AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]   Mer 21 Mai - 0:47

Déjà que je n'aimais pas les endroits comme celui-là, mais en plus, il fallait qu'une gamine vienne me pomper l'air sans que je lui demande rien. Enfin, c'était moi qui le voyais comme ça, par qu'au départ, ça avait -presque- tout d'innocent. Nous étions dans une boite de nuit, j'étais seul, elle était seul, elle était venue me voir. Déjà, je savais que je pouvais plaire à une enfant, à moins qu'elle ne choisisse ses proies totalement au hasard. Ça me faisait une belle jambe tiens. J'aurais pu juste lui dire que je n'étais pas intéressé, sans plus. Si j'avais été vraiment de très mauvaise humeur, je lui aurait jeté un regard noir et je me serais barré. Sauf que ce n'était pas comme ça que j'ai agis, même si au début ça restait sympa. Je lui avais juste dit que je ne voulais pas de compagnie. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me sourit et me réponde.

- Tant pis, parce que moi j’en ai besoin.

... Et ? Je voulais dire, j'en avais rien à faire. Il y avait suffisamment de gens ici pour qu'elle aille se chercher une autre compagnie non ? J'étais pas baby-sitter moi ! D'ailleurs, je ne pus m'empêcher de rajouter une remarque sur ses parents. Pas très fine d'ailleurs mais quand on ne sait pas, on n'y pense pas. A vrai dire, je voulais juste qu'elle me laisse tranquille. Je ne voulais ni trop la blesser, ni trop lui laisser d'espoirs qui n'existaient pas. Surtout que c'était une inconnue que je ne reverrai pas, alors autant ne pas perdre mon temps avec elle en futilités. Je la regardai tirer sur sa robe, retenant un autre commentaire assez méchant. Pour moi, une femme n'avait pas besoin de montrer 99 % de son corps pour être belle et je ne comprenais pas cette mode de la robe aussi courte qu'une tunique. Ça ne ressemblait à rien, tout simplement. Cette fois-ci, elle ne souriait plus alors que moi, je me moquais.

- En fait ouais en quelque sorte et je ne pense pas vraiment que tu puisses m’aider à les retrouver. Alors toujours aussi fier de ta blague ?

Bon, d'accord, j'avais vraiment pas été sympa, mais comment je pouvais savoir moi ? C'était pas marqué sur sa tronche. J'imaginais que ses parents étaient morts en fait, surtout vu la peine qu'elle montrait. Peut-être que c'était encore pire, je ne savais pas. Je ne pouvais pas comprendre. J'avais mes deux parents, je m'entendais très bien avec eux, ainsi qu'avec ma petite sœur, alors je ne pouvais pas me mettre à sa place. D'ailleurs, je détestais les gens qui disaient "je comprends" alors qu'ils ne peuvent pas. Ils peuvent essayer, tout au plus, mais pour certaines situations, si on ne les a pas vécues, on ne peut définitivement pas les comprendre.

- Je ne tire aucune fierté des remarques dans ce genre, j'ai pas besoin de ça pour exister.

Je ne la visais pas elle, je ne la connaissais pas. C'était vrai, je ne lui avais laissé aucune chance, juste parce qu'elle était dans cette boite de nuit, alors que je ne la connaissais pas. Je n'aimais pas la méchanceté gratuite dont certains faisaient preuve juste pour le plaisir. Moi, ce soir, c'était juste pour me débarrasser d'elle, parce que je ne désirais pas sa présence. Je crevais de chaud ici mais je restai, essayant de desserrer ma cravate histoire de respirer un peu mieux. J'ajoutai une dernière remarque, plus douce que la dernière, mais pas non plus hyper gentille, je ne voulais pas qu'elle pense que j'avais pitié et qu'elle aurait plus sa chance.

- Je suis majeure hein, j’ai le droit de boire ce que je veux. Et j’ai pas bu grand-chose pour ta gouverne. Toi par contre tu devrais parce que t’as l’air vraiment coincé en fait. Oh le petit garçon veut un soda ? Parfait, le bar est par là-bas !

Encore une fois, je ris légèrement. Ah, elle se défend ?! Mais pas assez. Si elle croit m'avoir avec ça. Elle, majeur ? Bien sûr, et le Père Noël descend chaque année pour déposer ses cadeaux tiens. Je n'y croyais pas. Coincé, moi ? Sans doute que j'en avais l'air et j'en étais tout à fait conscient. La plupart du temps, c'était même voulu. Je préférais rester tranquille, dans mon coin, à observer et me faire mon idée sur quelqu'un ou une situation plutôt que de faire n'importe quoi qui me donnerait une image de quelqu'un qui n'est pas coincé. Toujours mourant de chaud, je m'approchai d'elle avec un air de celui qui veut faire une confidence après avoir regardé ce qu'elle me montrait du doigts.

- T'es aussi majeure que je suis femme. Mais vas, je dirai rien, les petites filles ont aussi droit de s'amuser. Sauf qu'en grandissant, tu comprendras que les grands garçons ont pas besoin de se saouler pour passer une bonne soirée.

Je rajoutai que j'allais aller voir moi-même, c'était histoire de la planter en fait. Un peu en guise d'au revoir, si jamais elle n'avait pas compris, ou plutôt d'adieu même. Au lieu de ça, elle souriait, mais j'en avais un peu rien à foutre, tout ce que je pensais, c'était à aller boire un verre pour me rafraîchir dans cette fournaise. Avant de m'en aller, je compris juste qu'elle pensais que j'allais lui offrir un verre. Elle pouvait toujours attendre ! Je ne la regardai pas pendant que j'allais au bar mais elle était bien derrière moi, pot de colle. Je fis comme si elle n'était pas là et une fois ma boisson terminée et payée -uniquement la mienne- je partis sans lui adresser plus d'attention. C'était sans compter son obstination. Elle me suivit et me rejoignit avant que je ne puisse sortir.

- T’es pas vraiment poli, tu pourrais dire au revoir avant de partir comme ça. En plus t’as pas payé mon verre. T’as encore des efforts en tant que gentleman à faire hein !

Je m'arrêtait, la regardant et croisant les bras. Elle était bien têtue pour une petite fille. Elle commençait à me courir sur le haricot et je me demandais si ce n'était pas plutôt devenu son but, plutôt que de me draguer. Si c'était le cas, elle le faisait très bien. Je ne lui répondis rien, j'étais prêt à repartir si elle n'avait rien d'autre à ajouter. Je ne cherchais pas à être galant. Je ne lui avais pas dit bonjour, je n'allais pas lui dire au revoir. Et son verre, elle pouvait se le foutre sur la tête, c'était le cadet de mes soucis.

- D’ailleurs tu t’es même pas présenté ! C’est quoi ton nom ?

Ahahaha. Aha. Elle était sérieuse là ? Elle me tapait sur le système et elle allait détruire ma bonne humeur. Au moins, ça me ferait une bonne raison de dire non à ma sœur la prochaine fois, pour éviter de recommencer une expérience comme celle-là. Très peu pour moi. Toujours sans sourire, légèrement irrité, je lui répondis.

- Mon nom, c'est balai. J'habite rue du placard et si tu veux me parler, t'auras qu'à hurler "je veux voir Coincé" tout le monde connais mon surnom dans l'immeuble.

Après tout, pourquoi elle restait si elle me trouvait coincé ? Pourquoi moi je restais ? Parce qu'elle m'avait suivi jusque-là et qu'au fond, ça animait un peu ma soirée. Pas que ça me plaisait, mais je n'étais pas autant fait pour le solitude que je le laissais croire. Elle se présenta, elle s'appelait Clara. De toute façon, je ne m'en souviendrai plus d'ici demain, puisque ce détail ne bouleverse aucunement mon existence. J'aurais quand même bien voulu partir mais je me doutais qu'elle n'allait pas me lâcher aussi facilement. Au moins, elle avait ça pour elle, elle ne semblait pas être une petite écervelée qui me regarde partir la bouche ouverte qui se demande pourquoi ses obus en plastique ne m'intéressent pas. Je décroisai mes bras, prenant une grande inspiration et pinçant l'arrête de mon nez. J'allais mettre les choses au clair.

- Ecoute, au cas où j'ai été trop subtile, tu m'intéresses pas. Je suis pas là pour ça, et les enfants, c'est pas trop mon style, j'ai beau le répéter à ma sœur, elle veut toujours m'emmener dans des endroits comme ça.

Je soupirai. Je ne lui en voulais pas, mais il allait falloir qu'elle comprenne un jour. Ce n'était pas dans une boite de nuit que j'allais trouver mon âme sœur et tout seul, j'allais encore moins m'amuser qu'avec elle. Je me radoucis cependant légèrement, moins gêné par la chaleur et moins irrité, calmé par l'idée que j'allais rentrer chez moi et dormir tranquillement.

- Tu sais quoi ? On va faire un truc. Je te donne mon nom et tu me laisses partir sans me courir derrière.

Je n'attendis pas sa réponse, de toute façon, j'étais persuadé qu'elle n'allait pas sortir et me rattraper dehors si j'y allais. Je ne la connaissais pas assez pour savoir si elle en était capable mais peu de gens étaient assez têtu pour ça. Au bout d'un moment, même les plus obstinés s'arrêtent. Peut-être que certains ont des limites plus poussées que d'autres, c'est tout.

- Prête ? Moi c'est Sergueï. Maintenant que t'as ce détail sans utilité, je te souhaite une bonne soirée. Jolie comme tu es, tu trouveras bien de la compagnie.

Je n'aurais peut-être pas dû lui dire qu'elle était jolie, même si je le pensais. Parce que ça donnait quand même un petit espoir. Je n'avais pas souri, pas plus que depuis le début en tous les cas. Sur ces mots, je partis une nouvelle fois à l'assaut de la sortie, espérant vraiment qu'elle me lâche les chaussures. Normalement, une fois sorti, ça devrait le faire, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]   Dim 4 Mai - 22:16

Il parait que ça commence avec de la haine ♥


Clara & Sergueï

L’ancienne Clara n’aura certainement jamais fait ce qu’elle était en train de faire actuellement. Déjà boire deux verres d’alcool, inconnus de surcroit, aurait été impossible pour elle, elle aurait trop réfléchi aux conséquences… Alors aller draguer un mec bien plus vieux et qu’elle ne connaissait pas aurait complètement été inenvisageable. Pourtant ce soir Clara était plus que jamais déterminée à changer et même si elle avait sérieusement de la haine pour les hommes elle se devait relever les défis de Jennifer, par principe, vous comprenez ? Elle avait alors contemplé la cible que lui avait choisi Jennifer, un grand-garçon, incroyablement bien battit mais aussi très beau. L’ancienne Clara avait momentanément repris le dessus et la jeune-fille avait hésité un peu avant de se lancer. Après tout c’était la première fois qu’elle faisait quelque chose comme ça. Souvent l’inconnu fait peur, mais après deux bons verres ça va déjà mieux. Elle s’était alors jetée dans la gueule du loup, persuadée de se ridiculiser presque complètement. Elle avait foncé sur sa cible avant de lui demander avec un grand sourire s’il avait besoin de compagnie. Il n’avait pas souris et avait attendu quelques secondes, le temps d’envoyer un texto surement à sa petite amie, avant de lui répondre.

« Non merci, je suis très bien tout seul. »

Le sourire de Clara s’éteignit presque instantanément elle venait de se faire rembarrer en deux secondes chronos. C’était assez frustrant surtout que sa sœur lui avait promis qu’elle ferait des ravages ce soir et que ce n’était visiblement pas le cas. Mais Clara même avec ses deux verres d’alcool dans le sang restait quand même intelligente et elle trouva rapidement une solution. En affichant un nouveau grand sourire elle regarda le jeune-homme.

« Tant pis, parce que moi j’en ai besoin. »

Il n’avait pas le choix : elle avait une mission ce soir et elle ne voulait pas décevoir sa sœur. Elle ferait tout et complètement tout pour réussir. Alors qu’à cela ne tienne il allait devoir supporter sa compagnie, sa sœur l’observait, elle devait au moins lui faire décrocher un sourire quoi…

« T'as perdu tes parents ? Tu veux que je t'aide à les retrouver ? »

Là Clara déchanta complètement et sa poitrine se serra immédiatement. Elle avala sa salive et tira machinalement sur sa robe, comme pour couvrir un peu plus ses jambes, mal à l’aise. Tout en se mordant les lèves de gènes et de peine, elle le contempla rigoler à sa vanne pourrie. Sur le champ, elle l’aurait bien égorgé, de toute façon c’était un mec, c’était évidemment normal qu’elle soit déçue, mais là il était mal tombé.

« En fait ouais en quelque sorte et je ne pense pas vraiment que tu puisses m’aider à les retrouver. »

Son père était partit je ne sais où, de toute façon elle ne voulait plus jamais le revoir, sa mère biologique était morte et sa mère adoptive trop droguée et mal en point pour se soucier de sa fille. Le cœur de Clara se serra encore un peu plus mais elle ajouta.

« Alors toujours aussi fier de ta blague ? »

Elle aurait bien ajouté un « crétin » mais elle se serait rabaissée à son niveau, de toute façon elle n’était même pas sûre qu’il ait compris ce qu’elle avait dit. A la limite au début elle était assez enjouée de pouvoir relever un défi, et de pouvoir enfin draguer un homme. Mais là ce n’était clairement plus le cas, mais il venait de lancer les hostilités, elle ne le lâcherait pas, oh non elle allait le faire chier jusqu’à ce qu’il comprenne. D’un coup d’œil elle regarda derrière elle pour chercher où était sa sœur, elle dansait frénétiquement avec un autre garçon. Clara souffla, c’était si facile pour Jennifer !

« Non, sérieusement, t'as l'âge de boire ? Tes yeux brillent, je sais que tu t'es pas privé. Ils servent des sodas au moins ici ? »

En tournant la tête pour écouter le jeune-homme elle remarqua qu’il avait desserré sa cravate. C’est vrai qu’avec cette chaleur, il ne devait pas être super à l’aise dans ses habits. Clara non plus à vrai dire, enfin la robe était quand même vachement courte, en fait elle était persuadée que si elle bougeait trop tout le monde pourrait voir sa culotte… Et ça la gênait quand même un peu, c’est compréhensible. La remarque du garçon l’énervait, visiblement sa présence l’embêtait et il était décidé à le faire comprendre à Clara. Sauf qu’elle, elle était plus déterminée que lui.

« Je suis majeure hein, j’ai le droit de boire ce que je veux. Et j’ai pas bu grand-chose pour ta gouverne. Toi par contre tu devrais parce que t’as l’air vraiment coincé en fait. Oh le petit garçon veut un soda ? Parfait, le bar est par là-bas ! »

Elle montra du doigt là où se trouvait le bar. Bon en fait, l’intégralité de ce qu’elle venait de dire était faux. Elle n’était pas majeure, non elle n’aurait que 17 ans le 05 mai, sur les papiers en tout cas. En réalité elle devrait en avoir 18 comme sa sœur jumelle mais le 29 juillet, encore une putain de partie de l’histoire à éclairer. En fait elle avait complètement raté un an de sa vie, voilà pourquoi elle était plus avancée que les autres à chaque fois. Voilà pourquoi elle avait fini par être plus seule à un moment, parce qu’elle était en quelque sorte plus mature. Bref de toute façon la majorité était à 21 ans et elle avait encore du temps à parcourir avant d’y arriver. Ensuite les verres qu’elle avait bu était quand même pas mal corsés, même sans savoir exactement ce que c’était, il était clair qu’elle n’était pas clean. Ensuite elle savait que le jeune-homme n’était pas un petit garçon, mais bien un homme, il devait être majeur lui. La seule chose qui était vrai c’est qu’elle le trouvait coincé, c’est vrai quoi, il est dans une boite de nuit il pourrait se bouger un peu et profiter !

« Je vais aller vérifier moi-même. »

Clara sourit de toutes ses dents, elle avait une idée derrière la tête. Une idée assez mesquine en fait, mais vous le découvrirez plus tard, si son plan fonctionne. Elle se retourna et vit sa sœur qui la questionnait du regard et Clara lui répondit par un grand sourire. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle pensait au début, mais… La suite de la soirée promettait d’être intéressante. Après tout il l’avait cherchée, alors il allait la trouver. Cependant elle avait un doute à ce que ce soit l’intention première du jeune-homme, en fait elle était sûre qu’il essayait de la rembarrer depuis tout à l’heure. Mais justement cela amusait Clara et elle ne voulait surtout pas céder aux désirs d’un homme. Alors même s’il faut jouer la blonde complètement débile qui ne comprend rien, parfait alors, elle jouera !

« Cool ! Tu m’offres un verre ? C’est gentil, j’en attendais pas autant de ta part ! »

Elle suivit alors le garçon jusqu’au bar et s’assis à côté de lui avant qu’une espèce de pimbêche lui prenne sa place. Avec un vrai sourire de pétasse qui voulait dire « Dommage, la prochaine fois ce sera pour toi », elle retourna à son méchant loup. Elle commanda exactement la même chose que lui, sauf qu’elle n’avait pas d’argent pour payer. La boisson était un jus de fruit : bon et super rafraichissant. Elle observa le jeune-homme sourire, avant qu’il ne paye et parte… Sans rien dire. Mince, Clara avait raté sa chance et son idée. Profitant que le serveur soit retourné elle se jeta aux trousses de sa cible, sans payer. Esquivant les danseurs effrénés avec difficulté elle arriva quand même à sa hauteur, presque à la sortie.

« T’es pas vraiment poli, tu pourrais dire au revoir avant de partir comme ça. En plus t’as pas payé mon verre. T’as encore des efforts en tant que gentleman à faire hein ! »

Et non, Clara ne lâcherait pas l’affaire. En fait tant qu’il serait aux environs de la boite de nuit, elle pourrait toujours s’en prendre à lui… Mais dès qu’il prendrait un taxi ou autre, ce sera trop tard. Alors elle espérait bien en profiter encore un peu. D’un côté elle aimait bien les remarques sarcastiques de l’inconnu, il avait du répondant, elle aimait ça. Même si c’était légèrement blessant pour son égo parfois, elle s’amusait ! Depuis longtemps elle prenait du plaisir à faire quelque chose… Et ce n’était pas juste faire du dessin ou apprendre à connaître sa sœur non, c’était littéralement emmerder quelqu’un ! C’était complètement jouissif ! En plus elle devait réfléchir en même temps et elle adorait être stimulée intellectuellement. Avoir du répondant, ce n’est pas donné à tout le monde ! Elle devrait surement encore le travailler d’ailleurs, son répondant, car elle doutait que sans son alcool elle aurait été aussi vive. Toute fois elle se lança encore dans une question.

« D’ailleurs tu t’es même pas présenté ! C’est quoi ton nom ? »

Elle attendit qu’il lui réponde. Ben oui, même si elle était chiante, elle n’était pas pour autant malpolie ou prétentieuse, on donne d’abord la parole à son locuteur ! En fait elle s’en moquait un peu de savoir quel était son prénom, mais elle savait que plus elle parlerait plus il en aurait marre. D’ailleurs il allait surement finir par s’énerver. Clara s’impressionnait elle-même jamais elle n’aurait été capable de faire ça un jour. Il ne faut jamais dire jamais ! La preuve. Tout peut arriver, n’oublier jamais ça, un jour tout votre joli petit monde peut voler en éclat, et détruire ce pourquoi vous aviez toujours cru vivre. Elle fit un grand sourire.

« Moi c’est Clara, enchantée. »
(c) Arwy

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]   Mar 29 Avr - 21:42

Natasza avait de la chance d'être ma sœur, parce que sinon, je pense que je l'aurais tuée. Ou au moins un peu torturée. Je n'aimais pas vraiment qu'on me fasse me déplacer pour rien, surtout dans un endroit comme une boite de nuit. La musique tapait sur le système, énervante. Il y avait des gens défoncés un peu partout, des filles fort peu vêtues, et on était juste trop collés les uns aux autres. Moi, je trouvais ça étouffant et si en plus j'étais seul pour supporter ce calvaire, je n'étais pas sûr de rester longtemps. Non, même mieux : je n'allais pas rester du tout. De toute façon, ma sœur n'était pas là pour me retenir et je ne comptais pas rester à suffoquer. Je ne voulais pas que la dernière image que j'aurais de ce monde soit des pieds qui me marchent dessus. Je fis une petite grimace à cette idée, je me demandais où j'allais les chercher des fois. Je m'apprêtais à partir quand une demoiselle se posta devant moi en me souriant. Qu'est-ce qu'elle me voulait elle ? Je ne la connaissais pas. Elle voulait passer ?

-Hey, besoin de compagnie ?

Ah bah non, visiblement, c'était bien à moi qu'elle en voulait. Je levai un sourcil, surpris. J'envoyai rapidement un message à ma sœur, histoire de lui faire comprendre que je n'étais pas très content et que je voyais quand même clair dans son jeu. A cause de toi, je me fais accoster en plus. Tu me le paieras, surveille toujours derrière ton épaule. Je t'aime <3 Je me retins de sourire devant l'inconnue et rangeai mon portable avant de poser mes yeux clairs sur elle. Je la détaillai un peu. Elle était jolie, mais pas mon type. Sa robe était trop rose, trop courte aussi, et elle était trop jeune. Et puis de toute façon, je n'étais pas là pour ça, même si c'était le but de ma sœur. J'avais dans l'optique de la rembarrer, ma voix était sèche mais pas si froide que ça.

- Non merci, je suis très bien tout seul.

Pas très sympathique, surtout venant de quelqu'un qui était en boite de nuit. On ne vient pas danser pour rester tout seul la plupart du temps, quand on est tout seul de départ encore moins ! Et puis, elle n'avait pas l'air méchante, juste incroyablement jeune par rapport à moi. Est-ce que c'était la lumière ? La manière dont elle était maquillée ? Son visage ? Je ne savais pas. De toute façon, je m'en fichais, dans deux minutes, je serait sorti d'ici et je ne la reverrai plus. Je ne pus cependant m'empêcher de faire une autre remarque, passant une main dans mes cheveux tout juste secs de ma douche.

- T'as perdu tes parents ? Tu veux que je t'aide à les retrouver ?

C'était un peu méchant en fait. Je ris légèrement, pas vraiment fier de mes paroles, mais au moins, si elle ne comprenait pas que je n'étais pas intéressé, c'était qu'elle était un peu stupide. Je crevais de chaud ici, c'était pas possible de supporter ça en étant humain ! Je portai une main à ma cravate, pour la desserrer un peu, parce que sinon, j'allais vraiment tourner de l’œil. A vrai dire, la meilleur solution serait de me dépêcher de rejoindre l'extérieur, avec son air frais et respirable. Mais je ne voulais pas détaler comme un lapin devant un chasseur, ou comme un lâche devant une pauvre jeune fille innocente.

- Non, sérieusement, t'as l'âge de boire ? Tes yeux brillent, je sais que tu t'es pas privé. Ils servent des sodas au moins ici ?

C'était ça ce qu'il me fallait. Un bon soda frais pour m'aider à avoir moins chaud. Pour réveiller un peu mon cerveau, qui fondait avec la chaleur de cet endroit. Parce que là, quelques secondes de plus, et je m'effondrai. Je comprenais que les filles s'habillaient léger et que je ne savais pas comment les autres mecs faisaient pour supporter leurs vêtements. Et encore, je ne dansais pas moi !

- Je vais aller vérifier moi-même.

Je pense que je n'aurais pas dû dire ça. Parce que même si je la plantais là au milieu de la piste de danse, je lui avais laissé une ouverture bien malgré moi. Elle savait où j'allais, ce que je comptais faire. Elle pouvais toujours me rejoindre au bar, où je m'asseyais en commandant un simple jus de fruit. Je n'aimais pas plus les sodas, c'était bourré de cochonneries pas bonnes pour la santé. Et je n'allais certainement pas lui interdire de s'installer à côté de moi, la place était à tout le monde, et elle buvait ce qu'elle voulait, je n'étais pas son père ni son frère. Je m'en fichais d'elle. Un petit sourire de satisfaction se dessina quand même sur mon visage quand je sentis le liquide dans mon corps, qui me faisait du bien. Et après, je m'en allais !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]   Lun 28 Avr - 20:53

Il parait que ça commence avec de la haine ♥


Clara & Sergueï

La jeune-fille était en boîte de nuit ce jour-là, avec Jennifer sa sœur jumelle. Ca vie avait dramatiquement été bousculée dernièrement, son père était un connard, sa mère n’était pas sa mère, elle n’était pas vraiment née à sa date d’anniversaire et elle avait une sœur jumelle. Bref une grande révolution chez Clara. D’ailleurs ça l’avait vraiment chamboulée, tout ce qui était avant des bases, un chemin bien construit, tout avait été littéralement détruit. Elle avait donc pris des résolutions, plus question d’être heureuse puisqu’un jour tout serait détruit en mille morceaux. En fait, à part la volonté de se rapprocher de sa sœur elle n’avait plus envie de rien, juste de détruire tout ce qui l’entourait. Mais elle ne faisait pas sa par pure méchanceté, plutôt par un principe étrange de gentillesse car il est bien connu que quand on a plus rien, on ne peut plus rien perdre. La petite Clara avait donc décidé de changer, d’arrêter de vouloir plaire à son père et devenir une vraie fille. Arrêter de se prendre la tête avec les études, arrêter de vouloir se faire remarquer, non elle avait juste envie d’être une autre, une fille bien dans sa peau, une fille fan de maquillage, de mode et bottins, s’éclater, bref vivre sa vie à fond sans rester la petite fille timide qu’elle était avant. 

Ce soir-là, Jennifer lui avait proposé de sortir en boîte de nuit et Clara avait tout de suite accepté. Ça allait être la première fois d’ailleurs, elle était donc plutôt enjouée. Les deux jeunes sœurs avaient fait les boutiques toute la journée en quête d’une robe et Jennifer lui avait conseillée après une dizaine d’essayages, une robe rose pâle, fluide mais assez près du corps qui épousait à la perfection ses courbes et son teint. C’était la première fois que Clara se permettait d’acheter une robe aussi courte et décolletée, mais qu’importe ce soir elle allait faire des ravages ! Ensuite elles étaient rentrées chez Jennifer, enfin chez elles puisque maintenant la propriété leur appartenait à elles deux et Jennifer avait maquillé Clara, qui ne savait pas trop encore s’y prendre. Elle avait rapidement fait confiance à Jennifer décrétant que de toute façon ce n’était pas sa faute et qu’il fallait récupérer le temps perdu. Jennifer avait elle aussi, tout de suite été gentille avec sa sœur, c’était une relation qui partait sur le bon pied, en espérant que ça dur ! Après une session vernis à ongles et coiffures les deux jeunes-filles étaient finalement prête. Clara appréhendait un peu la suite de la soirée mais elles avaient instauré un espèce de jeu composés de défis, et dans la limite du raisonnable elles étaient obligées de le faire. Ça avait carrément aidé Clara et petit à petit les choses devenaient beaucoup plus naturelles avec les autres.

Les deux jeunes filles étaient enfin prêtes à sortir et un stress mélangé à de l’euphorie grandissait en Clara. Après que les jeunes-filles aient réglés leurs comptes avec leur père, quelques-uns du personnel étaient restés dont Bertrand le chauffeur de Jennifer. C'était un type qu’elle connaissait depuis toute petite. Pour Clara c’était sa gouvernante Caroline qui avait décidé de rester, c’est elle qui l’avait élevée, elle était presque comme sa mère. Enfin maintenant elle ne savait plus vraiment qui était qui et puis sa mère biologique était morte de toute façon. Elle ne savait plus non plus qui ou quoi croire mais elle était persuadée que maintenant Caroline au moins serait toujours là pour elle. Bertrand emmena donc les jeunes filles devant la boîte de nuit et après l’avoir remercié elles allèrent rejoindre la file d’attente. Tout en discutant elles passèrent rapidement, l'attente ne fut pas si longue, et après que Jennifer aie (enfin) fini de draguer le videur elles entrèrent dans la boîte. C’était horriblement grand, il faisait sombre, les projecteurs agressaient les yeux, la musique les oreilles et l’odeur de transpiration était infecte. Mais si on enlevait tout ça c’était un endroit incroyable, on pouvait se déchaîner en dansant et faire à peu près tout ce qu’on voulait sans se faire critiquer. Directement Jennifer emmena sa sœur au bar pour bien commencer la soirée, il fallait qu’elles se mettent dans l’ambiance qu’elle disait ! Immédiatement Jennifer se fit offrir un verre par un mec assis plus loin mais elle paya quand même un verre à Clara, elle ne savait pas trop ce que c’était d’ailleurs, elle faisait confiance à sœur, qui lui conseilla de boire cul-sec, ce qu’elle fit. Une vague de chaleur envahit la jeune fille (oui c’est possible) et le goût lui resta sur la langue… Mais elle ne trouvait pas sa désagréable au contraire. Le mec qui avait accosté Jennifer vient enfin la voir et commence à la draguer. Clara rigole, elle trouve ça assez drôle, Jennifer se laisse faire, elle s’amuse. Vu sous cet angle c’était génial. Par un moment Jennifer abandonna le garçon deux instants avant de s’adresser à Clara.

« Regarde derrière toi, il y a un mec tout seul. C’est ta mission ce soir, va le draguer… Moi je vais danser mais attention je te surveille ! »

Clara se retourne et voit le garçon. Il était grand et putain de beau, carrure imposante, vraiment magnifique mais… surement inaccessible. Elle ouvrit grand les yeux, Jennifer mettait vraiment la barre très haute et oubliait surement que Clara était super réservée avant. Elle savait bien qu’elle devait s’améliorer mais pas des gros poissons comme ça dès le début ! Et puis le problème était surtout que Clara ne savait pas s’y prendre avec les mecs, elle savait bien ça et se demanda bien comment elle pourrait s’y prendre. Alors elle se retourna pour répondre à sa sœur.

« T’es malade je pourrais jamais faire ça ! M’abandonne pas sérieux je vais pas y arriver ! »

Jennifer rigola un bon coup et commanda un autre verre que Clara ne sus pas identifié tout en faisant un signe à son compagnon de soirée. Elle était quand même vraiment jolie, elle pourrait faire tomber pratiquement tous les mecs de la soirée si elle le voulait, Clara était sûre que Jennifer en avait conscience et qu’elle en jouait et elle voulait un jour pouvoir faire pareil. En fait elle était persuadée que tout ça était comme une sorte d’art, un peu comme le dessin, tout le monde peut en faire mais certains ont un talent naturel, d’autres ont appris. Jennifer faisait partie de la première partie à vue de nez et Clara elle se mettait dans la deuxième partie, avec en légende : gros progrès à faire.  Jennifer regarda ensuite sa sœur dans les yeux.

« T’es une Wilson me déçoit pas ! Allé bois ce verre et vas-y, et tu y arriveras t’as intérêt. T’es une dégonflée ou quoi ? »

Clara la regarda et bu le verre cul-sec. Elle ne savait pas trop bien encore ce qu’elle était mais pas une dégonflée ça c’est sûr, plus maintenant et plus jamais ! Elle s’était promis de changer et ce soir c’était l’occasion ou jamais de faire ses preuves, il y a un début à tout ! En plus elles avaient passé tout l’après-midi à préparer cette soirée alors tant qu’à faire, autant en profiter, non ? Avec une lueur de défi elle lui fit un grand sourire et partit en direction du jeune-homme tout en remuant son popotin, en exagérant à l’attention de sa sœur, au rythme des percussions de la chanson. Elle prit quand même confiance en elle, de toute façon le garçon n’allait rien lui faire, enfin sans doute. Au pire Jennifer avait dit qu’elle la surveillait, elle viendrait surement à sa rescousse. En arrivant elle s’arrêta un peu avant pour réfléchir à une tactique d’approche, parce qu’il était sacrement canon et qu’il ne fallait pas qu’elle se rate. Surement à cause l’alcool qui lui montait un peu à la tête elle abandonna l’idée de réfléchir et fonça vers le garçon, certainement un peu maladroite, elle se posta devant lui tout sourire.

« Hey, besoin de compagnie ? »


A la seconde où les mots sortirent elle trouva ça horriblement nul, mais elle garda son sourire pour ne pas perdre la face. Le garçon était incroyablement beau, avant Clara ne l’aurait très probablement pas approché. Il était vraiment à tomber, les muscles saillants sous sa chemise blanche, la cravate légèrement pendant sur son torse. Il avait aussi de la barbe pas très longue mais ça lui allait magnifiquement bien, avec les lumières elle voyait très clairement qu’il avait les yeux très clairs mais n’arrivait pas à voir la couleur. Ils ressortaient avec la couleur de ses cheveux et de ses sourcils très foncés, surement noirs ou bruns. Il devait certainement être en couple vu comment il était, qui pouvait résister à son charme sérieusement ? Elle essaya de regarder du coin de l’œil si une fille bondissait en furie pour lui arracher la tête mais visiblement ce n’était pas le cas, elle voyait seulement les gens gigoter dans tous les sens en essayant de danser. Peut-être que sa première mission allait être un succès mais visiblement c’était mal parti, le jeune-homme n’affichait aucun sourire, mais elle ne laisserait pas tomber, déterminée à réussir au moins quelque chose dans sa vie.
(c) Arwy

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]   Lun 28 Avr - 0:14

Je n'arrivais toujours pas à y croire. Pourtant c'était vrai. J'étais debout au milieu de ma chambre, tout nu, en train de chercher une tenue à me mettre. Pourquoi est-ce que je ne savais pas dire non à ma sœur ? Sans doute parce qu'elle savait me faire son sourire d'ange, ou cette moue triste et déçue, ces yeux brillants comme si elle allait pleurer alors qu'elle avait envie de rigoler. Et parce qu'elle finissait toujours par s'en aller en m'embrassant la joue, toute heureuse, et que j'aimais la voir heureuse. Alors encore une fois, j'avais cédé, j'avais accepté de sortir avec elle, d'essayer de m'amuser. Elle m'avait fait promettre. Et j'étais du genre à tenir les promesses faites à ma petite sœur. D'ailleurs, elle était partie en ville pour s'acheter une robe et elle comptait se préparer chez l'une de ses amies pour ensuite me rejoindre. Ce qui faisait que je ne savais pas du tout comment m'habiller et qu'elle n'était pas là pour m'aider. J'étais un peu paumé. Parce que moi, j'aurais bien mis un jean et un t-shirt simple en coton, mais elle m'avait dit de faire un effort, sans préciser plus. Et ma mère travaillait. J'essuyai une goutte d'eau sur mon épaule et m'approchai de mon placard. Je trouvai quelque chose qui ne me semblait pas trop mal. Je l'enfilai, quand même peu convaincu que c'était ce qu'il me fallait. Je n'étais pas spécialement à l'aise mais je voulais faire un effort. Juste un tout petit effort. Surtout que je savais qu'elle avait une idée derrière la tête, comme me faire rencontrer des filles par exemple, au moins si je venais ce soir, je pourrais refuser toutes les prochaines fois en prétextant que là, ça n'avait pas fonctionné et que ça serait pareil. Parce que oui, j'étais très bien libre. Jusqu'à il y a peu de temps, j'étais encore fiancé, je comptais bien profiter de ma nouvelle liberté, même si je n'ai jamais voulu épouser Zen.

Enfin prêt, je soupirai avant de sortir rejoindre ma voiture. En boite de nuit. Elle voulait m'emmener dans un endroit pareil. Plein de bruit, de gens, de transpiration, de chaleur moite. De filles pas habillées ou tellement peu que ça ne se voyait pas. De mecs en rut prêts à sauter sur tout ce qui bougeait, ou ne bougeait plus d'ailleurs. En gros, très peu pour moi, mais ce n'était que pour un soir. Et c'était peut-être pas aussi horrible que ce que je m'imaginais. Enfin, je préférais ne pas me faire de scénario, comme ça, pas de déception et peut-être une surprise. Je ne mis pas longtemps avant d'arriver sur place et je me garai pas très loin de la boite de nuit où nous avions rendez-vous. Elle m'avait dit qu'elle serait déjà à l'intérieur, aussi, je fis la queue pour rentrer la retrouver. Là encore, je n'eus pas à attendre des heures, et heureusement, parce que pour un truc comme ça, je n'étais pas vraiment patient. Une fois à l'intérieur, je me mis en quête de la trouver, elle m'avait dit qu'elle ne s'éloignait pas trop de l'entrée. Elle devait déjà connaître le lieu je pense. Après quelques pas, je sentis mon portable vibrer et je soufflais, prêt à ne pas regarder. Puis, je me dis que c'était peut-être elle qui me donnait sa localisation. En fait non.
Coucou ... Je sais ce que tu vas me dire, que j'en ai fait exprès, mais c'est pas vrai. Lily s'est fait larguer par son copain, je peux pas la laisser seule ce soir. Tu comprends ? Amuse-toi bien quand même ! Je t'aime <3
Je souris en voyant son message. Je n'étais même pas fâché, alors que j'aurais pu l'être. Elle était maligne cette gamine.

- Pffff, elle exagère. Elle a de la chance que je tienne à son joli minois.

Elle avait raison, c'était exactement ce que je me disais. Qu'elle avait fait exprès de me planter pour que je sois tout seul. Mais je ne comptais pas rester, oulah non, là, elle vivait trop dans ses rêves de petite fille. Bien, puisque je n'avais plus rien à faire là, je n'avais plus qu'à retourner vers la sortie. En théorie.

[Je code demain]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il parait que ça commence avec de la haine <3 [Clara chérie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne répare pas un coeur brisé avec de la haine ⊱ Ulrich
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: