AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]   Sam 24 Mai - 0:48

Malgré les apparences, et le fait que Li soit rayonnante, et montre toujours la même façade de gamine innocente surexcitée, au fond d’elle Li était stressée et quelque peu décontenancée face à cette rencontre, ou plutôt face à ces retrouvailles totalement inattendues. Jamais elle n’avait pensé, en montant sur ce toit, tomber sur Kim, bien sur elle l’avait espéré pendant des jours, et des jours, et avait fini par croire qu’elle n’aurait jamais l’opportunité de le revoir, et elle avait peur du père de Kim, du coup même avec toute la volonté du monde, et en prenant son courage à deux mains, elle n’aurait jamais osé affronter à nouveau son paternel, froid, rigide et dur, celui qui avait empêché les deux meilleurs amis de partir loin, et vivre une nouvelle vie ensemble.

Li était heureuse, elle se sentait flotter sur un petit nuage, et c’est comme si l’espace d’un instant, elle imaginait qu’elle était dans un doux rêve, n’y croyant pas de suite. Ce n’est qu’en ayant un contact physique avec le jeune homme, qu’elle comprit qu’il était vraiment là face à elle, et que ça n’était pas juste un hologramme ridicule, un logiciel qui lui aurait fait espéré inutilement le retour de son meilleur ami, parce que oui il était un meilleur ami pour elle, même plus, mais elle ne savait comment le définir. Il était devenu tellement important à ses yeux, qu’elle le rangeait au même niveau que sa mère, et qu’elle n’osait imaginer devoir le perdre un jour. Tout ce qu’elle savait c’est qu’elle l’aimait de tout son cœur, bien que ça ne soit purement amical, mais surtout qu’elle serait capable de tout et n’importe quoi pour lui, parce qu’il était le seul, et bien le seul à tout savoir, avec qui elle passait le plus clair de son temps, et le seul en qui elle avait véritablement confiance. Non pas qu’elle soit fermée comme une huitre, mais malgré son air de petite fille insouciante et naïve, elle ne voulait pas se faire avoir, et même si vous aviez l’impression de l’avoir eu, elle avait toujours une certaine méfiance, et il n’y avait qu’à Kim qu’elle pouvait tout dire, avec qui elle pouvait être vraiment elle-même, sachant qu’il ne la jugerait pas, et qu’il serait toujours là si elle en avait besoin, elle le savait.

Elle le savait éperdument, et même si Kim semblait être une vraie tombe à côté de la chinoise, Li avait toujours considéré leur amitié comme le Yin et le Yang, entre elle qui était joviale, toujours enthousiaste, une vraie boute en train, et lui qui restait toujours timide, réservé et renfermé sur lui-même, on avait parfois du mal à comprendre comment ils pouvaient s’entendre, mais ce que les gens ignoraient, c’est qu’il n’y avait que Li qui connaissait véritablement Kim, et c’était une marque de confiance immense, et au fond, Li aimait ce sentiment, être la seule à savoir quel type formidable il était, comme si elle était la privilégiée, la gardienne d’un secret qui ne devait jamais être révélé. Et bien que ces deux-là semblent fait l’un pour l’autre, Li l’a toujours considéré comme un ami très proche, presqu’un frère de cœur, mais malgré tout ça, elle espérait rester encore longtemps cette seule personne à voir qui est vraiment Kim, comme si elle refusait que quelqu’un d’autre est cette opportunité. Bien sur, elle n’avait pas le droit d’être jalouse, surtout pas, mais c’était un peu son Kim quand même, et c’était dur de partager.

Hm, ça c’est pas vraiment arrangé, n’est-ce pas ? Dit-elle avec une petite moue désolée, bien sur elle ne pouvait pas y changer grand chose, après tout, elle n’avait pas la force de se battre face au père de Kim, et surtout elle ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie. Mais si tu dis que tout va bien, je te crois, juste n’oublie pas que je serais toujours là, et que maintenant que tu es ici, tu peux compter sur moi quand tu veux, d’accord ?

Même si Li n’était pas du genre à rabâcher, ni même à radoter, elle voulait mettre à l’aise Kim, qui n’était vraiment pas du genre loquace, mais plus à tout garder pour lui, et même si Li le comprenait et avait appris à vivre avec, elle préfèrerait qu’il soit plus ouvert, et n’hésites surtout pas à lui en parler, mais ça, elle était incapable de le forcer à faire quoique ce soit qui puisse lui déplaire, alors elle se taisait, simplement, et continuait à fixer le ciel se remémorant tous les bons moments qu’ils avaient passés ensemble, en France.

Li était sagement accoudée à la barrière, respirant l’air frais, un sourire apaisé sur le visage, comme si plus rien ne pouvait l’atteindre à ce moment précis, puisqu’il était là, à ses côtés. Ce dernier se redressa, et se mit face à la jeune fille, qui surprise, le regarda droit dans les yeux. Il sortit une gourmette, et elle plaqua ses mains contre sa bouche.

Oh Kim, non, il ne fallait pas… Elle bégayait presque, c’était un cadeau inespéré, puisque sa présence en était elle-même un cadeau. Elle est magnifique, merci.

Elle ne savait quoi dire d’autre, et c’était rare venant d’un moulin à paroles comme elle, mais pour une fois, elle voulait se contenir, juste profiter de l’instant au maximum, et ne rien gâcher, bien qu’elle ait des millions de questions à lui poser, et qu’elle voulait tout faire, tout lui montrer, là tout de suite, alors que pourtant il était déjà bien tard, et que la seule chose qu’ils pouvaient désormais faire, c’est passer la nuit ici, à rattraper le temps perdu et à se raconter ce qu’ils avaient chacun vécus durant ces longues années loin l’un de l’autre.

Kim prit Li dans ses bras, et celle-ci vint entourer de ses petits bras le corps de l’asiatique, calant sa tête dans le creux de son cou, respirant son odeur, comme si le temps s’était arrêté, et elle voulait que ça dure.

Ce moment sembla durer une éternité, mais elle finit par relâcher l’étreinte, et l’invita à s’asseoir à ses côtés, dos contre le mur, se blottissant dans ses bras. Bien qu’un silence de paix régnait, Li ne pouvait s’empêcher d’en savoir plus, de savoir s’il allait bien, si tout avait été bien pour lui, et même si elle savait qu’il n’aimait pas parler, elle avait besoin de savoir.

Ca n’a pas été trop dur, ces derniers mois ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]   Sam 26 Avr - 15:06

Au yeux de Kim , Li était une personne merveilleuse , à la limite du parfait. Bien sûr, elle était parfois chiante , elle parlait parfois beaucoup trop et contrairement à Kim elle était assez pleine de vie, mais c'est ce qu'il aimait chez elle . Elle était son opposé, son contraire sur pratiquement tout . Peut-être étais-ce ce qui faisait qu'il l'adorait autant ? Pour cette fille , Kim serait capable de tout , uniquement pour voir un sourire sur son petit visage d'ange . Il aimait par dessus tout la voir sourire et bien évidemment , il ne supportait pas la voir pleurer, cela va de paire . Même si Kim savait garder son calme , tant bien que mal ,il ne le gardait pas du tout en présence de Li , un rien pouvait l'énerver. C'était comme si cette fille , si menue , le modifié et le rendait meilleur. Bêtement, elle arrivait à lui apporter un peu de joie , juste par sa présence et c'est tout ce que Kim aimait chez elle .

Elle était apparemment très joyeuse de le retrouver et lui aussi mais à son contraire, il se réservait . A sa question , elle rigola . Le coeur de Kim ne put s'empêcher de s'emballer , cela faisait tellement longtemps qu'il ne l'avait pas entendu rire , que cela eut un effet bizarre. Elle se posa à côté de lui, s'appuyant sur les barrières du toit . Kim appuya également son dos contre les barrières et croisa les bras , regardant droit devant lui , pensif. Il ne voulait pas trop la regarder , comme si cela lui faisait peur . Il n'aimait pas trop cette sensation , de chaleur et de papillon dans le ventre. En faîte, il n'avait ressentit cela qu'avec une femme dans sa vie et c'était sa mère , Li était la deuxième. Même si il arrivait à être un peu plus ouvert avec elle il essayait de garder ses distances du mieux qu'il pouvait pour ne pas tomber de haut.

« - Génial hein .. » Répondit-il avec inquiétude . Son père ne lui manquait pas, mais la France lui manquait déjà. Peut-être qu'ici c'était merveilleux, mais Kim n'était pas le genre de personne qui aimait les endroits ou il n'avait aucun repère et pour l'instant c'était le cas. Il ne connaissait personne et il n'était pas du genre à aller faire des rencontres. En faîte , si personne ne venait à lui , ce n'était certainement pas lui qui viendrait aux gens . Pour que Kim adresse la parole à quelqu'un, il fallait vraiment des miracles ou que ce soit d'une nécéssité absolue . « - Merci Li , ne t'inquiète pas, tout va bien. »

Il se demandait , au fond de lui, comment elle avait fait pendant son absence. Si son adaptation avait était bonne , si elle avait fait des rencontres et surtout de bonne rencontres. Il se demandait si un garçon ne lui avait pas, par hasard, brisé le coeur, car il en serait vraiment très contrarié . Déjà , Li n'avait jamais eu de petit ami du temps ou elle restait avec Kim, alors il ne savait pas vraiment comment il réagirait si elle en avait un . En faîte pour lui , c'était quelque chose de quasiment impossible, car elle était trop " innocente ". Ou plutôt, c'est qu'il était monstrueusement jaloux et possessif et qu'il ne voulait pas qu'elle tienne à quelqu'un plus qu'elle tient à lui, mais sa , Kim ne voudrait jamais se l'avouer alors il se cherchait des excuses pour justifier sa jalousie.

En pleine reflexion comme à son habitude , il se redressa soudainement, se rappelant quelque chose . Avant de partir, il avait acheter une petite gourmette avec gravé Toujours ensemble et à l'intérieur de la gourmette était gravé Kim&Li . Ca lui était venu à l'idée comme leur était venu l'idée à tout les deux de se promettre qu'ils se retrouver ici . Et bien maintenant, il voulait qu'elle lui promettre qu'ils ne se sépareraient plus . Il fallait bien l'avouer, au fond, sans elle Kim était totalement perdu . Il avait beau être un homme, il avait besoin d'elle. C'était sa seule amie, sa seule confidente et surtout la seule personne à qui il avait oser s'attacher après sa mère . Il avait réalisé tout sa le jour de leur séparation, son coeur s'était brisé. Et pourtant, il ne s'y attendait pas ! Au contraire, il pensait que tout cela ne l'atteindrait pas car ce n'était " qu'une fille " et bien non.. Li n'est pas qu'une fille, elle est bien plus que sa. Il lui prit le poignet avant de lui mettre la gourmette avec douceur.

« - Je ne partirais plus, c'est promit. »

Il l'entoura de ses bras , profitant de cet instant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]   Sam 26 Avr - 12:56

Il était clair que quand Li s'était rendue sur le toit, elle ne s'était pas attendu le moins du monde à tomber sur Kim. Pendant de longues minutes, elle commença même à se demander si la fatigue ne jouait pas des tours. Il lui manquait au point de le voir apparaitre devant elle. Mais non, il semblait trop réel pour qu'elle puisse en douter, même si la situation actuelle était si cocasse qu'il n'était pas évident de déterminer si elle rêvait, ou si ce qu'elle voyait était Kim en chair et en os. Mais il était apparu plus tard, qu'en vue de l'expression faciale du jeune homme, que c'était effectivement son meilleur ami, celui qui compte pour elle comme jamais personne n'a compté pour elle. La personne, avec sa mère, pour qui elle serait capable de tout faire. L'avoir en face d'elle était un peu tout ce qu'elle avait espéré depuis son départ pour Miami.

Départ qu'elle n'avait pu annuler malheureusement, et qui avait causé la séparation avec Kim, mais maintenant ils étaient réunis, ne devaient-elle pas être heureuse plutôt que de rester figée à se demander si c'était un clone ou Kim. Finalement, elle sauta à son cou, pouvant bien se rendre compte que c'était lui. Son odeur, sa présence, c'était bien lui, et elle avait tant attendu que ce jour arrive, qu'elle ne voulait presque pas le lâcher, ce qu'elle fut bien obligé de faire.

Je ne m'y attendais vraiment pas, j'avais l'impression que tu pourrais jamais t'enfuir de chez toi, dit-elle simplement. Mais c'est une super nouvelle! S'exclama-t-elle. Maintenant que t'es là on va pouvoir rattraper le temps perdu, et puis tu sais il y a pleins de choses qu'il faut que je te montre, que je te fasse visiter, Miami c'est vraiment trop génial.

Li exprimait sa joie, son enthousiasme et son impatience de passer du temps avec Kim, parce que définitivement sa voix, sa présence, tout de lui lui avait manqué à tel point qu'elle se demandait si elle pouvait le revoir un jour, et puis même elle aurait tout fait pour aller lui rendre visite, même si le père de ce dernier l'effrayait toujours, elle aurait tout fait pour le libérer de là, parce qu'elle lui devait bien ça. A la question de Kim, elle émit un rire cristallin, décidément il n'avait pas changé, et ça lui faisait du bien de le retrouver, toujours le même, celui qu'elle avait toujours connu.

Tu n'as vraiment pas changé, Kim, dit-elle en souriant, ça fait plaisir, c'est comme si on n'avait jamais été séparé. Et pour mes cheveux, disons que c'est une question pratique, je voulais aussi voir ce que ça donnerait, mais ne t'en fais pas ça repousse, dit-elle en lui donnant un petit coup dans l'épaule, rien de bien douloureux, de toute façon pouvait-elle vraiment faire mal avec le peu de muscles qu'elle avait dans les bras.

Elle se plaça à ses côtés, et posa sur bras sur les barrières qui clôturaient le toit, rêveuse, à regarder le voile sombre qui s'était étendu sur le ciel, avec quelques petites lueurs qui apparaissaient de ci et là.

Je vois que tu as déjà découvert le meilleur endroit de tout Wynwood, dit-elle, en faisant mention du toit. Ca va le voyage a pas été trop reposant? T'as trouvé une chambre ou un aparte? L'interrogea-t-elle. En tout cas, si t'as besoin de quoique ce soit, je suis là, lui rappela-t-elle, même si elle savait qu'il était parfaitement au courant.

C'était dingue, parce que même si elle s'était joué cette scène en boucle, ce jour des retrouvailles, c'est comme si elle ne savait pas vraiment comment se comporter avec lui, comme si au fond, elle le redécouvrait, et pourtant il n'avait été séparé qu'une année ou deux, ce qui dans une vie était relativement court, et malgré tout ce qu'elle pouvait en dire elle n'avait pas vu le temps passer, mais elle n'avait jamais cessé de penser à lui. Bien sur, entre temps elle avait du apprendre à se faire sa place, sans son compère de toujours, mais la seule pensée qu'il viendrait un jour la consolait et l'aider à surmonter tout. Comme quoi, la conviction, chez Li était quelque chose qui la motivait à accomplir bien des choses.

En l'instant présent, elle avait bien envie de le bombarder de questions, mais elle estimait qu'il ne méritait pas de subir le moulin à paroles tout de suite, parce qu'il fallait avouer, Li pouvait parler beaucoup, d'autant plus que des choses, ils en avaient à se dire tous les deux. Il avait du s'en passer des choses en France pour que Kim ait tout à coup l'autorisation de venir ici, mais Li ne voulait pas trop, par peur, aborder le sujet rapidement, puisqu'il était quand même tabou. Et puis Li n'était pas là pour ressasser le passé, mais plus voir de l'avant, et commencer à l'intégrer à sa nouvelle vie qu'il construira ici, bien qu'elle ignore s'il allait rester aussi longtemps qu'elle le voudrait.

Alors ça y est, t'es vraiment là pour de bon? Demanda-t-elle, avec l'espoir qu'il ne soit pas rapatrié en France.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]   Ven 25 Avr - 21:44

Le ciel s'assombrissait de plus en plus et Kim se sentait tout à fait dans son environnement . Seul , la ou personne ne pourrait le déranger si ce n'est que les oiseaux et autre bestioles . Il avait fermé les yeux un moment après le fameux spectacle du couché du soleil pour laisser l'air frais envahir son visage . Peu à peu , il commençait à s'évader dans ses pensées , totalement ailleurs . Kim était dans ses songes lorsqu'il entendit le bruit de la porte, qui le fit sursauter et se retourner brusquemment . A moitié endormi , il fixa la jeune fille qui se tenait à l'entrée du toit et qui ne bouger pas . Quelques secondes et il réalisa que c'était Li...

Son sang ne fit qu'un tour , il se leva , ne sachant pas du tout quoi dire . Son coeur battait à une vitesse folle , elle était là . Ils s'étaient retrouvé sans même se chercher.. La jeune fille vint en courrant vers lui et Kim la serra contre lui un moment, passant sa main dans ses doux cheveux comme à son habitude . Elle se dégagea et elle décida de planter son regard dans le sien . Kim sourit , elle n'avait pas changer décidemment . Sa première question fut en rapport avec son père , ce qui ne l'étonner franchement pas du tout .

Il ne savait pas trop quoi dire , tout ce qu'il faisait pour le moment , c'était de la regarder . Il analysait son visage , pour voir si il avait changer , pour voir si il l'avait oublier mais non. Elle était toujours là même , même jeune femme au visage de petite poupée . Kim sourit , avant de répondre enfin à sa question , les mains dans ses poches comme si ce qu'il répondait était banale.

« Sa ne se voit pas ? Je viens d'arrivé..»

Il lui fit un petit sourire moqueur , comme à son habitude pour la taquiner . Kim était un garçon froid et peu bavard, mais avec Li , il avait prit l'habitude de faire des efforts et de se lâcher . Etrangement, à cet instant, il n'était pas comme d'habitude avec elle car cela faisait tellement longtemps qu'il ne l'avait pas vu qu'il en avait perdu ses manières... Et peut-être par timidité , il n'osait rien faire . Il avait envie, de la prendre dans ses bras, lui caresser les cheveux, lui poser des tas et des tas de question ! Mais il n'y arrivait pas . Un espèce de petit blocage c'était créer.. Peut-être la séparation ? Il ne savait pas trop pourquoi , mais il esperait que sa change car malgré tout , il tenait vraiment à elle .

Li lui dit qu'elle était heureuse de le voir . Lui aussi était très heureux , mais il n'était pas du genre à étaler sa joie . Au contraire, il était plutôt réservé. Il la regarda silencieux, les mains dans les poches . Il se posait des tas de question.. Etait-elle la même qu'avant? Allez ils retrouvé leur complicité passé ? Il esperait cela de tout coeur, mais pour sa Li allait devoir être perseverante et redonner confiance, en quelque sorte, à Kim..

« - Li... Pourquoi tu as coupé tes cheveux?»

Voici la seule phrase qu'il réussit à dire . Après des mois et des mois de séparation , c'est tout ce qu'il trouva à lui dire . O bien sûr cela n'était qu'une toute petite questions parmis ses grandes pensées mais c'était déjà sa , le simple fait que Kim parle et pose des question était en général quelque chose d'extrêmement rare ! Il la regarda , essayant tant bien que mal de rester de mabre , comme si cette rencontre nocturne ne lui faisait ni chaud ni froid alors que c'est tout ce qu'il avait éspéré depuis le début..
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]   Jeu 24 Avr - 16:39

Ca avait été un samedi comme un autre pour la petite chinoise qui avait tout d'abord passé une matinée paisible dans sa chambre à lire un bouquin tout en se faisant les ongles comme Amber lui avait montré durant le séjour dans les Everglades. Elle laissa sécher sagement sa main droite, tandis qu'elle galérait à tourner les pages ainsi que répondre à ses textos à la fois. C'était une matinée normale, typique et sans grand intérêt. Le soleil était comme d'habitude présent dans un ciel bleu azur. Météo idyllique de Miami, elle se souvenait parfois des longues journées pluvieuses en France. Bien moins paradisiaque qu'ici, où on voyait du lycée la plage s'étendre sur des kilomètres, surplombée par des buildings et de grands palmiers. Un décor de carte postale. Au début, elle avait cru à un rêve en arrivant à l'aéroport de Miami, mais à force d'y vivre, elle se rendit compte qu'elle ne vivait que dans la chambre d'un des nombreux bâtiments de Miami, et ne profitait clairement pas assez de la vie qui lui était offerte ici dans cette ville de Floride.

Après avoir trainé dans sa chambre, à avoir sélectionné avec minutie sa tenue pour la journée, elle alla prendre une douche. Elle resta un bon quart d'heure sous le jet d'eau chaude, à chantonner et à réfléchir plus qu'autre chose. Suite à ça, elle enfila la tenue qu'elle s'était préparé et partit manger un bout dans un snack du coin sans avoir vraiment envie de se farcir la nourriture insipide de la cantine, et parce qu'elle avait prévu de trainer dans Miami l'après-midi, comme elle faisait le samedi généralement. Profiter, errer telle une âme en peine, à regarder le contenu des vitrines, à écouter le bruit des enfants qui hurlent pour avoir une glace par une chaleur pareille.

Tranquillement installée au coin du snack, elle commanda un sandwich avec un soda, tout ce qu'il y'a de plus basique et de moins copieux parce que Li était loin d'avoir un grand appétit, plus celui d'un petit oiseau, et eut un mal fou à terminer sa baguette. Elle paya et sortit vers le centre commercial, pour aller jeter un oeil aux nouvelles collections qui venaient de sortir. Son but n'était pas de revenir noyée sous les sachets et les nouvelles fringues, mais plus de faire du repérage et attendre le moment propice pour faire ses emplettes, c'est-à-dire les soldes, et il allait falloir qu'elle soit rusée, parce que les jours de soldes c'était toujours un truc entre Bagdad et la deuxième guerre mondiale pour attraper les vêtements de ses rêves avant les autres. Li l'avait vécu quelques fois, et elle s'était rendue compte que certaines étaient réellement prêtes à se battre juste pour une paire de chaussures. Une seule taille, une seule paire, la dernière. Conflit imminent, Li préférait prévoir la chose, et repérer les endroits stratégiques pour pas sortir d'une journée shopping censée être apaisante, complètement amochée par des poufs sans gêne.

Elle déambula dans les grandes allées commerciales, s'arrêtant quand un article lui plaisait avec un frappé dans la main venant tout droit du Starbucks. Elle le sirota paisiblement, et finit par marcher cahin caha dans les rues de Miami jusqu'à atteindre la plage, sans s'être rendue compte qu'elle avait tant marché. Elle s'asseyait sur le sable fin et chaud, et observa la mer, bercée par le bruit des vagues qui venaient se cracher contre les rochers. Elle se perdit dans ses pensées, son passé, ses petits aléas de la vie, et s'allongea sur le sable vissant ses écouteurs dans les oreilles pour écouter de la musique et finit par s'endormir malgré elle.

Elle se réveilla une heure plus tard, le soleil commençait à filer droit vers l'horizon, alors elle se leva d'un bond et pris la direction de Wynwood. Elle n'aimait pas devoir trainer tard dans les rues, quand la nuit était tombée et qu'elle était seule sans défense, elle savait ce que ça pouvait lui couter, et cette fois-ci elle n'aurait pas de garde du corps pour éviter qu'un malheur ne lui arrive. Tout ce qu'elle pourrait faire c'est hurler et prier pour qu'on l'entende.

Après cinq à dix minutes de marche, elle arriva devant Wynwood, levant les yeux au ciel, le soleil disparaissait derrière le grand arbre et le ciel qui était d'un orange sanguin avait viré au mauve, puis au bleu de plus en plus foncé laissant apparaitre une ou deux étoiles. Ses yeux balayaient le paysage, jusqu'à s'arrêter sur une silhouette perchée sur le toit. Les élèves n'étaient pas autorisées à s'y rendre, mais elle n'en faisait qu'à sa tête, c'était son refuge, où elle venait se laisser aller quand tout allait mal. La fois avec Ty par exemple.

Intriguée, elle prit le chemin vers les escaliers qui menaient au toit, et les monta quatre à quatre de peur de louper cet inconnu qui se tenait là haut. Une fois devant la porte en fer, elle posa la main sur la poignée et faillit rebrousser chemin, mais au final se décida et ouvrit dans un fracas la porte métallique. Il était de dos, et en vue du bruit, il se retourna, et Li crut rêver. Etait-ce un fantôme? Elle resta figée pendant cinq bonnes minutes comme si elle venait d'entendre dans une transe inexplicable. Lui? Ici? Comment était-ce possible? Elle était si surprise qu'elle semblait s'être arrêté de respirer, et n'osait rien faire ni dire.

Au bout de cinq minutes, elle cligna à plusieurs reprises des yeux pour s'assurer que ce n'était pas qu'une hallucination, puis après s'être frotté encore une fois les yeux, elle courut vers le jeune homme et lui sauta dans les bras, simplement. Il lui avait tant manqué. Après l'avoir serré dans ses bras, elle se retira et planta son regard dans le sien.

Depuis quand t'es à Miami? Ton père t'as laissé venir?

Il fallait qu'elle lui demande, même si dans le cas présent, ce n'était pas le genre de répliques attendues, mais elle était sur le cul, même si elle était incroyablement heureuse.

Ca faisait tellement longtemps, je suis si heureuse de te voir. finit-elle par dire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]   Sam 19 Avr - 20:10

C'était un samedi en fin d'après-midi et on pouvait dire que Kim se sentait éperdument seul, il venait d'arriver à Wynwoodhs et bien qu'il savait qu'il allait y retrouver Li il ne l'avait pas encore croiser . C'était quelque chose qu'il attendait avec impatience , revoir sa petite protégée . Kim était fatigué de son voyage et n'avait pas envie de côtoyer du monde , en faîte il était comme sa tout le temps qu'il soit fatigué ou pas mais l'envie de se retrouver seul se faisait plus ressentir encore lorsqu'il était fatigué . Alors il décida de s’éclipser , il enfila un jean , un tee-shirt et une veste dont il rabattue la capuche sur sa tête puis enfin il mit ses chaussures . Il attrapa un livre au hasard et prit également une barre chocolatée avant de se décider à monter sur le toit .

Beaucoup de choses se bousculaient dans sa tête , il se demandait d'abord comment allait se passer ses études ici , si il allait y arriver ou si il allait décevoir son père. Bien qu'au fond, il s'en fichait , il avait conclut un pacte avec lui pour justement pouvoir venir ici , dans le seul et unique but de tenir la promesse qu'il avait fait avec Li. Kim était quelqu'un qui détestait manquer à sa parole, alors même si le fait de discuter plus souvent avec son père l'embêtait, il le ferait simplement pour pouvoir rester ici. Il réfléchissait aussi justement à sa rencontre avec sa dernière, qui allait faire le premier pas, qui allait reconnaître qui et si ce serait véritablement comme avant. En faîte, il appréhendait cela. Tout ce qu'il savait et dont il était sûr, c'est qu'elle lui avait manquer. Elle lui avait manquer comme sa mère lui manque encore aujourd'hui.

Une fois arrivée sur le toit , Kim respira un grand bol d'air et leva la tête vers le ciel . Le fixant, émerveille . C'était tellement beau.. Il faisait quasiment nuit , le soleil n'allait pas tarder à se coucher et c'était pour cette raison là que Kim avait décider de se rendre sur le toit. Il se souvenait que, petit, il prenait sa mère par la main et l'emmener regardez le coucher de soleil , il se blottissait dans ses bras et finissait parfois par s'y endormir. Kim s'assit contre un mur, et étala ses jambes avant de sortir sa barre de céréale et d'y croqué à pleine dent .

« Maman si tu voyais ton fils comme sa, que dirais-tu ? Qu'il regarde le ciel avec le même amour qu'avant.. »

En effet Kim aimait le ciel. Kim aimait tout ce qui pouvait représenter la liberté, la grandeur, le vide, le néant. Il aimait les endroits peu communs, il enviait la liberté des oiseaux.. Petit à petit, le soleil commençait à se coucher et Kim n'en ratait pas une miette, dévorant ce spectacle des yeux, savourant le silence , la tranquillité et repensant à sa vie passé , elle était loin son enfance et quel belle merde d'être grand..
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaque coucher de soleil me ramène à toi [Li]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seule au coucher de soleil (libre)
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Dans un coucher de soleil les explosions prennent la même couleur [Jesse]
» Un coucher de soleil qui vaut mille mots, et l'espoir parti, revint.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: