AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Lun 2 Juin - 19:08

« Une autobiographie ? Je suis curieuse de voir ça ! Mais je suis sûre que tout le monde ne te déteste pas. En tous cas perso, je ne te déteste pas ! »

« Merci, c'est gentil. Moi aussi je te déteste pas ! Je pense faire bientôt une séance de dédicaces à Wynwood, alors, si le cœur t'en dit, viens faire un tour. Je te ferais une dédicace. »

Il sourit, sourire que je lui rends.

« Je n’y manquerais pas ! »

Nous continuons encore un peu à parler avant de quitter le bar. Je marche devant, sachant que mon frère de confrérie marche juste derrière moi. Une fois à l’extérieur du bar, je regarde ma montre, plus par reflexe qu’autre chose en fait. Oula, mais c’est qu’il commence à être tard !

« Bon, il va pas falloir que je tarde à y aller moi ! Non pas que je t’aime pas mais j’ai plein de trucs à faire cette aprem ! De toute façon on essaye de se revoir hein ? »

Il acquiesce d’un mouvement de tête puis ajoute :

« Ok c'est d'accord. Bonne après-midi et à un de ces quatre ! Merci pour tout. Content d'avoir fait ta connaissance ! A plus Ele ! »

« Merci aussi à toi d’avoir failli me buter ! Tout aussi ravie d’avoir fait ta connaissance ! A plus alors ! »

Je lui fais un signe de la main en guise d’au revoir avant de me retourner pour rejoindre ma chambre.

Quelle journée à y repenser ! Totalement banale pour commencer puis je suis passée à deux doigts la mort, j’ai été embarquée dans une course poursuite avec la police, j’ai failli mourir à nouveau, mon ravisseur m’a ramenée à WHS puis on est allé boire un coup, avec le gars qui m’avait presque buté même pas une heure au paravent, normal, on a discuté et là on se sépare, en se disant à bientôt. Et oui, le fou du volant, pied d’enclume, le chauffard, est devenu un ami, un ʺfrère de confrérieʺ (je trouve que ça colle plutôt bien !). Je me surprendrai toujours…

Fin pour Elena aussi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Ven 30 Mai - 21:25

« J'écris une autobiographie. Quand elle sera publiée, je te la donnerais et tu verras pourquoi on me déteste tant. »
« Une autobiographie ? Je suis curieuse de voir ça ! Mais je suis sûre que tout le monde ne te déteste pas. En tous cas perso, je ne te déteste pas ! »

Je lui fis un énorme sourire et je lui fis : « Merci, c'est gentil. Moi aussi je te déteste pas ! Je pense faire bientôt une séance de dédicaces à Wynwood, alors, si le cœur t'en dis, viens faire un tour. Je te ferais une dédicace. » Je lui fis un clin d'oeil.
C'était étrange, mais il me semblait connaître Elena depuis toujours. On se parlait comme si on était de vieux potes.
J'avais osé avoué la vérité à Elena : je lui avais dit que je l'avais mal jugé au départ mais que je la trouvais vraiment sympa.

Je lui fis un sourire, puis je demandais en frappant sur le comptoir si on pouvait pas bouger. Elle se leva et me dit :
« Excellente idée. Allons respirer un peu d’air frais. » 
Je me levais de mon siège puis donnais un billet de 10$ au barman comme pourboire, puis je suivis ma sœur de confrérie jusqu'à l'extérieur du bar.
Tandis que je passais ma main derrière ma nuque, la blondinette regardait sa montre. J'adorais la couleur de ses cheveux. Un blond platine, presque blanc. Magnifique !
« Bon, il va pas falloir que je tarde à y aller moi ! Non pas que je t’aime pas mais j’ai plein de trucs à faire cette aprem ! De toute façon on essaye de se revoir hein ? »
Je fis un mouvement de tête puis acquiesçais : « Ok c'est d'accord. Bonne après-midi et à un de ces quatre ! Merci pour tout. Content d'avoir fait ta connaissance ! A plus Ele ! »
Je lui fis un signe de la main en plus d'un sourire puis je m'en allais direction ma chambre pour faire mes devoirs.
Et dire que je ne l'aurais jamais rencontré si je ne roulais pas vite ! On n'aurait jamais bu un verre si je ne l'avais pas presque renversé sur la route !
La vie est parfois étrange dès fois. Etrange mais terriblement cool.
J'ai passé une journée excellente tout de même : resto, course en voiture, adrénaline,rencontre, discussion...Et au final je m'étais fait une nouvelle amie.

J'entrais dans la chambre numéro 5 de la confrérie. Alma n'était pas là. Elle devait surrement être en ville avec ses potes.
Je cherchais mes cahiers puis mon agenda et je me mis à faire mes devoirs sérieusement. Puis quand j'eus fini, je repensais à cette journée. Je fis un sourire puis me levais pour me préparer. Ce soir je suis de sortie. Je vais aller dans une boîte de gay et je compte bien m'amuser. Enfin pas trop quand même : juste du blabla, des dragues, de la boisson, de la danse mais pas plus! Je ne suis pas encore prêt à faire une telle chose pareille.
Je crois même qu'après la boîte de gays j'irais dans une boîte normale ou dans un bar pour draguer les filles, comme ça, hop ! Une de plus sera dans mes filets.

Et promis, ce soir, je roule pas vite !
Je ne veux pas écraser quelqu'un ! Ce serait dommage, non ?

Fin pour Ty
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Jeu 29 Mai - 19:05

« J'écris une autobiographie. Quand elle sera publiée, je te la donnerais et tu verras pourquoi on me déteste tant. »

« Une autobiographie ? Je suis curieuse de voir ça ! Mais je suis sûre que tout le monde ne te déteste pas. En tous cas perso, je ne te déteste pas ! »

Quand il me demande si je connais bien Miami, je réponds :

« Ça tu peux le dire ! Je connais toutes les bonnes adresses ! Si tu veux un jour on pourrait se faire un tour en ville, je te montrerais tous les bons coins ! Si tu te fais chier, que t’as rien à faire et si ça te dit, envoie moi un sms. Enfin pour ça il te faudrait peut-être mon numéro. C’est le 305-013-1117. Voilà ! »

« Ça me dirait un jour un tour à la découverte de Miami avec toi. Merci pour ton numéro. Moi c'est le 305-021-1053. Je réponds toujours aux SMS. »

Je rentre à mon tour son numéro dans mes contacts. Ouais, ça serait cool une petite visite VIP de la ville ! Il ajoute ensuite, un peu à ma plus grande surprise :

« Tu es une fille très sympa. C'est vrai que je t'ai peut-être jugée trop vite ; je te trouvais trop sévère on va dire, mais tu es très cool comme fille. Je suis ravi d'avoir fait ta connaissance. »

Sévère ? J’aurais pas pensé ça mais bon, peut-être, pourquoi pas… Il lâche un grand sourire découvrant ses dents. Punaise, elles sont extra blanches, limite scintillantes, comme les crocs d’un loup ! J’ai des comparaisons bizarres de temps en temps… Soudain, Ty frappe le comptoir et lance :

« Tu veux qu'on bouge ? »

Je souris puis me lève.

« Excellente idée. Allons respirer un peu d’air frais. »

Je me dirige vers la sortie, sachant que Ty me suit. Je regarde ma montre. Il est déjà 5pm ? C’est pas tout mais j’ai des trucs à faire moi !

« Bon, il va pas falloir que je tarde à y aller moi ! Non pas que je t’aime pas mais j’ai plein de trucs à faire cette aprem ! De toute façon on essaye de se revoir hein ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Dim 25 Mai - 20:00

« Je ne connais pas grand monde ici, c'est plutôt les autres qui me connaissent en mal. », fis-je en toute franchise. Mais Elena me rétorqua : « Mais non, dit pas ça ! Je suis sûre que c’est pas le cas ! »
Je secouais la tête négativement : elle ne savait pas tout ce que j'avais fait à Wynwood : je m'étais fais remarquer chez les PS, j'avais dragué Nina, la copine de Nathan, failli tuer Sasha en roulant vite, je me suis pris 2 râteaux, j'ai été viré des PS, je suis tombé dans un gang, j'ai changé 4 fois de confrérie, j'ai organisé ensuite ma fausse mort, j'ai menti à une de mes ex qui était ma copine de l'époque, j'ai demandé en mariage cette dernière à la fête des Cannonballs c'est à dire devant presque tout WHS en chantant une chanson de ma composition, je suis tombé en dépression, j'ai cassé avec Kendall par lettre, je suis devenu un débauché et un junkie et pour finir...je suis tombé amoureux d'un mec : Mikah  le meilleur des AP (et je sors avec lui), la Voice a révélé mon secret et je suis dans de beaux draps. Alors si je ne suis pas le gars le plus pire de Wynwood !

Je lui dis ensuite : « J'écris une autobiographie. Quand elle sera publiée, je te la donnerais et tu verras pourquoi on me déteste tant. ».

Elena avait donc entendu parler du célèbre gang des Black Butterflies. Ça ne m'étonne pas ! Pendant des mois et des mois -de Novembre à Mars- on avait entendu parler des BB comme étant le gang le plus recherché de Miami.

Je demandais ensuite à la Sigma Mu si elle connaissait Miami comme dans sa poche. Elle me fit un sourire malicieux et me répondit par : « 
 Ça tu peux le dire ! Je connais toutes les bonnes adresses ! Si tu veux un jour on pourrait se faire un tour en ville, je te montrerais tous les bons coins ! Si tu te fais chier, que t’as rien à faire et si ça te dit, envoie moi un sms. Enfin pour ça il te faudrait peut-être mon numéro. C’est le 305-013-1117. Voilà ! »

Je lui fis un sourire puis attrapais mon Iphone pour vite noter son numéro.
305-013-1117. Elena Willows.

« ça me dirait un jour un tour à la découverte de Miami avec toi. Merci pour ton numéro. Moi c'est le 305-021-1053. Je réponds toujours aux SMS. »
J'ajoutais ensuite : « Tu es une fille très sympa. C'est vrai que je t'ai peut-être jugée trop vite ; je te trouvais trop sévère on va dire, mais tu est très cool comme fille. Je suis ravi d'avoir fait ta connaissance. ».
Je fis un magnifique sourire -oui je souris tout le temps- qui montrais toutes mes dents extra blanches, même mes canines. Je crois que je devrais sérieusement faire une pub pour dentifrice. J'ai entendu dire que Colgate recherchais quelqu'un pour une nouvelle pub, je vais postuler.

«Tu veux qu'on bouge ? », demandais-je en frappant sur le comptoir.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Mar 20 Mai - 23:27

«On aurait pu se croiser dans la rue lorsque je faisais partie du gang les Black Butterflies...Tu connais ? On a parlé souvent de nous à la télé. Enfin bref. Je t'ai peut-être croisé à Miami sans le savoir...En tout cas, je ne connais pas ton cousin. Je ne connais pas grand monde ici, c'est plutôt les autres qui me connaissent en mal. »

« Mais non, dit pas ça ! Je suis sûre que c’est pas le cas ! Et oui, j’ai déjà entendu parler des Black Butterflies (bien trop à mon goût d’ailleurs…). Enfin, pour en revenir à tout à l’heure, je suis pas contre avoir des potes non plus ! C’est toujours cool de pouvoir discuter de tout et de rien avec quelqu’un ! »

Je lui fais un clin d’œil. Il rit avant de répondre :

« Je suis d'accord avec toi ! Moi j'aime bien traîner avec des potes quand j'en ai l'occasion. »

Il reprend sa cannette de bière. Ouais, c’est cool de pouvoir traîner avec des potes. Enfin pour l’instant je ne connais quasiment personne à Wynwood, alors je passe la plupart du temps seule et je m’en satisfais très bien. En même temps j’ai toujours un peu marché en solitaire. Déjà, quand j’étais gamine j’avais pas énormément de potes. J’arrive pas à faire confiance aux gens, c’est plus fort que moi, je dois toujours être méfiante. Alors évidemment, ça aide pas… Sa question me tire de mes pensées :

«Tu connais Miami comme dans ta poche ? »

Je lui lance un sourire malicieux. Quelle question ! J’ai toujours vécu ici et j’ai traîné dans les rues un paquet de fois ! Alors pour connaître la ville comme ma poche, pas de problème ! Je saurais me diriger les yeux fermés, je connais tous les meilleurs coins : bars, boites de nuit, magasins de fringues, endroits pour être tranquille, meilleures vues de la ville… Tout ! Je devrais penser à devenir guide pour les touristes pendant les vacances, ça me permettrais de me faire un peu de fric…

« Ça tu peux le dire ! Je connais toutes les bonnes adresses ! Si tu veux un jour on pourrait se faire un tour en ville, je te montrerais tous les bons coins ! Si tu te fais chier, que t’as rien à faire et si ça te dit, envoie moi un sms. Enfin pour ça il te faudrait peut-être mon numéro. C’est le 305-013-1117. Voilà ! »

Ce serait cool de faire un tour en ville avec lui ! Maintenant que je le connais un peu mieux, je pense qu’on pourrait bien déconner ensemble ! Après, ça se trouve je m’emballe, ça se trouve il voudra pas, mais moi ça me ferait marrer de jouer à la guide pour lui !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Dim 18 Mai - 13:10



When Driver rhymes with Killer


Elena s'excusa pour la mort de mes parents. Je fis un léger petit sourire en coin et lui dit tout bas : « Ce n'est pas ta faute tu sais, mais merci quand même. ».
J'étais orphelin depuis un bon moment et j'avais appris à me débrouiller seul, faisant parfois des conneries pour arriver dans la vie, car je n'avais plus de parents ni de frère ou de soeur pour me conseiller quoi que ce soit. Le gang illustrait bien cette situation. Mais heureusement pour moi j'étais entouré d'amis. J'en ai peu, mais au moins ce sont eux ma famille. Ils me conseillent, m'aident du mieux qu'ils peuvent. Les SM sont là aussi, même si mon ennemi numéro 4 y est : Mike.

Je demandais à Elena qu'est-ce qui l'emmenais ici, à Miami. Elle me répondit : « Oh, et bah moi je suis là depuis un petit mois. J’ai… décidé de prendre un peu mon indépendance et… de quitter mes parents pour venir à Wynwood. J’ai toujours vécu à Miami, je suis née ici. J’ai fait pas mal de conneries avant d’arriver à WHS et j’ai pas fréquenté que des gens bien. M’enfin bref, c’est pas très important. J’ai ni frère ni sœur mais j’ai un cousin qui est ici aussi. Il s’appelle Kyle et il est arrivé à Wynwood un peu avant moi. C’est pour ça que j’ai choisi ce bahut, plus que pour l’ambiance richosse, même si sur ce point j’ai pas à me plaindre. Je connais pas encore beaucoup de monde mais je commence à m’y faire. De toute façon je suis plus du genre solitaire que du genre à trainer avec une énorme bande de potes alors ça me va très bien. »

Je la regardais, amusé, pensant qu'elle était aussi bavarde que moi. Elle était aussi enfant unique, comme moi et avait fréquenté des Bads-persons comme moi.
«On aurait pu se croiser dans la rue lorsque je faisais partie du gang les Black Butterflies...Tu connais ? On a parlé souvent de nous à la télé. Enfin bref. Je t'ai peut-être croisé à Miami sans le savoir...En tout cas, je ne connais pas ton cousin. Je ne connais pas grand monde ici, c'est plutôt les autres qui me connaissent en mal. », dis-je pendant sa pause.

« Enfin je suis pas contre avoir des potes non plus ! C’est toujours cool de pouvoir discuter de tout et de rien avec quelqu’un ! ». Elle me fit un clin d’œil.
J'émis un petit rire et j'hochais la tête en riant : « Je suis d'accord avec toi !
Moi j'aime bien traîner avec des potes quand j'en ai l'occasion. 
».
Je repris ma canette que j'avais posé sur le comptoir, puis en bu une gorgée avant de demander : «Tu connais Miami comme dans ta poche ? ».
J'aurais bien aimé qu'elle me donne une liste des meilleurs restos, hôtels ou magasins. J 'ai beau être un garçon, mais j'adore le shopping et m'acheter tout plein de vêtements.

Finalement, Elena était une fille sympa. Au premier abord, elle m'avait paru froide, mais au fond, elle était cool. Cette fille méritait d'être une Sigma Mu !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Ven 16 Mai - 21:31

Quand je lui demande s’il est à Wynwood depuis longtemps, il me répond :

«Depuis Novembre. Je suis né à New-York, puis mes parents sont morts et je suis le seul survivant de l'accident. On m'a adopté et je suis allé vivre dès mes deux ans et demi à Sydney jusqu'à mes 16 ans. J'ai décidé à cet âge de chercher des infos sur mes vrais parents à NYC où j'ai passé un an avant d'aller à Paris pendant deux mois en été. Je suis allé ensuite à Los Angeles et j'ai débarqué à Miami. C'est une de mes ex qui m'a fait visiter la ville et Wynwood. Alors j'ai demandé à mes parents adoptifs si je pouvais rester et ils ont acceptés. Mais ils sont morts en Octobre, ce qui fait que je suis orphelin par deux fois. »

Oh mais sa vie est encore plus sympathique que ce que je pensais ! Je suis un peu mal à l’aise. En même temps, je ne lui avais pas demandé de me parler de sa vie donc s’il me raconte ça, c’est qu’il n’a pas (ou du moins pas trop) de mal à en parler. Je ne sais vraiment pas quoi dire. Peut-être que je suis désolée ? Oui c’est peut-être une bonne idée… Mais ça va pas faire tâche si je lâche ça comme ça, maintenant ? Bon je me lance, ça coûte rien.

« Je… Je suis désolée pour tes parents. Les deux, enfin… les quatre, enfin… »

Catastrophe je m’embrouille totalement ! Je deviens rouge tomate et fixe mes pieds pour ne pas avoir à croiser son regard. Avant d’aggraver encore mon massacre je me tais et bois ma vodka.

Il s’est passé des trucs pas particulièrement cool dans ma vie mais j’ai la chance d’avoir encore mes deux parents. Même s’ils m’ont un peu oubliée, je sais qu’ils m’aiment. C’est moi qui ai décidé de prendre mes distances après tout. Et puis j’ai un bon souvenir de mon enfance passée avec ma mère derrière des toiles de peinture qui restaient désespérément blanches pour moi alors que les siennes s’emplissaient de mille couleurs pour former des scènes toutes plus magnifiques les unes que les autres. Je me souviens de mon regard émerveillé devant ses œuvres mais aussi devant le courage de mon papa. J’essayais toujours de faire tout comme lui quand il m’emmenait à sa base militaire. A courir derrière lui, à regarder avec des yeux pétillants les entraînements intensifs et à imiter les soldats, marchant tous au même pas. Qu’est-ce que je m’amusais à cette époque !

Je suis tirée de mes pensées par Ty qui me demande quel bon vent m’amène.

« Oh, et bah moi je suis là depuis un petit mois. J’ai… décidé de prendre un peu mon indépendance et… de quitter mes parents pour venir à Wynwood. J’ai toujours vécu à Miami, je suis née ici. J’ai fait pas mal de conneries avant d’arriver à WHS et j’ai pas fréquenté que des gens bien. M’enfin bref, c’est pas très important. (je ne tiens pas particulièrement à évoquer ma déprime, la drogue et tout ça… Du coup je pars vite sur un autre sujet.) J’ai ni frère ni sœur mais j’ai un cousin qui est ici aussi. Il s’appelle Kyle et il est arrivé à Wynwood un peu avant moi. C’est pour ça que j’ai choisi ce bahut, plus que pour l’ambiance richosse, même si sur ce point j’ai pas à me plaindre. Je connais pas encore beaucoup de monde mais je commence à m’y faire. De toute façon je suis plus du genre solitaire que du genre à trainer avec une énorme bande de potes alors ça me va très bien. »

Je fais une pause et relève les yeux pour les planter dans ses iris couleur chocolat. Non mais je vous jure, quand je me mets à parler, on ne peut plus m’arrêter ! J’ai toujours peur de déraper et d’en dire trop. Puis l’alcool arrange rien, d’où l’intérêt de limiter.

« Enfin je suis pas contre avoir des potes non plus ! C’est toujours cool de pouvoir discuter de tout et de rien avec quelqu’un ! »

Je lui lance un clin d’œil. En fait il est relativement sympa ce Ty. Ou plutôt attachant, avec ses airs de grand gamin qui cachent un gars qui a pas vécu des trucs faciles. En même temps, chacun son moyen de se protéger ! Je me cache derrière l’agressivité, il se cache derrière la sympathie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Mer 14 Mai - 19:25



When Driver rhymes with Killer


Accoudé au bar, je commandais mes boissons, puis je demandais à Elena ce qu'elle voulait. Pour toute réponse, la Sigma Mu me lança avec ironie :  « C’est pas bien d’inciter les plus jeunes que toi à boire ! ». Je pouffais de rire puis je répondis sur le même ton : « Fallait pas accepter de me suivre, alors ! ».
La blondinette commanda sa boisson. Je m'installais sur un siège alors que nous attendions nos boissons. Le barman nous servit.Je le remerciais d'un signe de main, digne d'un Cow-Boy puis je me mis à boire ma Vodka. Elena s'assit sur un siège à son tour.
Soudain, la SM me demanda : «  Alors, t’es à Wynwood depuis longtemps ? »
Je terminais ma gorgée avant de répondre- Je décidais de lui faire un résumé de ma vie super joyeuse (ironie) par la même occasion- : «Depuis Novembre. Je suis né à New-York, puis mes parents sont morts et je suis le seul survivant de l'accident. On m'a adopté et je suis allé vivre dès mes deux ans et demi à Sydney jusqu'à mes 16 ans. J'ai décidé à cette âge de chercher des infos sur mes vrais parents à NYC Où j'ai passé un an avant d'aller à Paris pendant deux mois en été. Je suis allé ensuite à Los Angeles et j'ai débarqué à Miami. C'est une de mes ex qui m'a fait visiter la ville et Wynwood. Alors j'ai demandé à mes parents adoptifs si je pouvais rester et il ont acceptés. Mais ils sont morts en Octobre, ce qui fait que je suis orphelin par deux fois. »
Je poussais un soupir. Je revoyais l'accident puis le pompier qui me sortais de la voiture, la voiture déformée, je revoyais les photos de l'accident qui étaient sur un journal de NYC daté le 24 Décembre 1196, j'entendais le policier m'annoncer la mort de Mr et Mme Wolf en Octobre, je me revoyais sombrer dans une dépression...

Je fini ma vodka, puis ouvrit ma canette de bière silencieusement, repensant à mes véritables parents.
Puis, je me tournais vers Elena : « Et toi ? Quel bon vent t'emmène ? ». Je lui fis un sourire puis je portais la canette à mes lèvres.
Le délicieux breuvage arriva dans ma bouche. La bière, c'est trop cool !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Sam 10 Mai - 20:00

« Après vous très cher. »

« Si vous insistez. »

Répond-il en me dégainant un grand sourire. Je lève les yeux au ciel dans son dos puis le suis jusqu’au sous-sol. Je savais que le bar des pirates se trouvait ici mais c’est la première fois que j’y mets les pieds. Il n’y a pas grand monde, même presque personne. C’est très ambiance pirate des Caraïbes avec des drapeaux de pirate, des tonneaux en guise de tables et bien sûr un bar. L’endroit est éclairé par des néons (donc pas hyper lumineux) ce qui donne un effet ʺbar où tu vas finir totalement bourré en train de vomir tes tripes dans un coinʺ. Sympa ! J’espère juste que ça ne sera pas mon cas !

Nous nous dirigeons vers le bar. Ty commande vodka et bière puis pose une liasse de billets sur le bar. Mon dieu ! Encore un gamin plein aux as !

« Tu veux quoi Ele ? C'est ma tournée ! »

D’où il se permet de me donner des petits surnoms ! Je réfléchis… Je me prendrais bien de la vodka aussi. Je commande ça en me promettant de me limiter à un shot pour ne pas être bourrée. Pas en pleine journée avec ce mec que je connais pas encore ! J’ai besoin d’être un minimum consciente de ce que je fais. Je me retourne vers Ty et lui dit en souriant :

« C’est pas bien d’inciter les plus jeunes que toi à boire ! »

Ironique pour ceux qui n’avaient pas compris. Surtout que c’est pas moi qui cracherais dessus ! J’ai essayé de me sortir de tout ce qui est clope, alcool et shit, d’ailleurs j’essaye toujours mais bon, j’ai pas trop trop la motivation. Non, en vrai j’ai arrêté de me droguer, c’est déjà ça ! Surtout que maintenant que j’en suis à peu près sortie, je me rends compte que c’est pas ça qui arrange les problèmes. Ça te donne plutôt une tête de déterré et l’impression d’être bien pour pas longtemps alors qu’en fait, c’est pire que tout. Pour les clopes… J’essaye, je fais des efforts, mais maintenant j’ai pris l’habitude alors c’est dur de m’en défaire. J’ai toujours un paquet sur moi et je ne tiens pas longtemps sans… Et pour ce qui est de l’alcool, je pense que c’est pareil que les clopes. Je suis addict, c’est tout. Mais maintenant je tente de ne pas finir bourrée et de limiter les verres au maximum. Je fais ça pour Kyle, il m’a fait jurer que j’allais arrêter tout ça… Mouais, c’est plus facile à dire qu’à faire !

Le barman nous a apporté nos commandes. Je me hisse sur un tabouret et m’accoude au bar. J’observe Ty de haut en bas. Je sais quoi sur lui pour l’instant ? Il faut toujours que je cerne les gens pour savoir à qui j’ai affaire. La personne que je suis avec eux dépend de ma super analyse. Donc il s’appelle Ty, il a 19 ans, sa mère est morte depuis 15 ans, son père est sûrement mort aussi puisque c’est son père adoptif qui lui a appris à conduire (très mal d’ailleurs), c’est un danger public, un kidnappeur par la même occasion, un gros riche, dragueur à deux balles, il fume, il boit, il est chez les SM (ce qui explique en partie les deux points précédents), et pourtant c’est un gros gamin… J’en sais plus que ce que je ne pensais mais pas assez pour me faire une idée sur lui.

« Alors, t’es à Wynwood depuis longtemps ? »

Comme je le disais tout à l’heure, je suis de bonne humeur. J’ai même envie de discuter avec lui ! De temps en temps je m’étonne vraiment…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Jeu 8 Mai - 21:21

Elena ne semble pas vouloir me faire un check. Elle me demande même si « je suis sérieux ». Bon tant pis !
Je me ré-excuse, en ayant conscience que la nouvelle Sigma Mu pourrait en avoir assez d'entendre mes excuses.
« Bon, tu veux bien boire un coup avec moi au Bar des Pirates pour me faire pardonner ?» , proposais-je.
Elena me dit sans agressivité : « Mouais, ça devrait pouvoir se faire. Mais estimes toi heureux que je te pardonne aussi facilement ! Je suis de bonne humeur parce que sinon… Enfin bref ! »
Je suis prêt à la remercier en lui sautant au cou, mais elle se redresse et me dépasse. Où va t-elle, alors qu'elle ne sait même pas où est le bar ? Sauf si elle y est déjà allée...

« On y va ? », me demande t-elle, alors que je suis encore debout au même endroit. Je ferme ma voiture puis je la rejoins.
La blondinette sors un paquet de cigarette de sa poche. Elle m'en propose une. Mes yeux brillent presque. J'ai décidé d'arrêter les cigarettes pour Mimi, mais bon, il n'est pas là et puis ...j'aime fumer, alors pourquoi pas ?
J'accepte avec joie et je la remercie. Je prend donc la cigarette entre mes doigts, puis attend sagement qu'elle me propose son briquet pour que j'allume ma clope. Une fois celle-ci allumée, je la glisse entre mes lèvres et tend le briquet à sa propriétaire.

Ah ! Le tabac ! Ça faisait longtemps !
J'expire la fumée,tout en regardant un instant la fumée s'évaporer dans les airs.
Puis je continue de fumer en silence, en faisant passer la fumée par mon nez ou en l'expirant par ma bouche.
Nous marchions en silence, chacun plongé dans ses pensées, lentement et tranquillement.
Nous arrivons devant le bâtiment des SM. Elena jette sa cigarette et l'écrase par terre. Je fais de même puis elle me dit : « Après vous très cher. ».
Je souris, montrant mes dents incroyablement blanches comme de la neige, puis lui dis : « Si vous insistez. », avant d'entrer dans le bâtiment. Nous allons au sous sol, dans le bar.
Une bouffée d'air chaud nous accueille dans le lieu. Il y a des drapeaux de pirates et du rouge partout. Des néons éclairent la pièce. Il y a un Jukebox qui passe la chanson de Pirates des Caraïbes et un bar, mais aussi des tonneaux en guise de tables. Un endroit sympa.
Je n'y ai jamais mis les pieds jusqu'à ce jour.

Je m'avance vers le bar et commande de la vodka et de la bière pour moi.
« Tu veux quoi Ele ? C'est ma tournée ! », fis-je en posant sur le comptoir une liasse de billets.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Ven 2 Mai - 21:37

« Arrête tes conneries ! T'es nouvelle, admets-le Elena ! »

« Oui mais qu’est-ce que ça peut faire ? » dis-je avant d’ajouter « Et je suis chez les SM pour répondre à ta question. Et toi ? »

« Bienvenue dans la confrérie ! SM aussi. »

Ah ah ! Je m’y attendais ! Il me présente son poing. Non mais il s’attend sérieusement à ce que je le check ? Je fixe mes yeux sur son poing, puis les relève sur son visage, retour sur son poing puis à nouveau son visage. Je lui lance un regard dédaigneux.

« T’es sérieux là ? »

« Allez, fait pas ta rancunière ! J't'ai dis que j'étais désolé ! Te méfie pas de moi, je suis un gars sympa, t'as de la chance! »

Je le dévisage. Lui sympa ? Bon, il est pas méchant mais de là à dire sympa… Il joue avec son pendentif. Je me fais un mini récapitulatif dans ma tête : je le connais depuis quoi ? Une demi-heure ? Et en une demi-heure il a failli me buter, il m’a embarquée dans une course poursuite avec les flics, et a fini par me ramener saine et sauve (je sais même pas comment c’est possible) ici à Wynwood pour s’excuser platement. En fait, je ne lui avouerais jamais mais c’était plutôt cool ! Comme ce genre d’attractions où tu es terrorisé pendant mais où tu n’as qu’une envie après : refaire un tour ! C’est exactement ça en ce moment, je me reprendrais bien une petit dose d’adrénaline ! Mais ça, je n’en laisse rien transparaître. C’est débile en fait… En tout cas je pense pouvoir lui laisser une petite chance de se racheter.

« Bon, tu veux bien boire un coup avec moi au Bar des Pirates pour me faire pardonner ? »

Bon bah voilà la chance de se racheter. J’hésite un peu, juste pour ne pas faire genre je suis la première partante quand il s’agit d’aller boire un coup. J’efface peu à peu mon air agressif de mon visage et réponds :

« Mouais, ça devrait pouvoir se faire. Mais estimes toi heureux que je te pardonne aussi facilement ! Je suis de bonne humeur parce que sinon… Enfin bref ! »

Je me redresse et le dépasse.

« On y va ? »

Je sors mon paquet de clopes de ma poche (oui, je les ai avec moi même pour aller courir), en prends une puis propose le paquet à Ty. Je sors mon briquet et allume ma clope. Je ne sais pas où je m’embarque mais franchement, je m’en fous un peu… Après tout, qu’est-ce que ça peut bien me faire d’aller boire un coup avec lui ? Ça me permettra au moins d’en savoir un peu plus sur lui. Et puis merde soyons fous, quitte à lui pardonner, autant lui pardonner vraiment ! Au moins ça m’apprendra à regarder avant de traverser.

Nous arrivons devant le bar. Je jette ma clope et l’écrase.

« Après vous très cher. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Jeu 1 Mai - 21:50


Elena se venta de savoir tout. J'en étais pas si sûr que ça. Je gardais donc le silence.
Nous arrivâmes enfin à Wynwood, et une fois à sur la terre ferme, je lui refis mes excuses.
Elena me dit : « Mouais… Et apprends à conduire avant de remonter dans ta bagnole ! Ça évitera que tu buttes quelqu’un ! Ça serait pas beau pour toi de te faire choper par les flics et de finir ta pauvre petite vie en prison ! Puis arrête de t’excuser comme ça, c’est ridicule. Si tu conduisais correctement t’en aurais même pas besoin, tu vois ? Magique ! »
Elle avait raison, mais je tenais quand même à préciser que : « Je sais conduire doucement tu sais. ». C'était la pure vérité. Sauf que l'amour de la vitesse reprenait le dessus.
La miss s'adosse à ma voiture et me lance un regard de pitié.
Je poussais un soupir puis lui demandais à quelle confrérie elle appartenait.

Elena me répondit froidement : « C’est pas parce que tu ne m’a jamais croisée que je suis obligatoirement nouvelle, Ty. »
« Arrête tes conneries ! T'es nouvelle, admets-le Elena ! »
«  Et je suis chez les SM pour répondre à ta question.  Et toi ? »
Bingo c'est une SM j'avais raison ! Il faut croire que j'ai du flair pour détecter qui appartient à telle confrérie.
Par contre elle était une SM aussi.
« Bienvenue dans la confrérie ! SM aussi. » Je lui présentais mon poing pour un check.
« Allez, fait pas ta rancunière ! J't'ai dis que j'étais désolé ! Te méfie pas de moi, je suis un gars sympa, t'a de la chance! ».
Je fis tourner le M un instant, pensant très fort à la personne qui était derrière cette lettre.
« Bon, tu veux bien boire un coup avec moi au Bar des Pirates pour me faire pardonner ? », lui proposais-je.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Mer 30 Avr - 0:09

« Ton but, c’est de me tuer ? C’est ça ? »

« Mais non pas du tout ! Il fallait échapper aux flics ! »

Mais oui, bien sûr, et c’est une raison pour conduire comme ça ! Enfin bon, je garde mes réflexions pour moi et lui demande plutôt s’il serait pas à WHS par le plus grand des hasards.

« Comment tu le sais ?!! »

Je me retiens de rire devant la tête qu’il fait.

« Mais c’est parce que je sais tout très cher ! »

Il ignore ma réponse et lance, avec un sourire en coin :

« Affirmatif ! D'ailleurs, c'est là que je te ramène. »

Il reporte son attention sur la route. Je regarde le paysage peu varié défiler par la fenêtre… Nous arrivons enfin à Wynwood. Ty se gare. Je détache ma ceinture, ouvre la portière puis sors de sa caisse et claque la porte, sans aucune délicatesse, derrière moi. Je m’apprête à le remercier (ou pas d’ailleurs) et à me casser quand il s’approche.

« Excuse-moi encore pour tant d'adrénaline et de t'avoir fait peur Elena. »

J’hésite à lui re-coller une claque mais je me retiens et me limite à un :

« Mouais… Et apprends à conduire avant de remonter dans ta bagnole ! Ça évitera que tu buttes quelqu’un ! Ça serait pas beau pour toi de te faire choper par les flics et de finir ta pauvre petite vie en prison ! Puis arrête de t’excuser comme ça, c’est ridicule. Si tu conduisais correctement t’en aurais même pas besoin, tu vois ? Magique ! »

Je m’adosse à sa voiture et le regarde l’air de dire ʺtu me fais pitié mon pauvre ! ʺ. C’est pas parce qu’il est plus vieux que moi qu’il doit se croire tout permis !

« Tu fais partie de quelle confrérie, la nouvelle ? »

Oh ! Monsieur provoque ! Vexé? J’aime pas l’insistance qu’il a mise sur les deux derniers mots !

« C’est pas parce que tu ne m’a jamais croisée que je suis obligatoirement nouvelle, Ty. »

Je lui crache son prénom à la gueule comme si c’était du poison. Je continue, avec mon ton le plus froid :

« Et je suis chez les SM pour répondre à ta question. » Même si je ne peux m’empêcher de lui demander « Et toi ? »

Ce gars m’intrigue comme il m’insupporte. Un vrai gamin irresponsable qui, pourtant, a l’air d’avoir un bon fond, même s’il est très, très, très enfoui !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Mar 29 Avr - 16:06

La demoiselle me rétorqua qu'elle avait remarqué que j'étais le roi de la vitesse, tout en levant les yeux au ciel. Je pouffais de rire, puis lui demandais son nom après lui avoir dit le mien.
« Elena. Je m’appelle Elena. » , me répondit la blondinette après m'avoir fait un sourire. Je démarrais et la filature commença.
Quand ma voiture se mit à descendre les escaliers, Elena poussa un cri comme les filles dans les films d'action, ce genre de cri strident, pas très agréable à entendre. Le pire, c'est que moi aussi je criais de peur.
Nous continuâmes notre course infernale jusqu'à ce que, me rendant compte que j'étais sur la mauvaise voie, je décidais de ne pas observer le code de la route en traversant la bande blanche pour rejoindre l'autre voie.

Je ralentis à la vitesse indiquée sur le panneau et je sens qu'Elena se descripse. Elle murmure : « Oh my God !... ». Je mords ma lèvre inférieure, sachant très bien que nous aurions pu mourir dans plusieurs accidents avec ma conduite imprudente. Je lui demande si elle va bien. Comme elle ne me répond pas, je tourne la tête vers elle, les yeux de chat potté en guise d'excuse.

Elena s'adresse à moi en me regardant dans les yeux : « Ton but, c’est de me tuer ? C’est ça ? ».
Je riposte : « Mais non pas du tout ! Il fallait échapper aux flics ! ». J'étais habitué à ce genre de courses, étant un ex-gangster.
La jeune-fille est jolie : elle a de longs cheveux blonds presque platine et ses yeux sont marrons. Elle me fait penser à une biche ou à une gazelle.
« Au fait le danger public, tu serais pas à Wynwood aussi par hasard ? » , me demande t-elle.
« Comment tu le sais ?!! », demandais-je en restant un moment bouche-bée et yeux ronds comme des soucoupes. Puis je lui fais un petit sourire en coin : «  Affirmatif ! D'ailleurs, c'est là que je te ramène. »

Je baissais les yeux puis les ramenais sur la route. Ma Fisker Karma arriva enfin à Wynwood, et je me garais sur le parking, à côté de ma moto.
Une fois que je fus garé, je détachais ma ceinture, ôtais ma clé et sortis du véhicule. Elena fit de même et lorsqu'elle ferma sa portière, je fermais la voiture, puis je m'approchais d'elle.
« Excuse moi encore pour tant d'adrénaline et de t'avoir fait peur Elena. ».
Je fis balancer mes 3 pendentifs, un J, un T et un M, tirais sur chacun d'entre les lettres, avant de les laisser tranquille.
Je passais ma main sur ma nuque puis demandais : « Tu fais partie de quelle confrérie, la nouvelle ? ».
A la voir...Je parierais qu'elle était aussi une Sigma Mu !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Dim 27 Avr - 0:28

Il monte dans sa caisse et baisse un peu la musique qui me hurle dans les oreilles (quoi que c’est pas ce qui me dérange vu que j’écoute toujours de la musique à fond aussi). Le gars me lance :

« Accroche-toi ! Ça va secouer ! C'est une filature, ce sera très...rapide ! Et je suis le Roi de la Vitesse ! »

Je lève les yeux au ciel.

« Ça j’avais remarqué ! »

Il ajoute, repensant sûrement à ce que je lui ai dit :

« Tu n'es peut -être pas ma pute, mais t'es pas ma mère que je sache, sauf si elle s'est réincarnée en toi! Je croyais qu'elle était enterrée depuis 15 ans à New-York! »

Je décide de ne pas relever cette blague de mauvais goût. Et puis je ne tiens absolument pas à ce que le mec me raconte sa vie qui a l’air joyeuse de A à Z… Je suis en train de me demander ce que je fais… Je suis juste un peu dans la voiture d’un malade, qui conduit comme un pied, qui a failli me tuer, qui est poursuivi par la police et… Je suis coupée dans le fil de mes pensées par sa voix (enfin lui quoi) qui me demande :

« Au fait c'est quoi ton nom ? Moi c'est Ty. »

Je souris, je sais même pas pourquoi. Sûrement parce que le son des sirènes de police se rapproche de seconde en seconde et que je me demande ce qu’il attend pour démarrer… Je me retourne vers ce Ty et réponds :

« Elena. Je m’appelle Elena. »

J’ai à peine fini ma phrase qu’il appuie sur l’accélérateur, lançant sa voiture à toute blinde. Je sais pas si je dois être rassurée qu’il ait enfin décidé de démarrer ou morte de peur parce qu’il conduit… vraiment n’importe comment, pour ne pas être trop méchante ! Je me cramponne au bord du siège et jette un regard dans le rétroviseur pour voir deux voitures de police. Et dire que les couleurs bleu, blanc, rouge sont le symbole de la liberté… Oui, sauf quand elles se mettent à clignoter derrière toi !

« OH BOY ! »

Ty appuie encore un peu plus sur l’accélérateur. Nous allons tellement vite que les roues frôlent à peine l’asphalte, comme si nous étions sur le point de décoller. La vitesse ce n’est pas ce qui me fait peur, au contraire j’aime bien ça. S’il n’y avait pas eu la police à nos trousses, d’autres voitures et des piétons devant les roues du bolide, je pense même que j’aurais apprécié cette petite ʺcourseʺ. Mon taré de conducteur klaxonne, tourne dans cette rue, puis celle-ci, emprunte cette ruelle, arrive près d’un marché et… Non non non non non !!! Des escaliers et ce fou ne ralenti pas ! La voiture fait un bond. Je ferme les yeux et ne peux m’empêcher de lâcher un cri. Si je ne suis pas morte d’ici la fin de la journée c’est un exploit ! Le gars hurle. Ce saut me paraît durer une éternité. Puis la bagnole atterrit, sur ses quatre roues, nous sommes sains et saufs. Mais il y a encore un escalier que nous sommes bien obligés de descendre, secoués dans tous les sens. Les escaliers débouchent sur une place à côté de laquelle passe une route. Ty y dirige le bolide (faut-il préciser que nous n’avons pas ralenti depuis tout à l’heure ?) et je pense que nous sommes enfin tirés d’affaire. Je n’entends plus les sirènes de police. Je relâche ma respiration, que je retenais depuis un moment sans m’en rendre compte, avant de réaliser, en relevant les yeux que nous sommes sur la mauvaise voie. Mon conducteur à l’air de l’avoir lui aussi remarqué :

« Merde ! »

Les voitures se dirigent vers nous (ou plutôt le contraire). Ty fait exactement ce qu’il ne faut PAS faire et traverse la route pour rejoindre la bonne voie. Les automobilistes nous noient sous les coups de klaxon et les injures. En même temps je les comprends… Bon, nous sommes enfin dans le bon sens, sans la police derrière nous et le mec a enfin décidé de ralentir. Je suis vivante ? Ouaouh ! Je desserre mes mains qui étaient crispées sur le siège et murmure dans un souffle :

« Oh my God… »

« Ça va ? »

Le gars a l’air un minimum inquiet. C’est déjà ça ! J’essaye de garder mon calme.

« Ton but, c’est de me tuer ? C’est ça ? »

Je plante mes yeux dans les siens, déjà fixés sur moi. Ils sont bruns foncés, très sombres. Ses cheveux noirs encadrent son visage au teint hâlé. Il a une fine barbe de deux jours. Bon il est pas moche. J’esquisse un sourire : c’est le genre de mec qui drague tout ce qu’il passe et qui se croit tout permis ! Voiture de luxe donc sûrement bien friqué… C’est du style de Wynwood ça !

« Au fait le danger public, tu serais pas à Wynwood aussi par hasard ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Lun 21 Avr - 20:47


La demoiselle lance un rire nerveux.
Puis elle continue de m'engueuler. Je m'en prend plein les oreilles ! Je sais qu'elles sont grandes, mais quand même !

« Parce que tu penses qu’être désolé ça va te suffire à effacer que t’as failli me tuer ??? Et heureusement pour toi que t’as eu le réflexe de freiner ! Quoi que tu mériterais bien de passer ta vie en prison quand même ! Et puis j’en ai quoi à faire de ta vie ! Rien ! »

Je préférais ne rien dire. Je prenais tout, baissant la tête, honteux.
Entendant la sirène des policiers, je demandais à la fille de me suivre. Elle refusa net, bras croisés sur la poitrine. Je roulais des yeux puis essayais de la convaincre.
« Tu sais quoi ? Tu mériterais de te faire prendre ! Et oui je suis à Wynwood mais c’est quoi le problème ? Tu veux que je te raconte ma vie ? »

« Non, mais je te demandais ça juste pour savoir où je te déposerais Miss-je-suis-en-colère ! ».

Comment j'aurais réagis à sa place si j'étais dans la même situation qu'elle ? Je me vois bien entrain de crier sur l'automobiliste et de lui réclamer une amende.
Je lui propose donc du fric, mais elle refuse en me disant : « Tu ne me paye pas, je suis pas ta pute !!! »
Je m'apprêtais à lui répondre, mais elle me poussa et alla s’asseoir dans ma caisse sur le siège passager. « Alors on y va oui ou merde ? »
En poussant un soupir, je m'installais sur le siège conducteur, baissais le volume de la radio  jusqu'à 10,attachais ma ceinture et conseillais à la fille : « Accroche toi ! Ça va secouer ! C'est une filature, ce sera très...rapide ! Et je suis le Roi de la Vitesse ! ».
Avant de rouler, je me rappelais sa phrase au sujet de l'argent et je lui rétorquais: "Tu n'es peut -être pas ma pute, mais t'es pas ma mère que je sache, sauf si elle s'est réincarnée en toi! Je croyais qu'elle était enterrée depuis 15 ans à New-York!". Je demandais à la blondinette après cet humour noir sur la propre mort de maman : « Au fait c'est quoi ton nom ? Moi c'est Ty. »

Je me mis en route. Les sirènes de la police se faisait entendre de plus en plus, et bientôt, je vis deux voitures de police dans mon rétroviseur.
« OH BOY ! », criais-je avant d'appuyer sur l'accélérateur.
Ma Fisker Karma était un vrai bolide de course. Nous n'étions pas entrain de rouler, non, nous volons sur la route. Je klaxonnais comme un malade pour que les automobilistes et les piétons s'écartent de mon chemin.

Je roulais si vite, que mes pneus fumaient et crissaient. Je roulais de rues en rues, de ruelles en ruelles, jusqu'à arriver près d'un marché dans lequel je fonçais droit devant. Je me dirigeais ensuite vers un escalier et la voiture fis un bond en avant vers les escaliers. Paniqué et voyant la mort approcher, je hurlais : « Oh Boooooooooy !!!! ». Nous attérîmes sur les quatre roues, sans une égratignure. Malheureusement, il y avait encore des escaliers et j'étais bien obligé de les descendre.
La voiture secouée tenait le coup. Je n'entendais plus la police en tout cas. Les escaliers menaient à une sorte de place qui était près d'une route. J'y fonçais et une fois sur la voie, je soufflais. Mais hélas, je réalisais que j'étais sur la MAUVAISE VOIE, dans le mauvais sens. « Merde ! »
Je décidais de faire ce qu'il ne fallait pas faire : rejoindre l'autre voie en traversant, roulant sur les bandes qui séparaient les deux voies. Les automobilistes klaxonnaient, m'injuriaient, je m'en moquais.

Une fois sur la bonne voie, je me dirigeais direction Wynwood, et ralentissais à la vitesse convenable.
J'avais eu chaud ! On aurait pu une nouvelle fois mourir.
J'étais un vrai danger public au volant !
"ça va?", demandais-je, inquiet, à la demoiselle en la regardant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Ven 18 Avr - 20:45

« Je t'ai dit que j'étais désolé ! Tu devrais t'estimer heureuse d'être toujours en vie et que j'ai eu le superbe réflexe de freiner avant de te réduire en miette et que je ne passe ma vie en prison ! Et pour répondre à ta question, c'est mon père adoptif qui m'a appris à conduire dans son vivant quand j'avais 15 ans. Et j'ai mon permis depuis mes 16 ans, ce qui fait que je conduis depuis 4 ans. »

Je lâche un rire indigné. Il se fout de moi ?!

« Parce que tu penses qu’être désolé ça va te suffire à effacer que t’as failli me tuer ??? Et heureusement pour toi que t’as eu le réflexe de freiner ! Quoi que tu mériterais bien de passer ta vie en prison quand même ! Et puis j’en ai quoi à faire de ta vie ! Rien ! »

Mais ma curiosité me pousse à faire le calcul rapidement 15+4… Très difficile ! 19 ans et ce mec était encore qu’un gros gamin ! Il se frotte sa joue, rouge écarlate là où je l’ai frappé. Les automobilistes qui klaxonnaient décident de faire demi-tour. Je n’avais pas réalisé mais sa voiture bloque toute la route et nous sommes en train de ʺdiscuterʺ en plein milieu de l’embouteillage qu’il a créé. Je sers les poings en m’enfonçant mes ongles dans ma paume. J’arrive pas à me remettre du choc ! En plus le son des sirènes de police ne tardent pas à se faire entendre. Parce que en plus ce boulet à la police à ses trousses ?!

« Oh m*rde ! Je vais me faire arrêter ! Viens avec moi ! » Dit-il en me tirant par le bras.

Je libère mon bras d’un geste brusque :

« Alors là sûrement pas mon grand ! Tu rêves ! Je ne bouge pas d’ici ! »

« Allez, te fais pas prier ! J'ai déjà eu affaire à la police et j'ai pas envie de me retrouver en taule tout ça parce que j'ai failli t'écraser et qu'en plus je roulais sans respecter le code de la route ! C'est pas ma faute : j'aime la vitesse, l'adrénaline, tout ça, j'en suis accro ! Alors dépêche-toi ! T'es quoi toi ? Une lycéenne ? Une fille de la fac ? T'es à Wynwood ? »

« Tu sais quoi ? Tu mériterais de te faire prendre ! Et oui je suis à Wynwood mais c’est quoi le problème ? Tu veux que je te raconte ma vie ? »

Le son des sirènes se rapproche. Le mec sort un billet de 50$ de sa poche et me le tend :

« Pour toi, et on n'en parle plus. Grouilles toi, sinon je vais me faire TUER ! ».

Il me sort des grands yeux suppliants : ridicule ! Je repousse son bras mais cède quand même. J’aimerais pas que la police me trouve là à discuter avec lui, même si j’ai mes raisons. Bon d’accord, là je m’embarque dans bien pire mais j’ai pas vraiment les idées très claires.

« Tu ne me paye pas, je suis pas ta pute !!! »

Je le pousse de mon chemin et m’installe dans sa caisse, place passager. Belle bagnole ! Voiture de course, grise, luxueuse à souhait, sièges en cuir… Pas mal ! J’attache ma ceinture, si ce fou conduit n’importe comment ça vaut mieux !

« Alors on y va oui ou merde ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Ven 18 Avr - 12:43

Elle ne me répond pas. Elle me regarde, bloquée, figée comme moi lorsque j'ai un coup de foudre. Mais là c'est parce qu'elle est choquée. Ben, oui ! Passer si près de la mort, ça donne froid dans le dos !
La jeune-fille fini par cligner des yeux trois fois. Puis elle me hurla : « NON MAIS CA VA PAS BIEN DANS TA TETE ?!!! C’EST QUI QUI T’AS APPRIS A CONDUIRE ? CA T’ECLATE DE RENVERSER DES GENS ?!!! T’ES PAS DANS TES PUTAINS DE FILMS !!! » 
Wow ! Une vraie furie!
Vite, trouve un truc pour la calmer !!!

La jeune demoiselle s'approcha de moi, et, sentant venir la gifle, je fermais les yeux. La gifle me fit tourner la tête. Elle avait été forte et je ressentais une brûlure sur ma joue. Celle-ci devait être rouge.
Je posais ma main sur ma joue en faisant ma tête de calimero. «Je t'ai dis que j'étais désolé ! Tu devrais t'estimer heureuse d'être toujours en vie et que j'ai eu le superbe réflexe de freiner avant de te réduire en miette et que je ne passe ma vie en prison ! Et pour répondre à ta question, c'est mon père adoptif qui m'a appris à conduire dans son vivant quand j'avais 15 ans. Et j'ai mon permis depuis mes 16 ans, ce qui fais que je conduit depuis 4 ans. »
J'étais parti dans le récit de ma vie et je me stoppais net avant de lui raconter ma vie malheureuse de A à Z.

Je frottais ma joue pour faire passer la douleur. Les automobilistes décidèrent de reculer et de faire un autre chemin. Une sirène de policier se fit entendre.
« Oh m*rde ! Je vais me faire arrêter ! Viens avec moi ! », fis-je en tirant le bras de la blonde.
Et voilà que je me transforme en Kidnappeur!
« Allez, te fais pas prier ! J'ai déjà eu affaire à la police et j'ai pas envie de me retrouver en taule tout ça parce que j'ai failli t'écraser et qu'en plus je roulais sans respecter le code de la route ! C'est pas ma faute : j'aime la vitesse, l'adrénaline, tout ça, j'en suis accro ! Alors dépêche toi ! T'es quoi toi ? Une lycéenne ? Une fille de la fac ? T'es à Wynwood ? »
Comme les sirènes se rapprochaient, je sortis 50$ de ma poche et les lui tendis : « Pour toi, et on n'en parle plus. Grouille toi, sinon je vais me faire TUER ! ».
Je lui fis mes yeux suppliants de Chat Potté.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Mer 16 Avr - 22:22

Je suis réveillée à 11h00 par mon réveil me hurlant à la figure. Je grogne, me retourne dans mon lit et lui assène un bon gros coup.

« Ta gueule… On est en week end… »

Je me laisse retomber sur mon lit. Pourquoi je mets mon réveil à 11h le week end ? Bon d’accord, pour ne pas me réveiller à midi… Je ferme les yeux et essaye de me rendormir mais là je crois que c’est mort. Un peu moins d’une demi-heure plus tard je me décide à sortir de sous ma couette. Je prends une douche puis m’habille. Il fait beau donc chaud (oui, c’est ma théorie !) et j’aimerais bien aller courir un peu donc j’opte pour un short noir et un débardeur bordeaux. J’enfile mes baskets et regarde ma montre : 12h. Déjà ? Mais qu’est-ce que j’ai fabriqué ? A oui, c’est pour ça que je mets un réveil le week end…

Je sors de ma chambre puis du bâtiment. J’ai pris mon Ipod et mon casque que je me visse sur les oreilles. Je mets ma playlist footing à fond et me motive pour courir. Aller, let’s go. Je démarre tranquillement, histoire de me mettre en jambe puis j’accélère au fur et à mesure. J’adore courir. On pourrait croire que je n’ai pas de souffle parce que je fume mais en fait si ! Et puis j’essaye d’arrêter la clope de toute façon (enfin on va pas se cacher que je fais pas beaucoup d’efforts !). Je laisse mes pas me guider : je fais le tour du campus avant de sortir dans Miami. Ça fait un petit moment que je cours. Je regarde ma montre, il est un peu plus de 13h. Je ralenti puis me mets à marcher. Cette petite course m’a mise de bonne humeur !

Je traverse une route sans vraiment regarder. Grave erreur : malgré ma musique montée à fond dans mon casque, j’entends un crissement de pneus. Je me tourne vers la route en passant mon casque autour de mon cou juste à temps pour voir une voiture de luxe lancée à toute blinde sur moi. Tout va super vite, je vois la mort passer tout, tout près. Je ferme les yeux et sens le vent s’engouffrer dans mes cheveux. Au bout de quelque secondes, étonnée de ne pas être morte (où alors je suis déjà morte ?) je rouvre un œil. La voiture est arrêtée, à quoi ? Un centimètre de moi ? Maximum. Je reste, la bouche entre-ouverte, sans bouger. Un mec, pas énormément plus vieux que moi, sort de la voiture.

« Pardonne-moi. Est-ce que...Est-ce que ça va? Je peux faire quelque chose pour toi ? »

Il est sérieux ? MAIS IL EST SERIEUX ?!!! Je reste bloquée encore quelques secondes qui doivent lui paraître très longues. Il passe sa main dans ses cheveux et mordille un médaillon qu’il porte au cou. Je cligne des yeux deux trois fois. Je suis vivante… Et ce taré à faillit me tuer !!!

« NON MAIS CA VA PAS BIEN DANS TA TETE ?!!! C’EST QUI QUI T’AS APPRIS A CONDUIRE ? CA T’ECLATE DE RENVERSER DES GENS ?!!! T’ES PAS DANS TES PUTAINS DE FILMS !!! »

Je hurle à m’en casser la voix tout en me rapprochant de lui et lui colle une énorme baffe. Je crois que je vais exploser…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   Mer 16 Avr - 18:02


Keep Calm and be a Good Driver



Le soleil brillait. Il était assez tôt. 13H00 par là. J'avais dîné au restaurant avec une demoiselle du nom de Lisa, que je venais de raccompagner chez elle.
Les feuilles des palmiers bougeaient. Le ciel était beau, pas un nuage à l'horizon.
Aujourd'hui je suis coiffé avec le gel, et j'ai laissé une fine moustache et une fine barbe pousser. Je porte le collier que je me suis acheté tout à l'heure. Il est en argent et brille au soleil, mais je l'ai caché aujourd'hui sous mon t-shirt blanc. Par dessus le T-Shirt, il y a une veste-pull bleue. Je porte un jean noir et des chaussures noires. Une chaîne orne mon poignet.

Ma conduite était douce, prudente et agréable quand Lisa était avec moi. Mais dès qu'elle rentra chez elle, je fis vrombir mon moteur et me mis à rouler vite. Ma nouvelle voiture, une Fisher Karma était très puissante. L'Adrénaline montait en flèche ! Cette voiture de luxe et de course grise était un vrai bijou ! Je l'aimais énormément, même si elle m'avait coûtée très cher !

Klaxonant les autres automobilistes, je les doublais en riant, tant je les trouvais ridicules avec leur voiture classique. Je ne respaectais pas le code de la route. Le feu était rouge mais je passais quand même, ne pouvant plus m'arrêter. Je prenais les virages en faisant crisser les pneus. Il y avait de la musique dans ma voiture, si forte, qu 'elle me faisait mal aux oreilles, mais j'adorais ça !

Bientôt, la sirène des policiers se fit entendre. Je baissais la vitre pour leur faire un magnifique fuck avant d'éclater de rire. Un camion était juste devant moi. Je tournais rapidement le volant, ne lâchant pas d'une semelle l'accélérateur en hurlant : « POUSSE TOI ! » tout en klaxonnant. Cela faisait des mois que je n'avais pas roulé comme ça!
J'avais déjà failli mourir en Octobre en conduisant ainsi avec à mon bord Sasha Cobb, à l'époque de l'Audi. Mais là, je n'avais pas de passagers : tout était permis !

Les conducteurs me hélaient en disant : « Où t'a eu ton permis ? » ou «Mais t'es un malade ! », mais moi je leur disais : « Ta g**** ! ».
J'étais libre !
La chanson Everybody's Free était justement entrain de passer. J'haussais encore plus le volume, jusqu'à son maximum.
« Ouais HAHA VIVE LA LIBERTE ! »., hurlais-je en levant mon poing en l'air et en relevant la tête vers la route.
Soudain, je vis devant moi une blonde qui avait l'air d'avoir mon âge ou moins traverser. Or je fonçais à toute allure sur elle.
J'appuyais sur le frein en hurlant : « NOOOOON ! ».
Ma voiture luxueuse s'arrêta à 1 cm (non je ne plaisante pas!) de la fille. Blanc comme un linge, bouche grande ouverte et sourcils levés e mode « inquiet » , j'ôtais ma ceinture de sécurité et ouvris la portière en tremblant.
J'avais failli TUER quelqu'un !

Je sortis de mon véhicule et m'approchais de la jeune blonde.
« Pardonne moi. Est-ce que...Est-ce que ça va? Je peux faire quelque chose pour toi ? », réussis-je à articuler après un temps de silence, encore sous le choc et essayant de réaliser la CONNERIE que j'avais failli faire.
J'avais failli commettre un meurtre ! Tout ça pour juste quelques instants d'Adrénaline ! Ah la jeunesse !
Je retrouvais ma couleur bronzée et j'avalais ma salive, tout en regardant d'un œil désolé la jeune demoiselle. Dans mes yeux noisettes aux éclats dorés,elle pouvait lire : « Je suis désolé, je ne t'avais pas vu ! ».
J'aurais voulu faire les yeux du Chat Potté, mais je ne préférais pas.
J'entendais des klaxons. Me retournant, je vis une longue queue de voitures derrière la mienne. J'avais provoqué à moi tout seul un embouteillage. Les automobilistes manifestaient leur colère en klaxonnant et un me cria : « HEY P'TIT CON ! C'EST QUOI CE BORDEL ? BOUGE TA VOITURE ET LAISSE NOUS PASSER SINON JE CASSE TA CAISSE, COMPRIS ? » .
Je passais nerveusement ma main dans mes cheveux, puis sur ma nuque et je sortis mon médaillon de sous mon t-shirt pour le mordre. Ma jambe se mit à bouger toute seule, mon nez à palpiter. Je stressais uniquement parce que je savais que j'allais recevoir la plus belle engueulade de ma vie !


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» When Driver rhymes with Killer-PV Elena Willow (Terminé)
» L'après soirée {ft. Willow} [terminé]
» Agréable compagnie [ Elena ]
» L'Atelier d'Elena
» Willow Smith {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: