Dim 25 Mai - 20:39


Adam & Sidney
Retrouvailles ou surtout découverte ?


Lorsque le jeune homme prit la parole, elle l’écouta attentivement. La manière par laquelle il avait commencé la conversation semblait fort indiquer qu’il n’était pas habituer à faire ce qu’il allait faire et surtout, qu’il allait lui dire quelque chose qui semblait assez lourd, que ce soit en conséquences pour lui ou pour elle.

En quelques phrase, il lui exposa clairement qu’il était étranger, ce qu’elle savait déjà, tout simplement à cause de son accent. Il n’était pas américain, ni natif de Miami, cela s’entendait clairement. Cependant, ce qui attisait la curiosité de l’infirmière était l’évocation de briser la glace. Pourquoi cela ? En quoi était-ce un problème de briser la glace mais surtout, de quoi parlait-il ? Plus les secondes passait et plus l’infirmière commençait à se méfier, à se demander qui était cet homme et ce qu’il lui voulait. Avait-il un quelconque rapport avec Fox ? Avait-il un rapport avec l’armée et la Navy ? Vu son âge et s’il était militaire, il ne pouvait être un haut gradé. De plus, rien dans son attitude ne semblait indiquer qu’il était un soldat, bien au contraire.

Elle plissa légèrement les sourcils lorsqu’il déclina son identité. Adam Hopeson ? Cela ne lui rappelait strictement rien et pourtant, elle avait toujours cette étrange impression qu’elle l’avait déjà vu quelque part. « Non, cela ne me dit strictement rien, je suis désolée » lui répondit-elle avant qu’il ne poursuive paisiblement. Pour quelqu’un qui n’était pas habitué à se dévoiler, il semblait prendre un certain temps pour dire ce qu’il avait à lui communiquer, comme si la situation l’amusait.

Lorsqu’il lui annonça ce que son propre père lui avait dit, elle haussa un sourcil, surprise de cette annonce. Le jeune homme qui se tiendrait donc face à elle actuellement serait donc un de ses parents ? Elle trouvait que cette annonce était juste irréaliste.

« Un instant, des cousins éloignés ? Pourtant jamais mes parents ne m’ont parlé de … »

Elle s’arrêta net, un vaste souvenir lui revenant en mémoire. Une vielle conversation sans intérêt qu’elle avait eu avec ses parents concernant deux frères s’étant disputés entre eux quelques temps auparavant et qui avaient coupé les ponts purement et simplement. L’un des deux était parti en Amérique et le second était resté sur les terres de la famille, en Ecosse.

« Ecossais ? Tu es bien écossais Adam ? »

Si c’était bien le cas, son histoire pouvait tenir debout, sachant que pour aller inventer une telle histoire, il aurait fallu se renseigner et pas qu’un peu, ce qui n’avait strictement aucun intérêt pour une personne qui lui était véritablement étrangère. Elle choisit donc de lui accorder le bénéfice du doute et de croire en son histoire. Elle s’occuperait suite à cette rencontre d’effectuer quelques recherches sur lui afin de vérifier ses dires et de voir si oui ou non il disait la vérité.

Il posa par la suie les deux tasses sur le bureau de l’infirmière et lui arracha pas la même occasion un sourire. Après son annonce, il semblait presque plus léger, comme s’il s’était libéré d’un poids. Elle comprenait à présent ce qu’il avait voulu dire, il était vrai qu’il n’était pas facile d’avouer ainsi quelque chose à une inconnue, c’était comme avouer à son enfant qu’il avait été adopté après lui avoir menti durant toute sa vie ou pire, retrouver son enfant après l’avoir abandonné et justifier cet acte par la même occasion. Le cas présent était bien moins grave mais il avait tout de même son importance et Sidney appréciait le courage dont il avait fait preuve.

« Prends celui que tu veux Adam, je te laisse choisir puisque j’aime les deux formes de café. »

Elle marqua une pause avant de plonger son regard dans le sien, son regard qui semblait si semblable au sien.

« C’est … assez surprenant je dois avouer, je ne sais pas trop ce que je dois faire ou dire en réalité. Commençons peut-être par le début ? Pourquoi être venu ici ? Pourquoi ne pas être resté sur tes terres natales ? »

Sidney voulait apprendre à le connaître, elle voulait savoir qui il était et pourquoi pas, tisser à long terme des liens comme le feraient deux cousins ? Elle prit le café qu’il lui avait laissé et en prit une gorgée avant de reposer la tasse, regardant le jeune homme avec tendresse, en attendant qu’il se dévoile un tant soit peu.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]   Mer 21 Mai - 12:29




Nous partageons quelque chose


Chapitre 6 : Sidney & Adam


La famille… Que peut-on attendre d’un membre de notre famille ? Qu’il soit proche et compréhensif ? Qu’il soit présent dans les moments difficiles ? Qu’il nous comprenne mieux que qui compte ? Qu’il nous offre sa confiance et qu’il se confie ? Je ne comprends pas cette logique. Pour moi un peu de sang dans nos veines ne détermine rien du tout. Ce n’est pas parce que notre patrimoine génétique est identique que nous sommes obligés de nous lier d’une quelconque amitié. Je ne suis déjà pas facile d’accès. Je n’ai jamais eu d’amis et j’étais fils unique… Autant dire que je ne suis pas quelqu’un qui donne sa confiance facilement. Peut-être cela vient-il du fait qu’étant petit je me faisais toujours rejeter. Pourquoi ? Quand on est différent on dérange. Un gamin qui vous rétorque une loi de physique pour se défendre… Ça ne plait pas. C’est juste le meilleur moyen pour attirer encore plus les moqueries… Je n’ai pas mis longtemps à le comprendre. C’est pourquoi j’étais rapidement enfermé chez moi lorsque l’école était finie.

De la famille à Miami… C’était plutôt étrange d’apprendre cela. Pour moi, ma famille s’arrêtait à mes parents et mes grands-parents nichés en Écosse. Nos repas de Noël n’ont jamais été de grandes réunions de familles où tout le monde se retrouve autour d’une énorme table. Pour nous, le repas changeait juste de l’ordinaire mais nous étions toujours tous les trois assis à la même place que d’habitude.
Je me demande si cela change réellement quelque chose que Sidney soit une cousine éloignée. Connait-elle mon existence ? A-t-elle des points communs avec moi ? Parce qu’après tout, on dit que l’on se ressemble dans une famille. Est-ce vrai ? J’ai dû mal à y croire. J’aimerai déjà croire que je n’ai rien à voir avec mes parents…

Sidney m’invite à entrer et j’essaye de tenir un sourire sur mon visage, ce qui n’est pas vraiment à mon habitude. J’essaye d’être avenant et chaleureux… C’est un effort considérable quand on me connait bien !
Je remarque bien qu’elle m’observe, cherchant la raison de ma présence dans son infirmerie. Il est vrai que l’on y vient rarement avec des tasses et un sourire. Je suppose qu’elle m’a analysé rapidement pour trouver une raison valable de cette intrusion dans son petit monde. Me reconnait-elle ? J’en doute… Je n’avais aucune photo d’elle avant de venir, je ne connaissais même pas son nom. Pourquoi en serait-il le contraire pour elle ? « Puis-je faire quelque chose pour toi ? » Faire quelque chose ? Je ne pense pas…

Je m’avance jusqu’à son bureau. « Depuis que je suis arrivé en Floride, je ne savais pas vraiment comment brisé la glace… C’est sûrement parce que j’ai toujours du mal à faire ce que me dise mes parents.» J’aime faire durer le suspense. Je sais que ce n’est pas politiquement correct. C’est toujours mieux d’aller droit au but sans tourner plusieurs heures autour du pot. Mais mon côté politicien reprend le dessus. Je laisse trainer les choses pour noyer les poissons. Je me donne ainsi un côté hésitant, voire timide. J’essaye d’attirer sa compassion. Je me fais passer pour une pauvre petite chose toute mignonne avec ses tasses à café et son sourire hésitant. Je reprends donc : « Je m’appelle Adam Hopeson… Je ne sais pas si ça te dit quelque chose… Ton nom ne me disait rien il y a encore un mois et pourtant juste avant de partir, mon père m’a dit que nous étions de la même famille… Une histoire de cousins éloignés… Je ne suis pas là pour te réclamer quelque chose mais t’es un peu mon seul lien avec Miami donc je me suis dit qu’on pourrait faire connaissance. » Et voilà, le paquet est lancé ! Il est même entre ses mains. Etre proche de l’infirmière… Ça peut être pratique. Peut-être pourrait-elle me donner des justificatifs d’absence. Et si jamais un jour je me fais tabasser et que j’ai besoin d’aide en pleine nuit… Je sais à quelle porte taper.

« J’ai pris deux cafés… Histoire de… Je ne sais pas… J’me suis dit que ça pourrait être pas mal pour commencer ! Je ne savais pas si tu les aimais sucré ou pas… Du coup j’ai pris un sucré et un normal. Histoire de me faire passer pour un cousin super attentionné ! » Je lui fais un petit clin d’œil et pose les deux tasses sur le bureau de Sidney. J’espère secrètement que tout ce petit discours aura eu le succès espéré.


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]   Jeu 8 Mai - 16:12


Adam & Sidney
Retrouvailles ou surtout découverte ?


Perdue dans ses pensées, l’infirmière poursuivait son travail paisiblement. Son regard quitta un instant l’écran d’ordinateur pour aller se poser sur le cadre photo numérique posé sur son bureau. Elle le regarda un instant, se remémorant cette journée passée en Sa compagnie. La photo était banale au premier abord, un couple posait devant le Taj-Mahal, l’homme tenait la femme dans ses bras et tous deux avaient le visage rayonnant de bonheur. Sauf que cela n’avait rien d’anodin. C’était le jour où Sidney s’était fiancée, c’était le jour où elle avait pensé que sa vie allait poursuivre le chemin qu’elle avait commencé à prendre depuis de nombreuses années, sauf que non, cela ne s’était pas achevé ainsi.

Cette photo avait été prise lors d’un week-end que les deux amoureux avaient réussi à prendre ensemble, durant la période où tous les deux étaient à la Navy. "Fox" avait tout prévu et avait fait une splendide surprise à Sidney en organisant ce séjour. Tout s’était bien passé, comme s’ils vivaient dans le meilleur des mondes, sauf que peu de temps après, toute cette tranquillité et sérénité avait volée en éclat.

Sidney avait fini par accepter cela et ne voulait pas rester bloquée dans son passé. Ces images faisaient parties de sa vie et il n’y avait aucune raison pour qu’elle abandonne tout cela et enterre ces souvenirs au plus profond de sa mémoire.

L’image qui suivit avait immortalisée un moment durant lequel elle s’était retrouvée sur un porte avion, regardant la mer d’un air songeur, droite comme un I dans son uniforme.

Elle n’eut pas le temps de s’attarder plus longtemps sur cela, tirée de son passée par une voix l’appelant.

« Oui ? »

Elle releva la tête et regarda le jeune homme qui se tenait dans le cadre de la porte. C’était certainement lui qui l’avait appelé, sauf qu’elle ne le connaissait ni d’Eve ni d’Adam et qu’elle ne savait pas qui lui avait donné son prénom, même s’il n’était pas difficile de le trouver.

Habillé avec une certaine élégance, elle douta un instant sur sa classe, se demandant s’il appartenait aux corps étudiant ou au corps éducatif. Toujours indécise face à son statut, elle remarqua les deux tasses qu’il lui montrait, en déduisant qu’il souhaitait certainement converser avec elle. Il lui demanda s’il la dérangeait mais avec une certaine familiarité qui la surprit.

« Non non, entre, je t’en prie. »

Habituellement, lorsque l’on venait lui rendre visite, c’était pour des raisons médicales. Les seules personnes qui pouvaient venir la voir pour converser n’étaient autre que Dana et Scott de temps en temps, mais jamais ce jeune homme n’était venu la voir. Cependant, son visage semblait lui rappeler quelque chose, mais impossible de se souvenir de quoi précisément. Il y avait quelque chose, dans la forme de son visage ou dans ses yeux qui lui évoquait vaguement des souvenirs.

Se redressant dans son fauteuil, elle lui fit fasse, lui posant la question habituelle à toute personne qui venait la voir sur son lieu de travail.

« Puis-je faire quelque chose pour toi ? »

Elle se demandait si elle pouvait faire quelque chose pour l’aider, mais elle doutait fortement que sa présence soit motivée uniquement par des raisons de santé, elle doutait même que ce soit cela qui l’ait amené jusqu’à elle. La raison était toute autre et elle n’allait pas tarder à la connaître, ou du moins, elle l’espérait.

L’impression de déjà-vu qu’elle avait en le regardant ne l’avait pas quitté, elle ne demanda pas tout de suite s’ils s’étaient déjà rencontrés, après tout, elle voyait tellement d’élève ici qu’il était fort probable qu’elle se soit déjà occupé de lui, ce qui expliquait son impression. Cependant, elle sentait qu’il n’y avait pas que cela et que la sensation qui l’habitait actuellement n’allait pas dans ce sens.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]   Sam 3 Mai - 17:02




Nous partageons quelque chose


Chapitre 6 : Sidney & Adam


Une tasse de café vous réveille-t-elle ou vous donne-t-elle le signale que votre corps est prêt à se réveiller ? Peut-être que la caféine n’a aucun effet mais à force de s’en persuader, l’homme a fini par le croire. Si bien que tous les matins, nous prenons notre petite tasse de café en nous sentant bien plus éveillé ensuite. Je connais les effets de la caféine mais ce n’est simplement qu’une image pour dire que l’esprit humain est bien plus complexe. Nous pouvons nous persuader de bien des choses. Nous finissons par ne plus être capables de les remettre en question.
Voici une liste de toutes les imbécilités que je remets en question régulièrement. Aller à l’école est nécessaire pour le développement personnel d’un enfant. Le lien familial est le lien le plus important dans l’accomplissement d’une vie. Le destin est irréfutable. Nous sommes tous sur Terre pour une bonne raison. L’argent ne fait pas le bonheur. Le paradis vous ouvrira ses portes si vous êtes un bon croyant. L’Homme est la plus belle création de Dieu. Il faut pardonner son prochain. Nos chemins sont tracés d’avance. Nous possédons tous une âme sœur. La liste est longue et je pourrais démontrer pour chacune de ces propositions ce qui n’est pas correcte. J’entends souvent des banalités qui me font saigner les oreilles, d’autant plus depuis que je suis à Wynwood. Je n’avais pas fréquenté un établissement public aussi assidument depuis plus d’un an déjà. L’année dernière en est l’exemple le plus flagrant. Je suis incapable de dire le nombre d’heures que j’ai passé dans mon ancienne école d’Edimbourg. Cependant, je ne regrette pas une seule seconde d’avoir autant profité. Si je veux mon diplôme, je dois réussir à prouver que cette année n’est pas la pire et que je suis digne des meilleurs élèves. Je suis intelligent. Ça, mes parents le savent depuis ma plus tendre. C’est d’autant plus dur pour eux de le savoir et de voir que j’échoue dans mon parcours scolaire. Ils ne parviennent pas à comprendre mais je pense qu’ils s’en moquent royalement également. Leur proposer de partir à Miami était une idée qui avait germé depuis quelques temps dans mon esprit. Ce n’est pas pour rien que j’avais choisi cette destination.

De la famille. Voilà ce qui me reliait à cette ville. C’était la parfaites excuse pour quitter ce foyer étouffant. Les Jefferson étaient de la région. Il s’agit du cousin éloigné de mon père ou quelque chose dans le genre. C’est peut-être très éloigné mais pour mes parents ça signifie une attache, quelque chose auquel se rattacher. Je m’étais renseigné discrètement sur Sidney Jefferson qui était infirmière à Wynwood. Je n’étais pas encore allé lui parler. Pourquoi ? Je voulais être sûr d’avoir quelque chose à lui dire et surtout que tout se passerait bien entre nous. Je ne suis pas quelqu’un que l’on apprécie facilement. J’ai réalisé très jeune qu’il est plus simple de se faire détester quand on est un peu différent comme moi.
Je n’ai jamais vécu de grandes amitiés. Je n’en ai jamais véritablement voulu. A quoi bon ? Je n’ai pas non plus envie de lier une grande histoire avec ce membre de ma famille qui ne connaît même pas mon existence. Nous ne sommes que des parents éloignés. Cela changerait-il quelque chose si nous nous entendions bien ? Je sais que cela pourrait me permettre d’avoir un lien avec un membre de l’école… Mais est-ce si important de passer par le sang pour ça ?

Nous venions de rentrer du voyage scolaire. Elle y avait été mais je n’ai pas trouvé le temps de l’approcher. A vrai dire, Victory a accaparait une grande partie de mes pensées. Cette fille a su bouleversé mes plans à cause du mystère qu’elle fait planer autour d’elle. Du coup, je ne vais pas faire retarder le moment encore plus longtemps. C’est décidé. C’est aujourd’hui. Je ne suis pas allé en cours ce matin. Je veux ben jouer les bons élèves de temps en temps mais pas tous les jours ! Par pitié ! Et puis ce n’est pas comme si je n’étais pas capable de récupérer le retard que j’accumulais ce matin. Je suis sûr que je connais déjà tout ce qu’ils verront en cours aujourd’hui alors je n’ai rien à craindre !

Je vais prendre deux tasses à café et me dirige vers la fameuse infirmerie. Les tasses dans les mains, je marche. Je souris en regardant ma chemise et repense un instant à la tâche qui était apparue lors de ma rencontre avec l’artiste invisible. Je m’appuie contre la porte de l’infirmerie et attend un instant. Sidney est le cliché de l’infirmière sexy par qui on souhaiterait être soigné tous les jours. Mais elle a quelque chose de simple avec un style vestimentaire discret et un bureau derrière elle se cache facilement. Son regard azuré est aussi clair que le mien. Deux pupilles qui contrastent avec sa chevelure sombre et sa peau laiteuse. Un sourire se dessine brièvement sur mon visage. C’est le moment. Je toque légèrement trois coups à la porte. « Sidney ? » Avant d’entrer j’essaye d’attirer l’attention de ma cousine éloignée. Je montre les deux tasses et tente de sourire le plus naturellement de monde. Je sais que je ne suis pas spécialement le genre de mecs qui est en Senior. Je mets quasiment uniquement des chemises et ce quand je ne mets pas de costume. J’ai quelques jeans aussi dans ma garde-robe et même des pulls en laine… Mais ça c’est le côté écossais qui m’y oblige. « Je te dérange ? »


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]   Ven 2 Mai - 19:46


Adam & Sidney
Retrouvailles ou surtout découverte ?


Sidney était rentrée sur Miami la veille, suite à un voyage qui l’avait mené à l’autre bout des Etats-Unis pour une semaine. Elle n’avait pas quitté sa ville natale depuis un moment mais cela la rendait particulièrement heureuse de retrouver son petit domicile. En rentrant chez elle, elle avait trouvé bon nombre de messages sur son répondeur et quelques lettres qui avaient déjà commencé à s’accumuler dans sa boite aux lettres.

A peine rentrée chez elle, elle s’était déjà attelée à la tâche et avait commencé à rattraper son retard concernant sa propre paperasse avant de s’occuper le lendemain de son poste qu’elle avait également délaissé. Ce voyage lui avait été imposé pour la simple et bonne raison qu’il s’agissait d’une formation à laquelle elle avait dû prendre part. Elle n’avait rien appris de nouveau et considérait cela comme une perte évidente de temps. A cause de cela elle avait été éloignée de l’infirmerie, des élèves et de ses cours.

Lorsque le jour se leva, ce fut une fois de plus après Sidney qui était déjà debout depuis un petit moment. Après avoir achevé le rangement de sa villa, l’infirmière sortit de chez elle et prit sa voiture pour se rendre sur son lieu de travail. Il n’était pas loin de huit heure lorsqu’elle entra dans les bâtiments de Wynwood, ce lycée qu’elle connaissait depuis enfant et pour cause, c’était ici qu’elle avait fait ses études. Avant de se rendre dans son antre, elle passa au préalable à la cafétéria pour prendre un café qu’elle emmena avec elle dans les bâtiments de l’administration.

Elle se renseigna auprès de la secrétaire sur les récents évènements survenus durant son absence et sur les nouvelles qu’elle devait lui transmettre avant que l’infirmière ne se rende enfin dans ses locaux.

Lorsqu’elle y entra, elle remarque que plusieurs post-it y étaient déposés. Des rendez-vous avec des élèves, des informations que certains étudiants avaient voulu lui faire passer et des broutilles administratives. L’infirmière soupira avant de commencer à s’atteler à la tâche.

Elle commença par ouvrir les fenêtres afin d’aérer la pièce avant de s’installer à son bureau. Sirotant de temps en temps son café, elle rentra les nouveaux rendez-vous dans son carnet afin de le tenir à jour. Elle vérifia par la suite l’avancée des commandes qu’elle avait passées avant de mettre en veille la machine.

Elle jeta un regard à l’horloge situé sur le mur et constata qu’il était presque dix heure, ce qui signifiait qu’elle allait pouvoir quitter son bureau durant quelques instants pour pouvoir parler avec Dana. Quotidiennement, les deux femmes se retrouvaient généralement dans la matinée, déjeunaient très souvent toutes les deux et passaient également se rendre visite l’après-midi dans leurs bureaux respectifs. De temps en temps, Scott les rejoignait mais étant donné que le courant passait assez mal entre la Conseillère d’orientation et le prof de sport, il était plutôt rare de voir le trio réuni, ce qui chagrinait la native de Miami.

Cette dernière allait donc se rendre à la cafétéria, retirant sa blouse médicale et la déposant sur le porte manteau, révélant par la même occasion la tenue plutôt simple qu’elle avait choisie de porter aujourd’hui.

Au moment où elle s’apprêtait à sortir, le téléphone sonna et elle alla décrocher immédiatement. C’était Scott Oller qui l’appelait, l’informant qu’un élève s’était blessé en sport et qu’il n’allait pas tarder à arriver par conséquent. Sidney retourna donc à son bureau et en profita pour envoyer un message à Dana, la prévenant par conséquent qu’elle n’allait pas la voir tout de suite.

Quelques minutes plus tard, un étudiant arriva, le poignet rouge et gonflé. Sidney l’invita à entrer et à s’installer sur la table d’examen, avant qu’elle ne lui demande ce qu’il s’était passé. Tout en l’écoutant, elle observa son poignet et partit chercher un pain de glace qu’elle posa sur son poignet durant quelques instants.

L’étudiant était un Junior fort bavard qui semblait prendre plaisir à être ici. Il détaillait les lieux et ne cessait de poser une tonne de questions mais cela n’ennuyait nullement l’infirmière qui adorait parler de tout ce qui touchait à son travail. Elle entreprit par la suite de lui faire un bandage et lui laissa un sac de glace pour qu’il le garde avec jusqu’à ce qu’il fonde. L’étudiant repartit un bon quart d’heure après être entré à l’infirmerie. Sidney se réinstalla derrière son bureau pour mettre à jour le dossier de l’étudiant. Il était à présent trop tard pour voir Dana, l’infirmière lui envoya un sms, lui promettant de manger avec elle à midi avant de retourner à son travail. Ce n’était pas ce qui manquait ici.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il parait que nous partageons quelque chose.[PV Paige ♥ ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y'a quelque chose en nous qui ne tourne pas rond [Terminé]
» Alisson A. Whelan - Moi, j'ai envie de croire que quelque chose de merveilleux nous attend.
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Envie de taper sur quelque chose
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: