AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que tu fou là? [LI♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu fou là? [LI♥]   Sam 24 Mai - 0:50

A dire vrai, Li en pénétrant dans la salle, pendant la prestation, s’était attendu à tout, sauf à ça. Bien sur, se faire des idées, et juger sur les apparences, elle se l’était banni, mais la façon de jouer du piano, si délicate, si profonde, si mélancolique, elle avait d’abord pensé à une fille, puis en voyant la personne se retourner, elle fit un pas en arrière, un brin surpris par la carrure impressionnante du bonhomme qui se trouvait face à elle, et à son air rabougri et à son air agressif. Bon, bien sur, ça ne l’effrayait pas tant que ça, elle imaginait plus ce mec un peu grognon, qui ne devait pas aimer qu’on l’entende jouer. Il ne devait pas être si méchant, c’est ce qu’elle pensait naïvement, et il ne semblait pas avoir apprécié qu’une petite curieuse comme Li se pointe et donne son avis, mais c’était Li.

De plus, il avait une voix suave, agréable, et franchement entrainante, qui avait embarqué Li l’empêchant clairement de partir comme si de rien n’était, et ne rien dire, alors qu’elle n’avait qu’une envie, lui dire ô combien il était doué, et ô combien il chantait bien, mais ça bien sur, il ne semblait pas aimer ce genre de compliments. Et Li, le compara très vite à un chien, qui aboie beaucoup, alors qu’elle ne s’imaginait pas que derrière se cachait vraiment une crapule, ou du moins une personne qui avait ses raisons d’agir ainsi.

Si tu ne voulais pas qu’on t’entende, jouer ici c’était pas franchement la bonne solution, avec le club de musique, y en a beaucoup qui trainent par ici, et la pièce est loin d’être insonorisée, on entend le piano dans quasi tout le couloir, donc pour ça c’est loupé, osa-t-elle, le taquinant légèrement, même si elle savait qu’elle allait se manger un mur, mais pour une fois elle voulait s’affirmer, et non pas se taire sous le poids de menaces, dites en l’air. Bon, j’admets, je suis curieuse, j’ai écouté, mais alors quoi ? Que je me casse ? Tu penses que ça changera quelque chose ? Je t’ai quand même entendu quoiqu’il arrive.

Bon, c’est sur, c’était pas très malin, et certainement inutile ce qu’elle venait de dire, mais bon, elle ne voulait pas perdre la face, même si elle était à deux doigts de ressortir sa voix tremblante, et sa posture qui trahissait son manque de confiance évident. Et le pire, c’était ce qui arriva, parce qu’à jouer l’innocente un peu impertinente, elle venait de réveiller le loup qui dormait, puisque celui-ci sortit les crocs bien vite, usant de l’agressivité.

Oui, bah ça j’avais compris que t’étais pas du genre loquace, toi tu fonces directement dans le tas, et c’est pas très malin, j’ai envie de dire, c’est pas vraiment la meilleure solution, d’agir comme un bourrin qui gueule sur tout ce qui bouge, parce que ça me fait pas spécialement peur, et ça me donne envie de te taquiner un peu. Quoi ? Je suis impertinente ? Non, pas vraiment, je suis curieuse de savoir qui tu es, tu m’as vraiment impressionnée, et je suis assez bornée comme fille, mais ça je pense que tu dois t’en douter. Elle marqua une pause : Mais faire pote avec toi ? Je ne sais pas trop. Est-ce que quand quelqu’un vient te parler, c’est forcément un pote, et puis bon, être amie avec une brute comme toi, non merci.

Ca, elle se doutait que ça allait pas être facile, et bon son but n’était vraiment pas de faire de ce jeune homme son ami, puisque dans le cas présent, elle était concentrée sur la musique, talent que possède apparemment le jeune homme, mais qui n’a pas l’air enclin à le faire savoir à tout le monde, ce qui était dommage, du moins c’est ce que pensait Li. Autant y en a qui se prennent pour des stars, alors qu’elles brisent des vitres, et s’exposent sans la moindre honte, tandis que lui, il pourrait clairement se faire un bon public, mais il se cache, et ça elle ne comprenait pas. Comme quoi, y a que ceux qui n’ont aucune humilité, qui vont se pavaner avec une voix qui casse pas des briques, et ceux qui ont du talent, qui se renferment sur eux-mêmes.

T’as peur de quoi au juste ? D’être mal jugé ? Parce que sérieusement, t’as pas de quoi avoir peur. C’est jouer devant un public qui te fous le trac ? Ou t’aimes vraiment pas ça, parce que c’est dommage. Elle se posa sur la scène, et le regarda : Pourquoi tu t’inscrirais pas au club de musique ? Je suis sure qu’ils pourraient exploiter ton talent à fond, et puis tu ferais connaissance avec d’autres, et pas besoin de parler je te rassure, tout n’est qu’une question de musique.

Malgré le regard noir, le ton agressif, Li restait calme, posée, un grand sourire aux lèvres, comme si les réactions du jeune homme ne l’affectait pas le moins du monde. En fait, ça l’amusait un peu, et ressentait un peu ce que ça faisait d’avoir de la confiance, et de ne pas éviter l’obstacle, au fond, pour sa propre personne c’était une bonne expérience.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu fou là? [LI♥]   Jeu 1 Mai - 10:10

S'il y'avait bien quelque chose que Wyatt détestait, c'est qu'on se mêle de ses affaires. Et surtout quand il s'agissait de sa musique. Il aimait beaucoup jouer et chanter, mais il ne voulait pour autant qu'on l'écoute. Un public? Pour quoi faire? LA musique, pour lui, c'était quelque chose de personnel, ça lui était propre. Il préférait, et de loin, être seul pour le faire. Même Alana n'avait pas eu le droit de l'écouter jouer, c'est vous dire. C'est quand même la personne la plus importante pour lui, alors des inconnus....

Là, il voulait simplement être peinard. Il avait le temps, il savait que personne n'irait jusqu'ici à cette heure ci...En tout cas il l'espérait. Alors il était venu ici, s'installant au piano comme s'il n'en avait pas vu depuis des années. Puis il interprétait un morceau qu'il connaissait bien, du début à la fin, sans se soucier du monde autour de lui. C'était comme si tout avait disparu, plus rien autour n'existait. Il n'y avait que lui, quatre murs et son piano. A la fin du morceau un léger breuit se fit entendre, il se retourna pour découvrir une jeune fille, asiatique, debout derrière lui. Comme à son habitude, il l'agressa. Mais qu'est-ce qu'elle foutait là d'abord? On pouvait pas lui foutre la paix?!

Il lui demanda depuis combien de temps elle était là, à le mater.

-Je dirais que je suis arrivée à peu près au milieu, mais je regrette de ne pas avoir tout entendu depuis le début.

Elle se foutait de sa gueule là?

-Hm...Non ça ne m'arrive pas souvent, mais je dois t'avouer que si quelqu'un d'autre t'entendait jouer, il se serait également arrêter.

-Je ne veux pas que quelqu'un m'entende. Et j'aurais préféré que tu fasse pas la curieuse. Maintenant si tu pouvais te barrer ça m'arrangerais.

Oui, il aurait très pu partir mais....De un, elle aurait probablement gagné s'il faisait ça, et surtout, elle aurait très pu le suivre ensuite. Autant que ce soit elle qui se barre comme ça c'était régler.

-Hé tout doux hein, c'est pas un drame de bien savoir jouer du piano, j'aimerais bien être aussi douée que toi. T'en fais depuis combien de temps?

-Qu'est-ce que ça peut te faire putain? Si t'es là pour te faire un pote va voir ailleurs, j'ui pas ouvert à la discussion moi...

Il n'avait aucune envie de discuter avec elle, qu'elle aille se faire des potes ailleurs cette gamine. Il en avait rien à foutre, et puis en quoi c'était intéressant de savoir qu'il en faisait depuis ses 11 ans? Qu'il jouait que tout seul, qu'il avait une petite soeur, que son deuxième prénom c'est Jason...? Enfin, ça n'apportera pas plus à leur relation, puisqu'il n'y a aucune relation! Et il n'en avait pas l'intention en plus.

-Et puis, tu chantes vraiment bien, tu le sais?

-Content de le savoir mais j'ai pas besoin d'un public. Tu cherche quoi au juste? Si c'est simplement pour faire ta gamine curieuse la porte est là, t'obtiendra rien de moi. Je suis pas ici pour me faire des potes, va voir les blondasse de la confrérie froufrou là, peut être qu'elles elle voudront bien déblatérer leur vie, mais moi non.


Ouai, il s'emporte un peu vite, mais il déteste vraiment qu'on joue au curieux avec lui....Bon et puis c'est un gros con surtout. Ouai, c'est surtout ça en faites!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu fou là? [LI♥]   Mar 8 Avr - 19:42


De toute sa vie, la chose que détestait le plus Li, c'était bien le réveil. Ce petit objet pouvait en une seconde vous troubler et vous bousiller le rêve que vous étiez en train de faire. Et Li le maudissait. Ce petit cube noir faisait autant de bruit que toute un fanfare réunie, et nombreuses furent les fois où elle avait envie de balancer l'objet par la fenêtre. Seulement, elle avait pris l'habitude de l'éloigner d'elle suffisamment pour qu'elle se force à sortir du lit. Et c'est donc douloureusement qu'elle jeta la couette, et posa ses deux pieds nus sur le sol froid de sa chambre. Il lui suffit d'un pas pour atteindre la dite chose et l'éteindre en lui assénant un coup. Il cessa de chanter, et Li fut prise d'envie de se jeter à nouveau sur son lit. L'envie d'aller en cours en ce jour ne l'enchantait guère.

Se trainant comme une limace dans les couloirs du dortoir, elle finit par atteindre les douches communes, et se laissa glisser sous un filet d'eau chaude qui lui fit le plus grand bien. Elle chantonna se forçant à se réveiller, et sortit de la douche, serviette autour du corps avant de remarquer qu'elle avait oublié toutes ses affaires pour se changer dans sa chambre. D'un pas rapide, elle regagna la pièce qui lui était réservée, et elle se changea avant de retourner dans la salle de bains d'un pas décidé. Face au miroir, elle arrangea ses cheveux, et se maquilla, avant de se rendre en cours.

Comme d'habitude elle jonglait entre histoire, physique, chimie en ce début de semaine. C'était sans doute la matinée qu'elle préférait, parce qu'au fond, les matières scientifiques, c'est ça qui lui plaisait. Toute la complexité d'une formule, devoir la décortiquer, comprendre bien des choses sur la Terre, c'est ça qui intéressait la demoiselle, sans pour autant qu'elle dénigre l'histoire ou même l'anglais, deux matières fondamentales du programme. Si elle échouait, elle savait qu'elle pouvait retaper son année, et bien qu'elle ait une année d'avance sur tous les autres de son âge, ayant sauté une classe au collège en France, elle ne voulait pas avoir à redoubler. Refaire deux fois la même année l'ennuierait tellement.

Installée au fond de son siège, elle prit quelques notes rapides, écoutant le professeur, en se préoccupant parfois de son téléphone. Quand elle se rendit en physique, elle était toute ouïe. Beaucoup n'aimaient pas le professeur qui enseignait cette matière, le qualifiant de dictateur, mais elle, elle l'aimait bien. Il avait une manière claire de poser les problèmes, et elle comprenait les cours à la perfection, ce qu'elle trouvait révoltant c'est de voir que les autres ne faisaient aucun effort, alors qu'on sentait bien qu'il avait du passer du temps à faire des cours à un niveau simple pour que tout le monde s'en sorte. Mais comme toujours il y avait des rageux.

A la fin de la matinée, alors que tout le monde courait pour se rendre à la cafétéria, Li se laissa aller dans les couloirs. Elle ne mangeait pas beaucoup ces derniers temps, et préférait errer telle une âme peine dans les couloirs de Wynwood, quitte à s'y perdre et peut-être trouver des endroits inexplorés. Elle marcha, marcha et fut attirée et bercée par une douce mélodie qui venait du couloir à sa droite. S'aidant de ses deux oreilles, elle suivit son instinct et arriva devant la porte de la salle de musique. Ce fameux endroit que Nobu lui avait fait découvert en début d'année. Elle se hissa sur la pointe de pieds et regarda à travers le carreau. Un jeune homme, de dos, qui jouait du piano. Curieuse, elle poussa délicatement la porte qui était légèrement entrouverte et se plaça non loin du pianiste, qui en plus chantait étonnamment bien. La mélodie ne tarda pas à prendre fin, et alors qu'elle aurait voulu l'applaudir, le féliciter, il se tourna, et en la voyant, lui demanda sèchement ce qu'elle foutait là.

Je dirais que je suis arrivée à peu près au milieu, mais je regrette de ne pas avoir tout entendu depuis le début, dit-elle songeuse, pas franchement apeurée par l'image qu'il lui montrait pour le moment.

Mais lui, il n'avait pas l'air d'apprécier sa présence. Et si il y a quelques mois Li se serait enfuit en courant face à un molosse de son genre, aujourd'hui elle n'avait plus peur de les affronter en face, avec tout de même une pointe d'appréhension dans la voix.

Hm... Elle fit mine de réfléchir. Non ça ne m'arrive pas souvent, mais je dois t'avouer que si quelqu'un d'autre t'entendait jouer, il se serait également arrêter.

Grand, cheveux longs, et pas l'allure sympathique aux premiers abords, mais Li s'en fichait. Dans sa nature, elle pense que tout le monde a un bon fond, et qu'elle est celle qui arrive de par son insouciance et son innocence leur redonner une part d'humanité.

Hé tout doux hein, c'est pas un drame de bien savoir jouer du piano, j'aimerais bien être aussi douée que toi. T'en fais depuis combien de temps?

Bien sur ça avait été une erreur fatale de continuer dans le jeu de la petite fille curieuse, elle allait certainement se faire rembarrer.

Et puis, tu chantes vraiment bien, tu le sais?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité



MessageSujet: Qu'est-ce que tu fou là? [LI♥]   Dim 6 Avr - 20:12

Sept heure du matin. Le réveil sonne et le son envahit la pièce entière. Wyatt eut un léger sursaut avant de se remettre en place, explosant le réveil au passage. Il fait chier cet appareil. Quelle idée de les faire commencer aussi tôt? C’est inhumain bordel, le sommeil c'est sacré! Il reste cinq longue minutes, là, allongé comme une carpette, pathétiquement étalé dans son lit à attendre que quelqu'un bouge pour lui. A attendre la fin du monde peut être, enfin un truc, n'importe quoi qui lui éviterait de se lever. Il ne veut pas bouge, il n'est pas motivé, pas envie de faire quoi que ce soit.....

La porte s'ouvre doucement, une jolie petite tête brune y apparaît alors, toute souriante, déjà prête. Elle soupire, toujours le sourire aux lèvres avant d'entrer dans la chambre, juste un ou deux pas, pas plus.

-Aller belle au bois dormant, si t'es en retard, moi aussi! Je te rappelle que c'est toi qui m'emmène!

-De un; Dégage de ma chambre, et de deux, Appelle Rebecca, je bougerais pas aujourd'hui!

-Et moi je bougerais pas tant que tu te sera pas levé. Aller, fait pas ton flemmard! Bouge!

-Et pourquoi je bougerais?

Elle s'avance, juste à côté du lit de son frère, se baisse à sa hauteur et fait son petit regard de chien battus. Le genre qui ne marche qu'avec elle, le genre irrésistible, surtout pour un grand frère qui met sa soeur sur un pied d'estalle. Elle ponctue son geste d'un "Parce que je te le demande mon frère chéri...."

-..... Tu fais chier, tu le sais ça?

Il se lève en trombe, pendant qu'Alana, fière d'elle, ressort de la chambre, laissant Miller un peu d'intimité. Ce dernier s'habille rapidement, enfilant un jean, des baskets noires, un tee shirt blanc et une veste noire. Rien de bien compliqué, il n'a pas envie de se prendre la tête de toute manière, donc ça tombe bien!

Il descend les escaliers, embrasse sa soeur affalée dans le canapé et boit un verre de jus d'orange. JAMAIS sans son jus d'orange. Par contre, il n'avale rien. Pas envie, pas le temps, pas l'habitude non plus! Il finit par s'affaler lui aussi, "écrasant" volontairement sa cadette qui le pousse en riant légèrement. Il la prend dans ses bras et reste quelque minutes à mater la télé avant de jeter un coup d’œil à l'horloge. Il est temps de partir, c'est pourquoi il se lève, aidant sa flemmarde de soeur à se lever également. Elle est déjà prête, short en jean, tee shirt, converses. Elle non plus ne se prends pas vraiment la tête, elle prends quasiment ce qui lui tombe sous la main, en faisant un minimum attention à elle. Mais elle n'a pas besoin de beaucoup pour être belle. Elle est belle de nature..... Et elle le sait.

Tous les deux s'engouffrent dans le garage où Wyatt démarre la voiture et conduit en direction de leur lycée. C'est sur le parking de celui ci que leurs chemins se séparent. Elle doit rejoindre ses potes et lui..... Bah elle sait pas trop. Elle se demande encore ce que cet Hermite fait de ses journées. Ou il va? Est-ce qu'il est vraiment tout seul toute la journée? Elle a déjà essayé de lui en parler, et elle ne s'y risquera plus jamais. Bref, pendant qu'elle court rejoindre ses amis à l'intérieur, Wyatt profite encore du beau temps de l'extérieur, adosser à sa bagnole, fumant une dernière clope avant de rentrer. Non, il ne déteste pas tout; La preuve, il kiff le beau temps! Si si, vrai! Il aime profiter du soleil, de la chaleur qu'il procure. Un des meilleur remède pour oublier selon lui. Et j'ai bien dis "UN des meilleurs". Pas le seul, évidemment!

Il rentre finalement à l'intérieur, les cours vont commencer donc d'un côté il a pas trop le choix. Même si ça le fait chier d'aller en cours, il sait combien c'est important. Et puis qu'est-ce qu'il ferait d'autre de sa vie? Ce n'est pas son boulot de barman qui va l'aider à vivre.... Les heures passent, la cloche sonne enfin sa liberté. C'était la dernière heure de la matinée. Et ce qui signifiait mangé pour certain voulait surtout dire liberté pour lui. Il n'avait pas si faim que ça. Oui, il le sait, c'est pas bien de pas bouffer. Mais il mangera comme un porc ce soir pour récupérer, peut être même qu'il emmènera Alana au resto. Oui, ce n'est pas une mauvaise idée, elle qui veut le traîner au restaurant depuis leur arrivée à Miami....

Il déambule dans les couloirs, cherchant le distributeur, se prends une barre de chocolat qu'il mange d'une traite. Les couloirs sont vides, c'est comme s'il n'y avait personne dans le lycée. Ils se sont tous rués vers la cafétéria, ça tombe bien, ça lui donne quartier libre. Pas de regards sur lui, pas de chuchotement à son passage. Non, il ne parle à personne, oui, il à l'air un peu chelou, oui, il a les cheveux long, oui, il aime rester seul, oui, il aime sa soeur, mais bordel; Et alors? S'il y a bien un truc qui l'agace, c'est ça. Les gens ne le connaissent pas et s'empressent de le juger. Mais après tout, il ne leur pas l'occasion de le connaître. Et puis merde, ils peuvent bien penser ce qu'ils veulent après tout, il s'en fou! Il traverse le couloir, sans vraiment chercher quelque chose de spécial et tombe finalement sur une classe ouverte. Une classe où il n'a jamais mit les pieds d'ailleurs. Il tourne la tête, regardant si quelqu'un est à l'intérieur, ou si quelqu'un pourrait surgir d'on ne sait où... Mais il est définitivement tout seul. Alors il entre dans cette salle, laissée à l'abandon et observe tous les instruments de musique qui y sont entreposés. Piano, guitare, trombone, flûte, même une harpe là bas au fond! C'est incroyable.... Il regarde de nouveau autour de lui, pour s'assurer qu'il n'y a personne, comme s''il avait honte de ce qu'il comptait faire, et s'installe au piano. D'un main douce, il le traverse de long en large. Ca le fascine. Je veux dire, cet instrument. Il le trouve magnifique, aussi bien visuellement qu'auditivement. Enfin seul. Le silence absolu. Silence qu'il va bientôt rompre, entament la première note d'une chanson qu'il connaît bien. Et cette chanson, il la jouera jusqu'au bout. Mieux encore, il la chantera également.

C'est pas nouveau pour lui. Il aime la musique, il à toujours aimer ça. Mais chanter, jouer devant quelqu'un.... C'est inconcevable. Manque de confiance en soi peut être. C'est surtout qu'il aime son intimité et qu'il ne veut pas qu'on l'entende. Même Alana ne sait pas qu'il joue et chante si bien. Oui, il touche un peu à la guitare, mais c'est au piano qu'il excel. Réellement. Et sa voix, disons qu'elle suit largement le mouvement. Alors on pourrait croire que c'est du gâchis de ne pas faire entendre sa voix, et que sa place est chez les Alpha PSi. Mais ne l'intéresse pas d'être mit dans une catégorie. Mais oublions ça. Oublions tout. Il reste concentré, fermant même les yeux, s'évadant dans sa propre musique, dans sa propre voix. La chanson se termine, les notes ralentissent pour finalement s'arrêter. Il rouvre les yeux souriant légèrement lorsqu'un petit bruit le fait se retourner brusquement. Une petite asiatique là, pas si loin de lui, à l'observer..... Woh, deux secondes....;

-Wow! T'es là d'puis combien de temps?!

Il se lève et prends un air pas très sympa. Non, il n'est pas content de se faire observer comme ça, il déteste ça, et Wyatt n'est pas sympa avec les gens qu'il ne connait pas..... Vraiment pas sympa.... Il s'approche de la jeune fille qu'il dépasse largement. A côté de sa carrure imposante, elle ressemblerait presque à une brindille. Exagération? A peine!

-Ca t'arrive souvent de mater les gens?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu fou là? [LI♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce que tu fou là? [LI♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: