AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 E=MC2 (Eleves)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: E=MC2 (Eleves)    Ven 11 Avr - 19:13

Lundi 14 Avril - Matinée - 9h00.

Même s'ils étaient là et pensaient pouvoir se la couler douce, je réservais les matinées pour l'apprentissage, et gardait l'après-midi pour que ces joyeux lurons fassent comme bon leur semble. En plus je n'avais pas qu'un niveau, mais des Freshman comme des Senior, il fallait donc que mon cours soit stratégique, intéressant, et compris par tous. Heureusement, je pouvais me servir de notre lieu de séjour pour faire cours. Je pourrais leur raconter l'histoire du site, mais ce n'était pas mon job, le mien c'est l'environnement, la physique, la science. Ce qui nous entoure, et pourquoi? Un questionnement sempiternel sur notre condition de vie. Ce pourquoi, je me tournais en ce jour vers la géologie, la science de la terre. Je n'allais pas m'évertuer à leur raconter des histoires sur l'oscilloscope, nous n'avons pas à disposition le matériel adéquat, je devais me limiter aux moyens du bord, la nature et ses composants.

Je leur avais donné rendez-vous dans la salle commune d'un des chalets utilisées pour des réunions, et j'avais donc de quoi faire. Cartes, tableau blanc, bureau et eux chaises et tables pour s'assoir. La pièce était carrée, et l'acoustique était bonne me permettant de m'exprimer sans avoir à m'égosiller. J'attends qu'ils arrivent. Je ne les ai pas fais levés trop tôt, exprès, mais ce cours est obligatoire. Je les vois qui rentrent, encore assommés par le réveil, tandis que je suis assis à mon siège, guettant leur arrivée. Cette fois-ci, je ne veux pas de cacophonie, et j'ai le soutien de mon supérieur venu avec nous, au cas où ça déborderait. Je les laisse rentrer et s'installer, m'appuie sur mon bureau et me lève.

Bonjour à tous, j'espère que vous avez passé une bonne nuit. Je leur fais un sourire. Ce cours sera différent que ceux que je vous donne habituellement à Wynwood. Je me concentrerais en partie sur ce qui nous entoure, et profiterait de la faune et la flore qui nous entoure pour illustrer mon cours. Je marque une pause. Avant de commencer, avez-vous des questions? Ou peut-être des suggestions sur le déroulement du cours, si vous avez des envies particulières?

Je me redresse, ajuste le col de ma chemise, les regarde sérieusement et ajoute : cependant, je ne tolérerais aucun débordement, et si vous avez un problème vous pourrez toujours aller vous plaindre à Monsieur Cobb.

INFOS HRP:
  • Comme pour le RP du bus, ceci est un RP de groupe, il fera office de cours. Pour ne pas se compliquer la tâche, et en faire un différent pour chaque jour du séjour, considérons que celui-ci équivaut pour les quatre matinées.
  • Toujours des minis-RP pour ceux qui préfèrent, plus longs autorisés évidemment. N'hésitez pas à faire participer votre personnage, à rendre le cours vivant, et n'oubliez pas que vous êtes entourés d'élèves plus ou moins vieux que votre personnage. Voilà.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Dim 13 Avr - 23:06

E=MC²

Bae avait connu plus agréable que la nuit qu'il venait de passer avec ses colocataires dans le châlet « vert », mais il avait également connu bien pire... si bien que lorsque son réveil sonna, le jeune homme sauta sur ses pieds et se dirigea directement dans la salle de bain toute de bois vêtue pour prendre sa douche. Le cours de la matinée était donné par Gautier – enfin, Monsieur Hoffmann – et il ne voulait pas arriver en retard. Gautier étant un ami de Tom, son beau-père, il était de ce fait important aux yeux de Bae d'être à l'heure, et présentable en prime. Le choix des vêtements fut rapide : il avait préparé une tenue par jour avant de partir, histoire de ne pas être embêté une fois sur place pendant le voyage scolaire. Une fois prêt, l'asiatique ne prit pas la peine d'attendre ses colocataires et alla directement prendre son petit-déjeuner, seul. Il se dirigea ensuite vers la salle commune où avait lieu le cours de sciences – du moins, c'est ce qu'il pensait –, un cahier sous le bras et un stylo coincé derrière son oreille. Il arriva parmi les premiers et salua Gautier de façon appropriée, avant d'aller s'installer au deuxième rang, à l'extrême gauche de la rangée. Pas qu'il soit particulièrement studieux, mais il ne voulait pas faire honte à son beau-père en se mettant derrière avec tous les mecs bruyants qui, pour peu qu'il les connaisse et les apprécie, n'auraient aucun mal à l'entraîner dans les conneries. Une fois les élèves participants au voyage scolaire installés, Gautier prit la parole pour lancer son cours.

« Avant de commencer, avez-vous des questions ? Ou peut-être des suggestions sur le déroulement du cours, si vous avez des envies particulières ? » demanda-t-il, avant de préciser qu'il ne tolérerait aucun débordement.

Bae, surpris, leva la main. Il n'aimait pas particulièrement prendre la parole devant tout le monde, préférant rester discret, mais une question lui trottait dans la tête. Quand le professeur l'autorisa à parler, il demanda :

« On ne fait pas de physique, alors ? » s'étonna-t-il, sans parvenir à masquer son soulagement – il n'aimait pas particulièrement cette matière –, « Pourquoi on irait pas faire cours dehors, dans ce cas ? On aurait les exemples directement sous les yeux ».

Une suggestion derrière laquelle se cachait l'envie de gambader dans la nature environnante, plutôt que de rester assis sur une chaise pendant des heures. Chose que l'asiatique avait en horreur, lui qui adorait bouger.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Lun 14 Avr - 18:47




E=MC2


Chapitre 5 : voyage


Mentions ~ Bae
Interaction ~ Une fille

Première nuit dans le chalet rouge. J'ai connu pire mais j'ai franchement passé de meilleurs moments. En arrivant dans le bus, je m'étais dit que ce serait une expérience enrichissante. C'est après tout un bon moyen pour côtoyer de nouvelles personnes. J'allais pouvoir en apprendre plus sur eux et aussi sur moi-même. C'est en observant les autres que l'on s'observe. A travers les yeux des inconnus, notre réalité est reflétée. Elle nous saute au coup et nous aveugle.

Ce matin, j'avais besoin de calme. Je ne dors que très peu. Et c'est pourquoi je n'ai eu besoin d'aucun réveil pour mettre le nez dehors. Le soleil n'étais pas encore levé. Un pull en laine sur les épaules, je m'étais faufilé entre les différents chalets. Je n'ai pas pensé à regarder l'heure sur ma montre. Pourquoi toujours se préoccuper du temps qui défile ? L'être humain a tellement peur de la mort, qu'il compte chaque minute pour mieux rentabiliser son temps. Une seconde en plus, une !
Tout ce que je souhaitais, c'était trouver l'endroit parfait pour observer le levé du soleil. Le temps, la mort, les autres... Je me moquais royalement de tout cela à ce moment précis. Voilà pourquoi je suis incapable de vous dire à quelle heure j'ai quitté le chalet.

Tout ce que je peux affirmer c'est que j'ai trouvé une sorte de rocher. Légèrement en hauteur, il me permet d'observer la nature qui m'entoure. Le silence est royal. On entend au loin le bruit du vent dans les roseaux des marécages. A quelque mettre de là, le froissement des ailes d'un oiseau attire mon attention. Le soleil se lève et une nouvelle couleur envahit le paysage. C'est foudroyant. C'est magnifique. La nature est belle... Et l'homme l'a gâchée. Nous l'avons ruinée à coup de goudron et de buildings. Nous sommes si égoïstes que nous préférons dormir un peu plus plutôt que d'écouter religieusement la nature.

J'ouvre une page d'un des romans que j'ai choisi pour le voyage. Je voulais du classique mais un livre qu'un américain n'a sûrement jamais lu : Les Aventures de Simplicissimus. Ce roman date du 17ème siècle et j'aime suivre ce parcours atypique. En réalité, j'ai d'autres livres dans mon sac mais c'est avec celui-ci que je voulais commencer. Là, assis sur mon rocher je dévore les pages. Je les avales les unes après les autres. Je laisse la rosée du matin s'imprégner en moi. Je laisse le temps s'écouler. Je laisse le soleil me réchauffer. J'oublie tout... Notamment ce cours auquel nous sommes tous obligés de participer.

C'est un bruit de voix dans mon dos qui me ramène brusquement à la réalité. Je n'ai plus qu'une minute pour rejoindre la salle de classe. Je me lève et m'étire. Je marche d'un pas lent. Pourquoi me presser ? Lorsque j'arrive dans la classe je n'ai que finalement deux minutes de retard. Les élèves sont par petits groupes. J'arrive lorsqu'un type habillé bizarrement propose d'aller faire le cours dehors. « Enfin quelqu'un de sensé !» dis-je dans un murmure. Je m'installe discrètement sur la place libre la plus proche de l'entrée. Je suis à côté d'une demoiselle à qui je souris. « J'ai rien loupé ? »


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Jeu 17 Avr - 15:29

E=MC2
Interaction Active: Bae, Gautier.
Mention: Adam, Mike.




Avouez que là c'est un vrai coup bas, non mais sérieusement, un cour pendant un voyage scolaire? Qui de sensé organise un cour en plein milieu d'un voyage scolaire, c'est anti-pédagogique, quand tu pars en voyage scolaire dans un par naturel, tu t'attends à partir en randonnée, faire de l'escalade, une descente de chutes en canoë à la limite mais pas un cour, franchement. Moi qui pensais que pendant ce voyage, j'allais pouvoir jouer un peu moins le rôle que je joue tout les jours au lycée, mais non j'allais encore devoir me faire passer pour l'élève modèle que je n'étais définitivement pas, il n'y a bien que nos professeurs pour croire que je suis quelqu'un de sympathique et d'assidu dans son travail. Bref, se lever, se préparer, toujours le même manège, habillage, coiffure et petit déjeuner, surtout éviter Mike, je n'ai pas du tout, mais alors pas envie du tout de me prendre la tête avec ce mec dès le réveil, ce mec se croit irrésistiblement drôle avec ses piques d'humour et ses techniques de drague, moi autant vous le dire tout de suite, il me saoule, donc si je pouvais éviter de tomber sur lui ce matin, grand bien me fera.

Cour de science donc, puis ce qu'il faut y aller, allons y, sur le chemin je me demande si pour une fois je n'allais pas être moi-même en cour, insupportable et irrévérencieux, j'ai comme une envie de ne pas jouer en ce moment, d'être Samuel Steevenson en pire, le diable incarné, de quoi faire pâlir monsieur Satan lui-même. Comment çà je reprend les surnom des autres, c'est lui qui a commence, il n'avait qu'a pas me surnommer Titeuf. J'entre donc dans la salle de classe, mon éternel faux sourire étendu sur mon visage, ce sourire indélébile, qui me caractérise tant, et qui m'avait sorti de bien des galères, un sourire qui aussi avait le don d'exaspérer les gens à qui je le destinait. Tiens mais mon cher cousin est déjà là, il a l'air ravi de voir que je suis là, je hausse les épaules et viens prendre la place juste à côté de lui sans me départir de mon sourire. « Ah tiens bonjour Bae, heureux de te voir, c'est gentil de m'avoir gardé une place à côté de toi. » Par réflexe, je repliais mes jambes sous ma chaise, je gardais un assez mauvais souvenir du coup de pied qu'il m'avait envoyé dans le tibias lors de notre dernier dîner de famille. J'écoutais bien entendu les instructions de Monsieur Hoffman avec beaucoup d'attention, enfin je prétendais le faire, quoi que rendu à un certain moment je ne suis plus très sur de ce que je fais.

Voila que Bae émet l'idée d'aller faire un cour à l'extérieur, je soupire, manquerait plus qu'on aille cueillir des fleurs maintenant. « Sérieusement ? Autant pas faire cour du coup et aller tous ensemble cueillir des pâquerettes quelque chose me dit que ce sera beaucoup plus constructif » J'avais prévenu en même temps, pas question de passer pour le gentil élève aujourd'hui, si je devais être désagréable autant l'être avec tout le monde, professeurs y compris.


Code by Blackmist (Wolf Element)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Jeu 17 Avr - 16:43

Interactions direct : Samuel, Gautier
NB : Est entendu par toute la classe normalement.

J'ai mal au crâne, j'ai mal au crâne, j'ai mal au crâne... Tout ce à quoi j'arrive à penser ce matin. On m'a tirer de mon sommeil alors que ça ne faisait qu'une petite heure que je dormais. Eric m'a réveillé en me disant qu'on avait cours et sérieux, j'avais zapper cette partie. J'aurais bien sécher, mais c'était la partie de l'année qu'il m'avait manqué l'an dernier... J'ai déjà perdue la moitié de mars en connerie, triplés sa sénior c'était un peu avoué que j'étais un boulet, flemmard et indigne de confiance. Je rampe jusqu'à la salle de bain en gémissant, désagréable. Je croise des compagnons de chalet, sans vraiment les voir. Certains me disent bonjour, auxquels je réponds d'un grognement incompréhensible. Douche prise, dent lavé, j'enfile n'importe quoi, un jean et un t-shirt à l'effigie de Metalica me suffira. J'aime leur musique, mais en vrai c'était un vestige des affaires d'Isaac qui trainait dans ma penderie.

J'arrive à la salle de cours, sans voir ni Matt, ni les autres, je pose mon cul dans le fond de la classe, croisant les bras sur la table, posant ma tête dessus, pour me rendormir. Le bruit du prof m'empêchant de fermer l'oeil, je relève la tête un instant. J'allais vraiment pas tenir toute l'heure sérieux. Ils veulent pas ramener Luke pour faire cours, je suis sure que ça serait plus fun ! Je me redresse péniblement sur ma chaise et je regarde mon portable, mes yeux sont tellement secs que garder les paupières ouvertes étaient horribles. J'imagine pas la gueule que je devais encore une fois me payer. Je me frottais péniblement le visage. Je comprends pas ce l'autre mathématicien déblatère mais je remarque que l'asiat de mon chalet, lui participe. Au moins, ça divertira assez Hoffman, pour qu'il daigne regarder dans ma direction. Faire cours dehors... Putain, c'est pas si mal en faite. Juste à côté, s'exprime un autre gars que je ne connais pas. Mais je ne sais si c'est mon manque de sommeil et une subite sympathie pour Bae ou le prof, j'eclaircis ma gorge.

"Va cueillir tes pâquerettes si tu veux, et au passage, si tu pouvais te faire bouffer par un croco aussi, je suis sûre que certains apprécierais."

Des regards se tournent sur moi... Fait chier. Je fais un grand sourire hypocrite ! Bah quoi, ça fait longtemps que j'avais pas fait parler de moi, fallait bien leur rappelait que j'existais.

"Sérieux, quitte à être en voyage scolaire et se la jouer nature, faire un cours en extérieur serait plus agréable pour tout le monde... et si je reste assise plus longtemps, je vous promets que je vais baver sur cette table !!!"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Jeu 17 Avr - 18:47

Interactions directes: Bae, Samuel, Lila.
Interactions indirectes : Eleves.

Les élèves rentraient tous un à un, s'installant face à moi. Je commençais à leur faire part de mes intentions pour ce cours-ci. Bien sur j'étais prof de physique, et faire de la physique était mon but premier, mais ici ça s'avérait plus compliqué, il y'avait de tous les niveaux, et je n'avais pas su trouver un sujet commun pour chacun des élèves. Si j'avais parlé de choses simples et communes, mes Seniors se seraient ennuyés, mais si dans le cas contraire j'avais commencé à évoquer les formules, ils n'auraient pas compris, et disons que ça aurait été un véritable boxon pour m'en sortir dans toute cette histoire, c'est pourquoi, après moultes réflexions, j'avais fini par conclure et faire des sciences, et des sciences de l'environnement qui nous entourait. Ca les toucherait tous, et ce serait un niveau équitable à tous. Parce que décidément, les programmes se ressemblaient en rien, et devoir mélanger tout c'était compliqué. Non pas que je n'en sois capable, mais devoir faire des groupes par classe, on aurait fini dans une basse-cour. A devoir répondre à des questions de sujets différents, ou devoir organiser un cours différent par matin, et là aussi ça s'avérait compliqué, j'avais fini par couper la poire en deux. Et comme prévu, ça en avait surpris plus d'un, dont Bae qui prit la parole en premier.

Et bien non, nous ne ferons pas de physique. Je m'explique, vous êtes tous présents, des Freshman, des Seniors, des Juniors et des Sophomores, et vous en êtes tous à un niveau et programme trop différents pour qu'un sujet de physique puisse être traité tous ensemble, c'est une matière trop complexe pour que ça puisse être possible, mais comme je suis professeur de science, j'ai des qualifications pour vous enseigner les sciences naturelles, et donc pour que cela puisse être compris par tout le monde, nous allons étudier les Everglades, c'est au final la solution la moins casse-tête que j'ai trouvé, expliquais-je, et ne cachez pas votre joie, je sais que ça vous réjouis de ne pas faire physique, lançais-je cynique. C'était une matière que bien des gens haïssaient. Cependant ta proposition n'est pas mauvaise, au début j'avais pensé qu'il serait peu judicieux, de peur que certains s'éclipsent, ou même que le temps ne soit pas de notre côté, mais je n'y vois pas d'inconvénients, si vous êtes prêts à ne pas faire les guignols, dis-je.

Bien sur, je ne cessais de repenser au cours de maths où tout était parti en vrille, et j'avais peur que certains en profitent pour s'échapper et partir, si nous allions dehors. Mais c'était aussi pour ça, que j'avais avec moi tout un armada d'enseignants et cadres pour m'aider au mieux à gérer une troupe comme eux. Au final, ils avaient tous l'air d'accord, mais le rabat joie de service numéro un, que j'appelle Samuel, prit la parole, sans y être invités par ailleurs pour répliquer de façon cinglante.

Et bien Samuel, je vois que tu es le seul à qui ça pose problème de prendre l'air, très bien, si tu veux aller cueillir des fleurs, je t'en prie. Et pour que ça serve au moins, confectionne nous des jolies couronnes je suis sure que ça sera plus constructif que mon cours, lançais-je avec une pointe d'ironie. Mais soit, si tout le monde est pour, allons donc faire cours dehors.

J'attrapais ma sacoche, avec quelques renseignements, parce que oui j'étais humain et que ma mémoire pouvait me faire défaut, et surtout au cas où, parce que des plantes ici, y en avait. Je les invitais à sortir, et nous primes la direction de la sortie du camp pour nous rendre au coeur même de la nature. Le parc était composé de toutes sortes de choses, un long chemin fait de passerelles en bois permettant la circulation fluide dans cette nature, et ainsi donc de pouvoir admirer en toute sérénité.

Bon et bien, maintenant que nous y sommes, dis-je en m'arrêtant, quelqu'un serait-il capable de me dire de quoi est composée la terre de ce parc?

HRP :
Etant donné que le cours se passe en extérieur (j'y avais même pas pensé, quelle nouille XD) si jamais des intervenants comme des profs ou des universitaires veulent se joindre pour permettre d'encadrer ces petits monstres (a) vous êtes les bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Jeu 17 Avr - 20:10

E=MC2
Interaction Active: Bae, Gautier.
Mention: Adam, Mike.




J'ai l'impression subitement, de revenir en classe de primaire ou on organisait des petites ballades en forêt pour que les petits puisse s'épanouir au contact de la nature, ce voyage était en train de tourner rapidement en une énorme classe verte pour des primaires de dix-huit ans, joyeuse perspective en somme. Je ne vois pas ce qu'il y a de réjouissant à aller tous se balader en file indienne dans les Everglades à aller s'extasier sur les différents types d'arbres et de fleurs, les papillons et de déduire en quoi la mousse sur les arbres est signe d'une accélération de la photosynthèse dans les régions humides des Etats-Unis. Sérieusement, Monsieur Hoffman je le préfère largement dans Wynwood dans sa salle de classe, il a l'air tellement emballé par le voyage qu'on dirait qu'il serait prêt à ouvrir un site internet pour recenser 243 types de cendres.

Moi si je me suis inscris dans ce voyage c'est pour vivre des moments excitants, faire des trucs inédits pas aller m'extasier devant la marre au canard et jouer à chopper des libellules dans une jarre en verre. Moi je voulais faire un peu d'escalade, du rafting, limite une belle course d'orientation dans le parc des Everglades ça pouvait être très intéressant surtout si il y a une récompense au bout. Mais non, on allait faire un cour, un simple cour, dehors mais ça resterait du scolaire, de quoi me plonger dans une immense joie, quoique si on pouvait croiser un ours ça mettrait peut être un petit peu de piquant dans toute cette joyeuse excursion.

Bon visiblement, mon intervention ne fait pas l’unanimité, cette fille des SM dont je ne connais pas le nom semble vouloir me transformer en nourriture pour crocodile, charmante attention de sa part vraiment. Bon Gautier je me doutais bien qu'il n'allait pas accueillir avec joie ma réflexion. Faire des couronnes mais quelle bonne idée, mon image avait bien besoin de çà, le mec qui fait des couronnes de fleur, c'est pas mal du tout tout çà. Quoi que si ça peut m'empêcher de devoir écouter le discours de Monsieur Hoffman sur les coquelicots sauvage.

«  Mais bien sur Monsieur Hoffman, je serai ravi de vous faire une belle couronne rien que pour vous, c'est si gentiment demandé. » Je souris et haussais les épaules avant de repartir dans la contemplation de ma table, puis je relevais la tête : « D'ailleurs je veux bien en faire pour tout le monde hein, on sera tellement magnifique tous ensemble avec nos couronnes, une vraie colonie de vacances. » Dis-je en soupirant, avant de me lever et de sortir avec tout le monde en traînant des pieds.

« Dites Monsieur Hoffman, il y a des ours dans les Everglades... ? Juste pour savoir. »


Code by Blackmist (Wolf Element)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Jeu 17 Avr - 22:54

Interactions : Lila, Samuel.
Mentions : Gautier, Adam.
E=MC²

A peine assis de quelques minutes que déjà, les choses se corsaient. Samuel Steevenson, alias le fils du Diable en personne et cousin de Bae accessoirement, fit son entrée dans la salle de classe. Un rapide coup d’œil permit au brun de choisir la personne qu'il allait faire chier durant cette matinée qui promettait d'être fascinante : son choix se porta sur son cousin, qui retint une grimace lorsqu'il vit Samuel s'approcher de lui.

« Ah tiens bonjour Bae, heureux de te voir, c'est gentil de m'avoir gardé une place à côté de toi » annonça Samuel en s'installant sans demander l'avis de l'asiatique.

Sa phrase était limite niaise et pleine de bons sentiments, et pourtant le coréen y ressentit une certaine agressivité. Ou peut-être reportait-il toute la haine qu'il vouait à son cousin dans sa façon d'envisager les choses ? Toujours est-il qu'il n'était pas des plus ravis de le voir s'asseoir là. Et le sourire satisfait de Samuel ne l'aidait en rien.

« Super... le Roi des parasites en personne. Mal dormi, j'espère ? » siffla-t-il entre ses dents, tout en se redressant sur sa chaise pour s'éloigner le plus possible de l'américain.

Gautier prit ensuite la parole pour présenter le cours du jour. Lorsque le professeur demanda aux élèves s'ils avaient des questions ou suggestions, Bae sauta sur l'occasion pour proposer un cours en extérieur. Il n'aimait pas rester assis sans rien faire pendant des heures, mais si en plus il s'agissait de rester assis à côté de Samuel : plutôt se pendre ! Un grand type à l'air peace approuva cette suggestion, presque silencieusement... bientôt rejoint par Lila, qui partageait le même chalet que le coréen. Au passage, elle cloua même le bec de Samuel – qui était, comme d'habitude, le seul à râler –, ce que Bae apprécia beaucoup. Il se tourna vers la Sigma Mu et lui adressa un coup d’œil, qui indiquait nettement que son intérêt pour la demoiselle était renouvelé. Il ne l'avait pas encore classée dans une catégorie, ainsi elle pouvait encore se retrouver « du bon côté », à savoir parmi les gens que le jeune homme jugeait dignes d'intérêt.

« Va cueillir tes pâquerettes si tu veux, et au passage, si tu pouvais te faire bouffer par un croco aussi, je suis sûre que certains apprécieraient » suggéra-t-elle, ce qui arracha un léger sourire à Bae, qui se tourna vers son cousin.

« Moi, par exemple » chuchota-t-il, de façon à ce que personne d'autre que Samuel ne l'entende.

Gautier ne semblait pas contre la proposition, au contraire... il finit même par l'accepter, à condition que personne ne fasse le guignol. Pas gagné, avec l'abruti de cousin, songea Bae.

« Et bien Samuel, je vois que tu es le seul à qui ça pose problème de prendre l'air, très bien, si tu veux aller cueillir des fleurs, je t'en prie. Et pour que ça serve au moins, confectionne nous des jolies couronnes je suis sur que ça sera plus constructif que mon cours. Mais soit, si tout le monde est pour, allons donc faire cours dehors » annonça Gautier, pour le plus grand plaisir de Bae, qui sauta presque immédiatement sur ses pieds.

« Mais bien sur Monsieur Hoffman, je serai ravi de vous faire une belle couronne rien que pour vous, c'est si gentiment demandé » arriva à ironiser Samuel. « D'ailleurs je veux bien en faire pour tout le monde hein, on sera tellement magnifiques tous ensemble avec nos couronnes, une vraie colonie de vacances ».

« Avance, au lieu de dire de la merde » le bouscula Bae, qui était pressé de sortir et se retrouvait pour le coup bloqué par Samuel.

La joyeuse troupe se retrouva donc à l'extérieur. Bae fourra les mains dans ses poches et suivit le mouvement, en cherchant la Sigma Mu des yeux. Une fois cette dernière repérée, il se rapprocha d'elle et cala son pas sur le sien.

« Si tu vois un crocodile, fais-moi signe, je pousserai l'autre crétin dans sa gueule moi-même » lui dit-il en guise de bonjour.

Bae lui adressa ensuite un léger sourire – pas trop, pour éviter que ses yeux ne se plissent – et continua tranquillement à marcher à côté de Lila. Elle était plus grande que lui, évidemment... mais bon, elle avait cloué le bec de Samuel, c'était un bon point pour elle. La voix de Gautier finit par couvrir le bruit ambiant fait par les élèves en déplacement dans la belle nature qui les entourait.

« Bon et bien, maintenant que nous y sommes, quelqu'un serait-il capable de me dire de quoi est composée la terre de ce parc ? ».

Bae gonfla ses joues en se balançant d'un pied sur l'autre. Il n'en avait pas la moindre idée. Des minéraux, peut-être ? Mieux valait laisser répondre les intellos. Ou... Samuel. Qui préférait, encore et toujours, se faire remarquer plutôt que de répondre aux questions du professeur.

« Dites Monsieur Hoffman, il y a des ours dans les Everglades... ? Juste pour savoir ».

S'il y en avait, Bae espérait bien que son cousin tomberait nez à nez avec eux. Peut-être qu'une belle frayeur le calmerait pour au moins le reste du séjour, qui sait ? Néanmoins, il se garda bien de tout commentaire... cela avait beau être la guerre entre eux, il ne voulait pas lancer l'offensive ouvertement, devant Gautier, pour qui il avait beaucoup de respect.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Ven 18 Avr - 16:21


Interactions: Gautier, Samuel
Mentions: Lila, Bae, Adam

Flashback, Dimanche 13 avril, 21h30

Dans cette cafétéria, la chose à laquelle je pensais, était l’endroit où je pouvais faire un footing sans risquer ma vie. J’avais demandé l’avis de mes colocs qui eux, m’avaient conseillé de demander à Hoffmann qui connaissait mieux l’endroit que nous, apparemment. Je quittai la table et rejoignais celle où se trouvaient les profs pour m’informer :

« M’sieur, on peut faire un footing ici ? »
« Oui, tu peux aller à Shark Valley en prenant le chemin avec les pontons. Tu devrais arriver sur une route et là tu peux faire ton footing, mais fais attention, ne va pas trop loin »
« D’accord, merci »

Je repartais en direction de la table où se trouvaient les autres, quand le prof m’interpella à nouveau :

« Soraya, si tu vois un alligator ou crocodile, continue à courir quand même », me conseillait-il toujours avec son sérieux légendaire.
Je le regardais, choquée de ce qu’il venait de me dire « C’est une blague ? »
« Absolument pas. Bah quoi? Tire pas cette tête. T'en fais pas, ils te feront rien de mal, c'est une chose courante par ici. Au pire si t'as peur, prends quelqu'un avec, mais je doute que ce soit nécessaire »
« Je vais aller loin avec Satan, le khi en herbe et l’autre gamine, tiens »

-----------------
Lundi 14 avril, 9h00

Je m’étais levée à 6h pour pouvoir aller courir là où Gautier me l’avait conseillé. J’avais suivi les explications qu’il m’avait données pour rejoindre le tarmac, la musique dans les oreilles. De temps en temps, d’autres randonneurs se baladaient en vélo et me dépassaient sans aucun problème. N’y faisant pas attention, je préférais profiter de la nature tout autour de moi. Je ne cessais de repenser à ce que le prof m’avait dit la veille concernant les alligators. J’espérais ne pas tomber sur l’un de ces habitants marécageux. Au bout d’un ou deux kilomètres, un panneau indicateur jaune indiquait que si je continuais dans cette direction, je risquais justement de rencontrer ces bestioles. Je stoppais ma course, hésitante. J’avais pas envie de m’arrêter là, mais j’avais pas non plus envie de tomber sur n’importe quoi. Un homme en vélo m’interpela en me dépassant :

« Tu peux y aller tu risques rien, j’y vais bien, moi »
« Oui, bah avec un vélo j’irais bien aussi ! »

Blasée d’arrêter mon footing là, je préférais ne pas prendre le risque et fis demi tour. De toute façon, le temps de rentrer et de me doucher, probablement qu’il serait l’heure d’aller au cours. Je reprenais le chemin du village où on était installés et rejoignais mon chalet où je croisais Samuel qui avait l’air d’être le seul éveillé. Je pris ma douche et enfilais un short en jean, une blouse à motifs et des boots bordeaux (clique)et rejoignais l’endroit où devait se donner le cours. Certains élèves étaient déjà présents et Hoffmann fidèle au rendez-vous. J’hésitais à entrer pendant un instant, quand une voix masculine derrière moi m’incitait :

« Entre Soraya »

Je me tournais et vis Cobb entrer lui même dans la salle, rejoindre Gautier pour lui taper la discut’ avant le début du cours. Là, je ne pouvais plus vraiment reculer. J’entrais dans la salle et jetais un œil aux personnes présentes. Un asiatique que je ne connaissais pas, le khi en herbe (Samuel) de mon chalet, au fond, Lila à qui j’adressais un léger sourire. Le garçon du bar était lui aussi présent, je maintenais mon regard puis me dirigeais vers l’avant dernière rangée du local où je m’installais, saluant le professeur au passage. Après l’arrivée des retardataires, le prof commençait son cours. L’asiatique parlait du cours de physique qu’il avait l’air d’appréhender, puis proposait de faire cours dehors. C’était pas plus mal comme idée, à condition de ne pas retourner là où je me suis rendue ce matin. Ecoutant à moitié la discussion entre Samuel et le prof, je gardais mes yeux sur la feuille où mon stylo vagabondait, griffonnant des dessins indescriptibles.

« D'ailleurs je veux bien en faire pour tout le monde hein, on sera tellement magnifique tous ensemble avec nos couronnes, une vraie colonie de vacances. »

« Ridiculise-toi tout seul, Khi en herbe »


Finalement, d’un pas lent je suivais les autres dans ce qu’on appelait, la nature.

« Bon et bien, maintenant que nous y sommes, quelqu'un serait-il capable de me dire de quoi est composée la terre de ce parc? »

Je repensais aux marécages qu’il y avait tout le long des chemins sans parler des terrains boueux :

« Heu .. De la flotte ? »
« Dites Monsieur Hoffman, il y a des ours dans les Everglades... ? Juste pour savoir »
« Mais quel lèche botte. Même s’il y en a, qu’est-ce que ça va changer à ta vie ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Ven 18 Avr - 22:45

Interactions : Soraya, Samuel.
Mentions : Gautier.

La nuit avait été parfaite pour Mike, il avait sagement dormi sans même se soucier des autres. La chance était de son côté, Mike avait été dérangé par aucun bruit cette nuit-ci, et avait dormi paisiblement. Sauf qu'il avait fallu que ça prenne fin quand une sonnerie retentit dans tout le chalet. Il n'était pas seul, il l'avait oublié, et ils avaient cours, pas lui. En tant que cadre, il savait qu'il aurait les matinées au moins pour lui pour rester au lit, mais il avait oublié qu'il avait des emmerdeurs avec lui qui n'hésitent pas à faire profiter tout le monde de leurs réveils. C'est donc après avoir gueulé Putain qu'il avait bougé de sa couette, et qu'il s'était rendu précipitamment vers la salle de bains, sachant qu'il n'y en avait pas assez pour tout le monde, et donc qu'il allait falloir se bousculer. Mais il lui avait fallu quoi, deux minutes même pas pour se préparer, se parfumer, se raser et ressortir de là, le moral à zéro. Un matin comme ça, réveillé par les autres, ça le mettait toujours dans une humeur de merde, et pour les autres c'était pas une chance.

Sans attendre ses colocataires il s'était rendu à la cafétéria où les gérants avaient disposés un buffet, où il se servit des tartines et un café noir. Sans sucre, sans lait, sec, mais efficace pour le réveil. Il n'aimait pas spécialement amer d'habitude, mais il lui fallait de quoi se réveiller, parce qu'il n'arriverait jamais à retourner se coucher dans un état pareil, alors autant qu'il soit en forme avant d'aller faire un tour des lieux, parce que c'est ce qu'il avait prévu.

Les élèves se rendaient à leur cours, et Mike commença à partir pour voguer de ci et là, et peut être trouver un endroit tranquille pour se poser, mais au bout de même pas dix minutes il reçut un texto de Mr Hoffmann qui informait globalement aux accompagnants qu'ils pouvaient venir pour encadrer la classe, ils sortaient faire cours dehors. Un peu agacé, il finit par faire demi-tour, et rejoindre au pas de course la troupe qui commençait à s'éloigner au loin vers la sortie. Il la rattrapa de justesse, et se faufila parmi les élèves allant se signaler à Gautier, qui le remercia de sa présence, suite à quoi Mike chercha Soraya, qu'il finit par trouver, et il la suivit tout d'abord sans qu'elle le voit, et finit par s'arrêter juste derrière elle, quand le professeur les somma de se stopper pour poser sa première question. Au moins Mike n'avait pas à jouer à l'intéressé, juste à surveiller, et n'avait donc pas à répondre à la question.

De la flotte, pouffa-t-il, ce qui interpela Soraya. Et coucou, contente de me voir? Il marqua une pause, prévoyant ses paroles: Et non je ne te suis pas, c'est juste que Hoffmann a pas l'air de vous faire confiance, et qu'il veut éviter que l'un de vous se tire pendant le cours, du coup je suis venu.

Mais bien sur, il y en avait toujours un pour parler quand il fallait pas, et Samuel était le roi des remarques qui servent à rien, et Mike le pensait sincèrement, si bien qu'il ne put s'empêcher de répondre, malgré le regard insistant du prof, qui n'aimait pas à voir des règlements de compte.

Pourquoi? T'as peur? Lança-t-il à Samuel. Quoique je te comprends, doit y en avoir pas mal qui aurait envie de t'y jeter dans la gueule de l'ours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Mar 22 Avr - 22:58

Interaction: Gautier, Samuel.

La lumière du soleil venait caresser ma peau. Encore dans mon lit, je profitais du chant des oiseaux, du léger vent qui venait souffler au carreau. Ca changeait du bruit des voitures qui pétaradent, de tous ces cris qui émergent de Wynwood. C'était reposant, et un peu dépaysant, mais finalement vivre en dehors de la ville était quelque chose de changeant, et ça faisait du bien. Je me levais du lit, faisant attention à ne pas réveiller ceux qui dormaient dans mon chalet, et me pencha à la fenêtre. Le soleil se transperçait en rayons lumineux au dessus de la cime des arbres. C'était un paysage magnifique, et j'avais hâte d'être l'après-midi pour virevolter dans la plaine, aller marcher au gré du vent, et découvrir les animaux qui résidaient ici. J'avais eu un vague aperçu grâce à la brochure du prof de physique, mais les voir en vrai c'était toujours mieux qu'en photo.

Après avoir fais le tour vite fait des chambres pour voir qui était là ou pas, j'haussais les épaules, en voyant que je m'étais définitivement réveillée trop tôt, puis je partais en direction de la cafète, ou un bon petit déjeuner nous attendait. Certains d'autres chalets étaient présents, ainsi que des profs. Je les saluais poliment, et mangeais dans mon coin, avant de sortir faire un tour dans le campement. La veille, je n'avais pas eu l'occasion de le faire, alors je profitais du temps de libre avant le cours pour aller jusqu'à l'extrémité, et du grillage observer la grande plaine marécageuse surplombée par de grandes arbres. L'air était frais, et je me sentais particulièrement bien, j'aurais voulu rester ici plus longtemps.

Après quelques minutes, je retournais au chalet pour attraper de quoi prendre des notes et m'habiller convenablement. Je finissais de me préparer, et me rendais vers le lieu où on aurait cours pour la matinée. Sans un bruit, j'allais me placer à une table, et voyais déjà Lila, et d'autres jeunes installés. Ils arrivaient au fur et à mesure, et j'essayais d'apercevoir soit Scarlett soit Amber, mais aucune trace d'elles pour le moment.

Puis, l'un d'eux leva le bras et demanda à ce qu'on puisse faire cours dehors, ce que je trouvais judicieux, vu le beau temps, et le fait que nous étions dans un endroit vraiment merveilleux, il serait dommage de ne pas en profiter. Et vu qu'il semblait d'accord, nous finissions tous dehors à la file indienne, suivant le prof jusqu'à destination. Il se stoppa, et posa la première question. Voyant que personne ne donnait une réponse correcte, je levais la main.

Des minéraux? Demandais-je un peu au hasard, avant de répondre à l'autre hurluberlu qui avait demandé pour les ours: Je vois pas ce que les ours viennent faire la dedans.

Pas agressif, juste une remarque. On était en cours, et personnellement ça m'intéressait vraiment, alors je n'allais pas me faire prier, et écoutais sagement, tandis qu'un groupe décidait de déjà se crêper le chignon, merveilleux. Tout ça pour un ours, déjà que sa remarque sur les pâquerettes m'avait laissé perplexe, si en plus fallait qu'il fasse son malin. Si on croisait un ours je suis sure que ce serait le premier à détaler comme un lapin en criant comme une fillette. Ces mecs là, ils ont un égo surdimensionné, mais face au danger, ils font dans leur slip.

HRP: Sorry, c'est court, et ça aide pas, mais pour le moment y'a pas grand chose à dire /pan et je savais pas trop avec qui Li allait interagir, sans PNJiser les autres, donc la prochaine fois ce sera plus long promis!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Mer 23 Avr - 8:47

Interactions : Bae, Li et Gautier
Mentions : Samuel, Soraya, Mike et Kaira.

J'étais sincèrement déçue. J'éprouvais un certain plaisir à me faire reprendre par les profs, ne serait-ce que par esprit de contrariété. Certes je ne l'avais provoqué mais en m'en prenant à Samuel, je pensais tout de même faire réagir Hauffman. Bof tant pis, je hausse les épaules et lève mon cul de la chaise en passant mon sac derrière l'épaule. Le guignol de tout à l'heure recommence à râler. Je soupire et lève les yeux au ciel. Ce mec m'énervait déjà, et surement parce que j'avais trop peu dormi. Bae vient à mon niveau et viens me parler, je l'acceuil d'un sourire amical. On se connaissait peu, mais pour le temps de quelques jours, on était colocataire et je devais l'avouer, il m'était sympathique.

« Si tu vois un crocodile, fais-moi signe, je pousserai l'autre crétin dans sa gueule moi-même »

Je laisse échapper un rire étouffé en regardant Samuel. "Sérieux c'est quoi son problème, depuis quand ça râle pour faire cours dehors !" Argumentais-je halluciné en agitant les mains.

« Bon et bien, maintenant que nous y sommes, quelqu'un serait-il capable de me dire de quoi est composée la terre de ce parc ? ».

Le prof capte mon attention et je regarde à nouveau le Pi Sigma, exaspéré. Même s'il y avait des ours dans le coin, ce que je doutais, je savais qu'on ne les verrais jamais en liberté. Pour avoir trainer mes pattes dans les montagnes de Yellowstone, les seuls ours que j'avais pu voir était ceux du parc naturel, où on les attiraient exprès pour amuser la galerie. Je regarde du coin de l'oeil Mike et Soraya, j'avais envie de l'emmerder, mais les divas c'était pas mon truc. Déjà que l'autre pétasse (Kaira) numéro deux tournait autour de Matt, si je pouvais en rester loin !

Chacun leurs tours répondent. Li me fait serrer la mâchoire, j'avais du mal à encaisser son nouveau choix de confrérie. Quand elle parle à Samuel, je n'arrive pas à me retenir. "Li ! Ya des anomalies partout sur terre... T'es bien placé pour le savoir..." Je ne savais pas si elle me comprendrait mais je ne voulais plus la regarder ou être amicale avec elle. Je tape soudainement dans ma nuque, écrasant au passage une bestiole. Je prends la parole. "Ce qui ya dans ce marécage à la con, c'est surtout des millions de moustiques, des serpents et des araignées !"

Ouuuuh on dirait que je suis de mauvaise humeur ce matin, serait-ce la faim ou la fatigue, j'en sais rien. Je m'ennuie, je veux partir et je ne peux pas.


HRP : Désolé c'est ultra court ! Ninou, elle parle mal de Soso parce qu'elle s'est levé du pied gauche, mais sinon t'inquiète pas x)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Mer 23 Avr - 22:23

Interaction: Samuel, Li, Soraya.

Le cours semblait se dérouler sans accrocs jusqu'à présent, puisqu'à l'unanimité le choix de faire cours dehors semblait accepté de tous, sauf d'un. Enfin fous allez me dire il en faut bien un pour foutre la merde dans tout ça, et ce très cher élève grincheux se prénomme Samuel, et bien entendu, ça ne m'étonnait pas le moins du monde qu'il soit responsable de la première vague de reproche qui s'abattait sur lui face à ses remarques déplacées et inutiles, comme celle sur les pâquerettes. Qu'il aille en cueillir si ça l'amuse tant, s'il a cru qu'on était venu faire la petite maison dans la prairie, et que je serais Charles et lui Laura, il peut toujours aller se taper son délire tout seul dans son coin, je suis sur qu'il serait la risée de ses camarades, au moins ça lui fermerait un peu le clapet.

Oh comme c'est aimable de ta part, Samuel, j'en attendais pas tant, dis-je un sourire sarcastique, et comme tu es d'une générosité sans égale, en plus des fleurs tu peux nous confectionner un pique nique aussi tant que t'y es quand on rentrera à midi, comme ça tu feras le bonheur de tes camarades, continuais-je toujours sur ce même ton cynique. Non plus sérieusement, si t'es pas content de prendre l'air tu peux rester ici si ça te chante, au moins j'aurais pas à supporter tes remarques inutiles pendant le cours.

Lançais-je avant de sortir de la classe. Exagérée? Ma réaction? Non, je montrais juste que j'étais pas ce prof qu'on traite comme un moins que rien, qui sait se défendre et imposer le reste. Si ce jeune pensait pouvoir m'avoir avec ses remarques, il avait mis le doigt dans l'oeil et bien profond.

Finalement, après avoir appelé du renfort pour surveiller la troupe, je m'arrêtais au niveau d'une passerelle pour poser ma première question, qui je savais les laisserait silencieux, ou du moins ne susciterait aucune bonne réponse, parce qu'à moins d'avoir étudié les Everglades pendant les cinq heures de trajet, je n'en croyais aucun capable de me répondre dignement. Et d'ailleurs, j'en eu la preuve, quand Soraya balança "la flotte"

Et non Soraya, ce n'est pas de l'eau, si ce qui se trouvait sous nos pieds était composé d'eau, je ne sais pas comment on ferait, dis-je, tandis que j'entendis une autre réponse de la part d'une autre élève. Minéraux? Non plus. En réalité ce qui compose la terre sur laquelle on marche est en réalité du calcaire, qui est en réalité de la roche, mais en effet, c'est un matériau fréquent à proximité de zones aquatiques, comme ici les marécages.

Je commençais à réfléchir à ma future question, quand Samuel reprit de plus belle avec son histoire d'ours, et en voyant les gens réagir, je fronçais les sourcils, bien qu'étant d'accord avec eux avec cette intervention encore une fois inutile.

Certes ce que vient de dire monsieur Steevenson est carrément hors sujet, mais ne vous rabaissez pas à son niveau et ignorez-le simplement. Mais sinon, si tu y tiens tellement à tes ours, oui il y en a dans les Everglades, et il ne vaut mieux pas que tu en croises un, c'est un conseil. Puis j'ajoutais : Mais pas de bol, nous sommes en plein dans la saison humide, et les animaux sont généralement plus visibles en saison sèche.

Je m'éloignais un peu, puis me retournais vers eux.

Avant d'aller plus loin et entrer en contact direct avec la flore dont vous avez eu un aperçu sur le prospectus, à moins que vous n'y avez pas touché, pour en revenir à la composition du sol et son histoire, il y'a bien des années cette partie de la Floride était entièrement recouverte par l'activité volcanique et était une portion majeure du continent africain. Voyez comment, au fil des années le monde a changé.

Je continuais à avancer, surveillant mes arrières, jusqu'à atteindre un premier arbuste, pour tester leurs connaissances, et s'ils avaient un tant soit peu lu mon prospectus, et j'attendais Samuel au tournant pour ce coup.

Alors, voyons voir, la plante à mes côtés, quelle est-elle?

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Ven 25 Avr - 20:53



E=MC²
 


Il y a des fois je me demande si je ne suis pas un peu incompris, c'est vrai des que j'essaye de faire de l'esprit on me vanne derrière, c'est tout le temps comme çà, je sors une remarque et directement les réponses acerbes pleuvent. Comment çà je le cherche ? Effectivement, vous me connaissez assez désormais pour savoir que je ne suis pas du genre à me préoccuper des réactions des autres à mon sujet, surtout quand elles sont négatives, je ne serai pas arrivé où j'en suis aujourd'hui, si j'avais porté un temps soit peu d'importances à toutes les personnes qui pensent du mal de moi. C'est un de mes secrets, garder la tête haute et avancer, voilà comment je fonctionne.

Bon là je ne pouvais pas leur en vouloir, j'étais d'une humeur particulièrement massacrante ce matin là, j'avais mal dormi, l'annonce d'un cour de science avait fini de m'achever, le résultat final, les autres allaient devoir me traîner, littéralement me traîner comme un boulet pendant la durée du cour, et je ne compte pas leur rendre la vie facile. Je ne répondis pas aux charmantes réparties de Lila et de mon cousin qui globalement tournait autour de me faire faire bouffer par un crocodile, c'est fou l'amour que je reçois de la part des membres de ma famille, encore une fois il n'est pas a blâmer, il suffit de voir tout ce que je lui fais subir à tout nos repas de famille pour lui pardonner tout les pics qu'il peut me lancer au lycée ou au cour de ce séjour. Manque de bol pour lui je ne pardonne pas, jamais. Et monsieur Hoffman, voulant montrer son autorité décide de jouer mon jeu, très bien il veut entrer dans mon jeu il n'allait pas être déçu, ce n'était pas la première fois, les cours de sciences, sont souvent la bonne occasion pour quelques batailles verbales dont nous avons le secret, mais jamais personne ne haussait le ton, juste du sarcasme, si je dois vous résumer ce qu'il me dit à ce moment là ce serait : « Mon petit Samuel tu est bien gentil mais va voir ailleurs si j'y suis, s'il te plaît ? » Mais bon professeur qu'il est, il me le dit par des façons détournées. « Hm je ne pense pas que quelqu'un dans cette pièce souhaiterait que je lui fasse à manger, et puis non je vous suit, je ne voudrais pas que mes remarques inutiles vous manquent trop quand même. »/

Nous sommes donc tous sortis, nous avions étés rejoins entre temps par un EI que je ne connaissais pas, cette chère Soraya et son inséparable diablotin Mike Harper, la journée commençait décidément tellement bien. Mon cousin me faisant remarquer gentiment que je bouchais la sortie, je me mis à marcher à la suite du groupe. Soraya semblait tenir à m'appeler par le surnom qu'elle m'avait trouvé la veille, de mieux en mieux, je sens que j'ai bien fait de venir ici, c'est vrai l'atmosphère est tellement bonne, et les gens s'apprécient. Un exemple, ma remarque sur les ours en est un bon, je disais comme çà moi, une question anodine, bon bien sûr avec une envie certaine de mettre une ou deux personnes présentent ici dans la gueule dudit animal, mais à la base c'était une vrai question. Pluie de réactions donc, mais comme je le dis toujours, je préfère largement que les gens réagissent à ce que je dis et fais, même si c'est négativement, plutôt qu'ils ne disent, je ne supporte pas çà, j'ai une peur absolue de faire un bide.

Donc dans l'ordre, j'ai tout d'abord eu le droit d'être considéré comme un lèche botte, que les ours n'avaient rien à faire dans cette histoire, que j'avais peur d'eux, que beaucoup de personne aimeraient me jeter dans la gueule de l'ours et enfin Monsieur Hoffman ajouta que les autres feraient bien de m'ignorer avant de nous poser des questions sur un arbuste quelconque. Quel déchaînement contre moi ! Et les gens se plaignent que je sois méchant après.

« C'est fou hein, vous êtes tellement tous habitué à ce que je sorte quelque chose de stupide ou de méchant que dès que je pose une vraie question on ne fait même plus la différence et tout de suite vous pensez que c'est pour se payer la tronche de tout le monde, même si j'avoue que j'ai plus ou moins envie que Harper rencontre un ours, ou que quelqu'un le pousse dans l'arbuste que vous pontez, c'est bien celui qui provoque de fortes démangeaisons et de l'urticaire non? » dis-je avec un sourire non feint, parce que je savais Gauthier Hoffman, au plus profond de son être avait espéré que je me plante au sujet de l'arbuste, dommage.

Code by Drakunet (Scienta Magicam)/ Gif: franciscogifs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    Mer 7 Mai - 0:35









Story X.
✣ le cours dans la nature.








~ Everybody


Interactions : Soraya, Samuel
Mentions : Lila, Bae

En me réveillant ce matin, ma première pensée avait été qu’il fallait que je quitte ce trou paumé.

Ma pire nuit de tous les temps venait de se dérouler et il m’en restait encore deux jours à me tortiller dans ce lit en bois cruellement inconfortable. De plus, l’impression que des insectes allaient venir envahir le chalet m’accaparait, une crise de panique m’empêchant de trouver convenablement le sommeil. Il me restait encore deux nuits à passer dans cet endroit, y survivre semblait pratiquement impossible. Et puis devoir partager une chambre avec quatre personnes dans une superficie aussi minuscule laissait un goût amer dans ma bouche. J’avais besoin de mon espace, de mon intimité. Se partager la salle de bain était également un vrai supplice. Je pouvais y passer des minutes et des minutes, alors tant pis si les autres s’en plaignaient. C’était moi, la priorité ici.

Malgré que ce soit une sortie scolaire, les professeurs présents avaient contraint leurs élèves de suivre les cours se déroulant le matin. Pour l’occasion, j’avais opté pour une robe d’été souple d’un rose pâle ainsi que des talons hauts assortis. Une petite sacoche de couleur beige se coordonnait avec l’ensemble et des boucles d’oreilles pendantes ayant aussi la même nuance.

Contre toute attente, mes pas résonnèrent dans la salle commune pile à l'heure, avec le temps fou qu’il m’avait fallu afin de me préparer. Mes yeux repérèrent ma cousine adorée et mon chemin aboutit jusqu’à elle.

« J’en peux déjà plus de cet endroit. »

Des paroles horribles parvinrent à mes oreilles. Une personne, un asiatique, venait de suggérer à monsieur Hoffman de faire passer le cours à l’extérieur, ce qui voulait dire, dans la nature. S’il n’avait pas été dos à moi, mes yeux meurtriers auraient sûrement pu lui transpercer le coeur. Ma tenue n’était pas du tout appropriée pour une sortie dans la boue. De plus, l’univers naturel à l’extérieur était carrément à craindre.

Près de l’asiatique se trouvait Samuel, un Pi Sigma se trouvant sur mon terrain de chasse. J’avais pris plaisir à le faire tourner en bourrique lors de notre premier rencontre et espérais que l’adolescent serait toujours aussi ravi de ma présence à ses côtés. Ce dernier reçut une attaque de Lila March, une folle que j’avais dû supporter une partie du trajet en bus le jour précédant. Si elle avait l’intention de spéculer des conneries tout au long de ce voyage, la Sigma Mu finirait abandonnée dans un gouffre, c’était certain.

Alors que tout le monde se jetait littéralement à l’extérieur afin de poursuivre le cours, je regrettais à voix haute d’avoir pris la décision de participer à ce périple. Ce fut avec dédain que mes pieds rejoignirent le reste de la population.

« Ce qui y’a dans ce marécage à la con, c’est surtout des millions de moustiques, des serpents et des araignées ! »

Tout ce qui ne devait pas parvenir à mes oreilles. Mes mains se retenaient pour ne pas l’étriper. Heureusement que je fis seulement rouler mes yeux pour compenser.

« Que quelqu’un fasse taire cette cinglée. »

Je peinais à suivre le groupe, sauf que ce n’était pas facile si l’on chaussait des talons hauts de 10 centimètres. Alors que Samuel continuait de spéculer son charabia, je profitai de l’occasion pour aller lui glisser quelques mots.

« T’es super sexy, mais outch, plutôt décevant quand tu ouvres la bouche. Rassure-moi, t’es pas toujours aussi casse-pied, hein ? »


Hrp : désolée c'est court, pas super et j'ai sauté plein de passages par rapport au déroulement mais je devais répondre sinon je prenais trop de retard x)

made by pandora.----






Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: E=MC2 (Eleves)    

Revenir en haut Aller en bas
 
E=MC2 (Eleves)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la maitresse et ses eleves
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» Prêt de 35 millions pour l’éducation de 100 000 enfants
» [Coupable][TAOP] Arthure93, 02/07/1457 à Niort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Events passés :: Voyage Scolaire Everglades-
Sauter vers: